ANNUAL REPORT RAPPORT ANNUEL. une terre, la vie a land, life. Lepilemur dorsalis

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANNUAL REPORT RAPPORT ANNUEL. www.madagascarbiodiversityfund.org. une terre, la vie a land, life. Lepilemur dorsalis"

Transcription

1 Lepilemur dorsalis RAPPORT ANNUEL ANNUAL REPORT 2013 FONDATION POUR LES AIRES PROTÉGÉES ET LA BIODIVERSITÉ DE MADAGASCAR une terre, la vie a land, life

2 Notre vision En 2020, la Fondation pour les Aires Protégées et la Biodiversité de Madagascar sera un acteur de référence internationale, contribuant à l autonomie financière des aires protégées de Madagascar selon des impacts tangibles et mesurables sur la biodiversité et le bien-être humain. Nos valeurs Passion pour la nature de Madagascar. Intégrité et redevabilité. Excellence et effectivité. Attachement aux valeurs traditionnelles de dialogue et d ouverture. Our vision In 2020, the Madagascar Biodiversity Fund will be a major international reference contributing to the financial autonomy of Madagascar s protected areas according to tangible and measurable impacts relating to biodiversity and human well-being. Our values A passion for Madagascar s nature. Integrity and accountability. Excellence and effectiveness. A commitment to the traditional values of dialogue and openness. 2 3

3 Le message de la Présidente du Conseil d Administration A message from the Chair of the Board Un bilan positif En décembre 2012, la Fondation a encaissé les dernières tranches des contributions au capital qui lui ont été promises, emmenant la valeur du portefeuille placé auprès de la banque JP Morgan à USD. Ces encaissements signalent la concrétisation complète des objectifs de capitalisation de la Fondation fixés lors de sa création et font de la Fondation l un des plus importants fonds de dotation environnementaux du continent africain. in. L année 2013 fut alors la première année que la Fondation ait fait fructifier la totalité de son capital. En 2013, la Fondation a contribué à la conservation et à la protection de 37% des aires protégées de Madagascar. Dans ce cadre, elle a débloqué USD (calculés sur le niveau de capitalisation à fin 2012) en faveur de 21 aires protégées pour une superficie de 2 millions d hectares sur les hectares du Système des Aires Protégées de Madagascar. Des sites appuyés par la Fondation, 6 sont classés Patrimoine Mondial de l UNESCO. Le taux d endémisme est très élevé dans ces aires protégées et la biodiversité est très vulnérable face aux menaces du changement climatique. Les impacts directs du changement climatique sur les espèces peuvent être la migration des espèces en altitude, l extinction des espèces endémiques vivant dans des niches écologiques très étroites ou encore la réduction de la reproductivité des lémuriens. La perte de biodiversité et le changement climatique ne peuvent être traités efficacement que si le lien entre populations, biodiversité et changement climatique est établi, ce qui exige la participation des décideurs politiques, de la société civile, des scientifiques, du secteur privé et du public. La Fondation continuera à travailler pour le renforcement de ces liens. Les actions de la Fondation s inscrivent également dans le cadre de la vision REDD+, dans la mesure où nos activités de gestion des forêts permettent de maintenir leurs services éco systémiques et de favoriser l accroissement des stocks de carbone forestiers. Le crédit carbone est une source de financement encore à exploiter à Madagascar et la Fondation est prête à jouer son rôle d instrument de pérennisation de cette éventuelle source de financement. Le contexte économique et social qui a prévalu à Madagascar depuis quelques années et jusqu en 2013 a été difficile. La pauvreté humaine s est accrue. L environnement s est dégradé et les ressources naturelles laissées sous pression extrême ; d abord par l habitant pour survivre au quotidien, ensuite par le trafiquant pour s enrichir illicitement. Cette double attaque a nécessairement conforté le choix de nos actions d appui et d accompagnement financiers à travers les opérateurs de terrain. Des actions à l international sont menées, notamment dans le cadre de la gestion rationnelle du bois de rose. Ces démarches ont engendré des résolutions fédératives de plusieurs entités pour la bonne cause de nos ressources naturelles, et les résultats sont attendus dans le cadre d un calendrier officiel de l Etat malagasy en concertation avec des instances internationales. Des réalisations marquantes Durant ces nombreuses années, la Fondation a connu une croissance positive et les objectifs fixés ont été atteints. Nous pouvons être fiers de ces réalisations, et de la place occupée par la Fondation sur le plan national comme international. Dans l optique de la bonne gouvernance et de mise en oeuvre de l alternance envisagée par nos fondateurs, nous avons procédé en 2013 au renouvellement d un tiers des membres du Conseil d Administration. Nous sommes aujourd hui entourés d une équipe d experts et de spécialistes venant de divers domaines, dont l expérience ne peut que venir renforcer le savoir-faire de la Fondation. Et le défi continue Le succès de la Fondation ne peut l être qu avec l engagement de tous : partenaires financiers et politiques en amont et partenaires techniques en aval, que nous remercions vivement pour leur collaboration professionnelle et amicale. La consolidation et la pérennisation de notre Institution s inscrivent dans un contexte plus large de visions nationale et internationale. Nous ne constituons qu un morceau du puzzle et comptons continuer nos actions, en partenariat avec toutes les parties prenantes, sur l indispensable protection équilibrée de notre environnement dans la durée. Positive results In December 2012, the Foundation collected the final installments of capital contributions that had been promised, bringing the value of the portfolio invested with JP Morgan to 54,950,040 USD. These disbursements marked the full realization of the objectives of capitalization of the Foundation set at its creation and making the Foundation one of the largest environmental endowment funds of the African continent. The year 2013 was the first year for the Foundation to fully invest its entire target endowment. In 2013, the Foundation has contributed to the conservation and protection of 37% of Madagascar s protected areas. In this context, it has allocated 1.4 million USD (based on the level of capitalization at the end of 2012) for 21 protected areas covering an area of 2 million hectares of the 5,200,915 hectares of the Protected Areas System of Madagascar. Six of the sites supported by the Foundation are classified as World Heritage by UNESCO. The rate of endemism is very high in these protected areas and biodiversity is highly vulnerable to climate change threats. The direct impacts of climate change on species could be species migration in altitude, the extinction of endemic species living in very narrow niches or reducing the reproducibility of lemurs. Biodiversity loss and climate change can t be treated effectively if the relationship between populations, biodiversity and climate change is established, which requires the involvement of policy makers, civil society, scientists, the private sector and the public. The Foundation will continue to work to strengthen these links. The actions of the Foundation are also part of REDD+ vision, as our forest management activities can maintain their ecosystem services and promote increasing of forest carbon stocks. Carbon credit is a source of funding which could be exploited in Madagascar and the Foundation is ready to play its role as an instrument for sustainably funnel this potential source of funding. Economic and social context that prevailed in Madagascar for several years until 2013 was difficult. Human poverty has increased. The environment is degraded and natural resources left under extreme pressure; first by people for their everyday survival, then by the trafficker to enrich themselves illegally. This double attack necessarily confirmed our choice to give financial support through the field operators of targeted sites. Several activities are conducted in an international scale, particularly in the context of rational management of rosewood. These efforts have resulted in several resolutions for the good cause of protecting our natural resources, and results are expected within a formal schedule of the Malagasy Government in consultation with international bodies. Outstanding achievements During these years, the Foundation has experienced positive growth and objectives have been achieved. We can be proud of these achievements, and the place occupied by the Foundation on the national and international level. In the context of good governance and implementation of leadership renewal envisioned by our founders, we elected in 2013 the three new members of the Board of trustees, out of nine. Today we are supported by a team of experts and specialists from various fields, whose experience can only strengthen the existing expertise of the Foundation. And the challenge continues The success of the Foundation cannot be achieved without the commitment of all: financial and political partners upstream and technical partners downstream. We are very grateful for their professional and friendly collaboration. The consolidation and sustainability of our institution is part of a wider context of national and international visions. We are only one piece of the puzzle and look forward to continuing our work in partnership with all stakeholders for the sustainable protection of our environment. Sahondra RABENARIVO Présidente du Conseil d Administration Sahondra RABENARIVO Chair of the Board 4 5

4 Les Aires Protégées financées par la FAPBM Protected Areas supported by MBF USD en portefeuille / portfolio USD en sinking fund / in sinking fund USD de financement total accordé / of total grants 2013 en chiffres Service d Appui à la Gestion de l Environnement (SAGE) Museum National d Histoire Naturelle, Paris (MNHN) Wildlife Conservation Society (WCS) The Peregrine Fund (TPF) Missouri Botanical Garden (MBG) Asity Madagascar Royal Botanic Gardens, Kew (RBGK) Madagascar National Parks (MNP) Tsaratanana Manongarivo Oronjia Montagne des Français Ankarana Marojejy Arongampanihy Culture Communication Environnement (ACCE) 11% en performance annuelle des placements annual investment performance Antrema Makira Masoala 2013 key figures personnes bénéficiaires des AP currently affected population 21 AP financées par la Fondation PAs financed by the Foundation Mahavavy Kinkony Tsimembo Manambolomaty Ankarafantsika Ambohidray Mananara Nord Analalava hectares d AP soutenus par la Fondation hectares of PAs supported by the Foundation Kirindy Mite Itremo Ranomafana Mangoky Ihotry Andringitra Tsimanampetsotsa Andohahela 6 7

5 02 AVANT-PROPOS FOREWORDS» Notre vision / Our vision» Nos valeurs / Our values» Message de la Présidente du Conseil d Administration / Message from the Chair of the Board» 2013 en chiffres / Key figures» Les Aires Protégées financées par la FAPBM / Protected areas supported by MBF Sommaire 10 Chapitre 1 LES IMPACTS DE NOS FINAN- CEMENTS / IMPACTS OF OUR FUNDING» Evolution et impacts des financements octroyés Evolution and impacts of the grants provided» Réalisations 2013 / 2013 achievement» Aires Protégées financées sous Sinking Fund Protected Areas financed out of the Sinking Fund» Aires Protégées sous financement Helmsley Charitable Trust / Protected Areas financed by Helmsley Charitable Trust» Aires Protégées financées à partir des revenus du capital / Protected areas financed out of the capital revenue» Financements octroyés pour 2014 Grants awarded for 2014» Perspectives prospects Chapitre 2 INVESTIR DURABLEMENT POUR LA CONSERVATION DE LA BIODIVERSITE A LONG-TERM INVEST- MENT IN THE CONSERVA- TION OF BIODIVERSITY 22» Capital ou Fonds de Dotation / Endowment Funds» Fonds d amortissement / Sinking Funds» Les investissements du capital / Investments of the capital Contents 26 Chapitre 3 : PARTENARIATS ET IMPLICATIONS, REFLETS D UN ACTEUR DE REFERENCE PARTNERSHIPS AND IMPLICATIONS, TRADEMARKS OF A KEY PLAYER Chapitre 4 : GOUVERNANCE GOVERNANCE» Le Conseil d Administration / Board of Trustees» Structure organisationnelle / Organizational structure» Consolidation des partenariats et des échanges avec les parties prenantes incontournables Strengthening partnerships and exchanges with essential stakeholders» Davantage de présence active au niveau national et international / More active presence on national and international levels» Une relation de proximité avec la presse A close relationship with the press Chapitre 5 RAPPORT D AUDIT AUDIT REPORT

6 CHAPITRE 01 LES IMPACTS DE NOS FINANCEMENTS Evolution des financements octroyés et leurs impacts sur la conservation de la biodiversité et le bien être des communautés locales Au titre de l année 2013, la Fondation compte 21 Aires Protégées (AP) dans son portefeuille. Depuis 2011, des indicateurs ont été mis en place, récoltés et enregistrés. Ces indicateurs permettent de suivre l évolution mais surtout de mesurer les impacts des financements octroyés au fil des années. Le graphique ci-dessous donne une vue d ensemble des financements octroyés depuis USD Evolution of the grants provided and their impacts on the biodiversity conservation and the welfare of the local communities In 2013, the Foundation had 21 Protected Areas (PAs) in its portfolio. Since 2011, indicators have been established, collected and recorded. These indicators have helped to monitor the evolution but also to measure the impact of funding granted over the years. The graph below gives an overview of the fundings since La Fondation contribue à la préservation des principaux écosystèmes (plus de 24 types d écosystèmes) représentatifs de la Grande Ile tels que les forêts denses humides (environ ha), les forêts sèches ( ha), les forêts littorales ( ha), les zones humides ( ha), les récifs coralliens, les herbiers phanérogames, les mangroves ( ha) Les 21 AP financées abritent 18 espèces de plantes vasculaires en danger critique (CR) sur les 102 présentes à Madagascar et 20 espèces de vertébrés (CR) sur les 47. Par ailleurs, la plupart de ces aires protégées jouent un rôle fondamental en tant que réservoir d eau, stockage de carbone, réserve génétique, barrière cyclonique et réserve de ressources naturelles. Ainsi de par leur existence ces aires protégées permettent à plus d un million de personnes de subvenir à leurs besoins. Réalisations 2013 Au titre de l année 2013, la Fondation a octroyé une enveloppe d un peu moins de USD en faveur de 21 aires protégées soit une superficie totale d environ 1,9 millions d hectares sur ha du SAPM. Elle contribue à la conservation et à la protection de 37% de la superficie d AP totale créée. Le portefeuille de la Fondation est divisé en trois : il y a les cinq AP financées sur le Sinking Fund ( USD), les douze AP financées sur les revenus du capital ( USD) et les quatre NAP financées sur les fonds obtenus du Helmsley Charitable Trust ( USD). Ses appuis assurent principalement le payement des charges salariales et le frais de fonctionnement des AP. Comme indiqué dans le graphique ci-dessous, une part est réservée aux appuis au développement, à la conservation, à l éducation et à l écotourisme. The Foundation contributes to the preservation of major ecosystems (more than 24 types of ecosystems ) representative of the Island such as rain forests (about 800,000 ha), dry forests (314,000 ha), coastal forests (13,200 ha), wetlands (86,000 ha), coral reefs, phanerogam seagrass beds, mangroves (35,136 ha)... The 21 PAs financed are home to 18 species of critically endangered (CR) vascular plants out of the 102 present in Madagascar and 20 vertebrate species (CR) out of the 47. Moreover, most of these protected areas play a key role as water reserve, carbon pools, genetic stock, barrier against cyclones and natural resource base. And by their existence, protected areas help more than one million people to meet their needs achievement In 2013, the Foundation awarded an envelope of slightly less than $ 1.4 million for 21 protected areas covering a total area of about 1.9 million hectares out of the SAPM s 5,200,915 ha. It contributes to the conservation and protection of 37% of the total area of PAs created. The portfolio of the Foundation is divided into three portions : five PAs are financed from the Sinking Fund (USD 519,572), twelve PAs financed from the capital income (USD 731,491) and the four NPAs financed out of the Helmsley Charitable Trust (USD 128,358). Its support mainly provides for the payroll and the PAs operating costs. As shown in the graph below, a part is reserved to support development, conservation, education and ecotourism. Fonds d amortissement Revenus du capital Helmsley Total des financements Sinking Fund Capital income Charitable Trust Overall funding Graphique 1 : Evolution des financements octroyés de 2010 à 2013 Graph 1: Evolution of grants from 2010 to 2013 Gestion Management 65 % Conservation 20 % 15 % Développement Development CHAPTER 01 IMPACTS OF OUR FUNDING Mantella baroni Graphique 2 : Affectation des financements octroyés Graph 2: Allocation of grants Indri indri

7 LES IMPACTS DE NOS FINANCEMENTS IMPACTS OF OUR FUNDING Aires Protégées financées sous Sinking Fund Protected Areas financed out of the Sinking Fund Aires Protégées sous financement Helmsley Charitable Trust Protected Areas financed by Helmsley Charitable Trust L apport de la Fondation dans les cinq unités de gestion de MNP (Marojejy, Andringitra, Ankarafantsika, Kirindy-Mitea et Tsimanampetsotsa) permet d assurer la prise en charge des frais de fonctionnement et les salaires du personnel de ces sites. Ainsi, le personnel a pu mener à bien toutes les activités comme les surveillances et contrôles, les suivis écologiques, l entretien des infrastructures de conservation Les activités de sensibilisation et d éducation environnementale sont cruciales pour assurer l adhésion des communautés et ont une part non négligeable dans le plan de travail. Ces sites mettent aussi en œuvre des activités écotouristiques pour réduire leur dépendance aux bailleurs de fonds afin de s acheminer petit à petit vers une autonomie financière comme le PN d Andringitra. (Ariary) Tranche 2004 à 2006 Instalment Tranche 2007 à 2012 Instalment Tranche 2013 Instalment 2013 Montant débloqué par l Etat Amount disbursed by the State Part qui revient à MNP (88%) Share due to MNP (88%) The contribution of the Foundation in the five management MNP units (Marojejy Andringitra Ankarafantsika, Kirindy-Mitea and Tsimanampetsotsa) helps to manage the operating expenses and payroll of these sites. Thus, the staff has been able to carry out all activities such as surveillance and control, ecological monitoring, maintenance of the conservation infrastructure... Sensitisation activities and environmental education are crucial to ensure community ownership and have a significant share in the work plan. These sites also implement ecotourism activities to reduce their dependence on donors in order to move gradually towards financial autonomy as is the case with Andringitra NP. Montant transferé à MNP pour les 5 parcs Amount transferred to MNP for 5 parks Reliquat pour MNP à fin d année MNP balance for year-end TOTAL MGA TOTAL EUR En comptabilité et en économie, un fonds d amortissement est une source d argent mise de côté à intervalles réguliers. D une part, elle rapportera des intérêts, d autre part elle permettra de faire face à un engagement (futur et connu) en capital, au remboursement d emprunts, d actions ou tout autre endettement à l échéance. A sinking fund is a fund established by an economic entity by setting aside revenue over a period of time to fund a future capital expense, or repayment of a long-term debt. Le financement Helmsley porte sur 4 parcs : Ambohidray, Itremo, Montagne des Français, Antrema. Il a deux objectifs :» La sécurisation institutionnelle des 4 NAP en les appuyant dans les procédures d obtention de statut de protection définitif ;» L accompagnement des communautés dans l amélioration de leur condition de vie à travers des activités génératrices de revenus tout en réduisant leur dépendance vis-à-vis de l exploitation des ressources naturelles. Aires Protégées Protected Areas NAP ITREMO (gérée par MBG-Kew) Le protocole de mise en protection définitive a été obtenu et l EIE a été réalisée. NAP ANTREMA (gérée par MNHN) Après avoir obtenu son permis environnemental et son cahier de charge en septembre 2013, la NPA Antrema a obtenu la validation de sa mise en protection définitive auprès de la Direction Régionale du MEF de la Région Boeny. L institutionnalisation est en cours. NAP AMBOHIDRAY (gérée par ACCE) Conventions en MGA (Part 2013) Amount / Conventions MGA (Part 2013) Des représentants de la Direction Générale des Forêts du Ministère de l Environnement et des Forêts (MEF) ont effectué une descente massive à Ambohidray lors de la cérémonie de lancement officiel de la NPA. Des infrastructures de marquage des limites, comprenant des panneaux métalliques et en béton ont été installées afin de conscientiser la population riveraine. NAP MONTAGNE DES FRANÇAIS (gérée par SAGE) Des inventaires des ressources naturelles ont été effectués pour servir de base de l EIE. Le Plan d Aménagement et de Gestion, ainsi que le Plan de Gestion Environnementale et de Sauvegarde Sociale, deux éléments indispensables pour la réalisation de l EIE sont en cours de finalisation et seront soumis prochainement à l ONE. La réalisation de l EIE est prévue cette année. D un autre côté, 25 bornes de délimitation ont été mises en place, afin de renforcer la sécurisation physique de la NPA. Helmsley funding is dedicated to 4 parks : Ambohidray, Itremo, Montagne des Français, Antrema. It aims to achieve the following objectives :» The first one is the institutional security of 4 NPAs supporting them in the process of obtaining permanent protection status ;» And the second objective aims to support communities in improving their living conditions through income-generating activities while reducing their dependence on the exploitation of natural resources. Engagements 2013 Disbursements 2013 NAP ITREMO (managed by MBG-Kew) The protocol to access the status of permanent protection has been achieved and the Environmental Impact Assessment has been completed. NAP ANTREMA (managed by MNHN) After securing its environmental permit and the specification documents in September 2013, the NPA of Antrema obtained the validation of its permanent protection from the MEF Regional Directorate of the Boeny Region. The case was submitted to the Directorate of System of Protected Areas for advice ; the latter will forward it to the Cabinet for institutionalization. NAP AMBOHIDRAY (managed by ACCE) Taux d utilisation Utilization rate Ambohidray / ACCE % Antrema / MNHN % Itremo / RBG-Kew % Montagne des Français / SAGE % Representatives of the Directorate General of Forests, Ministry of Environment and Forests (MEF) undertook an impressing field visit to Ambohidray during the official launch ceremony of the NPA. Some infrastructure boundary markers comprising a concrete panel were installed to sensitize the local population. NAP MONTAGNE DES FRANÇAIS (managed by SAGE) Inventories of natural resources have been made to serve as a basis to the EIA. The development and the Management Plan and the Environmental Management Plan and Social Safeguard, two indispensable elements for the completion of the EIA, are being finalized and will be submitted shortly to ONE. The completion of the EIA is expected this year. On the other hand, 25 marker billboards have been put up to enhance the physical security of the NPA

8 LES IMPACTS DE NOS FINANCEMENTS IMPACTS OF OUR FUNDING Aires Protégées financées à partir des revenus du capital Les appuis de la Fondation sont principalement focalisés sur les activités de conservation, de développement, à la prise en charge des coûts récurrents et à l accompagnement vers l autonomie financière des AP. Au titre de l année 2013, 12 parcs sont financés par la Fondation à partir des revenus du capital. NAP ANALALAVA L objectif principal de l appui de la Fondation porte sur l obtention d un statut de protection définitif de la NAP. Ainsi, une re-délimitation de la NAP a été réalisée et le PAG imprimé et dupliqué. Afin d améliorer l état de la biodiversité une plantation de 7350 plants autochtones a été effectuée et 6,64 ha de zone de propagation des espèces envahissantes cartographiés. La sensibilisation des communautés a été renforcée par le biais de diverses activités. Grâce à leur implication, 12 km de pare feu ont pu être également nettoyés et 03 patrouilles journalières effectuées. Pour réduire la dépendance de la communauté par rapport aux ressources forestières plantules d eucalyptus ont été plantés. Une partie du financement a parmi d assurer les charges salariales et les frais de fonctionnement du site. Analalava est une petite AP qui détient une dizaine d espèces végétales inscrites sur la liste rouge de l UICN située à proximité de la grande ville de Tamatave. PN ANDOHAHELA La prise en charge des frais de fonctionnement et des charges salariales du personnel d Andohahela par la Fondation leur a permis d effectuer les activités comme les surveillances et contrôles, les suivis écologiques, l entretien des infrastructures de conservation Les activités écotouristiques font également parties des activités développées afin de réduire la dépendance du parc envers les bailleurs et s acheminer petit à petit vers une autonomie financière. Ainsi, les principales réalisations sont : la surveillance de carreaux; la matérialisation de 79,5 km de limites externes, 05 km de limites noyau dur, l entretien de 25 km de pare feux, 40 km de limites externes, la construction et l entretien d 01 poste de garde et la mise en place de 07 km de circuits aux normes ainsi que l aménagement ent et l entretien de site de camping, 08 km de circuits et de poste d accueil. Protected areas financed out of the capital revenue Support from the Foundation mainly focus on activities aiming at conservation and development, management of recurrent costs, and support to the financial autonomy of PAs. In 2013, 12 parks have been financed by the Foundation out of the capital revenue. ANALALAVA NPA The prime objective of the Foundation support focuses on securing the NPA permanent protection status. Thus, a re-delineation of the NPA was performed and the GAP printed and duplicated. To improve the state of the biodiversity, 7,350 indigenous plants have been planted and 6.64 ha area of invasive species mapped. To further raise the awareness of the community, various activities have been carried out. Through their involvement, 12 km firewalls have been be cleaned and 03 daily patrolling operations conducted. To reduce the community dependence on forest resources eucalyptus seedlings have been planted. Last, as a contribution to the operating costs, the Foundation grants helped pay salaries and employers contributions, the fuel and maintenance of the rolling stock, rents and communications costs for a proper functioning of the NPA. ANDOHAHELA NP The Foundation contributed fully to the operating costs of Andohahela and the staff payroll. This enabled them to perform activities such as surveillance and environmental monitoring, maintenance of conservation infrastructure. Ecotourism activities are also part of the activities developed in view of reducing the park s dependence on donors and for them to gradually move towards financial autonomy. The main achievements are then as follows :» Supervising 2,854 squares by MNP agents, 418 squares by CLP, 6 ecological monitoring assignments, 8 patrolling operations with the mixed brigades ;» The materialization 79.5 km outer limits, 05 km of no-take zone borders, maintenance of 25 km firewalls, 40 km of outer limits, construc- tion and maintenance of a ranger station ; PN ANKARANA L appui financier de la Fondation a permis à la réserve spéciale d Ankarana de mener des actions de conservation à travers 12 interventions en brigades mixtes permettant d évacuer 850 mineurs, 338 missions dans la zone et 58 hors zone. Il a également permis d appuyer les activités de développement telles que la plantation de plantules (dont seulement ont poussés), la construction de 05 cases villageoises qui est actuellement en cours. Enfin, le financement a permis la prise en charge de six mois de salaires permettant à l équipe gestionnaire d effectuer leur travail. COMPLEXE MANGOKY IHOTRY Le site est parmi le plus vaste complexe de zones humides avec une superficie d environ hectares. Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de développement, 07 opérateurs économiques ont été contactés aboutissant à la signature de 02 contrats. Grâce à la promotion des activités non agricoles, comme la production de sel, des emplois ont été créés pour les communautés non membres des groupements. Quant aux membres des groupements, ceux-ci ont bénéficié de renforcement de capacité en technique de production. Pour ce qui est de la conservation, les missions de suivi, de descentes sur sites, de contrôle des zonages et des activités autours des noyaux durs ont été réalisées. Un schéma d aménagement du lac Ihotry a été établi intégrant les résultats de l étude piscicole. De plus, le comité d exécution du DINA a été mis en place et est fonctionnel pour gérer l utilisation des ressources du Lac Ihotry. La nouvelle structure du VOI Ihotry a également été formalisée et regroupe 07 associations. Afin de renforcer les capacités et d impliquer les communautés locales dans les activités de développement, 31 émissions ont été réalisées concernant l information globale sur la NAP et sa gestion, ainsi que les problèmes liés à la conservation et le renforcement de la gestion du Lac Ihotry notamment la redynamisation du VOI. Toutes ces activités contribuent à préserver les 139 espèces d oiseaux et les 24 espèces de poissons dont une grande partie se trouve sur la liste rouge de l UICN.» 02 missions strengthening capacity of COSAP ;» The introduction of 07 km circuit that meet the standards, the development and maintenance of a camping site, 8 km circuit, 1 information centre. ANKARANA NP The financial support of the Foundation helped Ankarana Special Reserve to carry out conservation actions through 12 mixed brigades interventions to evacuate 850 miners, 338 missions inside the area and 58 outside the area. It has also supported development activities such as the planting of 5,500 seedlings (of which only 3,850 have grown), and the construction of 05 village huts, currently in progress. Lastly, the grant has helped to cover six months of wages with accessories and allowed the management team to do their job. MANGOKY IHOTRY COMPLEX As part of the implementation of the development strategy, 07 business operators have been approached, resulting in the signing of 02 contracts. Through the promotion of non-agricultural activities, such as salt production, jobs have been created for communities that are not members of the groups. As for the group members, they have benefited from some training in farming techniques. In terms of conservation, monitoring and control missions on zoning and activities around the no-take zones were carried out. A development scheme of Lake Ihotry was established incorporating the findings of the fish farming survey. In addition, the DINA implementation committee has been created and is in operation; it manages the use of Lake Ihotry resources. The new structure of Ihotry VOI (grassroot community organization) was also formalized. It includes 07 associations. In order to build capacity and to involve local communities in development activities, 31 radio programmes were produced on the overall information about the NPA and its management, as well as issues related to the conservation and enhancement of Lake Ihotry management including VOI revitalization Gephyromantis sp Mantella aurantiaca Prohitecus sp

9 LES IMPACTS DE NOS FINANCEMENTS IMPACTS OF OUR FUNDING COMPLEXE MAHAVAVY-KINKONY MAHAVAVY-KINKONY COMPLEX PN MANANARA MANANARA NP L appui de la Fondation a permis le développement 03 filières dont le miel, le raphia et le poisson fumé. Ceux-ci ont attirés des investisseurs étrangers et ont abouti à la signature de 08 contrats. Plusieurs formations ont également été octroyés aux membres des associations pour renforcer leur capacité dont 05 ateliers pour les membres bénéficiaires de la filière raphia et 01 atelier pour ceux de la filière miel. Deux missions de suivi mensuel ont également été réalisées par les animateurs locaux et responsables du programme de développement. L AG du MMZ a reçu un renforcement de capacité dans l élaboration et la mise en œuvre de leur PTA Au niveau siège, un responsable financier a été recruté et une formation relative à la gestion des opérations a été dispensée à l équipe du service comptable et au coordonnateur de programme. Quant à la conservation, 02 panneaux d indication ont été mis en place à l entrée du pont Manakara et Morafeno/Namakia. Les agents de contrôles effectuent régulièrement des suivis et des contrôles dans le complexe afin de sécuriser la NAP. Enfin, le financement de la Fondation a permis de payer le loyer et les salaires des personnels que ce soit au niveau du site ou au niveau du siège. Le complexe est un refuge pour plus de 150 espèces d oiseaux et d une trentaine de poisson. PN MAKIRA La Fondation intervient au niveau de trois principaux axes au sein du Parc Naturel de Makira en assurant le fonctionnement et la gestion de l AP, en améliorant les conditions de vie des communautés riveraines et en appuyant des activités de conservation de l AP. Ainsi, de par ses appuis, la Fondation a contribué au bon fonctionnement du site car la surveillance a été assurée, les salaires et les coûts récurrents ont été sécurisés et payés. Par ailleurs, grâce à la construction d une infrastructure d irrigation, 110 ha de rizières sont maintenant exploités avec la technique SRI/SRA, permettant d avoir un meilleur rendement agricole. Les indicateurs d impacts sur la biodiversité indiquent le maintien de la santé de la biodiversité malgré une augmentation ation minime de la perte en rêts. On note aussi une recrudescence de l exploita- fotion des bois précieux dans les zones périphériques. Les indicateurs relatifs au développement révèlent bien la motivation des communautés locales dans la gestion du Parc. Le nombre d individus affectés par les AGR est passé de à entre 2011 et The support of the Foundation helped to enhance the development of 03 sectors of production, namely honey, raffia and smoked fish. They have attracted foreign investors and the work visits they made have resulted in the signing of 08 contracts. Several trainings were also provided for members of associations to strengthen their capacity: 05 workshops for beneficiary members of the raffia sector and 01 workshop for those in the honey sector. Two monthly monitoring missions were also conducted by local officials and leaders of the development program. The GA of MMZ had capacity building in the development and implementation of their AWP A financial officer was recruited to work in the headoffice, and some training in the management of operations was offered to the team in the accounting department and to the program coordinator. As for conservation, 02 information signs were posted up at the entrance of Manakara Morafeno / Namakia bridge. Enforcement inspectors conduct regular monitoring and control visits in the complex to secure the NPA. Last, the Foundation funds helped pay the rent and staff salaries either at the site or at headoffice, as well as bank charges and various fees. MAKIRA NP The Foundation works in three main areas within the Natural Park of Makira ensuring the operation and management of the PA, improving the living conditions of the neighboring communities and supporting the PA conservation activities. Thus, through the support it has provided, the Foundation has contributed to the smooth functioning of the site in so far as salaries and recurrent costs (rent, fuel, office supplies, and maintenance of the rolling stock, boats and canoes) were secured and paid for. In addition, 03 joint patrolling missions have been conducted. Moreover, thanks to the construc- tion of irrigation infrastructure, 110 ha of rice fields are now operated with the Intensive/improved rice farming techniques (SRI / SRA), allowing for a better crop yield. L apport financier de la Fondation a permis d assurer la conservation du parc, de créer des intérêts économiques pour la population locale et d assurer la prise en charge des frais de fonctionnement et des salaires du personnel. En termes de conservation, les principales réalisations portent sur le suivi écologique, les missions de patrouilles et surveillances, le renforcement de capacité de 32 surveillants, les descentes mixtes et massives, l entretien de case de garde, 24 km de layons limites externes, 16 km de layons limites noyaux durs et la production de 12 émissions radio. Malgré ces efforts, le PN subit une forte exploitation de coupe de bois de rose difficilement maitrisable sans une stratégie claire des dirigeants étatiques. PN MASOALA Au titre de l année 2013, la Fondation a apporté son appui financier au PN Masoala permettant d assurer les activités de conservation terrestre et marine, l achat des équipements et matériels de conservation ainsi que la prise en charge des frais de fonctionnement et des salaires du personnel. Les principales réalisations en termes de conservation terrestre portent sur l entretien de 11km de pare feu, la construction de 02 postes de gardes, l octroi des tenues aux agents et CLP. Pour ce qui est de la conservation marine, les activités réalisées portent sur le suivi écologique marin et la surveillance et contrôle par les brigades. Enfin, les salaires et appointement du personnel ont été payés ainsi que les frais médicaux ce qui ont permis à l équipe de mener à bien les différentes activités du plan de travail. Masoala fait partie des sites où la biodiversité est une des plus élevée à Madagascar pour ne citer que les milliers d espèces végétales avec plus de 50 espèces de palmier endémiques. NAP ORONJIA Grâce au financement de la Fondation les gestionnaires ont pu mener à bien les activités de conservation puisque les frais de fonctionnement et les charges salariales ont été assurés. Ainsi, de The financial contribution of the Foundation has ensured the preservation of the park, created economic interests for the local population and provided for the operating costs and staff salaries. The main achievements in terms of conservation are an ecological monitoring campaign with data collection, patrolling missions, a training workshop for building the capacity of 32 supervisors, impressive joint field visits with the Police, maintenance of 1 ranger cabin, 24 km of outer border transects, 16 km no-take zone transects cleared and paintmarked and production of 12 radio programs. MASOALA NP For Year 2013, the Foundation has provided financial support to the Masoala NP and ensured terrestrial and marine conservation activities, purchase of conservation equipment and materials as well as the management of operating costs and staff salaries. The major achievements in terms of land conservation concern the maintenance of 11km firewall, building of 02 warden stations, granting outfits to agents and CLPs. The marine conservation activities conducted focus on marine ecological monitoring and surveillance, and control by mixed brigades. Finally, wages and the staff s stipend as well as medical expenses were paid, which have allowed the team to carry out the various activities of the work plan. ORONJIA NPA With the grants from the Foundation, the managers could carry out conservation activities : the wages, the employers contributions, the rent, the communication costs, the fuel casts and maintenance of equipment were provided. So many activities were developed : small stock farming, market gardening generating profits through the sales of

10 LES IMPACTS DE NOS FINANCEMENTS IMPACTS OF OUR FUNDING nombreuses activités ont été développées pour ne citer que le petit élevage, la culture maraîchère, les séances de sensibilisation, la formation des guides et pisteurs, l installation de panneaux et les suivis. Coté conservation, 15 réunions du COGEP et du COPIL ont eu lieu, ainsi que 02 descentes sur terrain renforçant l implication des autorités. Aussi, le CODINA a été mis en place et opérationnel. Il y a eu 88 patrouilles participatives dont 08 avec les membres du CODINA. En termes de reboisement, plantules d Eucalyptus et d Acacia ont été produites et mises en terre pour renouveler les bois de chauffe et d énergie fortement utilisés. Ce site est fortement exposé à de nombreuses pressions, il sert notamment de puits de charbon de la ville de Diego. C est une des rares zones protégées de la région. PN RANOMAFANA La contribution financière de la Fondation au sein du PN Ranomafana a permis de lutter contre les différentes pressions qui pèsent sur le parc. Des activités de conservation comme les suivis écologiques, la restauration de 2 hectares, les surveillances et contrôles, l entretien des infrastructures de conservation, les activités écotouristiques et activités de sensibilisation ont pu être effectuées. Les impacts se ressentent dans la diminution des exploitants d or au sein du parc et d une forte participation des communautés locales aux activités menées. RNI TSARATANANA L appui de la Fondation a permis d assurer la prise en charge des salaires du personnel. Ainsi, le personnel a pu mener à bien toutes les activités comme les suivis écologiques, les surveillances et contrôles, l entretien des infrastructures de conservation Au titre de l année 2013, les principales réalisations de la réserve de Tsaratanana portent sur :» La réalisation de 04 suivis écologiques, la surveillance de carreaux, hj de co-surveillance avec les CLP, 04 missions de répressions avec la brigade mixte ;» L entretien de 06 postes de garde, 40 km de limites externes, 30 km de limites noyau dur, 04 barrières métalliques ;» 02 réunions COSAP/CLP, 04 missions de soutiens COSAP ;» La matérialisation de 60 km de limites externes, 40 km de limites noyaux dur,» La construction de 04 postes de garde, 02 barrières de contrôle. La RNI de Tsaratanana est un des sites parmi les plus riches en faune et flore de montagne. products and support in materials have helped to improve the living standards of local communities. On the conservation side, 15 COGEP and COPIL meetings have been held, and 2 field visits have strengthened the involvement of the authorities. The CODINA has been set up too. There were 88 participatory patrolling operations out of which 8 were conducted with CODINA members. In terms of reforestation, 6,685 Eucalyptus and Acacia seedlings were grown and planted to renew the fuel wood as it is heavily used for energy. RANOMAFANA NP The financial contribution of the Foundation to the Ranomafana NP has allowed the implementation of conservation activities such as ecological monitoring, surveillance and inspection, maintenance of conservation infrastructure, ecotourism and outreach activities Thus, the main achievements of NP Ranomafana under 2013 are ecological monitoring missions, restoration of a 2ha area and maintenance of a ranger station. TSARATANANA INR The support of the Foundation has ensured the payment of the support staff salaries. Thus, they were able to carry out all activities such as ecological monitoring, surveillance and controls, maintenaining the conservation infrastructure... In 2013 the main achievements of Tsaratanana Reserve include :» Completion of 04 ecological monitoring, surveillance of 1,470 squares, 1,117 hj co-supervision with CLP, 4 repression missions with the mixed brigade ;» Maintenance of 6 ranger stations, 40 km outer limits, 30 km of no-take zone limits, 04 metal fences ;» 2 COSAP / CLP meetings, 4 COSAP support missions ;» Materialization of 60 km outer limits, 40 km of limits to the no-take zone ;» Building of 4 ranger stations and 2 checkpoints barriers. NAP TSIMEMBO Le financement de la Fondation représente 58% du budget global de cette NAP dont plus de 50% consacré à la mise en œuvre des activités alternatives aux pressions et à l amélioration du niveau de vie des communautés locales. Ainsi, les communautés ont bénéficié d AGR d apiculture, d élevage de volailles et de nombreux appuis au développement. En contrepartie, les communautés bénéficiaires mènent des activités de suivi, de surveillance et contrôles de la NAP. Parmi les réalisations de 2013 figurent la restauration des habitats avec 07 sites de reboisement et le suivi de 46 ha des zones reboisées. Une partie du lac a été nettoyée permettant l élimination des plantes envahissantes. Quant à la gestion de l administration, les activités entreprises concernent l entretien de voiture (02) et de motos (04) ainsi que les travaux menés par les agents de terrain. rain. Chaque trimestre, des descentes ont été é réalisées par le responsable du site. 08 agents de terrain mènent le travail sur site. L AP détient la plus forte densité d aigle pécheur connu à Madagascar. Aire Protégée Protected Area TSIMEMBO NPA The Foundation grants represent 58% of the overall NPA budget of which more than 50% is dedicated to the implementation of alternative activities to face pressures and to the improvement of the local communities living standards. Thus, in 2013 communities have benefited from IGA in beekeeping and poultry farming, alongside grants for development activities In return for this support to development, beneficiary communities conduct monitoring, surveillance and control activities in the NPA achievements comprise restoration of habitat: 07 sites were reforested and the 46 ha reforested areas were monitored. Part of the lake was cleaned of invasive plants. The activities undertaken for the management and administration concern maintenance of vehicles (02) and motorcycles (04) and the work by field staff. Every quarter, field visits were carried out by the site manager. 08 field staff conducted on-site work Conventions signées (MGA) Agreements signed (MGA) Décaissement en faveur des AP (MGA) Disbursements to PAs (MGA) Taux de décaissement Disbursement rate Engagements approuvés (MGA) Approved release (MGA) Taux d'absorption des AP PAs absorption rate ANALALAVA % % ANDOHAHELA % % ANKARANA % % CMI % % CMK % % MAKIRA % % MANANARA % % MASOALA % % ORONJIA % % RANOMAFANA % % TSARATANANA % % TSIMEMBO % % TOTAL % % Mantella aurantiaca

11 LES IMPACTS DE NOS FINANCEMENTS IMPACTS OF OUR FUNDING Financements octroyés pour 2014 Conformément aux décisions du CA du 18 novembre 2013, la Fondation octroie la somme de USD pour 24 sites. Les quatre sites soutenus sur les fonds Helmsley auront en 2014 la somme de USD. Au total, en 2014 le montant des dons s élève à USD pour l ensemble des 28 aires protégées. Grants awarded for 2014 In compliance with the decisions of the Board on 18 November 2013, the Foundation awards $ 2,049,818 to 24 sites. The four sites supported on Helmsley funds in 2014 will be granted $ In total, the overall donations in 2014 amount to $ 2,156,747 for all 28 protected areas. USD ha USD A.P. financées supported PAs ha ha USD A.P. financées 11 supported PAs USD A.P. financées 15 supported PAs ha USD A.P. financées 21supported PAs USD 28 A.P. financées supported PAs Graphique 3 : Evolution des financements octroyés et superficie correspondante Graph 3: Evolution of grants and corresponding surface area Perspectives 2014 L arrêté interministériel n 9874/2013 signé en mai 2013 stipule le renouvellement du statut de protection temporaire des NAP jusqu au 06 mai Au-delà de cette échéance, le statut de protection temporaire ne sera plus renouvelable. C est une des raisons principales pour lesquelles la Fondation a focalisé ses efforts et une partie de ses financements à la sécurisation institutionnelle des NAP, et que l atelier des bénéficiaires de 2013 a été organisé sur le thème «Obtention du statut de protection définitif». Les perspectives de la Fondation seront donc d aider au mieux les NAP dans le processus d obtention de leur statut de protection définitif. En outre, elle vise aussi à promouvoir la participation effective et motivée des communautés locales de base dans la protection et la gestion rationnelle nelle des ressources naturelles. Enfin, afin de renforcer et d augmenter ses financements aux sites, elle le projette d être plus agressive dans les stratégies de levée de fonds et est déterminée à faire du Congrès Mondial des Parcs à Sydney en 2014 un évènement exceptionnel pour Madagascar Prospects The Ministerial Order No. 9874/2013 signed in May 2013 stipulates the renewal of NPA temporary protection status until 06 May Beyond this deadline, the temporary protected status will not be renewed. This is one of the main reasons why the Foundation has focused its efforts and a portion of its funding on the institutional security of NPAs : the workshop for beneficiaries in 2013 was organized on the topic «Obtaining the status of permanent protection». The Prospects of the Foundation will therefore better help NPAs in the process of obtaining their status of permanent protection. In addition, it also aims to promote the effective and motivated parti- cipation of local grassroot communities to the protection and rational management of natural resources. Last, in order to strengthen and increase its funding to the sites, the Foundation is planning to be more aggressive in fundraising strategies and is com- mitted to make of the 2014 World Parks Congress in Sydney a special event for Madagascar Dicrurus forficatus

12 CHAPITRE 02 INVESTIR DURABLEMENT POUR LA CONSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ Les investissements du Capital Investissements auprès de JP Morgan Investments of the Capital Investments with JP Morgan Capital ou Fonds de dotation Depuis 2012, la Fondation a atteint son objectif initial de capitalisation pour un montant de 50 millions USD tel que présenté comme suit : Endowment funds Since 2012, the Foundation has achieved its initial funding goal of $ 50 million as presented as follows : La performance annuelle est représentée par les gains (ou pertes), c est-à-dire les intérêts dégagés et utilisés auxquels s ajoutent les plus-ou-moins-values latents. Autrement dit, il s agit de la variation de valeur du portefeuille entre le 01 janvier 2013 et le 31 décembre Ainsi au niveau de JP Morgan, la performance de l année 2013 est la suivante : The annual performance is represented by the gains (or losses), that is to say, the interest generated and used plus the capital gains realized/unrealized. In other words, it is the change in portfolio value between 1 January 2013 and 31 December So for the JP Morgan, the 2013 performance reads as follows : Gouvernement français Fonds Français pour l Environnement Mondial (FFEM) USD (3%) Agence Française de Développement (AFD) : USD (5%) Annulation de dettes C2D : USD (37%) IDA/GEF IDA : USD (15%) Global Environment Facility : USD (21%) Gouvernement allemand KFW : USD (13%) Remise de dettes en 2003 : USD (2%) ONG : Conservation International : USD (2%) WWF : USD (2%) Donations privées : USD (0,%) Actuellement, le Gouvernement français a le plus contribué à hauteur de 44,7% dans le capital de la Fondation. Gouv. Français French Gov USD (44,7%) Gouv. allemand German Gov USD (15,4%) IDA-GEF USD (35,7%) Contributions individuelles Individual donor USD (0,0%) The French Government is currently the biggest contributor, with 44.7% of the capital of the Foundation. L Etat est un partenaire important et incontournable dans la vie de la Fondation, non seulement en matière de contribution au Capital, mais aussi pour les signatures des conventions de don avec les bailleurs multilatéraux (Banque Mondiale, GEF) et bilatéraux (FFEM, AFD, KFW) qui doivent passer par l Etat. La Fondation est une institution bénéficiaire privée, sur le plan de la mise en oeuvre des programmes qu elle finance. A ce titre, les bénéficiaires des subventions accordées par la Fondation sont les promoteurs et gestionnaires d aires protégées qui ont eu un mandat de gestion délivré par l Etat. The state is an important and indispensable partner in the life of the Foundation, not only in terms of contribution to the Capital, but also for the signatures of grant agreements with multilateral donors (World Bank, GEF) and bilateral (FFEM, AFD, KFW) which must go through the state. The Foundation is a private beneficiary, and in terms of the implementation of programs funded by the Foundation, the recipients of grants awarded by the Foundation are the promoters and managers of protected areas which have had a management mandate issued by the State. ONG NGO USD (4,2%) USD Valeur du portefeuille au début d année Value of the portfolio at the beginning of the year Capital encaissé dans l année Gains during the year Valeur du portefeuille en fin d année Value of the portfolio at the end of the year Prélèvements dans l année (décaissements)* Withdrawals during the year (disbursements)* Gains ou pertes de l année Gains or losses during the year Performance annuelle en % Annual performance in % Les investissements locaux Les investissements locaux se résument à des placements en Bon de Trésor par Adjudication (BTA) auprès de la Banque Centrale. Pour rappel, les fonds locaux correspondent essentiellement à la Contribution de l Etat au Capital de la Fondation suite à une remise de dette signée en Avril 2003 avec le Gouvernement allemand. Le montant du Capital local s élève à MGA. Sur les 5 dernières années, les gains obtenus grâce aux placements se présentent comme suit : ,16% 2,35% -3,52% 11,46% 11,03% Local investments Local investments are summarized with investments in Auction Treasury bills (ATB) at the Central Bank. As a reminder, local funds essentially correspond to the contribution of the Government to the Capital of the Foundation following a debt cancellation signed in April 2003 with the German Government. The amount of the local capital amounted to MGA 2,218,128,338. Over the past five years, the investment returns are as follows: MGA Capital local Local capital Gains en BTA & DAT Gains in ATB & DAT Taux de rentabilité locale Local rate of return 22,2% 5,7% 4,8% 1,1% 9,1% CHAPTER 02 A LONG-TERM INVESTMENT IN THE CONSERVATION OF BIODIVERSITY (*) Les prélèvements correspondent aux transferts de fonds pour supporter les besoins de la Fondation (financement et fonctionnement). Ces besoins sont d abord financés à partir des revenus en Ariary issus du placement des fonds locaux et completés par les transferts de JP Morgan si les revenus locaux sont insuffisants. Les transferts de fonds se font donc en fonction de la capacité de la trésorerie locale, d où la variabilité dans le tableau. (*) Samples correspond to transfers of funds in order to support the needs of the Foundation (finance and operation). These needs are first financed from income from investment of local funds and supplemented by JP Morgan transfer if local revenues insufficient. Remittances are therefore depending on the capacity of the local cash as shown in the table.

13 INVESTIR DURABLEMENT POUR LA CONSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ A KEY PLAYER IN FINANCING THE CONSERVATION OF BIODIVERSITY Appui institutionnel issu du financement additionnel PE3 de la Banque Mondiale Pour rappel, la Fondation a été bénéficiaire du financement PE3 depuis l année Ce financement a inclus une contribution au Capital du GEF/IDA d un montant de USD et un appui institutionnel de la Fondation pour USD sur différentes axes d activités dont le suivi des investissements, le suivi-évaluation des financements accordés, les outils de communication et de levée de fonds et les acquisitions de matériels et équipements. Ainsi en 2013, les réalisations principales au niveau de la Fondation ont été :» Des formations et renforcements de capacités sur différents thèmes : marketing, finance, gouvernance ;» Le renouvellement des matériels de bureau. Fonds d amortissement Sinking Fund KFW La Fondation a géré depuis sa création un sinking fund issu de la remise de dette allemande dont le contrat a été signé en Avril Ce sinking fund s élève à un total de EUR que l Etat doit débloquer en faveur de la Fondation par tranche annuelle de EUR jusqu en A fin décembre 2013, l Etat doit un arriéré de EUR. Financement de la part de Helmsley Charitable Trust La Fondation a pu signer une convention de don avec la Fondation Helmsley en Juillet Il s agit d un sinking fund de USD sur 3 ans destiné à sécuriser 4 nouvelles aires protégées pour que, d une part, elles obtiennent leurs statuts de protection définitive, et d autre part qu elles mettent tent en place les structures et outils de base nécessaires pour une bonne gestion et une intégration des communautés locales. Institutional support from the additional World Bank EP3 funding As a reminder, the Foundation has been the recipient of some funding from EP3 since This funding included a contribution to the GEF / IDA capital amounting to $ 10,000,000 and a $ 600,000 institutional support from the Foundation on various areas of activities including monitoring of investments, monitoring and evaluation of the grants, tools for communication and fundraising and procurement of materials and equipment. Thus in 2013, the main achievements in the Foundation were :» Training and capacity building on various subjects : marketing, finance, governance ;» The renewal of office equipment. Sinking funds KFW Sinking Fund The Foundation has managed since its inception a sinking fund from the German debt cancellation whose contract was signed in April This sinking fund amounted to a total of 8.5 million to be released by the government for the Foundation in annual installments of 425,000 until At the end of December 2013, the government still had a 1,676,833 in arrears. Financing from the Helmsley Charitable Trust The Foundation signed a grant agreement with the Helmsley Foundation in July It is a sinking fund of $ 350,000 over 3 years for securing 4 new protected areas so that, on the one hand, they access their status of permanent protected areas and, on the other, they set up structures and basic tools necessary for the good management and integration of local communities

14 PARTNERSHIPS AND IMPLICATIONS, TRADEMARKS OF A KEY PLAYER CHAPITRE 03 PARTENARIATS ET IMPLICATIONS, REFLETS D UN ACTEUR DE RÉFÉRENCE Consolidation des partenariats et des échanges avec les parties prenantes incontournables Atelier des bénéficiaires Comme chaque année, la Fondation a réuni ses bénéficiaires autour d un atelier de travail le 16 décembre dernier. C est au cours de cet atelier qui a réuni les promoteurs gestionnaires des aires protégées que la FAPBM a procédé à la signature des conventions de financement au titre de l année Le thème de l atelier a été : «Accompagnement pour l obtention du statut de protection définitif». Rencontre avec les contributeurs au capital La 11 ème rencontre entre le Conseil d Administration et les contributeurs au capital de la Fondation s est tenue à l hôtel Colbert, Antananarivo, le 31 mai Aucours de cette rencontre, l on a procédé à l accueil et à la présentation des nouveaux membres du Conseil d Administration de la Fondation. Cette rencontre a été l occasion pour les contributeurs au capital de suivre les activités 2012 de la Fondation, et les financements pour chaque site, ainsi que la situation du portefeuille. Les discussions ont également porté sur les perspectives à moyen terme de la Fondation. Strengthening partnerships and exchanges with essential stakeholders Beneficiaries Workshop Like every year, the Foundation met with its beneficiaries in a workshop on December 16. During this workshop MBF brought together developers and managers of protected areas and signed the 2014 financing agreements. The theme of the workshop was : «Support for obtaining the final status of protection». Meeting with contributors to the capital The 11 th meeting between the Board of Trustees and the contributors to the capital of the Foundation was held at Hotel Colbert, Antananarivo, on May 31, It was during this meeting that the new members of the Board of Trustees were introduced. This meeting was also an opportunity for donors to follow the activities of the Foundation for Y-2012, funding granted for each site, as well as the status of the portfolio. Discussions also focused on the medium-term outlook of the Foundation. CHAPTER 03 PARTNERSHIPS AND IMPLICATIONS, TRADEMARKS OF A KEY PLAYER Davantage de présence active au niveau national et international Le Cercle de Concertation des Partenaires Techniques et Financiers du Secteur Environnemental (CCPTF-E) En tant que membre du CCPTF-E, la Fondation a participé activement à l élaboration des stratégies touchant entres autres:» Préparation du 16 ème COP du CITES ;» Plan d actions du GTCC (groupe thématique changement climatique) ;» Assistance technique REDD+. Comité de pilotage relatif au bois de rose La Fondation en tant que membre du comité de pilotage de bois de rose a participé aux stratégies d éradication de l exploitation de bois de rose. Afin d arriver à l objectif 0 stock, 3 études sous financement Banque Mondiale ont été lancées. Ces études seront financées par le Financement Additionnel du Projet d appui au Troisième Programme environnemental (PE3), et permettront d obtenir les informations requises sur les coûts et bonnes pratiques méthodologiques pour diverses options possibles, en tenant compte du contexte politique local. Ceci inclut aussi bien les options à court terme pour gérer les stocks existants que les étapes requises pour liquider les stocks dans le respect des principes de bonne gouvernance et de transparence, ou encore les impacts long terme sur la gouvernance forestière à Madagascar. More active presence on national and international levels UICN La FAPBM a rejoint l UICN depuis novembre 2013 et est donc désormais membre officiel. Il est important pour la Fondation de faire partie d un réseau mondial influant pour relever avec efficacité, l un des défis majeurs mondiaux actuels que représentent la protection de la nature et l utilisation durable des ressources naturelles. L UICN organise tous les 10 ans le Congrès Mondial sur les Parcs, et la prochaine édition se tiendra à Sydney, en Australie du 12 au 19 Novembre La Fondation coordonnera la participation de la délé- gation malgache à ce congrès. Union of Technical and Financial Partners for the Environment (CCPTF-E) As a member of CCPTF-E, the Foundation actively collaborated to setting up strategies regarding :» Preparation of the 16th COP of CITES ;» Action Plan of GTCC (Thematic Group, climate change) ;» REDD + Technical assistance. Rosewood steering committee As a member of the Rosewood Steering Committee, the Foundation has taken part to strategies aiming at stopping rosewood exploitation. In order to achieve the «0 stock» objective, 3 studies have been initiated under World Bank funding. These studies will be financed by the Additional Funding Support Project to the Third Environmental Program ( EP3 ), and will get the required information on the costs and good methodological practices for various options, taking into account the local political context. This includes both shortterm options to manage the existing and the steps required to liquidate the inventory in accordance with the principles of good governance and transparency, or the long-term impacts on forest governance on the Madagascar stocks. IUCN Madagascar Biodiversity Fund joined IUCN in November 2013 and is now an official member. It is important for the Foundation to be part of a global network with influential efficiency, one of the current major global challenges that the conservation and sustainable use of natural resources represent. Every 10 years, IUCN convenes the World Parks Congress, and the next edition will be held in Sydney, Australia from 12 to 19 November The Foundation will coordinate the participation of the Malagasy delegation to this conference.

15 PARTENARIATS ET IMPLICATIONS, REFLETS D UN ACTEUR DE RÉFÉRENCE PARTNERSHIPS AND IMPLICATIONS, TRADEMARKS OF A KEY PLAYER Le consortium africain des fonds environnementaux (CAFE) Madagascar a accueilli les 19 et 20 septembre 2013, la troisième assemblée générale du réseau CAFE. L assemblée s est tenue à Antsirànana, sous le thème «Les fonds environnementaux, un mécanisme pérenne du développement durable». Le CAFE compte actuellement 16 fonds fiduciaires Africains. La FAPBM est membre fondateur, et fait partie du comité exécutif du CAFE. Cette pertinente initiative qui a regroupé les membres du réseau d Afrique, d Amérique Latine et des Caraïbes à travers le RedLac, ainsi que les Experts de la région, animateurs de commissions thématiques, autour d une large plate-forme de réflexion et d échanges, a permis d une part, d enrichir les informations évolutives relatives aux objectifs d Aichi, et les marchés financiers internationaux, et d autre part de mettre en place les standards de qualité des fonds environnementaux sur le financement des aires protégées. Une équipe de la FAPBM constituant le comité d organisation de l événement, a fait le déplacement sur place. De cette assemblée, le réseau ainsi que ses membres ont retenu l importance du renforcement de la communication et du partage de bonnes pratiques intramembres et avec les partenaires, de la recherche d appuis pour soutenir les fonds à appliquer les standards de gouvernance et notamment pour les points relatifs à la finance et le placement. L organisation de cet événement a également été une opportunité pour la FAPBM de faire des actions de levée de fonds dans le cadre du CAFE. Le budget a été couvert à 80%. Consortium of African Funds for the Environment (CAFE) Madagascar hosted the third General Assembly of CAFÉ from 19 to 20 September The meeting was held in Antsiranana, under the theme «Environmental Funds, a permanent mechanism for sustainable development». CAFE currently has 16 African trust funds. Madagascar Biodiversity Fund (MBF) is a founding member and member of the CAFE Executive Committee. This timely initiative that brought together the network members from Africa, Latin America and the Caribbeans through RedLAC, as well as experts in the region, facilitators of thematic commissions, around a broad platform for reflection and trade, has allowed to enrich the evolutionary information on Aichi Targets, and international financial markets, on the one hand, and to establish quality standards of environmental funds on financing protected areas, on the other. A team from Madagascar Biodiversity Fund constituting the organizing committee of the event made the trip to Antsiranana. As an outcome from the meeting, the network and its members have been aware of the importance of strengthening the communication and sharing of best practices among members and partners, looking for support to sustain the funds to implement the governance standards and particularly for issues relating to finance and investment. The organization of this event was also an opportunity for MBF to fundraise in the frame of CAFE. The budget was hedged at 80%. Célébration de la journée mondiale pour l environnement JME Cette année, Madagascar a célébré la journée mondiale pour l environnement le samedi 8 juin 2013, dans la ville d eaux Antsirabe sur le thème «Pensez-mangezpréservez». L équipe de la Fondation a donc participé à l événement dans le cadre d une mission sur place. Le vernissage du stand a été effectué en présence du premier Ministre Chef du Gouvernement Célébration de la Journée Internationale pour la Biodiversité les 21 et 22 mai 2013 Cette année, le thème retenu pour la célébration de la journée internationale pour la biodiversité est «eau et biodiversité». La Fondation s est associée à la DGEF pour la conception d un publireportage générique reprenant les séquences de notre film institutionnel. Ce publi-reportage a été diffusé sur la chaîne nationale TVM en prime time. Foire du savoir HAYZARA Pour la 1 ère fois à Madagascar s est tenu le vendredi 29 novembre 2013, une foire du savoir, portant sur le thème «Conserver durablement la biodiversité à Madagascar». L événement a été placé sous le parrainage du Président de l Université d Antananarivo. Conscients des enjeux liés à la préservation de la biodiversité, la Fondation pour les Aires Protégées et la Biodiversité de Madagascar, le WWF, L Alliance Voahary Gasy et HAYZARA ont réuni leurs efforts pour rassembler les partenaires ayant des expertises dans le domaine de la biodiversité afin d échanger et de discuter de leur expérience sur le terrain, durant une journée consacrée à la foire du savoir. Une conférence débat sur des publications liées à l environnement et à la biodiversité a accueilli le grand public, réunissant des enseignants chercheurs, des professeurs et des étudiants des universités. Celebration of the World Environment Day - WED This year, Madagascar celebrated the World Environment Day on Saturday June 8, 2013, in the spa town of Antsirabe on the theme «Think- eatpreserve.» The team of the Foundation took part in the event as part of an on-site visit. A 3x3m booth was installed to display various communication materials of the Foundation (flyers, brochures, annual report). The Prime Minister, Head of Government, attended the opening of the booth. Celebration of the International Day for Biological Diversity, May In 2013, the theme for the celebration of the International Day for Biodiversity is «Water and Biodiversity». The Foundation associated with DGEF to design a generic infomercial showing the sequences of our corporate film. This infomercial was broadcasted on TVM national channel in prime time. HAYZARA knowledge fair For the first time in Madagascar, a knowledge fair was held Friday, November 29, 2013, on the theme «Conserving biodiversity sustainably in Madagascar». The event was sponsored by the President of the University of Antananarivo. Aware of the issues related to the preservation of biodiversity, Madagascar Biodiversity Fund, WWF, The Alliance Voahary Gasy and HAYZARA pooled their efforts to bring together partners with expertise in the field of biodiversity, to exchange and discuss their field experiences, during a day dedicated to the knowledge fair. A debate on publications related to the environment and biodiversity welcomed the general public, bringing together teachers and researchers, professors and university students

16 PARTENARIATS ET IMPLICATIONS, REFLETS D UN ACTEUR DE RÉFÉRENCE PARTNERSHIPS AND IMPLICATIONS, TRADEMARKS OF A KEY PLAYER UNESCO La 37 ème session du Comité du Patrimoine Mondial (CPM) s est tenue à Phnom Penh (Cambodge), du 16 juin au 27 juin La Fondation a été en charge du site naturel «Forêt Humides de l Atsinanana» Cette 37 ème session a été fondamentale pour Madagascar car plusieurs points le concernant ont été inscrits dans l ordre du jour notamment la soumission du site culturel «Zoma de l Isandra» en tant que bien du patrimoine mondial et l évaluation de l état d avancement des mesures correctives émises en 2010 pour le retrait du bien «Forêt Humides de l Atsinanana» de la liste des sites en péril ainsi que le budget relatif à la mise en œuvre du plan d action. Pour la première fois, par le biais de la Fondation, Madagascar a intégré l Association des naturalistes «Green machine». C est un cercle de spécialistes des sites naturels permettant de faire du lobbying et de constituer un réseau. Les membres fondateurs de «Green machine» sont les dirigeants de l UICN et les experts de l UNESCO qui ont été rejoint par la suite par les différents ONG environnementaux comme WWF et les Etats Parties. C est aussi un cercle d échanges sur les sujets clés environnementaux du patrimoine mondial. Lors de cette 37 ème session, la FAPBM a aussi assisté à de nombreux side event dont ceux de l UICN qui ont porté sur «World Heritage and Aichi Target 11 : critère IX et X» et «Terrestrial Biodiversity and the World Heritage List : Identifying broad gaps and potential candidate sites for inclusion in the natural World Heritage network». RedLAC Le RedLAC, établi officiellement en 1999, est une communauté de connaissance et de coopération formée par les fonds environnementaux d Amérique Latine et des Caraïbes. Il est dédié à la protection et à l utilisation durable et équitable des ressources naturelles de la région. Actuellement, le RedLAC comprend 22 fondations membres issues de 16 pays. L Assemblée Générale est tenue une fois par an et elle est combinée avec un atelier de renforcement de capacité au profit des fonds environnementaux. UNESCO The 37 th session of the World Heritage Committee (WHC) was held in Phnom Penh (Cambodia), from June 16 to June 27, MBF was in charge of the natural site «Moist Forest Atsinanana». The 37 th session was fundamental to Madagascar for several points : the submission of the cultural site «Zoma the Isandra» as World Heritage and evaluation of the status of corrective actions issued in 2010 for the removal of the property «Moist Forest Atsinanana» the endangered sites list as well as on the implementation of the Action Plan budget. For the first time, thanks to the Foundation, Madagascar joined the Association of Naturalists «Green Machine». It is a circle of specialists in natural sites for lobbying and building a network. The founding members of the «Green Machine» are the leaders of IUCN and UNESCO experts who were later joined by various environmental NGOs such as WWF and the States Parties. It is also a circle of exchange on key environmental issues of world heritage. RedLAC The RedLAC officially established in 1999, is a community of knowledge and cooperation formed by environmental funds in Latin America and the Caribbean. It is dedicated to the protection and the sustainable and equitable use of natural resources in the region. Currently, the foundation RedLAC comprises 22 members from 16 countries. The General Assembly is held once a year and it is combined with a capacity building workshop for the benefit of environmental funds. The MBF participated in the 15 th General Assembly RedLAC, in San Jose (Costa Rica) on November 4 to 7, 2013, and has participated in a capacity building workshop whose theme was «resource mobilization for environmental funds». La FAPBM a participé à la 15 ème Assemblée Générale du RedLAC, à San Jose (Costa Rica) du 04 au 07 novembre 2013, et a participé a un atelier de renforcement de capacité dont le thème portait sur «mobilisation des ressources pour les fonds environnementaux». La participation de la Fondation à des rencontres de niveau international, comme celui de la 15 ème Assemblée Générale du RedLAC permet à l institution non seulement de renforcer ses outils de gestion mais aussi de se positionner face aux enjeux et opportunités émergents. Des avancées ont également été faites en termes de fundraising, notamment dans le cadre des négociations pour un nouvel apport de GCF - Conservation International au capital de la Fondation. Une relation de proximité avec la presse Un petit déjeuner de presse a été organisé au cours du mois de juillet 2013 pour instaurer une relation de confiance avec la presse. Un quizz a été distribué aux journalistes pour mesurer leur niveau de connaissance et de compréhension des activités de la Fondation. Une présentation détaillée des activités de la Fondation a été faite, et l agenda des principaux événements auxquels la Fondation a participé au cours du second semestre 2013 a été présenté. Le petit déjeuner de presse offre l avantage d instaurer un rapport direct avec les journalistes et contribue efficacement à maitriser la communication à destination du grand public. The participation of the Foundation at meetings of international standard, such as the 15 th General Assembly RedLAC allows the institution, not only to strengthen its management tools but also position themselves to emerging issues and opportunities. Progress has also been made in terms of fundraising, especially in the context of negotiations for a new intake of GCF-Conservation International in the capital of the Foundation. A close relationship with the press The press was invited to breakfast in July 2013 to establish a trusting relationship with the media. A quiz was distributed to journalists to measure their level of knowledge and understanding of the work of the Foundation. A detailed presentation of the Foundation s activities was made, and the schedule of the main events that the Foundation participated in the second half of 2013 was presented. The breakfast with members of the press offers the advantage of establishing a direct relationship with journalists and contributes effectively to control the communication to the public at large. The press briefings to which journalists are regularly invited are organized prior to every major event organized by the Foundation in 2013 or in which it has taken part. Par ailleurs, des points de presses auxquels les journalistes sont régulièrement conviés sont organisés à l annonce de chaque événement important organisé ou auquel la Fondation a participé tout au long de l année Europlatus henkali 31 31

17 CHAPITRE 04 GOUVERNANCE Conseil d Administration Board of Trustees Le Conseil d Administration de la FAPBM est actuellement présidé par Sahondra RABENARIVO qui est entré en fonction après le vote du Conseil du 10 mars La Vice-Présidence a été confiée à Alain RASO- LOFONDRAIBE. Le Conseil d Administration a pour prérogative d orienter et de définir la politique stratégique de la Fondation. Il est composé de personnalités de la société civile et du secteur privé malgache. Par ailleurs, et pour permettre un suivi régulier de ses activités et entretenir de bonnes relations avec ses donateurs, le Conseil d Administration rencontre annuellement les principaux contributeurs au capital. Ces réunions sont l occasion de faire le point sur la situation mais surtout de discuter des perspectives, les recommandations des donateurs sont prises en compte. Le Conseil d Administration se constitue de 9 membres. La durée du mandat des administrateurs est de 4 ans, renouvelable 1 fois. Par la suite, le conseil d administration se renouvelle par tiers tous les 2 ans par cooptation. Un membre du conseil d administration ayant accompli un mandat est rééligible une seule fois. Le conseil d administration s est réuni 7 fois en Le comité exécutif est constitué du Président, du Vice-Président et du Trésorier. Les membres sont élus pour une période de deux ans et sont rééligibles dans les limites de la durée de leur mandat respectif. Le comité éxécutif s est réuni 4 fois au cours de l année Le comité de financement supervise toutes les activités de financement de la fondation. Il élabore et propose la politique de financement et propose les révisions ou modifications nécessaires. Le comité de financement s est réuni 3 fois au cours de l année Le comité d investissement supervise toutes les activités d investissement. Il élabore et propose la politique d investissement de la Fondation. Le comité d investissement s est réuni 2 fois au cours de l année The Board of Directors is currently chaired by Mrs Sahondra RABENARIVO who took office after the vote of the Council of March 10, The Vice-President is Alain RASOLOFONDRAIBE. The Board of Directors has the prerogative to guide and define the strategic policy of the Foundation. It is composed of personalities of the civil society and the private sector in Madagascar. To allow regular monitoring of its activities and maintain good relations with its donors, the Board of Directors meets annually the main contributors of the capital. These meetings are an opportunity to discuss perspectives and donor s recommendations are taken into account. The Board of Directors is made up of 9 members. The term of office of the directors is 4 years, renewable one time. Thereafter, the Board is renewed by thirds every 2 years by cooptation. A board member Administration who has completed his term is renewable once. The Board of Directors met seven times in The Executive Committee consists of the President, Vice-President and Treasurer. Members are elected for a period of two years. The executive committee met 4 times during The financing committee develops offers policy, financing offers, revisions or modifications if necessary. the financing committee met three times during The Investment Committee oversees all investment activities. It develops and offers the investment policy of the Foundation. the Investment Committee met two times during CHAPTER 04 GOVERNANCE Sahondra RABENARIVO est associée gérante du cabinet juridique Madagascar Law Offices SARL. Elle est conseil juridique dans le domaine du droit des affaires et titulaire d un doctorat en droit de la Harvard Law School (USA), d une Maîtrise en Administration Publique et Internationale de Princeton University, Woodrow Wilson School of Public and International Affairs (USA) et d un Bachelor of Arts de la Reed College (USA). is a managing partner of Madagascar Law Offices SARL. She is a legal advisor in the field of business law and holds a Juris Doctorate from Harvard Law School (USA), a Master in Public Administration and International from Princeton University, Woodrow Wilson School of Public and International Affairs (USA), and a Bachelor of Arts of the Reed College (USA). Présidente du Conseil d Administration - Chair of the Board Alain RASOLOFONDRAIBE préside le Conseil d Administration de la banque BOA Madagascar et est Associé-Directeur Général des Sociétés SILAC, SDPA à Madagascar qu il a fondé en Il est titulaire d une Maîtrise en Sciences Economiques de l Université de Paris XII, d un DESS en Economie de l Energie de l Université de Paris X et Institut Français du Pétrole. Il est également diplômé de l Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales (ESSEC). is Chaiman of the Board of the bank BOA Madagascar and Associate-Managing Director of SILAC & SDPA Companies which he founded in He holds a Masters in Economy from the University of Paris XII, a Master in Economy of Energy in University of Paris X and French Petroleum Institute. He is also a graduate of the University of Economic Science and Commerce in France. Barijaona RAMAHOLIMIHASO est Secrétaire Général de la BNI MADAGASCAR. Dans ses 17 ans de carrière à la BNI MADAGASCAR, il a exercé des activités très variées. De toutes ces fonctions, il assure jusqu à maintenant le pilotage du pôle Finances. Autodidacte dans l acquisition des compétences comme la gestion financière ou le Droit, il est titulaire d un Diplôme d Ingénieur Civil à l Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris. is the General Secretary of the BNI MADAGASCAR. During his 17 years career at the BNI MADAGASCAR, he held a variety of activities. All these functions, drive him now piloting the Finance division. Selfmade men in the acquisition of skills such as financial management or the Law, he holds an Civil Engineering Degree at the University of Mines in Paris. Sandra RANDRIANARISOA est Directrice de la Succursale à Madagascar d ECOCERT S.A. et Directrice Régionale de ce même organisme. Elle est Chargée de mission Commerciale, d Evaluation de Certification pour Madagascar, l Océan Indien et l Afrique de l Est. Ingénieur Agronome Option Industries Agricoles et Alimentaires issu de l Ecole Supérieure des Sciences Agronomiques d Antananarivo, elle a en plus une Formation Pratique d Auditeur Qualité et Formation HACCP au niveau de DEMOS-Paris-France. is Chief Executive Officer of ECOCERT MADAGASCAR SA and the Regional Director of that organization. She is Responsible for sales, evaluation and certification for Madagascar, the Indian Ocean and East Africa. She is an Agricultural and Food Industries Engineer, graduated from the School of Agricultural Sciences of Antananarivo, she has also followed a Quality Auditor Training and HACCP Training at DEMOS-Paris-France. Jean-Paul PADDACK est Directeur de l International Business Development de WWF International. Entre 1997 et 2007, il a été le Représentant Régional du Programme pour Madagascar et l Océan Indien Occidental du WWF International et a été membre du Comité de Pilotage pour la création de la FAPBM. Il est titulaire d un Master en économie internationale et en études africaines de Johns Hopkins University, School of Advanced International Studies (USA) et d un Bachelor of Science de Georgetown University, School of Foreign Service (USA). is Director of International Business Development of WWF International. Between 1997 and 2007, he was the Regional Representative Program for Madagascar and Western Indian Ocean of WWF International and was a member of the Steering Committee for the establishment of the Foundation. He holds a Master in International Economics and African Studies, at Johns Hopkins University (USA) and a Bachelor of Science degree from Georgetown University School of Foreign Service (USA). Cécile Marie Ange MANOROHANTA est Présidente de l Université d Antsiranana. Entre 2007 et 2009, elle a occupé divers postes au sein des départements ministériels. Elle est titulaire d un Ph-D de l Université de Montréal (Canada), d Etudes Post-doctorales de l Université de California (Los Angeles) et d un Doctorat Habilité à Diriger des Recherches (HDR). is President of the University of Antsiranana. Between 2007 and 2009, she held various positions in the government departments. She holds a Ph D from the University of Montreal (Canada), the Post-doctoral studies at the University of California (Los Angeles) and a PhD Ability to supervise research (HDR). Sahondra RAJOELINA est Senior Directeur des Opérations de Conservation International à Madagascar. Durant ces 20 ans de carrière pour Conservation International à Madagascar, elle a été en charge de la gestion de projets puis en charge la Direction des Opérations. Elle est titulaire d un Doctorat de l Institut National Polytechnique de Toulouse/ ENSAT Biotechnologie Végétale. is Senior Operations Director of Conservation International in Madagascar. During these 20 years career for Conservation International in Madagascar, she was in charge of project management and support the Operations Department. She holds a PhD from the National Polytechnic Institute of Toulouse / ENSAT - Plant Biotechnology. Naritiana RAKOTONIAINA RANAIVOSON est Directrice Exécutive du Service d Appui à la Gestion de l Environnement (SAGE). Elle est également enseignante à l Ecole Supérieure des Sciences Agronomiques et à la Faculté des Droits Economie et Gestion de l Université d Antananarivo. Elle est membre des groupes de travail sur l accès aux ressources génétiques et le partage des bénéfices découlant de l exploitation de la biodiversité au sein de la «Convention sur la Diversité Biologique».Elle est titulaire d un doctorat en Sciences Agronomiques. is Executive Director of the Support Service Management Environment (SAGE). She is also a teacher at the School of Agricultural Sciences of the Faculty of Human Economics and Management of Antananarivo. She is a member of the program on genetic resources and benefits from the use of biodiversity within the «Convention on Biological Diversity». She holds a PhD in Agricultural Sciences. Abdoul Cheikh ABDALLAH est Directeur Général du Ministère du Tourisme, après avoir été Chef du service de la Pérennisation financière puis coordonnateur du Projet de Conservation et de Restauration du Corridor forestier Ankeniheny-Mantadia-Zahamena, au sein du Ministère de l Environnement et des Forêts. Il est également Administrateur de plusieurs entreprises publiques. Il est titulaire d une Maitrise en Economie et d un Diplôme d études supérieures en Management. is the Managing Director of the Ministry of tourism. He was the Chief of Financial Sustainability and Project Coordinator Conservation and Restoration of forest Ankeniheny-Mantadia-Zahamena within the Ministry of Environment and Forests. He is also a Director of several public companies. He holds a Master in Economics and a Graduate Diploma in Management

18 GOUVERNANCE GOVERNANCE Structure organisationnelle Organizational Structure CONSEIL D ADMINISTRATION BOARD OF TRUSTEES COMITÉ EXÉCUTIF EXECUTIVE COMMITTEE Directeur Exécutif Executive Director Ralava BEBOARIMISA Assistante de Direction Executive Assistant Aina ANDRIAMISEZA Responsable Communication et Marketing Communications and Marketing Officer Alexandra ERICK Responsable Financier Finance Officer Ary Fenitra RABESO Grant Officer Julie RANIVO RAKOTOSON Suivi-Evaluation Monitoring & Evaluation Hery RAKOTONDRAVONY Responsable Administratif Administrative Officer Tahina ANDRIAMANDROSO Comptable Accountant Tahiry RAZAFIMAHAZO Chargé des Moyens Généraux General Ressource Manager Hajarivo ANDRIANANDRASANA Personnel d Appui Support Staff Grâce à l appui institutionnel issu du financement additionnel PE3 de la Banque Mondiale, la FAPBM a pu procéder en 2013 au recrutement d un responsable de suivi-évaluation des financements accordés, ainsi que d un Conseiller Financier. Thanks to the institutional support from the additional World Bank EP3 funding, the Foundation was able to hire in 2013 an Officer in charge of Grant Monitoring and Evaluation, alongside a Financial Adviser. 34 Indri indri Polyboroides raditus

19 Le message du Directeur Exécutif Message from the Executive Director Des engagements concrets pour la protection de la biodiversité Un bilan très positif malgré la crise politique, et le contexte socio-économique difficile qui perdure dans le pays depuis aires protégées réparties dans toute l île bénéficient désormais de nos financements, une croissance significative du montant de nos financements de 63% par rapport à 2012, et la surface des aires protégées estimée à 2 millions hectares. Nous pouvons être fiers de nos réalisations, et cela nous conforte dans nos ambitions. Cette année, nous avons eu l immense privilège de co-organiser l Assemblée Générale du Consortium Africain des Fonds pour l Environnement (CAFE), dont nous sommes membre fondateur. Madagascar a été le pays d accueil, l Assemblée Générale s est tenue à Antsirànana, sous le thème «Les Fonds environnementaux, un mécanisme pérenne du développement durable». Cette rencontre a été riche en échanges et partage d informations. Le réseau, ainsi que les membres, ont retenu l importance du renforcement de capacités des membres, et le partage de bonnes pratiques. De nouvelles sources de financements 2013 a permis de saisir des opportunités en termes de levée de fonds. Cette année a été marquée par l arrivée d un nouveau bailleur de fonds, Helmsley Charitable Trust, une Fondation américaine basée à New York. 4 nouveaux parcs bénéficient désormais de l appui de cette Fondation. Les financements octroyés serviront à impliquer davantage les communautés locales dans la gestion des ressources naturelles, et à diversifier les moyens de subsistance économiques, pour réduire les pressions sur les ressources naturelles et favoriser le bien-être humain. Ce financement va également servir à appuyer les gestionnaires pour l obtention du statut définitif de ces aires protégées. Les perspectives 2014 Pour renforcer notre présence à l international, 2014, verra également notre participation au Congrès mondial pour les parcs, qui se tiendra à Sydney en Australie durant le mois de novembre.le Congrès organisé par l Union Internationale pour la Conservation de la Nature, ou l UICN, dont nous sommes officiellement membre depuis 2013, est un forum international historique sur les aires protégées, qui n a lieu que tous les dix ans. Lors de la dernière édition, à Durban, Afrique du Sud, le Président de la République de Madagascar a annoncé la «vision de Durban», un triplement des aires protégées de Madagascar, qui a conduit à la création du Système des Aires Protégées de Madagascar, ou SAPM. La Fondation envisage de conduire la délégation Malgache pour participer à ce congrès. L occasion pour Madagascar de mettre en valeur les réussites et les échecs de l île dans la mise en œuvre de la vision de Durban. Au cours des prochaines années, nous démontrerons dans quelle mesure des écosystèmes restaurés et bien gérés contribuent à lutter contre les changements climatiques et la pauvreté, à garantir l alimentation et la sécurité énergétique, et à renforcer la résilience contre les catastrophes naturelles. Par ailleurs, la Fondation est actuellement en négociation avec une autre Fondation Américaine de renom, ainsi qu avec un bailleur majeur qui va apporter une contribution supplémentaire à notre capital.. Cette démarche devrait aboutir durant l année 2014, ce qui impliquera donc l accroissement du montant des financements octroyés. Ralava BEBOARIMISA Directeur Exécutif Concrete commitments to protect biodiversity... A very positive result despite the political crisis and the difficult socio-economic conditions that persisted in the country since protected areas in the island are now supported by the Foundation, a growing amount of our funding by 63% compared to 2012, and the surface of protected areas estimated at 2 million hectares. We can be proud of our achievements, and it reinforces our ambitions. This year we had the privilege to co-host the General Assembly of the African Consortium Fund for the Environment (CAFE), which we are a founding member. Madagascar was the host country, the General Assembly was held in Antsiranana, under the theme «Environmental Fund, a permanent mechanism for sustainable development». This meeting was rich in exchanges and sharing of information. The network, and members are now involved in the importance of capacity building of members and sharing best practices. New sources of funding resulted in the seizure of opportunities in terms of fundraising. This year was marked by the arrival of a new donor, Helmsley Charitable Trust, an American Foundation based in New York. 4 new parks now have the support of the Foundation. Financing provided will be used to involve local communities in the management of natural resources, and diversify economic livelihoods to reduce pressure on natural resources and promote human well-being. This funding will also be used to support managers in obtaining the final status of these protected areas. Outlook 2014 To strengthen our international presence, in 2014, we will take part in the World Parks Congress, which will be held in Sydney, Australia during the month of November. The Congress is hosted by the International Union for Conservation of Nature or IUCN and is a historic international forum on protected areas, taking place only every decade. At the last edition in Durban, South Africa, the President of the Republic of Madagascar announced the Durban Vision, a tripling of the protected areas of Madagascar, which led to the establishment of the Protected Areas System of Madagascar or SAPM. It is a great privilege for the Madagascar Biodiversity Fund to coordinate the participation of the Malagasy delegation to this Congress. This is a unique, opportunity for Madagascar to share its expertise and experiences, and to contribute positively to, and learn from, the solutions that will be adopted for the conservation of nature. It is an opportunity for Madagascar to highlight the successes and failures of the island in the implementation of the Durban vision. In the coming years, we will demonstrate to what extent restored and managed ecosystems contribute to the fight against climate change and poverty, ensure food and energy security, and strengthen resilience against natural disasters. In addition, the Foundation is currently negotiating with another renowned American Foundation, as well as a major donor that will further contribute to our capital. This should be finalized during 2014, thus involve the increase the amount of funding awarded. Ralava BEBOARIMISA Executive Director

20 CHAPITRE 05 RAPPORT D AUDIT CHAPTER 05 AUDIT REPORT 38 39

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT I. BASIC DATA Organization Legal Name: Conservation International Madagascar Project Title (as stated in the grant agreement): Knowledge Management: Information & Monitoring.

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Autres termes clés (Other key terms) Norme Contrôle qualité des cabinets réalisant des missions d audit ou d examen d états financiers et d autres missions d assurance et de services connexes ( Quality

Plus en détail

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 TCM QUALITY MARK Jean-Marc Bachelet Tocema Europe workshop 4 Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 + lead auditors for certification bodies Experiences Private and state companies,

Plus en détail

European Union Union Europeenne. African Union Union Africaine

European Union Union Europeenne. African Union Union Africaine European Union Union Europeenne African Union Union Africaine WHY LAUNCH a Virtual Campus in AFRICA? UNESCO and the African Union: In the response to the request from the African Union (AU) Heads of State

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil.

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil. A usage officiel/for Official Use C(2006)34 C(2006)34 A usage officiel/for Official Use Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA SECRET C- SECRET C- First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA BILL C- PROJET DE LOI C- An Act to

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy

Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de l agriculture OFAG Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy, Federal Office

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010

Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010 Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010 Monsieur le Président, Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention

Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention mission The Collaborating Centre seeks to contribute at the international level to research, development and the dissemination

Plus en détail

Design and creativity in French national and regional policies

Design and creativity in French national and regional policies Design and creativity in French national and regional policies p.01 15-06-09 French Innovation policy Distinction between technological innovation and non-technological innovation (including design) French

Plus en détail

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND REGULATIONS R-008-2013 AMENDED BY LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST RÈGLEMENT SUR LE FONDS DU PATRIMOINE

Plus en détail

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche Pathways for effective governance of the English Channel Prochaines étapes vers une gouvernance efficace de la Manche Next steps for effective

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA

TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA COURSE DEVELOPMENT-TAUMA 2010-1-TR1-LEO05-16787 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA 2010-1-TR1-LEO05-16787

Plus en détail

Sub-Saharan African G-WADI

Sub-Saharan African G-WADI Sub-Saharan African G-WADI Regional chapter of the Global network on Water and Development Information for Arid Lands Prof. Cheikh B. Gaye G-WADI Workshop 20-21 April 2010 Dakar, Senegal 35 participants

Plus en détail

Objectif : Programme: Projet coordonné par l Office International de l Eau. Evènement labellisé World Water Forum 6

Objectif : Programme: Projet coordonné par l Office International de l Eau. Evènement labellisé World Water Forum 6 Atelier WaterDiss2.0: Valoriser les résultats de la recherche sur l'eau comme catalyseur de l'innovation. Paris, Pollutec, 1 er Décembre 2011 De 14h à 17h Salle 617 Objectif : L'objectif du projet WaterDiss2.0

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Proposition globale de remise à niveau énergétique des maisons individuelles

Proposition globale de remise à niveau énergétique des maisons individuelles Proposition globale de remise à niveau énergétique des maisons individuelles RESUME Le projet MITECH propose une offre globale pour traiter l enveloppe des maisons construites entre 1949 et 1974 afin de

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GENERALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/69/20 11 mars 2013 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITE EXECUTIF DU FONDS MULTILATERAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Johannesburg (Afrique du Sud) 4 au 7 mars 2007 Johannesburg (South Africa)

Plus en détail

LOCAL DEVELOPMENT PILOT PROJECTS PROJETS PILOTES DE DÉVELOPPEMENT LOCAL. www.coe.int/ldpp. Avec le soutien de : Flandre (Belgique), Italie, Slovénie

LOCAL DEVELOPMENT PILOT PROJECTS PROJETS PILOTES DE DÉVELOPPEMENT LOCAL. www.coe.int/ldpp. Avec le soutien de : Flandre (Belgique), Italie, Slovénie LOCAL DEVELOPMENT PILOT PROJECTS PROJETS PILOTES DE DÉVELOPPEMENT LOCAL With the support of: Flanders (Belgium), Italy, Slovenia Avec le soutien de : Flandre (Belgique), Italie, Slovénie www.coe.int/ldpp

Plus en détail

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS)

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) Jon Birger Skjærseth Montreal 27.10.08 reproduction doivent être acheminées à Copibec (reproduction papier) Introduction What

Plus en détail

INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN AND YOUTH PHYSICAL ACTIVITY August 14, 2009

INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN AND YOUTH PHYSICAL ACTIVITY August 14, 2009 INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN AND YOUTH PHYSICAL ACTIVITY August 14, 2009 ACTION INTERSECTORIELLE SUR L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET LES JEUNES Le 14 aôut, 2009 INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN LOGICIEL COMPTABLE ET BUDGETAIRE ET FORMATION EN COMPTABILITE

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN LOGICIEL COMPTABLE ET BUDGETAIRE ET FORMATION EN COMPTABILITE TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN LOGICIEL COMPTABLE ET BUDGETAIRE ET FORMATION EN COMPTABILITE 1 Contexte général Le Fonds mondial est un partenariat public/privé unique visant à collecter, puis

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

OBJECTIFS 2015-2016 DU ROTARY INTERNATIONAL

OBJECTIFS 2015-2016 DU ROTARY INTERNATIONAL 1 OBJECTIFS 2015-2016 DU ROTARY INTERNATIONAL 2 OBJECTIFS 2015-2016 RI / RI s OBJECTIVES 2015-2016 Pour l année 2015-2016, le Président Ravi a choisi des objectifs dont les résultats sont mesurables par

Plus en détail

BNP Paribas Personal Finance

BNP Paribas Personal Finance BNP Paribas Personal Finance Financially fragile loan holder prevention program CUSTOMERS IN DIFFICULTY: QUICKER IDENTIFICATION MEANS BETTER SUPPORT Brussels, December 12th 2014 Why BNPP PF has developed

Plus en détail

Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates

Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates Relating to local (provincial and Congress) elections Article 2.2.1 of the Noumea Accord: le corps électoral aux assemblées

Plus en détail

MONACO ECONOMIE. Clean Equity. 12 000 ex. Trimestrielle

MONACO ECONOMIE. Clean Equity. 12 000 ex. Trimestrielle MONACO ECONOMIE Clean Equity 12 000 ex Trimestrielle De mars à juin 2011 MONACO ECONOMIE Clean Equity 12 000 ex Trimestrielle De mars à juin 2011 Monaco: Despite a tough 18 months the passion is there

Plus en détail

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001 LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre

Plus en détail

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique.

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. Réussir en Afrique Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. 1 2 Le Cabinet CBI, dirigé par Ousmane H. Guedi vous accompagne dans votre conquête du marché africain,

Plus en détail

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13 Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 11 March 2013 7342/13 TRANS 106 INFORMATION NOTE from: General Secretariat to: Council

Plus en détail

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 How can you improve your co-op s bottom line? Comment pouvez-vous améliorer le revenu net de votre coopérative? How can you raise

Plus en détail

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Laura E. Williamson - Project Director UNFCCC COP 17 Side Event December 2, 2011 Renewable Energy Policies for Climate Resilience, Sustainable Development and

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Annex 1: OD Initiative Update

Annex 1: OD Initiative Update Fondements du D Cadre de travail stratégique Stratégie de Stratégie de programmes rédigée et Projet de stratégie de programmes partagée avec la Commission programmes Consultative Statut Commentaires/problèmes/

Plus en détail

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE Union pour la Méditerranée Union for the Mediterranean Lors de la conférence ministérielle des 9 et 10 novembre 2011 à Strasbourg sur le développement urbain durable,

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Courses on Internal Control and Risk Management. September 2010

Courses on Internal Control and Risk Management. September 2010 Courses on Internal Control and Risk Management Page 1/5 September 2010 EN VERSION 1. Internal Control Standards for Effective Management - Introduction to Internal Control for all staff This introductory

Plus en détail

Addressing the implementation challenges of regional integration. Intégration régionale : comment répondre aux défis de mise en œuvre

Addressing the implementation challenges of regional integration. Intégration régionale : comment répondre aux défis de mise en œuvre Addressing the implementation challenges of regional integration Intégration régionale : comment répondre aux défis de mise en œuvre Intégration régionale: défis migratoires L intégration régionale est

Plus en détail

Résumé du rapport final du Projet ECDD

Résumé du rapport final du Projet ECDD Résumé du rapport final du Projet ECDD Janvier 2010 avril 2013 A propos du projet ECDD Le projet ECDD a été mis en œuvre par la Bristol Conservation & Science Foundation (une unité opérationnelle de Bristol,

Plus en détail

Les infrastructures des municipalités s effondrent partout au Canada. Canada s cities and towns are crumbling around us

Les infrastructures des municipalités s effondrent partout au Canada. Canada s cities and towns are crumbling around us SKILLED TRADES PLATFORM 2015 PLATEFORME DES MÉTIERS SPÉCIALISÉS 2015 Canada s cities and towns are crumbling around us Canada needs a comprehensive integrated infrastructure program that will eliminate

Plus en détail

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES MANDAT SPÉCIAL FINANCIAL ADMINISTRATION ACT SPECIAL WARRANT

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES MANDAT SPÉCIAL FINANCIAL ADMINISTRATION ACT SPECIAL WARRANT SPECIAL WARRANT LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES MANDAT SPÉCIAL Pursuant to subsections 19(2) and (3) of the Financial Administration Act, the Commissioner in Executive Council hereby issues this

Plus en détail

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership:

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: Supporting policy dialogue on national health policies, strategies and plans and universal coverage Year 2 Report Jan. 2013 - - Dec. 2013 [Version

Plus en détail

The Landscape of Grand Pré Society Request for Proposals: 2014-2015 Audit. For French please see pages 4-6. Purpose

The Landscape of Grand Pré Society Request for Proposals: 2014-2015 Audit. For French please see pages 4-6. Purpose The Landscape of Grand Pré Society Request for Proposals: 2014-2015 Audit For French please see pages 4-6 Purpose The Landscape of Grand Pré Society / Société du Paysage de Grand-Pré is seeking proposals

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées)

Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées) SOR/2000-53 DORS/2000-53 Current to January 25, 2016

Plus en détail

Status of PBN Implementation in France

Status of PBN Implementation in France Ministère de l'écologie, Ministère de l'énergie,du de l'écologie, Développement de l'énergie, durable Développement et de l'aménagement durable et du de territoire la Mer ICAO EUR PBN TF/6 (Paris, France

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain.

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain. 1. Notre planète est menacée! 2. Il faut faire quelque chose! 3. On devrait faire quelque chose. 4. Il y a trop de circulation en ville. 5. L air est pollué. 6. Les désastres environnementaux sont plus

Plus en détail

Recherche et développement technologique au niveau européen Construction, transports, environnement, énergie

Recherche et développement technologique au niveau européen Construction, transports, environnement, énergie Recherche et développement technologique au niveau européen Construction, transports, environnement, énergie Action de veille au niveau européen Plan de relance de l Union Européenne (2009) Journée d information

Plus en détail

Technical Capability in SANRAL. Les compétences et capacités techniques du SANRAL. Solutions. Les solutions

Technical Capability in SANRAL. Les compétences et capacités techniques du SANRAL. Solutions. Les solutions Technical Capability in SANRAL Les compétences et capacités techniques du SANRAL Solutions Les solutions 2 3 2007 SANRAL 2007 SANRAL Continuous change Integrated, systemic solutions Global focus Multiple

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Carve-out method Autres termes clés (Other key terms) Norme Rapports d assurance sur les contrôles d une société de services extérieurs (, Assurance Reports on Controls at a Third Party Service Organization)

Plus en détail

Conférence «Accords transnationaux d entreprise» «Transnational Company Agreements» Conference

Conférence «Accords transnationaux d entreprise» «Transnational Company Agreements» Conference Conférence «Accords transnationaux d entreprise» «Transnational Company Agreements» Conference 13-14 novembre 2008-13th -14th Novembre 2008 Centre des Congrès, Lyon Le rôle des accords d entreprise transnationaux

Plus en détail

Minority Investment (Banks) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (banques) Current to January 25, 2016. À jour au 25 janvier 2016

Minority Investment (Banks) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (banques) Current to January 25, 2016. À jour au 25 janvier 2016 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Minority Investment (Banks) Regulations Règlement sur les placements minoritaires (banques) SOR/2001-402 DORS/2001-402 À jour au 25 janvier 2016 Published by the Minister

Plus en détail

Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project

Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project Eau et assainissement pour tous Water and sanitation for all Faire connaitre facilement les moyens techniques, financiers, éducatifs ou de gouvernance pour faciliter

Plus en détail

Regulatory Capital (Insurance Companies) Regulations. Règlement sur le capital réglementaire (sociétés d assurances) CONSOLIDATION CODIFICATION

Regulatory Capital (Insurance Companies) Regulations. Règlement sur le capital réglementaire (sociétés d assurances) CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Regulatory Capital (Insurance Companies) Regulations Règlement sur le capital réglementaire (sociétés d assurances) SOR/92-529 DORS/92-529 Current to September 30, 2015

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

Systems Software Development Contract Remission Order. Décret de remise sur les contrats de mise au point de logiciel CONSOLIDATION CODIFICATION

Systems Software Development Contract Remission Order. Décret de remise sur les contrats de mise au point de logiciel CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Systems Software Development Contract Remission Order Décret de remise sur les contrats de mise au point de logiciel SI/86-31 TR/86-31 Current to November 16, 2015 À jour

Plus en détail

Chauffage et Climatisation Heating and Air conditioning

Chauffage et Climatisation Heating and Air conditioning Chauffage et Climatisation Heating and Air conditioning Le partenaire de vos exigences The partner of your requirements Spécialiste reconnu de la robinetterie industrielle, SLIMRED est devenu un partenaire

Plus en détail

Action concrète 3 Vulgarisation de la connaissance du droit des femmes et renforcement de leurs capacités à défendre leurs droits

Action concrète 3 Vulgarisation de la connaissance du droit des femmes et renforcement de leurs capacités à défendre leurs droits NGO official partner of UNESCO (consultative status) and in Special consultative status with the United Nations ECOSOC since 2012 Millennia2015, "An action plan for women's empowerment", Foresight research

Plus en détail

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES FINANCIAL ADMINISTRATION ACT DÉCRET 1984/208 O.I.C. 1984/208 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES FINANCIAL ADMINISTRATION ACT DÉCRET 1984/208 O.I.C. 1984/208 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT Pursuant to subsection 42(1) of the Financial Administration Act, the Commissioner in Executive Council is pleased to and doth hereby order as follows: 1. The annexed Public Property Regulations are made

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

CLIQUEZ ET MODIFIEZ LE TITRE

CLIQUEZ ET MODIFIEZ LE TITRE IUFRO International Congress, Nice 2015 Global challenges of air pollution and climate change to the public forest management in France Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Manuel Nicolas

Plus en détail

33rd Session of the NEPAD Heads of State and Government Orientation. Committee (HSGOC) Sandton Convention Centre, Johannesburg, South Africa

33rd Session of the NEPAD Heads of State and Government Orientation. Committee (HSGOC) Sandton Convention Centre, Johannesburg, South Africa 33rd Session of the NEPAD Heads of State and Government Orientation Committee (HSGOC) Sandton Convention Centre, Johannesburg, South Africa June 13th 2015 Report on the NEPAD Agency s Support for Regional

Plus en détail

Name of document. Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October 2011) Prepared by.

Name of document. Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October 2011) Prepared by. AUDIT REPORT ON THE CORTE QUALITY SYSTEM: CONFIRMATION OF THE CERTIFICATION (OCTOBER 2011) Name of document Prepared by Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October

Plus en détail

For the English version of this newsletter, click here.

For the English version of this newsletter, click here. For the English version of this newsletter, click here. Les écoles des conseils scolaires de langue française de l Ontario dépassent le cap des 100 000 élèves Selon les plus récentes données du ministère

Plus en détail

BILL 9 PROJET DE LOI 9

BILL 9 PROJET DE LOI 9 Bill 9 Government Bill Projet de loi 9 Projet de loi du gouvernement 1 st Session, 40 th Legislature, Manitoba, 61 Elizabeth II, 2012 1 re session, 40 e législature, Manitoba, 61 Elizabeth II, 2012 BILL

Plus en détail

Dans ce numéro. Archives e-newsletter. Pour nous joindre. English to follow.

Dans ce numéro. Archives e-newsletter. Pour nous joindre. English to follow. English to follow. Dans ce numéro L OSBI présente les statistiques du deuxième trimestre L Ombudsman des services bancaires et d investissement (OSBI) présente aujourd hui les statistiques du deuxième

Plus en détail

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140 La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de l information, un IS/07/TOI/164004 1 Information sur le projet La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de

Plus en détail

Réunion du comité technique sur la gestion des déchets solides. Meeting of the Solid Waste Management Technical Committee

Réunion du comité technique sur la gestion des déchets solides. Meeting of the Solid Waste Management Technical Committee Réunion du comité technique sur la gestion des déchets solides. Meeting of the Solid Waste Management Technical Committee Le 12 juin 2014 18h30 Salle de conférence de la Commission de services régionaux

Plus en détail

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit.

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit. Le français suit. The Ombudsman for Banking Services and Investments (OBSI) today released its complaint statistics for the first quarter of its 2011 fiscal year (November 1, 2010 to January 31, 2011).

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN LOGICIEL COMPTABLE ET BUDGETAIRE ET FORMATION EN COMPTABILITE

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN LOGICIEL COMPTABLE ET BUDGETAIRE ET FORMATION EN COMPTABILITE TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN LOGICIEL COMPBLE ET BUDGEIRE ET FORMATION EN COMPBILITE Contexte général Le Fonds mondial est un partenariat public/privé unique visant à collecter, puis allouer,

Plus en détail

PUBLIQUES. FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008

PUBLIQUES. FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008 RÈGLEMENT SUR

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4. CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.

RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4. CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c. PROPERTY ASSESSMENT AND TAXATION ACT CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.P-4 LOI SUR L'ÉVALUATION ET L'IMPÔT FONCIERS RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O.

Plus en détail

IPSAS 32 «Service concession arrangements» (SCA) Marie-Pierre Cordier Baudouin Griton, IPSAS Board

IPSAS 32 «Service concession arrangements» (SCA) Marie-Pierre Cordier Baudouin Griton, IPSAS Board IPSAS 32 «Service concession arrangements» (SCA) Marie-Pierre Cordier Baudouin Griton, IPSAS Board 1 L élaboration de la norme IPSAS 32 Objectif : traitement comptable des «service concession arrangements»

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Regulatory Capital (Cooperative Credit Associations) Regulations. Règlement sur le capital réglementaire (associations coopératives de crédit)

Regulatory Capital (Cooperative Credit Associations) Regulations. Règlement sur le capital réglementaire (associations coopératives de crédit) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Regulatory Capital (Cooperative Credit Associations) Regulations Règlement sur le capital réglementaire (associations coopératives de crédit) SOR/92-528 DORS/92-528 Current

Plus en détail

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS JET SERVICES GROUP vous propose la solution MANAJETS destinée aux opérateurs

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

MOVILISE-Le cours en anglais pour les hommes de sport sportsman par l usage des methodes nouvelles

MOVILISE-Le cours en anglais pour les hommes de sport sportsman par l usage des methodes nouvelles MOVILISE-Le cours en anglais pour les hommes de sport sportsman par l usage des methodes nouvelles 2009-1-TR1-LEO05-08709 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2009 Type de Projet: Statut:

Plus en détail

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name...

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name... COMMISSION FOR THE COMPENSATION OF VICTIMS OF SPOLIATION RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION (Decree 99-778 of September 10, 1999) Case Number : (to remind in all

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator 2008-01-28 From: [] Sent: Monday, January 21, 2008 6:58 AM To: Web Administrator BCUC:EX Cc: 'Jean Paquin' Subject: RE: Request for Late Intervenorship - BCHydro Standing Offer C22-1 Dear Bonnie, Please

Plus en détail

LCBO PN-6113-LCBO Beeton/New Tecumseth Times @ 2C (3.313) x 106ag

LCBO PN-6113-LCBO Beeton/New Tecumseth Times @ 2C (3.313) x 106ag STORE IN BEETON, RFP# 2014-110 BEETON retailers in Beeton. The Liquor Control Board of Ontario () is seeking a responsible, customer-focused retailer to operate an Agency store in Beeton. To qualify, the

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 We, the participants, assembled in Ouagadougou, Burkina Faso, from 5-7 March 2012, for the meeting

Plus en détail

BILL 10 PROJET DE LOI N O 10 DISPOSITION

BILL 10 PROJET DE LOI N O 10 DISPOSITION SIXTH SESSION, SIXTEENTH LEGISLATIVE ASSEMBLY OF THE NORTHWEST TERRITORIES SIXIÈME SESSION, SEIZIÈME ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST BILL 10 PROJET DE LOI N O 10 NORTHWEST TERRITORIES

Plus en détail