Les nanotechnologies et les risques de santé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les nanotechnologies et les risques de santé"

Transcription

1 Ci-après Extraits conséquents du mémoire de stage de Marie-Claire Tchangna, diplômée en maîtrise de droit public et qui a effectué son stage Master II en Droit de la Santé au Réseau Santé-Environnement de France Nature Environnement. Son rapport a été finalisé fin août José Cambou, Pilote du Réseau Santé-Environnement de FNE Université de Toulouse I sciences sociales Année universitaire UFR Droit 2, rue du doyen G. Marty, Toulouse Les nanotechnologies et les risques de santé Mémoire présenté en vue de l obtention du Master II en Droit de la Santé par : Marie-Claire TCHANGNA Sous la direction de Jean-Marie CROUZATIER 1

2 Sommaire 1 Introduction 2 Définition et application des nanotechnologies 2.1 Définition des nanotechnologies et types de nanoparticules 2.2 Les applications des nanotechnologies 3 Les impacts sanitaires directs et différés des nanotechnologies et les questions d éthique 3.1 Sphère toxicologique et risques sanitaires des nanotechnologies 3.2 Sphère écotoxicologique des nanoparticules et risques environnementaux 3.3 Les nanotechnologies et la question d éthique 4 Réglementation et institution actuelles en nanotechnologie : quelle efficacité? 4.1 Les aspects réglementaires et juridique en nanotechnologies 4.2 L insuffisance du droit positif en nanotechnologies et la nécessité d une adaptation de ce droit pour combler les lacunes juridiques et complémentaires 5 Conclusion 6 Références documentaires 7 Annexe : transparents utilisés lors d une conférence «Les nanos, une chance, un risque?» 23/06/2008 2

3 1- INRODUCTION [ ] Les nanotechnologies représentent un enjeu économique majeur et tous les pays développés y investissent des sommes de plus en plus importantes. Alors que certaines applications sont déjà sur le marché, les risques associés à ces nouvelles technologies et aux nouveaux produits qu'elles génèrent sont encore mal connus. Beaucoup de questions se posent sur l'impact environnemental des processus de production, sur les problèmes de transport, de stockage et de cycle de vie des nanomatériaux, peu de données sont disponibles sur leur interaction avec les systèmes vivants, de sorte qu'il est difficile d'évaluer aujourd'hui le danger potentiel qu'ils représentent pour la santé humaine. Le monde des nanosciences et des nanotechnologies - le «nanomonde» - recouvre les objets de taille nanométrique dont certains phénomènes et effets sont inattendus. Ces spécificités leur ouvrent un large éventail d applications et même si certaines sont déjà autour de nous, leur potentiel de développement est considérable. Les nanotechnologies consistent à produire et utiliser des éléments à l échelle du nanomètre le milliardième de mètre, soit l équivalent de ce qu est un grain de riz pour la terre-, une échelle où leurs propriétés physicochimiques sont très différentes de celles connues à l échelle métrique. Elles constituent ainsi une rupture technologique majeure et sont à l origine des innovations spectaculaires dans plusieurs domaines dont celui de la santé. Les nanotechnologies et les nanoparticules sont considérées comme l objet de la prochaine révolution industrielle ; la recherche y est en très forte croissance et tous les pays industrialisés y voient la possibilité de développement et des applications dans une multitude de domaines ainsi que des retombées économiques potentielles colossales. Ce nanomonde ou encore monde de l infiniment petit qui s ouvre est riche de promesses et de marché. Plusieurs pays dans le monde entier (USA, Japon, les pays d Europe...) ont lancé des programmes importants de développement et certaines entreprises utilisent déjà les nanotechnologies- elles sortent progressivement des laboratoires pour rentrer dans les usines et chez les consommateurs-. Mais, les nanoparticules que ces produits pourraient rejeter à court ou à long terme dans le corps humain ou dans l environnement soulèvent des craintes importantes : leur taille passe-partout (aucun filtre usuel de notre corps humain ne pourrait les arrêter) et leur forte réactivité chimique potentielle font craindre des diffusions incontrôlées et des toxicités non anticipées ;les nanoparticules démontrent des propriétés chimiques et physiques très importantes, d où la nécessité de savoir quels sont leurs propriétés biologiques et les interactions avec le corps humain? Autrement dit, quels sont les impacts des nanotechnologies sur la santé humaine? Malheureusement, une très faible proportion des recherches sur les nanoparticules s intéresse à leurs risques pour la santé de la population générale. Or, les applications ont d ores et déjà des incidences dans la vie de la population en générale, d où la question de savoir quelle jurisprudence et quelle réglementation s appliquent dans le cadre des nanotechnologies à l heure actuel et quels sont les mesures de vigilance et de surveillance mises en œuvre pour protéger la population générale des éventuels risques de santé liés aux nanotechnologies? Autrement dit, Compte tenu de la réalité effective des nanos dans nos vies quotidienne actuelles, quels encadrements juridique et réglementaire aujourd hui s appliquent aux nanotechnologies et dans quelle mesure leur efficacité est-elle réelle? [ ] Les nanotechnologies sont au croisement de plusieurs disciplines scientifiques et sont source de controverse, et les application des nanotechnologies dans les différents domaines sont à l origine des effets directs et différés des nanoparticules sur la santé, d où la nécessité de définir les nanotechnologies et leurs champs d application, de déterminer les impacts de ces nanotechnologies sur la santé, et enfin d étudier les règles législatives et réglementaires qui encadrent cette nouvelle technologies afin d en déterminer l efficacité. 3

4 2 - DEFINITION ET APPLICATIONS DES NANOTECHNOLOGIES Le développement des sciences nous a amenés à un point de convergence où les technologies de pointe sont à l étape de la manipulation d atomes et de molécules individuels. Alors que la définition même des nanotechnologies est encore ambiguë dans l esprit de la grande majorité de la population générale, ses applications sont déjà multiples et de grandes envergures dans le monde actuel. Ses domaines d applications s accroissent au fil des jours et peuvent causer un changement radical réel dans la vie quotidienne des hommes. Pour comprendre l influence que pourraient avoir ces nouvelles technologies dans nos vies, il est primordial de bien cerner le concept de «nanotechnologies» et d en déterminer ses différentes applications. - DEFINITION DES NANOTECHNOLOGIES ET TYPES DE NANOPARTICULES Les nanotechnologies constituent un très vaste domaine d application, or les nanoparticules ont des propriétés spécifiques dont la maîtrise n est pas encore affirmée ni par les chercheurs scientifiques, ni par les utilisateurs de celles-ci. Il serait nécessaire de bien cerner les contours des nanotechnologies pour une bonne appréhension des spécificités que représentent les nanoparticules Qu est ce que les nanotechnologies? Déjà utilisée dans plusieurs secteurs industriels construction, électronique, transport, pharmacie et cosmétique, agriculture, médecine - une technologie émergente se propose de régler le problème de la pollution, soigner le cancer, sauver le monde de la crise énergétique obtenir des ordinateurs surpuissants... : les nanotechnologies ; qu en est-il exactement? Historique et définition Le terme nanotechnologie fut utilisé, la première fois en 1974, par Norio Tanigushi. Il fut toutefois popularisé par K. Eric Drexler dans les années 80, lorsque celui-ci introduisit le terme «manufacture moléculaire». Richard Feynman a été le premier scientifique à avancer l idée qu il serait bientôt possible, pour l homme, de transformer la matière au niveau atomique. Le terme nano (du grec nanos qui signifie «nain») est un préfixe, qui placé devant une unité la divise par le facteur Un nanomètre correspond donc à un milliardième de mètre ; en pratique, il indique une petitesse extrême à tel point d ailleurs qu une nanostructure doit être agrandie plus de 10million de fois avant que nous puissions apprécier aisément ses détails minutieux à l œil nu. On peut donc définir les nanotechnologies comme étant la création et l utilisation de matériaux, d instruments et de systèmes portant sur la matière de l ordre d 1 à 100 nanomètres. Les nanotechnologies désignent des disciplines où la matière est manipulée à l échelle atomique et moléculaire pour créer de nouveaux matériaux et procédés. Ce n est pas simplement l étude de l infiniment petit, c est l application pratique de ces connaissances. Il y a deux chemins qui mènent au nanomonde : la fabrication moléculaire, qui passe par la manipulation d atomes individuels (construction à partir de la base), et l ultra miniaturisation, qui produit des systèmes de plus en plus petits. Les nanomatériaux sont des matériaux composés ou constitués de nanoparticules. Une nanoparticule quant à elle est un assemblage de quelques centaines à quelque milliers d atomes, conduisant à un objet dont au moins l une de ses dimensions est de taille nanométrique (1à 100nm). 4

5 Il existe des nanoparticules produites par des processus naturels appelées en général particules ultra fines (provenant des combustions diverses), mais les nanotechnologies font appel aux nanoparticules intentionnellement produites par l homme La diversité des nanoparticules Il existe une multitude de nanoparticules ; des nanoparticules naturelles et celles intentionnellement produites par l homme, à cause de leurs multiples usages et de leur dégradation, on les retrouve dans l environnement et même dans le corps humain. Les nanoparticules d origine naturelle et / ou anthropique Elles se retrouvent mélangées dans l atmosphère. Celles-ci, appelées en général particules ultrafines, proviennent de combustions diverses, la plupart d origine anthropique ou de réactions entre composés gazeux (réactions gaz/solide) avec par exemple formation de chlorure d ammonium (suite à la réaction entre l acide chlorhydrique et l ammoniac), de sulfates, de nitrates, de constituants organiques, etc. Les nanoparticules atmosphériques correspondent en général à un aérosol avec un spectre granulométrique étendu, qui déborde celui des nanoparticules, qui constituent la partie inférieure du spectre. Les virus qui se trouvent à l origine dans le domaine des nanoparticules, sont fixés sur d autres particules en général plus grosses. Le dépôt actif du radon (ou de gaz de fission) a fait l objet de nombreuses études en liaison avec la radioprotection dans les mines d uranium. Non fixé sur l aérosol atmosphérique, il correspond à des particules d environ 1,5 nm. Les nanoparticules, appelées il y a encore quelques années particules ultra fines, constituent une grande partie de l aérosol atmosphérique, lorsque la concentration est mesurée en nombre par unité de volume. Elles se forment lors des combustions, la proportion de nanoparticules dépendant de la nature et la qualité de la combustion. Une combustion complète du carbone donne essentiellement du gaz carbonique. Les particules émises lors des combustions sont constituées de carbone non brûlé, mais aussi des impuretés du combustible. Les moteurs Diesel, la combustion de la biomasse, la fumée de cigarette ont ainsi une part importante, mais variable, des particules émises dans le domaine des nanoparticules. Les réactions gaz solide qui sont des réactions chimiques ou photochimiques entre gaz, avec un produit des réactions sous forme particulaire, donnent majoritairement des particules dans le domaine des nanoparticules. Ces réactions se produisent dans l atmosphère avec des gaz d origine naturelle, comme les terpènes ou l isoprène, des composés du soufre, etc., ou avec des gaz provenant des émissions anthropiques comme le dioxyde de soufre qui donne des sulfates, les oxydes d azote des nitrates, etc. On peut ajouter à cette catégorie le dépôt actif de gaz radioactif comme le radon qui, non fixé, donne des particules de l ordre du nanomètre. Les nanoparticules peuvent aussi se former par condensation d une vapeur. La dimension des particules formées dépend de la super saturation de la vapeur. Des sels comme le chlorure de sodium, les métaux, des oxydes métalliques, chauffés à des températures de quelques centaines de degrés ont été largement utilisés comme générateurs d aérosols ultrafins, avec des dimensions de particules recouvrant l ensemble du domaine des nanoparticules, c est-à-dire entre 1 et 100 nm. Les nanoparticules ont aussi été obtenues par pulvérisation d une solution liquide d un sel puis évaporation du liquide des particules. Les nanoparticules se forment donc de façon fréquente dans notre environnement, de façon naturelle ou consécutivement aux actions humaines. La fabrication de nanoparticules a été largement utilisée pour l étude expérimentale des particules d aérosol et la vérification des théories. 5

6 Les nanoparticules manufacturées provenant des nanotechnologies Elles correspondent en général, au départ, à des particules dont le spectre est mono dispersé, c est-à-dire centré sur une dimension avec une dispersion faible. Selon leur nature et leur forme on distingue différentes catégories de nanoparticules manufacturées : - Nanoparticules manufacturées (ou intentionnelles) : Nano objets de forme et taille contrôlées conçus pour remplir une fonction (ex. : les dendrimères, polymère de structure bien définie). - Métaux, semi-conducteurs, oxydes métalliques, carbone, polymères composites. Céramiques, nanosphères, fils, aiguilles, tubes, enveloppes, anneaux, plaquettes (ex. : nanotubes de carbone) - Molécules (fullerènes) et complexes : Agrégats moléculaires ou atomiques non traités ou enrobés (nanotechnologie appliquée à de nombreux produits : cosmétiques, médicaments, textiles, électronique, optique, afficheurs, etc. ) : matériaux nanostructurés ; matériaux mésoporeux (zéolites artificielles) ; nanomatériaux greffés ; nanomatériaux interactifs (ou intelligents). Quelle que soit leur origine, les nanoparticules présentent des propriétés physiques communes qui dépendent notamment de leurs dimensions Les principaux secteurs du nanomonde (ou champ d application des nanos) actuellement Alors que les chercheurs s investissent encore à comprendre les possibles réactions des nanoparticules, les nanotechnologies ont déjà un impact sur la santé des personnes et de l environnement dans des domaines aussi divers que les nouveaux aliments, les instruments médicaux, les revêtements chimiques, les kits personnels de test médical, les capteurs des systèmes de sécurité, les unités de recyclage de l eau pour les vols spatiaux habités, les consoles de jeux vidéo et les écrans de cinéma à haute résolution. Elles sont également présentes dans des objets usuels comme des vêtements, des produits cosmétiques et des crèmes solaires. On distingue actuellement trois secteurs principaux dans le nanomonde : La nanoélectronique. Elle s inscrit dans le prolongement de la microélectronique, plus particulièrement pour les ordinateurs, mais à des échelles nettement plus petites. Le marché mondial de la nanoélectronique représente des centaines de milliards d euros et cette industrie est la force vive qui anime aujourd hui le développement des nanotechnologies. La nanoélectronique permet de créer des ordinateurs et des transistors beaucoup plus puissants, utilisables en téléphonie, dans les voitures, les appareils électroménagers et la multitude d autres applications industrielles ou grand public actuellement contrôlées par des microprocesseurs. La nanobiotechnologie. Elle combine l ingénierie nanométrique et la biologie pour manipuler des organismes vivants ou construire des matériaux inspirés des systèmes moléculaires biologiques. Ces systèmes combinés fourniront des biocapteurs, des biomatériaux et de nouvelles générations de biopuces 1 * pour traiter des maladies graves, notamment le cancer et les pathologies cardiaques. Ces systèmes produits par l ingénierie biologique, sous forme d implants, permettront d administrer des médicaments intelligents ou d introduire de nouvelles cellules pour réparer les tissus endommagés. Les nanomatériaux. Il s agit de contrôler précisément, aux dimensions nanométriques, la morphologie de substances ou particules en vue de construire des matériaux nanostructurés. La fabrication de nanostructures produit des matériaux aux propriétés nouvelles ou perfectionnées qui servent à fabriquer des panneaux solaires, des revêtements anticorrosion, des outils plus durs et plus 1 Désigne un processeur qui peut repérer l'adn grâce à une sonde. 6

7 résistants, des purificateurs d air photocatalytiques, des instruments médicaux plus durables, des catalyseurs chimiques et des composants pour l industrie des transports. En outre, de nouveaux matériaux seront disponibles pour des produits et des applications optiques, électroniques ou encore pour le stockage d énergie Dans tous ces domaines de recherche, qui se recouvrent partiellement, on retrouve les mêmes outils utilisés pour mesurer et manipuler des structures "ultra petites", les microscopes à résolution nanométrique ; et les nanoparticules sont différemment utilisées de part et d autre ; néanmoins, celles-ci présentent des spécificités particulières dont les applications pourraient être dangereuses pour la santé humaine et l environnement dans lequel nous vivons Spécificités des nanoparticules manufacturées Les nanoparticules manufacturées ont des mécanismes de biodégradation, bioaccumulation et des effets mutagènes ; ce qui les rend uniques de ce fait à cause de leur grande surface spécifique, de leur grande réactivité de surface. Les propriétés sont donc différentes à l échelle nanométrique par rapport à l échelle macro métrique, d où le problème de leurs effets sur la santé de l homme Définitions et origine des nanoparticules Une nanoparticule est un corps ayant une dimension de l'ordre de 100nm ou moins» Propriétés uniques qui différencient les nanoparticules des matériaux d'origine, typiquement développés à une échelle critique de 100nm». Les «nouvelles propriétés» mentionnées sont entièrement dépendantes du fait qu'à l'échelle des nanoparticules, les attributs physiques de celles-ci sont différents des propriétés du matériau d'origine. Ceci implique que les attributs les plus importants définissant leurs caractéristiques sont la taille de ces dites particules. [...] Les définitions deviennent assurément plus difficiles pour les matériaux qui ne sont pas semblables à des sphères, comme les nanotubes de carbone par exemple. L'un des buts à atteindre sur ces matériaux et de les transformer en longs tubes ; loin de l'échelle des nanoparticules en longueur, ils ont un diamètre de l'ordre de 3nm pour un tube renforcé, ils ont donc des propriétés qui les distinguent des autres allotropes de carbone et peuvent dans ce cas être considérés comme des nanomatériaux. [...] Les propriétés particulières des nanomatériaux et des nanoparticules et leurs utilisations Etant donné que les nanomatériaux et les nanoparticules sont tellement petits, ils disposent d une surface de contact relativement grande à l égard de leur volume. Cela fait que les nanomatériaux et les nanoparticules sont particulièrement réactifs. Les nanomatériaux et les nanoparticules possèdent des propriétés chimiques et de surface particulières. Dans les nanomatériaux et les nanoparticules, des phénomènes quantiques dominent les propriétés des matériaux. De ce fait, les nanomatériaux et les nanoparticules ne suivent pas les lois de la mécanique classique, mais plutôt celles de la mécanique quantique. Le terme «quantique» indique que ces matériaux et particules peuvent uniquement échanger de l énergie dans des quantités déterminées. Cela influence beaucoup leurs propriétés optiques, électriques et magnétiques, ce qui fait que ces matériaux diffèrent dans une grande mesure des matériaux avec la même composition chimique, mais de plus grandes dimensions A cause de ces spécificités, des développements prometteurs dans les nanosciences et la nanotechnologie suscitent de grandes attentes au sein de différents secteurs tels que la médecine, l agriculture, l industrie, l alimentation et la technologie de l environnement. 7

8 - LES APPLICATIONS DES NANOTECHNOLOGIES Le monde des nanotechnologies s'ouvre à nous en-dessous de 100 nanomètres, soit cinquante mille fois moins que l'épaisseur d'un cheveu. À cette échelle, les matériaux ont des propriétés particulières. Cela ouvre grand les portes à de nouvelles applications, mais aussi à de nouvelles menaces. Les nanotechnologies représentent vraisemblablement le nerf de la prochaine révolution technologique. En émergence depuis la fin des années 90, leurs percées vont bouleverser tous les champs technologiques et scientifiques. Les nanotechnologies et les nanosciences ont la particularité scientifique par rapport aux autres champs que celles-ci opèrent à des dimensions nanométriques, où la matière que l on manipule présente de nouvelles propriétés jusqu alors inutilisées. [ ] La nature pluridimensionnelle des nanotechnologies Malgré l insuffisance des recherches sur les risques que constituent les nanotechnologies, celles-ci s appliquent aussi bien dans le secteur industriel que thérapeutique. [ ] Les applications industrielles des nanotechnologies Au niveau industriel, elles sont présentes dans l agroalimentaire, dans le textile et dans l aéronautique, les produits d usage quotidien sont de plus en plus incorporés de nanos La Commission européenne définit les nanoaliments ( nanofood ) comme tout aliment où les nanotechnologies ont été utilisées pour la culture, la production, le traitement ou le conditionnement, (ce qui ne signifie pas qu il s agisse d aliments modifiés à l échelle atomique, ou produits par des nanomachines). L ensemble de la chaîne agroalimentaire serait concernée : de la culture des végétaux au conditionnement et à l absorption des aliments en passant, bien évidemment, par l élevage des animaux. En agriculture, les promoteurs des nanotechnologies prétendent réduire l'utilisation de pesticides et l'amélioration des cultures et de l'élevage. Une étude récente faite par Cientifica montre qu'il y a déjà 150 applications des nanotechnologies dans l'industrie agroalimentaire, principalement dans les grands groupes tels que : Nestlé, Kraft, Heinz et Unilever. Avec les applications des nanotechnologies émergentes, les aliments sont de plus en plus conditionnés dans des emballages "futés" et pourraient détecter les éventuelles détériorations et la présence de contaminants pathogènes. Des possibilités d ajustement de la couleur, de la saveur ou des apports nutritionnels en fonction du goût de chaque consommateur. [ ] Les nanocomposites tels que les bouteilles de bière composées de nanoparticules de nano-argile plus légère et plus résistantes qui réduiraient la perte du CO2 contenu dans la bière et les emballages alimentaires composés de nanoparticules sont aussi des exemple concrets d application des nanotechnologies dans l agroalimentaire. Les nano-gestion de la production agricole avec l utilisation des puces injectables pour assurer le suivi des animaux et les nanocapteurs et dispositifs d administration de médicament pour les animaux font de l industrie agroalimentaire un secteur de développement des nanotechnologies. Le nombre de ces produits sur le marché en France reste pour l'instant relativement faible, mais des grosses industries agroalimentaires dépensent de plus en plus d'argent pour la recherche et le développement des applications aux procédés agroalimentaires, la sécurité alimentaire et les emballages. Malgré les dangers potentiels de toutes ces applications les nanotechnologies s étendent aussi dans l industrie du textile et des produits d usage quotidien. De plus en plus, la population est exposée aux nanos ; l utilisation d éléments fois plus petits qu une fibre normale, permettent la confection de nouveaux matériaux et de nouvelles structures offrant des propriétés physiques, chimiques et biologiques nouvelles 8

9 - couleur, force, résistance, chaleur, conductivité, réactivité chimique et tout ceci de retrouve dans les produits de première nécessité utilisés par l homme. Dans le domaine du textile, les nanotechnologies permettent de modifier les procédés de fabrication et les produits industriels. Les nanofibrilles utilisées dans le domaine du textile sont dix fois plus petites en diamètre que les fibres textiles traditionnelles. Ces nanofibrilles procurent de nouvelles propriétés au tissu. [ ] L électronique est un secteur où l échelle nanométrique est l étape suivante dans le domaine de l infiniment petit, domaine de cette industrie. [ ] Dans le cadre de l environnement, on pourra éventuellement fabriquer des membranes de filtration nanométriques, auxquelles on peut donner des propriétés chimiques particulières (oxydantes par exemple). L application visée est la purification de l eau. L autre application phare pour l environnement, mais aussi pour la chimie, est l amélioration des procédés de catalyse des réactions chimiques. [ ] Bien que les risques liés aux nanos soient réels, les applications des nanotechnologies dans le domaine industriel sont très diversifiées et en pleine expansion, elles s étendent aussi dans d autres domaines comme le domaine thérapeutique Les applications thérapeutiques et médicales des nanotechnologies Les applications des nanotechnologies dans le domaine thérapeutiques sont en pleine expansion même s il est clair que beaucoup de questions restent sans réponses quant aux impacts des nanos sur la santé humaine. Au niveau des soins de santé les applications des nanotechnologies sont observables par les nouveaux médicaments basés sur des nanostructures, des systèmes de diffusion des médicaments qui ciblent des endroits précis dans le corps, des matériaux de remplacement biocompatibles avec les organes et des fluides humains, des kits d autodiagnostic pouvant être utilisés à domicile, des senseurs pour des laboratoires tenant sur une puce, et des matériaux pour la régénération des os et des tissus. [ ] Les formes existantes de nanoparticules La diversité des applications des nanotechnologies explique l existence de plusieurs formes existantes de nanoparticules. Bien que les nanotechnologies portent sur les nanoparticules intentionnellement produites (nanoparticules manufacturées), il existe d autres nanoparticules produites soit par des processus naturels soit à l occasion d activités d origine humaine. L ensemble des nanoparticules peut se décrire en fonction de différents paramètres : leurs sources (naturelles et/ou anthropiques), leurs dimensions et leurs formes, leur composition chimique (particules carbonées, particules organiques, sulfates, nitrates, particules métalliques ou céramiques, polymères et autres). [ ] La mise en circulation des nanoparticules dans l environnement La diffusion de nanoparticules manufacturées dans l environnement contribue à la pollution de cet environnement dans lequel on vit. Le cycle de vie des nanomatériaux est peu connu puisque qu on a aucune donnée sur le mode de dégradation de ceux-ci, ils constituent un danger permanent pour la santé de l homme ; la possible mutation des nanoparticules augmente aussi les incertitudes et met la population générale dans un état d insécurité. 9

10 Les nanoparticules d'oxyde de titane (TiO2) utilisées dans les matériaux de construction comme des peintures autonettoyantes et aussi les filtres solaires physiques dans les cosmétiques se retrouvent dans les eaux de ruissellement. Ces nanoparticules sont du fait de la dégradation ou du lessivage. On les trouve en effet en quantités relativement élevées dans les eaux usées des façades et elles parviennent à travers les canalisations dans les eaux de surface où elles sont fortement diluées et donc fort difficilement décelables. C est le cas des textiles anti odeur et anti transpirant vendus dès à présent [ ], au cours des lavages ces tissus laissent s échapper des nanoparticules utilisées lors de la fabrication qu on retrouve ainsi dans l environnement via les eaux usées. L utilisation des crèmes solaires contenant du dioxyde de titane est également un mode de diffusion des nanoparticules dans l environnement car ces crèmes (qui ne restent pas à l infini sur les peaux des personnes qui les utilisent) se retrouvent après une toilette dans le cycle de l eau. Par de diverses voies les nanoparticules se retrouvent donc dans l environnement. [ ] 3 - LES IMPACTS SANITAIRES DIRECTS ET DIFFERES DES NANOTECHNOLOGIES ET LES QUESIONS D ETHIQUE Après l utilisation des produits contenant des nanoparticules, celles-ci se retrouvent dans les déchets. C est le cas des emballages alimentaires fabriqués avec des nanoparticules «pour conserver les aliments pendant une longue durée» qui après sont retrouvées dans les sacs poubelles au même titre que tout autre déchet alimentaire. Les nanoparticules utilisées pour la fabrication des bouteilles plastiques plus légères contenant des boissons (bouteilles de bière par exemple), vidées de leur contenu après consommation sont jusqu à présent traitées comme des déchets ordinaires. Plusieurs nanoparticules utilisées pour des produits domestiques sont ainsi contenues dans des déchets et traitées comme telle. Même si les nanotechnologies représentent un enjeu considérable sur le plan économique et social et des bénéfices attendus notamment en matière de santé et de protection de l environnement, l émergence de ces technologies soulève des interrogations fondées au sujet de leur impact sur la santé. L exposition aux nanoparticules a, certes, toujours existé. L air que nous respirons contient des quantités très importantes de particules ultrafines naturelles, cependant, l industrialisation des nanotechnologies change la donne puisqu une très grande quantité de nanofibres et de nanoparticules aux propriétés physico-chimiques très diverses, voire nouvelles, est, de plus en plus, produite. Les risques sanitaires qui découlent de cette nouvelle ère concernent aussi bien les travailleurs du secteur, qui peuvent être exposés de manière chronique à des quantités importantes de nanoparticules, que la population générale dont l exposition est plus indirecte. Malgré leur possible transformation ou amélioration de la vie dans divers domaines, l émergence des nanotechnologies constitue des risques majeurs et peut être irréversibles pour la santé et l environnement SPHERE TOXICOLOGIQUE ET RISQUES SANITAIRES DES NANOTECHNOLOGIES En raison de leur taille extrêmement réduite, les nanoparticules possèdent une grande surface spécifique et une forte mobilité, elles sont ainsi très réactives à leur environnement ; or les applications des nanotechnologies à l heure s accroissent et les dommages potentiels pour la santé sont multiples. 10

11 Comme des essais sur l'animal l ont démontré, des nanoparticules fabriquées volontairement peuvent irriter les voies respiratoires. On n est pas encore en mesure de déterminer l ensemble des dangers pour la santé associés aux nanoparticules. Une évaluation des risques se fondant classiquement uniquement sur la base de la concentration massique ne semble pas pertinente, car les effets observés ne dépendent pas proportionnellement de la masse. On ne peut pas non plus établir un rapport direct entre le nombre de particules et leurs effets. La nature, la surface spécifique, la structure et la composition chimique de la surface de ces particules jouent un rôle essentiel dans les possibles effets sur la santé. Il faut par conséquent considérer chaque type de particule individuellement. Outre leurs interactions avec l organisme humain, les nanoparticules de certains matériaux (p. ex. substances inflammables ou ayant une action catalytique) sont susceptibles de présenter des risques d'incendie ou d'explosion liés à des réactions chimiques involontaires. Les voies d expositon du corps humain aux nanoparticules sont multiples et leurs impacts sur la santé humaine peuvent par ricochet être très accrus et divers Les impacts des nanotechnologies sur la santé Même si les avancées potentilles apportées par les nanotechnologies dans le domaine de la santé peuvent donner beaucoup d espoirs, beaucoup d inquiétudes ont vu le jour concernant les propriétés des nanoparticules que les chercheurs même s efforcent à maîtriser et à exploiter. La toxicité des nanoparticules est due à plusieurs facteurs alors que des centaines de produits d usage quotidien issus des nanotechnologies inondent déjà les étalages de nos supermarchés et que de plus en plus, sont en projet de nouveaux usages dans les domaines très sensibles à la vie de l homme Les voies d exposition du corps humain aux nanoparticules La toxicité des nanoparticules est effective sans être cernée; à cause de leurs dimensions microscopiques (visibles au microscope à effet tunnel), celles-ci sont susceptibles de passer partout. Compte tenu de la réelle utilisation des nanoparticules par certaines industries et de la quantité des produits nanos déjà en circulation, la population générale est potentiellement exposée aux nanotechnologies par diverses voies. Celles-ci sont au nombre de trois, du fait de leur exposition permanente à l environnement extérieur. par inhalation par ingestion au travers de la peau 11

12 L entrée des nanoparticules dans l organisme par le tractus intestinal La consommation des produits issus des nanotechnologies favorise l entrée dans le corps des nanoparticules par voie intestinale. L épithélium intestinal diffère des autres du fait de sa fonction primaire d absorption des substances exogènes. Il est depuis longtemps connu que des particules peuvent passer à travers la barrière épithéliale de la lumière intestinale. Concernant les nanomatériaux, différents travaux ont été réalisés afin de faciliter l absorption des médicaments. Une étude a montré l importance de deux facteurs dans la pénétration des nanoparticules : leur taille et leur charge électrique. Ces nanoparticules peuvent donc franchir la barrière du mucus et une fois cette barrière franchie, les nanoparticules peuvent pénétrer dans les vaisseaux lymphatiques et les capillaires Une étude de Jani et Al montre qu en utilisant les nanotubes de carbone (diamètre moyen 1,4 nm, marqués à l iode 125, administrés par gavage chez la souris), dès trois heures, on retrouve un marquage aux niveaux pulmonaire, rénal et osseux. Ceci revêt une importance particulière dans le cadre des effets potentiels des nanoparticules sur la santé. C est le cas des pâtes dentifrices contenant des nanoparticules, déjà vendues sur le marché, qui sont utilisées par la population en général et certaines de ces nanoparticules peuvent être avalées. En plus, les produits alimentaires contenant des nanoparticules comme des huiles actives anti cholestérol permettent aux nanos de se retrouver dans l organisme via l alimentation. L entrée des nanoparticules dans l organisme par la peau La peau est protégée par une couche de cellules mortes, l épiderme, sous lequel se trouve une autre couche, le derme, constituée de cellules vivantes, innervées et vascularisées, et où se trouve des glandes productrices d une sécrétion protectrice : le sébum. L épiderme, lorsqu il est en bon état, constitue une efficace barrière à la pénétration des particules. Les expériences montrent néanmoins qu il existe un gradient de taille ; plus leur diamètre est petit, meilleur va être leur pénétration à travers l épiderme. Il est important de noter que l épiderme est facilement altéré (coupures, piqûres ) ; ce qui pourrait contribuer à une plus profonde pénétration des nanomatériaux en cas d exposition. La pénétration dans l organisme des nanomatériaux est due à l utilisation des produits cosmétiques les contenant (lait de toilette, sérum, crème solaire ). L entrée des nanoparticules dans l organisme par l appareil respiratoire Les nanoparticules peuvent aussi potentiellement entrer dans le corps par la voie de l appareil respiratoire constitué des voies aériennes supérieures (assurant le flux d air dans les poumons), et les alvéoles pulmonaires (assurant les échanges gazeux entre l air et le sang). Dans les voies aériennes supérieures, les nanomatériaux peuvent être piégés par le mucus et ensuite pris en charge par les cils présents à la surface de certaines cellules de l épithélium des voies aériennes, pour être ainsi évacués vers la bouche. Si les nanomatériaux atteignent le poumon au plus profond, le système d élimination impliqué fait intervenir les macrophages alvéolaires qui incorporent les nanoparticules et sont à leur tour éliminés de l organisme, en partie dans les sécrétions respiratoires. Ces deux mécanismes (épuration mucociliaire et alvéolaire) visent à éliminer les nanomatériaux des endroits où ils peuvent causer des dommages et être potentiellement toxiques. En cas de «débordement» de ces mécanismes de protection, l inhalation des nanomatériaux pourrait alors entraîner le développement d une inflammation excessive et la destruction des tissus pulmonaires comme cela a été observé avec les filtres d amiante. On peut s attendre également à un passage dans l organisme des nanomatériaux entrant par la voie pulmonaire et donc à leur potentielle distribution aux différents organes. Concernant l élimination des nanomatériaux, peu de données sont disponibles, et elles sont parfois contradictoires montrant encore une fois le champ vierge des connaissances sur les effets des nanomatériaux sur la santé. 12

13 L exposition professionnelle aux nanoparticules Les nanoparticules peuvent aussi accéder à l organisme par la manipulation des nanoparticules qui peuvent ainsi être inhalées ou absorbés. Les travailleurs constituent le premier groupe exposé aux nouvelles productions nano technologiques. [ ] Les déterminants des effets des nanoparticules sur la santé Si on fait une analogie avec les particules ultrafines de la pollution atmosphérique, on peut considérer que les effets des nanomatériaux sur la santé sont en relation avec leur taille, nombre et/ou surface, forme et composition, ces paramètres sont souvent corrélés. En dépit de ces connaissances et des risques avérés, l application des nanos va crescendo dans le domaine thérapeutique et médical Le paramètre «taille» est souvent associé au paramètre «surface», c est-à-dire que pour une même «quantité» de particules administrées, plus la taille est petite, plus la surface totale est grande. Dans le domaine de recherche des particules ultrafines de la pollution atmosphérique, plusieurs travaux in vivo chez l animal ont montré que différents paramètres tels que l afflux des polynucléaires dans les poumons, la modification de la perméabilité de l épithélium pulmonaire, ou encore l accumulation dans les ganglions lymphatiques, sont corrélés à la surface totale des particules administrées. Cette relation est probablement due au fait que plus la taille des particules est petite, plus leur réactivité surfacique est grande. La forme conditionne les effets biologiques des particules et par ricochet des nanoparticules aussi. Pour les fibres, leur biopersistance est un mécanisme important, car plus elles restent longtemps dans les cellules et les tissus, plus leurs effets biologiques peuvent être importants. Les fibres ont une biopersistance plus longue que les particules sphériques. En effet, la capacité des cellules phagocytaires à éliminer les particules dépend en autres de leur longueur. Des macrophages contenant des fibres plus longues que leur propre diamètre ne sont pas mobiles et ne peuvent pas éliminer les fibres du tissu. La façon dont les fibres se cassent conditionne également leur biopersistance. Les fibres (comme l amiante) se cassent longitudinalement, ce qui ne facilite pas leur élimination. En revanche, des fibres amorphes qui se cassent perpendiculairement à leur axe principal peuvent être éliminées plus facilement. La composition des particules est un paramètre conditionnant leurs effets biologiques. La production de radiaux libres d oxyde (molécules très réactives pouvant moduler différents processus biologiques), est un mécanisme important. Le contenu en métaux de transition, tels que l aluminium, est important de ce point de vue, car ils catalysent la production d espèces radicalaires. Il faut ainsi noter qu en cas de décomposition des différents constituants des nanomatériaux, c est la toxicologie classique de ces différents constituants qui prédomine, et donc détermine les effets biologiques Les effets des nanomatériaux sur la santé Les applications des nanotechnologies s accroissent tous les jours, alors que leurs effets sur la santé deviennent de plus en plus alarmants ; ceux-ci sont divers. Paradoxalement très peu de moyens sont mis en jeu pour l étude des risques que portent ces technologies innovantes et pourtant l usage des produits nanos par les populations s accentue au fur et à mesure que de nouveaux produits nanos voient le jour. Les effets des nanoparticules sur la santé sont divers et sont susceptibles de toucher plusieurs organes vitaux du corps. Ces effets varient selon le type de nanoparticules mis en cause. 13

14 Les effets des nanomatériaux sur le système cardiovasculaire, le sang et le cœur D après les connaissances toxicologiques actuelles, les nanoparticules de l air se déposent dans les voies pulmonaires, notamment dans le poumon profond, en proportion nettement supérieure à celle de particules de plus grosse taille. Plus l activité physique est importante, plus le dépôt pulmonaire est grand. Les études épidémiologiques ont démontré l accroissement du risque d infarctus des sujets exposés à une forte concentration atmosphérique de particules, une fréquence du rythme cardiaque élevée et une variabilité du pouls plus faible : - Les inflammations du poumon dues aux particules portent atteinte à la fonction de l endothélium, au potentiel thrombotique, à l'équilibre fibrinolytique et à l activité des plaques athéromateuses qui endommagent les plaques et provoquent des thromboses. - Des particules pénètrent dans les interstices et/ou causent les inflammations sur les terminaisons de nerf autonomes qui perturbent le rythme cardiaque. - Des particules arrivent dans le flux sanguin et ont une influence directe sur l'endothélium, sur des plaques et sur la thrombogénèse. Une série d'études de différentes nanoparticules (diesel, polystyrène) introduites dans les poumons a montré une formation de caillots accrue dans les vaisseaux sanguins périphériques. Une fois dans le cycle de sang, des nanoparticules peuvent interagir avec l'endothélium de support et avoir des conséquences sur des facteurs de coagulation de l'endothélium. En outre, on a montré dans une étude (lapins) que des nanoparticules peuvent porter atteinte à la stabilité des Plaques. Des Particules Ambiantes Concentrées (Concentrated Ambient Particles - CAPs) peuvent atteindre le cœur par le flux sanguin et interagir directement avec les cellules du muscle cardiaque et autres tissus. L'exposition à ces nanoparticules chez le rat a provoqué un stress oxydatif, des réactions inflammatoires ainsi la nécrose et l apoptose du tissu cardiaque. Certaines nanoparticules causent des granulomes, de la fibrose et des réactions tumorales au niveau pulmonaire. D après les travaux les plus récents d Oberdorster et de sa fille Eva sur un poisson, les nanoparticules pourraient même parvenir au cerveau en suivant le trajet du nerf olfactif Les effets des nanomatériaux sur la rate, foie et système réticuloendothélial et d autres effets potentiels Le système réticulo-endothélial couvre la totalité de la structure de défense de la rate, du foie et les ganglions lymphatiques. Dans ces organes les macrophages entourent les vaisseaux, interagissent avec le sang et peuvent ainsi capter des particules des nanoparticules qui transitent dans le sang. Plusieurs études montrent des effets toxiques au niveau des reins. Impact sur le fœtus Chez le rat, une étude d'inhalation de particules de diesel a montré des signes de toxicité pour l'embryon. Il n est pas clairement démontré s il s agit d'une réaction indirecte due à une inflammation des poumons ou à des particules provenant du placenta ou bien d une réaction directe de l'embryon à des nanoparticules. Il est donc nécessaire d'étudier davantage les conséquences des nanoparticules sur les fœtus. Gamètes Des études récentes ont montré les effets toxiques des nanoparticules au niveau de la génotoxicité ; il est possible que les nanoparticules présentes dans le sang puissent aussi atteindre les ovocytes ou les spermatozoïdes et générer un risque potentiel pour les futures naissances. 14

15 Cerveau Oberdorster et Al (2004) ont montré chez le rat que l inhalation de nanoparticules de carbone atteint le cerveau. Une autre étude a montré une mortalité élevée des neurones dopaminergiques dans une partie spécifique du cerveau chez la souris après une exposition de cinq mois à des Particules Ambiantes Concentrées de New York. Des études sur le cerveau humain (par autopsie) ont montré des signes d'une inflammation et des stades préliminaires de la maladie d Alzheimer comme conséquence de la teneur élevée de particules dans l'air. Dans deux études récentes, il est montré que des effets provoqués par les particules grossières présentes dans les Particules Ambiantes Concentrées ne peuvent pas être exclus, mais sur la base des données d Oberdorster une grande attention doit être accordée en priorité à l effet des nanoparticules. Moelle On a montré que des nanoparticules présentes dans le sang peuvent être déposées dans la moelle de la souris, où elles pourraient avoir des conséquences sur le système immunitaire et l'hématopoïèse Les effets dus à une exposition cutanée Certaines études récentes in vitro montrent que le TiO2 peut pénétrer le noyau de la cellule et par les réactions inflammatoires être à l origine de l ADN cellulaire. Le TiO2 a été classé en 2006 comme possiblement cancérogène pour l homme par voie inhalée (classe 2B) par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC/IARC de l OMS). Les effets sur les organes : Acticoat est un produit qui consiste en un treillis de nylon / polyester emprisonnant du polyéthylène et comportant une couche de nanocristaux d'argent. Ce produit est utilisé des plaies et réduire la colonisation bactérienne. En présence d humidité, le produit libère des ions et des radicaux d'argent qui seraient responsables de l action antibactérienne. Dans une étude in vitro sur des kératinocytes 3 humains en culture, on a observé une diminution importante de la viabilité cellulaire (0 à 9 % de viabilité cellulaire après incubation de 30 minutes) ce qui explique la cytotoxicité des nanocristaux d argent (0,005 0,01 % d argent) libérés par Acticoat. Egalement dans une étude in vitro sur des fibroblastes et kératinocytes humains, on observe des concentrations faibles, comparables aux concentrations thérapeutiques. L ensemble des études in vivo et in vitro actuellement disponibles mettent en évidence l existence d effets biologiques des nanomatériaux en terme d inflammation, de modulation fonctionnelle ou structurale, au niveau cellulaire ou de l organisme entier ; cependant les limitations des données actuellement disponibles sont d autant plus importantes que la diversité, la quantité, la qualité, la production commerciale et l utilisation des nanomatériaux disponibles augmenteront au fur et à mesure que de nouvelles applications seront développées. Actuellement, la science ne dispose pas de méthodologies permettant d évaluer la toxicité de l ensemble de ces nouveaux produits, malheureusement en plus des effets toxiques des nanoparticules sur le corps humain, celles-ci sont également présentes dans l environnement et les effets néfastes ne sont pas en reste. 2 L'ensemble des phénomènes qui concourent à la fabrication et au remplacement continu et régulé des cellules sanguines. 3 Cellule constitutive de la couche superficielle de la peau (épiderme) et des phanères (ongles, cheveux, poils, plumes. 15

16 3.2 - SPHERE ECOTOXICOLOGIQUE DES NANOPARTICULES ET RISQUES ENVIRONNEMENTAUX Les nanoparticules sont dès à présent introduites dans les écosystèmes terrestres et aquatiques et il est prévisible que le développement des nanotechnologies donne lieu à un accroissement de ces apports, en quantité et diversité. L évaluation des conséquences environnementales futures doit prendre en considération, la nature et l importance des sources, les mécanismes et voies de transfert (atmosphère, eaux usées et eaux de ruissellement, rejet direct), les compartiments de stockage (eau, sols, sédiments), les espèces cibles et leurs interrelations (proie-prédateur), les effets sur les différentes populations exposées. Or, face à la diversité et à la complexité des écosystèmes concernés, les connaissances nécessaires à l approche écotoxicologique sont actuellement extrêmement sommaires et l interaction des nanotechnologies avec l environnement ne va pas sans risque pour la santé humaine Les risque de santé liés à l écotoxicologie des nanoparticules L usage des produits contenant les nanoparticules ou la production de celles-ci ont un impact indéniable sur l environnement ; par plusieurs procédés, elles s y retrouvent sous diverses formes et constituent des polluants pour le milieu de vie, or, au départ, elles n y sont pas destinées et d autres seraient même conçu pour «assainir» l environnement. Pourtant, les études montrent de plus en plus que les nanoparticules manufacturées se retrouvent, en grand nombre, présentes dans notre milieu de vie et constituent des dangers permanents Les apports potentiels à l environnement Ces apports potentiels à l environnement de nanoparticules, fonctionnalisées ou non, sont étroitement liés au cycle de vie des nanomatériaux : production, usages, résidus ultimes. La fabrication en circuit fermé des nanomatériaux réduit au maximum les rejets dans les effluents industriels. Par contre, les émissions en système ouvert, à partir des multiples usages envisagés, sont plus difficilement évaluables et contrôlables. La pollution de l environnement par les usages courant des produits nanos Actuellement des utilisations aboutissent à la dispersion de nanoproduits dans les écosystèmes (cosmétiques qui après usage sont nettoyés par l eau et se retrouvent par ricochet dans les eaux usées ou dans les égouts, encres ) et d autres applications sont à l étude, telles que l emploi de nanoparticules (biopolymères, fer ) pour la dépollution des sols contaminés et des eaux souterraines ou de nano tubes de carbones fonctionnalisés possédant des propriétés «antisalissures» utilisables dans les peintures antisalissures marines. Les flux vers les différents compartiments de l environnement (dans l eau, l air, la faune, la flore aquatique ou terrestre- ) ainsi que les niveaux de présence, sont totalement inconnus. Toutefois l hypothèse de la contamination des écosystèmes terrestres et aquatiques n est pas à exclure. Une simulation, dont la paramétrisation n est pas indiquée, laisse supposer que certaines tailles de nanotubes de carbone simple paroie pourraient se retrouver dans les eaux estuariennes à des concentrations de plusieurs centaines de milliers d unités. Des nanoparticules peuvent ainsi se retrouver dans des eaux de surface, suite au ruissellement et au lessivage de sols contaminés. Elles peuvent également être présentes dans l air que nous respirons, dans l eau que nous buvons, dans les produits que nous utilisons et que nous consommons, malgré les risques sanitaires auxquels nous nous exposons. 16

17 Par des agrégats et autres voies d accès des nanoparticules à l environnement Pour certains nanomatériaux qui sont très peu solubles dans l eau, leur comportement dans les milieux sédimentaires, aqueux et biologiques, dépend de leur forme physique (agrégats, agglomérats) et de leurs spéciations chimiques (colloïdes), lesquelles sont pour le moment très mal connues. Les formes environnementales des nanoparticules libres sont très différentes des formes manufacturées. La persistance dans l environnement des nanoparticules fonctionnalisées est également une donnée à prendre en compte en considérant à la fois la nature de la particule et la toxicité de sa charge. Actuellement, peu de données sont disponibles concernant le comportement des nanomatériaux dans l environnement. Les études existantes traitent principalement des fullerènes. Les nanoparticules peuvent être très facilement dispersées dans le milieu atmosphérique et ainsi parcourir de longues distances avant de se déposer. Dans le sol, le transfert des nanoparticules dépend à la fois des propriétés physiques du sol et des propriétés des nanoparticules elles-mêmes. Des nanoparticules peuvent se retrouver liées au dépôt de nanoparticules transportées par voie atmosphérique ou à un déversement accidentel, néanmoins leur persistance et leur mobilité sont variables. Actuellement, aucune information n est disponible sur la capacité de dégradation des nanoparticules. La toxicité des nanoparticules pour les organismes vivants peut être intrinsèque ou indirecte suite à la présence de polluants à leur surface ou dans leur structure ; l exposition de l homme est donc immense et c est la population générale qui en est concernée La toxicité environnementale des nanoparticules Les effets toxiques des nanoparticules sur l environnement peuvent atteindre l homme via la chaîne tropique ou les espèces animales et végétales. Via la chaîne tropique L exposition de l homme aux nanos est possible par la chaîne tropique, or on en sait un peu plus sur leur toxicité vis-à-vis d organismes des écosystèmes ; depuis très peu de temps, les chercheurs ont mis en contact des poissons, des batraciens, des bactéries avec des nanoparticules. Les effets dépendent de la manière dont les nanoparticules parviennent aux espèces biologiques. Pour les micro-organismes (bactéries par exemple), les effets semblent peu importants si les chercheurs utilisent des milieux nutritifs riches en molécules diverses (acides-aminés, glucose). On observe des effets toxiques si les expériences sont faites sans milieux nutritifs. Quelles que soient les nanoparticules (carbone, métaux), les mécanismes de la toxicité semblent être la production d espèces très oxydantes à base d oxygène. Ces molécules à base d oxygène sont d ailleurs utilisées pour rendre potable les eaux de surface ou les eaux souterraines. Elles ont comme propriétés à la fois d oxyder des molécules dangereuses pour la santé mais aussi de tuer virus et bactéries. Les études montrent que pour les nanoparticules carbonées (C60 essentiellement), les quantités toxiques sont autour du mg/l d eau. Par contre pour les oxydes on se situe plutôt au- dessus de 10 mg/l. On dispose de très peu de recherches sur la génotoxicité des nanoparticules (= effets par exemple sur l'adn à très faibles concentrations et pouvant induire des changements importants). Ces travaux vont être amenés à se développer car ils concernent les effets sur le long terme et les impacts sur la biodiversité au sein des écosystèmes, qui à terme pourront atteindre l homme via la chaîne trophique. Via les espèces animales et végétales La toxicité des nanoparticules vis à vis des espèces animales se limite à quelques rares indications. Ainsi, des agrégats colloïdaux de nano-c60 bloquent la croissance des bactéries Escherichia coli et Bacillus subtilis à des concentrations aussi faibles que 0,4 17

18 mg/l de milieu de culture. La croissance racinaire de cinq variétés de plantes (maïs, concombre, haricot, chou, carotte) est affectée par une exposition de courte durée à des nanoparticules d alumine. Cette inhibition est réduite quand les nanoparticules sont «chargées» en phénanthrène dont les molécules occupent les sites potentiels de liaison. Les expérimentations sur des animaux aquatiques (2 recensées) confirment l existence d écarts importants entre la toxicité de nanomatériaux d une même famille en fonction de leur traitement chimique ou de la présence d impuretés. La survie d un zooplancton estuarien (nauplii du copépode - Amphiascus tenuiremis -) est réduite de 20% par des concentrations de 1,62 ppm de nanotubes de carbone simple paroi, alors que les mêmes matériaux purifiés par dialyse ne présentent pas de toxicité. De même la dose létale 50 % 48 heures pour Daphnia magna varie de 0,8 ppm pour des fullerènes (n-c60) préparés avec du tétrahydrofurane (THF) à plus de 30 ppm pour les mêmes fullerènes purifiés de leurs résidus. Des effets subégaux ont été observés chez un poisson d eau douce, le black bass (Micropterus salmoïdes), exposé pendant 48 heures à 0,5 ppm de fullerène : augmentation significative comparée aux témoins de la peroxydation des lipides du cerveau et diminution de cette même activité dans les branchies et le foie ; diminution du niveau de glutathion total dans les branchies. Le mécanisme par lequel les nanoparticules redox-actives seraient transférées au cerveau du poisson serait comparable à celui observé chez certains mammifères, c est-àdire le transport sélectif par le nerf olfactif vers le bulbe olfactif. La toxicité environnementale des nanos peut ainsi constituer un risque pour l homme dans la mesure où l homme vit dans cet environnement et sa santé y est étroitement liée. Les diverses applications des nanotechnologies et leurs impacts sur la santé soulèvent des problèmes fondamentaux au sein des populations. 3.3 LES NANOTECHNOLOGIES ET LA QUESTION D ETHIQUE Diverses applications des nanotechnologies sont en émergence actuellement tandis que des questions relatives au respect de la bonne pratique (déontologie), à la prévention des risques, à la précaution face aux incertitudes, aux réflexions sur les valeurs et les fins restent pourtant non élucidées. Il convient nécessairement de s interroger spécifiquement sur les problèmes éthiques que pourraient poser leurs applications dans le domaine de la santé et du respect de la personne. L éthique dans le cadre des nanotechnologies couvre un champ multidisciplinaire complexe qui va des effets éventuels des nanoparticules à usage non médical sur la santé, aux bénéfices et aux risques d une nanomédecine, et au domaine des sciences humaines. L intégration précoce par la recherche d un risque pour la santé se double en effet d une réflexion nécessaire sur le risque d une atteinte aux libertés individuelles en raison de l ampleur des possibilités techniques quasi infinies et de la discrétion des nanomatériaux L éthique dans le domaine des risques éventuels pour la santé Les nanotechnologies s appliquent dans le domaine de la santé (pansements antibactérien, vecteurs de médicaments ) pourtant beaucoup d inquiétudes persistent au niveau de la sécurité de l homme. L application des nanotechnologies devrait prendre en compte le respect des bonnes pratiques et mettre l homme en tant que personne humaine au centre de ces intérêts. La question de l éthique se situe ici au niveau de la traçabilité, des effets biologiques des nanomatériaux et de leur biodégradabilité ainsi que celle de l éventuelle propriété nouvelle de la matière manipulée à l échelle du nanomètre. 18

19 Elle porte également sur la déontologie et la place donnée à la personne dans les applications médicales et thérapeutiques des nanotechnologies. La question de la traçabilité d effets biologiques et de biodégradabilité Puisque les nanoparticules échappent du fait de leur taille aux moyens de détection habituels, il serait imprudent de les introduire subrepticement dans l environnement et le corps humain, et pourtant, nous vivons déjà dans un monde où les nanomatériaux sont présents en quantité, comme les particules Diesel dans l air, mais la libération dans l atmosphère de nanostructures nouvelles non biodégradables (voir plus loin) pourrait être une source de danger comparable à l amiante, par exemple pour les nanotubes de carbone. Un déficit d outils métrologiques adaptés à l échelle nanométrique compliquerait évidemment leur détection. En principe, la priorité est donc à l identification de leur présence avant l intérêt et même la signification de leur présence elle-même. La question de la traçabilité se pose ainsi pour son utilisation contre la personne si les nanoparticules sont reliées à des instruments de surveillance, à l insu des porteurs (par exemple RFID : Radio Frequency Identification). La convergence des nanotechnologies avec les sciences de la communication par des liaisons à distance de capteurs avec des ordinateurs interroge bien évidemment l éthique. Même s il est vrai que la sécurité des personnes pourrait en bénéficier, si elles étaient averties de leur présence, notre monde de traceurs déjà omniprésent pourrait anéantir, de fait, tout respect du droit à la vie privée en instaurant à dessein un contrôle des personnes par effraction dans la sphère privée. Ainsi la traçabilité peut-être simultanément une bonne chose pour reconnaître la présence biologique des nanoparticules et une source d inquiétude si c est la personne qui est tracée par leur repérage. La question essentielle est donc non seulement celle de la nécessité d une traçabilité, mais aussi celle du contrôle de ceux qui seront en charge de ce repérage. On ne connaît pas actuellement tous les effets que pourraient avoir d éventuels nanovecteurs pharmacologiques sur les mécanismes physiologiques de l organisme, notamment sur la rupture des barrières biologiques, telle que la barrière entre le sang et le cerveau, néanmoins, les nanotechnologies s appliquent déjà dans le domaine médical et beaucoup d autres applications, dans le domaine, sont en projet. Le cerveau est en effet protégé des agressions ou des produits véhiculés par le sang ; ce franchissement de frontière peut rendre possible des effets, à la fois bénéfiques, néfastes voire manipulateurs. Il en va de même des barrières biologiques au niveau cellulaire et de la vectorisation et le ciblage d oligonucléotides vers le génome. Une faible biodégradabilité pourrait poser ou majorer des problèmes de pollution écologique et de toxicité humaine ; par exemple, l inclusion des nanoparticules dans des macrophages c est-à-dire des cellules destinées à capturer des antigènes, si elles n étaient pas biodégradables, pourrait être une source d inquiétude. La question des éventuelles «propriétés nouvelles» des nanomatériaux (un pourcentage infime du budget de recherche et développement est consacré aux recherches sur les risques éventuels pour la santé Compte tenu des multiples incertitudes connues en matière de nanos, les investissements dans la recherche sur les risques pour la santé devraient être prioritaires, mais la majeure partie du budget pour la recherche et le développement est plutôt consacrée aux nouvelles applications possibles. Le rapport surface/masse plus important pour les systèmes moléculaires complexes à l échelle nanométrique que pour les matériaux de plus grande taille peut avoir des conséquences inconnues sur le plan de la réactivité biologique et chimique ; comment étudier les effets secondaires d éventuels changements de comportement d une matière que l on ne connaît pas? La radioactivité a été un exemple de l impossibilité de prévoir les effets de changements de comportements de la matière avant de les avoir identifiés : 19

20 la connaissance des effets n a été que rétrospective. C est la découverte même de ces «propriétés nouvelles» de la matière radioactive qui ont permis sa traçabilité : tant qu on ne les avait pas découverts, on ne pouvait ni tracer ni protéger. Contrairement aux isotopes radioactifs des éléments atomiques, les nanoparticules ne présentent de nouvelles propriétés qu au travers de leur structure ; ainsi inclus dans des dispositifs micro ou millimétriques ils entraîneraient des risques réels en dehors de leur production. Malheureusement, on constate très peu d enthousiasme des biologistes, des toxicologues, et des épidémiologistes à s investir sur ces thématiques. Au niveau mondial, en 2005, si 10 milliards de dollars ont été consacrés à la Recherche et Développement dans le domaine des nanosciences et des nanotechnologies, seulement 40 millions de dollars l'ont été à des fins de recherche sur les effets secondaires éventuels. En d autres termes 0,4% seulement des dépenses au niveau mondial ont été consacrées à la recherche sur les risques, dont ceux pour la santé, pourtant la production, la vente et les diffusions des objets nanos sont déjà effectives. La tentation d une déconnection entre le discours et la réalité et l apparente confusion qui apparaît entre recherche finalisée et recherche fondamentale Le discours ambiant présente un paradoxe, qui pose un problème éthique : on parle de développement révolutionnaire des nanosciences pour le traitement de toute une série de maladies aujourd hui incurables ou difficiles à traiter... mais pour le moment, ce sont surtout des peintures, des capteurs d air bag, des revêtements de route, des têtes d imprimantes à jet d encre, des cosmétiques qui sont mis sur le marché par des fabricants. Les techniciens et les chercheurs commencent seulement à évaluer la possibilité et l efficacité de traitements anticancéreux, de lutte contre le vieillissement, de traitement de la sclérose en plaque, d économie d énergie. Le discours peut apparaître ainsi d autant plus déconnecté de la réalité que les réalisations actuelles ont encore des applications médicales réduites, même si leur développement rapide est à prévoir, tout en présentant éventuellement des risques inconnus pour la santé. La situation n est pas sans rappeler celle qui prévalait au moment du développement des plantes OGM : le discours portait sur la lutte contre la faim dans le monde, mais la mise sur le marché concernait avant tout les objectifs des grandes entreprises agroindustrielles des pays riches. Un problème éthique essentiel : l apparente confusion qui apparaît entre recherche finalisée et recherche fondamentale. On a le sentiment que le domaine des nanosciences et des nanotechnologies se présente plus comme une série de réponses et de solutions, que comme une activité de questionnement, caractéristique habituelle de la recherche. Produire pour comprendre avant de produire pour vendre. S agit-il de produire et de diffuser d abord des applications, puis, ensuite de les étudier et de les comprendre? Ou voulons-nous d abord les comprendre, et alors seulement décider de les utiliser en tenant compte de leurs éventuels avantages et inconvénients? Une éthique préexistante à la connaissance scientifique est presque toujours suspecte de normativisme. La question éthique n est pas celle d une sorte d évaluation du rapport bénéfice/risque qui serait évidemment difficile à ce stade du développement des nanosciences, mais celle d une interrogation plus large sur les conditions du partage du savoir, de transparence et de bonnes pratiques. Il est évident que l on doit se poser la question, ici plus que jamais, du rapport épistémologique de l éthique à la science. Dans ce champ de la découverte de nouvelles compétences, la société doit pouvoir compter sur la responsabilité pleine et entière des acteurs de la science, engagement se traduisant au niveau individuel mais également au niveau des équipes qui sont le vrai niveau opérationnel de la recherche. Ce nouveau matériau doit susciter des interrogations nouvelles qui dépassent les questions d échelle. La réflexion éthique, tant au niveau de la conduite des projets, de la formation des jeunes chercheurs que du transfert des acquis au secteur productif est une responsabilité majeure des laboratoires et des entreprises d utilisation. Si la discussion et la mise en œuvre d un cahier de 20

Terminale spécialité_thème 1_LES MATERIAUX Nouveaux matériaux_ae 7

Terminale spécialité_thème 1_LES MATERIAUX Nouveaux matériaux_ae 7 LES NANOTECHNOLOGIES : Pour une planète plus verte Quels pourraient être les solutions radicalement nouvelles apportées par les nanotechnologies? Les nanotechnologies nous promettent un monde plus vert

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

LES NANOMATERIAUX. Groupe 2 PRST2 2012

LES NANOMATERIAUX. Groupe 2 PRST2 2012 LES NANOMATERIAUX Groupe 2 PRST2 16 Février 2012 LE NANOMONDE Des matériaux de l ordre de grandeur de virus Modification des propriétés fondamentales (physiques, chimiques, biologiques ) Nouveaux produits

Plus en détail

Introduction générale aux nanomatériaux

Introduction générale aux nanomatériaux Introduction générale aux nanomatériaux J.Lecomte, M.Gasparini 16/10/2014 le centre collectif de l industrie technologique belge Notre centre Federation for the technology industry Collective centre of

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité 4 pages dont cet en tête FICHE DE DONNEES DE SECURITE DE L'ANTI-MOISISSURES 1 L D ate d impression : 11:52 revue le 26/09/03 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification

Plus en détail

1. Identification de la substance/préparation et de la société/compagnie

1. Identification de la substance/préparation et de la société/compagnie 40642 Acide Picrique solution saturée Fiche de Données de Sécurité Selon Règlement (CE) 1907/2006 1. Identification de la substance/préparation et de la société/compagnie 1.1 Identification de la substance

Plus en détail

Nanotechnologies: Ce qui est petit est mignon... mais est ce sans risque?

Nanotechnologies: Ce qui est petit est mignon... mais est ce sans risque? Raising standards for consumers Nanotechnologies: Ce qui est petit est mignon... mais est ce sans risque? Dépliant du BEUC et de l ANEC sur les nanotechnologies et les nanomatériaux Que sont les nanotechnologies

Plus en détail

Chimie des Aerosols. Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Chimie des Aerosols. Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Chimie des Aerosols Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) nouvelles particules dans l atmosphère. Les particules formées sont ultra-fines et par conséquent difficiles à détecter, mais

Plus en détail

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino.

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino. FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon 91/155/CEE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit : EAU DE CUIVRE BLEUE Version 3 du 12/01/2010 Utilisation : détergent

Plus en détail

NANO. MATÉRIAUX Risques pour la santé & mesures de prévention

NANO. MATÉRIAUX Risques pour la santé & mesures de prévention NANO MATÉRIAUX Risques pour la santé & mesures de prévention Les nano-objets Les nano-objets sont des matériaux produits intentionnellement dont une, deux ou trois dimensions externes se situent à l échelle

Plus en détail

maison-et-compagnie.com

maison-et-compagnie.com FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Nom de la préparation : CREME NETTOYANTE PLAQUES VITROCERAMIQUES ET INDUCTIONS 1 IDENTIFICATION DE LA PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ Nom du produit : CREME NETTOYANTE PLAQUES

Plus en détail

Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE

Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE Vous vous souvenez que tout est constitué d atomes, non? Une pierre, un stylo, un jeu vidéo, une télévision, un chien et vous également; tout est fait d atomes.

Plus en détail

L étiquetage des produits dangereux

L étiquetage des produits dangereux 1/5 Qu est qu un produit dangereux? > C est un produit susceptible de provoquer des intoxications, lésions, brûlures, incendies, explosions et même parfois la mort. Votre santé est en danger si un produit

Plus en détail

SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise

SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise Identificateur de produit Nom commercial Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Cellulose i3

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Cellulose i3 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Cellulose i3 1. Identification du produit et de la Société Produit Matériaux d isolation à base de papier journaux recyclés destiné à être insuffler dans une structure fermée

Plus en détail

Produits dangereux. Définition

Produits dangereux. Définition Produits dangereux Définition Les produits dangereux sont capables de provoquer des effets indésirables en cas de contact ou d ingestion. Ces effets peuvent se manifester sous forme de : intoxication ;

Plus en détail

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique?

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? LES PLASTIQUES EN DEBAT 3 ODP3 LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? 1 Les premières matières plastiques ont fait leur apparition autour de 1860. A l époque les premières

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / DU MELANGE ET DE LA SOCIÉTÉ / L'ENTREPRISE 1. 1. Identificateur de produit: 1. 1. 1. N CE: Non applicable. 1. 2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

Fiche d Informations Batteries

Fiche d Informations Batteries Fiche d Informations Batteries Modules en oxyde d argent/aluminium non imprégnés Conformément au règlement REACH (CE 1907/2006, art.31) et à la norme OSHA (29 CFR 1910.1200), les batteries sont des ARTICLES

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

HYDROFLAM. Fiche de Données de Sécurité. selon 91/155/CE BC 11

HYDROFLAM. Fiche de Données de Sécurité. selon 91/155/CE BC 11 Indice D - Mise à jour 03/10/2011 1 de 5 1- Désignation du produit, de la préparation et de la société. Identification de la substance ou de la préparation. Nom du produit :. Code du produit : BC 11. Utilisation

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

Pain de sel ammoniac pour le nettoyage de fers et pannes à souder 1249945 - Griffon Nettoyant de fer à souder 150 g

Pain de sel ammoniac pour le nettoyage de fers et pannes à souder 1249945 - Griffon Nettoyant de fer à souder 150 g DR Nettoyant de fer à souder Pain de sel ammoniac pour le nettoyage de fers et pannes à souder 1249945 - Griffon Nettoyant de fer à souder 150 g iche de données de sécurité Page : 1/5 * 1 Identification

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. les. Fluorures

Consensus Scientifique sur. les. Fluorures page 1/5 Consensus Scientifique sur Source : IPCS (2002) les Fluorures Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Les aliments et l'eau de boisson contiennent généralement au moins un peu de fluorures. On

Plus en détail

MSDS CUPREX 50%WG 2/5 Date d imprimer: 31/08/06

MSDS CUPREX 50%WG 2/5 Date d imprimer: 31/08/06 MSDS CUPREX 50%WG 1/5 FICHE DE SECURITE CUPREX 50% WG 1. Identification de la substance / préparation t de la société / entreprise 1.1. Identification de la substance / préparation Nom commercial: CUPREX

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31 Page : 1/5 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise Identificateur de produit Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations déconseillées

Plus en détail

Les nanomatériaux dans les objets quotidiens

Les nanomatériaux dans les objets quotidiens Les nanomatériaux dans les objets quotidiens Inventaire des produits commerciaux contenant des nanomatériaux Nombre de produits 1000 800 600 400 200 0 2005 2006 2007 2008 2009 Source : http://www.nanotechproject.org/inventories/consumer/

Plus en détail

1. Identification de la substance/ préparation et de la société/ entreprise

1. Identification de la substance/ préparation et de la société/ entreprise Mise à jour: 05.11.2010 Version 2 / Page 1 de 5 1. Identification de la substance/ préparation et de la société/ entreprise Identification de la substance ou de la préparation Nom commercial du produit:

Plus en détail

État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux

État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux Leem Direction des Affaires scientifiques pharmaceutiques et médicales 11 décembre 2008 Le plan d études du Leem Les segments

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / DU MELANGE ET DE LA SOCIÉTÉ / L'ENTREPRISE 1. 1. Identificateur de produit: 1. 1. 1. N CE: Non applicable. 1. 2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

Toxicologie des Ethers de glycols

Toxicologie des Ethers de glycols Toxicologie des Ethers de glycols 1. Propriétés physicochimiques : cosolvants eauhuile : solubilité à la fois dans l eau et dans les solvants organiques liquides incolores, modérément volatils, à odeur

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE iche de données de sécurité Page : 1/5 1 IDENTIICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ ENTREPRISE IDENTIICATION DE LA SUBSTANCE OU DE LA PRÉPARATION Producteur/fournisseur: GRACE Produits

Plus en détail

FICHE DES DONNEES DE SECURITE

FICHE DES DONNEES DE SECURITE Désignation : Utilisation : FICHE DES DONNEES DE SECURITE 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / PREPARATION ET DE LA SOCIETE NITRATE D AMMONIUM Engrais Identification de la société : PLANTIN 84350 COURTHEZON

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / DU MELANGE ET DE LA SOCIÉTÉ / L'ENTREPRISE 1. 1. Identificateur de produit: 1. 2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations

Plus en détail

1. Les produits chimiques et leurs stockages

1. Les produits chimiques et leurs stockages 1. Les produits chimiques et leurs stockages BUT : Répondre à des questions telles que : Où trouve-t-on les produits chimiques? Quelles informations trouve-t-on sur les étiquettes? Comment les stocker?

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Règlement REACH (CE) n 1907/2006. Désignation commerciale: Antimite textile CODE : HN002 et HN028

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Règlement REACH (CE) n 1907/2006. Désignation commerciale: Antimite textile CODE : HN002 et HN028 Code Article HN002 et HN028 1/5 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Règlement REACH (CE) n 1907/2006 1- Identification de la substance / préparation et de la Société Désignation commerciale: Antimite textile

Plus en détail

Fiche de Données de Sécurité Selon Directive 2001/58/CE

Fiche de Données de Sécurité Selon Directive 2001/58/CE Fiche de Données de Sécurité Selon Directive 2001/58/CE 901660 Potassium Hydroxyde solution 40% p/p 1. Identification de la substance/préparation et de la société/compagnie 1.1 Identification de la substance

Plus en détail

COMPOSITION DE L AIR

COMPOSITION DE L AIR COMPOSITION DE L AIR NOTIONS DE PRESSION ATMOSPHERIQUE I- De quoi est composé l air? Activité 1 : Expérience de LAVOISIER. Activité 2 : L air qui nous entoure (livre p14) Je retiens : L air est un mélange

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) No. 1907/2006 KLEENEX Gel douche corps et cheveux (6332)

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) No. 1907/2006 KLEENEX Gel douche corps et cheveux (6332) SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1 Identificateur de produit Nom commercial : 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE L ENTREPRISE

1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE L ENTREPRISE Page 1/5 1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE L ENTREPRISE Nom du produit KOD COULEURS SEJOURS ET CHAMBRES SATIN Usage prévu Revêtements en phase aqueuse pour intérieurs Fournisseur INDUSTRIAS QUÍMICAS

Plus en détail

Fiche de données de sécurité. selon Règlement (CE) n 1272/2008. Lycobohr. (Liqueur de Bore)

Fiche de données de sécurité. selon Règlement (CE) n 1272/2008. Lycobohr. (Liqueur de Bore) Fiche de données de sécurité selon Règlement (CE) n 1272/2008 Lycobohr 1. Identification de substance/préparation et de la société/entreprise Utilisation de la substance/ de la préparation Solution à décaper

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. les. Champs statiques

Consensus Scientifique sur. les. Champs statiques page 1/8 Consensus Scientifique sur Source : OMS (2006) les Champs statiques Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Les équipements d imagerie médicale par résonance magnétique (IRM), les trains et les

Plus en détail

Le monde nano et ses perspectives très prometteuses.

Le monde nano et ses perspectives très prometteuses. Le monde nano et ses perspectives très prometteuses. I/ Présentation du monde nano. Vidéo «Science Suisse : Christian Schönenberger, nano-physicien», 12 min. «Christian Schönenberger conduit le Swiss Nanoscience

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE (selon 91/155/CEE) HUILE SPECIALE BRILLANTINE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE (selon 91/155/CEE) HUILE SPECIALE BRILLANTINE Page 1 /5 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE ET DE LA SOCIETE 1.1 Désignation commerciale 1.2 Fournisseur COMPTOIR FRANCAIS INTERCHIMIE 145 RUE DE PARIS 93013 BOBIGNY CEDEX Tél : 01.48.43.33.04 Fax : 01.48.44.95.78

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE

1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE Page : 1/8 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE Identification de la préparation Utilisation de la préparation Identification de la Société / Entreprise Adresse : Eosine

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants Date d impression : 23/08/02 Valable à partir du : 08.08.01 Page: 1/7 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société Données relatives au produit : Nom commercial : KNAUF ZADUR Mortier

Plus en détail

RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE

RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 RAISON SOCIALE JOHNSONDIVERSEY FICHE DE DONNEES DE SECURITE RISQUES SPECIFIQUES NON CLASSE 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE - NOM DU PRODUIT RAID PIEGES ANTI-FOURMIS

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/informations sur les composants.

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/informations sur les composants. Date d impression : 9/07/2007 Valable à partir du : 05/06/2007 Page: 1/5 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. Données relatives au produit : Mortier Colle pour collage en

Plus en détail

II.5. l inflammation protumorale

II.5. l inflammation protumorale II.5. l inflammation protumorale L une de ses missions est de favoriser la reconstruction des tissus lésés. Les macrophages sécrètent des : enzymes MMP Facteurs de croissance EGF Cet aspect de l inflammation

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

Section 1 : Identification du produit et de la société STRONGSIL

Section 1 : Identification du produit et de la société STRONGSIL Section 1 : Identification du produit et de la société 1.1 Identification du produit Nom commercial : STRONGSIL 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations déconseillées

Plus en détail

Voyage dans le nano monde: Observation des atomes par Microscopie à Effet Tunnel Contact: sophie.guezo@univ rennes1.fr

Voyage dans le nano monde: Observation des atomes par Microscopie à Effet Tunnel Contact: sophie.guezo@univ rennes1.fr Observation des atomes par Microscopie à Effet Tunnel Contact: sophie.guezo@univ rennes1.fr Monoxyde de Carbone sur Platine Galerie IBM Institut de Physique de Rennes: présentation Unité Mixte de Recherche

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

FICHE DE DONNÈES DE SÉCURITÉ. Code produit : CIRE 213 Version : 1 date : 20/05/2007

FICHE DE DONNÈES DE SÉCURITÉ. Code produit : CIRE 213 Version : 1 date : 20/05/2007 Produit CIRE 213 page : 1/5 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ Nom du Produit : CIRE 213 Nom : Bibliothèque nationale de France Adresse : Château de Sablé 72300 Sablé sur Sarthe Téléphone :

Plus en détail

Fiche d information sur le mercure

Fiche d information sur le mercure Fiche de sécurité chimique # 18 Fiche d information sur le mercure Le mercure (Hg, CAS [7439-97-6]) est le seul métal à l état liquide à température pièce. Il est très dense, très mobile, modérément volatil,

Plus en détail

LE RISQUE CHIMIQUE. Au travail... ... comme à la maison

LE RISQUE CHIMIQUE. Au travail... ... comme à la maison LE RISQUE CHIMIQUE Un agent chimique dangereux est une substance ou un mélange dont la composition est susceptible de porter atteinte à la sécurité et à la santé des salariés exposés ou des utilisateurs.

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

Fiche de données de sécurité conforme a la directive 1907/2006/CE article 31

Fiche de données de sécurité conforme a la directive 1907/2006/CE article 31 Fiche de données de sécurité conforme a la directive 1907/2006/CE article 31 Electrolyte de CO 2 1. Identification de la substance / préparation et de la société / entreprise Utilisation de la substance

Plus en détail

Sergeant s Pretect Brouillard Anti Puces Domestique 70106 Page 1 de 5

Sergeant s Pretect Brouillard Anti Puces Domestique 70106 Page 1 de 5 70106 Page 1 de 5 Section I. Identification et utilisation du produit Nom du produit # d homologation. 26502 Utilisation Insecticide Fournisseur Rolf C. Hagen Inc., 20 500 Aut. Transcanadienne, Baie d

Plus en détail

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Pour une éco-construction dans les règles de l art Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Mars 2011 www.eti-construction.fr - 1 - RENFORCER L ENVELOPPE chap.

Plus en détail

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 EPAC1 / LV Création : 20/02/08 Edition n 01 du 20/02/08 1. IDENTIFICATION 1.1 Désignation Nom

Plus en détail

Chapitre 2. Le fonctionnement de l appareil respiratoire

Chapitre 2. Le fonctionnement de l appareil respiratoire Chapitre 2 Le fonctionnement de l appareil respiratoire Rappels : * chez les animaux, les mouvements respiratoires (inspiration, expiration) permettent le renouvellement de l air ou de l eau dans les organes

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE Page : 1/5 1 Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation Utilisation de la substance / de la préparation ilament pour Stratasys

Plus en détail

Annexe I. Substances dangereuses aux fins de la définition des activités dangereuses 1

Annexe I. Substances dangereuses aux fins de la définition des activités dangereuses 1 Annexe I Substances dangereuses aux fins de la définition des activités dangereuses 1 Les quantités indiquées ci-après se rapportent à chaque activité ou groupe d activités. Lorsqu une substance ou une

Plus en détail

L art de l architecture atomique

L art de l architecture atomique L art de l architecture atomique Alain ROCHEFORT, Centre de recherche en calcul appliqué (CERCA), 5160 Boul. Décarie, bureau 400, Montréal, (Québec) Canada H3X 2H9. Démocrite avait raison! On peut différencier

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

Analyses et Contrôle des Huiles Usagées

Analyses et Contrôle des Huiles Usagées Analyses et Contrôle des Huiles Usagées I. Huiles lubrifiantes Depuis la découverte du pétrole, l'utilisation rationnelle des différentes fractions qui le composent a fortement influencé sur l environnement,

Plus en détail

Mesure du dioxyde de soufre et du fluor autour d'ags Oriolles

Mesure du dioxyde de soufre et du fluor autour d'ags Oriolles Mesure du dioxyde de soufre et du fluor autour d'ags Oriolles Campagne 28 : Date : Novembre 28 Auteur : ATMO Poitou-Charentes (F. Caïni) Introduction Cette étude s inscrit dans le programme de surveillance

Plus en détail

Les conférences INERIS

Les conférences INERIS Les conférences INERIS Forum Risques & Management Environnemental Forum B (Déchets) Forum Industrie Durable Forum Qualité de l Air Forum Biogaz L INERIS vous accueille sur son stand - Hall 3 /F223 Mardi

Plus en détail

SECTION 3: Composition/informations sur les composants 3.2. Mélanges % CAS # (EC) No 1272/2008 1999/45/EC Deuterium oxide 99.

SECTION 3: Composition/informations sur les composants 3.2. Mélanges % CAS # (EC) No 1272/2008 1999/45/EC Deuterium oxide 99. FICHE TECHNIQUE SANTE-SECURITE Selon la règlementation (CE) n 1907/2006 Date de la modification: 07/10/14 www.restek.com SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise

Plus en détail

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ Date d édition : 15/09/2011 FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Désignation : Asphalte coulé Utilisation commerciale : Produits pour revêtements

Plus en détail

Eaux usées Centre de traitement

Eaux usées Centre de traitement EN BREF Dans une goutte d eau Eaux usées Centre de traitement Les eaux usées sont fréquemment appelées eaux d égout. Il s agit d eaux qui ont été utilisées pour le lavage et le nettoyage par chasse d eau

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.11/2013/8 Distr. générale 17 juillet 2013 Français Original: russe Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe de

Plus en détail

Fiche technique. Les oxydes d azote (NO x ) à la loupe. mercredi, 17. septembre 2008

Fiche technique. Les oxydes d azote (NO x ) à la loupe. mercredi, 17. septembre 2008 Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'environnement OFEV Division Protection de l'air et RNI Fiche technique mercredi, 17.

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G KR-G Page 1 de 5 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE 1.1 Identificateur de produit : Nom du produit : KR-G 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

CHOIX ENVIRONNEMENTAUX SANTÉ. compatibilité sous surveillance. Dr. Suzanne Déoux. www.medieco.info

CHOIX ENVIRONNEMENTAUX SANTÉ. compatibilité sous surveillance. Dr. Suzanne Déoux. www.medieco.info CHOIX ENVIRONNEMENTAUX & SANTÉ compatibilité sous surveillance www.medieco.info Dr. Suzanne Déoux MEDIECO ingénierie de santé environnementale et d'écologie médicale création : 1986 par 2 médecins actions

Plus en détail

RAID DIFFUSEUR ANTI-MOUSTIQUES 45 NUITS 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE

RAID DIFFUSEUR ANTI-MOUSTIQUES 45 NUITS 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE RAID DIFFUSEUR ANTI-MOUSTIQUES 45 NUITS 1/5 RAISON SOCIALE JOHNSONDIVERSEY FICHE DE DONNEES DE SECURITE RISQUES SPECIFIQUES NON CLASSE 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE - NOM DU PRODUIT RAID

Plus en détail

Techno Quality Line Techno Nettoyant pour les mains

Techno Quality Line Techno Nettoyant pour les mains 1. Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1. 1.2. Identificateur de produit Nom de produit: Techno AG numéro d article: 01480 0 00029, 500 ml 01480 0 00030, 1 litre Utilisations

Plus en détail

TEXTILE WASH. Fiche de données de sécurité (FDS) 1. Identification de la substance et de l'entreprise. 2. Composition / information sur les composants

TEXTILE WASH. Fiche de données de sécurité (FDS) 1. Identification de la substance et de l'entreprise. 2. Composition / information sur les composants 1. Identification de la substance et de l'entreprise IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE Nom commercial Dénomination chimique Nom/Raison sociale Coordonnées locales NUMERO D APPEL D URGENCE Nettoyant pour textiles

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE Page : 1/5 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise Identificateur de produit Code du produit 10005636 Emploi de la substance / de la préparation Produits chimiques pour

Plus en détail

Une technologie d avenir. Moteurs diesel Volvo équipés de la technologie SCR

Une technologie d avenir. Moteurs diesel Volvo équipés de la technologie SCR Une technologie d avenir Moteurs diesel Volvo équipés de la technologie SCR Faibles émissions. Faible consommation. Haute fiabilité. Au cours des années à venir, l Union européenne prévoit d introduire

Plus en détail

Paraméthoxyphénol. Identité chimique. Applications. Evaluation des dangers, Exposition et Recommandations pour la gestion des risques

Paraméthoxyphénol. Identité chimique. Applications. Evaluation des dangers, Exposition et Recommandations pour la gestion des risques Résumé Sécurité GPS Contacts Identité chimique Paraméthoxyphénol Désignation commerciale Paraméthoxyphénol Numéro CAS 150 76 5 Nom chimique (IUPAC) 4 methoxyphenol Formule chimique C7H8O2 Synonymes EMHQ,

Plus en détail

Présenté par: Christine DOLLE Martine GILLET. Laboratoire de Chimie de la CRAM

Présenté par: Christine DOLLE Martine GILLET. Laboratoire de Chimie de la CRAM Présenté par: Christine DOLLE Martine GILLET Laboratoire de Chimie de la CRAM Produits chimiques: l étiquetage évolue International: SGH Système Général Harmonisé de classification et d étiquetage des

Plus en détail

HUMI-BLOCK - TOUPRET

HUMI-BLOCK - TOUPRET FICHE DE DONNEES DE SECURITE Révision antérieure : (Selon l annexe II du Règlement REACH de l UE 1907/2006) Mise à jour : 19 janvier 2010 Version : 1 HUMI-BLOCK - TOUPRET 1-IDENTIFICATION DU PRODUIT ET

Plus en détail

Tissu de verre - 100gr

Tissu de verre - 100gr Page : 1 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Désignation commerciale : Tissu de Verre 100gr Fournisseur : ESPRIT COMPOSITE 10, rue Brézin Tél. : 01.40.44.47.97 75014 Paris Fax : 01.40.44.49.51

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Parrainage par Monsieur Philippe PAREIGE de notre classe, presentation des nanotechnologies.

Parrainage par Monsieur Philippe PAREIGE de notre classe, presentation des nanotechnologies. LUDIVINE TASSERY 1ere S 5 Parrainage par Monsieur Philippe PAREIGE de notre classe, presentation des nanotechnologies. Lors de la seconde visite, Monsieur PAREIGE, nous a parlé des nanotechnologies et

Plus en détail

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Les produits d usage domestique comprennent les produits de nettoyage (p. ex., les nettoie-vitres et les produits de nettoyage

Plus en détail

Risques spécifiques Création : 17/03/1994. ocif

Risques spécifiques Création : 17/03/1994. ocif COMPAGNIE GENERALE DES INSECTICIDES 9 rue Louis Armand ST OUEN L'AUMONE 95315 CERGY PONTOISE Cedex Tél: 01.34.64.11.73 Fax: 01.30.37.15.90. FICHE DE DO EES SECURITE Réf. : GUEP2 Risques spécifiques Création

Plus en détail

Esprit Composite FICHE DE SECURITE

Esprit Composite FICHE DE SECURITE Page: 1 de 5 1. Identification du produit et de la société Nom commercial: Usage de produit: Distributeur responsable: RTV 3481 Certaines applications industrielles Esprit Composite 10, rue Brézin 75014

Plus en détail

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE FICHE DE DONNEES DE SECURITE ULTIMEG 2002T DATE DE RÉVISION : 03/02/2005 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE NOM DE PRODUIT ULTIMEG 2002T NO DE PRODUIT : U2002T DISTRIBUTEUR

Plus en détail

Service Externe de Prévention et de Protection. GUERET François. Votre Partenaire Professionnel en Prévention ARISTA

Service Externe de Prévention et de Protection. GUERET François. Votre Partenaire Professionnel en Prévention ARISTA Service Externe de Prévention et de Protection GUERET François Introduction Pourquoi utiliser des F.M.A.? Auparavant, utilisation d asbeste en raison de qualités : Résistance aux hautes T et agents chimiques.

Plus en détail

Produits chimiques: l étiquetage évolue

Produits chimiques: l étiquetage évolue Produits chimiques: l étiquetage évolue International: Système Général Harmonisé de classification et d étiquetage des produits chimiques: élaboré au niveau international Europe: Règlement (20-01-2009)

Plus en détail

Source : Qualité de l air intérieur CSRSE (2008)

Source : Qualité de l air intérieur CSRSE (2008) page 1/7 Source : Qualité de l air intérieur CSRSE (2008) Résumé & Détails: GreenFacts (2008) Contexte - La pollution de l'air tant intérieur qu extérieur est une préoccupation de santé majeure car elle

Plus en détail

FICHE PRODUIT SPRAY NETTOYANT

FICHE PRODUIT SPRAY NETTOYANT FICHE PRODUIT SPRAY NETTOYANT DESCRIPTION DU PRODUIT Le spray de nettoyage est un produit d hygiène et d entretien qui facilite le nettoyage des aides auditives et embouts. Le spray de nettoyage se présente

Plus en détail

Traitement de l air en piscines couvertes

Traitement de l air en piscines couvertes Traitement de l air en piscines couvertes Notions générales Le confort thermique: L objectif du traitement de l air est d assurer le confort thermique des personnes, tout en minimisant la dépense énergétique.

Plus en détail