Le transistor bipolaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le transistor bipolaire"

Transcription

1 IUT Louis Pasteur Mesures Physiques Electronique Analogique 2ème semestre 3ème partie Damien JACOB 08-09

2 Le transistor bipolaire I. Description et symboles Effet transistor : effet physique découvert en 1949 (IBM) Un transistor est constitué de 2 jonctions accolées. On a donc 2 types de transistors : PNP NPN La flèche permet de repérer l émetteur et de donner le sens passant de la jonction. II. Effet transistor 1. Existence L effet transistor existe si 2 conditions sont vérifiées simultanément : La jonction Base Emetteur est polarisée dans le sens direct, La jonction Collecteur Base est polarisée dans le sens inverse. On peut contrôler le sens du courant dans un transistor à l aide d un courant auxiliaire : Contrôle de à l aide de : = : amplification en courant : coefficient d amplification ELANA part3 Page 2

3 2. Mise en équation Le transistor est un nœud de courant : une maille de tension : = + = + = + La jonction Base Emetteur est polarisée dans le sens direct et est donc équivalente à une diode. =0,6 à 0,7 III. Polarisation 1. Introduction Le transistor fonctionne si l effet transistor existe, c'est-à-dire si la jonction Base Emetteur est polarisée dans le sens direct et si la jonction Base Collecteur est polarisée dans le sens inverse. Il est donc nécessaire d employer une source de tension continue pour obtenir les conditions de polarisation. > > Inconvénient : on ne contrôle pas la valeur des courants. On distingue différents montages de polarisation. a. Polarisation par montage de base Il faut calculer et de façon à avoir >. ELANA part3 Page 3

4 b. Polarisation par rebouclage des résistances On a automatiquement > c. Polarisation automatique par pont de base Le pont de base consiste en la mise en place d un pont diviseur de tension sur la base par le biais de et. 2. Polarisation par point de repos ( point de polarisation) Le point de polarisation est un état du transistor déterminé par les alimentations continues de polarisation et les résistances,,,. : maille d entrée du transistor : maille de sortie du transistor Dans la maille : = + = = droite de charge statique : = Dans la maille : = + = = droite de charge statique : = ELANA part3 Page 4

5 Exemple : = = =15 =3 Ω β=50 Comment choisir pour que le point de polarisation soit au milieu de la droite de charge statique? = La représentation graphique de la fonction = est une droite (droite de charge statique). On peut tracer cette droite à l aide de 2 points : =0 = =0 = = = 2 =2,5 Le transistor étant polarisé, on a l existence de l effet transistor : = On a donc : = =2,5.10 =50 50 = = = 15 0,6 =14, Ω On prendra pour une résistance de. Exemple : polarisation automatique par pont de base =15 =3 Ω β=50 = + = Si, alors on peut utiliser les règles de calcul dans un pont diviseur entre et. le courant passe dans et On s impose comme condition, on prendra pour cela >10. De plus, on souhaite que le point de polarisation soit placé au milieu de la droite de charge statique. ELANA part3 Page 5

6 Droite de charge statique : = + = = 2 =2,5 = 2 =7,5 Objectif : déterminer et pour obtenir ces valeurs de polarisation. = = =2,5.10 =50 50 Pour fixer les valeurs de et, on se fixe un relation entre et. Prenons par exemple =100, on a alors : = =5 = = = + + = = =3 Ω = = Lorsque le transistor est polarisé, on a : = = =0,6 Et finalement : = = = 0, =120 Ω =3000 = =2880 Ω Donc, pour avoir =2,5, il faut =50 et =5. C est donc la condition entre et qui fixe les valeurs de et. En effet, si =20, alors =1 + =15 Ω =14400 Ω =600 Ω Il faut toutefois éviter que soit trop grand pour éviter d importantes pertes par effet Joule dans et. ELANA part3 Page 6

7 IV. Les différents états du transistor 1. Caractéristique = La droite de charge statique donne =. = = Malgré l effet transistor =, le montage impose un courant maximum, dit courant de saturation : = Etat : =0 et =0 Le transistor est bloqué Etat : proportionnalité entre et régime linéaire Etat : = = le transistor est saturé : courant de juste saturation = 2. Le régime linéaire Le transistor est en régime linéaire si l effet transistor est vérifié, c'est-à-dire si la jonction Base Emetteur est polarisée dans le sens direct et si la jonction Base Collecteur est polarisée dans le sens inverse. On a alors : = 3. Le régime de commutation Si le transistor n est pas en régime linéaire, alors soit : = : le transistor est bloqué si la jonction Base Emetteur est polarisée en inverse. On a alors <0,6 et = = : le transistor est saturé si la jonction Base Emetteur est polarisée dans le sens direct. On a alors >0,6 et = ELANA part3 Page 7

8 Exemple : =15 =3 Ω =100 Calculer la valeur de pour saturer le transistor. = + = = = + Pour saturer correctement le transistor, il faut >. Or : Avec, on a : = = = > = > < < <3.10 Ω Il faut <300 pour saturer le transistor. En général, on prend =3 4 Exemple : Quelle tension faut-il appliquer à l entrée de ce transistor pour le bloquer? Il suffit que <0,6 pour bloquer le transistor. En général, on prend 0. ELANA part3 Page 8

9 V. Schémas équivalent du transistor 1. En régime continu Avec = + = + Logiciel de simulation matrice hybride =h +h =h +h h = h = h = h = h = h = = 1 = h h h h. En général, en régime continu, il n est pas nécessaire d utiliser le schéma équivalent du transistor. 2. En régime alternatif En général, on considère que = (circuit ouvert) Schéma obtenu finalement ELANA part3 Page 9

10 3. Etude d un montage complet a. Présentation Superposition de 2 régimes de fonctionnement : Régime continu : polarisation du transistor Régime alternatif : signal à traiter (amplifier) Pour l étude de ce montage, nous utiliserons le théorème de superposition. Nous étudierons le montage selon ses 2 régimes de fonctionnement pris séparément. b. Etude du montage en régime continu (polarisation) Annuler toutes les sources alternatives : remplacement des générateurs de courant alternatif par un circuit ouvert et des générateurs de tension alternative par un fil. Ouvrir et supprimer toutes les branches qui contiennent un condensateur Le schéma résultant s appelle le schéma équivalent du montage en régime continu. Cf exemple ELANA part3 Page 10

11 c. Etude du schéma en régime alternatif (régime de petits signaux) Annuler les sources continues Remplacer les condensateurs de couplage et de découplage par un fil On obtient un premier schéma équivalent du montage en régime alternatif «Redistribuer» les composants (réorganiser le schéma) Remplacer le transistor par son schéma équivalent On obtient le schéma équivalent final du montage en régime alternatif Condensateur de couplage : En régime continu : = (circuit ouvert) En régime alternatif : =0 (fil) En série entre 2 parties du montage Condensateur de découplage : En régime continu : = (circuit ouvert) En régime alternatif : =0 (fil) En parallèle avec un élément pour le court-circuiter en régime alternatif ELANA part3 Page 11

12 VI. Montages fondamentaux en régime de petits signaux 1. Montage émetteur commun a. Emetteur découplé Emetteur commun : Tension d entrée appliquée sur la base Tension de sortie prise sur le collecteur En régime sinusoïdal, l émetteur est relié à la masse (commune à l entrée et à la sortie du montage). Etude en régime continu : étude de la polarisation Etude en régime alternatif : déterminer le schéma équivalent du montage en régime alternatif : o Annuler les sources continues o Remplacer les condensateurs de couplage et de découplage par un court-circuit o Remplacer le transistor par son schéma équivalent en régime alternatif = + + = = = = = = But : = = à é à = = = = = <0 : montage inverseur dépend de et de qui sont des paramètres intrinsèques au transistor, sur lesquels on ne peut pas agir. ELANA part3 Page 12

13 Ordre de grandeur de : 100 Ω 1000 Ω 1000 Ω = 100 L amplification est importante mais n est pas maîtrisable du fait des paramètres intrinsèques. Résumé : = = + + = = = = = î = = b. Emetteur non-découplé = = = + + = +1+ = ELANA part3 Page 13

14 = = +1+ = +1+ <0 : montage inverseur Si 1, alors Ω β Ω = est peu élevée mais est parfaitement contrôlable par le choix des résistances et. = = + + = = = +1+ = Résumé : = ô = = ELANA part3 Page 14

Université Mohammed Khidher Biskra A.U.: 2014/2015

Université Mohammed Khidher Biskra A.U.: 2014/2015 Uniersité Mohammed Khidher Biskra A.U.: 204/205 Faculté des sciences et de la technologie nseignant: Bekhouche Khaled Matière: lectronique Fondamentale hapitre 4 : Le Transistor Bipolaire à Jonction 4..

Plus en détail

TRANSISTOR BIPOLAIRE

TRANSISTOR BIPOLAIRE I Introduction I.1 Constitution Le transistor bipolaire est réalisé dans un monocristal comportant trois zones de dopage différentes. n p n collecteur base émetteur n C On reconnaît deux jonctions PN p

Plus en détail

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B.

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B. Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant. - Le régime linéaire. Le courant collecteur est proportionnel

Plus en détail

Tension d alimentation : V CC. i C R C R B

Tension d alimentation : V CC. i C R C R B Chapitre 4 Polarisation du transistor bipolaire à jonction 4.1 Le problème de la polarisation 4.1.1 Introduction Dans le chapitre 3, nous avons analysé un premier exemple de circuit d amplification de

Plus en détail

Chapitre 4 : Le transistor Bipolaire

Chapitre 4 : Le transistor Bipolaire LEEA 3 ème A, C. TELLIER, 28.08.04 1 Chapitre 4 : Le transistor Bipolaire 1. Structure et description du fonctionnement 1.1. Les transistors bipolaires 1.2 Le transistor NPN Structure intégrée d'un transistor

Plus en détail

Composants à semi conducteurs : Transistor bipolaire

Composants à semi conducteurs : Transistor bipolaire Électronique 1 Composants à semi conducteurs : Transistor bipolaire 1 Structure d un transistor bipolaire Constitué de 2 Jonctions PN 2 types de transistors : PNP et NPN Base : peu dopée, très mince, quelques

Plus en détail

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION 4.1 But de l expérience 1. Tracer la courbe caractéristique d un transistor 2. Afficher la caractéristique à l écran d un oscilloscope 3. Utiliser le transistor

Plus en détail

Concours d entrée en Ingénierie, 2012

Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Nom : Prénom : Test des connaissances professionnelles en électricité-électronique TCP-E Durée : 3 heures 1. Cocher la réponse exacte 1 En continu, une capacité se

Plus en détail

La polarisation des transistors

La polarisation des transistors La polarisation des transistors Droite de charge en continu, en courant continu, statique ou en régime statique (voir : le transistor) On peut tracer la droite de charge sur les caractéristiques de collecteur

Plus en détail

FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE»

FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE» FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE» I- Approche fonctionnelle Energie Energie de puissance (We) Elaborer les signaux de commande Ordre Commuter la puissance We Transformer l énergie Microcontrôleur, up Préactionneur

Plus en détail

CHAPITRE 1: Les Dispositifs Semiconducteurs en Régime Linéaire

CHAPITRE 1: Les Dispositifs Semiconducteurs en Régime Linéaire Circuits Analogiques CHAPITRE 1: Les Dispositifs Semiconducteurs en Régime Linéaire BRS - N3/U3 - Août 2004 - Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 1/21 Objectifs A la fin de ce chapitre, vous devez

Plus en détail

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp)

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) LSM 2 - Mesures physiques - Instrumentation Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) Les circuits étudiés jusqu'ici sont des circuits passifs constitués de résistances, condensateurs inductances

Plus en détail

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe.

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe. TD 11 Les trois montages fondamentaux.,.,. ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe ***exercice 11.1 On considère le montage ci-dessous : V = 10 V R 1 R s v e

Plus en détail

Cours 9. Régimes du transistor MOS

Cours 9. Régimes du transistor MOS Cours 9. Régimes du transistor MOS Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 005 Dans ce document le transistor MOS est traité comme un composant électronique.

Plus en détail

Les transistors à effet de champ

Les transistors à effet de champ etour au menu! Les transistors à effet de champ 1 tructure A TANITO à JONCTION (JFET) Contrairement aux transistors bipolaires dont le fonctionnement repose sur deux types de porteurs les trous et les

Plus en détail

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME Compétences associées A3 : Identifier les composants réalisant les fonctions Acquérir A3 : Décrire et analyser le comportement d un système A3 : Justifier la

Plus en détail

1 Les familles logiques

1 Les familles logiques 1 Les familles logiques 1.1 Fonctions logiques câblées Avec l invention de la diode, et longtemps avant la mise au point du transistor et du circuit intégré, il fut possible de câbler directement certains

Plus en détail

Laboratoire 1. Diodes et applications

Laboratoire 1. Diodes et applications Laboratoire 1 Diodes et applications Première partie Rappel de cours Université Mohammed V, Faculté des Sciences, Rabat La diode est un élément actif comportant deux électrodes désignées généralement par

Plus en détail

Le GBF Générateur basse fréquence

Le GBF Générateur basse fréquence Le GBF Générateur basse fréquence Il génère des signaux alternatifs ( carré, sinusoïdale et triangulaire ) en sa sortie ( output- 50 ) Pour chaque signal, on peut modifier : l amplitude ( en agissant sur

Plus en détail

PLAN. Quadripôles Semi conducteurs Diodes Transistors bipolaires Transistors à effet de champ Amplificateurs opérationnels. Polytech'Nice Sophia 1

PLAN. Quadripôles Semi conducteurs Diodes Transistors bipolaires Transistors à effet de champ Amplificateurs opérationnels. Polytech'Nice Sophia 1 PLAN uadripôles Semi conducteurs Diodes Transistors bipolaires Transistors à effet de champ Amplificateurs opérationnels PolytechNice Sophia UADRIPÔLES I Généralités I. Définition partie dun réseau relié

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968 Calculatrice et Objets communicants interdits Les valeurs numériques seront considérées justes à 10

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

Diode à jonction. Figure 1 : Exemple de caractéristique courant-tension.

Diode à jonction. Figure 1 : Exemple de caractéristique courant-tension. Diode à jonction A. Composants non linéaires Dans la première partie de ce cours nous avons étudié le comportement de circuits ne faisant intervenir que des composants linéaires. Cependant l'importance

Plus en détail

Athénée Royal de Pepinster. Electrotechnique. La diode à jonction

Athénée Royal de Pepinster. Electrotechnique. La diode à jonction La diode à jonction I Introduction La diode est le semi-conducteur de base. Son fonctionnement est assimilable à celui d un interrupteur qui ne laisse passer le courant que dans un seul sens. C est la

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

Chapitre 3 : l énergie électrique

Chapitre 3 : l énergie électrique STI2D Chapitre 3 : l énergie électrique Partie 6 : les composants de l électronique Pré-requis : Connaissance générales sur l'électricité Connaissances générales sur l'énergie Compétences visées : Être

Plus en détail

LES MONTAGES D AMPLIFICATION: ANALYSE ET SYNTHESE

LES MONTAGES D AMPLIFICATION: ANALYSE ET SYNTHESE 1 Guillaume LAMY Fabrice DECROP 1G1 TD1 LES MONTAGES D AMPLIFICATION: ANALYSE ET SYNTHESE A ENSEA 1 ère A Electronique Analogique 2 Introduction A ce point d avancement sur les cours d électronique analogique

Plus en détail

COMPOSANTS ELECTRONIQUES

COMPOSANTS ELECTRONIQUES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOKRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE M HAMED BOUGARA DE BOUMERDES FACULTE DES SCIENCES - DÉPARTEMENT PHYSIQUE

Plus en détail

Clemenceau. Présentation de l AOP. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.Granier)

Clemenceau. Présentation de l AOP. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.Granier) Lycée Clemenceau PCSI 1 (O.Granier) Présentation de l AOP Liens vers : TP-Cours AOP n 1 TP-Cours AOP n 2 TP-Cours AOP n 3 I Présentation et propriétés de l AOP : 1 Description de l AOP : Aspects historiques

Plus en détail

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage PCSI - Stanislas - Electrocinétique - TP N 3 - Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Prenez en note tout élément pouvant figurer dans un compte-rendu

Plus en détail

Les transistors à effet de champ.

Les transistors à effet de champ. Chapitre 2 Les transistors à effet de champ. 2.1 Les différentes structures Il existe de nombreux types de transistors utilisant un effet de champ (FET : Field Effect Transistor). Ces composants sont caractérisés

Plus en détail

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES PARTIE ELECTRONIQUE Le schéma complet de FP5 est donnée en annexe. Les questions porterons sur la fonction FP5 dont le schéma fonctionnel de degré 2 est présenté

Plus en détail

Amplificateur à deux étages : gains, résistances "vues", droites de charges, distorsion harmonique

Amplificateur à deux étages : gains, résistances vues, droites de charges, distorsion harmonique Problème 6 Amplificateur à deux étages : gains, résistances "ues", droites de charges, distorsion harmonique Le circuit analysé dans ce problème est un exemple représentatif d'amplificateur réalisé à composants

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux TP 3. Étude des diodes Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 2005 1 Étude préliminaire 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des

Plus en détail

Le but de cette projection n'est pas de résoudre un problème

Le but de cette projection n'est pas de résoudre un problème METHODE D'ETUDE D'UN CIRCUIT ELECTRIQUE Le but de cette projection n'est pas de résoudre un problème mais de vous montrer comment on peut procéder pour obtenir les lois des noeuds et des mailles. Vous

Plus en détail

Bonjour par içi, me revoila pour un petit sujet, sur la polarisation des transistors cette fois...

Bonjour par içi, me revoila pour un petit sujet, sur la polarisation des transistors cette fois... Bonjour par içi, me revoila pour un petit sujet, sur la polarisation des transistors cette fois... En quoi cette notion de polarisation du transistor est-elle si importante? Et bien elle va permettre de

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

6.1 Instruments. 6.2 Introduction. L amplificateur opérationnel 1 L AMPLIFICATEUR OPÉRATIONNEL

6.1 Instruments. 6.2 Introduction. L amplificateur opérationnel 1 L AMPLIFICATEUR OPÉRATIONNEL L amplificateur opérationnel 1 L AMPLIFICATEUR OPÉRATIONNEL 6.1 Instruments Un amplificateur opérationnel de type 741. Un oscilloscope à double canon à électron. Un générateur de signaux Wavetek. Un générateur

Plus en détail

Modélisation électrique

Modélisation électrique Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse Rapport de TP Modélisation électrique de la commande de charge dans l automobile Simon Bouvot Alexis Ferte

Plus en détail

Système d alarme Liste des pièces : Outils recommandés :

Système d alarme Liste des pièces : Outils recommandés : Système d alarme Nom : Classe : Liste des pièces : Outils recommandés : 1 résistance R1...1,8 K Ohm, marron-gris-rouge-or Crayon, règle 1 résistance Rv...180 Ohm, marron-gris-marron-or Marteau 1 transistor

Plus en détail

Quatrième partie - A Waldenburg 2012. 17 slides Composants passifs R, C, L et Première partie des transformateurs

Quatrième partie - A Waldenburg 2012. 17 slides Composants passifs R, C, L et Première partie des transformateurs Quatrième partie - A Waldenburg 2012 17 slides Composants passifs R, C, L et Première partie des transformateurs 1 Paramètres d un modèle de composant Préambules Un composant possèdent de nombreux paramètres

Plus en détail

Conception. de systèmes électroniques. analogiques

Conception. de systèmes électroniques. analogiques Christian JUTTEN Conception de systèmes électroniques analogiques Université Joseph Fourier - Polytech Grenoble Cours de deuxième année du département 3i Janvier 2007 Table des matières Modèle mathématique

Plus en détail

LES DIODES. I La diode à jonction. I.1 Constitution. Elle est réalisée par une jonction PN. Symbole : Composant physique : Polytech'Nice Sophia 1

LES DIODES. I La diode à jonction. I.1 Constitution. Elle est réalisée par une jonction PN. Symbole : Composant physique : Polytech'Nice Sophia 1 I La diode à jonction I.1 Constitution Elle est réalisée par une jonction PN. Symbole : Composant physique : Polytech'Nice Sophia 1 I.2 Caractéristique d'une diode Définition : c'est le graphique qui donne

Plus en détail

ATS Génie électrique session 2005

ATS Génie électrique session 2005 Calculatrice scientifique autorisée Avertissements : Les quatre parties sont indépendantes mais il est vivement conseillé de les traiter dans l ordre ce qui peut aider à mieux comprendre le dispositif

Plus en détail

1 Conducteurs et semi-conducteurs

1 Conducteurs et semi-conducteurs Séance de Spécialité n o 20 Diode et redressement Mots-clefs «conducteurs» et «semi-conducteurs». 1 Conducteurs et semi-conducteurs Les semi-conducteurs sont des matériaux qui ont une conductivité électrique

Plus en détail

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul Ministère de l enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie Institut Supérieur des tudes Technologiques de Nabeul Département : Génie lectrique Support de cours : LCTRONIQU

Plus en détail

Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION

Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :03 APPLICATION

Plus en détail

Communiquer les informations

Communiquer les informations Série S option : Science de l Ingénieur Communiquer les informations Adresse : irai.gotdns.com Port : 5003 Mot de passe : à demander au professeur Problème technique : Analyser le fonctionnement de l affichage

Plus en détail

UTILISATION D UN MULTIMETRE ANCIEN ANALOGIQUE TYPE MX430 GL pour BRICOVIDEO

UTILISATION D UN MULTIMETRE ANCIEN ANALOGIQUE TYPE MX430 GL pour BRICOVIDEO UTILISATION D UN MULTIMETRE ANCIEN ANALOGIQUE TYPE MX430 GL pour BRICOVIDEO Les cordons de mesure doivent être équipés de fiches double puits comme en photo ci-dessous, excepté le cordon jaune formellement

Plus en détail

Donner les limites de validité de la relation obtenue.

Donner les limites de validité de la relation obtenue. olutions! ours! - Multiplicateur 0 e s alculer en fonction de. Donner les limites de validité de la relation obtenue. Quelle est la valeur supérieure de? Quel est le rôle de 0? - Multiplicateur e 0 s alculer

Plus en détail

Chapitre 3 : Plan du chapitre. 2. Tensions simples et tension composées 3. Couplage étoile/triangle 4. Mesure de puissance en triphasé 5.

Chapitre 3 : Plan du chapitre. 2. Tensions simples et tension composées 3. Couplage étoile/triangle 4. Mesure de puissance en triphasé 5. Chapitre 3 : Réseau triphasé Plan du chapitre 1. Présentation 2. Tensions simples et tension composées 3. Couplage étoile/triangle i l 4. Mesure de puissance en triphasé 5. Résumé Plan du chapitre 1. Présentation

Plus en détail

Tester des diodes et des transistors avec un simple multimètre digital Thierry 04 (09/2008) Mise à jour du 22 novembre 2010.

Tester des diodes et des transistors avec un simple multimètre digital Thierry 04 (09/2008) Mise à jour du 22 novembre 2010. Tester des diodes et des transistors avec un simple multimètre digital Ce document est destiné à aider ceux qui n'ont aucune expérience (ou très peu) dans le dépannage des circuits électroniques que l'on

Plus en détail

MONTAGES ELECTRONIQUES

MONTAGES ELECTRONIQUES MONTAGES ELECTRONIQUES Classes concernées : 2 nde MPI, TS, TS spé (Bilbio : livres de 2 nde MPI, TS et TS spé Hachette) INTRODUCTION L électronique est omniprésente dans notre quotidien. Que ce soit dans

Plus en détail

Amplification des signaux de commande des diodes PIN dans les antennes Doppler

Amplification des signaux de commande des diodes PIN dans les antennes Doppler Amplification des signaux de commande des diodes PIN dans les antennes Doppler Jean-Paul YONNET F1LVT / ADRASEC 38 F1LVT@yahoo.fr Dans les antennes Doppler, 4 (ou 8) fouets quart d onde sont commutées

Plus en détail

ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES

ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES Université Paul Sabatier TP Physique du Tronc Commun de CIMP Introduction Travaux Pratiques d Electronique ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES D UNE AUTOMOBILE EN CAS D OBSCURITE L électronique est un secteur

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

DIODES ET TRANSISTORS

DIODES ET TRANSISTORS 73 E4 DIODE ET TRANITOR I. INTRODUTION Dans cette expérience, nous allons étudier deux éléments qui sont à la base de la majorité des montages électroniques modernes; la diode et le transistor. es éléments

Plus en détail

U c U n U 3 I 3. Hacheur

U c U n U 3 I 3. Hacheur G. Pinson - Physique Appliquée Alimentation à découpage 2-TP / 1 2 - ALIMENTATION À DÉOUPAGE Sécurité : manipulation réalisée en TBTS. Principe : générateur de tension (U ) réglable (par ) et régulée,

Plus en détail

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, HorsSérie 2, 20 (2005) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bibj3ea:2005720 EDP Sciences, 2005 Projet

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

ELEN0075-1 Electronique analogique Notes de laboratoire

ELEN0075-1 Electronique analogique Notes de laboratoire Institut Montefiore Université de Liège ELEN0075-1 Electronique analogique Notes de laboratoire Benoît Vanderheyden Etienne Michel Août 2010 Ulg-Département Montefiore, Sart-Tilman, Bât.28, Parking B32,

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

LE DEPANNAGE DES ALIMENTATION A DECOUPAGE DE PC

LE DEPANNAGE DES ALIMENTATION A DECOUPAGE DE PC LE DEPANNAGE DES ALIMENTATION A DECOUPAGE DE PC Les pannes d'alim à découpage ATX sont fréquentes et malgré le bas coût de celles-ci, il peut être intéressant de les dépanner. Dépanner une alim à découpage

Plus en détail

Génie Industriel et Maintenance

Génie Industriel et Maintenance Génie Industriel et Maintenance Pour qu aucun de ces systèmes ne tombe en panne. Plan de la visite 1 2 3 6 4 5 Guide visite du département Génie Industriel et Maintenance 1 Salles Informatiques Utilisation

Plus en détail

Electronique du véhicule

Electronique du véhicule Module 2 Electronique du véhicule Orientation véhicules légers Diagnosticien d'automobiles avec brevet fédéral Orientation véhicules utilitaires Modules 7 à 9 Modules 10 à12 Modules 1 à 6 UPSA, Mittelstrasse

Plus en détail

Lancez le logiciel un schéma est complètement ou partiellement chargé.

Lancez le logiciel un schéma est complètement ou partiellement chargé. Multisim permet la saisie de schéma et la simulation de ceux-ci Présentation Lancez le logiciel un schéma est complètement ou partiellement chargé. les composants à gauche, ils sont regroupés par catégorie,

Plus en détail

Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB)

Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB) Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB) 1. Introduction Electronics WorkBench (EWB) est un logiciel de simulation des circuits électroniques qui permet de tester et d'analyser des circuits

Plus en détail

Amplificateur et commande

Amplificateur et commande CAPTEURS Bibliographie : [1]. G.Asch Les capteurs en instrumentation industrielle [2]. R Duffait, JP Lievre Expériences d électronique (chap ) [3]. Collection Durandeau 1èreS option Sciences expérimentales

Plus en détail

Introduction à LTspice IV

Introduction à LTspice IV : Électronique Analogique Introduction à LTspice IV Sommaire 1) ) Introduction 2) Fonctionnement du module Schematics (ex: circuit RC) 2.1) Ajout d'éléments passifs: R, L et C 2.2) Ajout d'éléments actifs

Plus en détail

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 Travaux pratiques d électronique, première séance Circuits passifs S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 1 Révision 1. Explorez le protoboard avec le voltmètre. Faites un schéma des connexions. 2. Calibrez

Plus en détail

Composants de 1'electronique logique 11

Composants de 1'electronique logique 11 Composants de 1'electronique logique 11 12 F. Devos region n vers p, on aura simultanement un glissement "vers le diagramme de bande de cette meme zone n. Dans cette dynamique, les electrons bas" du Composants

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique...

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique... Table des matières iii TABLE DES MATIERES RESUME DE COURS Grandeurs périodiques. Circuits linéaires en régime sinusoîdal... 3 I. Propriétés des grandeurs périodiques...3 II. Régime sinusoïdal...3 III.

Plus en détail

Arduino Apprendre à développer pour créer des objets intelligents

Arduino Apprendre à développer pour créer des objets intelligents Le module Arduino 1. Introduction au microcontrôleur 9 1.1 Principales notions 9 1.2 Programmation 11 2. Présentation générale 12 3. Description technique 13 3.1 Alimentation 13 3.2 Horloge 14 3.3 Reset

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

PLAN DE COURS Automne 2007

PLAN DE COURS Automne 2007 PLAN DE COURS Automne 2007 GEL 21948 B Électronique des composants discrets Informations générales Crédits : 3 Temps consacré : 3 3 0 3 Formule pédagogique : LT Préalable(s) : GEL 21944, GEL 21945 Concomitant(s)

Plus en détail

De la fonction comparateur à la centrale d alarme

De la fonction comparateur à la centrale d alarme De la fonction comparateur à la centrale Patrick LAGONOTTE 1, Dominique JAOB 2 I.U.T. de Poitiers, 6 allée Jean MONNET 86010 Poitiers edex 1 Département Hygiène, Sécurité, Environnement, site de Niort

Plus en détail

Composants de l électronique de puissance

Composants de l électronique de puissance Composants de l électronique de puissance Claude Chevassu A jour du 01/09/2005 1 2 Présentation de l'électronique de puissance : L'électronique de puissance a pour but de modifier la présentation de l'énergie

Plus en détail

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX H02 PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX APPAREILS POUR LA TRANSFORMATION DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT ALTERNATIF, DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT CONTINU OU VICE

Plus en détail

Apprendre à développer pour créer des objets intelligents

Apprendre à développer pour créer des objets intelligents Arduino Apprendre à développer pour créer des objets intelligents Nicolas GOILAV Geoffrey LOI Table des matières 1 Les éléments à télécharger sont disponibles à l'adresse suivante : http://www.editions-eni.fr

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Cours d Electricité 2 Électrotechnique Le moteur asynchrone triphasé I.U.T Mesures Physiques Université Montpellier 2 Année universitaire 2008-2009 Table des matières 1 Définition et description 2 2 Principe

Plus en détail

Électronique de puissance

Électronique de puissance Guy Séguier Francis Labrique Philippe Delarue Électronique de puissance Structures, commandes, applications 10 e édition Couverture AudreyPS-istock.com Dunod, Paris, 2004, 2011, 2015 5 rue Laromiguière,

Plus en détail

La version 2.5 de Solve Elec permet d'étudier des circuits électriques en régime continu et en régime sinusoïdal.

La version 2.5 de Solve Elec permet d'étudier des circuits électriques en régime continu et en régime sinusoïdal. Introduction Fonctionnalités La version 2.5 de Solve Elec permet d'étudier des circuits électriques en régime continu et en régime sinusoïdal. Solve Elec vous permet de : - dessiner le schéma d'un circuit

Plus en détail

Conditionneur pour les capteurs

Conditionneur pour les capteurs Conditionneur pour les capteurs Les éléments de la chaîne de mesure Grandeur Physique Grandeur électrique Capteur Conditionneur lecture/commande/controle Appareil mesure/ capteur par abus de langage Capteur

Plus en détail

DIDACTICIEL SYMPLIFIE DE l UTILISATION DE PSIM

DIDACTICIEL SYMPLIFIE DE l UTILISATION DE PSIM DIDACTICIEL SYMPLIFIE DE l UTILISATION DE PSIM I/ La fenêtre de saisie des schémas : les fonctionnalités essentielles pour faire les TP préparés. La souris L outil le plus utilisé est l outil sélection.

Plus en détail

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD 1STI2D Système d Information et Numérique Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Energétique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE

Plus en détail

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.)

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.) Convertisseur umérique/analogique (C..A.) et Convertisseur Analogique/umérique (C.A..) I- Introduction : En électronique, un signal électrique est le plus souvent porteur d une information. Il existe deux

Plus en détail

Equations de droites. Coefficient directeur

Equations de droites. Coefficient directeur Equations de droites. Coefficient directeur I) Caractérisation analytique d une droite m, p et c désignent des nombres réels. 1) Propriété : Dans un repère l ensemble des points M de coordonnées ( ; )

Plus en détail

Petit rappel sécurité: le courant et la tension peuvent être très dangereux voire mortels!!! Les différents éléments :

Petit rappel sécurité: le courant et la tension peuvent être très dangereux voire mortels!!! Les différents éléments : Multimetre, mon ami! Eh oui, il existe une autre méthode que la langue sur les fils pour tester si il y a du jus je rappelle que cette méthode peut être appliquée sans retenue, mais dans d autres circonstances

Plus en détail

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Partie théorique I. omparateur L utilisation la plus simple d un amplificateur opérationnel (AOP) en montage non-linéaire est le comparateur. Deux

Plus en détail

Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle

Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle Exercice106 Une pile de torche de f.é.m. E = 4,5 V de résistance interne r = 1,5 Ω alimente une ampoule dont le filament a une résistance R = 4 Ω dans les

Plus en détail

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 4 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Redressement d une tension I. Objectifs Redressement d une tension alternative par le moyen de diodes. Transformation

Plus en détail

Génie Industriel et Maintenance

Génie Industriel et Maintenance Visite du département Génie Industriel et Maintenance Pour qu aucun de ces systèmes ne tombe en panne. Plan de la visite 1 2 3 4 6 5 1 er Etage 7 8 Rez-de-chaussée 1 Laboratoire de recherche Rôles : L

Plus en détail

TP 1: Circuits passifs

TP 1: Circuits passifs Travaux Pratiques Avancés (TPA) d Electronique Année 2015-16 TP 1: ircuits passifs Sergio Gonzalez Sevilla *, Antonio Miucci Département de Physique Nucléaire et orpusculaire (DPN), Université de Genève

Plus en détail

1.Alimentation linéaire

1.Alimentation linéaire Sommaire Introduction Cahier des charges...5 1.Alimentation linéaire...6 2.Alimentation à découpage...7 3.Les différents types de montages...8 3.1. Alimentation type "Buck"...8 3.2 Alimentation type "Boost"...8

Plus en détail

Études et Réalisation Génie Électrique

Études et Réalisation Génie Électrique Université François-Rabelais de Tours Institut Universitaire de Technologie de Tours Département Génie Électrique et Informatique Industrielle Études et Réalisation Génie Électrique Chargeur de batterie

Plus en détail

Exemples d'utilisations des transistors bipolaires

Exemples d'utilisations des transistors bipolaires Exemples d'utilisations des transistors bipolaires Remarques concernant tous les montages: Tous les montages ont ete testes (sauf ampli de classe B) Si un montage refuse de fonctionner, mettre un condensateur

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail