Fernando Pessoa - Je ne suis personne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fernando Pessoa - Je ne suis personne"

Transcription

1 Fernando Pessoa - Je ne suis personne Je ne suis personne et je m'en suis rendu compte aujourd'hui pour la première fois, Absolument personne et devant moi, devant ma ville, je ne vois qu'une plaine, Elle est déserte, il n'y a pas de ciel. Je suis tout ce qui n'existe pas, n'a jamais existé, Pas même un personnage d'un livre, je flotte peut-être dans le rêve d'un autre? Si je ne suis personne, je pense encore, je pense sans cesse, mais c'est du brouillard, Un brouillon sans émotion, comme dans un cauchemar, je tombe dans un trou noir, Une chute sans direction, infinie, vide. Mon âme est un vertigineux rien, Tournoyant dans un océan sans horizon, et toutes les eaux brassent les images De ce que j'ai vu et entendu dans les maisons, mais aussi dans les visages, Les livres, la musique, indifféremment. Je, moi, est au centre de tout cela, Un centre qui n'existe pas, si ce n'est cette géométrie de l'abîme qui tourne, Qui tourne pour tourner, rien de plus, un rond sphérique, un puits. Un homme a dit : "Je pense, donc je suis"... ça le regarde! Moi, je pense Et cela m'a abîmé gravement, m'a disséqué inutilement : je me suis multiplié. Et tout, absolument tout ce qui se passe autour de moi, est récupéré pour entrer Dans un théâtre, mon intérieur à moi et j'éveille ainsi ma nostalgie, mon désespoir. À chaque évènement je suis autre, je me renouvelle dans la souffrance, Je vis d'impressions qui ne m'appartiennent pas, je me dilapide, et c'est là Que je me reconnais. Je me suis créé diverses personnalités, j'en créé à chaque instant, Sans arrêt, je me dédouble comme un comédien sait le faire Sur les planches de son cinéma. Pour être, je me suis détruit, Miné, rongé tellement que maintenant je ne suis vraiment personne. En ville, je ne suis qu'un simple aide-comptable et le contraste ne me dérange pas, Au contraire, j'en ai besoin, il me fait vivre, me tient la tête haute. Inconnu de tous, je me sens grand et cela m'élève au rang des meilleurs. Assis à ma table, seul dans ma chambre, je continue à écrire des mots, Seront-ils le salut de mon âme? Vivre, c'est être un autre se renouvelant À chaque instant, sinon c'est de la répétition, rien d'intéressant. Laver sa mémoire tous les matins, tout effacer pour se retrouver neuf, virginal, C'est ça l'idéal. Redécouvrir à chaque instant les couleurs des choses, leurs formes, Redécouvrir le temps, seconde après seconde, le bruit, le gout des choses, de soi-même Comme pour la première fois. Demain ne m'occupe pas, il est un autre jour.

2 Je vois un voyageur penché sur le bastingage du bus qui va D'un point à un autre de la ville, le ciel est d'une lumière sinistre, toutefois, Il révèle les oiseaux blancs, tumultueux, agités. Je n'ai pas senti l'orage venir comme d'habitude dans mes os, Il avait dû éclater de l'autre côté de la rive, dans la basse ville. Quand il fait ce temps-là, ma pensée va vers une méditation vide me révélant Tel que je suis dans ma solitude avec ce fond sombre connu des poètes. Sans que je sache comment, mon âme se souvient d'un autre temps, En dehors de tout, avec ses images propres, tristes évidemment. C'est un paysage pour canards sauvages, j'ai terriblement l'impression d'être l'un d'eux. Il y a des chasseurs, je les vois, j'angoisse, car des roseaux m'empêchent de marcher. Le ciel se vide enfin de ces nuages gris et morts, je regarde l'autre rive, Celle où je ne suis pas. Là-bas, il n'y a personne, il n'y aura jamais personne. Et si je pouvais m'évader dans ce paysage-là, je passerais mon temps à attendre, Et la nuit tomberait inexorablement. Je ressens soudain un froid profond pénétrer mon corps... Chacun d'entre nous pense être le seul à exister dans son originalité propre, Je veux dire par rapport aux autres, ces autres si pénibles, dans le fond! On en arrive à se dire, ils ne sont pas comme nous, ils sont différent, mais en quoi? Ça, c'est mon obsession et c'est terrible à vivre... Lorsque je les vois agir, Je constate qu'ils me ressemblent en tout, ce qui n'arrange pas mes affaires, Ce sont mes semblables, c'est la réalité de la vie et je ne le conteste aucunement. Ce sentiment persiste jusque dans les livres lus, les images vues, Les rêves faits au quotidien... En fait, pour résumer, Il y a les autres et puis il y a moi, ce sont deux univers et ils s'affrontent et C'est pour tout le monde pareil, y a rien à faire, c'est ainsi. Bon! On peut imaginer une personne proche, aimée, qui sait, et a qui on accorderait Un niveau d'égalité à soi, mais enfin ce serait rare, faut pas exagérer, Trop tirer sur la corde des bons sentiments... Nous ne sommes que des humains, invisibles dans l'ensemble. À comparer, les gens côtoyés au quotidien et ceux trouvés dans un livre par exemple, Franchement, y a pas photo, mon choix est fait, les seconds l'emportent sur les premiers. À se demander si finalement ce n'est pas la chair le principal coupable?

3 À parler de ces choses, des associations dégoutantes me traversent l'esprit. Je me trouve devant l'étal de mon boucher, la barbaque, les abattoirs, Le sang, l'odeur de la vergogne. En m'ouvrant ainsi à vous, N'allez pas croire que je rougis de honte, tout le monde pense comme cela, c'est moche, Mais pourquoi se voiler la face et ne pas reconnaître que L'homme est l'ennemi de l'homme! Parfois il m'arrive de regarder mon épicier ou son commis faire un geste, Avoir un comportement, et je me dis là, à ce moment précis, celui-ci est mon semblable, Peut-être parce que ce geste, ce mouvement ne me sont pas étrangers, Je les faits sans faire attention, chez moi, au bureau, dans la rue. Mais dans l'ensemble, tout m'est indifférent. La semaine dernière, un gars s'est suicidé. J'achetais chez lui mon tabac, Je n'avais même pas remarqué qu'il existait, avant ce jour où il a mis fin à ses jours. Je me dis, il devait avoir une âme comme tout le monde Puisqu'il est mort de passion, de soucis ou de je ne sais quoi d'autre encore... Et s'il s'était suicidé de notre indifférence? Il était pour nous, pour moi du moins, transparent, invisible... Mais à quoi servirait de culpabiliser maintenant, il est trop tard pour lui, Pour moi, pour nous tous. Il ne perdra pas ses cheveux comme nous, pauvres mortels, Ni n'aura quelques bonnes rides sur le front, des cernes sous les yeux. Au cimetière en voyant sa tombe plombée, j'ai eu l'idée qu'il était l'humanité, L'humanité tout entière. Heureusement, cette pensée troublante ne dura pas longtemps Et je pus reprendre le cours normal de la vie sans plus jamais penser À cet homme des cigarettes si nocives à notre santé. Donc, les autres n'existent pas, Le monde n'existe uniquement que pour moi, et pour moi seul, c'est tout. Le ciel, je ne le regarde pas toujours, mais là, maintenant, je lève la tête. Des nuages le parcourent et réveillent les sens du citadin que je suis, Mais pas les bons, les mauvais. J'ai l'impression aujourd'hui que tout Va me tomber sur la tête, je ne suis pas superstitieux, mais je sens mon destin En danger, pour une cause inconnue à cet instant où je vous parle. Ces bulles d'air et d'eau recomposées par je ne sais quelle chimie atmosphérique Vont de là-bas à ici, dansant quelque chose de macabre, de noir. Ces éclairs,

4 Bien lumineux, audibles à mille lieux à la ronde, secouent tous les morts. Avec le temps, le vent emportera inexorablement ces nuages comme toujours, Pourtant j'ai l'impression de les voir prendre plaisir à faire du surplace Juste au-dessus de ma tête, hérissant mes cheveux en perte de vitesse Depuis quelques mois dans ces ruelles étroites de notre petite ville loin de Thornton Wilder. Je dois regarder en face le bon côté des choses, mais malgré Ces bonnes résolutions, une chose est sure, j'exciste sans le savoir, Passant du stade embryonnaire à celui de poussière Se mêlant à celle s'entreposant jour après jour sur les maigres meubles Du lieu où je vis, où je survis apparemment. Conscient, je marche debout, le cou bien droit, j'accepte ma vie Et les motifs la faisant encore viable, mais pour combien de temps encore? Tout cela me paraît abstrait, je n'ai pas dit vain, abstrait seulement. Je ne devrais pas être dans la conscience des choses, cela provoque chez moi Des angoisses existentielles inutiles dont ni le ciel, ni les nuages ne viendront à bout. De fait, qu'elles soient grosses ou maigres, j'ai la sensation affolante De les voir manger tout sur leur passage, le passage du temps, L'air que je respire, le peu de moral qu'il me reste Pour mettre un pied devant l'autre sans me casser la tronche. Parfois, voyant en double ce qui pourrait m'atteindre, J'imagine ces nuages être des cellules vivantes se divisant en deux, Se multipliant à l'infini pour me coincer, étouffer la moindre illusion Restant encore aux confins d'une âme aussi sensible que la mienne. J'éprouve une sensation étrange, tout cela me paraît vain maintenant À l'heure où je vous parle, le ciel est bas, las de tout, fatigué comme je le suis, Le monde se joue de sa toute-puissance, détruit tout sur son passage, Tel un enfant le fait avec ses cubes de bois, par colère ou pour s'amuser. Les nuages s'amoncèlent d'un seul côté pour former peut-être plus tard Un bataillon de nuages pour une pluie tsunamique. Je m'interroge sur moi pour me procurer plus de souffrance que je n'en ai Naturellement depuis ma naissance, avec ma mère pour support existentiel auquel Jamais je n'ai pu me défaire pour des raisons incompréhensibles. Qu'ai-je donc fait d'intéressant dans la vie sinon de savoir que je ne suis rien? Est-ce suffisant pour continuer à vivre en ce bas monde,

5 À me délecter de tout pour pas grand chose, un verre d'eau, un morceau de pain? J'ai gâché ma vie à l'écrire d'une manière si obscure qu'il n'y a que moi Pour y comprendre le contenu. J'en arrive maintenant à en avoir la nausée De mes histoires personnelles, réelles ou imaginaires, elles m'ont épuisé. J'y ai mis toute mon énergie, toute la force dont j'ai hérité le jour de ma naissance, Alors je lève la tête au ciel et les nuages me réconfortent, car ils me rappellent Le dérisoire de toute chose en ce bas monde, l'inutilité de toute démarche, Et j'imagine au-delà d'eux un ciel toujours bleu, un ciel qui n'existe pas. S'ils me voyaient, ils devineraient mon désespoir, il les contaminerait À de les faire pleurer une pluie diluvienne sur nos épaules rachitiques. En ce moment, tout est gris en mon coeur, à qui la faute, à quoi l'attribuer? Nuages, je vous regarde et me reconnais en votre absence de couleur, Le non-sens de votre existence entre ciel et terre rappelle le poète que je suis, Le cul posé entre deux chaises, assis, debout, nulle part. Parfois, Votre colère se réveille avec ce bruit déchirant dont j'ai la plus grande peur Ébranlant nos consciences endormies de vivants presque morts. Éternellement, siècle après siècle, vous passerez au-dessus des têtes des hommes, Vous les arroserez selon votre caprice, ou bien alors, vous les assécherez tous Pour les voir étouffer de soif, de faim, de misère. Pour moi deux choses existent : l'art et la Vie. Je m'explique. Là où je passe Une grande partie de la journée, à mon bureau avec mon patron et mes collègues, C'est ma Vie dans la mesure que sans ce travail je ne pourrais pas Subvenir à mes besoins et je serais un SDF : j'habiterai dehors. Ce qui n'est pas le cas, je demeure heureusement dans la rue de mon travail, Un petit appartement, au deuxième étage, auquel j'associe le noble mot d'art. Dans la même rue donc cohabitent et la Vie et l'art, mais À deux endroits bien distincts, comme s'ils ne pouvaient jamais se rencontrer, Seulement se frôler, se regarder, mais surtout pas copuler ensemble. Alors je vis cela tant bien que mal, plutôt mal, je ne sais faire autrement, C'est un métier d'être heureux et ce n'est pas le mien! À ma fenêtre je regarde le soleil se coucher, et me reviennent Des images vécues dans la journée, une promenade, le trottoir d'une rue, Et ma lenteur, accompagnant mon esprit dispersé, soulève la tête pour y fixer

6 Ce ciel opaque d'un bleu verdi, blanchâtre, fait pour le peintre malheureux, Et de l'autre côté de la rive, je regarde un nuage, sa couleur est indéfinissable. Je rêve d'atteindre ce niveau de paix que cette image m'inspire, Elle est un tableau abstrait pas encore fait, je souffre sans raison Pour une sérénité n'existant que dans les livres des imbéciles... Le ciel ce jour-là formait un tableau digne des plus grands maîtres, Un tableau aux nuances de couleurs infinies, proches de ce que nous voyons Du monde lorsque halluciné, pour des raisons réelles ou futiles, Nous les approchons exceptionnellement. Mais le bonheur est un oiseau Se posant sur le rebord de votre fenêtre pour vous dire bonjour Et à peine vu, il ne se soucie plus de vous, il s'en va, vous quitte sans remords Pour d'autres rebords, d'autres bonheurs. Heureusement, Je suis au fait de ces choses-là, ne prenant jamais pour argent comptant Ces rêves fugaces nous caressant doucement dans le sens du poil Pour nous rejeter ensuite, puisque c'est là leurs seules raisons d'être, d'exister. Non, je ne crois en rien, ni au bonheur, ni aux hommes. Lucide, tel un navire, Je ne fais que traverser la mer houleuse, capricieuse. Parfois c'est un pincum d'avoir à vivre l'expérience de la vie parce que vos parents À un moment donné l'ont décidé sans vous demander votre avis. Ces lâches, Ces irresponsables, qu'ont-ils fait sinon mettre un grain de sable supplémentaire À la marée qui va et vient inlassablement, indifféremment au gré du vent? Rien. Alors, vous comprendrez, vous mes lecteurs, mon manque d'entrain À faire comme tout le monde, à singer ces gens pour procréer à mon tour, Cette idée m'apparait insupportable, je ne veux jamais vivre ça, c'est clair, Qu'on se le dise une fois pour toutes. Regardez, regardez la beauté, De l'autre côté du fleuve, le soleil s'éteint, l'agitation du jour peu à peu Fait place à plus de sérénité, le bureau, le travail, les tâches à accomplir, Sont derrière moi maintenant, je ne pense ni à demain, ni aux jours suivants, Seul compte ce moment où m'envahit une plénitude qu'aucun vin Ne pourrait m'apporter, une paix intérieure s'installe. Dans ces instants-là, vous pourriez tirer de moi tous les secrets De ma morne existence de comptable dans cette maison d'import-export M'employant encore puisque je n'arrive pas à trouver un emploi plus noble

7 Et surtout plus proche de mes aspirations en rapport à l'écriture. Ainsi va mon destin, ce n'est pas une plainte que vous entendez ici, C'est un coeur s'ouvrant à cette heure où le jour tend la main à la nuit, Où ces caresses sont les prémices de tout ce que je ne connais pas Et ne veux en aucune façon approcher. Mais pourquoi donc fais-je maintenant Ces rapprochements aux humains, alors que seule la nature m'importe? Il est difficile de se défaire de cette famille dont je fais partie et si peu intéressante. Je ne peux me départir de moi-même, élément corps du monde, Condamné à vivre et personne, pas même moi, ne peut m'en défaire l'attachement.

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m.

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m. CHAOS Pièce en 14 tableaux de m. 1995 1 TABLEAU 1 L'UNE : Je t'aime. L'AUTRE : Chut... As-tu entendu ce bruit-là? L'UNE : Quel bruit? L'AUTRE : Le même bruit et pratiquement à la même heure. Le bruit de

Plus en détail

Qu'est-ce qu'on gagne?

Qu'est-ce qu'on gagne? Qu'est-ce qu'on gagne? Un couple au train de vie aisé rencontre un homme travailleur précaire et une femme plombier qui vie en marge et travaille seulement quand elle a besoin d'un peu d'argent. Durée

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET)

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET) ELMO DES ENFANTS... EN PARLENT Nous incitons de mille manières nos enfants à lire. Nous tentons de nous montrer psychologues en tenant compte de leurs manières de choisir, de leur goût, des aides dont

Plus en détail

Moments de paix. Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat

Moments de paix. Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat Moments de paix Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat Les âmes s'en vont rapidement vers un conflit ; autrement dit, une affreuse histoire mystérieuse. Le vent souffle,

Plus en détail

Les langues d oiseaux moulus

Les langues d oiseaux moulus Les langues d oiseaux moulus «Le dire, c est déjà l infirmer» était la phrase préférée de l homme qui me servait de père. Elle résonnait en moi comme une sentence. Il me la répétait à chaque fois que je

Plus en détail

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures.

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. REVEIL Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. Simone : Rabattre les couvertures Le Chef de gare : Madame votre fille La mère : Que dit-elle?

Plus en détail

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde «Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde Nous sommes tous en quête de bonheur et de plénitude et souvent profondément insatisfaits de notre

Plus en détail

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet la tendresse Jacques Ancet est né à Lyon en 1942. Il vit et travaille près d Annecy. Il est l auteur d une imposante œuvre poétique, et un des traducteurs essentiels de la poésie espagnole. son site :

Plus en détail

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture Episode : Lecture découverte Episode : Lecture Il était une fois trois ours qui vivaient dans une petite maison au milieu de la forêt. Il y avait Tout Petit Ours, Ours Moyen et Très Grand Ours. Chaque

Plus en détail

Yves Patrick AUGUSTIN Mon île est une absente Extraits

Yves Patrick AUGUSTIN Mon île est une absente Extraits Yves Patrick AUGUSTIN Mon île est une absente Extraits Nul à l'horizon de mon exil. Nul. Entre ma soif et toi, la distance : Éternité de mon rêve au réel. Nul à l'horizon de mon exil, Même pas la chute

Plus en détail

«Nul ne peut atteindre l aube sans passer par le chemin de la nuit»

«Nul ne peut atteindre l aube sans passer par le chemin de la nuit» «Nul ne peut atteindre l aube sans passer par le chemin de la nuit» Khalil Gibran «Tant de fois, j ai été Jusqu au bout de mes rêves, Que je continuerai, Jusqu à ce que j en crève Que je continuerai, Que

Plus en détail

Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme

Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme Je me souviens de la naissance de mes enfants Je me souviens des bons moments Je me souviens aussi des mauvais Je me souviens de la solitude Je me souviens

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Venise, troisième chant - Regard sur Venise -

Venise, troisième chant - Regard sur Venise - Venise, troisième chant - Regard sur Venise - Ce qui retenait le plus, dans ces petites rues que les touristes ne fréquentaient que peu, c étaient les enfants et les chats. Ils faisaient bon voisinage.

Plus en détail

Je tiens à remercier Pierre Roger Fillinger, qui m a adressé ces très beaux textes, et donné son aval pour les publier.

Je tiens à remercier Pierre Roger Fillinger, qui m a adressé ces très beaux textes, et donné son aval pour les publier. S EXPRIMER! Je tiens à remercier Pierre Roger Fillinger, qui m a adressé ces très beaux textes, et donné son aval pour les publier. Comme bien des personnes, Pierre se retrouve à un âge où il envisage

Plus en détail

Les naufragés du parking

Les naufragés du parking Les naufragés du parking Synopsis Quatre personnes se rendent au parking pour récupérer leur véhicule après une soirée qui s'est prolongée. Malheureusement, le parking est fermé. Ces personnes qui ne se

Plus en détail

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur.

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur. Hansel et Gretel Première scène Il était une fois, dans un petit village, un bûcheron et ses deux enfants, Hansel et Gretel. Un jour, il n'y avait plus de manger dans la maison alors le bûcheron demandait

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman Simone Luc Tartar Editions Lansman Entre le père, avec un cadeau. PAPA Le père : Simone? Tu es là? Evidemment que tu es là. On m a dit que tu avais roulé sous une voiture. Simone. Que s est-il passé? Temps

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL)

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL) il avait la solitude au cœur. il découvrait qu il a raté plein de bonheur. qu il avait perdu la lune en comptant les étoiles. Il avait écrit des livres. il découvrait ses petits. que la raison d écrire

Plus en détail

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 JE ME SOUCIE DE TOI Chant d entrée : La promesse Grégoire et Jean-Jacques Goldman La Promesse On était quelques hommes Quelques hommes quelques femmes en rêvant de

Plus en détail

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Dans la collection Visages du monde : Les enfants des rues (Marc Cantin) Du même auteur chez d autres éditeurs : Têtes de mule, Seuil Jeunesse Pourquoi c est interdit?, Oxygène

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3 SOMMAIRE : Titre Usage Livret Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3 Dieu nous accueille Entrée Page 3 Nous sommes le corps du Christ Entrée Page 4 Si le Père vous appelle Entrée Page 4 Je

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Si faut- il bien aimer au monde quelque chose : Celui qui n'aime point, celui- là se propose Une vie d'un Scythe, et ses jours veut passer

Si faut- il bien aimer au monde quelque chose : Celui qui n'aime point, celui- là se propose Une vie d'un Scythe, et ses jours veut passer Corpus n 2 : Sujet : Dans une classe de première, vous étudierez le groupement de textes suivant dans le cadre de l objet d étude Ecriture poétique et quête du sens». Vous présenterez votre projet d ensemble

Plus en détail

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution.

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution. Trait et ligne I La ligne me fascine. Le trait qui relie ou qui sépare Qui déchire le néant et marque une trace Qui me fait entrer dans l univers des signes. La ligne avance, Elle indique une direction,

Plus en détail

C est beau la vie Jean Ferrat

C est beau la vie Jean Ferrat C est beau la vie Jean Ferrat Le vent dans tes cheveux blonds Le soleil à l'horizon Quelques mots d'une chanson Que c'est beau, c'est beau la vie Un oiseau qui fait la roue Sur un arbre déjà roux Et son

Plus en détail

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui»

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Conférence-débat dans le cadre de la plate-forme «Ecole Lien». Aquascope-Virelles, le 23 mai 2013 Le point de départ : un constat. Aujourd

Plus en détail

Dossier : stock301325_3b2 Document : Ou_on_va_papa_28l Date : 19/5/2008 15h0 Page 5/156. Jean-Louis Fournier. Où on va, papa?

Dossier : stock301325_3b2 Document : Ou_on_va_papa_28l Date : 19/5/2008 15h0 Page 5/156. Jean-Louis Fournier. Où on va, papa? Date : 19/5/2008 15h0 Page 5/156 Jean-Louis Fournier Où on va, papa? Stock Date : 19/5/2008 15h0 Page 7/156 Cher Mathieu, Cher Thomas, Quand vous étiez petits, j'ai eu quelquefois la tentation, à Noël,

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Ezéchiel, homme de visions

Ezéchiel, homme de visions La Bible pour enfants présente Ezéchiel, homme de visions Ecrit par : Edward Hughes Illustré par : Lazarus Adapté par : Ruth Klassen Traduit par : Yvon l'hermitte Produit par : Bible for Children www.m1914.org

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Les besoins et attentes de la personne âgée 1

Les besoins et attentes de la personne âgée 1 Les besoins et attentes de la personne âgée 1 film : http://videos.tf1.fr/jt-20h/aux-petits-soins-pour-les-personnes-agees-4520376.html 1) Les définitions importantes : besoin et attente 2) Les professionnels

Plus en détail

La naissance. Fleur de Lune. Texte : Cécile Galliot. Créatrice de Fleur de Lune. Illustrations : Aquarelles de Claude Albanèse

La naissance. Fleur de Lune. Texte : Cécile Galliot. Créatrice de Fleur de Lune. Illustrations : Aquarelles de Claude Albanèse La naissance Texte : Cécile Galliot Créatrice de Fleur de Lune de Fleur de Lune Illustrations : Aquarelles de Claude Albanèse http://prenomino.voila.net/ Bonjour! Je m appelle Tortillon. Tortillon, l'escargot.

Plus en détail

Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les jours.

Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les jours. Dis, maman Dis, maman, c'est quoi le printemps? Le printemps, mon enfant, c'est la saison des amours. Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Évangiles (N bleus pages 35 à 42)

Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles pages 1/5 N 12 Matthieu 28, 18-20 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Au temps de Pâques, Jésus ressuscité adressa ces paroles aux Apôtres : «Tout

Plus en détail

LA PREVENTION ET VOUS

LA PREVENTION ET VOUS Septembre 2012 LA PREVENTION ET VOUS «LE SURENDETTEMENT ET LA MARGINALISATION : COMMENT VIVRE ET ABORDER LE SURENDETTEMENT AU SEIN DE SON MILIEU FAMILIAL ET SOCIAL» AU DELÀ DE LA DIMENSION ÉCONOMIQUE METTRE

Plus en détail

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Trente-troisième dimanche du temps ordinaire B livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 13, 24-32 Jésus parlait à ses disciples

Plus en détail

Les 17 secrets de la prise de parole à l improviste

Les 17 secrets de la prise de parole à l improviste Les 17 secrets de la prise de parole à l improviste Comment prendre la parole efficacement, même si vous ne vous y attendiez pas Christian H. GODEFROY Edi-Inter - Route de Chancy 28, CH 1213 Petit Lancy

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

MARGUERITE DURAS L AMANT LES ÉDITIONS DE MINUIT

MARGUERITE DURAS L AMANT LES ÉDITIONS DE MINUIT L AMANT MARGUERITE DURAS L AMANT LES ÉDITIONS DE MINUIT 1984 by LES ÉDITIONS DE MINUIT www.leseditionsdeminuit.fr ISBN : 978-2-7073-0695-1 Pour Bruno Nuytten Un jour, j étais âgée déjà, dans le hall

Plus en détail

Jean-Marie Gleize. février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre

Jean-Marie Gleize. février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre Jean-Marie Gleize février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre Elle ne sert qu une fois. Il pleut longtemps et longtemps. J ai commencé un

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm Lecture suivie n 6 - Période 3 : Janvier - Février page n : rouge Conte de Grimm Il était une fois une charmante petite fille que tout le monde aimait au premier regard. Sa grand-mère qui l adorait plus

Plus en détail

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. Est-ce que tu beaucoup? A. court B. cours C. courez -Est-ce qu'il aime courir? -Oui, il fait du tous les jours. A.

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité Le vent bohème Ça m a pris du temps pour me libérer De cette prison d incertitude Mes craintes étaient prises au dépourvu Et tous mes doutes ont disparu J ai trouvé mon bateau sur les pierres J ai refait

Plus en détail

Une méditation évangélique. dans une action au service. Marc 10, 17 27

Une méditation évangélique. dans une action au service. Marc 10, 17 27 Une méditation évangélique pour des personnes engagées dans une action au service d un dun monde plus juste et solidaire Marc 10, 17 27 Evangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 10, 17 22) Jésus se

Plus en détail

Questionnaire des troubles du sommeil

Questionnaire des troubles du sommeil Questionnaire des troubles du sommeil NOM :... PRÉNOM :... Date de naissance :.../.../... Date de ce jour :.../.../... Consultez un proche si nécessaire pour répondre attentivement aux questions suivantes.

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD TEXTE 1 1. La maison du géant Il était une fois au fond de la forêt un géant qui s appelait Kolos. Tout le monde

Plus en détail

Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations?

Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations? «Colloque Scientifique des Assises Sport Prévention Santé 2014» Session 1 «Performance : préparation mentale et santé du sportif» Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations? ü Jean Fournier

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

Hans Christian Andersen. L Ange. Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE

Hans Christian Andersen. L Ange. Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE Hans Christian Andersen L Ange Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE Hans Christian Andersen (1805-1875) portrait (1836) par le peintre danois Constantin Hansen (1804-1880). «CHAQUE FOIS QU UN

Plus en détail

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano 5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano Ce guide peut être librement imprimé et redistribué gratuitement. Vous pouvez pouvez l'offrir ou le faire suivre à vos amis musiciens. En revanche,

Plus en détail

COLLEGE 10 CLASSE DE 3ème B TITRE DE LA NOUVELLE : «Un stylo, une vie»

COLLEGE 10 CLASSE DE 3ème B TITRE DE LA NOUVELLE : «Un stylo, une vie» COLLEGE 10 CLASSE DE 3ème B TITRE DE LA NOUVELLE : «Un stylo, une vie» J'ai cinquante-quatre ans, je me prénomme Will et je suis un passionné d'écriture. Je suis un écrivain. Aujourd'hui, si j'essayais

Plus en détail

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Matthieu. (Mt 5,1-12)

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Matthieu. (Mt 5,1-12) E1 Évangile de Jésus-Christ selon Saint Matthieu (Mt 5,1-12) Quand jésus vit toute la foule qui le suivait, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent. Alors, ouvrant la bouche,

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

nos coeurs sont pliés des chicanes, désirs d'enfants la lune nous écrit nos répliques idéales

nos coeurs sont pliés des chicanes, désirs d'enfants la lune nous écrit nos répliques idéales Depuis longtemps texty francouzština Depuis longtemps / Už dlouho paroles / text Zdenka Dobiášová et Ivana Fitznerová nos coeurs sont liés par des lianes depuis longtemps le soleil nous envoie la même

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel Johan Theorin L Heure trouble ROMAN Traduit du suédois par Rémi Cassaigne Albin Michel Öland, septembre 1972 L E MUR de grosses pierres rondes couvertes de lichens gris était aussi haut que le petit garçon.

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

L écrivain. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route.

L écrivain. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route. L écrivain Il se trouvait devant la porte. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route. Faire demi-tour il ne le pouvait! Pourquoi?

Plus en détail

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND Guide du petit visiteur Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND DU 13 AVRIL AU 10 MAI Arrêt59, Centre Culturel de Péruwelz Petits jeux

Plus en détail

Thomas Oili. N oublions plus d être heureux

Thomas Oili. N oublions plus d être heureux Thomas Oili N oublions plus d être heureux 2 2 «Quand j étais petit, ma mère m a dit que le bonheur était la clé de la vie. A l école, quand on m a demandé d écrire ce que je voulais être plus tard, j

Plus en détail

cœur ; les objets que je distingue mal dans l ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. J ai peur la nuit, enfin.

cœur ; les objets que je distingue mal dans l ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. J ai peur la nuit, enfin. Réécriture Réécriture Réécriture La nouvelle fantastique Au XIX ème siècle, un genre nouveau naît et se développe : la nouvelle fantastique. La nouvelle est un récit bref, présentant des personnages peu

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. Marcel MICHELET Liminaire. Dans Echos de Saint-Maurice, 1979, tome 75, p. 67-71

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. Marcel MICHELET Liminaire. Dans Echos de Saint-Maurice, 1979, tome 75, p. 67-71 LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Marcel MICHELET Liminaire Dans Echos de Saint-Maurice, 1979, tome 75, p. 67-71 Abbaye de Saint-Maurice 2013 Liminaire Liminaire... cet adjectif substantifié

Plus en détail

L étoile de l aube Ou la fille au ruban rouge

L étoile de l aube Ou la fille au ruban rouge 1 L étoile de l aube Ou la fille au ruban rouge Mohsen Yalfani Traduite et adaptée du persan par Tinouche Nazmjou Tu sais si tu regardes trop longtemps une photo elle s efface elle disparaît mais tu ne

Plus en détail

Paroisse St-Pierre www.genvalsaintpierre.org

Paroisse St-Pierre www.genvalsaintpierre.org Paroisse St-Pierre www.genvalsaintpierre.org rue de la Station,30 B - 1332 GENVAL 02 653 84 32 Personne de référence : Abbé Salvator NTIBANDETSE 02 653 84 32 sauveur65@hotmail.com NOUS SOMMES LE PEUPLE

Plus en détail

Avez-vous de la difficulté à garder un emploi et vivre sans inquiétude?

Avez-vous de la difficulté à garder un emploi et vivre sans inquiétude? Avez-vous de la difficulté à garder un emploi et vivre sans inquiétude? Sommaire Avant-propos Les opportunités de la vie se présentent de façon étrange et sans avertissement! Est-ce que l'éducation tue

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

26 février 1918. Marie,

26 février 1918. Marie, Commémoration du Centenaire de la Grande Guerre Lettres écrites par Julie, élève de 1L 26 février 1918 Je suis tellement heureux, ce temps maussade ne se finira jamais il me semble, maintenant. Mais je

Plus en détail

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule-

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- J vard Chanzy; vers midi, quelques grands personnages pleins de recueillemeiit, le procureur Lanata, le président

Plus en détail

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le Bienheureux Raphaël Arnáiz Barón (1911-1938) Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le 9 avril 1911 à Burgos en Espagne, premier de quatre enfants d une famille aisée, catholique pratiquante.

Plus en détail

Le Sort d un papillon

Le Sort d un papillon Emma Adèle Lacerte Le Sort d un papillon Les Revenants Le sort d un papillon Sur le toit d une véranda, deux chenilles avaient élu domicile. Toutes deux, enveloppées d un tissu blanc et ouaté, attendaient

Plus en détail

Irina Teodorescu. La malédiction du bandit moustachu

Irina Teodorescu. La malédiction du bandit moustachu Irina Teodorescu La malédiction du bandit moustachu roman GAÏA ÉDITIONS Dans l imaginaire collectif les accidents arrivent souvent la nuit. On se représente volontiers une route sinueuse dans une montagne

Plus en détail

C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches

C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches I C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches imaginables, et qui fend l espace en deux, l élargissant,

Plus en détail

Besoin de créer un produit à 697 - Cliquez ici pour le faire en 48 heures... 1

Besoin de créer un produit à 697 - Cliquez ici pour le faire en 48 heures... 1 Besoin de créer un produit à 697 - Cliquez ici pour le faire en 48 heures... 1 Introduction Bienvenue et merci d'avoir pris le temps de télécharger ce rapport gratuit. Voici l'affaire. Après la lecture

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel

Plus en détail

Comment savoir que c est le moment de me casser?

Comment savoir que c est le moment de me casser? Comment savoir que c est le moment de me casser? Webinaire 11 août 2015 JEMECASSE.FR Je me suis cassée deux fois La première Cause de départ : RAS LE BOL PHÉNOMÉNAL La seconde Cause de départ : JE VEUX

Plus en détail

EMERVEILLE. Psaume 19

EMERVEILLE. Psaume 19 EMERVEILLE Psaume 19 Cédric Chanson La Colline, le 12 juillet 2015 Soli Deo Gloria 1. S émerveiller, remercier, partager (Faire passer et déguster des morceaux de melon) Comment vous trouvez ce melon?

Plus en détail

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part...

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... - Collection Littérature humoristique - Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

INVENTAIRE DES SYMPTÔMES DE STRESS

INVENTAIRE DES SYMPTÔMES DE STRESS 1 INVENTAIRE DES SYMPTÔMES DE STRESS Ce questionnaire a pour but de vous faire prendre conscience de votre niveau de stress actuel. Je vous conseille vivement de la garder et de le refaire régulièrement

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication Extrait de la publication Extrait de la publication Extrait de la publication DU MÊME AUTEUR Ouvrages récents Idéogrammes blancs, accompagnés de dessins de Marcel Jean, Pleine Lune, 2009. L Œuf à la noix,

Plus en détail

Les Battements du cœur

Les Battements du cœur Riche Balongana Louzolo Les Battements du cœur Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par

Plus en détail

Nur. Arnaud Rykner. Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com

Nur. Arnaud Rykner. Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com Arnaud Rykner Nur Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com Éditions du Rouergue, 2007 Parc Saint-Joseph BP 3522 12035 Rodez cedex 9 Tél. : 0565777370 Fax : 0565777371 info@lerouergue.com

Plus en détail

Orthographe n 58. Total 87 points. Semaine -1 Copie texte 1. Vocabulaire + questions sur les textes. Semaine 1 Copie texte 2 Préparation

Orthographe n 58. Total 87 points. Semaine -1 Copie texte 1. Vocabulaire + questions sur les textes. Semaine 1 Copie texte 2 Préparation Orthographe n 58 Semaine -1 Copie texte 1 A.D.O. : Le ciel se couvrit et le vent d'ouest se leva dès le début de la matinée. Vocabulaire + questions sur les textes Semaine 1 Copie texte 2 Préparation Semaine

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

Voilà mon univers rouge et humide

Voilà mon univers rouge et humide Voilà mon univers rouge et humide La nuit où je suis devenu ce que je suis devenu, il faisait très froid. J étais allongé sur mon lit, je venais de vomir mon steak haché et mes haricots mexicains, et tous

Plus en détail

La corbeille à papier

La corbeille à papier Textes poétiques à la manière du "Petit bidon" de Christophe Tarkos réalisés par les élèves de la classe de 615 de M. Abdallah, professeur de français avec la collaboration de M. Darne, directeur de la

Plus en détail