Page 4... Le mot du Président. Page 5... Conseil d'administration du Cofrac. Page : l activité reste intense

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Page 4... Le mot du Président. Page 5... Conseil d'administration du Cofrac. Page 6... 2009 : l activité reste intense"

Transcription

1 Rapport d activité Annual report

2 Sommaire / Contents Page 4... Le mot du Président Page 5... Conseil d'administration du Cofrac Page : l activité reste intense Page Faits Marquants et Développements Page Ils font le Cofrac Page Exigences et Pratiques Page Membres de l Association et des Comités de Section Page Résultats Financiers Page 4... Message from the Chairman Page 5... Board of Administrators Page : activity continues to be intense Page Highlights and Developments Page They are the Cofrac Page Requirements and Practices Page Members of the Association and Section Committees Page Financial Results 3

3 Le mot du Président Malgré les difficultés économiques du moment, l année 2009 a été pour le Cofrac une excellente année. La demande d accréditations ne faiblit pas. Au contraire! Certes, à la suite des textes parus en 2008 (règlement européen, loi française de modernisation de l économie et décret reconnaissant le Cofrac comme unique organisme national d accréditation), c est toujours le secteur réglementaire qui «tire» la croissance. Mais le secteur volontaire se porte également fort bien. Bref, le Cofrac est en bonne santé. Cette situation très favorable doit être mise à profit pour consolider le dispositif en lui donnant les moyens nécessaires pour qu il puisse continuer à remplir sa mission de service public, tant au niveau national qu au plan international. A cet égard, le Cofrac continue d investir en moyens humains et matériels, informatiques notamment. Il a également entrepris de se restructurer avec la création le 1er octobre 2009 de la nouvelle section «Santé Humaine» qui va véritablement prendre son essor en 2010 en se consacrant tout d abord essentiellement à l accréditation des laboratoires de biologie médicale. Cette même année 2009 a vu aussi le renouvellement du Comité de la section Inspection ainsi que celui du Conseil d Administration. La qualité et le nombre des candidats souhaitant participer à ces instances ont permis de mesurer à ces occasions l intérêt que portent au Cofrac toutes les parties intéressées par l accréditation. Enfin, au plan international, l implication du Cofrac se poursuit activement avec comme objectif permanent de faire valoir les positions françaises sur les sujets relatifs à l accréditation et surtout, de faire en sorte que les prestations d évaluation de la conformité réalisées sous le couvert de l accréditation du Cofrac soient reconnues à l étranger comme aussi dignes de confiance que celles réalisées sous le couvert de l accréditation locale. Je tiens à nouveau à remercier tous les acteurs (personnels de la structure permanente, évaluateurs et experts, membres des différentes instances qui participent bénévolement à nos travaux) pour tout le travail accompli. C est grâce à ce travail que le Cofrac poursuit sa marche en avant au bénéfice de l Economie française. François MAUDUIT Président du Cofrac François MAUDUIT Président du Cofrac Chairman of Cofrac Message from the Chairman In spite of the current economic difficulties, 2009 has been an excellent year for Cofrac. There has been no fall-off in the demand for accreditations. On the contrary! Of course, subsequent to the texts published in 2008 (European regulations, the French law on modernisation of the economy and the Decree recognising Cofrac as the sole national accreditation body), it is still the regulatory sector that is pulling growth. But the voluntary sector is also doing very well. In short, Cofrac is in good health. We must capitalize on this very favourable situation to consolidate the system by providing it with the means necessary for it to continue to fulfil its public service mission, both nationally and internationally. In this respect, Cofrac continues to invest in human and material resources, IT resources in particular. It has also begun to reorganize with the creation on 1st October 2009 of the new Healthcare Section, which will really take off in 2010, devoting itself initially primarily to the accreditation of medical biology laboratories. This same year 2009 also witnessed the renewal of the Inspection Section Committee and the Board of Administrators. The quality and number of applicants wishing to participate in these bodies at this time has made it possible to measure the interest that all parties interested in accreditation show in Cofrac. Finally, internationally speaking, Cofrac's involvement continues actively with the ongoing objective of representing the French position on matters relating to accreditation and, in particular, to see to it that conformity evaluation services performed under the aegis of Cofrac accreditation are recognised abroad as being as trustworthy as those performed under the aegis of local accreditation. I should once again like to thank all those involved (permanent staff, assessors and experts, members of the various bodies that make a voluntary contribution to our work) for all the work they have done. It is thanks to this work that Cofrac will continue to progress to the benefit of the French economy. François MAUDUIT Chairman of Cofrac 4

4 Conseil d Administration / Board of Administrators Président / Chairman François MAUDUIT Vice-Président / Deputy Chairman Marc BAŸ * Président d'honneur / Honorary Chairman Jean-Pierre DESGEORGES Trésorier / Treasurer Marc BAŸ ** Organismes accrédités / Accredited bodies Yvon GERVAISE Jean-Luc LAURENT Pierre BONTE Robert BIGUET William VIDAL Jacques TEXIER Francesco DELFINI Groupements professionnels / Professional groups Charles-Marie BINDAULT Marc BAŸ Chi Dung TA Nathalie THOMAS Jacques DARTOY Thierry PARAT Stéphane LAGNEL SGS Multilab LNE COPREC Réseau CTI ECOCERT AFAQ-Afnor Certification COFREND CGPME FIM ANIA FFB UFIP Groupe des Grands Acheteurs MEDEF Rapport d activité 2009 Annual report 2009 Consommateurs, Donneurs d'ordres et Pouvoirs Publics / Consumers, Principals and National Authorities Jean SALVATOR Familles De France André PHILIPPE CNAFC Claude DUMONT WWF Sophie GOURAUD-BOUYER Ministère de l'agriculture, de l'alimentation, de la Pêche et de la Ruralité Dr Anne-Marie GALLOT Ministère de la Santé et des Sports Jean-Jacques BERGER Jérôme GOELLNER Personnalité qualifiée / Qualified person François MAUDUIT DGCCRF Ministère de l'ecologie, de l'energie, du Développement Durable et de l'aménagement du Territoire Commissaire du gouvernement / Government Commissioner Jean-Marc le PARCO Ministère de l'economie, de l'industrie et de l'emploi Membres à titre consultatif / Advisory members Olivier MOREL Gérard MANTEL Luc ERARD Bernard GERVAIS Contrôleur d'etat AFNOR LNE *depuis le 30 juin 2009 / since June the 30 th 2009 **jusqu au 30 juin 2009 / up to June the 30 th

5 2009 : l activité reste intense Daniel PIERRE Directeur Général du Cofrac General Director of Cofrac Accréditation Poussée par le secteur réglementaire, la demande d accréditation dans toutes les sections a continué de croître en Mais il faut noter que le nombre total d entités accréditées n a pas augmenté dans les mêmes proportions - il a même diminué en section Certification de Produits et Services - en raison d un nombre relativement important de fusions d organismes et de quelques cessations d activité. Ainsi, au 31 décembre 2009, la section Laboratoires compte 1758 entités accréditées contre un peu moins de 1700 à fin 2008 et elle a réalisé en 2009 un peu plus de 1400 évaluations contre presque 1500 en Il est à souligner que dans les statistiques qui précèdent, sont comptés les 156 laboratoires de biologie médicale accrédités au 31 décembre En 2010, ces laboratoires relèveront de la section Santé Humaine et on peut déjà présumer une assez forte croissance du nombre d accréditations initiales puisque l accréditation de tous les laboratoires de l espèce sera obligatoire au 1er novembre Comme l an passé, c est encore le pôle Chimie-Environnement qui a réalisé le plus grand nombre d accréditations initiales devant le pôle Mécanique. Dans la continuité de l activité des années précédentes, la section a poursuivi ses travaux de rationalisation et de révision de son corpus documentaire et a commencé un gros travail concernant l expression des portées d accréditation, la nouvelle nomenclature devant entrer en vigueur simultanément avec la migration vers le nouveau système informatique de gestion des dossiers qui commence début Rapport d activité 2009 Annual report : activity continues to be intense Accreditation Driven by the regulatory sector, the demand for accreditation in all Sections continued to grow in But it should be noted that the total number of accredited entities has not increased in the same proportion it has even fallen in the Certification of Products and Services Section owing to a relatively high number of mergers of bodies and a few shutdowns. Therefore, on 31st December 2009, the Laboratories Section accounts for 1,758 accredited entities as opposed to a little under 1,700 at the end of 2008 and it performed a little over 1,400 assessments in 2009 as opposed to almost 1,500 in It should be stressed that the above statistics include 156 medical biology laboratories accredited on 31st December In 2010, these laboratories will fall under the Healthcare Section and we can already assume relatively strong growth in the number of initial accreditations as the accreditation of all laboratories of this kind will be mandatory by 1st November L ike last y e a r, it w a s o n c e a g a in the Chemistry-Environment pole that performed the greatest number of initial accreditations, ahead of the Mechanics pole. Carrying on from activity in previous years, the Section continued the rationalization and revision of its body of documentation and made a start on a major undertaking regarding the expression of scopes of accreditation and the new nomenclature is expected to come into effect simultaneously with the migration to the new file management IT system, which starts at the beginning of It was the Inspection Section which, once again 6

