Les nanostructures de carbone, un matériau polyvalent pour les biocapteurs et les (bio)piles à combustibles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les nanostructures de carbone, un matériau polyvalent pour les biocapteurs et les (bio)piles à combustibles"

Transcription

1 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Les nanostructures de carbone, un matériau polyvalent pour les biocapteurs et les (bio)piles à combustibles Michael olzinger, UMR CR 5250, ICMG FR CR 2607 Université Joseph Fourier, BP 53, Grenoble, Cedex 9, France :

2 Biocapteurs CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Plan Immobilisation des bio-récepteurs Les anotubes de carbone (CTs) Fonctionnalisation des CTs Fonctionnalisation non-covalent Fonctionnalisation électrochimique Dip coating 3D nanostructures utilisant CTs et nanoparticules «Câblage» des enzymes rédox avec des CTs Principes Transfert d électrons direct Transfert d électrons avec médiateurs Biopiles à combustibles Principes Application : Biopiles implantables Exemples (Escargots, clams, cafard, homard, rats) Conclusion

3 Analyte Biosystèmes Électrochimiques Récepteurs Biocapteurs CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Interface (allotropes de carbone) Amplification +ignal 2 C Fibre ptique Biomolécules enzyme, anticorps, antigène, AD, AR, polypeptide, micro-organismes QCM Électrode (Transistor)

4 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Méthodes d immobilisation des bio-récepteurs Adsorption Réticulation Interactions affines Piégeage Liaisons covalentes

5 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Les nanotubes de Carbone (CTs) Multi-Walled Carbon anotubes MWCTs ingle-walled Carbon anotubes WCTs

6 Biosystèmes Électrochimiques CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Propriétés exceptionnelles des anotubes Conductivité unidimensionnelle Conducteur balistique D (a.u.) D (a.u.) di/dv di/dv (13, 7) aut Youngs modulus (10, 0) (12, 6) Energy (ev) Energy (ev) 2 aute résistance à l étirement

7 Biosystèmes Électrochimiques CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble aute surface spécifique ~1000m²/g

8 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Fonctionnalisation fonctionnalisation des défauts CT fonctionnalisation noncovalente Création des défauts et des groupes fonctionnels par oxydation fonctionnalisation covalente couches minces via électropolymérisation t-bu n WCT n-

9 Biosystèmes Électrochimiques CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Fonctionnalisation non-covalente des WCTs avec biotine et Construction d un capteur de glucose + 2 C Gx- biotinylée C 2 2 I (µacm -2 ) na 100 s Polypyrrole Pt electrode Pt electrode -e Pt electrode 0 0,01 0,02 0,03 0,04 0,05 0,06 c (Glucose) (mol/l) M. olzinger, et al., J. anosci. anotechnol. 2009, 9,

10 Biosystèmes Électrochimiques Biotine électropolymérisable CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Électropolymérisation de Pyrrole-Biotine sur une couche de WCTs 17, ,5 Pt electrode I (µa) 10 7,5 Électropolymérisation 2 C 5 2,5 0 Gx- biotinylée 2 C Pt electrode Polypyrrole Pt electrode 0 0,01 0,02 0,03 0,04 0,05 0,06 0,07 c (Glucose) (mol/l) 2 2 -e M. olzinger, R. addad, A. Maaref,. Cosnier, J. anosci. anotechnol. 2009, 9,

11 Purification, séchage + CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Fonctionnalisation de CTs par interaction des systèmes π CTs (solide) Dispersion Électrode modifiée avec WCTs Dip coating 30 (solide) 25 Re-dispersion I (µacm -2 ) [Glucose] (mmoll-1) Rinçage Électrodes modifiées avec pyrène biotine CTs R. addad, M. olzinger, A. Maaref,. Cosnier, Electrochim. Acta., 2010, 55,

12 Biosystèmes Électrochimiques CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Fonctionnalisation préalable vs dip coating Densité des particules varie selon méthode de fonctonnalisation R. addad, M. olzinger, R. Villalonga, A. eumann, J. Roots, A. Maaref and. Cosnier, Carbon 2011, 49,

13 Biosystèmes Électrochimiques CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble anostructures 3D utilisant des nanodiamants et CTs Assemblage couche par couche CTs C C C + pyrène-ta Gox biotinylée Cu2+ Électropolymérisation nanodiamants Dépôt d un mélange 5nA M. ingh, M. olzinger,. Biloivan,. Cosnier, Carbon, 2013, 61, s

14 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble anostructures 3D utilisant nanoparticules magnétiques et CTs Détection d anti choléra toxine Interactions magnétiques anoparticule magnétique M. ingh et al., soumis 140 Ps (500nm) Limite de détection : 10 ng ml -1 Fe-impuretés de ipc WCTs Enzyme (RP) transduction par ampérométrie J max (µa cm -2 ) Interactions non spécifiques CTs Double couche Mono couche Ps (100nm) Mono Double Mono Double µps (2.4µm) Double Mono Antigène Anticorps econdaire Cible Anticorps β-cd

15 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Autres nanostructures pour la bioanalyse et la conversion d énergie 100 nm Graphène G. P. Keeley, et al, Phys. Chem. Chem. Phys., 2011, 13, G. P. Keeley, et al., Chem. Mater. 2014, in press (doi: /cm403501r). Forêts de nanotubes M. ingh et al., en préparation anostructures par l électrofilage Graphite pyrolytique nano-cristallin G. Keeley, et al., Anal. Methods, 2012, 4, anofils protéiques semi-conducteurs V. Forge et al., en préparation

16 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Challenge : Connexion électrique d enzymes Transfert d électrons entre le centre actif de l enzyme rédox et l électrode Problématique : chaque enzyme a des propriétés distinctes (structure et position du centre rédox) Exemples: Laccase Glucose oxydase

17 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Avantages des anotubes de Carbone pour la connexion électrique d enzymes La structure de CTs permet l approche au centre actif de l enzyme Exemple : glucose oxydase 2 C Glucose 2 C - 2e - Gluconolactone e -

18 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Adsorption de nitrite réductase sur les dépôts de nanotubes itrite réductase PDB ID: 1A Adsorption par l interaction hydrophobe I (µa) U (V) c ( 2- ) 1µM 10µM 50µM 100µM 150µM 200µM 300µM 400µM 600µM 800µM 1400µM 2200µM Transfert d électrons direct C. M. ilveira, J. Baur, M. olzinger, J. J. G. Moura,. Cosnier, M. G. Almeida, Electroanalysis 2010, 22,

