Jean-Claude GRENIER Directeur de Recherches - CNRS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jean-Claude GRENIER Directeur de Recherches - CNRS"

Transcription

1 Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux ICMCB - CNRS Université de BORDEAUX Jean-Claude GRENIER Directeur de Recherches - CNRS 1

2 Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux Chimie du solide Science des matériaux Sciences moléculaires UPR CNRS groupes de recherche 3 centres de ressources 20 services collectifs 236 personnes 116 permanents 120 non permanents 31 Chercheurs CNRS (16 DR, 15 CR) 2 Chercheurs CEA (1 DR, 1 CR) 32 Enseignants-Chercheurs (11 PR, 21 MCF) 47 ITA (dont 10 IR et 8 IE) 4 IATOS (dont 1 IR et 1 IE) 60 Doctorants 15 Post-docs 15 CDD (Ingénieurs, Techniciens) 30 Chercheurs Etrangers Invités, Stagiaires Master... 2

3 ICMCB-CNRS Secteurs économiques Les matériaux pour l énergie (piles à combustible, thermoélectricité, stockage de l hydrogène, batteries au lithium) Les matériaux pour la communication (Visualisation, stockage et détection optique et magnétique de l information, électronique) Les matériaux et la couleur (luminophores) La protection de l environnement (traitement des déchets par oxydation hydrothermale, stockage du CO 2, catalyseurs de dépollution automobile) Les matériaux et le vivant (biomatériaux, imagerie médicale, vectorisation des médicaments) Partenariats avec des industries et des organismes nationaux et internationaux du domaine de la chimie, électrochimie, électronique, aéronautique, spatial, automobile, etc. Ex : CEA-CESTA, SAFT, Elf-Aquitaine, EADS, Alcatel, Kodak, Renault, Rhodia, SNECMA, DGA, LURE, CNES, CNES, NASA, Dassault Aviation, etc. 3

4 Des énergies fossiles aux énergies renouvelables: la place de l hydrogène dans le futur mix énergétique 4

5 Emissions de CO2 GES (Gaz à Effet de Serre)? Evolution de la température moyenne de la terre. 5

6 Consommation mondiale d'énergie primaire 82 % Fossile; 11 % Renouvelable; 7 % Nucléaire Charbon Hydroélectrique Nucléaire Gaz naturel Pétrole 6

7 Consommation mondiale d électricité Asie USA-CA CE CE Monde USA-CA Asie World Annual Evolution of Electrical Consumption (Billion Wh) La consommation électrique croît très rapidement en Asie (Chine, Corée du Sud, Inde) // reste au monde. World Rate Annual Consumption of Renewable Electricity (2) La part des énergies renouvelables < 20 % 7

8 Essor technologique XIXème siècle è accroissement de la demande en énergie 8

9 Les énergies fossiles? 9

10 Des réserves: pour combien de temps? Ere biomasse Grecs Romains Moyen-Age 0 Ere fossile ?? JC URGENT de trouver des solutions! 10

11 Les objectifs Limiter les émissions de gaz à effet de serre (protocole de Kyoto 1997, entrée en vigueur en 2005) Objectifs de L Union Européenne pour 2020: règle des «trois fois 20» - diminuer la consommation d énergie de 20%, - réduire les émissions de CO 2 de 20% - atteindre une part d énergies renouvelables dans la fourniture d énergie primaire de 20%. 11

12 Les énergies renouvelables Energie solaire Panneaux photovoltaïques è produc:on d électricité Capteurs solaires è produc:on de chaleur L énergie éolienne énergie issue de la force du vent è produc:on d électricité La biomasse : énergie issue de l ensemble de la ma:ère végétale (bois, paille, blé, colza. ) è biogaz, biocarburants La géothermie énergie qui u:lise la température du sol L énergie hydraulique énergie issue de la force motrice de l eau (barrages, marée motrice) è produc:on d électricité 12

13 13 Production d électricité dans le monde en 2010 Géothermie Eolien, Biomasse Hydroélectrique Fossile Nucléaire Part des énergies renouvelables (hors hydroélectrique) = faible

14 Energies renouvelables : quel scénario pour demain? part des EnR: 2010: 9.5 % è 2020: è 20 % (? 23 %) Problème: énergies intermittentes, aléas du climat.. è Comment stocker cette énergie la restituer à la demande, apporter de la flexibilité et renforcer la fiabilité des systèmes énergétiques Un enjeu technologique clé avec des verrous technologiques importants aussi bien pour le stockage stationnaire à grande échelle que pour les applications nomades ou les transports 14

15 Energies renouvelables: quel scénario pour demain? e - Economie de l'électron STEP, Stockage électrochimique, CAES. Energie provenant de sources renouvelables ou nucléaire Solaire, Éolien, Géothermie, Nucléaire e - Electrolyse H 2 Economie de l'hydrogène Stockage chimique H 2 e - Electricité au consommateur e - PACs 15

