Comment mesurer l'impact des solutions "on demand" sur la valeur du Système d Information?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment mesurer l'impact des solutions "on demand" sur la valeur du Système d Information?"

Transcription

1 Comment mesurer l'impact des solutions "on demand" sur la valeur du Système d Information? Philippe Taillefert Responsable des achats BWI France Stephane Benayoun, Expert-comptable & Commissaire aux Comptes, SBP Vincent de Poret, Directeur Développement des solutions "on demand", SAP France 4 ème Journée Nationale des Actifs Immatériels Paris, le 2 décembre 2010 En partenariat avec :

2 Sommaire Les logiciels «on demand» une valeur 100% immatérielle. Etude qualitative du SI de gestion de BWI La valorisation des autres actifs immatériels Quelles synergies avec un SI «on demand»: actif Humain, actif Organisationnel, Synthèse et Prochaine étape : valorisation financière des actifs 4 ème Journée Nationale des Actifs Immatériels Paris, le 2 décembre 2010 En partenariat avec :

3 L évolution du Système d information Attentes des Utilisateurs finaux Mainframe Client Server Internet On Demand Cloud Computing Innovation Innovation Un seul système Applications 2/3 Gestion des services à distance One-to-many modèle de location Processus de bout en bout Plateforme Intégrée Temps SAP 2009 / Page 3

4 Sommaire Les logiciels «on demand» une valeur 100% immatérielle. Etude qualitative du SI de gestion de BWI La valorisation des autres actifs immatériels Quelles synergies avec un SI «on demand»: actif Humain, actif Organisationnel, Synthèse et Prochaine étape : valorisation financière des actifs 4 ème Journée Nationale des Actifs Immatériels Paris, le 2 décembre 2010 En partenariat avec :

5 Présentation de BWI France BWI France est une filiale d un équipementier automobile spécialisé dans : Le contrôle de suspensions haut de gamme Les systèmes de freinage La structure française est un centre de R&D du groupe BWI Ses activités se décomposent en 3 volets : Prototypes et Essais Applications et Mise au point Recherche avancée SAP 2009 / Page 5

6 Présentation de BWI France Ses clients sont de deux types Le groupe BWI Des clients extérieurs qui appartiennent tous au secteur automobile Le Budget annuel de la structure est de 10 M 8 millions sont financés par le groupe 2 millions sont des prestations vendus à des clients externes L effectif est de 68 personnes 58 salariés 10 prestataires Antérieurement cette structure faisait partie de la société Delphi. La reprise par BWI a eu lieu il y a un an. BWI France a alors retenu SAP Business ByDesign SAP 2009 / Page 6

7 Notation du SI de Gestion de BWI France La méthodologie utilisée pour aboutir à ces notations consistent (pour le SI comme pour tous les autres actifs) à collecter des indicateurs sur le terrain auprès des cadres et dirigeants de BWI France. «En moyenne la plupart des actifs immatériels et notamment du système d information sont notés aux alentours de 12/20 ce qui correspond à un état assez bon des actifs. En général, des actifs notés à 10/20 ou moins sont révélateurs d entreprises fragiles. Des actifs notés à 15 et plus correspondent à une entreprise solide.» Couverture fonctionnelle SAP 2009 / Page 7

8 Performance et Pérennité du SI de Gestion de BWI SAP 2009 / Page 8

9 Notation du SI de gestion de BWI Une très bonne couverture des besoins présents (15/20) Un bon niveau de service incluant la sécurité, la robustesse, la disponibilité (15/20) Avec un coût intéressant pour la solution retenue 35 K d honoraires lors de la mise en œuvre 33 K de temps passé interne lors de la mise en œuvre 32 K de location du système par an Enfin, le projet de mise en œuvre de SAP Business ByDesign a été très rapide : 2 mois SAP 2009 / Page 9

10 Notation d une solution alternative installée chez BWI BWI France a étudié 4 solutions pour son SI avant de retenir une solution en mode Saas, 2 solutions ont été rapidement écartées et la troisième a fait objet d un comparatif plus détaillé. L analyse de cette alternative est à la fois moins intéressante : en terme de couverture métier en termes de coûts puisqu il ne s agit pas d une solution SaaS. Elle impose donc une infrastructure matérielle sur le site, ce qui est coûteux. En outre, dans une PME, la mise en œuvre d un SI installé ne permet pas d atteindre un niveau de robustesse, de sécurité et de disponibilité comparable à une solution SaaS mise en œuvre par un grand opérateur. Le choix du Saas, en lieu et place de cette option alternative, a également un impact sensible sur le capital humain et organisationnel de l entreprise. SAP 2009 / Page 10

