EPREUVE N 1. Sciences et techniques des installations. (durée : 4 heures ; coefficient 3) Aucun document n est autorisé.

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EPREUVE N 1. Sciences et techniques des installations. (durée : 4 heures ; coefficient 3) Aucun document n est autorisé."

Transcription

1 CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2006 CONCOURS : INTERNE Section : Electrotechnique et électronique maritime EPREUVE N 1 Sciences et techniques des installations (durée : 4 heures ; coefficient 3) Aucun document n est autorisé. Matériel autorisé : calculatrice Rappel : Au cours de l épreuve, la calculatrice est autorisée pour réaliser des opérations de calculs, ou bien élaborer une programmation, à partir des données fournies par le sujet. Tout autre usage est interdit Partie A : Hacheur (6 points) Les 3 parties peuvent être traitées indépendamment. Un moteur à courant continu, à excitation indépendante et constante, est alimenté à l aide d un hacheur série parfait. L intensité du courant dans l induit est pratiquement constante et égale à : I=50A. La tension aux bornes du moteur se confond avec sa f.e.m E dont la valeur, en fonction de la vitesse de rotation n, est donnée par la relation : E = k.n avec k = V/(tr.min -1 ) V Interrupteur électronique Mcc La tension d alimentation du hacheur est V=150 V 1 En fonction du rapport cyclique α, exprimer la valeur moyenne de l intensité du courant dans : la diode de roue libre Id et dans l interrupteur électronique Ih. 1/5

2 2 En fonctions du rapport cyclique α, exprimer la valeur efficace du courant dans : la diode de roue libre Id ; l interrupteur électronique Ih. 3 Tracer la courbe représentant les variations de n en fonction α, en précisant entre quelles limites peut varier n. 4 Calculer la valeur du rapport cyclique qui permet de régler la fréquence de rotation à 1000 tr/min -1. 2/5

3 Partie B : Moteur à rotor bobiné (7 points) Un moteur asynchrone triphasé tétrapolaire V, à rotor bobiné, est alimenté par un réseau 220 V, 50 Hz. Un essai à vide a fourni : - fréquence de rotation : n n s; - lectures données par la méthode des 2 wattmètres : L 1 = 1199 W et L 2 = W. Lors d un essai en charge, on a obtenu : - courant absorbé : I = 18,14 A; - glissement : g = 4,3 %; - lectures données par la méthode des deux wattmètres : L 1 = 3990 W et L 2 = 2034 W. 1 Déterminer le couplage du stator. 2 Pour le fonctionnement à vide, calculer : a) la fréquence de rotation, b) la puissance réactive Q 0 absorbée, c) le facteur de puissance à vide cos ϕ 0, d) l intensité du courant en ligne I 0, e) les pertes magnétiques dans le stator (on supposera qu elles sont égales aux pertes mécaniques, et on négligera les pertes joules stator). 3 Pour le fonctionnement en charge, calculer : a) la fréquence de rotation; b) le couple électromagnétique sachant que chaque phase statorique a une résistance de 1 Ω; c) le rendement; d) le couple utile; e) le facteur de puissance. 3/5

4 Partie C : Echange d énergie entre 2 réseaux triphasés. (7 points) Réseau 1 Réseau 2 figure 1 L'échange d'énergie entre deux réseaux triphasés peut se faire par l'intermédiaire de deux ponts redresseurs-onduleurs (figure 1). Les deux ponts sont des ponts à thyristors (figure 2). i Th1 A I 0 B Th 1 Th 2 Th 3 Th' 4 Th' 5 Th' 6 R i R i R' R' S u AN u NB S' v RO T i Th'1 T' v R'O' O Th 4 Th 5 Th 6 N Th' 1 Th' 2 Th' 3 O' figure 2 Pont 1 Pont 2 On désigne par V 1 et V 2 les valeurs efficaces des tensions simples des réseaux 1 et 2. V 1 = 220V, V 2 = 127 V α 1 et α 2 sont respectivement les angles de retard à l'amorçage des thyristors des ponts 1 et 2. Les ponts sont supposés parfaits. Grâce à l'inductance L de forte réactance et de résistance négligeable, le courant sera considéré comme constant. Etude du pont 1 La tension entre le fil de ligne R et le neutre O du réseau 1 est : = V 2 sin( ωt) VRO 1 Pour α 1 = 30 et I 0 = 50 A, répondre aux questions suivantes en utilisant l annexe n Tracer la tension u AN et la tension aux bornes du thyristor Th 1, u th1. 2. Indiquer les intervalles de conduction de chaque thyristor. 3. Tracer i th1 courant dans le thyristor Th 1 et i R courant dans le fil de ligne R. 4. Etablir l expression littérale en fonction de V 1 et α 1 de la valeur moyenne U 0 de u AN. Réaliser l application numérique. 5. Etablir l expression littérale en fonction de I 0 de la valeur efficace I R de i R. Réaliser l application numérique. 4/5

5 BERFI CONCOURS : Nom : Section : (EN MAJUSCULES) Spécialité ou Option : MINISTERE DE L AGRICULTURE N ne rien inscrire Prénoms : EPREUVE : Date de naissance : 19 Centre d épreuve : Date : SESSION 2006 France Métropolitaine N ne rien inscrire (à compléter et à rendre avec la copie) 5/5

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

Convertisseurs Statiques & Machines

Convertisseurs Statiques & Machines MASTER EEA Parcours CESE Travaux Pratiques Convertisseurs Statiques & Machines EM7ECEBM V. BLEY D. RISALETTO D. MALEC J.P. CAMBRONNE B. JAMMES 0-0 TABLE DES MATIERES Rotation des TP Binôme Séance Séance

Plus en détail

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE Nom.. Prénom.. Monte charge de cuisine Réalisation /0 Mise en service /0 Dépannage /0 PRESENTATION DU MONTE CHARGE M ~ S0 (Atu) S (appel pour monter) S (descente) H (descendez les déchets S.V.P.!) Sh Salle

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

Electrotechnique: Electricité Avion,

Electrotechnique: Electricité Avion, Electrotechnique: Electricité Avion, La machine à Courant Continu Dr Franck Cazaurang, Maître de conférences, Denis Michaud, Agrégé génie Electrique, Institut de Maintenance Aéronautique UFR de Physique,

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

Actualisation des connaissances sur les moteurs électriques

Actualisation des connaissances sur les moteurs électriques BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 1241 Actualisation des connaissances sur les moteurs électriques par Lycée Carnot - 42300 Roanne charles-henri.vigouroux@wanadoo.fr RÉSUMÉ La banalisation des variateurs

Plus en détail

Simulation Matlab/Simulink d une machine à induction triphasée. Constitution d un référentiel

Simulation Matlab/Simulink d une machine à induction triphasée. Constitution d un référentiel Simulation Matlab/Simulink une machine à inuction triphasée Constitution un référentiel Capocchi Laurent Laboratoire UMR CNRS 6134 Université e Corse 3 Octobre 7 1 Table es matières 1 Introuction 3 Moélisation

Plus en détail

Gestion et entretien des Installations Electriques BT

Gestion et entretien des Installations Electriques BT Durée : 5 jours Gestion et entretien des Installations Electriques BT Réf : (TECH.01) ² Connaître les paramètres d une installation basse tension, apprendre les bonnes méthodes de gestion et entretien

Plus en détail

INSTALLATIONS INDUSTRIELLES

INSTALLATIONS INDUSTRIELLES Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul Département : Génie Electrique Support de cours : INSTALLATIONS INDUSTRIELLES

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Sous la direction : M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Préparation et élaboration : AMOR YOUSSEF Présentation et animation : MAHMOUD EL GAZAH MOHSEN BEN LAMINE AMOR YOUSSEF Année scolaire : 2007-2008 RECUEIL

Plus en détail

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance.

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. XIII. 1 CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. Dans les chapitres précédents nous avons examiné des circuits qui comportaient différentes

Plus en détail

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH LA GUZZITHÈQUE 1/5 10/06/06 CIRCUIT DE CHARGE BOSCH Ce document est issu d un article de l Albatros, revue de liaison du MGCF, lui-même issu du Gambalunga, revue anglaise de liaison du MGC d Angleterre.

Plus en détail

Actionneur d'ouvre portail

Actionneur d'ouvre portail Actionneur d'ouvre portail Non présent sur le système pédagogique Portail en position A "Fusible" Redresseur Relais Moteur asynchrone monophasé, Pompe hydraulique à engrenage, Vérin hydraulique double

Plus en détail

Variation de vitesse des machines à courant alternatif. par

Variation de vitesse des machines à courant alternatif. par Variation de vitesse des machines à courant alternatif. par Philippe Ladoux Variation de vitesse des machines à courant alternatif. Introduction. Sommaire A : Principe de fonctionnement des machines à

Plus en détail

Notions fondamentales sur le démarrage des moteurs

Notions fondamentales sur le démarrage des moteurs Notions fondamentales sur le démarrage des moteurs Démarrage traditionnel Démarreur progressif, convertisseur de fréquence Motor Management TM Préface Ce manuel technique sur le démarrage des moteurs fait

Plus en détail

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique Chapitre 7 Circuits Magnétiques et Inductance 7.1 Introduction 7.1.1 Production d un champ magnétique Si on considère un conducteur cylindrique droit dans lequel circule un courant I (figure 7.1). Ce courant

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE TP. TET LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES GENIE ELECTROTECHNIQUE Durée : 3 heures Tp relais statique 10-11 RELAIS STATIQUE S.T.I. Pré-requis : Laboratoire des systèmes Cours sur les

Plus en détail

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique Exercice 1 1. a) Un mobile peut-il avoir une accélération non nulle à un instant où sa vitesse est nulle? donner un exemple illustrant la réponse. b) Un mobile peut-il avoir une accélération de direction

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

MESURE DE LA PUISSANCE

MESURE DE LA PUISSANCE Chapitre 9 I- INTRODUCTION : MESURE DE L PUISSNCE La mesure de la puissance fait appel à un appareil de type électrodynamique, qui est le wattmètre. Sur le cadran d un wattmètre, on trouve : la classe

Plus en détail

Charges électriques - Courant électrique

Charges électriques - Courant électrique Courant électrique Charges électriques - Courant électrique Exercice 6 : Dans la chambre à vide d un microscope électronique, un faisceau continu d électrons transporte 3,0 µc de charges négatives pendant

Plus en détail

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE Le test statique est un moyen très connu pour évaluer les moteurs électriques. Cependant, si un moteur ne peut pas être arreté,

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

Moteurs pas à pas Michel ABIGNOLI Clément GOELDEL Principe des moteurs pas à pas Structures et modèles de description Alimentation Commande

Moteurs pas à pas Michel ABIGNOLI Clément GOELDEL Principe des moteurs pas à pas Structures et modèles de description Alimentation Commande Moteurs pas à pas par Michel ABIGNOLI Professeur d Université à l ENSEM (École Nationale Supérieure d Électricité et de Mécanique de Nancy) et Clément GOELDEL Professeur d Université à la Faculté des Sciences

Plus en détail

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER 28 janvier 2007 Table des matières 1 Synthèse des convertisseurs

Plus en détail

1- Maintenance préventive systématique :

1- Maintenance préventive systématique : Page 1/9 Avant toute opération vérifier que le système soit correctement consigné. Avant de commencer toute activité, vous devez être en possession d une attestation de consignation 1- Maintenance préventive

Plus en détail

Machine à courant continu

Machine à courant continu Machine à courant continu Technologie, choix et alimentation des machines à courant continu Objectif Choisir un ensemble moto-variateur à courant continu à partir d un cahier des charges. Pré-requis Mécanique

Plus en détail

Cahier technique n 207

Cahier technique n 207 Collection Technique... Cahier technique n 207 Les moteurs électriques pour mieux les piloter et les protéger E. Gaucheron Building a New Electric World * Les Cahiers Techniques constituent une collection

Plus en détail

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif?

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? CHAPITRE 4 : Production de l él électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? D où vient le courant? Comment arrive-t-il jusqu à nous? 1 la fabrication du courant 2 Les transformateurs

Plus en détail

TP 7 : oscillateur de torsion

TP 7 : oscillateur de torsion TP 7 : oscillateur de torsion Objectif : étude des oscillations libres et forcées d un pendule de torsion 1 Principe général 1.1 Définition Un pendule de torsion est constitué par un fil large (métallique)

Plus en détail

1 Systèmes triphasés symétriques

1 Systèmes triphasés symétriques 1 Systèmes triphasés symétriques 1.1 Introduction Un système triphasé est un ensemble de grandeurs (tensions ou courants) sinusoïdales de même fréquence, déphasées les unes par rapport aux autres. Le système

Plus en détail

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX H02 PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX APPAREILS POUR LA TRANSFORMATION DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT ALTERNATIF, DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT CONTINU OU VICE

Plus en détail

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP.

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP. Union générale des étudiants de Tunisie Modèle de compte-rendu de TP Dipôle RC Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement

Plus en détail

Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques

Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques Revue des Energies Renouvelables ICESD 11 Adrar (2011) 101 112 Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques M. Meddah *, M. Bourahla et N. Bouchetata Faculté de Génie Electrique,

Plus en détail

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2 CHPITRE IX Modèle de Thévenin & modèle de Norton Les exercices EXERCICE N 1 R 3 E = 12V R 1 = 500Ω R 2 = 1kΩ R 3 = 1kΩ R C = 1kΩ E R 1 R 2 U I C R C 0V a. Dessiner le générateur de Thévenin vu entre les

Plus en détail

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres LE M O TE U R A C O U R A N T C O N TI N U La loi de LAPLACE Un conducteur traversé par un courant et placé dans un champ magnétique est soumis à une force dont le sens est déterminée par la règle des

Plus en détail

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle Série 77 - Relais statiques modulaires 5A Caractéristiques 77.01.x.xxx.8050 77.01.x.xxx.8051 Relais statiques modulaires, Sortie 1NO 5A Largeur 17.5mm Sortie AC Isolation entre entrée et sortie 5kV (1.2/

Plus en détail

COMMANDER la puissance par MODULATION COMMUNIQUER

COMMANDER la puissance par MODULATION COMMUNIQUER SERIE 4 MODULER - COMMUNIQUER Fonctions du programme abordées : COMMANDER la puissance par MODULATION COMMUNIQUER Objectifs : Réaliser le câblage d un modulateur d après le schéma de puissance et de commande,

Plus en détail

1 Introduction : 5 2 Couplage, marche à vide 5

1 Introduction : 5 2 Couplage, marche à vide 5 1 2 1 Introduction : 5 2 Couplage, marche à vide 5 2.1 Conditions électriques de couplage en parallèle : 5 2.2 Manœuvres de couplage d'un alternateur : 6 2.3 Cas des alternateurs triphasés : 8 3 Principaux

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Durée : 45 minutes Objectifs Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Projection de forces. Calcul de durée d'accélération / décélération ou d'accélération / décélération ou de

Plus en détail

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires I ) Ecrire l'expression analytique des signaux représentés sur les figures suivantes à l'aide de signaux particuliers. Dans le cas du signal y(t) trouver

Plus en détail

LA MESURE INDUSTRIELLE

LA MESURE INDUSTRIELLE E02 LA MESURE INDUSTRIELLE 20 Heures Technicien responsable de la maintenance Approfondir les techniques de mesure; Prendre en compte l aspect métrologie. Connaître les limites et les facteurs d influences

Plus en détail

7200S FRA. Contacteur Statique. Manuel Utilisateur. Contrôle 2 phases

7200S FRA. Contacteur Statique. Manuel Utilisateur. Contrôle 2 phases 7200S Contacteur Statique FRA Contrôle 2 phases Manuel Utilisateur Chapitre 2 2. INSTALLATI Sommaire Page 2.1. Sécurité lors de l installation...............................2-2 2.2. Montage.................................................2-3

Plus en détail

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile?

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? LA PUISSANCE DES MOTEURS Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? Chaque modèle y est décliné en plusieurs versions, les différences portant essentiellement sur la puissance

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1 TP A.1 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La tension alternative

Physique, chapitre 8 : La tension alternative Physique, chapitre 8 : La tension alternative 1. La tension alternative 1.1 Différence entre une tension continue et une tension alternative Une tension est dite continue quand sa valeur ne change pas.

Plus en détail

Cahier technique n 158

Cahier technique n 158 Collection Technique... Cahier technique n 158 Calcul des courants de court-circuit B. de Metz-Noblat F. Dumas C. Poulain Building a New Electric World * Les Cahiers Techniques constituent une collection

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel(s)

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES Session 2014. Durée 5 heures. Corrigé. Poséidon au secours d Éole pour produire l énergie électrique

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES Session 2014. Durée 5 heures. Corrigé. Poséidon au secours d Éole pour produire l énergie électrique CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES Session 2014 Durée 5 heures Corrigé Poséidon au secours d Éole pour produire l énergie électrique Partie 1 - analyse du besoin Q 1. À l aide du diagramme FAST du document technique

Plus en détail

n 159 onduleurs et harmoniques (cas des charges non linéaires) photographie Jean Noël Fiorina

n 159 onduleurs et harmoniques (cas des charges non linéaires) photographie Jean Noël Fiorina n 159 photographie onduleurs et harmoniques (cas des charges non linéaires) Jean Noël Fiorina Entré chez Merlin Gerin en 1968 comme agent technique de laboratoire au département ACS - Alimentations Convertisseurs

Plus en détail

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler Compétences exigibles : - Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse en utilisant l effet Doppler. - Exploiter l expression du

Plus en détail

MODULE DES SCIENCES APPLIQUÉES

MODULE DES SCIENCES APPLIQUÉES MODULE DES SCIENCES APPLIQUÉES Machine synchrone/asynchrone PROJET DE FIN D ETUDE EN INGÉNIERIE DANS LE CADRE DU PROGRAMME EN GÉNIE ÉLECTROMÉCANIQUE Présenté par : Mouad Oubidar Sedik Bendaoud Superviseur:

Plus en détail

MESURE ET PRECISION. Il est clair que si le voltmètre mesure bien la tension U aux bornes de R, l ampèremètre, lui, mesure. R mes. mes. .

MESURE ET PRECISION. Il est clair que si le voltmètre mesure bien la tension U aux bornes de R, l ampèremètre, lui, mesure. R mes. mes. . MESURE ET PRECISIO La détermination de la valeur d une grandeur G à partir des mesures expérimentales de grandeurs a et b dont elle dépend n a vraiment de sens que si elle est accompagnée de la précision

Plus en détail

Donner les limites de validité de la relation obtenue.

Donner les limites de validité de la relation obtenue. olutions! ours! - Multiplicateur 0 e s alculer en fonction de. Donner les limites de validité de la relation obtenue. Quelle est la valeur supérieure de? Quel est le rôle de 0? - Multiplicateur e 0 s alculer

Plus en détail

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté Chapitre 4 Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté 4.1 Introduction Les systèmes qui nécessitent deux coordonnées indépendantes pour spécifier leurs positions sont appelés systèmes à

Plus en détail

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B.

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B. Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant. - Le régime linéaire. Le courant collecteur est proportionnel

Plus en détail

Les résistances de point neutre

Les résistances de point neutre Les résistances de point neutre Lorsque l on souhaite limiter fortement le courant dans le neutre du réseau, on utilise une résistance de point neutre. Les risques de résonance parallèle ou série sont

Plus en détail

Cahier technique n 196

Cahier technique n 196 Collection Technique... Cahier technique n 196 Génération électrique intégrée aux sites industriels et bâtiments commerciaux T. Hazel Les Cahiers Techniques constituent une collection d une centaine de

Plus en détail

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale Le SA10 est un appareil portable destiné au test des disjoncteurs moyenne tension et haute tension. Quoiqu il soit conçu pour fonctionner couplé

Plus en détail

véhicule hybride (première

véhicule hybride (première La motorisation d un véhicule hybride (première HERVÉ DISCOURS [1] La cherté et la raréfaction du pétrole ainsi que la sensibilisation du public à l impact de son exploitation sur l environnement conduisent

Plus en détail

THESE DOCTEUR. Génie Electrique. Maxime MOREAU

THESE DOCTEUR. Génie Electrique. Maxime MOREAU N d ordre : 117 ECOLE CENTRALE DE LILLE THESE présentée en vue d obtenir le grade de DOCTEUR en Génie Electrique par Maxime MOREAU DOCTORAT DELIVRE PAR L ECOLE CENTRALE DE LILLE Modélisation haute fréquence

Plus en détail

Identifier les défauts du moteur à travers l analyse de la zone de défaut par Noah P.Bethel, PdMA Corporation.

Identifier les défauts du moteur à travers l analyse de la zone de défaut par Noah P.Bethel, PdMA Corporation. Identifier les défauts du moteur à travers l analyse de la zone de défaut par Noah P.Bethel, PdMA Corporation. Le personnel de maintenance électrique a été depuis des années, limité à faire du dépannage,

Plus en détail

«LES ALTERNATEURS DE VOITURES»

«LES ALTERNATEURS DE VOITURES» MENUGE CECILE BELVAL FRANCOIS BRAS FRANCOIS CADART JULIEN GAIGNEUR GUILLAUME «LES ALTERNATEURS DE VOITURES» LYCEE EDOUARD BRANLY BOULOGNE SUR MER Aidés par nos professeurs : M Buridant, M Courtois, M Ducrocq

Plus en détail

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES SUJET

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES SUJET SESSION 2010 France métropolitaine Option : élevage canin et félin BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES ÉPREUVE E DU DEUXIÈME GROUPE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

Chauffage par induction

Chauffage par induction Guide Power Quality Section 7: Efficacité Energétique www.leonardo-energy.org/france Edition Août 2007 Chauffage par induction Jean Callebaut, Laborelec Décembre 2006 1 Introduction... 3 2 Principes physiques...

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Le triac en commutation : Commande des relais statiques : Princ ipe électronique

Le triac en commutation : Commande des relais statiques : Princ ipe électronique LES RELAIS STATIQUES (SOLID STATE RELAY : SSR) Princ ipe électronique Les relais statiques sont des contacteurs qui se ferment électroniquement, par une simple commande en appliquant une tension continue

Plus en détail

DOCUMENT RESSOURCE SONDES PRESENTATION

DOCUMENT RESSOURCE SONDES PRESENTATION Documentation technique DOCUMENT RESSOURCE SONDES PRESENTATION SEP du LPo N-J Cugnot 93 Neuilly/Marne LE CALCULATEUR Il est placé dans le boîtier à calculateurs, sur le passage de roue avant droit. Les

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE POUR CAMPING-CAR

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE POUR CAMPING-CAR BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2008 ÉPREUVE: ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS Durée: 4 heures Coefficient : 6 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE

Plus en détail

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere Module d Electricité 2 ème partie : Electrostatique Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere 1 Introduction Principaux constituants de la matière : - protons : charge

Plus en détail

CHARGE ACTIVE. Banc d'essais de machines tournantes. Notice d'instruction. Cette notice doit être transmise. à l'utilisateur final

CHARGE ACTIVE. Banc d'essais de machines tournantes. Notice d'instruction. Cette notice doit être transmise. à l'utilisateur final 4226 fr - 2010.01 / b T Cette notice doit être transmise à l'utilisateur final 15 10 5 n 0 30 60 90 120 Notice d'instruction PREAMBULE AUTOCERTIFICATION CE suivant la Directive "Machines" : directive 89/392

Plus en détail

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU)

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 0 leçon 2 Leçon n 2 : Contact entre deu solides Frottement de glissement Eemples (PC ou er CU) Introduction Contact entre deu solides Liaisons de contact 2 Contact ponctuel 2 Frottement de glissement 2

Plus en détail

Electron ELECTRICITE. Pour les détails: www.electron.it. Design, Production & Trading. Catalogue Synthétique Rev 01/2007 Page 17

Electron ELECTRICITE. Pour les détails: www.electron.it. Design, Production & Trading. Catalogue Synthétique Rev 01/2007 Page 17 ELECTRICITE Catalogue Synthétique Rev 01/2007 Page 17 SYSTEME DIDACTIQUE FONDEMENTS DE L ELECTRICITE A11 INSTRUMENTS ELECTRIQUES A12 SYSTEME DIDACTIQUE D INSTALLATIONS ELECTRIQUES A21 A24 SYSTEME DIDACTIQUE

Plus en détail

2 La technologie DTC ou le contrôle direct de couple Guide technique No. 1

2 La technologie DTC ou le contrôle direct de couple Guide technique No. 1 ABB drives Guide technique No. 1 La technologie DTC ou le contrôle direct de couple - la technologie la plus évoluée pour la commande des moteurs à cage d écureuil 2 La technologie DTC ou le contrôle direct

Plus en détail

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2011. Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2011. Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL BTS Groupement A Mathématiques Session 11 Exercice 1 : 1 points Spécialités CIRA, IRIS, Systèmes électroniques, TPIL On considère un circuit composé d une résistance et d un condensateur représenté par

Plus en détail

Commande et gestion décentralisées de l énergie d un parc éolien à base d aérogénérateurs asynchrones à double alimentation

Commande et gestion décentralisées de l énergie d un parc éolien à base d aérogénérateurs asynchrones à double alimentation Revue des Energies Renouvelables ICESD 11 Adrar (2011) 63 74 Commande et gestion décentralisées de l énergie d un parc éolien à base d aérogénérateurs asynchrones à double alimentation B. Djidel *, L.

Plus en détail

Instruments de mesure

Instruments de mesure Chapitre 9a LES DIFFERENTS TYPES D'INSTRUMENTS DE MESURE Sommaire Le multimètre L'oscilloscope Le fréquencemètre le wattmètre Le cosphimètre Le générateur de fonctions Le traceur de Bodes Les instruments

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - Spectrophotomètre à réseau

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - Spectrophotomètre à réseau PHYSIQUE-CHIMIE L absorption des radiations lumineuses par la matière dans le domaine s étendant du proche ultraviolet au très proche infrarouge a beaucoup d applications en analyse chimique quantitative

Plus en détail

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION NO-BREAK KS Système UPS dynamique PRÉSENTATION Table des matières Chapitre 1 : Description du système No-Break KS...3 Chapitre 2 : Fonctionnement lorsque le réseau est présent...4 Chapitre 3 : Fonctionnement

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

INFLUENCE de la TEMPERATURE. Transition ductile/fragile Choc Thermique Fluage

INFLUENCE de la TEMPERATURE. Transition ductile/fragile Choc Thermique Fluage INFLUENCE de la TEMPERATURE Transition ductile/fragile Choc Thermique Fluage Transition ductile/fragile Henry Bessemer (UK)! 1856 : production d'acier à grande échelle Pont des Trois-Rivières 31 janvier

Plus en détail

LE PHYSICIEN FRANCAIS SERGE HAROCHE RECOIT CONJOINTEMENT LE PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2012 AVEC LE PHYSICIEN AMERCAIN DAVID WINELAND

LE PHYSICIEN FRANCAIS SERGE HAROCHE RECOIT CONJOINTEMENT LE PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2012 AVEC LE PHYSICIEN AMERCAIN DAVID WINELAND LE PHYSICIEN FRANCAIS SERGE HAROCHE RECOIT CONJOINTEMENT LE PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 0 AVEC LE PHYSICIEN AMERCAIN DAVID WINELAND SERGE HAROCHE DAVID WINELAND Le physicien français Serge Haroche, professeur

Plus en détail

Choix multiples : Inscrire la lettre correspondant à la bonne réponse sur le tiret. (10 pts)

Choix multiples : Inscrire la lettre correspondant à la bonne réponse sur le tiret. (10 pts) SNC1D test d électricité Nom : Connaissance et Habiletés de la pensée compréhension (CC) (HP) Communication (Com) Mise en application (MA) 35 % 30 % 15 % 20 % /42 /31 grille /19 Dans tout le test, les

Plus en détail

Electricien automaticien Electricienne automaticienne

Electricien automaticien Electricienne automaticienne Projet : Ecole Compétences -Entreprise Industrie Secteur : 2 orientation d'études : Electricien automaticien Electricienne automaticienne COMPETENCE PARTICULIERE VISEE: CP2 Monter des ensembles électriques

Plus en détail

Le véhicule électrique

Le véhicule électrique Le véhicule électrique É L E C T R I C I T É - É L E C T R O N I Q U E Sommaire Présentation page 2 La batterie de traction page 4 Le moteur électrique de traction page 10 Le confort page 16 Les interventions

Plus en détail

Cahier technique n 185

Cahier technique n 185 Collection Technique... Cahier technique n 185 Stabilité dynamique des réseaux électriques industriels B. De Metz-Noblat G. Jeanjean Merlin Gerin Square D Telemecanique Les Cahiers Techniques constituent

Plus en détail

Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n 2. Résonance magnétique : approche classique

Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n 2. Résonance magnétique : approche classique PGA & SDUEE Année 008 09 Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n. Résonance magnétique : approche classique Première interprétation classique d une expérience de résonance magnétique On

Plus en détail

MOTORISATION DIRECTDRIVE POUR NOS TELESCOPES. Par C.CAVADORE ALCOR-SYSTEM WETAL 2013 10 Nov

MOTORISATION DIRECTDRIVE POUR NOS TELESCOPES. Par C.CAVADORE ALCOR-SYSTEM WETAL 2013 10 Nov 1 MOTORISATION DIRECTDRIVE POUR NOS TELESCOPES Par C.CAVADORE ALCOR-SYSTEM WETAL 2013 10 Nov Pourquoi motoriser un télescope? 2 Pour compenser le mouvement de la terre (15 /h) Observation visuelle Les

Plus en détail

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges?

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges? Compétences générales Avoir des piles neuves, ou récentes dans sa machine à calculer. Etre capable de retrouver instantanément une info dans sa machine. Prendre une bouteille d eau. Prendre CNI + convocation.

Plus en détail

Cahier technique n 18

Cahier technique n 18 Collection Technique... Cahier technique n 8 Analyse des réseaux triphasés en régime perturbé à l aide des composantes symétriques B. de Metz-Noblat Building a New lectric World * Les Cahiers Techniques

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511 CANTER 3S13 2105-2110 mm 1695 mm 990 mm Porte-à-faux avant 3500 3995 4985 Longueur max. de carrosserie** 2500 2800 3400 Empattement 4635 4985 5785 Longueur hors tout Masses/dimensions Modèle 3S13 Modèle

Plus en détail