19 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble BF 4 - Piégeage d une hydrogénase sur les nanotubes + I / µa.cm I / µa.cm I cat sous GC 2 sous Ar E / V vs EC WCTs sous I cat sous Ar 2 C 10 + BF 4 - Electropolymérisation E / V vs EC -200 I / µa.cm MWCTs sous I cat sous Ar J. Baur, A. Le Goff,. Dementin, M. olzinger, M. Rousset,. Cosnier, Int. J. ydrogen Energ., 2011, 36, E / V vs EC

20 Biosystèmes Électrochimiques CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Piégeage d une hydrogénase sur les nanotubes MWCTs vs WCTs J. Baur, A. Le Goff,. Dementin, M. olzinger, M. Rousset,. Cosnier, Int. J. ydrogen Energ., 2011, 36,

21 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Piégeage d une hydrogénase sur les nanotubes : ptimisation du transfert d électrons médiaté J. Baur, A. Le Goff,. Dementin, M. olzinger, M. Rousset,. Cosnier, Int. J. ydrogen Energ., 2011, 36,

22 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Biopiles à combustibles principes + e - e - - Anode [ife] 2 ase (- 0.5 V) MV 2+ /MV + ( V) GX ( V) s 2+ /s 3+ (- 0.3 V) Q/Q 2 (0.07 V) Fc/Fc + (0.35 V) Fuel 2, glucose Enzyme ( 2 ase; GX ) Product +, glucolactone 2 Enzyme (Laccase, BD ) 2 Cathode ABT 2- /ABT - (0.44 V) s 3+ /s 2+ (0.51 V) Laccase (0.55 V) E (V) vs CE

23 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Applications possibles pour les biopiles à glucose : Conversion d énergie des liquides corporels Conversion d énergie in vivo: ~50µM 2 and ~5mM glucose dans fluides extracellulaires Electrodes de neuromodulation : nw Appareils de mesure implantables : 100nW 10µW Délivrance de médicament - Micro-actionneurs : 1mW 10mW Fonctions vitales défaillantes (cœur, rein, artificiels: 10mW 1W

24 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Biopiles implantées 6.5 µw à 0.13 V Durée de vie : quelques jours P. Cinquin, et al. PLo E 2010, 5, e ± 6 μw/cm 2 à 0.2 V (Ø électrode 0.02cm²). durée de vie : quelques heures M. Rasmussen, et al. J. Am. Chem.oc. 2012, μw (30 μw cm 2 ) durée de vie : 3h sous décharge L. alámková, et al. J. Am. Chem. oc., 2012, 134, µw (ca. 40 µw cm 2 ) énergie fournie : 28.8 mj Durée de vie : 3 5 jours A. zczupaket al. Energy Environ. ci. 2012, 5, mw (ca mw cm -2 ) Durée de vie : quelques heures K. MacVittie, et al. Energy Environ. ci. 2013, 6, 81.

25 Biopiles à glucose CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble MWCTs, Enzyme Bio cathode (MWCTs, Laccase) e - Bio anode (MWTs, GX, Catalase) e - in vitro : (air saturé, 5 mm glucose) 1.3 mw à 0.6V (CV 0.95V) Construction de l électrode par compression : transfert d électrons direct Brevet : «Biopile à transfert direct» n de dépôt en France : 10/56672 ; Zebda, A. et al. at. Commun. 2011, 2, 370 In vivo : Puissance réelle : ~60 µw pendant 20 min d expérience Zebda et al, cientific reports 2013, 3, 1516 Partenaires industriels

26 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Packaging de la biopile pour l implantation Volume: 0.1mL tube de silicone bioélectrode Volume total de l implant : ~2mL A. Zebda,. Cosnier, J.-P. Alcaraz, M. olzinger, A. Le Goff, C. Gondran, F. Boucher, F. Giroud, K. Gorgy,. Lamraoui, P. Cinquin, ci. Rep., 2013, 3, 1516.

27 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Capacité électrique des CTs : ybride Biopile à glucose supercondensateur Production et stockage d énergie 1 pulse = 2mW glucose gluconolactone 2 electrolyte 2 Gx e - e - Lacc 110 mv pulses sur 5 jours temps ) Brevet : «upercondensateur électrochimique» n de dépôt en France : 13/52046 C. Agnès et al., Energy & Environmental cience 2014, in press (doi: /C3EE43986K). P (mw) ~1cm 30mA ~3cm 11mA E (V)

28 Glucose xydase Transfert d électrons direct CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Amélioration des performances À l anode à base de DET, seulement 0.1% des enzymes sont connectées! médiateurs rédox Utilisation d une Micro Electrode à Cavité = enzyme = médiateur redox Transfert d électrons médiaté Anode -0,45 3 ox réd 1,4-Q DQ VK 2-0,3-0,2-0,1 0,1 PQ E / V vs. EC 0 MBQ Transfert d électrons direct Laccase Fabien Giroud (Thèse) 2012 Les médiateurs ont été aussi évalués à la cathode 0 Cathode Do 0,1 2 4-MC Transfert d électrons médiaté TTF 0,2 Fe Fc 0,3 GZ ABT 0,4 E / V vs. EC 0,6

29 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble ouvelle génération de bioélectrodes Anode (MET) : Utilisation des médiateurs pour le transfert d électrons via naphthoquinone glucose gluconolactone Glucose oxidase e - Q e - e - - Augmentation du courant catalytique x 14 (+) - baisse du potentiel d abandon (-) B. Reuillard, A. Le Goff, C. Agnès, M. olzinger, A. Zebda, C. Gondran, K. Elouarzaki,. Cosnier, Phys. Chem. Chem. Phys., 2013, 15,

30 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble ouvelle génération de bioélectrodes Cathode (DET) : immobilisation et orientation de la laccase 2 2 Cette poche agit comme hôte pour : Anthraquinone M. osna et al, Phys. Chem. Chem. Phys. 2012, 14, e - Anthracène M. T. Meredith, AC Catal. 2011, 1, T 1 aphthalène M. Karaśkiewicz, et al., Electrochem. Commun. 2012, 20, 124. T 2 / T 3 Poche hydrophobe Pyrène. Lalaoui, et al. Chem. Commun., 2013, 49,

