Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique"

Transcription

1 Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique

2 Méthodes d analyses chimiques et microbiologiques dites alternatives ou rapides : Biocapteurs Utilisation sur le terrain Matrice complexe Analyse en temps réel -Matériaux micro/nano structurés compatibles avec les procédés de micro et nano technologie -Intégration dans des systèmes "microfluidiques" - Diminution des coût (réactifs et échantillons) - Dosage multi-analytes

3 Biocapteurs basés sur le Transfert direct d électrons entre l enzyme rédox et la surface de l électrode Site Rédox Electrode J.J. Gooding I. Willner

4 Réactivité électrochimique du Carbone k2 k1 k1, k 1>> k2, k 2 K 1 k 2

5 Biocapteurs basés sur le Transfert direct d électrons entre l enzyme rédox et la surface de l électrode Gooding and al., Electrochemistry Communications (2007)

6 Objectifs Notre stratégie : du silicium au biocapteur Dépôt film a-c IPVD Si dopé Electrodépôt du catalyseur : nanoparticules de Nickel Biomolécules Croissance de CNTs ECR-PECVD Modification chimique

7 Préparation de l électrode : Principales étapes E. Luais et al, Integration of carbon nanotubes based electrode in silicon microtechnology to fabricate electrochemical transducers, Nanotechnology, 2008

8 Etape 1 : Modification du Si par du a-c et son effet sur la réponse électrochimique XPS C1s Coil power 150 W = IPVD Intensity (µa) Coil power 0 W = conventional PVD Time growth > 60 s K 3 [Fe(CN) 6 ] = 5 mm v = 50 mv/s Potential (mv/sce)

9 Etape 1 : Synthèse de la couche de carbone amorphe a-c PVD IPVD

10 Préparation de l électrode : Principales étapes E. Luais et al, Integration of carbon nanotubes based electrode in silicon microtechnology to fabricate electrochemical transducers, Nanotechnology, 2008

11 Etape 2: Synthèse des nanotubes de carbone a-c film growth IPVD Doped silicon Biomolecules Time (s) Catalyst electrodeposition : Nickel nanoparticles CNTs growth ECR-PECVD -6 Q (mc) Ni(NO3)2-1 V vs SCE Functionalizations

12 Etape 3 : Synthèse des nanotubes de carbone Plasma Enhanced Chemical Vapour Deposition Luais, E.; Boujtita, M.; Gohier, A.; Tailleur, A.; Casimirius, S.; Djouadi, M. A.; Granier, A.; Tessier, P. Y. Nanotechnology 2008, 19,

13 Traitement électrochimique : purification des CNTs Catalyst at the ends of CNTs for a «tip-growth» synthesis 5 nm µm nm

14 Traitement électrochimique : purification des CNTs before electrochemical etching after electrochemical etching

15 Traitement électrochimique : purification des CNTs Surface non traitée Surface traitée

16 Traitement électrochimique : purification des CNTs

17 Fonctionnalisation de la surface des électrodes After water bath Collapsing Grafting of new functional groups N 2 /H 2 plasma Amine NH 2 CO 2 plasma Carboxylic acids -COOH To decrease the interaction between the CNT walls To explore several ways for covalent immobilization of enzymes

18 Fonctionnalisation de la surface des électrodes Grafting of new functional groups Raw CNTs N 2 /H 2 plasma Amine NH 2 Functionalized CNTs raw CNTs Functionalized CNTs [Fe(CN) 6 ] 3/4- = 2 mm KCl = 0.1 M v = 50 mv/s

19 Fonctionnalisation de la surface des électrodes Grafting of new functional groups CO 2 plasma Carboxylic -COOH Raw CNTs Functionalized CNTs raw CNTs Functionalized CNTs [Fe(CN) 6 ] 3/4- = 2 mm KCl = 0.1 M v = 50 mv/s

20 Fonctionnalisation de la surface des électrodes CNT non modifié CNT / CO2 CNT / N2/H2 SIE - Courbes de Nyquist - 2 mm [Fe(CN)6]3/4- in 0.1 M KCl

21 Fonctionnalisation de la surface des électrodes Grafting of new functional groups Raw CNTs N 2 /H 2 plasma Amine NH 2 Functionalized CNTs raw CNTs Functionalized CNTs [Fe(CN) 6 ] 3/4- = 2 mm KCl = 0.1 M v = 50 mv/s

22 Effet sur l intensité de la réponse électrochimique Diffusion plane Diffusion radiale

23 Biocapteur basé sur le transfert direct d électrons Substrat en solution Matériel biologique Transducteur Signal électrochimique 2H 2 O HRP ox électron H 2 O 2 HRP red électrode

24 Biocapteur basé sur le transfert direct d électrons PBS 0.1 M ; ph 7.2. KCl 0.1 M E = 0 V/SCE Intensity (µa) µm 20 µm 40 µm 80 µm 100 µm 140 µm Time (s) as grown CNTs (EDS NHS) NH 2 -modified CNTs COOH-modified CNTs

25

26 Introduction Carbone amorphe & Nanotubes Nanocomposite Carbone-Titane Conclusion Biocapteurs à HRP basés sur le transfert direct d électrons Immobilisation covalente de l enzyme Modification électrochimique de l électrode : électrogreffage d une amine N N + O N + O e - O C N + H 3 C O N + O - O - N Intensité (µa) Etape 1 : électro-greffage Solution de para-nitrobenzène diazonium tétrafluoroborate 5 mm dans acétonitrile Tétra-N- Butylammonium tétrafluoroborate 1M déoxygéné Potentiels (mv/sce) 50/68

27 Introduction Carbone amorphe & Nanotubes Nanocomposite Carbone-Titane Conclusion Biocapteurs à HRP basés sur le transfert direct d électrons Immobilisation covalente de l enzyme Modification électrochimique de l électrode : électrogreffage d une amine O + 6 e H + H C N + 3 H 3 C NH 2 O - Etape 2 : réduction du groupement nitro- en amino- Solution de HCl 1 M NaCl 1 M 6 4 I en µa E en mv vs SCE Ar-NHOH Ar-NO + 2H+ + 2e - Ar-NO 2 + 4H + + 4e - Ar-NHOH + H 2 O Ar-NHOH + 2H + + 2e - Ar-NH 2 + H 2 O 51/68

28 Introduction Carbone amorphe & Nanotubes Nanocomposite Carbone-Titane Conclusion Biocapteurs à HRP basés sur le transfert direct d électrons Immobilisation covalente de l enzyme Modification électrochimique de l électrode : électrogreffage d une amine H H 3 C NH 2 + C H 3 C N CH 3 O NaBH 3 CN 5mM 24 h NH 52/68

29 Introduction Carbone amorphe & Nanotubes Nanocomposite Carbone-Titane Conclusion Biocapteurs à HRP basés sur le transfert direct d électrons Spectroélectrochimie HRP HRP + H 2 O 2 Electrode modifiée par HRP 63/68

30 Introduction Carbone amorphe & Nanotubes Nanocomposite Carbone-Titane Conclusion Conclusion générale et perspectives Synthèse de nouveaux matériaux d électrode et leurs caractérisations physiques et électrochimiques De nombreuses conditions de synthèse restent à explorer : longueur des nanotubes de carbone, autres voies de synthèse de nanotubes, fonctionnalisations des nanotubes par des procédés plasmas nanocomposites Carbone-Métal Conception de transducteurs électrochimiques adaptés à la miniaturisation développement de microélectrodes et dispositif intégré

31 Remerciements Mohammed Boujtita Christine Thobie Fouad Ghamouss Pierre-Yves Tessier Abdou Djouadi Agnès Granier Aurélien Gohier Aurélien Tailleur Ivaylo Hinkov Stéphane Casimirius

Mesures in situ et sur site

Mesures in situ et sur site Mesures in situ et sur site Avantages de la mesure in-situ pas de perturbation du milieu pas d échantillonnage (prélèvement, conditionnement, stockage) mesure en temps réel Senseurs chimiques Biocapteurs

Plus en détail

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE 6 ème journées CAZAC Colin Delfaure 21 MAI 2015 CEA 21 MAI 2015 PAGE 1 LABORATOIRE CAPTEURS DIAMANT MAÎTRISE DE LA SYNTHESE DU DIAMANT

Plus en détail

Nanovecteurslipidiques bimodaux pour l imagerie in vivo

Nanovecteurslipidiques bimodaux pour l imagerie in vivo Nanovecteurslipidiques bimodaux pour l imagerie in vivo Aurélie Jacquart 1, I. Texier-Nogues 1, F. Mittler 1, F. Navarro 1, R. Boisgard 2, F. Ponce 3, D. Camporese 4, J. Boutet 5 1 CEA-LETI, Minatec-Campus,

Plus en détail

La chimie au service des nanotubes de carbone

La chimie au service des nanotubes de carbone La chimie au service des nanotubes de carbone Claire Hérold Institut Jean Lamour Département Chimie et Physique des Solides et des Surfaces Equipe matériaux carbonés Les matériaux carbonés de basse dimensionnalité

Plus en détail

L'extinction de fluorescence dans des assemblages de chromophores organiques et nanoparticules d'or

L'extinction de fluorescence dans des assemblages de chromophores organiques et nanoparticules d'or L'extinction de fluorescence dans des assemblages de chromophores organiques et nanoparticules d'or Martinus H. V. Werts, Raïssa Praho, Nicolas Nerambourg, Mireille-Blanchard-Desce équipe Photonique Moléculaire

Plus en détail

Fabrication et caractérisation électrique d'un capteur de gaz à base de nanofils de silicium suspendus

Fabrication et caractérisation électrique d'un capteur de gaz à base de nanofils de silicium suspendus Fabrication et caractérisation électrique d'un capteur de az à base de nanofils de silicium suspendus A-C. SALAÜN, R. ROGEL, E. JACQUES et L. PICHON anne-claire.salaun@univ-rennes1.fr Groupe Microélectronique,

Plus en détail

Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15

Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15 SEPOLBE Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15 S. CHAKRI, I. FRATEUR, E. SUTTER, B. TRIBOLLET, V. VIVIER CNRS, UMR 8235,

Plus en détail

Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 2013. Activités et projets. Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques

Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 2013. Activités et projets. Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 213 Activités et projets Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques Les groupes identifiés Bordeaux, Réseau Aquitain sur les Matériaux

Plus en détail

Nanomatériaux pour le stockage d énergie. Apport dans le domaine des batteries

Nanomatériaux pour le stockage d énergie. Apport dans le domaine des batteries Nanomatériaux pour le stockage d énergie Apport dans le domaine des batteries Batteries : architecture et fonctionnement Electrodes + / - : Matière active: matière active oxydante / réductrice poudre pour

Plus en détail

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Andrea CAPPELLA, Vincent SCHICK, Jean-Luc BATTAGLIA, Andrzej KUSIAK 1/27 Plan de l exposé Matériaux caractérisés

Plus en détail

Le graphène : la relativité rencontre la mécanique quantique dans un trait de crayon. Mark O. Goerbig

Le graphène : la relativité rencontre la mécanique quantique dans un trait de crayon. Mark O. Goerbig Le graphène : la relativité rencontre la mécanique quantique dans un trait de crayon Mark O. Goerbig ENS, Cachan, 23/11/2010 Prix Nobel de Physique 2010 : Graphène Kostya Novoselov Andre Geim "for groundbreaking

Plus en détail

Nouveaux matériaux pour capteur piézorésistif en couches minces

Nouveaux matériaux pour capteur piézorésistif en couches minces Nouveaux matériaux pour capteur piézorésistif en couches minces Pierre-Yves Tessier Université de Nantes Institut des Matériaux Jean Rouxel - IMN, CNRS, France 1 µm Matinée thématique capteurs et matériaux

Plus en détail

Micro-nanotechnologies

Micro-nanotechnologies RS430.100.15. 1/7 La description de module définit les conditions cadres du déroulement de l enseignement des matières du module. Filière(s) Orientation Public Microtechniques (MIC) Microtechnologies et

Plus en détail

Adhesion control by surface functionnalisation or structuration

Adhesion control by surface functionnalisation or structuration Adhesion control by surface functionnalisation or structuration Jérôme Dejeu AS2M Department jerome.dejeu@femto-st.fr www.femto-st.fr\~jerome.dejeu Contexte Adhésion des micro-objets aux doigts de la micropince

Plus en détail

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC Société Française de Thermique 22/01/2010 Design de matériaux à propriétés radiatives fonctionnalisées : de l angström au millimètre MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE

Plus en détail

Cadrans diffractifs. Yvan Terés. LAUSANNETEC 24 mai 2012. HE-ARC Ingénierie Hôtel-de-Ville 7 CH-2400 Le Locle

Cadrans diffractifs. Yvan Terés. LAUSANNETEC 24 mai 2012. HE-ARC Ingénierie Hôtel-de-Ville 7 CH-2400 Le Locle Cadrans diffractifs Yvan Terés HE-ARC Ingénierie Hôtel-de-Ville 7 CH-2400 Le Locle LAUSANNETEC 24 mai 2012 Plan Introduction Principe utilisé Fabrication des cadrans Prototypes réalisés Limites et perspectives

Plus en détail

Fabrication et caractérisation électrique de résistances à base de nanofils de silicium

Fabrication et caractérisation électrique de résistances à base de nanofils de silicium Fabrication et caractérisation électrique de résistances à base de nanofils de silicium Laurent Pichon, Fouad Demami, Régis Rogel, Tayeb Mohammed-Brahim To cite this version: Laurent Pichon, Fouad Demami,

Plus en détail

6. Biocapteurs. Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur. transducteur élément de reconnaissance moléculaire

6. Biocapteurs. Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur. transducteur élément de reconnaissance moléculaire 6. Biocapteurs 6.1 Principe d un biocapteur Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur analyte signal analyte signal transducteur élément de reconnaissance moléculaire transducteur

Plus en détail

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si)

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) 1 Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) Contexte : Limitations du a-si:h Le silicium nanocristallin déposé par plasma La cristallisation en phase solide (silicium poly-cristallin) Le recuit

Plus en détail

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde par Denis Morris Département de physique, Université de Sherbrooke Septembre 2013 Activités de recherche en cours Étude des

Plus en détail

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech BICNanoCat Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech ANR BICNanoCat DAS Concerné : Énergie Environnement Appel à projets : réduction des émissions

Plus en détail

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 PRINCIPAL MODE DE DEGRADATION DANS LE MONDE devant les

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1- Atomistique... 17. Chapitre 2- Liaisons chimiques... 47

Table des matières. Chapitre 1- Atomistique... 17. Chapitre 2- Liaisons chimiques... 47 Table des matières Chapitre 1- Atomistique... 17 1. Structure de l atome... 17 2. Modèle corpusculaire : cas de l atome H... 19 2.1 Objectif... 19 2.2 Modèle de Rutherford... 19 2.3 Modèle de Bohr... 20

Plus en détail

6. Biocapteurs. Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur

6. Biocapteurs. Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur 6. Biocapteurs 6.1 Principe d un biocapteur Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur analyte signal analyte signal transducteur élément de reconnaissance moléculaire transducteur

Plus en détail

Les nanostructures de carbone, un matériau polyvalent pour les biocapteurs et les (bio)piles à combustibles

Les nanostructures de carbone, un matériau polyvalent pour les biocapteurs et les (bio)piles à combustibles CR-Université Joseph Fourier UMR-5250 - Grenoble Les nanostructures de carbone, un matériau polyvalent pour les biocapteurs et les (bio)piles à combustibles Michael olzinger, UMR CR 5250, ICMG FR CR 2607

Plus en détail

Micro-nano technologies et traitement de l information : une intégration système

Micro-nano technologies et traitement de l information : une intégration système Appels IT en e-anté du PCRD Journée de concertation du jeudi 3 janvier Micro-nano technologies et traitement de : une intégration système Jean CHABBAL, Pierre GRANGEAT, Régis GUILLEMAUD LETI (CEA DRT),

Plus en détail

Examen de maturité 2013 AIDE-MÉMOIRE DE CHIMIE

Examen de maturité 2013 AIDE-MÉMOIRE DE CHIMIE Examen de maturité 2013 AIDEMÉMOIRE DE CHIMIE Acides et bases (calculés à partir des pk a ) ph d un acide fort : ph d un acide faible : ph = log C a ph = ½ pk a ½ log C a ph d une base forte : ph = 14

Plus en détail

CHI Corrigé. Forme E. Équilibre chimique et oxydoréduction

CHI Corrigé. Forme E. Équilibre chimique et oxydoréduction CHI-5043 Corrigé Forme E Équilibre chimique et oxydoréduction Conception : Isabelle Lapierre, C.S. des Laurentides. janvier 2003. Modifié par Sylvain Lavallée, C.S. Chemin-du-Roy, 2011. 1. a) Ni +2 est

Plus en détail

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Doctorant Lucas JOBIN Thèse financée par Région Rhône-Alpes

Plus en détail

Laboratoire des Matériaux et du Génie Physique, on MINATEC site - Grenoble

Laboratoire des Matériaux et du Génie Physique, on MINATEC site - Grenoble Laboratoire des Matériaux et du Génie Physique, (Laboratory of Materials Sciences and Physical Engineering) on MINATEC site - Grenoble Le personnel 14 chercheurs CNRS 15 enseignant-chercheurs Phelma 15

Plus en détail

La microscopie à force atomique (AFM)

La microscopie à force atomique (AFM) NANOFONC 5 mars 2010 Nantes La microscopie à force atomique (AFM) http://www.univ-lemans.fr/~bardeau/labolpec/surfpropspec/indexsurface.html N. DELORME (MC), J.F. BARDEAU (CR) Laboratoire de Physique de

Plus en détail

Solutions aqueuses 2 : réactions d oxydo-réduction

Solutions aqueuses 2 : réactions d oxydo-réduction Chapitre 7 : Solutions aqueuses 2 : réactions d oxydo-réduction Pierre-Alexis GAUCHARD UE1 : Chimie Chimie physique Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2010/2011 Université Joseph

Plus en détail

Professeur Michel SEVE

Professeur Michel SEVE UE1: Cycle 4 : Biomolécules (1) : Acides aminés et protéines Chapitre 3 La liaison peptidique Professeur Michel SEVE Année universitaire 2009/2010 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Étude électrochimique des systèmes binaires et ternaire engageant les éléments bismuth, antimoine et tellure

Étude électrochimique des systèmes binaires et ternaire engageant les éléments bismuth, antimoine et tellure J. Phys. IV France 1 () 53-58 EDP Sciences, Les Ulis DOI: 1.151/jp:17 Étude électrochimique des systèmes binaires et ternaire engageant les éléments bismuth, antimoine et tellure D. Del Frari, S. Diliberto,

Plus en détail

Les molécules. 1 Représentez la structure électronique d un atome d hydrogène H. 3 Combien lui manque-t-il d électrons pour saturer sa couche externe?

Les molécules. 1 Représentez la structure électronique d un atome d hydrogène H. 3 Combien lui manque-t-il d électrons pour saturer sa couche externe? Les molécules I Introduction : Dans de nombreux composés chimiques, les atomes forment des édifices possédant un nombre d atomes déterminé. Une molécule est une particule électriquement neutre formé d

Plus en détail

Chapitre 3 : La liaison peptidique. Professeur Michel SEVE

Chapitre 3 : La liaison peptidique. Professeur Michel SEVE UE1 : Biomolécules (1) : Acides aminés et protéines Chapitre 3 : La liaison peptidique Professeur Michel SEVE Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SUR LA QCM (Quartz Crystal Microbalance)

TRAVAUX PRATIQUES SUR LA QCM (Quartz Crystal Microbalance) Denis DEZEST ddezest@laas.fr les 14/11/11 et 16/11/11 08h30-12h00 13h30-15h à l AIME 5 ème ANNEE INSA DEPARTEMENT GENIE PHYSIQUE OPTION NANOBIO TRAVAUX PRATIQUES SUR LA QCM (Quartz Crystal Microbalance)

Plus en détail

Printemps des Sciences

Printemps des Sciences Printemps des Sciences Les Réactions d xydoréduction et le Corps Humain ou Comment la cellule produit de «l eau de javel» pour nous défendre? 1 Les réactions d oxydoréduction et le corps humain 1 Les réactions

Plus en détail

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Modules d'enseignements de Chimie M3303 : Techniques Spectroscopiques (Johan Alauzun S3) M4104 : Analyses Électrochimiques (Olivier Fontaine fin S3) et

Plus en détail

Impact de la disponibilité en azote sur la formation du bois: une analyse fonctionnelle

Impact de la disponibilité en azote sur la formation du bois: une analyse fonctionnelle Impact de la disponibilité en azote sur la formation du bois: une analyse fonctionnelle Frédéric Pitre Laboratoire de Chimie Biologique GDR-AMV, Pessac 2005 Plantations (quelque part en Normandie) Introduction

Plus en détail

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème pour une résistance de chauffe dans un microsystème Bertrand Selva Bertrand.selva@bretagne.ens-cachan.fr 1 Plan de la présentation Présentation des microsystèmes Dimensions caractéristiques, technique

Plus en détail

Étude par microscopie électronique à haute

Étude par microscopie électronique à haute Sommaire Étude par microscopie électronique à haute résolution d agrégats de CoPt Nils Blanc - GDR Nano-alliages F. Tournus, T. Épicier (Laboratoire MATEIS - CLIME - INSA), V. Dupuis. Laboratoire de physique

Plus en détail

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531)

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531) Unité Mixte du CNRS (UMR8531) Institut de Chimie Directeur : Keitaro NAKATANI (PU ENS Cachan) Courrier électronique : nakatani@ppsm.ens-cachan.fr http://www.ppsm.ens-cachan.fr Problématique générale :

Plus en détail

Eau sur mesure pour l industrie alimentaire

Eau sur mesure pour l industrie alimentaire Eau sur mesure pour l industrie alimentaire Jean Pierre Bas Process development manager jp.bas@spawater.com 0032 (0) 87794254 Structure de l exposé Principes de classification Prétraitements de l eau Traitements

Plus en détail

Observations MEB de dépôts d AlN par PECVD micro-onde sur substrat de silicium de géométries complexes

Observations MEB de dépôts d AlN par PECVD micro-onde sur substrat de silicium de géométries complexes Observations MEB de dépôts d AlN par PECVD micro-onde sur substrat de silicium de géométries complexes Profondeur de gravure de 1 µm Zakaria Bouchkour, Pascal Tristant 23 juin 2010 1 Objectifs fixés o

Plus en détail

Examen du 28 mai 2009 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre filière sur votre copie.

Examen du 28 mai 2009 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre filière sur votre copie. U.E. LC102 Année 2008-09 2 nd Semestre Première session Examen du 28 mai 2009 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre filière sur votre copie. Exercice

Plus en détail

Fabrication de cellules solaires en Winfab

Fabrication de cellules solaires en Winfab Fabrication de cellules solaires en Winfab Chercheur Logiticien FNRS romain.delamare@uclouvain.be Journée Scientifique des Comices Energie solaire du WARE 23 avril 2012 Sommaire Présentation de l infrastrure

Plus en détail

Effet de la nanostructure sur les propriétés d'électrodes à base d'hydroxyde de nickel.

Effet de la nanostructure sur les propriétés d'électrodes à base d'hydroxyde de nickel. Effet de la nanostructure sur les propriétés d'électrodes à base d'hydroxyde de nickel. L. Bamoulid1, J.-F. Hochepied1, H. Bouayad2 et L. Guerlou-Demourgues2 12- Carnot MINES, CEP/SCPI 6 Bd Saint-Michel

Plus en détail

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Agro-Bio Tech Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Frank Delvigne (Ulg GxABT) Exploitation industrielle des micro organismes : biotechnologies

Plus en détail

Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC)

Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Faculté Polytechnique Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Prof. André DECROLY Dr Abdoul Fatah KANTA andre.decroly@umons.ac.be Service de

Plus en détail

Analyse de protocoles : activités 1, 2, 3, 4 p485 Chimiosélectivité : activités 1, 2,3 p503

Analyse de protocoles : activités 1, 2, 3, 4 p485 Chimiosélectivité : activités 1, 2,3 p503 Chapitre 16 Synthèses organiques Effectuer une analyse critique de protocoles expérimentaux pour identifier les espèces mises en jeu, leurs quantités et les paramètres expérimentaux. Justifier le choix

Plus en détail

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES METHODES CHROMATOGRAPHIQUES. METHODES ELECTROPHORETIQUES. DOSAGES SPECIFIQUES. CHROMATOGRAPHIE SUR PAPIER. CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE. CHROMATOGRAPHIE

Plus en détail

Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques

Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques J. Burgin 1, C. Guillon 1, P. Langot 1 et F. Vallée 1,2 1 - CPMOH, Université Bordeaux 1, 351 cours de la Libération, 33 405 Talence 2 - FNO group,

Plus en détail

Traitement des surfaces métalliques et contrôle des interfaces. GIS Surface des Matériaux Journée Thématique 21 Février 2006

Traitement des surfaces métalliques et contrôle des interfaces. GIS Surface des Matériaux Journée Thématique 21 Février 2006 Traitement des surfaces métalliques et contrôle des interfaces GIS Surface des Matériaux Journée Thématique 21 Février 2006 Les défis d aujourd hui: Les nouveaux substrats Revêtir et préserver Fonctionnaliser

Plus en détail

Synthesis of smooth and microtextured films by acetylene magnetron discharge: Study of growth mechanisms and fabrication of superhydrophobic surfaces

Synthesis of smooth and microtextured films by acetylene magnetron discharge: Study of growth mechanisms and fabrication of superhydrophobic surfaces Faculté des Sciences Département de Physique (PMR) Laboratoire LARN Synthesis of smooth and microtextured films by acetylene magnetron discharge: Study of growth mechanisms and fabrication of superhydrophobic

Plus en détail

Activité Cours : Spectrophotométrie Infrarouge

Activité Cours : Spectrophotométrie Infrarouge Activité Cours : Spectrophotométrie Infrarouge Objectifs : Connaître et appliquer les règles de nomenclature des composés en chimie organique. Associer un groupe caractéristique à une fonction dans le

Plus en détail

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006 Partie A : Introduction à la chimie inorganique Svp, veuillez utiliser ces feuilles d examen pour répondre aux questions. Vous pouvez employer

Plus en détail

SPECTROSCOPIE INFRAROUGE A TRANSFORMEE DE FOURIER (IRTF)

SPECTROSCOPIE INFRAROUGE A TRANSFORMEE DE FOURIER (IRTF) SPECTROSCOPIE INFRAROUGE A TRANSFORMEE DE FOURIER (IRTF) Introduction La Spectroscopie Infrarouge à Transformée de Fourier (ou FTIR : Fourier Transformed InfraRed spectroscopy) est basée sur l'absorption

Plus en détail

Chapitre 6 Les protéines : Propriétés physicochimiques. Professeur Michel SEVE

Chapitre 6 Les protéines : Propriétés physicochimiques. Professeur Michel SEVE UE1 : Biomolécules (1) : Acides aminés et protéines Chapitre 6 Les protéines : Propriétés physicochimiques et classification Professeur Michel SEVE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier

Plus en détail

Chapitre 25 Sélectivité en chimie organique

Chapitre 25 Sélectivité en chimie organique Chapitre 25 Sélectivité en chimie organique Manuel pages 499 à 514 Choix pédagogiques Ce chapitre est lié au chapitre 24 sur la stratégie de synthèse qu il illustre dans le cas précis de la sélectivité.

Plus en détail

Capteurs et biocapteurs électrochimiques

Capteurs et biocapteurs électrochimiques Capteurs et biocapteurs électrochimiques Daniel Thévenot, Régis Moilleron & Gilles Varrault, Cereve Université Paris 12, ENPC, ENGREF (UMR-MA 102) http://www.enpc.fr/cereve/homepages/thevenot/thevenot.html

Plus en détail

Réactions d oxydoréduction

Réactions d oxydoréduction Réactions d oxydoréduction Oxydant, Réducteur, oxydation et réduction Expérience : plaque en fer Fe solution de sulfate de cuivre (, SO 4 2 ) Observations et conclusions : dépôt de cuivre sur la plaque

Plus en détail

DE L ATOME A LA MOLECULE ORGANIQUE

DE L ATOME A LA MOLECULE ORGANIQUE DE L ATOME A LA MOLECULE ORGANIQUE I L atome de carbone dans la molécule 1) L atome de carbone C(Z=6) : [He] 2s 2 2p 2 V=2 à l état fondamental V=4 à son état excité 99,99 % des atomes de carbone de la

Plus en détail

Optimisation énergétique des implants actifs

Optimisation énergétique des implants actifs Optimisation énergétique des implants actifs Nov 2012 1 1 Table des matières Historique des sources d énergie Contraintes et solutions globales Courbe de décharge Synthèse des technologies de piles et

Plus en détail

CHAPITRE I CONCEPTION DE MICROCAPTEURS DE PRESSION PIEZORESISTIFS A MEMBRANE SILICIUM A HAUTES PERFORMANCES

CHAPITRE I CONCEPTION DE MICROCAPTEURS DE PRESSION PIEZORESISTIFS A MEMBRANE SILICIUM A HAUTES PERFORMANCES 21 CHAPITRE I CONCEPTION DE MICROCAPTEURS DE PRESSION PIEZORESISTIFS A MEMBRANE SILICIUM A HAUTES PERFORMANCES Chapitre I : Conception de microcapteurs de pression piézorésisitifs à membrane silicium à

Plus en détail

Croissance dirigée d'îlots moléculaires fonctionnels auto-assemblés sur Au(111) Étude du contraste STM apparent

Croissance dirigée d'îlots moléculaires fonctionnels auto-assemblés sur Au(111) Étude du contraste STM apparent Croissance dirigée d'îlots moléculaires fonctionnels auto-assemblés sur Au(111) Étude du contraste TM apparent N. Battaglini, Z. Qin, P. Lang.. M. Marsault, V. Repain,. Rousset projet "AMNET" Réseau de

Plus en détail

Présentation Flash Institut des Molécules et Matériaux du Mans. IMMM - UMR CNRS-Université du Maine 6283 DU : Jean-Marc GRENECHE

Présentation Flash Institut des Molécules et Matériaux du Mans. IMMM - UMR CNRS-Université du Maine 6283 DU : Jean-Marc GRENECHE Présentation Flash Institut des Molécules et Matériaux du Mans IMMM - UMR CNRS-Université du Maine 6283 DU : Jean-Marc GRENECHE Les forces Tutelles Permanents CNRS: Institut de Chimie (Principal) 11 (aussi

Plus en détail

CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges

CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges aux Interfaces diélectriques/semi- Conducteurs Organiques. Application aux polymères obtenus par Métathèse. Kamal LMIMOUNI IEMN UMR CNRS 8520 Journées Nationales

Plus en détail

Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite.

Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite. Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite. L. Bardotti, D. Taïnoff, F. Tournus, P. Mélinon, N. Blanc et V. Dupuis Laboratoire de Physique de la Matière Condensée et

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

La microscopie électronique

La microscopie électronique Microscopie La microscopie électronique Odile Stephan Professeur des universités Université Paris-Sud / CNRS Optiques photonique et électronique Microscope optique 0.5µm 2 Optiques photonique et électronique

Plus en détail

Plate-forme technique Interactions moléculaires

Plate-forme technique Interactions moléculaires Plate-forme technique Interactions moléculaires Consommables Biacore 3000 les plus utilisés Supports d'immobilisation Il existe différents supports d'interaction selon la chimie d'immobilisation : Nom

Plus en détail

SOMMMAIRE INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE...2 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE...3 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL...

SOMMMAIRE INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE...2 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE...3 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL... SOMMMAIRE PAGE INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE...2 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE...3 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL...5 LE PH ET LE POUVOIR TAMPON DU SOL...6 LE CALCAIRE TOTAL

Plus en détail

(Nano)-Structures Aléatoires

(Nano)-Structures Aléatoires 1 (Nano)-Structures Aléatoires dominique.jeulin@ensmp.fr Origine Motivations G. Matheron, 1967 Comment caractériser la morphologie d un milieu poreux? Comment prévoir le comportement macroscopique d un

Plus en détail

Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses

Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses Groupe d'étude des Matériaux Hétérogènes Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses Mouna Zouaoui, Benoit Nait-Ali, Nicolas Glandut, David Smith SFT Journée thématique

Plus en détail

Protection contre la corrosion d un acier au carbone par un revêtement époxy contenant des oxydes de fer modifiés par un composé silané

Protection contre la corrosion d un acier au carbone par un revêtement époxy contenant des oxydes de fer modifiés par un composé silané Protection contre la corrosion d un acier au carbone par un revêtement époxy contenant des oxydes de fer modifiés par un composé silané To Thi Xuan Hang a, Trinh Anh Truc a, Nguyen Thu Trang a, Nguyen

Plus en détail

CONCOURS EXTERNES IT 2009

CONCOURS EXTERNES IT 2009 CONCOURS EXTERNES IT 2009 ÉPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION CONCOURS N 225 Corps : Assistants ingénieurs Durée : 2 h Coefficient : 2 BAP : B Emploi type : Assistant en techniques d'analyse chimique Délégation

Plus en détail

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Doctorante : Safa LABIDI Directeur de thèse : Maxime MIKIKIAN Mélissa Fauvet Nicolas Vernier Oceane Coudray

Plus en détail

5.5.5 Exemple d un essai immunologique

5.5.5 Exemple d un essai immunologique 5.5.5 Exemple d un essai immunologique Test de grossesse Test en forme de bâtonnet destiné à mettre en évidence l'hormone spécifique de la grossesse, la gonadotrophine chorionique humaine (hcg), une glycoprotéine.

Plus en détail

Estimation de la pco 2 à partir de données satellitaires. Pierre Marrec Doctorant Equipe Chimie Marine Station Biologique de Roscoff

Estimation de la pco 2 à partir de données satellitaires. Pierre Marrec Doctorant Equipe Chimie Marine Station Biologique de Roscoff Estimation de la pco 2 à partir de données satellitaires Pierre Marrec Doctorant Equipe Chimie Marine Station Biologique de Roscoff Données FerryBox FerryBox: Système automatique d acquisition de mesures

Plus en détail

Complémentarité du MEB et des techniques d analyse physico-chimique des surfaces

Complémentarité du MEB et des techniques d analyse physico-chimique des surfaces Complémentarité du MEB et des techniques d analyse physico-chimique des surfaces 1 - Présentation de S&S 2 - Techniques d analyses de surface 3 - Exemples d études multi-techniques 4 - Conclusions +33

Plus en détail

Spectrométrie de Masse: introduction à l instrumentation utile en analyse protéomique

Spectrométrie de Masse: introduction à l instrumentation utile en analyse protéomique Spectrométrie de Masse: introduction à l instrumentation utile en analyse protéomique -Ionisation: - électronébulisation - MALDI -Analyseurs de masse: - Quadripôles et pièges à ions - Analyseurs à temps

Plus en détail

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde par Denis Morris Département de physique, Université de Sherbrooke Septembre 2014 Activités de recherche en cours Étude des

Plus en détail

Chimie Générale-CH101 INTRODUCTION

Chimie Générale-CH101 INTRODUCTION INTRODUCTION 1 LA CHIMIE??? La chimie est la science qui étudie la composition, les réactions et les propriétés chimiques et physiques de la matière... Ne pas confondre entre un phénomène Physique et phénomène

Plus en détail

Du rouleau de scotch au rouleau de graphène

Du rouleau de scotch au rouleau de graphène Du rouleau de scotch au rouleau de graphène Histoire (courte) et développement de méthodes d'élaboration de graphène Adrien Michon Centre de recherche sur l'hétéroépitaxie et ses applications CRHEA -UPR

Plus en détail

LV1 Module Molécules de la Vie Travaux Dirigés n 2

LV1 Module Molécules de la Vie Travaux Dirigés n 2 LV1 Module Molécules de la Vie Travaux Dirigés n 2 Equilibre acide-base, préparation de tampons asamuel@unice.fr Objectif : Assimiler les relations acide-base en sachant écrire les équations de dissociation

Plus en détail

JBS Kit d Initiation à la Cristallisation des Protéines

JBS Kit d Initiation à la Cristallisation des Protéines Cat. No. CS-401FR Amount 1 Kit seulement pour utilisation in vitro garantie de qualité pendant 12 mois entreposer à 4 C Introduction Il existe principalement deux méthodes pour déterminer la structure

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2013 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012 Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie PREDAT 1 juin 2012 Axes stratégiques du CEA : Positionnement d AlHyance 3 segments l hydrogène (Production, Stockage,

Plus en détail

MORPHOLOGIE ET COMPORTEMENT ELECTROCHIMIQUE DES COUCHES MINCES DE Pt ET DE Pd PREPAREES PAR PULVERISATION SOUS COURANT CONTINU

MORPHOLOGIE ET COMPORTEMENT ELECTROCHIMIQUE DES COUCHES MINCES DE Pt ET DE Pd PREPAREES PAR PULVERISATION SOUS COURANT CONTINU June 2001 Phys. Chem. News 2 (2001) 15-19 MORPHOLOGIE ET COMPORTEMENT ELECTROCHIMIQUE DES COUCHES MINCES DE Pt ET DE Pd PREPAREES PAR PULVERISATION SOUS COURANT CONTINU A. Chtaini 1*, D. Takky 1, R. Najih

Plus en détail

État initial n 0 n 1 Excès 0 0 Excès État intermédiaire. n 0 3x n 1 2x Excès 3x 4x Excès. État final n 0 3x éq n 1 2x éq Excès 3x éq 4x éq Excès 2.3.

État initial n 0 n 1 Excès 0 0 Excès État intermédiaire. n 0 3x n 1 2x Excès 3x 4x Excès. État final n 0 3x éq n 1 2x éq Excès 3x éq 4x éq Excès 2.3. Taux d alcoolémie (Réunion 2008 ) 1.Choix de la méthode de suivi 1.1. L ion dichromate est orangé, l ion chrome (III) est de couleur verte. Au fur et à mesure de l évolution de la réaction la couleur de

Plus en détail

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch 1 L UTILISATION DU PLOMB EN DENTISTERIE : MYTHE OU REALITE Dr Berdj HAROUTUNIAN, Genève Le plomb ne devrait en principe pas être utilisé en dentisterie car il n est pas considéré comme un oligo-élément

Plus en détail

Chimie du solide et de l énergie

Chimie du solide et de l énergie COMMUNIQUÉ Janvier 2014 RenforcerlarechercheenChimiedanslesdomainesdel énergieetdel environnement Jean MarieTARASCONestnommétitulairedelanouvellechaire Chimiedusolideetdel énergie Leçoninaugurale,lejeudi23janvierà18h00

Plus en détail

Microtechnologies et Electronique (mte)

Microtechnologies et Electronique (mte) RS430.100.15. 1/8 La description de module définit les conditions cadres du déroulement de l enseignement des matières du module. Filière(s) Orientation Public Microtechniques (MIC) Microtechnologies et

Plus en détail

Evaluation de l exposition tabagique chez un groupe de «fumeurs actifs» et un groupe de «fumeurs passifs».

Evaluation de l exposition tabagique chez un groupe de «fumeurs actifs» et un groupe de «fumeurs passifs». Evaluation de l exposition tabagique chez un groupe de «fumeurs actifs» et un groupe de «fumeurs passifs». Dosage de la nicotine et de la cotinine urinaires par chromatographie liquide haute performance

Plus en détail

Façonner et observer la matière à l échelle du nanomètre. Anne Anthore

Façonner et observer la matière à l échelle du nanomètre. Anne Anthore Façonner et observer la matière à l échelle du nanomètre Anne Anthore 03/12 : Concevoir et réaliser des nanomatériaux 10/12 : Observer les nanomatériaux 17/12 : Les nanomatériaux dans les objets quotidiens

Plus en détail

Résumé de cours : Spectres Infrarouge

Résumé de cours : Spectres Infrarouge Résumé de cours : Spectres Infrarouge I. Introduction : Le rayonnement infrarouge (IR), invisible à l œil nu, est situé dans domaine de longueur d onde supérieur à 800 nm. Lorsqu un échantillon est traversé

Plus en détail

transports terrestres

transports terrestres Les Batteries pour les transports terrestres Etat de l art et perspectives Laboratoire Transports et Environnement Serge PELISSIER Chargé de recherche La batterie est le maillon faible du transport électrique

Plus en détail

Purification de protéines - stratégies

Purification de protéines - stratégies Purification de protéines - stratégies Propriétés des protéines et stratégie de purification Instabilité à la température Stabilité au ph Stabilité au solvants organiques Nécessité d utiliser des détergents

Plus en détail

La stérilisation des silicones

La stérilisation des silicones Stérilisation sous irradiation g > Possibilité de traiter des volumes importants ; La stérilisation des silicones > Altérations significatives du matériau traité (réticulation, scission des macromolécules,

Plus en détail