6 C est la section Inspection qui, cette année encore, connaît la croissance relative la plus forte : 276 entités accréditées au 31 décembre 2009 contre 248 à fin 2008 et 358 évaluations réalisées. Les principaux secteurs concernés par cette croissance demeurent ceux de l environnement, de la sécurité des établissements recevant du public et des véhicules lourds. A souligner que cette section a étendu cette année son champ de compétences au domaine des services avec la mise en place d un programme d accréditation spécifique à l inspection des hôtels dans le cadre de la nouvelle classification étoilée à la demande du ministère en charge du Tourisme. Enfin, de même qu en 2008, les sections d accréditation des organismes certificateurs ont connu un accroissement important de la diversité de leurs champs d actions qui se sont ouverts à de nouveaux domaines techniques. Le nombre total d organismes accrédités reste quant à lui stable (un peu plus de 100, les deux sections confondues) et le nombre d évaluations réalisées a pour sa part diminué. Dans un tel contexte de croissance, un point commun à toutes les sections est, outre l élaboration des documents nécessaires préalablement à l ouverture de nouveaux domaines à l accréditation, l important travail de recherche, de sélection et de formation de nouveaux évaluateurs et experts techniques. International Au niveau européen, suite à la publication en 2008 du règlement relatif à l accréditation, EA (European cooperation for Accreditation) a entrepris un important travail de préparation afin d être en mesure de répondre aux attentes de la Commission de Bruxelles et des Etats Membres concernant l harmonisation des pratiques d accréditation et le contenu des évaluations par les pairs. Les deux sujets majeurs qui ont fait débat en 2009 concernent les accréditations transfrontalières et l accréditation dans le cadre de la notification pour l application d une directive. Ces sujets restent encore en cours de traitement. Bien entendu, le Cofrac participe activement à ces travaux en étant représenté dans tous les comités d EA, ainsi que this year, experienced the highest relative growth: 276 accredited entities on 31 December 2009 as opposed to 248 at the end of 2008 and 358 evaluations performed. The main sectors affected by this growth continue to be the environment, the safety of establishments open to the public and heavy goods vehicles. It should be stressed that this Section extended its field of competences to the field of services this year with the implementation of an accreditation programme specific to the inspection of hotels in line with the new star classification system at the request of the Ministry responsible for Tourism. Finally, as in 2008, the Certification sections for certification bodies experienced significant growth in the diversity of the areas in which they work, which are now open to new technical fields. The total number of accredited bodies, on the one hand, has remained stable (a little over 100, both sections together) and the number of assessments performed, on the other hand, has fallen. In such a context of growth, a common point to all Sections, apart from the drafting of documents needed prior to opening new fields to accreditation, is the significant amount of research, selection and training work regarding new assessors and technical experts. International At European level, following the publication in 2008 of the regulation on accreditation, EA (European cooperation for Accreditation) undertook major preparatory work in order to be in a position to meet the expectations of the Commission in Brussels and the Member States regarding the harmonization of accreditation practices and the content of peer evaluations. The two major subjects debated in 2009 concern cross-frontier accreditations and accreditation in the context of notification for the application of a Directive. These subjects are still under discussion. Cofrac is of course actively involved in this work and is represented on all of the EA Committees and in several working parties. Its General Director was elected Vice-Chair of EA in June In addition, as in previous years, Cofrac continued to take part in peer evaluations organised by EA within the framework of maintaining its multilateral accreditation recognition agreement. In 2009, Cofrac itself underwent a complementary assessment by EA to check the implementation of the inspection of the sites of 7

7 dans plusieurs groupes de travail. Son Directeur Général a été élu Vice-Président d EA en juin Par ailleurs, le Cofrac a continué, comme les années précédentes, à participer aux évaluations par les pairs organisées par EA dans le cadre du maintien de son accord multilatéral de reconnaissance des accréditations. Il a lui-même subi en 2009 une évaluation complémentaire d EA pour vérifier la mise en œuvre du contrôle des sites localisés à l étranger des organismes certificateurs qu il a accrédités. Cette évaluation complémentaire n a relevé aucun écart. En outre, le Cofrac a aussi été évalué par le FALB (Federation of Accreditation and Licensing Bodies) dans le cadre de l accréditation des vérificateurs environnementaux pour l application du Règlement Européen EMAS III (Eco Audit). Les quelques écarts (remarques) relevés ont été traités. Au niveau international, de la même façon, le Cofrac a poursuivi sa participation active aux travaux d ILAC (International Laboratory Accreditation Cooperation) et d IAF (International Accreditation Forum). Le Directeur Général du Cofrac a continué à exercer la présidence d ILAC et à participer aux réunions du Comité Exécutif d IAF. Les deux organisations coopèrent de plus en plus étroitement, mais ont refusé à une courte majorité de fusionner en une seule malgré l énergie consacrée en ce sens par les accréditeurs européens. Enfin, le Cofrac a aussi participé à quelques actions de coopération technique dans les pays en voie de développement et a poursuivi ses prestations d accréditation à l étranger en évitant toute concurrence avec d autres accréditeurs. Communication A l occasion du quinzième anniversaire de sa création, le Cofrac a organisé une conférence de presse le 30 juin 2009 au cours de laquelle ont pu être présentés ses activités, son rôle et ses missions ainsi que les principaux développements en cours ou à venir. A la suite de celle-ci, il a été amené à répondre à de nombreuses sollicitations de la part de journalistes. Il a aussi travaillé sur la communication interne en célébrant ses quinze années d existence le 9 juin, jour symbolique de l «International Accreditation Day». Il a organisé le 4ème «Forum Certification» en octobre, permettant ainsi un échange fructueux entre la structure permanente et les organismes certificateurs accrédités. Par ailleurs, le Cofrac a continué à participer à des colloques, 1 Rapport d activité 2009 Annual report 2009 the certification bodies which it has accredited located abroad. This complementary assessment did not bring any divergences to light. Furthermore, Cofrac was also assessed by the FALB (Federation of Accreditation and Licensing Bodies) within the framework of accreditation of environmental inspectors for application of the European EMAS III (Eco Audit) Regulation. The few divergences (observations) brought to light have been handled. In the same way internationally, Cofrac continued its active involvement in the work of ILAC (International Laboratory Accreditation Cooperation) and IAF (International Accreditation Forum). Cofrac's General Director continued his tenure as Chairman of ILAC and took part in the meetings of the IAF Executive Committee. The two organisations cooperate more and more closely, but refused to merge into a single body by a small majority despite the energy devoted to this issue by European accreditors. Finally, Cofrac was also involved in a number of technical cooperation actions in the developing countries and continued its accreditation services abroad, avoiding any competition with other accreditors. Communication On the fifteenth anniversary of its creation, Cofrac called a press conference on 30 June 2009 during which it took the opportunity to present its activities, its role and its missions as well as the primary current or future developments. After this press conference, it dealt with a number of requests from journalists. It also worked on internal communication, celebrating its fifteen years of existence on 9 June, a symbolic day known as International Accreditation Day. It organised the 4th Certification Forum in October, thus fostering a fruitful exchange of views between permanent staff and accredited certification bodies. In addition, Cofrac continued to take part in symposia, conferences and other events dealing with questions of quality and conformity evaluation, in particular a round table on accreditation during the 14th International Metrology Conference held in Paris at the end of June and the Journées Internationales de la Biologie (JIB) in November. 8

8 salons ou autres manifestations traitant des questions de qualité et d évaluation de la conformité, notamment à une table ronde sur l accréditation lors du 14ème Congrès International de Métrologie qui s est tenu fin juin à Paris et aux Journées Internationales de la Biologie (JIB) en novembre. De même, il a poursuivi la publication de «Compétences Magazine» et de «La Lettre Cofrac» selon le rythme prévu. Son site Internet a été régulièrement mis à jour et des travaux concernant sa restructuration avec une nouvelle arborescence ont été entamés. Structure permanente Au 31 décembre 2009, la structure permanente comptait 83 collaborateurs représentant 78,3 «équivalents temps plein» contre 75,6 au 31 décembre Cette augmentation de l effectif est notamment liée à la mise en place de la nouvelle section Santé Humaine. A noter aussi plusieurs recrutements liés à des départs. A cet égard, le Cofrac poursuit sa politique de fidélisation de son personnel. indispensable, s avère consommateur de temps et nous travaillons à un outil informatique pour en faciliter l utilisation. D autre part, l outil informatique de gestion des dossiers d accréditation a quant à lui été aménagé pour satisfaire les besoins des sections Laboratoires et Santé Humaine qui, après les autres sections, vont l utiliser à leur tour dès La Commission d Audit Interne, suite aux audits qu elle a menés et à ceux menés par la structure permanente elle-même, a une nouvelle fois renouvelé sa confiance dans le bon fonctionnement du Cofrac. Enfin, une aide financière du ministère en charge de l Industrie du même niveau qu en 2008 a été attribuée au Cofrac pour l aider à assurer ses missions en termes de communication et à l international. Daniel PIERRE Directeur Général du Cofrac Pour ce qui concerne les évaluateurs et experts, le nouveau système de gestion et de qualification mis en place, même s il est Likewise, it continued to publish Compétences Magazine and the Cofrac Newsletter in line with the scheduled timetable. Its Internet site was regularly updated and work on its reorganization with a new tree structure was started. Permanent staff On 31st December 2009, the permanent staff accounted for 83 employees representing 78.3 full-time equivalents as opposed to 75.6 on 31st December This increase in the workforce relates in particular to the setting up of the new Healthcare Section. Several new members of staff were hired to replace staff leaving the organization. In this respect, Cofrac is continuing its staff loyalty policy. Subsequent to the assessments which it performed and those performed by the permanent staff itself, the Internal Audit Commission once again reiterated its confidence in Cofrac's sound operation. Finally, financial aid from the Ministry responsible for Industry for the same sum as in 2008 was allocated to Cofrac to help it to fulfil its missions in terms of communication and internationally. Daniel PIERRE General Director of Cofrac As regards assessors and experts, the new management and qualification system put in place, although absolutely essential, has turned out to be very time-consuming and we are working on an IT tool to facilitate its use. In addition, the IT tool used to manage accreditation files was installed to meet the needs of the Laboratories and Healthcare Sections which, following on from the other Sections, will in turn start to use it in

9 Laboratoires Faits marquants et développements Si l année 2008 avait été marquée par la publication au Journal Officiel du décret reconnaissant le Cofrac comme «l instance nationale d accréditation», l année 2009 restera celle qui a vu la création de la section Santé Humaine, portant ainsi provisoirement à 5 le nombre de sections du Cofrac (ce nombre étant destiné à revenir à 4 fin 2010 lors de la fusion des sections Certification). En octobre 2009 naissait en effet la section Santé Humaine du Cofrac, dédiée à l accréditation des laboratoires de biologie médicale qui sera obligatoire au 1er novembre 2016 en application de l ordonnance du 13 janvier 2010 prise en application de la loi Hôpital Patients Santé Territoires (HPST). Les quatre pôles de la section Laboratoires connaissent une hausse du nombre total d entités accréditées et permettent à la section de franchir le cap des 1700 entités accréditées à fin Les nombres d accréditations initiales et d évaluations restent relativement stables et la section continue de gérer une soixantaine d accréditations à l étranger et dans les DOM- TOM. Un groupe de réflexion a vu le jour en 2009, conformément au souhait exprimé par le Comité de Section, dans le but de réfléchir à l évolution éventuelle des pratiques en matière d accréditation sur les portées flexibles. La création de ce groupe de réflexion fait suite à la parution du document EA 2/15 (EA Requirements for the Accreditation of Flexible Scopes). Concernant le système d information (SI), la section a notamment poursuivi l important travail de nomenclature (thématique par domaines/ sous-domaines/familles) et revu les modalités de migration vers le nouveau SI. 2 Rapport d activité 2009 Annual report 2009 Highlights and Developments If the highlight in 2008 was the publication of the Decree in the Official Journal recognising Cofrac as the national accreditation authority, 2009 will always be the year that saw the creation of the Healthcare Section, thus bringing the provisional number of Sections at Cofrac to five (this number being destined to revert to four at the end of 2010 with the merger of the Certification Sections). Indeed, in October 2009, Cofrac's Healthcare Section did come into being and is dedicated to the accreditation of medical biology laboratories, which will be compulsory as of 1 November 2016 upon implementation of the Order of 13 January 2010 enacted in application of the Hospital Patients Health Territories (HPST - Hôpital Patients Santé Territoires) Law. Laboratories The four poles in the Laboratories Section experienced a rise in the total number of accredited entities and allowed the Section to pass the 1700 accredited entities threshold at the end of The number of initial accreditations and assessments remained relatively stable and the Section continues to manage sixty or so accreditations from abroad and in the French Overseas Departments and Territories. A think tank came into being in 2009, in accordance with the wish expressed by the Section Committee, with the objective of considering any changes in practices with regards to accreditation of flexible scopes. The creation of this think tank follows the publication of document EA 2/15 (EA Requirements for the Accreditation of Flexible Scopes). Regarding the information system (IT), the Section continued to pursue the considerable work on listings (thematic by fields/sub-fields/ family) and reviewed the methods of migration to the new IT. 10

10 A signaler également les travaux de la Commission Technique d Accréditation pour les Comparaisons Interlaboratoires (CTA CIL) qui se sont poursuivis sur l amélioration de l expression des portées d accréditation des OCIL (Organisateurs de Comparaisons Interlaboratoires) pour permettre leur intégration dans le nouveau SI. L année 2009 a été marquée pour le pôle Biologie-Biochimie par la concrétisation du projet de réforme de la biologie médicale mené par la DGS (Direction Générale de la Santé) sur la base des travaux initiés en Outre le nécessaire accompagnement pour préparer le transfert des activités de biologie médicale vers la nouvelle section Santé Humaine, le pôle a connu une réorganisation interne suite au départ de deux responsables d accréditation vers cette même section. Le pôle a accrédité en 2009 le premier laboratoire sur la base du LAB REF 15 (document d exigences spécifiques sur les analyses en vue du paiement du lait en fonction de sa composition et de sa qualité hygiénique et sanitaire), d autres demandes d accréditation ayant suivi a vu pour le pôle Chimie-Environnement la poursuite du déploiement du nouveau dispositif d évaluation de la conformité aux Bonnes Pratiques d Expérimentation (BPE) pour le compte de la Direction Générale de l Alimentation (DGAl), réalisant 25 évaluations sur l année entière aura également été l occasion de finaliser la mise en œuvre du nouveau dispositif de vérification des critères d agrément des laboratoires réalisant des analyses dans le domaine de l eau et des milieux aquatiques au titre du Code de l Environnement (environ 160 laboratoires concernés). A noter enfin les premières accréditations dans le domaine de caractérisation des émissions chimiques des produits de construction et pour de nouveaux indices dans le domaine des analyses biologiques des milieux aquatiques. De nombreuses demandes d accréditation et premières évaluations dans de nouveaux domaines techniques marquent 2009 pour le pôle Mécanique. Parmi ces derniers et sans prétendre à l exhaustivité, on peut citer notamment les compteurs de quantité de gaz, la métrologie des bancs d essais textiles, la vérification des pénétromètres, les essais sur les capteurs solaires ou encore les mesures sur les machines à mesurer tridimensionnelles. Il faut souligner le développement d une accréditation en métrologie légale pour les organismes de pesage (70 organismes concernés dont plusieurs groupements) et l instruction des premières demandes correspondantes et aussi rappeler que c est en 2009 qu ont eu lieu les premiers échanges avec The work of the Technical Accreditation Commission for Interlaboratories Comparisons (CTA CIL, Commission Technique d Accréditation Comparaisons Interlaboratoires) should also be mentioned, which continued on improving the expression of accreditation s scopes of the ILCPs (Interlaboratories Comparisons Providers) to allow their integration in the new IT. For the Biology-Biochemistry pole, 2009 was marked by the finalization of the planned reform of medical biology conducted by the General Health Department (DGS, Direction Générale de la Santé) based on work initiated in In addition of the supervision needed in order to prepare the ground for the transfer of medical biology activities to the new Healthcare Section aside, the pole underwent internal reorganization following the departure of two accreditation managers to this same Section. In 2009, the pole accredited the first laboratory on the basis of LAB REF 15 (the specific requirements document on analysis with a view to payment on milk according to its composition and hygienic and sanitary quality). Other accreditation requests followed. For the Chemistry-Environment pole, 2009 saw the continued deployment of the new conformity assessment on Good Experimentation Practices (GEP) on behalf of the General Food Department (DGAl, Direction Générale de l Alimentation), completing 25 assessments over the year also presented the opportunity to finalize implementation of the new checking system regarding the agreement criteria for laboratories carrying out analysis in the field of water and aquatic environments under the Environment Code (approximately 160 laboratories affected). Finally, the first accreditations in the field of characterization of chemical emissions of construction products and for new indices in the field of biological analysis of aquatic environments should also be noted. Numerous accreditation requests and initial assessments in new technical fields marked 2009 in the Mechanics pole. Among them, and without claiming to be exhaustive, we can, in particular, mention gas quantity meters, the metrology of textile testing benches, the checking of penetrometers, the tests on solar collectors and the measurements on three-dimensional measuring machines. We should underline the development of an accreditation in legal metrology for weighing bodies (70 bodies affected, including several groupings) and the formalities for the corresponding first requests. We should also remind that it was in 2009 that the first exchanges with the Administration took place, intended 11

11 l Administration visant à développer une accréditation pour la vérification des chronotachygraphes numériques (370 organismes concernés). Le pôle Physique-Electricité a poursuivi en 2009 sa collaboration avec la Direction Générale du Travail (DGT), notamment à l occasion des travaux préparatoires d accréditation d organismes procédant à des relevés photométriques sur les lieux de travail. C est le cas également avec la participation à la mise en place et à l exploitation d une procédure d analyse du fonctionnement du dispositif d accréditation des laboratoires dans le domaine de la dosimétrie des travailleurs exposés aux rayonnements ionisants. A la demande de l ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés), le pôle s est aussi impliqué dans le cadre de réunions de travail pour l élaboration d un schéma de certification des titres sécurisés faisant intervenir l accréditation des laboratoires de tests de conformité des niveaux transport, protocole et applicatif des titres sécurisés. Santé Humaine La section Santé Humaine a été créée le 1er octobre 2009 au Cofrac pour prendre en charge, dans un premier temps, l accréditation réglementaire des laboratoires de biologie médicale. Composée à sa création d un responsable de Section, de deux responsables d accréditation et d une secrétaire, tous quatre venus de la section Laboratoires, la Section s est étoffée en toute fin d année avec l arrivée d une nouvelle secrétaire et d un troisième responsable d accréditation. Cette période a permis notamment de commencer à préparer le corpus documentaire nécessaire et le transfert des 156 dossiers d accréditation précédemment gérés par la section Laboratoires. Inspection L activité de la section reste très soutenue en 2009 avec une quarantaine d accréditations initiales délivrées, le total d entités accréditées cumulé approchant désormais les 300 (en hausse de près de 15%). Les nouvelles accréditations concernent notamment le contrôle de certaines catégories d installations classées pour la protection de l environnement soumises à déclaration ou celui de l étanchéité des réservoirs enterrés de liquides inflammables pour le compte du MEEDDM (Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Developpement Durable et la Mer), le contrôle des réseaux d assainissement neufs ou encore le contrôle de qualité externe de dispositifs médicaux pour le compte de l AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé). Outre le développement par la section d une accréditation pour le contrôle périodique des chaudières de puissance comprise entre 400 kw et 20MW pour le compte du MEEDDM et celui d une 2 Rapport d activité 2009 Annual report 2009 to develop an accreditation for checking digital tachographs (370 bodies affected). In 2009, the Physics-Electricity pole continued its collaboration with the General Employment Department (DGT), particularly regarding work preparatory to the accreditation of bodies carrying out photometric readings in the workplace. This was also the case with the participation in setting up and operating a procedure to analyse the functioning of the laboratory accreditation system in the field of the dosimetry of workers exposed to ionising radiation. At the request of the French National Agency for Secure Identity Documents (ANTS, Agence Nationale des Titres Sécurisés), the pole also took part in work meetings to draft a certification scheme for secure identity documents involving the accreditation of conformity testing laboratories regarding transport, protocol and application of secure identity documents. Healthcare Cofrac's Healthcare Section was created on 1st October 2009 to handle, in the first instance, the statutory accreditation of medical biology laboratories. Composed on creation of a Section manager, two accreditation managers and a secretary, all four from the Laboratories Section, the Section was expanded at the very end of the year to include a new secretary and a third accreditation manager. In particular, this period allowed time to make a start on preparing the corpus of documentation needed and transfer 156 accreditation files previously managed by the Laboratories Section. Inspection Activity in the Section is still continued to be very busy in 2009 with forty initial accreditations issued. The total number of accredited entities is now nearing 300 (a rise of near 15%). New accreditations concern, in particular, the inspection of some classified installation categories for the protection of the environment subject to declaration or of the leakproofness of underground tanks containing inflammable liquids on behalf of the French Ministry for Ecology, Energy, Sustainable Development and the Sea (MEEDDM, Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Developpement Durable et la Mer), the inspection of new sanitation networks and the inspection of external quality of medical systems on behalf of the French Health Product Safety Agency (AFSSAPS, Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé). Apart from the Section's development of an accreditation for the periodic inspection of boilers with an output of between 400 kw and 20MW on behalf of the MEEDDM and of an accreditation for the inspection of food-related activities at points of sale to the public regarding the health safety of foodstuffs in accordance with the RAS (Retail Audit Standard), we cannot, of course, overlook 12

12 accréditation pour l inspection des activités alimentaires des points de vente de la distribution au regard de la sécurité sanitaire des aliments selon le référentiel RAS (Retail Audit Standard), on ne peut bien évidemment passer sous silence en 2009 le développement majeur réalisé dans un nouveau domaine : celui des services dans le domaine du tourisme (cf. page 7). Les premiers organismes accrédités dans ce domaine le sont à compter du 1er janvier Certification L activité des sections Certification (CEPE : Certification d Entreprises et de Personnels et Environnement ; CPS : Certification de Produits et Services) reste stable en termes de nombre d entités accréditées sur l année 2009 (103 accrédités contre 105 en 2008). En Certification de Produits et Services, les fusions d organismes certificateurs de produits agricoles se sont poursuivies, élément qui explique en partie cette stabilité car ayant pour résultat une légère diminution du nombre d entités accréditées. Dans le cadre de la réforme du Code de la Consommation, la mise en œuvre de la procédure d accréditation obligatoire a entraîné de nombreuses extensions et une quinzaine de demandes d accréditation initiales. Côté CEPE, l activité a été notablement marquée en 2009 par plusieurs évaluations externes : celle du FALB (Federation of Accreditation and Licensing Bodies) pour l accréditation selon le Règlement Européen Eco Audit (EMAS III) lors de laquelle quelques écarts, traités depuis, ont été notés et celle du GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales) donnant lieu à un écart lui aussi traité depuis. À noter également l évaluation par la coordination européenne des industriels donneurs d ordre de l aérospatial (EU OPMT) pour laquelle un résultat favorable (un écart mineur constaté) a pu être obtenu. Enfin, les sections CEPE et CPS ont toutes deux fait l objet d une évaluation complémentaire de la part d EA (suite de l audit du Cofrac en 2008) dont l objectif était de vérifier la mise en œuvre du contrôle des sites localisés à l étranger où sont réalisées des activités de certification dites essentielles. Le résultat est là encore favorable, aucun écart n ayant été relevé. the major development in 2009 in a new field: services in tourism area (cf. page 7). The first bodies are accredited since of 1 st January Certification The activity of the Certification Sections (CEPE: Certification d Entreprises et de Personnels et Environnement / Certification of Managing Systems and Personel and Environment; CPS: Certification de Produits et Services / Certification of Products and Services) remained stable in terms of number of accredited entities in 2009 (103 accredited entities as opposed to 105 in 2008). In Certification of Products and Services, the mergers of bodies certifying agricultural products continued, a point that partially explains this stability as it has resulted in a slight fall-off in the number of accredited bodies. In the context of the reform of the Consumer Code, the implementation of the compulsory accreditation procedure brought about numerous extensions and fifteen initial accreditation requests. French Aerospace Industries Association (GIFAS, Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales), revealing one finding, which has also since been dealt with. Also worthy of note is the assessment by the European aerospace industries coordination body for which a favourable result (one minor finding observed) was obtained. Finally, the CEPE and CPS Sections both underwent a complementary assessment by EA (following the audit of Cofrac in 2008), the objective of which was to check implementation of the inspection of sites located abroad where so-called essential certification activities are conducted. Here again, the result was favourable as no findings came to light. For CEPE, activity was marked significantly in 2009 by several external assessments: of the FALB (Federation of Accreditation and Licensing Bodies) for accreditation in accordance with the European Eco Audit regulation (EMAS III) during which a number of findings, since dealt with, were noted, and of the 13

13 Ils font le Cofrac 3 Rapport Outre les habituelles nominations au sein des différentes instances du Cofrac au gré des fins de mandat (Comités, Commissions, Conseil d Administration), 2009 a vu la création du comité de Section de la section Santé Humaine qui a été nommé et s est réuni pour la première fois le 18 novembre Suite au décret d application du 19 décembre 2008, le Délégué Interministériel aux Normes exerce les fonctions de Commissaire du Gouvernement auprès du Cofrac et, lors de l Assemblée Générale du Cofrac en juin 2009, François Mauduit a été réélu Président du Cofrac pour un troisième mandat. La politique de renforcement du suivi des évaluateurs initiée en 2007 se poursuit et 2009 restera une année riche de ce point de vue. Globalement, sur l année entière, le Cofrac a procédé, toutes activités et sections confondues, aux qualifications ou renouvellements de qualification suivants : 91 renouvellements de qualification d évaluateurs techniques, 88 nouvelles qualifications d évaluateurs techniques, 35 renouvellements de qualification d évaluateurs qualiticiens, 18 nouvelles qualifications d évaluateurs qualiticiens juniors, 11 nouvelles qualifications d évaluateurs qualiticiens responsables d évaluation. Au-delà de ces éléments chiffrés, l ensemble des sections du Cofrac a régulièrement assuré, comme il le fait chaque année, la tenue des Assemblées Générales et des réunions d harmonisation organisées à l attention de ses évaluateurs et experts techniques. Parmi elles, on peut notamment citer les trois sessions organisées par la section Laboratoires entre juin et octobre 2009 pour la formation de 48 évaluateurs techniques au référentiel NF EN ISO/CEI 17025, la réunion d harmonisation des évaluateurs techniques qualifiés pour le contrôle technique des véhicules lourds (Inspection) ou encore celle de février 2009 pour les évaluateurs d Organisateurs de Comparaisons Interlaboratoires (OCIL) qui a permis de clarifier les points soulevés lors des évaluations OCIL grâce aux retours d expériences et d améliorer ainsi le processus d accréditation. d activité 2009 Annual report qualification renewals of technical assessors; They are the Cofrac Apart from the usual appointments within the various Cofrac authorities as mandates came to an end (Committees, Commissions, Board of Administrators), 2009 saw the creation of the Section Committee for the Healthcare Section, which was appointed and met for the first time on 18 November Following the implementing Decree of 19 December 2008, the Interministerial Delegate for Standards takes on the tasks of Government Commissioner to Cofrac and, during the Cofrac General Assembly in June 2009, François Mauduit was re-elected President of Cofrac for a third term. The policy to strengthen supervision of assessors initiated in 2007 continued and 2009 was a busy year from this point of view. Overall, over the entire year, Cofrac carried out the following qualifications or qualification renewals over all activities and Sections: 88 new qualifications of technical assessors; 35 qualification renewals of quality assessors; 18 new qualifications of junior quality assessors; 11 new qualifications of quality assessors responsible for assessment. Over and above these figures, every Section at Cofrac held regular General Assemblies and harmonization meetings organised for their assessors and technical experts, as they do each year. Among them, we can make particular mention of the three sessions organised by the Laboratories Section between June and October 2009 to train 48 technical assessors on the standard, ISO/IEC 17025, the harmonization meeting for technical assessors qualified to conduct the technical inspection of heavy goods vehicles (Inspection) or the one in February 2009 for the assessors of Interlaboratories Comparisons Providers (ILCP), which helped to clarify the points raised during ILCP assessments thanks to valuable feedback and thus improve the accreditation process. 14

14 Exigences et Pratiques Anouvelle section nouveau corpus documentaire! C est ainsi que la section Santé Humaine s est attelée, dans les semaines qui ont suivi sa création au dernier trimestre 2009, à la rédaction de ses premiers documents estampillés SH (règlement particulier SH REF 00, règlement de fonctionnement des commissions SH REF 03, règlement d accréditation SH REF 05 etc.) tous parus dans le courant du dernier trimestre de l année. La section Laboratoires a connu une année riche en révisions, une grande partie de ses documents arrivant en phase de révision bisannuelle (travail qui se poursuivra en 2010, l intégralité de ces documents ne pouvant être révisés sur la seule année 2009). De nombreux documents (GTA, guides techniques d accréditation ; DES, documents d exigences spécifiques ou encore documents d information) ont ainsi été révisés dans ce cadre. Concernant particulièrement les documents de référence de la section, une partie d entre eux a également été révisée : c est le cas du LAB REF 00 (suite au transfert des activités d accréditation liées à la santé humaine), du LAB REF 02 (intégration d une politique relative à l aspect prélèvements/échantillonnages élaborée fin 2008) ainsi que des LAB REF 05, 06 et 07 (dont le contenu a été refondu). Dans le même temps, un certain nombre de GTA et de DES ont été publiés dans le but de répondre aux besoins exprimés par les Pouvoirs Publics. Citons enfin la révision totale du LAB CIL REF 05 dans le domaine des Comparaisons Interlaboratoires. Déjà évoquée par ailleurs, l ouverture à l accréditation du nouveau domaine des services en Inspection s est accompagnée fort logiquement de la création du programme d accréditation correspondant, en l occurrence et en l espèce ici le INS REF 20 relatif à la réalisation des inspections de classement des établissements hôteliers. D autres documents ont également vu le jour dans la section en 2009 et pour la même raison (démarrage d une nouvelle activité d accréditation) : ainsi en est-il du programme d accréditation INS REF 19 pour la vérification de l état de conformité des équipements de travail sur demande de l Inspection du Travail développé pour le compte de la DGT (Direction Générale du Travail). La publication de ce programme marque l arrêt à compter de 2010 des procédures d agréments mises en œuvre par la DGT qui s appuiera désormais directement sur l accréditation des organismes en charge de ce type de vérifications. Les sections Certification ont elles aussi connu un certain nombre d évolutions dans leurs pratiques d accréditation. Signalons ainsi en section CEPE l évolution de schémas d accréditation telle que celle relative à la certification de la Visite Médicale suite à l ouverture de celle-ci aux établissements hospitaliers. 4 Rapport d activité 2009 Annual report 2009 Requirements & Practices Anew Section needs its own body of documentation! And so it was that the Healthcare Section got down, in the weeks following its creation in the final quarter of 2009, to drafting its first documents with the SH stamp (SH as Santé Humaine; special regulations SH REF 00, commission operation regulations SH REF 03, accreditation regulations SH REF 05, etc.), all published in the course of the final quarter of the year. The Laboratories Section experienced a year rich in revisions, a large part of its documentation falling due for biennial revision (a job that will continue in 2010 as it was impossible to review all of these documents in 2009 alone). Numerous documents (GTA, Guides Techniques d Accréditation; Technical Accreditation Guides; DES, Document d Exigences Spécifiques; Specific Requirements Documents and Information Documents) were thus revised in this context. With particular regard to the Section's reference documents, some of them were also revised: this was the case of LAB REF 00 (following the transfer of accreditation activities related to healthcare), LAB REF 02 (integration of a policy on sampling issues drafted at the end of 2008) and LAB REF 05, 06 and 07 (in which the content was remodelled). At the same time, a certain number of GTAs and DESs were published in order to meet the needs expressed by the National Authorities. Finally, we should mention the total revision of LAB CIL REF 05 in the field of Interlaboratories Comparisons. Already discussed elsewhere, the opening of the new field of services to accreditation in Inspection was quite logically accompanied by the creation of the corresponding accreditation programme, in this instance and in point of fact INS REF 20 on the performance of classification inspections on hotel establishments. Other documents also came into being in the Section in 2009 for the same reason (start-up of a new accreditation activity): this was the case of the accreditation programme, INS REF 19, for checking the status of conformity of work facilities at the request of the Employment s Inspection developed on behalf of the General Employment Department (DGT, Direction Générale du Travail). The publication of this programme marks the discontinuation, in 2010, of the approval procedures implemented by the DGT, which will in future be based directly on the accreditation of the bodies in charge of this type of checking. The Certification Sections too underwent a certain number of changes in their accreditation practices. We can thus mention the change in the CEPE Section of accreditation schemes such as the one on the certification of the Health Inspection subsequent to its extension to hospital establishments. 15

15 5 Membres de l Association / Members of Membres actifs / Full members Organismes accrédités / Accredited bodies 01 CONTROLE A+METROLOGIE CENTRE AB CERTIFICATION ACDEF ACRITEC AFNOR CERTIFICATION AFSSA AOCA APAVE GROUPE APROLAB ARCONTROL AREVA ASEFA ASQUAL BATIPLUS BIOPATH BUREAU ALPES CONTROLE BUREAU RECHERCHE GEOLOGIQUES MINIERES BUREAU VERITAS CERTIFICATION BUREAU VERITAS SA C.O.P.R.E.C CABINET DE VERIFICATIONS TECHNIQUES CABINET FONTAN CARRIER SCS CEA CEBIO ASSOCIATION CEBTP SOLEN CEFRI CEMAGREF CENTRE TECHNIQUE DE MATERIAUX NATURELS DE CONSTRUCTION CEP INDUSTRIE CEPRAL CERES CONTROL FRANCE CERIB CERQUAL CETIAT CETIM CIG CNPP COFREND COLLEGE FRANÇAIS DE METROLOGIE CONSUEL CRITT MDTS CSTB CTC CTD INSPECTION CTIF DEKRA INDUSTRIAL DNV CERTIFICATION France ECOCERT ECOLE DES MINES DE DOUAI ECOPASS EGIS STRUCTURES ET ENVIRONNEMENT ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG EURO QUALITY SYSTEM EUROLAB FRANCE FCBA FEDERATION FRANÇAIS DES LABORATOIRES D ŒNOLOGIE FG BIO GALYS SAS GAZ DE FRANCE SUEZ-CRIGEN GIE DES LABORATOIRES GLOBAL SAS GRETCO INSPECTION GROUPE DE PREVENTION INERIS INRA-USRAVE INRS INSTITUT COOPERATIF DU VIN INSTITUT DE SOUDURE INDUSTRIE ITERG KALICONSEILS LABM CHARPENNES LABM TREYSSAC-MARTIN LABORATOIRE CENTRAL DES PONTS ET CHAUSSEES LABORATOIRE CENTRAL SUD BIOCHIMIE ENDOCRINIENNE LABORATOIRE CERBA LABORATOIRE DE LA REDOUTE LABORATOIRE DE L ILL LABORATOIRE PALACIN ET ASSOCIES LABORATOIRES BIOCENTRE LCIE LDA13 LITTORAL CONTROLE LNE LPEE LRQA FRANCE SA MOODY INTERNATIONAL CERTIFICATION MTS SYSTEMS NESTLE FRANCE SAS NESTLE WATERS M.T ORGANISME DE CONTROLE DIDES OSMIP PREFECTURE DE POLICE QUALIBAT QUALIFRANCE QUALITE France SAS RESEAU CTI SARL CLOAREC SARL MORIN OCDS SARL SUD LOIRE PREVENTION SAS TEST CONTROL SECOPREV SELARL ANALYS SELARL BIO-MEDICA SELAS BARLA SELAS BIO + SEMELEC SFRL SGS ICS SGS MULTILAB SILLIKER SNIPF SOCIETE DES LUBRIFIANTS DE NANTERRE SOCIETE FRANCAISE DE CERAMIQUE SOCOR SOCOTEC SA SOPEMEA SAS STE TRAPIL SYPREV TIS METROLOGIE URM UTAC VERITECH VIVAUTO PL YUQS 16

16 the Association Rapport d activité 2009 Annual report 2009 Groupements professionnels, Donneurs d ordres / Professional groups, Principals AFG AFGC AIMCC ANIA APCA ASSOCIATION GROUPE QUALITE DES GRANDS ACHETEURS CCFA CGPME COOP DE FRANCE COOPERATIVE ARTISANALE A-3S DTSB-SNJF EDF-R&D FCD FEDERATION HOSPITALIERE DE FRANCE FFB FFSA FIEEC FIM FNCLCC FNTP GIFAS LA POSTE DIRECTION COURRIER MEDEF ORGANISATION INTERNATIONALE D EXPERTS SECTION G ORDRE DES PHARMACIENS SFEPA TLF UFIP UIC UNION DES ŒNOLOGUES DE FRANCE UPA Pouvoirs Publics, Consommateurs / National Authorities, Consumers AFOC ASSOCIATION LEO LAGRANGE POUR LA DEFENSE DES CONSOMMATEURS CNAFC CTDEC DIRECTION DES ENTREPRISES COMMERCIALES ET ARTISANALES DRIRE ILE DE FRANCE FAMILLE DE FRANCE INDECOSA-CGT MINISTERE DE L AGRICULTURE MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE MINISTERE DE L ECOLOGIE MINISTERE DE L EQUIPEMENT MINSTERE DE L INDUSTRIE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DU TRAVAIL ROBIN DES TOITS UFCS Membres associés / Associate members ACTARIS AEROMETROLOGIE SA AFAV AFIAP AFITE AFITEP AFNOR AIR LIQUIDE ALPHAGAZ PRODUCTION AMMER JEAN-FRANCOIS APITI ASCONIT CONSULTANTS ATELIER INDUSTRIEL D AERONAUTIQUE DE CUERS PIERREFEU BIO QUALITE BUREAU PREVENTEC BUREAU VERITAS CPS FRANCE CANBERRA FRANCE CEIOE PAUILLAC CEIOE SOUSSAC CENTRE DE BIOLOGIE REPUBLIQUE CERTIFER CERTITA SAS CETEVIM CENTRE NORD CONEGON LABORATOIRE CONSEIL CTE E2M ETABLISSEMENT TECHNIQUE DE BOURGES FFA G.I.E LABILAIT GIP CYROI GUIGUES ENVIRONNEMENT IANESCO CHIMIE IDAC IFP INRA INTESPACE LABM SAMBOURG LABORATOIRE ANIOS LABORATOIRE BRESSY-BLACHON LABORATOIRE DEPARTEMENTAL AGRICOLE ET VITICOLE LABORATOIRE DU CENTRE MEDILAB EST LCI-COMPAGNIE DES FROMAGES ET RICHESMONTS MATRA ELECTRONIQUE SA MECASEM S.A.S OPQIBI PB MESURES QUALIFELEC QUALISPORT QUALITEL QUALITEM ALLIANCE SAGEM COMMUNICATION SARL ADDUCTEL SAUR SAS SGS QUALITEST INDUSTRIE SNCF SOCIETE DES EAUX DE MARSEILLE STRATIFORME INDUSTRIES LABORATOIRE UIMM VISKALI ZWIEBEL SAS 17

17 6 Comités de Section / Section Committees Certification de Produits et Services / Certification of Products and Services Président / Chairman : Pierre LOISIER Vice-Président / Deputy Chairman : Jean-Luc HARDY Organismes certificateurs / Certification bodies Hervé BERRIER Jacques BESLIN Gilles BESSIERE CSTB AFNOR CERTIFICATION LRQA FRANCE SAS Groupements professionnels / Professional groups Olivier DOYEN Frédéric ERNOU Benjamin FRUGIER FIEEC APCA FIM Consommateurs, Acheteurs / Consumers, Purchasers Benjamin BLANCHARD Marc DEBRINCAT Cécile GILLARD-KAPLAN FFSA FNAUT FCD/GFSI Pouvoirs Publics / National Authorities Jean-Jacques BRYAS Hélène DEBERNARDI Muriel FREYSSINET Anne-Marie LE NIGER Laurence DAGALLIER Philippe FUSILLER Benoît MATHIEU Jean-Luc HARDY Patrick PONTHIER Pierre LOISIER Thierry PARAT Patrick VINCE LNE SGS ICS CEPRAL/QUALITE FRANCE SA Coop de France AIMCC SNCF EDF INDECOSA-CGT Ministère de l Ecologie, de l'energie, du Développement Durable et de l Aménagement du Territoire Ministère de l'agriculture, de l'alimentation, de la Pêche et de la Ruralité Ministère de l'economie, de l'industrie et de l'emploi DGCCRF Certification d Entreprises et de personnels et Environnement / Certification of Managing Systems, personnel and Environment Président / Chairman : Roger SPERI Vice-Présidente / Deputy Chairman : Maryvonne GRANDIN Organismes certificateurs / Certification bodies Adrien BENARD Jean-Maurice CROZET Jean-Claude GAILLARD ECOPASS LRQA SNIPF Groupements professionnels / Professional groups Florence GARNIER Jean-Claude HENRY Jean-Pierre ISNARD Groupement des cartes bancaires CGPME FIEEC Consommateurs, Acheteurs / Consumers, Purchasers Yves BOUHIER Bernard DROYERRE Michel JACQUANIELLO Christiane MORIN AFITE SNCF GIFAS Familles de France Pouvoirs Publics / National Authorities Hélène DEBERNARDI Muriel FREYSSINET Maryvonne GRANDIN Sophie JAFFREZO Anne MARAL Raymond HUET Bernard LESPRIT Jean SOUCHET Roger SPERI Laurent WILHELM Marie-Catherine PUECHMAILLE Marie-Odile VANNERAUD QUALIBAT MOODY International Certification UIC FIM FIB GDF La Poste Ministère de l'agriculture, de l'alimentation, de la Pêche et de la Ruralité Ministère de l'economie, de l'industrie et de l'emploi Ministère de l Ecologie, de l'energie, du Développement Durable et de l Aménagement du Territoire DGCCRF Ministère de l Ecologie, de l'energie, du Développement Durable et de l Aménagement du Territoire 18

18 Rapport d activité 2009 Annual report 2009 Inspection / Inspection Président / Chairman : Dominique RAIN Vice-Président / Deputy Chairman : François FLEURETTE Organismes d'inspection / Inspection bodies Pierre BONTE Michel BOUDIN Alain CHANDEZE Guy EVEILLEAU NORISKO EQUIPEMENTS BATIPLUS BUREAU VERITAS CIG / SYNCRA Groupements professionnels / Professional groups Benjamin FRUGIER Pascal LEMOINE FIM FNTP Jacques JESSENNE Alain KUPIEC Daniel OLLIVIER Béatrice POISSON Dominique RAIN SOCOTEC Cabinet KUPIEC & DEBERGH / OSMIP CONSUEL Consommateurs, Donneurs d'ordres et Pouvoirs Publics / Consumers, Principals and National Authorities Jean-Pierre BRUNET Françoise MORIN Jean-Paul REYNAUD Dominique SAUVION Patrick BAGUET Laure BEGUIN Pascale BOUËTTE Maryvonne GRANDIN Stéphane NOEL Familles de France EDF ASSECO / CFDT SNCF Ministère de l'intérieur, de l'outre-mer et des Collectivités Territoriales Ministère de l'agriculture, de l'alimentation, de la Pêche et de la Ruralité Ministère de l Economie, des Finances et de l Emploi Ministère de l Ecologie, de l'energie, du Développement Durable et de l Aménagement du Territoire Ministère de l Ecologie, de l'energie, du Développement Durable et de l Aménagement du Territoire Personnalités qualifiées / Qualified persons François FLEURETTE Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) Jean-Pierre LETEURTROIS Ministère de l'économie, de l'industrie et de l Emploi TLF UIC Laboratoires / Laboratories Président / Chairman : Marc HIMBERT Vice-Président / Deputy Chairman : Jean-Pierre ISNARD Laboratoires accrédités / Accredited laboratories Guislaine BAVELARD Pierre CLAUDEL Catherine de MEREDIEU François FARGE Réseau CTI CETIAT AFSSA COPREC Groupements professionnels / Professional groups François DAUBENFELD Jean-Pierre ISNARD Marc LAINE CCFA FIEEC AIMCC c/o FIB Reine LANDA Pascal LAUNEY Pierre METRA Thierry LAPIE Serge METRAL Pierre MIGAUD INERIS LNE SILLIKER SAS Consommateurs, Donneurs d'ordres et Pouvoirs Publics / Consumers, Principals and National Authorities Laurent BAZIN Céline BOETSCH Gilles DUPRIEZ Roger FLANDRIN Guy MOTTARD UIC SNCF EDF Ministère de l'agriculture, de l'alimentation, de la Pêche et de la Ruralité Direction Générale du Travail Ministère de l'economie, de l'industrie et de l'emploi Direction de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (MEIE/DGCCRF) Ministère de l'économie, de l'industrie et de l'emploi Ministère de l Ecologie, de l'energie, du Développement Durable et de l Aménagement du Territoire Personnalités qualifiées / Qualified persons Anne GRUSON Marc HIMBERT CHU d Arras LNE Participant à titre consultatif / Advisory member Luc ERARD LNE 19

19 6 Rapport d activité 2009 Annual report 2009 Santé humaine / Healthcare Présidente / Chairman : Anne-Marie GALLOT Vice-Présidente / Deputy Chairman : Anne GRUSON Laboratoires accrédités / Accredited laboratories Thierry AVELLAN Jean-Charles DUGIMONT Jean-Marc GIANNOLI Henri PORTUGAL Frédéric TREYSSAC LABM AVELLAN - SELARL ANALYS Laboratoire BIOCENTRE LABM des Charpennes Centre Hospitalier régional de Marseille (AP-HM) Laboratoire Central Sud Laboratoire d analyses médicales TREYSSAC-MARTIN Groupements professionnels / Professional groups Jean CANARELLI Bernard GOUGET Hagay SOBOL Conseil de l'ordre des Médecins Fédération Hospitalière de France (FHF) Fédération Nationale des Centres de Lutte Contre le Cancer (FNCLCC) Consommateurs, Donneurs d'ordres et Pouvoirs Publics / Consumers, Principals and National Authorities Gilles DUMONT Anne-Marie GALLOT Muriel JAKUBOWSKI Anne-Françoise KUHN François THEPOT Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) Ministère de la Santé et des Sports Haute Autorité de Santé (HAS) Caisse Nationale d'assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS) Agence de la Bio-Médecine (ABM) Personnalités qualifiées / Qualified persons Robert DESMOULINS Claude GIROUD Anne GRUSON Eric HERGON Alain SUIRO Michel VAUBOURDOLLE Ordre des Pharmaciens Syndicat l'industrie du diagnostic in vitro (SFRL) CHU d'arras Etablissement Français du Sang (EFS) Organisme de formation (Bio-Qualité) Société Française de Biologie Clinique (SFBC) Membre à titre consultatif / Advisory member Sophie VASLIN-REIMANN LNE 20

20 7 Résultats financiers (en K ) Financial results (in K ) BILAN Actif au 31/12/08 au 31/12/09 Passif au 31/12/08 au 31/12/09 Immobilisations brutes Amortissements Fonds social Immobilisations nettes Créances clients et autres créances brutes Provisions clients Résultats de l exercice Créances clients Autres créances Conventions avec les ministères Valeurs mobilières de placement Disponibilités (dont CAT) Charges constatées d'avance TOTAL Provisions pour risques & charges Provisions pour risques financiers 25 Dettes fournisseurs Dettes sociales, fiscales et autres Produits constatés d'avance TOTAL COMPTE DE RESULTAT Charges Exercice 2008 Exercice 2009 Budget 2010 Charges de personnel Rémunération des évaluateurs Produits Exercice 2008 Exercice 2009 Budget 2010 Redevances Frais de missions Frais de fonctionnement Accréditation (audits, études préliminaires, examen actions correctives) Taxe professionnelle et IFA Sous total Dotations aux amortissements Dotations aux provisions pour dépréciation de créances Dotations aux provisions pour risques financiers 25 Autres (frais de mission, CTI, ) Sous total Cotisations Conventions avec les ministères Reprise sur provision pour dépréciation de créances Dotations aux provisions pour charges exceptionnelles Pertes sur créances irrécouvrables Charges financières 1 1 Charges exceptionnelles sur opérations de gestion 42 Charges exceptionnelles sur immobilisations 1 3 Reprise sur provisions pour risques et charges et transfert de charges d'exploitation Reprise de provisions pour risques et charges financières Reprise sur provisions pour charges exceptionnelles Impôts sur les sociétés Résultat de l'exercice (bénéfice) TOTAL Produits financiers Produits exceptionnels TOTAL NB : chiffres devant être soumis à l approbation de l Assemblée Générale / Figures to be submitted for approval by General Assembly 21

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA SECRET C- SECRET C- First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA BILL C- PROJET DE LOI C- An Act to

Plus en détail

The ISIA Minimum Standard. Why, What, How

The ISIA Minimum Standard. Why, What, How The ISIA Minimum Standard Why, What, How Budapest 10-11 October 2011 Vittorio CAFFI 1 Questions to address Why a Minimum Standard? Who is concerned? When has to be implemented? What is it? How can it be

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil.

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil. A usage officiel/for Official Use C(2006)34 C(2006)34 A usage officiel/for Official Use Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Autres termes clés (Other key terms) Norme Contrôle qualité des cabinets réalisant des missions d audit ou d examen d états financiers et d autres missions d assurance et de services connexes ( Quality

Plus en détail

Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès

Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Main Point of Contact with the Government of Canada in case of Death Act Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès S.C. 2015, c.

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 TCM QUALITY MARK Jean-Marc Bachelet Tocema Europe workshop 4 Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 + lead auditors for certification bodies Experiences Private and state companies,

Plus en détail

Clinical Trials Regulation

Clinical Trials Regulation Clinical Trials Regulation National Implementation Cécile Delval Director of Evaluation Division French Medicines Agency (ANSM) France Ministry of Health ANSM Competent Authority Ethics Committee (EC)

Plus en détail

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13 Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 11 March 2013 7342/13 TRANS 106 INFORMATION NOTE from: General Secretariat to: Council

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

Design and creativity in French national and regional policies

Design and creativity in French national and regional policies Design and creativity in French national and regional policies p.01 15-06-09 French Innovation policy Distinction between technological innovation and non-technological innovation (including design) French

Plus en détail

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Missions Registration Information Payment of allowances Support for job seekers Assistance to companies for their recruitment Establishment

Plus en détail

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator 2008-01-28 From: [] Sent: Monday, January 21, 2008 6:58 AM To: Web Administrator BCUC:EX Cc: 'Jean Paquin' Subject: RE: Request for Late Intervenorship - BCHydro Standing Offer C22-1 Dear Bonnie, Please

Plus en détail

companies FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE May 30th, 2013 Département de la solidarité et de l'emploi

companies FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE May 30th, 2013 Département de la solidarité et de l'emploi FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE A new offer adapted to English speaking companies May 30th, 2013 19.06.2013 - Page 1 SWISS PILOT PROJECT DEVELOPED IN GENEVE Project from the Swiss Confederation

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

BILL C-539 PROJET DE LOI C-539 C-539 C-539 HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA. An Act to promote local foods

BILL C-539 PROJET DE LOI C-539 C-539 C-539 HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA. An Act to promote local foods C-539 C-539 First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA BILL C-539 PROJET DE LOI C-539 An Act to promote

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

Name of document. Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October 2011) Prepared by.

Name of document. Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October 2011) Prepared by. AUDIT REPORT ON THE CORTE QUALITY SYSTEM: CONFIRMATION OF THE CERTIFICATION (OCTOBER 2011) Name of document Prepared by Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October

Plus en détail

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France Informations aux medias Saint-Denis, France, 13 Février 2013 Projet de réorganisation des activités de T-Systems France T-Systems France a présenté à ses instances représentatives du personnel un projet

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS)

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) Jon Birger Skjærseth Montreal 27.10.08 reproduction doivent être acheminées à Copibec (reproduction papier) Introduction What

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Addressing the implementation challenges of regional integration. Intégration régionale : comment répondre aux défis de mise en œuvre

Addressing the implementation challenges of regional integration. Intégration régionale : comment répondre aux défis de mise en œuvre Addressing the implementation challenges of regional integration Intégration régionale : comment répondre aux défis de mise en œuvre Intégration régionale: défis migratoires L intégration régionale est

Plus en détail

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les ordonnances alimentaires et les dispositions alimentaires (banques

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy

Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de l agriculture OFAG Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy, Federal Office

Plus en détail

Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates

Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates Relating to local (provincial and Congress) elections Article 2.2.1 of the Noumea Accord: le corps électoral aux assemblées

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD CEI IEC 747-6-3 QC 750113 Première édition First edition 1993-11 Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets Partie 6: Thyristors Section trois Spécification

Plus en détail

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to August 30, 2015. À jour au 30 août 2015. Last amended on December 12, 2013

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to August 30, 2015. À jour au 30 août 2015. Last amended on December 12, 2013 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring to Shared Services Canada the Control and Supervision of Certain Portions of the Federal Public Administration in each Department and Portion of the

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Informations principales / Main information

Informations principales / Main information Fiche d Inscription Entry Form À renvoyer avant le 15 Octobre 2015 Deadline October 15th 2015 Dans quelle catégorie participez-vous? In what category do you participate? Institutionnel / Corporate Marketing

Plus en détail

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

Master de sociologie : double diplôme possible

Master de sociologie : double diplôme possible Master de sociologie : double diplôme possible Parcours du master «changements sociaux en Europe» en partenariat avec l Université de Vienne Version française Information générale Les étudiants s inscrivent

Plus en détail

Le nouveau référentiel Européen Eric Froment,

Le nouveau référentiel Européen Eric Froment, Le nouveau référentiel Européen Eric Froment, Président du Comité du Registre Européen des Agences d évaluation de l enseignement supérieur -EQAR Workshop on the development of the IEAQA Tunis, 13 June

Plus en détail

Sylvain Joly Robert Myles Wade Wilson. Mme Véronica Mollica, secrétaire du conseil de l arrondissement / Secretary of the Borough Council

Sylvain Joly Robert Myles Wade Wilson. Mme Véronica Mollica, secrétaire du conseil de l arrondissement / Secretary of the Borough Council Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil de l arrondissement de Greenfield Park tenue le 2 novembre 2015 à 19 h 30, au bureau de l arrondissement situé au 156, boulevard Churchill, Longueuil, sous

Plus en détail

Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées)

Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées) SOR/2000-53 DORS/2000-53 Current to January 25, 2016

Plus en détail

Consultation Report / Rapport de consultation REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews / Bilans périodiques de la sûreté

Consultation Report / Rapport de consultation REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews / Bilans périodiques de la sûreté Consultation Report / Rapport de consultation REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews / Bilans périodiques de la sûreté Introduction Regulatory document REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews, sets out the

Plus en détail

Rapport d activité Annual report

Rapport d activité Annual report Rapport d activité Annual report Sommaire / ContentS Conseil d administration Board of administrators 2 Le mot du Président Message from the Chairman 3 2007 : Toujours plus! 2007: Always More! 4 Faits

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4. CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.

RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4. CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c. PROPERTY ASSESSMENT AND TAXATION ACT CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.P-4 LOI SUR L'ÉVALUATION ET L'IMPÔT FONCIERS RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O.

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Minority Investment (Banks) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (banques) Current to January 25, 2016. À jour au 25 janvier 2016

Minority Investment (Banks) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (banques) Current to January 25, 2016. À jour au 25 janvier 2016 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Minority Investment (Banks) Regulations Règlement sur les placements minoritaires (banques) SOR/2001-402 DORS/2001-402 À jour au 25 janvier 2016 Published by the Minister

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Florida International University Department of Modern Languages FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Class time: Monday, Tuesday, Wednesday, Thursday; 6:20 P.M. - 9:00 P.M. Instructors: Prof. Jean-Robert

Plus en détail

UEMS La Lettre d Information des Médecins Spécialistes Européens

UEMS La Lettre d Information des Médecins Spécialistes Européens EUROPEAN UNION OF MEDICAL SPECIALISTS Kroonlaan 20 Avenue de la Couronne tel: +32-2-649.51.64 B-1050 - BRUSSELS fax: +32-2-640.37.30 www.uems.net asg@uems.net UEMS News 2005 / 01 English version 14/02/2005

Plus en détail

BILL C-682 PROJET DE LOI C-682 C-682 C-682 HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA

BILL C-682 PROJET DE LOI C-682 C-682 C-682 HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA C-682 C-682 Second Session, Forty-first Parliament, 62-63-64 Elizabeth II, 2013-2014-201 Deuxième session, quarante et unième législature, 62-63-64 Elizabeth II, 2013-2014-201 HOUSE OF COMMONS OF CANADA

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

Appointment or Deployment of Alternates Regulations. Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants CONSOLIDATION CODIFICATION

Appointment or Deployment of Alternates Regulations. Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Appointment or Deployment of Alternates Regulations Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants SOR/2012-83 DORS/2012-83 Current to August 30, 2015 À jour

Plus en détail

Loi sur le Bureau de la traduction. Translation Bureau Act CODIFICATION CONSOLIDATION. R.S.C., 1985, c. T-16 L.R.C. (1985), ch.

Loi sur le Bureau de la traduction. Translation Bureau Act CODIFICATION CONSOLIDATION. R.S.C., 1985, c. T-16 L.R.C. (1985), ch. CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Translation Bureau Act Loi sur le Bureau de la traduction R.S.C., 1985, c. T-16 L.R.C. (1985), ch. T-16 Current to September 30, 2015 À jour au 30 septembre 2015 Published

Plus en détail

Appendix C CRITERIA FOR A PROFESSIONAL GROWTH PLAN SUPERVISION OF PROFESSIONAL STAFF: TEACHER EVALUATION GCNA

Appendix C CRITERIA FOR A PROFESSIONAL GROWTH PLAN SUPERVISION OF PROFESSIONAL STAFF: TEACHER EVALUATION GCNA SUPERVISION OF PROFESSIONAL STAFF: TEACHER EVALUATION Appendix C CRITERIA FOR A PROFESSIONAL GROWTH PLAN A Professional Growth Plan is a written statement describing a teacher s intended focus for professional

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Carve-out method Autres termes clés (Other key terms) Norme Rapports d assurance sur les contrôles d une société de services extérieurs (, Assurance Reports on Controls at a Third Party Service Organization)

Plus en détail

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name...

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name... COMMISSION FOR THE COMPENSATION OF VICTIMS OF SPOLIATION RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION (Decree 99-778 of September 10, 1999) Case Number : (to remind in all

Plus en détail

Situation des fonctionnaires recrutés après le 1er mai 2004 demande des représentants de service

Situation des fonctionnaires recrutés après le 1er mai 2004 demande des représentants de service Situation des fonctionnaires recrutés après le 1er mai 2004 demande des représentants de service Dear colleagues, Please find herebelow the request of Service representatives of the Council of the European

Plus en détail

Bibliothèque numérique de l enssib

Bibliothèque numérique de l enssib Bibliothèque numérique de l enssib European integration: conditions and challenges for libraries, 3 au 7 juillet 2007 36 e congrès LIBER Results from the Seminar on Measuring Quality in Libraries Bayir,

Plus en détail

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency)

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency) Appel à Présentations de PMEs «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014 En présence de la GSA (European GNSS Agency) 1. TOULOUSE SPACE SHOW Le Toulouse Space Show 2014 se tiendra du 30 Juin

Plus en détail

Conférence Perspectives pour une nouvelle Agence Méditerranéenne de la Logistique?

Conférence Perspectives pour une nouvelle Agence Méditerranéenne de la Logistique? Conférence Perspectives pour une nouvelle Agence Méditerranéenne de la Logistique? Mardi 3 juin 2014 Younes TAZI Directeur Général Agence Marocaine de Développement de la Logistique younes.tazi@amdl.gov.ma

Plus en détail

ARRÊTÉ N A-10 BY-LAW NO. A-10 ARRÊTÉ CONCERNANT LE DIRECTEUR GÉNÉRAL. 1. Purpose. 2. Title

ARRÊTÉ N A-10 BY-LAW NO. A-10 ARRÊTÉ CONCERNANT LE DIRECTEUR GÉNÉRAL. 1. Purpose. 2. Title ARRÊTÉ N A-10 BY-LAW NO. A-10 ARRÊTÉ CONCERNANT LE DIRECTEUR GÉNÉRAL A BY-LAW CONCERNING THE CHIEF ADMINISTRATIVE OFFICER En vertu de l autorité que lui confère la Loi sur les municipalités, L.R.N.-B.

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4 PROPERTY ASSESSMENT AND TAXATION ACT CONSOLIDATION OF CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.P-4 LOI SUR L'ÉVALUATION ET L'IMPÔT FONCIERS CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT RELATIF

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General As the father of five children and the grandfather of ten grandchildren, family is especially important to me. I am therefore very pleased to mark National Foster Family Week. Families, whatever their

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DU PARTICIPANT

QUESTIONNAIRE DU PARTICIPANT QUESTIONNAIRE DU PARTICIPANT NOMS: PRÉNOM: DATE DE NAISSANCE: LIEU DE NAISSANCE: ADRESSE: TÉLÉPHONE FIXE: PORTABLE: COURRIER ÉLECTRONIQUE: PERSONNE À CONTACTER EN ESPAGNE EN CAS D URGENCE: TÉLÉPHONE EN

Plus en détail

Objet : Feux de forêt sur le territoire de la Paix des Braves

Objet : Feux de forêt sur le territoire de la Paix des Braves Sainte-Foy, le 16 juin 2005 Monsieur Pierre Corbeil Ministre 600-0117 Cabinet du Ministre des Ressources naturelles, de la faune 5700, 4 e avenue ouest Bureau A-308 Charlesbourg (Québec) G1H 6R1 Objet

Plus en détail

Rountable conference on the revision of meat inspection Presentation of the outcome of the Lyon conference

Rountable conference on the revision of meat inspection Presentation of the outcome of the Lyon conference Rountable conference on the revision of meat inspection Presentation of the outcome of the Lyon conference Brussels 18 May 2010- Dr Pascale GILLI-DUNOYER General Directorate for Food Ministry of Food,

Plus en détail

Systems Software Development Contract Remission Order. Décret de remise sur les contrats de mise au point de logiciel CONSOLIDATION CODIFICATION

Systems Software Development Contract Remission Order. Décret de remise sur les contrats de mise au point de logiciel CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Systems Software Development Contract Remission Order Décret de remise sur les contrats de mise au point de logiciel SI/86-31 TR/86-31 Current to November 16, 2015 À jour

Plus en détail

Courses on Internal Control and Risk Management. September 2010

Courses on Internal Control and Risk Management. September 2010 Courses on Internal Control and Risk Management Page 1/5 September 2010 EN VERSION 1. Internal Control Standards for Effective Management - Introduction to Internal Control for all staff This introductory

Plus en détail

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT I. BASIC DATA Organization Legal Name: Conservation International Madagascar Project Title (as stated in the grant agreement): Knowledge Management: Information & Monitoring.

Plus en détail

Règlement sur les prestations de retraite supplémentaires. Supplementary Retirement Benefits Regulations

Règlement sur les prestations de retraite supplémentaires. Supplementary Retirement Benefits Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Supplementary Retirement Benefits Regulations Règlement sur les prestations de retraite supplémentaires C.R.C., c. 1511 C.R.C., ch. 1511 Current to December 10, 2015 À

Plus en détail

European Union Union Europeenne. African Union Union Africaine

European Union Union Europeenne. African Union Union Africaine European Union Union Europeenne African Union Union Africaine WHY LAUNCH a Virtual Campus in AFRICA? UNESCO and the African Union: In the response to the request from the African Union (AU) Heads of State

Plus en détail

The Landscape of Grand Pré Society Request for Proposals: 2014-2015 Audit. For French please see pages 4-6. Purpose

The Landscape of Grand Pré Society Request for Proposals: 2014-2015 Audit. For French please see pages 4-6. Purpose The Landscape of Grand Pré Society Request for Proposals: 2014-2015 Audit For French please see pages 4-6 Purpose The Landscape of Grand Pré Society / Société du Paysage de Grand-Pré is seeking proposals

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form Catégories - Category Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication Interne / Internal Communication film Film

Plus en détail

Règlement sur le Compte néoécossais. Nova Scotia Offshore Revenue Account Regulations. extracôtières

Règlement sur le Compte néoécossais. Nova Scotia Offshore Revenue Account Regulations. extracôtières CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Nova Scotia Offshore Revenue Account Regulations Règlement sur le Compte néoécossais des recettes extracôtières SOR/93-441 DORS/93-441 Current to December 10, 2015 À jour

Plus en détail

GLOBAL COMPACT EXAMPLE

GLOBAL COMPACT EXAMPLE GLOBAL COMPACT EXAMPLE Global Compact Good Practice GROUPE SEB 2004-2005 1/4 FIRM: GROUPE SEB TITLE: GROUPE SEB Purchasing Policy contributing to sustainable development GC PRINCIPLES taken into account:

Plus en détail

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE:

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE: 8. Tripartite internship agreement La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract defines the

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

AINoE. Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003

AINoE. Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 AINoE Abstract Interpretation Network of Excellence Patrick COUSOT (ENS, Coordinator) Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 Thématique Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 1

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

Annex 1: OD Initiative Update

Annex 1: OD Initiative Update Fondements du D Cadre de travail stratégique Stratégie de Stratégie de programmes rédigée et Projet de stratégie de programmes partagée avec la Commission programmes Consultative Statut Commentaires/problèmes/

Plus en détail

MAINTENANCE PAYMENTS REMISSION ORDER R.R.N.W.T. 1990,c.F-8

MAINTENANCE PAYMENTS REMISSION ORDER R.R.N.W.T. 1990,c.F-8 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT MAINTENANCE PAYMENTS REMISSION ORDER R.R.N.W.T. 1990,c.F-8 LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES DÉCRET SUR LA REMISE RELATIVE AU VERSEMENT DE PENSIONS ALIMENTAIRES R.R.T.N.-O.

Plus en détail

European Aviation Safety Agency

European Aviation Safety Agency Page 1 of 6 European Aviation Safety Agency EASA SPECIFIC AIRWORTHINESS SPECIFICATION for as specified in Section I This Specific Airworthiness Specification is issued in accordance with Regulation (EC)

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

Nova Scotia Offshore Revenue Account Regulations. Règlement sur le Compte néo-écossais des recettes extracôtières CONSOLIDATION CODIFICATION

Nova Scotia Offshore Revenue Account Regulations. Règlement sur le Compte néo-écossais des recettes extracôtières CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Nova Scotia Offshore Revenue Account Regulations Règlement sur le Compte néo-écossais des recettes extracôtières SOR/93-441 DORS/93-441 Current to October 27, 2015 À jour

Plus en détail

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 How can you improve your co-op s bottom line? Comment pouvez-vous améliorer le revenu net de votre coopérative? How can you raise

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Objectif : Programme: Projet coordonné par l Office International de l Eau. Evènement labellisé World Water Forum 6

Objectif : Programme: Projet coordonné par l Office International de l Eau. Evènement labellisé World Water Forum 6 Atelier WaterDiss2.0: Valoriser les résultats de la recherche sur l'eau comme catalyseur de l'innovation. Paris, Pollutec, 1 er Décembre 2011 De 14h à 17h Salle 617 Objectif : L'objectif du projet WaterDiss2.0

Plus en détail

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments Article (Accepted version) (Refereed) Original citation: Marsden, David

Plus en détail

Remission Order Concerning Interest Accruing on Certain Unemployment Insurance Overpayments

Remission Order Concerning Interest Accruing on Certain Unemployment Insurance Overpayments CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Remission Order Concerning Interest Accruing on Certain Unemployment Insurance Overpayments Décret de remise visant l intérêt à payer à l égard de certains trop-payés

Plus en détail

Remission Order in Respect of a Transfer of a Sahtu Dene and Metis Settlement Corporation s Assets under a Self-Government Agreement

Remission Order in Respect of a Transfer of a Sahtu Dene and Metis Settlement Corporation s Assets under a Self-Government Agreement CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Remission Order in Respect of a Transfer of a Sahtu Dene and Metis Settlement Corporation s Assets under a Self-Government Agreement Décret de remise relatif à un transfert

Plus en détail

LONDON NOTICE No. 3565

LONDON NOTICE No. 3565 EURONEXT DERIVATIVES MARKETS LONDON NOTICE No. 3565 ISSUE DATE: 15 February 2012 EFFECTIVE DATE: 12 March 2012 FTSE 100 INDEX FUTURES CONTRACT THREE MONTH EURO (EURIBOR) INTEREST RATE FUTURES CONTRACT

Plus en détail

Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade

Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade Décret transférant certains secteurs du ministère des

Plus en détail