Introduction générale aux nanomatériaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction générale aux nanomatériaux"

Transcription

1 Introduction générale aux nanomatériaux J.Lecomte, M.Gasparini 16/10/2014 le centre collectif de l industrie technologique belge

2 Notre centre Federation for the technology industry Collective centre of the technology industry Nonprofit organisation Industry owned Mission Increase the competitiveness of companies of the Agoria sectors through technological innovations 2

3 Présence locale, proche de l industrie Ghent Materials Engineering Leuven Mechatronics Technology Coaching Brussels Software Engineering & ICT Technology Coaching Hasselt Materials Engineering Production Technology Charleroi Rapid Manufacturing Liège Rapid Manufacturing Materials Engineering Nanomaterials > 120 experts in 6 sites in the 3 regions sirris /06/2007 3

4 Groupe Materials Engineering Veille technologique Propriété intellectuelle Contacts industriels (Belgium-Europe) Groupe Nanopoudres & Plasma Groupe Rapid Manufacturing Mai 09 4

5 Les Nanos c est quoi? Selon les Grecs (anciens) : Nano = quelque chose de petit Depuis quelque temps (1960) : Nano = 1 milliardième de quelque chose C est donc le préfixe qualifiant de toutes petites grandeurs physiques.

6 Les Nanos c est quoi? Nanomonde =< 100 nanomètres Nanomonde

7 Les Nanos c est quoi? nanoobjet

8 Les Nanos c est quoi? NanoMatériaux A l état macroscopique on trouve des nanomatériaux dans : - Les nanocomposites - Fumées de silice dans bétons - Noir de carbone dans les pneus - Argent dans textiles - CNT dans plastiques - Les matériaux nanostructurés en surface - Traitement surface de verre anti-salissure - Effet lotus - Les matériaux nanostructurés en volume Nanoporosité ou structure cristalline

9 Les Nanos Pourquoi? Les propriétés à la taille nano ne sont pas les mêmes qu à la taille macro Plus de particules par unité de volume Plus d atomes en surface Plus d atomes aux joints de grains Plus de joints de grains Les phénomènes quantiques prennent le pas sur ceux de la physique traditionnelle!

10 Les Nanos Pourquoi? Petites causes grands effets! Nanostructuration de l acier et des céramiques Surface spécifique importante Accroissement de la conductivité des fluides caloporteurs Propriétés barrières Propriétés ignifuges Effets quantiques liés à la taille Propriétés semi-conductrices à façon Propriétés magnétiques spécifiques Capacités bactéricides

11 Les Nanos c est fait comment?- Sirris Procédé par torche à plasma Deux lignes Un générateur RF (5 MHz, 60 kw) 11 sirris /05/2008

12 Les Nanos comment les caractérise-t-on? Important de connaitre les propriétés exactes des nanomatériaux! nécessité de les caractériser Deux types de caractérisation : Méthodes de caractérisation physiques Méthodes de caractérisation chimiques

13 Evolution dans les textiles Aujourd hui Textiles hydrophobes, antibactériens, parfumés Demain Textiles protégés contre les UV (nano-tio2), protégés de la chaleur (aerogels), résistants à l usure, A 5 ans Régulation thermique active grâce à des matériaux à changements de phase, OLED intégrés, A 10 ans Capteurs/actuateurs intégrés pour supporter activement les mouvements, assistance numérique intégrée. sirris

14 Evolution dans l automobile Aujourd hui Catalyseurs nanostructurés, nanocouches contre la corrosion et l usure, Couches anti-reflets, additifs nanos pour les pneus, capteurs, peintures anti-griffe. Demain Additifs diesel, phares LED, disques en polymères, composites nanostructurés, batteries optimisées A 5 ans Cellules solaires en films minces pour les toits des voitures, piles à combustible, nouveaux matériaux absorbeurs de chocs, nanoadhesifs. A 10 ans Peintures modulables et auto-cicatrisantes, carrosserie adaptable pour une meilleure pénétration dans l air, assistance intelligente à la conduite, voitures connectées sirris

15 Applications des nanotechnologies Nanotubes de carbone (Nanocyl) Nanostructuration de textiles (effet lotus) sirris

16 Applications des nanotechnologies (2) Nanocomposites dans l automobile (PP + nanocharges) Nanopoudres de céramiques pour des coatings plus efficaces sirris

17 Applications des nanotechnologies (3) Surfaces hydrophobes Nanostructuration pour les peintures de carrosserie à effets visuels sirris

18 Applications des nanotechnologies (4) Piles à combustible: nanocubes pour le stockage d hydrogène Production d eau potable: nano-membranes pour la purification de l eau. Désalinisation de l eau de mer par osmose inverse sirris

19 Applications des nanotechnologies (5) Nanocouches d aluminates de calcium dans le béton pour augmenter sa résistance à la compression et la flexion Verres auto-nettoyants sirris

20 Applications des nanotechnologies (6) Résistance au feu de polymères contenant des nano-clays Produits solaires avec nanoparticules de zinc ou de titane sirris

21 Les Nanos est-ce dangereux? Aspects Sécurité/hygiène Une nanoparticule pénètre la peau ou les parois pulmonaires sans la moindre contrainte. Si le rapport surface/volume stimule la catalyse dans un process chimique, qu en est-il dans le corps humain?

22 Les Nanos est-ce dangereux? A l heure actuelle : Les études semblent mettre en évidence un dangerosité certaine des nanomatériaux Encore plusieurs années avant un avis définitif! Principe de précaution : On considère les nanomatériaux comme dangereux pour la santé protection des personnes en conséquence sirris

23 Les nano-composites Objectifs - - Améliorer les propriétés d un matériau en lui adjoignant des nano-particules - - Eviter la manipulation de nano-particules libres. Comment? - Incorporation de nanos dans une matrice solide u-ou une suspension liquide. - Mise au point de m thodes d incorporation qui optimisent la dispersion. 23 sirris

24 Composites métalliques Cu et nano-objects Principe - Incorporation de nano-objets dans une matrice métallique Objectifs - Modifier les propriétés du matériau de base - Production de master batches Ni et nano-objects Propriétés visées: - Conductivité thermique - Conductivité électrique - Dureté - Résistance mécanique 24 sirris

25 Registre belge des nanomatériaux Février 2014: Approbation par le conseil des ministres d un projet d arrêté royal concernant les nanomatériaux et la création n un registre belge des nanomatériaux. But: Assurer la traçabilité des nanoparticules Comment: En mettant un place un registre national des nanomatériaux alimenté par l enregistrement des substance et mélanges contenant de telles substances. Qui doit enregistrer les substance et mélanges: Les producteurs qui mettent de tels produits sur le marché. sirris

26 Registre belge des nanomatériaux Implications de l arrêté royal sur les nanomatériaux La définition adoptée pour un nanomatériau est celle de la Commission européenne: Le nanomatériau est ainsi défini comme : "un matériau naturel, formé accidentellement ou manufacturé contenant des particules libres, sous forme d agrégat ou sous forme d agglomérat, dont au moins 50 % des particules, dans la répartition numérique par taille, présentent une ou plusieurs dimensions externes se situant entre 1 nm et 100 nm" 2. Tous les nanomatériaux à partir de 100g/année civile produits en Belgique ou mis sur le marché belge pour un usage professionnel doivent être enregistrés avant le 1 er janvier Tous les mélanges qui contiennent sur base annuelle 100g ou plus de nanomatériaux doivent enregistrés avant le 1 er janvier Dans les deux cas, l enregistrement doit être accompagné des données requises dans l annexe d application. sirris

27 Merci pour votre attention le centre collectif de l industrie technologique belge

Les nanomatériaux dans les objets quotidiens

Les nanomatériaux dans les objets quotidiens Les nanomatériaux dans les objets quotidiens Inventaire des produits commerciaux contenant des nanomatériaux Nombre de produits 1000 800 600 400 200 0 2005 2006 2007 2008 2009 Source : http://www.nanotechproject.org/inventories/consumer/

Plus en détail

Matériaux médicaux implantables : quel contrôle qualité assurer dans l avenir?

Matériaux médicaux implantables : quel contrôle qualité assurer dans l avenir? Parole d expert Matériaux médicaux implantables : quel contrôle qualité assurer dans l avenir? Xavier DE CUYPER Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé Christian GRANDFILS ULg - Centre

Plus en détail

LES NANOMATERIAUX. Groupe 2 PRST2 2012

LES NANOMATERIAUX. Groupe 2 PRST2 2012 LES NANOMATERIAUX Groupe 2 PRST2 16 Février 2012 LE NANOMONDE Des matériaux de l ordre de grandeur de virus Modification des propriétés fondamentales (physiques, chimiques, biologiques ) Nouveaux produits

Plus en détail

EpiNano Surveillance épidémiologique des travailleurs potentiellement exposés aux nanomatériaux

EpiNano Surveillance épidémiologique des travailleurs potentiellement exposés aux nanomatériaux EpiNano Surveillance épidémiologique des travailleurs potentiellement exposés aux nanomatériaux QUESTIONNAIRE DESTINÉ AUX ENTREPRISES PRODUCTRICES OU UTILISATRICES DES NANOMATÉRIAUX Ce questionnaire est

Plus en détail

Le monde nano et ses perspectives très prometteuses.

Le monde nano et ses perspectives très prometteuses. Le monde nano et ses perspectives très prometteuses. I/ Présentation du monde nano. Vidéo «Science Suisse : Christian Schönenberger, nano-physicien», 12 min. «Christian Schönenberger conduit le Swiss Nanoscience

Plus en détail

Les applications des nanotechnologies

Les applications des nanotechnologies Brussel-Bruxelles Liège Science Park Charleroi Rue du Bois Saint-Jean 12 Gent BE-4102 Seraing Hasselt tél. : +32 4 361 87 00 Leuven fax : +32 4 361 87 02 Liège info@sirris.be www.sirris.be Les applications

Plus en détail

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP PLASMA / SOLAIRE / NANO Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP Notre laboratoire : PROMES Procédés Matériaux Energie Solaire Unité propre du CNRS, laboratoire de l INSIS (Institut des Sciences de l

Plus en détail

Terminale spécialité_thème 1_LES MATERIAUX Nouveaux matériaux_ae 7

Terminale spécialité_thème 1_LES MATERIAUX Nouveaux matériaux_ae 7 LES NANOTECHNOLOGIES : Pour une planète plus verte Quels pourraient être les solutions radicalement nouvelles apportées par les nanotechnologies? Les nanotechnologies nous promettent un monde plus vert

Plus en détail

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements 7 juin 2012 Francis Peters Bien qu il n y ait pas de nano particules dans les usines qui produisent les mélanges

Plus en détail

Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE

Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE Vous vous souvenez que tout est constitué d atomes, non? Une pierre, un stylo, un jeu vidéo, une télévision, un chien et vous également; tout est fait d atomes.

Plus en détail

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux?

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Les faits nous interpellent! En 1950 il y avait 50 millions de véhicules sur terre En 2009 : il y a 800 millions de véhicules

Plus en détail

NANO. MATÉRIAUX Risques pour la santé & mesures de prévention

NANO. MATÉRIAUX Risques pour la santé & mesures de prévention NANO MATÉRIAUX Risques pour la santé & mesures de prévention Les nano-objets Les nano-objets sont des matériaux produits intentionnellement dont une, deux ou trois dimensions externes se situent à l échelle

Plus en détail

Parrainage par Monsieur Philippe PAREIGE de notre classe, presentation des nanotechnologies.

Parrainage par Monsieur Philippe PAREIGE de notre classe, presentation des nanotechnologies. LUDIVINE TASSERY 1ere S 5 Parrainage par Monsieur Philippe PAREIGE de notre classe, presentation des nanotechnologies. Lors de la seconde visite, Monsieur PAREIGE, nous a parlé des nanotechnologies et

Plus en détail

Comment matérialiser votre concept d emballage grâce au prototypage rapide? Jean-Claude Noben SIRRIS

Comment matérialiser votre concept d emballage grâce au prototypage rapide? Jean-Claude Noben SIRRIS Comment matérialiser votre concept d emballage grâce au prototypage rapide? Jean-Claude Noben SIRRIS Sirris, le Centre Collectif de l Industrie Technologique Quelle est notre mission? Aider les entreprises

Plus en détail

Comment. électriques. performance. la chimie contribue-t-elle à la. des véhicules. de demain? D après la conférence de Laurent Vaucenat

Comment. électriques. performance. la chimie contribue-t-elle à la. des véhicules. de demain? D après la conférence de Laurent Vaucenat Comment la chimie contribue-t-elle à la performance des véhicules électriques de demain? D après la conférence de Laurent Vaucenat Diplômé conjointement de l Université de Bordeaux et de l École Nationale

Plus en détail

Projet LIONEL. Dimitriya Bozukova, PhD R&D Project leader Physiol. ACCORD-Wallonie - Journée Guidance 8 novembre 2011

Projet LIONEL. Dimitriya Bozukova, PhD R&D Project leader Physiol. ACCORD-Wallonie - Journée Guidance 8 novembre 2011 Projet LIONEL Dimitriya Bozukova, PhD R&D Project leader Physiol ACCORD-Wallonie - Journée Guidance 8 novembre 2011 L entreprise Conception, fabrication et distribution de lentilles intraoculaires Spin-off

Plus en détail

LES NANOMATERIAUX. Effets sur la santé de l homme et sur l environnement

LES NANOMATERIAUX. Effets sur la santé de l homme et sur l environnement LES NANOMATERIAUX Effets sur la santé de l homme et sur l environnement Juillet 2006 Afsset Les nanomatériaux : effets sur la santé de l homme et sur l environnement Juillet 2006 2 Afsset Les nanomatériaux

Plus en détail

Premiers pas dans le «nano-monde»

Premiers pas dans le «nano-monde» Premiers pas dans le «nano-monde» Pascale Launois Directeur de Recherche au CNRS Laboratoire de Physique des Solides, Université Paris Sud, Orsay launois@lps.u-psud.fr Nano : qu est-ce que c est? quel

Plus en détail

matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment

matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment Renaud Caplain Maître de conférences CNAM Paris vendredi 30 janvier 2009 1 Les matériaux dans le bâtiment Trois grandes catégories et, très vite, une quatrième.

Plus en détail

TRADUCTION FIM DU DOCUMENT D ORGALIME :

TRADUCTION FIM DU DOCUMENT D ORGALIME : TRADUCTION FIM DU DOCUMENT D ORGALIME : PROJET: VUE D'ENSEMBLE DES NANOTECHNOLOGIES ET DES NANOMATERIAUX DANS LES INDUSTRIES MEMBRES D ORGALIME COMME BASE DE POSITIONNEMENT DE L'INDUSTRIE DANS LES DISCUSSIONS

Plus en détail

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 PRINCIPAL MODE DE DEGRADATION DANS LE MONDE devant les

Plus en détail

L Institut national de recherche et de sécurité (INRS)

L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Les nanomatériaux L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels, l INRS est un organisme scientifique et technique qui travaille, au

Plus en détail

Nanotechnologies: Ce qui est petit est mignon... mais est ce sans risque?

Nanotechnologies: Ce qui est petit est mignon... mais est ce sans risque? Raising standards for consumers Nanotechnologies: Ce qui est petit est mignon... mais est ce sans risque? Dépliant du BEUC et de l ANEC sur les nanotechnologies et les nanomatériaux Que sont les nanotechnologies

Plus en détail

NANOTECHNOLOGIES : Comment investir de manière responsable et durable?

NANOTECHNOLOGIES : Comment investir de manière responsable et durable? NANOTECHNOLOGIES : Comment investir de manière responsable et durable? Dorothée Browaeys VivAgora http:www.vivagora.fr FIR, 28 fév.13 VivAgora pour quoi faire? Mettre en démocratie les choix sur les technologies

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012 Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie PREDAT 1 juin 2012 Axes stratégiques du CEA : Positionnement d AlHyance 3 segments l hydrogène (Production, Stockage,

Plus en détail

D I R E C T I O N G E N E R A L E D E L A C O M P E T I T I V I T E D E L I N D U S T R I E E T D E S S E R V I C E S D & C O N S U LTA N T S

D I R E C T I O N G E N E R A L E D E L A C O M P E T I T I V I T E D E L I N D U S T R I E E T D E S S E R V I C E S D & C O N S U LTA N T S D I R E C T I O N G E N E R A L E D E L A C O M P E T I T I V I T E D E L I N D U S T R I E E T D E S S E R V I C E S D & C O N S U LTA N T S Les réalités industrielles dans le domaine des nanomatériaux

Plus en détail

Voyage dans le nano monde: Observation des atomes par Microscopie à Effet Tunnel Contact: sophie.guezo@univ rennes1.fr

Voyage dans le nano monde: Observation des atomes par Microscopie à Effet Tunnel Contact: sophie.guezo@univ rennes1.fr Observation des atomes par Microscopie à Effet Tunnel Contact: sophie.guezo@univ rennes1.fr Monoxyde de Carbone sur Platine Galerie IBM Institut de Physique de Rennes: présentation Unité Mixte de Recherche

Plus en détail

appliquée aux emballages alimentaires

appliquée aux emballages alimentaires La méthode HACCP La méthode HACCP appliquée aux emballages alimentaires 1- La réglementation des matériaux au contact des aliments Quels contaminants issus des emballages dans les aliments? Des contaminants

Plus en détail

Micro-nanotechnologies

Micro-nanotechnologies RS430.100.15. 1/7 La description de module définit les conditions cadres du déroulement de l enseignement des matières du module. Filière(s) Orientation Public Microtechniques (MIC) Microtechnologies et

Plus en détail

NANOMATERIAUX ET TECHNOLOGIE : UNE ASSOCIATION PROMETTEUSE POUR LE FUTUR (?)

NANOMATERIAUX ET TECHNOLOGIE : UNE ASSOCIATION PROMETTEUSE POUR LE FUTUR (?) NANOMATERIAUX ET TECHNOLOGIE : UNE ASSOCIATION PROMETTEUSE POUR LE FUTUR (?) Institut de Chimie de Clermont-Ferrand, ICCF UMR UBP-ENSCCF-CNRS 6296 24, Avenue des Landais, BP 80026 63171 Aubière Cedex Rachid.Mahiou@univ-bpclermont.fr

Plus en détail

18 mai 2013. Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Annexe 7 Dispositions communes

18 mai 2013. Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Annexe 7 Dispositions communes 18 mai 2013 Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Annexe 7 Dispositions communes Annexe 7 Dispositions communes Contenu de la présentation 1. Introduction à la problématique 2. Principes généraux

Plus en détail

Application des technologies de pointe pour la durabilité et autosuffisance des populations isolées

Application des technologies de pointe pour la durabilité et autosuffisance des populations isolées Application des technologies de pointe pour la durabilité et autosuffisance des populations isolées 28 octobre 2014 Catalin Harnagea, Riad Nechache, Jennifer Macleod, and Federico Rosei Institut National

Plus en détail

Dossier pédagogique. Nanotechnologies

Dossier pédagogique. Nanotechnologies Expo Nanomondes 24 Nanotechnologies Le nanomètre (1 nm = 10-9 m, soit un milliardième de mètre) est l unité reine du monde des nanosciences et des nanotechnologies. Un nanomètre, c est environ : 500 000

Plus en détail

Découvrez les secrets du h. Image: Dr James Bendall, Université de Cambridge, Royaume-Uni

Découvrez les secrets du h. Image: Dr James Bendall, Université de Cambridge, Royaume-Uni Découvrez les secrets du h monde nanométrique! Image: Dr James Bendall, Université de Cambridge, Royaume-Uni De nos jours, le mot «nano» est couramment utilisé comme synonyme de «petit». Pour comprendre

Plus en détail

De la seconde à la première S. en sciences-physiques et chimiques

De la seconde à la première S. en sciences-physiques et chimiques De la seconde à la première S en sciences-physiques et chimiques programme pour une transition réussie La seconde La première Les TPE Évaluation diagnostic A vous de jouer Le site Les sciences au lycée

Plus en détail

Directives concernant le traitement de l'eau des installations de chauffage à eau chaude

Directives concernant le traitement de l'eau des installations de chauffage à eau chaude Traitement de l'eau - Annexe 1-1/8 Directives concernant le traitement de l'eau des installations de chauffage à eau chaude Comme il n existe pas d eau pure pour le transfert thermique, il faut veiller

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

Nanophosphors 27-09-07. Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT

Nanophosphors 27-09-07. Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT Nanophosphors 27-09-07 Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT SARL 26 rue Barthélemy de Laffemas 26000 VALENCE tel +33 475 xxx xxx info@gritche-technologies.com www.gritche-technologies.com : nanomaterials

Plus en détail

Chap1 : La conduction électrique et les constituants de l atome.

Chap1 : La conduction électrique et les constituants de l atome. Chap1 : La conduction électrique et les constituants de l atome. Items Connaissances Acquis Les métaux les plus couramment utilisés. Les solides conducteurs électriques. Les solutions aqueuses conductrices.

Plus en détail

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Doctorante : Safa LABIDI Directeur de thèse : Maxime MIKIKIAN Mélissa Fauvet Nicolas Vernier Oceane Coudray

Plus en détail

Coatings Partner. La voiture du futur. Avant-première mondiale à Genève. E-journal 2/2010

Coatings Partner. La voiture du futur. Avant-première mondiale à Genève. E-journal 2/2010 E-journal 2/2010 Avant-première mondiale à Genève La voiture du futur Concept Car : Hyundai i-flow À la pointe de la technologie De nouvelles solutions pour le design et la technique Peinture ultra-résistante

Plus en détail

Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives. «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs

Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives. «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs Développements au CEA-LITEN 4 marchés principaux adressés CEA-LITEN 900 p. 400 brevets (+160 in 2010) Automobile

Plus en détail

NANOPARTICULES. Dr Françoise JACQUET

NANOPARTICULES. Dr Françoise JACQUET NANOPARTICULES Dr Françoise JACQUET 03/05/2012 1 Contexte Utilisation croissante de nanoparticules depuis les années 70 Avis de l AFSSET Sur la santé Juillet 2006 : Des études épidémiologiques ont montré

Plus en détail

Nanosciences et Nanotechnologies Les couleurs du nanomonde

Nanosciences et Nanotechnologies Les couleurs du nanomonde Les couleurs du nanomonde H. Cazin d Honincthun S. Held Français p 1 Kit Synthèse de Nanoparticules d Or Version : 4104 Sommaire 1 Description du kit... 3 1.1 Objectifs et public visé... 3 1.2 Contenu...

Plus en détail

La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1

La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1 La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1 SLIDE # 2 Presentation Qu est qu un plasma Définition Caractéristiques du Plasma Types de plasma Procédés plasma Les relations entre le Plasma

Plus en détail

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie Le mur, placé sur une façade exposée sud, accumule l énergie solaire sous forme thermique durant le jour

Plus en détail

Les nanomatériaux sur le lieu de travail Quels enjeux pour la santé des travailleurs?

Les nanomatériaux sur le lieu de travail Quels enjeux pour la santé des travailleurs? Les nanomatériaux sur le lieu de travail Quels enjeux pour la santé des travailleurs? Aída Maria Ponce Del Castillo Chargée de recherche, Institut syndical européen European Trade Union Institute, 2013

Plus en détail

Conférence sur l amiante

Conférence sur l amiante Conférence sur l amiante Mardi 14 août 2012 Saint-Denis Le métier de désamianteur Pascal Grondin VP ENVIRONNEMENT Quelques rappels 1) Propriétés physico-chimiques exceptionnelles Incombustible, très résistant

Plus en détail

Electrothermie industrielle

Electrothermie industrielle Electrothermie industrielle K. Van Reusel 1/102 I. Chauffage par résistances 1. Des fours à résistances 2. Chauffage par conduction 3. Chauffage par rayonnement infrarouge II. Techniques électromagnétiques

Plus en détail

AÉROGEL LUMIRA TM / GAMME RT12+ FONCTIONS OPTIONNELLES

AÉROGEL LUMIRA TM / GAMME RT12+ FONCTIONS OPTIONNELLES AÉROGEL LUMIRA TM / GAMME RT12+ FONCTIONS OPTIONNELLES Pour satisfaire aux exigences de la nouvelle RT 2012, SKYDÔME relève par le Grenelle de l Environnement en proposant une nouvelle solution technologique

Plus en détail

Sophie Guézo Alexandra Junay

Sophie Guézo Alexandra Junay Sophie Guézo Alexandra Junay sophie.guezo@univ-rennes1.fr alexandra.junay@univ-rennes1.fr Unité Mixte de Recherche (UMR) Université Rennes I et CNRS Physique moléculaire Matière molle Matériaux Nanosciences

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Suva Division sécurité au travail Lucerne Case postale, 6002 Lucerne Fax 041 419 59 17 (commandes) www.suva.ch Identifier et manipuler

Plus en détail

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech BICNanoCat Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech ANR BICNanoCat DAS Concerné : Énergie Environnement Appel à projets : réduction des émissions

Plus en détail

Diapo n : 1. Diapo n : 1

Diapo n : 1. Diapo n : 1 Diapo n : 1 Diapo n : 1 1 Qu est-ce que Welience? Votre support à l innovation bourguignon Welience est une marque créée par ub-filiale, structure privée (SAS), filiale de l université de Bourgogne Au

Plus en détail

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination INERTES Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : Filières d élimination ou

Plus en détail

Advanced Materials & Structures (AMS)

Advanced Materials & Structures (AMS) Compétences Advanced Materials & Structures (AMS) Principaux axes de recherche Élaboration de matériaux: Matériaux innovants Matériaux personnalisés (traitement de surface ou bulk) Amélioration des performances

Plus en détail

Cours 11-2 LES CÉRAMIQUES. Contenu

Cours 11-2 LES CÉRAMIQUES. Contenu Cours 11-2 LES CÉRAMIQUES Technologie des matériaux TTT 1 Contenu 1 Définition 2 Classification 3 Propriétés 4 Matériaux 5 Fabrication Technologie des matériaux TTT 2 1 Céramiques courantes Briques Marbres

Plus en détail

De la carte perforée à L atome...

De la carte perforée à L atome... bertrand kierren - LPM PSV LPS Orsay - 2006 http://www.lpm.u-nancy.fr/activite_surface/ De la carte perforée à L atome... CONQUETE À l échelle du nano Le nano monde 1 nm 1 μm 1 mm 1 m Les nano technologies

Plus en détail

Parylène C. Parylène D. www.comelec.ch

Parylène C. Parylène D. www.comelec.ch Parylène C Parylène D www.comelec.ch Présentation du parylène, des parylènes. Voie d obtention et conséquences. Principales propriétés Matériel de prédilection pour le médical et la pharmacologie. Exemples

Plus en détail

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction C. Fabre fabre@spectro.jussieu.fr rdres de grandeur - échelle terrestre : d 7 10 m 25 10 Kg - échelle terrestre : d 7 10

Plus en détail

Quels impacts? sur l homme et l environnement

Quels impacts? sur l homme et l environnement Nanotechnologies Nanomatériaux Nanoparticules Quels impacts? sur l homme et l environnement SOMMAIRE Introduction 3 Contexte 5 Définitions 6 Propriétés 7 Les modes de production 7 Le marché 8 Les impacts

Plus en détail

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document présenté à la Conférence sur la sécurité et la fiabilité

Plus en détail

Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain

Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain Marine Laroche Michele Schiavoni Journées Photonique et Photovoltaïque 30-31 Mars 2011 La stratégie Saint-Gobain dans le solaire Quelques produits

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

Mars 2010 NOTE DES AUTORITES FRANÇAISES

Mars 2010 NOTE DES AUTORITES FRANÇAISES Mars 2010 NOTE DES AUTORITES FRANÇAISES OBJET : Réponse des autorités françaises à la consultation publique «Towards a strategic nanotechnology action plan (SNAP) 2010-2015» Les nanotechnologies sont un

Plus en détail

MASTER «Nanosciences, Nanotechnologies» (N 2 ) Majeure «NanoChimie et NanoMatériaux» (NanoCHeM)

MASTER «Nanosciences, Nanotechnologies» (N 2 ) Majeure «NanoChimie et NanoMatériaux» (NanoCHeM) MASTER «Nanosciences, Nanotechnologies» (N 2 ) Majeure «NanoChimie et NanoMatériaux» (NanoCHeM) Porteurs du Projet : Isabelle Gautier-Luneau et Guy Royal Isabelle Gautier-Luneau (IN), Responsable du M1

Plus en détail

Equipements Thermiques Série TORCH AIRNOX

Equipements Thermiques Série TORCH AIRNOX Equipements Thermiques Série TORCH AIRNOX FABRICATION FRANCAISE Indice 7 01 03 2011 Page 1 sur 5 Equipement TORCH AIRNOX MT type Moyenne Température sur Skid TORCH AIRNOX Très Haute Température Haute Vitesse

Plus en détail

DIRECTION DU TRAVAIL AMT-CGPME

DIRECTION DU TRAVAIL AMT-CGPME Bonjour et Bienvenue DIRECTION DU TRAVAIL AMT-CGPME 1 LES PRODUITS CHIMIQUES Apprenons à les connaître pour bien se protéger! 2 2 Le règlement CLP (Classification, Labelling and Packaging of substances

Plus en détail

INDUSTRIE AERONAUTIQUE ET SPATIALE FRANCAISE

INDUSTRIE AERONAUTIQUE ET SPATIALE FRANCAISE INDUSTRIE AERONAUTIQUE ET SPATIALE FRANCAISE COMITE TECHNIQUE Réf. GIFAS/5064/2006 Avril 2006 GROUPEMENT DES INDUSTRIES FRANCAISES AERONAUTIQUES ET SPATIALES 8 rue Galilée - 75116 PARIS Tél. 01 44 43 17

Plus en détail

Emballages intelligents Une ou des définition(s)?

Emballages intelligents Une ou des définition(s)? Emballages intelligents Une ou des définition(s)? F. Monfort-Windels Fabienne.windels@sirris.be le centre collectif de l industrie technologique belge 13.06.12 Sirris, le centre belge de l'industrie technologique

Plus en détail

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes 24 juin 2011- Rennes PREBAT2 "Vers des réhabilitations à très basse consommation» Matériaux et éléments d enveloppe adaptés à la réhabilitation énergétique de l existant Plan de la présentation Les recherches

Plus en détail

*V3 NANOSCIENCES et NANOTECHNOLOGIES

*V3 NANOSCIENCES et NANOTECHNOLOGIES *V3 NANOSCIENCES et NANOTECHNOLOGIES La physique et la chimie ont depuis longtemps étudié et manipulé des objets de taille nanométrique. La nouveauté consiste à contrôler et à organiser directement la

Plus en détail

LES LIANTS HYDRAULIQUES. Hamdi Boualem ENSSMAL

LES LIANTS HYDRAULIQUES. Hamdi Boualem ENSSMAL LES LIANTS HYDRAULIQUES Hamdi Boualem ENSSMAL Le ciment Le ciment est une matière pulvérulente, formant avec l eau ou avec une solution saline une pâte plastique liante, capable d agglomérer, en durcissant,

Plus en détail

La Royal Society & la Royal Academy of Engineering. de Grande-Bretagne se prononcent sur les nano-technologies

La Royal Society & la Royal Academy of Engineering. de Grande-Bretagne se prononcent sur les nano-technologies La Royal Society & la Royal Academy of Engineering de Grande-Bretagne se prononcent sur les nano-technologies Nanosciences et nano-technologies : possibilités et incertitudes NANO, promesses et débats

Plus en détail

Audi Press Info. L Audi h-tron quattro concept : zéro émission! Audi Vorsprung durch Technik. 11 janvier 2016 A16/02F

Audi Press Info. L Audi h-tron quattro concept : zéro émission! Audi Vorsprung durch Technik. 11 janvier 2016 A16/02F Press Info Audi L Audi h-tron quattro concept : zéro émission! 11 janvier 2016 A16/02F Une grande autonomie, des ravitaillements en carburant rapides et des performances sportives : le concept-car Audi

Plus en détail

WDS ISOL ANT MICROPOREUX

WDS ISOL ANT MICROPOREUX WDS 950 GLASS Page 1/4 Caractéristiques : Wacker WDS 950 Glass est un isolant thermique microporeux présentant un excellent pouvoir isolant, donc un coefficient de conductivité thermique très faible. Wacker

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Suva Division protection de la santé au poste de travail Case postale, 6002 Lucerne Fax 041 419 59 17 (commandes) www.suva.ch Identifier

Plus en détail

Nanomateriaux : Préoccupations sur la Santé et l Environnement

Nanomateriaux : Préoccupations sur la Santé et l Environnement nanotechnologies au 21eme siecle NanoCap est un projet européen qui met en place un consortium de 5 groupes de société civile environnementale, 5 syndicats et 5 universités. Il se concentre sur le renforcement

Plus en détail

isolation thermique et acoustique

isolation thermique et acoustique L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique Rouleaux Panneaux Cloisons Murs & planchers Tuyauteries Survitrages Michel & Christophe Branchu Michel & Christophe Branchu L artisan de sa maison

Plus en détail

PPRT Les principes généraux Les effets d un phénomène dangereux et leur incidence sur les structures

PPRT Les principes généraux Les effets d un phénomène dangereux et leur incidence sur les structures PPRT Les principes généraux Les effets d un phénomène dangereux et leur incidence sur les structures Journée PPRT - CNFPT Marseille - 19 juin 2014 INERIS Benjamin Le Roux Effets d un phénomène dangereux

Plus en détail

Bienvenue dans la famille de produits RBnano!

Bienvenue dans la famille de produits RBnano! Bienvenue dans la famille de produits RBnano! Laissez vous séduire par les produits du nano monde Nos produits trouveront la place laissée vacante par vos fournisseurs Marquage du nano au macro Nano-métrologie

Plus en détail

De la mesure avant toute chose

De la mesure avant toute chose Actia Latécoère Aéronautique & Espace Environnement & Énergie Transport terrestre Elta Alcatel Space Ingénierie de l Instrumentation, Capteurs et Mesures Master professionnel labellisé IUP De la mesure

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos à la 3 e édition 5. Introduction 9. Chapitre 1 Les énergies 17. Introduction 18. Les énergies fossiles 25

Table des matières. Avant-propos à la 3 e édition 5. Introduction 9. Chapitre 1 Les énergies 17. Introduction 18. Les énergies fossiles 25 Table des matières Avant-propos à la 3 e édition 5 Introduction 9 1. Quels sont les liens entre les sciences, les technologies et la société? 10 2. Quelles sont les catégories principales de problèmes

Plus en détail

nano et R2 nano LA SOLUTION IDÉALE POUR LES PONTS THERMIQUES! connecting insulations

nano et R2 nano LA SOLUTION IDÉALE POUR LES PONTS THERMIQUES! connecting insulations nano et R2 nano LA SOLUTION IDÉALE POUR LES PONTS THERMIQUES! connecting insulations Des ponts thermiques peuvent se former à divers endroits dans l enveloppe du bâtiment. Ils entraînent un flux thermique

Plus en détail

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I L École nationale des pompiers du Québec Dans le cadre de son programme de formation Pompier I QUATRIÈME ÉDITION MANUEL DE LUTTE CONTRE L INCENDIE EXPOSÉ DU PROGRAMME D ÉTUDES POMPIER 1 SUJET 4 Énergie

Plus en détail

SIRRIS ADD. Additive Manufacturing en Wallonie. Thierry. Dormal@sirris.be

SIRRIS ADD. Additive Manufacturing en Wallonie. Thierry. Dormal@sirris.be SIRRIS ADD Additive Manufacturing en Wallonie Thierry. Dormal@sirris.be 1990 2015 Evolution des technologies et de la terminologie Prototypage rapide Outillage rapide Fabrication rapide Fabrication directe

Plus en détail

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique Michel & christophe Branchu Groupe Eyrolles, 01 ISBN 978--1-1349- 1 Les Isoler son habitation est essentiel pour des questions économiques (réduction

Plus en détail

Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES

Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES INERIS, 3 Juin 2014, Paris 1 CONTEXTE Objectif des études de vulnérabilité

Plus en détail

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384 Les microscopes classiques (optiques) permettent d'accéder à des dimensions très petites : on peut ainsi observer des êtres vivants dont la taille est de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. Mais

Plus en détail

Isolant thermique : faire le bon choix

Isolant thermique : faire le bon choix Isolant thermique : faire le bon choix Soucieux de réduire ses dépenses de chauffage, Frédéric décide d'améliorer l'isolation thermique de son habitation. Sa maison possédant un grenier non chauffé, il

Plus en détail

Traitement des surfaces métalliques et contrôle des interfaces. GIS Surface des Matériaux Journée Thématique 21 Février 2006

Traitement des surfaces métalliques et contrôle des interfaces. GIS Surface des Matériaux Journée Thématique 21 Février 2006 Traitement des surfaces métalliques et contrôle des interfaces GIS Surface des Matériaux Journée Thématique 21 Février 2006 Les défis d aujourd hui: Les nouveaux substrats Revêtir et préserver Fonctionnaliser

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke BIOMASSE Marcel Lacroix Université de Sherbrooke LA BIOMASSE 1. Matière animale ou végétale qui peut être convertie en énergie. 2. Pendant la presque totalité de l histoire humaine, la biomasse a été la

Plus en détail

ISOLATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS. Techniques et matériaux. Licence 3 Génie Civil et Infrastructure

ISOLATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS. Techniques et matériaux. Licence 3 Génie Civil et Infrastructure ISOLATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS Techniques et matériaux Licence 3 Génie Civil et Infrastructure UJF Grenoble 1 1974 Politique d'économie d'énergie... Nouvelle réglementation RT 2010 R&D Matériaux et

Plus en détail

2nd Congrès du Réseau Français d Ingénierie du Sport 23 et 24 juin 2005

2nd Congrès du Réseau Français d Ingénierie du Sport 23 et 24 juin 2005 2nd Congrès du Réseau Français d Ingénierie du Sport 23 et 24 juin 2005 Les propriétés des polymères et des composites Sommaire : 1) Structure des polymères 2) Leur composition 3) Les éléments composants

Plus en détail

ISOLATION ACOUSTIQUE 7.14-0.5CHF-KT01-KT

ISOLATION ACOUSTIQUE 7.14-0.5CHF-KT01-KT ISOLATION ACOUSTIQUE VUE D ENSEMBLE Fonction Absorption des bruits aériens Isolement aux bruits aériens Absorption des bruits solidiens Isolation contre la chaleur et le froid Champ d application Installations

Plus en détail

Mini-Guide. Meilleures pratiques pour le maniement et l utilisation en toute sécurité des nanoparticules dans l industrie de l emballage

Mini-Guide. Meilleures pratiques pour le maniement et l utilisation en toute sécurité des nanoparticules dans l industrie de l emballage Mini-Guide Meilleures pratiques pour le maniement et l utilisation en toute sécurité des nanoparticules dans l industrie de l emballage La recherche qui a conduit à la publication de ce document a été

Plus en détail

RIEN QUE POUR VOS YEUX

RIEN QUE POUR VOS YEUX RIEN QUE POUR VOS YEUX Ceux qui ne regardent pas bien ne voient pas les dangers qui les entourent. Presque chaque jour, les travailleurs sont confrontés sur leur lieu de travail à un large éventail de

Plus en détail