Guylaine POULIN-VITTRANT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guylaine POULIN-VITTRANT"

Transcription

1 Source : Princetown Univ. Source : designboom.com Source : SolarBotanic Récupération d énergie Etat de l art, perspectives Source : Airbus Guylaine POULIN-VITTRANT Chargée de Recherche au LEMA (UMR 6157 CNRS-CEA) Au 1er janv : GREMAN (LEMA LMP une partie du LUSSI) Colloque Capteurs, Instrumentation pour l Environnement & les Géosciences septembre 2011 Orléans Source : Nikkei Electronics Asia

2 Plan Vous avez dit Récupération d énergie? Point de comparaison : batteries et piles. Quelles sources d énergie? Les convertisseurs associés. Bilan et perspectives. Colloque Capteurs, Instrumentation pour l Environnement & les Géosciences, septembre 2011

3 Vous avez dit Récupération d énergie? Vous avez dit Récupération d énergie? Comparaison : batteries & piles Quelles sources d énergie? Bilan et perspectives Objectifs : Augmenter l autonomie des systèmes Limiter la dissémination de piles et leur maintenance Contraintes : Disposer d une ou plusieurs sources d énergie Se limiter aux dispositifs à (très) basse consommation Applications ciblées : Médecine (monitoring, implant), domotique, électronique portable, capteurs abandonnés Exemple [Marzencki, thèse INPG 2007] consommation d un WSN = 22µJ pendant 1 minute 370nW WSN = Wireless Sensor Node = nœud d un réseau de capteurs sans fils Source : Univ. of Michigan

4 Vous avez dit Récupération d énergie? Vous avez dit Récupération d énergie? Comparaison : batteries & piles Quelles sources d énergie? Bilan et perspectives Structure générale d un dispositif de récupération : transducteur (convertisseur en électricité) + électronique de récupération et de gestion de l énergie + stockage Schéma d un nœud d un réseau de capteur sans fil [Marzencki07] Domaines de connaissances et compétences associés : Physique et chimie des matériaux, mécanique, électronique, automatique, informatique

5 Vous avez dit Récupération d énergie? Vous avez dit Récupération d énergie? Comparaison : batteries & piles Quelles sources d énergie? Bilan et perspectives Pourquoi le stockage? N est-ce pas reporter le problème? Nécessité de découpler énergie et puissance Nécessité de pallier les interruptions de la source d énergie Qui dit stockage dit gestion intelligente de l énergie car : Ne pas surcharger ou trop décharger l accumulateur Optimiser la récupération et la consommation de l énergie (périodes de veille)

6 Comparaison : batteries & piles Vous avez dit Récupération d énergie? Comparaison : batteries & piles Quelles sources d énergie? Chaleur Rayonnement Vibrations Bilan et perspectives Accumulateurs électrochimiques : De 60 Wh/kg (NiMH) à 200 Wh/kg (Li-Ion et Li-polymère) et 600 Wh/dm 3 Décharges possibles de qq minutes (NiMH) à qq mois Possibilité d intégration, nécessité d une gestion d énergie avancée Supercondensateurs : 5 Wh/kg, décharges possibles de qq secondes à qq heures voire qq jours Piles électrochimiques (non réversibles) : Technologie Lithium : jusqu à 500 Wh/kg et 1000 Wh/dm 3 et très faible autodécharge 1 cm 3 = taille de la pile pour alimenter 1 WSN consommant 370 nw pendant 10 ans (sans phénomène d'autodécharge) [Marzencki07]

7 Quelles sources d énergie? Vous avez dit Récupération d énergie? Comparaison : batteries & piles Quelles sources d énergie? Chaleur Rayonnement Vibrations Bilan et perspectives Chaleur : T spatial ou temporel Rayonnement : Lumière solaire ou artificielle Ondes hertziennes Nucléaire Vibrations et contraintes mécaniques Source : Innowattech Ltd. Biofuel cell : insectes [Graham-Rowe04], glucose du sang [Heller02], urine [Lee05]

8 Chaleur Sources : corps humain, pertes des machines thermodynamiques, chaleur solaire captée Thermoélectricité = conversion directe (et statique) de la chaleur en électricité (effet Seebeck et Peltier) Thermocouple Module thermoélectrique Optimisation du thermogénérateur : si on veut η max alors il faut maximiser le facteur de mérite ZT (T: température moyenne) Un bon matériau thermoélectrique possèdera donc simultanément un coefficient Seebeck élevé, une bonne conductivité électrique et une faible conductivité thermique. Mais T << 15 C (mauvais couplage thermique à l environnement) Notion de rendement non pertinente Source : B. Multon, ECOFAC 2010

9 Chaleur Améliorations : Empilage de modules Dissipateur Mouvements Allongement des thermocouples Meilleure optimisation du matériau Tenir compte du convertisseur électrique pour élever la tension avec un rendement correct Exemple : module Ferrotec (TMG ) mm 2, 450 thermocouples, génère 16 µw ( T = 15 C) TPS61200 (0,5 V mini) Applications : Montres : Citizen CTY (2001) 1242 thermocouples, tension 515 mv/k, P recup = 13,8 µw/k (source : J. Stockholm, JEEA 2002) Oxymètre communicant (conso 62 µw) Vêtements «thermoélectriques» (matériaux nanostructurés) Source : B. Multon, ECOFAC 2010

10 Lumière solaire ou artificielle 1 W/m 2 = 100 lux en lumière solaire AM1,5 Large dynamique : plein soleil 1000 W/m 2, ciel nuageux 200 à 50 W/m 2, intérieur 20 à 4 W/m 2 (artificiel : de 15 à 1 W/m 2 ). ex : à 1000 W/m 2 et 16% de rendement, le Si monocristallin fournit 16 mw/cm 2. Point de fonctionnement fluctue avec température, ensoleillement et état de charge de l accumulateur nécessité d un convertisseur à contrôle MPPT. Aux faibles éclairements, le Si amorphe a un rendement supérieur au Si cristallin. Rendements technologie PV (Source : NREL)

11 Lumière solaire ou artificielle Faibles besoin d énergie en faible éclairement : Si amorphe Montres : accumulateur nécessaire, 6 mois d autonomie consommation < 1 µa sous 1,5 V (1,5 µw) avec une surface de 3 cm 2, un rendement de 4%, de 120 µw à 12 mw 4 mw/cm 2 Source : Citizen Source : Univ. Michigan Faible encombrement, plus fort besoin : Si cristallin Prototype de SmartDust : 2,5 3,5 1mm 3 1 capteur PV, 1 accu Li, 1 processeur «Phoenix» Consommation 5,3 nw (30 pw en veille) soit 10 h de lumière intérieure ou 1,5 h au soleil. Peut stocker les informations pendant 1 semaine. Applications plus forte puissance : Si cristallin Ordinateurs portables : 0,1 m 1000 W/m 2 et 14% 14 W 14 mw/cm 2 Source : Samsung Source : B. Multon, ECOFAC 2010

12 Ondes hertziennes Ressources : Sources existantes : trains de pulses, puissances variables selon distance Systèmes dédiés (émetteurs spécifiques) : Champ électrique ( MHz), champ magnétique (10 MHz et courte distance < λ de 30 m) qq V/m à 10 V/m dans zones de réception 0,1 à 0,5 V/m à 20 cm d une borne wifi 50 mw Source: F. Gallée, Telecom Bretagne 2009 Législation : pb d échauffement des tissus DAS (Débit d Absorption Spécifique) = 2 W/kg localement (pour 10 g de tissus) ou 0,08 W/kg pour le corps entier limites de champ de 28 à 61 V/m selon la fréquence Convertisseur Source µ-onde Rectenna* Rectenna = Rectifying Antenna, soit antenne + redresseur DC Actionneurs Capteurs DC Batterie MPPT*

13 Ondes hertziennes Contraintes de ce type de récupération d énergie: le rendement de la chaîne de conversion de l émetteur au récepteur en passant par l atmosphère reste faible : 40 à 70% pour l émission et 85% pour la réception, la taille des antennes d émission et de réception, le choix de la bande de fréquence ne doit pas perturber les télécommunications et induire des effets physiologiques néfastes. (source: Llibre, CNR IUT2006) Module de réception Dispositif commercial Powercast : émetteur + récepteur 915 MHz -10 à 10dBm 260mW crête Supercondensateur 0,15 F 3V 60 mω Source : Powercast Corp. Emetteur 2,6 W (PIRE) Conso : 24V - 0,3 A (7,2 W) + antenne PIRE (EIRP en anglais) = Puissance isotrope rayonnée équivalente Module ez430-rf2500 (microcontrôleur basse conso et émetteurrécepteur)

14 Vibrations et contraintes mécaniques Techniques de conversion électromécanique Electromagnétique Piézoélectrique Electrostatique Source : Source : IMTEK Roundy et al. Shenck et al. University of Freiburg, Germany

15 Vibrations et contraintes mécaniques Sources mécaniques ambiantes Source : Boisseau et al., Techniques de l Ingénieur RE160, oct. 2010

16 Vibrations et contraintes mécaniques Performances des transducteurs Electromagnétique Piézoélectrique Najafi, COMS 2008, Mexico Mathúna et al., Talanta 75 (2008) 613

17 Vibrations et contraintes mécaniques Bilan qualitatif des différents transducteurs électromécaniques Transducteur électromagnétique Atouts Inconvénients Fréquences basses atteignables Tensions faibles (dépend de freq et N spires ) Rendement limité en faible P Difficultés de miniaturisation : microspires + pertes augmentent Transducteur piézoélectrique Atouts Inconvénients Tensions élevées (qq V) Faibles courants (qq µa voire na) Bande passante étroite et souvent > celle de la source T < 0,5 à 0,7 T Curie Vieillissement (peu étudié) Transducteur électrostatique Atouts Inconvénients Large bande passante, basse fréquence Miniaturisation facile Besoin d une source d énergie initiale pour polariser la capacité en début de cycle (idées : structure hybride piézo-capacitive ou électret)

18 Vibrations et contraintes mécaniques Conclusion sur la récupération d énergie mécanique Puissance récupérée fortement dépendante de la fréquence et de l amplitude Attention à la définition du critère de comparaison ou «facteur de mérite»: P elec, P elec /vol, P elec /acc Attention au surcroît de consommation imposé par la récupération d énergie : cette question ne se pose pas si l amortissement de vibration est utile Ne pas oublier le circuit électronique associé : Objectifs : redressement, régulation de tension, adaptation d impédance, gestion de l énergie (stockage, périodes de veille ) Peut influencer le couplage électromécanique «effectif» par rétroaction sur les grandeurs électriques (cf. travaux du LGEF, Lyon) Attention au bilan d énergie complet

19 Conclusion La récupération d énergie est un domaine très exploré mais encore en évolution : En témoignent les nouvelles applications et les produits commercialisés Ex : Jennic (UK) plate-forme de démonstration WSN (microcontrôleur 32bits, transcepteur, standards ZigBee PRO et 6LoWPAN) combinant récupération d énergie thermique, solaire, RF et vibratoire Peptide nanotubes for energy harvesting (piezoelectricity) Source : Jennic, from NXP Semiconductors Source : Kholkin et al., ACS Nano 2010 Améliorer les performances des solutions existantes permet d accroître les fonctionnalités du WSN, ou d aller vers la miniaturisation.

20 Bilan comparatif Transducteur Performances Références Photovoltaïque Thermique Ondes En extérieur : jusqu à 20 mw/cm 2 En intérieur : qq 10 µw/cm 2 Jusqu à 60 µw/cm 2 50 µw dans 41 mm 3 Gradient 5 C De 10-5 à 10-1 mw/cm 2 [Mathúna08] [Mathúna08], [Gilbert08] [Harb11] Electromagnétique Piézoélectrique Electrostatique 10 mw/(m/s 2 ) 2, 1 mw/(cm 3 (m/s 2 ) 2 ) ex : 3 mw à 80 Hz dans 1,5 cm µw/(m/s 2 ) 2, 200 µw/(cm 3 (m/s 2 ) 2 ) ex : 48mW à 50Hz, dans 80cm 3, pour 10ms µw/(m/s 2 ) 2, 10 µw/(cm 3 (m/s 2 ) 2 ) ex : 460 µw à 50Hz, dans 18 cm 3 [Mathúna08] HSG-IMIt, Allemagne, 2009 [Mathúna08] ARVENI Inc., France, 2007 [Mathúna08] CEA-LETI, France, 2010 Sources : Gilbert et al., Int J. Autom Comput, 05 (2008) 334 Harb, Renewable Energy, 36/10 (2011) 2641 Mathúna et al., Talanta 75 (2008) 613

21 Perspectives Architectures «bidirectionnelles» (a) : par des retours d énergie impulsionnels, créer une «résonance d énergie» afin d améliorer encore le taux de conversion Approche orientée application + conception du système autonome complet (transducteur et circuit électronique «connectés» à la source et à la charge) Nécessité de suivre une stratégie de gestion de l énergie : indispensable d adapter l impédance et/ou de fonctionner en mode MPPT Nécessité de prendre en compte les variations temporelles de la ressource Génération multi-sources environnementales (b) : combiner différentes énergies (attention au «multi-mode» : une seule énergie renouvelable, batterie et super condensateur) (a) (b) Source : Lallart et al., APL 2010 Source : CoolCAD Electronics, LLC. Source : Fujitsu Lab. Ltd.

Autonomie énergétique des objets communicants : Choix technologiques et optimisation de la consommation

Autonomie énergétique des objets communicants : Choix technologiques et optimisation de la consommation Autonomie énergétique des objets communicants : Choix technologiques et optimisation de la consommation r.briand@estia.fr Octobre 2012 ASPROM ESTIA-Recherche Enseignant-Chercheur à l ESTIA Ecole Supérieure

Plus en détail

Le projet HBS. LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr. CEA. All rights reserved

Le projet HBS. LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr. CEA. All rights reserved Le projet HBS LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr Les buts du projet HBS En 2010 : 8.3 milliards, 1.3 millions d implantations par an, forte croissance dans pays émergents Réduire

Plus en détail

Télédiagnostic de stockeurs d énergie & «energy harvesting»

Télédiagnostic de stockeurs d énergie & «energy harvesting» Télédiagnostic de stockeurs d énergie & «energy harvesting» Plan Intro société & activités Télédiagnostic «énergie embarqué» «Energy harvesting & apps»» Récupération d énergie solaire» Récupération d énergie

Plus en détail

Les exercices marqués d une * peuvent être effectués indépendamment des autres exercices partiels.

Les exercices marqués d une * peuvent être effectués indépendamment des autres exercices partiels. Nom: Électrotechnique Mécatronique Examen de fin d études Métrologie 2 SS2014 Cursus: mécatronique, électrotechnique Bachelor Date d examen: Examinateur: Outils de travail: 23.7.2014 (90 minutes) Prof.

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Conférence RWU Bagnolet le 19 septembre 2013

Conférence RWU Bagnolet le 19 septembre 2013 Conférence RWU Bagnolet le 19 septembre 2013 Introduction Solutions LEGRAND pour l efficacité énergétique Objectifs et synthèse du projet Historique, organigramme, projet RWU Normalisation, brevets, résultats

Plus en détail

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale Le SA10 est un appareil portable destiné au test des disjoncteurs moyenne tension et haute tension. Quoiqu il soit conçu pour fonctionner couplé

Plus en détail

Perturbations provoquées par les téléphones mobiles

Perturbations provoquées par les téléphones mobiles 2014 Perturbations provoquées par les téléphones mobiles Witschi Electronic SA 08.05.2014 Perturbations provoquées par les téléphones mobiles Tous les appareils Witschi arborant le marquage CE satisfont

Plus en détail

InformationProduit Professional Audio

InformationProduit Professional Audio InformationProduit Produit Information RELAX. IT S AN AVX Aperçu L AVX Sennheiser est le tout nouveau système de microphone sans fil pour vidéastes. Il vous garantit une prise de son sans stress pour vos

Plus en détail

La conversion d énergie dans les systèmes photovoltaïque

La conversion d énergie dans les systèmes photovoltaïque La conversion d énergie dans les systèmes photovoltaïque A. SCHELLMANNS, Maîtres de conférences à l Université de Tours Responsable de département à Polytech Tours ambroise.schellmanns@univ-tours.fr Congrès

Plus en détail

Applications industrielles de récupération d énergie

Applications industrielles de récupération d énergie Applications industrielles de récupération d énergie La société Activité : Conception et industrialisation de solutions de surveillance embarquée» Société créée en 2009» Levée de fonds de 540k en 2010»

Plus en détail

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC?

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Clément Brossard, Clément Joulain, le 10/07/2014 Sommaire 1. Introduction... 2 2. Couplage DC... 2 a) Présentation... 2 b) Fonctionnement et régulation...

Plus en détail

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque I- Présentation Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque est une forme d énergie renouvelable. Elle permet de produire de l électricité par transformation d

Plus en détail

Les énergies nouvelles et renouvelables. Cas de l'énergie solaire:

Les énergies nouvelles et renouvelables. Cas de l'énergie solaire: Les énergies nouvelles et renouvelables. Cas de l'énergie solaire: Méthode simple de calcul et de choix des éléments d une installation photovoltaïque à usage domestique Bernard BASSEMEL Expert Ingénierie

Plus en détail

Optimisation de la conversion solaire grâce au concept de capteur hybride photovoltaïquethermique

Optimisation de la conversion solaire grâce au concept de capteur hybride photovoltaïquethermique Optimisation de la conversion solaire grâce au concept de capteur hybride photovoltaïquethermique Patrick DUPEYRAT 1,2*, Hervé PABIOU 2, Gérald KWIATKOWSKI 3 MENEZO 2,4 et Christophe 1 Fraunhofer-Institut

Plus en détail

Panneaux solaires. cette page ne traite pas la partie mécanique (portique, orientation,...) mais uniquement la partie électrique

Panneaux solaires. cette page ne traite pas la partie mécanique (portique, orientation,...) mais uniquement la partie électrique Panneaux solaires cette page ne traite pas la partie mécanique (portique, orientation,...) mais uniquement la partie électrique Les panneaux solaires n ont pas de pièces mobiles, sont durables, et à bien

Plus en détail

Performances énergétiques de capteurs solaires hybrides PV-T pour la production d eau chaude sanitaire.

Performances énergétiques de capteurs solaires hybrides PV-T pour la production d eau chaude sanitaire. Performances énergétiques de capteurs solaires hybrides PV-T pour la production d eau chaude sanitaire. Patrick DUPEYRAT 1,2*, Yu BAI 3,4, Gérald KWIATKOWSKI 5, Gilles FRAISSE 3 Christophe MENEZO 2,3 et

Plus en détail

Ondes Pulsées - Mise en évidence

Ondes Pulsées - Mise en évidence Ondes Pulsées - Mise en évidence Ce document, sans aucune prétention technique, est un essai de mise en évidence basique des ondes pulsées. Le but est de montrer les ondes pulsées typiques connues actuellement

Plus en détail

UN COUPLAGE HABITAT/TRANSPORT AU BANC D ESSAI

UN COUPLAGE HABITAT/TRANSPORT AU BANC D ESSAI UN COUPLAGE HABITAT/TRANSPORT AU BANC D ESSAI Collaboration entre le CEA (Commissariat à l Énergie Atomique), l INES (Institut National de l Énergie Solaire) et Toyota, bénéficiant du soutien de l ADEME

Plus en détail

Génie Industriel et Maintenance

Génie Industriel et Maintenance Visite du département Génie Industriel et Maintenance Pour qu aucun de ces systèmes ne tombe en panne. Plan de la visite 1 2 3 4 6 5 1 er Etage 7 8 Rez-de-chaussée 1 Laboratoire de recherche Rôles : L

Plus en détail

Autonomie des systèmes

Autonomie des systèmes Autonomie des systèmes Bilan énergétique et optimisation Julien Werly, ingénieur R&D électronique Le CRT CRESITT est soutenu par Autonomie des systèmes Définition : Un module autonome en énergie et en

Plus en détail

Les fondements de la directive européenne : de la science à la réglementation pour la sécurité sanitaire.

Les fondements de la directive européenne : de la science à la réglementation pour la sécurité sanitaire. IMEP-LAHC Les fondements de la directive européenne : de la science à la réglementation pour la sécurité sanitaire. Anne Perrin Salon Microwave & RF- CNIT Paris la Défense Session 20 mars 2014 «Expositions

Plus en détail

Fiche d utilisation des outils de détection des ondes électromagnétiques

Fiche d utilisation des outils de détection des ondes électromagnétiques Notre corps est électrique et l exposition à certaines ondes électromagnétiques sur certaines fourchettes de fréquences nous pose problème. Les ondes concernées sont : Les basses fréquences autour de 50

Plus en détail

Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques

Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques Revue des Energies Renouvelables ICESD 11 Adrar (2011) 101 112 Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques M. Meddah *, M. Bourahla et N. Bouchetata Faculté de Génie Electrique,

Plus en détail

THÈSE présentée par :

THÈSE présentée par : UNIVERSITÉ FRANÇOIS - RABELAIS DE TOURS ÉCOLE DOCTORALE SANTE, SCIENCES, TECHNIQUES Laboratoire de Microélectronique de Puissance(LMP) THÈSE présentée par : Dhaou BOUCHOUICHA Soutenue le : 22 novembre

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane. Page 0 sur 9

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane. Page 0 sur 9 Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane 26/11/2014 www.udppc.asso.fr Page 0 sur 9 LES EXPLOITATIONS AGRICOLES PIONNIERES DANS LES

Plus en détail

CONVERSION DE L ENERGIE SOLAIRE

CONVERSION DE L ENERGIE SOLAIRE UNIVERSITE HASSAN II ECOMEC ECOMAT FACULTE DES SCIENCES AIN CHOCK Bouznika 11 15 Mai 2010 -CASABLANCA LABORATOIRE DE MECANIQUE CONVERSION DE L ENERGIE SOLAIRE A.OUBARRA I Introduction * Energies renouvelables.

Plus en détail

Emmanuel.rousseau@institutoptique.fr

Emmanuel.rousseau@institutoptique.fr E. Rousseau, J-J Greffet Institut d optique Graduate School S. Volz LIMMS, UMI CNRS University of Tokyo, EM2C A. Siria, J. Chevrier Institut Néel-CNRS Grenoble F. Comin ESRF Grenoble Emmanuel.rousseau@institutoptique.fr

Plus en détail

Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport

Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport Camille GROSJEAN, CEA Grenoble, Institut National de l Energie Solaire (Chambéry) Ingénieur-chercheur, doctorant

Plus en détail

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012 1 I.Généralités sur les cellules photovoltaïques I.1.Introduction : Les énergies renouvelables sont des énergies à ressource illimitée. Les énergies renouvelables regroupent un certain nombre de filières

Plus en détail

Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique

Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique Auteur: Rémy Rigo-Mariani Equipe LAPLACE: X. Roboam, Groupe GENESYS S. Astier, Groupe GENESYS B. Sareni, Groupe

Plus en détail

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle Série 77 - Relais statiques modulaires 5A Caractéristiques 77.01.x.xxx.8050 77.01.x.xxx.8051 Relais statiques modulaires, Sortie 1NO 5A Largeur 17.5mm Sortie AC Isolation entre entrée et sortie 5kV (1.2/

Plus en détail

Master Mention: FISE Spécialité E 2 D 2 Energie Electrique Développement Durable

Master Mention: FISE Spécialité E 2 D 2 Energie Electrique Développement Durable Master Mention: FISE Spécialité E 2 D 2 Energie Electrique Développement Durable et Supporté par: Laboratoire d Electrotechnique et d Electronique de Puissance de Lille Cohabilité avec 23/04/2010 D 2 Présentation

Plus en détail

Photovoltaique pour la strategie d énergie 2050. Christoph Ellert Association de physicien du Valais 16. Nov. 2013

Photovoltaique pour la strategie d énergie 2050. Christoph Ellert Association de physicien du Valais 16. Nov. 2013 Photovoltaique pour la strategie d énergie 2050 Christoph Ellert Association de physicien du Valais 16. Nov. 2013 Contenu 1. Vue d ensemble Energie Suisse: production, consommation, totale& électrique

Plus en détail

UMG 20CM. UMG 20CM Appareil de surveillance des circuits de distribution avec 20 entrées et RCM. Analyse d harmoniques RCM. Gestion d alarmes.

UMG 20CM. UMG 20CM Appareil de surveillance des circuits de distribution avec 20 entrées et RCM. Analyse d harmoniques RCM. Gestion d alarmes. RCM Analyse d harmoniques Gestion d alarmes 02 Logiciel d analyse GridVis 20 entrées courant UMG 20CM Appareil de surveillance des circuits de distribution avec 20 entrées et RCM Interface / Communikation

Plus en détail

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE Distributeur exclusif de GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE INTRODUCTION...2 GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE...2 La température...2 Unités de mesure de température...3 Echelle de température...3

Plus en détail

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Formation de qualité Inépuisable, durable, naturel L avenir est

Plus en détail

NPIH800 GENERATION & RESEAUX. PROTECTION de COURANT TERRE

NPIH800 GENERATION & RESEAUX. PROTECTION de COURANT TERRE GENERATION & RESEAUX PROTECTION de COURANT TERRE NPIH800 assure la protection à maximum de courant terre des réseaux électriques de moyenne et haute tension. Ce relais multifonction surveille les défauts

Plus en détail

Le Projet Scientifique et la Plate-forme ADREAM

Le Projet Scientifique et la Plate-forme ADREAM Le Projet Scientifique et la Plate-forme DREM Michel Diaz, runo Estibals, Jean rlat LS-CNRS Michel.Diaz@laas.fr Septembre2012 Comprendre, concevoir et maîtriser les systèmes complexes: aéronautiques, embarqués,

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

Séminaire PV du 23-27 avril 2012, Rabat, ENIM

Séminaire PV du 23-27 avril 2012, Rabat, ENIM Séminaire PV du 2327 avril 2012, Rabat, ENIM 1er jour: 23 avril 2012 Horaire 09:00 Conférencier / Contenu du cours Pr. Ahmed Ennaoui PARTIE 1: Gisement solaire 1.1. Mouvement de la Terre autour du soleil

Plus en détail

COUP DE PROJECTEUR Précision de mesure

COUP DE PROJECTEUR Précision de mesure Traçabilité de la puissance RF à Le présent article, émanant de l institut national de métrologie allemand (Physikalisch-Technische Bundesanstalt PTB), montre comment la mesure «Puissance haute fréquence»,

Plus en détail

08/07/2015 www.crouzet.com

08/07/2015 www.crouzet.com 17,5mm - 1 Sortie statique 0,7A MUS2 Ref 88827004 Multifonction ou monofonction Multigamme (7 gammes commutables) Multitension Bornes à vis ou à ressort Visualisation des états par 1 led (version relais)

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Optimisation de la production de l électricité renouvelable

Optimisation de la production de l électricité renouvelable Optimisation de la production de l électricité renouvelable Efficacité énergétique Frédéric Nollet IUT de TROYES - Département GEII 9 rue de Québec - BP 396-10026 TROYES Tel : 0325427124 - Email : frederic.nollet@univ-reims.fr

Plus en détail

RELAIS STATIQUE. Tension commutée

RELAIS STATIQUE. Tension commutée RELAIS STATIQUE Nouveau Relais Statique Monophasé de forme compacte et économique Coût réduit pour une construction modulaire Modèles disponibles de 15 à 45 A Modèles de faible encombrement, avec une épaisseur

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Application des technologies de pointe pour la durabilité et autosuffisance des populations isolées

Application des technologies de pointe pour la durabilité et autosuffisance des populations isolées Application des technologies de pointe pour la durabilité et autosuffisance des populations isolées 28 octobre 2014 Catalin Harnagea, Riad Nechache, Jennifer Macleod, and Federico Rosei Institut National

Plus en détail

Présentation et installation PCE-LOG V4 1-5

Présentation et installation PCE-LOG V4 1-5 PCE-LOG V4 version borne externe type PC50 mesures U, I + 3 TS version coffret mural mesures U, U, I + 3TS PRESENTATION 1-5 1 Presentation PCE-LOG V4 est un datalogger pour la télésurveillance de la protection

Plus en détail

Présentation Module logique Zelio Logic 0 Interface de communication

Présentation Module logique Zelio Logic 0 Interface de communication c 1 2 3 4 5 6 7 8 9 1 + 0 # = Présentation Module logique Zelio Logic 0 Présentation L offre communication de la gamme Zelio Logic est principalement dédiée à la surveillance ou à la télécommande de machines

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX Coefficient 8 Durée 4 heures Aucun document autorisé Calculatrice

Plus en détail

Bulletin d information d ISA France

Bulletin d information d ISA France Au sommaire de ce numéro : Evénements : Séminaire «Sûreté et sécurité de fonctionnement des systèmes critiques» Le 20 octobre 2015 à Villeurbanne avec l INSA de Lyon L assemblée générale du 23 juin 2015

Plus en détail

#IOT. Internet des Objets. @Tahraoui_Samir @Hamza_Reguig_Zoheir #IGE36 #INTTIC. #Encadreur @Mekelleche_Yekhlef

#IOT. Internet des Objets. @Tahraoui_Samir @Hamza_Reguig_Zoheir #IGE36 #INTTIC. #Encadreur @Mekelleche_Yekhlef Internet des Objets @Tahraoui_Samir @Hamza_Reguig_Zoheir #IGE36 #INTTIC #Encadreur @Mekelleche_Yekhlef Introduction Technologies Utilisées Applications Internet of Everything Conclusion Notre Application

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ - MAGNÉTISME

ÉLECTRICITÉ - MAGNÉTISME METHODE D'ÉTALONNAGE : L'accréditation COFRAC ÉTALONNAGE porte sur les appareils listés ci-dessous. L'étalonnage est réalisé suivant un programme défini conjointement. Type d'appareils Méthode A Méthode

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Spécialité : MICRO&NANO ELECTRONIQUE. Arrêté ministériel : 7 août 2006. Maxime DEFOSSEUX. Thèse dirigée par Skandar BASROUR

Pour obtenir le grade de. Spécialité : MICRO&NANO ELECTRONIQUE. Arrêté ministériel : 7 août 2006. Maxime DEFOSSEUX. Thèse dirigée par Skandar BASROUR THÈSE Pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE GRENOBLE Spécialité : MICRO&NANO ELECTRONIQUE Arrêté ministériel : 7 août 6 Présentée par Maxime DEFOSSEUX Thèse dirigée par Skandar BASROUR préparée

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

MESURE DE LA TEMPERATURE

MESURE DE LA TEMPERATURE 145 T2 MESURE DE LA TEMPERATURE I. INTRODUCTION Dans la majorité des phénomènes physiques, la température joue un rôle prépondérant. Pour la mesurer, les moyens les plus couramment utilisés sont : les

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX H02 PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX APPAREILS POUR LA TRANSFORMATION DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT ALTERNATIF, DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT CONTINU OU VICE

Plus en détail

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE Chapitre 2 GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE I- LES APPAREILS DE MESURE ANALOGIQUES: Un appareil de mesure comprend généralement un ou plusieurs inducteurs fixes ( aimant permanant ou électroaimant)

Plus en détail

Pionnier des innovations

Pionnier des innovations www.es-france.com Tél. 01 47 95 99 45 n o i t ta n e m u r t s e l In a r é n é G Oscilloscopes Enregistreurs Centrales d acquisitions Génerateurs Synthétiseurs Compteurs Multimètres Alimentations Caméras

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

Références pour la commande

Références pour la commande avec fonction de détection de défaillance G3PC Détecte les dysfonctionnements des relais statiques utilisés pour la régulation de température des éléments chauffants et émet simultanément des signaux d'alarme.

Plus en détail

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 EMETTEUR ULB Architectures & circuits David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006 Introduction Emergence des applications de type LR-WPAN : Dispositif communicant

Plus en détail

Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque

Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque photovoltaïque Le dimensionnement d un système photovoltaïque suit une démarche par étapes que l on peut résumer comme suit : -Etape1 : Détermination

Plus en détail

MODULES ÉLECTRIQUES. - systèmes électriques DC - onduleurs - convertisseurs - interrupteurs statiques. Notre alimentation Votre confiance

MODULES ÉLECTRIQUES. - systèmes électriques DC - onduleurs - convertisseurs - interrupteurs statiques. Notre alimentation Votre confiance MODULES ÉLECTRIQUES - systèmes électriques DC - onduleurs - convertisseurs - interrupteurs statiques Notre alimentation Votre confiance Système Power 1UDC+ Jusqu à 38 redresseurs et un contrôleur, 1266A

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Sciences Industrielles pour l Ingénieur Centre d Intérêt 5 : ALIMENTER en énergie RADIOS FREEPLAY : Génération d'énergie électrique pour une radio sans piles dans les pays en voie de développement COURS

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique)

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Enseignement collège et lycée Article Code Véhicule électrique à énergie solaire

Plus en détail

Réaliser votre électronique de puissance et la rendre communicante - AXID PRESENTATION -

Réaliser votre électronique de puissance et la rendre communicante - AXID PRESENTATION - Réaliser votre électronique de puissance et la rendre communicante - AXID PRESENTATION - Notre objectif Améliorer en permanence notre ingénierie électronique au service de Aéronautique, EnRs, Ferroviaire

Plus en détail

T101, serveur de temps haute précision

T101, serveur de temps haute précision T101, serveur de temps haute précision T101Compact Serveur de temps NTP/SNTP, horloge GPS de strate 1, avec PoE, et fonctions d entrées/sorties d échantillonnage et de synchronisation. T101Rack 1 Bd d

Plus en détail

Radiocommande de Machines et Sécurité

Radiocommande de Machines et Sécurité Radiocommande de Machines et Sécurité 11/04/2013 Sommaire I. Présentation de Jay Electronique II. Principe de fonctionnement radio III. Sécurité IV. Radio/CEM V. Conclusion 2 I. Présentation de Jay Electronique

Plus en détail

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014 Chaleur solaire et stockage thermique haute température Une solution durable, bas coût, écologique et performante 27 mars 2014 Présentation de la société Société d Ingénierie/R&D avec le statut de Jeune

Plus en détail

OMS 605. Equipement portable de surveillance des décharges partielles

OMS 605. Equipement portable de surveillance des décharges partielles OMS 605 portable de surveillance des décharges partielles portable de surveillance des décharges partielles L OMS 605 est un équipement portable de surveillance des décharges partielles (DP) destiné aux

Plus en détail

CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES I CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES. II PUISSANCE ET ÉNERGIE

CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES I CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES. II PUISSANCE ET ÉNERGIE CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES I CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES. II PUISSANCE ET ÉNERGIE I Chaine énergétique a- Les différentes formes d énergie L énergie se mesure en Joules, elle peut prendre différentes formes : chimique,

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

Chapitre 11 Bilans thermiques

Chapitre 11 Bilans thermiques DERNIÈRE IMPRESSION LE 30 août 2013 à 15:40 Chapitre 11 Bilans thermiques Table des matières 1 L état macroscopique et microcospique de la matière 2 2 Énergie interne d un système 2 2.1 Définition.................................

Plus en détail

EXCELLENCE INNOVATION QUALITÉ SERVICE OUVERTURE

EXCELLENCE INNOVATION QUALITÉ SERVICE OUVERTURE FR www.exxelia.com «Fabricant de produits spécifiques de haute technicité, nous nous engageons à mettre au service de nos clients notre savoir-faire unique et nos solutions innovantes. La qualité et le

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

Véhicule Electrique Electrique 1/5

Véhicule Electrique Electrique 1/5 Véhicule Electrique Electrique 1/5 I Limite de l étude ElectricPowered Vehicle 1 2 3 4 Electrique 2/5 II Principe de fonctionnement Batteries Haute Tension Régulateur Variateur Convertisseur Onduleur Moteur

Plus en détail

Les moyens d observations en astronomie & astrophysique

Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/fmillour cf le cours de Pierre Léna : «L

Plus en détail

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C «Smart Grid et Compteurs communicants : Quelles conséquences sur la gestion de la consommation et de la production d énergie pour les bâtiments du 21 ème siècle?» Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule

Plus en détail

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi Produits 2015-2016 GYROSCANFIELD Le Gyroscanfield permet de mesurer et de visualiser en 3D et en temps réel le rayonnement électromagnétique d un objet sous test de manière simple et rapide. Il est fabriqué

Plus en détail

Tous les avantages d Oximo + un... le sans fil.

Tous les avantages d Oximo + un... le sans fil. somfypro.fr 40 WireFree TM RTS Motorisation 100% sans fil pour volets roulants Tous les avantages d Oximo + un... le sans fil. Energie solaire Oximo 40 DC RTS + Batterie Oximo WireFree tm + Panneau photovoltaïque

Plus en détail

AP 160LCD ONDULEUR RÉSEAUX LOCAUX (LAN) SERVEURS CENTRES DE TRAITEMENT DES DONNÉES

AP 160LCD ONDULEUR RÉSEAUX LOCAUX (LAN) SERVEURS CENTRES DE TRAITEMENT DES DONNÉES ONDULEUR RÉSEAUX LOCAUX (LAN) SERVEURS CENTRES DE TRAITEMENT DES DONNÉES COMMERCE ÉLECTRONIQUE (ISP/ASP/POP) PC INDUSTRIELS DISPOSITIFS DE SECOURS (SIGNALISATIONS/ALARMES) DISPOSITIFS ÉLECTRO-MÉDICAUX

Plus en détail

Système ASC unitaire triphasé. PowerScale 10 50 kva Maximisez votre disponibilité avec PowerScale

Système ASC unitaire triphasé. PowerScale 10 50 kva Maximisez votre disponibilité avec PowerScale Système ASC unitaire triphasé 10 50 kva Maximisez votre disponibilité avec Protection de première qualité est un système ASC triphasé de taille moyenne qui offre une protection électrique remarquable pour

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

Autoconsommation d énergie photovoltaïque

Autoconsommation d énergie photovoltaïque Autoconsommation d énergie photovoltaïque Principe et intérêt de l autoconsommation de l électricité photovoltaïque Atelier technique PV-NET Mardi 3 décembre 2013 Marc Niell Ingénieur chargé d affaires

Plus en détail

NOTICE D EMPLOI SLT-TR

NOTICE D EMPLOI SLT-TR Tel.: +33 (0) 972 3537 17 Fax: +33 (0) 972 3537 18 info@pce-france.fr NOTICE D EMPLOI SLT-TR Symbole d avertissement Attention: Ne pas exposer le terminal d entrée à une tension de surcharge ou au courant.

Plus en détail

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 Nouvelle solution eau chaude solaire auto-vidangeable estampillée NF CESI et Bleu Ciel

Plus en détail

Convertisseur Dactablette

Convertisseur Dactablette Convertisseur Dactablette La plupart des systèmes d amplification de très haute qualité ne traitent les signaux provenant de leurs sources qu en analogique, les systèmes «tout numérique» étant plus généralement

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr.

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr. Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole 01/10/2014 www.udppc.asso.fr Page 1 sur 11 ÉTUDE DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE QUELQUES DISPOSITIFS

Plus en détail

Protect 5.31 Sortie monophasée 10kVA 120kVA Protect 5.33 Sortie triphasée 25kVA 120kVA. Alimentations Statique Sans Interruption

Protect 5.31 Sortie monophasée 10kVA 120kVA Protect 5.33 Sortie triphasée 25kVA 120kVA. Alimentations Statique Sans Interruption Protect 5 ASI pour l industrie Protect 5.31 Sortie monophasée 10kVA 120kVA Protect 5.33 Sortie triphasée 25kVA 120kVA Entrée 400Vac Batterie 220V Alimentations Statique Sans Interruption Conçu pour toutes

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP PLASMA / SOLAIRE / NANO Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP Notre laboratoire : PROMES Procédés Matériaux Energie Solaire Unité propre du CNRS, laboratoire de l INSIS (Institut des Sciences de l

Plus en détail

Solutions didactiques. Énergies renouvelables & gestion de l énergie

Solutions didactiques. Énergies renouvelables & gestion de l énergie Solutions didactiques Énergies renouvelables & gestion de l énergie Présentation Objectifs La filière des économies d énergies et des énergies renouvelables se met en place. Les entreprises et collectivités

Plus en détail

Les panneaux solaires photovoltaïques

Les panneaux solaires photovoltaïques SOlutions for Low Energy Neighbourhoods Les panneaux solaires photovoltaïques Les points principaux Différents types de technologies existent pour exploiter l énergie solaire et produire de l électricité

Plus en détail