Dossier de presse Salon de l Economie Sociale et Solidaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier de presse Salon de l Economie Sociale et Solidaire"

Transcription

1 Dossier de presse Salon de l Economie Sociale et Solidaire Centre-Ville de Poitiers / Place du Maréchal-Leclerc Vendredi 1 er Juin / professionnels Samedi 2 Juin / pour tous Economie Sociale et Solidaire Vendredi 1 er et Samedi 2 Juin E.S.S. à la Une Notre capital... c est l humain, Et vous? un événement : dans le cadre : en ALLIANCE : Partenaires :

2

3 Sommaire 1 LE SALON ReGIONAL DE L economie SOCIALE ET SOLIDAIRE P.4 a Pourquoi? b Dans quels objectifs? c Le cadre d Les entreprises présentes e Programme des tables rondes 2 ORGANISATEUR ET PARTENAIRES P.10 a Organisateur b Dans le cadre c En alliance d Partenaires e Partenaire média 3 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE P.12 a Ses principes : solidarité, démocratie & innovation b Les familles juridiques de l Economie Sociale et Solidaire c L Economie Sociale et Solidaire dans le quotidien des français d Les chiffres-clés de l Economie Sociale et Solidaire e Témoignages

4 1 LE SALON ReGIONAL DE L economie SOCIALE ET SOLIDAIRE a Pourquoi? Si l Economie Sociale et Solidaire est fortement implantée dans la région, elle souffre encore d un réel manque de connaissance et de reconnaissance. à l occasion de l année internationale des coopératives, les acteurs de l Economie Sociale et Solidaire ont souhaité s associer pour afficher ensemble les valeurs qu elles partagent et qu elles pratiquent au quotidien dans le cadre de leur activité. b Dans quels objectifs? Pour créer un lieu d échanges : regrouper et mettre en relation les structures de l E.S.S. avec des entrepreneurs, créateurs, dirigeants, élus territoriaux afin de dynamiser les échanges entre eux ; valoriser les savoir-faire, engager des débats autour de la nécessité d envisager d autres manières d agir et d entreprendre. Pour faire connaitre par une approche ludique, festive, pédagogique et participative l E.S.S. auprès du grand public et ainsi montrer qu il est possible d encourager une économie qui a du sens. Pour accroitre le dynamisme et la notoriété de l E.S.S. en Poitou-Charentes. Pour donner la possibilité aux tenants de l E.S.S. de montrer leur savoir-faire, autour des produits et des services qu ils proposent. Pour valoriser les innovations sociales présentes sur le territoire, mais également dans les autres régions en s appuyant sur le réseau des CRES. Pour souligner la richesse et la diversité des entreprises associatives, coopératives et mutualistes. c Le cadre La date Vendredi 1 er Juin et Samedi 2 Juin

5 Le lieu Place du Maréchal-Leclerc - Poitiers sur les 2 jours, ainsi que le TAP (Théâtre Auditorium de Poitiers) le vendredi 1 er Juin après-midi. Le public attendu Les professionnels : les chefs d entreprises, agents de direction cadres (entreprises E.S.S. et traditionnelles), les élus des collectivités, les porteurs de projets. Le grand public : familles, lycéens, apprentis, étudiants L organisation générale MAIRIE Place Maréchal-Leclerc CHAPITEAU Tables rondes Les espaces thématiques du salon : Institutions, réseaux Espace emploi engagement Environnement - Solidarité internationale Education - Formation - Sensibilisation Accompagnement à la création et développement d activités // Investissement - Epargne Protection de biens et de personnes Evasion Innovations sociales Consommation de biens et services LES STANDS - 5 -

6 d Les entreprises présentes Plus de 80 exposants présenteront leurs actions, services et prestations aux professionnels et au grand public dont : ADMR Présente dans toute la France, le réseau ADMR est aujourd hui la référence du service à la personne en Poitou-Charentes avec ses 130 associations employant près de personnes et servent près de 4 millions d heures d interventions. L ADMR offre des prestations : Autonomie (Personnes âgées, handicapées), Cadre de vie (Ménage ), Famille (garde d enfants ), soins. BGE BGE est spécialisée sur la Très Petite Entreprises (moins de 5 salariés) et s attache à accompagner les hommes et les femmes qui souhaitent créer leur propre emploi. BGE est une entreprise associative régionale. CEMEA POITOU CHARENTES Les CEMÉA, mouvement d éducation nouvelle, association d éducation populaire, et organisme de formation professionnelle sont porteurs depuis plus de 70 ans, d une large expérience sociale et collective. Les Ceméa sont reconnus d utilité publique Mouvement d éducation populaire, la Fédération nationale des Francas est une association complémentaire de l école, reconnue d utilité publique. CREDES Association de comités d entreprises de la Région Poitou-Charentes ; les pôles d activités du CREDES : formation des élus de CE - DP - CHSCT ; recherches informations, appui conseils, culture loisirs, Cezam et billetterie. ID Initiative Développement est une ONG de développement basée à Poitiers. Depuis 1994, Initiative Développement accompagne des communautés défavorisées des pays du Sud en suscitant l émergence et le renforcement d acteurs locaux de développement. Satisfaction durable des besoins fondamentaux : par l accès à l éducation, la santé, l eau potable, l assainissement, l alimentation. INSERTION POITOU-CHARENTES ACTIVE Création et consolidation d activités et d emplois par des personnes en précarité économique, et dans les entreprises solidaires de la région Poitou-Charentes, par le biais d un accompagnement adapté et du financement solidaire. LA MUTUALITE FONCTION PUBLIQUE La Mutualité Fonction Publique réunit la quasi-totalité des mutuelles des agents des trois fonctions publiques (Etat, Territoriale, Hospitalière, qui couvrent plus de 7 millions de personnes. Organisme à but non lucratif, actrices de l économie sociale, les mutuelles professionnelles de la MFP propose une large couverture santé, prévoyance et dépendance aux agents publics

7 MGEN Mutuelle santé et prévoyance. Ruche-Oxalis La Ruche-Oxalis SCOP est une coopérative d entrepreneur(e)s (CAE) installée en Poitou-Charentes depuis Elle accompagne des entrepreneur(e)s qui ont fait le choix de développer leur activité économique dans un cadre solidaire et coopératif. Ils peuvent bénéficier du statut de salarié et de tous les outils mutualisés. SCOP SUNERGIA Forte d une expérience de plusieurs années dans le domaine de la prévention des discriminations et de la gestion de la diversité, Sunergia propose des formations, du conseil et de l accompagnement sur la protection de l entreprise et la prévention des risques judiciaires de discrimination. Sunergia accompagne également des personnes potentiellement confrontées aux discriminations. UNIFORMATION Information sur la formation et sur les financements de la formation aux employeurs et aux salariés conseil en formation aux employeurs. Ingénierie pédagogique et financière. URPEP L Union Régionale de PEP est une association regroupant les 4 associations départementales de la région. Association de services de proximité, elle gère une quarantaine d établissement et services dans le domaine du sociale et médico-social pour les enfants et adultes en situation de handicap. Elle gère également 6 centres de loisirs pour les départs en vacances et en classes de découvertes. Mais aussi : Région Poitou-Charentes Université de Poitiers Institut Régional du Travail Social, Corem Iris La ligue de l enseignement Maif Uraf Fédération des centres sociaux et socioculturels de la Vienne Groupe Chèque Déjeuner Ressources Solidaires Urpep Frmfr Crij - 7 -

8 e Programme des tables rondes Lieu d échanges et de découverte, le Salon Régional de l E.S.S. sera aussi l occasion de débattre de thèmes forts. * A noter que d éventuels changements pourront être opérés. Vendredi 1 er Juin 9h30-10h30 // Place Maréchal-Leclerc Marchés publics / Marchés privés : que gagne-t-on à travailler avec les structures de l E.S.S. 10h40-11h40 // Place Maréchal-Leclerc La formation un enjeu stratégique pour le développement de l E.S.S. 11h45-12h30 // Place Maréchal-Leclerc Ouverture officielle du salon Discours du parrain de l événement Jean Louis CABRESPINES, Président du CEGES et du CNCRES et des institutionnels 12h30-13h45 // Restaurant Météo Conférence de presse 14h00-16h00 // TAP - Poitiers le monde coopératif, quelles plus-values économiques, sociales et environnementales? Avec la présence de Caroline NAETT (Secrétaire Général COOP.FR), Bruno ROELANTS (Secrétaire Général CECOP), Hugues SIBILLE (Vice-Président Crédit Coopératif), Alain BONAMY (Secrétaire Général Fédération Française des Coopératives et des Groupements d Artisans), Patrick LENANCKER (Président de la CG SCOP) 16h15-17h45 // TAP - Poitiers Quel potentiel de développement pour l E.S.S.? 18h10-20h10 // TAP - Poitiers Quelle place pour les acteurs de l E.S.S. dans un futur système de santé? Animé par Philippe FREMEAUX (Alternatives Economiques) avec entre autres, la présence d Etienne CANIARD (Président FNMF), Thierry BEAUDET (Président d ISTYA), Roger BELOT (PDF Groupe MAIF), Alain PETITJEAN (Vice-Président MACIF Mutualité) 20h15 // TAP - Poitiers Apéro dinatoire En parallèle, des animations seront prévues le vendredi après-midi (Place du Maréchal-Leclerc) pour les lycéens, apprentis (sensibilisation à l Economie Sociale et Solidaire...)

9 Samedi 2 Juin 10h30-11h30 // Place Maréchal-Leclerc Qu est-ce que la finance solidaire? 14h00-15h30 // Place Maréchal-Leclerc Consommation responsable : une question d engagement. 15h45-16h15 // Place Maréchal-Leclerc Remise du prix Economie Sociale et Solidaire dans le cadre du 3 ème concours Universités créatives. 16h15-17h45 // Place Maréchal-Leclerc Qu est ce que l E.S.S.? Comment s engager? 18h00 Clôture En parallèle, des animations seront prévues toute la journée (Place du Maréchal-Leclerc) : animations culturelles, expositions, sensibilisation à l Economie Sociale et Solidaire

10 2 ORGANISATEUR ET PARTENAIRES a Organisateur La Chambre Régionale des Entreprises d économie Sociale Poitou-Charentes (CRES) Créée en 1993, la Chambre Régionale des Entreprises d Economie Sociale Poitou-Charentes est une organisation qui rassemble les associations, les coopératives, les mutuelles, les fondations et les syndicats d employeurs de l économie sociale. Elle compte actuellement une soixantaine d organisations membres (entreprises, unions ou fédérations de l économie sociale). Elle a vocation à : Représenter ses adhérents auprès des pouvoirs publics et des instances de concertation. Apporter un soutien à ses membres par la valorisation de leurs initiatives et le soutien à leur activité, la constitution d un lieu neutre d échanges pour débattre d enjeux sectoriels et transversaux, la capitalisation des pratiques, le développement de nouvelles synergies. Mettre en œuvre des actions qui concourent à promouvoir et développer l Economie Sociale et Solidaire sur son territoire, en apportant son expertise et en mobilisant les compétences et les ressources de ses membres et partenaires. b Dans le cadre Année internationale des coopératives c En alliance Printemps pour une économie équitable

11 d Partenaires e Partenaire média

12 3 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE a Ses principes : solidarité, démocratie & innovation Les entreprises de l Economie Sociale et Solidaire fonctionnent selon un ensemble de valeurs partagées : libre adhésion, lucrativité limitée, gestion démocratique et participative, solidarité entre les membres, utilité collective ou utilité sociale du projet et mixité des financements entre ressources privées et publiques. Elles intègrent à leur organisation, démocratie, innovation et développement durable. UNE GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE Le fonctionnement est démocratique : les dirigeants sont élus, les instances de décision sont collectives selon le principe «une personne, une voix». La gestion est autonome et indépendante des pouvoirs publics. LA LIBRE ADHESION Toute personne qui le souhaite peut participer, adhérer et prendre des responsabilités dans l organisation pour laquelle elle travaille. L HOMME AU CŒUR DE L ECONOMIE La personne et l objet social priment sur le capital et la recherche du profit. Cela se traduit par la fourniture de services innovants et équitables, relevant ou non du secteur marchand. UN INVESTISSEMENT SOLIDAIRE Les bénéfices sont prioritairement destinés au développement de l activité, car il n y a pas d actionnaire à rémunérer. Les fonds propres ne sont pas partageables. Organisées sous forme d associations, de coopératives, de mutuelles ou encore de fondations, les entreprises de l E.S.S. sont présentes dans de nombreux secteurs : social, santé, agriculture, banque, assurance, enseignement

13 b Les familles juridiques de l Economie Sociale et Solidaire Les associations En France la loi de 1901 définit à la fois une liberté publique et son organisation minimale. «L association est la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun, d une façon permanente, leurs connaissances ou leur activité dans un but autre que de partager des bénéfices.» Les associations répondent à de vrais besoins sociaux, en fournissant des services d intérêt général tout en participant à la dynamique économique des territoires. L action des associations dans les territoires allie donc le développement humain au développement économique. Elles apportent une plus-value sociale et économique et occupent ainsi une place privilégiée dans l économie sociale. Sont nés à l initiative des associations : L aide à domicile. L alternative à l hospitalisation. La prise en charge des personnes handicapées. Les villages de vacances. La formation qualifiante. Les associations et entreprises d insertion par l activité économique. Les centres socioculturels, etc... LES COOPéRATIVES Née au Moyen âge, développée sous la révolution industrielle, la coopérative répond aujourd hui à une définition internationale : «elle est une association autonome de personnes volontairement réunies pour satisfaire leurs aspirations et besoins (...) au moyen d une entreprise dont la propriété est collective et où le pouvoir est exercé démocratiquement». On peut distinguer 5 familles de coopératives : Les coopératives d usagers, où les associés sont les utilisateurs : coopératives de consommateurs, d HLM... Les banques coopératives, où les associés sont les clients. Les coopératives d entreprises, où les associés sont les entrepreneurs : commerçants, agriculteurs, transporteurs... Les coopératives de producteurs : Les SCOP (sociétés coopératives participatives), où les associés sont les salariés. Les coopératives multi sociétariat : Les SCIC (sociétés coopératives d intérêt collectif), où les associés sont divers salariés, bénéficiaires, collectivités territoriales... Sont nés à l initiative des coopératives : Le contrôle qualité des produits. L animation sociale en milieu rural. Les prêts bancaires à taux variables. Le chèque-déjeuner

14 LES MUTUELLES La Mutualité est un mouvement social qui organise un système de solidarité entre les membres d un groupe à base d entraide mutuelle pour faire face à un risque. Ce sont des personnes physiques qui dans un esprit de prévoyance, d assistance mutuelle et de solidarité, s associent pour promouvoir le bien-être physique et social de ses membres. Les mutuelles exercent leur activité sans but lucratif. La mutuelle de santé La mutuelle de santé, au moyen des cotisations versées par ses membres, mène des actions de prévoyance et garantit à ses membres le remboursement de tout ou partie du coût de leurs soins. Ici aussi les adhérents jouent un rôle dans la gestion de l organisme de prévoyance. Sont nés à l initiative des mutuelles de santé : La création de la Sécurité Sociale via les sociétés de secours mutuel. La couverture maladie universelle. Les indemnités journalières en cas d accident. La promotion du médicament générique. Le tiers payant Exemple de mutuelles de santé prévoyance : MGEN, LMDE, membres du réseau de la mutualité française. La mutuelle d assurances La mutuelle d assurances est la propriété collective de ses membres. Elle doit agir dans leur intérêt dans des domaines variés. Les membres sont impliqués dans les décisions grâce au droit de vote. Sont nés à l initiative des mutuelles d assurance : Le constat amiable. Les garages agréés. Le tiers payant en assurance automobile. Exemples de mutuelle d assurance : MAIF, MACIF, MATMUT LES FONDATIONS Les fondations forment la quatrième famille des entreprises de l Economie Sociale et sont définies comme «l acte par lequel une ou plusieurs personnes décident l affectation irrévocable de biens, droits ou ressources à la réalisation d une œuvre d intérêt général et à but non lucratif»

15 c L Economie Sociale et Solidaire dans le quotidien des français La plupart des personnes sont en relation dans leur vie quotidienne avec des entreprises de l économie sociale. 2 Français sur 3 adhèrent à une association, ce qui représente environ : 22 millions d adhérents. 14 millions de Français sont bénévoles dans une association. 1 Français sur 2 réalise des échanges avec une coopérative (banque, agro-alimentaire, commerce de détail, logement social ) : 60 % des dépôts bancaires se font dans les banques de l Economie Sociale et Solidaire. 80 % des agriculteurs sont des coopérateurs. 30 % du marché de l agro-alimentaire sont gérés en coopératives. 25 % de la distribution sont effectués par des entreprises de l E.S.S.. 2 Français sur 3 sont protégés par une mutuelle : 1 véhicule sur 2 est assuré par une mutuelle. 2 habitations sur 3 sont couvertes par une mutuelle. 16 millions de personnes sont sociétaires dans les mutuelles d assurances. 38 millions de personnes sont couvertes par une mutuelle de santé et de prévoyance. 60% des organismes de complémentaire santé sont gérés par des mutuelles. d Les chiffres-clés de l Economie Sociale et Solidaire EN FRANCE établissements et 9% des entreprises, dont : associations coopératives (hors agriculture) mutuelles fondations. Source : INSEE-CLAP 2009 Traitement : Observatoire National de l E.S.S. - CNCRES

16 2,3 millions de salariés, soit près de 10 % de l emploi en France, avec : 1 emploi sur 3 du secteur du social. 1 emploi sur 6 du secteur de l éducation. 1 emploi sur 10 des activités financières (banques, assurances). Un taux d emploi des femmes de 65 %, bien plus important que dans le public (59 %) ou le privé hors E.S.S. (40 %). Un taux d emploi des séniors (+ de 50 ans) de 26,5 % contre 21 %. dans le reste de l économie privée. 5 fois plus d emplois que dans le secteur automobile. 2 fois plus d emplois que dans le secteur agricole! Source INSEE 2007, clap 2008 Traitement Observatoire National de l E.S.S. / CNCRES Un taux de croissance des emplois entre 2006 et 2008 de 2,3 %, soit près de emplois créés chaque année. Contre 1,7 % dans le privé hors E.S.S. et 0,1 % dans le public. Source : INSEE-CLAP 2006/2007/2008 Traitement : Observatoire National de l E.S.S. - CNCRES Une source d emploi importante pour les 10 prochaines années Avec le renouvellement de 26,5 % d actifs partant à la retraite d ici 2020, soit plus de postes, dont 18 % de postes de cadres. EN POITOU-CHARENTES Plus de entreprises. Près de établissements dans la région emplois, soit 12,7% des salariés travaillant dans la région (1 emploi sur 8). La 3 ème région de France en termes de taux d emploi dans l Economie Sociale et Solidaire. Un nombre d emploi en constante augmentation (+2,1% entre 2005 et 2009). Source : INSEE-CLAP 2009, Traitement : Observatoire National de l E.S.S. - PCH A noter que la Région Poitou Charentes a dès 2004 soutenu l E.S.S. et encourager le vivre ensemble grâce à la mise en oeuvre d une palette de dispositifs. Aujourd hui plus encore, l E.S.S. est un axe prioritaire de développement pour la Région via notamment la création du Laboratoire Régional de l E.S.S. auquel la CRES participe activement

17 e Témoignages (Extraits d interviews réalisées par Radio Pulsar dans l émission «En quête d emploi» fin d année 2011) Nicolas LECLAIRE Directeur Adjoint de l association Ekitour (agence de voyage à vocation sociale) Quelle définition pouvez-vous donner de l Economie sociale et Solidaire? Ce sont des organisations avant tout constituées d Hommes et dans lesquelles la parole de l Homme est prioritaire par rapport à celle du capital en partant du principe qu «une personne = une voix», à la différence du modèle «une action = une voix». La priorité est donnée à la dimension humaine, au projet collectif, au faire ensemble. Gautier MOUSSET Responsable du secteur académique Vienne Limousin à la LMDE (La Mutuelle Des Etudiants) Que vous évoque la notion d Economie Sociale et Solidaire? Solidarité, tolérance, démocratie, partage Ce sont avant tout des entreprises, mais ce qu elles produisent n est pas reversé à des actionnaires. Si on prend l exemple de la LMDE, chaque sociétaire donne la même somme et les bénéfices sont reversés sous forme de prestations à ceux qui en ont besoin. Samuel BONNEAU Chargé de développement à MINGA, (association qui regroupe des associations et des entreprises qui se retrouvent autour d une économie équitable) Quelle est votre vision de l Economie Sociale et Solidaire? Les organisations de l Economie Sociale et Solidaire permettent de répondre, à travers leur activité, et les métiers que l on y exerce, à des aspirations qui traversent aujourd hui la société française, comme par exemple le développement durable, l environnement, la rémunération équitable du travail. C est en essayant de mettre en cohérence le discours qu on a, avec les pratiques que l on porte que l E.S.S. se construit

18 contacts presse Pour toutes demandes d informations complémentaires, d interviews ou de reportages, n hésitez pas à nous contacter : Stephen BORDERIE // Coordinateur Tél Pauline BACHELIER // Chargée de projet événementiel Tél VERS TOURS PARIS VERS NIORT ANGOULÊME Boulevard de Pont-Achard Boulevard Solférino Boulevard du Grand-Cerf Place Aristide Briand > Boulevard de Verdun P Théâtre Auditorium TAP > Rue des Ecossais Rue V. Hugo > Rue Carnot > Rue de la Marne P Rue Boncenne Rue E. Grimaux R. Bourbeau Rue H. Pétonnet Rue G. Hulin > > > Zone piétonne Mairie Place Maréchal Leclerc CRES Poitou-Charentes - 60/68, rue Carnot Poitiers Tél : Fax : un événement : dans le cadre : en ALLIANCE : Partenaires :

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Qu est ce que l Economie Sociale?

Qu est ce que l Economie Sociale? Fiche n 2 Les entreprises : Qu est ce que l Economie Sociale? Les de toutes natures (salariés, usagers, ), les mutuelles (assurance ou prévoyance santé), les associations et les fondations constituent

Plus en détail

FORUM EMPLOIS - METIERS - FORMATIONS EN ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOMMAIRE

FORUM EMPLOIS - METIERS - FORMATIONS EN ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOMMAIRE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE FORUM EMPLOIS, METIERS FORMATIONS CREATIONS EN ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE page 3 - Pourquoi? - Dans quels objectifs - Le cadre ORGANISATEURS ET PARTENAIRES page 9 - Organisateurs

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser Livret d accueil Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs S associer coopérer mutualiser PRÉAMBULE Accueillir au sein des structures de l Économie Sociale et Solidaire

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire Le 6 mai 2011, le groupe MGEN, le groupe MNH, la MNT, la MGET et la MAEE se sont réunis en assemblée

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire -

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire - DOSSIER DE PRESSE Relations Presse : Abrasive Karine Michaud Tel : 04 26 00 25 16 E-mail : contact@abrasive.fr Communiqué de presse 17 octobre 2014 Forum de l emploi solidaire : une journée pour découvrir

Plus en détail

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 2 LE CREDIT COOPERATIF Ø banque à part entière, Ø banque coopérative actrice d une finance patiente, Ø banque engagée, Ø banque de l économie sociale

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

La Mutualité Française

La Mutualité Française La Mutualité Française en Pays de la Loire Un mouvement pour une santé solidaire en région en Pays de la Loire : une représentation régionale pour défendre l accès à la santé pour tous Les mutuelles Premier

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

SEA SUN & ESS LES CAHIERS DE VACANCES DU CJDES CAHIER #1 SUR LE STATUT DE MUTUELLE EUROPEENNE TOUT COMPRENDRE #SME #EUROPE #MUTUELLES #ESS

SEA SUN & ESS LES CAHIERS DE VACANCES DU CJDES CAHIER #1 SUR LE STATUT DE MUTUELLE EUROPEENNE TOUT COMPRENDRE #SME #EUROPE #MUTUELLES #ESS SEA SUN & ESS LES CAHIERS DE VACANCES DU CJDES CAHIER #1 TOUT COMPRENDRE SUR LE STATUT DE MUTUELLE EUROPEENNE #SME #EUROPE #MUTUELLES #ESS LE JEU DE QUESTIONS REPONSES A LA LE STATUT DE MUTUELLE EUROPEENNE,

Plus en détail

Introduction : reconnaître et développer

Introduction : reconnaître et développer Introduction : reconnaître et développer l Économie sociale et solidaire Qu est-ce que l ESS? chiffres clés z 200000 structures z 2,4 milions de salariés z + 23 % d emplois créés depuis 10 ans Coopératives

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

LE GROUPE MACIF ET LA RSE

LE GROUPE MACIF ET LA RSE LE GROUPE MACIF ET LA RSE SOMMAIRE Présentation du Groupe MACIF, ses engagements RSE Quelle organisation, quelle prise en compte dans les pratiques internes Quelles réponses aux enjeux RSE dans le cœur

Plus en détail

Bienvenue dans. L économie Sociale et Solidaire!

Bienvenue dans. L économie Sociale et Solidaire! Bienvenue dans L économie Sociale et Solidaire! 1 Bienvenue dans L économie Sociale et Solidaire! Préambule Vous intégrez une Association? Une Coopérative? Une Mutuelle? Bienvenue dans l Économie Sociale

Plus en détail

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi sur l économie sociale et solidaire Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi ESS du 31 juillet 2014 les racines de l ESS Un peu d histoire: Des lois sur les coopératives, les

Plus en détail

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement!

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Dossier de presse Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Novembre 2010 Plus de 100 rendez-vous en Rhône-Alpes! Service presse 04 72 59 40

Plus en détail

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires ANNUAIRE SANTE Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Poitou-Charentes (4 antennes

Plus en détail

LOI DU 31 JUILLET 2014 RELATIVE A L ESS 25 JUIN 2015

LOI DU 31 JUILLET 2014 RELATIVE A L ESS 25 JUIN 2015 LOI DU 31 JUILLET 2014 RELATIVE A L ESS 25 JUIN 2015 POINTS CLES DATES - 2000 Guy Hascoët - 1 er secrétaire d Etat à l ESS propose une loi - 2010 premier rapport par Francis Vercamer - 2011 Benoit Hamont

Plus en détail

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants.

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Association d habitants et d acteurs du territoire (collectivités,

Plus en détail

La santé des jeunes Rhônalpins en insertion

La santé des jeunes Rhônalpins en insertion La santé des jeunes Rhônalpins en insertion Diagnostic commun et actions partenariales URML, URHAJ et MFRA CRDSU (centre de ressources et d'échanges pour le développement social urbain) 12 octobre 2012

Plus en détail

L économie sociale et solidaire

L économie sociale et solidaire L économie sociale et solidaire Traditionnellement le mois de novembre est le mois de l Economie Sociale et Solidaire. Cette année comme les années précédentes de nombreuses actions et rencontres ont eu

Plus en détail

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Étude de préfiguration Restitution aux acteurs 15 octobre 2008 Dossier remis aux participants 1 Version n 3 Sommaire Méthodologie Priorités

Plus en détail

Edito de M. Benoît Hamon, Ministre délégué à l Economie sociale et solidaire et à la Consommation. p. Le Forum Jeun ESS p.

Edito de M. Benoît Hamon, Ministre délégué à l Economie sociale et solidaire et à la Consommation. p. Le Forum Jeun ESS p. Sommaire Edito de M. Benoît Hamon, Ministre délégué à l Economie sociale et solidaire et à la Consommation. p. Le Forum Jeun ESS p. Un événement organisé par le Programme Jeun ESS... p. L ESS, une opportunité

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques La loi ESS, enjeux et opportunités (Dossier réalisé par Michèle Lorillon, In Extenso) La loi relative à l Economie Sociale et Solidaire (ESS), qui était tant attendue par

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

La Mutualité en chiffres

La Mutualité en chiffres La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 5 La complémentaire santé dans l activité des mutuelles Les prestations

Plus en détail

Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury

Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury Lucile Manoury Chargée d études, Collège coopératif, Aix-en-Provence Bonjour à tous. Je vais vous faire une présentation un peu théorique

Plus en détail

Trouver un emploi. dans l économie sociale et solidaire. Grenoble et agglomération - Rhône-Alpes. 3é édition 2011-2012

Trouver un emploi. dans l économie sociale et solidaire. Grenoble et agglomération - Rhône-Alpes. 3é édition 2011-2012 Trouver un emploi dans l économie sociale et solidaire 3é édition 2011-2012 Grenoble et agglomération - Rhône-Alpes L économie sociale et solidaire, c est : 12 % des emplois dans l agglomération grenobloise

Plus en détail

La Mutualité en chiffres Édition 2011

La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 6 Sommaire Message du directeur général de la Mutualité Française

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

au service de chacun!

au service de chacun! Les associations sanitaires et sociales : au service de chacun! Petite enfance Handicap Jeunes en danger Santé Personnes âgées Pauvreté, Exclusion * «L association est la convention par laquelle deux ou

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

Pour une économie démocratique. Douze propositions de l économie sociale et solidaire

Pour une économie démocratique. Douze propositions de l économie sociale et solidaire Pour une économie démocratique Douze propositions de l économie sociale et solidaire Novembre 2011 Le Conseil des Entreprises, Employeurs et Groupements de l Economie Sociale (CEGES) regroupe les entreprises,

Plus en détail

Les Entreprises d Economie Sociale en Poitou Charentes. Vendredi 6 novembre 2009 NIORT Espace Alizé

Les Entreprises d Economie Sociale en Poitou Charentes. Vendredi 6 novembre 2009 NIORT Espace Alizé Les Entreprises d Economie Sociale en Poitou Charentes Vendredi 6 novembre 2009 NIORT Espace Alizé 70.000 salariés 2 ième Région de France pour le taux des emplois E.S. sur l ensemble des emplois. 14,3%

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

Chambre Régionale. de l Economie Sociale et Solidaire. Haute Normandie PANORAMA. de l Economie Sociale et Solidaire

Chambre Régionale. de l Economie Sociale et Solidaire. Haute Normandie PANORAMA. de l Economie Sociale et Solidaire Chambre Régionale Haute Normandie de l Economie Sociale et Solidaire PANORAMA de l Economie Sociale et Solidaire Haute Normandie - Edition 2013 PANORAMA 2012/2013 // Economie Sociale et Solidaire de Haute

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOUTIEN AUX EMPLOIS DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE 17.12 DESCRIPTIF DE L'INTERVENTION OBJECTIFS Consolider l emploi des entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) -

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) - La mutualité Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 1/10 Table des matières SPECIFIQUES :... 3 I Introduction et historique :... 4 II Objet d une mutuelle :...4

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Définitions Un peu d histoire Quelques chiffres, les acteurs La finance solidaire Définitions L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble deux concepts, rappelé dans

Plus en détail

Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie.

Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie. Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie. Journées de conférences organisées par le programme de formation des enseignants d économie

Plus en détail

COOPAMI? Rôle des mutuelles sociales dans les processus de mise en place de Couverture Maladie Universelle (CMU).

COOPAMI? Rôle des mutuelles sociales dans les processus de mise en place de Couverture Maladie Universelle (CMU). www.coopami.org COOPAMI? Rôle des mutuelles sociales dans les processus de mise en place de Couverture Maladie Universelle (CMU). Abidjan 15 juillet 2014 Michel Vigneul Cellule Expertise&COOPAMI Mutuelle

Plus en détail

La solidarité en action

La solidarité en action nos adresses Depuis 1942 nous sommes à votre service. Rendez-vous dans l un de nos Pôles Santé Agence de Berck sur Mer 15, rue de l Impératrice 62600 Berck sur Mer Tél. : 03 21 84 12 74 Ouvert du mardi

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contact presse Caroline Weill cweill@selfimage.fr 01 47 04 12 52 Audrey Peauger apeauger@selfimage.fr 01 47 04 12 53

Plus en détail

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale 4.0 Sources et méthodes Le périmètre a été établi en collaboration avec l INSEE et les méthodologies de traitement sont harmonisées au sein du réseau national des observatoires des Chambres Régionales

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

CAMPAGNE NATIONALE MUTUELLES DE FRANCE. En France. 10 millions. de personnes ne peuvent pas se soigner. Débattonsen. www.unemutuel lepourtous.

CAMPAGNE NATIONALE MUTUELLES DE FRANCE. En France. 10 millions. de personnes ne peuvent pas se soigner. Débattonsen. www.unemutuel lepourtous. 1 9 S E P T E M B R E 2 0 1 3 CAMPAGNE NATIONALE MUTUELLES DE FRANCE En France 10 millions de personnes ne peuvent pas se soigner. www.unemutuel lepourtous.com Débattonsen! Affiche40x60.indd 1 10/09/13

Plus en détail

Les valeurs et les acteurs de l économie sociale et solidaire : une culture de réseaux pour développer le tiers secteur

Les valeurs et les acteurs de l économie sociale et solidaire : une culture de réseaux pour développer le tiers secteur Les valeurs et les acteurs de l économie sociale et solidaire : une culture de réseaux pour développer le tiers secteur L économie sociale et solidaire se caractérise par une manière différente d entreprendre

Plus en détail

La Mutualité Française Limousin

La Mutualité Française Limousin La Mutualité Française Limousin Un mouvement pour une santé solidaire en région 87 Haute-Vienne 23 Creuse 19 Corrèze Le mouvement mutualiste : un acteur majeur de la santé. La Fédération nationale de la

Plus en détail

Commission Permanente du 9 octobre 2006

Commission Permanente du 9 octobre 2006 Commission Permanente du 9 octobre 2006 I La Région axe la formation professionnelle sur la qualité et la pérennisation des parcours professionnels ainsi que la recherche en matière de santé - Mise en

Plus en détail

BIPESS 2.0 format pdf - 2014

BIPESS 2.0 format pdf - 2014 1. Fiche d identité du référent BIPESS et du groupe évaluateur Le statut du référent BIPESS (1 personne) de votre structure : Veuillez choisir toutes les réponses qui conviennent : Salarié Dirigeant Administrateur

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et LES AINES RURAUX Fédération Départementale de Saône-et-Loire 46 rue de Paris 71000 MACON Tél. : 03.85.39.51.34 e-mail : aines.ruraux71@orange.fr Site internet national : www.ainesruraux.org départemental

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire rural Centre-ville Quartier populaire Parc d activités économiques Problématique Problématique enclavé Banlieue pavillonnaire Problematique Problematique Insertion Petite enfance Problématique Problématique

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

PANORAMA. Economie sociale et solidaire dans l'entente. Décembre 2013. Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS

PANORAMA. Economie sociale et solidaire dans l'entente. Décembre 2013. Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS Economie sociale et solidaire dans l'entente PANORAMA Décembre 2013 Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble les entreprises qui cherchent à

Plus en détail

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

Remise du Prix national des jeunes entrepreneurs solidaires. Le 1 er mars 2012

Remise du Prix national des jeunes entrepreneurs solidaires. Le 1 er mars 2012 Remise du Prix national des jeunes entrepreneurs solidaires Le 1 er mars 2012 - Dossier de presse - Contacts presse : - Service de presse de Roselyne Bachelot-Narquin : 01 70 91 94 42 - APCE / Agence Press

Plus en détail

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2007 LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL FINANTOIT est le premier outil d investissement

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Paris, le 3 février 2006 Communiqué de presse «Coopératives et mutuelles : un gouvernement d entreprise original» Les 30 recommandations du rapport sur le gouvernement d entreprise des coopératives et

Plus en détail

educationsolidarite.org

educationsolidarite.org Education International Internationale de l'education Internacional de la Educaciòn Bildungsinternationale Conception : L.Talbot & Efficience Crédits photographiques : sxc.hu - flashfilm Juin 2008 educationsolidarite.org

Plus en détail

Audistya et Optistya. Qualité, proximité et juste prix. DOSSIER DE PRESSE 10 janvier 2013. Sommaire

Audistya et Optistya. Qualité, proximité et juste prix. DOSSIER DE PRESSE 10 janvier 2013. Sommaire Audistya et Optistya Qualité, proximité et juste prix Depuis le 1 er janvier 2013, les adhérents de plusieurs mutuelles du groupe Istya ont la possibilité de bénéficier des avantages proposés par le nouveau

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

Les entreprises coopératives un potentiel de développement

Les entreprises coopératives un potentiel de développement Les entreprises coopératives un potentiel de développement en Provence-Alpes-Côte d Azur n 1 PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR Préambule Les entreprises coopératives sont des acteurs économiques incontournables

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! LIVRe BLANC www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! MUTUELLE LMP LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE, UN ENJEU MAJEUR DÈS MAINTENANT. CONTRAT COLLECTIF ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11

Plus en détail

Contributions françaises à la problématique internationale de la protection sociale des travailleurs informels et de leurs familles.

Contributions françaises à la problématique internationale de la protection sociale des travailleurs informels et de leurs familles. Contributions françaises à la problématique internationale de la protection sociale des travailleurs informels et de leurs familles. Un groupe de travail se réunit sous la Présidence de Pierre BURBAN au

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

Juillet 2011. Réponse de la MGEN et de la MS Consultation sur la gouvernance d entreprise 1

Juillet 2011. Réponse de la MGEN et de la MS Consultation sur la gouvernance d entreprise 1 Contribution de la Mutuelle Générale de l Education Nationale - MGEN (France) et de la Mutualité Socialiste - MS (Belgique) au livre vert sur «Le cadre de gouvernance d entreprise dans l UE» Juillet 2011

Plus en détail

Regard sur une Mutuelle. de proximité. www.mutuellebleue.fr

Regard sur une Mutuelle. de proximité. www.mutuellebleue.fr Regard sur une Mutuelle de proximité www.mutuellebleue.fr Ensem Christian Guichard Président Répondre aux attentes de nos adhérents tout en développant l accès à une protection sociale de qualité auprès

Plus en détail

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire La Mutualité Française Rhône dans le Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire Des valeurs qui font la différence Edito La Mutualité Française Responsabilité CHACUN

Plus en détail

Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité.

Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité. Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité. Sous titre: Projet d appui aux mutuelles de santé et incidence

Plus en détail

SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT

SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT La mobilisation de l'épargne solidaire au Nord pour l offre de services financiers de proximité au Sud Anne-sophie Bougouin - Chargée

Plus en détail

«Exigence, créativité, audace et solidarité»

«Exigence, créativité, audace et solidarité» «Exigence, créativité, audace et solidarité» Telles sont les valeurs que porte l ensemble des collaborateurs de l UNMI. Depuis sa création en 1929, l UNMI est résolument ancrée dans les valeurs fondatrices

Plus en détail

Alpesolidaires.org le site et l association des acteurs de l économie sociale et solidaire de l agglomération grenobloise

Alpesolidaires.org le site et l association des acteurs de l économie sociale et solidaire de l agglomération grenobloise Conception/rédaction : SCOP La péniche / Julia LOPEZ, Agnès BOURDAIS Association Alpesolidaires, Impression : Alias, 3000 ex. Réalisé en septembre 2007. Imprimé sur papier recyclé. Alpesolidaires.org le

Plus en détail

Règlement du prix OCTOBRE 2014

Règlement du prix OCTOBRE 2014 Règlement du prix OCTOBRE 2014 Avec l'ambition de faire progresser la qualité de l emploi associatif et dans le cadre de la Grande cause nationale 2014, Le Mouvement associatif en partenariat avec l UDES,

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Projets de Réussite. Éducative. Guide du porteur de projet

Projets de Réussite. Éducative. Guide du porteur de projet Projets de Réussite Éducative Guide du porteur de projet Pourquoi ce guide? Ce livret pédagogique a pour objectif de sensibiliser la communauté éducative sur les Projets de Réussite Éducative (PRE) mis

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale et solidaire en France et dans les régions - Édition 2012 >>>>> >>>>> Réalisé par l Observatoire national de l économie sociale et solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama

Plus en détail

Etre societaire, pour vivre la banque autrement.

Etre societaire, pour vivre la banque autrement. PREAMBULE Se fondant tout particulièrement sur la notion de valeurs, les coopératives ont montré qu elles constituaient un modèle commercial, robuste et viable, susceptible de prospérer même pendant les

Plus en détail

Agence pour le Développement des Entreprises Sociales et Solidaires. en Haute-Normandie

Agence pour le Développement des Entreprises Sociales et Solidaires. en Haute-Normandie Agence pour le Développement des Entreprises Sociales et Solidaires en Haute-Normandie VIDEO Entreprendre autrement Economie sociale et solidaire? Mutuelles, banques coopératives, fondations Associations

Plus en détail

Nous pouvons faire beaucoup ensemble

Nous pouvons faire beaucoup ensemble Santé Prévoyance Protéger Prévenir Aider Soigner Solidariser Nous pouvons faire beaucoup ensemble Protéger Pour préserver ce bien inestimable qu est la santé En complément de la Sécurité sociale, la Mutuelle

Plus en détail