Contrôle Non Destructif C.N.D.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contrôle Non Destructif C.N.D."

Transcription

1 Contrôle Non Destructif C.N.D. 16

2 Principales techniques Particules magnétiques Pénétrants 7% Autres 7% 6% Ultrasons 30% Objets divers Pétrochimique 15% 10% Aérospatial 25% Courants de Foucault 10% Autres RX 20% 20% Film RX Métaux 15% 15% Transport (automobile, train, avion,...) 20% Autres (médecine, agroalimentaire, géologie,...) 17

3 Contrôle par ressuage Méthodes visuelles Objectif : Rechercher des défauts débouchants. Principe Cette méthode, très ancienne (déjà utilisée en 1910 chez Rolls Royce), consiste à appliquer un pénétrant (liquide coloré ou fluorescent) sur la surface à contrôler. Le liquide pénètre à l'intérieur des défauts débouchants (criques, fissures, porosités, piqûres). Après élimination par lavage de l'excès de pénétrant, la surface est recouverte d'une fine couche de révélateur qui, agissant comme un buvard, "aspire" le pénétrant contenu dans les défauts et donne une tache colorée. 18

4 Mode d'examen : Quel que soit le procédé utilisé : ressuage coloré = lumière blanche (lumière du jour) et pénétrant coloré (rouge) ou ressuage fluorescent = lumière ultraviolette et pénétrant fluorescent, la mise en œuvre reste identique. La différence opératoire provient essentiellement de la nature même du pénétrant et du révélateur utilisés : Pénétrants pré-émulsionnés : directement lavables à l'eau ou au solvant, qualifiés en sensibilité normale. Pénétrants post-émulsionnés : lavables à l'eau après émulsification avec un agent tensioactif, généralement qualifiés en haute sensibilité. Révélateurs secs : poudre blanche qui se dépose sur les zones de ressuage, classées en haute définition. Révélateurs humides : principalement utilisés avec des supports liquides volatils, ils se déposent sur toute la surface contrôlée et forment un dépôt contrastant. 19

5 Précautions : La sensibilité de détection des défauts est souvent déterminée par le mode de préparation des surfaces. C est à dire que la rigueur apportée au nettoyage préliminaire favorise grandement les résultats de l'examen. Mise en oeuvre : Cette méthode s'applique à une grande variété de matériaux compacts et non poreux (métaux, plastiques, composites...). Le pénétrant peut être appliqué au pinceau, au pistolet, à la bombe aérosol ou par immersion. Les récents développements de la visionique et du traitement d'image permettent d'accéder à des systèmes experts de reconnaissance de forme. 20

6 Avantages : Tous matériaux non poreux de géométrie et dimensions quelconques Facile à mettre en œuvre (pour pénétrants pré-émulsionnés) Bonne sensibilité aux défauts débouchants (la sensibilité de détection dépend de l'acuité visuelle et du seuil différentiel de contraste de l'opérateur, de l'état de surface et de la qualité du nettoyage de la pièce) Ordre de grandeur de la sensibilité de détection d'une fissure : longueur minimale 0.5 mm, largeur 1 à 10 µm Méthode globale permettant l examen de la totalité de la surface de la pièce (l'orientation des défauts est sans influence) Méthode peu onéreuse Automatisation possible Inconvénients : Les défauts doivent être débouchants et non obstrués (par de la graisse, de la peinture, de l'oxyde, de la calamine ou des contraintes résiduelles de compression) Il est nécessaire d effectuer un dégraissage et un décapage préalables soignés Les opérateurs doivent posséder une bonne expérience Hygiène et sécurité: Utilisation de lumière ultraviolette - Utilisation, stockage et élimination de produits chimiques dont certains sont inflammables. 21

7 Contrôle par opacité Objectif : Rechercher des défauts internes généralement dans des matériaux composites translucides ; par exemple les stratifiés monolithiques à base de fibre de verre et de résine non chargée de pigment coloré. Principe : Contrôle de la compacité (matériau compact ou pas) par transmission en lumière visible. Le matériau composite est translucide s il est bien imprégné de résine. Il est plus opaque s'il comporte des défauts de type délaminage ou groupe de porosités. La lumière transmise est soit examinée à l'œil, soit mesurée par une photodiode. Avantages : Méthode peu onéreuse et facile à mettre Automatisation possible grâce à la photodiode et à un traitement d images approprié Photodiode La méthode permet la localisation rapide de défauts internes et une appréciation de leur étendue dans le plan de la structure La sensibilité aux défauts n est pas influencée par leur orientation dans le plan de l échantillon Spot lumineux Défaut Lumière transmise faible Inconvénients : Le matériau sain doit impérativement être translucide ce qui limite le champ d applications Pièce à contrôler Lumière transmise par le matériau sain La méthode ne permet pas de déterminer la nature du défaut L image obtenue est une projection du défaut sur le plan de l échantillon, donc on n accède pas à la forme précise, ni à la position en profondeur, du défaut détecté. 22

8 Magnétoscopie Méthodes magnétiques Objectif : Recherche de défauts de surface (ou sous-jacents) dans des matériaux ferromagnétiques. Principe : Cette méthode consiste à créer un flux d'induction magnétique intense dans des structures ferromagnétiques entraînant, au droit des défauts, des flux de fuite. Ces flux sont mis en évidence par des traceurs magnétiques finement micronisés et déposés à la surface des matériaux. Les lignes de force du flux sont bien alignées lorsque le matériau est sain. Elles sont déviées par des défauts orientés perpendiculairement à leur sens d alignement. La reproductibilité de l'examen peut être obtenue à condition d'éliminer ou de réduire l'aimantation rémanente qui peut subsister dans les pièces. Mode d'examen : L'examen peut être effectué en lumière blanche avec des fonds contrastants et des traceurs (révélateurs magnétiques) colorés ou en lumière ultraviolette avec des traceurs fluorescents. Les traceurs peuvent être secs ou humides : Les traceurs secs : ils sont ferromagnétiques, très mobiles sur la pièce et très visibles à l'œil. Les traceurs humides : les liquides porteurs sont - soit des produits aqueux non inflammables (eau + mouillant + antimoussant + antioxydant + bactéricides), - soit des produits au kérosène (kérosène + antidermique). 23

9 Lignes de champ magnétique Schéma de principe Matériau sain Matériau présentant deux défauts Méthodes d'aimantation : 1- Par passage de flux magnétique dans les pièces (aimantation longitudinale) Les lignes de force (donc le flux) sont sensiblement parallèles à l'axe Nord-Sud. Cette méthode permet donc de détecter des discontinuités transversales (ou perpendiculaires) à cet axe. 2- Par passage de courant dans les pièces (aimantation transversale) Les lignes de force traversent le produit perpendiculairement à l'excitation électrique. Cette méthode permet de donc détecter les discontinuités longitudinales (ou parallèles) à l axe du courant électrique. Le flux se boucle dans la pièce perpendiculairement à l'axe électrique. 24

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Page 1 25 octobre 2012 Journée «Contrôle non destructif et caractérisation de défauts» Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Henri Walaszek sqr@cetim.fr Tel 0344673324

Plus en détail

CONTRÔLE D'UNE AUBE DE RÉACTEUR

CONTRÔLE D'UNE AUBE DE RÉACTEUR ACTIVITE ITEC TP 9 Durée : 2h Centre d intérêt : CONTROLE NON DESTRUCTIF CONTRÔLE D'UNE AUBE DE RÉACTEUR DE MIRAGE 2000 BA133 COMPETENCES TERMINALES ATTENDUES NIVEAU D ACQUISITION 1 2 3 * Moyens pour réaliser

Plus en détail

Contrôle non destructif Magnétoscopie

Contrôle non destructif Magnétoscopie Contrôle non destructif Magnétoscopie Principes physiques : Le contrôle magnétoscopique encore appelé méthode du flux de fuite magnétique repose sur le comportement particulier des matériaux ferromagnétiques

Plus en détail

École Nationale d Aérotechnique (ÉNA) 5555, place de l ÉNA, Saint-Hubert (Québec) J3Y 8Y9 Tél. : 450 678-3560

École Nationale d Aérotechnique (ÉNA) 5555, place de l ÉNA, Saint-Hubert (Québec) J3Y 8Y9 Tél. : 450 678-3560 DESCRIPTION Titre : Lieu : Durée de la Formation : École Nationale d Aérotechnique (ÉNA) 5555, place de l ÉNA, Saint-Hubert (Québec) J3Y 8Y9 Tél. : 450 678-3560 80 heures 2 350 $* plus taxes, par participant.

Plus en détail

MODE OPERATOIRE. Ces plaques ne doivent pas être nettoyées avec des produits acides ou des détergents alcalins

MODE OPERATOIRE. Ces plaques ne doivent pas être nettoyées avec des produits acides ou des détergents alcalins Page : 1/9 Ces plaques ne doivent pas être nettoyées avec des produits acides ou des détergents alcalins Les plaques références pour ressuage remplissent deux fonctions essentielles : Essais comparatifs

Plus en détail

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Fiche thématique A01 Les techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie Cette fiche liste les techniques qui peuvent

Plus en détail

Contrôle non destructif par thermographie infrarouge stimulée : Principe et exemples d applications. par Jean - Luc Bodnar

Contrôle non destructif par thermographie infrarouge stimulée : Principe et exemples d applications. par Jean - Luc Bodnar Journée Green Testing Saint Louis 22 novembre 2012 Contrôle non destructif par thermographie infrarouge stimulée : Principe et exemples d applications par Jean - Luc Bodnar Groupe de Recherche En Sciences

Plus en détail

Un traitement efficace contre l humidité ascensionnelle

Un traitement efficace contre l humidité ascensionnelle WILLCO Dry Wall Un traitement efficace contre l humidité ascensionnelle RAPIDE Pas de forages multiples, pas de temps d attente jusqu à saturation pendant l injection forage et injection en une seule opération!

Plus en détail

CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE

CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 2 Le soudage Assemblage de plusieurs éléments suite à la fusion obtenue

Plus en détail

COWITHANE Classification : AFNOR NFT 36005 - Famille I - Classe 6a

COWITHANE Classification : AFNOR NFT 36005 - Famille I - Classe 6a COWITHANE Classification : AFNOR NFT 36005 - Famille I - Classe 6a PRESENTATION Description : Peinture très résistante à base de résines polyuréthanes en phase solvant, bi-composants. D'aspect tendu, satiné

Plus en détail

Utilisation des matériaux magnétostrictifs filaires comme capteurs de mesure de champ magnétique

Utilisation des matériaux magnétostrictifs filaires comme capteurs de mesure de champ magnétique Utilisation des matériaux magnétostrictifs filaires comme capteurs de mesure de champ magnétique Eric CRESCENZO 1 Evagelos HRISTOFOROU 2 1) IXTREM 9 rue Edouard Denis Baldus, F-711 CHALON SUR SAONE Tél

Plus en détail

Aqua Wandtafelfarbe Peinture Aqua pour tableaux noirs

Aqua Wandtafelfarbe Peinture Aqua pour tableaux noirs Page 1 sur 6 Fiche technique 05/15 Aqua Wandtafelfarbe Peinture Aqua pour tableaux noirs Extérieur et intérieur Peinture pour tableaux noirs universelle aqueuse pour de multiples supports Description générale

Plus en détail

OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES

OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES FICHE CONSEIL N 8 OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES (Plaques, carreaux, enduits) Cette fiche a pour objet d informer les intervenants sur des méthodes simples visant à déterminer

Plus en détail

PEINTURE PISCINES ET BASSINS Peinture à base de résine acrylique Destination Dilution & nettoyage Séchage Matériel d application

PEINTURE PISCINES ET BASSINS Peinture à base de résine acrylique Destination Dilution & nettoyage Séchage Matériel d application V 1.2 Révision 3 du 01.03.12 PEINTURE PISCINES ET BASSINS Peinture à base de résine acrylique Destination Dilution & nettoyage Séchage Matériel d application Définition : 45 minutes Peinture satinée phase

Plus en détail

L ETUDE DE LA CELLULE ET LA MICROSCOPIE

L ETUDE DE LA CELLULE ET LA MICROSCOPIE L ETUDE DE LA CELLULE ET LA MICROSCOPIE Ce document a été réalisé à partir du dossier«sagascience: La celluleanimale» http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doscel/decouv/norm/global.htm. Les outils utilisés pour

Plus en détail

Exemples de formations

Exemples de formations Exemples de formations CRITT Mécanique & Composites Espace Clément Ader Rue Caroline Aigle 31400 Toulouse Tél. : 33 (0)5 61 17 10 00 Fax : 33 (0)5 61 17 10 02 E-mail : critt-meca@critt.net Site web : www.mecanique-composite.com

Plus en détail

L EXAMEN VISUEL DES SOUDURES. - Gaz de protection ( argon, hélium, CO2, O2)

L EXAMEN VISUEL DES SOUDURES. - Gaz de protection ( argon, hélium, CO2, O2) Fil electrode fusible Tube de contact Principe du soudage MIG / MAG Buse Gaz + - Source de courant : continu Méthode de soudage : - En poussant ou tirant - toutes positions Les consommables : Les avantages

Plus en détail

Textoflex. Revêtement de façade de classe D3, I1

Textoflex. Revêtement de façade de classe D3, I1 Textoflex Revêtement de façade de classe D3, I1 TEXTOFLEX La Polyvalence simple et efficace Textoflex est un Revêtement SemiEpais qui répond à la fois aux exigences des revêtements de Décoration de classe

Plus en détail

PEINTURES FERS, BOIS ET SUPPORTS SPÉCIAUX

PEINTURES FERS, BOIS ET SUPPORTS SPÉCIAUX DÉCO SOLUTIONS 2013 Solutions Extérieures PAGE 04 TRAITEMENT ET NETTOYANT SOLUTIONS ÉTANCHÉITÉ SOLUTIONS FAÇADE SOLUTIONS TOITURES Antimousse - Préparateur - Nettoyant - Imperméabilisant - Protecteur -

Plus en détail

Les mortiers de réparation

Les mortiers de réparation Les mortiers de réparation Pathologie du béton et la réparation du béton Déroulement de l opération 1 Diagnostic Evaluer la maladie et son étendue Réparations Structurelles / Superficielles 2 Préparation

Plus en détail

ACFM & AMIGO ACFM & AMIGO

ACFM & AMIGO ACFM & AMIGO ACFM & AMIGO 1 Principe de base de l ACFM Alternating Current Field Measurment (ACFM) ACFM est une technique basée sur la mesure absolue du champ magnétique en surface qui est produit par un champ magnétique

Plus en détail

8 T8 Travaux de peinture / Traitements de surface

8 T8 Travaux de peinture / Traitements de surface 8 T8 Travaux de peinture / Traitements de surface 81 Travaux de peinture et de traitement intérieurs La mise en peinture (ou certaines parties telles que les couches de fond,...) peuvent, le cas échéant,

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

1. Qu'est-ce que nettoyer? 2. Pourquoi nettoyer et désinfecter? 3. Où se trouvent les germes? 4. Principe de nettoyage

1. Qu'est-ce que nettoyer? 2. Pourquoi nettoyer et désinfecter? 3. Où se trouvent les germes? 4. Principe de nettoyage 1. Qu'est-ce que nettoyer? Supports de cours L'entretien et la désinfection des locaux C'est rendre propre en éliminant les salissures sans détériorer le matériau que l'on nettoie. Il s'agit d'un assainissement

Plus en détail

USAGE DOMESTIQUE TRAFIC INTENSE MARQUAGE SPORT

USAGE DOMESTIQUE TRAFIC INTENSE MARQUAGE SPORT USAGE DOMESTIQUE TRAFIC INTENSE MARQUAGE SPORT CONSEILS DE PRÉPARATION DE SURFACE POUR LE BÉTON BRUT Avant la mise en peinture d un béton, il est nécessaire de procéder à plusieurs contrôles. Humidité

Plus en détail

Ecole Doctorale Santé, Information, Communications, Mathématiques, Matière (ED SICMA 0373) THESE. présentée à

Ecole Doctorale Santé, Information, Communications, Mathématiques, Matière (ED SICMA 0373) THESE. présentée à Ecole Doctorale Santé, Information, Communications, Mathématiques, Matière (ED SICMA 0373) THESE présentée à L Université de Bretagne Occidentale (UBO) pour l obtention du DOCTORAT EN ELECTRONIQUE Par

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Le fabricant de marqueurs nouvelle génération...

Le fabricant de marqueurs nouvelle génération... Le fabricant de marqueurs nouvelle génération... 11 Coloris Fixolid T Sans Toluène ni xylène Encre à fort pouvoir d adhérence Forte résistance aux intempéries et aux agressions chimiques Indélébile après

Plus en détail

Colle à base de chlorure de polyvinyle en solution solvant présentation en gel.

Colle à base de chlorure de polyvinyle en solution solvant présentation en gel. PVC U Colle pour PVC rigide Soudure à froid Convient pour haute pression (jusqu à 16 bars), basse pression et évacuation Permet de compenser les jeux jusqu à 0.6 mm Application facile : colle en gel Avis

Plus en détail

Evolution des techniques de CND par électromagnétisme et ultrasons pour un contrôle fiable des soudures

Evolution des techniques de CND par électromagnétisme et ultrasons pour un contrôle fiable des soudures Evolution des techniques de CND par électromagnétisme et ultrasons pour un contrôle fiable des soudures E. CRESCENZO a, A. PELLETIER a a IXTREM 7 rue du Verger 71530 SASSENAY ixtrem@wanadoo.fr RESUME:

Plus en détail

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007.

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. Pour mieux comprendre les résultats ici une petit plan où il y a signalées les différentes

Plus en détail

LES RÉPLIQUES MÉTALLOGRAPHIQUES

LES RÉPLIQUES MÉTALLOGRAPHIQUES CONGRÈS MATÉRIAUX 2014 Colloque 6 «Corrosion, vieillissement, durabilité, endommagement» LES RÉPLIQUES MÉTALLOGRAPHIQUES Une méthode non destructive pour contrôler le vieillissement et l endommagement

Plus en détail

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire)

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire) 4- Organisation structurale et fonctionnelle des cellules Organismes unicellulaires Organismes pluricellulaires cellule Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire

Plus en détail

RESTRUCTURATION DU HALL D'ENTREE DE LA MAIRIE 29490 GUIPAVAS

RESTRUCTURATION DU HALL D'ENTREE DE LA MAIRIE 29490 GUIPAVAS RESTRUCTURATION DU HALL D'ENTREE DE LA MAIRIE 29490 GUIPAVAS MAITRE D'OUVRAGE Mairie de GUIPAVAS Place de la mairie 29490 GUIPAVAS 02 98 84 75 54 ARCHITECTE TRIANGLE ARCHITECTURE Fernand NOTARDONATO 30,

Plus en détail

Guide pratique de la rénovation de façades

Guide pratique de la rénovation de façades Guide pratique de la rénovation de façades Pierre, béton, brique Alexandre CAUSSARIEU Thomas GAUMART Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-212-11624-1 Laser Brique : encroûtements noirs Pierre : encroûtements

Plus en détail

(Mém. A - 19 du 3 février 2006, p. 478; Dir. 2004/42/CE) Texte coordonné au 20 avril 2011 Version applicable à partir du 24 avril 2011

(Mém. A - 19 du 3 février 2006, p. 478; Dir. 2004/42/CE) Texte coordonné au 20 avril 2011 Version applicable à partir du 24 avril 2011 ATMOSPHÈRE 1. Dispositions générales 1 Règlement grand-ducal du 25 janvier 6 relatif à la réduction des émissions de composés organiques volatils dues à l utilisation de solvants organiques dans certains

Plus en détail

Toitures, Façades : Toutes les solutions pour rendre soit même sa maison plus belle. Vincent Christophoul Directeur de la société Kristol

Toitures, Façades : Toutes les solutions pour rendre soit même sa maison plus belle. Vincent Christophoul Directeur de la société Kristol Toitures, Façades : Toutes les solutions pour rendre soit même sa maison plus belle Vincent Christophoul Directeur de la société Kristol Toitures, Façades : Quelle solution? Toitures, Façades ades : Toutes

Plus en détail

Mastic professionnel mono composant pour le calfeutrement au périmètre de fenêtre et porte et l installation de SikaMembran Window.

Mastic professionnel mono composant pour le calfeutrement au périmètre de fenêtre et porte et l installation de SikaMembran Window. Notice produit Edition Oct-13 Numéro 5.06 Version n 2013-346 SikaHyflex -220 Window SikaHyflex -220 Window Mastic professionnel mono composant pour le calfeutrement au périmètre de fenêtre et porte et

Plus en détail

Mastic monocomposant à haute performance pour sols

Mastic monocomposant à haute performance pour sols Fiche technique Edition 1, 2013 Identification no. 02 05 01 01 005 0 000001 Version no. 12022013 Mastic monocomposant à haute performance pour sols Produit Description est un mastic élastique monocomposant,

Plus en détail

Condition d'examen AEAI n 01 TUILES

Condition d'examen AEAI n 01 TUILES Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie REPERTOIRE SUISSE DE LA PROTECTION CONTRE LA GRELE (RPG) Condition d'examen AEAI n 01 TUILES 01.06.2014

Plus en détail

Crème d injection à base de silane pour le traitement des remontées d humidité dans les murs

Crème d injection à base de silane pour le traitement des remontées d humidité dans les murs Notice produit Edition mai 2012 Numéro 3158 Version n 2012-118 Crème d injection à base de silane pour le traitement des remontées d humidité dans les murs Construction Produit Description Domaines d application

Plus en détail

1 L FORMATION DES IMAGES OPTIQUES. 1. Rappels sur la lumière. 2. Les lentilles

1 L FORMATION DES IMAGES OPTIQUES. 1. Rappels sur la lumière. 2. Les lentilles L RMTIN DES IMGES PTIQUES Représentation visuelle du monde et 2 Compétences exigibles au C : Reconnaître une lentille convergente ou divergente par une méthode au choix : par la déviation produite sur

Plus en détail

Color. résip. I n t é r i e u r. B r e v e t é. Guide d utilisation. Conseils & astuces

Color. résip. I n t é r i e u r. B r e v e t é. Guide d utilisation. Conseils & astuces résip ro Color Breveté B r e v e t é Guide d utilisation Conseils & astuces est une résine époxy, bicomposante à l eau et sans odeur, universelle, sur tous supports et sans sous couche. Sols Murs Mobiliers

Plus en détail

TRAITEMENT & ENTRETIEN DES TERRES CUITES

TRAITEMENT & ENTRETIEN DES TERRES CUITES TRAITEMENT & ENTRETIEN DES TERRES CUITES METHODE PRODUITS Usine & bureaux : Z.I. La Croix-St-Pierre - 19800 EYREIN - Tél. 05 55 27 65 27 - Fax 05 55 27 66 08 - www.eyrein-industrie.com Traitement & Entretien

Plus en détail

PARCOURS DE VISITE CAHIER 4 DE L ANIMATEUR PARCOURS CENTRE DE TRI

PARCOURS DE VISITE CAHIER 4 DE L ANIMATEUR PARCOURS CENTRE DE TRI PARCOURS DE VISITE CAHIER 4 DE L ANIMATEUR PARCOURS CENTRE DE TRI Atelier d OZ septembre 2014 1 Le centre de tri Parcours de visite 2 Le parcours de visite du centre de tri débute par deux panneaux La

Plus en détail

Les rails passés à la loupe. Examen des rails: Mesure de rails Conduite et supervision des travaux Contrôle de véhicule Conseil

Les rails passés à la loupe. Examen des rails: Mesure de rails Conduite et supervision des travaux Contrôle de véhicule Conseil Les rails passés à la loupe Examen des rails: Mesure de rails Contrôle de véhicule Inspection de rails Maintenance et sécurité pour vos rails Nous examens we care for rails Les voies de chemin de fer sont

Plus en détail

E N R O B A G E. Enrobage par compression à chaud EROBAGE

E N R O B A G E. Enrobage par compression à chaud EROBAGE E N R O B A G E On enrobe les échantillons métallographiques pour protéger la surface des matériaux fragiles et pour en assurer l uniformité dimensionnelle. L enrobage sous pression s effectue à l'aide

Plus en détail

CURSUS DE FORMATION RECOMMANDE POUR LE PASSAGE DES CERTIFICATIONS COFREND EN MAGNETOSCOPIE

CURSUS DE FORMATION RECOMMANDE POUR LE PASSAGE DES CERTIFICATIONS COFREND EN MAGNETOSCOPIE 63 CURSUS DE FORMATION RECOMMANDE POUR LE PASSAGE DES CERTIFICATIONS COFREND EN MAGNETOSCOPIE NIVEAU 1 Stage MT1 (N 401) NIVEAU 2 Accès direct + Stage MT TP (404P) (recommandé) + 1 mois minimum d'expérience

Plus en détail

MÉMO SANTÉ RISQUES CHIMIQUES PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENTS

MÉMO SANTÉ RISQUES CHIMIQUES PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENTS MÉMO SANTÉ PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENTS RISQUES CHIMIQUES Poussières, produits chimiques,... Le travail sur chantier vous expose à des risques qu il ne faut pas négliger. Pour protéger votre santé, adoptez

Plus en détail

Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE. Document Technique N 4 Février 2011 MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE

Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE. Document Technique N 4 Février 2011 MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE Document Technique N 4 Février 2011 MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE LA FABRICATION DE PIECES COMPLEXES PAR LE PROCEDE DE MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE Le

Plus en détail

Electrothermie industrielle

Electrothermie industrielle Electrothermie industrielle K. Van Reusel 1/102 I. Chauffage par résistances 1. Des fours à résistances 2. Chauffage par conduction 3. Chauffage par rayonnement infrarouge II. Techniques électromagnétiques

Plus en détail

Contrôle non destructif (CND)

Contrôle non destructif (CND) Contrôle non destructif (CND) par Jacques DUMONT-FILLON Ingénieur de l École Centrale de Paris Ancien Directeur Technique de l Institut de Recherches de la Sidérurgie (IRSID) 1. Contrôle non destructif

Plus en détail

JOURNEE TECHNIQUE AFIAP du 15 Mai 2014

JOURNEE TECHNIQUE AFIAP du 15 Mai 2014 JOURNEE TECHNIQUE AFIAP du 15 Mai 2014 Introduction des méthodes CND innovantes au service de la Catherine HERVE; Henri WALASZEK; Mohammed CHERFAOUI CETIM Page 1 Plan de la présentation Les méthodes CND

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. Masque de soudage protecteur de vision

NOTICE D UTILISATION. Masque de soudage protecteur de vision NOTICE D UTILISATION Masque de soudage protecteur de vision Attention : Lire attentivement le présent manuel dans son intégralité avant d utiliser le masque de soudage. Table des matières GUIDE DE L UTILISATEUR

Plus en détail

5. LIQUIDES, SPRAYS, PÂTES

5. LIQUIDES, SPRAYS, PÂTES 5.1 Liquides de refroidissement FREEZCOOL est un fluide caloporteur très élaboré, prêt à l'emploi. Il contient un algicide limitant les encrassements liés au développement d'algues dans les systèmes de

Plus en détail

Service Consommateurs 5, rue René Panhard 72021 LE MANS Cédex 02 Tél : (+33) 02 43 83 83 00 - p.ball@colart.fr

Service Consommateurs 5, rue René Panhard 72021 LE MANS Cédex 02 Tél : (+33) 02 43 83 83 00 - p.ball@colart.fr Service Consommateurs 5, rue René Panhard 72021 LE MANS Cédex 02 Tél : (+33) 02 43 83 83 00 - p.ball@colart.fr La peinture acrylique est un moyen d expression permettant des écritures et des effets picturaux

Plus en détail

Les procédés d impression

Les procédés d impression Si, depuis le XVe siècle, de nombreux procédés d impression ont été inventés, mis au point, développés, pour enfin coexister et connaître souvent des progressions parallèles, c est bien que chacun d eux

Plus en détail

MÉRÉ Aurélien HÉCART Olivier. Fonctionnement d une Photocopieuse

MÉRÉ Aurélien HÉCART Olivier. Fonctionnement d une Photocopieuse MÉRÉ Aurélien HÉCART Olivier Fonctionnement d une Photocopieuse 1. Introduction En son cœur, un copieur fonctionne en raison d'un principe physique de base: les charges opposés s attirent. Un photocopieur

Plus en détail

TRITAN 365 DB. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral.

TRITAN 365 DB. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral. TRITAN 365 DB Phone +33 (0)130 808 182 - Fax. +33 (0)130 808 199 /15 rue des Frères Lumière - ZI des Ebisoires BP136-78374 PLAISIR Cedex www.babbco.fr Sommaire Mode d emploi 1/ DESCRIPTION ET APPLICATIONS

Plus en détail

PROPRIETES SUPERFICIELLES ET INTERFACIALES DES LIANTS. Didier Lesueur Montréal, 16 novembre 2005

PROPRIETES SUPERFICIELLES ET INTERFACIALES DES LIANTS. Didier Lesueur Montréal, 16 novembre 2005 PROPRIETES SUPERFICIELLES ET INTERFACIALES DES LIANTS Didier Lesueur Montréal, 16 novembre 2005 Les Propriétés Superficielles et Interfaciales des Liants Surfaces et interfaces Caractérisation des interfaces

Plus en détail

Nouvelles normes 66399 pour la destruction des supports de données

Nouvelles normes 66399 pour la destruction des supports de données Nouvelles normes 66399 pour la destruction des supports de données Quelles sont les nouveautés? 6 catégories de matériaux Tout d abord la norme définit différents types de matériaux qui tiennent également

Plus en détail

Dôme- Structure Gonflable. Description technique

Dôme- Structure Gonflable. Description technique Dôme- Structure Gonflable Description technique Description générale Les structures gonflables, ou dômes gonflables, permettent de couvrir des enceintes sportives de façon temporaire ou permanente, quelle

Plus en détail

SIGMAFLEX STRUCTURÉ. Revêtement d imperméabilité réticulable d aspect mat structuré DÉFINITION DOMAINES D EMPLOI SPÉCIFICITÉS POINTS FORTS

SIGMAFLEX STRUCTURÉ. Revêtement d imperméabilité réticulable d aspect mat structuré DÉFINITION DOMAINES D EMPLOI SPÉCIFICITÉS POINTS FORTS Revêtement d imperméabilité réticulable d aspect mat structuré DÉFINITION Revêtement d imperméabilité de façade d aspect mat structuré à base de résines acryliques en dispersion aqueuse réticulables par

Plus en détail

Recommandations pour le contrôle par méthode électrique des défauts des revêtements organiques appliqués sur acier en usine ou sur site de pose

Recommandations pour le contrôle par méthode électrique des défauts des revêtements organiques appliqués sur acier en usine ou sur site de pose RECOMMANDATION PCRA 003 Octobre 2003 Rev.0 Commission Protection Cathodique et Revêtements Associés Recommandations pour le contrôle par méthode électrique des défauts des revêtements organiques appliqués

Plus en détail

Capteurs. Capteur. 1. Position du problème. 2. définitions. s = f(m) 3. Les principes physiques mis en oeuvres

Capteurs. Capteur. 1. Position du problème. 2. définitions. s = f(m) 3. Les principes physiques mis en oeuvres Ce cours est destiné à donner un aperçu : - des possibilités de mesure des grandeurs physiques ; - des principales caractéristiques dont il faut tenir compte lors de l utilisation d un capteur. Bibliographie

Plus en détail

Sols industriels. Texte de soumission

Sols industriels. Texte de soumission Sols industriels 6.2. 1 Nous vous conseillons volontiers pour l élaboration de soumissions en fonction de l ouvrage. Vous trouverez d autres exécutions sur notre site Web. Préparation du support... Fraisage

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.15/AC.1/2014/30 Distr. générale 31 décembre 2013 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs

Plus en détail

LAMIsport X-treme. extrêmement léger extrêmement robuste extrêmement efficace. Customized Intelligence Dem Kunden dienen als Programm

LAMIsport X-treme. extrêmement léger extrêmement robuste extrêmement efficace. Customized Intelligence Dem Kunden dienen als Programm LAMIsport X-treme extrêmement léger extrêmement robuste extrêmement efficace Customized Intelligence Dem Kunden dienen als Programm LAMILUX Fabricant leader européen de bandes planes en polyester renforcé

Plus en détail

Imperméabilisation liquide pour toiture et terrasse non circulable

Imperméabilisation liquide pour toiture et terrasse non circulable Notice produit Edition juillet 2011 Numéro 3171 Version n 2011-265 Sikalastic -560 Sikalastic -560 Imperméabilisation liquide pour toiture et terrasse non circulable Construction Système économique et

Plus en détail

CHRYSO Serenis. Agent réducteur de retrait

CHRYSO Serenis. Agent réducteur de retrait CHRYSO Serenis Agent réducteur de retrait C H RY S O S e re n i s A g e n t r é d u c t e u r d e re t r a i t Le béton est un matériau vivant, siège de réactions chimiques lentes et par ailleurs soumis

Plus en détail

Je pose. un parquet flottant AVEC LES CONSEILS

Je pose. un parquet flottant AVEC LES CONSEILS ME.02 MENUISERIE Je pose un parquet flottant AVEC LES CONSEILS 1 Connaître la pose flottante Ce type de pose convient aux parquets flottants, aux revêtements de sols stratifiés ou plaqués. Le sol Pose

Plus en détail

SALLE BLANCHE ISO 7 Diamond SA DIAMOND SA 14/04/2014 1

SALLE BLANCHE ISO 7 Diamond SA DIAMOND SA 14/04/2014 1 SALLE BLANCHE ISO 7 Diamond SA DIAMOND SA 14/04/2014 1 Vue d ensemble DIAMOND a construit une nouvelle salle blanche ISO 7 (classe 10 000 selon FED STD 209E), de manière à pouvoir fournir des produits

Plus en détail

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un CHAPITRE 6 : LE SPECTROPHOTOMETRE Objectifs pédagogiques : Citer les principaux éléments d un dun spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre p Savoir changer l ampoule

Plus en détail

«Changez de ligne avec le professionnel du traçage»

«Changez de ligne avec le professionnel du traçage» Fabrication française Peintures pour le traçage des terrains de sports «Changez de ligne avec le professionnel du traçage» Peintures prêtes à l emploi Peintures de traçage pour terrains de sports Cartouches

Plus en détail

FABRIQUEZ VOTRE VIDEOPROJECTEUR POUR MOINS DE 10 EUROS!!!

FABRIQUEZ VOTRE VIDEOPROJECTEUR POUR MOINS DE 10 EUROS!!! FABRIQUEZ VOTRE VIDEOPROJECTEUR POUR MOINS DE 10 EUROS!!! Copyright 2007 Refextra Tous droits réservés, La lentille de Fresnel LE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT L'objectif de Fresnel a été inventé par Augustin

Plus en détail

Expression de la Concession et de l Opposition in. La photographie scientifique Par Gérard BETTON (PUF, 1975) 04/06/2015

Expression de la Concession et de l Opposition in. La photographie scientifique Par Gérard BETTON (PUF, 1975) 04/06/2015 1 Expression de la Concession et de l Opposition in La photographie scientifique Par Gérard BETTON (PUF, 1975) 2 Concession /Opposition Compléter avec un des mots ou expressions suivantes : au lieu de

Plus en détail

Façades en béton apparent

Façades en béton apparent FICHE TECHNIQUE Façades en béton apparent 2 3 4 5 CONNAÎTRE > Le matériau > Mise en œuvre REGARDER > Fissures > Éclatement du béton > Corrosion des armatures ENTRETENIR > Réparation du béton > Nettoyage

Plus en détail

ECOMESURE CONCENTRATION ET GRANULOMETRIE D UN AEROSOL FIN ET ULTRA FIN SMPS + C ECOMESURE

ECOMESURE CONCENTRATION ET GRANULOMETRIE D UN AEROSOL FIN ET ULTRA FIN SMPS + C ECOMESURE ECOMESURE CONCENTRATION ET GRANULOMETRIE D UN AEROSOL FIN ET ULTRA FIN SMPS + C CPC en temps réel pour la mesure de particules entre 0,004 et 3 µm Système portable, fonctionnement sur batterie Mesure de

Plus en détail

SYSTÈME TOITURE CONSEILS ET SOLUTIONS DURALEX POUR VOS CHANTIERS DE TOITURE. TECHNIQUE DURALEX. www.duralex-peintures.com

SYSTÈME TOITURE CONSEILS ET SOLUTIONS DURALEX POUR VOS CHANTIERS DE TOITURE. TECHNIQUE DURALEX. www.duralex-peintures.com SYSTÈME TOITURE TECHNIQUE DURALEX CONSEILS ET SOLUTIONS DURALEX POUR VOS CHANTIERS DE TOITURE. www.duralex-peintures.com SYSTÈME LES PEINTURES DE TOITURE SERVENT À : - Décorer : redonne une nouvelle jeunesse

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/EB.AIR/WG.5/2009/22 16 juin 2000 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE ORGANE EXÉCUTIF DE LA CONVENTION SUR LA

Plus en détail

Mastic coupe-feu silicone

Mastic coupe-feu silicone Mastic coupe-feu silicone CFS-S SIL Mastic élastique (silicone neutre), permet des mouvements importants pour des applications coupe-feu Applications Calfeutrement de joints de dilatation entre dalles

Plus en détail

TOITURE TRAITEMENT ET RÉNOVATION ARGILE CIMENT FIBROCIMENT MÉTALLIQUE

TOITURE TRAITEMENT ET RÉNOVATION ARGILE CIMENT FIBROCIMENT MÉTALLIQUE TOITURE TRAITEMENT ET, DÉSINFECTION, CONSOLIDATION, RÉSINE, ISOLATION,, ARGILE CIMENT FIBROCIMENT MÉTALLIQUE TRAITEMENT TUILE D ARGILE SYSTÈME MANUEL / AIRLESS Blaus Sate TRAITEMENT TUILE CIMENT SYSTÈME

Plus en détail

Gamme CARRELAGE NETTOYANT POUDRE LAITANCES, EFFLORESCENCES ET VOILE DE CIMENT NOUVEAU SANS ACIDE CHLORYDRIQUE POUDRE À DILUER ACTION RAPIDE

Gamme CARRELAGE NETTOYANT POUDRE LAITANCES, EFFLORESCENCES ET VOILE DE CIMENT NOUVEAU SANS ACIDE CHLORYDRIQUE POUDRE À DILUER ACTION RAPIDE Gamme CARRELAGE CIMENT CIMENT SANS ACIDE CHLORYDRIQUE POUDRE À DILUER TOYANT POUDRE LAITANCES, EFFLORESCENCES ET VOILE DE CIMENT Dissoudre Algiciment dans l eau tiède à raison de 100 g par litre. Verser

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Les nouvelles techniques de contrôle non destructif: un atout pour votre entreprise

Les nouvelles techniques de contrôle non destructif: un atout pour votre entreprise Lundi de la mécanique 8 avril 2013 CEA Cadarache Page 2 JT 06/06/2012t Les nouvelles techniques de contrôle non destructif: un atout pour votre entreprise Henri Walaszek Pôle EPI Expert référent CND Page

Plus en détail

Les matériaux absorbants

Les matériaux absorbants L absorption acoustique est le pouvoir qu ont certains matériaux de laisser pénétrer une partie de l énergie sonore qui vient frapper leur surface. Un matériau absorbant posé sur une cloison va diminuer

Plus en détail

VistaCam ix Des images parfaites, un excellent diagnostic de caries

VistaCam ix Des images parfaites, un excellent diagnostic de caries VistaCam ix Des images parfaites, un excellent diagnostic de caries Une caméra, de multiples possibilités AIR COMPRIMÉ ASPIRATION IMAGERIE ODONTOLOGIE CONSERVATRICE HYGIÈNE Dispositif Médical de classe

Plus en détail

Microbiologie BIOL 3253. Étude de la structure microbienne: microscopie et préparation des échantillons

Microbiologie BIOL 3253. Étude de la structure microbienne: microscopie et préparation des échantillons Microbiologie BIOL 3253 Étude de la structure microbienne: microscopie et préparation des échantillons Les lentilles et la déviation de la lumière Quand un rayon lumineux passe d un milieu à un autre,

Plus en détail

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement L Epoxy facile DOMAINES D EMPLOI Recommandé pour salle de bain, douche, plan de travail cuisine, piscine, bassins thermaux,

Plus en détail

Stérilisation. synthèse des normes ayant trait aux emballages

Stérilisation. synthèse des normes ayant trait aux emballages 1. INTRODUCTION Le but d'un système d'emballage de dispositifs médicaux pouvant être retraités est de permettre la stérilisation, la protection physique, le maintien de la stérilité jusqu'à l'utilisation

Plus en détail

- Recherche de fissuration en service - Contrôle de soudures métalliques en fabrication et en service

- Recherche de fissuration en service - Contrôle de soudures métalliques en fabrication et en service EVALUATION DES MÉTHODES DE THERMOGRAPHIE INFRAROUGE SÉLECTIVES POUR LES APPLICATIONS DU DOMAINE NUCLÉAIRE EVALUATION OF INFRARED SELECTIVE THERMOGRAPHY METHODS FOR APPLICATIONS IN THE NUCLEAR FIELD M.TAGLIONE*

Plus en détail

Plaque coupe-feu fermacell AESTUVER Panneaux de béton léger armé de fibres de verre pour la protection incendie

Plaque coupe-feu fermacell AESTUVER Panneaux de béton léger armé de fibres de verre pour la protection incendie Fiche technique fermacell AESTUVER Plaque coupe-feu fermacell AESTUVER Panneaux de béton léger armé de fibres de verre pour la protection incendie Produit Panneaux de béton léger armé de fibres de verre,

Plus en détail

Fusion de l'imagerie 3D et infrarouge pour un contrôle dimensionnel et un contrôle non destructif (CDCND)

Fusion de l'imagerie 3D et infrarouge pour un contrôle dimensionnel et un contrôle non destructif (CDCND) Fusion de l'imagerie 3D et infrarouge pour un contrôle dimensionnel et un contrôle non destructif (CDCND) 3D et thermographie Plan Section 1 Section 2 Section 3 Section 4 Section 5 Introduction Vision

Plus en détail

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries»

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» 1/10 POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» S5.4: MATERIAUX COMPOSANTS DU SECTEUR PROFESSIONNEL. C1.1: Décoder, analyser les données de définition. C4.5: Conduire les opérations de pose sur chantier.

Plus en détail

INTRO. Comment poser du parquet à coller? NIVEAU DE

INTRO. Comment poser du parquet à coller? NIVEAU DE Comment poser du parquet à coller? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Matériaux nécessaires Un aspirateur Un cordeau à tracer Une spatule crantée Un pied-de-biche pour parquet

Plus en détail

Color plaque Acrovyn. d épaisseur 1,5 à 2mm Colle Contact Roll 85

Color plaque Acrovyn. d épaisseur 1,5 à 2mm Colle Contact Roll 85 Pose avec la STOCKAGE Dès réception : déballer et stocker les plaques à plat dans un local ventilé et tempéré (+18 C). Une journée avant la pose, l ensemble des matériaux doit être entreposé dans les locaux

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 Les films radiographiques et photographiques... 1

Table des matières. Chapitre 1 Les films radiographiques et photographiques... 1 Table des matières Chapitre 1 Les films radiographiques et photographiques.......................... 1 1.1 Les composants des films...................................................... 1 1.1.1 Le support............................................................

Plus en détail

Crème d injection à base de silane pour le traitement de l humidité ascensionnelle

Crème d injection à base de silane pour le traitement de l humidité ascensionnelle Fiche technique Edition 1, 2012 Identification no. 02 07 01 01 003 0 000002 Version no. 09022012 Crème d injection à base de silane pour le traitement de l humidité ascensionnelle Construction Produit

Plus en détail

Recettes d artistes à propos du Liant

Recettes d artistes à propos du Liant En 2003, des artistes-étudiants en école d arts, ainsi que quelques artistes professionnels ont participé à l élaboration du Liant Lefranc & Bourgeois, vous trouverez ici une illustration des pistes créatives

Plus en détail