Appel à Propositions. Thème : «Couplage CFD / CAA»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Appel à Propositions. Thème : «Couplage CFD / CAA»"

Transcription

1 Appel à Propositions CORAC Feuille de route Propulsion Thème : «Couplage CFD / CAA» Référence de l Appel Titre de l appel Personne à contacter responsable de l appel à proposition (AàP) Date de début du sujet Date de fin du sujet PROPULSION-AP7-P12.02-Airbus Dévelopement de méthodes de couplage CFD/CAA pour la simulation du bruit d interaction jet/voilure Questions administratives: Nom : O. BRASSIER Tel : Questions techniques: Nom : Y. COLIN Tel : Septembre 2014 Septembre 2017 La procédure pour candidater détaillant les conditions générales et les critères généraux de sélection est à votre disposition sur le site dans la section PROCEDURE

2 1. Description du Sujet Général Parce qu ils offrent des taux de dilution élevés, les moteurs de type UHBR («Ultra High Bypass Ratio») apparaissent comme une motorisation intéressante en vue de réduire la consommation spécifique de carburant des futurs avions de ligne moyen-courrier. Le diamètre élevé de ce type de moteur pose un sérieux problème d intégration avec la cellule de l avion, qui peut s accompagner d une interaction aérodynamique forte entre le flux secondaire du moteur et la voilure. Cette interaction peut entraîner des niveaux de bruits prohibitifs au décollage et il est important pour Airbus de pouvoir prévoir le bruit de telles configurations. Concernant le bruit d interaction jet voilure, 3 phénomènes sont à capturer: o La voilure, par effet potentiel, entraîne une déflexion du jet et modifie les sources de bruit de mélange du jet o La voilure vient modifier la propagation des ondes acoustiques issues du jet par réflexion principalement mais aussi réfraction et diffraction o Enfin de nouvelles sources acoustiques de type dipolaire sont générées par interaction du jet avec les volets, voire le bord d attaque de la voilure. Ces phénomènes sont présents pour toutes les configurations mais peuvent être grandement amplifiés dans le cas UHBR. Le développement de méthodes numériques va permettre de comprendre et quantifier ces phénomènes d interaction jet/voilure, puis de prévoir le bruit d un certain nombre de configurations UHBR, sans avoir recours à des essais coûteux. Domaine d intervention du Partenaire et description Le partenaire interviendra sur le développement de la méthodologie numérique pour la prise en compte des phénomènes de propagation acoustique liés à la voilure. Les méthodes CFD («Computational Fluid Dynamics») sont attractives pour le calcul des sources acoustiques. Ces méthodes doivent ensuite être couplées à des méthodes CAA («Computational Aero Acoustics») pour la prise en compte des phénomènes de propagation dus à la présence de la voilure. Le couplage CFD/CAA est très délicat et peut s accompagner très souvent de bruit numérique indésirable à l interface de couplage. L objectif des travaux est d investiguer les problématiques liées au couplage CFD/CAA, l implémenter dans un code de simulation numérique et l appliquer à un cas d interaction jet/voilure qui sera fourni par Airbus. Problèmes à résoudre : Développer des méthodes de couplage CFD/CAA robustes pour la simulation de configurations jet/voilure. corac-propulsion.com 2014 Page 2 sur 5

3 Critères ou contraintes à prendre en compte - Les données d entrée CFD sont issues du logiciel elsa, logiciel utilisé par Airbus pour le calcul des sources acoustiques d origine aérodynamique. - Le code CAA doit pouvoir répondre à une application industrielle. L environnement, la maintenance et le support du code doivent répondre aux besoins d Airbus. corac-propulsion.com 2014 Page 3 sur 5

4 2. Type de critères attendus pour la réponse Type de réponse souhaitée : Proposition sur les aspects couplage CFD/CAA, maturité du code CAA Critères de sélection : Critères généraux disponibles sur le site Intérêt attendu des travaux Crédibilité de la capacité de l entité à tenir ses engagements Expérience concluante de l entité sur le sujet et/ou dans la technologie 3. Savoir-faire, certifications, ou équipements/prestations attendus - Compétences en matière de CAA et innovation en simulations numériques 4. Livrables et dates de livraison Les livrables et dates visées sont indicatifs et pourront être reprécisés. L0 bibliographique L1 L2 L3 Synthèse T0 T0+3 mois T0+12 mois T0+24 mois T0+36 mois Référe nce Nom de Livrable Description (si applicable) Date de livraison L0 L1 L2 L3 bibliographique Synthèse Etat de l art Identification des solutions/technos pouvant répondre aux exigences (note de synthèse) Etat de l analyse du couplage et livraison du code avec les nouveaux dévelopements Etat de l analyse du phénomène d interaction jet/voilure Livraison du dossier de synthèse : - Description et implémentation du couplage CFD/CAA - Application pour la simulation de l interaction jet/voilure T0 + 3 mois T mois T mois T mois corac-propulsion.com 2014 Page 4 sur 5

5 5. Remarques Les contraintes/critères à prendre en compte sont donnés comme indications pour permettre de bien cibler l objectif. Néanmoins, nous sommes prêts à étudier les réponses qui ne répondraient pas à toutes ces conditions, de même que celles qui n adresseraient pas exhaustivement l ensemble du sujet. corac-propulsion.com 2014 Page 5 sur 5

CORAC : Appels à partenariat Propulsion

CORAC : Appels à partenariat Propulsion 1 CORAC : Appels à partenariat Propulsion Appel à partenariat AIRBUS pour le projet P12 EPICE Contexte du projet P12 Périmètre: Système Propulsif en général, moteur, nacelle, mât réacteur (configuration

Plus en détail

DAHER-SOCATA dévoile le TBM 900, son nouveau TBM

DAHER-SOCATA dévoile le TBM 900, son nouveau TBM Aéronautique & Défense DAHER-SOCATA dévoile le TBM 900, son nouveau TBM Après plus de 3 ans de développement, le TBM 900 vole plus vite et plus loin Certifié, l avion est déjà en production, commandé et

Plus en détail

Onera et les turbomachines innover pour la propulsion

Onera et les turbomachines innover pour la propulsion Onera et les turbomachines innover pour la propulsion Améliorer la compétitivité à tous les niveaux Sur un marché extrêmement compétitif, les industriels cherchent à gagner en productivité lors des phases

Plus en détail

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation Le turbo met les gaz Les turbines en équation KWOK-KAI SO, BENT PHILLIPSEN, MAGNUS FISCHER La mécanique des fluides numérique CFD (Computational Fluid Dynamics) est aujourd hui un outil abouti de conception

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

Ingénieur conception mécanique R&D : allègement siège cabine Référence AKKA/DEC/CKO/ATR/QUALIV/81 (ref akka research : AERO_01)

Ingénieur conception mécanique R&D : allègement siège cabine Référence AKKA/DEC/CKO/ATR/QUALIV/81 (ref akka research : AERO_01) Ingénieur conception mécanique R&D : allègement siège cabine Référence AKKA/DEC/CKO/ATR/QUALIV/81 (ref akka research : AERO_01) Dans le cadre des activités aéronautiques d Akka Research, vous interviendrez

Plus en détail

Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A

Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A Dans ce catalogue, le terme Client désigne l entité légale intéressée à l achat de services délivrés par ITE- AUDIT, que cet achat soit un

Plus en détail

Comment aborder l Optimisation énergétique de salles anciennes et hétérogènes?

Comment aborder l Optimisation énergétique de salles anciennes et hétérogènes? Comment aborder l Optimisation énergétique de salles anciennes et hétérogènes? Témoignage de Hervé MAGNIER Aéroports de Paris Membre du CRIP Groupe de travail Data center Un environnement technique peu

Plus en détail

Projet Optiperf : les ressources du calcul parallèle à destination des architectes navals

Projet Optiperf : les ressources du calcul parallèle à destination des architectes navals Projet Optiperf : les ressources du calcul parallèle à destination des architectes navals Pierre-Michel Guilcher, Olivier Payen, Aurélien Drouet, Erwan Jacquin Plan de l exposé Contexte général Définition

Plus en détail

CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE

CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE Séminaire mi parcours Stock-e 2010 CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE Iyad Balloul Renault Trucks - iyad.balloul@volvo.com Eric Bideaux INSA Lyon - eric.bideaux@insa-lyon.fr Marc Michard LMFA - Marc.Michard@ec-lyon.fr

Plus en détail

LE GROUPE DUQUEINE. Chiffre d'affaires Groupe M 26,8

LE GROUPE DUQUEINE. Chiffre d'affaires Groupe M 26,8 DOSSIER DE PRESSE LE GROUPE DUQUEINE Le Groupe DUQUEINE est spécialisé dans la conception et la fabrication de pièces et sousensembles composites haute-performance, dans les secteurs de l'aéronautique,

Plus en détail

CONFERENCE PALISADE. Optimisation robuste d un plan d expériences par simulation Monte-Carlo Concepts de «Design Space» et de «Quality by Design»

CONFERENCE PALISADE. Optimisation robuste d un plan d expériences par simulation Monte-Carlo Concepts de «Design Space» et de «Quality by Design» CONFERENCE PALISADE Optimisation robuste d un plan d expériences par simulation Monte-Carlo Concepts de «Design Space» et de «Quality by Design» 1 SIGMA PLUS Logiciels, Formations et Etudes Statistiques

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE Maîtrise d ambiance et Qualité de l air SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE PERTURBATION À L ÉTAT STATIQUE OU DYNAMIQUE Alina SANTA CRUZ École d Ingénieurs de Cherbourg LUSAC «Équipe

Plus en détail

Phénomènes dangereux et modélisation des effets

Phénomènes dangereux et modélisation des effets Phénomènes dangereux et modélisation des effets B. TRUCHOT Responsable de l unité Dispersion Incendie Expérimentations et Modélisations Phénomènes dangereux Description et modélisation des phénomènes BLEVE

Plus en détail

Figure 3.1- Lancement du Gambit

Figure 3.1- Lancement du Gambit 3.1. Introduction Le logiciel Gambit est un mailleur 2D/3D; pré-processeur qui permet de mailler des domaines de géométrie d un problème de CFD (Computational Fluid Dynamics).Il génère des fichiers*.msh

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Rénovation de la filière tertiaire administratif Bac pro COMPTABILITE Bac pro SECRETARIAT Bac pro GESTION-ADMINISTRATION De la comptabilité vers la gestion

Plus en détail

Avis de l IRSN sur la tenue en service des cuves des réacteurs de 900 MWe, aspect neutronique et thermohydraulique

Avis de l IRSN sur la tenue en service des cuves des réacteurs de 900 MWe, aspect neutronique et thermohydraulique Avis DSR/2010-065 26 février 2010 Avis de l IRSN sur la tenue en service des cuves des réacteurs de 900 MWe, aspect neutronique et thermohydraulique Par lettre du 19 février 2009, l Autorité de sûreté

Plus en détail

Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit

Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit Colloque du CNAM 6 octobre 2011 Intervenants OPTIMIND Gildas Robert actuaire ERM, senior manager AGENDA Introduction Partie 1 Mesures de

Plus en détail

Dispositif d'accompagnement

Dispositif d'accompagnement PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Direction régionale des s, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Poitou-Charentes Pôle 3E Service développement économique-innovationentreprises

Plus en détail

Montrouge, le 9 février 2015. Centre national d équipement nucléaire (CNEN) EDF 97 avenue Pierre Brossolette 92120 MONTROUGE

Montrouge, le 9 février 2015. Centre national d équipement nucléaire (CNEN) EDF 97 avenue Pierre Brossolette 92120 MONTROUGE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIRECTION DES CENTRALES NUCLEAIRES Montrouge, le 9 février 2015 Réf. : CODEP-DCN-2015-002998 Monsieur le Directeur Centre national d équipement nucléaire (CNEN) EDF 97 avenue Pierre

Plus en détail

«SERVICES D INGENIERIE»

«SERVICES D INGENIERIE» PUNCH POWERGLIDE STRASBOURG 45 années d expériences Le pôle R & D de PPS rassemble plus d une centaine d experts, chefs de projet, ingénieurs et techniciens expérimentés en recherche et développement,

Plus en détail

Le calcul intensif chez PSA Peugeot Citroën. TERATEC 28 juin 2011

Le calcul intensif chez PSA Peugeot Citroën. TERATEC 28 juin 2011 Le calcul intensif chez PSA Peugeot Citroën TERATEC 28 juin 2011 Daniel ZAMPARINI 1 Le calcul intensif chez PSA Peugeot Citroën TERATEC - 28 juin 2011 PSA Peugeot Citroën : éléments clés de la branche

Plus en détail

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités Les connaissances comptables et financières, le professionnalisme et le leadership pour les besoins d aujourd hui

Plus en détail

Estimation d erreur de propagation acoustique dans la CFD

Estimation d erreur de propagation acoustique dans la CFD Estimation d erreur de propagation acoustique dans la CFD A. Chelius Onera, 29 avenue de la Division Lelerc, 92322 Châtillon, France alain.chelius@onera.fr 1535 CFA 2014 Poitiers On étudie dans cet article

Plus en détail

Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma

Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma Dans le monde des services, Lean Six Sigma est en train de s imposer comme démarche d excellence opérationnelle et de progrès permanent. Au

Plus en détail

SERVICES D INGENIERIE

SERVICES D INGENIERIE SERVICES D INGENIERIE Le Centre Technique PPS rassemble plus d une centaine d experts, chefs de projet, ingénieurs et techniciens expérimentés en recherche et développement, intégration produit et assistance

Plus en détail

Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société

Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société Contexte et historique du projet S. Chambost Demain Planning Conférence - Bélier Associés

Plus en détail

Grilles acoustiques. Type NL 6/6/F/2

Grilles acoustiques. Type NL 6/6/F/2 Grilles acoustiques Type NL //F/ Sommaire Description Description Exécutions Dimensions et poids Constructions modulaires Options Installation 5 Données techniques, type NL Données techniques type, NL

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

Objectifs de l étude

Objectifs de l étude ETUDE Recensement & analyse quantifiée des contenus des sites Internet classiques, mobiles et des pages des réseaux sociaux des institutionnels du tourisme français (CRT, CDT, DOM-TOM) édition 2014 Les

Plus en détail

QUELS SONT LES DEFIS DE L OUTSOURCING? 3 INTEGRATION DE L OFFRE PROFECI DANS LE CADRE DE LA MISE EN PLACE D UNE RELATION D OUTSOURCING 6

QUELS SONT LES DEFIS DE L OUTSOURCING? 3 INTEGRATION DE L OFFRE PROFECI DANS LE CADRE DE LA MISE EN PLACE D UNE RELATION D OUTSOURCING 6 QUELS SONT LES DEFIS DE L OUTSOURCING? 3 DEFINIR VOS REGLES DU JEU 3 CONTROLER L APPLICATION DES REGLES 3 VOUS OBLIGER A JOUER LE JEU : «RECONNAITRE ET ACCEPTER LES CONTRAINTES S IMPOSANT A VOUS» 4 CONCLUSION

Plus en détail

Conseil, stratégie, organisation,

Conseil, stratégie, organisation, Le pôle Ingénierie des flux Notre vocation : Vous faire bénéficier de notre expertise afin d améliorer la performance de vos organisations pour accroitre la satisfaction de vos clients tout en optimisant

Plus en détail

Mise au point d'un outil de simulation de situations accidentelles en réseaux souterrains B C R D Rapport final synthétique

Mise au point d'un outil de simulation de situations accidentelles en réseaux souterrains B C R D Rapport final synthétique Mise au point d'un outil de simulation de situations accidentelles en réseaux souterrains B C R D Rapport final synthétique Autorisation de programme 1997 Subvention n 97-028 notifiée le 27 juin 1997 (décision

Plus en détail

Et si l avenir de votre CFD passait par OPEN FOAM?

Et si l avenir de votre CFD passait par OPEN FOAM? ACE MENU Et si l avenir de votre CFD passait par OPEN FOAM? OPEN FOAM solution d avenir? Pour qu Open FOAM soit une solution d avenir pour vos sociétés il faut : Que vous en soyez convaincus dès maintenant

Plus en détail

ESSAIS COMPLEMENTAIRES du REMORQUEUR ULM DYNAMIC WT 9

ESSAIS COMPLEMENTAIRES du REMORQUEUR ULM DYNAMIC WT 9 ESSAIS COMPLEMENTAIRES du REMORQUEUR ULM DYNAMIC WT 9 EQUIPE DE L HELICE «DURANDAL 100» RESULTATS DES ESSAIS Fédération Française de Vol à Voile Daniel SERRESPEAL 1 OBJET DU PRESENT RAPPORT: Le CENTRE

Plus en détail

Project Management Performance Pack

Project Management Performance Pack Project Management Performance Pack Ligne de Service Durée Standard Prestations Project Management 10-120 jours PMBOK Formation Assistance/Conseil Solutions IT L offre packagé 2B Consulting d amélioration

Plus en détail

Visibilité polygone à polygone :

Visibilité polygone à polygone : Introduction Visibilité polygone à polygone : calcul, représentation, applications Frédéric Mora Université de Poitiers - Laboratoire SIC 10 juillet 2006 1 La visibilité Introduction Contexte L espace

Plus en détail

Continuité de Service. Maîtrise de l Energie

Continuité de Service. Maîtrise de l Energie 1 Continuité de Service Maîtrise de l Energie 2 Définir une Stratégie Auditer et évaluer Développer et expertiser Améliorer et Rénover Industrialiser l exploitation Garantir la qualité dans la durée Concevoir

Plus en détail

Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics. Formation à la CFD, Ph Parnaudeau

Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics. Formation à la CFD, Ph Parnaudeau Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics Formation à la CFD, Ph Parnaudeau 1 Qu est-ce que la CFD? La simulation numérique d un écoulement fluide Considérer à présent comme une alternative «raisonnable»

Plus en détail

Le CRM en BFI : une approche du pilotage stratégique

Le CRM en BFI : une approche du pilotage stratégique Le CRM en BFI : une approche du pilotage stratégique Sébastien Pasquet, Responsable de missions Le CRM (Customer Relationship Management) s est développé depuis 10 ans essentiellement par l intégration

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

ANNEXE 3 AU CCTP PRESTATIONS SUPPLEMENTAIRES EVENTUELLES DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GEN DRH 01 2015 GIE GENAVIR CS 20071 29280 PLOUZANE

ANNEXE 3 AU CCTP PRESTATIONS SUPPLEMENTAIRES EVENTUELLES DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GEN DRH 01 2015 GIE GENAVIR CS 20071 29280 PLOUZANE GEN DRH 01 2015 ANNEXE 3 AU CCTP Plouzané, le 27 avril 2015 PRESTATIONS SUPPLEMENTAIRES EVENTUELLES DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Référence du marché Pouvoir adjudicateur GEN DRH 01 2015 GIE GENAVIR

Plus en détail

Les cartes de Bruit. Recueil des données du trafic aérien. La a Mise en œuvre de la Directive 2002-49. Service Technique de l Aviation Civile

Les cartes de Bruit. Recueil des données du trafic aérien. La a Mise en œuvre de la Directive 2002-49. Service Technique de l Aviation Civile La a Mise en œuvre de la Directive 2002-49 Les cartes de Bruit Recueil des données du trafic aérien Service Technique de l Aviation Civile François WATRIN Recueil et mise en forme des données du trafic

Plus en détail

EXPRESSION DES BESOINS CAHIER DES CHARGES PRESTATIONS

EXPRESSION DES BESOINS CAHIER DES CHARGES PRESTATIONS EXPRESSION DES BESOINS CAHIER DES CHARGES PRESTATIONS S O M M A I R E 1. Présentation Entreprise 2. Contexte et périmètre du projet-besoin 3. Population concernée par le projet ou à former 4. Objectifs

Plus en détail

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM SysML France 13 Novembre 2012 William Boyer-Vidal Regional Sales Manager Southern Europe Synergies entre Artisan Studio et outils PLM 2012 2012 Atego. Atego. 1 Challenges & Tendances Complexité des produits

Plus en détail

EQUIPEX 2010. Appel à projets «Equipements d Excellence» FICHE D EXPERTISE

EQUIPEX 2010. Appel à projets «Equipements d Excellence» FICHE D EXPERTISE EQUIPEX 2010 Appel à projets «Equipements d Excellence» FICHE D EXPERTISE Informations importantes relatives à l expertise (à lire attentivement) Les fiches d expertise sont remplies par les experts désignés

Plus en détail

Potentialité des modèles de calcul en matière de désenfumage

Potentialité des modèles de calcul en matière de désenfumage Journée SSPS 05.05.2011 Désenfumage & Installations aérauliques Potentialité des modèles de calcul en matière de désenfumage Didier Guignard, ECA Vaud Des fumées et des hommes Désenfumage: gérer des fumées,

Plus en détail

ÉJECTEURS. CanmetÉNERGIE Juillet 2009

ÉJECTEURS. CanmetÉNERGIE Juillet 2009 ÉJECTEURS CanmetÉNERGIE Juillet 2009 ÉJECTEURS 1 ÉJECTEURS INTRODUCTION Les éjecteurs sont activés par la chaleur perdue ou la chaleur provenant de sources renouvelables. Ils sont actionnés directement

Plus en détail

Etude numérique et expérimentale du processus de recompression le long d un éjecteur supersonique

Etude numérique et expérimentale du processus de recompression le long d un éjecteur supersonique Etude numérique et expérimentale du processus de recompression le long d un éjecteur supersonique A. BOUHANGUEL, P. DESEVAUX, E. GAVIGNET Institut FEMTO-ST, Département ENISYS, Parc Technologique, 2 Avenue

Plus en détail

Appel à Projets vague C

Appel à Projets vague C Appel à Projets vague C Programme international de recherche ISD Information System Dynamics 2010-2012 Ouverture de la campagne : 06 février 2012 Date limite pour la soumission des propositions : 06 avril

Plus en détail

La Détection Géoréférencée des réseaux enterrés ou «Géodétection» Loriane ROUSSEL, Toposcan

La Détection Géoréférencée des réseaux enterrés ou «Géodétection» Loriane ROUSSEL, Toposcan La Détection Géoréférencée des réseaux enterrés ou «Géodétection» Loriane ROUSSEL, Toposcan - Généralités Deux spécialités se distinguent : - La détection pour les Investigations Complémentaires - La valorisation

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Définition de la Vision «Aerospace Valley 2018» Cahier des Charges n 15-ADMIN-CS-208

Plus en détail

A vaya Global Services

A vaya Global Services A vaya Global Services L Avaya Enterprise Security Practice IP Telephony Contact Centers Unified Communication Services En raison de l intérêt croissant pour les systèmes interconnectés, on assiste à l

Plus en détail

Comment mesurer l'impact des solutions "on demand" sur la valeur du Système d Information?

Comment mesurer l'impact des solutions on demand sur la valeur du Système d Information? www.observatoire-immateriel.com Comment mesurer l'impact des solutions "on demand" sur la valeur du Système d Information? Philippe Taillefert Responsable des achats BWI France Stephane Benayoun, Expert-comptable

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

Cahier des Charges AMOA - Cartographie des solutions SI Sophie de Visme

Cahier des Charges AMOA - Cartographie des solutions SI Sophie de Visme Cahier des Charges AMOA - Cartographie des solutions SI Sophie de Visme Date de création : 11/02/2010 Statut : Validé Date de révision : 22/02/2010 Critère de diffusion : Public Version : 1.1 1 Introduction...

Plus en détail

Conseils en Ingénierie mécanique

Conseils en Ingénierie mécanique Conseils en Ingénierie mécanique contact@solsi-cad.fr +33 (0)3 87 60 34 49 CONCEVOIR OPTIMISER Metz INNOVER VALIDER Historique 1985 1992 1996 2003 2013 2014 Solsi : Calculs des Structures - FEA Création

Plus en détail

Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès SDSL de France Télécom. Edition 2

Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès SDSL de France Télécom. Edition 2 ST/FTR&D/7804 Edition 2 1 Spécification Technique ST/FTR&D/7804 Janvier 2004 Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès SDSL de France Télécom Edition 2 ST/FTR&D/7804 Edition 2 2 Table

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

Accompagnement à la certification PMP pour cadres et exécutifs (PMET)

Accompagnement à la certification PMP pour cadres et exécutifs (PMET) Accompagnement à la certification PMP pour cadres et exécutifs (PMET) Ligne de Service Durée Standard Processus PMET 100 heures PMBOK 5 e édition Les 5 groupes de processus L offre TenStep CI de formation

Plus en détail

Sujet de thèse «Mise au point d une Méthodologie efficace de

Sujet de thèse «Mise au point d une Méthodologie efficace de Sujet de thèse «Mise au point d une Méthodologie efficace de modélisation des effets parasites jusqu en onde millimétrique au sein d une carte de tests de circuits larges bandes Application à des circuits

Plus en détail

La question des marchés publics dans les petites bibliothèques municipales

La question des marchés publics dans les petites bibliothèques municipales La question des marchés publics dans les petites bibliothèques municipales Rencontre interprofessionnelle bibliothécaires du 47/ librairies atlantiques Les principes fondamentaux Liberté d accès à la commande

Plus en détail

LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD. Choix d un tarif en vue de l implantation d une borne de recharge chez un particulier.

LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD. Choix d un tarif en vue de l implantation d une borne de recharge chez un particulier. BTS ÉLECTROTECHNIQUE LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD Choix d un tarif en vue de l implantation d une borne de recharge chez un particulier. BTS Electrotechnique Thème 8 : la gestion des coûts THEME 8 :

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES. EXEMPLE DE SUJET n 2

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES. EXEMPLE DE SUJET n 2 Exemple de sujet n 2 Page 1/7 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES EXEMPLE DE SUJET n 2 Ce document comprend : Pour l examinateur : - une fiche descriptive du sujet page 2/7 - une fiche

Plus en détail

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Réduire le bruit au travail : des solutions de prévention 29 octobre 2008 Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Hubert FINCK Ingénieur Conseil Les enjeux Le bruit concerne

Plus en détail

Les très grandes souffleries de l ONERA 2014

Les très grandes souffleries de l ONERA 2014 La grande soufflerie S1 de Modane, et les autres Avant de comprendre comment fonctionne une soufflerie, il est nécessaire de rappeler qu il n existe pas une, mais des souffleries. En effet, il est essentiel

Plus en détail

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1 LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES L évaluation 360 Feed-back INTRODUCTION Aujourd hui les ressources humaines sont considérées par les entreprises comme un capital. La notion de «capital humain» illustre

Plus en détail

Bandes Critiques et Masquage

Bandes Critiques et Masquage Bandes Critiques et Masquage A. Almeida Licence Pro Acoustique et Vibrations Octobre 2012 Au Menu Au programme 1 Observations du masquage 5 Application du masquage 2 Conséquences du Masquage 3 Interprétation

Plus en détail

Règlement Prototype LM P1 2014

Règlement Prototype LM P1 2014 Le Mans, le 14 juin 2012 Règlement Prototype LM P1 2014 Le règlement technique relatif aux voitures de la catégorie Le Mans Prototype 1 (LM P1) a été présenté ce jour lors de la conférence de presse de

Plus en détail

Trois entités forment notre groupe : Découvrez notre univers et rejoignez-nous. PARTN AIR GROUP 10 route des flandres 60700 St Martin Longueau

Trois entités forment notre groupe : Découvrez notre univers et rejoignez-nous. PARTN AIR GROUP 10 route des flandres 60700 St Martin Longueau La philosophie de Partn air Group est simple : créer des pôles de compétences dans tous les domaines autour de l aéronautique. Chaque collaborateur possède une fibre «aéro», qu il soit créatif, développeur

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 10/04/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 I OBJECTIF

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley. Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2)

Pôle de compétitivité Aerospace Valley. Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2) Pôle de compétitivité Aerospace Valley Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2) Cahier des charges pour une offre d accompagnement pour une démarche «Agir ensemble pour la filière aéronautique».

Plus en détail

Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS

Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS Tarification auditable des prestations plateformes et services des UR Nadine Paul, SFC Toulouse Audit de tarification de plateforme un dossier d

Plus en détail

Visualisation : Besoin Industriels

Visualisation : Besoin Industriels Visualisation : Besoin Industriels Laurent Anné, DISTENE Campus Teratec, Bruyères-le-Châtel 27 juin 2012 A propos de DISTENE Représentant exclusif d EnSight en Europe du Sud EnSight est un logiciel de

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention science de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2

Master. en sciences et technologies mention science de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2 Master en sciences et technologies mention science de l ingénieur spécialité énergétique et environnement - E 2 master sciences de l ingénieur Master sciences de l ingénieur Spécialité énergétique et environnement

Plus en détail

La Stratégie d Intégration Advantage

La Stratégie d Intégration Advantage La Stratégie d Intégration Advantage Intégration pour l Entreprise Synthèse Ces dernières années, les entreprises comptent sur moins de systèmes pour gérer leurs activités au quotidien et ont souvent implémenté

Plus en détail

Oct. 2012. Présentation de la Société

Oct. 2012. Présentation de la Société Oct. 2012 Présentation de la Société Notre Mission: Accompagnement des sociétés Innovantes dans leurs démarches et Projets CFAO* et PLM** *CFAO: Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur. **PLM:

Plus en détail

Quality. Recognition. Mobility. Education. Standards. Employability. Developing Labour Market Related Qualifications and Training Programmes

Quality. Recognition. Mobility. Education. Standards. Employability. Developing Labour Market Related Qualifications and Training Programmes Quality Recognition Mobility Education Employability Developing Labour Market Related Qualifications and Training Programmes Standards LE PROJET VSPORT+ Le point essentiel du projet VSPORT+ est de valoriser

Plus en détail

Modélisation épidémiologique de la transmission des salmonelles chez le porc

Modélisation épidémiologique de la transmission des salmonelles chez le porc 24 Novembre 2011 Colloque Projet PSDR Grand Ouest SANCRE Santé animale et compétitivité des filières : atouts et vulnérabilités du Grand Ouest Modélisation épidémiologique de la transmission des salmonelles

Plus en détail

RTI [APPEL D OFFRE : ACCOMPAGNEMENT

RTI [APPEL D OFFRE : ACCOMPAGNEMENT RTI [APPEL D OFFRE : ACCOMPAGNEMENT PLAN D ACTION RTI 2015] Accompagnement sur le plan d action Recherche, Technologie et Innovation 2015 de Normandie AeroEspace. Technopôle du Madrillet Bâtiment CRIHAN

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Consultation pour la création d une E-vitrine / plateforme collaborative

Consultation pour la création d une E-vitrine / plateforme collaborative Consultation pour la création d une E-vitrine / plateforme collaborative CAHIER DES CHARGES OBJET DE LA CONSULTATION : Création d une E-vitrine / plateforme collaborative pour les TPE du Pays Couserans

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

Projet numérique départemental 2012-2013

Projet numérique départemental 2012-2013 Projet numérique départemental 2012-2013 Rappels sur le projet numérique départemental Le projet numérique académique est articulé avec les ambitions du projet académique dont il reprend les objectifs.

Plus en détail

Rapport du projet CFD 2010

Rapport du projet CFD 2010 ISAE-ENSICA Rapport du projet CFD 2010 Notice explicative des différents calculs effectués sous Fluent, Xfoil et Javafoil Tanguy Kervern 19/02/2010 Comparaison des performances de différents logiciels

Plus en détail

Comment réussir la mise en place d un ERP?

Comment réussir la mise en place d un ERP? 46 Jean-François Lange par Denis Molho consultant, DME Spécial Financium La mise en place d un ERP est souvent motivée par un constat d insuffisance dans la gestion des flux de l entreprise. Mais, si on

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie et les CQP des industries chimiques @ COPYRIGHT LEEM - Page 1 sur 51 Sommaire 1 - Finalités des passerelles... 3 2 - Principes

Plus en détail

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION ALDEA CONSEIL EN ORGANISATION ET SYSTEMES D INFORMATION Professionnalisation de la gestion de projet 30 avenue du Général Leclerc 92100 Boulogne-Billancourt Tel : +33 1 55 38 99 38 Fax : +33 1 55 38 99

Plus en détail

S arrêter, c est reculer. Ce dont vous avez besoin

S arrêter, c est reculer. Ce dont vous avez besoin SUPPORTED BY AGORIA S arrêter, c est reculer Vous utilisez des produits, systèmes 0 1 2 et solutions d automatisation? Alors vous avez besoin de conseils avisés et de services fiables. Exigez dès lors

Plus en détail

Formation CCNA SECURITY: Implementing Cisco IOS Network Security (IINS)

Formation CCNA SECURITY: Implementing Cisco IOS Network Security (IINS) Formation CCNA SECURITY: Implementing Cisco IOS Network Security (IINS) Description : Le centre de formation «The FourthR RABAT» organise une session de formation CCNA SECURITY (Cisco Certified Network

Plus en détail

Réflexion stratégique

Réflexion stratégique Réflexion stratégique Principes généraux... 2 Diagnostic des domaines d'activité... 3 La segmentation... 3 Matrice des activités... 5 Diagnostic des ressources... 8 Fondamentaux... 8 Votre diagnostic de

Plus en détail

Etonnamment silencieux Le nouvel

Etonnamment silencieux Le nouvel Etonnamment silencieux Le nouvel Egalement disponible avec commande en fonction de l humidité! N O U V E A U www.maico.de Pour se sentir à l aise Un produit tout à fait dans la tendance du bien-être De

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention sciences de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2

Master. en sciences et technologies mention sciences de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2 Master en sciences et technologies mention sciences de l ingénieur spécialité énergétique - E 2 Spécialité énergétique E2 mention : www.master.sdi.upmc.fr spécialité : www.energie-environnement.upmc.fr

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

LE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques POLITIQUE SCIENTIFIQUE FEDERALE rue de la Science 8 B-1000 BRUXELLES Tél. 02 238 34 11 Fax 02 230 59 12 www.belspo.be Fiche de projet pour les institutions publiques Cette fiche est remplie par une institution

Plus en détail

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique Surveillance et Detection des Anomalies Diagnostic d une digue: rappel méthodologique issu de l expérience d EDF Jean-Paul BLAIS Service Géologie - Géotechnique EDF 1 La méthodologie utilisée par EDF,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Rencontres Inter-Régionales 04 décembre 2012. esante.gouv.fr

Rencontres Inter-Régionales 04 décembre 2012. esante.gouv.fr Rencontres Inter-Régionales 04 décembre 2012 Mobilité Mobilité Pourquoi? Les outils mobiles envahissent les linéaires high tech physiques et virtuels Les Smartphones et les tablettes sont entrés dans les

Plus en détail