16 Le stockage de l énergie: STEP Stations de transfert d énergie par pompage Electricité temporairement stockée sous forme d énergie potentielle. (qques MW/ques GW; rdt ) Barrage du Verney Actuellement six grandes STEP en activité en France, produisant une puissance installée d environ 5 Gwatts (5 GW), Difficile d augmenter le nombre! 16

17 Stockage électrochimique?

18 Stockage électrochimique Système Li-ion Qques kw / qques 100 kw 0,70 0,75 18

19 CAES Stockage par air comprimé MW Rdt 0,5 19

20 Stockage thermique Stockage thermique par chaleur sensible Centrale thermodynamique Stockage thermochimique couplé à un système solaire thermique 20

21 Stockage chimique L hydrogène H 2 vecteur d energie de demain? 21

22 PILES à COMBUSTIBLE «Je pense qu un jour, l hydrogène et l oxygène seront les sources inépuisables fournissant chaleur et lumière» Jules Verne, l Ile Mystérieuse, 1874

23 1839 : expérience de Grove I cannot but regard the experiment as an important one. William Grove writing to Michael Faraday, October 1842 W. R. Grove, Philos S3, (14) 86, 127 (1839). 23

24 La Solution Hydrogène H 2 Qualités : L hydrogène = vecteur énergévque Défauts : J Non polluant, non toxique J Pas de produc:on de gaz à effet de serre J Densité d énergie massique 2,4 à 2,7 fois plus élevée que celle des combus:bles courants : 33,3 kwh/ kg J Plusieurs voies d utilisation Rdt : piles à combustible >> combustion, L Réglementa:on et Sûreté du stockage è à améliorer L Densité d énergie volumique faible (4 fois moins que le gaz naturel) : 3 kwh/nm 3 L Stockage: verrous technologiques L Coût de production sans CO 2 élevé et stockage à améliorer 24

25 Hydrogène: la configuration idéale. H2O H2O Cycle : H2O / H2 / électricité / H2O Source: International Association for Hydrogen Energy 25

26 La pile à combustible et électrolyseurs? 26 26

27 La pile à combustible Hydrogène Anode (+) Oxygène (air) Cathode (-) Système inverse = Pile à électrolyseur combustible H 2 O H 2 + 1/2 O 2 Electricité Eau + Chaleur Processus d oxydoréduction aux électrodes Réaction bilan : H 2 + ½ O 2 è H 2 O ΔG 0 < 0 Convertisseur énergie chimique è énergie électrique è + chaleur A la différence d une batterie qui stocke sa propre énergie, Une PAC ne contient pas d énergie : elle est alimentée par une source extérieure en combustible. 27

28 Principe du fonctionnement d une PAC 28

29 Chronologie des applications récentes des piles à combustible Automobile Bus Production stationnaire d électricité Submersible (production d eau et d électricité pour l équipage) Aérospatiale (production d électricité et d eau pour l équipage) Commer- cialisavon 2010

30 Avantages des piles à combustible Avantages Rejets propres: si utilisation H 2 pur è pas rejet d oxydes de soufre ni particules Si H 2 obtenu à partir du gaz naturel : rejets de - 6 mg de CO par m 3 (17 fois moins que la réglementation) - 2 mg de NO x par m 3 (75 fois moins que la règlementation) Économies d énergie Courant électrique continu généré avec des rendements élevés è Rendement électrique actuel 45 % è 70% lors du couplage d une pile haute-température avec une turbine à gaz è Rendement total (électrique + thermique) 80% (à comparer à % pour une centrale thermique) Limitation des nuisances sonores Pas de bruit généré par le processus électrochimique, seuls les systèmes auxiliaires émettent un faible bruit Systèmes réversibles è interchangeabilité 30

31 Interchangeabilité et complémentarité Electricité et l hydrogène Electricité e - Sources: PV, éolien, nucléaire électrolyseur pile à combustible Réseau Consommateurs Hydrogène H 2 «Smart grids» 31

32 Stockage hydrogène Stockage sous pression 300 bars è 700 bars Stockage dans des éponges métalliques (base Mg) 32

33 Projet Myrte en Corse Projet «grandeur nature», centrale photovoltaïque (Pinstallée 560 KWc sur m²) è chaîne hydrogène (moyen de Stockage) Centrale de Vignola, Ajaccio 1 kw-10 MW Rdt 0,25 0,35 33

34 H2 & Piles à combustible: applications en 2013 MCFC Aéronautique Spacial APU CHP Bio-fuel cells AFC Portable 1W Stationnaire SOFC PEMFC Transport Mini - FC 1mW 0.1 W PAFC 10 W 100W 1 kw 10 kw 100kW 34 1MW 34

35 Les piles à combustible Actualité récente Première voiture de course fonctionnant avec une PAC aux 24h du Mans 2013 SymbioFCell (société française CEA/PSA) a développé cette pile Green GT H2 400 kw de puissance ( 554 chevaux) PEMFC 18 stacks de 20 kw T < 80 C 35

36 Mix énergétique Stockage H2 Batteries Energie solaire Piles à Combustible Véhicules Electriques /Hybrides Li-ion Ni-MH, Li-ion Distribution H2 Smart grid Electrolyse Reformage Energies Primaires PHOTOVOLTAIQUE HYDROELECTRIQUE EOLIEN 235U FOSSILES BIOMASSE NUCLEAIRE 36

37 37 Conclusion Fin des Energies fossiles à relativement court terme Energies renouvelables devront prendre le relai, Mais défis technologiques à résoudre comment stocker l énergie efficacement? avant d abandonner l énergie nucléaire

38 38

39 Quelques données: électricité En 2012: consommation: 490 TWh production: 540 TWh; puissance installée 1865 MW Parc nucléaire: 58 unités de production, sur 19 sites. Production en moyenne 410 milliards de kwh/an (405 TWh/an) è 75 % électricité française Les parcs éolien et photovoltaïque atteignent respectivement et MW Hydroélectrique: EDF, 1er producteur de l Union Européenne, > MW installé, 437 unités Part des EnR: record en 2012, 16.4 % Produc:on française en énergie primaire par nature de source 39

40 Principe de fonctionnement d une PAC Cellule Elémentaire e - e - e - e - CombusVble H 2 Interconnecteur H 2 anode H + électrolyte H + e - cathode O 2 Interconnecteur Comburant O 2 RéacVon anodique H 2 D 2 H e - H 2 O Eau RéacVon cathodique O H e - D 2 H 2 O RéacVon d oxydavon du combusvble RéacVon totale: 2 H 2 + O H 2 O + E elec + Q RéacVon de réducvon d oxygène

41 Défis pour l application transport Durée de vie > 5000 h en 2011 Coût du stack de 30 $/kwe net sur une projection de unités!!! Démarrage possible à -30 C avec 50 % de la puissance en 30 s. Une densité volumétrique de puissance de 2500 W net/l Aujourd hui, le prix d un véhicule PAC est 8-10 fois celui d un véhicule thermique. Le prix des plaques bipolaires, des électrodes (Pt) et de la main d oeuvre atteint 60 % du système PAC

42 PEMFC - des PAC très prometteuses Premières PAC développées pour l espace (Gemini et Apollo ) Large gamme de puissance nombreuses applications (portable, transport, stationnaire) Nombreux prototypes en fonctionnement Matériaux connus mais à optimiser.. Portable Stationnaire Transport 1 W 100 W 1 kw 100 kw Toshiba Ballard (CA) PSA 207 Epure Fujitsu Ltd (2004) Bus (Ballard) London Dalkia building power supply Necar (Mercedes-Benz) 42

43 Les divers types de Piles à Combustible: caractéristiques Température Type Electrolyte CombusVble 800 C SOFC T Electrolytes céramiques YSZ, ZrO 2 : ion O 2- Hydrogène Biomasse Méthanol Gaz naturel 650 C MCFC Electrolyte Liquide: carbonates fondud Li 2 CO 3, KCO 3 : ion CO 3 2- Hydrogène Biomasse Gaz Naturel 220 C PAFC T Electrolyte liquide H 3 PO 4 : ion H + Hydrogène (CO < 1%) Méthanol Gaz Naturel 80 C 20 C PEMFC DMFC AFC Electrolyte membrane polymère: ion H + Electrolyte membrane polymère : ion H + Electrolyte liquide KOH : ion OH - Hydrogène (CO < 10 ppm) Methanol Hydrogène 43

LA PILE À COMBUSTIBLE ET LA COGÉNÉRATION

LA PILE À COMBUSTIBLE ET LA COGÉNÉRATION LA PILE À COMBUSTIBLE ET LA COGÉNÉRATION Thierry PRIEM Salon de la méthanisation en Lorraine CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 14 OCTOBRE 2014 MÉTHANISATION ET COGÉNÉRATION PAGE 2 LE PRINCIPE DE LA COGÉNÉRATION

Plus en détail

L Hydrogène, carburant du futur

L Hydrogène, carburant du futur L Hydrogène, carburant du futur Serge Degueil Après l énergie éolienne et les cellules photovoltaïques nous vous proposons maintenant d aborder un sujet plus futuriste : l hydrogène. Inépuisable, non polluant

Plus en détail

LES PILES A COMBUSTIBLES

LES PILES A COMBUSTIBLES LES PILES A COMBUSTIBLES Générateurs d électricité et chaudières du 21ème siècle? Jean Jacques BEZIAN Ingénieur de recherche, HDR Enseignant chercheur à l Ecole des Mines d Albi Plan de la présentation

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Plusieurs technologies différentes de piles à combustible

Plusieurs technologies différentes de piles à combustible Qu est-ce qu une pile à combustible? Un générateur (pas un stockage) électrochimique, alimenté en gaz, et transformant directement son énergie chimique en électricité et chaleur, sans pièces mobiles, sans

Plus en détail

Rébus : Question : Quel est le principe de fonctionnement d une pile à combustible? Question : On dit que l hydrogène est un énergétique.

Rébus : Question : Quel est le principe de fonctionnement d une pile à combustible? Question : On dit que l hydrogène est un énergétique. ompléter la définition. Un accumulateur c est : Une pile électrique rechargeable, qui accumule de l énergie... sous forme... pour la restituer sous forme de... On dit que l hydrogène est un énergétique.

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Activité n 2 : Optimisation de la gestion et de l utilisation de l énergie Chapitre 13

Activité n 2 : Optimisation de la gestion et de l utilisation de l énergie Chapitre 13 Activité n 2 : Optimisation de la gestion et de l utilisation de l énergie Chapitre 13 Compétences attendues : Rechercher et exploiter des informations pour comprendre : la nécessité de stocker et de transporter

Plus en détail

Applications automobiles des piles à combustible: Enjeux et défis

Applications automobiles des piles à combustible: Enjeux et défis Applications automobiles des piles à combustible: Enjeux et défis DREAM / DR / 64240 Philippe Schulz, Fuel Cell Systems & Electrochemistry Manager Plan général - Le contexte H 2 /Piles dans l automobile

Plus en détail

Stockage d Energies intermittentes pour applications stationnaires: retour d expérience et dynamiques territoriales

Stockage d Energies intermittentes pour applications stationnaires: retour d expérience et dynamiques territoriales Stockage d Energies intermittentes pour applications stationnaires: retour d expérience et dynamiques territoriales Jérôme GOSSET, Directeur Général de la BU Stockage d Energie d AREVA Renouvelables AREVA

Plus en détail

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER TOTAL SA au capital de 5 909 418 282,50. RCS Nanterre 542 051 180. Imprimé en France. Juillet 2012. Crédits photos : Fotolia Corbis GettyImages Total Tenesol SunPower L, ENERGIE

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012 Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie PREDAT 1 juin 2012 Axes stratégiques du CEA : Positionnement d AlHyance 3 segments l hydrogène (Production, Stockage,

Plus en détail

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie Philippe BOUCLY Conseiller Spécial à GRTgaz CHERBOURG 1 er Vice Président de l AFHYPAC 26 Mars 2014 1 GRTgaz dispose du plus long réseau de

Plus en détail

Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27

Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27 Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27 Auteur: International Network for Sustainable Energy Europe (INFORSE-Europe), Juin 2010. Dans le cadre du développement d un «Vision Globale»

Plus en détail

Perspectives énergétiques Christian Ngô ECRIN ngo@ecrin.asso.fr http://www.ecrin.asso.fr

Perspectives énergétiques Christian Ngô ECRIN ngo@ecrin.asso.fr http://www.ecrin.asso.fr Perspectives énergétiques Christian Ngô ECRIN ngo@ecrin.asso.fr http://www.ecrin.asso.fr L énergie Il faut de l énergie pour fabriquer les biens de consommation, pour se déplacer L énergie est indispensable

Plus en détail

Quelles énergies pour 2050?

Quelles énergies pour 2050? Laboratoire Ampère Unité Mixte de Recherche CNRS Génie Électrique, Électromagnétisme, Automatique, Microbiologie Environnementale et Applications Quelles énergies pour 2050? Directeur de Recherche CNRS,

Plus en détail

INNOV ECO. "Les nouveaux challenges du stockage d'énergie" Jeudi 11 juin 2015, Paris

INNOV ECO. Les nouveaux challenges du stockage d'énergie Jeudi 11 juin 2015, Paris INNOV ECO "Les nouveaux challenges du stockage d'énergie" Jeudi 11 juin 2015, Paris Le stockage, c est l anticipation d un besoin. Ce n est pas le propre des humains Le stockage de l énergie est très ancien

Plus en détail

Synthèse de l audition de M. Laurent Antoni, CEA Liten

Synthèse de l audition de M. Laurent Antoni, CEA Liten Synthèse de l audition de M. Laurent Antoni, CEA Liten M. Laurent Antoni a été reçu par M. Denis Baupin et Mme Fabienne Keller le mercredi 30 janvier 2013. Voici les principaux extraits de son audition

Plus en détail

Nos sources d énergie

Nos sources d énergie Nos sources d énergie Énergies fossiles Pétrole Gaz naturel Charbon Énergies renouvelables : inépuisables, sans émissions de CO2. Solaire directe Solaire indirecte Énergie non solaire Nucléaire Thermique

Plus en détail

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Introduction Comme son nom l indique, une énergie renouvelable est une énergie utilisant des élèments naturels, renouvelés plus rapidement qu ils ne sont consommés.

Plus en détail

La filière hydrogène. Marc Fontecave

La filière hydrogène. Marc Fontecave La filière hydrogène Marc Fontecave Laboratoire de Chimie et Biologie des Métaux, Université Joseph Fourier, CNRS, CEA/DSV/iRTSV CEA-Grenoble 17 rue des martyrs 38054 Grenoble cedex 9, France mfontecave@cea.fr;

Plus en détail

Stockage de l hydrogène, Piles à combustible. Gérald POURCELLY

Stockage de l hydrogène, Piles à combustible. Gérald POURCELLY Stockage de l hydrogène, Piles à combustible Gérald POURCELLY Institut européen des membranes, Institut de chimie du CNRS Directeur du GDR Piles à combustible et systèmes (PACS) Mercredi 27 février 2013,

Plus en détail

Position de la France en matière d énergies renouvelables au sein de l Europe des Vingt-Cinq

Position de la France en matière d énergies renouvelables au sein de l Europe des Vingt-Cinq Position de la France en matière d énergies renouvelables au sein de l Europe des Vingt-Cinq http://www.ifen.fr/fileadmin/publications/les_syntheses/pdf/industrie_ree2006.pdf Part des énergies renouvelables

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

L innovation technologique au service de l environnement

L innovation technologique au service de l environnement L innovation technologique au service de l environnement «Il est important de réaliser que dans la physique d'aujourd'hui, nous n'avons aucune connaissance de ce que l'énergie est» Richard Feynman, 1967

Plus en détail

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Congrès SATW, Yverdon 29-30 août 2008 G. Planche Directeur Déploiement HydroGen4, Berlin 1 Agenda La

Plus en détail

Quelques éléments sur le changement climatique et l énergie Henri CHAMBON

Quelques éléments sur le changement climatique et l énergie Henri CHAMBON Olympiades de la Chimie 14 octobre 2015 Quelques éléments sur le changement climatique et l énergie Henri CHAMBON SOMMAIRE 1) Le changement climatique : responsabilité des gaz à effet de serre, et notamment

Plus en détail

L'hydrogène & les Piles à Combustibles dans la Transition Énergétique

L'hydrogène & les Piles à Combustibles dans la Transition Énergétique -Présentation 56Watt - Hy-Generation L'hydrogène & les Piles à Combustibles dans la Transition Énergétique 1/17 Présentation Hy-Generation Accéder à l'alternative PILE à COMBUSTIBLE Société innovante au

Plus en détail

Hydrogène. Club Mines Energie, 11 mars 2015

Hydrogène. Club Mines Energie, 11 mars 2015 Hydrogène Club Mines Energie, 11 mars 2015 1 Objectifs Décarbonation Compétitivité Enjeux technologiques pour les usages possibles Power-to-gas v 2 /kg > 5000 Nm 3 /h Aujourd hui, 96% de l hydrogène est

Plus en détail

EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT

EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT Une électricité bas carbone et compétitive est un formidable atout pour décarboner l économie. EDF, électricien responsable, partenaire officiel de la conférence Paris

Plus en détail

Christian Ngô. www.edmonium.com. http://edmonium.wordpress.com

Christian Ngô. www.edmonium.com. http://edmonium.wordpress.com Perspectives énergétiques et développement durable Christian Ngô Edmonium edmonium@gmail.com www.edmonium.fr www.edmonium.com http://edmonium.wordpress.com Consommation mondiale d énergie primaire 1800

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Les moyens de production d électricité 11/07 1 Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Économique à des coûts acceptables dans des marchés de plus en plus ouverts Environnemental Social

Plus en détail

Ingénierie durable I Introduction

Ingénierie durable I Introduction Ingénierie durable I Introduction Jacques Gangloff L énergie Moteur de la vie Sources d énergie : La source primaire d énergie est nucléaire Elle provient de la transformation de la matière (E=mc²) Sources

Plus en détail

Accumulateurs/piles à combustibles, applications réseaux

Accumulateurs/piles à combustibles, applications réseaux Collège de France. Chaire du développement durable Environnement, énergie et société Chaire annuelle, année académique 2010-2011 Accumulateurs/piles à combustibles, applications réseaux Stéphane LASCAUD

Plus en détail

QUELLES PERPECTIVES POUR LES APPLICATION STATIONNAIRES? Claude FREYD DE DIETRICH THERMIQUE

QUELLES PERPECTIVES POUR LES APPLICATION STATIONNAIRES? Claude FREYD DE DIETRICH THERMIQUE QUELLES PERPECTIVES POUR LES APPLICATION STATIONNAIRES? Claude FREYD DE DIETRICH THERMIQUE L HYDROGENE ENERGIVIE : DEVELOPPEMENT ET APPLICATIONS POTENTIELLES 21 mars 2013 Contexte Tendance globale à la

Plus en détail

Rencontre des savoirs. L énergie électrique est-elle bien adaptée à une mobilité durable?

Rencontre des savoirs. L énergie électrique est-elle bien adaptée à une mobilité durable? Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Rencontre des savoirs Bron 14 mai 2013 L énergie électrique est-elle bien adaptée à une mobilité durable?

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

SOUS LE PATRONAGE DU MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE. Mercredi 28 novembre 2012, PARIS DOSSIER DE PRESSE

SOUS LE PATRONAGE DU MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE. Mercredi 28 novembre 2012, PARIS DOSSIER DE PRESSE SOUS LE PATRONAGE DU MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Mercredi 28 novembre 2012, PARIS DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE 1. Communiqué de presse 2. Les enjeux du colloque " Les Piles à

Plus en détail

Evolutions des batteries : applications et perspectives

Evolutions des batteries : applications et perspectives Stockage d énergie électrique : quels nouveaux concepts? pour quelles applications? Evolutions des batteries : applications et perspectives Anne de GUIBERT Directeur de la recherche anne.de-guibert@saft.alcatel.fr

Plus en détail

Lumière sur l énergie électrique du Québec

Lumière sur l énergie électrique du Québec Plan de la présentation Lumière sur l énergie électrique du Québec Le 14 novembre 2013 Production d électricité Structure d Hydro-Québec Préoccupations environnementales L électricité du Québec et ses

Plus en détail

DISTRIBUTION GENERALISEE DE L HYDROGENE

DISTRIBUTION GENERALISEE DE L HYDROGENE Mémento de l Hydrogène FICHE 4.5.2 DISTRIBUTION GENERALISEE DE L HYDROGENE Sommaire 1 Introduction 2 Production et distribution 3 Production et distribution locales 4 Production centralisée et distribution

Plus en détail

COP 21 L Hydrogène Energie

COP 21 L Hydrogène Energie COP 21 L Hydrogène Energie une réponse aux enjeux environnementaux? LFIGP - Eric PRADES, 25 novembre 2015 L exposé, un «témoignage» sur: Le COP21 et ses engagements: qu est-ce? L effet de serre et le réchauffement

Plus en détail

DE LA PILE DE BAGDAD A LA PILE A COMBUSTIBLE. Intervenant : Madame Elodie Pahon

DE LA PILE DE BAGDAD A LA PILE A COMBUSTIBLE. Intervenant : Madame Elodie Pahon DE LA PILE DE BAGDAD A LA PILE A COMBUSTIBLE Intervenant : Madame Elodie Pahon Ingénieure au FC-LAB Professeurs : Madame Chloé Baros Madame Agnès Filleul Monsieur le chef d établissement, Monsieur Philippe

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIES

SCIENCES TECHNOLOGIES R essources MICHEL WAUTELET SCIENCES TECHNOLOGIES et SOCIÉTÉ Questions et réponses pour illustrer les cours de sciences De Boeck Introduction générale 5 Sciences, technologies, société 1. Quels sont les

Plus en détail

Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050. Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011

Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050. Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011 Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050 Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011 Le pétrole Le Pic du pétrole : quand? Au niveau mondial - entre pessimistes (2005) et optimistes (2030)? - on ne le saura

Plus en détail

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Formation de qualité Inépuisable, durable, naturel L avenir est

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Les technologies de l hydrogène au CEA mai 2012

Les technologies de l hydrogène au CEA mai 2012 Les technologies de l hydrogène au CEA mai 2012 CONTACT PRESSE : CEA / Service Information-Media Stéphane LAVEISSIERE Tél. : 01 64 50 27 53 - stephane.laveissiere@cea.fr CEA Saclay / Siège Direction de

Plus en détail

Economie de l hydrogène. Quelle place pour les énergies renouvelables?

Economie de l hydrogène. Quelle place pour les énergies renouvelables? JLR/15/12/06 Economie de l hydrogène. Quelle place pour les énergies renouvelables? Communication pour WIH2 2007 (2 ème Workshop International sur l Hydrogène) Ghardaia 19-21 mars 2007 Auteur: Jean-Loup

Plus en détail

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER Crédits photos : Fotolia - Corbis - GettyImages - Total - Tenesol Ce document a été imprimé sur du papier recyclé. L imprimeur qui a réalisé ce document est certifié Imprim

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

DS SPÉCIALITÉ. Doc. 1 : Voiture à hydrogène. Doc. 2 : Panneaux photovoltaïques

DS SPÉCIALITÉ. Doc. 1 : Voiture à hydrogène. Doc. 2 : Panneaux photovoltaïques DS SPÉCIALITÉ Monsieur Greenroad, dirigeant d une société de taxis, est soucieux de l'environnement. Afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et ainsi améliorer le bilan carbone de son entreprise,

Plus en détail

Énergies renouvelables et pile à combustible dans l'enseignement pratique du génie électrique R. Saïsset, G. Fontes, C. Turpin et S.

Énergies renouvelables et pile à combustible dans l'enseignement pratique du génie électrique R. Saïsset, G. Fontes, C. Turpin et S. J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, Hors-Série, 9 (5) DOI : http://dx.doi.org/1.151/bib-j3ea:579 EDP Sciences, 5 Énergies renouvelables

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

Plan de la présentation :

Plan de la présentation : Philippe DEGOBERT Plan de la présentation : Formations adossées à la recherche et plateformes technologiques intégrant du photovoltaïque Emergence de nouvelles compétences métiers Mise en place et Interopérabilité

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

VEHICULES ELECTRIQUES, HYBRIDES ET A PILE A COMBUSTIBLE Partie 2: Véhicules hybrides et à pile à combusible

VEHICULES ELECTRIQUES, HYBRIDES ET A PILE A COMBUSTIBLE Partie 2: Véhicules hybrides et à pile à combusible VEHICULES ELECTRIQUES, HYBRIDES ET A PILE A COMBUSTIBLE Partie 2: Véhicules hybrides et à pile à combusible Pierre Duysinx Université de Liège Année Académique 2014-2015 1 Références bibliographiques R.

Plus en détail

Café Sciences et Citoyens de l Agglomération Grenobloise. Eolien et solaire: comment gérer l'intermittence?

Café Sciences et Citoyens de l Agglomération Grenobloise. Eolien et solaire: comment gérer l'intermittence? Café Sciences et Citoyens de l Agglomération Grenobloise Eolien et solaire: comment gérer l'intermittence? Electricité : France - Allemagne en quelques chiffres 2012 France Allemagne 540 TWh 560 TWh 62

Plus en détail

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique LES SOURCES D ENERGIE Caractérisation des énergies Les ressources énergétique La consommation d énergie Constats et perspectives Caractérisation des énergies Les différentes formes d énergie Chaleur Travail

Plus en détail

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par L entreprise face aux défis de l énergie et du changement climatique par Philippe Delaisse LE BIG BANG un prodigieux déferlement d énergie LE SOLEIL. 20 milliards de milliards de centrales nucléaires 4.10

Plus en détail

Batteries pour le stockage de l énergie. Anne de Guibert SAFT

Batteries pour le stockage de l énergie. Anne de Guibert SAFT Batteries pour le stockage de l énergie Anne de Guibert SAFT Contexte global du stockage Les besoins de notre société pour un monde «plus vert» (moins de CO 2 ) autant que le renchérissement prévisible

Plus en détail

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE Thème : L eau CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 Domaine : Eau et énergie CORRIGE 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE 2.1. Enoncé L'alimentation électrique d'une navette spatiale

Plus en détail

CONCEPT H 2 ZERO ENERGY ZERO EMISSION

CONCEPT H 2 ZERO ENERGY ZERO EMISSION CONCEPT H 2 ZERO ENERGY ZERO EMISSION Concept H 2 : L idée est de produire, de stocker et d assurer 100% des besoins énergétiques d un immeuble résidentiel sans aucun rejet de CO 2 et sans frais énergétiques.

Plus en détail

Le stockage de l énergie : la solution hydrogène et les piles à combustible

Le stockage de l énergie : la solution hydrogène et les piles à combustible Le stockage de l énergie : la solution hydrogène et les piles à combustible Thierry Alleau Président de l AFH 2 1 Environnement et ressources énergétiques : deux préoccupations majeures Si le vingtième

Plus en détail

Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives. «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs

Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives. «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs Développements au CEA-LITEN 4 marchés principaux adressés CEA-LITEN 900 p. 400 brevets (+160 in 2010) Automobile

Plus en détail

Le siège d'abalone, un exemple à méditer et à visiter

Le siège d'abalone, un exemple à méditer et à visiter Le siège d'abalone, un exemple à méditer et à visiter Le groupe ABALONE, spécialisé dans les ressources humaines, vient d'emménager dans ses nouveaux locaux (Loire-Atlantique) entièrement autonomes en

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

TD 1 CALCULS D ENERGIE

TD 1 CALCULS D ENERGIE TD 1 CALCULS D ENERGIE Exercice n 1 On désire élever la température d un chauffe-eau de 200 litres de 8 C à 70 C. On rappelle que la capacité thermique massique de l eau est de 1cal/ C/g. 1-1 Quelle est

Plus en détail

Energie & Environnement

Energie & Environnement Dominante Energie & Environnement L objectif de la dominante La prise de conscience des problématiques de développement durable impose aux entreprises de répondre à leur échelle aux défis ainsi posés à

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

Notre avenir énergétique dans 30 (40) ans

Notre avenir énergétique dans 30 (40) ans Wir schaffen Wissen heute für morgen Paul Scherrer Institut Joël Mesot Notre avenir énergétique dans 30 (40) ans Le domaine des EPF et le PSI : expertises au profit des énergies du futur Consommation mondiale

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

Identifier Stocker Distribuer Transformer

Identifier Stocker Distribuer Transformer Les énergies dans les transports Stocker Distribuer Transformer JPS - MAZAMET _ACT6_Energies.pub - 1 Les différentes énergies utilisées dans les transports... Tâche 1 IDENTIFIER LES ÉNERGIES... Dans le

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique 1 Le gaz et les réseaux gaziers : des solutions pour => Réduire les émissions de CO 2 liées à la production électrique et thermique -30 %par

Plus en détail

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique FORUM NUCLEAIRE BELGE POSITION PAPER 24 JUIN 2015 L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique La demande en électricité ne cesse d augmenter. Entre 1965 et

Plus en détail

Appels à Projet I : STOCKAGE INNOVANT DE L ÉNERGIE STOCK E 12/03/2010

Appels à Projet I : STOCKAGE INNOVANT DE L ÉNERGIE STOCK E 12/03/2010 Appels à Projet I : STOCKAGE INNOVANT DE L ÉNERGIE STOCK E 12/03/2010 Le programme Stock-E a été lancé en 2007 autour de trois modes de stockage : électrochimique, chaleur et mécanique. Tout en gardant

Plus en détail

UN COUPLAGE HABITAT/TRANSPORT AU BANC D ESSAI

UN COUPLAGE HABITAT/TRANSPORT AU BANC D ESSAI UN COUPLAGE HABITAT/TRANSPORT AU BANC D ESSAI Collaboration entre le CEA (Commissariat à l Énergie Atomique), l INES (Institut National de l Énergie Solaire) et Toyota, bénéficiant du soutien de l ADEME

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011

DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011 DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011 EQUIPEX à Perpignan et Font Romeu : un impact scientifique international - L'appel à projet "équipements d'excellence" - Le Laboratoire PROMES-CNRS - SOCRATE :

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Gestion du réseau électrique et. stockage massif de l énergie. Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013

Gestion du réseau électrique et. stockage massif de l énergie. Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013 Gestion du réseau électrique et stockage massif de l énergie Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013 Plan de la présentation 1. Les évolutions à l œuvre tant du côté de la consommation

Plus en détail

DE L IMPASSE A L ESPOIR L AVENIR ENERGETIQUE DE NOS PETITS ENFANTS

DE L IMPASSE A L ESPOIR L AVENIR ENERGETIQUE DE NOS PETITS ENFANTS DE L IMPASSE A L ESPOIR L AVENIR ENERGETIQUE DE NOS PETITS ENFANTS Ivan GILLET Université de Liège MOTS-CLES : ENERGIE - SOURCES - FILIÈRES - SOLEIL - PILE À COMBUSTION RÉSUMÉ : Sur la base d expériences

Plus en détail

Quelles énergies pour les voitures de demain?

Quelles énergies pour les voitures de demain? Quelles énergies pour les voitures de demain? Pierre FACON, Conseiller Général de Seine Saint Denis Philippe BOURGEOIS, Historien de Neuilly Plaisance Sommaire - 1. Le constat actuel - 2. La voiture électrique

Plus en détail

La nouvelle grande révolution. pure energy

La nouvelle grande révolution. pure energy La nouvelle grande révolution pure energy Scénario mondiale 1998 Protocole de Kyoto Obligation pour 184 Nations les pays Objectif Réduire les émissions de gaz participants: à effet de serre dans le monde.

Plus en détail

HYDROGÈNE, PILES À COMBUSTIBLES ET TRANSPORT DU FUTUR

HYDROGÈNE, PILES À COMBUSTIBLES ET TRANSPORT DU FUTUR HYDROGÈNE, PILES À COMBUSTIBLES ET TRANSPORT DU FUTUR Anne FALANGA Pour faire face à la croissance des besoins énergétiques mondiaux (2 à 2.5% par an), tout en évitant d'accroître le réchauffement climatique,

Plus en détail

Projet de plate-forme de stockage d énergie renouvelable et de production d hydrogène

Projet de plate-forme de stockage d énergie renouvelable et de production d hydrogène Projet de plate-forme de stockage d énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable ERH2-Bretagne Pas de soutien de la région Bretagne

Plus en détail

Energies nouvelles et cogénération

Energies nouvelles et cogénération Energies nouvelles et cogénération Quand protéger l environnement devient rentable Ismaël Daoud Facilitateur en Cogénération de la Région wallonne COGENSUD asbl & ICEDD asbl ExpoForum Solutions Energie

Plus en détail

Le Stockage d électricité. Etat des lieux des technologies, acteurs, développement, marchés & perspectives en France et Europe

Le Stockage d électricité. Etat des lieux des technologies, acteurs, développement, marchés & perspectives en France et Europe Le Stockage d électricité Etat des lieux des technologies, acteurs, développement, marchés & perspectives en France et Europe 1 DIFFÉRENTES FORMES D ÉNERGIES STOCKABLES ET TECHNOLOGIES PRINCIPALES Energie

Plus en détail

Le stockage d énergie

Le stockage d énergie Le stockage d énergie Mardi 7 juin 2011 Avec le soutien de Mc Phy Energy Adamo SCRENCI La Motte-Fanjas Solutions de stockage de l hydrogène grande capacité Avec le soutien de 1 L hydrogène un fuel parfait

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail