Etude de FP3 commande moteur et électroaimant. Déplacement carte et connexion

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude de FP3 commande moteur et électroaimant. Déplacement carte et connexion"

Transcription

1 Etude de FP3 commande moteur et électroaimant Déplacement carte et connexion Décomposition fonctionnelle. - Définir le rôle et caractériser les entrées-sorties de FP3 permettant la commande du moteur et le blocage de la carte. Entrées : AUTO : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Un niveau logique 0 lance un positionnement automatique. CEL : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Commande de l électroaimant, un niveau logique 0 abaisse le connecteur. MAV : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche avant. Un niveau logique 0 commande la marche avant du moteur. MAR : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche arrière. Un niveau logique 0 commande la marche arrière du moteur. P33 : Signal logique (0V-5V). Signal logique de niveau bas en cas d absence de carte. Niveau haut si présence de carte. Sorties : IN1, IN2, EN : Signaux logiques (0V-5V) P23 : Signal logique (0V-5V) COK (Connexion OK) : Information logique de bon positionnement. Un niveau logique 0 indique que la carte est prête pour une communication.

2

3 Choix du composant réalisant Fs33 et étude de sa documentation constructeur - D après les caractéristiques du moteur et à partir de l analyse fonctionnelle, expliciter l intérêt d interfacer entre le µp et le moteur un composant spécialisé. Le moteur consomme 100 ma, et le signal de commande nous provient d un microcontrôleur pour éviter de dépasser l intensité max de sortie de ce dernier, on interface un composant spécialisé entre le moteur et le µcontrolleur - choisir un composant répondant au cahier des charges de Fs33 à partir des composants suivants :L6202, L6205, et A3972. Justifier. L602 accepté Tension max : 60V / -intensité max : 5A / -compatible TTL et CMOS L605 rejeté Dual CMOS, ça marcherai mais l on a pas besoin d un composant plus cher A3972 rejeté Même remarque - Compléter le schéma structurel avec le composant choisi. Voir page précédente. - Donner le rôle des différentes broches de ce composant. IN1 sert à contrôler la marche arrière à 1L IN2 sert à contrôler la marche avant à 1L EN set a inhibé le L602 - Donnez la gamme d alimentation de ce composant. La gamme d alimentation du L602 varie de 12 a 48V - Calculez la puissance consommée par ce composant (nombre de transistors passants X puissance consommé par un transistor). Dans chaque cas (marche avant ou marche arrière) deux transistor sont passant, le schéma équivalent d un transistor mos passant est une résistance, on peut donc utiliser P = RI^2 P = (0.115*0.1^2)*2 = 2.3mW Ce composant consomme donc 6 mw en fonctionnement - Quelle est la fonction assurée par R20? Trouvez puis complétez sa valeur sur le schéma structurel. R20 sert à mesurer le courant qui passe par le L602, en la dimensionnant à 1 Ohms, la tension mesurée à ses bornes sera égale à l intensité la traversant.

4 - Complétez la table de vérité suivante pour les trois modes de fonctionnement Du moteur : Sens du moteur EN IN1 IN2 Marche avant Marche arrière arrêt Relevés des signaux de FS33 lors des phases de positionnements automatiques - Lister les entrées (Vous préciserez les noms donnés sur le connecteur CNT4) sorties du composant CI1. Entrées : AUTO : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Un niveau logique 0 lance un positionnement automatique. CEL : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Commande de l électroaimant, un niveau logique 0 abaisse le connecteur. MAV : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche avant. Un niveau logique 0 commande la marche avant du moteur. MAR : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche arrière. Un niveau logique 0 commande la marche arrière du moteur. P33 : Signal logique (0V-5V). Signal logique de niveau bas en cas d absence de carte. Niveau haut si présence de carte. Sorties : IN1, IN2, EN : Signaux logiques (0V-5V) P23 : Signal logique (0V-5V) COK (Connexion OK) : Information logique de bon positionnement. Un niveau logique 0 indique que la carte est prête pour une communication - Une carte étant positionnée à l entrée, appliquer un niveau logique 0 à l entrée MAV (patte 14 du connecteur). - Relever les niveaux logiques présents en sortie P20 ; P21 ; P22 - Conclure d après la table de vérité obtenue en fin d activité B Lors de la marche avant (0L appliqué sur MAV) P20 = 5V / P21 = 0V / p22 = 0V D après ma table de vérité donc P20 = IN1, P21 = IN2 et EN = P22 - Une carte étant positionnée à l entrée appliquer un niveau logique 0 à l entrée MAR (patte 15 du connecteur). - Relever les niveaux logiques présents en sortie P20 ; P21 ; P22 - Conclure d après la table de vérité obtenue en fin d activité B Lors de la marche arrière (0L appliqué sur MAR) P20 = 0V / P21 = 1L / P22 = 1L Donc, P20 = IN1, P21 = IN2 et EN = P22

5 - Une carte étant positionnée à l entrée Appliquer un niveau logique 0 à l entrée AUTO (patte 13 du connecteur). - Décrire en quelques phrases le fonctionnement observé. - D après la liste d entrées de la question 1, quelle est l entrée permettant de vérifier la position de la carte. Après application d un 0L sur AUTO, je remarque que la carte est aspirée à l intérieur puis après plusieurs marche avant et arrière elle est positionnée correctement. C est COK qui permet de vérifier la position de la carte Etude du Positionnement Automatique - Visualiser puis imprimer (si possible) les signaux EN / OP3 en effectuant une synchronisation sur EN. Le signal EN sera relevé en plaçant un gripfil sur la résistance - Visualiser puis imprimer (si possible) les signaux IN1/IN2 en effectuant une synchronisation sur EN. (IN1 et IN2 sont à relever avec des pointes de touches) - Mesurer sur chaque relevé le temps de la dernière phase de Marche avant du moteur. - Sur les chronogrammes ci-dessous : expliquer les 8 phases. Sur les deux relever la dernière marche avant dure environ 250ms/5 = 50ms Phase 1 : marche avant car IN1 = 0L, IN2 = 1L et EN = 1L Phase 2 : marche arrière car IN1 = 1L, IN2 = 0L et EN = 1L Phase 3 : marche avant car IN1 = 0L, IN2 = 1L et EN = 1L Phase 4 : marche arrière car IN1 = 1L, IN2 = 0L et EN = 1L Phase 5 : marche avant car IN1 = 0L, IN2 = 1L et EN = 1L Phase 6 : marche arrière car IN1 = 1L, IN2 = 0L et EN = 1L Phase 7 : marche avant car IN1 = 0L, IN2 = 1L et EN = 1L Phase 8 : marche arrière car IN1 = 1L, IN2 = 0L et EN = 1L On remarque qu au fur et a mesure, le temps des phase diminue

6 EN/OP3 synchronisé sur EN IN1 IN2 synchronisé sur EN

7

8 Etude de FS34 «commande de l électroaimant» - Mesurez la résistance interne aux bornes de l électroaimant en déconnectant CNT3. La résistance interne de l électroaimant est de Ohms - Relevez les signaux V GS (borne 1 de T1) et V DS (borne 3 de T1) en exécutant le programme electro.s (mettre en évidence la durée de la temporisation sur vos relevés). - Quelle est la durée de cette temporisation et à quel est son rôle. - Le rôle de la temporisation est d éviter une surchauffe de l électroaimant elle dure environ 10 secondes - D après les relevés, en déduire le courant dans l électroaimant. Le courant dans l électroaimant est de I = U/R = 24/(RDSon+Raimant) = 24/14.9 = 1.61A - Pourquoi ne pas avoir directement commandé le composant à partir du signal CEL. - Car le µcontrôleur n aurait jamais pu fournir un tel courant - Justifiez alors le choix de T1 pour piloter en puissance ce composant. T1 nous conviens car sa résistance RDSon est très faible (0.3 Ohms) et est en plus capable de supporter le courant de 1.61A - Donne le rôle de D3 et rappelez à quel moment elle intervient. D3 intervient lors du blocage de T1 en protégeant celui-ci du pic de tension négative du a l électroaimant (un électroaimant est une bobine)

9 Etude détection carte et positionnement automatique - Définir le rôle et caractériser les entrées-sorties de FP3 permettant le positionnement automatique de la carte. - Identifier les fonctions secondaires FS31 et FS32 sur le schéma structurel de la carte commande. Entrées : AUTO : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Un niveau logique 0 lance un positionnement automatique. CEL : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Commande de l électroaimant, un niveau logique 0 abaisse le connecteur. MAV : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche avant. Un niveau logique 0 commande la marche avant du moteur. MAR : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche arrière. Un niveau logique 0 commande la marche arrière du moteur. P33 : Signal logique (0V-5V). Signal logique de niveau bas en cas d absence de carte. Niveau haut si présence de carte. Sorties : IN1, IN2, EN : Signaux logiques (0V-5V) P23 : Signal logique (0V-5V) COK (Connexion OK) : Information logique de bon positionnement. Un niveau logique 0 indique que la carte est prête pour une communication Etude du fonctionnement des capteur fourche : - A l aide du l analyse fonctionnelle et de la documentation du TLP801, donnez les nouvelles valeurs dans la série E24 à attribuer à ces deux résistances. - Ic = If*CTR/K = 10 E -3*0.1/2 = 500 µa VCC UR VCEsat = 0 alors Ur = 5-VCEsat R = Ur/I = (5-0.2)/500µA = 3.6K - Reportez ces nouvelles valeurs sur le schéma structurel. fait - Rappelez le rôle des portes logiques 74HCT00. Mettre en forme le signal et l adapter au niveau logique TTL - Quel est le niveau logique actif des signaux S1 et S2 lorsqu une carte est présente devant les capteurs OP1 et OP2. Quand une carte est presente devant OP1 et OP2, S1 = 0L et S2 = 0L

10 - Donnez la ou les instruction(s) permettant de réaliser le positionnement automatique. prog lds #pile ldy #$1000 jsr init bset porta,y cel ; Lever l'electroaimant bclr porta,y mar jsr tp10ms bset porta,y mar ret brclr porta,y S1 suit2 ; Test introduction carte bra ret suit2 bclr porta,y auto ; Positionnement automatique brset porta,y S3 suit2 ; Test si capteur S3 actif deb bset porta,y auto ; Arret du positionnement automatique jmp deb - Donnez l ordinogramme du programme principal de positioncarte.

11 - Lancez le programme positioncarte. Que constatez-vous? Je constate que la carte se positionne automatiquement - Sur quel signal doit-on se synchroniser pour relever les signaux S2 et Vce(OP3) Sur S1 en front descendant - Relevez ces signaux lors d un positionnements automatiques.

12 - Conclure quant à la durée moyenne d un positionnement automatique Un positionnement dure en moyenne 1s a 500ms D après vos relevés, expliquez succinctement comment s opère le positionnement de la carte en considérant les variations de position autour de S3. Quand S3 passe a 0L, la carte est bien positionée D après vos relevés, expliquez succinctement comment s opère le positionnement de la carte en considérant les variations de position autour de S3.

13 Etude positionnement et éjection carte - Lancez le programme «ejectioncarte» ; est-ce que la carte a été restituée à l utilisateur? A quel type de carte on a affaire? - La carte n est pas restitué a l utilisateur elle est éjecté par derrière, on a donc affaire a une carte jeton - Proposez un ordinogramme de restitution d une carte crédit.

14 - En vous inspirant du programme «ejectioncarte», réalisez le programme correspondant (faire valider par le professeur). *********************************************************** *** ** PROGRAMME PRINCIPAL *** *** *** *********************************************************** prog lds #pile ldy #$1000 jsr init ************************* fin2 bclr porta,y mar * Ejection * brclr porta,y S2 fin2 * carte credit * ************************* jsr tp10ms jsr tp10ms jsr tp10ms jsr tp10ms ;30ms n'etant pas suffisante jsr tp10ms ;j'en utilise 50 bset porta,y mar deb jmp prog

15 - A l aide des programmes «ejectioncarte» et «positioncarte», réalisez le programme permettant dans un premier temps d avaler la carte de l utilisateur puis de lui la restituer. *********************************************************** *** ** PROGRAMME PRINCIPAL *** *** *** *********************************************************** prog lds #pile ldy #$1000 jsr init bset porta,y cel ; Lever l'electroaimant bclr porta,y mar jsr tp10ms bset porta,y mar ret brclr porta,y S1 suit2 ; Test introduction carte bra ret suit2 bclr porta,y auto ; Positionnement automatique brset porta,y S3 suit2 ; Test si capteur S3 actif deb bset porta,y auto ; Arret du positionnement automatique jsr tp1s ************************* fin2 bclr porta,y mar * Ejection * brclr porta,y S2 fin2 * carte credit * ************************* jsr tp10ms jsr tp10ms jsr tp10ms jsr tp10ms ;30ms n'etant pas suffisante jsr tp10ms ;j'en utilise 50 bset porta,y mar deb jmp prog Pour que l on ait le temps de voir que la carte a été positionnée correctement je réalise une temporisation de 1s entre les deux programmes

16

ÉTAPE FP3B : ÉTUDE DETECTION CARTE ET POSITIONNEMENT AUTOMATIQUE Durée : 7H max. I. Activité E : Rappel fonctionnel

ÉTAPE FP3B : ÉTUDE DETECTION CARTE ET POSITIONNEMENT AUTOMATIQUE Durée : 7H max. I. Activité E : Rappel fonctionnel BAC 2007 CONSTRUCTION ELECTRONIQUE ÉTAPE FP3B CORRIGE PAGE 1 / 8 ÉTAPE FP3B : ÉTUDE DETECTION CARTE ET POSITIONNEMENT AUTOMATIQUE Durée : 7H max. Avertissement : Ce document comporte des réponses du corrigé

Plus en détail

ETUDE DE LA COMMUNICATION AVEC LA CARTE A PUCE

ETUDE DE LA COMMUNICATION AVEC LA CARTE A PUCE FP1 : ETUDE DE LA COMMUNICATION AVEC LA CARTE A PUCE Durée : 18H00 Objectif spécifique : l'élève devra être capable de... Décrire le principe de fonctionnement de la carte à puce. Afficher plusieurs trames

Plus en détail

PARTIE GENIE ELECTRONIQUE

PARTIE GENIE ELECTRONIQUE PARTIE GENIE ELECTRONIQUE Projet bac GE 2007 1/26 SOMMAIRE 1. Etude fonctionnelle de premier degré... 3 1.1 Schéma fonctionnel de premier degré... 3 2. Etude de la fonction Lecture, Ecriture Gestion et

Plus en détail

FP1 : étude de la communication avec la carte a puce

FP1 : étude de la communication avec la carte a puce FP1 : étude de la communication avec la carte a puce I/ Analyse du fonctionnement de la carte a puce I.1/ Cette fonction réalise : -La lecture des données stockées dans la carte à puce -L écriture de données

Plus en détail

MET_TE1 Station météorologique : Mesure de température Partie 1 G.COLIN

MET_TE1 Station météorologique : Mesure de température Partie 1 G.COLIN MET_TE Station météorologique : Mesure de température Partie G.COLIN Présentation Dans le cas de la station météo, on envisage différentes solutions pour mesurer la température. Dans ce premier TP, on

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES 2. Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite. Par : Boniface Lalié et Alex Couture

CAHIER DES CHARGES 2. Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite. Par : Boniface Lalié et Alex Couture CAHIER DES CHARGES 2 Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite Par : Boniface Lalié et Alex Couture CÉGEP DE SHERBROOKE Date : 20/12/2013 Table des matières 1. But:... 3 2.

Plus en détail

! analyse du fonctionnement

! analyse du fonctionnement Coloreau chaude MT V P1 V MT! Le composant repéré TH1 sur le schéma structurel et une thermistance. Son rôle est de détecter une grandeur physique la température, et de la convertir en une grandeur électrique

Plus en détail

Carte : Unité centrale

Carte : Unité centrale MEYER Cyril Système de distribution automatisé de carburants Carte : Unité centrale BAC 2001 1 Sommaire SOMMAIRE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES PARTIE ELECTRONIQUE Le schéma complet de FP5 est donnée en annexe. Les questions porterons sur la fonction FP5 dont le schéma fonctionnel de degré 2 est présenté

Plus en détail

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 6 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif du T.P. : - Être capable d identifier

Plus en détail

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME Compétences associées A3 : Identifier les composants réalisant les fonctions Acquérir A3 : Décrire et analyser le comportement d un système A3 : Justifier la

Plus en détail

FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE»

FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE» FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE» I- Approche fonctionnelle Energie Energie de puissance (We) Elaborer les signaux de commande Ordre Commuter la puissance We Transformer l énergie Microcontrôleur, up Préactionneur

Plus en détail

SOMMAIRE PRESENTATION GENERALE... 4

SOMMAIRE PRESENTATION GENERALE... 4 Page n 1/35 SOMMAIRE PRESENTATION GENERALE... 4 1. Avantages d'un système automatique de lavage... 4 2. Pourquoi un système de gestion à carte à puce?... 4 3. Les bornes... 5 4. Les cartes... 5 4.1. Les

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

PORTES AUTOMATIQUES STANLEY "MAGIC DOOR"

PORTES AUTOMATIQUES STANLEY MAGIC DOOR PORTES AUTOMATIQUES STANLEY "MAGIC DOOR" A/ PRÉSENTATION A-1/ MISE EN SITUATION : Les lieux publics très fréquentés, et en particulier les grands magasins, sont équipés d'accès à ouverture des portes automatiques

Plus en détail

SYSTEME D ALARME. Etude d un objet technique : Centrale d alarme. LP Porte d Aquitaine - Thiviers Page 1/13

SYSTEME D ALARME. Etude d un objet technique : Centrale d alarme. LP Porte d Aquitaine - Thiviers Page 1/13 Etude d un objet technique : Centrale d alarme? Page 1/13 Mise en situation : 1/ Présentation du système : Le nombre de cambriolages étant en constante progression, de nombreux établissements publics,

Plus en détail

2. Analyse des performances et du comportement.

2. Analyse des performances et du comportement. 2. Analyse des performances et du comportement. Question 2.1: Calculer la valeur du paramètre "délai de démarrage" minimum à programmer dans la machine pour faire coïncider l'arrivée du paquet et l'étiquette

Plus en détail

FTE n 109 104 A 02/08/04 Page 1 sur 12

FTE n 109 104 A 02/08/04 Page 1 sur 12 france AIR ventilation> contrôleur sorbonne industrie Contrôleur Sorbonne FTE 109 104 A 02/08/04 france AIR FTE n 109 104 A 02/08/04 Page 1 sur 12 bien de la dernière version à l adresse www.france-air.com

Plus en détail

Réalisation d une carte de traitement d image à base de FPGA

Réalisation d une carte de traitement d image à base de FPGA Université de Bourgogne Faculté Mirande Rapport de projet Licence Electronique, Signal et Image Réalisation d une carte de traitement d image à base de FPGA Sébastien Jeanniard Guillaume Lemaître Novembre

Plus en détail

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle Tous les objets techniques, même les plus compliqués, sont étudiés à l aide d une méthode appelée : étude fonctionnelle ou systémique. 1/ Présentation du

Plus en détail

LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN RÉGIME SINUSOÏDAL

LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN RÉGIME SINUSOÏDAL LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN RÉGIME SINUSOÏDAL Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Suivre et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité

Plus en détail

La lampe solaire de jardin

La lampe solaire de jardin NOM: Classe: La lampe solaire de jardin DOCUMENTS REPONSES I Démontage de la borne solaire AVANT DE DEMONTER LA BORNE SOLAIRE IL FAUT LA TESTER Démonter la protection transparente de la borne solaire (mouvement

Plus en détail

COMPETENCES ATTENDUES

COMPETENCES ATTENDUES ACTIVITE CAPTEUR DE TEMPERATURE LE SECATEUR CENTRE D INTERET CI.9 : ACQUISITION DES INFORMATIONS THEME : I4 COMPETENCES ATTENDUES - Identifier les constituants matériels du système d'acquisition. - Caractériser

Plus en détail

Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8. Désignation des éléments 9. Je retiens l essentiel 10

Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8. Désignation des éléments 9. Je retiens l essentiel 10 1/12 SOMMAIRE Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8 Désignation des éléments 9 Je retiens l essentiel 10 Glossaire 12 2/12 UN SYSTEME AUTOMATISE Nous

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

BEP METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE DE TRAVAIL

BEP METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE DE TRAVAIL DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE CONTRAT : 6 heures Professeur : Travail en binôme NOM : Prénom : Classe : Ter BEP Date : Four radiant OBJECTIF: L élève doit être capable de valider

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

COMMANDE DE LEVE-VITRE ELECTRIQUE

COMMANDE DE LEVE-VITRE ELECTRIQUE COMMANDE DE LEVE-VITRE ELECTRIQUE Baccalauréat STI Génie Électronique AF : 1 / 12 I PRESENTATION DU SYSTEME TECHNIQUE Le premier véhicule automobile considéré comme tel automobile signifiant : «se mouvant

Plus en détail

PERFORATRICE REXEL DESCRIPTION DE L ETUDE. Question sociétale : Le Confort. Comment aider à gérer nos documents?

PERFORATRICE REXEL DESCRIPTION DE L ETUDE. Question sociétale : Le Confort. Comment aider à gérer nos documents? PERFORATRICE REXEL Question sociétale : Le Confort Comment aider à gérer nos documents? Cette étude va nous conduire à vérifier comment la perforatrice Rexel répond au cahier des charges qui lui est fixé.

Plus en détail

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE Commande des transistors de puissance en commutation Réalisation d'un hacheur série DUT GEii 2 ème année Module AT13 Sommaire 1 Présentation... 3 1.1

Plus en détail

LA DIODE. Classe de première SI

LA DIODE. Classe de première SI LA DIODE Table des matières 1. Présentation... 2 2. Fonctionnement... 2 3. Caractéristiques... 3 3.1. Zone de claquage... 4 3.2. Techniques... 4 4. Exemples d utilisation... 6 4.1. Montage redresseur simple

Plus en détail

ALIMENTATION SERIE:TP N 3 LE REDRESSEMENT, LE FILTRAGE ET LA REGULATION TRONC COMMUN

ALIMENTATION SERIE:TP N 3 LE REDRESSEMENT, LE FILTRAGE ET LA REGULATION TRONC COMMUN ALIMENTATION SERIE:TP N 3 LE REDRESSEMENT, LE FILTRAGE ET LA REGULATION TRONC COMMUN Fonctionnement du redressement, du filtrage et de la régulation. Temps alloué : 2 heures Objectifs : On vous demande

Plus en détail

Chapitre 23 ELECTROTHERMIE

Chapitre 23 ELECTROTHERMIE Chapitre 23 ELECTROTHERMIE 1 Automate TSX Micro : Entrées analogiques... 2 1.1 Rappels... 2 1.2 Les capteurs analogiques... 2 1.3 Chaine d acquisition de données... 3 1.4 Fonction du module d entrée analogique...

Plus en détail

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique.

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. But du TP : le but de ce neuvième TP de seconde année est l'étude d'une chaîne de transmission utilisant une fibre optique.

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

Carte BimoPlus simplifiée pour une voiture jouet

Carte BimoPlus simplifiée pour une voiture jouet www.didel.com -- info@didel.com www.bricobot.ch -- info@bricobot.ch http://www.bricobot.ch/kits/bimoplusvoiture.pdf Carte BimoPlus simplifiée pour une voiture jouet Le but est de modifier une voiture télécommandée

Plus en détail

Les Régulateurs de Contrôle de Charge pour Applications solaires Photovoltaïques

Les Régulateurs de Contrôle de Charge pour Applications solaires Photovoltaïques Centre de Développement des Energies Renouvelables Laboratoire Contrôle Qualité Direction de Développement et Planification Les Régulateurs de Contrôle de Charge pour Applications solaires Photovoltaïques

Plus en détail

DOSSIER CORRIGÉ. Systèmes Électroniques Numériques. ÉPREUVE EP1 ÉTUDE D UN SYSTÈME «Analyseur de fréquentation» Brevet d Études Professionnelles

DOSSIER CORRIGÉ. Systèmes Électroniques Numériques. ÉPREUVE EP1 ÉTUDE D UN SYSTÈME «Analyseur de fréquentation» Brevet d Études Professionnelles Brevet d Études Professionnelles Systèmes Électroniques Numériques ÉPREUVE EP1 ÉTUDE D UN SYSTÈME «Analyseur de fréquentation» DOSSIER CORRIGÉ Brevet d Études Professionnelles Systèmes Électroniques Code

Plus en détail

VENTELEC RENOUVELER L AIR

VENTELEC RENOUVELER L AIR OBJECTIF Etudier l influence du Variateur de vitesse, sur le banc moto-ventilateur, en phase de démarrage et en régime établi (volet totalement OUVERT). Mettre en œuvre les mesureurs et leurs accessoires.

Plus en détail

TP D 3B LES RELAIS. Objectif pédagogique opérationnel

TP D 3B LES RELAIS. Objectif pédagogique opérationnel Académie de Clermont-Ferrand BEP Maintenance de véhicules LES RELAIS Objectif pédagogique opérationnel - Identifier un relais et sa représentation schématique. - Contrôler un relais. - Brancher un relais.

Plus en détail

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur I. Introduction FONCTION DISTRIBUER : PREACTIONNEUR ELECTRIQUE Les préactionneurs font partie de la chaîne d'action d'un système automatisé. Les préactionneurs sont les interfaces entre la Partie Commande

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Sciences Industrielles pour l Ingénieur Centre d Intérêt 5 : ALIMENTER en énergie CHARIOT DE GOLF : Autonomie de la batterie Comment garantir une autonomie pour 1 parcours complet? COURS TP série 4 TD

Plus en détail

ENERGIE ELECTRIQUE - MESURES

ENERGIE ELECTRIQUE - MESURES Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE ELECTRIQUE - MESURES 1 ère STI2D CI8 : Mesures énergétiques TP EE ENERGIE ELECTRIQUE - MESURES INSTRUCTIONS PERMANENTES DE SÉCURITÉ

Plus en détail

ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE

ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE Sommaire 1. Présentation 2. Exemple d apprentissage 3. Lexique de termes anglais 4. Reconnaître les composants 5. Rendre Arduino autonome 6. Les signaux d entrée

Plus en détail

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE SOLAIRE ENERGIE SOLAIRE

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE SOLAIRE ENERGIE SOLAIRE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE SOLAIRE 1 ère STI2D CI8 : Mesures énergétiques TP3 EE ENERGIE SOLAIRE INSTRUCTIONS PERMANENTES DE SÉCURITÉ 1. Avant toute mise

Plus en détail

Lycée Jacquard Paris 19 Le 01/05/01 EXP 1 Travaux Pratique GROUPE : NOMS DU GROUPE - - -

Lycée Jacquard Paris 19 Le 01/05/01 EXP 1 Travaux Pratique GROUPE : NOMS DU GROUPE - - - EXP 1 Travaux Pratique GROUPE : NOMS DU GROUPE TITRE Demarrage AUTO avec CARTE A PUCE 1 Projet experimental. NOTE : PREREQUIS Utilisation du langage assembleur HC11 (outil control boy) OBJECTIF Utilisation

Plus en détail

TP Numéro 1. AUTOMATIQUE LOGIQUE (programmation et simulation) Durée: 2 heures

TP Numéro 1. AUTOMATIQUE LOGIQUE (programmation et simulation) Durée: 2 heures TP Numéro 1 AUTOMATIQUE LOGIQUE (programmation et simulation) Durée: 2 heures On considère dans ce sujet un dispositif de remplissage de bacs. Le dispositif concerné est représenté sur la figure ci-dessous,

Plus en détail

Le SPS et ses applications

Le SPS et ses applications Le SPS et ses applications Les TP réalisables (Energies renouvelables, électronique/électrotechnique, mécanique, informatique) TP liés au fonctionnement TP liés à la conception Le masque solaire. (Qu est-ce

Plus en détail

Manuel utilisateur µstep425 V2 dimanche 26 août 2012

Manuel utilisateur µstep425 V2 dimanche 26 août 2012 Manuel utilisateur µstep425 V2 dimanche 26 août 2012 Notes très importantes... 2 TRES IMPORTANT... 2 Caractéristiques principales... 3 1) Connecteur LPT... 4 2) Connecteurs moteurs... 4 3) Alimentation...

Plus en détail

Le circuit de charge

Le circuit de charge 1 1. Mise en situation : 2. Définition : comprend l intégralité des pièces permettant l alimentation électrique de l ensemble des consommateurs du véhicule et la charge de la batterie 3. Fonction globale

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE Académie de Casablanca DÉLÉGATION DE MOHAMMEDIA Lycée Technique Mohammedia

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE Académie de Casablanca DÉLÉGATION DE MOHAMMEDIA Lycée Technique Mohammedia ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE Académie de Casablanca DÉLÉGATION DE MOHAMMEDIA Lycée Technique Mohammedia Matière : Science de l Ingénieur - P.E - Pr.MAHBAB Section : Sciences et Technologies

Plus en détail

OBJECTIF DE LA MANIPULATION

OBJECTIF DE LA MANIPULATION MANIPULATION Dans cette manipulation, vous êtes amenés à utiliser des appareils alimentés par le réseau 240volts. Gardez à l esprit que ces tensions sont extrêmement dangereuses. Nous vous demandons donc

Plus en détail

CONTENENTS DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ

CONTENENTS DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ CONTENENTS. PARAMÈTRES DE FONCTIONNEMENT pag.6. CARACTÉRISTIQUES DU MATÉRIEL pag.6 3. SCHÉMA DE LA CARTE pag.6 4. COMPOSANTS DE LA CARTE pag.7 5. CONNEXIONS ÉLECTRIQUES pag.7 5.. DESCRIPTION DES CONNEXIONS

Plus en détail

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND»

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» Lycée des Métiers «Louise Michel» Rue Villebois Mareuil 16700 RUFFEC T BACPRO ELEEC «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» NOM :.... Prénom :... Page 1 / 11 L ALARME INTRUSION

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Session 2002 Série S Sciences de l Ingénieur. ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficient : 6 Durée de l épreuve : 4 heures

BACCALAUREAT GENERAL Session 2002 Série S Sciences de l Ingénieur. ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficient : 6 Durée de l épreuve : 4 heures BACCALAUREAT GENERAL Session 22 Série S Sciences de l Ingénieur ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficient : 6 Durée de l épreuve : 4 heures Sont autorisés les calculatrices électroniques et le matériel

Plus en détail

1 Les familles logiques

1 Les familles logiques 1 Les familles logiques 1.1 Fonctions logiques câblées Avec l invention de la diode, et longtemps avant la mise au point du transistor et du circuit intégré, il fut possible de câbler directement certains

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

TECHNOLOGIE M r BRUSCHI - COLLEGE ANNE FRANK. Identification des composants 1/5. Désignation Aspect Remarques. Embase. Roue avant. Jante.

TECHNOLOGIE M r BRUSCHI - COLLEGE ANNE FRANK. Identification des composants 1/5. Désignation Aspect Remarques. Embase. Roue avant. Jante. Embase EMB L'embase sert de châssis au robot suiveur de ligne. C'est sur l'embase que sont fixés tous les éléments qui composent le robot : moteurs, roues, coupleur de piles, circuits imprimés, etc...

Plus en détail

SIEGE MOTORISE POUR COUPE PEUGEOT 406

SIEGE MOTORISE POUR COUPE PEUGEOT 406 Académie d Amiens Sciences de l Ingénieur SIEGE MOTORISE POUR COUPE PEUGEOT 406 - Mise en œuvre du matériel - L YCEES Mise en œuvre du matériel SIEGE MOTORISE pour PEUGEOT 406 Page 1/41 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION

Plus en détail

TECHNOLOGIES ROBOTIQUE PROGRAMMATION

TECHNOLOGIES ROBOTIQUE PROGRAMMATION Electronique TECHNOLOGIES ROBOTIQUE PROGRAMMATION MANUEL DE L UTILISATEUR KIT SUMOBOT Partie 2 Association Evénement de l association Esieespace, association d électronique et de robotique de ESIEE Paris

Plus en détail

DOSSIER_OUVRE_PORTAIL2.doc Page 1 sur 20

DOSSIER_OUVRE_PORTAIL2.doc Page 1 sur 20 1. Présentation du système... 2 2. Cahier des charges fonctionnel... 3 2.1. Besoin associé au produit... 3 2.2. Fonctions de service du produit... 3 3. Décomposition chaîne d information / chaîne d énergie...

Plus en détail

G345-01 CHARGEUR DE BATTERIE UNIVERSEL

G345-01 CHARGEUR DE BATTERIE UNIVERSEL GROUPEMENTS 3, 4 ET 5 - Sujet G345-01 Page de garde BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Épreuve scientifique et technique Sous- Épreuve de SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES SUJET GROUPEMENTS 3, 4 ET 5 Le dossier-sujet

Plus en détail

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD 1STI2D Système d Information et Numérique Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur Composition écrite de Sciences de l'ingénieur Durée 4 heures Étude d'un système pluritechnique. Sont autorisés

Plus en détail

A la découverte des capteurs 1/6

A la découverte des capteurs 1/6 But de l'activité Amuse-toi avec les dont tu disposes dans ton atelier. En les connectant à l ordinateur, programme une petite station météo, une station d alarme, une hôtesse d accueil automatique pré-requis

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Sciences Industrielles pour l Ingénieur Centre d Intérêt 5 : ALIMENTER en énergie RADIOS FREEPLAY : Génération d'énergie électrique pour une radio sans piles dans les pays en voie de développement COURS

Plus en détail

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes Alarme et sécurité Sous Epreuve E12 Travaux pratiques scientifiques sur systèmes 1 ACADEMIE DE REIMS Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques C.C.F. de Mathématiques et Sciences Physiques

Plus en détail

SERIE 2 C12 - Comportement énergétique des

SERIE 2 C12 - Comportement énergétique des C1- Chaîne d énergie SERE 2 C12 - Comportement énergétique des systèmes VGPARK premiere S OBJECTF : Valider par le calcul l autonomie du système VGPARK alimenté par accumulateur et panneau solaire Savoirs

Plus en détail

IV Le Tapis Roulant ( ne pas confondre avec les ports séries COM des micro-ordinateurs PC )

IV Le Tapis Roulant ( ne pas confondre avec les ports séries COM des micro-ordinateurs PC ) Commande par Automate Programmable Industriel I - Introduction Le but de ce TP est de sensibiliser l étudiant au pilotage de processus répétitif par automate programmable en recréant dans ce TP une structure

Plus en détail

www.iprocam.com Débranchez TOUJOURS le cordon 220V avant de manipuler la carte

www.iprocam.com Débranchez TOUJOURS le cordon 220V avant de manipuler la carte Carte de commande et puissance 4 x 4 ampères au ½ pas pour moteurs bipolaires www.iprocam.com Débranchez TOUJOURS le cordon 220V avant de manipuler la carte Note préliminaire : certaines fonctions requièrent

Plus en détail

TP 1 : sources électriques

TP 1 : sources électriques Objectif : étudier différents dipôles actifs linéaires ou non linéaires. Les mots générateur et source seront considérés comme des synonymes 1 Source dipolaire linéaire 1.1 Méthode de mesure de la demie-tension

Plus en détail

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie OBJECTIFS Etude de la chaine d'énergie. Etude du cycle de montée et de descente de la station de levage. Etude de la fonction acquérir (capteur de vitesse). POINTS DU PROGRAMME ABORDES 2.1.1 Organisation

Plus en détail

Alarme intrusion filaire AEI HA-981 6 zones

Alarme intrusion filaire AEI HA-981 6 zones Alarme intrusion filaire AEI HA-981 6 zones Lycée de l Aa Page 1 sur 11 1) Mise en situation Vous devez assurer une protection périmétrique et volumétrique de la maison de M r X. Le schéma architectural

Plus en détail

OPTION SECURITÉ ALARME

OPTION SECURITÉ ALARME BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES OPTION SECURITÉ ALARME SOUS EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈMES ETUDE D UN CENTRAL TELEPHONIQUE Objectif du TP : L objectif

Plus en détail

GAMME AMGARD AUTOLOK AUTOLOK

GAMME AMGARD AUTOLOK AUTOLOK GAMME AMGARD Photos non contractuelles Autolok Le dispositifs d interverrouillage a été conçus pour protéger les machines ayant des conditions complémentaires d accès (inertie, température, pression ou

Plus en détail

Devoir maison SSI Support d étude : BORNE ESCAMOTABLE

Devoir maison SSI Support d étude : BORNE ESCAMOTABLE Devoir maison SSI Support d étude : BORNE ESCAMOTABLE PRESENTATION DEFINITION DU BESOIN A SATISFAIRE Déplacer une masse de m = 36 Kg à une vitesse V = 0,33 m/s, hauteur déployée 1m. SOLUTION MECANIQUE

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX Coefficient 8 Durée 4 heures Aucun document autorisé Calculatrice

Plus en détail

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable Caractéristiques techniques indicatives sous réserve de modifications 815006.00 Identification Type ZR6-5006.00 Version du produit Version du fiche technique 00 Application/ Domaine d'utilisation/caractéristiques

Plus en détail

SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES

SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES (S.E.N.) REF : TASI110 Taxonomie TP Alarme Intrusion type 2 MELODIA 2605 1 je sais de quoi je parle X 2 je sais en parler 3 je sais faire 4

Plus en détail

T.P. 4 : Contrôler les alimentations et masse du calculateur «Gestion moteur»

T.P. 4 : Contrôler les alimentations et masse du calculateur «Gestion moteur» T.P. 4 : Contrôler les alimentations et masse du calculateur «Gestion moteur» Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 4 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif de la séance : - Etre

Plus en détail

Carte Romeo - Version 2.0 CARTE ROMEO VERSION 2.0. Date de dernière mise à jour : 17/12/13. http://www.3sigma.fr Page 1 sur 16 v 1.

Carte Romeo - Version 2.0 CARTE ROMEO VERSION 2.0. Date de dernière mise à jour : 17/12/13. http://www.3sigma.fr Page 1 sur 16 v 1. CARTE ROMEO VERSION 2.0 Date de dernière mise à jour : 17/12/13 http://www.3sigma.fr Page 1 sur 16 v 1.0 Table des matières 1 - Introduction...3 2 - Détails...4 3 - Mise en œuvre...6 3.1 - Alimentation...6

Plus en détail

REGULATEUR ELECTRONIQUE DE TENSION pour le contrôle de l excitation de dynamos 12 V

REGULATEUR ELECTRONIQUE DE TENSION pour le contrôle de l excitation de dynamos 12 V REGULATEUR ELECTRONIQUE DE TENSION pour le contrôle de l excitation de dynamos 12 V (cette réalisation fait suite aux articles publiés dans La Vie de l Auto n os 934, 935, 1118) Deux objectifs : 1. Le

Plus en détail

T.P. 5 : Le capteur de régime moteur et les signaux électriques

T.P. 5 : Le capteur de régime moteur et les signaux électriques T.P. 5 : Le capteur de régime moteur et les signaux électriques Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 4 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif de la séance : - Etre capable d identifier

Plus en détail

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE Chapitre 2 GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE I- LES APPAREILS DE MESURE ANALOGIQUES: Un appareil de mesure comprend généralement un ou plusieurs inducteurs fixes ( aimant permanant ou électroaimant)

Plus en détail

L ALLUMAGE. Rappel : Rôle du circuit d allumage : Amorcer à un instant bien précis la combustion du mélange air/carburant contenu dans le cylindre.

L ALLUMAGE. Rappel : Rôle du circuit d allumage : Amorcer à un instant bien précis la combustion du mélange air/carburant contenu dans le cylindre. L ALLUMAGE Rappel : Rôle du circuit d allumage : Amorcer à un instant bien précis la combustion du mélange air/carburant contenu dans le cylindre. - 1 - Création de l arc électrique : L arc électrique

Plus en détail

CIRCUIT DE CHARGE DOCUMENT RESSOURCE

CIRCUIT DE CHARGE DOCUMENT RESSOURCE CIRCUIT DE CHARGE DOCUMENT RESSOURCE Tous les véhicules, du scooter au camion, possèdent aujourd hui des systèmes électriques (démarrage, signalisation, injections, confort) qui nécessitent une unité de

Plus en détail

IMPRIMANTE HP5652. Mise en situation : FONCTION PRINCIPALE TP1. L appareil sur lequel porte le TP est une imprimante domestique à jet d encre.

IMPRIMANTE HP5652. Mise en situation : FONCTION PRINCIPALE TP1. L appareil sur lequel porte le TP est une imprimante domestique à jet d encre. Mise en situation : L appareil sur lequel porte le TP est une imprimante domestique à jet d encre. Modèle : HP Deskjet 5652 Objet étudié FONCTION PRINCIPALE Feuille en stockage Imprimer les feuilles Feuille

Plus en détail

Document de révision

Document de révision Document de révision 1. La loi des charges électriques se résume en trois points. Énonce-les. 1-Les charges de signes contraires s attirent 2-Les charges de mêmes signes se repoussent 3-Les objets neutres

Plus en détail

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec Exemple de sujet de travaux pratiques de physique proposé au concours Centrale- Supélec. La colonne de gauche donne le texte tel qu il est soumis au candidat. En regard, à droite, figurent les savoir-faire

Plus en détail

TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome, s'impliquer. Suivre, élaborer et réaliser un protocole expérimental

Plus en détail

Dépannage / Codes Défauts

Dépannage / Codes Défauts Auto diagnostique Cette fonction est destinée à l autodiagnostic du climatiseur et au signalement d éventuels défauts. La présence d une erreur est indiquée sur la façade d affichage des unités intérieures

Plus en détail

Séance P2I n 1 (7 sept 2015) Module 1 : Mini-projet «Eclairage automatique»

Séance P2I n 1 (7 sept 2015) Module 1 : Mini-projet «Eclairage automatique» Séance P2I n 1 (7 sept 2015) Module 1 : Mini-projet «Eclairage automatique» Description du mini-projet L objectif Pour chaque étudiant : assembler et faire fonctionner un dispositif électrique au format

Plus en détail

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit ENONCE : Une lampe à incandescence de 6 V 0,1 A est branchée aux bornes d une pile de force électromotrice E = 6 V et de résistance

Plus en détail

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Session 2007 Étude des systèmes techniques industriels Durée : 6 heures coefficient : 8 AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE

DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE D.A.E Dossier Technique DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE Station de mesure Calculateur Régime Moteur Capteur de couple Capteur de Vitesse Prise diagnostique DOSSIER TECHNIQUE TABLE DES MATIERES MISE EN SITUATION

Plus en détail

ALARME ET DETECTION INCENDIE

ALARME ET DETECTION INCENDIE ALARME ET DETECTION INCENDIE une gamme complete 162 160 NUGELEC NUGELEC de SYSTEMES DE SECURITE incendie >> GUIDE DE CHOIX Guide de choix des produits incendie 164 SYSTEMES DE SECURITE INCENDIE SSI C,

Plus en détail

COMPOSANTS DE SECURITE AMGARD : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. Descriptifs Dimensions Câblage Montage

COMPOSANTS DE SECURITE AMGARD : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. Descriptifs Dimensions Câblage Montage COMPOSANTS DE SECURITE AMGARD : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Descriptifs Dimensions Câblage Montage Tête à broche (Référence = AUTO) : DIMENSIONS Tête à poignée (Référence = AM) : DIMENSIONS Broche (Référence

Plus en détail

VERIFICATION des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES STANDARD à BASSE TENSION

VERIFICATION des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES STANDARD à BASSE TENSION Rhodia Electronics & Catalysis Site de La Rochelle 26, rue Chef de Baie 17041 La Rochelle cedex 1 Tél. : 05.46.68.33.64 Fax : 05.46.68.34.61 E-mail : jean-marie.beaussy@eu.rhodia.com Service Electrique/BE

Plus en détail