Travaux d étanchéité des toitures-terrasses

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Travaux d étanchéité des toitures-terrasses"

Transcription

1 Fiche Prévention - F1 F Travaux d étanchéité des toitures-terrasses Les étancheurs travaillant le plus souvent en hauteur, il est nécessaire d installer des protections collectives provisoires contre les risques de chute à la périphérie des toitures-terrasses et dans les trémies. L installation de ces protections nécessite, de la part du personnel qui en est chargé, d utiliser un équipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur (par exemple harnais et antichute à rappel automatique de câble relié à un ancrage sûr). Garde-corps périphériques La protection en périphérie des toitures-terrasses doit être assurée par des garde-corps rigides supportés par des montants ou potelets fixés habituellement sur un acrotère bas, par l intermédiaire d une platine de fixation spécifique. Cet acrotère peut remplacer la plinthe de 0,10 m à 0,15 m de hauteur prévue par la réglementation. Garde-corps rigides Pour être efficace, un garde-corps rigide doit être composé : d une lisse située entre 1 m et 1,10 m de hauteur par rapport au plan de travail (étanchéité terminée) ; d une sous-lisse située à mi-hauteur (Fig. 1a) ; d une plinthe de 0,10 à 0,15 m s il n existe pas d acrotère pour remplir cette fonction. Les lisses métalliques peuvent être remplacées par : un panneau constitué d une grille métallique dans un cadre rigide ; un filet de sécurité tendu dans un cadre rigide. Fig. 1a La norme européenne NF EN (octobre 2004 mais en cours de révision 2011/2012) définit les garde-corps périphériques temporaires lors de la construction et de l entretien des bâtiments (les classes B et C comportent en plus une fonction d absorption d énergie pour arrêter une chute). La norme française NF E (avril 2008) définit les garde-corps permanents pour le personnel de maintenance, d exécution et d exploitation sur les lieux de travail. Garde-corps en filet Le filet de sécurité inclus dans un tel garde-corps doit arrêter une personne (de masse 90 kg) se déplaçant en direction du dispositif de protection à une vitesse de 2 m/s (énergie d essai de 180 j). Il doit avoir une durabilité de deux ans après mise en service, résister aux intempéries et aux UV, avoir une traçabilité (marquage, références, etc.), disposer d une

2 notice du fabricant, et comporter une ralingue périphérique (Fig. 1b). Fig. 1b La norme française NF P publiée en octobre 2010 spécifie les exigences minimales et méthodes d essais relatives à ce type de protection périphérique spécifique pour travaux d étanchéité des toitures. L entraxe maximum des potelets est de 1,50 m, la lisse haute métallique comprend un dispositif empêchant le déboîtement et doit exister en deux modèles, soit sur deux appuis avec un entraxe de 1,50 m maximum, soit sur trois appuis avec deux entraxes de 1,50 m maximum. Elle doit comprendre des parties permettant de relier les potelets d angles. Les potelets permettent de maintenir la lisse haute, d accrocher la ralingue haute du filet, et sont adaptés au support de potelet retenu, qui comporte un moyen d accrochage de la ralingue basse du filet et permet d accrocher la plinthe si nécessaire. IMPORTANT Tous les dispositifs de protection collective contre les chutes doivent être continus dans l espace et dans le temps, du début à la fin des travaux. Dispositifs de fixation à la construction Ils doivent être conçus de manière à éviter au personnel d avoir à se pencher lors de la mise en place des montants de garde-corps. Dispositifs permanents intégrés à la construction Ces dispositifs sont particulièrement recommandés car : ils assurent en général une bonne fixation des montants ; ils peuvent être réemployés pour les travaux d entretien. Du fait de leur permanence, ils doivent être correctement protégés contre la corrosion par galvanisation ou, ce qui est nettement préférable, réalisés avec des matériaux résistant à la corrosion dans la masse. Ceci concerne en particulier les dispositifs inamovibles. Il s agit principalement : de douilles métalliques scellées dans l acrotère (Fig. 2), de fourreaux métalliques fixés par scellement ou par chevilles à expansion ou chimiques sur les faces de l acrotère, de points d ancrage multifonctions scellés dans la partie haute de la façade des bâtiments et offrant une résistance statique à la rupture de dan. Ils sont également destinés à supporter notamment des échafaudages de couvreurs et des surfaces de recueil (Fig. 3). Fig. 2 Fig. 3 1m minimum Montants des garde-corps Les montants de garde-corps, en tube d acier rond ou carré, protégés contre la corrosion et conçus pour ne pas retenir l eau, comprennent des dispositifs de maintien pour le garde-corps et sont fixés dans ou sur la construction. Les sections minimales à employer pour réaliser les montants sont : soit des tubes carrés de 28 x 28 ; soit des tubes ronds de Ø 33, épaisseur 1,5 mm. Support des garde-corps Les montants sont conçus avec des supports permettant de placer la lisse et la sous-lisse, ou le cadre ou le filet du côté du plan de travail. Les supports sont équipés d un dispositif simple d immobilisation des lisses ou cadres (clavetage, boulonnage, etc.). Dispositifs de serrage par vis intégrés aux montants et se bloquant sur l acrotère Le serrage de ces dispositifs doit être conçu pour se visser du côté de la terrasse. Les dispositifs ne doivent pas pouvoir se desserrer accidentellement. Ils doivent avoir un encombrement réduit sur la terrasse afin de ne pas gêner le travail et la circulation du personnel (Fig. 4). C est ainsi que le dispositif de réglage doit être opposé au dispositif de serrage. 2

3 Fig. 4 NOTA Essai résistance à joules : essai consistant à déterminer la résistance au choc d une masse de 80 kg tombant d une hauteur de chute de 1,50 m sur un lanterneau en œuvre sur son chevêtre. Fourrure bois Règles d installation Utiliser un équipement individuel de protection contre les chutes (harnais et antichute à enroulage/ déroulage de câble) pour mettre en place les gardecorps. Respecter l écartement des montants en fonction de la résistance des garde-corps. Installer les montants de garde-corps à fixation par serrage à vis de telle manière que le serrage soit fait côté terrasse. Assurer la continuité du garde-corps : -- soit par chevauchement des lisses au droit des montants ; -- soit par des dispositifs de jonction. Immobiliser les garde-corps sur les montants pour qu ils ne puissent se déplacer. Lorsqu il n a pas été possible d équiper les trémies de la structure définitive qu elles sont destinées à accueillir (lanterneau, trappe d accès, machine...), celles-ci doivent être pourvues d un dispositif provisoire de protection spécifiquement destiné à interdire toute possibilité de chute de hauteur (proscrire toute solution improvisée qui pourrait masquer le risque). D une manière générale, les trémies comportant une costière en béton peuvent être équipées d un garde-corps rigide. Cette solution est particulièrement adaptée aux trémies servant d accès au personnel (Fig. 5b et 6). Fig. 5b 1m minimum 0,45 m Protection des trémies Équiper au plus tôt la toiture des équipements définitifs : lanterneaux, accès, exutoires de fumées, etc. Pour les appareils avec une partie éclairante, prévoir des équipements intrinsèquement résistants aux chocs supérieurs à joules ou un dispositif anti-effraction offrant une résistance équivalente (Fig. 5a). 0,15 m minimum étanchéité terminée Fig. 6 Fig. 5a 1,20 m 0,15 m minimum étanchéité terminée Pour les appareils ouvrants, prévoir des «surfaces de recueil» intégrées à l équipement, par exemple, une grille de protection antichute ou un barreaudage agréé joules. La fixation des montants de garde-corps peut être assurée : soit par des douilles métalliques scellées dans les costières en béton ; soit par des dispositifs de serrage par vis se bloquant sur les costières. 3

4 Protection par obturation Divers moyens peuvent être employés. Armature métallique de la terrasse Lors de l étude du bâtiment, il peut être décidé : soit de laisser filer le treillis soudé au droit des trémies ; soit de mettre en place, au moment du coulage de la terrasse au droit des trémies, un panneau de treillis. Le treillis doit être constitué de fils ayant au moins 5 mm de diamètre. Les côtés de la maille ne doivent pas dépasser 100 mm (Fig. 7). Fig. 7 Fig. 9 Lorsque le platelage repose sur une costière, les éléments de protection peuvent ne pas être jointifs (sans toutefois permettre la chute d un travailleur) pour permettre l éclairage du niveau inférieur. Dans ce cas, un polyane recouvrant la protection peut, si nécessaire, assurer l étanchéité à la pluie. Filets de sécurité Les filets de sécurité, équipés d une ralingue doivent être conformes à la norme NF EN Les filets de sécurité protégeant les trémies lanterneaux peuvent être rapportés ou intégrés : rapportés : dans ce cas, le filet est maintenu par la ralingue dans les angles et, si nécessaire, entre les angles, par des esses en acier rond d un diamètre au moins égal à 6 mm (Fig. 9) ; Pour la protection par treillis soudés, il est recommandé de consulter la fiche «Protection des petites trémies pour conduits verticaux de grande section». À la différence des trémies de bâtiment courantes, les treillis obturant les trémies de lanterneaux n ont à supporter que des efforts engendrés par la chute d un homme tombant de sa hauteur. En conséquence, il peut être envisagé que la plus petite dimension des trémies de lanterneaux puisse être limitée à 1,50 m. Le panneau de treillis soudé doit être d une seule pièce et ancré sur ses quatre côtés. La phase transitoire de mise en place de l élément prévu sera étudiée avec soin, ainsi que l accès. Dispositif anti-effraction Les caractéristiques de la protection par dispositif anti-effraction (section des barres, dimension des mailles, ancrage dans la terrasse) doivent être au moins égales à celles du treillis soudé. Platelage En bois ou métallique, le platelage formant un panneau rigide doit être fixé afin d empêcher son déplacement accidentel (Fig. 8). Fig. 8 Intégrés : les lanterneaux sont alors livrés par le constructeur équipés d un filet fixé sur la costière. Ce filet peut être laissé en place après la fin des travaux (Fig. 10). Fig. 10 Pour les trémies de grandes dimensions, un filet de sécurité peut être solidement fixé à la sous-face de la terrasse ou entre la costière métallique et la dalle. Dans le cas d une construction ou la pose de la couverture se fait avec une protection de filet de sous-face en grande nappe, ceux-ci seront conservés jusqu à la pose des lanterneaux (1 200 joules ou anti-effraction). Entretien des protections Les protections des trémies doivent être vérifiées périodiquement, notamment après chaque utilisation. Un filet ne peut rester en place plus d un an sans vérification de sa résistance. En conséquence, il convient de respecter quelques consignes. 4

5 Parties métalliques Détruire les montants et les dispositifs de fixation à la construction quand ils sont déformés : ne jamais les redresser. S assurer que les dispositifs de fixation des garde-corps sont toujours efficaces. Remplacer les pièces défectueuses ou manquantes (vis de serrage, goupilles, clavettes). Graisser périodiquement les parties mécaniques. Surveiller l état de la protection antirouille : si nécessaire la refaire. Le matériel oxydé en profondeur dans les parties les plus sollicitées (partie basse des montants, en particulier) doit être détruit. Filets Examiner régulièrement l état des mailles. Retirer les filets qui ont arrêté une chute ou qui ont dépassé la date limite de l essai obligatoire (essai tous les ans, voir notice du fabricant). S assurer que les conditions d entreposage indiquées dans la notice sont respectées. RéGLEMENTATION Code du travail DOCUMENTS à CONSULTER Protection des trémies de grandes sections par treillis soudés Fiche Prévention B1 F Édition OPPBTP Norme NF P Garde-corps périphériques pour travaux d étanchéité en terrasse Norme NF EN Garde-corps périphérique en toiture OPPBTP 25, avenue du Général Leclerc Boulogne-Billancourt Cedex

Support Z lg. 250 Pot.28x28 Réf. MLFLR19/17 2.4kg. Lisse lg 1,65m Ref. MLFLR17/01 2,44Kg. Plinthe acier lg. 3m Ht.15cm Ref.MLFSGAC07/07 7,96 kg

Support Z lg. 250 Pot.28x28 Réf. MLFLR19/17 2.4kg. Lisse lg 1,65m Ref. MLFLR17/01 2,44Kg. Plinthe acier lg. 3m Ht.15cm Ref.MLFSGAC07/07 7,96 kg NOTICE D UTILISATION PROTECTION PERIPHERIQUE TEMPORAIRE POUR TRAVAUX D ETANCHEITE NORME NF P93-355 Notice de montage FR Réf. Notice : ZZNO/038 - Version 28/04/2014 La protection périphérique temporaire

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

Travaux de couverture en matériaux fragiles

Travaux de couverture en matériaux fragiles Travaux de couverture en matériaux fragiles Les travaux de couverture en matériaux fragiles occasionnent un nombre important de chutes graves ou mortelles à la suite de la rupture d une plaque, qui s ajoutent

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Références des textes règlementaires, normatifs, recommandations, et conseils.

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Références des textes règlementaires, normatifs, recommandations, et conseils. Références des textes règlementaires, normatifs, recommandations, et conseils. ECHAFAUDAGE 49-900 P 15/15 1. Règlementation: Elle est contenue dans le Décret n 2004-924 du 01/09/2004 Article R233-13-20

Plus en détail

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps Fiche de prévention Utilisation d un système de garde-corps périphériques temporaires 1. Description Un système de garde-corps temporaire est un équipement de protection collective temporaire dont la fonction

Plus en détail

Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture

Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture Sécurité en toiture Produits esthétiques et conformes aux normes en vigueur ECO SECURE Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture CONCEPTION / FABRICATION / INSTALLATION / RÉNOVATION /

Plus en détail

ECO SECURE. Sécurité en Toiture. Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture

ECO SECURE. Sécurité en Toiture. Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture Sécurité en Toiture Solutions globales et personnalisées en neuf et en rénovation Produits esthétiques qui répondent aux normes en vigueur ECO SECURE Solutions de sécurité collective et individuelle en

Plus en détail

Garde-corps La protection périphérique des toitures terrasses techniques inaccessibles au public et des installations industrielles

Garde-corps La protection périphérique des toitures terrasses techniques inaccessibles au public et des installations industrielles PROTECTION PÉRIPHÉRIQUE Notre métier, votre sécurité La protection périphérique des toitures terrasses techniques inaccessibles au public et des installations industrielles fixes ou autoportants Conformes

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 Décret du 01 septembre 2004 Réalisation des travaux temporaires en hauteur PRÉVENIR LES CHUTES Art.

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE GARDE-CORPS AUTOPORTANTS VECTACO DROIT, INCLINÉS, COURBÉS. Norme EN ISO 14122-3

NOTICE TECHNIQUE GARDE-CORPS AUTOPORTANTS VECTACO DROIT, INCLINÉS, COURBÉS. Norme EN ISO 14122-3 1 GARDE-CORPS AUTOPORTANTS VECTACO DROIT, INCLINÉS, COURBÉS Norme EN ISO 14122-3 2 GARDE-CORPS AUTOPORTANTS VECTACO DROIT, INCLINÉS, COURBÉS DÉFINITION Le garde-corps autoportant VECTACO est un système

Plus en détail

Valérie Joriot OPPBTP

Valérie Joriot OPPBTP Valérie Joriot OPPBTP Janvier 2012 LE RISQUE DE CHUTES DE HAUTEURS Non! Oui! 1/ Les statistiques 2011 et les chutes de hauteur en LR 2/ La réglementation 3/ les situations à risque - les mesures de prévention

Plus en détail

SERRURERIE ET SÉCURITÉ

SERRURERIE ET SÉCURITÉ IL S AGIT LE PLUS SOUVENT DE TRAVAUX DE GRANDE HAUTEUR. L OUVRAGE DATANT DE PLUS DE 10 ANS EN GÉNÉRAL, LES DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ DES ACCÈS ET PLATEFORMES NE SONT PLUS ADAPTÉS, VOIRE PARFOIS MANQUANTS.

Plus en détail

CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ET ESCALIERS PUBLICS. www.entrepose-echafaudages.com

CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ET ESCALIERS PUBLICS. www.entrepose-echafaudages.com CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ET ESCALIERS PUBLICS www.entrepose-echafaudages.com SOMMAIRE Introduction 3 CrabEscal chantier Les avantages produit 4-5 La nomenclature des pièces 6-7 CrabEscal public

Plus en détail

RAPPORT D ESSAIS DE RESISTANCE A LA TRAVERSEE VERTICALE D UN CORPS MOU DE GRANDE DIMENSION dit «1200 JOULES»

RAPPORT D ESSAIS DE RESISTANCE A LA TRAVERSEE VERTICALE D UN CORPS MOU DE GRANDE DIMENSION dit «1200 JOULES» N REIJ 11-12-5-7 inda Page 15 RAPPORT D ESSAIS DE RESISTANCE A LA TRAVERSEE VERTICALE D UN CORPS MOU DE GRANDE DIMENSION dit «1200 JOULES» OBJET : Grille 1200J en Rond d acier galvanisé de 6mm de diamètre

Plus en détail

LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS. Fiche de prévention

LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS. Fiche de prévention LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS Fiche de prévention IRSST ASP Construction LeS SySTèmeS d AnCRAge de garde-corps SuR des ToITS PLATS Fiche de prévention André Lan, IRSST François

Plus en détail

La protection. Individuelle & Collective Mise en sécurité toiture-terrasse. www.n-projetel.com. N-PROJETEL 16, rue Jean Poulmarch 95100 ARGENTEUIL

La protection. Individuelle & Collective Mise en sécurité toiture-terrasse. www.n-projetel.com. N-PROJETEL 16, rue Jean Poulmarch 95100 ARGENTEUIL Dossier de présentation N-PROJETEL www.n-projetel.com Individuelle & Collective Mise en sécurité -terrasse N-PROJETEL 16, rue Jean Poulmarch 95100 ARGENTEUIL sont des marques de N-PROJETEL Dossier de présentation

Plus en détail

Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire

Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire La meilleure façon de ne pas tomber, c est de ne pas monter! sinon, voici deux façons de vous protéger. Statistiques Les statistiques

Plus en détail

DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1)

DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1) DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1) A. Généralités Le matériel décrit ci-après est un équipement de protection individuel

Plus en détail

Rapport d essai dit «1200 joules»

Rapport d essai dit «1200 joules» Polycarbonate alvéolaire 10 mm Note de synthèse des essais de résistance à la traversée verticale d un corps mou de grande dimension dit «1200 joules» de lanterneaux ponctuels en matière plastique avec

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES SOMMAIRE PROTECTIONS COLLECTIVES DE RIVES ET TOITURES presse rapide et ses consoles, protections avec poteaux, protection de rive par traversée de mur 3 CONSOLES POUR PLANCHERS

Plus en détail

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes RECOMMANDATION R 446 Recommandation adoptée par le comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 14 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

Garde-corps. www.securigard.fr

Garde-corps. www.securigard.fr Protection collective et définitive des toitures terrasses techniques inaccessibles au public et des installations industrielles contre les chutes de hauteur Garde-corps Garde-corps fixes ou autoportants

Plus en détail

TRAVAUX TEMPORAIRES EN HAUTEUR

TRAVAUX TEMPORAIRES EN HAUTEUR TRAVAUX TEMPORAIRES EN HAUTEUR TRANSPOSITION DE LA DIRETIVE EUROPEENNE (2001-45) ET FIXATION DE NOUVELLES MESURES (Décret 2004-924 du 1 er septembre 2004) 1 Les nouvelles dispositions Le décret n 2004-924

Plus en détail

- Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur

- Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur - Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur La présente fiche rappelle les différentes mesures concernant la prévention des risques liés au travail en hauteur. 1. De nouvelles dispositions réglementaires

Plus en détail

Des solutions innovantes pour votre entrepôt www.bito.fr. Rayonnages à palettes P R O. La perfection est notre passion!

Des solutions innovantes pour votre entrepôt www.bito.fr. Rayonnages à palettes P R O. La perfection est notre passion! Rayonnages à palettes P R O La perfection est notre passion! Rayonnage à palettes, système PRO Des rayonnages à la pointe de la technologie produit BITO la compétence du fabricant combinée à une équipe

Plus en détail

- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise),

- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise), Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l a Dordogne - Infos Prévention n 5 septembre 2006 Infos Prévention SOMMAIRE : Les échafaudages roulants : réglementation et terminologie. Quelques

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

Étaiement des balcons

Étaiement des balcons Fiche Prévention - E4 F 07 13 Étaiement des balcons Les étaiements constituent, en général, dans le bâtiment, des opérations essentielles et répétées dont dépendent la stabilité et la solidité des ouvrages

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

Systèmes d ancres à corps mort autoportants

Systèmes d ancres à corps mort autoportants L A S E C U R I T E A U P L U S H A U T N I V E A U Systèmes d ancres à corps mort autoportants Acier galvanisé conforme à ISO 1461 TOTALEMENT AUTOPORTANT AUCUNE FIXATION STRUCTURALE OU PENETRATION DE

Plus en détail

PLAN. Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO

PLAN. Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO PLAN Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO INTRODUCTION La protection contre les chutes de hauteur est trop souvent réduite à une question d'équipements de protection

Plus en détail

Système de Construction Support de Prévention

Système de Construction Support de Prévention La Prévention Système de Construction Support de Prévention Guide de Mise en œuvre Sécurisée des poutres KP1 Version n 1 La poutre sécurisée KP1 CORRESPONDANCES Des composants sécurisés à manipuler avec

Plus en détail

Guide Pratique. Construction d une cheminée. 2 e ÉDITION. Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques

Guide Pratique. Construction d une cheminée. 2 e ÉDITION. Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques Guide Pratique Construction d une cheminée Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques En application des normes NF DTU 24.1 et 24.2 2 e ÉDITION SOMMAIRE Définition de l

Plus en détail

comment choisir son epi?

comment choisir son epi? FR comment choisir son epi? le harnais DE SéCURITé ET LES systèmes d arrêt de chutes 2011 Conseil pour le Développement Economique de la Construction a.s.b.l. www.aaa.lu Institut de Formation Sectoriel

Plus en détail

Déchargement, manutention et stockage des armatures sur les chantiers du bâtiment

Déchargement, manutention et stockage des armatures sur les chantiers du bâtiment Fiche Prévention - E5 F 03 13 Déchargement, manutention et stockage des armatures sur les chantiers du bâtiment La manutention d armatures sur les chantiers du bâtiment est une tâche fréquente, voire quotidienne.

Plus en détail

NORMES FRANÇAISES. I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public

NORMES FRANÇAISES. I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public NORMES FRANÇAISES I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public II. Garde-corps pour terrasses techniques inaccessibles au public I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation

Plus en détail

SÉCU RITÉ ET PROTECTION

SÉCU RITÉ ET PROTECTION Sécurité et Protection Sécurité et protection Vêtements - Chaussures Code article H01003 Libellé Botte de pluie H01004 H01005 Code article H01006 H01007 H01008 H01009 H01009b Code article H01010 H01011

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Dispositifs d ancrage pour les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur

Dispositifs d ancrage pour les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur RECOMMANDATION R424 Recommandation adoptée par le Comité technique national des industries de la métallurgie le 16 mai 2006. CNAMTS (Caisse nationale de l assurance maladie des travailleurs salariés) Direction

Plus en détail

PINCE-DALLE UNIVERSELLE - ESCALIER... 34 PINCE-DALLE RÉVERSIBLE... 36 GARDE-CORPS POUR RÉSERVATION Ø 25 ET Ø 40 mm... 38 GARDE-CORPS PRÉDALLE,

PINCE-DALLE UNIVERSELLE - ESCALIER... 34 PINCE-DALLE RÉVERSIBLE... 36 GARDE-CORPS POUR RÉSERVATION Ø 25 ET Ø 40 mm... 38 GARDE-CORPS PRÉDALLE, PINCE-DALLE UNIVERSELLE - ESCALIER... PINCE-DALLE RÉVERSIBLE... 6 GARDE-CORPS POUR RÉSERVATION Ø ET Ø 0 mm... GARDE-CORPS PRÉDALLE, GARDE-CORPS RIVE DE DALLE ET ACCESSOIRES DE SÉCURITÉ... 0 ACCESSOIRES

Plus en détail

En l absence de cette attestation, les candidats ne seront pas admis à se présenter à l examen.

En l absence de cette attestation, les candidats ne seront pas admis à se présenter à l examen. Département des examens et concours Examens professionnels SECTEUR BÂTIMENT et TRAVAU PUBLICS TRAVAU en HAUTEUR Les candidats à l obtention des spécialités de diplômes professionnels dont la liste est

Plus en détail

Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier

Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier Ce document présente l'utilisation de dalles en béton, de semelles filantes et de systèmes de micropieux

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE 1 NOTICE DE POSE BLOCS A BANCHER «ISOLASUP SYSTEME» A) Préambule : 1) Le fabricant et l entrepreneur doivent rappeler aux architectes et aux Maîtres d ouvrages les spécificités

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

GARDE CORPS TEMPORAIRE

GARDE CORPS TEMPORAIRE INSTRUCTIONS DE MONTAGE GARDE CORPS TEMPORAIRE INSTRUCTIONS CONFORMES A LA NORME EN 13374 info@safetyrespect.se Téléphone +46 (0)63-130400 SOMMAIRE 3. Précautions de sécurité 4. Fixations 5. Embase 6.

Plus en détail

Dispositifs d ancrage pour les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur

Dispositifs d ancrage pour les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur RECOMMANDATION R430 Recommandation adoptée par le Comité technique national des industries de la métallurgie le 24 avril 2007. Cette recommandation annule et remplace la recommandation R 424 adoptée par

Plus en détail

www.sih.fr Solutions pour toitures avec étanchéité EOLHIS pneumatique + accès toiture Également disponible en ISOLHIS U w = 2 W/m 2.

www.sih.fr Solutions pour toitures avec étanchéité EOLHIS pneumatique + accès toiture Également disponible en ISOLHIS U w = 2 W/m 2. Solutions pour toitures avec étanchéité EOLHIS pneumatique + accès toiture Dispositif d Évacuation Naturelle de Fumées et de Chaleur DENFC Également disponible en ISOLHIS U w = 2 W/m 2.K* FONCTIONS STANDARDS

Plus en détail

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2 CHAPITRE OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2.1. CAS GÉNÉRAL L installation d un garde-corps est obligatoire lorsque la hauteur de chute comptée à partir de la zone de stationnement normal (ZSN)

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO R.457 DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Prévention des risques liés au montage, au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants Pour vous aider

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005 TRAVAUX EN HAUTEUR Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard SOMMAIRE Les accidents de service La nouvelle réglementation Les principes généraux de prévention Quelques situations de

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

BiboBlock. Dispositif de sécurité antichute pour toits en terrasse

BiboBlock. Dispositif de sécurité antichute pour toits en terrasse BiboBlock Dispositif de sécurité antichute pour toits en terrasse BiboBlock Dispositif de sécurité antichute pour toits en terrasse Travailler sur les toits en terrasse présente indéniablement des risques

Plus en détail

Retrouvez l ensemble des productions et services Gipen sur www.gipen.fr. Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme comble habitable

Retrouvez l ensemble des productions et services Gipen sur www.gipen.fr. Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme comble habitable Echelle de pignon Chevêtre Ferme comble habitable (A entrait porteur (AEP)) Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme pignon Ferme comble perdu (W : avec débord entrait long) Pénétration

Plus en détail

FORMATION SECURITE DU TRAVAIL EN HAUTEUR SUR CHARPENTE METALLIQUE

FORMATION SECURITE DU TRAVAIL EN HAUTEUR SUR CHARPENTE METALLIQUE Corderie F.Weiss 11, rue du Canal 67400 Illkirch-Graffenstaden - B.P. 30271-67007 STRASBOURG Cedex Corderie.weiss@wanadoo.fr - www.corderie-weiss.fr- www.boutique-corderie-weiss.fr- 03.88.39.43.91-03.88.39.57.12

Plus en détail

Gard'Inox. Les solutions de garde-corps en inox pour l'intérieur et l'extérieur

Gard'Inox. Les solutions de garde-corps en inox pour l'intérieur et l'extérieur Gard'Inox Les solutions de garde-corps en inox pour l'intérieur et l'extérieur DESCASYSTEM Agence Paris 31 quai du Rancy 94380 BONNEUIL SUR MARNE Tél. commercial : 01 41 94 51 00 Tél. Bureau d'études :

Plus en détail

Produits préfabriqués lourds

Produits préfabriqués lourds Fiche Prévention - E4 F 12 14 Produits préfabriqués lourds Mise en œuvre et stabilité en phase provisoire Les produits préfabriqués lourds sont nombreux et communément utilisés sur les chantiers de gros

Plus en détail

DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES MARCHEPIEDS!

DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES MARCHEPIEDS! DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES MARCHEPIEDS! CONSEIL MALIN 1 CONSEIL MALIN 2 Marches et repose-pieds larges pour travailler confortablement, en toute sécurité et sans se fatiguer

Plus en détail

ANCRAGES CÂBLES EN INOX SIGNALISATION

ANCRAGES CÂBLES EN INOX SIGNALISATION ANCRAGES CÂBLES EN INOX SIGNALISATION CÂBLES EN INOX MULTI-LINE GARDE-CORPS ÉCHELLES Un toit protège les gens, les marchandises et les machines contre les éléments. Nous avons donc tout intérêt à maintenir

Plus en détail

protection incendie Ouvrant de façade : Orcades

protection incendie Ouvrant de façade : Orcades protection incendie Ouvrant de façade : Orcades FTE 502 130 D Mai 2011 Orcades ouvrant de façade d amenée d air Avantages Esthétique soignée (grille Cyclades en façade intérieure en option). Bonne isolation

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

REMPLISSAGE DE GARDE-CORPS

REMPLISSAGE DE GARDE-CORPS REMPISSGE DE GRDE-CORPS e présent document a pour seule vocation de présenter des recommandations d ordre général. Ces recommandations ainsi que l ensemble des données relatives aux essais, aux codes applicables

Plus en détail

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS La sécurité n est performante que si elle est accessible Économique et Ergonomique GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS Montage et Démontage en Sécurité Ce guide est une information sur la législation de sécurisation

Plus en détail

STOCKAGE LOURD Rayonnage à palettes MRK

STOCKAGE LOURD Rayonnage à palettes MRK STOCKAGE LOURD Rayonnage à palettes MRK Le rayonnage à palettes MRK permet la réalisation d installations adaptées aux besoins de stockage (charges lourdes et volumineuses, palettisées ou en vrac). MRK

Plus en détail

BIEN CONSTRUIRE EN BRIQUE GUIDE DES BONNES PRATIQUES. Amélioration des conditions de travail sur chantier

BIEN CONSTRUIRE EN BRIQUE GUIDE DES BONNES PRATIQUES. Amélioration des conditions de travail sur chantier BIEN CONSTRUIRE EN BRIQUE GUIDE DES BONNES PRATIQUES Amélioration des conditions de travail sur chantier Page 2 Page 3 3 4 5 5 6 7 8 8 9 9 10 11 12 Page 13 13 15 17 17 18 20 22 26 28 29 30 31 32 PRÉAMBULE

Plus en détail

SECURILISSE GARDE CORP GARDE-CORPS. Garde-corps en aluminium

SECURILISSE GARDE CORP GARDE-CORPS. Garde-corps en aluminium SECURILISSE en aluminium SECURILISSE est une gamme de garde-corps assurant une protection collective conforme aux normes en vigueur. Les éléments du SECURILISSE alu sont légers et robustes. Ce garde-corps

Plus en détail

ELEMENTS DE DEPART. Socles de départ millimétrique R200 PROGRESS

ELEMENTS DE DEPART. Socles de départ millimétrique R200 PROGRESS Tarifs 4 2006 ELEMENTS DE DEPART Socles de départ millimétrique R200 PROGRESS 00033512 353474 0010588 RCM 14 Socle à vis articulé 0,65 m 0,90 4,0 48 04201001 353474 0110301 RCM 14F Socle à vis fixe, débattement

Plus en détail

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines)

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines) Garde-corps (moyens d accès permanents aux machines) Le présent feuillet d information rassemble les prescriptions (règles techniques) applicables aux garde-corps permettant d accéder à des machines. Il

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES Presse rapide pour protections en rive de toit p. 56-57 Protection pignon avec poteau p. 58 Protection bas de toit avec poteau p. 59 Protection de rive réglable par traversée de mur p. 60 Avant-latte p.

Plus en détail

SECURIFIL LIGNES DE VIE LIGNES LIGNES DE DE VIE. est une gamme de lignes de vie. Il existe une SECURIFIL

SECURIFIL LIGNES DE VIE LIGNES LIGNES DE DE VIE. est une gamme de lignes de vie. Il existe une SECURIFIL SECURIFIL SECURIFIL est une gamme de lignes de vie. Il existe une SECURIFIL adaptée à chaque milieu et situation : extérieur, locaux industriels, milieu marin, atmosphères corrosives, industrie, agro-alimentaire,

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117 ECHAFAUDAGE ROULANT R300 NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION Ref. 111117 révision du 31/01/2006 Echafaudage R300 P 1/10 Caractéristiques générales Construction: Structure acier, galvanisé Charge admise:

Plus en détail

INTRODUCTION 9 LE DIMENSIONNEMENT DES GARDE-CORPS 1. GÉNÉR ALITÉS 12. 1.1. Conception d un projet d ouvrage métallique 12

INTRODUCTION 9 LE DIMENSIONNEMENT DES GARDE-CORPS 1. GÉNÉR ALITÉS 12. 1.1. Conception d un projet d ouvrage métallique 12 PART_PRESENTATION:Presentation_laquage_1-8 23/04/09 10:46 Page 4 4 INTRODUCTION 9 PARTIE I LE DIMENSIONNEMENT DES GARDE-CORPS 11 1. GÉNÉR ALITÉS 12 1.1. Conception d un projet d ouvrage métallique 12 1.1.1.

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

ÉQUIPEMENTS DE SÉCURITÉ ET FABRICATIONS POUR LE BÂTIMENT

ÉQUIPEMENTS DE SÉCURITÉ ET FABRICATIONS POUR LE BÂTIMENT ÉQUIPEMENTS DE SÉCURITÉ ET FABRICATIONS POUR LE BÂTIMENT 07-2013-V1 SOMMAIRE 03 / NOTRE GAMME DE PRODUITS 04-05 / BUREAU D ÉTUDES 06-17 / PROTECTION COLLECTIVE Garde-corps VECTACO autoportant Garde-corps

Plus en détail

sécurité. GARDOSKY VERSIRAIL GARDOSTAB GARDOKIT Garde-Corps ACIER & ALU A.C.B.I

sécurité. GARDOSKY VERSIRAIL GARDOSTAB GARDOKIT Garde-Corps ACIER & ALU A.C.B.I sécurité. GARDOSKY VERSIRAIL GARDOSTAB GARDOKIT Garde-Corps ACIER & ALU SOMMAIRE garde-corps acier GardoKit GardoStab GardoSky P - P -6 P 7-8 P 9-0 fixations fixations fixations Autoportant Horizontales

Plus en détail

Transformation de couverture sèche en toiture-terrrasse

Transformation de couverture sèche en toiture-terrrasse F-c1 2 e édition Janvier 2006 Cahier de Prescriptions de Pose Transformation de couverture sèche en toiture-terrrasse Travaux de rénovation 1 - Objet Le présent Cahier concerne la mise en œuvre de panneaux

Plus en détail

NOE Conteneursdetransport

NOE Conteneursdetransport NOE Conteneursdetransport et de stockage Notice de service Etat : 03.2013 Table des matières 1. Description du produit... 3 2 Conteneurs de transport et de stockage... 4 2.1 NOEpalette 4 2.1.1 NOEpalette

Plus en détail

DALLES ELEMENTS DE COURS

DALLES ELEMENTS DE COURS CESFA BTP CAO - DAO DALLES ELEENTS DE COURS Contenu : Calcul des actions et des sollicitations Règles de calcul et dimensionnement des dalles Dispositions constructives Page 1 Nous ne traiterons dans ce

Plus en détail

Comment isoler par l extérieur sous bardage? l assistance téléphonique 0810 634 634 N Azur (prix d un appel local), 7j/7 de 8h à 19h.

Comment isoler par l extérieur sous bardage? l assistance téléphonique 0810 634 634 N Azur (prix d un appel local), 7j/7 de 8h à 19h. Comment isoler par l extérieur sous bardage? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Niveau à bulle Crayon Mètre Cordeau à poudre Pistolet extrudeur Perforateur

Plus en détail

PRINCIPES DE CONCEPTION DES DISPOSITIFS DE SECURITÉ SUR LES TOITS

PRINCIPES DE CONCEPTION DES DISPOSITIFS DE SECURITÉ SUR LES TOITS PRINCIPES DE CONCEPTION DES DISPOSITIFS DE SECURITÉ SUR LES TOITS PREAMBULE Les travaux sur les toits comptent parmi les activités les plus dangereuses. Il n'est pas rare que des interventions soient nécessaires

Plus en détail

Date de la motorisation :././ Date de la mise en service :././. Autres informations éventuelles sur le portail :

Date de la motorisation :././ Date de la mise en service :././. Autres informations éventuelles sur le portail : FICHE DE VALIDATION DE MOTORISATION Portail coulissant automatique ou par impulsion sur un lieu de travail (motorisation d un portail manuel) Tampon de l entreprise Un portail donnant un accès direct avec

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage

Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage Point d arrimage pour élingues de levage selon la Directive Machines CE 2006/42/CE Les boucles de suspension

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

instructions de montage

instructions de montage instructions de montage Filets de sécurité pour le bâtiment 02 / Instructions de montage Filets de sécurité 03 / normes filets de sécurité antichute Les filets de sécurité pour le bâtiment Duranet répondent

Plus en détail

bien Construire EN BRIQUE GUIDE Des bonnes pratiques amélioration des conditions de travail sur chantier

bien Construire EN BRIQUE GUIDE Des bonnes pratiques amélioration des conditions de travail sur chantier bien Construire EN BRIQUE GUIDE Des bonnes pratiques amélioration des conditions de travail sur chantier Page 2 Page 3 3 4 5 5 6 7 8 8 9 9 10 11 12 Page 13 13 15 17 17 18 20 22 26 28 29 30 31 Page 32 PRÉAMBULE

Plus en détail

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES 1 I. Les textes applicables Décret du 8 janvier 1965 modifié qui concerne les mesures de protection applicables aux établissements dont le personnel

Plus en détail

Garde-corps et Moyens d accès

Garde-corps et Moyens d accès Garde-corps et Moyens d accès UNE MARQUE DU GROUPE GARDE-CORPS VECTACO EN APPLIQUE Modèles : Existe avec des montants droits, inclinés, courbés ou rabattables. Disponible avec ou sans plinthe. Modèles

Plus en détail

MÉMO SÉCURITÉ. travaux en hauteur : échafaudage roulant. entreprises artisanales du bâtiment

MÉMO SÉCURITÉ. travaux en hauteur : échafaudage roulant. entreprises artisanales du bâtiment MÉMO SÉCURITÉ entreprises artisanales du bâtiment travaux en hauteur : échafaudage roulant Les échafaudages roulants sont des équipements d accès en hauteur couramment utilisés par certains métiers du

Plus en détail

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE CONSEIL GENERAL de la SOMME Transfert de l imprimerie située au 40 rue de la République vers le 10 rue des Louvels 80000 AMIENS 3.1 LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE 3.1 ETENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS

Plus en détail

Brique coupe-feu CFS-BL

Brique coupe-feu CFS-BL Brique coupe-feu CFS-BL Applications Calfeutrement permanent ou temporaire de câbles ou botte de câbles en dalle ou en voile Câbles, bottes de câbles et chemins de câbles Gaines isolées et groupées Produit

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE

INSTRUCTIONS DE POSE 5/2013 FR INSTRUCTIONS DE POSE Etant donné la plus longue durée de vie de la porte en bois composite Duofuse par rapport à une porte en bois classique, il est important de la placer correctement afin de

Plus en détail

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS.

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. FICHE CONSEIL N 9 CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. Ce document précise les dispositions constructives des cloisons et contre-cloisons en plaques

Plus en détail

Commune de FEYZIN. département du RHONE. Terrain familial des gens du voyage. Rue Léon Blum. Lot 3: Serrurerie, clôture. Bordereau des Prix

Commune de FEYZIN. département du RHONE. Terrain familial des gens du voyage. Rue Léon Blum. Lot 3: Serrurerie, clôture. Bordereau des Prix 1699LO3 Pièce N BPU Commune de FEYZIN département du RHONE Terrain familial des gens du voyage Rue Léon Blum Lot 3: Serrurerie, clôture Bordereau des Prix N Affaire 4151699 Etabli par Vérifié par Date

Plus en détail

Série T modèle TES et TER

Série T modèle TES et TER 6-8 rue des Casernes Tél. : 03.84.29.55.55 F 90200 GIROMAGNY Fax : 03.84.29.09.91 E-mail : ultralu@ultralu.com http://www.ultralu.com NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION ECHAFAUDAGE ROULANT ALUMINIUM Série

Plus en détail

Notice de montage, de démontage et d utilisation. Fiche d aide au contrôle avant utilisation. Description du produit:

Notice de montage, de démontage et d utilisation. Fiche d aide au contrôle avant utilisation. Description du produit: Fiche d aide au contrôle avant utilisation DUARIB - CDH Group Tél : + (0) 0 9 Fax : + (0) 0 Messagerie : welcome@duarib.fr Site internet : www.duarib.fr Notice de montage, de démontage et d utilisation

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail

Construction d une cheminée. Guide Pratique. Foyers ouverts et fermés Conduits maçonnés et métalliques. En application des DTU 24.2.1 et 24.2.

Construction d une cheminée. Guide Pratique. Foyers ouverts et fermés Conduits maçonnés et métalliques. En application des DTU 24.2.1 et 24.2. Guide Pratique Construction d une cheminée Foyers ouverts et fermés Conduits maçonnés et métalliques En application des DTU 24.2.1 et 24.2.2 SOMMAIRE Définition de l installation..................................

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF

NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF présentation MULTISCAF est un système modulaire multidirectionnel, destiné aux travaux de construction, de rénovation et de réhabilitation. Il permet de réaliser des échafaudages de façade, des ponts roulants,

Plus en détail

Vis à béton FBS et FSS

Vis à béton FBS et FSS Vis à béton FBS et FSS Un montage rapide et de hautes performances. ETA-11/0093 ETAG 001-6 Usage multiple pour application non structurelle dans le béton Z-21.8-2015 ETA-11/0095 ETAG 001-3 Option 1 pour

Plus en détail