11 Notation d une solution altérnative installée chez BWI Le choix d une solution installée chez BWI impacte de 2 points la note d un capital SI moyen. SAP 2009 / Page 11

12 Sommaire Les logiciels «on demand» une valeur 100% immatérielle. Etude qualitative du SI de gestion de BWI La valorisation des autres actifs immatériels Quelles synergies avec un SI «on demand»: actif Humain, actif Organisationnel, Synthèse et Prochaine étape : valorisation financière des actifs 4 ème Journée Nationale des Actifs Immatériels Paris, le 2 décembre 2010 En partenariat avec :

13 Capital Humain SAP 2009 / Page 13

14 Capital Humain Le Capital Humain de BWI France est très bien noté (15,7 de moyenne) On retiendra parmi ses points forts: Le niveau de compétence ; L engagement, d autant plus important que les équipes ont retrouvé chez BWI une nouvelle stabilité après la période de restructuration de Delphi ; La capacité à prendre des risques : l équipe est capable de «vendre» au groupe des solutions innovantes mais dont la faisabilité est incertaine à l origine ; La créativité ; La grande fidélité (rémanence) du capital humain ; Son efficience (équipes d encadrement et de support très réduites) ; Le choix du SI en mode Saas permet d éviter le recrutement de 2,5 ETP supplémentaires ; sans quoi la note du capital humain serait de 2 points inférieure. SAP 2009 / Page 14

15 Capital Organisationnel SAP 2009 / Page 15

16 Capital Organisationnel L Organisation de BWI est performante et ne présente pas de points faibles Au niveau général on note: une organisation simple, claire, documentée (organigramme à jour) et des définitions de poste pour tous. Par ailleurs, les processus Qualité, Sécurité et Environnement sont très matures (certification ISO TS 16949, ISO 14000, ). Les autres processus: relation client, contrôle de gestion, etc sont également très structurés et documentés. Le système d information en place joue un rôle positif dans la simplicité de certains processus : RH et Finance notamment. De plus, tous les salariés utilisent le même système ce qui créé des synergies, une meilleure utilisation en cas de mobilité et une meilleur détection des anomalies. Enfin, le SI a considérablement amélioré et facilité les relations avec les services externalisés tel que la comptabilité. SAP 2009 / Page 16

17 Valeurs qualitatives des Actifs immatériels de BWI SAP 2009 / Page 17

18 Sommaire Les logiciels «on demand» une valeur 100% immatérielle. Etude qualitative du SI de gestion de BWI La valorisation des autres actifs immatériels Quelles synergies avec un SI «on demand»: actif Humain, actif Organisationnel, Synthèse et Prochaine étape : valorisation financière des actifs 4 ème Journée Nationale des Actifs Immatériels Paris, le 2 décembre 2010 En partenariat avec :

19 Synthèse BWI France dispose à ce jour d un très beau capital immatériel: 15/20 en moyenne La solution SAP Business ByDesign impacte positivement le capital immatériel de BWI France. Le choix d une solution SaaS fait augmenter de 2 points la note d un capital SI moyen. BWI évite le recrutement de 2,5 ETP supplémentaires ; sans quoi la note du capital humain serait de 2 points inférieure. Il en est de même pour la notation du capital organisationnel qui serait substantiellement dégradée. SAP 2009 / Page 19

20 Prochaine étape La suite du projet va consister à ajuster les présentes notations produire une évaluation financière de BWI France basée sur son capital immatériel. Valeur comptable M xx xx % Valeur totale de l entreprise = xx M Hommes xx xx% SI xx xx % Orga xx Savoir xx xx % xx % Partenaires Marque xx xx xx % xx % SAP 2009 / Page 20

21 Comment mesurer l'impact des solutions "on demand" sur la valeur du système d'information? Philippe Taillefert Responsable des achats BWI France Stephane Benayoun, Expert-comptable & Commissaire aux Comptes, SBP Vincent de Poret, Directeur Développement des solutions "on demand", SAP France 4 ème Journée Nationale des Actifs Immatériels Paris, le 2 décembre 2010 En partenariat avec :

