Préparation des données d entrée pour la définition d un plan de validation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Préparation des données d entrée pour la définition d un plan de validation"

Transcription

1 L ingénierie des systèmes complexes Préparation des données d entrée pour la définition d un plan de validation Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site pour accéder à cette fiche Vous êtes en train de développer un nouveau produit/système/composant innovant : vous souhaitez le valider avant sa mise en service. Préparez l organisation et les données d entrée pour la définition du plan de validation/vérification. Analysez la nature de l innovation, ses éléments critiques et son stade de développement afin de définir le type de validation/vérification adéquat. Identifiez les points de fonctionnement, les situations dysfonctionnelles et les facteurs endommageants à reproduire lors des essais de validation. En pratique Cette fiche concerne les produits manufacturés (automobile, grande distribution, etc.). Des adaptations sont nécessaires pour les services et les produits softwares. Cette fiche concerne uniquement la démarche qualitative de validation qui consiste à définir le type de validation, ses moyens et ses supports en fonction de la nature de l innovation et de son stade de développement. Elle doit être complétée par une démarche quantitative pour dimensionner les essais et qui consiste à préciser le nombre de pièces à tester, la durée d essai, le niveau de dégradation tolérable et le critère d acceptation. L ensemble des étapes décrites dans cette fiche est itéré sur le produit ainsi que sur les systèmes et les composants le constituant. Nous utiliserons donc tout au long de cette fiche le terme «produit/système/composant» pour désigner l objet de l étude. Étape 1 : Préparez l organisation et les données d entrée pour la définition du plan de validation/vérification L activité de validation/vérification est un processus qui ne peut être dissocié du processus de conception : La validation assure la satisfaction des exigences des clients (utilisateurs, règlementations, normes) exprimées dans le cahier des charges (CdC). La vérification assure le respect des exigences techniques de réalisation du produit formalisées dans des politiques techniques, des normes et des règlementations. 454 Déployer l innovation - Éditions T.I.

2 Exigences Clients Satisfaction Clients Déclinaison des exigences Induction des exigences sur le niveau supérieur Exigences Produit Complet Déclinaison des exigences Exigences Systèmes Déclinaison des exigences Exigences Composants Spéc. Techniques Vérification & Spéc. Techniques Vérification & Spéc. Techniques Vérification & de Vérification et de & fonctionnelles & fonctionnelles & fonctionnelles Produit complet proposé Systèmes proposés Composants proposés de conception de réalisation des composants d intégration Constituez un groupe de travail Commencez par identifier les compétences nécessaires pour la définition du plan de validation/vérification de votre produit/système/composant innovant et constituez un groupe de travail pluridisciplinaire. Ce dernier doit inclure les compétences suivantes : le pilote des validations ; l architecte en charge de l intégration système ; le spécialiste de maîtrise des risques et de la sûreté de fonctionnement ; un spécialiste métier, en charge de la conception du produit/système/composant innovant ; un représentant du bureau d étude, responsable du produit/système/composant innovant. Préparez les données d entrée pour la définition du plan de validation/vérification Les données d entrée sont essentiellement : les fonctions de votre produit. Elles sont exprimées dans le CdC et formalisées à travers les AFB (analyses fonctionnelles du besoin) ; le fonctionnement interne de votre produit, ses composants, les contacts et les flux entre ses différents composants. Ils sont formalisés dans les l AFT (analyse fonctionnelle technique) ; le profil de mission détaillant les différents cas/scénarios et fréquence d utilisation du produit par le client ; Déployer l innovation - Éditions T.I. 455

3 les exigences techniques (règles de conception) de réalisation de votre produit. Elles sont formalisées dans les politiques techniques, gammes de développement, réglementations, normes, état de l art ; les résultats des analyses de risque (cf. Conception sûre et fiable d un produit innovant - Réf. Internet : ), notamment : la hiérarchisation des composants et de leurs fonctions en fonction de leur criticité (degré de nouveauté x gravité pour le client) ; les modes de défaillances ; leurs causes de défaillance ; les actions de levée de risque. Étape 2 : Analysez la nature de l innovation, ses éléments critiques et son stade de développement Identifiez la nature de l innovation Utilisez la fiche Comment caractériser la nature et la criticité d une innovation pour définir et prioriser les activités de conception adéquates - Réf. Internet : À l issue de cette étape, vous devez connaitre la nature de l innovation, c est-à-dire identifier parmi les cinq items ci-dessous ceux qui sont concernés par l innovation : Tableau 1 : Critères de caractérisation de la nature d innovation d un produit/système/ composant La FONCTION L ARCHITECTURE/IMPLANTATION La SOLUTION TECHNIQUE Le MATÉRIAU Les SOLLICITATIONS Le PROCESS & LOGISTIQUE DE FABRICATION Une ou plusieurs fonctions principales et/ou fonctions contraintes au sens de l AFB sont nouvelles. Le positionnement et les interfaces du produit/système/composant par rapport aux autres éléments du milieu extérieur sont nouveaux. Le principe physique et/ou le principe technologique et/ou la configuration des éléments internes produit/système/composant sont nouveaux. Utilisez l AFT. Les caractéristiques mécaniques, chimiques, électromagnétiques, etc. du matériau utilisé sont nouvelles. Les sollicitations thermiques, mécaniques et chimiques subies par le produit/système/composant sont nouvelles. Elles peuvent résulter du profil de son utilisation par le client et/ou de l environnement de son utilisation. Les différentes opérations du process de fabrication incluant la logistique sont nouvelles. Identifiez les éléments (fonctions, composants et processus de fabrication) potentiellement critiques de votre nouveau produit/système/composant Utilisez la fiche Comment caractériser la nature et la criticité d une innovation pour définir et prioriser les activités de conception adéquates - Réf. Internet : À l issue de cette étape, vous devez connaître les fonctions, les composants et les processus de fabrication potentiellement critiques de votre nouveau produit/système/composant, c est-à-dire : les plus innovants : cotation 4 (connu chez la concurrence) ou 5 (innovation mondiale) ; en cas de défaillance génèrent les effets les plus graves pour le client : ps (potentiellement sécuritaire), Immo (panne immobilisante) ou Pconf (perte de confiance dans le produit). 456 Déployer l innovation - Éditions T.I.

4 Utilisez la grille ci-dessous pour identifier les périmètres prioritaires sur lesquels il faut focaliser les ressources de validation/vérification selon la démarche décrite dans la suite de cette fiche : Gravité maxi PS Immo Pconf Repar Regl Agr Application des standards de validation existants MàJ du plan de validation Degré de nouveauté Réalisation d un nouveau plan de validation Domaine de savoir Innovation priorisez la définition d un nouveau plan de validation/vérification sur les fonctions, les composants et les process de fabrication ayant une cotation de nouveauté égale à 4 ou 5 ; mettez à jour les plans de validation/vérification des fonctions, composants et process de fabrication ayant une cotation de nouveauté égale à ; les fonctions, composants et process de fabrication ayant un degré de nouveauté égale à 1 ou 2 sont dans le domaine de savoir de votre entreprise. Cela signifie qu il suffit d appliquer les procédures de validation/vérification Tableau de choix du type de validation et du support de validation en fonction de la maturité de l innovation à consulter sur votre fiche en ligne. Identifiez le stade de développement de l innovation que vous allez valider Avant sa mise à disposition à l utilisateur final, une innovation passe par cinq phases principales de développement représentant l évolution de son degré de maturité. Commencez par identifier parmi les six phases ci-dessous celle qui correspond à l état d avancement de l innovation que vous traitez : Phase de développement du prototype virtuel représentant le concept de l innovant : à ce stade, l innovation est un concept théorique et n a pas encore d existence physique. Ce concept est généralement implémenté sous forme d un modèle analytique, modèle élément fini ou modèle dynamique. Il s agit de valider que le concept effectué a le potentiel nécessaire pour atteindre les prestations et les performances du futur composant/système/produit. Phase de développement du prototype physique représentant le principe de solution technique : il s agit d une implémentation préliminaire du concept sous forme d une solution technique. Le potentiel du concept étant validé théoriquement, il s agit dans cette phase d avoir une première validation physique de ce potentiel. Phase de développement du prototype physique représentant la définition technique (DT) détaillée issue de l outillage prototype : il s agit d une implémentation détaillée de la solution technique. En plus de la validation des prestations, cette phase a pour objectif de valider la fiabilité de la définition technique choisie. Phase de développement du prototype physique représentant la définition technique issue de l outillage définitif : les performances et la fiabilité du futur composant/système/produit étant démontrées dans la phase précédente, cette phase vise à Déployer l innovation - Éditions T.I. 457

5 démontrer la faisabilité industrielle de la définition technique choisie. Une revalidation des performances et de la fiabilité de cette DT est nécessaire. Phase de développement du prototype physique représentant la définition technique de pré-série : il s agit d une validation finale d un nombre limité du composants/systèmes/produit en développement avant de lancer la fabrication en série. Phase de commercialisation de la définition technique de série : tous les problèmes rencontrés dans les phases précédentes étant résolus, il s agit de fabriquer et commercialiser la dernière version du composant/système/produit. Étape : Identifiez les points de fonctionnement, les situations dysfonctionnelles et les facteurs endommageants à reproduire lors des essais de validation Utilisez les exigences de besoin spécifiées dans le CdC et traduisez-les en points de fonctionnement à valider Les exigences de besoins portent sur les prestations et les performances que votre produit/système/composant doit satisfaire. Exemples : puissance maximale (Pmax), puissance continue, couple maximal (Cmax), consommation, acoustique, agrément, etc. Formalisez ces exigences de besoin sous forme de points de fonctionnement à reproduire lors des validations. Exemple pour un moteur automobile : représentez la courbe de la puissance maximale dans un repère régime/couple ainsi que la durée à tenir à cette Pmax sans dégradation des performances. Utilisez les AMEDC fonction et les AMDEC composant pour imaginer les scénarios dysfonctionnels à valider Les analyses de risque - Réf. Internet : permettent d identifier les modes de défaillance, leurs effets ainsi que les contre-mesures de détection. Traduisez le profil de mission (cas/scénarios et fréquence d utilisation) du produit en facteurs endommageants Un profil de mission décrit les cas/scénarios ainsi que leur fréquence d utilisation du produit par le client. Exemple issu du domaine automobile : cycle routier, cycle autoroute, cycle mixte route-autoroute, cycle ville, cycle embouteillage, cycle montagne, etc. Le rôle du groupe de travail est de traduire ces profils client en profils de mission de chacun des systèmes et composants formant le produit. Exemple : à partir du profil temporaire de la vitesse, on peut déduire le nombre d ouverture/fermeture du volet admission d air dans le moteur. Il s agit ensuite de traduire le profil de mission de chaque système/composant en facteurs endommageants. Il s agit des sollicitations thermiques, vibratoires, mécaniques, chimiques, etc. que le produit/système/composant verra lors de son fonctionnement. Exemple : la température maximale vue par le volet admission et le temps passé à cette température, l effort maximal subit par le volet lors de son ouverture, etc. Identifiez les facteurs endommageants en vous basant sur les causes de défaillances issues des analyses de risques Utilisez la colonne «causes» dans l AMDEC composant pour identifier les facteurs endommageants à l origine de l apparition du mode de défaillance. Exemple : la température et la pression sont les facteurs endommageants qui génèrent le fluage. 458 Déployer l innovation - Éditions T.I.

6 Notre conseil Avant de commencer la définition d un plan de validation, commencez par caractériser la nature et la criticité de l innovation pour définir et prioriser les activités de conception adéquates - Réf. Internet : et par effectuer une analyse des risques - Réf. Internet : du produit innovant. Évitez les erreurs Ne lancez pas des validations sans avoir détecté les points potentiellement critiques de l innovation. Cela vous permet de focaliser vos ressources sur les risques réels et donc d optimiser le triptyque QCD. Pour aller + loin Abréviations et acronymes AMDEC : analyse des MdD, de leurs effets et de leur criticité CdC : cahier des charges DT : définition technique QCD : qualité coût délai Glossaire Confirmation par l examen et la fourniture de preuves objectives que les exigences, pour un usage ou une application voulue, ont été remplies [ISO 9000]. Autrement dit, les activités de vérification s assurent que la définition est bien faite, en conformité à l état de l art. Vérification Confirmation par l examen et la fourniture de preuves objectives que des exigences spécifiées ont été remplies [ISO 9000]. Autrement dit, les activités de validation vérifient que la définition répond au besoin (aux exigences des parties prenantes). Support de validation L objet sur lequel on réalise les essais de validation. Il peut être un support physique ou un modèle. Auteur Auteur Ben Ahmed WALID Déployer l innovation - Éditions T.I. 459

7 Les plus Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site pour accéder aux mises à jour de cette fiche ainsi que la Réf. Internet des rubriques suivantes : Outils téléchargeables dtou1792 Tableau de choix du type de validation et du support de validation en fonction de la maturité de l innovation Fiches associées Vous développez un produit innovant : comment le valider et le vérifier avant sa mise en service? L approche qualitative Développement de produit innovant : comment caractériser la nature et la criticité d une innovation? Vous développez un produit innovant : comment assurer la sûreté de son fonctionnement et sa fiabilité? 460 Déployer l innovation - Éditions T.I.

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109 ff p. 105 à 109 Découverte Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Préparer les ingénieurs et managers français à mieux travailler avec des interlocuteurs

Plus en détail

Gestion des projets moteurs

Gestion des projets moteurs Gestion des projets moteurs p. 107 à 111 Gestion des projets moteurs MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours Niveau : Découverte Préparer les ingénieurs

Plus en détail

CONCOURS ROBAFIS 2015 Édition spéciale «10 ème anniversaire» Référentiel de Développement Plan type Lotissement des livrables documentaires

CONCOURS ROBAFIS 2015 Édition spéciale «10 ème anniversaire» Référentiel de Développement Plan type Lotissement des livrables documentaires CONCOURS ROBAFIS 2015 Édition spéciale «10 ème anniversaire» Plan type Lotissement des livrables documentaires Table des matières INTRODUCTION...2 OBJET DU DOCUMENT...2 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA PHASE

Plus en détail

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité PLANS F de O RMATION Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité O R G A N I S A T I O N ACTEURS CONCERNÉS Les concepteurs de systèmes doivent détecter, analyser les besoins des utilisateurs,

Plus en détail

SERVICES D INGENIERIE

SERVICES D INGENIERIE SERVICES D INGENIERIE Le Centre Technique PPS rassemble plus d une centaine d experts, chefs de projet, ingénieurs et techniciens expérimentés en recherche et développement, intégration produit et assistance

Plus en détail

01100 Bellignat Tel : +33 4 74 12 02 30 Fax : +33 4 74 73 01 68

01100 Bellignat Tel : +33 4 74 12 02 30 Fax : +33 4 74 73 01 68 Q97 / 020 / AQFE F/102/14-Q97/020/AQFE 1 285 Impasse 285, des impasse peupliers des peupliers 01100 Bellignat Tel : +33 4 74 12 02 30 Fax : +33 4 74 73 01 68 AdduXi Manuel d Assurance Qualité Fournisseur

Plus en détail

Contribution de l ergonomie à la maîtrise des risques en conception: le cas d une. Cecilia DE LA GARZA EDF R&D MRI

Contribution de l ergonomie à la maîtrise des risques en conception: le cas d une. Cecilia DE LA GARZA EDF R&D MRI Contribution de l ergonomie à la maîtrise des risques en conception: le cas d une future salle de commande Cecilia DE LA GARZA EDF R&D MRI Plan 1.Présentation générale: Facteurs Humains (FH) et Ergonomie

Plus en détail

Processus de développement logiciel et AMDEC

Processus de développement logiciel et AMDEC Processus de développement logiciel et AMDEC Stéphane REY Mars 2006 Le processus de développement logiciel décrit les étapes nécessaires pour développer des fonctions logicielles en garantissant maintenabilité

Plus en détail

Un outil d aide au pilotage de projet : L analyse des risques projets et de la maturité des technologies employées (TRL)

Un outil d aide au pilotage de projet : L analyse des risques projets et de la maturité des technologies employées (TRL) Laurent Grandsire Chargé de Mission Formation pour l IN2P3 Coordinateur des analyses de risques projets Un outil d aide au pilotage de projet : L analyse projets et de la maturité des technologies employées

Plus en détail

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents C1 S informer C1.1 Rechercher, Exploiter des documents Une commande Un besoin exprimé Expliciter le besoin*. Le service rendu, les utilisateurs, les conditions d'utilisation sont listés. Les performances

Plus en détail

BAC PRO MSMA A.M.D.E.C. 1/5

BAC PRO MSMA A.M.D.E.C. 1/5 MSMA A.M.D.E.C. /5 C est un outil d analyse qui permet de construire la qualité des produits fabriqués ou des services rendus et favorise la maîtrise de la fiabilité en vue d abaisser le coût global. Elle

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes du métier

Plus en détail

ANALYSE PRELIMINAIRE DES RISQUES. L Analyse Préliminaire de Risques identifie et évalue les risques techniques encourus par le produit.

ANALYSE PRELIMINAIRE DES RISQUES. L Analyse Préliminaire de Risques identifie et évalue les risques techniques encourus par le produit. ANALYSE PRELIMINAIRE DES RISQUES A. Objet L Analyse Préliminaire de Risques identifie et évalue les risques techniques encourus par le produit. Elle s effectue selon une méthode descendante. Outil d amélioration

Plus en détail

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Dans le respect des procédures, des règles d hygiène et de sécurité, afin de satisfaire les clients ou fournisseurs internes/externes

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX Coefficient 8 Durée 4 heures Aucun document autorisé Calculatrice

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE

S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE FINALITÉ L enseignement de la stratégie de maintenance doit apporter à l étudiant les connaissances, les outils d analyse et les outils méthodologiques lui permettant de remplir

Plus en détail

«SERVICES D INGENIERIE»

«SERVICES D INGENIERIE» PUNCH POWERGLIDE STRASBOURG 45 années d expériences Le pôle R & D de PPS rassemble plus d une centaine d experts, chefs de projet, ingénieurs et techniciens expérimentés en recherche et développement,

Plus en détail

Le partenaire de votre innovation technologique

Le partenaire de votre innovation technologique w w w.. s y n e r r v v i a i a. f. r f r Quelques chiffres Création en 2002 Association loi 1901 20 salariés 17 Ingénieurs et techniciens experts dans leurs domaines et présents dans les centres de compétences

Plus en détail

L anticipation de la sécurité industrielle dans les projets de construction d usines de traitement de l eau

L anticipation de la sécurité industrielle dans les projets de construction d usines de traitement de l eau L anticipation de la sécurité industrielle dans les projets de construction d usines de traitement de l eau Laurent Julvez, directeur commercial France Nord d Egis eau, représentant Syntec Ingénierie Dominique

Plus en détail

LE PROCESSUS TECHNOLOGIQUE : de l idée... au recyclage

LE PROCESSUS TECHNOLOGIQUE : de l idée... au recyclage centre de développement pédagogique pour la formation générale en science et technologie LE PROCESSUS TECHNOLOGIQUE : de l idée... au recyclage Février 2005 (révisé 2010) DE L IDÉE... AU PROTOTYPE Exemple

Plus en détail

Qualité Logiciel. Sommaire d un Plan Qualité type. 05/09/2007 T. Fricheteau - Plan Qualité type - V1.0

Qualité Logiciel. Sommaire d un Plan Qualité type. 05/09/2007 T. Fricheteau - Plan Qualité type - V1.0 Qualité Logiciel Sommaire d un Plan Qualité type 1.But, domaine d application et responsabilités 1.1.Objet 1.2.Présentation succincte du projet 1.3.Fournitures concernées par le Plan Qualité 1.3.1.Matériels

Plus en détail

moteur d évolution A NEW PATH TO GROWTH

moteur d évolution A NEW PATH TO GROWTH moteur d évolution A NEW PATH TO GROWTH Participer au développement international du secteur Automobile Accompagner les évolutions du véhicule en production Concevoir les systèmes d aide à la conduite

Plus en détail

A.4 GMAO = GM + AO (rappel)

A.4 GMAO = GM + AO (rappel) SOMMAIRE A. Première partie A.1 Ingénierie système : du besoin au système (produit/service) A.2 SDF, Maintenance et concepts sous-jacents A.3 Les méthodes : L applicabilité A.4 GMAO = GM + AO (rappel)

Plus en détail

centre de développement pédagogique pour la formation générale en science et technologie LE PROCESSUS TECHNOLOGIQUE : de l idée au recyclage

centre de développement pédagogique pour la formation générale en science et technologie LE PROCESSUS TECHNOLOGIQUE : de l idée au recyclage centre de développement pédagogique pour la formation générale en science et technologie LE PROCESSUS TECHNOLOGIQUE : de l idée au recyclage Février 2005 DE L IDÉE... AU PROTOTYPE Exemple de conception

Plus en détail

Atelier TRAITEMENT DES NON CONFORMITES

Atelier TRAITEMENT DES NON CONFORMITES Atelier TRAITEMENT DES NON CONFORMITES 34èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation LYON 4 avril 2012 D. Combeau & D. Thiveaud 34èmes JNES-DT 1 Démarche Qualité Cycle de Deming: Préparer, planifier

Plus en détail

Le Choix d un PGI Année 2005/2006

Le Choix d un PGI Année 2005/2006 Le Choix d un PGI Année 2005/2006 ESCI Bourg en Bresse PLAN D ENSEMBLE 1/ Objectifs 2/ Fonctionnement et apports d un progiciel intégré 3/ Cas pratique 1 : Démarche de choix et points clés 4/ Choix d un

Plus en détail

CHEF DE PROJET Activité Services Poste basé à Tour (37) Projet : rénovation de trains en Algérie. Société : FAIVELEY Transport

CHEF DE PROJET Activité Services Poste basé à Tour (37) Projet : rénovation de trains en Algérie. Société : FAIVELEY Transport ELZÉAR Executive Search Contact : Mademoiselle Domitille BERTRAND Mob: +33 6 10 37 28 30 - Email : dbertrand@elzear.com - Web site : www.elzear.com CHEF DE PROJET Activité Services Poste basé à Tour (37)

Plus en détail

«Appropriation de la norme EN9100 par les entreprises et pistes d amélioration»

«Appropriation de la norme EN9100 par les entreprises et pistes d amélioration» Conférence sur la certification EN 9100 «Appropriation de la norme EN9100 par les entreprises et pistes d amélioration» 16/12/2014 Christelle REBILLET Chef de Produit - AFNOR Certification Programme Contexte

Plus en détail

Urbanisation des Systèmes d'information

Urbanisation des Systèmes d'information Urbanisation des Systèmes d'information Les Audits de Systèmes d Information et leurs méthodes 1 Gouvernance de Système d Information Trois standards de référence pour trois processus du Système d Information

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques. Brevet de technicien supérieur. Conception et réalisation de systèmes automatiques

BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques. Brevet de technicien supérieur. Conception et réalisation de systèmes automatiques Brevet de technicien supérieur Conception et réalisation de systèmes automatiques Septembre 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Arrêté du 23 juin 2011 portant

Plus en détail

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités Chapitre 1 Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités La politique de maintenance, entre prévention et correction 25 f Qu est-ce que le «préventif» et le «correctif»?

Plus en détail

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants Projets industriels-étudiants Etude du comportement d un concept de module avant de moto innovant Concept de Jean Bertrand BRUNEAU (JBB) Modèle de 27 pièces Identification des zones contraintes Propositions

Plus en détail

Description et illustration du processus unifié

Description et illustration du processus unifié USDP Description et illustration du processus unifié Définit un enchaînement d activités Est réalisé par un ensemble de travailleurs Avec des rôles, des métiers Avec pour objectifs de passer des besoins

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour réseaux de chaleur Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est

Plus en détail

!-.!#- $'( 1&) &) (,' &*- %,!

!-.!#- $'( 1&) &) (,' &*- %,! 0 $'( 1&) +&&/ ( &+&& &+&))&( -.#- 2& -.#- &) (,' %&,))& &)+&&) &- $ 3.#( %, (&&/ 0 ' Il existe plusieurs types de simulation de flux Statique ou dynamique Stochastique ou déterministe A événements discrets

Plus en détail

LA MAINTENANCE CORRECTIVE

LA MAINTENANCE CORRECTIVE I GENERALITES : 11 Définition : Norme NF EN 13306 : Maintenance exécutée après détection d'une panne et destinée à remettre un bien dans un état dans lequel il peut accomplir une fonction requise. Synonymes

Plus en détail

Introduction. Pourquoi ce livre?

Introduction. Pourquoi ce livre? Introduction Pourquoi ce livre? La gestion de projet est un processus à la fois courant et complexe de nos organisations. Courant car la culture du travail en «mode projet» fait partie du vocabulaire et

Plus en détail

DOCUMENTATION ASSOCIEE A UN PROJET LOGICIEL

DOCUMENTATION ASSOCIEE A UN PROJET LOGICIEL DOCUMENTATION ASSOCIEE A UN PROJET LOGICIEL 31 août 2004 Plate-Forme Opérationnelle de modélisation INRA ACTA ICTA http://www.modelia.org FICHE DU DOCUMENT 10 mai 04 N.Rousse - : Création : version de

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus dans une

Plus en détail

SOLIDWORKS SIMULATION

SOLIDWORKS SIMULATION SOLIDWORKS SIMULATION L innovation consiste à saisir des chances, pas à prendre des risques Scootchi par Curventa Designworks LTD Ce sont les scénarios d étude qui font progresser l innovation. Le logiciel

Plus en détail

Qualité en production

Qualité en production Daniel DURET et Maurice PILLET Qualité en production De l ISO 9000 à Six Sigma Troisième édition Éditions d Organisation, 1998, 2001, 2005 ISBN : 2-7081-3388-8 Sommaire INTRODUCTION... 17 Première partie

Plus en détail

CobiT. Implémentation ISO 270. Pour une meilleure gouvernance des systèmes d'information. 2 e édition D O M I N I Q U E M O I S A N D

CobiT. Implémentation ISO 270. Pour une meilleure gouvernance des systèmes d'information. 2 e édition D O M I N I Q U E M O I S A N D D O M I N I Q U E M O I S A N D F A B R I C E G A R N I E R D E L A B A R E Y R E Préface de Bruno Ménard, président du Cigref CobiT Implémentation ISO 270 2 e édition Pour une meilleure gouvernance des

Plus en détail

Avis Technique 14/14-2017. Giacoflex PE-RT

Avis Technique 14/14-2017. Giacoflex PE-RT Avis Technique 14/14-2017 Annule et remplace l Avis Technique 14/09-1499*V1 Tubes en PE-RT Système de canalisations en PE-RT PE-RT piping system PE-RT Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION MT-DAE MAQUETTE PEDAGOGIQUE : DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE

NOTICE D UTILISATION MT-DAE MAQUETTE PEDAGOGIQUE : DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE NOTICE D UTILISATION MT-DAE MAQUETTE PEDAGOGIQUE : DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE Web : www.exxotest.com Document n 00226256 v2 ANNECY ELECTRONIQUE S.A.S. Parc Altaïs -1, rue Callisto 74650 CHAVANOD FRANCE

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE Didier LAFAGE : Directeur du Pôle Equipements, Hôtellerie, Logistique CHU TOULOUSE 1 Optimisation de la prise

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Présentation ORSYP. L Innovation au service de la Performance. Alexandra Sommer. Directeur Marketing ORSYP Labs

Présentation ORSYP. L Innovation au service de la Performance. Alexandra Sommer. Directeur Marketing ORSYP Labs Présentation ORSYP L Innovation au service de la Performance Alexandra Sommer Directeur Marketing ORSYP Labs 1 Le groupe ORSYP Au service de la Performance & de la Productivité des Opérations IT +25 ans

Plus en détail

Gestion des risques en stérilisation

Gestion des risques en stérilisation Gestion des risques en stérilisation 1. Définition de base AMDEC: Analyse des Modes de Défaillance, de leurs Effets et de leur Criticité. 2. Type d AMDEC : domaine d application L AMDEC procédé L AMDEC

Plus en détail

Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299

Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299 Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299 Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront en charge sous la responsabilité d un responsable hiérarchique

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application»

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 4 1.1. Généralités... 4 1.2. Domaine d application...

Plus en détail

E/ECE/324/Rev.1/Add.12/Rev.7/Amend.4 E/ECE/TRANS/505/Rev.1/Add.12/Rev.7/Amend.4

E/ECE/324/Rev.1/Add.12/Rev.7/Amend.4 E/ECE/TRANS/505/Rev.1/Add.12/Rev.7/Amend.4 6 décembre 2012 Accord Concernant l adoption de prescriptions techniques uniformes applicables aux véhicules à roues, aux équipements et aux pièces susceptibles d être montés ou utilisés sur un véhicule

Plus en détail

Le Crédit Impôt Recherche et le Crédit Impôt Innovation 2014

Le Crédit Impôt Recherche et le Crédit Impôt Innovation 2014 Missions comptables Audit légal Audit Contractuel Missions juridiques et fiscales Missions sociales Expertise et conseil de gestion Conseil en organisation Certification ISO Informatique Le Crédit Impôt

Plus en détail

Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED. ImmoBiens. 1 - Description du projet de l entreprise

Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED. ImmoBiens. 1 - Description du projet de l entreprise Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED ImmoBiens 1 - Description du projet de l entreprise ImmoBiens est une société gestionnaire de biens immobiliers (location et entretien)

Plus en détail

Eléments de méthodologie générale de montage des projets structurants

Eléments de méthodologie générale de montage des projets structurants Atelier DGCIS du 26 décembre 2010 Eléments de méthodologie générale de montage des projets structurants Contacts CMI : Philippe BASSOT Roberto BOLELLI Ce document constitue le support d une présentation

Plus en détail

Baccalauréat professionnel Technicien d'usinage. C 1. S INFORMER, ANALYSER, COMMUNIQUER Données Actions Indicateurs de performance

Baccalauréat professionnel Technicien d'usinage. C 1. S INFORMER, ANALYSER, COMMUNIQUER Données Actions Indicateurs de performance COMPÉTENCES C 1. S INFORMER, ANALYSER, COMMUNIQUER C 1.1. Analyser des données fonctionnelles et des données de définition : D un ensemble : Le modèle numérique d'un système mécanique. Des représentations

Plus en détail

Service de maintenance 1.1 VISITE DE MAINTENANCE PRÉVENTIVE ANNUELLE 1.2 SERVICES DE RÉPARATION SUR SITE. Pièces, déplacements et maind'œuvre

Service de maintenance 1.1 VISITE DE MAINTENANCE PRÉVENTIVE ANNUELLE 1.2 SERVICES DE RÉPARATION SUR SITE. Pièces, déplacements et maind'œuvre - 1 - Contrat de service Advantage Ultra pour EV Chargeur Descriptif EV Chargeur Contrat de service Advantage Ultra Service de maintenance Service 1.0 Synthèse Table des matières 1.0 Synthèse 2.0 Caractéristiques

Plus en détail

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

Généralités sur la sécurité des procédés

Généralités sur la sécurité des procédés Généralités sur la sécurité des procédés L homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure technologique. N oubliez jamais cela quand vous vous plongez dans vos croquis

Plus en détail

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Iut de Tours Département Information-Communication Option Gestion de l Information et du Document dans les Organisations Page 1 sur

Plus en détail

AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1

AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1 AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1 AMDEC dans l'industrie de l'utilisation de cette méthode dans le secteur industriel AMDEC pour : l'analyse prévisionnelle

Plus en détail

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10)

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) Le document ICH Q10 sur le

Plus en détail

Appel à Projet Mobilité électrique durable

Appel à Projet Mobilité électrique durable Appel à Projet Mobilité électrique durable 1 1 Objet de l appel à projet La problématique des modes de déplacements basés sur la prépondérance du véhicule individuel couplée à un mix électrique très carboné,

Plus en détail

Lettre à l équipe projet

Lettre à l équipe projet Lettre à l équipe projet Ce document présente l offre de services concernant le projet de réalisation et de mise en œuvre du site web de REMESS. Ce projet a pour objectif de satisfaire les besoins et les

Plus en détail

Technicien Qualité QUALIFICATION UIMM N MQ 92 11 89 01 01

Technicien Qualité QUALIFICATION UIMM N MQ 92 11 89 01 01 Technicien Qualité QUALIFICATION UIMM N MQ 92 11 89 01 01 Finalité professionnelle Sous le contrôle du responsable qualité (et/ou sécurité-environnement), de l animateur qualité (et/ou sécurité-environnement)

Plus en détail

FAQs des Règles 2ème édition pour les certificateurs tierce partie

FAQs des Règles 2ème édition pour les certificateurs tierce partie FAQs des Règles 2ème édition pour les certificateurs tierce partie Les Règles pour les certificateurs tierce partie, 2 ème édition, ont été publiées en 2004. En réponse à des questions de certificateurs

Plus en détail

Plan de Validation du Logiciel. Version 3.0

Plan de Validation du Logiciel. Version 3.0 Date : 24/01/2004 Groupe : Is3be2 Isi Engineering Process Publisher Plan de Validation du Logiciel Version 3.0 Superviseurs de projet : Claude Aubry Nombre de pages : 19 Bernard Cherbonneau Responsable

Plus en détail

Introduction à la gestion de projets. Laurent Poinsot. Introduction. 26 janvier 2009

Introduction à la gestion de projets. Laurent Poinsot. Introduction. 26 janvier 2009 26 janvier 2009 Le modèle du est une méthodologie de développement logiciel qui est devenue un standard de l industrie logicielle. Ce modèle est constitué de deux phases : l une est dite descendante et

Plus en détail

Conduite de projets et architecture logicielle

Conduite de projets et architecture logicielle s et architecture logicielle ABCHIR Mohammed-Amine Université Paris 8 15 février 2011 1/36 ABCHIR Mohammed-Amine (Université Paris 8) Conduite de projets et architecture logicielle 15 février 2011 1 /

Plus en détail

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage?

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage? La GMAO et la GTB Les outils de pilotage et de diagnostic de la maintenance, de l exploitation des installations techniques Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique

Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique engineering Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique APIS Engineering est un Bureau d Etudes spécialisé dans les infrastructures techniques des Centres Informatiques de nouvelle génération.

Plus en détail

L intégration des Facteurs Humains dans la conception des systèmes à risques

L intégration des Facteurs Humains dans la conception des systèmes à risques L intégration des Facteurs Humains dans la conception des systèmes à risques H. GUILLERMAIN Sûreté de fonctionnement des systèmes informatiques complexes ouverts CNRS - Réseau Thématique Pluridisciplinaire

Plus en détail

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs)

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) «Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) Bernard Canton Stéphane Clayette Programme 1 - Premières réflexions 2 - Dossier Industriel 3 - Label

Plus en détail

Actionneurs électriques 1. Introduction

Actionneurs électriques 1. Introduction Actionneurs électriques 1. Introduction Master Spécialisé 1 Mécatronique Faculté des Sciences de Tétouan Février-Juin 2014 Jaouad Diouri Projet du cours Contenu Circuits magnétiques, transformateurs, puissance,

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Gestion de projet. par Jean-Paul BOURGEOIS Professeur, Directeur adjoint des études de l École des mines de Nantes

Gestion de projet. par Jean-Paul BOURGEOIS Professeur, Directeur adjoint des études de l École des mines de Nantes Gestion de projet par Jean-Paul BOURGEOIS Professeur, Directeur adjoint des études de l École des mines de Nantes 1. Principes de base... T 7 700-2 1.1 Produit et gestion de projet... 3 1.2 Management

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur

DOSSIER TECHNIQUE. CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur DOSSIER TECHNIQUE CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur CAHIER DES CHARGES Caractéristiques électriques Tension nominale moteur courant continu 12 V Tension d utilisation 10-16 V Courant

Plus en détail

NORMALISATION DES ADAS ET DES ITS LIÉS A LA SECURITÉ SYSTEMES COOPERATIFS

NORMALISATION DES ADAS ET DES ITS LIÉS A LA SECURITÉ SYSTEMES COOPERATIFS NORMALISATION DES ADAS ET DES ITS LIÉS A LA SECURITÉ SYSTEMES COOPERATIFS SYNTHESE 1. Contexte Les systèmes coopératifs ou Systèmes de Transport Intelligent Coopératifs (C-ITS) font partie de la Directive

Plus en détail

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Fiche thématique A01 Les techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie Cette fiche liste les techniques qui peuvent

Plus en détail

Nb de Pages : 11 Taille : 250 368 octets Version : 1.0. Référence : oepa_ieee730_20050120. Auteurs : Pierre Gallice

Nb de Pages : 11 Taille : 250 368 octets Version : 1.0. Référence : oepa_ieee730_20050120. Auteurs : Pierre Gallice OEPA Traduction de la norme IEEE 730 Nb de Pages : 11 Taille : 250 368 octets Version : 1.0 Référence : oepa_ieee730_20050120 Auteurs : Pierre Gallice Validé par : Antoine Tallon, chef de projet Destinataires

Plus en détail

COMPLIANCE Consulting. Gardez la Maîtrise de vos Exigences. 18 mai 2011

COMPLIANCE Consulting. Gardez la Maîtrise de vos Exigences. 18 mai 2011 COMPLIANCE Consulting Gardez la Maîtrise de vos Exigences 18 mai 2011 Présentation Société Société Société de conseil spécialisée dans le transfert de technologies en matière de processus, de méthodes

Plus en détail

Thème 10 : Développer un concept et une architecture technique de produit

Thème 10 : Développer un concept et une architecture technique de produit Thème 10 : Développer un concept et une architecture technique de produit Serghei Floricel et Eduardo Miranda Si vous réfléchissez encore à un moyen technique pour réaliser un produit qui fonctionne et

Plus en détail

Management de projet

Management de projet Jean-Claude Corbel Management de projet Fondamentaux Méthodes Outils Cahier couleur Manager un projet en 15 étapes Troisième édition, 2003, 2006, 2012 ISBN : 978-2-212-55425-0 Sommaire Remerciements...VI

Plus en détail

Portage de l environnement de simulation d un composant FPGA développé pour l aéronautique (DO254 DAL-A) vers un banc de validation physique

Portage de l environnement de simulation d un composant FPGA développé pour l aéronautique (DO254 DAL-A) vers un banc de validation physique Portage de l environnement de simulation d un composant FPGA développé pour l aéronautique (DO254 DAL-A) vers un banc de validation physique L objectif Réaliser la vérification physique d'un composant

Plus en détail

B.1 Méthodes et Techniques : RCM/MBF, AMDEC

B.1 Méthodes et Techniques : RCM/MBF, AMDEC SOMMAIRE A. Première partie A.1 Ingénierie système : du besoin au système (produit/service) A.2 SDF, Maintenance et concepts sous-jacents A.3 Les méthodes : L applicabilité A.4 GMAO = GM + AO B. Deuxième

Plus en détail

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés Nos convictions et notre approche Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés :

Plus en détail

L OFFRE JDE CLOUD 9 CHEZ REDFAIRE

L OFFRE JDE CLOUD 9 CHEZ REDFAIRE Spécialiste ORACLE / JD Edwards 25 octobre 2012 L OFFRE JDE CLOUD 9 CHEZ REDFAIRE Agenda Un contexte favorable L offre Cloud de Redfaire sur JD Edwards - Contenu fonctionnel - La plateforme technique -

Plus en détail

Service On Line : Gestion des Incidents

Service On Line : Gestion des Incidents Service On Line : Gestion des Incidents Guide de l utilisateur VCSTIMELESS Support Client Octobre 07 Préface Le document SoL Guide de l utilisateur explique comment utiliser l application SoL implémentée

Plus en détail

La cartographie des Risques. Méthodes de Gestion des Risques Cartographie et APR. Cartographie et APR. Michael BESSE - déc 2012 1.

La cartographie des Risques. Méthodes de Gestion des Risques Cartographie et APR. Cartographie et APR. Michael BESSE - déc 2012 1. Méthodes de Gestion des Risques Cartographie et APR Michael BESSE Responsable Gestion des Risques Mercredi 12 décembre 2012 Sommaire La cartographie des risques La méthode APR 2 La cartographie des Risques

Plus en détail

MANUEL QUALITE SIMPLIFIE

MANUEL QUALITE SIMPLIFIE E-mail : info@pai-france.com A. GENERALITES Page : 1 / 8 Conforme à la norme : ISO 9001 Domaine d activité : Négoce de matériel pour le secteur pétrolier, gazier, pétrochimique, agroalimentaire et pharmaceutique

Plus en détail

GESTION DE DONNÉES TECHNIQUES

GESTION DE DONNÉES TECHNIQUES GESTION DE DONNÉES TECHNIQUES Démarche d implémentation d un outil PLM adapté au contexte PME Espace Numérique Entreprise 12 février 2008 Written by : X. DANGER DUQUEINE COMPOSITES - Parc d'activités 442

Plus en détail

Management de la qualité Audit qualité interne Norme iso 9000 9001 Construction d une démarche qualité par l analyse de processus

Management de la qualité Audit qualité interne Norme iso 9000 9001 Construction d une démarche qualité par l analyse de processus C A T A L O G U E F O R M A T I O N S 2014 Management de la qualité Audit qualité interne Norme iso 9000 9001 Construction d une démarche qualité par l analyse de processus Méthodes prévention AMDEC (Analyse

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 1

Tremplins de la Qualité. Tome 1 Tome 1 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANT-PROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

SERVICES DE TELECOMMUNICATION INTERNET

SERVICES DE TELECOMMUNICATION INTERNET SERVICES DE TELECOMMUNICATION INTERNET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) CCTP N : 07-06 du 10 mai 2007 Etabli en application du Code des Marchés Publics et relatif au service de connexion

Plus en détail

Méthodologie des études de trafic et d exploitation

Méthodologie des études de trafic et d exploitation Méthodologie des études de trafic et d exploitation DOCUMENT DE TRAVAIL SOMMAIRE 1. OBJET DE LA NOTE...3 2. OBJECTIFS DES ETUDES DE TRAFIC ET D EXPLOITATION...4 2.1. Définir d abord les besoins de desserte

Plus en détail