Etude de FP3 commande moteur et électroaimant. Déplacement carte et connexion

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude de FP3 commande moteur et électroaimant. Déplacement carte et connexion"

Transcription

1 Etude de FP3 commande moteur et électroaimant Déplacement carte et connexion Décomposition fonctionnelle. - Définir le rôle et caractériser les entrées-sorties de FP3 permettant la commande du moteur et le blocage de la carte. Entrées : AUTO : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Un niveau logique 0 lance un positionnement automatique. CEL : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Commande de l électroaimant, un niveau logique 0 abaisse le connecteur. MAV : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche avant. Un niveau logique 0 commande la marche avant du moteur. MAR : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche arrière. Un niveau logique 0 commande la marche arrière du moteur. P33 : Signal logique (0V-5V). Signal logique de niveau bas en cas d absence de carte. Niveau haut si présence de carte. Sorties : IN1, IN2, EN : Signaux logiques (0V-5V) P23 : Signal logique (0V-5V) COK (Connexion OK) : Information logique de bon positionnement. Un niveau logique 0 indique que la carte est prête pour une communication.

2

3 Choix du composant réalisant Fs33 et étude de sa documentation constructeur - D après les caractéristiques du moteur et à partir de l analyse fonctionnelle, expliciter l intérêt d interfacer entre le µp et le moteur un composant spécialisé. Le moteur consomme 100 ma, et le signal de commande nous provient d un microcontrôleur pour éviter de dépasser l intensité max de sortie de ce dernier, on interface un composant spécialisé entre le moteur et le µcontrolleur - choisir un composant répondant au cahier des charges de Fs33 à partir des composants suivants :L6202, L6205, et A3972. Justifier. L602 accepté Tension max : 60V / -intensité max : 5A / -compatible TTL et CMOS L605 rejeté Dual CMOS, ça marcherai mais l on a pas besoin d un composant plus cher A3972 rejeté Même remarque - Compléter le schéma structurel avec le composant choisi. Voir page précédente. - Donner le rôle des différentes broches de ce composant. IN1 sert à contrôler la marche arrière à 1L IN2 sert à contrôler la marche avant à 1L EN set a inhibé le L602 - Donnez la gamme d alimentation de ce composant. La gamme d alimentation du L602 varie de 12 a 48V - Calculez la puissance consommée par ce composant (nombre de transistors passants X puissance consommé par un transistor). Dans chaque cas (marche avant ou marche arrière) deux transistor sont passant, le schéma équivalent d un transistor mos passant est une résistance, on peut donc utiliser P = RI^2 P = (0.115*0.1^2)*2 = 2.3mW Ce composant consomme donc 6 mw en fonctionnement - Quelle est la fonction assurée par R20? Trouvez puis complétez sa valeur sur le schéma structurel. R20 sert à mesurer le courant qui passe par le L602, en la dimensionnant à 1 Ohms, la tension mesurée à ses bornes sera égale à l intensité la traversant.

4 - Complétez la table de vérité suivante pour les trois modes de fonctionnement Du moteur : Sens du moteur EN IN1 IN2 Marche avant Marche arrière arrêt Relevés des signaux de FS33 lors des phases de positionnements automatiques - Lister les entrées (Vous préciserez les noms donnés sur le connecteur CNT4) sorties du composant CI1. Entrées : AUTO : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Un niveau logique 0 lance un positionnement automatique. CEL : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Commande de l électroaimant, un niveau logique 0 abaisse le connecteur. MAV : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche avant. Un niveau logique 0 commande la marche avant du moteur. MAR : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche arrière. Un niveau logique 0 commande la marche arrière du moteur. P33 : Signal logique (0V-5V). Signal logique de niveau bas en cas d absence de carte. Niveau haut si présence de carte. Sorties : IN1, IN2, EN : Signaux logiques (0V-5V) P23 : Signal logique (0V-5V) COK (Connexion OK) : Information logique de bon positionnement. Un niveau logique 0 indique que la carte est prête pour une communication - Une carte étant positionnée à l entrée, appliquer un niveau logique 0 à l entrée MAV (patte 14 du connecteur). - Relever les niveaux logiques présents en sortie P20 ; P21 ; P22 - Conclure d après la table de vérité obtenue en fin d activité B Lors de la marche avant (0L appliqué sur MAV) P20 = 5V / P21 = 0V / p22 = 0V D après ma table de vérité donc P20 = IN1, P21 = IN2 et EN = P22 - Une carte étant positionnée à l entrée appliquer un niveau logique 0 à l entrée MAR (patte 15 du connecteur). - Relever les niveaux logiques présents en sortie P20 ; P21 ; P22 - Conclure d après la table de vérité obtenue en fin d activité B Lors de la marche arrière (0L appliqué sur MAR) P20 = 0V / P21 = 1L / P22 = 1L Donc, P20 = IN1, P21 = IN2 et EN = P22

5 - Une carte étant positionnée à l entrée Appliquer un niveau logique 0 à l entrée AUTO (patte 13 du connecteur). - Décrire en quelques phrases le fonctionnement observé. - D après la liste d entrées de la question 1, quelle est l entrée permettant de vérifier la position de la carte. Après application d un 0L sur AUTO, je remarque que la carte est aspirée à l intérieur puis après plusieurs marche avant et arrière elle est positionnée correctement. C est COK qui permet de vérifier la position de la carte Etude du Positionnement Automatique - Visualiser puis imprimer (si possible) les signaux EN / OP3 en effectuant une synchronisation sur EN. Le signal EN sera relevé en plaçant un gripfil sur la résistance - Visualiser puis imprimer (si possible) les signaux IN1/IN2 en effectuant une synchronisation sur EN. (IN1 et IN2 sont à relever avec des pointes de touches) - Mesurer sur chaque relevé le temps de la dernière phase de Marche avant du moteur. - Sur les chronogrammes ci-dessous : expliquer les 8 phases. Sur les deux relever la dernière marche avant dure environ 250ms/5 = 50ms Phase 1 : marche avant car IN1 = 0L, IN2 = 1L et EN = 1L Phase 2 : marche arrière car IN1 = 1L, IN2 = 0L et EN = 1L Phase 3 : marche avant car IN1 = 0L, IN2 = 1L et EN = 1L Phase 4 : marche arrière car IN1 = 1L, IN2 = 0L et EN = 1L Phase 5 : marche avant car IN1 = 0L, IN2 = 1L et EN = 1L Phase 6 : marche arrière car IN1 = 1L, IN2 = 0L et EN = 1L Phase 7 : marche avant car IN1 = 0L, IN2 = 1L et EN = 1L Phase 8 : marche arrière car IN1 = 1L, IN2 = 0L et EN = 1L On remarque qu au fur et a mesure, le temps des phase diminue

6 EN/OP3 synchronisé sur EN IN1 IN2 synchronisé sur EN

7

8 Etude de FS34 «commande de l électroaimant» - Mesurez la résistance interne aux bornes de l électroaimant en déconnectant CNT3. La résistance interne de l électroaimant est de Ohms - Relevez les signaux V GS (borne 1 de T1) et V DS (borne 3 de T1) en exécutant le programme electro.s (mettre en évidence la durée de la temporisation sur vos relevés). - Quelle est la durée de cette temporisation et à quel est son rôle. - Le rôle de la temporisation est d éviter une surchauffe de l électroaimant elle dure environ 10 secondes - D après les relevés, en déduire le courant dans l électroaimant. Le courant dans l électroaimant est de I = U/R = 24/(RDSon+Raimant) = 24/14.9 = 1.61A - Pourquoi ne pas avoir directement commandé le composant à partir du signal CEL. - Car le µcontrôleur n aurait jamais pu fournir un tel courant - Justifiez alors le choix de T1 pour piloter en puissance ce composant. T1 nous conviens car sa résistance RDSon est très faible (0.3 Ohms) et est en plus capable de supporter le courant de 1.61A - Donne le rôle de D3 et rappelez à quel moment elle intervient. D3 intervient lors du blocage de T1 en protégeant celui-ci du pic de tension négative du a l électroaimant (un électroaimant est une bobine)

9 Etude détection carte et positionnement automatique - Définir le rôle et caractériser les entrées-sorties de FP3 permettant le positionnement automatique de la carte. - Identifier les fonctions secondaires FS31 et FS32 sur le schéma structurel de la carte commande. Entrées : AUTO : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Un niveau logique 0 lance un positionnement automatique. CEL : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Commande de l électroaimant, un niveau logique 0 abaisse le connecteur. MAV : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche avant. Un niveau logique 0 commande la marche avant du moteur. MAR : Signal logique (0V-5V). Actif au niveau logique 0. Marche arrière. Un niveau logique 0 commande la marche arrière du moteur. P33 : Signal logique (0V-5V). Signal logique de niveau bas en cas d absence de carte. Niveau haut si présence de carte. Sorties : IN1, IN2, EN : Signaux logiques (0V-5V) P23 : Signal logique (0V-5V) COK (Connexion OK) : Information logique de bon positionnement. Un niveau logique 0 indique que la carte est prête pour une communication Etude du fonctionnement des capteur fourche : - A l aide du l analyse fonctionnelle et de la documentation du TLP801, donnez les nouvelles valeurs dans la série E24 à attribuer à ces deux résistances. - Ic = If*CTR/K = 10 E -3*0.1/2 = 500 µa VCC UR VCEsat = 0 alors Ur = 5-VCEsat R = Ur/I = (5-0.2)/500µA = 3.6K - Reportez ces nouvelles valeurs sur le schéma structurel. fait - Rappelez le rôle des portes logiques 74HCT00. Mettre en forme le signal et l adapter au niveau logique TTL - Quel est le niveau logique actif des signaux S1 et S2 lorsqu une carte est présente devant les capteurs OP1 et OP2. Quand une carte est presente devant OP1 et OP2, S1 = 0L et S2 = 0L

10 - Donnez la ou les instruction(s) permettant de réaliser le positionnement automatique. prog lds #pile ldy #$1000 jsr init bset porta,y cel ; Lever l'electroaimant bclr porta,y mar jsr tp10ms bset porta,y mar ret brclr porta,y S1 suit2 ; Test introduction carte bra ret suit2 bclr porta,y auto ; Positionnement automatique brset porta,y S3 suit2 ; Test si capteur S3 actif deb bset porta,y auto ; Arret du positionnement automatique jmp deb - Donnez l ordinogramme du programme principal de positioncarte.

11 - Lancez le programme positioncarte. Que constatez-vous? Je constate que la carte se positionne automatiquement - Sur quel signal doit-on se synchroniser pour relever les signaux S2 et Vce(OP3) Sur S1 en front descendant - Relevez ces signaux lors d un positionnements automatiques.

12 - Conclure quant à la durée moyenne d un positionnement automatique Un positionnement dure en moyenne 1s a 500ms D après vos relevés, expliquez succinctement comment s opère le positionnement de la carte en considérant les variations de position autour de S3. Quand S3 passe a 0L, la carte est bien positionée D après vos relevés, expliquez succinctement comment s opère le positionnement de la carte en considérant les variations de position autour de S3.

13 Etude positionnement et éjection carte - Lancez le programme «ejectioncarte» ; est-ce que la carte a été restituée à l utilisateur? A quel type de carte on a affaire? - La carte n est pas restitué a l utilisateur elle est éjecté par derrière, on a donc affaire a une carte jeton - Proposez un ordinogramme de restitution d une carte crédit.

14 - En vous inspirant du programme «ejectioncarte», réalisez le programme correspondant (faire valider par le professeur). *********************************************************** *** ** PROGRAMME PRINCIPAL *** *** *** *********************************************************** prog lds #pile ldy #$1000 jsr init ************************* fin2 bclr porta,y mar * Ejection * brclr porta,y S2 fin2 * carte credit * ************************* jsr tp10ms jsr tp10ms jsr tp10ms jsr tp10ms ;30ms n'etant pas suffisante jsr tp10ms ;j'en utilise 50 bset porta,y mar deb jmp prog

15 - A l aide des programmes «ejectioncarte» et «positioncarte», réalisez le programme permettant dans un premier temps d avaler la carte de l utilisateur puis de lui la restituer. *********************************************************** *** ** PROGRAMME PRINCIPAL *** *** *** *********************************************************** prog lds #pile ldy #$1000 jsr init bset porta,y cel ; Lever l'electroaimant bclr porta,y mar jsr tp10ms bset porta,y mar ret brclr porta,y S1 suit2 ; Test introduction carte bra ret suit2 bclr porta,y auto ; Positionnement automatique brset porta,y S3 suit2 ; Test si capteur S3 actif deb bset porta,y auto ; Arret du positionnement automatique jsr tp1s ************************* fin2 bclr porta,y mar * Ejection * brclr porta,y S2 fin2 * carte credit * ************************* jsr tp10ms jsr tp10ms jsr tp10ms jsr tp10ms ;30ms n'etant pas suffisante jsr tp10ms ;j'en utilise 50 bset porta,y mar deb jmp prog Pour que l on ait le temps de voir que la carte a été positionnée correctement je réalise une temporisation de 1s entre les deux programmes

16

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES PARTIE ELECTRONIQUE Le schéma complet de FP5 est donnée en annexe. Les questions porterons sur la fonction FP5 dont le schéma fonctionnel de degré 2 est présenté

Plus en détail

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 6 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif du T.P. : - Être capable d identifier

Plus en détail

! analyse du fonctionnement

! analyse du fonctionnement Coloreau chaude MT V P1 V MT! Le composant repéré TH1 sur le schéma structurel et une thermistance. Son rôle est de détecter une grandeur physique la température, et de la convertir en une grandeur électrique

Plus en détail

SYSTEME D ALARME. Etude d un objet technique : Centrale d alarme. LP Porte d Aquitaine - Thiviers Page 1/13

SYSTEME D ALARME. Etude d un objet technique : Centrale d alarme. LP Porte d Aquitaine - Thiviers Page 1/13 Etude d un objet technique : Centrale d alarme? Page 1/13 Mise en situation : 1/ Présentation du système : Le nombre de cambriolages étant en constante progression, de nombreux établissements publics,

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE

ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE Sommaire 1. Présentation 2. Exemple d apprentissage 3. Lexique de termes anglais 4. Reconnaître les composants 5. Rendre Arduino autonome 6. Les signaux d entrée

Plus en détail

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle Tous les objets techniques, même les plus compliqués, sont étudiés à l aide d une méthode appelée : étude fonctionnelle ou systémique. 1/ Présentation du

Plus en détail

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE Commande des transistors de puissance en commutation Réalisation d'un hacheur série DUT GEii 2 ème année Module AT13 Sommaire 1 Présentation... 3 1.1

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS

CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS Phénomène physique : Température Pression, Débit, Intensité lumineuse, Déplacement Grandeur électrique : Tension, Courant, Résistance, Capacité Capteur Conditionnement Numérisation

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Sciences Industrielles pour l Ingénieur Centre d Intérêt 5 : ALIMENTER en énergie RADIOS FREEPLAY : Génération d'énergie électrique pour une radio sans piles dans les pays en voie de développement COURS

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B.

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B. Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant. - Le régime linéaire. Le courant collecteur est proportionnel

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Chapitre 10 : Condensateur et circuit RC I. Notions de base en électricité : a) Courant électrique

Plus en détail

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND»

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» Lycée des Métiers «Louise Michel» Rue Villebois Mareuil 16700 RUFFEC T BACPRO ELEEC «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» NOM :.... Prénom :... Page 1 / 11 L ALARME INTRUSION

Plus en détail

Système à enseigner : Robot M.I.M.I. MultipodeIntelligent à Mobilité Interactive. Version 1.0

Système à enseigner : Robot M.I.M.I. MultipodeIntelligent à Mobilité Interactive. Version 1.0 Système à enseigner : Robot M.I.M.I. MultipodeIntelligent à Mobilité Interactive Sommaire - Le Robot M.I.M.I. (Multipode Intelligent à Mobilité Interactive) - Présentation du Système à Enseigner. - Composition

Plus en détail

Carte Relais GSM (Manuel Utilisateur)

Carte Relais GSM (Manuel Utilisateur) Carte Relais GSM (Manuel Utilisateur) Carte Relais GSM Introduction Cette carte est une véritable centrale de télécommande et d alarme par GSM. Elle se connecte par un port série à un modem GSM compatible

Plus en détail

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable Caractéristiques techniques indicatives sous réserve de modifications 815006.00 Identification Type ZR6-5006.00 Version du produit Version du fiche technique 00 Application/ Domaine d'utilisation/caractéristiques

Plus en détail

Enregistreur de Température pour PC DALLAS 1820

Enregistreur de Température pour PC DALLAS 1820 Conrad sur INTERNET www.conrad.fr * Capteur à visser, M10, 5 m de câble DS 1820-HD-5M Capteur à visser, M10, longueur spéciale DS 1820-HD-SL Capteur à visser, G1/8, 2m de câble DS 1820-G18-2M Capteur à

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes Alarme et sécurité Sous Epreuve E12 Travaux pratiques scientifiques sur systèmes 1 ACADEMIE DE REIMS Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques C.C.F. de Mathématiques et Sciences Physiques

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX Coefficient 8 Durée 4 heures Aucun document autorisé Calculatrice

Plus en détail

GAMME AMGARD AUTOLOK AUTOLOK

GAMME AMGARD AUTOLOK AUTOLOK GAMME AMGARD Photos non contractuelles Autolok Le dispositifs d interverrouillage a été conçus pour protéger les machines ayant des conditions complémentaires d accès (inertie, température, pression ou

Plus en détail

SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES

SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES (S.E.N.) REF : TASI110 Taxonomie TP Alarme Intrusion type 2 MELODIA 2605 1 je sais de quoi je parle X 2 je sais en parler 3 je sais faire 4

Plus en détail

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2 CHPITRE IX Modèle de Thévenin & modèle de Norton Les exercices EXERCICE N 1 R 3 E = 12V R 1 = 500Ω R 2 = 1kΩ R 3 = 1kΩ R C = 1kΩ E R 1 R 2 U I C R C 0V a. Dessiner le générateur de Thévenin vu entre les

Plus en détail

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit ENONCE : Une lampe à incandescence de 6 V 0,1 A est branchée aux bornes d une pile de force électromotrice E = 6 V et de résistance

Plus en détail

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE Le test statique est un moyen très connu pour évaluer les moteurs électriques. Cependant, si un moteur ne peut pas être arreté,

Plus en détail

Merci d utiliser la clef haut débit à port USB. Avec cette clef, vous pourrez accéder aux réseaux sans fil haute vitesse. Remarque : Ce guide décrit

Merci d utiliser la clef haut débit à port USB. Avec cette clef, vous pourrez accéder aux réseaux sans fil haute vitesse. Remarque : Ce guide décrit Merci d utiliser la clef haut débit à port USB. Avec cette clef, vous pourrez accéder aux réseaux sans fil haute vitesse. Remarque : Ce guide décrit la clé USB ainsi que les procédures de préparation,

Plus en détail

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION 4.1 But de l expérience 1. Tracer la courbe caractéristique d un transistor 2. Afficher la caractéristique à l écran d un oscilloscope 3. Utiliser le transistor

Plus en détail

Guide d installation & de démarrage Gamme Aqua PC Version AquaPro

Guide d installation & de démarrage Gamme Aqua PC Version AquaPro Guide d installation & de démarrage Gamme Aqua PC Version AquaPro Guide de démarrage AquaPro PC VR1.00 1. Introduction Félicitation vous venez d acquérir un PC AquaPro. Il est conseillé de faire installer

Plus en détail

Un fonctionnement optimum ainsi qu une augmentation de la durée de vie des tubes et des composants est assurée.

Un fonctionnement optimum ainsi qu une augmentation de la durée de vie des tubes et des composants est assurée. TRON a u d i o carte de monitoring & contrôle 0. Revison du document Rev 1- novembre 2007 Document initial 1. Introduction Cette carte compacte gère le fonctionnement de l appareil. La mise sous tension

Plus en détail

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE Chapitre 2 GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE I- LES APPAREILS DE MESURE ANALOGIQUES: Un appareil de mesure comprend généralement un ou plusieurs inducteurs fixes ( aimant permanant ou électroaimant)

Plus en détail

Communiquer les informations

Communiquer les informations Série S option : Science de l Ingénieur Communiquer les informations Adresse : irai.gotdns.com Port : 5003 Mot de passe : à demander au professeur Problème technique : Analyser le fonctionnement de l affichage

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES

SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES (S.E.N.) REF : TASI111 Taxonomie TP Alarme Intrusion type3 HARMONIA 2661 1 je sais de quoi je parle X 2 je sais en parler 3 je sais faire 4

Plus en détail

Christopher Rabotin, Arnaud Angelo, Jérémy Paupardin et Brieuc Martin Juin 2009

Christopher Rabotin, Arnaud Angelo, Jérémy Paupardin et Brieuc Martin Juin 2009 ESIEE ENGINEERING Sensitive Home Electronique Christopher Rabotin, Arnaud Angelo, Jérémy Paupardin et Brieuc Martin Juin 2009 Présentation du projet Sensitive Home Electronique est un projet de domotique

Plus en détail

Unité centrale de commande Watts W24

Unité centrale de commande Watts W24 N560/R01 (04.03.15) Unité centrale de commande Watts W24 Guide d utilisation FR Unité centrale sans fil 3-38 Instructions d installation et d emploi IMPORTANT! Le montage et le branchement de l unité de

Plus en détail

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Sous la direction : M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Préparation et élaboration : AMOR YOUSSEF Présentation et animation : MAHMOUD EL GAZAH MOHSEN BEN LAMINE AMOR YOUSSEF Année scolaire : 2007-2008 RECUEIL

Plus en détail

Notice d emploi Dynamomètre PCE-FM 1000

Notice d emploi Dynamomètre PCE-FM 1000 2, Rue du Saumon 67000 Strasbourg France Tel.: +33 (0) 972 3537 17 Fax: +33 (0) 972 3537 18 info@pce-france.fr Notice d emploi Dynamomètre PCE-FM 1000 TABLE DE MATIÈRES 1. Propriétés 2. Spécifitions 3.

Plus en détail

Bonjour par içi, me revoila pour un petit sujet, sur la polarisation des transistors cette fois...

Bonjour par içi, me revoila pour un petit sujet, sur la polarisation des transistors cette fois... Bonjour par içi, me revoila pour un petit sujet, sur la polarisation des transistors cette fois... En quoi cette notion de polarisation du transistor est-elle si importante? Et bien elle va permettre de

Plus en détail

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Session 2007 Étude des systèmes techniques industriels Durée : 6 heures coefficient : 8 AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

Plus en détail

Panneau solaire ALDEN

Panneau solaire ALDEN SOMMAIRE 1. Présentation... 1.1. Mise en situation... 1.2. Analyse du besoin... 4 1.. Problématique... 4 1.4. Expression du besoin... 5 1.5. Validation du besoin... 5 2. Analyse fonctionnelle... 2.1. Définition

Plus en détail

TER Licence 3 Electronique des Télécoms Transmission GSM

TER Licence 3 Electronique des Télécoms Transmission GSM Université de Savoie Module TER (Travaux d études et réalisation) TER Licence 3 Electronique des Télécoms Transmission GSM Note : L ensemble des documents du projet se trouve sur l espace étudiant du site

Plus en détail

Alarme intrusion filaire AEI HA-981 6 zones

Alarme intrusion filaire AEI HA-981 6 zones Alarme intrusion filaire AEI HA-981 6 zones Lycée de l Aa Page 1 sur 11 1) Mise en situation Vous devez assurer une protection périmétrique et volumétrique de la maison de M r X. Le schéma architectural

Plus en détail

VT-VRPD 2 2X V0 0 0 1

VT-VRPD 2 2X V0 0 0 1 Amplificateur de valve numérique pour les distributeurs des types 4WRE 6..., série 2X 4WRE 10..., série 2X RF 30126/09.07 Remplace: 09.05 1/10 Type VT-VRPD-2 Série 2X H7356_d Table des matières Contenu

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ : ÊTES-VOUS AU COURANT? SCP 4011-2. Corrigé des exercices supplémentaires. Centre Christ Roi Mont-Laurier

L ÉLECTRICITÉ : ÊTES-VOUS AU COURANT? SCP 4011-2. Corrigé des exercices supplémentaires. Centre Christ Roi Mont-Laurier L ÉLECTRICITÉ : ÊTES-VOUS AU COURANT? Corrigé des exercices supplémentaires Centre Christ Roi Mont-Laurier Le 29 novembre 2005 SCP 4011 1. Associez chaque unité de mesure donnée à un des items énumérés

Plus en détail

Modules d automatismes simples

Modules d automatismes simples Modules d automatismes simples Solutions pour automatiser Modules d'automatismes Enfin, vraiment simple! Un concentré de solution Pour vos petites applications d'automatismes millenium gère : Temporisations

Plus en détail

CH 11: PUIssance et Énergie électrique

CH 11: PUIssance et Énergie électrique Objectifs: CH 11: PUssance et Énergie électrique Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous les schémas

Plus en détail

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N Série 55 - Relais industriels 7-10 A Caractéristiques 55.12 55.13 55.14 Relais pour usage général avec 2, 3 ou 4 contacts Montage sur circuit imprimé 55.12-2 contacts 10 A 55.13-3 contacts 10 A 55.14-4

Plus en détail

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif?

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? CHAPITRE 4 : Production de l él électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? D où vient le courant? Comment arrive-t-il jusqu à nous? 1 la fabrication du courant 2 Les transformateurs

Plus en détail

CLIP. (Calling Line Identification Presentation) Appareil autonome affichant le numéro appelant

CLIP. (Calling Line Identification Presentation) Appareil autonome affichant le numéro appelant 1. Besoin CLIP (Calling Line Identification Presentation) Appareil autonome affichant le numéro appelant ETUDE FONCTIONNELLE De très nombreux abonnés du réseau téléphonique commuté ont exprimé le besoin

Plus en détail

Nuage décoratif à LED

Nuage décoratif à LED Université François-Rabelais de Tours Institut Universitaire de Technologie de Tours Département Génie Électrique et Informatique Industrielle Nuage décoratif à LED Une nouvelle façon de décorer son intérieur

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE TP. TET LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES GENIE ELECTROTECHNIQUE Durée : 3 heures Tp relais statique 10-11 RELAIS STATIQUE S.T.I. Pré-requis : Laboratoire des systèmes Cours sur les

Plus en détail

ACW_TM Guide d utilisation

ACW_TM Guide d utilisation ACW_TM Guide d utilisation Présentation Une interface logicielle vous permet de configurer vos modules ACW en les reliant au port USB de votre ordinateur. Plusieurs paramètres sont réglables. Chacun d

Plus en détail

UNITE DE PREPARATION DE MEMBRANES DE PILE A COMBUSTIBLE

UNITE DE PREPARATION DE MEMBRANES DE PILE A COMBUSTIBLE REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EDUCATION EXAMEN DU BACCALAUREAT SESSION DE JUIN 2011 Constitution du sujet : Un dossier technique : Pages 1/6 2/6 3/6 4/6 5/6 et 6/6. Des feuilles réponses : Pages

Plus en détail

OSCILLOSCOPES Numériques

OSCILLOSCOPES Numériques OSCILLOSCOPES Numériques La partie pratique de ce TP, effectuée en salle de TP, sera divisée en trois parties. Les deux premières parties sont consacrées respectivement au couplage et à la synchronisation

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide Nous vous remercions d avoir choisi l Internet mobile de Vidéotron. Grâce à votre clé USB rétractable, vous aurez accès à un réseau sans fil. Remarque : Ce guide décrit l apparence

Plus en détail

Conception et réalisation d une carte de contrôle d un moteur pas à pas

Conception et réalisation d une carte de contrôle d un moteur pas à pas Projet de Physique P6-3 STPI/P6-3/2009 42 Conception et réalisation d une carte de contrôle d un moteur pas à pas Étudiants : Thibaut LORRAIN Steven LUONG Sylvain RUER Omar SERHIR Enseignant responsable

Plus en détail

TP Modulation Démodulation BPSK

TP Modulation Démodulation BPSK I- INTRODUCTION : TP Modulation Démodulation BPSK La modulation BPSK est une modulation de phase (Phase Shift Keying = saut discret de phase) par signal numérique binaire (Binary). La phase d une porteuse

Plus en détail

Licence Professionnelle Électronique Analogique et Micro Électronique PROJET TUTORE 2005-2006

Licence Professionnelle Électronique Analogique et Micro Électronique PROJET TUTORE 2005-2006 Licence Professionnelle Électronique Analogique et Micro Électronique PROJET TUTORE 2005-2006 Rudy ROBIN Dominique LEMAIRE année 2005/2006 Licence professionnelle Électronique Analogique et Micro Électronique

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

Numéro de publication: 0 421 891 Al. int. Cl.5: H01H 9/54, H01H 71/12. Inventeur: Pion-noux, uerara. Inventeur: Morel, Robert

Numéro de publication: 0 421 891 Al. int. Cl.5: H01H 9/54, H01H 71/12. Inventeur: Pion-noux, uerara. Inventeur: Morel, Robert à ïuropaisches Patentamt European Patent Office Dffice européen des brevets Numéro de publication: 0 421 891 Al 3 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 90420384.1 int. Cl.5: H01H 9/54, H01H 71/12

Plus en détail

TP : Une résistance pour se chauffer?

TP : Une résistance pour se chauffer? TP : Une résistance pour se chauffer? Document extrait d un site Internet : L'effet Joule est un mode de production de chaleur qui se produit lors du passage du courant électrique dans un conducteur présentant

Plus en détail

Système de gestion d intrusion. Installation d un détecteur de mouvement.

Système de gestion d intrusion. Installation d un détecteur de mouvement. TP3 Système de gestion d intrusion. Installation d un détecteur de mouvement. Votre nom : Date : Nom de votre binôme : Note : /30 Objectifs : Câbler un détecteur de mouvement. Paramétrer l entrée à laquelle

Plus en détail

Distributeur de carburant GPL

Distributeur de carburant GPL BACCALAUREAT GENERAL Session 2002 Série S Sciences de l Ingénieur ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficient : 6 Durée de l épreuve : 4 heures Sont autorisés les calculatrices électroniques et le matériel

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

Système d alarme Liste des pièces : Outils recommandés :

Système d alarme Liste des pièces : Outils recommandés : Système d alarme Nom : Classe : Liste des pièces : Outils recommandés : 1 résistance R1...1,8 K Ohm, marron-gris-rouge-or Crayon, règle 1 résistance Rv...180 Ohm, marron-gris-marron-or Marteau 1 transistor

Plus en détail

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure Introduction CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - La mesure d une résistance s effectue à l aide d un multimètre. Utilisé en mode ohmmètre, il permet une mesure directe de résistances hors

Plus en détail

HAM06WS SYSTÈME D ALARME SANS FIL

HAM06WS SYSTÈME D ALARME SANS FIL 1. Introduction et caractéristiques HAM06WS SYSTÈME D ALARME SANS FIL Aux résidents de l'union européenne Des informations environnementales importantes concernant ce produit Ce symbole sur l'appareil

Plus en détail

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH LA GUZZITHÈQUE 1/5 10/06/06 CIRCUIT DE CHARGE BOSCH Ce document est issu d un article de l Albatros, revue de liaison du MGCF, lui-même issu du Gambalunga, revue anglaise de liaison du MGC d Angleterre.

Plus en détail

Triphasé 400 V 0.4-630 kw. Variateur multifonction haute performance

Triphasé 400 V 0.4-630 kw. Variateur multifonction haute performance Triphasé 400 V 0.4-630 kw Variateur multifonction haute performance Des performances à la pointe de l industrie The performance reaching the peak in the industry En rassemblant le meilleur de ces technologies,

Plus en détail

Les sources : Sujet concours Centrale- Supelec. Sujet TIPE. Sujet de Travaux pratiques du Lycée Chaptal Saint Brieuc.

Les sources : Sujet concours Centrale- Supelec. Sujet TIPE. Sujet de Travaux pratiques du Lycée Chaptal Saint Brieuc. Ce sujet s inspire volontairement de plusieurs sujets proposés ces dernières années pour d autres concours. Le but est de montrer avant tout, la philosophie de l interrogation de manipulation de sciences

Plus en détail

Pilotec confort 10/Pilotec confort 20 réf. 49110 réf. 49111

Pilotec confort 10/Pilotec confort 20 réf. 49110 réf. 49111 9419-682-10/01.06 Pilotec confort 10/Pilotec confort 20 réf. 49110 réf. 49111 Gestionnaire d énergie pour 1 ou 2 zones de chauffage électrique avec fil pilote Sommaire Comment fonctionne votre Pilotec

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

Dossier de maintenance

Dossier de maintenance Les climatiseurs Fujitsu figurent dans l annuaire Eurovent des produits certifiés Gamme Bisplit Inverter Fujitsu Dossier de Maintenance Bisplit Inverter Fujitsu Dossier de Maintenance Bisplit Inverter

Plus en détail

I GENERALITES SUR LES MESURES

I GENERALITES SUR LES MESURES 2 Dans le cas d intervention de dépannage l usage d un multimètre est fréquent. Cet usage doit respecter des méthodes de mesure et des consignes de sécurité. 1/ Analogie. I GENERALITES SUR LES MESURES

Plus en détail

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude.

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude. Chapitre 3 : Mesure et ncertitude. Le scientifique qui étudie un phénomène naturel se doit de faire des mesures. Cependant, lors du traitement de ses résultats ce pose à lui la question de la précision

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

ALM (Hard) : Travail pratique N 1 Réalisation d un circuit combinatoire simple : l additionneur binaire

ALM (Hard) : Travail pratique N 1 Réalisation d un circuit combinatoire simple : l additionneur binaire 1 UFR IMAG - Université Joseph Fourier Polytech Grenoble RICM 3 ALM (Hard) : Travail pratique N 1 Réalisation d un circuit combinatoire simple : l additionneur binaire 1 Introduction 1.1 But d ensemble

Plus en détail

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND»

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» Lycée des Métiers «Louise Michel» Rue Villebois Mareuil 16700 RUFFEC T BACPRO ELEEC «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» NOM :.... Prénom :... Page 1 / 11 L ALARME INTRUSION

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL RELATIF A L ACHAT D UN LOGICIEL DE GESTION DU TEMPS POUR L AGENCE REGIONALE DE SANTE DU NORD PAS DE CALAIS

CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL RELATIF A L ACHAT D UN LOGICIEL DE GESTION DU TEMPS POUR L AGENCE REGIONALE DE SANTE DU NORD PAS DE CALAIS CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL RELATIF A L ACHAT D UN LOGICIEL DE GESTION DU TEMPS POUR L AGENCE REGIONALE DE SANTE DU NORD PAS DE CALAIS Emetteur : Agence Régionale de Santé du Nord Pas-de-Calais (ARS)

Plus en détail

fullprotect inside EOLE SPEie RS E-SPEie 0.5-12-5V-0.6A-RS 1.0 revision Protection environnement Datasheet édition française

fullprotect inside EOLE SPEie RS E-SPEie 0.5-12-5V-0.6A-RS 1.0 revision Protection environnement Datasheet édition française Protection environnement Datasheet édition française 1.0 revision R-D-CO-D-27112011-1.0-C fullprotect inside SPEi Protection environnement interne SPEe Protection environnement externe SPEc Contrôle de

Plus en détail

Amplificateur et commande

Amplificateur et commande CAPTEURS Bibliographie : [1]. G.Asch Les capteurs en instrumentation industrielle [2]. R Duffait, JP Lievre Expériences d électronique (chap ) [3]. Collection Durandeau 1èreS option Sciences expérimentales

Plus en détail

CONTENT. Française. Présentation générale 1-3. Assemblage 4-5. Configuration 6-14. Initialisation 15-24. Références 25-28 4-BAY RAID ENCLOSURE

CONTENT. Française. Présentation générale 1-3. Assemblage 4-5. Configuration 6-14. Initialisation 15-24. Références 25-28 4-BAY RAID ENCLOSURE 4-BAY RAID ENCLOSURE Model: QB-35US3R Française CONTENT Présentation générale 1-3 Assemblage 4-5 Configuration 6-14 RAID Modus Einstellungen / LED Anzeigen Initialisation 15-24 Windows Vista / Windows

Plus en détail

Communication par bus SPI avec les capteurs de pression digitaux de la série HCE de Sensortechnics

Communication par bus SPI avec les capteurs de pression digitaux de la série HCE de Sensortechnics 1 INTRODUCTION 1.1 Capteurs de pression digitaux Les capteurs de pression digitaux utilisent un AIC interne pour la calibration digitale et la compensation en température et fournissent un signal de sortie

Plus en détail

Mode d emploi. régulateur différentiel pour des systèmes solaires thermiques

Mode d emploi. régulateur différentiel pour des systèmes solaires thermiques Mode d emploi régulateur différentiel pour des systèmes solaires thermiques 1 Conseils de sécurité 2 2 Principe de foncionnement 2 3 Affichage et commandes d operation 3 4 Préréglages 4 5 Réglage des paraètres

Plus en détail

C&K Systems Active 5X Manuel d'installation

C&K Systems Active 5X Manuel d'installation C&K Systems Active 5X Manuel d'installation Sommaire 1. Introduction 2. Caractéristiques 3. Montage de l'unité centrale 4. Montage du clavier déporté 5. Câblage du clavier déporté 6. Câblage de l'unité

Plus en détail

Réglage, paramétrage, contrôle, modification. Salle de conférence.

Réglage, paramétrage, contrôle, modification. Salle de conférence. Réglage, paramétrage, contrôle, modification. Salle de conférence. Session 2011 Enseignants : Laurent BOUSQUET Bernard TAULOU SYSTEME : Salle de conférence THEME D ETUDE : Automatisme du bâtiment CCF sous

Plus en détail

Mesure. Multimètre écologique J2. Réf : 251 055. Français p 1. Version : 0110

Mesure. Multimètre écologique J2. Réf : 251 055. Français p 1. Version : 0110 Français p 1 Version : 0110 Sommaire 1 Présentation... 2 1.1 Description... 2 1.2 Type d alimentation... 3 1.2.1 Alimentation par générateur... 3 1.2.2 Alimentation par piles... 3 2 Sécurité... 3 2.1 Signalétique

Plus en détail

Quoi de neuf en contrôle/commande et systèmes embarqués (RIO, WSN...)?

Quoi de neuf en contrôle/commande et systèmes embarqués (RIO, WSN...)? Quoi de neuf en contrôle/commande et systèmes embarqués (RIO, WSN...)? Mathieu PACE National Instruments, Ingénieur d applications L architecture RIO se développe Processeur FPGA E/S E/S E/S personnalisées

Plus en détail

7200S FRA. Contacteur Statique. Manuel Utilisateur. Contrôle 2 phases

7200S FRA. Contacteur Statique. Manuel Utilisateur. Contrôle 2 phases 7200S Contacteur Statique FRA Contrôle 2 phases Manuel Utilisateur Chapitre 2 2. INSTALLATI Sommaire Page 2.1. Sécurité lors de l installation...............................2-2 2.2. Montage.................................................2-3

Plus en détail

HA863RK CENTRALE ALARME 3 ZONES + INTERRUPTEUR À CLÉ

HA863RK CENTRALE ALARME 3 ZONES + INTERRUPTEUR À CLÉ HA863RK CENTRALE ALARME 3 ZONES + INTERRUPTEUR À CLÉ Merci d'avoir choisi ce produit EUROPSONIC. Avant toute utilisation, veuillez lire attentivement la notice. Ce produit a été testé et emballé correctement

Plus en détail

uc : Cas d utilisation Top-Chair [Utilisation normale] Fauteuil Top-Chair Déplacer le fauteuil sur tous chemins «include» «include» «extend»

uc : Cas d utilisation Top-Chair [Utilisation normale] Fauteuil Top-Chair Déplacer le fauteuil sur tous chemins «include» «include» «extend» TopChair S c Première partie Présentation du système Plus d autonomie pour plus de liberté! TopChair S c offre aux personnes à mobilité réduite une nouvelle possibilité de se déplacer sans assistance à

Plus en détail

Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées

Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées Data loggers SOFREL LT/LT-US Solutions réseaux d eaux usées Les data loggers SOFREL LT et LT-US ont été conçus pour la surveillance des réseaux d eaux usées et pluviales (collecteurs, déversoirs d orage,

Plus en détail

LES APPAREILS A DEVIATION EN COURANT CONTINU ( LES APPREILS MAGNETOELECTRIQUES)

LES APPAREILS A DEVIATION EN COURANT CONTINU ( LES APPREILS MAGNETOELECTRIQUES) Chapitre 3 LES APPARELS A DEVATON EN COURANT CONTNU ( LES APPRELS MAGNETOELECTRQUES) - PRNCPE DE FONCTONNEMENT : Le principe de fonctionnement d un appareil magnéto-électrique est basé sur les forces agissant

Plus en détail

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique Chapitre 7 Circuits Magnétiques et Inductance 7.1 Introduction 7.1.1 Production d un champ magnétique Si on considère un conducteur cylindrique droit dans lequel circule un courant I (figure 7.1). Ce courant

Plus en détail

FONCTION COMPTAGE BINAIRE ET DIVISION DE FRÉQUENCE

FONCTION COMPTAGE BINAIRE ET DIVISION DE FRÉQUENCE I/ GÉNÉRALITÉS I.1/ Fonction Un compteur binaire est utilisé : -pour compter un certain nombre d'évènements binaires -pour diviser la fréquence d'un signal logique par 2 m Page 1 FONCTION COMPTAGE BINAIRE

Plus en détail

LECTEUR DE BADGE RFID 125Khz COMPACT AUTONOME

LECTEUR DE BADGE RFID 125Khz COMPACT AUTONOME LECTEUR DE BADGE RFID 125Khz COMPACT AUTONOME Centrale de gestion incorporée Etudiée spécialement pour la. Commande d accès. Sécurité de biens. Sécurité d accès Voyant de signalisation non apparent Boîtier

Plus en détail