22 SAP 2009 / Page 22 ANNEXES

23 Capital de savoir p. 23

24 Capital de savoir Le capital de savoir de BWI France est également d un excellent niveau. Les savoir-faire actuels permettent la conception de produits pour lesquels la demande est forte au niveau mondial. En outre, le niveau d innovation est élevé (Ex : amortisseurs MagneRide interdépendants pilotés par ordinateur). L entreprise a une parfaite maîtrise de sa technologie (haut niveau de documentation et de nomenclature de l existant). Enfin les savoir-faire sont protégés par de nombreux brevets. Pour ce qui concerne la R&D, l activité est également importante : par exemple, les équipes internalisent en ce moment le hardware de pilotage des amortisseurs. p. 24

25 Capital Clients p. 25

26 Capital Clients Bien qu il ait également une bonne note globale, le capital client de BWI France présente une fragilité inhérente à la nature même de l activité de l entreprise: son faible nombre de clients. En effet, BWI France ne travaille qu avec très peu de clients internes et externes, de sorte que cette concentration présente un risque substantiel pour l entreprise. Chacun des 3 client représentant un tiers du CA généré par les prestations vendues. Ce risque est partiellement compensé par la fidélité (la persistance) des clients et la diversification de leurs projets. Il est également réduit par le niveau de satisfaction. En conséquence, la note globale reste élevée. Enfin notons que les clients de BWI France sont solides et robustes sur un secteur en bonne santé (la voiture haut de gamme). p. 26

27 Capital Fournisseurs p. 27

28 Capital Fournisseurs BWI France entretient d excellentes relations avec ses fournisseurs depuis longtemps. Bien que le rapport qualité/prix des prestations fournies soient élevées, BWI France a préféré privilégier le haut degré de satisfaction qu elle tire des ses relations avec ses partenaires. Par ailleurs, SAP Business ByDesign a fluidifié et amélioré les relations que BWI France entretient avec ses fournisseurs en terme de réactivité. Enfin, il existe peu de solutions de remplacement pour les segments «prototypes» et «locations de pistes». p. 28

Actifs Immatériels: quelle est la vraie valeur de votre entreprise?

Actifs Immatériels: quelle est la vraie valeur de votre entreprise? Actifs Immatériels: quelle est la vraie valeur de votre entreprise? Réunion de la Chambre de Commerce et d Industrie du Lot et Garonne le 5 Novembre 2007 p. 1 Sommaire n Les fondamentaux n Les applications

Plus en détail

HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main

HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main Sommaire Présentation De l offre PaaS Démonstration De l offre PaaS Infrastructure SaaS Présentation De l offre PaaS Offre d hébergement PaaS Fonctionnalité

Plus en détail

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME Sage Online, les solutions qui me ressemblent sécurité simplicité mobilité expertise métier Les solutions de gestion Cloud pour les PME Le choix du Cloud : une solution clés en main pour la gestion de

Plus en détail

Gouvernance et qualité des données sous Solvabilité II Grégoire VUARLOT

Gouvernance et qualité des données sous Solvabilité II Grégoire VUARLOT Gouvernance et qualité des données sous Solvabilité II Grégoire VUARLOT Directeur adjoint, Contrôles spécialisés et transversaux en assurance Autorité de contrôle prudentiel et de résolution 01/04/2015

Plus en détail

Business Plan. Ex : «Montpellier Business Plan»

Business Plan. Ex : «Montpellier Business Plan» Business Plan Ex : «Montpellier Business Plan» 1 Objectifs Créer, Reprendre, Prendre une participation (active/passive), Suivre une entreprise Recherche de fonds : Prêts bancaires Partenariats financiers

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs)

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) «Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) Bernard Canton Stéphane Clayette Programme 1 - Premières réflexions 2 - Dossier Industriel 3 - Label

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

TalenTs RessOURCes HUMaInes

TalenTs RessOURCes HUMaInes Talents RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines Talents : Entretiens et suivi de la performance Formation et développement du personnel Référentiels des emplois et des compétences 4 MILLIONS

Plus en détail

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE FICHE DE DESCRIPTION DE POSTE DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE ET ADMINISTRATIVE TITULAIRE DU POSTE Nom : RESPONSABLE HIERARCHIQUE DIRECT Nom : CHAUMONT Anne Laure Prénom : Fonction : Visa : Visa : Date

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients est un portefeuille de solutions de gestion matures et intégrées, qui contribue

Plus en détail

La mutualisation des fonctions supports

La mutualisation des fonctions supports La mutualisation des fonctions supports Rappel des objectifs des expérimentations de mutualisation Expérimenter un traitement mutualisé de l assistance technique à la gestion du SNV2, des achats, de la

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation»

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation» Résultats de l enquête Atlant-Kis «Innovation et services à l innovation» Le diagnostic du projet Atlant Kis Méthodologie proposée par la Navarre, coordinateur du projet Adaptable aux contextes régionaux

Plus en détail

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES REGION TOULOUSE MIDI-PYRENEES Julien DUFFAU, Expert-Comptable Les facteurs de croissance et de compétitivité de nos PME se déplacent aujourd

Plus en détail

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002 GT015-rev octobre 2002 ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI Enquête IPSOS Novembre 1999 Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 Tél. 01 44 15 60

Plus en détail

M E C A N I Q U E D E P R E C I S I O N

M E C A N I Q U E D E P R E C I S I O N I S O 9 0 0 1 V E R S I O N 2 0 0 8 M E C A N I Q U E D E P R E C I S I O N Sommaire Approbation et diffusion du manuel qualité 4 Gestion des modifications du manuel qualité 5 Présentation de la SARL UNTEL

Plus en détail

Optimisez votre SIRH. HR Access Services Une nouvelle dimension de services. Business Consulting Services. Copyright IBM Corporation 2001

Optimisez votre SIRH. HR Access Services Une nouvelle dimension de services. Business Consulting Services. Copyright IBM Corporation 2001 Business Consulting Services Copyright IBM Corporation 2001 Compagnie IBM France Tour Descartes 2, avenue Gambetta La Défense 5 92066 Paris-La Défense cedex services/fr IBM, le logo IBM et le logo e-business

Plus en détail

Actuate Customer Day

Actuate Customer Day Le conseil opérationnel par les processus Observatoire 2007/2008 Actuate Customer Day Romain Louzier Associé & Philippe Crabos Senior Manager louzier@audisoft-consultants.com 06 86 68 84 57 www.audisoft-consultants.com

Plus en détail

Société en création : le financement public GE15 - P14-20/05/2014

Société en création : le financement public GE15 - P14-20/05/2014 Société en création : le financement public GE15 - P14-20/05/2014 Introduction Etude de marché Les prévisions financières Idée géniale Etude de faisabilité Créer une entreprise Introduction Année 1 Année

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Dématérialisation des factures en PME : Mythe ou Réalité?

Dématérialisation des factures en PME : Mythe ou Réalité? Dématérialisation des factures en PME : Mythe ou Réalité? Magali Michel, Directrice Business Unit Yooz (Groupe ITESOFT) www.yooz.fr Un livre blanc dédié, pour quelles réponses? Répondre aux interrogations

Plus en détail

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 Manuel Qualité Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 CIS Valley Manuel Qualité- MAQ_V08 page 1/16 Engagement

Plus en détail

Talents. Ressources Humaines

Talents. Ressources Humaines Talents Ressources Humaines 1 Yourcegid Ressources Humaines Talents : Entretiens et suivi de la performance Développement du personnel Référentiels des emplois et des compétences 4 MILLIONS DE BULLETINS/MOIS

Plus en détail

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 Emmanuel Layot Définitions AGENDA Caractéristiques / avantages du mode ASP Marché Fonctionnalités

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Présentation. Intervenant EURISTIC. Jean-Louis BAUDRAND Directeur associé

Présentation. Intervenant EURISTIC. Jean-Louis BAUDRAND Directeur associé Atelier ORAS Pilotage des rémunérations variables Groupe RH&M Le volet informatisation Jean-Louis BAUDRAND Directeur associé EURISTIC 4 février 2010 Présentation Intervenant EURISTIC Jean-Louis BAUDRAND

Plus en détail

QUALITE RESPECT DES DELAIS CONVIVIALITE

QUALITE RESPECT DES DELAIS CONVIVIALITE QUALITE RESPECT DES DELAIS CONVIVIALITE Rédaction Hélène CHANEZ Responsable Qualité Approbation Christian MARY Président ETAT DES EDITIONS édition date objet de la modification 07 17.09.14 refonte du manuel

Plus en détail

E T X ER E N R AL A ISA S T A I T ON O N : O UTIL

E T X ER E N R AL A ISA S T A I T ON O N : O UTIL EXTERNALISATION : OUTIL STRATEGIQUE A MADAGASCAR FIM 2012 Externalisation : un intérêt grandissant Définition de l'externalisation ou outsourcing Opérations par lesquelles, une entreprise confie à ses

Plus en détail

PASS_Compagnia. Dommages et Vie LE CHOIX DE L INNOVATION. Étude de cas HDI Assicurazioni

PASS_Compagnia. Dommages et Vie LE CHOIX DE L INNOVATION. Étude de cas HDI Assicurazioni PASS_Compagnia Dommages et Vie LE CHOIX DE L INNOVATION Étude de cas HDI Assicurazioni Index 1. PASS_COMPAGNIA DOMMAGES ET VIE... 3 1.1 Sommaire... 3 1.2 Le scénario... 4 1.3 La solution de RGI... 5 1.3.1

Plus en détail

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise :

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise : FICHE MÉTIER CHEF D ENTERPRISE Il définit et pilote l activité de l entreprise sur le plan technique, économique, commercial et financier. Il manage le personnel de l entreprise. En fonction de la taille

Plus en détail

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA À propos de Banque Accord : Filiale financière du groupe Auchan Seule banque française détenue à 100% par un distributeur 3 activités

Plus en détail

PLAQUETTE DE PRÉSENTATION

PLAQUETTE DE PRÉSENTATION CABINET D EXPERTISE COMPTABLE SANTA RAKOTOMENA CÉSAR AUDIT EXPERTISE CONSEIL PLAQUETTE DE PRÉSENTATION VERSION IMPRIMÉE DU SITE WEB DU CABINET Bienvenue sur le site officiel du Cabinet CESAR o Audit Expertise

Plus en détail

MESURER LA VALEUR ET LE ROI D UN PROJET DE RÉSEAU SOCIAL D ENTREPRISE

MESURER LA VALEUR ET LE ROI D UN PROJET DE RÉSEAU SOCIAL D ENTREPRISE Livre Blanc MESURER LA VALEUR ET LE ROI D UN PROJET DE RÉSEAU SOCIAL D ENTREPRISE Une méthode opérationnelle proposée par un groupe de professionnels (DSI et experts des RSE) pour analyser la valeur d

Plus en détail

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Constats Des projets de plus en plus nombreux

Plus en détail

Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat : 081/33.44.84 Accompagnement.recherche@spw.wallonie.be. Guide pratique pour les études de faisabilité

Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat : 081/33.44.84 Accompagnement.recherche@spw.wallonie.be. Guide pratique pour les études de faisabilité Direction générale opérationnelle Économie, Emploi et Recherche Département du Développement technologique Direction de l Accompagnement de la Recherche Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat :

Plus en détail

Comment optimiser son progiciel de gestion?

Comment optimiser son progiciel de gestion? Comment optimiser son progiciel de gestion? «Gérer son informatique, quelles sont les questions que doit se poser chaque entrepreneur?» Centre patronal de Paudex, 27 octobre 2006 Gérard Chessex / NJM NJM

Plus en détail

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Crédit photo : Hlp - DISSAUX La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Mars 2014 (à partir de l étude validée en juin 2013) CONTEXTE Dans un marché mondial

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Etudes / Développement / Application. Développer notre vision d avance

Etudes / Développement / Application. Développer notre vision d avance Développer notre vision d avance 1 - Ingénieur application système de freinage ESP 2 - Ingénieur développement système contrôle moteur 3 - Ingénieur essai moteur 4 - Ingénieur développement logiciel 5

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES

RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES 1 RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES 2 Plan Introduction : Attractivité qu est-ce? Pourquoi être attractif? Peut-on être attractif en France? Comment être attractif : Les leviers? Positionnement :

Plus en détail

Eléments de méthodologie générale de montage des projets structurants

Eléments de méthodologie générale de montage des projets structurants Atelier DGCIS du 26 décembre 2010 Eléments de méthodologie générale de montage des projets structurants Contacts CMI : Philippe BASSOT Roberto BOLELLI Ce document constitue le support d une présentation

Plus en détail

Piloter un projet innovant : comment s y prendre? Animé par : Delphine LEGRAS, BPI France Stéphane BUNOUF, MELYAD Michel TILLON, RENNES ATALANTE

Piloter un projet innovant : comment s y prendre? Animé par : Delphine LEGRAS, BPI France Stéphane BUNOUF, MELYAD Michel TILLON, RENNES ATALANTE Piloter un projet innovant : comment s y prendre? Animé par : Delphine LEGRAS, BPI France Stéphane BUNOUF, MELYAD Michel TILLON, RENNES ATALANTE Les missions de Rennes Atalante Accompagner les créateurs

Plus en détail

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le Partie I BI 2.0 Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le SI classique avec l intégration de la

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Offre Education Sage Gilles Soaleh - Responsable Education Thierry Ruggieri - Consultant Formateur Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Sommaire Sage La nouvelle offre Education : Sage 100 Entreprise

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

Optimisez vos ressources maîtrisez vos coûts

Optimisez vos ressources maîtrisez vos coûts Optimisez vos ressources maîtrisez vos coûts Depuis sa création en 2004, Accolade se positionne comme un pure player offshore. Spécialiste incontesté sur son cœur de métier, Accolade privilégie les activités

Plus en détail

Pourquoi s engager dans une démarche de certification sur le management de la qualité?

Pourquoi s engager dans une démarche de certification sur le management de la qualité? Pourquoi s engager dans une démarche de certification sur le management de la qualité? La Cellule de Restructuration des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg C est l entité en charge de la maîtrise d

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

RAPPORT D AUDIT INTERNE

RAPPORT D AUDIT INTERNE RAPPORT D AUDIT INTERNE Transcriptomique Génomique Marseille Luminy ontexte Dates d'audit : 1 au 2 octobre 2014 Périmètre d'audit : ensemble du système de management intégrant un SMQ Objectif de l'audit

Plus en détail

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012 Réunion SFAF Présentation des résultats annuels 2011/12 clos le 31 mars 2012 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité de l'exercice 2011/12 3. Résultats financiers 2011/12 4. Alturia

Plus en détail

AVANT PROPOS Rappel de la phase 1 du projet : Diagnostic et solutions cibles - mars à septembre 2008 État des lieux Segmentation des besoins par type d affilié Élaboration des solutions possibles selon

Plus en détail

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services 33 3 3 3 ITIL V3, accélérateur de la stratégie de Dans le référentiel ITIL V2, les ouvrages Business Perspective, Plan to Implement, et ceux traitant des processus eux-mêmes, ont, à divers degrés, abordé

Plus en détail

Les tendances de la dématérialisation et les besoins des Entreprises

Les tendances de la dématérialisation et les besoins des Entreprises Les tendances de la dématérialisation et les besoins des Entreprises N. Naffah, Directeur Général Prologue De plus en plus, nous constatons l étendue de l usage du numérique dans la vie quotidienne du

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012 L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012 20 juin 2012 Bénédicte Bailleul Directrice de l activité Externalisation 1 Agenda Présentation de Demos Outsourcing Méthodologie d enquête

Plus en détail

www.digitech-sa.ch PRESENTATION 2009 L'ingénierie Documentaire

www.digitech-sa.ch PRESENTATION 2009 L'ingénierie Documentaire PRESENTATION 2009 L'ingénierie Documentaire 1 Historique 1992 Création de Digitech France 1993 Création de Digitech Suisse 1999 Rachat de la société DOC PLUS 2000 Rachat du département AIRS (gestion documentaire)

Plus en détail

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

Urbanisation des Systèmes d'information

Urbanisation des Systèmes d'information Urbanisation des Systèmes d'information Les Audits de Systèmes d Information et leurs méthodes 1 Gouvernance de Système d Information Trois standards de référence pour trois processus du Système d Information

Plus en détail

l esprit libre www.thalesgroup.com/security-services

l esprit libre www.thalesgroup.com/security-services > L infogérance l esprit libre Ou comment contribuer à la performance de l entreprise en externalisant ses systèmes d information critiques www.thalesgroup.com/security-services >> PERFORMANCE ET INFOGERANCE

Plus en détail

Tableaux de bord : comment mesurer la performance de votre entreprise?

Tableaux de bord : comment mesurer la performance de votre entreprise? Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Tableaux de bord : comment mesurer la performance de votre entreprise? Animé par : Cédric

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 Table des matières chapitre 1 Le concept d audit 17 1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 1.1.1. Principe général... 17 1.1.2. Historique... 19 1.1.3. Définitions des termes particuliers utilisés en audit...

Plus en détail

ATELIER DE LA PROFESSION. «RETOUR VERS LE FUTUR» de la mission sociale, techno orientée CLIENT

ATELIER DE LA PROFESSION. «RETOUR VERS LE FUTUR» de la mission sociale, techno orientée CLIENT ATELIER DE LA PROFESSION «RETOUR VERS LE FUTUR» de la mission sociale, techno orientée CLIENT «RETOUR VERS LE FUTUR» DE LA MISSION SOCIALE, TECHNO ORIENTEE CLIENT Thierry Polack EC, AMPEREX, Paris - IDF

Plus en détail

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base. Finance - Comptabilité Gestion Fiscalité Conseil 19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.net Cadres supérieurs

Plus en détail

A. Secteur des services aux entreprises

A. Secteur des services aux entreprises A. Secteur des services aux entreprises 1 Services Aux Entreprises I. Diagnostic sectoriel Services Aux Entreprises 1. Contexte des entreprises Démographie des entreprises 382 417 499 286 1845 1838 1271

Plus en détail

BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques. Brevet de technicien supérieur. Conception et réalisation de systèmes automatiques

BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques. Brevet de technicien supérieur. Conception et réalisation de systèmes automatiques Brevet de technicien supérieur Conception et réalisation de systèmes automatiques Septembre 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Arrêté du 23 juin 2011 portant

Plus en détail

Concevoir des supply chains résilientes

Concevoir des supply chains résilientes Concevoir des supply chains résilientes Karine Evrard Samuel CERAG UMR 5820 Université de Grenoble, France Définition de la résilience appliquée aux supply chains La résilience est la capacité à revenir

Plus en détail

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Parce que votre entreprise est unique, parce que vos besoins sont propres à votre

Plus en détail

Management des Systèmes d information (SI)

Management des Systèmes d information (SI) ENGDE - DSCG 2 - Formation initiale Préparation au concours 2015 - UE5 Management des Systèmes d information (SI) S6 - Audit et Gouvernance Yves MEISTERMANN Rappel : Sommaire de l UE5 4. Gestion de la

Plus en détail

FRH RESSOURCES HUMAINES

FRH RESSOURCES HUMAINES FRH RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines FRH : Paie et administration du personnel Congés et absences Gestion des talents/gpec : formation, compétences et entretiens Planification, optimisation

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 1020005 DSCG SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre

Plus en détail

MANUEL QUALITE ET ENVIRONNEMENT

MANUEL QUALITE ET ENVIRONNEMENT MANUEL QUALITE ET ENVIRONNEMENT Numéro : 2011102791 Page 1 sur 12 EXTENDE Le Bergson, 15 Av Emile Baudot 91300 MASSY SA au capital de 100 000 Fax +33 (0)9 72 13 42 68 Siren 518 807 425 SOMMAIRE A. But

Plus en détail

Vector Security Consulting S.A

Vector Security Consulting S.A Vector Security Consulting S.A Nos prestations Info@vectorsecurity.ch «La confiance c est bien, le contrôle c est mieux!» Qui sommes nous? Vector Security Consulting S.A est une société suisse indépendante

Plus en détail

Notre histoire. Logistique Grimonprez. devient Log S. Ouverture d un Hub de tri colis

Notre histoire. Logistique Grimonprez. devient Log S. Ouverture d un Hub de tri colis www.log-s.eu Notre histoire Logistique Grimonprez devient Log S Ouverture d un Hub de tri colis Ouverture d un port fluvial privé Acquisition de SIMEP leader de l emballage bois pour l industrie Forte

Plus en détail

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS 5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS Philippe Nicard, Directeur Opérations SaaS et Support Julien Galtier, Senior Manager consulting SIRH, ACT-ON Agenda L origine du SaaS Vers une démarche SaaS

Plus en détail

Les projets d investissement en PME

Les projets d investissement en PME Le point sur Les projets d investissement en PME Concilier performance économique et conditions de travail L investissement reste un moment clé du développement d une entreprise. C est l occasion de repenser

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

Réussir le. Management des systèmes d information. Les conseils et les astuces. des correcteurs de l épreuve. 36 exercices corrigés type examen

Réussir le. Management des systèmes d information. Les conseils et les astuces. des correcteurs de l épreuve. 36 exercices corrigés type examen Virginie Bilet Valérie Guerrin Miguel Liottier Collection dirigée par Xavier Durand Réussir le DSCG 5 Management des systèmes d information L essentiel à connaître pour réussir 36 exercices corrigés type

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Manuel Management Qualité ISO 9001 V2000. Réf. 20000-003-002 Indice 13 Pages : 13

Manuel Management Qualité ISO 9001 V2000. Réf. 20000-003-002 Indice 13 Pages : 13 Réf. 20000-003-002 Indice 13 Pages : 13 Manuel Management Qualité ISO 9001 V2000 EVOLUTIONS INDICE DATE NATURE DE L'EVOLUTION 00 09/06/2000 Edition Originale 01 29/09/2000 Modification suite à audit interne

Plus en détail

Ce rapport doit indiquer en outre les éventuelles limitations apportées aux pouvoirs du directeur général.

Ce rapport doit indiquer en outre les éventuelles limitations apportées aux pouvoirs du directeur général. ALLIANCE DEVELOPPEMENT CAPITAL SIIC Société anonyme au capital de 16.716.800 Euros Siège social : 2 rue de Bassano - 75116 PARIS RCS PARIS 457.200.368 Rapport du Président du Conseil d Administration sur

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1 Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion Introduction 2 Contrôle de gestion : fonction aujourd hui bien institutionnalisée dans les entreprises Objectif : permettre une gestion rigoureuse et une

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

Un expert comptable intervient pour l'établissement des comptes annuels et pour le conseil en gestion sociale, fiscale et juridique.

Un expert comptable intervient pour l'établissement des comptes annuels et pour le conseil en gestion sociale, fiscale et juridique. ACOMPTEA, en réponse à des questions diverses posées par ses clients, a pris l initiative de rédiger ce livre blanc. Le choix d un cabinet d expertise est déterminant car il va vous accompagner dans le

Plus en détail

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE UN MARCHE DU RECRUTEMENT EN PHASE AVEC l EVOLUTION DU MARCHE COMPTABLE RECRUTEMENT 74% DES EMPLOYEURS ONT RECRUTE SUR L ANNEE 2013/2014 Raisons des recrutements quelles évolutions depuis 3 ans? Le recrutement

Plus en détail

L expert-consolidation

L expert-consolidation L expert-consolidation Un savoir-faire reconnu dans les comptes consolidés au service de nos clients, Une expertise-métier également au service de nos confrères et partenaires pour leurs clients, Une offre

Plus en détail

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier SANTE Diagnostic financier et aide à l élaboration d un plan de redressement Comment s approprier la démarche de diagnostic? Les enjeux Depuis la mise en place de la T2A, les établissements de santé sont

Plus en détail

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique» "Innovation, Valorisation et Protection du Patrimoine Numérique!" Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Plus en détail

GPEC et management par les compétences. Catherine Voynnet Fourboul

GPEC et management par les compétences. Catherine Voynnet Fourboul GPEC et management par les compétences Catherine Voynnet Fourboul Conception de la GPRH Gestion prévisionnelle des ressources humaines Situation d emploi Objectifs centraux Théorie sousjacente Instruments

Plus en détail

ORIENTATIONS POLITIQUES STRATEGIE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES : MIEUX ANTICIPER ET GERER LE CHANGEMENT 8 octobre 2013

ORIENTATIONS POLITIQUES STRATEGIE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES : MIEUX ANTICIPER ET GERER LE CHANGEMENT 8 octobre 2013 Introduction : ORIENTATIONS POLITIQUES STRATEGIE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES : MIEUX ANTICIPER ET GERER LE CHANGEMENT 8 octobre 2013 1. Dans sa réponse au Livre vert de la Commission européenne

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. SOLUTYS Group Parc Technologique 10 rue Léonard de Vinci 91090 - Lisses

DOSSIER DE PRESSE. SOLUTYS Group Parc Technologique 10 rue Léonard de Vinci 91090 - Lisses DOSSIER DE PRESSE Parc Technologique 10 rue Léonard de Vinci 91090 - Lisses 01 60 78 93 06 01 60 78 93 06 01 64 97 31 24 01 64 97 31 24 Contact presse : Lilia Goncalves Da Mota Email : lilia.goncalvesdamota@solutys.com

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail