Quels sont les résultats de PubliGroupe en 2012?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quels sont les résultats de PubliGroupe en 2012?"

Transcription

1 Quels sont les résultats de PubliGroupe en 2012? Rapport annuel 2012

2 Chiffres clés 2012 Chiffres clés - PubliGroupe en millions de CHF retraité (1) Facturation (2) -13% Chiffre d affaires net -17% Part au résultat des sociétés associées -7% Résultat d exploitation -93% Résultat hors exploitation Résultat, part des actionnaires de PubliGroupe S.A. +81% Nombre de collaborateurs en fin de période -22% (1) Retraitement dû au passage aux normes Swiss GAAP RPC. (2) Représente les montants bruts facturés aux clients (y compris la valeur de l espace publicitaire). Evolution du cours de l action PubliGroupe par rapport au SPI en % (base: 100, 1 er janvier 2010) en CHF PubliGroupe, registered share Action PubliGroupe Swiss Performance Index (SPI) Swiss Performance Index (SPI) Media Sales Search & Find Digital & Marketing Services

3 Chiffres clés 2012 Chiffres clés - Secteurs d activité Information sectorielle en millions de CHF Media Sales Search & Find Digital & Marketing Corporate Services & autres retraité (1) retraité (1) retraité (1) retraité (1) Facturation (2) -13% % % % Chiffre d affaires net -14% % % % Part au résultat des sociétés associées % % % Résultat d'exploitation % % % Résultat hors exploitation % Résultat, part des actionnaires de PubliGroupe S.A. +84% % % Nombre de collaborateurs en fin de période -11% % % (1) Retraitement dû au passage aux normes Swiss GAAP RPC et aux transferts intersegments. (2) Représente les montants bruts facturés aux clients (y compris la valeur de l'espace publictaire). * Pro forma avec consolidation proportionnelle de local.ch et Zanox en millions de CHF Search & Find Digital & Marketing Services pro forma* pro forma* pro forma* pro forma* Facturation (2) -1% % Chiffre d affaires net -1% % Part au résultat des sociétés associées Résultat d'exploitation -10% % Résultat hors exploitation Résultat, part des actionnaires de PubliGroupe S.A. -14% % * Consolidation de local.ch et Zanox chiffres pro forma: Afin d'obtenir une meilleure vue du développement et de la performance des segments Search & Find (pour local.ch) et Digital & Marketing Services (pour Zanox), une information sectorielle pro forma a été ajoutée. Le terme «pro forma» fait référence à cette présentation selon la méthode de consolidation proportionnelle. L'information sectorielle pro forma ne fait pas partie des états financiers consolidés selon Swiss GAAP RPC. (2) Représente les montants bruts facturés aux clients (y compris la valeur de l'espace publictaire).

4 Index Groupe Message du Président 2 Message du CEO 5 Commentaire général 7 Stratégie 11 Modèle d affaires 15 Secteurs d activité Media Sales 18 Search & Find 22 Digital & Marketing Services 25 Code of Conduct et Ressources humaines Code of Conduct 28 Ressources humaines 29 Corporate Governance Conseil d administration 33 Direction générale 35 Informations selon la directive de SIX Swiss Exchange 37 Rapport financier Le rapport financier 2012 (en langue anglaise uniquement) est disponible à l adresse

5 1 Groupe Secteurs d activité Code of Conduct et Ressources humaines Corporate Governance

6 Groupe Message du Président 2 Redistribution de CHF 47 millions aux actionnaires Hans-Peter Rohner Président du conseil d administration de PubliGroupe Mesdames et Messieurs, chers actionnaires, En 2012, PubliGroupe a enregistré un résultat net de CHF 50.2 millions. Si ce résultat semble à première vue bon, il ne peut toutefois pas être attribué à l excellence opérationnelle, car cette performance s explique principalement par la vente de quatre immeubles à Lausanne et la vente de Namics. Au niveau opérationnel, seuls deux secteurs d activité sur trois ont enregistré de bons résultats: Digital & Marketing Services et Search & Find. Media Sales, une fois encore, n a pas obtenu de résultats satisfaisants. En conséquence, PubliGroupe affiche un résultat d exploitation modeste de CHF 1.6 millions pour 2012 contre CHF 21.9 millions en 2011 (après retraitement selon les normes Swiss GAAP RPC). En 2012, dans un contexte économique plutôt morose marqué par une crise de la dette toujours menaçante dans les économies occidentales, les médias traditionnels et le marché du print ont vu leurs chiffres d affaires continuer à décliner. L industrie du marketing et de la publicité continue d emprunter la voie du numérique, tournée vers les écrans, et elle recherche de nouveaux formats publicitaires tels que ceux destinés aux smartphones, à la TV numérique ou interactive, entre autres, préférant ainsi consacrer de plus en plus ses budgets publicitaires traditionnels à de nouveaux canaux de diffusion. Dans cet environnement, en 2012, les volumes totaux facturés par le groupe ont diminué de 13%, passant de CHF millions à CHF millions. Le revenu net s inscrit en recul de 17%, passant de CHF millions à CHF millions. Publicitas doit retrouver la voie de la rentabilité Chez Publicitas, dont les activités pour les médias imprimés occupent toujours une place prépondérante, en particulier en Suisse, nous n avons en revanche pas encore été en mesure de pallier les effets des changements drastiques survenus sur le marché. Nous sommes parvenus à réduire les coûts de manière significative, réalisant ainsi des économies de plus de CHF 14 millions par rapport à 2011 et nous avons accéléré les plans d optimisation annoncés en décembre Mais finalement, ces réductions de coûts n ont pas suffi à éviter à l entreprise d enregistrer cette année encore une perte d exploitation substantielle de CHF 16.1 millions. Les frais de redimensionnement des structures et effectifs contribuent à hauteur de CHF 6.1 millions à cette perte. Le conseil d administration a clairement affiché sa détermination à ce que Publicitas retrouve la rentabilité sur le plan opérationnel par une série de mesures aussi bien défensives qu offensives. En 2014 et, qui plus est, en 2015, Publici- Introduction du principe one share one vote en 2014

7 Groupe Message du Président 3 tas devra nettement redresser le résultat d exploitation du groupe sous la nouvelle direction d Alain D. Bandle, nommé nouveau CEO de Publicitas à compter du 1er mars En 2013, des réductions de coûts supplémentaires d ores et déjà en place ainsi que de nouveaux revenus générés principalement par le secteur du numérique, devraient permettre à Publicitas d afficher un résultat d exploitation équilibré sur le marché du print toujours en recul. Le secteur d activité le plus profitable sur le plan opérationnel a été une fois de plus en 2012 Search & Find avec local. ch. Zanox a confirmé sa position de leader en Europe. L alignement organisationnel des trois entités LTV Pages Jaunes SA, Swisscom Directories SA et local.ch AG sous une seule marque faîtière local.ch réalisé en 2010 continue à montrer des effets positifs en termes de synergies de coûts, d efficacité administrative, d innovations plus poussées, notamment dans le domaine des applications mobiles, de l amélioration de l esprit d équipe et en termes de baisse des coûts informatiques. Local.ch est une entreprise qui réussit et nous sommes déterminés à poursuivre avec Swisscom notre investissement dans ce partenariat couronné de succès. Pour 2012, le secteur d activité Search & Find, qui comprend également local. fr, a produit un résultat d exploitation de CHF 22.4 millions. Zanox, le réseau numéro un en Europe de la publicité basée sur la performance a pu maintenir sa position de leader. Lorsque nous avons fait l acquisition de Zanox en 2007, ses ventes se chiffraient à EUR 206 millions alors que les ventes de Tradedoubler, sans conteste le numéro un de l époque, étaient de EUR 286 millions. En 2012, la situation s est complètement inversée. Enregistrant des ventes de EUR 461 millions, Zanox a désormais largement dépassé Tradedoubler et ses EUR 269 millions. En collaboration avec notre co-actionnaire Axel Springer AG, nous continuerons à développer Zanox, en visant une croissance organique et par acquisitions, de même qu une expansion géographique sous la direction du nouveau CEO, Thomas Joosten, successeur de Philipp Justus qui a quitté le groupe en février Dans le secteur Digital & Marketing Services (DMS), largement dominé par le numérique, PubliGroupe a pris des décisions importantes qui reflètent la nouvelle logique désormais appliquée: l accent est mis sur les activités axées sur la performance offrant aux annonceurs des solutions extensibles à large échelle basées sur la technologie et visant à optimiser leurs dépenses de marketing. Pour cette raison, nous avons décidé de vendre Namics à ses vingt-deux associés. Depuis plusieurs années, PubliGroupe détenait Namics, entreprise caractérisée par une croissance solide et régulière et jouant le rôle de fournisseur important de savoir-faire pour l ensemble du groupe. Toutefois, cette société étant largement orientée vers des activités de conseil, présentant très peu de possibilités d effets d échelle, une structure d actionnariat organisée autour de ses partenaires convient mieux au modèle d affaires actuel de Namics. Par ailleurs, nous avons développé deux activités dans le secteur des achats programmatiques et de la publicité en temps réel (Real-Time Advertising, RTA). Nous avons acheté 85% d Improve Digital, un leader européen prestataire de la technologie sell-side platform (SSP) et de services basé aux Pays-Bas, et avons fondé la société Spree7 en partenariat avec MediaMath, le fournisseur leader de la technologie demand-side platform (DSP) qui satisfait les besoins en achats de médias des spécialistes du marketing. Ce qui est particulièrement intéressant dans ces activités, ce sont les options qu elles offrent en termes de nouvelles méthodes de vente pour tous les médias, y compris traditionnels. Improve Digital permet notamment à Publicitas de créer une nouvelle offre de produits et services permettant aux entreprises de médias premium de monétiser un pourcentage plus élevé de leur inventaire en ligne en toute sécurité et de manière contrôlée. Le secteur d activité DMS affiche un résultat d exploitation de CHF 6.1 millions en Sur une base pro forma, incluant une consolidation proportionnelle de Zanox, le résultat s élève à CHF 12.9 millions. Le nouveau CEO de PubliGroupe, spécialiste du numérique Depuis plusieurs années, PubliGroupe et notamment le secteur Media Sales avec Publicitas se sont engagés dans un processus de transformation, s éloignant de la commercialisation pure du print pour devenir un prestataire numérique full-service. La nomination d Arndt C. Groth comme nouveau CEO du groupe le 1er septembre 2012 va contribuer à encore accélérer cette tendance. Arndt C. Groth est un expert confirmé dans le domaine du marketing en ligne, qui a largement contribué au développement européen de l un des plus importants réseaux de marketing mondiaux indépendants. Il connaît également le domaine des médias imprimés grâce à son expérience remontant au début de son impressionnante carrière professionnelle. Le conseil d administration et moimême mettrons en œuvre tous les moyens à notre disposition pour soutenir Arndt C. Groth dans son action pour faire de PubliGroupe un acteur leader dans la commercialisation des médias numériques en plus de ses activités traditionnelles dans le print, et pour offrir à ses clients des services marketing couvrant l ensemble de la chaîne de valeur ajoutée, du branding et display jusqu au search et performance marketing.

8 Groupe Message du Président 4 Versement de CHF 47 millions aux actionnaires Au regard du résultat globalement positif et des produits réalisés grâce à la vente d actifs non stratégiques, principalement issus de la vente d immeubles, le conseil d administration a décidé en décembre 2012 que PubliGroupe reverserait aux actionnaires CHF 45 millions, finalement portés à quelque CHF 47 millions. Pour ce faire, le groupe a lancé un programme de rachat d actions en janvier 2013 à hauteur de CHF 25 millions. Pour la somme restante, le conseil d administration a décidé de verser un dividende de CHF 10.- par action (soit une distribution de 22 millions), proposition qui sera soumise aux actionnaires à l occasion de l assemblée générale ordinaire de 2013 le 30 avril prochain à Lausanne. En fin d année 2012, la part des actionnaires aux fonds propres de PubliGroupe S.A. s élevait à CHF millions, soit 37% du total du bilan. La dette à long terme de l ensemble du groupe a été réduite à CHF 40.3 millions. Mise en œuvre immédiate de premiers éléments de l inititative Minder Le conseil d administration de Publi- Groupe a décidé de déjà introduire de premiers éléments de l initiative Minder dans ses propositions à l assemblée générale du 30 avril Ainsi l élection de Christian Unger et les réélections de Pascal Böni (membre depuis 2007), Andreas Schönenberger (2010) et Kjell Aamot (2010) seront proposées pour un mandat d une durée réduite à une année (contre trois ans auparavant). En outre les enveloppes des rémunérations fixes 2013 du conseil d administration et de la direction générale seront soumises au vote de l assemblée générale. Ces propositions seront détaillées dans la convocation à l assemblée générale. Les autres éléments de l initiative seront introduits en A l occasion de l assemblée générale 2012, nous avons exprimé notre soutien de principe à l adoption de la règle one share one vote, proposition soumise par notre actionnaire zcapital, tout en expliquant que, selon nous, le moment le plus opportun pour sa mise en place serait en 2013 ou en 2014 au plus tard, une fois que le processus de transformation de Media Sales aura été mené à bien. Le conseil d administration a analysé cette question à différentes occasions au cours des douze derniers mois et a décidé de programmer l adoption du principe one share one vote en A l occasion de l assemblée générale 2013, deux membres très estimés du conseil ne solliciteront pas de réélection, après respectivement neuf et dix ans de bons et loyaux services. Eliane Borter a été l un des membres très appréciés depuis 2004, en représentant un actionnaire de longue date. Grâce à la profonde connaissance du monde des affaires dont elle dispose, sa sensibilité sur les questions du personnel et son sens des relations humaines, elle a contribué de manière décisive au développement de PubliGroupe. Peter Brunner a été élu en 2003 et a grandement contribué aux travaux du conseil d administration grâce à son sens très aigu des affaires au niveau international et ses compétences en matière financière. Ces deux collègues ont également joué un rôle important dans les décisions récentes concernant la composition de la direction au plus haut niveau de PubliGroupe. Au nom des actionnaires, du conseil d administration, ainsi que des collaboratrices et des collaborateurs, je remercie Eliane Borter et Peter Brunner très chaleureusement pour leur formidable dévouement et leur contribution constructive, et leur adresse mes meilleurs vœux pour l avenir. Par ailleurs, je suis heureux de vous annoncer que nous proposerons à l assemblée générale la nomination de Christian Unger (45) au conseil d administration. Christian Unger est un spécialiste reconnu des médias et a été notamment Chief Executive Officer du groupe Ringier de janvier 2009 à avril Depuis mars 2013, Christian Unger est responsable pour le secteur Technologies, Média et Télécommunication chez Partners Group au rang de Managing Director. Christian Unger avait débuté sa carrière auprès du groupe Bertelsmann au sein duquel il a occupé diverses fonctions de direction au niveau international. Au nom du conseil d administration, je saisis cette opportunité pour exprimer ma sincère gratitude à la direction et à tous nos collaborateurs et collaboratrices pour le dévouement dont ils ont fait preuve au cours de l année passée. Et vous, Mesdames, Messieurs, chers actionnaires, je vous remercie pour la confiance que vous témoignez à notre entreprise. Je m associe à l ensemble du conseil d administration pour nous engager à votre égard à faire tout ce qui est en notre pouvoir dans les mois à venir pour que PubliGroupe réponde aux attentes du marché en tant qu entreprise de services toujours plus compétente sur le marché du numérique. Meilleures salutations Hans-Peter Rohner Président du conseil d administration

9 Groupe Message du CEO 5 Préparer PubliGroupe à son futur environnement de marché Arndt C. Groth CEO de PubliGroupe Mesdames et Messieurs, chers actionnaires, Dans quelques centaines d années, quand les historiens évoqueront notre histoire contemporaine avec beaucoup de recul, il se peut que l événement le plus marquant qu ils relèvent ne soit pas la technologie mais le changement sans précédent de la condition humaine. Pour la première fois, les gens peuvent choisir. Peter F. Drucker, l économiste américain d origine autrichienne et gourou du management, voyait juste avec ses prophéties. Les innovations technologiques ne sont pas responsables des plus grands changements influençant notre industrie, ils sont plutôt le moyen d y parvenir. Le plus grand changement fondamental réside dans le fait que les consommateurs actuels peuvent choisir comment, quand et où consommer l information et la partager avec d autres. Les consommateurs choisissent leurs médias, la manière et le moment de les consommer et exercent même de plus en plus une influence directe sur le contenu des médias. Une focalisation de la stratégie est nécessaire Cela fait six mois que j ai repris la direction en tant que CEO de PubliGroupe. Un semestre intense que j ai mis à profit pour mieux comprendre l entreprise et déterminer quelles sont les mesures à prendre pour réussir dans tous les secteurs. Media Sales et Publicitas notamment ont besoin d être repositionnés sur la voie de la croissance et de la rentabilité. Réduire les coûts dans un marché en baisse n est pas une solution viable à long terme. A l occasion de la journée des investisseurs (Investors Day) en décembre 2012, nous avons présenté notre stratégie qui répond à l ambition que nous avons de jouer un rôle clé dans le domaine des médias et du marketing en Suisse et dans toute l Europe. Nous avons expliqué en détail nos prévisions selon lesquelles le marché du print poursuivra son déclin alors que les secteurs du numérique et du mobile continueront à prendre de l importance, remodelant l ensemble du marché et affectant les anciennes chaînes de valeur entre annonceurs et éditeurs. Parallèlement, l automatisation des transactions entre les pôles achat et vente prendra rapidement de l importance et la tendance en matière d achats et de ventes de médias basés sur la technologie se poursuivra, exigeant des acteurs du marché qu ils atteignent le plus haut niveau possible d automatisation tout en comptant sur le pouvoir prédictif de l analyse de gros volumes de données. Le marché aujourd hui très fragmenté sera amené à se consolider, seuls les inventaires premium seront encore principalement promus par les forces de vente et proposeront un niveau de personnalisation élevé. Le négoce d une grande partie de l inventaire des éditeurs et des espaces publicitaires et, par conséquent, une large part de l achat et de la planification de médias seront de plus en plus facilités par la technologie. Dans le cadre de notre stratégie que nous voulons mettre en oeuvre, nous avons clairement expliqué que nous préparons PubliGroupe et ses entreprises à ce type d environnement de marché. De nouvelles mesures avec effet immédiat sont en cours afin de nous rendre plus agiles, plus flexibles, plus innovants et plus entreprenants. PubliGroupe Annual Rapport Report annuel 2012

10 Groupe Message du CEO 6 Thèmes stratégiques par secteur PubliGroupe Search & Find Media Sales Digital & Marketing Services Corporate & autres Poursuite du développement de l offre mobile et numérique Investissement dans les secteurs orientés vers les transactions (réservations en ligne) Amélioration de l efficacité et l efficience de la force de vente Redéfinition des relations avec les éditeurs afin d obtenir une autonomie opérationnelle Accélération des initiatives de croissance et développement du numérique Poursuite de l harmonisation des processus et de l informatique Mise à profit de la position de leader de Zanox en Europe Concrétisation des tendances clés RTA, mobile, données Renforcement du portefeuille par le biais de M&A Structure du Groupe plus réduite Gestion des actifs non stratégiques «Transformation et croissance du chiffre d affaires et des services» Offrir un réseau hautement performant Les lignes directrices de PubliGroupe pour l avenir sont de proposer un réseau hautement performant sur le plan régional, national et international. L activité de vente de médias continuera à représenter notre ADN. Cependant, notre objectif est d accélérer l automatisation des processus, en nous concentrant sur la mise en relation entre l offre et la demande et en offrant, de plus en plus, des solutions en libre-service et des plates-formes IT pour le traitement des annonces print et la négociation automatisée (technologie DSP et SSP) mais aussi des outils CRM ainsi que des logiciels et des services d achat et de planification média. Je suis particulièrement impressionné par la volonté d avancer et d adopter le changement chez PubliGroupe et plus particulièrement chez Publicitas, notre secteur traditionnel Media Sales. C est la clé pour libérer le potentiel que je vois au sein de notre groupe, dans tous les secteurs. Meilleures salutations Arndt C. Groth CEO Je tiens à vous remercier, chers actionnaires, pour la confiance que vous avez témoignée à notre entreprise. Je tiens tout particulièrement à remercier nos collaborateurs et collaboratrices pour l accueil chaleureux qu ils m ont réservé et l état d esprit formidable que j ai eu le privilège de découvrir.

11 Groupe Commentaire général 7 De bons résultats opérationnels pour deux des trois secteurs d activité Highlights local.ch A nouveau principal contributeur au résultat d exploitation Publicitas Des coûts substantiellement réduits comme point de départ pour le futur Zanox Renforcement de sa position de leader Chiffres clés 50.2 Résultat net en millions de CHF Facturation en millions de CHF La cession d actifs non stratégiques permet au Groupe de réaliser un bénéfice net de CHF 50.2 millions en 2012 La cession d une part importante du portefeuille immobilier et de Namics a permis à PubliGroupe de dégager un bénéfice net pour le Groupe de CHF 50.2 millions en 2012, contre CHF 27.7 millions en 2011 (l exercice 2011 a été retraité conformément aux normes Swiss GAAP RPC à des fins de comparabilité avec 2012). Au niveau opérationnel, comme l année précédente, les résultats de Media Sales ont été décevants en 2012, en raison d un marché du print très difficile et toujours en proie à de fortes baisses. Search & Find et Digital & Marketing Services (DMS) ont dégagé des résultats solides et conformes aux attentes. PubliGroupe a enregistré pour 2012 un faible résultat d exploitation de CHF 1.6 million, contre CHF 21.9 millions en 2011 (après retraitement). En 2012, les volumes totaux facturés par le Groupe (incluant la valeur de l espace publicitaire) ont reculé de 13%, passant de CHF millions à CHF millions. Le chiffre d affaires net a diminué de 17%, passant de CHF millions à CHF millions. En fin d année 2012, les fonds propres attribuables aux actionnaires de Publi- Groupe SA s élevaient à CHF millions, soit 37% du total du bilan. Les dettes bancaires à long terme s inscrivaient en recul à CHF 40.3 millions (contre CHF 50.0 millions en 2011 après retraitement). Les liquidités nettes du Groupe s élevaient à CHF millions en fin d année PubliGroupe bénéficie d une situation financière solide et dispose de fonds suffisants pour financer sa croissance future ce même après la redistribution aux actionnaires telle que décrite plus loin dans le paragraphe concernant le programme de rachat d actions. Le nombre de collaborateurs en fin d année 2012 était de FTE, contre en fin d année Cette diminution de 471 FTE résulte d une part de la cession de Namics, d autre part de la réduction des effectifs de Media Sales, partiellement compensée par la création de nouveaux emplois dans le domaine numérique, en particulier chez Publicitas. PubliGroupe en millions de CHF retraité (1) Facturation (2) -13% Chiffre d affaires net -17% Part au résultat des sociétés associées -7% Résultat d exploitation -93% Résultat hors exploitation Résultat, part des actionnaires de PubliGroupe S.A. +81% Nombre de collaborateurs en fin de période -22% (1) Retraitement dû au passage aux normes Swiss GAAP RPC. (2) Représente les montants bruts facturés aux clients (y compris la valeur de l espace publicitaire).

12 Groupe Commentaire général 8 Résultat négatif pour Media Sales coûts de redimensionnement significatifs En 2012, Media Sales a enregistré une perte d exploitation de CHF millions, malgré des dépenses (total des charges) en diminution de CHF 14.1 millions par rapport à Les coûts de redimensionnement ont atteint CHF 6.1 millions en 2012 contre CHF 3 millions en En 2012, avec l orientation persistante du marché vers les solutions numériques et autres (par exemple électroniques) au détriment du print, les mesures d optimisation mises en place pendant l exercice se sont révélées insuffisantes pour contrecarrer une nouvelle baisse du chiffre d affaires net: ce dernier s est inscrit en recul de 14%, passant de CHF millions en 2011 à CHF millions en A compter de 2012, le chiffre d affaires net de Media Sales correspond aux commissions effectivement perçues, et non plus au total des facturations d espaces publicitaires. Ces volumes facturés sont passés de CHF millions en 2011 à CHF millions en 2012, soit une baisse de 13%. Le chiffre d affaires net de l activité internationale, qui représente environ 24% de l activité totale de Media Sales, s est inscrit en recul de 17% à CHF 36.5 millions en 2012 (2011: CHF 44.2 millions). Cela s explique par la faiblesse de l activité publicitaire, en particulier sur les marchés européen et américain, ainsi que par la cession de l activité en Australie en Résultat à l équilibre attendu pour Media Sales en 2013 En 2013, les réductions de coûts d ores et déjà en place ainsi que les nouveaux revenus générés principalement par le secteur du numérique devraient permettre à Media Sales d afficher un résultat d exploitation à l équilibre, malgré un marché du print qui continue de se contracter. En fin d année 2012, l effectif (FTE) du secteur d activité Media Sales s établissait à (FTE), contre en fin d année Bons résultats pour Search & Find Le secteur d activité Search & Find, qui intègre LTV Pages Jaunes SA et les entités françaises de local.fr intégralement consolidées, ainsi que la part de PubliGroupe dans les résultats des deux sociétés associées Swisscom Directories AG et local.ch AG, a confirmé son rôle de principal contributeur au résultat opérationnel en dégageant un résultat d exploitation de CHF 22.4 millions (2011: CHF 27.2 millions). Le chiffre d affaires net du secteur d activité s est élevé à CHF millions, en légère contraction par rapport aux CHF millions de l année précédente. Selon une vue pro forma (consolidation proportionnelle), plus adéquate pour refléter la direction conjointe et la structure de gouvernance des trois unités LTV Pages Jaunes SA, Swisscom Directories AG et local.ch AG, le résultat opérationnel du secteur a diminué de CHF 24.2 millions en 2011 à CHF 21.7 millions en Le chiffre d affaires net pro forma du secteur Search & Find a subi un léger recul de 1%, à CHF millions. Le recul de la performance opérationnelle résulte en partie de l augmentation des charges de personnel et frais de vente dus à la croissance des contrats à trois ans. Les commandes à trois ans permettent en effet d attendre une croissance pour les années à venir, grâce au fait que local.ch maîtrise avec succès la double migration des médias imprimés vers les médias numériques et, pour ces derniers, de l écran fixe vers le mobile et les smartphones. En 2012, avec plus de 2,2 millions de téléchargements via des smartphones et des tablettes, local.ch est devenue l une des applications les plus populaires en Suisse. Local.ch est aussi désormais le numéro un en termes de nombre de visiteurs («unique clients»): en janvier 2013, selon NET-Metrix Audit, on a compté près de 4 millions d accès à ce service en ligne. En fin d année 2012, comme en fin d année 2011, l effectif (FTE) du secteur d activité Search & Find s établissait à 512 (FTE). Chiffre d affaires net par secteur d activité en millions de CHF Media Sales Search & Find Media Sales Search & Find -18% Digital & Marketing Services -18% Corporate and Others -14% -3% Digital & Marketing Services -47% Corporate and Others -41% % Marge brute par secteur d activité en millions de CHF (1) Retraitement dû au passage aux normes Swiss GAAP RPC (1) Retraitement dû au passage aux normes Swiss GAAP RPC

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 Paris le 31 Octobre 2013 - LeadMedia Group (FR0011053636, ALLMG) - groupe de marketing digital spécialisé dans le data marketing - annonce aujourd hui ses résultats consolidés

Plus en détail

Marché de la publicité en ligne

Marché de la publicité en ligne Marché de la publicité en ligne Rapport semestriel 2014/01 Estimations d experts sur l évolution de la publicité en ligne en Suisse Segments de la publicité en ligne 2 Tendance en ligne par segment publicitaire

Plus en détail

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM.

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM. LIVRE BLANC ACXIOM LE DISPLAY EN PLEINE RÉVOLUTION De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Janvier 2012 Frédéric GRELIER Directeur Europe développement produits Acxiom

Plus en détail

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009 Résultats du 1er Semestre 2009 31 août, 2009 Groupe Hi-media La plateforme de monétisation leader en Europe Hi-media est le premier groupe de media online en Europe en terme d audience et de part de marché

Plus en détail

Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant.

Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant. Communiqué de presse 9 octobre 2012 bsw leading swiss agencies Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant. Les agences

Plus en détail

Lettre aux actionnaires

Lettre aux actionnaires Lettre aux actionnaires Exercice 23 2 Message des dirigeants du groupe Madame, Monsieur, Rolf Dörig et Bruno Pfister 23 a été un bon exercice pour Swiss Life. Toutes nos unités opérationnelles ont contribué

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

Marché de la publicité en ligne

Marché de la publicité en ligne Marché de la publicité en ligne Rapport semestriel 2014/02 Estimations d experts sur l évolution de la publicité en ligne en Suisse Segments de la publicité en ligne 2 Tendance en ligne par segment publicitaire

Plus en détail

Le RTB pour les débutants

Le RTB pour les débutants Guide Le RTB pour les débutants -Tradelab- Le RTB Le Real Time Bidding est un mode d achat programmatique d espaces publicitaires en temps réel, sur inventaires web et mobile, en formats Display et Vidéo.

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Chiffre d affaires ajusté en hausse de +5,1 % à 2 813,3 millions d euros, croissance organique du chiffre d affaires ajusté de +3,8 % Marge opérationnelle ajustée de 630,0 millions

Plus en détail

Ad-exchanges & RTB (avec la participation de Fabien Magalon, La place

Ad-exchanges & RTB (avec la participation de Fabien Magalon, La place En partenariat avec : Tout savoir sur le marketing à la performance Intervenants Hugo Loriot Directeur media technologie, Fifty Five Yann Gabay - Directeur général, Netbooster Fabien Magalon Directeur

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DU GROUPE - 1 -

LES CHIFFRES CLÉS DU GROUPE - 1 - LES CHIFFRES CLÉS DU GROUPE - 1 - LA PUBLICITÉ DIGITALE LE PAIEMENT EN LIGNE EXPERTISES INNOVATIONS & SYNERGIES 3 Présent dans Emploie environ Un chiffre d affaires 8 pays européens HIMEDIA GROUP 470 personnes

Plus en détail

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON RAPPORT DE GESTION SUR LES OPERATIONS DE L'EXERCICE CLOS

Plus en détail

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015 Rapport intermédiaire Comptes du Groupe au 30 juin 2015 2 Message des présidents En présentant de très bons résultats semestriels dans un environnement global incertain, la BCV démontre une nouvelle fois

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Sèvres, le 28 avril 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Sèvres, le 28 avril 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Sèvres, le 28 avril 2015 Progression de la croissance Internet à +4,1%, chiffre d affaires consolidé en légère baisse et renforcement des partenariats avec les grands acteurs du web

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

RESULTATS DE L EXERCICE 2014

RESULTATS DE L EXERCICE 2014 Communiqué de presse Paris, le 11 mars 2015 RESULTATS DE L EXERCICE 2014 EBITDA : 26,3 M, +20% RESULTAT NET : 14,3 M, + 10 % aufeminin (ISIN : FR0004042083, Mnemo : FEM), annonce ce jour ses résultats

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. 2012 Votre assureur suisse. 1/12 Compte d exploitation Assurance vie collective 2012 2012: des résultats positifs et encore plus de transparence. Chère

Plus en détail

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI + Président du Conseil d administration DIDIER FAUQUE + Directeur Général NICOLAS REBOURS + Directeur Général Délégué ORDRE DU JOUR FAITS MARQUANTS ET RÉSULTATS DU 1 ER SEMESTRE

Plus en détail

LEADMEDIA LANCE UNE AUGMENTATION DE CAPITAL DE 2 M AVEC MAINTIEN DU DROIT PREFERENTIEL DE SOUSCRIPTION

LEADMEDIA LANCE UNE AUGMENTATION DE CAPITAL DE 2 M AVEC MAINTIEN DU DROIT PREFERENTIEL DE SOUSCRIPTION Paris, le 18 juin 2013. LEADMEDIA LANCE UNE AUGMENTATION DE CAPITAL DE 2 M AVEC MAINTIEN DU DROIT PREFERENTIEL DE SOUSCRIPTION LeadMedia Group (FR0011053636, ALLMG) - groupe de marketing digital spécialisé

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

PRESS RELEASE. La première Demand Side Platform française est une DSP mobile netadge, la performance RTB, au service des stratégies media mobile

PRESS RELEASE. La première Demand Side Platform française est une DSP mobile netadge, la performance RTB, au service des stratégies media mobile PRESS RELEASE La première Demand Side Platform française est une DSP mobile netadge, la performance RTB, au service des stratégies media mobile www.netadge.com Janvier 2014 S ommaire LDMServices lance

Plus en détail

Performance 2010. Eléments clés de l étude

Performance 2010. Eléments clés de l étude Advisory, le conseil durable Consulting / Operations Performance 2010 Eléments clés de l étude Ces entreprises qui réalisent deux fois plus de croissance. Une enquête sur les fonctions ventes et marketing.

Plus en détail

Pulsarbeonpush@gmail.com. Affiliate link: https://www.beonpush.com/s/pulsar

Pulsarbeonpush@gmail.com. Affiliate link: https://www.beonpush.com/s/pulsar Pulsarbeonpush@gmail.com Affiliate link: https://www.beonpush.com/s/pulsar INTRODUCTION AU RTB Enchères en temps réel Beonpush a été créé en 2015 et enregistrée le 3 Août 2015 en Angleterre et au Luxembourg.

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne?

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne? SYNTHÈSE Le marché des contenus et des services payants en ligne, historiquement fort en France sur la téléphonie fixe autour de Télétel puis d Audiotel s est développé autour de nouveaux canaux de diffusion

Plus en détail

Voulez-vous offrir le service libre-service bancaire ultime?

Voulez-vous offrir le service libre-service bancaire ultime? Voulez-vous offrir le service libre-service bancaire ultime? Logiciel libre-service NCR APTRA La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. Experience a new world of interaction

Plus en détail

Zugerberg Asset Management ZAM. Gestion de fortune exclusive principalement basée sur des titres individuels. ZAM Z.

Zugerberg Asset Management ZAM. Gestion de fortune exclusive principalement basée sur des titres individuels. ZAM Z. Zugerberg Asset Management ZAM. Gestion de fortune exclusive principalement basée sur des titres individuels. ZAM Z. 1 Mesdames et messieurs, Une gestion de fortune clairvoyante, réaliste et compétente

Plus en détail

Axpo réalise un résultat opérationnel solide dans un contexte difficile

Axpo réalise un résultat opérationnel solide dans un contexte difficile Communiqué de presse Baden, le 19 décembre 2014 Axpo réalise un résultat opérationnel solide dans un contexte difficile Le faible niveau des prix sur le marché de gros de l'électricité en Europe a continué

Plus en détail

HSBC Global Asset Management (France) Politique de vote - Mars 2015

HSBC Global Asset Management (France) Politique de vote - Mars 2015 HSBC Global Asset Management (France) Politique de vote - Mars 2015 Ce document présente les conditions dans lesquelles la société de gestion HSBC Global Asset Management (France) entend exercer les droits

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE.

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE. BOURBON Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 2 mai 205 BOURBONOFFSHORE.COM _ BOURBON DEMAIN Mesdames, Messieurs, chers Actionnaires Ceux

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 :

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 : 11.05 Valeo : résultat net de 365 millions d euros en 2010, soit 3,8 % du chiffre d affaires ; performance opérationnelle en avance sur le plan stratégique présenté en mars 2010 Au second semestre 2010

Plus en détail

Rapport du Conseil d administration

Rapport du Conseil d administration Rapport du Conseil d administration relatif à l approbation de la rémunération du Conseil d administration et du Comité exécutif du Groupe au cours de l Assemblée générale ordinaire 2015 de Zurich Insurance

Plus en détail

Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace.

Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. Sage 50 Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. Sage 50 Gestion commerciale Comptabilité Sage 50 Gestion des salaires Facturation Comptabilité Comptabilité générale Option modèle

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE La croissance mondiale des investissements publicitaires se poursuit : les achats publicitaires devraient croître de 4,8% en 2012. Un chiffre en légère progression par rapport aux

Plus en détail

Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi

Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi Version 4.7 Simulation d Entreprise «Artemis» Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi p. 1 1. Objectifs et Contexte Général L objectif de la simulation d entreprise «Artemis» est

Plus en détail

Communiqué de presse FY 2014-2015

Communiqué de presse FY 2014-2015 Communiqué de presse du 29 mai 2015 Huizingen, Belgique Confidentiel jusqu au 29 mai 2015 Communiqué de presse FY 2014-2015 (Résultats pour l exercice clôturé le 31 mars 2015) 1,8 de croissance du chiffre

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL (SPF) www.bdo.lu 2 Les Sociétés de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) TABLE DES MATIERES AVANT-PROPOS 3 1. INTRODUCTION 4 2. ACTIVITES D UNE SPF 2.1 Activités

Plus en détail

Galenica: 2015 augmentation du bénéfice attendue pour la 20 e fois consécutive

Galenica: 2015 augmentation du bénéfice attendue pour la 20 e fois consécutive COMMUNIQUÉ DE PRESSE Date Contact Investor Relations: Julien Vignot, Responsable des Relations avec les investisseurs, Groupe Galenica Media Relations: Christina Hertig Responsable de la Communication

Plus en détail

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight» Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.935.4400 F.508.988.7881 www.idc-ri.com S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS. 13 mars 2014

RESULTATS ANNUELS. 13 mars 2014 RESULTATS ANNUELS 2013 13 mars 2014 1 Le groupe aufeminin.com 1 er éditeur mondial de contenu pour les femmes Plateforme de gestion publicitaire intégrée ad serving premium et RTB Web Tablette Mobile TV

Plus en détail

Commission de Surveillance du Secteur Financier

Commission de Surveillance du Secteur Financier COMMUNIQUE DE PRESSE 13/20 PUBLICATION DU RAPPORT D ACTIVITES 2012 DE LA COMMISSION DE SURVEILLANCE DU SECTEUR FINANCIER (CSSF) Même si cela peut paraître surprenant par des temps aussi mouvementés, l

Plus en détail

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur.

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Bienvenue. Des arguments qui comptent Les points forts des fonds de placement du Credit Suisse. De nets avantages Les fonds de placement:

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Information réglementée* Bruxelles, Paris, 30 janvier 2009 8h55 Dexia met en œuvre son plan de transformation pour consolider son redressement et devrait enregistrer

Plus en détail

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants:

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants: sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «Sony» sur le taux d intérêt EURIBOR EUR à trois mois avec emprunt de référence «Sony» Dans l environnement actuel caractérisé par

Plus en détail

Accor : une nouvelle dynamique

Accor : une nouvelle dynamique Communiqué de presse Paris, le 19 mai 2010 Accor : une nouvelle dynamique Accor devient un «pure player» hôtelier concentré sur : Son portefeuille de marques et ses clients Son métier d opérateur et de

Plus en détail

Voulez-vous donner à vos clients la meilleure expérience possible en agence?

Voulez-vous donner à vos clients la meilleure expérience possible en agence? Voulez-vous donner à vos clients la meilleure expérience possible en agence? SOLUTIONS D AGENCE NCR Pour une expérience d agence financière plus moderne, intelligente et efficace. Experience a new world

Plus en détail

Sage 50 Gestion commerciale Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace.

Sage 50 Gestion commerciale Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. Sage 50 Gestion commerciale Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. 1 Sage50_Auftrag_Broschuere_fr.indd 1 24.09.2012 08:17:18 Comptabilité Gestion commerciale Facturation Gestion

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT CHIFFRE D AFFAIRES PREMIER TRIMESTRE 2015 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT Forte croissance du chiffre d affaires Communication

Plus en détail

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Afin de mieux comprendre les enjeux liés à la conquête, il est souhaitable de connaître l importance des dépenses réalisées en la

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2011

RESULTATS ANNUELS 2011 RESULTATS ANNUELS 2011 22 Mars 2012 Une vision claire et constante depuis 2003 : les contenus digitaux ne peuvent pas être 100% gratuits I LE POSITIONNEMENT Aider les media et les services en ligne à bâtir

Plus en détail

Sage 50 Gestion commerciale Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace.

Sage 50 Gestion commerciale Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. Sage 50 Gestion commerciale Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. 1 Comptabilité Gestion commerciale Facturation Gestion des salaires Comptabilité Comptabilité générale Option

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE -2014

DOSSIER DE PRESSE -2014 RESEAU DE CONSEILLERS EN IMMOBILIER INDEPENDANTS Compétences des conseillers - Sécurité absolue des transactions DOSSIER DE PRESSE -2014 Pour en savoir plus : www.optimhome.com Contact presse Agence Shan

Plus en détail

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation»

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» Dans l environnement actuel caractérisé par des taux bas, les placements obligataires traditionnels

Plus en détail

Rapport sur la gestion du Groupe. Comptes consolidés pro forma aux 31 décembre 2004 et 2003

Rapport sur la gestion du Groupe. Comptes consolidés pro forma aux 31 décembre 2004 et 2003 Rapport sur la gestion du Groupe Comptes consolidés pro forma aux 31 décembre 2004 et 2003 Conseil d administration du 2 février 2005 PagesJaunes Groupe, Société anonyme à Conseil d administration au capital

Plus en détail

EN ACTION. La lettre des actionnaires MESSAGE DE PATRICK SAYER PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE

EN ACTION. La lettre des actionnaires MESSAGE DE PATRICK SAYER PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE JUIN EN ACTION La lettre des actionnaires eurazeo.com Numéro AG spécial L Assemblée Générale d Eurazeo s est tenue le 6 mai dernier et a réuni près de 300 actionnaires. MESSAGE DE PATRICK SAYER PRÉSIDENT

Plus en détail

TITRE V : ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF

TITRE V : ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF TITRE V : ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF Chapitre I : Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières Section I : Dispositions générales Article 264 : Les dispositions du présent chapitre

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

Centrale de Communications Luxembourg S.A. Rapport de Gestion

Centrale de Communications Luxembourg S.A. Rapport de Gestion Centrale de Communications Luxembourg S.A. Rapport de Gestion 2004 Rapport de gestion du Conseil d administration relatif à l exercice 2004 à l assemblée générale des actionnaires du 28 avril 2005 Centrale

Plus en détail

Les Data Management Platforms (DMP)

Les Data Management Platforms (DMP) (DMP) Un outil marketing précieux pour les annonceurs Par Vihan Sharma, European Data Products Director Acxiom France Better Connections. Better Results. Parole d expert Acxiom Les Data Management Platforms

Plus en détail

Communication sur le Fonds Commun de Placement d Entreprise «EGIS» Ouverture du Capital réservée aux salariés

Communication sur le Fonds Commun de Placement d Entreprise «EGIS» Ouverture du Capital réservée aux salariés Communication sur le Fonds Commun de Placement d Entreprise «EGIS» Ouverture du Capital réservée aux salariés MOT DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL Egis est un acteur de premier plan sur la scène nationale

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 25 février 215 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS ANNUELS RÉSULTATS EN LIGNE AVEC LES ATTENTES BONNES PERFORMANCES COMMERCIALES RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT : 888 MILLIONS D EUROS RÉSULTAT

Plus en détail

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Conseil en investissement (fiduciary management) La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Les besoins des clients institutionnels, et en particulier ceux des fonds de pension, sont

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

Rapport sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs vie

Rapport sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs vie Rapport sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs vie Annexe 4 Enquête auprès des sociétés suisses d assurance sur la vie concernant l assurance collective dans la prévoyance

Plus en détail

TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. - INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES LA SOCIÉTÉ TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. FORME JURIDIQUE

TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. - INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES LA SOCIÉTÉ TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. FORME JURIDIQUE TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. - INFORMATIONS LA SOCIÉTÉ TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. RÉGLEMENTAIRES FORME JURIDIQUE TreeTop Asset Management S.A. (ci-après «TREETOP» ou la «Société») est une société anonyme

Plus en détail

Bilan 2014 Projections 2015 13 ème édition Janvier 2015. #Obsepub

Bilan 2014 Projections 2015 13 ème édition Janvier 2015. #Obsepub Bilan 2014 Projections 2015 13 ème édition Janvier 2015 #Obsepub La méthodologie : recueil de données quantitatives et conduite d entretiens Collecte de données quantitatives, sous contrôle d un huissier

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 COMMUNIQUÉ PREMIER TRIMESTRE 2014 La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

Le Tag Management à l ère du Smart Data

Le Tag Management à l ère du Smart Data Le Tag Management à l ère du Smart Data LE CAS CLIENT PAGES JAUNES Pages Jaunes est un chef de file des solutions de marketing et de medias numériques au Canada. En lui permettant de normaliser son acquisition

Plus en détail

Rapport d audit interne

Rapport d audit interne Exercice social clos au 31/12/2004 Rapport d audit interne du Président du Conseil d administration de la Compagnie Financière de Deauville en application de l article 117 de la loi n 2003-706 du 1 er

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 Intervenants Jean Louis Bouchard Président Bruno Lemaistre Directeur Général Jean Philippe Roesch Directeur Général P. 1 Sommaire 1 2 3 4 5 6 Le

Plus en détail

Principes d AdWords. Quelques mots de présentation. Une audience large : les réseaux de ciblage. Réseau de recherche

Principes d AdWords. Quelques mots de présentation. Une audience large : les réseaux de ciblage. Réseau de recherche 3 Principes d AdWords Les deux premiers chapitres de ce livre, plutôt généraux, ont présenté l univers d Internet et de la publicité en ligne. Vous devriez maintenant être convaincu de l intérêt d une

Plus en détail

LE PARTENARIAT SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES CREDIT SUISSE ASSET MANAGEMENT : UNE ETUDE DE CAS

LE PARTENARIAT SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES CREDIT SUISSE ASSET MANAGEMENT : UNE ETUDE DE CAS SECURITIES SERVICES LE PARTENARIAT SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES CREDIT SUISSE ASSET MANAGEMENT : UNE ETUDE DE CAS Compte tenu des contraintes réglementaires grandissantes, de la complexité accrue

Plus en détail

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Comptes annuels illustratifs. kpmg.ch

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Comptes annuels illustratifs. kpmg.ch AUDIT Le nouveau droit comptable Comptes annuels illustratifs kpmg.ch 2 KPMG Le nouveau droit comptable: comptes annuels illustratifs Table des matières Remarques préliminaires et hypothèses 3 Comptes

Plus en détail

La publicité multimédia (internet)

La publicité multimédia (internet) 7 La publicité multimédia (internet) Comment utiliser les leviers offerts par la publicité sur internet pour améliorer votre visibilité? oi Les encarts publicitaires L affiliation Les liens sponsorisés

Plus en détail

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NEUF DES PLUS GRANDES INSTITUTIONS FINANCIÈRES ET CAISSES DE RETRAITE CANADIENNES PRÉSENTENT

Plus en détail

Gestion et contrôle de l entreprise

Gestion et contrôle de l entreprise Gestion et contrôle de l entreprise La Mobilière entend pratiquer un reporting clair et compréhensible et présenter de manière transparente les principes régissant la gouvernance d entreprise au sein du

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

Intelligence d affaires nouvelle génération

Intelligence d affaires nouvelle génération Intelligence d affaires nouvelle génération Sept étapes vers l amélioration de l intelligence d affaires par l entremise de la recherche de données À PROPOS DE CETTE ÉTUDE Les approches traditionnelles

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Fonds de placement en Suisse Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Table des matières Page Avant-propos 3 Définitions 4 Fonctionnement d un fonds de placement 6 Caractéristiques des fonds

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 27 août COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES 1 er SEMESTRE BONS RÉSULTATS COMMERCIAUX ET AMÉLIORATION DES RÉSULTATS FINANCIERS DE BOUYGUES TELECOM DYNAMISME DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION À L INTERNATIONAL

Plus en détail

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Vos besoins au centre Credit Suisse Invest Mandate Expert Partner Compact 2 / 20 4 Des arguments qui font la différence Profitez d un conseil en placement

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

Variation totale en %

Variation totale en % jeudi 16 février 2012 Kingfisher annonce un chiffre d'affaires en progression de 2,2 % au quatrième trimestre, en hausse de 4,0 % à taux de change constants (+ 0,9 % à surface comparable). Le groupe prévoit

Plus en détail

Les résultats du premier semestre 2007 sont encore totalement affectés par la situation stratégique antérieure et les charges du passé.

Les résultats du premier semestre 2007 sont encore totalement affectés par la situation stratégique antérieure et les charges du passé. De Rouck Geomatics poursuit la mise en œuvre de son plan de réorientation stratégique. Les résultats du premier semestre sont encore affectés par la situation stratégique antérieure. Au cours du premier

Plus en détail

Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011

Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011 Présentation Presse Collectif des Plateformes d Affiliation #CPA_Affiliation Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011 Qui sommes-nous? Le CPA regroupe les 7 principaux acteurs du marché : Représentant

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT ÉDITION AVRIL 2015 GROUPE RENAULT

GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT ÉDITION AVRIL 2015 GROUPE RENAULT GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT ÉDITION AVRIL 2015 GROUPE RENAULT GROUPE RENAULT GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT 2 / 3 LE MOT DU PRÉSIDENT SOMMAIRE 03 LE MOT DU PRÉSIDENT 04 LES 3 FORMES

Plus en détail

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché 11 septembre 2014 Communiqué de presse La Française lance LFP Europimmo, La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché La Française REM lance LFP Europimmo, la première SCPI d entreprise dont

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

LEVER L ANONYMAT AUDIENCE ANALYTICS. Online Intelligence Solutions

LEVER L ANONYMAT AUDIENCE ANALYTICS. Online Intelligence Solutions LEVER L ANONYMAT AUDIENCE ANALYTICS Online Intelligence Solutions Qui sommes nous? La solution de ciblage N 1 en Europe nugg.ad AG est le leader européen de l audience et du ciblage. Présent dans 26 pays

Plus en détail

SWISS limite les pertes à 200 millions de CHF au premier trimestre

SWISS limite les pertes à 200 millions de CHF au premier trimestre Communiqué de presse 27 mai 2003 SWISS limite les pertes à 200 millions de CHF au premier trimestre La compagnie aérienne SWISS a réalisé un chiffre d affaires de 1 044 milliards de francs suisses au cours

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM d Aquitaine dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 %

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR démarre l année avec de solides performances grâce à la mise en œuvre rigoureuse de son plan stratégique

Plus en détail