CORAC : Appels à partenariat Propulsion

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CORAC : Appels à partenariat Propulsion"

Transcription

1 1 CORAC : Appels à partenariat Propulsion Appel à partenariat AIRBUS pour le projet P12 EPICE Contexte du projet P12 Périmètre: Système Propulsif en général, moteur, nacelle, mât réacteur (configuration turbo-fan sous voilure et open rotor) Activités o P12 A: Intégration aérodynamique et acoustique Simulations/méthodes numériques bruit jet / fan, caractérisation traitements acoustiques, entrée d air nouvelle génération avec traitement acoustique lèvre, aérodynamique jet moteur, méthodes aérodynamiques/design hélice Open Rotor o P12 B: Intégration physique, mécanique/structure Gestion problématique éclatement moteur Open Rotor, optimisation d architectures de mât réacteur Open Rotor et gains de masse, optimisation système prélèvement d air turbofan But essentiel: Gain de masse, de traînée, optimisation niveaux/traitements acoustiques Projet impliquant à ce stade AIRBUS et SNECMA

2 CORAC : Appels à partenariat Propulsion 7 fiches d appel à proposition Airbus AP7-P12.01-Airbus: Caractérisation des traitements acoustiques en environnement réel de nacelles AP7-P12.02-Airbus: Développement de méthodes de couplage CFD/CAA pour la simulation du bruit d interaction jet/voilure AP7-P12.03-Airbus: Etude et essai d une solution innovante pour le prélèvement d air d une passe froide d un système de prélèvement d air moteur AP7-P12.04-Airbus: Moyen d optimisation de l intégration d une passe froide d un système de prélèvement d air moteur AP7-P12.05-Airbus: Revêtements innovants résistants à l'érosion et limitant la trainée AP7-P12.06-Airbus: Structure métallique alvéolaire innovante pour entrée d air pour moteur à haut taux de dilution AP7-P12.07-Airbus: Structures innovantes composites résistants à l'érosion et limitant la trainée 2

3 3 CORAC : Appels à partenariat Propulsion AP7-P12.01-Airbus: Caractérisation des traitements acoustiques en environnement réel de nacelles Questions administratives: O. BRASSIER Tel : Questions techniques: M. LAVIEILLE Tel :

4 AP7-P12.01-Airbus: Caractérisation des traitements acoustiques en environnement réel de nacelles Problème à résoudre Simulation fine (échelle microscopique) du comportement de traitements acoustiques sous excitation acoustique Représentation des mécanismes physiques de dissipation acoustique Caractérisation des traitements acoustiques en environnement réaliste: Nombre de Mach élevé, hauts niveaux acoustique (SPL) Résultats attendus Développement d un code numérique de simulation des traitements acoustiques Optimisation du code permettant la prise en compte de Mach et SPL élevé (typiquement Mn 0.6, SPL 160dB), conditions limites Analyse de l influence du type de signal d excitation sur le comportement acoustique (sinus pur ou multi-sinus) Développement d une technique de couplage avec un réseau de résonateurs 4

5 5 AP7-P12.01-Airbus: Caractérisation des traitements acoustiques en environnement réel de nacelles Critères ou contraintes à prendre en compte Les performances du code devront être comparées avec celles du code actuellement utilisé chez Airbus Plan de travail prévisionnel Référence Nom de Livrable Description Date de livraison L0 Base du code Réflexion sur l'organisation du code de prédiction et proposition d architecture T0 + 5 mois L1 Excitation multi-sinus Développement du code permettant la réalisation et l'analyse de calculs avec excitation multi-sinus T mois L2 Code amélioré Première version du code capable de fonctionner à SPL et Mach élevé pour une excitation sinus pure T mois L3 Conditions limites Analyse des conditions limites existantes pour simuler numériquement la propagation en conduit en présence d'écoulement rasant T mois L4 Couplage résonateurs de Implémentation dans le code d'une technique de couplage entre les cellules de résonateur des traitements de type SDOF permettant une modélisation plus réaliste de ces traitements T mois

6 6 CORAC : Appels à partenariat Propulsion AP7-P12.02-Airbus: Développement de méthodes de couplage CFD/CAA pour la simulation du bruit d interaction jet/voilure Questions administratives: O. BRASSIER Tel : Questions techniques: Y. COLIN Tel : B. CARUELLE Tel :

7 AP7-P12.02-Airbus: Développement de méthodes de couplage CFD/CAA pour la simulation du bruit d interaction jet/voilure Problème à résoudre Les moteurs de type UHBR, plus gros et proches de la voilure, entraînent une interaction forte du jet secondaire moteur avec la voilure et des risques sur les niveaux acoustiques Phénomènes à capturer: o Déflexion du jet par la voilure, modification des sources de bruit de mélange du jet o Modification de la propagation des ondes acoustiques par réflexion, réfraction et diffraction o Génération de sources acoustiques dipolaires par l interaction jet / volets Méthodes numériques capables de quantifier les phénomènes d interaction jet / voilure et de prévoir le bruit de ces configurations en limitant le nombre d essais Résultats attendus Développement de méthodologie numérique 7

8 AP7-P12.02-Airbus: Développement de méthodes de couplage CFD/CAA pour la simulation du bruit d interaction jet/voilure Résultats attendus (suite) Code utilisant les méthodes CFD pour le calcul des sources acoustiques, couplées à des méthodes CAA (Computational AeroAcoustics) pour la prise en compte des phénomènes de propagation acoustique dus à la présence de la voilure Gestion de la problématique du «bruit numérique» à l interface du couplage CFD/CAA Critères ou contraintes à prendre en compte Investigation des problématiques liées au couplage CFD/CAA, application à un cas d interaction jet/voilure fourni par Airbus Les données d entrée CFD sont issues du logiciel elsa, logiciel utilisé par Airbus pour le calcul des sources acoustiques d origine aérodynamique Le code CAA doit pouvoir répondre à une application industrielle, et l environnement, la maintenance et le support du code doivent répondre aux besoins d Airbus 8

9 9 AP7-P12.02-Airbus: Développement de méthodes de couplage CFD/CAA pour la simulation du bruit d interaction jet/voilure Plan de travail prévisionnel Référence Nom de Livrable Description Date de livraison L0 L1 L2 L3 Rapport bibliographique Rapport d avancement Rapport d avancement Synthèse Etat de l art Identification des solutions/technos pouvant répondre aux exigences (note de synthèse) Etat d avancement de l analyse du couplage et livraison du code avec les fonctionnalités attendues Etat d avancement de l analyse du phénomène d interaction jet/voilure Livraison du dossier de synthèse : - Description et implémentation du couplage CFD/CAA - Application pour la simulation de l interaction jet/voilure T0 + 3 mois T mois T mois T mois

10 10 CORAC : Appels à partenariat Propulsion AP7-P12.03-Airbus: Etude et essai d une solution innovante pour le prélèvement d air d une passe froide d un système de prélèvement d air moteur Questions administratives: O. BRASSIER Tel : Questions techniques: S. WARNET Tel :

11 AP7-P12.03-Airbus: Etude et essai d une solution innovante pour le prélèvement d air d une passe froide d un syst. de prélèvement d air moteur 11

12 AP7-P12.03-Airbus: Etude et essai d une solution innovante pour le prélèvement d air d une passe froide d un syst. de prélèvement d air moteur Problème à résoudre Le système de conditionnement d air avion nécessite le prélèvement d air sur le moteur (veine de la soufflante) et un échangeur thermique Les systèmes actuels sont basés sur des écopes fixes plus ou moins désaffleurantes, couplées à un système de régulation aval Les nouvelles turbomachines posant des nouvelles contraintes sur l efficacité du pré-refroidissement de l air prélevé, il est nécessaire d innover pour accroître l efficacité de l écopage tout en minimisant l impact sur la performance/traînée moteur Résultats attendus Analyse des fonctions, exigences et contraintes relatives à la conception et l intégration du système fournies par Airbus Proposition de concepts innovants Réalisation et tests (fonctionnels, performance) d un prototype 12

13 AP7-P12.03-Airbus: Etude et essai d une solution innovante pour le prélèvement d air d une passe froide d un syst. de prélèvement d air moteur Critères ou contraintes à prendre en compte Seront fournis : o Liste des exigences et contraintes de conception et d intégration du système d écopage o Paramètres d étude d un cas type (formes d appui, sections cibles) La solution proposée devra démontrer les objectifs de performance pour le besoin de refroidissement du système de prélèvement d air ainsi que les gains en performance moteur par rapport à une solution classique de performance équivalente La solution proposée devra démontrer une robustesse suffisante dans sa conception et son mode opératoire pour envisager une intégration future sur l aéronef La simulation numérique devra être envisagée comme moyen d analyses des gains potentiels Le prototype devra permettre un essai fonctionnel ainsi qu un essai de performance 13

14 14 AP7-P12.03-Airbus: Etude et essai d une solution innovante pour le prélèvement d air d une passe froide d un syst. de prélèvement d air moteur Plan de travail prévisionnel Référence Nom de Livrable Description Date de livraison L0 L1 Benchmark des solutions Démonstration de mise en œuvre Collecte des exigences, fonctions et contraintes Identification des solutions potentielles, existantes ou à développer (état de l art et pré-étude) Sélection d un concept & simulation Analyse des gains potentiels T0 + 3 mois T0 + 6 mois L2 Conception Etude détaillée, plan d essai, plan de prototypage T0 + 9 mois L3 Essais Essai fonctionnel Essai performance T mois T mois L4 Synthèse Rapport final, qui devrait inclure une estimation de l intérêt industriel du concept développé T mois

15 15 CORAC : Appels à partenariat Propulsion AP7-P12.04-Airbus: Moyen d optimisation de l intégration d une passe froide d un système de prélèvement d air moteur Questions administratives: O. BRASSIER Tel : Questions techniques: S. WARNET Tel :

16 AP7-P12.04-Airbus: Moyen d optimisation de l intégration d une passe froide d un système de prélèvement d air moteur 16

17 17 AP7-P12.04-Airbus: Moyen d optimisation de l intégration d une passe froide d un système de prélèvement d air moteur Problème à résoudre Le système de conditionnement d air avion nécessite le prélèvement d air sur le moteur (veine de la soufflante) et un échangeur thermique Besoin d optimisation globale de la passe froide de l échangeur d un système de prélèvement d air moteur, et permettre une simulation rapide de diverses solutions d architectures pour sélectionner l optimale Mise en place de moyens de simulation permettant l optimisation multipoints de la conception de la passe froide en y intégrant l ensemble des contraintes et impacts à considérer Résultats attendus Analyse des fonctions, exigences et contraintes (fournies par Airbus) relatives à la conception et l intégration de la passe froide, proposition de critères d évaluation des architectures Réalisation d un modèle dynamique flexible capable de supporter diverses études architecturales dans la perspective d une optimisation multicritères

18 AP7-P12.04-Airbus: Moyen d optimisation de l intégration d une passe froide d un système de prélèvement d air moteur Résultats attendus (suite) Proposition de plusieurs solutions techniques pour chacune des fonctions identifiées afin de les combiner et définir ainsi plusieurs architectures candidates et les introduire dans le modèle dynamique défini auparavant Evaluations de chacune de ces solutions afin d en évaluer la pertinence selon les critères définis Critères ou contraintes à prendre en compte Liste des exigences du système concerné ainsi que l ensemble des contraintes physiques ou fonctionnelles à considérer fournies par Airbus Un cas type sera fourni, avec les paramètres associés. Le modèle proposé devra permettre d intégrer facilement divers modules ou sous-modules d architecture Le modèle devra restituer une évaluation de l architecture pour chaque critère pris séparément, ainsi que proposer une évaluation globale multicritères 18

19 AP7-P12.04-Airbus: Moyen d optimisation de l intégration d une passe froide d un système de prélèvement d air moteur Critères ou contraintes à prendre en compte (suite) Le modèle proposé ne devra pas nécessairement permettre l ensemble des calculs requis (par exemple : calculs CFD, thermiques ou thermodynamique) mais permettre d identifier le type de calcul requis, les interdépendances avec les autres modules, sous-modules ou contraintes du modèle global et en collecter les résultats afin de les exploiter pour la recherche de l optimum Basiquement, le modèle devra être capable d optimiser une architecture classique, composée à minima d une écope de prélèvement, de son système de diffusion et de régulation, de l échangeur, ainsi que du principe de décharge en zone moteur. Le modèle devra ensuite considérer les éléments adjacents et impactés par ce système (capots, compartiments, systèmes de ventilation, structures ) Enfin le modèle devra permettre l intégration de sous-modules innovants (exemple : écopes actuées, éjecteurs ) et permettre des études de sensibilité sur certaines contraintes (exemple : écopage dynamique ou semi-dynamique, pression dans le compartiment de décharge ) 19

20 20 AP7-P12.04-Airbus: Moyen d optimisation de l intégration d une passe froide d un système de prélèvement d air moteur Plan de travail prévisionnel Référence Nom de Livrable Description Date de livraison L0 Benchmark des solutions Collecte des exigences, fonctions et contraintes Identification des solutions supportant le modèle T0 + 3 mois L1 L2 Démonstration de mise en œuvre Modules et sousmodules Construction du squelette du modèle Définition et intégration des modules et sous modules T0 + 6 mois T0 + 9 mois L3 Simulation Simulation d une première architecture type Simulation d architectures alternatives T mois T mois L4 Synthèse Rapport final, qui devrait inclure une estimation de l intérêt industriel du modèle développé T mois

21 21 CORAC : Appels à partenariat Propulsion AP7-P12.05-Airbus: Revêtements innovants résistants à l'érosion et limitant la trainée Questions administratives: O. BRASSIER Tel : Questions techniques: A. PORTE Tel :

22 AP7-P12.05-Airbus: Revêtements innovants résistants à l'érosion et limitant la trainée 22

23 AP7-P12.05-Airbus: Revêtements innovants résistants à l'érosion et limitant la trainée Problème à résoudre Avec l augmentation des diamètres des moteurs liée à l évolution du taux de dilution, les structures & systèmes des entrées d air et des mâts se comportent localement comme des structures souples qui ont des effets négatifs sur la déformation des surfaces aérodynamiques et les désaffleurements, ce qui crée de la trainée parasite qu il faut compenser Un des objectifs est un concept d entrée d air et de mât de nouvelle génération permettant de gagner en performance tout en optimisant la masse et en améliorant la performance globale aérodynamique o Amélioration de la résistance à l érosion notable et prouvée par essais représentatifs o Capacité potentielle à pouvoir réduire la trainée aérodynamique externe d une structure d aéronef proche d un bord d attaque et incluant celui-ci o Meilleure intégration des fonctions permettant de réduire la maintenance du produit 23

24 AP7-P12.05-Airbus: Revêtements innovants résistants à l'érosion et limitant la trainée Résultats attendus Le partenaire sera en charge : o De proposer des concepts de revêtements très résistants à l érosion à l eau telle que reçue en service par les aéronefs o Du développement et de l optimisation d un moyen de production de revêtement de surfaces et de sa projection ou mise en œuvre sur Substrat métallique type aluminium Substrat composite CFRP thermodurcissables ou thermoplastiques o D offrir une surface ainsi revêtue limitant le plus possible la trainée aérodynamique Critères ou contraintes à prendre en compte Revêtir 5 échantillons plans, fournis par Airbus de 80 mm par 80 mm par type de revêtements de surface Revêtir un prototype 3D en matière composite fourni par Airbus, de 800 mm par 1000 mm 24

25 AP7-P12.05-Airbus: Revêtements innovants résistants à l'érosion et limitant la trainée Critères ou contraintes à prendre en compte (suite) La capacité de résistance à l érosion de ces échantillons sera ensuite testée par Airbus, ainsi que la caractéristique aérodynamique/traînée La température de dépôt sur le substrat à revêtir ne devra pas dépasser 110 C Les performances techniques avec une approche vers la meilleure option économique et le respect qualitatif dans le temps feront parti des éléments de sélection Une optimisation du temps de mise en œuvre du revêtement sur une surface 3D sera proposée, incluant divers procédés industriels 25

26 26 AP7-P12.05-Airbus: Revêtements innovants résistants à l'érosion et limitant la trainée Plan de travail prévisionnel Référence Nom de Livrable Description Date de livraison L0 Présentation de Description de l'expertise du partenaire servant de l expérience et base à l évolution des divers procédés de expertise proposées fabrication du revêtement et de son application pour sélection des nécessaires pour selection par Airbus revêtements T0 + 1 mois Proposition de L1 L2 L3 L3 L5 L6 divers concepts procédés et de leurs évolutions potentielle Selection des revêtements des échantillons métalliques et composites Mise œuvre du revêtement de surface Mise œuvre du revêtement de surface Présentation des outils de mise en oeuvre Mise œuvre du revêtement de surface Intérêts des divers revêtements et de leurs procédés de mise en oeuvre Validation / sélections des procédés et des gammes novatrices, lancement des nouveaux outils et outillages pour revêtir les échantillons Livraison des échantillons métalliques revétus Livraison des échantillons composites revêtus Présentations des procédés de mise en œuvre potentiels robotisés Livraison du prototype 3D revêtu T0 + 2 mois T0 + 3 mois T0 + 5 mois T0 + 6 mois T0 + 6 mois T mois T mois

27 27 CORAC : Appels à partenariat Propulsion AP7-P12.06-Airbus: Structure métallique alvéolaire innovante pour entrée d air pour moteur à haut taux de dilution Questions administratives: O. BRASSIER Tel : Questions techniques: A. PORTE Tel :

28 AP7-P12.06-Airbus: Structure métallique alvéolaire innovante pour entrée d air pour moteur à haut taux de dilution 28

29 AP7-P12.06-Airbus: Structure métallique alvéolaire innovante pour entrée d air pour moteur à haut taux de dilution Problème à résoudre Avec l augmentation des diamètres des moteurs liée à l évolution du taux de dilution, les structures & systèmes des entrées d air doivent s adapter pour offrir une surface acoustique efficace optimisée avec une longueur d entrée d air la plus réduite possible, sachant que ces moteurs ont tendance à augmenter le bruit de fan Un des objectifs est un concept d entrée d air et de mât de nouvelle génération permettant de gagner en performance acoustique tout en optimisant la masse et en améliorant la performance aérodynamique o Meilleure intégration des structures & systèmes de l entrée d air et avec les interfaces du système propulsif, permettant de plus de réduire la trainée o Une maximisation de la zone traitée acoustiquement de l entrée d air Développement et optimisation d un moyen de production de structure creuse 3D, suivant une forme aérodynamique donnée, selon un matériau en aluminium, titane et leurs alliages, en tirant profit de l expérience nécessaire par exemple en filage, de profilés creux, de formage 3D, de soudage et d usinage grande vitesse,.. 29

30 AP7-P12.06-Airbus: Structure métallique alvéolaire innovante pour entrée d air pour moteur à haut taux de dilution Résultats attendus Le partenaire sera en charge : o De participer avec Airbus au développement et l optimisation d une structure alvéolaire métallique, de préférence en aluminium et titane o De proposer des concepts de fabrication, d usinage, de filage de telles structures o De fabriquer 3 prototypes plans de dimensions 200mm de large par 500mm de long avec une épaisseur de 30mm. Ces prototypes seront utilisés par Airbus pour des tests aérodynamiques, structuraux, o De fabriquer un prototype selon une forme 3D représentative des difficultés à valider, suivant des dimensions initiales avant formage de 2500mm par 220mm de large, avec une épaisseur de 30mm Critères ou contraintes à prendre en compte Performances techniques (respects des tolérances, des caractéristique mécaniques, ) avec une approche vers la meilleure option économique et du respect qualitatif dans le temps 30

31 31 AP7-P12.06-Airbus: Structure métallique alvéolaire innovante pour entrée d air pour moteur à haut taux de dilution Plan de travail prévisionnel Référence Nom de Livrable Description Date de livraison Présentation de l expérience et expertise Description de l'expertise du partenaire servant L0 proposées pour de base à l évolution des divers procédés de T0 + 1 mois sélection des procédés fabrication nécessaires pour selection par Airbus plans L1 Proposition de divers concepts procédés et de Intérêts des divers procédés de productions leurs évolutions novateurs T0 + 2 mois potentielles L2 Validation / selections des procédés et des Gamme de production gammes novatrices, lancement des nouveaux T0 + 3 mois et de contrôle outils et outillages pour fabrication / contrôle des T0 + 5 mois éprouvette plane prototypes plans L3 L4 L5 L6 Presentation de l expérience et expertise proposées pour selection des procédés 3D Fabrication et contrôle des prototypes plans Gamme de production et de contrôle éprouvette 3D Fabrication et contrôle du prototype 3D Description de l'exepertise du partenaire servant de base à l évolution des divers procédés de fabrication nécessaires pour selection par Airbus Livraison des prototypes plans Livraison des dossiers de contrôles Validation / selections des procédés et des gammes novatrices, lancement des nouveaux outils et outillages pour fabrication / contrôle prototype 3D Livraison du prototype 3D Livraison des dossiers de contrôles T0 + 6 mois T0 + 6 mois à T mois T0 + 8 mois T mois

32 32 CORAC : Appels à partenariat Propulsion AP7-P12.07-Airbus: Structures innovantes composites résistant à l'érosion et limitant la trainée Questions administratives: O. BRASSIER Tel : Questions techniques: A. PORTE Tel :

33 AP7-P12.07-Airbus: Structures innovantes composites résistant à l'érosion et limitant la trainée 33

34 AP7-P12.07-Airbus: Structures innovantes composites résistant à l'érosion et limitant la trainée Problème à résoudre Avec l augmentation des diamètres des moteurs liée à l évolution du taux de dilution, les structures & systèmes des entrées d air et des mâts se comportent localement comme des structures souples qui ont des effets négatifs sur la déformation des surfaces aérodynamiques et les désaffleurements, ce qui crée de la trainée parasite qu il faut compenser Un des objectifs est un concept d entrée d air et de mât de nouvelle génération permettant de gagner en performance tout en optimisant la masse et en améliorant la performance globale aérodynamique o Capacité potentielle à pouvoir réduire la trainée aérodynamique externe d une structure d aéronef proche d un bord d attaque et incluant celui-ci o Meilleure intégration des fonctions permettant de réduire la maintenance du produit Développement d une structure composite qui ne se déforme pas en croisière et conduit ainsi à limiter la traînée, et qui soit résistante à l érosion à l eau 34

35 AP7-P12.07-Airbus: Structures innovantes composites résistant à l'érosion et limitant la trainée Résultats attendus Le partenaire sera en charge : o De proposer des concepts de fabrication, pouvant être automatisés (moyen de production 3D), de structures composites auto-raidies a faible masse et à forte rigidité, de type thermodurcissable ou thermoplastique Offrant une surface limitant le plus possible la trainée aérodynamique et permettant de s inscrire dans une vision industrielle compétitive Offrant une bonne résistance à l érosion à l eau o Fabriquer un prototype de cette structure innovante Critères ou contraintes à prendre en compte Différents principes de structures auto-raidies seront proposés Fournir 2 échantillons plans, de 200 mm x 300 mm par type de concepts Fournir 5 échantillons plans, de 80mm x 80mm pour le concept retenu 35

36 AP7-P12.07-Airbus: Structures innovantes composites résistant à l'érosion et limitant la trainée Critères ou contraintes à prendre en compte (suite) Tous les échantillons sélectionnés seront utilisés par Airbus pour différents tests, dont la capacité de résistance à l érosion Les performances techniques avec une approche vers la meilleure option économique et le respect qualitatif dans le temps feront partie des éléments de sélection L optimisation des concepts de structures auto-raidies permettant de lancer une nouvelle génération de procédés industriels automatisés sera proposée 36

37 37 AP7-P12.07-Airbus: Structures innovantes composites résistant à l'érosion et limitant la trainée Plan de travail prévisionnel Référence Nom de Livrable Description Date de livraison L0 Presentation de Description de l'expertise du partenaire servant de l expérience et base à l évolution des divers procédés de expertise mise à fabrication nécessaires pour sélection par Airbus disposition T0 + 1 mois L1 Proposition de divers concepts procédés et Intérets des divers concepts structuraux et de leurs de leurs évolutions procédés de mise en oeuvre T0 + 3 mois potentielle L2 L3 L4 L3 L5 L6 Selection des premiers concepts structuraux CFRP Fabrication premiers échantillons Analyse et corrections Fabrication échantillons de test Présentation des outils de mise en oeuvre Fabrication protype 3D Validation / selection des premiers procédés et des gammes novatrices, lancement des faisabilités Livraison des premiers échantillons plans Prise en compte de l analyse des premiers échantillons et correction des définitions Livraison des échantillons plans pour test Airbus Présentations des procédés de mise en œuvre potentiels robotisés Livraison du prototype 3D T0 + 3 mois T0 + 5 mois T0 + 6 mois T0 + 6 mois T mois T mois

38 38 CORAC : Appels à partenariat Propulsion Planches Back-up

39 39 CORAC : Appels à partenariat Propulsion Contraintes/critères donnés comme indications pour permettre de bien cibler l objectif. Nous sommes prêts à étudier les réponses qui ne répondraient pas à toutes ces conditions ou n adresseraient pas exhaustivement l ensemble du sujet Savoir-faire, certifications, équipements/prestations attendus Fiches 1 et 2: Compétences en matière de simulations numériques et en acoustique, en CAA Fiches 3: Conception systèmes mécaniques, capacité de prototypage et d essais (systèmes d actuation électriques ou pneumatiques, fabrication et assemblage mécanique, essais soufflerie, essais fonctionnels) Fiche 4: Compétence en suivi et réalisation de simulation numérique, calculs CFD, thermiques et thermodynamiques Fiche 5: Compétences en matière de création de revêtements de surface résistant à l érosion, mise en œuvre de ces revêtements de surface Fiche 6: Compétences en matière de filage, usinage grande vitesse et formage 3D, en fabrication de pièces complexes 3D finies (aluminium et Titane) Fiche 7: Compétences en matière de création de structures composites Fiches 3, 5, 6, 7: Capacité industrielle pour des composants aéronautiques

40 40 CORAC : Appels à partenariat Propulsion Type de réponse souhaitée Fiches 1 et 2: Proposition sur le développement des modèles numériques attendus, sur les aspects couplage CFD/CAA, maturité du code CAA Fiche 3 et 4: Proposition sur les aspects recherche de solution techniques, modélisations/simulations de performances, prototypage et tests Fiche 5: Proposition sur les développements possibles des moyens de production existants, proposition de revêtements de surface et de leurs mise en œuvre industrielle sur des surfaces 3D Fiche 6: Proposition sur les développements possibles des moyens de production existants, proposition de sommes de procédés jugés optimisés (par exemple: filage + soudage + formage + ) Fiche 7: Proposition sur les développements possibles des moyens de production existants, proposition de structures auto-raidies avec leurs mise en œuvre industrielle sur des surfaces 3D Toutes les fiches: Planning et budgets des activités proposées, expérience et expertise du candidat sur des applications les plus proches possibles Critères de sélection Critères généraux disponibles sur le site corac-propulsion.fr Intérêt attendu des travaux, innovation technologique, approche technique Crédibilité de la capacité de l entité à tenir ses engagements Expérience de l entité sur le sujet et/ou dans la technologie

Appel à Propositions

Appel à Propositions Appel à Propositions CORAC Feuille de route Propulsion Thème : «Optimisation bleed» Référence de l Appel Titre de l appel Personne à contacter responsable de l appel à proposition (AàP) Date de début du

Plus en détail

Appel à Propositions AP7. Thème «Structure alvéolaire innovante»

Appel à Propositions AP7. Thème «Structure alvéolaire innovante» Appel à Propositions AP7 CORAC Feuille de route Propulsion Thème «Structure alvéolaire innovante» Référence de l Appel Titre de l appel Personne à contacter responsable de l appel à proposition (AàP) Date

Plus en détail

Appel à Propositions. Thème : «Couplage CFD / CAA»

Appel à Propositions. Thème : «Couplage CFD / CAA» Appel à Propositions CORAC Feuille de route Propulsion Thème : «Couplage CFD / CAA» Référence de l Appel Titre de l appel Personne à contacter responsable de l appel à proposition (AàP) Date de début du

Plus en détail

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants Projets industriels-étudiants Etude du comportement d un concept de module avant de moto innovant Concept de Jean Bertrand BRUNEAU (JBB) Modèle de 27 pièces Identification des zones contraintes Propositions

Plus en détail

Validation de systèmes intégrant des COTS : comment accommoder les inconnues sur la qualification des COTS dans le processus de validation?

Validation de systèmes intégrant des COTS : comment accommoder les inconnues sur la qualification des COTS dans le processus de validation? Validation de systèmes intégrant des COTS : comment accommoder les inconnues sur la qualification des COTS dans le processus de validation? L I S EDF Electricité de France technicatome THOMSON-CSF Philippe

Plus en détail

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents C1 S informer C1.1 Rechercher, Exploiter des documents Une commande Un besoin exprimé Expliciter le besoin*. Le service rendu, les utilisateurs, les conditions d'utilisation sont listés. Les performances

Plus en détail

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION Outil de collecte des données de roulage DATE : 28/10/2015 REFERENCE N VEH09-MOOVE-CDC3 1. INTERLOCUTEURS DU PROJET CHEF DE PROJET : Nom : Annie BRACQUEMOND Tél

Plus en détail

Projets de stages et de travaux de fin d études en Energie et Bâtiments à Cenaero (2012-2013)

Projets de stages et de travaux de fin d études en Energie et Bâtiments à Cenaero (2012-2013) Projets de stages et de travaux de fin d études en Energie et Bâtiments à Cenaero (2012-2013) Cenaero (http ://www.cenaero.be) est un centre de recherche appliqué dédicacé à la modélisation et la simulation

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATIONS. (Request For Information) SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE

DEMANDE D INFORMATIONS. (Request For Information) SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE Demande d informations - SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISÉE RFI_Veille_Automatisée.docx Nom de l entreprise DEMANDE D INFORMATIONS (Request For Information) - SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE R F I S o l u

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Performances Industrielles Formations Collectives (PIFOCO) Cahier des charges pour une offre de sessions de formation lean. N 271 Sommaire Sommaire... 2 1-Aerospace

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2012 07 31 0297 Catégorie : C* Dernière modification : 31/07/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de configuration

Plus en détail

CORAC. l appel. Etude d une. de l appel. Titre de. Lot(s)/WP(s) Date de. 3 juillet 2014. l appel. Date de. clôture. .com) contacter. com.

CORAC. l appel. Etude d une. de l appel. Titre de. Lot(s)/WP(s) Date de. 3 juillet 2014. l appel. Date de. clôture. .com) contacter. com. Cockpit SEFA Systèmes Embarqués et Fonctions Avancées Projet IKKY Intégrationn du KocKpit et de ses systèmes CORAC Plateforme de Démonstration Technologique Appel à Propositions CET APPEL A PROPOSITION

Plus en détail

TITRE : OPTIMISATION ROBUSTE : CREATION D UNE PLATEFORME ET

TITRE : OPTIMISATION ROBUSTE : CREATION D UNE PLATEFORME ET TITRE : OPTIMISATION ROBUSTE : CREATION D UNE PLATEFORME ET APPLICATIONS INDUSTRIELLES MOTS CLEFS : OPTIMISATION, ANALYSE DE SENSIBILITE, REDUCTION DE MODELES, FIABILITE, SYSTEMX CONTEXTE de l IRT SYSTEMX

Plus en détail

La Décomposition de Domaine Appliquée à la réduction de bruit

La Décomposition de Domaine Appliquée à la réduction de bruit La Décomposition de Domaine Appliquée à la réduction de bruit Cadre général : réduction du bruit extérieur Panorama des difficultés et enjeux Un cahier des charges? isabelle.terrasse@eads.net eric.duceau@eads.net

Plus en détail

Design, développement, prototypage, fabrication, assemblage et logistique

Design, développement, prototypage, fabrication, assemblage et logistique Spécialiste de la technique du formage. Large gamme de prestations. Solutions et niveaux de création de valeur individualisés. Compétences cumulées du développement à la fabrication. Dynamisme dans la

Plus en détail

USINAGE A GRANDE VITESSE

USINAGE A GRANDE VITESSE USINAGE A GRANDE VITESSE François Geiskopf Yann Landon Emmanuel Duc LURPA, décembre 1999 L usinage à grande vitesse est devenu depuis le début des années 90 un des procédés de fabrication à la mode,

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises du développement urbain Août-Septembre 2015 I. Brève

Plus en détail

AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE. Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions

AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE. Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions 1 L AUDIT ÉNERGÉTIQUE: UNE ÉTAPE PRÉALABLE À LA MISE EN ŒUVRE DE TOUTE DÉMARCHE

Plus en détail

Page 1 Innover en mécanique niq

Page 1 Innover en mécanique niq Page 1 Innover en mécanique Page 2 L efficacité énergétique des produits et procédés de l industrie mécanique Présentation de la vision et des projets suivis par le Cetim Thierry Ameye Contenu de la présentation

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Table des Matières. Table des Figures 7. Introduction Générale 9. Chapitre 1 - Langages de description d architectures matérielles hybrides 23

Table des Matières. Table des Figures 7. Introduction Générale 9. Chapitre 1 - Langages de description d architectures matérielles hybrides 23 Table des Figures 7 Introduction Générale 9 1. Outils et plate-formes de construction d application 9 2. Intégration de paradigmes de conception dans le cycle de vie 10 2.1. Equilibrage de charge et équilibrage

Plus en détail

Développement de nouveaux convertisseurs d énergie: Etude du moteur Stirling

Développement de nouveaux convertisseurs d énergie: Etude du moteur Stirling Développement de nouveaux convertisseurs d énergie: Etude du moteur Stirling Bert Juliette Ingénieur R&D juliette.bert@danielson-eng.fr 24 janvier 2013 SOMMAIRE Présentation Danielson Engineering de l

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE :

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE : Page 1/7 Indice Date Objet Rédigé par Visa Vérifié par Visa Approuvé par Visa B 19/01/2006 Changement de logo S. LE NAGUARD J. ROBERT Ph. EVENAT C 27/10/2006 Distinction fournisseur / sous-traitant. A.

Plus en détail

1. OBJET 3 2. PERIMETRE DES PRESTATIONS 3

1. OBJET 3 2. PERIMETRE DES PRESTATIONS 3 SOMMAIRE 1. OBJET 3 2. PERIMETRE DES PRESTATIONS 3 3. EXEMPLES TYPES DE PRESTATIONS 3 3.1 Thématique 1 : expertises et études thermohydrauliques : 3 3.2 Thématique 2 : expertises et études neutroniques

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

SEMMARIS. Société d'economie Mixte du Marché de RUNGIS. 1, Rue de la Tour B.P. 40316 94152 RUNGIS CEDEX TEL : 01.41.80.80.00

SEMMARIS. Société d'economie Mixte du Marché de RUNGIS. 1, Rue de la Tour B.P. 40316 94152 RUNGIS CEDEX TEL : 01.41.80.80.00 SEMMARIS Société d'economie Mixte du Marché de RUNGIS 1, Rue de la Tour B.P. 40316 94152 RUNGIS CEDEX TEL : 01.41.80.80.00 Consultation pour le cadrage du projet de Marketplace du Marché International

Plus en détail

Cours de Génie Logiciel. David Janiszek. Le projet. En résumé. Troisième partie III. Eléments de gestion de projet

Cours de Génie Logiciel. David Janiszek. Le projet. En résumé. Troisième partie III. Eléments de gestion de projet Troisième partie III Eléments de gestion de projet Un projet informatique est l ensemble des activités et des actions à entreprendre pour répondre au besoin d informatisation d un ensemble de tâches dans

Plus en détail

L éco-conception entre donneur d ordres et PME ou comment changer nos habitudes dans l évaluation des technologies en aéronautique Projet CORINE

L éco-conception entre donneur d ordres et PME ou comment changer nos habitudes dans l évaluation des technologies en aéronautique Projet CORINE L éco-conception entre donneur d ordres et PME ou comment changer nos habitudes dans l évaluation des technologies en aéronautique Projet CORINE EcoMundo, Fangcun ZHOU 1 Présentation du Projet CORINE Conception

Plus en détail

Optimisation de la performance. d un processus d usinage à commande numérique

Optimisation de la performance. d un processus d usinage à commande numérique Jacques ALEXIS 20 Novembre 2001 Optimisation de la performance d un processus d usinage à commande numérique 1 Exposé du problème à résoudre L exemple utilisé pour cette présentation a été présenté par

Plus en détail

Formation CATIA V5. Exine3D - 2011. Contact : Adrien MAILLOT. Action soutenue par l Incubateur d Entreprises Innovantes de Franche-Comté (IEI.

Formation CATIA V5. Exine3D - 2011. Contact : Adrien MAILLOT. Action soutenue par l Incubateur d Entreprises Innovantes de Franche-Comté (IEI. Formation CATIA V5 Exine3D - 2011 Action soutenue par l Incubateur d Entreprises Innovantes de Franche-Comté (IEI.FC) : Contact : Adrien MAILLOT Président Exine3D Avec l appui de : IEI.FC - Immeuble Numérica

Plus en détail

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) -------------

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) ------------- UNIVERSITE DE SOUSSE TERMES DE REFERENCE Projet d appui à la qualité (Capacité de Gestion) Formation des cadres de l Université de Sousse Dans le domaine de la Gestion Financière des Établissements Publics

Plus en détail

Dossier de Presse 2013

Dossier de Presse 2013 Dossier de Presse 2013 - CCA, plus grosse entreprise industrielle de Corse, développe actuellement 4 sous-ensembles complexes pour les avions nouveaux (les Trappes de train avant et les Karmans de mâts

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

1 OBJET DE LA CONSULTATION

1 OBJET DE LA CONSULTATION CONSULTATION DANS LE CADRE DE L ACQUISITION D UNE BADGEUSE ET D UNE SOLUTION DE GESTION DES CONGES AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS) 1 OBJET DE LA CONSULTATION 1.1 Configuration initiale / contexte Le CTIG

Plus en détail

La finalité de cet appel à projet est de favoriser la fluidité des parcours en augmentant la capacité d accompagnement de ce type de mesures.

La finalité de cet appel à projet est de favoriser la fluidité des parcours en augmentant la capacité d accompagnement de ce type de mesures. Cahier des charges de l appel à projet lancé par le Conseil général pour la création de 0 places de PEAD (placement éducatif à domicile) dans le département du Finistère I - identification des besoins

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars. Poutrelle Angelina. L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence

Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars. Poutrelle Angelina. L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars Poutrelle Angelina L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence Poutrelle Angelina Une idée audacieuse adaptée à un produit industriel Plus

Plus en détail

G S T S .SOCIÉTÉ. Global Sourcing Tooling Solutions

G S T S .SOCIÉTÉ. Global Sourcing Tooling Solutions .SOCIÉTÉ G S T S Global Sourcing Tooling Solutions GSTS (Global Sourcing Tooling Solutions) Engineering est une jeune société qui a été créée para une équipe expérimentée, dans le but d offrir les meilleures

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

Activités ISAE - DAEP

Activités ISAE - DAEP Activités ISAE - DAEP Projet EMMAV Travaux de M. Varin et A. Hisch «Nano Drone Electroactué» Travaux Liu Zhen «Design and aero-propulsive analysis of a nano air vehicle» Travaux de An-bang Sun «Study on

Plus en détail

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Introduction Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Depuis le lancement du projet en février 2013, différentes actions ont été effectuées dans le but d'accroître la sensibilisation et

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

Donnez du corps à vos idées!

Donnez du corps à vos idées! Donnez du corps à vos idées! > Destination Plasturgie du prototype à la série Nous vous devons le progrès! Dès sa création, ActuaPlast a proposé aux bureaux d études d entreprises industrielles une prestation

Plus en détail

Méthode Agile de 3 ème génération. 2008 J-P Vickoff

Méthode Agile de 3 ème génération. 2008 J-P Vickoff PUMA Essentiel Méthode Agile de 3 ème génération 1 Structure de la présentation PUMA Essentiel méthode Agile de 3 ème génération Quelques principes Agiles Principales pratique Agile de pilotage Structure

Plus en détail

Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique

Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique engineering Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique APIS Engineering est un Bureau d Etudes spécialisé dans les infrastructures techniques des Centres Informatiques de nouvelle génération.

Plus en détail

L'apport de la simulation numérique 3D pour la CEM : méthodologie & perspectives. Benoît MARTIN Dept. Formation & Ingénierie be.martin@emitech.

L'apport de la simulation numérique 3D pour la CEM : méthodologie & perspectives. Benoît MARTIN Dept. Formation & Ingénierie be.martin@emitech. L'apport de la simulation numérique 3D pour la CEM : méthodologie & perspectives Benoît MARTIN Dept. Formation & Ingénierie be.martin@emitech.fr Cycle en V de développement d un produit Couts Délais Qualité

Plus en détail

P7. PANTHERE - VERSION INDUSTRIELLE Un logiciel performant et convivial pour la prévision des débits de dose.

P7. PANTHERE - VERSION INDUSTRIELLE Un logiciel performant et convivial pour la prévision des débits de dose. P7. PANTHERE - VERSION INDUSTRIELLE Un logiciel performant et convivial pour la prévision des débits de dose. L. GUIGUES EDF/SEPTEN 12-14 avenue Dutriévoz 69628 Villeurbanne Cedex RESUME PANTHERE est un

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Côte-d Or Tourisme. Agence de développement touristique 19, rue Ferdinand de Lesseps BP 1601 21035 DIJON cedex

CAHIER DES CHARGES. Côte-d Or Tourisme. Agence de développement touristique 19, rue Ferdinand de Lesseps BP 1601 21035 DIJON cedex Côte-d Or Tourisme Agence de développement touristique 19, rue Ferdinand de Lesseps BP 1601 21035 DIJON cedex CAHIER DES CHARGES Objet de la consultation : Amélioration graphique et ergonomique d une l

Plus en détail

LOGICIEL. dans le. à effectuer. réparations. et planifiées. sien.

LOGICIEL. dans le. à effectuer. réparations. et planifiées. sien. Les nouvelles fonctions à connaître La gestion d atelier Cette nouvelle fonction permet au réparateur de disposer d une visibilité globale sur la charge de travail de l atelier et de visualiser rapidement

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE PROJET SYSTÈME D INFORMATION DÉCISIONNEL BI - BUSINESS INTELLIGENCE. En résumé :

MÉTHODOLOGIE PROJET SYSTÈME D INFORMATION DÉCISIONNEL BI - BUSINESS INTELLIGENCE. En résumé : En résumé : Phase I : collecte des besoins I - Expression des besoins II - Étude de faisabilité III - Définition des priorités IV - Rédaction puis validation du cahier des charges Phase II : implémentation

Plus en détail

ALTERNANCE Responsable Manager de la Distribution

ALTERNANCE Responsable Manager de la Distribution ALTERNANCE Responsable Manager de la Distribution Formation diplômante de Niveau II Diplôme de Niveau II enregistré au RNCP dans le cadre d'un parcours de formation Pré requis d entrée en formation et

Plus en détail

Le Fonds Européen de Développement Régional et la Wallonie investissent dans votre avenir 25-05-2012

Le Fonds Européen de Développement Régional et la Wallonie investissent dans votre avenir 25-05-2012 Le Fonds Européen de Développement Régional et la Wallonie investissent dans votre avenir SImulation Multi-physique du BAtiment Validation des outils de simulation dynamique en physique du bâtiment : Principes

Plus en détail

de la réflexion r choix d un d

de la réflexion r choix d un d www.effigen.com Les étapes clés de la réflexion r au choix d un d ERP avec la présence du chef de Projet Grégoire Besson sur le stand Effigen Les grandes étapes pour un avant-déploiement réussir Le quarté

Plus en détail

Module Espace Bain. Le savoir-faire traditionnel pour une vraie salle de bain. Un mode constructif performant. Une coordination optimisée

Module Espace Bain. Le savoir-faire traditionnel pour une vraie salle de bain. Un mode constructif performant. Une coordination optimisée Le savoir-faire traditionnel pour une vraie salle de bain Un mode constructif performant Une coordination optimisée Logement étudiant Hôtellerie Hospitalier / EHPAD Logement Conception et réalisation Combox

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

UNE RÉFÉRENCE INTERNATIONALE POUR L INDUSTRIE MÉDICALE. Orthopédie Rachis Trauma Extrémités Cranomaxillofacial Dentaire Instruments Implants

UNE RÉFÉRENCE INTERNATIONALE POUR L INDUSTRIE MÉDICALE. Orthopédie Rachis Trauma Extrémités Cranomaxillofacial Dentaire Instruments Implants UNE RÉFÉRENCE INTERNATIONALE POUR L INDUSTRIE MÉDICALE Orthopédie Rachis Trauma Extrémités Cranomaxillofacial Dentaire Instruments Implants DE LA MATIÈRE PREMIÈRE AUX COMPOSANTS STÉRILES LISI MEDICAL propose

Plus en détail

Logiciel EIME V5 : Définitions

Logiciel EIME V5 : Définitions Logiciel EIME V5 : Définitions Analyse du Cycle de Vie (ACV) Compilation et évaluation des intrants, des extrants et des impacts environnementaux potentiels d un système de produits au cours de son cycle

Plus en détail

10 fiches d Appels à Partenaires Snecma ouvertes sur le site http:\www.corac-propulsion.com

10 fiches d Appels à Partenaires Snecma ouvertes sur le site http:\www.corac-propulsion.com 10 fiches d Appels à Partenaires Snecma ouvertes sur le site http:\www.corac-propulsion.com P10-01: Canalisations co-isolées A.Garassino P10-02: Compresseur de fluide sous forme gazeuse A.Garassino P10-05:

Plus en détail

Grilles acoustiques. Type NL 6/6/F/2

Grilles acoustiques. Type NL 6/6/F/2 Grilles acoustiques Type NL //F/ Sommaire Description Description Exécutions Dimensions et poids Constructions modulaires Options Installation 5 Données techniques, type NL Données techniques type, NL

Plus en détail

PRESENTOIR VERRES ET BOUTEILLE A WHISKY

PRESENTOIR VERRES ET BOUTEILLE A WHISKY Plan d'expériences TAGUCHI Nom Prénom Protocole d'expérimentation Date Indice PRESENTOIR VERRES ET BOUTEILLE A WHISKY GROUPE D'EXPERIMENTATION Nom Prénom Nom Prénom Nom Prénom Nom Prénom Fonction Fonction

Plus en détail

Maîtrise de l énergie dans l habitat

Maîtrise de l énergie dans l habitat Séquence 1 : Quels sont les postes de consommation d énergie dans une habitation? 2 séances Séance Séquence 2 : Quel est le systéme de chauffage le plus économique? Séance Séquence 3 : Quels éléments composent

Plus en détail

Dossier de presse. E-R-Plus, progiciel de gestion pour la menuiserie métallique. Contacts Presse

Dossier de presse. E-R-Plus, progiciel de gestion pour la menuiserie métallique. Contacts Presse Dossier de presse E-R-Plus, progiciel de gestion pour la menuiserie métallique Septembre 2009 Contacts Presse Emmanuel ROHMER-SADOUN Tél : +33 (0)3 88 68 09 63 emmanuel@excellens.fr 2 Excellens, présentation

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1997 03 42 69 0156 Catégorie : C* Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de travaux

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

40èmes Olympiades des métiers

40èmes Olympiades des métiers METIER N 5 40èmes Olympiades des métiers GUIDE DE PREPARATION AUX SELECTIONS REGIONALES Page 1 sur 14 «Vous venez de vous inscrire aux concours régionaux des 40èmes Olympiades des Métiers, et je tenais

Plus en détail

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 2 Modèles de processus du développement du logiciel. Plan du cours

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 2 Modèles de processus du développement du logiciel. Plan du cours IFT3913 Qualité du logiciel et métriques Chapitre 2 Modèles de processus du développement du logiciel Plan du cours Introduction Modèles de processus du développement du logiciel Qualité du logiciel Théorie

Plus en détail

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS Volet sur mesure - Nouveau bâtiment ÉnerCible Volume 1, numéro 1 Mars 2012 Liste des documents à transmettre Afin que nous puissions effectuer l analyse technique

Plus en détail

PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales

PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales Structuralis est agréé Crédit Impôt Recherche pour l ensemble des prestations décrites. 1-Prestations RMN Les prestations ci-après sont considérées

Plus en détail

Créer de la valeur avec l Open Data

Créer de la valeur avec l Open Data Créer de la valeur avec l Open Data Des enjeux économiques majeurs Entre 106 et 141 par personne et par an Entre 387 et 640 par personne et par an (~les intérêts de la dette en France) Leviers pour créer

Plus en détail

Accompagnement dans la réalisation d un projet d innovation

Accompagnement dans la réalisation d un projet d innovation Accompagnement dans la réalisation d un projet d innovation L agrément Crédit Impôt Recherche a été accordé à la société ADEPT au titre des années : 2014, 2015, 2016 Les services proposés Soutien technique

Plus en détail

Portage de l environnement de simulation d un composant FPGA développé pour l aéronautique (DO254 DAL-A) vers un banc de validation physique

Portage de l environnement de simulation d un composant FPGA développé pour l aéronautique (DO254 DAL-A) vers un banc de validation physique Portage de l environnement de simulation d un composant FPGA développé pour l aéronautique (DO254 DAL-A) vers un banc de validation physique L objectif Réaliser la vérification physique d'un composant

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299

Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299 Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299 Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront en charge sous la responsabilité d un responsable hiérarchique

Plus en détail

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt Innovation maquettes 2016 Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique Appel à manifestation d intérêt Sommaire CONTEXTE... 3 DESCRIPTIF DE L APPEL A MANIFESTATIONS

Plus en détail

Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable

Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable IUT de La Rochelle, 2015 (Version provisoire v.2 du 21/11/2014) Article 1 Participants Concours ouvert aux étudiants de tous les

Plus en détail

Projet IV : Réalisation d une plate forme intégrée pour la conception, la simulation et la mise en œuvre des procédés type LCM

Projet IV : Réalisation d une plate forme intégrée pour la conception, la simulation et la mise en œuvre des procédés type LCM MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA FORMATIONDES CADRES ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE DEPARTEMENT DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA FORMATIONDES CADRES ET DE LA RECHERCHE

Plus en détail

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage M. Prévost Version V2/ nov 2006 Structure du cours Partie 1 : Introduction Partie 2 : Mise en contact de Gaz et de

Plus en détail

ÉJECTEURS. CanmetÉNERGIE Juillet 2009

ÉJECTEURS. CanmetÉNERGIE Juillet 2009 ÉJECTEURS CanmetÉNERGIE Juillet 2009 ÉJECTEURS 1 ÉJECTEURS INTRODUCTION Les éjecteurs sont activés par la chaleur perdue ou la chaleur provenant de sources renouvelables. Ils sont actionnés directement

Plus en détail

CEMAFROID FORMATION. Bilan thermique et dimensionnement des installations frigorifiques et climatiques

CEMAFROID FORMATION. Bilan thermique et dimensionnement des installations frigorifiques et climatiques Bilan thermique et dimensionnement des installations frigorifiques et climatiques Le 05/03/2015 Objectifs : Acquérir les notions de bases permettant d appréhender les réglementations thermiques dans les

Plus en détail

2 E APPEL DE PROJETS GUIDE DE SOUMISSION DES DEMANDES DE FINANCEMENT

2 E APPEL DE PROJETS GUIDE DE SOUMISSION DES DEMANDES DE FINANCEMENT 2 E APPEL DE PROJETS GUIDE DE SOUMISSION DES DEMANDES DE FINANCEMENT MIS À JOUR EN NOVEMBRE 2014 Partenaire financier du CRITM : Page 0 sur 5 1. INTRODUCTION Le présent guide fournit les instructions nécessaires

Plus en détail

Méthodes Agiles et gestion de projets

Méthodes Agiles et gestion de projets Méthodes Agiles et gestion de projets Eric LELEU Consultant Solutions Collaboratives Contact ericleleu@nordnet.fr Site Personnel http://home.nordnet.fr/~ericleleu Blog http://ericleleu.spaces.live.fr La

Plus en détail

L'étape de planification de votre projet technologique

L'étape de planification de votre projet technologique L'étape de planification de votre projet technologique Résumé : Pour gérer l ensemble des contraintes de votre projet - humaines, matérielles, temporelles et surtout financières et accroître ses chances

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet Monitoring THPE Le projet Monitoring THPE a donné lieu à l un des premiers systèmes innovants de suivi des performances énergétiques et de confort des bâtiments. Informations générales Localisation : Région

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT DIAGNOSTIC DE L INNOVATION ET DE L ETAT DE LA VALORISATION DES RESULTAS DE LA RECHERCHE AU SENEGAL 1/8 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Levier essentiel

Plus en détail

Exigences préalables et documents d appui pour un projet d immobilisations dans le secteur des sites contaminés

Exigences préalables et documents d appui pour un projet d immobilisations dans le secteur des sites contaminés Exigences préalables et documents d appui pour un projet d immobilisations dans le secteur des sites contaminés Les exigences préalables et les documents d appui sont déterminés en fonction du statut du

Plus en détail

1. Etude 360. Une prise en charge globale de l étude et du développement de pièces et de moules pour l injection de matières plastiques.

1. Etude 360. Une prise en charge globale de l étude et du développement de pièces et de moules pour l injection de matières plastiques. Moule Injection 1. Etude 360 Full plastic concept Assemblage Laboratoire Une prise en charge globale de l étude et du développement de pièces et de moules pour l injection de matières plastiques Notre

Plus en détail

Notions de Gestion de Projet (Partie 2)

Notions de Gestion de Projet (Partie 2) Notions de Gestion de Projet (Partie 2) QCM Sommaire 1ère 1 Partie Sommaire 2ème 2 Partie - Problématique de départ Structure et Pilotage d un projet - Qu est ce qu un projet? - Vocabulaire spécifique

Plus en détail

MAITRISE de la TECHNIQUE et de la QUALITE

MAITRISE de la TECHNIQUE et de la QUALITE 6 MAITRISE de la TECHNIQUE et de la QUALITE 1 6.1 MAITRISE de la TECHNIQUE 2 MAITRISE DE LA TECHNIQUE 1 UN BON DEPART 2 DES MOYENS D OBSERVATION ET D ANALYSE 3 UN SUIVI EFFICACE 3 MAITRISE DE LA TECHNIQUE

Plus en détail

CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST

CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST Soudures et solutions complètes de finition > Ensemble de technologies complémentaires permettant de répondre aux problématiques

Plus en détail

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle Section : Bachelier en informatique & systèmes Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer, sécuriser et réutiliser vos connaissances techniques et scientifiques TEEXMA est le premier outil collaboratif

Plus en détail

I) Veille Technologique

I) Veille Technologique L objectif du programme solaire de la Fondation Océan Vital est de diminuer les coûts de production en axant ses travaux sur : - l approvisionnement des cellules - l amélioration du procédé d encapsulation

Plus en détail

Olivier Coulaud Projet ScAlApplix. 8 janvier 2008

Olivier Coulaud Projet ScAlApplix. 8 janvier 2008 Simulation de la propagation de fissures dans les lentilles du Laser Méga Joule : de la physique des matériaux au calcul haute performance en passant par l'algorithmique, la visualisation et le pilotage

Plus en détail

Les Aimants en cycle 2

Les Aimants en cycle 2 E Plé IUFM CA Centre de Troyes 1 Les Aimants en cycle 2 Représentations initiales des enfants Pour les enfants de cet âge, un aimant est un objet magique du fait de sa capacité à attirer les objets à distance

Plus en détail

Rational Unified Process

Rational Unified Process Rational Unified Process Hafedh Mili Rational Unified Process 1. Principes de base 2. Les phases 3. Les activités (workflows) Copyright Hafedh Mili 2005 2 1 Rational Unified Process Processus de développement

Plus en détail