31 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble ouvelle génération de bioélectrodes Cathode (immobilisation et orientation de la laccase) Anthraquinone Fonctionnalisation de CTs par : Greffage via diazonium Couplage peptidique 2 2 e - T 1 Problématique : Forte probabilité de «π-stacking» avec les CTs

32 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble ouvelle génération de bioélectrodes Cathode (immobilisation et orientation de la laccase avec Anthraquinone) Pyr-AQ(1) Pyr-AQ(2) MWCTs MWCTs MWCT/Pyr-AQ(1) M. Bourourou, et al. Chemistry - A European Journal, 2013, 19, MWCT/Pyr-AQ(2)

33 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble ouvelle génération de bioélectrodes Cathode (immobilisation et orientation de la laccase avec Anthraquinone) 2 0,0-0,2 CV/MWCT/Lacc CV/MWCT/Pyr-AQ(1)/Lacc CV/MWCT/Pyr-AQ(2)/Lacc i (ma.cm -2 ) -0,4-0,6-0,8-1, temps (s) M. Bourourou, K. Elouarzaki,. Lalaoui, C. Agnès, A. Le Goff, M. olzinger, A. Maaref,. Cosnier, Chemistry - A European Journal, 2013, 19,

34 Réticulant - médiateur CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Mise en forme des bioélectrodes : Buckypaper Bis-Pyr-ABT e - e - CTs 0,0 e - I (ma) -0,5-1,0-1,5 Laccase immobilisée Laccase en solution 200 nm 40 µm M. Bourourou, et al., Chemical cience 2014, in press (doi: /C3C53544D). -2, Time (s)

35 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Alternatif: Piles à glucose abiotiques MWCT/ catalyseur Co Co Load e - e - R glucose R Rh gluconate R R Rh Co e - 2 or Membrane 2 de afion Première pile à glucose purement à base de catalyseurs moléculaires K. Elouarzaki, A. Le Goff, M. olzinger, J. Thery,. Cosnier, J. Am. Chem. oc. 2012, 134, or e - R Rh R MWCT/ catalyseur Problématique : catalyseur anodique performant seulement à p > 13

36 CR-Université Joseph Fourier UMR Grenoble Merci Financial support : Industrials Partners : Academic cooperation: Biofuel cell design for implantation : TIMC-IMAG UJF /CR, Grenoble

Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique

Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique Méthodes d analyses chimiques et microbiologiques dites alternatives ou rapides : Biocapteurs Utilisation

Plus en détail

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE 6 ème journées CAZAC Colin Delfaure 21 MAI 2015 CEA 21 MAI 2015 PAGE 1 LABORATOIRE CAPTEURS DIAMANT MAÎTRISE DE LA SYNTHESE DU DIAMANT

Plus en détail

Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15

Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15 SEPOLBE Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15 S. CHAKRI, I. FRATEUR, E. SUTTER, B. TRIBOLLET, V. VIVIER CNRS, UMR 8235,

Plus en détail

TS Physique L automobile du futur Electricité

TS Physique L automobile du futur Electricité P a g e 1 TS Physique Electricité Exercice résolu Enoncé Le moteur thermique, étant très certainement appelé à disparaître, les constructeurs automobiles recourront probablement au «tout électrique» ou

Plus en détail

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 PRINCIPAL MODE DE DEGRADATION DANS LE MONDE devant les

Plus en détail

LA PILE À COMBUSTIBLE ET LA COGÉNÉRATION

LA PILE À COMBUSTIBLE ET LA COGÉNÉRATION LA PILE À COMBUSTIBLE ET LA COGÉNÉRATION Thierry PRIEM Salon de la méthanisation en Lorraine CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 14 OCTOBRE 2014 MÉTHANISATION ET COGÉNÉRATION PAGE 2 LE PRINCIPE DE LA COGÉNÉRATION

Plus en détail

Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC)

Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Faculté Polytechnique Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Prof. André DECROLY Dr Abdoul Fatah KANTA andre.decroly@umons.ac.be Service de

Plus en détail

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Doctorant Lucas JOBIN Thèse financée par Région Rhône-Alpes

Plus en détail

Optimisation énergétique des implants actifs

Optimisation énergétique des implants actifs Optimisation énergétique des implants actifs Nov 2012 1 1 Table des matières Historique des sources d énergie Contraintes et solutions globales Courbe de décharge Synthèse des technologies de piles et

Plus en détail

La chimie au service des nanotubes de carbone

La chimie au service des nanotubes de carbone La chimie au service des nanotubes de carbone Claire Hérold Institut Jean Lamour Département Chimie et Physique des Solides et des Surfaces Equipe matériaux carbonés Les matériaux carbonés de basse dimensionnalité

Plus en détail

La filière hydrogène. Marc Fontecave

La filière hydrogène. Marc Fontecave La filière hydrogène Marc Fontecave Laboratoire de Chimie et Biologie des Métaux, Université Joseph Fourier, CNRS, CEA/DSV/iRTSV CEA-Grenoble 17 rue des martyrs 38054 Grenoble cedex 9, France mfontecave@cea.fr;

Plus en détail

La microscopie à force atomique (AFM)

La microscopie à force atomique (AFM) NANOFONC 5 mars 2010 Nantes La microscopie à force atomique (AFM) http://www.univ-lemans.fr/~bardeau/labolpec/surfpropspec/indexsurface.html N. DELORME (MC), J.F. BARDEAU (CR) Laboratoire de Physique de

Plus en détail

Nanomatériaux pour le stockage d énergie. Apport dans le domaine des batteries

Nanomatériaux pour le stockage d énergie. Apport dans le domaine des batteries Nanomatériaux pour le stockage d énergie Apport dans le domaine des batteries Batteries : architecture et fonctionnement Electrodes + / - : Matière active: matière active oxydante / réductrice poudre pour

Plus en détail

Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 2013. Activités et projets. Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques

Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 2013. Activités et projets. Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 213 Activités et projets Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques Les groupes identifiés Bordeaux, Réseau Aquitain sur les Matériaux

Plus en détail

Production alternative d électricité par voies biologiques et bio-inspirées : les biopiles.

Production alternative d électricité par voies biologiques et bio-inspirées : les biopiles. Production alternative d électricité par voies biologiques et bio-inspirées : les biopiles. Du 27 au 29 octobre 2014 Accueil : 27 octobre après midi à l EM Hébergement : club BELAMBRA La Grande Motte (34)

Plus en détail

BIO241 année 2007-2008

BIO241 année 2007-2008 BIO241 année 2007-2008 Examen Terminal de 2 nde session du 17 juin 2008 Documents et calculatrice non autorisés Notation sur 100 points ATTENTION!!!! Rédiger les 3 parties sur des feuilles séparées 5 pages

Plus en détail

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012 Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie PREDAT 1 juin 2012 Axes stratégiques du CEA : Positionnement d AlHyance 3 segments l hydrogène (Production, Stockage,

Plus en détail

Les biopiles enzymatiques pour produire de l électricité

Les biopiles enzymatiques pour produire de l électricité Les biopiles enzymatiques pour produire de l électricité Sophie Tingry, Marc Cretin et Christophe Innocent Résumé Mots-clés Abstract Keywords La production d énergie devient un enjeu majeur et l impact

Plus en détail

Etude par spectroscopie infrarouge operando de l effet de H 2 en oxydation de CO catalysée par Au/TiO 2

Etude par spectroscopie infrarouge operando de l effet de H 2 en oxydation de CO catalysée par Au/TiO 2 Réunion plénière, 1-3/12/2008, Bordeaux Etude par spectroscopie infrarouge operando de l effet de en oxydation de C catalysée par Au/Ti 2 Laurent PICCL IRCELYN, CNRS / Université de Lyon, France Helen

Plus en détail

Micro-nano technologies et traitement de l information : une intégration système

Micro-nano technologies et traitement de l information : une intégration système Appels IT en e-anté du PCRD Journée de concertation du jeudi 3 janvier Micro-nano technologies et traitement de : une intégration système Jean CHABBAL, Pierre GRANGEAT, Régis GUILLEMAUD LETI (CEA DRT),

Plus en détail

MISE EN SERVICE MESURES. Sonde de mesure d oxygène dissous MES BAMOX 7200 SONDE DE MESURE D OXYGENE DISSOUS 460-02/1

MISE EN SERVICE MESURES. Sonde de mesure d oxygène dissous MES BAMOX 7200 SONDE DE MESURE D OXYGENE DISSOUS 460-02/1 BAMOX 7200 Sonde de mesure d oxygène dissous MISE EN SERVICE MESURES 22, Rue de la Voie des Bans - Z.I. de la Gare - 95100 ARGENTEUIL Tél : (+33) 01 30 25 83 20 - Web : www.bamo.fr Fax : (+33) 01 34 10

Plus en détail

Solutions d encapsulation et d interconnexion de MEM S et MOEM S

Solutions d encapsulation et d interconnexion de MEM S et MOEM S Solutions d encapsulation et d interconnexion de MEM S et MOEM S Gilles Poupon CEA Grenoble LETI, 17 Rue des Martyrs 38054 Grenoble Cedex 9 Sommaire Les évolutions : - Microélectronique - Contexte - Packaging

Plus en détail

Sonde de ph ou de potentiel d'oxydo-réduction (Redox)

Sonde de ph ou de potentiel d'oxydo-réduction (Redox) Sonde de ph ou de potentiel d'oxydo-réduction (Redox) Pour de nombreuses installations et applications Grand choix de sonde pour une gamme étendue de support Pour conduite de DN15 à DN200 Le Type 8203

Plus en détail

6. Biocapteurs. Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur

6. Biocapteurs. Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur 6. Biocapteurs 6.1 Principe d un biocapteur Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur analyte signal analyte signal transducteur élément de reconnaissance moléculaire transducteur

Plus en détail

Dans le cadre de l Atelier Scientifique et Technique du lycée Jay de Beaufort à PERIGUEUX (24)

Dans le cadre de l Atelier Scientifique et Technique du lycée Jay de Beaufort à PERIGUEUX (24) Dans le cadre de l Atelier Scientifique et Technique du lycée Jay de Beaufort à PERIGUEUX (24) Les piles à travers le temps!! Il y a 2000 ans? Piles de Bagad? 1800 Pile de Volta 1836 Pile Daniell 1888

Plus en détail

Caractérisation par spectroscopie Raman de poudres fines et de couches minces de cobaltites de fer à structure spinelle

Caractérisation par spectroscopie Raman de poudres fines et de couches minces de cobaltites de fer à structure spinelle 17 ème journées du Groupe Français de Spectroscopie Vibrationnelle Caractérisation par spectroscopie Raman de poudres fines et de couches minces de cobaltites de fer à structure spinelle H. Le Trong, L.

Plus en détail

Croissance dirigée d'îlots moléculaires fonctionnels auto-assemblés sur Au(111) Étude du contraste STM apparent

Croissance dirigée d'îlots moléculaires fonctionnels auto-assemblés sur Au(111) Étude du contraste STM apparent Croissance dirigée d'îlots moléculaires fonctionnels auto-assemblés sur Au(111) Étude du contraste TM apparent N. Battaglini, Z. Qin, P. Lang.. M. Marsault, V. Repain,. Rousset projet "AMNET" Réseau de

Plus en détail

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531)

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531) Unité Mixte du CNRS (UMR8531) Institut de Chimie Directeur : Keitaro NAKATANI (PU ENS Cachan) Courrier électronique : nakatani@ppsm.ens-cachan.fr http://www.ppsm.ens-cachan.fr Problématique générale :

Plus en détail

Micro/Nanofabrication pour la microfluidique et la biologie

Micro/Nanofabrication pour la microfluidique et la biologie 1 Workshop Dispositifs Médicaux 20 novembre 2012 Micro/Nanofabrication pour la microfluidique et la biologie Anne-Marie HAGHIRI-GOSNET LABORATOIRE DE PHOTONIQUE ET DE NANOSTRUCTURES route de Nozay, 91460

Plus en détail

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC Société Française de Thermique 22/01/2010 Design de matériaux à propriétés radiatives fonctionnalisées : de l angström au millimètre MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE

Plus en détail

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde par Denis Morris Département de physique, Université de Sherbrooke Septembre 2013 Activités de recherche en cours Étude des

Plus en détail

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Introduction Comme son nom l indique, une énergie renouvelable est une énergie utilisant des élèments naturels, renouvelés plus rapidement qu ils ne sont consommés.

Plus en détail

THÈSE. Aurélien HABRIOUX PRÉPARATION ET CARACTÉRISATION DE NANOPARTICULES À BASE D OR ET DE PLATINE POUR L ANODE D UNE BIOPILE GLUCOSE/DIOXYGÈNE

THÈSE. Aurélien HABRIOUX PRÉPARATION ET CARACTÉRISATION DE NANOPARTICULES À BASE D OR ET DE PLATINE POUR L ANODE D UNE BIOPILE GLUCOSE/DIOXYGÈNE THÈSE Pour l obtention du Grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE POITIERS (Faculté des Sciences Fondamentales et Appliquées) (Diplôme National Arrêté du 7 août 2006) École Doctorale : Ingénierie Chimique,

Plus en détail

6. Biocapteurs. Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur. transducteur élément de reconnaissance moléculaire

6. Biocapteurs. Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur. transducteur élément de reconnaissance moléculaire 6. Biocapteurs 6.1 Principe d un biocapteur Biocapteur = élément de reconnaissance moléculaire + transducteur analyte signal analyte signal transducteur élément de reconnaissance moléculaire transducteur

Plus en détail

Chimie pour un développement durable Dépollution

Chimie pour un développement durable Dépollution Chimie pour un développement durable Dépollution D. Duprez LACCO UMR 6503 Poitiers Traitement de la pollution Air Eau Sol Département Chimie 2 Octobre 2006 Traitement de la pollution Air: transports Depollution

Plus en détail

Précision, Ergonomie, Traçabilité. inolab at its best

Précision, Ergonomie, Traçabilité. inolab at its best Précision, Ergonomie, Traçabilité. inolab at its best NOUVEAU inolab at its best : www.inolab.de/en Quick-Link für Smartphones/ Tablets Précision. Ergonomie. Traçabilité. inolab at its best La nouvelle

Plus en détail

Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives. «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs

Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives. «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs Développements au CEA-LITEN 4 marchés principaux adressés CEA-LITEN 900 p. 400 brevets (+160 in 2010) Automobile

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006. Fabien GIROUD. Thèse dirigée par Dr. Chantal GONDRAN et par Dr.

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006. Fabien GIROUD. Thèse dirigée par Dr. Chantal GONDRAN et par Dr. THÈSE Pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE GRENOBLE Spécialité : Matériaux, Mécanique, Génie Civil, Électrochimie Arrêté ministériel : 7 août 2006 Présentée par Fabien GIROUD Thèse dirigée

Plus en détail

Voyage dans le nano monde: Observation des atomes par Microscopie à Effet Tunnel Contact: sophie.guezo@univ rennes1.fr

Voyage dans le nano monde: Observation des atomes par Microscopie à Effet Tunnel Contact: sophie.guezo@univ rennes1.fr Observation des atomes par Microscopie à Effet Tunnel Contact: sophie.guezo@univ rennes1.fr Monoxyde de Carbone sur Platine Galerie IBM Institut de Physique de Rennes: présentation Unité Mixte de Recherche

Plus en détail

Une chimie «verte» pour la transition énergétique

Une chimie «verte» pour la transition énergétique Projet : Institut de Chimie Une chimie «verte» pour la transition énergétique L Institut de Chimie du Collège de France est le regroupement de 3 chaires de Professeurs et de 3 laboratoires associés localisés

Plus en détail

Analyse Thermogravimétrique couplée à l Emission Acoustique pour l étude de la corrosion d alliages à haute température

Analyse Thermogravimétrique couplée à l Emission Acoustique pour l étude de la corrosion d alliages à haute température CEFRACOR 24 Octobre 2013 Analyse Thermogravimétrique couplée à l Emission Acoustique pour l étude de la corrosion d alliages à haute température Omar Al haj ; Véronique Peres ; Eric Serris ; Michel Cournil

Plus en détail

Solutions aqueuses 2 : réactions d oxydo-réduction

Solutions aqueuses 2 : réactions d oxydo-réduction Chapitre 7 : Solutions aqueuses 2 : réactions d oxydo-réduction Pierre-Alexis GAUCHARD UE1 : Chimie Chimie physique Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2010/2011 Université Joseph

Plus en détail

Qu est-ce que la corrosion? Comment l étudier? Comment la contrôler?

Qu est-ce que la corrosion? Comment l étudier? Comment la contrôler? Corrosion en milieu sels fondus Sylvie DELPECH, Cyrine SLIM, Sébastien JASKIEROWICZ, Gérard PICARD LECIME Laboratoire d Electrochimie de Chimie des Interfaces et de Modélisation pour l Energie(CNRS UMR7575)

Plus en détail

Fabrication de nanocontacts métalliques par nanoindentation résistivo-contrôlée

Fabrication de nanocontacts métalliques par nanoindentation résistivo-contrôlée Fabrication de nanocontacts métalliques par nanoindentation résistivo-contrôlée Objectif : créer un nanocontact sur une structure Carrey et al, APL 2001 Indentation par AFM d une couche d isolant déposée

Plus en détail

Rendre du graphène supraconducteur

Rendre du graphène supraconducteur Rendre du graphène supraconducteur Ma thèse en plus de 180 secondes Alexandre Artaud Midi Minatec 23 octobre 2015 Comportement électronique Comportement électronique 1 3 Supraconductivité Graphène 2 4

Plus en détail

EXERCICE I. Altitude en mètre

EXERCICE I. Altitude en mètre EXERCICE I L exercice I est composé de 4 problèmes indépendants. La disparition des ampoules à incandescence s explique par le très mauvais rendement de cette technologie (de l ordre de 5 %). Ces ampoules

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Bioélectrodes enzymatiques pour des applications en biocapteurs et en biopiles

Bioélectrodes enzymatiques pour des applications en biocapteurs et en biopiles ECOLE NATIONALE SUPERIEURE DE CHIMIE DE MONTPELLIER THESE DE DOCTORAT Pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L ECOLE NATIONALE SUPERIEURE DE CHIMIE DE MONTPELLIER Discipline : Ecole Doctorale : Chimie Sciences

Plus en détail

IMPACT D ADDITIFS ACIDIQUES SUR LE STOCKAGE DE L HYDROGÈNE DANS LES CLATHRATE HYDRATES

IMPACT D ADDITIFS ACIDIQUES SUR LE STOCKAGE DE L HYDROGÈNE DANS LES CLATHRATE HYDRATES IMPACT D ADDITIFS ACIDIQUES SUR LE STOCKAGE DE L HYDROGÈNE DANS LES CLATHRATE HYDRATES T.T. Nguyen, L. Barandiaran, C. Petuya, J.L. Bruneel, D. Talaga, A. Desmedt* Groupe de Spectroscopie Moléculaire,

Plus en détail

Stockage de l hydrogène, Piles à combustible. Gérald POURCELLY

Stockage de l hydrogène, Piles à combustible. Gérald POURCELLY Stockage de l hydrogène, Piles à combustible Gérald POURCELLY Institut européen des membranes, Institut de chimie du CNRS Directeur du GDR Piles à combustible et systèmes (PACS) Mercredi 27 février 2013,

Plus en détail

Le graphène : la relativité rencontre la mécanique quantique dans un trait de crayon. Mark O. Goerbig

Le graphène : la relativité rencontre la mécanique quantique dans un trait de crayon. Mark O. Goerbig Le graphène : la relativité rencontre la mécanique quantique dans un trait de crayon Mark O. Goerbig ENS, Cachan, 23/11/2010 Prix Nobel de Physique 2010 : Graphène Kostya Novoselov Andre Geim "for groundbreaking

Plus en détail

Les nanomatériaux dans les objets quotidiens

Les nanomatériaux dans les objets quotidiens Les nanomatériaux dans les objets quotidiens Inventaire des produits commerciaux contenant des nanomatériaux Nombre de produits 1000 800 600 400 200 0 2005 2006 2007 2008 2009 Source : http://www.nanotechproject.org/inventories/consumer/

Plus en détail

Le RédOx : du liquide aux verres et jusqu au cristaux. RedOx et corrosion des alliages

Le RédOx : du liquide aux verres et jusqu au cristaux. RedOx et corrosion des alliages Le RédOx : du liquide aux verres et jusqu au cristaux. RedOx et corrosion des alliages Nancy 22 mars 2013 Institut Jean Lamour UMR 7198 Historique : Utilisation de matériaux métalliques pour l élaboration

Plus en détail

Charges électroniques Des solutions adaptées à toutes vos applications

Charges électroniques Des solutions adaptées à toutes vos applications Charges électroniques Des solutions adaptées à toutes vos applications Guide de choix Charge électronique compacte Charges électroniques programmables Puissance Tension DC max. Courant DC max. BK8540 150W

Plus en détail

Guide de choix des charges électroniques

Guide de choix des charges électroniques 2 Charge électronique compacte Charges électroniques programmables Charges électroniques modulaires Guide de choix des charges électroniques Puissance Tension DC max.courant DC max. Page BK8540 150W 60V

Plus en détail

Aiguilleurs de courant intégrés monolithiquement sur silicium et leurs associations pour des applications de conversion d'énergie

Aiguilleurs de courant intégrés monolithiquement sur silicium et leurs associations pour des applications de conversion d'énergie Aiguilleurs de courant intégrés monolithiquement sur silicium et leurs associations pour des applications de conversion d'énergie ABDELILAH EL KHADIRY ABDELHAKIM BOURENNANE MARIE BREIL DUPUY FRÉDÉRIC RICHARDEAU

Plus en détail

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Andrea CAPPELLA, Vincent SCHICK, Jean-Luc BATTAGLIA, Andrzej KUSIAK 1/27 Plan de l exposé Matériaux caractérisés

Plus en détail

«Conversion de la biomasse en

«Conversion de la biomasse en «Conversion de la biomasse en combustible par procédé plasma» (Décharge élémentaire stationnaire à la pression atmosphérique) Présentation d études préliminaires de laboratoire GFC-23 novembre 2007 Jocelyn

Plus en détail

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Doctorante : Safa LABIDI Directeur de thèse : Maxime MIKIKIAN Mélissa Fauvet Nicolas Vernier Oceane Coudray

Plus en détail

EXEMPLES D ELECTROLYSE

EXEMPLES D ELECTROLYSE Eau et énergie Séances 1et 2 EXEMPLES D ELECTROLYSE Séance1 : Affinage du cuivre par électrolyse : La plupart des métaux, obtenus à partir de minerais, sont trop impurs pour certains usages. Il faut donc

Plus en détail

Les journées Chimie Du réseau des Laboratoires des Ponts et Chaussées 2 et 3 décembre 2009 CETE de Lyon

Les journées Chimie Du réseau des Laboratoires des Ponts et Chaussées 2 et 3 décembre 2009 CETE de Lyon Les journées Chimie Du réseau des Laboratoires des Ponts et Chaussées 2 et 3 décembre 2009 CETE de Lyon Traitement électrochimique de réalcalinisation pour la réparation du béton armé dégradé par carbonatation

Plus en détail

ELECTROCHIMIE ET SES APPLICATIONS

ELECTROCHIMIE ET SES APPLICATIONS 30/11/009 ELECTROCHIMIE ET SES APPLICATIONS PILES AU LITHIUM M. OLIVIER marjorie.olivier@fpms.ac.be INTRODUCTION. Lithium = le potentiel le plus négatif et la plus forte capacité massique des matériaux

Plus en détail

La Pile à Combustible et la

La Pile à Combustible et la La Pile à Combustible et la cogénération Thierry PRIEM La Pile à Combustible et la cogénération (Salon Interclima, 10 février 2010) 1/27 La problématique énergie Augmentation des gaz à effet de serre et

Plus en détail

Autonomie énergétique des objets communicants : Choix technologiques et optimisation de la consommation

Autonomie énergétique des objets communicants : Choix technologiques et optimisation de la consommation Autonomie énergétique des objets communicants : Choix technologiques et optimisation de la consommation r.briand@estia.fr Octobre 2012 ASPROM ESTIA-Recherche Enseignant-Chercheur à l ESTIA Ecole Supérieure

Plus en détail

Biocapteurs électrochimiques pour le dosage du glucose

Biocapteurs électrochimiques pour le dosage du glucose Biocapteurs électrochimiques pour le dosage du glucose SIMON DELVARRE, NICOLAS WITCZAK IC2M4 SOMMAIRE Introduction... 3 1. Les biocapteurs... 4 1.1. Définition... 4 1.2. Biocapteurs ampérométriques...

Plus en détail

Points clés pour la préparation de nanocomposites polybenzoxazines hautes performances L. Dumas

Points clés pour la préparation de nanocomposites polybenzoxazines hautes performances L. Dumas Faculté Polytechnique Points clés pour la préparation de nanocomposites polybenzoxazines hautes performances L. Dumas ludovic.dumas@outlook.fr Introduction aux résines Benzoxazines Combinaison d'excelentes

Plus en détail

5.5.5 Exemple d un essai immunologique

5.5.5 Exemple d un essai immunologique 5.5.5 Exemple d un essai immunologique Test de grossesse Test en forme de bâtonnet destiné à mettre en évidence l'hormone spécifique de la grossesse, la gonadotrophine chorionique humaine (hcg), une glycoprotéine.

Plus en détail

Centrales solaires cylindroparaboliques

Centrales solaires cylindroparaboliques Centrales solaires cylindroparaboliques Master ER&S 2015 Université Mohammed V FLAMANT Gilles Directeur PROMES-CNRS Gilles.flamant@promes.cnrs.fr Sommaire Principe Exemples de centrales Construction Composants

Plus en détail

NANOPARTICULES D ORD Qu en attendent les biologistes?

NANOPARTICULES D ORD Qu en attendent les biologistes? NANOPARTICULE D ORD Qu en attendent les biologistes? Gérard Morel Laboratoire de Physiologie Intégrative Cellulaire et Moléculaire UMR 5123 CNR téphane Roux Laboratoire de Physico-Chimie des Matériaux

Plus en détail

TD 1 CALCULS D ENERGIE

TD 1 CALCULS D ENERGIE TD 1 CALCULS D ENERGIE Exercice n 1 On désire élever la température d un chauffe-eau de 200 litres de 8 C à 70 C. On rappelle que la capacité thermique massique de l eau est de 1cal/ C/g. 1-1 Quelle est

Plus en détail

Introduction générale aux nanomatériaux

Introduction générale aux nanomatériaux Introduction générale aux nanomatériaux J.Lecomte, M.Gasparini 16/10/2014 le centre collectif de l industrie technologique belge Notre centre Federation for the technology industry Collective centre of

Plus en détail

Systèmes modulaires de stockage d énergie. PowerModule 40Ah et 110Ah. BMS Externe

Systèmes modulaires de stockage d énergie. PowerModule 40Ah et 110Ah. BMS Externe Systèmes modulaires de stockage d énergie PowerModule 40h et 110h BMS Externe Septembre 2013 V1.3 Présentation générale La gamme PowerModule répond aux besoins de forte puissance pour le stockage énergétique.

Plus en détail

Table des matières. Mélanges et transformations : aspects thermodynamiques 1

Table des matières. Mélanges et transformations : aspects thermodynamiques 1 TABLE DES MATIÈRES xix Table des matières Mélanges et transformations : aspects thermodynamiques 1 1 Changements d état isobares de mélanges binaires 3 I Changements d état du corps pur...........................

Plus en détail

Juliano KATRIB 1, Pierre SCHMITT 1, Patrice ROTH 1, Francine AUDRAN 2, Isabelle MAGNE 2, Mustapha NADI 1

Juliano KATRIB 1, Pierre SCHMITT 1, Patrice ROTH 1, Francine AUDRAN 2, Isabelle MAGNE 2, Mustapha NADI 1 Approches théorique et expérimentale en CEM des implants médicaux actifs dans la bande de fréquences 10 50 khz: cas des défibrillateurs cardiaques implantables Juliano KATRIB 1, Pierre SCHMITT 1, Patrice

Plus en détail

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006 Partie A : Introduction à la chimie inorganique Svp, veuillez utiliser ces feuilles d examen pour répondre aux questions. Vous pouvez employer

Plus en détail

Simulation des mouvements de protéines membranaires Application aux Complexes II et III de la chaine respiratoire

Simulation des mouvements de protéines membranaires Application aux Complexes II et III de la chaine respiratoire Simulation des mouvements de protéines membranaires Application aux Complexes II et III de la chaine respiratoire M. Beurton-Aimar 1 N. Parisey 2 F. Vallée 1 1 UMR 5800 - LaBRI - Université de Bordeaux

Plus en détail

Nouveaux développements vers la photo-oxydation de l eau en oxygène

Nouveaux développements vers la photo-oxydation de l eau en oxygène Nouveaux développements vers la photo-oxydation de l eau en oxygène Marc Fontecave Laboratoire de Chimie et Biologie des Métaux, Université Joseph Fourier, CNRS, CEA/DSV/iRTSV CEA-Grenoble 17 rue des martyrs

Plus en détail

Conférence Alvéotec du 21 mars Matthieu Blanchet

Conférence Alvéotec du 21 mars Matthieu Blanchet Conférence Alvéotec du 21 mars 2014 Matthieu Blanchet mblanchet@alveotec.fr Sommaire Plan 1. Mousses métalliques, propriétés et obtentions 2. Applications 3. Conception de pièces en mousse métalliques

Plus en détail

Le projet HBS. LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr. CEA. All rights reserved

Le projet HBS. LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr. CEA. All rights reserved Le projet HBS LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr Les buts du projet HBS En 2010 : 8.3 milliards, 1.3 millions d implantations par an, forte croissance dans pays émergents Réduire

Plus en détail

MANUEL D'UTILISATION DU MULTIMETRE DIGITAL ITC-921 Version 1.5

MANUEL D'UTILISATION DU MULTIMETRE DIGITAL ITC-921 Version 1.5 MANUEL D'UTILISATION DU MULTIMETRE DIGITAL ITC-921 Version 1.5 1. INTRODUCTION. Cet instrument est un multimètre digital compact fonctionnant sur pile et comportant 3 chiffres pour la mesure de tensions

Plus en détail

ALWAYS THE SAFE CHOICE! Appareils technologiques de mesure. www.burg.biz

ALWAYS THE SAFE CHOICE! Appareils technologiques de mesure. www.burg.biz ALWAYS THE SAFE CHOICE! Appareils technologiques de mesure www.burg.biz 65 Laser angulaire, Télémètre Laser angulaire CROSS PS 7510 Projette 2 lignes de laser dans un angle de 90 degrés. Idéal pour poser

Plus en détail

CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges

CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges aux Interfaces diélectriques/semi- Conducteurs Organiques. Application aux polymères obtenus par Métathèse. Kamal LMIMOUNI IEMN UMR CNRS 8520 Journées Nationales

Plus en détail

La révolution des microscopies en champ proche

La révolution des microscopies en champ proche La révolution des microscopies en champ proche Benjamin Grévin CR-CNRS UMR 5819 SPrAM CEA-CNRS-UJF CEA-Grenoble INAC/SPrAM Bactéries 1 à 10 microns Virus 20 à 450nm Rayon des atomes 0.1nm Distances inter-atomiques

Plus en détail

Batteries lithium-ion pour véhicules hybrides (VEH) et électriques (VE)

Batteries lithium-ion pour véhicules hybrides (VEH) et électriques (VE) C 2 maîtrisé Carburants diversifiés Véhicules économes Raffinage propre Réserves prolongées Batteries lithium-ion pour véhicules hybrides (VEH) et électriques (VE) Recherche de nouveaux électrolytes Dane

Plus en détail

Chapitre 16 : Equilibres d oxydoréduction CHAPITRE 16 : EQUILIBRES D OXYDOREDUCTION

Chapitre 16 : Equilibres d oxydoréduction CHAPITRE 16 : EQUILIBRES D OXYDOREDUCTION CHAPITRE 16 : EQUILIBRES D OXYDOREDUCTION DOCUMENT DE COURS I. Equilibres d oxydoréduction (aussi appelés équilibres redox) 1. Couple redox Définition : Un réducteur (Red) est une espèce qui peut céder

Plus en détail

Conception et réalisation. Caractérisation, performances. Mesure de pression des gaz quelconques

Conception et réalisation. Caractérisation, performances. Mesure de pression des gaz quelconques D É V E L O P P E M E N T D U N E J A U G E C A PA C I T I V E A J U S TA B L E P O U R M E S U R E S D E B A S S E S P R E S S I O N S À B A S S E S T E M P É R A T U R E S L. Lago, C. Herbeaux, P. Roy,

Plus en détail

Matériaux pour l'énergie : nouveaux concepts pour le photovoltaïque

Matériaux pour l'énergie : nouveaux concepts pour le photovoltaïque Institut des Nanotechnologies de Lyon, Université de Lyon, INSA de Lyon Matériaux pour l'énergie : nouveaux concepts pour le photovoltaïque Tetyana Nychyporuk Équipe Photovoltaïque 1 Le future et le photovoltaïque

Plus en détail

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP PLASMA / SOLAIRE / NANO Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP Notre laboratoire : PROMES Procédés Matériaux Energie Solaire Unité propre du CNRS, laboratoire de l INSIS (Institut des Sciences de l

Plus en détail

NANOMATERIAUX ET TECHNOLOGIE : UNE ASSOCIATION PROMETTEUSE POUR LE FUTUR (?)

NANOMATERIAUX ET TECHNOLOGIE : UNE ASSOCIATION PROMETTEUSE POUR LE FUTUR (?) NANOMATERIAUX ET TECHNOLOGIE : UNE ASSOCIATION PROMETTEUSE POUR LE FUTUR (?) Institut de Chimie de Clermont-Ferrand, ICCF UMR UBP-ENSCCF-CNRS 6296 24, Avenue des Landais, BP 80026 63171 Aubière Cedex Rachid.Mahiou@univ-bpclermont.fr

Plus en détail

Testeur DIGITAL universel

Testeur DIGITAL universel juin15 Composants et fournitures électromécaniques Testeur DIGITAL universel Type MT-1630 Notice d utilisation ATEC France 25 rue de la source - 33170 GRADIGNAN Tél. 05 56 89 92 00 Fax. 0 5 56 75 23 80

Plus en détail

Couches minces de silicium pour l énergie solaire photovoltaïque: une réalité industrielle et un grand avenir

Couches minces de silicium pour l énergie solaire photovoltaïque: une réalité industrielle et un grand avenir Couches minces de silicium pour l énergie solaire photovoltaïque: une réalité industrielle et un grand avenir Pere Roca i Cabarrocas Laboratoire de Physique des Interfaces et Couches Minces CNRS, Ecole

Plus en détail

Chimie et Sciences des Matériaux

Chimie et Sciences des Matériaux 25/11/2014 Chimie et Sciences des Matériaux Programme 2014-2015 Faculté des Sciences Appliquées Qu est-ce qu une usine chimique? Installation de production à grande échelle de produits et/ou de matériaux

Plus en détail

Irradiateurs industriels: Panorama des équipements, applications et perspectives. Francis MARTIN Conseil en Irradiation Industrielle 5 juin 2015

Irradiateurs industriels: Panorama des équipements, applications et perspectives. Francis MARTIN Conseil en Irradiation Industrielle 5 juin 2015 Irradiateurs industriels: Panorama des équipements, applications et perspectives Francis MARTIN Conseil en Irradiation Industrielle 5 juin 2015 Sommaire 1 - Généralités 2 - Les accélérateurs 3 - Les applications

Plus en détail

Docteur Jean Charles RENVERSEZ

Docteur Jean Charles RENVERSEZ Biochimie structurale Biochimie des Acides Aminés et Protéines Chapitre 3 : Acides aminés et protéines : propriétés générales et technique de purification et d identification Docteur Jean Charles RENVERSEZ

Plus en détail

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Agro-Bio Tech Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Frank Delvigne (Ulg GxABT) Exploitation industrielle des micro organismes : biotechnologies

Plus en détail

Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses

Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses Groupe d'étude des Matériaux Hétérogènes Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses Mouna Zouaoui, Benoit Nait-Ali, Nicolas Glandut, David Smith SFT Journée thématique

Plus en détail

Mesure de débit. Le débit se divise au minimum en trois types distincts, soit : déplacement de ce fluide dans sa gaine, et la relation est :

Mesure de débit. Le débit se divise au minimum en trois types distincts, soit : déplacement de ce fluide dans sa gaine, et la relation est : Mesure de débit Définitions : Le débit se divise au minimum en trois types distincts, soit : Débit VOLUMIQUE Le débit volumique dans une conduite de fluide est réduit à la vitesse de déplacement de ce

Plus en détail

Nanomatériaux pour applications environnementales et énergétiques

Nanomatériaux pour applications environnementales et énergétiques Nanomatériaux pour applications environnementales et énergétiques Arnaud Delebarre, Laurence Le Coq, Pascaline Pré, Albert Subrenat Ecole des Mines de Nantes Arnaud.Delebarre@emn.fr 1 La recherche au Département

Plus en détail

3. Mesures analytiques et essais Mesure électrochimique/mesure de la teneur en oxygène

3. Mesures analytiques et essais Mesure électrochimique/mesure de la teneur en oxygène 3. Mesures analytiques et essais GENERAL CATALOGUE 00/ Oxymètre étanche HI 946 Oxymètre portatif étanche, mesures affichées en ppm (mg/l) ou en % de saturation, Hanna avec valeur de température. Compensation

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail