Fiche de Lecture Génie Climatique et Énergétique. Étude d un data center en phase d exécution

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche de Lecture Génie Climatique et Énergétique. Étude d un data center en phase d exécution"

Transcription

1 Fiche de Lecture Génie Climatique et Énergétique Étude d un data center en phase d exécution Tuteur institutionnel : Tuteur d entreprise : François BOUCHEIX Armel JEGOU Charles CHRISTIN du 7 février au 29 juillet 2011

2

3 Ce rapport de projet de fin d études synthétise le travail effectué pendant 6 mois (du 7 février au 29 juillet 2011) au sein de l entreprise Cegelec, dans l agence Grands Projets et Infrastructures Sud-Ouest basée à Toulouse. Cette agence est porteuse de projets de grande ampleur. La réalisation du génie électrique et du génie climatique du data center de la caisse de retraite AGIRC-ARRCO est l un de leurs nombreux projets en cours. Le 21 ème siècle est l ère de l informatique et des nouvelles technologies. Les data centers, encore inconnus de nos dictionnaires, sont nés d un réel besoin de traitement de l information virtuelle, les amenant ainsi à se développer de manière considérable en moins de dix ans. Désormais, ils représentent une part significative de la consommation énergétique mondiale (1%). Très énergivores, les data centers sont de plus en plus montrés du doigt. Ils sont de véritables gouffres énergétiques absents de la réglementation thermique : rien ne limite leurs consommations. Seule une réelle volonté émise par le Maître d ouvrage permet une cohérence énergétique. L effort d économie d énergie doit être réalisé durant tous les stades de vie du bâtiment : dès les premières études, pendant la phase d exécution, et par la suite pendant l exploitation du bâtiment. J ai étudié le data center d AGIRC-ARRCO en phase d exécution. Lors de cette phase, le système de refroidissement est déjà défini dans ces grandes lignes : type de refroidissement, puissance frigorifique à installer, régime d eau glacée, performances minimales souhaitées, distribution d air. Le data center étudié présente une caractéristique contractuelle très intéressante : il est demandé à Cegelec de ne pas dépasser un certain coefficient de consommation appelé PUE. La première partie de ce rapport décrit le projet étudié et précise la notion de PUE. Le PUE est un indicateur synthétique, efficient et reconnu internationalement permettant une évaluation rapide de l efficacité énergétique d un data center. Il permet également de comparer les centres informatiques entre eux et de déterminer si des améliorations d efficacité énergétique sont nécessaires. Le PUE (coeficient) se calcule par la relation suivante : Théoriquement, un data center parfait présente un PUE égal à 1. Dans ce cas, toute la puissance consommée par l enceinte est destinée au fonctionnement des équipements informatiques et aucune puissance de refroidissement n est nécessaire.

4 Mais la théorie est bien loin de la réalité et un data center «moyen» présente un PUE proche de 2,2. C est à dire qu un data center moyen consomme plus en refroidissement que le traitement informatique du site. Rare sont ceux qui, comme le data center étudié, peuvent se vanter d atteindre un PUE inférieur à 1,7. Le PUE imposé par le Maître d ouvrage oblige Cegelec à être conscient de l impact énergétique de tous ses choix relatifs au système de refroidissement. Pour l entreprise d exécution, la technicité des équipements devient prioritaire sur la réalisation de bénéfices à l achat des produits. La deuxième partie de mon projet de fin d études consiste en l établissement d une méthode de calcul de consommation du matériel climatique. Il est surprenant de constater que, malgré la politique actuelle de limitation des consommations, aucune réglementation ni aucun logiciel de calcul de PUE n existent. La méthode de calcul présentée a pour but de guider l entreprise dans son choix des équipements avec une vision économe, rentable et durable. Elle constitue une première approche dans le calcul des consommations des équipements climatiques d un data center. Dans la troisième partie, j étudie l impact de consommation du système de refroidissement selon différents fournisseurs et selon différents modes de conception. Les calculs de consommation sont réalisés à partir de données concrètes, obtenues auprès des fournisseurs. La méthode permet de comparer les fournisseurs entre eux : - groupes froids : Trane, Ciat, MTA, Swegon - aéroréfrigérants : Trane, Ciat, Thermokey - armoires de climatisation : Stulz, Emerson, Emicon, Ciat, Swegon - pompes : Salmson, Grundfos - centrales de traitement d air : Ciat - ventilation d extraction : données théoriques, fournisseurs non consultés La méthode permet aussi de comparer les choix de conception : - changement de régime d eau des armoires de climatisation : avec le même fournisseur : 7-12, 8-3 ou changement de régime d eau des groupes froids et aéroréfrigérants : avec le même fournisseur : 7-12, 8-3 ou changement de filtration des armoires de climatisation des salles informatiques : avec le même fournisseur : F7 ou G4

5 - changement de taille d armoire de climatisation dans les salles informatiques : avec le même fournisseur, 1 modèle économe et onéreux VS 1 modèle énergivore et bon marché - changement de taille de groupe froid : avec le même fournisseur, 1 modèle économe et onéreux VS 1 modèle énergivore et bon marché - changement de technologie de groupe froid : vis ou scroll - changement de température extérieure de travail : avec le même fournisseur : 41 C ou 35 C La méthode de calcul à permis d établir un choix cohérent entre technicité et prix d achat. Les comparaisons ainsi établies, corrélées à l aspect financier de l exploitation du data center, montre au Maître d ouvrage l importance d un investissement initial lors d une démarche durable : le choix du scénario de fonctionnement détermine le temps de retour sur investissement. Les quatrième et cinquième parties décrivent l impact d un free cooling sur l eau ou sur l air, système non demandé par le Maître d ouvrage pour ce data center. Il peut être surprenant de constater que les méthodes passives d apports frigorifiques ne soient pas obligatoires. Ces parties montrent la difficulté de généralisation du free cooling sur les data centers. Elles montrent la pertinence du free cooling selon la zone géographique du data center qui présente des températures clémentes en hiver. Par sa disponibilité annuelle, nous verrons que seul le free cooling sur l air est validé. La cinquième partie montre alors que ce système ne signifie pas forcément «froid gratuit» et peut, notamment pour le data center étudié, être un système très énergivore. L évolution des technologies est rapide et les besoins en traitement informatique est exponentielle. La réalisation des data centers est en pleine expansion ; ils constituent un nouveau pôle de compétence au sein du secteur climatique. Les enjeux en termes d économie d énergie sont considérables. Ces ouvrages feront l objet dans la décennie actuel d un enseignement au sein des écoles d ingénieurs.

Au sein de l entreprise Cegelec, j ai étudié le data center de la caisse de retraite AGIRC-

Au sein de l entreprise Cegelec, j ai étudié le data center de la caisse de retraite AGIRC- Résumé Au sein de l entreprise Cegelec, j ai étudié le data center de la caisse de retraite AGIRC- ARRCO en phase d exécution. Il est surprenant de constater que, malgré la politique actuelle de limitation

Plus en détail

Rehabilitation de la Maison de Radio France Création d une nouvelle géothermie. Alexandre Teixera Maison de Radio France Olivier Grière G2HConseils

Rehabilitation de la Maison de Radio France Création d une nouvelle géothermie. Alexandre Teixera Maison de Radio France Olivier Grière G2HConseils Rehabilitation de la Maison de Radio France Création d une nouvelle géothermie Alexandre Teixera Maison de Radio France Olivier Grière G2HConseils Un pari architectural et une rénovation HQE - La mise

Plus en détail

FormaSciences 2014 «Les énergies du futur»

FormaSciences 2014 «Les énergies du futur» FormaSciences 2014 «Les énergies du futur» Comment récupérer des calories sur un Data Center présentation de J-Louis PERROT le 06/02/2014 Le Centre de Calcul de l IN2P3 du CNRS Le CC IN2P3 est un prestataire

Plus en détail

AFIET LES DATA CENTERS. LES DATA CENTERS Copyright CRITICAL BUILDING Slide 1

AFIET LES DATA CENTERS. LES DATA CENTERS Copyright CRITICAL BUILDING Slide 1 AFIET LES DATA CENTERS LES DATA CENTERS Copyright CRITICAL BUILDING Slide 1 Pourquoi un data center? 68 % des français se connectent à des réseaux sociaux 2020 : 44 Trillions de Gbs data avec quelle énergie?

Plus en détail

Partie 1 : Synthèse des connaissances acquises... 3

Partie 1 : Synthèse des connaissances acquises... 3 Sommaire Partie 1 : Synthèse des connaissances acquises... 3 1. Problématique informatique... 3 2. Quelques chiffres marquants... 4 3. PUE... 6 4. Implantation et architecture... 9 5. Distribution d air...10

Plus en détail

Armoire de traitement d'air. Ciatronic System. Solutions pour data centers N 10.114 D

Armoire de traitement d'air. Ciatronic System. Solutions pour data centers N 10.114 D Armoire de traitement d'air Ciatronic System Solutions pour data centers N 10.114 D Production CIATRONIC FREE CHILLING Aquaciat power Technologie multi compresseurs parfaitement adaptée afin de favoriser

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

Rittal l heure est venue...

Rittal l heure est venue... Rittal l heure est venue...... de concevoir les data centers de demain Une efficacité énergétique durable! Energie L engagement «Green IT» est pour Rittal une évidence : des solutions d infrastructure

Plus en détail

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Comportement de LA MAISON PASSIVE Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Sommaire Le contexte..... p.2 Consommations d énergies au cours d une année... p.3

Plus en détail

Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité

Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité La climatisation des salles informatiques: compréhension et état des lieux Charles Vion, Responsable Service Projet Sylvain Ferrier,

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

Data Center Condorcet, Paris Excellence technique et éco-efficacité.

Data Center Condorcet, Paris Excellence technique et éco-efficacité. Data Center Condorcet, Paris Excellence technique et éco-efficacité. TelecityGroup Paris Condorcet 10 rue Waldeck Rochet, Bât 520 93300 Aubervilliers France Tel: +33 (0) 1 49 97 30 60 fr.info@telecity.com

Plus en détail

Appel à propositions n PTD/10/001. Annexe 4 Cahier des charges

Appel à propositions n PTD/10/001. Annexe 4 Cahier des charges Appel à propositions n PTD/10/001 Annexe 4 Cahier des charges I. Chauffage 1. Chaufferie centrale Bâtiment AB Installation Directives d entretien Fréquence Remarques 3 brûleurs* 3 chaudières*, d une puissance

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Réduction de la consommation énergétique des datacenter : optimisation du conditionnement d air, influence de. l architecture

Réduction de la consommation énergétique des datacenter : optimisation du conditionnement d air, influence de. l architecture Réduction de la consommation énergétique des datacenter : optimisation du conditionnement d air, influence de Orange Labs l architecture David Nörtershäuser, Recherche & Développement Stéphane Le Masson,

Plus en détail

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf:

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf: RECUPERATION D'ENERGIE I. PRINCIPE La réglementation sanitaire impose l introduction d un minimum d air neuf dans les locaux ce qui implique le rejet d air se trouvant proche des conditions de l ambiance

Plus en détail

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout!

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! «Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants» Antoine de Saint-Exupéry

Plus en détail

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

GSE AIR SYSTEM V3.0 L indépendance énergétique à portée de mains

GSE AIR SYSTEM V3.0 L indépendance énergétique à portée de mains AÉROVOLTAÏQUE V3.0 L indépendance énergétique à portée de mains Photos non contractuelles www.gseintegration.com L'alliance des économies d'énergie et du confort thermique Édito L énergie solaire est indispensable

Plus en détail

Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015

Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015 Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015 Benoît Pfister AGENDA 1. Optimisation énergétique des installations CVC 2. Solution de monitoring énergétique 3. Modernisation du système

Plus en détail

DUO TECH CENTRALE DOUBLE FLUX TERTIAIRE HAUT RENDEMENT

DUO TECH CENTRALE DOUBLE FLUX TERTIAIRE HAUT RENDEMENT DOSSIER DE PRESSE DUO TECH CENTRALE DOUBLE FLUX TERTIAIRE HAUT RENDEMENT CONTACTS PRESSE Eloïse Joyce 01 41 05 44 36 eloise.joyce@hkstrategies.com Aline Piñer 01 41 05 44 22 aline.piner@hkstrategies.com

Plus en détail

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007 Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière

Plus en détail

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 1. Etat actuel de la situation - Cahier des charges et besoins utilisateurs prédéfinis - Parmi les différentes variantes techniques proposées, un concept a été

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail

Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail Sommaire Présentation de Greenvision L électricité : enjeux et chiffres clés Le datacenter Caractéristiques d un datacenter La consommation électrique

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

Économie d énergie dans les centrales frigorifiques : La haute pression flottante

Économie d énergie dans les centrales frigorifiques : La haute pression flottante Économie d énergie dans les centrales frigorifiques : La haute pression flottante Juillet 2011/White paper par Christophe Borlein membre de l AFF et de l IIF-IIR Make the most of your energy Sommaire Avant-propos

Plus en détail

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Retour d expérience : Exemples concrets de mises en oeuvre de solutions suite à des audits énergétiques dont celui d une Pompe A Chaleur Haute Température

Plus en détail

Estimation & amélioration du DCiE d un datacenter

Estimation & amélioration du DCiE d un datacenter Estimation & amélioration du DCiE d un datacenter Ing. G. BAUDOIN PIERRARD Virton Dans un premier temps, le but de ce travail réalisé dans les domaines de l HVAC et de l électricité est d estimer théoriquement

Plus en détail

Réduction des coûts de consommation dans un datacenter

Réduction des coûts de consommation dans un datacenter Réduction des coûts de consommation dans un datacenter Didier Magotteaux Thierry Engels L hôpital dans son environnement, journées d études 3 & 4 juin 2010 09/06/2010 1 Saviez-vous que NRB...? Est l une

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

Les Fondations Thermo-actives : Transformer une contrainte en en atout dans les constructions de type BBC, passif ou à énergie positive

Les Fondations Thermo-actives : Transformer une contrainte en en atout dans les constructions de type BBC, passif ou à énergie positive Les Fondations Thermo-actives : Transformer une contrainte en en atout dans les constructions de type BBC, passif ou à énergie positive Le principe des fondations thermo-actives Les structures du bâtiment

Plus en détail

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE CONFERENCE DERBI 1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE 1er SYSTEME SOLAIRE COMBINE La climatisation Le chauffage L eau chaude sanitaire HISTORIQUE Fin 2003 : Lancement du projet Début 2005 : 1er prototype opérationnel

Plus en détail

La gamme complète des solutions de climatisation pour data centers

La gamme complète des solutions de climatisation pour data centers IT Cooling Solutions La gamme complète des solutions de climatisation pour data centers FREE COOLING DIRECT REFROIDISSE- MENT DES SALLES REFROIDISSE- MENT HAUTE DENSITÉ REFROIDISSE- MENT DES DATA CENTERS

Plus en détail

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables.

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. ÉNERGIES RENOUVELABLES La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. Pompes À chaleur SAUMURE eau pompes à chaleur eau eau Source d énergie inépuisable et efficace Rendement élevé et constant

Plus en détail

Immeuble EXEMPLE Audit Technique mars 2004

Immeuble EXEMPLE Audit Technique mars 2004 Immeuble EXEMPLE Audit Technique mars 2004 SOMMAIRE 1 Préambule... 3 2 Descriptif sommaire de l immeuble... 4 3 Synoptique des réseaux d alimentations... 5 4 Schéma de principe de distribution du courant

Plus en détail

1. Définition 2. 2. Quantité de données stockées 2. 3. La miniaturisation 3. 4. Les enjeux 4 LA MINIATURISATION ET SES CONSÉQUENCES 5

1. Définition 2. 2. Quantité de données stockées 2. 3. La miniaturisation 3. 4. Les enjeux 4 LA MINIATURISATION ET SES CONSÉQUENCES 5 TABLE DES MATIÈRES 1. Définition 2 2. Quantité de données stockées 2 3. La miniaturisation 3 4. Les enjeux 4 LA MINIATURISATION ET SES CONSÉQUENCES 5 1. Contrainte de climatisation 5 2. Contrainte de filtration

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Architecture proposée. 2. Constituants de la solution. 3. Supervision DATA CENTER OPTION SERVICE

SOMMAIRE. 1. Architecture proposée. 2. Constituants de la solution. 3. Supervision DATA CENTER OPTION SERVICE SOMMAIRE DATA CENTER OPTION SERVICE 1. Architecture proposée 2. Constituants de la solution 3. Supervision 1 1 ARCHITECTURE GENERALE 2 Implantation Plan du site et localisation de la salle informatique

Plus en détail

Outils de planification et gestion pour datacentres

Outils de planification et gestion pour datacentres ACT-MG-v2 Outils de planification et gestion pour datacentres Alain BIDAUD - CRIHAN TutoJRES 17 Outils de planification et gestion Agenda Pourquoi planifier? l écosystème du datacentre Les outils DCIM

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

Installateur chauffage-sanitaire

Installateur chauffage-sanitaire Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

Forum annuel Plan Climat des Alpes-Maritimes

Forum annuel Plan Climat des Alpes-Maritimes Forum annuel Plan Climat des Alpes-Maritimes 15 Novembre 2013 Franck Lavagna franck.lavagna@orange.com Directeur des relations avec les Collectivités Locales José-Pedro Machado josepedro.machado@orange.com

Plus en détail

Fiche de lecture du projet de fin d étude

Fiche de lecture du projet de fin d étude GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE Fiche de lecture du projet de fin d étude Analyse du phénomène de condensation sur l aluminium Par Marine SIRE Tuteurs : J.C. SICK Manager du Kawneer Innovation Center &

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un nouvel ouvrage est paru en 2013, destiné aux artisans, entreprises, architectes, maîtres d œuvre et maîtres d ouvrage,

Plus en détail

Hannu Saastamoinen, Président & CEO

Hannu Saastamoinen, Président & CEO Chez Swegon, la qualité du climat intérieur est notre raison d être. En ce sens, nous entendons figurer parmi les leaders mondiaux des systèmes de climatisation. Pour réaliser cette mission, nous nous

Plus en détail

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE»

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» PROGRAMME Lieu : BRUXELLES Pour tous, en fonction de l affectation du bâtiment : SOIT MODULE «DANS LE LOGEMENT INDIVIDUEL OU COLLECTIF < 10 UNITÉS)» (6 jours) SOIT

Plus en détail

Notre mission : garantir la haute disponibilité de vos données et applications critiques.

Notre mission : garantir la haute disponibilité de vos données et applications critiques. Notre mission : garantir la haute disponibilité de vos données et applications critiques. Emerson Network Power, est une division d Emerson (code NYSE : EMR), le leader mondial du Business-Critical Continuity.

Plus en détail

ETUDE D EFFICACITE ENERGETIQUE. MICROSOFT Sites : Paris les Ulis - Issy les Moulineaux

ETUDE D EFFICACITE ENERGETIQUE. MICROSOFT Sites : Paris les Ulis - Issy les Moulineaux ETUDE D EFFICACITE ENERGETIQUE Mai & Septembre 2009 MICROSOFT Sites : Paris les Ulis - Issy les Moulineaux APC by Schneider Electric Groupe Audit d Infrastructures Informatiques 35 rue Joseph MONIER CS30323

Plus en détail

Super chauffage. MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la!

Super chauffage. MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la! Console Hyper Heating Super chauffage 1 MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la! 1 Performance énergétique La pompe à chaleur Air/Air MFZ-KJ est constituée d un groupe extérieur et

Plus en détail

Energy Logic : Emerson Network Power. Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données

Energy Logic : Emerson Network Power. Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données Energy Logic : Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données Emerson Network Power 2007 Emerson Network Power Agenda Efficacité énergétique : Où en sommes-nous

Plus en détail

Présentation Datacenter Lausanne

Présentation Datacenter Lausanne Présentation Datacenter Lausanne Datacenter Iron Cloud dispose de plusieurs suites privatives dans un Datacenter indépendant de dernière génération. Ce dernier est situé en Suisse près de Lausanne. L infrastructure

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

CHAUFFAGE / VENTILATION / CLIMATISATION DESENFUMAGE RESEAU D INCENDIE ARMEE (R.I.A.) PLOMBERIE / SANITAIRES

CHAUFFAGE / VENTILATION / CLIMATISATION DESENFUMAGE RESEAU D INCENDIE ARMEE (R.I.A.) PLOMBERIE / SANITAIRES OFFRES DE STAGE SECTEUR / REGION 13 / 59 / 33 / 69 GENIE CLIMATIQUE GENIE CIVIL ADMINISTRATIF CHAUFFAGE / VENTILATION / CLIMATISATION DESENFUMAGE RESEAU D INCENDIE ARMEE (R.I.A.) PLOMBERIE / SANITAIRES

Plus en détail

Sommaire. APL France : qui sommes nous? Pourquoi l engouement du «Green» DC? «Green» DC : ce n est pas que du marketing?

Sommaire. APL France : qui sommes nous? Pourquoi l engouement du «Green» DC? «Green» DC : ce n est pas que du marketing? Green Datacenter : Un terme galvaudé et pourtant une nécessité Tristan RICHARD Ingénieur expert sénior Sommaire APL France : qui sommes nous? Pourquoi l engouement du «Green» DC? «Green» DC : ce n est

Plus en détail

Green Mountain, certainement le datacenter le plus écologique au monde

Green Mountain, certainement le datacenter le plus écologique au monde Green Mountain, certainement le datacenter le plus écologique au monde Implanté dans un ancien dépôt de munitions de l'otan au cœur de la montagne d un fjord norvégien, le datacenter de Green Mountain

Plus en détail

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7 Le livre bla nc d e la eàc mp po haleur SOMMAIRE PRESENTATION DU PRODUIT Présentation du produit...p. 1 AVANTAGES CONCURRENTIELS Tansfert d énergie p. 5 Une plage de fonctionnement tout terrain p. 5 Une

Plus en détail

Rittal Data Center Efficiency

Rittal Data Center Efficiency Rittal Data Center Efficiency Exploiter les potentiels d économie dans les infrastructures IT R R Rittal la compétence globale IT 2 Efficience Optimiser l efficience un levier stratégique Avec Efficiency

Plus en détail

Data Center Rittal: standard ou sur mesure? Rittal Yverdon IT 2014 1

Data Center Rittal: standard ou sur mesure? Rittal Yverdon IT 2014 1 Data Center Rittal: standard ou sur mesure? Rittal Yverdon IT 2014 1 Rittal Une entreprise du Friedhelm Loh Group Des faits et chiffres qui parlent d eux même: Fondé en 1961 Plus de 10 000 collaborateurs

Plus en détail

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS Volet sur mesure - Nouveau bâtiment ÉnerCible Volume 1, numéro 1 Mars 2012 Liste des documents à transmettre Afin que nous puissions effectuer l analyse technique

Plus en détail

Une Planète Plus Intelligente

Une Planète Plus Intelligente Olivier Guyon oguyon@fr.ibm.com V1 08 fev 2010 Une Planète Plus Intelligente Infrastructure haute densité et performance énergétique, contrainte ou opportunité? Agenda Contexte Solutions Cas client Entropie

Plus en détail

Centre D4, Lucerne Business Centre (Root) Sondes géothermiques

Centre D4, Lucerne Business Centre (Root) Sondes géothermiques Centre D4, Lucerne Business Centre (Root) Sondes géothermiques Concept A Root, entre Lucerne et Zoug, se construit un immense complexe architectural de la SUVA, appelé D4 Lucerne Business Centre. Une première

Plus en détail

Nouvelle réglementation

Nouvelle réglementation Nouvelle réglementation [ ecodesign ] Directive 2009/125/EC à compter du 01/01/2013, les importations de produits à faible efficacité énergétique SEER et SCOP seront interdites en Europe La nouvelle réglementation

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Audits énergétiques. L efficacité énergétique dans les bâtiments

Audits énergétiques. L efficacité énergétique dans les bâtiments Audits énergétiques L efficacité énergétique dans les bâtiments Préambule Vos consommations énergétiques vous semblent trop élevées et vous souhaitez améliorer les performances énergétiques de votre bâtiment.

Plus en détail

Hosting Eolas : Build & Run actif

Hosting Eolas : Build & Run actif Grilog : Green IT, Green by IT et Informatique Durable. Hosting Eolas : Build & Run actif Gerald Dulac, Grenoble le 8/6/2010 Le hosting Internet est maintenant une activité qui doit «assurer» dans le cycle

Plus en détail

14/10/2009. Groupe fluides 9 personnes. 7 personnes. Agence Franche-Comté 4 personnes

14/10/2009. Groupe fluides 9 personnes. 7 personnes. Agence Franche-Comté 4 personnes Groupe fluides 9 personnes 7 personnes Agence Franche-Comté 4 personnes 1 2 3 4 Domaine écologique : la production d énergie implique toujours un impact sur l environnement même si des progrès sensibles

Plus en détail

L expertise pour conduire vos projets de géothermie

L expertise pour conduire vos projets de géothermie L expertise pour conduire vos projets de géothermie La solution apportée par est le spécialiste de la production de chaud et/ou froid utilisant la ressource du sol pour les installations de moyenne et

Plus en détail

Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 eau. La solution compacte & économique

Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 eau. La solution compacte & économique Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 eau La solution compacte & économique Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 Eau Easitemp définit un nouveau standard pour les thermorégulateurs. Un concept innovant,

Plus en détail

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Tc Le système solaire combiné (SSC) Domosol de ESE est basé sur le Dynasol 3X-C. Le Dynasol 3X-C est l interface entre les

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique

COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique Clermont-Ferrand, le 13 mai 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique Une centaine d acteurs du numérique auvergnat étaient

Plus en détail

Film DATACENTER INTRODUCTION. 1 Depuis le début de l année 2009, la région de Chartres est le centre d une intense activité.

Film DATACENTER INTRODUCTION. 1 Depuis le début de l année 2009, la région de Chartres est le centre d une intense activité. Film DATACENTER INTRODUCTION 1 Depuis le début de l année 2009, la région de Chartres est le centre d une intense activité. 2 Les lignes téléphoniques et accès ADSL ont été modernisés, les capacités électriques

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Dénomination de l installation : Adresse du système de refroidissement :

Dénomination de l installation : Adresse du système de refroidissement : 1 Carnet de suivi du système de refroidissement Dénomination de l installation : Adresse du système de refroidissement : 2 Mode d emploi du carnet de suivi Le carnet de suivi du système de refroidissement

Plus en détail

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production Programme Energy Action pour l industrie Un programme d économies d énergie. Les solutions Energy Action de Schneider Electric. Des économies d énergie

Plus en détail

Propriétaire Ville de Fort Saskatchewan, Alberta Année de construction 2004 Superficie totale (empreinte au sol) 10 220 m 2 (110 000 pi 2 )

Propriétaire Ville de Fort Saskatchewan, Alberta Année de construction 2004 Superficie totale (empreinte au sol) 10 220 m 2 (110 000 pi 2 ) Profil de projet d innovation technologique en réfrigération PARB PROGRAMME D ACTION EN RÉFRIGÉRATION POUR LES BÂTIMENTS Centre multiloisirs Dow Centennial Centre (Alberta) CONSTRUCTION NEUVE Sommaire

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Sommaire 1: géothermie et ENR 2: la sonde géothermique 3: dimensionnement d une sonde simple 4: dimensionnement d un champ de sondes 5: TRT Source: EED

Plus en détail

Réalisation d'un dépôt de tramways pour la STIB - Marconi

Réalisation d'un dépôt de tramways pour la STIB - Marconi Réalisation d'un dépôt de tramways pour la STIB Marconi Résumé de la note explicative «CO 2 neutralité» Version du 16 avril 2009 STIB Société des Transport Intercommunaux de Bruxelles Direction générale

Plus en détail

Pour professionnels de la climatisation : contrôleurs, technicien climatisation PEB

Pour professionnels de la climatisation : contrôleurs, technicien climatisation PEB La réglementation climatisation PEB Contenu technique à l attention des organismes de formation Module réglementaire Pour professionnels de la climatisation : contrôleurs, technicien climatisation PEB

Plus en détail

Afrique du sud du 23 au 28 novembre 2011

Afrique du sud du 23 au 28 novembre 2011 Afrique du sud du 23 au 28 novembre 2011 Nouveaux objectifs Green IT : Comment faire évoluer les Data Centers, les salles informatiques existants et les locaux techniques? Michel SABALETTE Présentation

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

Jean-Michel Maron : CA 33, Service Vigne et Vin - Tél : 05 56 35 00 00 - jm.maron@gironde.chambagri.fr

Jean-Michel Maron : CA 33, Service Vigne et Vin - Tél : 05 56 35 00 00 - jm.maron@gironde.chambagri.fr Lettre actualités n 33 mars 2008 Exploitations vinicoles et énergies renouvelables Jean-Michel Maron : CA 33, Service Vigne et Vin - Tél : 05 56 35 00 00 - jm.maron@gironde.chambagri.fr L appauvrissement

Plus en détail

consommations d énergie

consommations d énergie Comprendre ses consommations d énergie pour mieux les gérer Bouchers-Charcutiers Traiteurs Consommations maîtrisées dans l Artisanat L épuisement des énergies fossiles entraine une augmentation des coûts

Plus en détail

RÉNOVATION DES DATA CENTERS : ENTRE AMÉLIORATION DES CONSOMMATIONS ÉNERGÉTIQUES ET NÉCESSITÉ DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ

RÉNOVATION DES DATA CENTERS : ENTRE AMÉLIORATION DES CONSOMMATIONS ÉNERGÉTIQUES ET NÉCESSITÉ DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ AridOcean SÉCURITÉ RÉNOVATION DES DATA CENTERS : ENTRE AMÉLIORATION DES CONSOMMATIONS ÉNERGÉTIQUES ET NÉCESSITÉ DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ Par Marc Jacob et Emmanuelle Lamandé Les Data Centers sont aujourd

Plus en détail

FRnOG, 25/01/2013. Marilyn, un datacenter vertical

FRnOG, 25/01/2013. Marilyn, un datacenter vertical FRnOG, 25/01/2013 Marilyn, un datacenter vertical www.celeste.fr Marilyn, un datacenter vertical Pourquoi un datacenter? Pourquoi l air? Pourquoi vertical? Qui est CELESTE? CELESTE est fournisseur d accès

Plus en détail

Etude Expérimentale d un Echangeur Thermique en Polypropylène Application au Conditionnement des Aquariums

Etude Expérimentale d un Echangeur Thermique en Polypropylène Application au Conditionnement des Aquariums Rev. Energ. Ren. : Journées de Thermique (2001) 103-108 Etude Expérimentale d un Echangeur Thermique en Polypropylène Application au Conditionnement des Aquariums M. Hazami, C. Kerkeni, A. Farhat, S. Kooli,

Plus en détail

2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage

2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage 2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage La régulation Régulation = maintien d un paramètre à une valeur de consigne Chaîne de régulation Observation Détection d un écart

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

Conception d une infrastructure «Cloud» pertinente

Conception d une infrastructure «Cloud» pertinente Conception d une infrastructure «Cloud» pertinente Livre blanc d ENTERPRISE MANAGEMENT ASSOCIATES (EMA ) préparé pour Avocent Juillet 2010 RECHERCHE EN GESTION INFORMATIQUE, Sommaire Résumé........................................................

Plus en détail

Elaboration de scénarios pour la mise en place de la Géo-plateforme CIGAL

Elaboration de scénarios pour la mise en place de la Géo-plateforme CIGAL Elaboration de scénarios pour la mise en place de la Géo-plateforme CIGAL Réunion de lancement Xavier DUPASQUIER 15/12/2011 IETI Consultants 17 Bd des Etats-Unis - 71000 Mâcon Tel : (0)3 85 21 91 91 -

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) Dernière révision du document : juillet 2012 CONTEXTE La directive européenne 2002/91/CE sur la performance énergétique des bâtiments vise la réduction de

Plus en détail

Réduire les consommations d énergie dans le bloc traite

Réduire les consommations d énergie dans le bloc traite Réduire les consommations d énergie dans le bloc traite Olivier Palardy - Chambre d Agriculture de Vendée Sources: Ferme Expérimentale de Derval Institut de l élevage Deux gros consommateurs!!! Répartition

Plus en détail

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? Découvrez la gamme Aquarea de Panasonic Pompe à chaleur Source Air CONÇUE POUR LES MAISONS Une pompe à chaleur Aquarea avec Source

Plus en détail

CALENDRIER D APPLICATION DE LA RT 2012

CALENDRIER D APPLICATION DE LA RT 2012 Photo DR CALENDRIER D APPLICATION DE LA RT 2012 Le décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 indique les dates d application suivantes: en ce qui concerne les bâtiments neufs à usage de bureaux ou d enseignement,

Plus en détail

Economiser sur les groupes de froid

Economiser sur les groupes de froid Economiser sur les groupes de froid Mise à jour le 24/07/2009 La conservation de denrées alimentaires requiert une production de froid importante et constante, ce qui demande une grande quantité d énergie.

Plus en détail