Etude de FP3 commande moteur et électroaimant. Déplacement carte et connexion

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude de FP3 commande moteur et électroaimant. Déplacement carte et connexion"

Transcription

1 Etude de FP3 commande moteur et électroaimant Déplacement carte et connexion Décomposition fonctionnelle. - Définir le rôle et caractériser les entrées-sorties de FP3 permettant la commande du moteur et le blocage de la carte. Entrées : AUTO : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Un niveau logique 0 lance un positionnement automatique. CEL : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Commande de l électroaimant, un niveau logique 0 abaisse le connecteur. MAV : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche avant. Un niveau logique 0 commande la marche avant du moteur. MAR : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche arrière. Un niveau logique 0 commande la marche arrière du moteur. P33 : Signal logique (0V-5V). Signal logique de niveau bas en cas d absence de carte. Niveau haut si présence de carte. Sorties : IN1, IN2, EN : Signaux logiques (0V-5V) P23 : Signal logique (0V-5V) COK (Connexion OK) : Information logique de bon positionnement. Un niveau logique 0 indique que la carte est prête pour une communication.

2

3 Choix du composant réalisant Fs33 et étude de sa documentation constructeur - D après les caractéristiques du moteur et à partir de l analyse fonctionnelle, expliciter l intérêt d interfacer entre le µp et le moteur un composant spécialisé. Le moteur consomme 100 ma, et le signal de commande nous provient d un microcontrôleur pour éviter de dépasser l intensité max de sortie de ce dernier, on interface un composant spécialisé entre le moteur et le µcontrolleur - choisir un composant répondant au cahier des charges de Fs33 à partir des composants suivants :L6202, L6205, et A3972. Justifier. L602 accepté Tension max : 60V / -intensité max : 5A / -compatible TTL et CMOS L605 rejeté Dual CMOS, ça marcherai mais l on a pas besoin d un composant plus cher A3972 rejeté Même remarque - Compléter le schéma structurel avec le composant choisi. Voir page précédente. - Donner le rôle des différentes broches de ce composant. IN1 sert à contrôler la marche arrière à 1L IN2 sert à contrôler la marche avant à 1L EN set a inhibé le L602 - Donnez la gamme d alimentation de ce composant. La gamme d alimentation du L602 varie de 12 a 48V - Calculez la puissance consommée par ce composant (nombre de transistors passants X puissance consommé par un transistor). Dans chaque cas (marche avant ou marche arrière) deux transistor sont passant, le schéma équivalent d un transistor mos passant est une résistance, on peut donc utiliser P = RI^2 P = (0.115*0.1^2)*2 = 2.3mW Ce composant consomme donc 6 mw en fonctionnement - Quelle est la fonction assurée par R20? Trouvez puis complétez sa valeur sur le schéma structurel. R20 sert à mesurer le courant qui passe par le L602, en la dimensionnant à 1 Ohms, la tension mesurée à ses bornes sera égale à l intensité la traversant.

4 - Complétez la table de vérité suivante pour les trois modes de fonctionnement Du moteur : Sens du moteur EN IN1 IN2 Marche avant Marche arrière arrêt Relevés des signaux de FS33 lors des phases de positionnements automatiques - Lister les entrées (Vous préciserez les noms donnés sur le connecteur CNT4) sorties du composant CI1. Entrées : AUTO : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Un niveau logique 0 lance un positionnement automatique. CEL : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Commande de l électroaimant, un niveau logique 0 abaisse le connecteur. MAV : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche avant. Un niveau logique 0 commande la marche avant du moteur. MAR : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche arrière. Un niveau logique 0 commande la marche arrière du moteur. P33 : Signal logique (0V-5V). Signal logique de niveau bas en cas d absence de carte. Niveau haut si présence de carte. Sorties : IN1, IN2, EN : Signaux logiques (0V-5V) P23 : Signal logique (0V-5V) COK (Connexion OK) : Information logique de bon positionnement. Un niveau logique 0 indique que la carte est prête pour une communication - Une carte étant positionnée à l entrée, appliquer un niveau logique 0 à l entrée MAV (patte 14 du connecteur). - Relever les niveaux logiques présents en sortie P20 ; P21 ; P22 - Conclure d après la table de vérité obtenue en fin d activité B Lors de la marche avant (0L appliqué sur MAV) P20 = 5V / P21 = 0V / p22 = 0V D après ma table de vérité donc P20 = IN1, P21 = IN2 et EN = P22 - Une carte étant positionnée à l entrée appliquer un niveau logique 0 à l entrée MAR (patte 15 du connecteur). - Relever les niveaux logiques présents en sortie P20 ; P21 ; P22 - Conclure d après la table de vérité obtenue en fin d activité B Lors de la marche arrière (0L appliqué sur MAR) P20 = 0V / P21 = 1L / P22 = 1L Donc, P20 = IN1, P21 = IN2 et EN = P22

5 - Une carte étant positionnée à l entrée Appliquer un niveau logique 0 à l entrée AUTO (patte 13 du connecteur). - Décrire en quelques phrases le fonctionnement observé. - D après la liste d entrées de la question 1, quelle est l entrée permettant de vérifier la position de la carte. Après application d un 0L sur AUTO, je remarque que la carte est aspirée à l intérieur puis après plusieurs marche avant et arrière elle est positionnée correctement. C est COK qui permet de vérifier la position de la carte Etude du Positionnement Automatique - Visualiser puis imprimer (si possible) les signaux EN / OP3 en effectuant une synchronisation sur EN. Le signal EN sera relevé en plaçant un gripfil sur la résistance - Visualiser puis imprimer (si possible) les signaux IN1/IN2 en effectuant une synchronisation sur EN. (IN1 et IN2 sont à relever avec des pointes de touches) - Mesurer sur chaque relevé le temps de la dernière phase de Marche avant du moteur. - Sur les chronogrammes ci-dessous : expliquer les 8 phases. Sur les deux relever la dernière marche avant dure environ 250ms/5 = 50ms Phase 1 : marche avant car IN1 = 0L, IN2 = 1L et EN = 1L Phase 2 : marche arrière car IN1 = 1L, IN2 = 0L et EN = 1L Phase 3 : marche avant car IN1 = 0L, IN2 = 1L et EN = 1L Phase 4 : marche arrière car IN1 = 1L, IN2 = 0L et EN = 1L Phase 5 : marche avant car IN1 = 0L, IN2 = 1L et EN = 1L Phase 6 : marche arrière car IN1 = 1L, IN2 = 0L et EN = 1L Phase 7 : marche avant car IN1 = 0L, IN2 = 1L et EN = 1L Phase 8 : marche arrière car IN1 = 1L, IN2 = 0L et EN = 1L On remarque qu au fur et a mesure, le temps des phase diminue

6 EN/OP3 synchronisé sur EN IN1 IN2 synchronisé sur EN

7

8 Etude de FS34 «commande de l électroaimant» - Mesurez la résistance interne aux bornes de l électroaimant en déconnectant CNT3. La résistance interne de l électroaimant est de Ohms - Relevez les signaux V GS (borne 1 de T1) et V DS (borne 3 de T1) en exécutant le programme electro.s (mettre en évidence la durée de la temporisation sur vos relevés). - Quelle est la durée de cette temporisation et à quel est son rôle. - Le rôle de la temporisation est d éviter une surchauffe de l électroaimant elle dure environ 10 secondes - D après les relevés, en déduire le courant dans l électroaimant. Le courant dans l électroaimant est de I = U/R = 24/(RDSon+Raimant) = 24/14.9 = 1.61A - Pourquoi ne pas avoir directement commandé le composant à partir du signal CEL. - Car le µcontrôleur n aurait jamais pu fournir un tel courant - Justifiez alors le choix de T1 pour piloter en puissance ce composant. T1 nous conviens car sa résistance RDSon est très faible (0.3 Ohms) et est en plus capable de supporter le courant de 1.61A - Donne le rôle de D3 et rappelez à quel moment elle intervient. D3 intervient lors du blocage de T1 en protégeant celui-ci du pic de tension négative du a l électroaimant (un électroaimant est une bobine)

9 Etude détection carte et positionnement automatique - Définir le rôle et caractériser les entrées-sorties de FP3 permettant le positionnement automatique de la carte. - Identifier les fonctions secondaires FS31 et FS32 sur le schéma structurel de la carte commande. Entrées : AUTO : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Un niveau logique 0 lance un positionnement automatique. CEL : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Commande de l électroaimant, un niveau logique 0 abaisse le connecteur. MAV : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche avant. Un niveau logique 0 commande la marche avant du moteur. MAR : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche arrière. Un niveau logique 0 commande la marche arrière du moteur. P33 : Signal logique (0V-5V). Signal logique de niveau bas en cas d absence de carte. Niveau haut si présence de carte. Sorties : IN1, IN2, EN : Signaux logiques (0V-5V) P23 : Signal logique (0V-5V) COK (Connexion OK) : Information logique de bon positionnement. Un niveau logique 0 indique que la carte est prête pour une communication Etude du fonctionnement des capteur fourche : - A l aide du l analyse fonctionnelle et de la documentation du TLP801, donnez les nouvelles valeurs dans la série E24 à attribuer à ces deux résistances. - Ic = If*CTR/K = 10 E -3*0.1/2 = 500 µa VCC UR VCEsat = 0 alors Ur = 5-VCEsat R = Ur/I = (5-0.2)/500µA = 3.6K - Reportez ces nouvelles valeurs sur le schéma structurel. fait - Rappelez le rôle des portes logiques 74HCT00. Mettre en forme le signal et l adapter au niveau logique TTL - Quel est le niveau logique actif des signaux S1 et S2 lorsqu une carte est présente devant les capteurs OP1 et OP2. Quand une carte est presente devant OP1 et OP2, S1 = 0L et S2 = 0L

10 - Donnez la ou les instruction(s) permettant de réaliser le positionnement automatique. prog lds #pile ldy #$1000 jsr init bset porta,y cel ; Lever l'electroaimant bclr porta,y mar jsr tp10ms bset porta,y mar ret brclr porta,y S1 suit2 ; Test introduction carte bra ret suit2 bclr porta,y auto ; Positionnement automatique brset porta,y S3 suit2 ; Test si capteur S3 actif deb bset porta,y auto ; Arret du positionnement automatique jmp deb - Donnez l ordinogramme du programme principal de positioncarte.

11 - Lancez le programme positioncarte. Que constatez-vous? Je constate que la carte se positionne automatiquement - Sur quel signal doit-on se synchroniser pour relever les signaux S2 et Vce(OP3) Sur S1 en front descendant - Relevez ces signaux lors d un positionnements automatiques.

12 - Conclure quant à la durée moyenne d un positionnement automatique Un positionnement dure en moyenne 1s a 500ms D après vos relevés, expliquez succinctement comment s opère le positionnement de la carte en considérant les variations de position autour de S3. Quand S3 passe a 0L, la carte est bien positionée D après vos relevés, expliquez succinctement comment s opère le positionnement de la carte en considérant les variations de position autour de S3.

13 Etude positionnement et éjection carte - Lancez le programme «ejectioncarte» ; est-ce que la carte a été restituée à l utilisateur? A quel type de carte on a affaire? - La carte n est pas restitué a l utilisateur elle est éjecté par derrière, on a donc affaire a une carte jeton - Proposez un ordinogramme de restitution d une carte crédit.

14 - En vous inspirant du programme «ejectioncarte», réalisez le programme correspondant (faire valider par le professeur). *********************************************************** *** ** PROGRAMME PRINCIPAL *** *** *** *********************************************************** prog lds #pile ldy #$1000 jsr init ************************* fin2 bclr porta,y mar * Ejection * brclr porta,y S2 fin2 * carte credit * ************************* jsr tp10ms jsr tp10ms jsr tp10ms jsr tp10ms ;30ms n'etant pas suffisante jsr tp10ms ;j'en utilise 50 bset porta,y mar deb jmp prog

15 - A l aide des programmes «ejectioncarte» et «positioncarte», réalisez le programme permettant dans un premier temps d avaler la carte de l utilisateur puis de lui la restituer. *********************************************************** *** ** PROGRAMME PRINCIPAL *** *** *** *********************************************************** prog lds #pile ldy #$1000 jsr init bset porta,y cel ; Lever l'electroaimant bclr porta,y mar jsr tp10ms bset porta,y mar ret brclr porta,y S1 suit2 ; Test introduction carte bra ret suit2 bclr porta,y auto ; Positionnement automatique brset porta,y S3 suit2 ; Test si capteur S3 actif deb bset porta,y auto ; Arret du positionnement automatique jsr tp1s ************************* fin2 bclr porta,y mar * Ejection * brclr porta,y S2 fin2 * carte credit * ************************* jsr tp10ms jsr tp10ms jsr tp10ms jsr tp10ms ;30ms n'etant pas suffisante jsr tp10ms ;j'en utilise 50 bset porta,y mar deb jmp prog Pour que l on ait le temps de voir que la carte a été positionnée correctement je réalise une temporisation de 1s entre les deux programmes

16

ÉTAPE FP3B : ÉTUDE DETECTION CARTE ET POSITIONNEMENT AUTOMATIQUE Durée : 7H max. I. Activité E : Rappel fonctionnel

ÉTAPE FP3B : ÉTUDE DETECTION CARTE ET POSITIONNEMENT AUTOMATIQUE Durée : 7H max. I. Activité E : Rappel fonctionnel BAC 2007 CONSTRUCTION ELECTRONIQUE ÉTAPE FP3B CORRIGE PAGE 1 / 8 ÉTAPE FP3B : ÉTUDE DETECTION CARTE ET POSITIONNEMENT AUTOMATIQUE Durée : 7H max. Avertissement : Ce document comporte des réponses du corrigé

Plus en détail

ETUDE DE LA COMMUNICATION AVEC LA CARTE A PUCE

ETUDE DE LA COMMUNICATION AVEC LA CARTE A PUCE FP1 : ETUDE DE LA COMMUNICATION AVEC LA CARTE A PUCE Durée : 18H00 Objectif spécifique : l'élève devra être capable de... Décrire le principe de fonctionnement de la carte à puce. Afficher plusieurs trames

Plus en détail

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME Compétences associées A3 : Identifier les composants réalisant les fonctions Acquérir A3 : Décrire et analyser le comportement d un système A3 : Justifier la

Plus en détail

FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE»

FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE» FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE» I- Approche fonctionnelle Energie Energie de puissance (We) Elaborer les signaux de commande Ordre Commuter la puissance We Transformer l énergie Microcontrôleur, up Préactionneur

Plus en détail

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES PARTIE ELECTRONIQUE Le schéma complet de FP5 est donnée en annexe. Les questions porterons sur la fonction FP5 dont le schéma fonctionnel de degré 2 est présenté

Plus en détail

PARTIE GENIE ELECTRONIQUE

PARTIE GENIE ELECTRONIQUE PARTIE GENIE ELECTRONIQUE Projet bac GE 2007 1/26 SOMMAIRE 1. Etude fonctionnelle de premier degré... 3 1.1 Schéma fonctionnel de premier degré... 3 2. Etude de la fonction Lecture, Ecriture Gestion et

Plus en détail

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle Tous les objets techniques, même les plus compliqués, sont étudiés à l aide d une méthode appelée : étude fonctionnelle ou systémique. 1/ Présentation du

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

1 Les familles logiques

1 Les familles logiques 1 Les familles logiques 1.1 Fonctions logiques câblées Avec l invention de la diode, et longtemps avant la mise au point du transistor et du circuit intégré, il fut possible de câbler directement certains

Plus en détail

Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8. Désignation des éléments 9. Je retiens l essentiel 10

Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8. Désignation des éléments 9. Je retiens l essentiel 10 1/12 SOMMAIRE Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8 Désignation des éléments 9 Je retiens l essentiel 10 Glossaire 12 2/12 UN SYSTEME AUTOMATISE Nous

Plus en détail

FP1 : étude de la communication avec la carte a puce

FP1 : étude de la communication avec la carte a puce FP1 : étude de la communication avec la carte a puce I/ Analyse du fonctionnement de la carte a puce I.1/ Cette fonction réalise : -La lecture des données stockées dans la carte à puce -L écriture de données

Plus en détail

SYSTEME D ALARME. Etude d un objet technique : Centrale d alarme. LP Porte d Aquitaine - Thiviers Page 1/13

SYSTEME D ALARME. Etude d un objet technique : Centrale d alarme. LP Porte d Aquitaine - Thiviers Page 1/13 Etude d un objet technique : Centrale d alarme? Page 1/13 Mise en situation : 1/ Présentation du système : Le nombre de cambriolages étant en constante progression, de nombreux établissements publics,

Plus en détail

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 6 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif du T.P. : - Être capable d identifier

Plus en détail

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur I. Introduction FONCTION DISTRIBUER : PREACTIONNEUR ELECTRIQUE Les préactionneurs font partie de la chaîne d'action d'un système automatisé. Les préactionneurs sont les interfaces entre la Partie Commande

Plus en détail

JEUX DU PALET TAÏFUN

JEUX DU PALET TAÏFUN JEUX DU PALET TAÏFUN Jeu de Palet Taïfun G. D Aquino 1 I - PRESENTATION DU SYSTEME A - Thème de l étude : Le système étudié est utilisé par des sociétés d exploitation de salle de jeux. B Diagramme sagittal

Plus en détail

TP Numéro 1. AUTOMATIQUE LOGIQUE (programmation et simulation) Durée: 2 heures

TP Numéro 1. AUTOMATIQUE LOGIQUE (programmation et simulation) Durée: 2 heures TP Numéro 1 AUTOMATIQUE LOGIQUE (programmation et simulation) Durée: 2 heures On considère dans ce sujet un dispositif de remplissage de bacs. Le dispositif concerné est représenté sur la figure ci-dessous,

Plus en détail

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique.

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. But du TP : le but de ce neuvième TP de seconde année est l'étude d'une chaîne de transmission utilisant une fibre optique.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES 2. Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite. Par : Boniface Lalié et Alex Couture

CAHIER DES CHARGES 2. Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite. Par : Boniface Lalié et Alex Couture CAHIER DES CHARGES 2 Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite Par : Boniface Lalié et Alex Couture CÉGEP DE SHERBROOKE Date : 20/12/2013 Table des matières 1. But:... 3 2.

Plus en détail

TP D 3B LES RELAIS. Objectif pédagogique opérationnel

TP D 3B LES RELAIS. Objectif pédagogique opérationnel Académie de Clermont-Ferrand BEP Maintenance de véhicules LES RELAIS Objectif pédagogique opérationnel - Identifier un relais et sa représentation schématique. - Contrôler un relais. - Brancher un relais.

Plus en détail

Lycée Jacquard Paris 19 Le 01/05/01 EXP 1 Travaux Pratique GROUPE : NOMS DU GROUPE - - -

Lycée Jacquard Paris 19 Le 01/05/01 EXP 1 Travaux Pratique GROUPE : NOMS DU GROUPE - - - EXP 1 Travaux Pratique GROUPE : NOMS DU GROUPE TITRE Demarrage AUTO avec CARTE A PUCE 1 Projet experimental. NOTE : PREREQUIS Utilisation du langage assembleur HC11 (outil control boy) OBJECTIF Utilisation

Plus en détail

! analyse du fonctionnement

! analyse du fonctionnement Coloreau chaude MT V P1 V MT! Le composant repéré TH1 sur le schéma structurel et une thermistance. Son rôle est de détecter une grandeur physique la température, et de la convertir en une grandeur électrique

Plus en détail

MET_TE1 Station météorologique : Mesure de température Partie 1 G.COLIN

MET_TE1 Station météorologique : Mesure de température Partie 1 G.COLIN MET_TE Station météorologique : Mesure de température Partie G.COLIN Présentation Dans le cas de la station météo, on envisage différentes solutions pour mesurer la température. Dans ce premier TP, on

Plus en détail

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND»

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» Lycée des Métiers «Louise Michel» Rue Villebois Mareuil 16700 RUFFEC T BACPRO ELEEC «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» NOM :.... Prénom :... Page 1 / 11 L ALARME INTRUSION

Plus en détail

TP-Projet. Ce mini-projet sera évalué en partie sur vos manipulations et sur un rapport.

TP-Projet. Ce mini-projet sera évalué en partie sur vos manipulations et sur un rapport. TP-Projet ET3 EES C&C Introduction Le but de cette série de TP-Projet est d étudier une chaine complète d un système de régulation de chauffage, depuis le capteur jusqu à l actionneur : étude d un transistor

Plus en détail

Carte BimoPlus simplifiée pour une voiture jouet

Carte BimoPlus simplifiée pour une voiture jouet www.didel.com -- info@didel.com www.bricobot.ch -- info@bricobot.ch http://www.bricobot.ch/kits/bimoplusvoiture.pdf Carte BimoPlus simplifiée pour une voiture jouet Le but est de modifier une voiture télécommandée

Plus en détail

COMMANDE DE LEVE-VITRE ELECTRIQUE

COMMANDE DE LEVE-VITRE ELECTRIQUE COMMANDE DE LEVE-VITRE ELECTRIQUE Baccalauréat STI Génie Électronique AF : 1 / 12 I PRESENTATION DU SYSTEME TECHNIQUE Le premier véhicule automobile considéré comme tel automobile signifiant : «se mouvant

Plus en détail

Présentation Connaissance des montres à quartz pour professionnels

Présentation Connaissance des montres à quartz pour professionnels Bienvenu chez Présentation Connaissance des montres à quartz pour professionnels Contenu Composants - Piles - Quartz - CI / systèmes pour ajustage de la marche - Contrôle du moteur pas à pas (asservissement)

Plus en détail

Adaptation à une ligne téléphonique (RTCP)

Adaptation à une ligne téléphonique (RTCP) SYSTEME POINTEL Adaptation à une ligne téléphonique (RTCP) Ce document prend support sur un extrait du sujet national d Etude de Système Technique du BTS électronique (2000), merci aux auteurs pour le

Plus en détail

Guide d installation & de démarrage Gamme Aqua PC Version AquaPro

Guide d installation & de démarrage Gamme Aqua PC Version AquaPro Guide d installation & de démarrage Gamme Aqua PC Version AquaPro Guide de démarrage AquaPro PC VR1.00 1. Introduction Félicitation vous venez d acquérir un PC AquaPro. Il est conseillé de faire installer

Plus en détail

Les Régulateurs de Contrôle de Charge pour Applications solaires Photovoltaïques

Les Régulateurs de Contrôle de Charge pour Applications solaires Photovoltaïques Centre de Développement des Energies Renouvelables Laboratoire Contrôle Qualité Direction de Développement et Planification Les Régulateurs de Contrôle de Charge pour Applications solaires Photovoltaïques

Plus en détail

PORTES AUTOMATIQUES STANLEY "MAGIC DOOR"

PORTES AUTOMATIQUES STANLEY MAGIC DOOR PORTES AUTOMATIQUES STANLEY "MAGIC DOOR" A/ PRÉSENTATION A-1/ MISE EN SITUATION : Les lieux publics très fréquentés, et en particulier les grands magasins, sont équipés d'accès à ouverture des portes automatiques

Plus en détail

Le circuit de charge

Le circuit de charge 1 1. Mise en situation : 2. Définition : comprend l intégralité des pièces permettant l alimentation électrique de l ensemble des consommateurs du véhicule et la charge de la batterie 3. Fonction globale

Plus en détail

LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN RÉGIME SINUSOÏDAL

LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN RÉGIME SINUSOÏDAL LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN RÉGIME SINUSOÏDAL Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Suivre et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité

Plus en détail

SIEGE MOTORISE POUR COUPE PEUGEOT 406

SIEGE MOTORISE POUR COUPE PEUGEOT 406 Académie d Amiens Sciences de l Ingénieur SIEGE MOTORISE POUR COUPE PEUGEOT 406 - Mise en œuvre du matériel - L YCEES Mise en œuvre du matériel SIEGE MOTORISE pour PEUGEOT 406 Page 1/41 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

Manuel utilisateur µstep425 V2 dimanche 26 août 2012

Manuel utilisateur µstep425 V2 dimanche 26 août 2012 Manuel utilisateur µstep425 V2 dimanche 26 août 2012 Notes très importantes... 2 TRES IMPORTANT... 2 Caractéristiques principales... 3 1) Connecteur LPT... 4 2) Connecteurs moteurs... 4 3) Alimentation...

Plus en détail

2. Analyse des performances et du comportement.

2. Analyse des performances et du comportement. 2. Analyse des performances et du comportement. Question 2.1: Calculer la valeur du paramètre "délai de démarrage" minimum à programmer dans la machine pour faire coïncider l'arrivée du paquet et l'étiquette

Plus en détail

TP 2 - MESURE DE LA VITESSE DE ROTATION D UN MOTEUR

TP 2 - MESURE DE LA VITESSE DE ROTATION D UN MOTEUR IUT BELFORT MONTBELIARD Dpt MESURES PHYSIQUES TP EEA 2 ème ANNEE TP 2 - MESURE DE LA VITESSE DE ROTATION D UN MOTEUR LES ETUDIANTS N AYANT PAS REALISE LA PREPARATION NE SERONT PAS ADMIS EN TP I LE MOTEUR

Plus en détail

LA DIODE. Classe de première SI

LA DIODE. Classe de première SI LA DIODE Table des matières 1. Présentation... 2 2. Fonctionnement... 2 3. Caractéristiques... 3 3.1. Zone de claquage... 4 3.2. Techniques... 4 4. Exemples d utilisation... 6 4.1. Montage redresseur simple

Plus en détail

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR D ANGELIS TECHNOLOGIE DES CIRCUITS INTEGRES LOGIQUES LES CIRCUITS LOGIQUES TTL

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR D ANGELIS TECHNOLOGIE DES CIRCUITS INTEGRES LOGIQUES LES CIRCUITS LOGIQUES TTL 109 LES CIRCUITS LOGIQUES TTL La technologie TTL standard (série 54 et 74 ) est apparue en 1965. Deux sous-familles ont été créées simultanément: La 74 H (54 H) TTL High Speed - Rapide - série qui, comme

Plus en détail

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Session 2007 Étude des systèmes techniques industriels Durée : 6 heures coefficient : 8 AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

lundi 1er février 2016

lundi 1er février 2016 lundi 1er février 2016 Carte de commande et puissance 4 axes, 0.5 à 4 ampères (4.5A MAX) au µpas pour moteurs bipolaires Carte de commande et puissance modulaire au µpas pour moteurs bipolaires www.iprocam.com

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Session 2002 Série S Sciences de l Ingénieur. ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficient : 6 Durée de l épreuve : 4 heures

BACCALAUREAT GENERAL Session 2002 Série S Sciences de l Ingénieur. ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficient : 6 Durée de l épreuve : 4 heures BACCALAUREAT GENERAL Session 22 Série S Sciences de l Ingénieur ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficient : 6 Durée de l épreuve : 4 heures Sont autorisés les calculatrices électroniques et le matériel

Plus en détail

ASCENSEUR SIMULATION SUR LE LOGICIEL AUTOMGEN. Centre d intérêt : Logiques séquentielle et combinatoire. Durée : 2 h00

ASCENSEUR SIMULATION SUR LE LOGICIEL AUTOMGEN. Centre d intérêt : Logiques séquentielle et combinatoire. Durée : 2 h00 Centre d intérêt : Logiques séquentielle et combinatoire Durée : 2 h00 ASCENSEUR SIMULATION SUR LE LOGICIEL AUTOMGEN Objectif : Elaboration d un diagramme d états de commande d un ascenseur. 1 I. PRISE

Plus en détail

Carte : Unité centrale

Carte : Unité centrale MEYER Cyril Système de distribution automatisé de carburants Carte : Unité centrale BAC 2001 1 Sommaire SOMMAIRE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Le Transistor Bipolaire simplifié

Le Transistor Bipolaire simplifié Table des matières Le Transistor ipolaire simplifié 1 Un transistor bipolaire c'est quoi, ça sert à quoi?...1 2 La pratique : Le transistor NPN en commutation...2 2.1 as du montage Darlington...2 2.2 as

Plus en détail

Carte de Pilotage des Bras

Carte de Pilotage des Bras Carte de Pilotage des Bras But : Cette carte est destinée à piloter (rentrer / sortir) les deux bras du robot : Le bras latéral permettant de faire tomber les quilles ; Le bras permettant de ramasser les

Plus en détail

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie OBJECTIFS Etude de la chaine d'énergie. Etude du cycle de montée et de descente de la station de levage. Etude de la fonction acquérir (capteur de vitesse). POINTS DU PROGRAMME ABORDES 2.1.1 Organisation

Plus en détail

La lampe solaire de jardin

La lampe solaire de jardin NOM: Classe: La lampe solaire de jardin DOCUMENTS REPONSES I Démontage de la borne solaire AVANT DE DEMONTER LA BORNE SOLAIRE IL FAUT LA TESTER Démonter la protection transparente de la borne solaire (mouvement

Plus en détail

SERIE 2 C12 - Comportement énergétique des

SERIE 2 C12 - Comportement énergétique des C1- Chaîne d énergie SERE 2 C12 - Comportement énergétique des systèmes VGPARK premiere S OBJECTF : Valider par le calcul l autonomie du système VGPARK alimenté par accumulateur et panneau solaire Savoirs

Plus en détail

G345-01 CHARGEUR DE BATTERIE UNIVERSEL

G345-01 CHARGEUR DE BATTERIE UNIVERSEL GROUPEMENTS 3, 4 ET 5 - Sujet G345-01 Page de garde BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Épreuve scientifique et technique Sous- Épreuve de SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES SUJET GROUPEMENTS 3, 4 ET 5 Le dossier-sujet

Plus en détail

PERFORATRICE REXEL DESCRIPTION DE L ETUDE. Question sociétale : Le Confort. Comment aider à gérer nos documents?

PERFORATRICE REXEL DESCRIPTION DE L ETUDE. Question sociétale : Le Confort. Comment aider à gérer nos documents? PERFORATRICE REXEL Question sociétale : Le Confort Comment aider à gérer nos documents? Cette étude va nous conduire à vérifier comment la perforatrice Rexel répond au cahier des charges qui lui est fixé.

Plus en détail

ETUDE FONCTIONNELLE. Conditions de réalisation. Durée Estimée : 2*4 heures dont 3H minimum pour la partie TP. NOM : Classe :

ETUDE FONCTIONNELLE. Conditions de réalisation. Durée Estimée : 2*4 heures dont 3H minimum pour la partie TP. NOM : Classe : ETUDE FONCTIONNELLE Conditions de réalisation Pour réaliser ces travaux pratiques, vous devez disposer : du dossier support d une connexion Internet (site Erco & Gener ; site du lycée ; site http://electroniquveynes.free.fr)

Plus en détail

Arduino Apprendre à développer pour créer des objets intelligents

Arduino Apprendre à développer pour créer des objets intelligents Le module Arduino 1. Introduction au microcontrôleur 9 1.1 Principales notions 9 1.2 Programmation 11 2. Présentation générale 12 3. Description technique 13 3.1 Alimentation 13 3.2 Horloge 14 3.3 Reset

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

Un fonctionnement optimum ainsi qu une augmentation de la durée de vie des tubes et des composants est assurée.

Un fonctionnement optimum ainsi qu une augmentation de la durée de vie des tubes et des composants est assurée. TRON a u d i o carte de monitoring & contrôle 0. Revison du document Rev 1- novembre 2007 Document initial 1. Introduction Cette carte compacte gère le fonctionnement de l appareil. La mise sous tension

Plus en détail

DOSSIER_OUVRE_PORTAIL2.doc Page 1 sur 20

DOSSIER_OUVRE_PORTAIL2.doc Page 1 sur 20 1. Présentation du système... 2 2. Cahier des charges fonctionnel... 3 2.1. Besoin associé au produit... 3 2.2. Fonctions de service du produit... 3 3. Décomposition chaîne d information / chaîne d énergie...

Plus en détail

TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome, s'impliquer. Suivre, élaborer et réaliser un protocole expérimental

Plus en détail

BEP METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE DE TRAVAIL

BEP METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE DE TRAVAIL DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE CONTRAT : 6 heures Professeur : Travail en binôme NOM : Prénom : Classe : Ter BEP Date : Four radiant OBJECTIF: L élève doit être capable de valider

Plus en détail

Découverte du four micro-ondes. Electrodomestique. Nom-prénom: Fiche contrat ON DONNE ON DEMANDE ON EXIGE

Découverte du four micro-ondes. Electrodomestique. Nom-prénom: Fiche contrat ON DONNE ON DEMANDE ON EXIGE Découverte du four micro-ondes. Electrodomestique. Date: Nom-prénom: BAC PRO SEN Durée: 3 heures Fiche contrat OBJECTIF:.Découverte du four micro-ondes. Thème support: four micro-ondes Conditions: Travail

Plus en détail

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B.

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B. Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant. - Le régime linéaire. Le courant collecteur est proportionnel

Plus en détail

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE Commande des transistors de puissance en commutation Réalisation d'un hacheur série DUT GEii 2 ème année Module AT13 Sommaire 1 Présentation... 3 1.1

Plus en détail

Communiquer les informations

Communiquer les informations Série S option : Science de l Ingénieur Communiquer les informations Adresse : irai.gotdns.com Port : 5003 Mot de passe : à demander au professeur Problème technique : Analyser le fonctionnement de l affichage

Plus en détail

ENERGIE ELECTRIQUE - MESURES

ENERGIE ELECTRIQUE - MESURES Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE ELECTRIQUE - MESURES 1 ère STI2D CI8 : Mesures énergétiques TP EE ENERGIE ELECTRIQUE - MESURES INSTRUCTIONS PERMANENTES DE SÉCURITÉ

Plus en détail

L ALLUMAGE. Rappel : Rôle du circuit d allumage : Amorcer à un instant bien précis la combustion du mélange air/carburant contenu dans le cylindre.

L ALLUMAGE. Rappel : Rôle du circuit d allumage : Amorcer à un instant bien précis la combustion du mélange air/carburant contenu dans le cylindre. L ALLUMAGE Rappel : Rôle du circuit d allumage : Amorcer à un instant bien précis la combustion du mélange air/carburant contenu dans le cylindre. - 1 - Création de l arc électrique : L arc électrique

Plus en détail

ACW_TM Guide d utilisation

ACW_TM Guide d utilisation ACW_TM Guide d utilisation Présentation Une interface logicielle vous permet de configurer vos modules ACW en les reliant au port USB de votre ordinateur. Plusieurs paramètres sont réglables. Chacun d

Plus en détail

TECHNOLOGIE M r BRUSCHI - COLLEGE ANNE FRANK. Identification des composants 1/5. Désignation Aspect Remarques. Embase. Roue avant. Jante.

TECHNOLOGIE M r BRUSCHI - COLLEGE ANNE FRANK. Identification des composants 1/5. Désignation Aspect Remarques. Embase. Roue avant. Jante. Embase EMB L'embase sert de châssis au robot suiveur de ligne. C'est sur l'embase que sont fixés tous les éléments qui composent le robot : moteurs, roues, coupleur de piles, circuits imprimés, etc...

Plus en détail

Chapitre 23 ELECTROTHERMIE

Chapitre 23 ELECTROTHERMIE Chapitre 23 ELECTROTHERMIE 1 Automate TSX Micro : Entrées analogiques... 2 1.1 Rappels... 2 1.2 Les capteurs analogiques... 2 1.3 Chaine d acquisition de données... 3 1.4 Fonction du module d entrée analogique...

Plus en détail

Outils et lois de l électrocinétique

Outils et lois de l électrocinétique TOYOTA PRIUS (Source : Centrale Supélec 2005) Objectifs de l étude : Expliquer pourquoi les véhicules électriques ont des difficultés à se développer.. Déterminer les résistances des circuits de mise en

Plus en détail

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE Le test statique est un moyen très connu pour évaluer les moteurs électriques. Cependant, si un moteur ne peut pas être arreté,

Plus en détail

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance Université Djillali LIABES Sidi Bel-Abbes Faculté de sciences de l Ingénieur - Département d Electrotechnique - Licence ELM ETT Module Electronique de puissance TP N 01 : Redressement non commandé - Montage

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Session 2006 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Session 2006 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Session 2006 Série S Sciences de l ingénieur Etiqueteuse à transfert thermique ALX92 1/17 !" L'étiqueteuse ALX92 est une machine capable d'imprimer et de déposer des étiquettes sur

Plus en détail

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec Exemple de sujet de travaux pratiques de physique proposé au concours Centrale- Supélec. La colonne de gauche donne le texte tel qu il est soumis au candidat. En regard, à droite, figurent les savoir-faire

Plus en détail

Double alimentation de pilotage : - une source paramétrable de 6 à 50V - une source paramétrable de 25 à 150V.

Double alimentation de pilotage : - une source paramétrable de 6 à 50V - une source paramétrable de 25 à 150V. Module de pilotage de puissance pour injecteur utilisant la technologie magnéto-électrique, il dispose de différents modes de pilotage et des fonctionnalités avancées qui lui permettent de s adapter à

Plus en détail

OUVRE PORTAIL DOMOTICC. CI6 : Proposer et valider une solution de l organisation d une partie commande répondant à un cahier des charges donné.

OUVRE PORTAIL DOMOTICC. CI6 : Proposer et valider une solution de l organisation d une partie commande répondant à un cahier des charges donné. OUVRE PORTAIL DOMOTICC CI6 : Proposer et valider une solution de l organisation d une partie commande répondant à un cahier des charges donné. À l issue des TP ce Centre d Intérêt, les compétences acquises

Plus en détail

PRECHAUFFAGE. Température Différence - 40 C 80 C + 40 C

PRECHAUFFAGE. Température Différence - 40 C 80 C + 40 C 1. Rappel : fonctionnement moteur diesel Phase admission : Le piston part du PMH vers le PMB et aspire au travers du filtre l air ce qui entraîne une chute de pression d ou un refroidissement de l air.

Plus en détail

Type de document : Exercice

Type de document : Exercice Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique Le compteur de passage Domaine d application : Etude d un système Type de document : Exercice Classe : Première Date : I Description

Plus en détail

Installation & Guide de démarage iais Wireless AIS Recepteur et Serveur NMEA

Installation & Guide de démarage iais Wireless AIS Recepteur et Serveur NMEA Installation & Guide de démarage iais Wireless AIS Recepteur et Serveur NMEA QUICK START iais VR1.00 1. Introduction Félicitations pour l'achat de votre récepteur IAIS. Il est recommandé de faire installer

Plus en détail

Système de gestion d intrusion. Installation d un détecteur de mouvement.

Système de gestion d intrusion. Installation d un détecteur de mouvement. TP3 Système de gestion d intrusion. Installation d un détecteur de mouvement. Votre nom : Date : Nom de votre binôme : Note : /30 Objectifs : Câbler un détecteur de mouvement. Paramétrer l entrée à laquelle

Plus en détail

Module de Détection de Courant pour réseaux Analogique et Digital

Module de Détection de Courant pour réseaux Analogique et Digital Module de Détection de Courant pour réseaux Analogique et Digital HDM10 Dégagement de responsabilité L utilisation de tous les objets qui peuvent être achetés et de toutes les instructions d installation

Plus en détail

Tension d alimentation : V CC. i C R C R B

Tension d alimentation : V CC. i C R C R B Chapitre 4 Polarisation du transistor bipolaire à jonction 4.1 Le problème de la polarisation 4.1.1 Introduction Dans le chapitre 3, nous avons analysé un premier exemple de circuit d amplification de

Plus en détail

Bac Pro SEN - LPR Mendes France 05400 Veynes 1

Bac Pro SEN - LPR Mendes France 05400 Veynes 1 Electronique Embarquée : Prise en main du mini PC Pcduino V3 Ce TP est inspiré des différents tps proposés sur le site de Xavier Hinault : http://www.mon-club-elec.fr/pmwiki_mon_club_elec/pmwiki.php?n=main.atelierspyduino

Plus en détail

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes Alarme et sécurité Sous Epreuve E12 Travaux pratiques scientifiques sur systèmes 1 ACADEMIE DE REIMS Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques C.C.F. de Mathématiques et Sciences Physiques

Plus en détail

Le SPS et ses applications

Le SPS et ses applications Le SPS et ses applications Les TP réalisables (Energies renouvelables, électronique/électrotechnique, mécanique, informatique) TP liés au fonctionnement TP liés à la conception Le masque solaire. (Qu est-ce

Plus en détail

Notice d installation de la Centrale VIGIK DGM1

Notice d installation de la Centrale VIGIK DGM1 Notice d installation de la Centrale VIGIK DGM1 Version 3.5 NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION N homologation : PS 200306-01 MS 200306-02 Informations préliminaires Présentation des possibilités de la

Plus en détail

TP 1 : sources électriques

TP 1 : sources électriques Objectif : étudier différents dipôles actifs linéaires ou non linéaires. Les mots générateur et source seront considérés comme des synonymes 1 Source dipolaire linéaire 1.1 Méthode de mesure de la demie-tension

Plus en détail

Kit solaire 12V 260W. Guide de montage. Difficulté : Durée de l intervention : 1h à 1h30. MyShopEnergy.com - Toute reproduction est interdite.

Kit solaire 12V 260W. Guide de montage. Difficulté : Durée de l intervention : 1h à 1h30. MyShopEnergy.com - Toute reproduction est interdite. Kit solaire 12V 260W Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h à 1h30 MyShopEnergy.com - Sommaire Principe de fonctionnement... 2 Consignes d utilisation... 2 Mise en service de votre

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

TRANSISTOR EN COMMUTATION

TRANSISTOR EN COMMUTATION age 1 I/ ITRODUCTIO TRASISTOR E COMMUTATIO Un transistor bipolaire est constitué de semiconducteur dopé et de façon à former deux jonctions. Selon l'agencement de ces couches et on réalise un transistor

Plus en détail

SOMMAIRE PRESENTATION GENERALE... 4

SOMMAIRE PRESENTATION GENERALE... 4 Page n 1/35 SOMMAIRE PRESENTATION GENERALE... 4 1. Avantages d'un système automatique de lavage... 4 2. Pourquoi un système de gestion à carte à puce?... 4 3. Les bornes... 5 4. Les cartes... 5 4.1. Les

Plus en détail

Métronome électronique

Métronome électronique ECST / Lycée Martin Luther King SOMMAIRE PRÉSENTATION 1 Métronome électronique A - ANALYSE FONCTIONNELLE DE L'OBJET TECHNIQUE 1 I - FONCTION D'USAGE 1 II - SCHÉMA FONCTIONNEL DE NIVEAU II 1 III - SCHÉMA

Plus en détail

Chapitre 12 2012-2013. Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaires

Chapitre 12 2012-2013. Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaires Chapitre 12 2012-2013 Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaire Economisez de l énergie Allumer, éteindre et régler l éclairage de manière automatique. Les détecteurs offrent plus de confort

Plus en détail

savoir S 4-3 L Automate Programmable Industriel Tmel

savoir S 4-3 L Automate Programmable Industriel Tmel 1. Définition Le même type d automate peut être utilisé pour différentes applications, la différence s effectue avec le programme installé dans celui-ci. Pour réaliser ces programmes on utilise différents

Plus en détail

Automates Programmables Industriels

Automates Programmables Industriels Automates Programmables Industriels 1) Structure d un API...2 1.1 Structure matérielle...2 1.2 Mémoire programme utilisateur...2 1.3 Mémoire bit...3 1.4 Mémoire mot...4 2) Structure logicielle...4 2.1.

Plus en détail

COMPOSANTS DE SECURITE AMGARD : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. Descriptifs Dimensions Câblage Montage

COMPOSANTS DE SECURITE AMGARD : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. Descriptifs Dimensions Câblage Montage COMPOSANTS DE SECURITE AMGARD : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Descriptifs Dimensions Câblage Montage Tête à broche (Référence = AUTO) : DIMENSIONS Tête à poignée (Référence = AM) : DIMENSIONS Broche (Référence

Plus en détail

SYSTEME INFOBUS. TRAVAIL PRATIQUE : ANALYSER LA VISUALISATION DES DONNEES COMMUNIQUEES A UNE GIROUETTE. (Activité préparatoire c.c.f.

SYSTEME INFOBUS. TRAVAIL PRATIQUE : ANALYSER LA VISUALISATION DES DONNEES COMMUNIQUEES A UNE GIROUETTE. (Activité préparatoire c.c.f. SUPPORT CCF E5 SYSTEME INFOBUS BTS SN TRAVAIL PRATIQUE : ANALYSER LA VISUALISATION DES DONNEES COMMUNIQUEES A UNE GIROUETTE. (Activité préparatoire c.c.f. E5 situation 2) Activités / Tâches Compétences

Plus en détail

T.P. 5 : Le capteur de régime moteur et les signaux électriques

T.P. 5 : Le capteur de régime moteur et les signaux électriques T.P. 5 : Le capteur de régime moteur et les signaux électriques Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 4 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif de la séance : - Etre capable d identifier

Plus en détail

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND»

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» Lycée des Métiers «Louise Michel» Rue Villebois Mareuil 16700 RUFFEC T BACPRO ELEEC «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» NOM :.... Prénom :... Page 1 / 11 L ALARME INTRUSION

Plus en détail

Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge

Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge Bureau d Étude d électronique Tronc Commun 1A :PET/PMP Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge Responsables : Fanny Poinsotte Nicolas Ruty Lien Chamilo : http ://chamilo2.grenet.fr/inp/ courses/phelmaa13pmcpel9

Plus en détail