Optimisation des performances d échangeurs de chaleur.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Optimisation des performances d échangeurs de chaleur."

Transcription

1 Journée d étude SFT 16/03/2011 Echangeurs thermiques et multi-fonctionnels : enjeux, applications et axes de recherche Optimisation des performances d échangeurs de chaleur. École des Mines de DOUAI 941 rue Charles Bourseul - B.P DOUAI Département Énergétique Industrielle Daniel Bougeard, Serge Russeil, Jean Luc Harion, Rabie Nacereddine 1

2 Problématique industrielle Optimisation des systèmes énergétiques Echangeurs : centraux dans des démarches d optimisation énergétique de ces systèmes Accroître les performances des échangeur : enjeu important Objectifs d optimisation multiples : Amélioration de l efficacité énergétique Qualité de mélange dans des configurations d échangeurs multifonctionnels Diminution de quantité de matière nécessaire à la fabrication du composant (coût matière) 2

3 Problématique industrielle Optimisation multicritères : Minimisation de la perte de charge Minimisation de la masse Amélioration de la compacité Boucle logicielle : i-sight Logiciels CFD (Fluent, Star CCM+) 3

4 Optimisation de la géométrie d un échangeur thermique composé de canaux élémentaires par simulation numérique Détermination de la valeur optimale de la dimension des canaux permettant de maximiser la puissance thermique pour un volume fixe de l échangeur et une perte de pression entréesortie imposée. Construction par «empilage» CFD Maillages paramétriques Boucle logicielle 4

5 Optimisation de la géométrie d un échangeur thermique composé de canaux élémentaires par simulation numérique Puissances calculées en fonction de la dimension caractéristique du canal Comportements asymptotiques 5

6 Optimisation de la géométrie d un échangeur thermique composé de canaux élémentaires par simulation numérique Efficacité thermique 6

7 Radiateur automobile, aéroréfrigérant, aérocondenseur Variation des pas géométriques Variation de la forme des tubes Variation de la position des tubes Forme des ailettes Utilisation de technique d intensification Promoteur s de tourbillons persiennes 7

8 Optimisation d un échangeur à un rang de tubes ronds Configuration mono rang de tubes Encombrement constant (W, H, Da) = (500, 300, 18) mm 3 P th constante e a = 0,1 mm, e t = 0,2 mm Qv = 6, m 3 /s. U d = 1 m/s D t > 2 mm Objectif : Minimisation de la puissance de ventilation Variables : nombres tubes et d ailettes (pas intertube et pas interailette) 8

9 Simulation Numérique Code FLUENT Simulation RANS (k w sst) Motif élémentaire Couplage conducto-convectif Symétries P atmo Périodique Symétries U 0 9

10 U (m/s) Optimisation de la géométrie des échangeurs à tubes ailettes Simulation Numérique Géométrie et Maillage paramétriques Zones raffinées Détermination d une densité de mailles optimales Indépendance du maillage y/d ext N H = 10 N H = 20 N H = 30 N H = 35 b a y c x z Validation de la topologie du HSV 10

11 Boucle d optimisation étape 1: Pour des valeurs n a, n t, e a, e t, U d et Q v les paramètres géométriques sont calculés et un fichier de mailllage est crée Étape 2: importation sous FLUENT du maillage et des paramètres de la simulation => calcul CFD Étape 3: La puissance de ventilation U 0 Δp est evaluée. Le logiciel d optimisation de isight-fd modifie les variables du système et relance une itération de la boucle jusqu à obtention d une puissance de ventilation minimale 3.5E E+ 04 Configuration plaques planes Configuration tubes-ailettes 2.5E+ 04 surfaces solides à températures constantes et comparaison à une configuration canal sans demi-tube Dp=C te =35 Pa 2.0E E E E E E (mm)

12 Résultats U0ΔP, W/m n a Influence pas interailette U0ΔP, W/m n t Influence pas intertube

13 Acier, =52 W/m.K Aluminum, =200 W/m.K Cuivre, =380 W/m.K U, n t et n a pour maintenir P th imposée 13

14 Échangeur automobile à persiennes (thèse Julien Herpe 2007) 14

15 Échangeur automobile à persiennes 15

16 Optimisation multicritère Variables :FP, angle persiennes Construction de surface de réponse Utilisation de l optimiseur Algorithme génétique : NSGA2 16

17 Second principe, production d entropie ''' ''' ''' ''' ''' S gen S gen, v S gen, v, t S gen, th S gen, th, t N S1 ''' T. S T. S gendv gen N s1th vs effectiveness N s1th,v vs effectiveness 0, m/s 0, m/s m/s 0,137 Ns1 th 0,127 0, m/s m/s m/s m/s m/s m/s m/s m/s 0,19 0,22 0,25 0,28 0,31 0,34 Effectiveness 0,15 Ns1 th,v 0,14 0,13 0, m/s m/s m/s m/s m/s m/s m/s m/s 0,19 0,22 0,25 0,28 0,31 0,34 Effectiveness 17

SOUTENANCE DE PROJET DE FIN D ÉTUDES

SOUTENANCE DE PROJET DE FIN D ÉTUDES SOUTENANCE DE PROJET DE FIN D ÉTUDES Développement d un modèle d échangeur thermique pour l étude par simulation numérique 3D sous FLUENT Franck LE RHUN Valeo Engine Management Systems 4 septembre 2007

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement Systèmes d émission de chaleur : principes et enjeux Raphaël Capart ICEDD asbl

Plus en détail

Figure 3.1- Lancement du Gambit

Figure 3.1- Lancement du Gambit 3.1. Introduction Le logiciel Gambit est un mailleur 2D/3D; pré-processeur qui permet de mailler des domaines de géométrie d un problème de CFD (Computational Fluid Dynamics).Il génère des fichiers*.msh

Plus en détail

Comment améliorer les performances thermiques d une habitation?

Comment améliorer les performances thermiques d une habitation? thermiques d une habitation? E1-1/6 Le confort 1 Définissez en trois points le confort thermique : 2-1 Sur brouillon ou sur votre cahier d expérience, émettez vos hypothèses sur la maison de demain. Comment

Plus en détail

MCOOL. Ou comment concevoir le système de. régulation thermique d un outillage. d injection sans a priori. Partenaires :

MCOOL. Ou comment concevoir le système de. régulation thermique d un outillage. d injection sans a priori. Partenaires : MCOOL Ou comment concevoir le système de régulation thermique d un outillage d injection sans a priori Partenaires : A.Agazzi, PhD : Chef de projets recherche O.Lourdais : Expert CAO/Fusion laser R.Le

Plus en détail

Simulation avancée du procédé d injection

Simulation avancée du procédé d injection Simulation avancée du procédé d injection JT «Conception et optimisation numérique en plasturgie» Jeudi 30 juin Ronan Le Goff Sommaire Introduction Modèle numérique Cas d étude Paramètres rhéo Stratégies

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

Étude aérothermique du refroidissement d un rotor de machines électriques à pôles saillants.

Étude aérothermique du refroidissement d un rotor de machines électriques à pôles saillants. Étude aérothermique du refroidissement d un rotor de machines électriques à pôles saillants. Aurélie FASQUELLE 1* 1 JEUMONT Electric 367, rue de l Industrie BP 219 59572 Jeumont Cedex * (auteur correspondant

Plus en détail

Auteur : Physibel pour ENERTECH. Juillet 2009

Auteur : Physibel pour ENERTECH. Juillet 2009 Notes techniques et réflexions Isolation extérieure : influence de la nature des fixations de bardage sur la résistance thermique de la paroi Auteur : Physibel pour ENERTECH Juillet 2009 Ingénierie énergétique

Plus en détail

HYSAÉ HYBRID 6000 CHAUDIÈRE HYBRIDE MURALE GAZ CONDENSATION ET POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE + ECS. Ultra compact. Solution RT 2012

HYSAÉ HYBRID 6000 CHAUDIÈRE HYBRIDE MURALE GAZ CONDENSATION ET POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE + ECS. Ultra compact. Solution RT 2012 HYSAÉ HYBRID 6000 CHAUDIÈRE HYBRIDE MURALE GAZ CONDENSATION ET POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE + ECS INNOVATION 2013 Ultra compact Solution RT 2012 Performances et économies FAITES CONNAISSANCE AVEC... HYSAÉ

Plus en détail

l offre économie d énergie France Air

l offre économie d énergie France Air l offre économie d énergie France Air les solutions à énergie renouvelable Le secteur du bâtiment est le premier consommateur d énergie en France. Il représente 43 % de l énergie consommée, et 25 % des

Plus en détail

Procédé thermochimique solide/gaz et stockage thermique : exemple du stockage intersaisonnier pour l'habitat

Procédé thermochimique solide/gaz et stockage thermique : exemple du stockage intersaisonnier pour l'habitat Procédé thermochimique solide/gaz et stockage thermique : exemple du stockage intersaisonnier pour l'habitat Nathalie MAZET Benoît MICHEL Gabriel BOULNOIS Pierre NEVEU Sylvain MAURAN Driss STITOU CNRS

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX Fabriqué en France ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ Technologie Hybride HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN

Plus en détail

Modélisation des échanges avec le sol Comparaison Trnsys (17.2) EnergyPlus (8.2) Norme NF EN 13370. Journée Trnsys France, Paris, le 5 février 2015

Modélisation des échanges avec le sol Comparaison Trnsys (17.2) EnergyPlus (8.2) Norme NF EN 13370. Journée Trnsys France, Paris, le 5 février 2015 Modélisation des échanges avec le sol (17.2) (8.2) Norme NF EN 13370 Journée France, Paris, le 5 février 2015 Bâtiment de bureaux type RT2012 Enveloppe 60x40x6 m, 2 niveaux, 4 zones 0.17 Up 0.28 W/m2.K

Plus en détail

SIMULATION NUMÉRIQUE DU LANCEMENT D UNE TORPILLE SOUS-MARINE JULIEN NAVE PIERRE MATHARAN

SIMULATION NUMÉRIQUE DU LANCEMENT D UNE TORPILLE SOUS-MARINE JULIEN NAVE PIERRE MATHARAN SIMULATION NUMÉRIQUE DU LANCEMENT D UNE TORPILLE SOUS-MARINE JULIEN NAVE PIERRE MATHARAN 28 JANVIER 2013 1 SIMULATION TORPILLE SOUS-MARINE 2 1. Introduction On a choisi d étudier la torpille chinoise ET36,

Plus en détail

Fiche de lecture du projet de fin d étude

Fiche de lecture du projet de fin d étude GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE Fiche de lecture du projet de fin d étude Analyse du phénomène de condensation sur l aluminium Par Marine SIRE Tuteurs : J.C. SICK Manager du Kawneer Innovation Center &

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

Version Compensation et régulation intégrées. Services + - Logiciel de sélection Airgicook p. 1 537

Version Compensation et régulation intégrées. Services + - Logiciel de sélection Airgicook p. 1 537 Actinys hotte à récupération d énergie avec compensation intégrée Confort & efficacité énergétique La hotte à récupération d énergie avec compensation incorporée Actinys intègre le concept Air fficient.

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO GAZ

ALFÉA HYBRID DUO GAZ DUO GAZ Technologie Hybride POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT GAZ CONDENSATION INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE

Plus en détail

Valorisation des rejets thermiques des moteurs à combustion interne pour une production d électricité ou de froid

Valorisation des rejets thermiques des moteurs à combustion interne pour une production d électricité ou de froid Valorisation des rejets thermiques des moteurs à combustion interne pour une production d électricité ou de froid Adrien Bétrancourt 1, Thierry Le Pollès 1, Emmanuel Chabut 1, Maurice-Xavier François 1,2

Plus en détail

Étude d une paroi double peau. Calcul aux éléments finis Logiciel : CAST3M

Étude d une paroi double peau. Calcul aux éléments finis Logiciel : CAST3M Étude d une paroi double peau Calcul aux éléments finis Logiciel : CAST3M 1- Contexte : Aujourd hui le nouveau challenge de la construction est énergétique. En effet, avec les réglementations thermiques

Plus en détail

Projet CERES-2 Chemins Energétiques pour la Récupération d Energie dans les Systèmes industriels

Projet CERES-2 Chemins Energétiques pour la Récupération d Energie dans les Systèmes industriels Projet CERES-2 Chemins Energétiques pour la Récupération d Energie dans les Systèmes industriels Sandrine Pelloux-Prayer EDF R&D sandrine.pelloux-prayer@edf.fr Journée SFT 22 nov. 2013 Projet CERES-2 Chemins

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème pour une résistance de chauffe dans un microsystème Bertrand Selva Bertrand.selva@bretagne.ens-cachan.fr 1 Plan de la présentation Présentation des microsystèmes Dimensions caractéristiques, technique

Plus en détail

Intérêt énergétique de l utilisation de matériaux à changement de phase (MCP) dans un chauffe-eau utilisant une source d énergie électrique

Intérêt énergétique de l utilisation de matériaux à changement de phase (MCP) dans un chauffe-eau utilisant une source d énergie électrique Intérêt énergétique de l utilisation de matériaux à changement de phase (MCP) dans un chauffe-eau utilisant une source d énergie électrique Stéphane GIBOUT*, Erwin FRANQUET, Jean CASTAING-LASVIGNOTTES,

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

Modèle d équilibre thermique urbain

Modèle d équilibre thermique urbain Modèle d équilibre thermique urbain Définition d un volume de contrôle V Choix de la variable du bilan Bilan global [Oke, 1987] enthalpie V dh(t) 1 4 2 dt 43 Watt i r i,transp. n r i Entrées/sorties du

Plus en détail

SIMULATION CFD ET COMPARAISON AVEC DONNÉES EXPÉRIMENTALES DU COEFFICIENT DE TRANSFERT CONVECTIF DE CHALEUR D UN ÉCOULEMENT LAMINAIRE AU-DESSUS DU BOIS

SIMULATION CFD ET COMPARAISON AVEC DONNÉES EXPÉRIMENTALES DU COEFFICIENT DE TRANSFERT CONVECTIF DE CHALEUR D UN ÉCOULEMENT LAMINAIRE AU-DESSUS DU BOIS VII ème Colloque Interuniversitaire Franco-Québécois sur la Thermique des Systèmes 23-25 mai 2005, Saint-Malo SIMULATION CFD ET COMPARAISON AVEC DONNÉES EXPÉRIMENTALES DU COEFFICIENT DE TRANSFERT CONVECTIF

Plus en détail

ALFéA HYBRID DUO GAZ. HAUTE TEMPéRATURE 80 c

ALFéA HYBRID DUO GAZ. HAUTE TEMPéRATURE 80 c ALFéA HYBRID DUO GAZ Pompe à chaleur Hybride Avec appoint gaz condensation intégré HAUTE TEMPéRATURE 80 c Solution rénovation en remplacement de chaudière Faites connaissance avec... Alféa Hybrid Duo Gaz

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Sommaire 1: géothermie et ENR 2: la sonde géothermique 3: dimensionnement d une sonde simple 4: dimensionnement d un champ de sondes 5: TRT Source: EED

Plus en détail

OPTIMISATION EN CONCEPTION AUTOMOBILE Comment mieux exploiter le HPC?

OPTIMISATION EN CONCEPTION AUTOMOBILE Comment mieux exploiter le HPC? OPTIMISATION EN CONCEPTION AUTOMOBILE Comment mieux exploiter le HPC? SMAI 22/03/2011 Yves TOURBIER PROPRIÉTÉ RENAULT SOMMAIRE 01 02 03 04 PERIMETRE DE LA PRESENTATION LE PROCESSUS DE CONCEPTION NUMERIQUE

Plus en détail

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation Le turbo met les gaz Les turbines en équation KWOK-KAI SO, BENT PHILLIPSEN, MAGNUS FISCHER La mécanique des fluides numérique CFD (Computational Fluid Dynamics) est aujourd hui un outil abouti de conception

Plus en détail

Mesure des paramètres de contact à une interface de contact électrothermique imparfait

Mesure des paramètres de contact à une interface de contact électrothermique imparfait Mesure des paramètres de contact à une interface de contact électrothermique imparfait Hacène MOKRANI, Brahim BOUROUGA Laboratoire de Thermocinétique, UMR CNRS 6607, E.P.U.N., rue Christian Pauc, La Chantrerie,

Plus en détail

HDAa. LIGHTSTRIPS Système de chauffage et de refroidissement au plafond. HDAa. LIGHTSTRIPS LIGHTSTRIPS est le panneau super-léger par excellence.

HDAa. LIGHTSTRIPS Système de chauffage et de refroidissement au plafond. HDAa. LIGHTSTRIPS LIGHTSTRIPS est le panneau super-léger par excellence. LIGHTSTRIPS Système de chauffage et de refroidissement au plafond LIGHTSTRIPS LIGHTSTRIPS est le panneau super-léger par excellence. LIGHTSTRIPS est un système préfabriqué de refroidissement/chauffage,

Plus en détail

Applications. Composants. Eclairage à LED. Equipements IT

Applications. Composants. Eclairage à LED. Equipements IT Introduction La société Future Facilities commercialise un logiciel de simulation thermique et fournit de l expertise pour l industrie électronique et les centres informatique (data centers). 6SigmaET

Plus en détail

Calculs Computional fluide dynamiques (CFD) des serres à membrane de Van der Heide

Calculs Computional fluide dynamiques (CFD) des serres à membrane de Van der Heide Calculs Computional fluide dynamiques (CFD) des serres à membrane de Van der Heide J.B. Campen Wageningen UR Glastuinbouw, Wageningen xxx 2007 Rapport xxx 2007 Wageningen, Wageningen UR Glastuinbouw Tous

Plus en détail

Modélisation & simulation des groupes motopropulseurs. p. 129 à 132

Modélisation & simulation des groupes motopropulseurs. p. 129 à 132 Modélisation & simulation des groupes motopropulseurs ff p. 129 à 132 Fondamentaux Peut être organisé en intra-entreprise Introduction à la modélisation & la simulation des GMP & du contrôle 5 Jours

Plus en détail

Compact VERTICAL FLAT. Compact. Condenseur GCHC/GCVC pour HFC, CO 2. , propane Aéroréfrigérant GFHC/GFVC pour mélange eau/glycol et autres fluides

Compact VERTICAL FLAT. Compact. Condenseur GCHC/GCVC pour HFC, CO 2. , propane Aéroréfrigérant GFHC/GFVC pour mélange eau/glycol et autres fluides INFO FLAT Compact VERTICAL Compact Condenseur GCHC/GCVC pour HFC, CO 2, propane Aéroréfrigérant GFHC/GFVC pour mélange eau/glycol et autres fluides 4 400 kw Construction compacte, idéal pour le froid commercial

Plus en détail

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centre de traitement d air simple flux Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centrale de traitement d air. Généralités Les centrales d air actuelles

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU CALCULATEUR DE PUISSANCE Janvier 2013

GUIDE D UTILISATION DU CALCULATEUR DE PUISSANCE Janvier 2013 GUIDE D UTILISATION DU CALCULATEUR DE PUISSANCE Janvier 2013 CALCULATEUR DE PUISSANCE SOMMAIRE Introduction au Calculateur de puissance..... 2 I) Utilisation du Calculateur depuis le site Internet... 2

Plus en détail

stations d appartement) est un système permettant d assurer de manière instantanée (par échangeur à plaques) à partir d un unique réseau

stations d appartement) est un système permettant d assurer de manière instantanée (par échangeur à plaques) à partir d un unique réseau des modules thermiques d appartement 1/ d appartement stations d appartement) est un système permettant d assurer de manière instantanée (par échangeur à plaques) à partir d un unique réseau a de principe

Plus en détail

Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g»

Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g» Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g» Lucien BLANC 1 1 Institut Universitaire des Systèmes Thermiques Industriels, CNRS/université de Provence Technopôle de Château-Gombert, Marseille Résumé

Plus en détail

La récupération de chaleur à haut rendement avec circuits d'eau glycolée.

La récupération de chaleur à haut rendement avec circuits d'eau glycolée. La récupération de chaleur à haut rendement avec circuits d'eau glycolée. Les circuits d'eau glycolée combinent une récupération de chaleur très performante à la séparation complète des flux d'air. Circuits

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Flux énergétiques dans le système de chauffage/ecs sur base de trois exemples Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES P.E. LOISEL, J. SCHAGUENE, O. BERTRAND, C. GUILBAUD ARTELIA EAU ET ENVIRONNEMENT Symposium du CFBR

Plus en détail

Les ponts thermiques des enveloppes à ossature bois

Les ponts thermiques des enveloppes à ossature bois Les ponts thermiques des enveloppes à ossature bois Depuis 2012, L institut Technologique FCBA met à disposition des Entreprises et des Bureaux d études thermiques, des données et des justifications mises

Plus en détail

Ville de RICHEBOURG rue du bas Chemin CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE. PHASE DCE. Notice Environnementale Annexe STD Simulation Thermique Dynamique

Ville de RICHEBOURG rue du bas Chemin CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE. PHASE DCE. Notice Environnementale Annexe STD Simulation Thermique Dynamique Ville de RICHEBOURG rue du bas Chemin CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE PHASE DCE. Notice Environnementale Annexe STD Simulation Thermique Dynamique MAITRE D OUVRAGE : Mairie de Richebourg 3, Place du

Plus en détail

Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte

Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte KLIMAT Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte Mark possède une série de centrales de traitement d air qui peuvent être utilisées dans

Plus en détail

ETUDE DU FACTEUR SOLAIRE DU SYSTEME DE TOITURE VEGETALISEE VERDURA/HYDROPACK. Société : ETERNIT

ETUDE DU FACTEUR SOLAIRE DU SYSTEME DE TOITURE VEGETALISEE VERDURA/HYDROPACK. Société : ETERNIT ETUDE DU FACTEUR SOLAIRE DU SYSTEME DE TOITURE VEGETALISEE VERDURA/HYDROPACK Société : ETERNIT DÉPARTEMENT ENVELOPPE ET REVÊTEMENTS Service DER Division HTO DER/HTO 2008-083- RB/LS Date Le 23 avril 2008

Plus en détail

Bilan thermique du chauffe-eau solaire

Bilan thermique du chauffe-eau solaire Introduction La modélisation des phénomènes de transfert dans un chauffe-eau solaire à circulation naturelle reste un phénomène difficile et complexe pour simplifier le problème. Le chauffeeau est divisé

Plus en détail

Ecoulements 2D décollés autour d un mât et d une voile. B. Haddad, B. Lepine (Ecole Navale) Contact: chapin@ensica.fr

Ecoulements 2D décollés autour d un mât et d une voile. B. Haddad, B. Lepine (Ecole Navale) Contact: chapin@ensica.fr Ecoulements 2D décollés autour d un mât et d une voile V.G. Chapin,, S. Jamme (ENSICA) B. Haddad, B. Lepine (Ecole Navale) Contact: chapin@ensica.fr Aérodynamique du voilier Analyser & optimiser les performances

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Calcul CFD de divers systèmes de refroidissement au CERN Du détecteur au centre de donnés

Calcul CFD de divers systèmes de refroidissement au CERN Du détecteur au centre de donnés Calcul CFD de divers systèmes de refroidissement au CERN Du détecteur au centre de donnés 12 eme FORUM CADFEM EPFL Lausanne 8 Septembre 2015 Aniko Rakai CERN EN-CV, équipe CFD 9/17/2015 A. Rakai Forum

Plus en détail

Manuel de validation Fascicule v4.25 : Thermique transitoire des structures volumiques

Manuel de validation Fascicule v4.25 : Thermique transitoire des structures volumiques Titre : TTLV100 - Choc thermique dans un tuyau avec condit[...] Date : 02/03/2010 Page : 1/10 Manuel de Validation Fascicule V4.25 : Thermique transitoire des structures volumiques Document : V4.25.100

Plus en détail

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants Projets industriels-étudiants Etude du comportement d un concept de module avant de moto innovant Concept de Jean Bertrand BRUNEAU (JBB) Modèle de 27 pièces Identification des zones contraintes Propositions

Plus en détail

L enjeu de la ventilation

L enjeu de la ventilation L enjeu de la ventilation Laurent Cabau France Air L enjeu de la ventilation Sous deux aspects: Réglementaire et Sanitaire Besoins, débits Techniquement et réglementaire Simple flux autoréglable Simple

Plus en détail

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7 Le livre bla nc d e la eàc mp po haleur SOMMAIRE PRESENTATION DU PRODUIT Présentation du produit...p. 1 AVANTAGES CONCURRENTIELS Tansfert d énergie p. 5 Une plage de fonctionnement tout terrain p. 5 Une

Plus en détail

Conception et réalisation expérimentale d un caloduc pulsé pour le refroidissement d une électronique de puissance d un véhicule hybride

Conception et réalisation expérimentale d un caloduc pulsé pour le refroidissement d une électronique de puissance d un véhicule hybride Conception et réalisation expérimentale d un caloduc pulsé pour le refroidissement d une électronique de puissance d un véhicule hybride Gwenaël BURBAN 1, Patrick LAGONOTTE 1, 2, Alain ALEXANDRE 1 1 LET-ENSMA,

Plus en détail

PUITS CANADIEN HYDRAULIQUE

PUITS CANADIEN HYDRAULIQUE PUITS CANADIEN HYDRAULIQUE La ventilation haute performance pour le confort de l habitat Votre fournisseur spécialisé en systèmes complets de VMC double flux Principe du puits canadien hydraulique Brink

Plus en détail

10 km d'avignon, à 500 m du Rhône. On peut considérer que j'ai le même climat qu'à Avignon

10 km d'avignon, à 500 m du Rhône. On peut considérer que j'ai le même climat qu'à Avignon Données Une villa de 140 m2, moyennement isolée 10 km d'avignon, à 500 m du Rhône. On peut considérer que j'ai le même climat qu'à Avignon Ma maison 100 m2 est de 1966. Montée sur vide sanitaire, le plancher

Plus en détail

Durée 2 heures Une feuille de formulaire autorisée. Les exercices doivent être obligatoirement rédigés sur des feuilles séparées.

Durée 2 heures Une feuille de formulaire autorisée. Les exercices doivent être obligatoirement rédigés sur des feuilles séparées. Durée 2 heures Une feuille de formulaire autorisée Les exercices doivent être obligatoirement rédigés sur des feuilles séparées. Exercic (7 points) : (les 3 parties sont relativement indépendantes) De

Plus en détail

Fiche d application du Titre V Système RT2012 «Chauffe-eau thermodynamique Cylia EAU / Xiros EAU» Validé le 1 er décembre 2014

Fiche d application du Titre V Système RT2012 «Chauffe-eau thermodynamique Cylia EAU / Xiros EAU» Validé le 1 er décembre 2014 Fiche d application du Titre V Système RT2012 Validé le 1 er décembre 2014 Xiros EAU - 100 L - 150 L Cylia EAU - 200 L - 300 L 1. Le PRINCIPE Les chauffe-eau thermodynamiques Xiros EAU et Cylia EAU, captent

Plus en détail

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014 Chaleur solaire et stockage thermique haute température Une solution durable, bas coût, écologique et performante 27 mars 2014 Présentation de la société Société d Ingénierie/R&D avec le statut de Jeune

Plus en détail

Modélisation. et simulation. des groupes

Modélisation. et simulation. des groupes 128 Moteurs - Lubrifiants - 2014 ALIMENTATION EN AIR, COMBUSTION ET DÉPOLLUTION CONCEPTION DE LA BASE ÉVOLUTION DES Modélisation CONTRÔLE et simulation PHYSICO-CHIMIE DES LUBRIFIANTS ET THÉORIE DE LA des

Plus en détail

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC FABRICANT D AEROTHERMES, ROOF-TOP, GENERATEURS D AIR CHAUD, TUBES RADIANTS N Constructeur : AQP 0027 AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION Performances et Rendements Elevés (jusqu à 105%) Pas d émission

Plus en détail

Confort. intégrée (Duo) ou déportée POMPE A CHALEUR. CHAUFFAGE (30/35 C, 40/45 C) www.marque-nf.com

Confort. intégrée (Duo) ou déportée POMPE A CHALEUR. CHAUFFAGE (30/35 C, 40/45 C) www.marque-nf.com POMPE A CHALEUR ALFÉA ALFÉA DUO Pompe à chaleur Air/Eau Split Inverter Confort du chauffage basse température Eau chaude sanitaire intégrée (Duo) ou déportée CHAUFFAGE (0/ C, 0/ C) www.marque-nf.com Faites

Plus en détail

Aérotherme à eau chaude et glacée

Aérotherme à eau chaude et glacée Aérotherme à eau chaude et glacée Présentation Aérotherme à eau destiné au chauffage et au rafraîchissement des locaux industriels, commerciaux, hall logistique, salles polyvalentes ou gymnases. Le montage

Plus en détail

TRANSFERTS THERMIQUES

TRANSFERTS THERMIQUES TRANSFERTS THERMIQUES I. RAYONNEMENT 1. Connaissances a. Qu est-ce qui véhicule l énergie thermique par rayonnement? b. Quelle est la propriété du modèle idéal du corps noir? c. Imaginons que vous exposiez

Plus en détail

GEOTWIN 2 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français

GEOTWIN 2 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français Fabricant français GEOTWIN 2 GEOTHERMIE Accessoires hydrauliques intégrés Une gamme complète de 45 à 65 C Mono et Bi-compresseurs LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE 30/35 C 40/45 C 47/55 C 55/65 C Mono-compresseur

Plus en détail

Eco-conception de maisons à énergie positive

Eco-conception de maisons à énergie positive MEXICO Rencontres 2015, Clermont-Ferrand 06 octobre 2015 Eco-conception de maisons à énergie positive Mots-clés : Optimisation multicritère, algorithme génétique, fronts de Pareto Thomas RECHT : thomas.recht@mines-paristech.fr

Plus en détail

TC Mathématiques 2 Année 2003/04

TC Mathématiques 2 Année 2003/04 TC Mathématiques 2 Année 2003/04 Pascal MORENTON pascal.morenton@lgi.ecp.fr http://www.lgi.ecp.fr/~moren/catia Logiciel développé par Dassault Systèmes et commercialisé par IBM Leader de la CAO mécanique

Plus en détail

I-1 Introduction : I-2.Etude bibliographique :

I-1 Introduction : I-2.Etude bibliographique : I-1 Introduction : La production de l énergie thermique à partir de l énergie solaire par les capteurs plans connait de nos jours de nombreuses applications vue leurs innombrables intérêts économiques

Plus en détail

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante 2 La température intérieure constitue le premier paramètre du sentiment de confort dans un bâtiment. Pour maintenir, été comme hiver, une température agréable de manière économique, il est indispensable

Plus en détail

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE COMBINEZ VOTRE STATION INDIVIDUELLE Le module thermique d appartement TacoTherm Dual Piko s adapte parfaitement à toutes les configurations

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE Maîtrise d ambiance et Qualité de l air SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE PERTURBATION À L ÉTAT STATIQUE OU DYNAMIQUE Alina SANTA CRUZ École d Ingénieurs de Cherbourg LUSAC «Équipe

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

Enveloppe performante

Enveloppe performante Enveloppe performante Quelle approche pour le chauffagiste? Quel type de producteur de chaleur choisir? SANYDRO MAINTENANCE Enveloppe performante - quelle attitude 1 Structure exposé : 1/ Rappel : le surdimensionnement

Plus en détail

Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air

Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air Poutres climatiques 2012 2.9 Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air poutre climatique active standard Unité confort poutre climatique passive poutre climatique sur demande Modèle

Plus en détail

Influence des rayonnements solaires sur le rendement des panneaux photovoltaïques

Influence des rayonnements solaires sur le rendement des panneaux photovoltaïques Influence des rayonnements solaires sur le rendement des panneaux photovoltaïques E. Kechar #1, E. Azzag *2, I. Touaїbia #3 # E. Kechar Department d électrotechnique, Annaba, University, B.P 12, 23000

Plus en détail

Et si l avenir de votre CFD passait par OPEN FOAM?

Et si l avenir de votre CFD passait par OPEN FOAM? ACE MENU Et si l avenir de votre CFD passait par OPEN FOAM? OPEN FOAM solution d avenir? Pour qu Open FOAM soit une solution d avenir pour vos sociétés il faut : Que vous en soyez convaincus dès maintenant

Plus en détail

Aérodynamique Numérique

Aérodynamique Numérique Aérodynamique Numérique Dominique BLANC Rodolphe GOURSEAU 16 mars 2005 TABLE DES MATIÈRES ii Table des matières Introduction iii 1 Maillage non structuré 1 1.1 Préparation du maillage.....................

Plus en détail

HABITAT PASSIF. Définition & Contexte

HABITAT PASSIF. Définition & Contexte HABITAT PASSIF Définition & Contexte Une maison passive est un bâtiment à l intérieur duquel on peut maintenir un climat confortable tout au long de l année sans système actif de chauffage ou de ventilation.

Plus en détail

LE PROGRAMME D AERODYNAMIQUE MOTO2 D HEPIA

LE PROGRAMME D AERODYNAMIQUE MOTO2 D HEPIA LE PROGRAMME D AERODYNAMIQUE MOTO2 D HEPIA Patrick Haas, Prof. HES LES SPORTS MECANIQUES A HEPIA! Egli Motorradtechnik (1985) Travaux d étudiants! Motos ROC Annemasse (1992) Travaux d étudiants! ASM Formule

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Choix technique du système HVAC et ECS dans le logement collectif et assimilé Thomas GOETGHEBUER MATRIciel sa Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

Analyse des erreurs de mesure lors d une opération de soudage ; Définition d une instrumentation optimale.

Analyse des erreurs de mesure lors d une opération de soudage ; Définition d une instrumentation optimale. Analyse des erreurs de mesure lors d une opération de soudage ; Définition d une instrumentation optimale. Morgan DAL 1, Philippe LE MASSON 1, Michel DUMONS 1, Didier LAWRJANIEC 2 1 LIMATB, Université

Plus en détail

REFROIDISSEMENT DIRECT DCP

REFROIDISSEMENT DIRECT DCP REFROIDISSEMENT DIRECT Unités de refroidissement direct Direct Cooling Package Un agent liquide circulant dans les plaques de montage assure le refroidissement des composants électroniques avec une grande

Plus en détail

TRANSMISSION THERMIQUE PAR CONDUCTION

TRANSMISSION THERMIQUE PAR CONDUCTION TRANSMISSION THERMIQUE PAR CONDUCTION 1) définition de la conduction La conduction est le mode de propagation de l'énergie thermique à travers la matière. Elle se produit par contact entre les particules

Plus en détail

ecotec pro Pourquoi Vaillant? Pour une chaudière condensation murale gaz économique

ecotec pro Pourquoi Vaillant? Pour une chaudière condensation murale gaz économique ecotec pro Pourquoi? Pour une chaudière condensation murale gaz économique ecotec pro fruit du savoir-faire Fort de ses 135 ans d expérience et de sa position de leader européen du marché des technologies

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE Thomas GOETGHEBUER MATRIciel

Plus en détail

Cas pratique d une installation de cogénération. Introduction Rappel principes de base cogénération

Cas pratique d une installation de cogénération. Introduction Rappel principes de base cogénération Cas pratique d une installation de Introduction Rappel principes de base Circuit de valorisation thermique (intégration hydraulique) Organes de régulation hydrauliques (dimensionnement, ) et équipements

Plus en détail

1- Quels sont les risques d une maison mal isolée et non ventilée?

1- Quels sont les risques d une maison mal isolée et non ventilée? 1. Généralité : 1- Quels sont les risques d une maison mal isolée et non ventilée? Pour un habitat performant, il faut : Fiches disponibles sur le site http://intratek.free.fr Page 1 2. L utilité d un

Plus en détail

Contrôle final de Thermique,

Contrôle final de Thermique, Contrôle final de Thermique, GM3C mars 08 2heures, tous documents autorisés Calculatrices autorisées Problèmes de refroidissement d un ordinateur On se donne un ordinateur qui dissipe une certaine puissance,

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

HYNEA HYBRID DUO. CHAUDIèRE HYBRIDE SOL GAZ CONDENSATION PAC SPLIT CHAUFFAGE ET ECS. PRODUIT COMPACT CHAUFFAGE + ECS TOUT INTéGRé

HYNEA HYBRID DUO. CHAUDIèRE HYBRIDE SOL GAZ CONDENSATION PAC SPLIT CHAUFFAGE ET ECS. PRODUIT COMPACT CHAUFFAGE + ECS TOUT INTéGRé POMPE A CHALEUR HYNEA HYBRID DUO Technologie Hybride CHAUDIèRE HYBRIDE SOL GAZ CONDENSATION PAC SPLIT CHAUFFAGE ET ECS PRODUIT COMPACT CHAUFFAGE + ECS TOUT INTéGRé CHAUDIèRE HYBRIDE IDéALE POUR LE NEUF

Plus en détail

Un système de CAD est composé de trois éléments :

Un système de CAD est composé de trois éléments : Chauffage à distance Un système de CAD est composé de trois éléments : une (ou plusieurs) centrale de production de chaleur ; un réseau de distribution ; des consommateurs L avantage est de permettre la

Plus en détail

Optimisation d un rouet pour banc de calibration de capteurs inductifs

Optimisation d un rouet pour banc de calibration de capteurs inductifs Optimisation structurelle à l aide de Python, Salomé et Code-Aster Optimisation d un rouet pour banc de calibration de capteurs inductifs, Lausanne, Suisse, 30.01.2011 1 Problématique: optimisation statique

Plus en détail