Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1

2

3

4

5

6 LAboRAToiRE expertises Chimiques & physico- Chimiques Le Laboratoire Expertises Chimiques & Physicochimiques (LECP) caractérise les matériaux, principalement inorganiques, afin de déterminer leur composition chimique et certaines propriétés physico-chimiques. Il analyse aussi bien les solides que les liquides et peut doser la plupart des éléments chimiques jusqu à l état de traces. Ces moyens et compétences sont mis à profit dans de nombreux domaines pour guider le développement et la synthèse de nouveaux matériaux, mais aussi pour appréhender les mécanismes d évolutions, afin de prévoir le vieillissement des matériaux dans le temps. Le Laboratoire a également en charge le suivi de la qualité des effluents liquides et de l eau de l Indre pour le CEA le Ripault et dispose d une accréditation du COFRAC sur le programme (analyses physico-chimiques des eaux). LECP La complémentarité de nos moyens avec ceux des autres laboratoires du pôle de caractérisation des matériaux du CEA/Le Ripault est un atout essentiel pour répondre dans les meilleures conditions à de nombreuses expertises. Collaborations Centres CEa, areva, Faculté de Pharmacie de tours, Ecole des beaux arts de tours, Centre de recherche et de restauration des Musées de France (C2rMF) CONTACT : CEA Le Ripault - Département Matériaux Laboratoire Expertises Chimiques et Physico-chimiques Tél Fax :

7 ACTIVITés ACTiViTés analyseur atd-atg LEs ExPERTisEs ChiMiquEs & PhysiCo-ChiMiquEs LECP réalise les expertises chimiques et physico-chimiques nécessaires pour caractériser les matériaux, principalement inorganiques, mis en œuvre sur le CEA le Ripault. Les techniques employées sont regroupées en 3 pôles, avec une trentaine de moyens utilisés régulièrement : pôle analyse élémentaire : il regroupe des techniques spectrométriques en solution, avec détection en émission ou en masse (icp-aes, icp-ms) et sur solide (fluorescence x), ainsi que des moyens de dosage des éléments C, h, o, N, s et des halogènes. La mise en oeuvre des différents moyens donne accès au bilan masse des matériaux. pôle thermique : il regroupe les analyseurs thermiques et thermogravimétriques qui permettent de caractériser l évolution de matériaux de 20 à C sous différentes atmosphères. pôle morphologie et propriétés : il regroupe les mesures de surface spécifique, de densité (densité du squelette par picnométrie hélium, densité apparente, densité tassée), de perméabilité et de diffusivité. Matériaux en vieillissement études DE ViEiLLissEMENT DEs MATéRiAux Le Laboratoire réalise des études de compatibilité et de comportement à long terme de matériaux. En plus de ses moyens de caractérisations, il dispose d un parc de 18 enceintes climatiques régulées en température et en hygrométrie relative. Les programmes conduits vont de quelques mois à plusieurs années selon la problématique posée (identification de paramètres potentiellement vieillissant ; détermination de facteurs d accélération éventuels ; suivi au long cours de l évolution des paramètres). Prélèvement d alluvions ANALysEs ENViRoNNEMENTALEs LECP réalise des caractérisations élémentaires sur des matrices environnementales (eaux, alluvions). En particulier, il assure le suivi de la qualité des effluents liquides et de l indre pour le CEA Le Ripault. Cette activité prend en compte l action nationale de recherche et de réduction des Rejets de substances Dangereuses dans les Eaux (RsDE). Le laboratoire a obtenu en 2003 l accréditation par le Comité Français d Accréditation (CoFRAC) pour une partie de ses analyses en laboratoire, à savoir : ph, conductivité, Matières En suspension (MEs), Demande Chimique en oxygène (DCo), dosage d éléments (icp-aes).

8 LAboRAToiRE synthèse & TrANsFOrmATiON Des polymères Les compétences du Laboratoire Synthèse et Transformation des Polymères (LSTP) sont basées sur la recherche et le développement dans le domaine des polymères et des composites. Répondant à un cahier des charges spécifique, il mène toutes les étapes du projet jusqu à la réalisation d objets fonctionnels. Le laboratoire a pour mission de répondre aux besoins de la Direction des Applications Militaires (DAM) dans le cadre des programmes : - dédiés aux cibles laser, aux composants de la dissuasion, à la sécurité globale et de non-prolifération, - du CEA dans le cadre du programme Nouvelles Technologies de l Energie (NTE). LsTP Collaborations le bâtiment «Pôle Polymère Plasturgie Composites» au sein de la plate-forme alhyance innovation permet de développer de nouveaux matériaux, polymères, composites à architectures innovantes et de nouveaux procédés afin de répondre à des spécifications toujours plus exigeantes. Ce travail est rendu possible grâce à la collaboration de nombreux partenaires industriels, académiques à l échelle nationale et/ou internationale. CONTACT : CEA Le Ripault - Département Matériaux Laboratoire synthèse et Transformation des Polymères Tél Fax :

9 COMPétenCes CoMPéTENCEs CoNCEPTioN & synthèse DE MATéRiAux Au sein du Département Matériaux du CEA, le laboratoire LsTP a développé des compétences uniques dans le domaine de la chimie organique et de la chimie organométallique en condition inerte. L équipe intervient dans : - la conception et l ingénierie de nouvelles molécules fonctionnalisées, - la synthèse de matériaux polymères et composites innovants à structures et/ou propriétés spécifiques, - la fonctionnalisation (synthèse de matériaux ou charges hybrides organiques/ inorganiques) et le greffage chimique (chimie de surface / interface). FoRMuLATioN & élaboration DE PRoCéDés Le laboratoire possède des compétences fortes en formulation de polymères organiques ou composites (colles, joints, mousses chargées ou non...) et de composés organiques pour électrolytes (à base de solvants / liquides ioniques). Le domaine de la mise en œuvre, de la transformation de matériaux par différents procédés (réactifs ou non), est également dans le cœur de métier du laboratoire ; citons entre autres : le rotomoulage réactif, l extrusion (classique ou réactive), l enduction (continu ou non), la compression à chaud (convection et induction), l enroulement filamentaire,... Le programme NTe, auquel le laboratoire contribue fortement depuis plusieurs années, fait notamment appel à toutes ces technologies de mise en œuvre. Dans ce cadre, la R&D, menée au sein du laboratoire, concerne : - les composants pour cœur de piles à combustible - type PEMFC* : plaques bipolaires, membranes échangeuses de protons, catalyseurs, assemblage membrane-électrode, - les réservoirs de stockage de l hydrogène - et les électrolytes pour batteries Lithium-ion et supercapacités. PRoToTyPEs & CARACTéRisATioNs LsTP dispose du savoir-faire et des moyens qui permettent la validation des solutions techniques développées (innovation en chimie, nouveaux matériaux, nouveaux procédés...). Pour cela nous maitrisons l ensemble du processus amont - aval de conception, fabrication et des tests de validations sur prototypes instrumentés dans les domaines des cellules élémentaires pour pile à combustible PEMFC, des réservoirs composites hyperbares et des piles boutons pour accumulateur lithium-ion. Les moyens de caractérisations significatifs associés aux thématiques traitées sont : - des bancs d essais en pile à combustible pour qualifier les composants de PEMFC, - un banc de test hydraulique 3000 bar pour valider les pressions d épreuve et de rupture des réservoirs hyperbares, - des moyens d étude des performances électrochimiques à court et long terme, et en température des électrolytes lithium-ion en pile bouton. La plupart de ces moyens sont actuellement regroupés sur le Pôle Polymères Plasturgie et Composites de la zone Alhyance. Ce plateau technique est un élément fédérateur pour la conduite de projets de recherche collaborative et constitue aussi pour les entreprises partenaires une plateforme de transfert de technologies performante. * Proton Exchange Membrane Fuel Cell

10 LAboRAToiRE CérAmiques & COmpOsANTs AvANCés Le laboratoire Céramiques & Composants Avancés (LCCA) est spécialisé dans la synthèse et la mise en forme de matériaux céramiques et composites de structures et propriétés très diverses.. Nous prenons en charge les problématiques de développement depuis le cahier des charges, la formulation/synthèse en laboratoire jusqu à la mise en forme à échelle industrielle. LCCA Le laboratoire dispose de moyens et de compétences organisés autour de cinq grands pôles d activités : - les céramiques industrielles, - les composites hautes températures et matériaux à base de carbone, - les aérogels mousses ultralégères, - la croissance des cristaux, - les piles à combustible et les piles thermiques. Une partie des activités du Laboratoire a un caractère dual qui permet de contribuer aux Nouvelles Technologies pour l énergie (production d hydrogène et solaire thermodynamique). CONTACT : CEA Le Ripault - Département Matériaux Laboratoire Céramiques et Composants Avancés Tél Fax :

11 ACTIVITés ACTiViTés LEs CéRAMiquEs industrielles Afin de répondre aux besoins souvent très spécifiquement aux cahiers des charges, le Laboratoire Céramiques et Composants Avancés possède les compétences et moyens permettant de maîtriser et d optimiser toutes les étapes d élaboration des céramiques : - réaction et précipitation de poudres par chimie douce, - préparation des poudres (mélange, broyage, tamisage), - mise en forme (pressage, coulage en bande, sérigraphie...), - traitements thermiques (frittage), - finition : usinage, polissage,... Céramique densifiée Unité de caléfaction LEs CoMPosiTEs hautes TEMPéRATuREs & MATéRiAux à base DE CARboNE L expérience du Laboratoire dans le domaine des composites a été constituée sur plus d une décennie. La connaissance des composites C/C et sic/sic résistants à de très hautes températures permet de répondre avec une grande réactivité aux besoins de nouveaux matériaux. aérogel LEs AéRogELs - MoussEs ultralégères LCCA met au point des aérogels organiques et inorganiques (sio 2, Ta 2 o 5,...) de très faible masse volumique élaborés par chimie du sol-gel. L extraction des solvants par séchage supercritique fait partie des compétences maîtrisées dans cette thématique. Cristal LA CRoissANCE DEs CRisTAux Le Laboratoire Céramiques et Composants Avancés constitue actuellement une compétence dans le domaine de la croissance des cristaux de grande dimension. La conversion de fréquence des lasers de puissance est la principale application visée. Cellules électrochimiques LEs PiLEs à CoMbusTibLE & LEs PiLEs ThERMiquEs Les compétences du Laboratoire en électrochimie et en céramique ont permis de mener à bien le développement de cellules électrochimiques pour des applications de piles à combustible de production d hydrogène par électrolyse à haute température de la vapeur d eau.

12 LAboRAToiRE DE projection Thermique La projection thermique est un procédé de traitement de surface dédié à la réalisation de dépôts épais métalliques, céramiques ou composites pour l amélioration des performances de pièces en service. La projection plasma est basée sur l accélération et la fusion de la matière sous forme pulvérulente au cœur d un jet de gaz ionisé à haute vitesse (1 000 à m/s) et haute température ( C). Les propriétés recherchées sont par exemple l isolation thermique ou électrique, la résistance à l usure et au frottement, la protection contre la corrosion ou des fonctionnalités chimiques de surface. LPTh La transversalité des compétences acquises au sein du laboratoire de projection thermique lui permet d appréhender les besoins de revêtements, exprimés sous forme de cahier des charges, depuis la recherche et développement amont jusqu à la réalisation de prototype échelle 1. Collaborations Directions du CEa, universités françaises (limoges, orléans, bordeaux, belfort-montbéliard), écoles des Mines de Paris, universités étrangères (sherbrooke- Canada, ifkb-stuttgart-allemagne)... CONTACT : CEA Le Ripault - Département Matériaux Laboratoire de Projection Thermique Tél Fax :

13 ACTIVITés ACTiViTés DEs REVêTEMENTs FoNCTioNNELs Le laboratoire possède un savoir-faire reconnu dans le développement de revêtements multifonctionnels à microstructure multi échelle. Les procédés sont adaptés à la réalisation de dépôts nanométriques ou composites avec, par exemple, des revêtements à double gradient de composition et porosité. Les matériaux que nous pouvons mettre en œuvre par projection plasma sont principalement les céramiques oxydes, les carbures, les borures et les métaux. Matériau à gradient de composition 0 mm 25 mm 50 mm 75 mm 100 mm MoDéLisATioN MéTRoLogiE Le laboratoire a mis en place une approche combinée de métrologie (mesure de vitesse et de température) et de modélisation des procédés (écoulements, construction des dépôts,...). Ces outils constituent une aide précieuse pour la définition des dépôts et la prédiction de leurs propriétés. << interaction plasma - particule liquide DEs PRoCéDés ADAPTés Le laboratoire dispose d un large éventail de procédés de projection adaptés selon le type de matériau envisagé et les propriétés attendues pour le revêtement (APs, ips, VPs, Cold spray, hvof). un fort savoir-faire a été acquis dans la mise en oeuvre de revêtements nanostructurés par projection plasma de poudres nanométriques en suspension. Enceinte de projection industrialisation L industrialisation du procédé consiste à adapter les conditions de projection à la réalisation en série de pièces complexes et/ou de grandes dimensions imposant une parfaite maîtrise de la température obtenue par refroidissement cryogénique et le recours à une robotisation avancée pour le contrôle des épaisseurs. 1,5 m alliage métallique sur tube tuile en b4c PLAsMA FoRMAgE Le laboratoire a développé une grande expérience dans la réalisation de pièces auto structurées, dites plasma formées, directement utilisables sans étape additionnelle d usinage.

14 LAboRAToiRE D études & D AppLiCATiONs Des TeChNOLOGies De la recherche en laboratoire au processus industriel Les matériaux développés au sein de notre Département présentent des caractéristiques physicochimiques uniques qui permettent d atteindre des spécifications fonctionnelles sévères. En aval de la recherche du matériau, le passage de l échelle du laboratoire à sa mise en oeuvre industrielle doit s effectuer en conservant toutes les performances du matériau et ce, en intégrant les contraintes liées aux facteurs d échelle et aux procédés. LEAT La mission principale du laboratoire est d industrialiser la mise en oeuvre de matériaux, qu ils soient organiques ou minéraux, afin de les intégrer à une structure pour lui donner les propriétés requises. Le développement technologique du procédé industriel et l identification des facteurs d influence du processus assurent la qualité et la reproductibilité des matériaux utilisés pour la fabrication en série. CONTACT : CEA Le Ripault - Département Matériaux Laboratoire d études et d Applications des Technologies Tél Fax :

15 ACTIVITés ACTiViTés L industrialisation d un produit en vue de sa production en série est le fruit de la synergie entre différents métiers et compétences autour d un objectif commun : la garantie de la conformité des produits fabriqués en respectant les critères économiques et calendaires spécifiés. simulation numérique d un comportement mécanique CoNCEPTioN & FAbRiCATioN AssisTéE PAR ordinateur La CFAo comprend l ensemble des logiciels et des techniques de modélisation géométrique permettant de concevoir, de tester virtuellement et de réaliser des produits manufacturés et les outils pour les fabriquer. C est un moyen d aide, non seulement à la création de pièces mécaniques ou à la mise en oeuvre de leur fabrication, mais aussi à la simulation de leur comportement, et donc à la validation des solutions retenues. Usinage de matière étalonnage d un palpeur de contrôle dimensionnel avec une cale étalon industrialisation & FAbRiCATioN EN série La phase d industrialisation est basée sur la réalisation de prototypes permettant de vérifier l adéquation entre les spécifications exigées du produit et l outil industriel. Elle comprend une analyse de paramètres procédés afin de garantir la maîtrise de leurs dispersions potentielles et d aboutir à la mise au point des gammes industrielles. Le laboratoire possède des compétences dans des domaines variés d élaboration de matériaux (céramiques, polymères,...), mais également dans des moyens de mise en forme (usinage, projection pneumatique de peintures,...) et d assemblage (collage mécanique ou chimique, technique d injection). Projection pneumatique de peintures à propriétés spécifiques par un robot automatisé CoNTRÔLE & qualité Le contrôle des produits réalisés est assuré par un certain nombre de contrôles physico-chimiques et dimensionnels des matériaux. Ces derniers sont réalisés au Laboratoire par des machines à mesurer tridimensionnelles qui possèdent des précisions de mesure de l ordre de quelques micromètres. La conformité des produits est garantie via le suivi et l analyse du moindre écart (outils, matières, contrôles,...) par rapport à l état de référence de la qualification industrielle (certification iso 9001).

16 LAboRAToiRE microstructure & COmpOrTemeNT Les systèmes aéronautiques et spatiaux sont composés de matériaux de haute technologie soumis à des environnements et des sollicitations très sévères. Le laboratoire caractérise le comportement thermique et mécanique de ces matériaux dans des conditions extrêmes de température et de pression. Les matériaux polymères, céramiques et composites carbonés, dits «thermo-structuraux», se composent de multiples constituants de nature et forme variables. Leur stabilité dépend des nombreuses contraintes qu ils subissent. Les mesures physiques sont associées à l observation des microstructures. Elle apporte l organisation de la matière initiale, souvent très hétérogène, et son évolution en condition d emploi. LMC La spécificité du laboratoire est d avoir regroupé dans un même lieu des moyens techniques, numériques et des compétences scientifiques dans le but de comprendre les matériaux actuels et concevoir ceux de demain. Nous faisons le lien entre la microstructure et le comportement physique des matériaux par une synergie entre caractérisation et modélisation. CONTACT : CEA Le Ripault - Département Matériaux Laboratoire Microstructure et Comportement Tél Fax :

17 ACTIVITés ACTiViTés observer & NuMéRisER LEs MiCRosTRuCTuREs La morphologie et la composition chimique des matériaux peuvent être décrites du nanomètre au centimètre en utilisant successivement différentes techniques : les microscopes optiques, électroniques à balayage ou en transmission, la microsonde de Castaing, la topographie x et les tomographies à haute résolution. La structure atomique peut, quant à elle, être étudiée par diffraction des rayons x ou des électrons l ensemble de ces techniques est disponible et maitrisé au sein du laboratoire. à partir de ces observations, nous développons des outils de reconstruction à différentes échelles pour visualiser les microstructures en 3D. il est alors possible d isoler les différents constituants et d en connaître leur organisation, afin de mieux définir la microstructure du matériau. Composite à fibres de silice et matrice polymère - Micrographie électronique en 2D et sa reconstruction numérique en 3D Modélisation du transfert de chaleur T normalisée simuler LE CoMPoRTEMENT à partir des microstructures, nous pouvons déterminer les propriétés des matériaux. Le calcul des performances est mené au moyen d expériences numériques. Par exemple, à partir de la tomographie x (scanner) d une mousse de carbone et la connaissance des propriétés de ses constituants, nous évaluons les propriétés thermiques effectives par calcul du transfert de chaleur. En faisant varier la microstructure numérique, nous pourrons évaluer l influence d un procédé de fabrication. La même expérience numérique peut être menée en mécanique par compression d un matériau alvéolaire pour déterminer sa rigidité. étude des matériaux des corps de rentrée atmosphérique traction dynamique d un silicone Diffraction des rayons X sur poudre CARACTéRisER LE CoMPoRTEMENT La modélisation des matériaux hétérogènes nécessite de connaître les caractéristiques à l échelle locale (µm). Elles constituent une donnée d entrée des calculs. Nous avons acquis les moyens permettant de mesurer les propriétés thermiques de constituants comme la conductivité : c est la microscopie photothermique. Nous développons aussi les mesures mécaniques à faible échelle : c est la micro et nano-indentation. La validation du comportement des matériaux nécessite une comparaison de la modélisation avec les mesures physiques. Au cours de ces dix dernières années, LMC a investi dans le domaine de la mesure thermique et mécanique. Les propriétés macroscopiques de -100 à C sont déterminées sur une gamme de sollicitations très variables. Des bancs d essais spécifiques d une précision accrue donnent accès aux sollicitations dynamiques sur matériaux souples et à la dilatation thermique des matériaux de fines épaisseurs.

18 LAboRAToiRE DEs matériaux magnétiques & OpTiques Le Laboratoire des Matériaux Magnétiques et Optiques (LMMO) est un laboratoire de Recherche et Développement dont les missions sont la conception et l élaboration de matériaux, sous forme de couches minces ou de composites, aux propriétés électromagnétiques et optiques adaptées aux programmes de la Direction des Applications Militaires (DAM). Laboratoire d expertise en électromagnétisme, LMMO conçoit et développe l ensemble de ces matériaux en maîtrisant les caractéristiques physico-chimiques gouvernant l absorption, la réflexion et la transmission des ondes électromagnétiques. Il valorise aussi ses compétences et son savoir-faire par des partenariats et des réalisations avec des industriels de l énergie ou de la défense. LMMo Parallèlement, LMMO oeuvre pour la diffusion des connaissances en signant régulièrement des articles à l échelle internationale et en organisant des rencontres scientifiques : le congrès Louis Néel, (évènement phare de la communauté du magnétisme) à Tours en 2013 par exemple. Collaborations Universités, organismes étatiques et industriels de la Défense. CONTACT : CEA Le Ripault - Département Matériaux Laboratoire des Matériaux Magnétiques et optiques Tél Fax :

19 ACTIVITés ACTiViTés CoNCEPTioN L ingénierie des propriétés optiques, magnétiques ou hyperfréquences est réalisée en prenant en compte les aspects morphologiques et la composition des matériaux. élaboration Les moyens de mise en œuvre permettent de réaliser des pièces allant de l échantillon jusqu au prototype de démonstration. Le laboratoire dispose de : - 4 bâtis de dépôt de couches minces par évaporation ou pulvérisation, permettant de revêtir des substrats rigides ou des films souples au déroulé. - un four pour la réalisation d alliages métalliques, - une installation d élaboration de micro-fils ferromagnétiques - des installations de projection pneumatique (manuelle et robotisée) - des installations spécifiques de bobinage et de découpe à différentes échelles. CARACTéRisATioN Le LMMo réalise des caractérisations optiques, magnétiques et hyperfréquences pour les besoins propres aux programmes de la DAM (spectrophotométrie, ellipsométrie, microscopie à effet Kerr, spectrométrie par résonance magnétique, perméamètre, magnétomètre,...). Le laboratoire développe aussi des moyens spécifiques pour caractériser les matériaux innovants (mesures en spire, mesures en espace libre, etc). MoDéLisATioN Par le retour d expérience, la modélisation permet, à partir de lois de comportement et de codes de calculs, de prédire et d optimiser les propriétés des matériaux développés.

20 LAboRAToiRE sol-gel & simulation Depuis plus de 20 ans, la mission du Laboratoire Sol-gel et Simulation (LSGS) est de concevoir, élaborer et processer des matériaux céramiques, composites ou hybrides organiques-inorganiques par un procédé chimique nommé «sol-gel». Le couplage de cette chimie douce avec des techniques d application de couches minces (trempage-retrait, enduction centrifuge, enduction laminaire) constitue le cœur de l activité du LSGS. Récemment, de nouvelles techniques de mise en œuvre localisées (jet d encre, spray ou électrospinning) contribuent à proposer de nouveaux designs de revêtements texturés multi-fonctionnels. Le savoir-faire s appuie aussi sur les caractérisations physico chimiques des solutions traitantes et des propriétés physiques des revêtements. Les domaines d application sont pluridisciplinaires. Ils vont de l optique, aux Nouvelles Technologies pour l énergie, en passant par la microélectronique, la protection contre l oxydation, l humidité, et même la détection pour la lutte contre le terrorisme. Lsgs Pour réaliser ces projets, LSGS possède plus de 450 m² de salle blanche de classe à 100 (ISO 5 à 8). Collaborations Directions du CEa, universités françaises (tours, Paris Vi, bordeaux, nantes, Pau), Collèges de France, industriels de l optique, de l aéronautique et de la microélectronique. CONTACT : CEA Le Ripault - Département Matériaux Laboratoire sol-gel et simulation Tél Fax :

21 ACTIVITés ACTiViTés DEs MATéRiAux MuLTiFoNCTioNNELs Le Laboratoire sol-gel et simulation se distingue par un savoir-faire reconnu dans l élaboration de couches minces à base de nanomatériaux réalisés par procédé solgel. Cette chimie douce permet d associer la richesse du monde organique à celui du minéral, en maîtrisant l échelle de la molécule sur des surfaces de plusieurs m 2. CouChEs MiNCEs & PRoCéDés Le laboratoire dispose de 450 m 2 de salle blanche où sont installées plusieurs techniques de dépôt par voie liquide (trempage retrait, enduction centrifuge, enduction laminaire, jet d encre, spray ou electrospinning). La maîtrise du couplage chimie/procédé conduit le laboratoire à revêtir des objets finis et à accompagner les industriels pour qu ils implantent cette technologie dans leur atelier de production. MoDéLisATioN & MéTRoLogiE La validation des propriétés et la compréhension des phénomènes physiques et chimiques (endommagement laser, propriétés mécaniques, optiques...), sont au cœur des études menées au laboratoire au travers de la métrologie et de la modélisation. DEs DoMAiNEs D ACTiViTés VARiés La versatilité des développements sol-gel permet d adresser des domaines multiples comme : - les lasers de puissance ou le solaire avec les antireflets et les revêtements réfléchissants (miroir), - les piles à combustible avec des matériaux céramiques, - la détection et les capteurs avec les matériaux luminescents, - la microélectronique et le médical avec les matériaux piézoélectriques, - la protection contre la corrosion d objets de grandes dimensions à géométrie complexe, tels que les réflecteurs du laser pétawatt PETAL.

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012 Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie PREDAT 1 juin 2012 Axes stratégiques du CEA : Positionnement d AlHyance 3 segments l hydrogène (Production, Stockage,

Plus en détail

Diapo n : 1. Diapo n : 1

Diapo n : 1. Diapo n : 1 Diapo n : 1 Diapo n : 1 1 Qu est-ce que Welience? Votre support à l innovation bourguignon Welience est une marque créée par ub-filiale, structure privée (SAS), filiale de l université de Bourgogne Au

Plus en détail

LAbORATOiRE CARACTéRISATION DES MATéRIAUX ORGANIQUES Le laboratoire a pour mission de caractériser les matériaux organiques, qu ils soient énergétiques ou non, afin de déterminer leur composition chimique,

Plus en détail

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP PLASMA / SOLAIRE / NANO Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP Notre laboratoire : PROMES Procédés Matériaux Energie Solaire Unité propre du CNRS, laboratoire de l INSIS (Institut des Sciences de l

Plus en détail

COURS AVANCÉS EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE DES PLASMAS

COURS AVANCÉS EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE DES PLASMAS COURS AVANCÉS EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE DES PLASMAS Les universités membres de Plasma-Québec mettent à la disposition des étudiants de maîtrise et de doctorat une brochette de neuf cours avancés couvrant

Plus en détail

Le polissage par laser

Le polissage par laser B U L L E T I N T E C H N I Q U E N 4 1 B U L L E T I N T E C H N I Q U E N 4 1 Le polissage par laser Contexte Un traitement de surface est généralement réalisé dans le but d améliorer les caractéristiques

Plus en détail

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème pour une résistance de chauffe dans un microsystème Bertrand Selva Bertrand.selva@bretagne.ens-cachan.fr 1 Plan de la présentation Présentation des microsystèmes Dimensions caractéristiques, technique

Plus en détail

Formations continues 2015

Formations continues 2015 UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DE BELFORT-MONTBÉLIARD Projection thermique, Dépôts en phase vapeur Fabrication additive Formations continues 2015 Institut de Recherche sur les Transports, l Énergie et la Société

Plus en détail

La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1

La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1 La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1 SLIDE # 2 Presentation Qu est qu un plasma Définition Caractéristiques du Plasma Types de plasma Procédés plasma Les relations entre le Plasma

Plus en détail

Stockage de l hydrogène, Piles à combustible. Gérald POURCELLY

Stockage de l hydrogène, Piles à combustible. Gérald POURCELLY Stockage de l hydrogène, Piles à combustible Gérald POURCELLY Institut européen des membranes, Institut de chimie du CNRS Directeur du GDR Piles à combustible et systèmes (PACS) Mercredi 27 février 2013,

Plus en détail

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 PRINCIPAL MODE DE DEGRADATION DANS LE MONDE devant les

Plus en détail

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation:

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: 1 www.cetime.ind.tn LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: met à votre disposition des compétences et des moyens techniques pour vous assister dans vos démarches d innovation et d

Plus en détail

Electrothermie industrielle

Electrothermie industrielle Electrothermie industrielle K. Van Reusel 1/102 I. Chauffage par résistances 1. Des fours à résistances 2. Chauffage par conduction 3. Chauffage par rayonnement infrarouge II. Techniques électromagnétiques

Plus en détail

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC Société Française de Thermique 22/01/2010 Design de matériaux à propriétés radiatives fonctionnalisées : de l angström au millimètre MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE

Plus en détail

PRÉSENTATION DES AXES DE RECHERCHE DU LGP2 (I)

PRÉSENTATION DES AXES DE RECHERCHE DU LGP2 (I) PRÉSENTATION DES AXES DE RECHERCHE DU LGP2 (I) École Française de Papeterie et des Industries Graphiques Laboratoire LGP2 UMR-CNRS 5518 EFPG, Domaine Universitaire, BP 65, 38402 Saint-Martin-d Hères Cedex

Plus en détail

Introduction générale aux nanomatériaux

Introduction générale aux nanomatériaux Introduction générale aux nanomatériaux J.Lecomte, M.Gasparini 16/10/2014 le centre collectif de l industrie technologique belge Notre centre Federation for the technology industry Collective centre of

Plus en détail

SERVICES D INGENIERIE

SERVICES D INGENIERIE SERVICES D INGENIERIE Le Centre Technique PPS rassemble plus d une centaine d experts, chefs de projet, ingénieurs et techniciens expérimentés en recherche et développement, intégration produit et assistance

Plus en détail

Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE. Document Technique N 4 Février 2011 MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE

Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE. Document Technique N 4 Février 2011 MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE Document Technique N 4 Février 2011 MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE LA FABRICATION DE PIECES COMPLEXES PAR LE PROCEDE DE MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE Le

Plus en détail

STAGES MéTALLURGIE. EBSD d une zone soudée d'un alliage d'aluminium Isabelle Aubert

STAGES MéTALLURGIE. EBSD d une zone soudée d'un alliage d'aluminium Isabelle Aubert STAGES MéTALLURGIE L amélioration des propriétés des matériaux métalliques et la maîtrise des procédés associés à leur mise en forme font l objet de trois stages, à la fois indépendants et complémentaires

Plus en détail

La fabrication additive devient exacte

La fabrication additive devient exacte La fabrication additive devient exacte Source : article de la machine-outil, www.machine-outil.com Démarche empirique, la construction de pièces métalliques par superposition successive de couches change

Plus en détail

Pièces forgées et moulées pour les marchés de l énergie et de l industrie

Pièces forgées et moulées pour les marchés de l énergie et de l industrie Pièces forgées et moulées pour les marchés de l énergie et de l industrie 1 2 3 4 5 1) pièces de robinetterie et de pompe 2) pièces pour les fours de sidérurgie 3) pièces pour le marché de la défense 4)

Plus en détail

CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST

CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST Soudures et solutions complètes de finition > Ensemble de technologies complémentaires permettant de répondre aux problématiques

Plus en détail

La maîtrise des formes complexes en 3D

La maîtrise des formes complexes en 3D La maîtrise des formes complexes en 3D 4 Welience plateform3d dispose de moyens humains et techniques variés pour donner forme à vos idées. Dès la phase de maturation de votre projet, enseignants des disciplines

Plus en détail

MECATRONIC Connection 2009

MECATRONIC Connection 2009 MECATRONIC Connection 2009 2 ème édition des journées d affaires de la Mécatronique. 25 et 26 novembre 2009 AIX LES BAINS (Casino Grand Cercle) Extrait des demandes exprimées par les donneurs d ordres

Plus en détail

Donnez du corps à vos idées!

Donnez du corps à vos idées! Donnez du corps à vos idées! > Destination Plasturgie du prototype à la série Nous vous devons le progrès! Dès sa création, ActuaPlast a proposé aux bureaux d études d entreprises industrielles une prestation

Plus en détail

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes 24 juin 2011- Rennes PREBAT2 "Vers des réhabilitations à très basse consommation» Matériaux et éléments d enveloppe adaptés à la réhabilitation énergétique de l existant Plan de la présentation Les recherches

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

Vidéos disponibles sur: www.mni-hi-tech.com. DG: Ariane De Leeuw

Vidéos disponibles sur: www.mni-hi-tech.com. DG: Ariane De Leeuw Vidéos disponibles sur: www.mni-hi-tech.com M.N.I. Revêtements anti-corrosion: solutions actuelles DG: Ariane De Leeuw LES POROSITES Porosité interne : sans conséquence mais pouvant devenir débouchante

Plus en détail

À propos de Phenix Systems

À propos de Phenix Systems À propos de Phenix Systems L innovation, les délais de mise au point et de fabrication, la recherche d économies d énergie, de matières et de coûts, la qualité et la flexibilité constituent aujourd hui

Plus en détail

Compte rendu des analyses AFM réalisées sur 5 échantillons test

Compte rendu des analyses AFM réalisées sur 5 échantillons test Compte rendu des analyses AFM réalisées sur 5 échantillons test 1. Contexte En vue de l acquisition par la SF Fermat d un Microscope à Force Atomique (AFM), les analyses de cinq échantillons ont été réalisées

Plus en détail

CORAC : Appels à partenariat Propulsion

CORAC : Appels à partenariat Propulsion 1 CORAC : Appels à partenariat Propulsion Appel à partenariat AIRBUS pour le projet P12 EPICE Contexte du projet P12 Périmètre: Système Propulsif en général, moteur, nacelle, mât réacteur (configuration

Plus en détail

LES LIANTS HYDRAULIQUES. Hamdi Boualem ENSSMAL

LES LIANTS HYDRAULIQUES. Hamdi Boualem ENSSMAL LES LIANTS HYDRAULIQUES Hamdi Boualem ENSSMAL Le ciment Le ciment est une matière pulvérulente, formant avec l eau ou avec une solution saline une pâte plastique liante, capable d agglomérer, en durcissant,

Plus en détail

Le partenaire de votre innovation technologique

Le partenaire de votre innovation technologique w w w.. s y n e r r v v i a i a. f. r f r Quelques chiffres Création en 2002 Association loi 1901 20 salariés 17 Ingénieurs et techniciens experts dans leurs domaines et présents dans les centres de compétences

Plus en détail

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS centres r&d usines mécaniques usines terminales Pour vos centres R & D SYSTÈMES D ESSAIS HYDRAULIQUES, AÉRAULIQUES ET MÉCANIQUES Nos systèmes permettent la

Plus en détail

AÉRONAUTIQUE ET SPATIAL

AÉRONAUTIQUE ET SPATIAL AÉRONAUTIQUE ET SPATIAL Matériaux et solutions pour les hautes températures et l optique spatiale Solutions électriques pour moteurs et générateurs Refroidissement de l électronique de puissance MERSEN

Plus en détail

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Introduction Comme son nom l indique, une énergie renouvelable est une énergie utilisant des élèments naturels, renouvelés plus rapidement qu ils ne sont consommés.

Plus en détail

SIMS. Les techniques d analyse de surfaces : SIMS. Spectroscopie de Masse d Ions Secondaires

SIMS. Les techniques d analyse de surfaces : SIMS. Spectroscopie de Masse d Ions Secondaires SIMS Spectroscopie de Masse d Ions Secondaires La Spectroscopie de Masse d Ions Secondaires (SIMS) est une technique d analyse physico-chimique de l'extrême surface des matériaux. Elle est basée sur la

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE 6 ème journées CAZAC Colin Delfaure 21 MAI 2015 CEA 21 MAI 2015 PAGE 1 LABORATOIRE CAPTEURS DIAMANT MAÎTRISE DE LA SYNTHESE DU DIAMANT

Plus en détail

De la seconde à la première S. en sciences-physiques et chimiques

De la seconde à la première S. en sciences-physiques et chimiques De la seconde à la première S en sciences-physiques et chimiques programme pour une transition réussie La seconde La première Les TPE Évaluation diagnostic A vous de jouer Le site Les sciences au lycée

Plus en détail

Technologie des fabrications mécaniques 2

Technologie des fabrications mécaniques 2 Faculté Polytechnique de Mons Service de Génie Mécanique Cours 0707-04 Technologie des fabrications mécaniques 2 Prof. Enrico Filippi Table des matières 1. MATERIAUX 6 1.1. Introduction 6 1.2. Méthodologie

Plus en détail

Cnim Systèmes Industriels. La performance technologique au coeur de notre savoir-faire industriel

Cnim Systèmes Industriels. La performance technologique au coeur de notre savoir-faire industriel Cnim Systèmes Industriels La performance technologique au coeur de notre savoir-faire industriel le groupe CNIM Le Groupe CNIM développe et réalise des ensembles industriels clés en main à fort contenu

Plus en détail

Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation

Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation La passion de l'excellence Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation Comités et séminaires RTI Phase : Initiation - Détection 1 Projets Objectif Faciliter les échanges entre les membres de NAE

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Institut Clément Ader

Institut Clément Ader A00 TRIBOMETRE PION/DISQUE- FAIBLE CHARGE (site d Albi) PRINCIPE Mesurer le coefficient de frottement entre un pion et un disque animé d un mouvement rotatif continu (éventuellement chauffé par induction).

Plus en détail

Consortium FISYCOM FIabilité des SYstemes et des COMposants

Consortium FISYCOM FIabilité des SYstemes et des COMposants Consortium FISYCOM FIabilité des SYstemes et des COMposants!!! Fiabilité des systèmes mécatroniques Système mécatronique FISYCOM vise à déployer des moyens technologiques et méthodologies multiphysiques

Plus en détail

CELLULE VALORISATION ANALYSES DES MATERIAUX EQUIPEMENT

CELLULE VALORISATION ANALYSES DES MATERIAUX EQUIPEMENT CELLULE VALORISATION ANALYSES DES MATERIAUX EQUIPEMENT Analyses micro-structurales et de surface : Microscope Electronique à Balayage (MEB), Hitachi S3500 Micro-analyse EDS (composition chimique), Kevex

Plus en détail

MECATRONIC Connection 2010

MECATRONIC Connection 2010 MECATRONIC Connection 2010 3 ème édition des journées d affaires de la Mécatronique. 12 et 13 octobre 2010 PALAOLIMPICO (TURIN) Extrait des demandes exprimées par les donneurs d ordres inscrits à MECATRONIC

Plus en détail

Caractérisation risation thermique photothermiques périodiques

Caractérisation risation thermique photothermiques périodiques Journée «Contrôle non destructif par voie optique infrarouge : De nouvelles techniques et de nouvelles applications». Salon Mesurexpo, Paris-Expo, Porte de Versailles, Jeudi Caractérisation risation thermique

Plus en détail

Experts & partenaires pour une offre globale haute performance

Experts & partenaires pour une offre globale haute performance Experts & partenaires pour une offre globale haute performance MONT-BLANC MEDICAL INDUSTRIES MÉTIERS & COMPÉTENCES DES ENTREPRISES EXPERTES RÉUNIES POUR UNE OFFRE GLOBALE DÉDIÉE AUX FABRICANTS DE DISPOSITIFS

Plus en détail

www.trw.ch TRW Switzerland GmbH basée à Zoug est la filiale du groupe automobile TRW Automotive Inc. (200 unités de production dans le monde).

www.trw.ch TRW Switzerland GmbH basée à Zoug est la filiale du groupe automobile TRW Automotive Inc. (200 unités de production dans le monde). Electroformage TRW de grande Switzerland précision GmbH www.trw.ch La société : TRW Switzerland GmbH basée à Zoug est la filiale du groupe automobile TRW Automotive Inc. (200 unités de production dans

Plus en détail

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques Dominique Robin Ricardo Stouvenel Frédéric Jaquenod Gilles Triscone Martina Zsely-Schaffter Des

Plus en détail

Mesure de la surface spécifique

Mesure de la surface spécifique Mesure de la surface spécifique Introducing the Acorn Area TM Acorn Area est un instrument révolutionnaire conçu pour mesurer la surface spécifique des nanoparticules en suspension dans un liquide. Utilisant

Plus en détail

Passerelles possibles entre les différentes 1ères.

Passerelles possibles entre les différentes 1ères. Passerelles possibles entre les différentes 1ères. Ce document est construit sur la base du programme de 1 ère S. Les programmes de STL et de L/ES ne sont donc pas complets. On ne trouve dans ce tableau

Plus en détail

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R.

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R. 60 ÉCOLE EUROPÉENNE DES SCIENCES ANALYTIQUES Connaissances de base en chimie sur l atome et la lumière 4 jours Être capable de choisir la technique appropriée Fiabiliser les résultats Définitions en absorption

Plus en détail

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage M. Prévost Version V2/ nov 2006 Structure du cours Partie 1 : Introduction Partie 2 : Mise en contact de Gaz et de

Plus en détail

catalogue technique Vérifiez la qualité, la performance et la conformité de vos adhésifs

catalogue technique Vérifiez la qualité, la performance et la conformité de vos adhésifs catalogue technique Vérifiez la qualité, la performance et la conformité de vos adhésifs un éventail de tests complet pour évaluer la qualité de vos adhésifs Pouvoir adhésif, résistance du support, qualité

Plus en détail

Matériaux et Structures Matériaux en Environnement Nucléaire Matériaux en Environnement Aéronautique

Matériaux et Structures Matériaux en Environnement Nucléaire Matériaux en Environnement Aéronautique INGENIEUR MATERIAUX & DESIGN DE STRUCTURE par apprentissage Matériaux et Structures Matériaux en Environnement Nucléaire Matériaux en Environnement Aéronautique 1 diplôme, 3 parcours différenciés OBJECTIFS

Plus en détail

H3201 - Conduite d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs

H3201 - Conduite d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs Appellations (Industrie - Plastique / Chimies / Pharmacie) Opérateur / Opératrice sur machine de formage des matières plastiques et des caoutchoucs Définition Surveille et régule une ou plusieurs machines

Plus en détail

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents

Plus en détail

1. Etude 360. Une prise en charge globale de l étude et du développement de pièces et de moules pour l injection de matières plastiques.

1. Etude 360. Une prise en charge globale de l étude et du développement de pièces et de moules pour l injection de matières plastiques. Moule Injection 1. Etude 360 Full plastic concept Assemblage Laboratoire Une prise en charge globale de l étude et du développement de pièces et de moules pour l injection de matières plastiques Notre

Plus en détail

Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide

Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide Samuel HEMERY (2 e année) Directeur de thèse: Thierry Auger (CNRS) Encadrant CEA: Jean Louis Courouau (DPC/SCCME/LECNA)

Plus en détail

Efficacité des vêtements de protection contre les produits chimiques liquides vis-à-vis de la perméation

Efficacité des vêtements de protection contre les produits chimiques liquides vis-à-vis de la perméation Efficacité des vêtements de protection contre les produits chimiques liquides vis-à-vis de la perméation Société de médecine du travail PACA-Corse 15 mars 2011 Amandine Paillat Contexte et présentation

Plus en détail

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Fiche thématique A01 Les techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie Cette fiche liste les techniques qui peuvent

Plus en détail

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 1. Utilisation des intégrales premières du mouvement en mécanique. Exemples et applications. 2. Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 3.

Plus en détail

Antoine BOUBAULT. Postdoctorant CNRS PROMES UPVD

Antoine BOUBAULT. Postdoctorant CNRS PROMES UPVD Antoine BOUBAULT Postdoctorant CNRS PROMES UPVD Introduction Contexte Sortie fluide Récepteur (Matériaux absorbeurs) Entrée fluide Héliostats (Matériaux réflecteurs) Accroissement la durée de vie des matériaux

Plus en détail

Des innovations avec des matériaux plastiques haute performance. La gamme complète en PTFE, une gamme leader.

Des innovations avec des matériaux plastiques haute performance. La gamme complète en PTFE, une gamme leader. Des innovations avec des matériaux plastiques haute performance. La gamme complète en PTFE, une gamme leader. Nos solutions d ingénierie en PTFE : elles montrent la voie. Vaste et complète : notre gamme

Plus en détail

S.A. au capital de 352 275.- euros r.c.s. Versailles B 331 815 266 00035 code NAF 511T

S.A. au capital de 352 275.- euros r.c.s. Versailles B 331 815 266 00035 code NAF 511T 9 Rue de la Gare 78640 Villiers Saint Frédéric Tel : 01 34 89 68 68 Fax : 01 34 89 69 79 APPAREIL DE TEST DE DURETE, ADHERENCE RESISTANCE à LA TRACTION, FLEXION, ARRACHEMENT.. L appareil ROMULUS se compose

Plus en détail

Dosage et mélange de mono et bi-composants Chauffage par induction Activation et nettoyage de surface par plasma atmosphérique

Dosage et mélange de mono et bi-composants Chauffage par induction Activation et nettoyage de surface par plasma atmosphérique Dosage et mélange de mono et bi-composants Chauffage par induction Activation et nettoyage de surface par plasma atmosphérique Leader dans les techniques de production «Nos exigences et vos défis nous

Plus en détail

AÉROGEL LUMIRA TM / GAMME RT12+ FONCTIONS OPTIONNELLES

AÉROGEL LUMIRA TM / GAMME RT12+ FONCTIONS OPTIONNELLES AÉROGEL LUMIRA TM / GAMME RT12+ FONCTIONS OPTIONNELLES Pour satisfaire aux exigences de la nouvelle RT 2012, SKYDÔME relève par le Grenelle de l Environnement en proposant une nouvelle solution technologique

Plus en détail

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements 7 juin 2012 Francis Peters Bien qu il n y ait pas de nano particules dans les usines qui produisent les mélanges

Plus en détail

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical Journées Thématiques ADEME - PUCA «Pr b Equipements Energétiques du BâtimentB Optimisation d une d micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical CSTB BUDERUS Objectifs

Plus en détail

1. Conductivité thermique effective

1. Conductivité thermique effective La mesure de conductivité thermique (à travers l exemple des super-isolants de type aérogels) Arnaud RIGACCI Ecole des Mines de Paris Centre Energétique et Procédés (CEP) Equipe «Energétique, Matériaux

Plus en détail

Méthodes géophysiques et géochimiques

Méthodes géophysiques et géochimiques Méthodes géophysiques et géochimiques 1.3. TD Introduction Il y a 4.567 milliards d années (Ga), au moment où le nuage de gaz et de poussière qui va constituer le système solaire s effondre sur lui même,

Plus en détail

Systèmes embarqués Cours 6

Systèmes embarqués Cours 6 Principes Systèmes embarqués Cours 6 Systèmes embarqués Sylvain Tisserant - ESIL Système physique Capteurs avec conditionnement Actionneurs avec conditionnement CAN CNA Système numérique de contrôle commande

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

Contrôle non destructif par thermographie infrarouge stimulée : Principe et exemples d applications. par Jean - Luc Bodnar

Contrôle non destructif par thermographie infrarouge stimulée : Principe et exemples d applications. par Jean - Luc Bodnar Journée Green Testing Saint Louis 22 novembre 2012 Contrôle non destructif par thermographie infrarouge stimulée : Principe et exemples d applications par Jean - Luc Bodnar Groupe de Recherche En Sciences

Plus en détail

INtelligence En VAlidation :

INtelligence En VAlidation : INtelligence En VAlidation : Simplifiez-vous la Validation. www.ineva.fr Siège social: 14 rue du Girlenhirsch 67400 Illkirch France SAS au capital de 370 000 Euros RCS Strasbourg TI 799 828 462 APE 7112B

Plus en détail

COULEUR & APPARENCE POUR L INDUSTRIE DES COSMETIQUES ET DE LA PARFUMERIE

COULEUR & APPARENCE POUR L INDUSTRIE DES COSMETIQUES ET DE LA PARFUMERIE L EXPERTISE COULEUR PROGRAMME SPECIFIQUE COULEUR & APPARENCE POUR L INDUSTRIE DES COSMETIQUES ET DE LA PARFUMERIE FORMATIONS A LA CARTE UN SUJET COMPLEXE L apparence colorée d un produit est le résultat

Plus en détail

«Tour d horizon des procédés de fabrication additive»

«Tour d horizon des procédés de fabrication additive» Page 1 «Tour d horizon des procédés de fabrication» Benoit VERQUIN Cetim Pôle 2PI Procédés Performants Innovants benoit.verquin@cetim.fr Sommaire Page 2 Définition Technologies Applications / facteurs

Plus en détail

Nestaan Holland B.V. www.nestaan.nl. Quality insulation with a personal touch

Nestaan Holland B.V. www.nestaan.nl. Quality insulation with a personal touch Nestaan Holland B.V. www.nestaan.nl Quality insulation with a personal touch Nestaan Holland Nestaan Holland est une entreprise familiale fondée en 1968 spécialisée dans la mise au point et la production

Plus en détail

Innovation dans les applications de Défense Intérêt du biomimétisme. Bruno Mortaigne DS/MRIS

Innovation dans les applications de Défense Intérêt du biomimétisme. Bruno Mortaigne DS/MRIS Innovation dans les applications de Défense Intérêt du biomimétisme Lancement centre Européen de Biomimétisme de Senlis 20 Septembre 2012 Bruno Mortaigne DS/MRIS AU CŒUR DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE LES

Plus en détail

Advanced Materials & Structures (AMS)

Advanced Materials & Structures (AMS) Compétences Advanced Materials & Structures (AMS) Principaux axes de recherche Élaboration de matériaux: Matériaux innovants Matériaux personnalisés (traitement de surface ou bulk) Amélioration des performances

Plus en détail

Savoirs essentiels touchés L univers matériel Mélanges (Substances miscibles et non miscibles) L absorption

Savoirs essentiels touchés L univers matériel Mélanges (Substances miscibles et non miscibles) L absorption Préscolaire et 1 er cycle Tableau des savoirs essentiels - Animations volantes Débrouillards Compétence : Explorer le monde de la science et de la technologie. Thématiques Méli-mélo pour les explos Savoirs

Plus en détail

F 10.144.0/11.14. Composants, Systèmes et Service pour les Applications Hydrogène.

F 10.144.0/11.14. Composants, Systèmes et Service pour les Applications Hydrogène. Composants, Systèmes et Service pour les Applications Hydrogène. Composants, Systèmes et Service pour les Applications Hydrogène. D ici 2050 l Union Européenne s est engagée à convertir ses systèmes de

Plus en détail

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover Performances énergétiques Diagnostiquer avant de rénover Claude CRABBÉ PRINCIPES DE BASE DE LA PHYSIQUE DU BATIMENT Architecture & Climat UCL IA concept Les phénomènes physiques concernés. La transmission

Plus en détail

Cours 11-2 LES CÉRAMIQUES. Contenu

Cours 11-2 LES CÉRAMIQUES. Contenu Cours 11-2 LES CÉRAMIQUES Technologie des matériaux TTT 1 Contenu 1 Définition 2 Classification 3 Propriétés 4 Matériaux 5 Fabrication Technologie des matériaux TTT 2 1 Céramiques courantes Briques Marbres

Plus en détail

: scientifique. : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur

: scientifique. : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur : scientifique : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur Première et seconde s PROGRAMME DE SCIENCES INDUSTRIELLES DE

Plus en détail

Plan industriel : Lasers et applications. 17 juin 2015

Plan industriel : Lasers et applications. 17 juin 2015 Plan industriel : Lasers et applications 17 juin 2015 1 La technologie laser 30 µm 3 mm 30 cm 300 m 3 Le laser : un marché en forte croissance Année 2014 (M ) Positionnement du plan laser Communications

Plus en détail

IDÉES NOUVELLES ET NOVARTRICES.

IDÉES NOUVELLES ET NOVARTRICES. IDÉES NOUVELLES ET NOVARTRICES. SolMetall est votre partenaire pour capteurs solaires thermiques d une efficacité unique, radiateurs muraux efficaces et éléments de refroidissement aussi bien que pour

Plus en détail

Exemples de formations

Exemples de formations Exemples de formations CRITT Mécanique & Composites Espace Clément Ader Rue Caroline Aigle 31400 Toulouse Tél. : 33 (0)5 61 17 10 00 Fax : 33 (0)5 61 17 10 02 E-mail : critt-meca@critt.net Site web : www.mecanique-composite.com

Plus en détail

Transferts thermiques 1

Transferts thermiques 1 Transferts thermiques Introduction. Modes de transmission de la chaleur Conduction thermique. Loi de Fourier. Conductivité thermique Resistance thermique. Coefficient de transfert thermique La convection.

Plus en détail

Demandes approuvées au regard du CAN-P-2018 AF 2013-2014

Demandes approuvées au regard du CAN-P-2018 AF 2013-2014 Demandes approuvées au regard du CAN-P-2018 AF 2013-2014 Comité Titre Secteur CEI/CISPR/A Mesures des perturbations radioélectriques et méthodes statistiques Télécommunications. Technique audio et CEI/CISPR/I

Plus en détail

Le spécialiste des étuves et fours industriels sur mesure

Le spécialiste des étuves et fours industriels sur mesure Le spécialiste des étuves et fours industriels sur mesure Présentation d Elmetherm Savoir-faire de la société Conception et fabrication de tout type d'étuve et et clés en main, avec solutions de convoyage

Plus en détail

Ablation laser? chauffage liquéfaction vaporisation. seuil. Résolution micrométrique ionisation. Ablation laser femtoseconde. Absorption à un photon

Ablation laser? chauffage liquéfaction vaporisation. seuil. Résolution micrométrique ionisation. Ablation laser femtoseconde. Absorption à un photon SOLUTION DE MARQUAGE LASER DIFFERENCIANTE MICRO-USINAGE & MICROMARQUAGE LASER FEMTO-SECONDE Tijani MESSAOUDI IPV // Atelier Pôle Pilote des Microtechniques / Besançon, 23 06 2011 MICRO-USINAGE LASER FEMTO-SECONDE

Plus en détail

E N R O B A G E. Enrobage par compression à chaud EROBAGE

E N R O B A G E. Enrobage par compression à chaud EROBAGE E N R O B A G E On enrobe les échantillons métallographiques pour protéger la surface des matériaux fragiles et pour en assurer l uniformité dimensionnelle. L enrobage sous pression s effectue à l'aide

Plus en détail

Détail des enseignements scientifiques du 1 er semestre du M2 SMART-Nano (Blocs 1 à 4)

Détail des enseignements scientifiques du 1 er semestre du M2 SMART-Nano (Blocs 1 à 4) Détail des enseignements scientifiques du 1 er semestre du M2 SMART-Nano (Blocs 1 à 4) Bloc 1 Physique des milieux désordonnés Les Verres Les Polymères Comportements collectifs des colloïdes Structure

Plus en détail

J C P. www.juniorphelma.fr. Junior Conseil Phelma. Parce que vos projets n attendent pas, nous non plus. contact@juniorphelma.fr

J C P. www.juniorphelma.fr. Junior Conseil Phelma. Parce que vos projets n attendent pas, nous non plus. contact@juniorphelma.fr J C P Junior Conseil Phelma Parce que vos projets n attendent pas, nous non plus. contact@juniorphelma.fr www.juniorphelma.fr J C P Junior Conseil Phelma Parce que vos projets n attendent pas, nous non

Plus en détail

Calendrier de la Session de. Rattrapage (11 au 20 Juin 2014)

Calendrier de la Session de. Rattrapage (11 au 20 Juin 2014) Calendrier de la Session de Rattrapage (11 au 20 Juin 2014) 1 ère Année LA Protection de l Environnement (1 ère PE) Pollution Marine Math Chimie Générale Biologie Cellulaire Microbiologie Génétique Biologie

Plus en détail

Stockage comprimé de l H2

Stockage comprimé de l H2 Stockage comprimé de l H2 Compressed Gaseous Hydrogen Storage (CGH2) Fabien NONY Département Matériaux CEA/Le Ripault BP16 37260 MONTS e-mail : fabien.nony@cea.fr 1 Sommaire Capacités : Enjeux Vs Etat

Plus en détail