Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution"

Transcription

1 75 P Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont uniquement destinés à servir de guide aux architectes, ingénieurs et entrepreneurs afin de leur faciliter l utilisation des dalles de toiture Hebel dans leurs projets. Les solutions présentées sont données à titre d information. Pour toutes autres applications, le service technique Xella Aircrete Systems se tient à votre entière disposition pour vous fournir tous renseignements complémentaires que vous souhaiteriez obtenir. Le chapitre P.3.2. (Prescriptions de pose) reprend les prescriptions de montage de ces éléments. Les détails des éléments de bardage sont décrits au chapitre P.3.3 (Détails). P.4.1 Textes pour cahier des charges P P Cahier des charges pour les murs coupe-feu - catégorie CC 4/600 épaisseur 150 mm Cahier des charges pour les murs coupe-feu - catégorie CC 3/500 épaisseur 200 mm P.4.2 Prescriptions de pose P Prescription pour la pose d un mur coupe-feu - structure métallique dédoublée - double mur coupe-feu - Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. P Prescription pour la pose d un mur coupe-feu - structure métallique dédoublée - simple mur coupe-feu - Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. P Prescription pour la pose d un mur coupe-feu - structure béton (contre) - Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. P Prescription pour la pose d un mur coupe-feu - structure béton (colonne H) - Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. P.4.3 Détails (voir chapitre P.2.3 Détails dalles de toiture) P P Détail mur coupe-feu - structure métallique dédoublée - double mur coupe-feu Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - ancrage sous le niveau de la toiture Détail mur coupe-feu - structure métallique dédoublée - double mur coupe-feu Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - ancrage au-dessus du niveau de la toiture Détail mur coupe-feu - structure métallique dédoublée - simple mur coupe-feu Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - systèmes d ancrage du fusion P a Détail mur coupe-feu - structure métallique dédoublée - simple mur coupe-feu Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - systèmes d ancrage de fusion 1 & 2 Détail mur coupe-feu - structure métallique dédoublée - simple mur coupe-feu Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - systèmes d ancrage de fusion 1 & 3 P b Détail mur coupe-feu - structure métallique dédoublée - simple mur coupe-feu Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - système d ancrage de fusion au-dessus du niveau de la toiture bande métallique (1) Détail mur coupe-feu - structure métallique dédoublée - simple mur coupe-feu Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - système d ancrage de fusion au-dessus du niveau de la toiture avec plats métalliques (2) P c Détail mur coupe-feu - structure métallique dédoublée - simple mur coupe-feu Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - système d ancrage de fusion au-dessus du niveau de la toiture profil en T P d Détail mur coupe-feu - structure métallique dédoublée - simple mur coupe-feu Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - système d ancrage de fusion

2 76 dalles de bardage P Détail mur coupe-feu - structure béton (dalles en applique) P a Détail mur coupe-feu - structure béton (contre) - Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - ancrage sous le niveau de la toiture P b Détail mur coupe-feu - structure béton (contre) - Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - ancrage au-dessus du niveau de la toiture profils en T Détail mur coupe-feu - structure béton (contre) - Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - ancrage au-dessus du niveau de la toiture avec poteau prolongé P c Détail mur coupe-feu - structure béton (contre) - Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - ancrage au-dessus du niveau de la toiture avec plats métalliques 1 Détail mur coupe-feu - structure béton (contre) - Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - ancrage au-dessus du niveau de la toiture avec plats métalliques 2 P Détail mur coupe-feu - structure béton (poteau H) P a Détail mur coupe-feu - structure béton (poteau H) - Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - ancrage sous le niveau de la toiture Détail mur coupe-feu - structure béton (colonne H) - Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - ancrage au-dessus du niveau de la toiture poteau prolongée en acrotère P b Détail mur coupe-feu - structure béton (poteau H) - Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - ancrage au-dessus du niveau de la toiture profil de trémie 1 Détail mur coupe-feu - structure béton (poteau H) - Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. - ancrage au-dessus du niveau de la toiture profil de trémie 2

3 Cahier des charges pour les murs coupe-feu Catégorie CC 4/600 - épaisseur 150 mm Eléments armés en béton cellulaire de fabrication belge conformément à la norme NBN B Hebel est constitué d'un mélange de sable, de chaux, de ciment et d'eau, auquel on ajoute de la poudre d'aluminium. Ce mélange est stabilisé en autoclave sous une pression de 10 atm et une température de 180 C qui correspond à la température de saturation de vapeur à cette pression. La structure cellulaire doit être homogène. L'armature est formée, soit de deux treillis, soit d'un treillis plié, en fils d'acier soudés par points, de qualité supérieure DE 500 BS, calculée pour résister à une poussée de vent de 800 N/m 2. Ces treillis d'armature ont subi un traitement anti-corrosion. Propriétés physiques Caractéristiques du produit Profils Tolérances Eléments spéciaux L'indice du coefficient de conductivité thermique λ Ui est de 0,150 W/mK. La résistance à la compression ne peut pas être inférieure à 4 N/mm 2 (valeur caractéristique) La masse volumique apparente à l'état sec ρ est de: 500 ρ < 600 (kg/m 3 ) Dimensions: Largeur: 600 mm Longueur: 6000 mm maximum Les dalles de bardage ont, pour le type standard, un profil à tenon et mortaise. Les arêtes longitudinales sont chanfreinées, pour toutes les épaisseurs. Longueur: ± 3 mm pour L 1200 mm et ± 0,0025L pour L > 1200 mm Largeur: ± 2 mm Epaisseur: ± 2 mm A Eléments sur mesure Ce sont des éléments dont la largeur est inférieure à la largeur standard. Les largeurs admissibles sont déterminées par le service technique Xella Aircrete Systems. Elles ne peuvent en aucun cas être inférieures à 300 mm. B Eléments en oblique Pour les éléments en oblique, il faut tenir compte d'un angle restant de 45 minimum. C Eléments renforcés (percements et découpes) Les percements et découpes ne peuvent jamais dépasser 1/3 de la largeur des éléments. Résistance au feu Une dalle de bardage Hebel de 150 mm d épaisseur a une résistance au feu de 6 heures (360 minutes). La résistance au feu d une paroi est cependant déterminée par le concept total de cette paroi. L'exécution et la mise en œuvre de ces éléments doivent strictement respecter les prescriptions imposées par Xella BE nv/sa. (voir chapitre P P ). Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht P version V03 date 3/2009

4 Cahier des charges pour les murs coupe-feu Catégorie CC 3/500 - épaisseur 200 mm Eléments armés en béton cellulaire de fabrication belge conformément à la norme NBN B Hebel est constitué d'un mélange de sable, de chaux, de ciment et d'eau, auquel on ajoute de la poudre d'aluminium. Ce mélange est stabilisé en autoclave sous une pression de 10 atm et une température de 180 C qui correspond à la température de saturation de vapeur à cette pression. La structure cellulaire doit être homogène. L'armature est formée, soit de deux treillis, soit d'un treillis plié, en fils d'acier soudés par points, de qualité supérieure DE 500 BS, calculée pour résister à une poussée de vent de 800 N/m 2. Les treillis d'armature ont subi un traitement anti-corrosion. Propriétés physiques Caractéristiques du produit Profils Tolérances Eléments spéciaux L'indice du coefficient de conductivité thermique λ Ui est de 0,115 W/mK. La résistance à la compression ne peut pas être inférieure à 3 N/mm 2 (valeur caractéristique) La masse volumique apparente à l'état sec ρ est de: 400 ρ < 500 (kg/m 3 ) Dimensions: Largeur: 600 mm Longueur: 6000 mm maximum Les dalles de bardage ont, pour le type standard, un profil à tenon et mortaise. Les arêtes longitudinales sont chanfreinées, pour toutes les épaisseurs. Longueur: ± 3 mm pour L 1200 mm et ± 0,0025L pour L > 1200 mm Largeur: ± 2 mm Epaisseur: ± 2 mm A Eléments sur mesure Ce sont des éléments dont la largeur est inférieure à la largeur standard. Les largeurs admissibles sont déterminées par le service technique Xella Aircrete Systems. Elles ne peuvent en aucun cas être inférieures à 300 mm. B Eléments en oblique Pour les éléments en oblique, il faut tenir compte d'un angle restant de 45 minimum. C Eléments renforcés (percements et découpes) Les percements et découpes ne peuvent jamais dépasser 1/3 de la largeur des éléments. Résistance au feu Une dalle de bardage Hebel de 200 mm d épaisseur a une résistance au feu de 6 heures (360 minutes). La résistance au feu d une paroi est cependant déterminée par le concept total de cette paroi. L'exécution et la mise en œuvre de ces éléments doivent strictement respecter les prescriptions imposées par Xella BE nv/sa. (voir chapitre P P ). P version V03 date 3/2009 Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht

5 Prescription de pose pour les murs coupe-feu Structure métallique dédoublée double mur coupe-feu Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. Toutes les colonnes sont placées suivant les règles de l art. Entre les deux rangées de colonnes, il faut prévoir suffisamment d espace pour monter le double mur. La dalle de bardage inférieure est posée au mortier, sur une semelle de béton ou sur la dalle de béton finie. Joints Les types de joints sont déterminés en fonction de la durée de résistance au feu requise pou la paroi. 1 EI 180 min. Joints horizontaux Joints verticaux Les joints horizontaux sont exécutés sur toute la longueur avec deux bandes de compriband. Une bande est placée devant et une derrière le profil tenon. Les joints verticaux entre les dalles de bardage (largeur 20 mm) sont complètement remplis de laine de roche (de 30 à 40 mm d épaisseur), qui est comprimée dans le joint. 2 EI 360 min. Joints horizontaux Joints verticaux Les joints horizontaux sont collés à plein bain de colle YTOCOL. Les joints verticaux entre les dalles de bardage (largeur 20 mm) sont complètement remplis de laine de roche, de 30 à 40 mm d épaisseur, qui est comprimée dans les joints. Ancrage En cas de montage des dalles de bardage contre une structure métallique, une pièce d ancrage de type A2 clouée au moyen de 3 clous galvanisés de type Gunnebo est prévue à chaque extrémité sur le plan horizontal de la dalle de bardage. Pour ce faire le tenon sera éliminé et l on réalisera l encastrement de la fixation. (voir détail P ) Au-dessus du niveau de la toiture, les dalles de bardage sont ancrées au moyen d une fixation de type Z derrière un profil en T ( par exemple 1/2 IPE) ou un profil en L (comme solution d angle) avec deux clous du type Hema. Sens de montage Emploi des dalles du type linteaux Une flèche imprimée sur le chant des dalles de bardage indique l armature principale dans la dalle. Cette flèche doit être dirigée, en principe, vers la structure portante du bâtiment. Si dans une même façade les dalles ne sont pas toutes montées dans le même sens, des nuances de couleurs dues à l incidence de la lumière sur la texture des dalles seront visibles. La texture des dalles résultant de la coupe de celles-ci au moyen d un fil d acier au moment de leur fabrication. Lorsque les baies de fenêtres et de portes dépassent 1/3 de la dalle supérieure, toutes les dalles au-dessus de ces baies seront du type linteaux. Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht P version V03 date 3/2009

6 Construction de baies de porte de petite ou de grande section 1 Construction avec portique métallique ( UPN ) situé derrière les dalles de bardage La poussée du vent sur la surface d une porte ou d une grande porte et sur les dalles de bardage à côté de ces baies, est reprise intégralement par le portique métallique. Les dalles de bardage situées de part et d autre de la porte ou de la grande porte, sont ancrées à ce portique. Le portique métallique est dimensionné en fonction de la poussée du vent à subir. 2 Construction avec portique en béton armé placé dans l alignement des dalles de bardage La poussée du vent sur la surface d une porte ou d une grande porte et sur les dalles de bardage à côté de ces baies, est reprise intégralement par le portique. Les dalles de bardage situées de part et d autre de la porte ou de la grande porte, sont ancrées à ce portique. Dans ce cas, on n emploie pas des panneaux linteaux. Le portique en béton armé est dimensionné en fonction de la poussée du vent à subir et du propre poids des dalles de bardage placées sur le portique. REMARQUE: Si le mur coupe-feu est utilisé en mur extérieur, ou en prévision d une extension du bâtiment, il faut tenir compte des prescriptions de pose des dalles de bardage destinées aux murs extérieurs (prévoir un mastic d étanchéité pour les joints, pose des panneaux Hebel sur plinthe (min. 200mm du niveau extérieur). Voir P P version V03 date 3/2009 Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht

7 Prescription de pose pour les murs coupe-feu Structure métallique dédoublée simple mur coupe-feu Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. La dalle de bardage inférieure est posée au mortier, sur une semelle de béton ou sur la dalle de béton finie. Joints Les types de joints sont déterminés en fonction de la durée de résistance au feu requise pour la paroi. 1 EI 180 min. Joints horizontaux Joints verticaux 2 EI 360 min. Joints horizontaux Joints verticaux Les joints horizontaux sont exécutés sur toute la longueur avec deux bandes de compriband. Une bande est placée devant et une derrière le profil tenon. Les joints verticaux entre les dalles de bardage ( largeur 20 mm) sont complètement remplis de laine de roche (de 30 à 40 mm d épaisseur), qui est comprimée dans le joint. Les joints horizontaux sont collés à plein bain de colle YTOCOL. Les joints verticaux entre les dalles de bardage ( largeur 20 mm) sont complètement remplis de laine de roche, de 30 à 40 mm d épaisseur, qui est comprimée dans les joints. Ancrage 1 a. Ancrage à la première rangée de colonnes Les dalles de bardage sont ancrées en alternance du côté gauche et du côté droit à la première rangée de colonnes. Ce qui signifie que, par exemple, la première dalle de bardage est ancrée à l extrémité gauche, la deuxième dalle de bardage à l extrémité droite, la troisième dalle de bardage à l extrémité gauche, etc. b. Ancrage d après le système 1 (voir détail P a) Les dalles de bardage sont fixées à la structure au moyen d une plaque de fonction enserrant l aile de la colonne métallique et ancrée dans la dalle de bardage à l aide de clous HEMA 130 8/G. L épaisseur de la plaque de fusion est choisie en fonction de l épaisseur de l aile de la colonne d acier ( ces plaques existent en 8, 12 et 16 mm). Compte tenu de l absence de la deuxième rangée de colonnes à ce stade du montage, les dalles de bardage ne sont fixées à la structure métallique qu à une seule de leur extrémité; il s avère donc parfois nécessaire d utiliser une fixation supplémentaire temporaire. ( Cette décision est prise en concertation commune lors de l exécution et dépend e.a de la hauteur du mur, de le durée de montage, de l emplacement, etc.. Lorsqu un mur coupe-feu fonctionne comme mur extérieur prévision d une extension, il faut toujours prévoir cet ancrage supplémentaire. Pour assurer le fonctionnement correct du mur coup feu, ces ancrages temporaires doivent être enlevés après l ancrage des dalles de bardage à la deuxième rangée de colonnes. 2 a. Ancrage à la deuxième rangée de colonnes En principe la deuxième rangée de colonnes est placée de manière à prévoir un espace de réglage et d installation d environ 10 mm entre la colonne et la dalle de bardage. b. Ancrage d après le système 2 (voir détail P a) Les dalles de bardage sont ancrées à la deuxième rangée de colonnes à l aide d une plaque de fusion. L espace de réglage et d installation est rempli au moyen d une plaquette d épaisseur ( ou plusieurs plaquettes d épaisseur, dépendant de l espace à remplir). L épaisseur de la plaque de fusion est choisie en fonction de l épaisseur de l aile de la colonne métallique. ( Plaque de fusion pour épaisseurs de flasque 8,12 et 16 mm). La plaque de fusion est ancrée dans la dalle de bardage à l aide de deux clous de type Hema 130 8/G. Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht P version V03 date 3/2009

8 Ancrage L espace libre entre la colonne et la dalle de bardage est supérieure 25 mm: c. Ancrage d après le système 3 (voir détail P a) L ancrage est effectué à l aide de la pièce d ancrage de type A4 qui est fixée à la dalle de bardage lors de la pose de celle-ci. Cette pièce d ancrage est encastrée et clouée dans la dalle de bardage au moyen de 3 clous galvanisés ( type Gunnebo). A la pièce d ancrage de type A4 on prévoit un écrou M10 dans lequel est vissée une tige filetée. En fonction de l espace libre, des plaquettes d épaisseur adéquates sont enfilées sur la tige filetée. La dalle de bardage est ancrée dans la structure métallique en posant la plaque de fusion derrière l aile de la colonne métallique. La plaque de fusion est fixée à la tige filetée avec un écrou M10. Une rondelle crantée est placée entre la plaque de fusion et l écrou. L ancrage des dalles de bardage au-dessus du niveau de la toiture peut s effectuer de la manière suivante: 1 Avec des plats métalliques cloués à la face supérieure des dalles de bardage (voir détail P b) Les dalles de bardage constituant le dernier élément, au dessus du niveau de la toiture, sont reliées entre elles, par un plat métallique cloué (au moyen de clous Gunnebo ou Hema) sur la face supérieure de chacune des dalles. Un plat métallique (longueur x largeur x profondeur: min mm x 40 mm x 5 mm) est également cloué, dans le joint vertical, sur le chant des dalles. Ce plat métallique sera posé sur les chants des dalles en acrotère ainsi que sur le nombre équivalent de dalles situées sous le toiture. Les dalles de bardage liaisonnées par ces plats métalliques doivent également être collées entre elles à plein bain de colle YTOCOL. La réalisation d un encastrement au moyen de cornières métallique au niveau du dépassant de toiture parachève le système. Ce système constructif (encastrement) doit toujours être examinée par le service technique Xella Aircrete Systems en fonction de la poussée du vent à subir, du dépassement au dessus du niveau de la toiture, etc 2 Avec profils en T (voir détail P c) Les colonnes sont prolongées au-dessus du niveau de la toiture au moyen de profils en T de manière à ce que les dalles de bardage puissent être ancrées de la façon décrite ci-dessus. Sens de montage Emploi de dalles du type linteaux Construction de baies de portes de petite ou de grande section Une flèche imprimée sur le chant des dalles de bardage indique l armature principale dans la dalle. Cette flèche doit être dirigée en principe vers la structure portante du bâtiment. Si dans une même façade les dalles ne sont pas toutes montées dans la même sens, des nuances de couleurs dues à l incidence de la lumière sur la texture des dalles seront visibles. La texture des dalles résultant de la coupe de celle-ci au moyen d un fil d acier au moment de leur fabrication. Lorsque les baies de fenêtres et de portes dépassent 1/3 de la dalle supérieure, toutes les dalles au-dessus de ces baies doivent être des dalles du type linteaux. 1 Construction avec portique métallique (UPN) situé derrière les dalles de bardage La poussée du vent sur la surface d une porte de petite ou grande section et sur les dalles de bardage à côté de ces baies, est reprise intégralement par le portique métallique. Les dalles de bardage situées de part et d autre de la porte ou de la grande porte, sont ancrées à ce portique. Le portique métallique est dimensionné en fonction de la poussée du vent à subir. 2 Construction avec portique en béton armé placé dans l alignement des dalles de bardage La poussée du vent sur la surface d une porte de petite ou grande section et sur les dalles de bardage à côté de ces baies, est reprise intégralement par le portique. Les dalles de bardage situées de part et d autre de l ouverture, sont ancrées à ce portique. Dans ce cas, on l emploie pas de panneaux linteaux. Le portique béton armé est dimensionné en fonction de la poussée du vent à subir et du poids propre des dalles de bardage placées sur le portique. REMARQUE: Si le mur coupe-feu est un mur extérieur, ou en prévision d une extension du bâtiment, soir de manière définitive, il faut tenir compte des prescriptions de pose des dalles de bardage destinées aux murs extérieurs ( prévoir un mastic d étanchéité pour les joins, pose des panneaux Hebel sur une plinthe (min mm du niveau extérieur).

9 Prescription de pose pour les murs coupe-feu Structure béton pose contre structure béton Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. Les colonnes sont placées d'après les règles de l'art. La dalle de bardage inférieure est posée au mortier, sur une semelle de béton ou sur la dalle de béton finie. Joints Les types de joints sont déterminés en fonction de la durée de résistance au feu requise pour la paroi. 1 EI 180 min. Joints horizontaux Joints verticaux Les joints horizontaux sont exécutés sur toute la longueur avec deux bandes de compriband. Une bande est placée devant et une derrière le profil tenon. Les joints verticaux entre les dalles de bardage (largeur 20 mm) sont complètement remplis de laine de roche, de 30 à 40 mm d épaisseur, qui est comprimée dans les joints. 2 EI 360 min. Joints horizontaux Joints verticaux Les joints horizontaux sont collés à plein bain de colle YTOCOL. Les joints verticaux entre les dalles de bardage (largeur 20 mm) sont complètement remplis de laine de roche, de 30 à 40 mm d'épaisseur, qui est comprimée dans les joints. Ancrage L'ancrage des dalles de bardage est réalisé au moyen de la pièce d'ancrage de type B1, clouée avec 3 clous galvanisés de type Gunnebo dans un rail d'ancrage de type A4 ou 28/15 ou 38/17, scellé dans la colonne. Cette pièce d'ancrage est encastrée dans la dalle; pour ce faire, le tenon sera éliminé et l on réalisera l encastrement de la fixation. (voir détail P a) Si le mur coupe-feu dépasse le niveau de la toiture, l'ancrage au-dessus du niveau de la toiture peut s'effectuer de la manière suivante: 1 a Les colonnes sont élevées soit complètement soit partiellement jusqu'au-dessus du niveau de la toiture En élevant les colonnes jusqu'au-dessus du niveau de la toiture, l'ancrage des dalles de bardage peut se faire de la manière décrite ci-dessus. Si nécessaire, les poutres de toiture doivent reposer sur des corbeaux. (voir détail P b) b Profils en T Pour l ancrage des dalles de bardage situées au-dessus du niveau de la toiture, il faut prévoir un profil métallique en T (par exemple 1/2 IPE). A l endroit où doit être fixé le profil métallique en T, il y a lieu de prévoir une réservation, d une épaisseur minimum de 18 mm (en fonction du type de profil choisi), dans le poteau béton. Cette réservation permettra de placer l aile du profil T dans l alignement du poteau pour permettre ainsi l ancrage de la dalle au moyen d une pièce appropriée. Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht P version V03 date 3/2009

10 Ancrage Deux rails d ancrage horizontaux seront intégrés dans cette réservation; ceux-ci permettront la fixation du profil T dans lequel des percements oblongs auront été prévus afin de permettre le règlage tant horizontal que vertical. L'espace restant dans la réservation entre le profil T et le poteau de béton est comblé au moyen de plaquettes de différentes épaisseurs afin que le profil puisse être fixé selon les règles de l'art. En fonction de la longueur du profil T, on prévoit -si nécessaire- un troisième ancrage pour ce profil sur la poutre de béton. Cet ancrage doit être exécuté de telle façon que le profil T soit bloqué horizontalement, mais puisse encore bouger dans le sens vertical (dilatation). 2 Pour le poteau d angle, le profil T est remplacé par un profil L Les dalles de bardage sont ancrées au moyen d'une pièce d'ancrage du type A3 sur toute la hauteur du profil. La pièce d'ancrage est prévue dans chaque joint horizontal et à chaque extrémité de la dalle de bardage, clouée au moyen de 3 clous galvanisés de type Gunnebo. Cette pièce d' ancrage est encastrée dans la dalle. Pour ce faire, on élimine, notamment, localement le tenon de la dalle. (voir détail P b) Au-dessus du niveau de la toiture, les dalles de bardage sont fixées au moyen d'une pièce d'ancrage du type Z derrière un profil T (par exemple 1/2 IPE) ou un profil L (comme solution d angle) avec deux clous du type Hema. (voir détail P c) S'il faut réaliser un mur coupe-feu avec une résistance au feu dans les deux directions, les profils T et les parties exposées des pièces d'ancrage des dalles de bardage seront protégés du côté visible du profil T (caisson, flocage,...). 3 Cloué au moyen de plats métalliques dans la face supérieure des dalles de bardage Ce procédé ne peut être appliqué que si la construction est exécutée de la manière suivante: Le mur coupe-feu constitue en effet une séparation entre les deux compartiments (poutres de toiture des deux côtés de le poteau béton) le poteau est élevé jusqu'au niveau supérieur de la poutre de toiture La poutre du côté où sera placé le mur coupe-feu, doit avoir une hauteur minimum de 1000 à 1200 mm, et doit reposer sur un corbeau. La poutre doit être placée de manière à ce qu'il reste suffisamment d'espace entre la tête de la poutre et le poteau béton, afin que les dalles de bardage puissent être placées entre la poutre et le poteau (jusque dans l'axe de le poteau) Les dalles de bardage constituant le dernier élément, au dessus du niveau de la toiture, sont reliées entre elles, par un plat métallique cloué (au moyen de clous Gunnebo ou Hema) sur la face supérieure de chacune des dalles. Un plat métallique (longueur x largeur x profondeur: min.1500 mm x 40 mm x 5 mm) est également cloué, dans le joint vertical, sur le chant des dalles; les dalles concernées par cette opération sont les dalles dépassant le niveau de la toiture et le même nombre de dalles entières sous le niveau de la toiture. Les dalles de bardage liaisonnées par ces bandes d acier doivent également être collées entre elles à plein bain de colle YTOCOL. La réalisation d un encastrement au moyen de cornières métallique au niveau du dépassant de toiture parachève le système. Ce système constructif (encastrement) doit toujours être examiné par le service technique Xella Aircrete Systems en fonction de la poussée du vent à subir, du dépassement au dessus du niveau de la toiture, etc.. L'ancrage des dalles de bardage au-dessous du niveau de la toiture à hauteur de la poutre de toiture, est réalisé au moyen de la pièce d'ancrage de type B1, clouée avec 3 clous galvanisés de type Gunnebo dans un rail d'ancrage dédoublé de type A4, scellé dans le poteau. Cette pièce d'ancrage est noyée et pour ce faire, le tenon sera éliminé et l on réalisera l encastrement de la fixation. (voir détail P c)

11 Sens de montage Emploi de dalle du type linteaux Une flèche imprimée sur le chant des dalles de bardage indique l'armature principale dans la dalle. Cette flèche doit être dirigée en principe vers la structure portante du bâtiment. Si dans une même façade les dalles ne sont pas toutes montées dans le même sens, des nuances de couleurs dues à l'incidence de la lumière sur la texture des dalles seront visibles; la texture des dalles résultant de la coupe de celles-ci au moyen d un fil d acier au moment de leur fabrication. Lorsque les baies de fenêtres et de portes dépassent 1/3 de la dalle supérieure, toutes les dalles au-dessus de ces baies doivent être des dalles du type linteaux. Construction de baies de porte de petite ou de grande section 1 Construction avec cadre métallique Lors de la construction des baies de portes et de grandes portes, les dalles de bardage sur tout le pourtour de la baie sont placées dans ou contre un cadre métallique. Ce cadre est fabriqué en forme de U. A Le cadre métallique est fixé dans les fondations La poussée du vent sur la surface d'une porte ou d'une grande porte et sur les dalles de bardage à côté de ces baies, est transmise au moyen d'un cadre métallique à la fondation. Le cadre métallique doit être dimensionné en fonction de la poussée du vent à subir. (voir détail P b) Le cadre métallique a subi un traitement anti-corrosion. B Le cadre métallique n'est pas fixé dans les fondations La poussée du vent sur la surface d'une porte ou d'une grande porte et sur les dalles de bardage à côté de ces baies, est transmise au moyen d'un profil métallique à la structure portante du bâtiment. Le profil métallique est dimensionné en fonction de la poussée du vent à subir. (voir détail P b) Le cadre métallique a subi un traitement anti-corrosion. C Pose d un portique métallique (UPN) derrière les dalles de bardage La poussée du vent sur la surface d'une porte ou d'une grande porte et sur les dalles de bardage à côté de ces baies, est reprise intégralement par le portique métallique. Les dalles de bardage situées de part et d autre de la porte ou de la grande porte, sont ancrées à ce portique. Le portique métallique est dimensionné en fonction de la poussée du vent à subir. (voir détail P c) Au cas où il s'agit d'un mur coupe-feu avec une résistance au feu dans les deux directions, le portique métallique a subi un traitement résistant au feu. 2 Construction avec portique en béton armé placé dans l'alignement des dalles de bardage La poussée du vent sur la surface d'une porte ou d'une grande porte et sur les dalles de bardage à côté de ces baies, est reprise intégralement par le portique. Les dalles de bardage situées de part et d autre de la porte ou de la grande porte, sont ancrées à ce portique. Dans ce cas, on n'emploie pas des panneaux linteaux. Le portique en béton armé est dimensionné en fonction de la poussée du vent à subir et du propre poids des dalles de bardage placées sur le portique. (voir détail P c) REMARQUE: Si le mur coupe-feu est un mur extérieur, ou en prévision d'une extension du bâtiment, soit de manière définitive, il faut tenir compte des prescriptions de pose des dalles de bardage destinées aux murs extérieurs (prévoir un mastic d étanchéité pour les joints, posé des panneaux Hebel sur plinthe (min mm du niveau extérieur).

12

13 Prescription de pose pour les murs coupe-feu Structure béton colonne-h Résistance au feu EI 180 min. / EI 360 min. Les poteaux sont placés d'après les règles de l'art. La dalle de bardage inférieure est posée dans un lit de mortier, sur une semelle de béton ou sur la dalle de béton finie. Joints Les types de joints sont déterminés en fonction de la durée requise de résistance au feu de la paroi. 1 EI 180 min. Joints horizontaux Joints verticaux 2 EI 360 min. Joints horizontaux Joints verticaux Les joints horizontaux sont exécutés sur toute la longueur avec deux bandes de compriband. Une bande est placée devant et une derrière le profil tenon. Les joints verticaux entre la surface supérieure des dalles de bardage et les poteaux béton sont remplis complètement de laine de roche. Les joints horizontaux sont collés à plein bain de colle YTOCOL. Les joints verticaux entre la face supérieure des dalles de bardage et les poteaux béton sont remplis complètement de laine de roche. Ancrage La fixation des dalles de bardage peut être réalisée au moyen d'une pièce d'ancrage, à savoir une pièce en T, clouée avec 3 clous galvanisés de type Gunnebo. Cette pièce d'ancrage est noyée et pour ce faire, le tenon sera éliminé et l on réalisera l encastrement de la fixation. La pièce T est coincée dans la rainure de le poteau H. (voir détail P a) Les dalles peuvent également être fixées à l aide de pièces d ancrage A2. Pour permettre la dilatation du mur, on placera une pièce par dalle (en alternance). Si le mur coupe-feu dépasse le niveau de la toiture, l'ancrage au-dessus du niveau de la toiture peut s'effectuer de la manière suivante: 1 Les poteaux sont prolongés jusqu'en acrotère En élevant les poteaux jusqu'à l acrotère, l'ancrage des dalles de bardage peut se faire de manière identique à celle susmentionnée. Les poutres doivent reposer sur des corbeaux. 2 Les noyaux des poteaux prolongés en acrotère Dans ce cas, uniquement les noyaux des poteaux sont prolongés jusqu'à l acrotère. Par noyau, on entend la partie centrale du poteau dont la largeur correspond à la distance entre les rainures et dont l'épaisseur correspond de préférence à celle du mur coupe-feu. L'épaisseur est à déterminer en fonction de la poussée du vent et de la résistance au feu. Dans ce noyau est scellé à gauche et à droite, un rail d'ancrage de type 28/15. L'ancrage des dalles de bardage est réalisé par la pièce d'ancrage de type clouée au moyen de 5 clous galvanisés de type 1201, dans le rail de type 28/15. Cette pièce d'ancrage est noyée et pour ce faire, le tenon sera éliminé et l on réalisera l encastrement de la fixation. (voir détail P a) 3 Un tube métallique rectangulaire est prévu sur le poteau Le tube métallique est soit scellé soit fixé en tête du poteau (à hauteur du joint vertical entre les dalles de bardage). Les dalles, situées au-dessus du niveau de la toiture, sont munies de mortaises sur les chants latéraux (mortaises 50 x 50 mm réalisées sur toute la hauteur du panneau). Les dalles de bardage sont glissées sur les côtés du tube grâce aux mortaises prévues. Le tube métallique d acrotère doit être dimensionné en fonction de la poussée du vent à subir. (voir détail P b) Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht P version V03 date 3/2009

14 Sens de montage Emploi des dalles du type linteaux Construction de baies de porte de petite ou de grande section Une flèche imprimée sur le chant des dalles de bardage indique l'armature principale dans la dalle. Cette flèche doit être dirigée en principe vers la structure portante du bâtiment. Si dans une même façade les dalles ne sont pas toutes montées dans le même sens, des nuances de couleurs dues à l'incidence de la lumière sur la texture des dalles seront visibles; la texture des dalles résultant de la coupe de celles-ci au moyen d un fil d acier au moment de leur fabrication. Lorsque les baies de fenêtres et de portes dépassent 1/3 de la dalle supérieure, toutes les dalles au-dessus de ces baies doivent être des dalles du type linteaux. 1 Construction avec cadre métallique Lors de la construction des baies de portes et de grandes portes, les dalles de bardage sur tout le pourtour de la baie sont placées dans ou contre un cadre métallique. Ce cadre est fabriqué en forme de U. A Le cadre métallique est fixé dans les fondations La poussée du vent sur la surface d'une porte ou d'une grande porte et sur les dalles de bardage à côté de ces baies, est transmise au moyen d'un cadre métallique à la fondation. Le cadre métallique doit être dimensionné en fonction de la poussée du vent à subir. (voir détail P b) Le cadre métallique a subi un traitement anti-corrosion. B Le cadre métallique n'est pas fixé dans les fondations La poussée du vent sur la surface d'une porte ou d'une grande porte et sur les dalles de bardage à côté de ces baies, est transmise au moyen d'un profil métallique à la structure portante du bâtiment. Le profil métallique est dimensionné en fonction de la poussée du vent à subir. (voir détail P b) Le cadre métallique a subi un traitement anti-corrosion. C Pose d un portique métallique (UPN) derrière les dalles de bardage La poussée du vent sur la surface d'une porte ou d'une grande porte et sur les dalles de bardage à côté de ces baies, est reprise intégralement par le portique métallique. Les dalles de bardage situées de part et d autre de la porte ou de la grande porte, sont ancrées à ce portique. Le portique métallique est dimensionné en fonction de la poussée du vent à subir. (voir détail P c) Au cas où il s'agit d'un mur coupe-feu avec une résistance au feu dans les deux directions, le portique métallique a subi un traitement résistant au feu. 2 Construction avec portique en béton armé placé dans l'alignement des dalles de bardage La poussée du vent sur la surface d'une porte ou d'une grande porte et sur les dalles de bardage à côté de ces baies, est reprise intégralement par le portique. Les dalles de bardage situées de part et d autre de la porte ou de la grande porte, sont ancrées à ce portique. Dans ce cas, on n'emploie pas de panneaux linteaux. Le portique en béton armé est dimensionné en fonction de la poussée du vent à subir et du propre poids des dalles de bardage placées sur le portique. (voir détail P c) REMARQUE: Si le mur coupe-feu est un mur extérieur, ou en prévision d'une extension du bâtiment, soit de manière définitive, il faut tenir compte des prescriptions de pose des dalles de bardage destinées aux murs extérieurs (prévoir un mastic supplémentaire pour les joints, pose des panneaux Hebel sur plinthe (min mm du niveau extérieur).

15 P Mur coupe-feu - Structure métallique dédoublée Double mur coupe-feu - Ancrage sous le niveau de la toiture 1 Dalle de bardage 2 Structure métallique 3 Laine de roche 4 Pièce d ancrage TYPE A2 5 Clou Gunnebo REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht P version V03 date 3/2009 document P27.cdr

16 P Mur coupe-feu - Structure métallique dédoublée Double mur coupe-feu - Ancrage au-dessus du niveau de la toiture 1 Dalle de bardage 2 Structure métallique 3 Laine de roche 4 Pièce d ancrage TYPE A2 5 Clou Gunnebo REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol P version V03 date 3/2009 document P28.cdr Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht

17 P a Mur coupe-feu - Structure métallique dédoublée Simple mur coupe-feu - Systèmes d ancrage de fusion 1 et 2 1 Dalle de bardage 2 Structure métallique 3 Laine de roche 4 Ancrage de fusion système 1 5 Ancrage de fusion système < 25 mm 4 REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol 3 4 Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht P a version V03 date 3/2009 document P30.cdr

18 P a Mur coupe-feu - Structure métallique dédoublée Simple mur coupe-feu - Systèmes d ancrage de fusion 1 et 3 1 Dalle de bardage 2 Structure métallique 3 Laine de roche 4 Ancrage de fusion système 1 5 Ancrage de fusion système 3 REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol 5 2 > 25 mm P a version V03 date 3/2009 document P31.cdr Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht

19 P b Mur coupe-feu - Structure métallique dédoublée Simple mur coupe-feu - Ancrage de fusion au-dessus du niveau de la toiture avec plats métalliques (1) REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht P b version V03 date 3/2009 document P1.cdr

20 1 Dalle de bardage 2 Structure métallique P b Mur coupe-feu - Structure métallique dédoublée Simple mur coupe-feu - Ancrage de fusion au-dessus du niveau de la toiture avec plats métalliques (2) 7 3 Ancrage de fusion système 1 4 Ancrage de fusion système 2 5 Profil en L au niveau de la colonne, L = 500 mm 6 6 Plat métallique galvanisé à dimensionner par Ytong 7 Plat métallique galvanisé min x 40 x 5 mm Joint horinzontal collé avec YTOCOL REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol P b version V03 date 3/2009 document P33.cdr Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht

21 P c Mur coupe-feu - Structure métallique dédoublée Simple mur coupe-feu - Ancrage de fusion au-dessus du niveau de la toiture profil en T 1 Dalle de bardage 2 Structure métallique 3 Laine de roche 4 Ancrage de fusion système 1 5 Ancrage de fusion système REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol 3 4 Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht P c version V03 date 3/2009 document P34.cdr

22

23 P d Mur coupe-feu - Structure métallique dédoublée Simple mur coupe-feu - Système d ancrage de fusion 1 SYSTEME 1 1 Plaque de fusion 8, 12, 16 mm 2 Clou Hema 130/8G 2 3 Rondelle crantée M10 4 Tige filetée M10 5 Plaquette d épaisseur PE 3, 5, 10, 15, 20 mm Plaquette de compensation en acier 25, 35, 45 mm 7 Pièce d ancrage TYPE A4 1 SYSTEME SYSTEME Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht P d version V03 date 3/2009 document P29.cdr

24

25 P a Mur coupe-feu - Structure béton Structure béton (dalles en applique) - Ancrage sous le niveau de la toiture 1 Dalle de bardage 2 Poteau béton 3 Rail d ancrage TYPE A4 ou 28/15 ou 38/17 4 Laine de roche 5 Pièce d ancrage TYPE B1 6 Clou Gunnebo REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht P a version V03 date 3/2009 document P35.cdr

26

27 P b Mur coupe-feu - Structure béton Structure béton (dalles en applique) - Ancrage au-dessus du niveau de la toiture profil en T 1 Dalle de bardage 2 Poutre béton 3 Profil T p. ex. 1/2 IPE 4 Protection au feu 5 Pièce d ancrage TYPE A3 6 Clou Gunnebo REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht P b version V03 date 3/2009 document P36.cdr

28 P b Mur coupe-feu - Structure béton Structure béton (dalles en applique) - Ancrage au-dessus du niveau de la toiture avec poteau prolongé 1 Dalle de bardage 2 Poteau béton 3 Poutre béton 4 Laine de roche 5 Rail d ancrage TYPE A4 ou 28/15 ou 38/17 6 Pièce d ancrage TYPE B1 7 Clou Gunnebo REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol P b version V03 date 3/2009 document P37.cdr Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht

29 P c Mur coupe-feu - Structure béton Structure béton (dalles en applique) - Ancrage au-dessus du niveau de la toiture avec plats métalliques (1) 1 Dalle de bardage 2 Poteau béton 3 Laine de roche 4 Rail d ancrage TYPE A4 ou 28/15 ou 38/17 5 Pièce d ancrage TYPE B1 6 Clou Gunnebo REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol 3 Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht P c version V03 date 3/2009 document P38.cdr

30 P c Mur coupe-feu - Structure béton Structure béton (dalles en applique) - Ancrage au-dessus du niveau de la toiture avec plats métalliques (2) 1 Dalle de bardage 2 Poteau béton 3 Poutre I ou poutre à treillis d acier 4 Profil L au niveau de la colonne, L = 500 mm 5 Plat métallique galvanisé à dimensionner par le service Ytong 6 Plat métallique galvanisé min x 40 x 5 mm A B Joints horizontaux collés avec YTOCOL REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol 2 1 P c version V03 date 3/2009 document P39.cdr Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht

31 P a Mur coupe-feu - Structure béton Structure béton (poteau H) - Ancrage sous le niveau de la toiture 1 Dalle de bardage 2 Poteau béton 3 Laine de roche 4 Pièce d ancrage (pièce T)* 5 Clou Gunnebo * Optionnel: 1 pièce par dalle en alternance REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol SOLUTION 2: pièce d ancrage type A Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht P a version V03 date 3/2009 document P40.cdr

32 P a Mur coupe-feu - Structure béton Structure béton (poteau H) - Ancrage au-dessus du niveau de la toiture noyau de poteau prolongé 1 Dalle de bardage 2 Structure béton - Noyau 3 Poutre 4 Laine de roche 5 Rail d ancrage 28/15 6 Pièce d ancrage TYPE Clou TYPE REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol L épaisseur de la tête de colonne est à dimensionner en fonction de la pression du vent et de la résistance au feu P a version V03 date 3/2009 document P41.cdr Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht

33 P b Mur coupe-feu - Structure béton Structure béton (poteau H) - Ancrage au-dessus du niveau de la toiture profil de tremie (1) 1 Dalle de bardage avec réservation 50 x 50 mm 2 Poteau béton 3 Profil de liaisonnement à la structure 4 Joint d étancheité 5 Cordon de laine du roche (ou bande de laine de roche) REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht P b version V03 date 3/2009 document P42.cdr

34 P b Mur coupe-feu - Structure béton Structure béton (poteau H) - Ancrage au-dessus du niveau de la toiture profil de trémie (2) 1 Dalle de bardage avec réservation 50 x 50 mm 2 Poteau béton 3 Profil de liaisonnement à la structure 4 Plat métallique 5 Joint d étancheité 6 Cordon de laine du roche (ou bande de laine du roche) REMARQUE EI 180 min. Joints horizontaux: compriband EI 360 min. Joints horizontaux: Ytocol P b version V03 date 3/2009 document P43.cdr Xella BE nv/sa - Dept. Xella Aircrete Systems Kruibeeksesteenweg 24 - B-2070 Burcht

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 5 P..0. Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont uniquement

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution murs coupe-feu 75 P.4.0.6 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 57 P.2.0.8 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont

Plus en détail

P.1.0.12 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

P.1.0.12 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution dalles de bardage 5 P..0. Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

dalles de bardage P1 Dalles de bardage

dalles de bardage P1 Dalles de bardage dalles de bardage 5 P Dalles de bardage Grâce à sa structure cellulaire spécifique, Hebel constitue un isolant thermique de premier ordre. La structure cellulaire typique des dalles de bardage Hebel contenant

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 75 P.4.0.7 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont

Plus en détail

dalles de plancher P3 Dalles de plancher

dalles de plancher P3 Dalles de plancher 59 P3 Dalles de plancher Grâce à sa structure cellulaire spécifique, Hebel constitue un isolant thermique de premier ordre. La structure cellulaire typique des dalles de plancher Hebel contenant de petites

Plus en détail

B4 Détails techniques

B4 Détails techniques B Détails techniques B B. Détails techniques B.. B.. B.. B.. B..8 Blocs collés B...a Bloc Ytong à poignées ergonomiques. Principe de mise en œuvre. B...b Bloc Ytong à poignées ergonomiques. Principe de

Plus en détail

Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 SPECIMEN

Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 SPECIMEN Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 PROCES-VERBAL PROCES-VERBAL DE CLASSEMENT n 13 A - 1044 - Révision 1 Résistance au feu des éléments de construction

Plus en détail

LES BARDAGES. 1 Introduction : 2 Différents types de bardages : 2.1 Bardages fibres-ciment : 2.2 Bardages en matériaux métalliques : Définition :

LES BARDAGES. 1 Introduction : 2 Différents types de bardages : 2.1 Bardages fibres-ciment : 2.2 Bardages en matériaux métalliques : Définition : TS1 CM Technologie générale et environnante Page 1 sur 19 1 Introduction : Définition : LES BARDAGES Revêtement de façade mis en place par fixation mécanique. Façade légère à une ou double peau avec isolant

Plus en détail

La prédalle de qualité avec armature integrée

La prédalle de qualité avec armature integrée I n s t r u c t i o n s d e p o s e La prédalle de qualité avec armature integrée Le plan de pose On établit pour chaque plafond un plan de pose (figure 1). Il contient toutes les indications importantes

Plus en détail

Devis N 4 MACONNERIE EN YTONG PRIX INDICATIFS 2016

Devis N 4 MACONNERIE EN YTONG PRIX INDICATIFS 2016 Xella Béton Cellulaire Suisse SA Avenue des Sports 26 1401 Yverdon-les-Bains tél : 024 / 420 16 60 - fax : 024 / 420 16 61 www.xella.ch e-mail : tec@xella.com Devis N 4 Projet : 00-00 Conseiller Technique

Plus en détail

P.4.3.02a. < 25 mm. P.4.3.02a

P.4.3.02a. < 25 mm. P.4.3.02a P...02a Mur Brandwand - - - Smeltverankering - Systèmes d ancrage systeem de fusion en 2 et 2 Dalle Wandplaat de bardage Laine Rotswol de roche Ancrage Smeltverankering de fusion système systeem Ancrage

Plus en détail

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre Béton cellulaire Ytong Béton cellulaire Ytong Introduction générale à la mise en œuvre Remarque : Ces données ont été publiées par. Nous donnons des conseils et informations au mieux de nos connaissances

Plus en détail

SONICO 100 Cloison mobile

SONICO 100 Cloison mobile SONICO 100 Cloison mobile Type Caractère / Application Dimensions du panneau : Epaisseur Hauteur Largeur Panneau de porte Constitution du cadre Présentation du panneau Panneaux Finition Valeur Rw isolation

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP : Prescriptions particulières PLANCHERS BAS Allotissement SE 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme

Plus en détail

P Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

P Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 5 P..0. Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont uniquement

Plus en détail

SOMMAIRE. C. C. T. P. - Lot n 2 - Etanchéité

SOMMAIRE. C. C. T. P. - Lot n 2 - Etanchéité SOMMAIRE C. C. T. P. - Lot n 2 - Etanchéité 2.0 - GENERALITES :...3 2.0.1 - OBLIGATIONS GENERALES :...3 2.0.2 - OBJET DES TRAVAUX :...3 2.0.3 - NORMES ET REGLEMENTS :...3 2.0.4 - ORIGINE ET CARACTERISTIQUES

Plus en détail

FERMACELL. Détails de construction Façades ventilées crépies (façades rideaux)

FERMACELL. Détails de construction Façades ventilées crépies (façades rideaux) FERMACELL Détails de construction Façades ventilées crépies (façades rideaux) Table des matières. Généralités.................... Conditions, système de crépi... Composition du système...... Fixation sur

Plus en détail

Tegra 600 Wavin Belgium

Tegra 600 Wavin Belgium Guide d installation Tegra 600 Ces instructions n ont pas pour but de remplacer les règles d installation telles qu indiquées dans la norme EN 1610. En tous cas, les conditions mentionnées dans la EN 1610

Plus en détail

ISOLATION INTERIEURE EN MULTIPOR - PRIX INDICATIFS 2016

ISOLATION INTERIEURE EN MULTIPOR - PRIX INDICATIFS 2016 Xella Béton Cellulaire Suisse SA Avenue des Sports 26 1401 Yverdon-les-Bains tél : 024 / 420 16 60 - fax : 024 / 420 16 61 www.xella.ch e-mail : tec@xella.com Devis N 6 Projet : 00-00 Conseiller Technique

Plus en détail

INSERTIONS POUR CAHIER DES CHARGES

INSERTIONS POUR CAHIER DES CHARGES HALFEN ANCRAGES POUR PIERRE NATURELLE Ancrages pour façades en pierre naturelle : ancre à sceller Les éléments en pierre naturelle sont fixés au gros-œuvre à l aide d ancres en acier inoxydable 18/10/2,5

Plus en détail

Powerline, le panneau haute performance d isolation thermique des bâtiments agricoles.

Powerline, le panneau haute performance d isolation thermique des bâtiments agricoles. Powerline, le panneau haute performance d isolation thermique des bâtiments agricoles. La référence pour l isolation durable à haute valeur isolante des bâtiments agricoles et agro-alimentaires (stockage).

Plus en détail

Consignes d installation

Consignes d installation Préparation des éléments Composition de la, chapeau de normal Consignes d installation Restez toute l année au sec Grâce à une toiture de terrasse en aluminium Tout le monde aime profiter de sa terrasse,

Plus en détail

Instructions de pose - FRANCE

Instructions de pose - FRANCE Instructions de pose - FRANCE Bardage fibre de bois Ce manuel est un guide de pose simplifié destiné aux poseurs. Pour plus de précisions, se référer à l Avis Technique CSTB en vigueur téléchargeable sur

Plus en détail

Fiche du projet Menuiserie Bechoux

Fiche du projet Menuiserie Bechoux Fiche du projet Menuiserie Bechoux Portée métallique de 14 m sur 28 La menuiserie Bechoux était à la recherche d'un atelier de qualité. Elle nous a commandé un hall Sigma de 14 m de large, 28 m de long

Plus en détail

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort Distribué par EZ-ZAHIA 1 I- Qu est ce que c est le béton cellulaire? Le Béton cellulaire est un matériau de construction minéral et massif. Ses

Plus en détail

Instructions de pose

Instructions de pose Instructions de pose Bardage en Panneaux Ce manuel est un guide de pose simplifié destiné aux poseurs. Avis Technique CSTB 2/13-1554 Pour toutes questions, n hésitez pas à nous contacter : contact@scbsas.com

Plus en détail

Instruction de pose pour linteaux pleins

Instruction de pose pour linteaux pleins Instruction de pose pour linteaux pleins Isolation périphérique, mur à double paroi et mur homogène Il incombe à l ingénieur civil de vérifier la bienfacture de l ensemble de la construction quant à sa

Plus en détail

Notice d'installation

Notice d'installation Série Brighten Up 60 DS (Ø 25 cm) 290 DS (Ø 35 cm) Notice d'installation Merci d avoir choisi ce Système d éclairage zénithal Solatube, qui provient non seulement des inventeurs originaux de ce type d

Plus en détail

1 DONNEES TECHNIQUES SPECIFIQUES POUR LA METHODE DE POSE A LOSANGE A RECOUVREMENT SIMPLE

1 DONNEES TECHNIQUES SPECIFIQUES POUR LA METHODE DE POSE A LOSANGE A RECOUVREMENT SIMPLE 1 DONNEES TECHNIQUES SPECIFIQUES POUR LA METHODE DE POSE A LOSANGE A RECOUVREMENT SIMPLE Cette méthode de pose est possible avec des ardoises des types et formats suivants : - ALTERNA: 40/40/5 et 40/40/10

Plus en détail

SUNTUF 3700 Industriel

SUNTUF 3700 Industriel SUNTUF 3700 Industriel INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION Des plaques ondulées SUNTUF 3700 en Polycarbonate pour lucarnes de toits et de bardages de structures industrielles, commerciales et agricoles. A.

Plus en détail

Instruction d installation

Instruction d installation Instruction d installation Maisonnette en poutres Art.. 0800.080 Dimensions extérieures des poutres 325 x 235 cm Dimensions extérieures des murs 305 x 215 cm, Espace sous toit 50 cm Épaisseur des murs

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en fait de sécurité incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en fait de sécurité incendie FERMACELL Firepanel A1 La nouvelle dimension en fait de sécurité incendie Firepanel A1 La nouvelle plaque pare-feu de FERMACELL Partout en Europe, le choix exigé pour la finition sèche des bâtiments publics

Plus en détail

ArcelorMittal Construction Benelux. Arval Bardage vertical

ArcelorMittal Construction Benelux. Arval Bardage vertical ArcelorMittal Construction Benelux Arval 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 et 25 26 et 31 33 34 et 35 caissons horizontaux caissons caissons horizontaux caissons kn/m 2 1,21 1,21 1,00

Plus en détail

Baccalauréat technologique Génie Civil FICHES de CONNAISSANCES Plan de coffrage Lycée Polyvalent de TAAONE

Baccalauréat technologique Génie Civil FICHES de CONNAISSANCES Plan de coffrage Lycée Polyvalent de TAAONE 1. Introduction Situation de l étude : En ayant toujours comme principal objectif de permettre l exécution d un ouvrage, après avoir défini l ensemble de ses fondations il faut s intéresser à la définition

Plus en détail

STRUCTURES METALLIQUES

STRUCTURES METALLIQUES 3 STRUCTURES METALLIQUES Structures métalliques 3 Introduction La moitié des réalisations des constructions industrielles Willy Naessens sont construites avec des structures métalliques. Cette technique

Plus en détail

Plaque de plâtre plombée. Protection contre les rayons X

Plaque de plâtre plombée. Protection contre les rayons X Plaque de plâtre plombée Protection contre les rayons X PAGE 2 : PLAQUE DE PLÂTRE PLOMBÉE PLAQUE DE PLÂTRE PLOMBÉE CONÇUE POUR LA PROTECTION DE LOCAUX CONTRE LES RAYONS X Les locaux équipés d appareils

Plus en détail

PROTECTION PARASISMIQUE

PROTECTION PARASISMIQUE POUR SE PRÉMUNIR CONTRE LE RISQUE SISMIQUE En cas de séisme, 90 % des pertes en vie humaines sont dues à l effondrement des constructions. La prévention constitue le meilleur moyen de se prémunir contre

Plus en détail

PERFORMANCES ACOUSTIQUES :

PERFORMANCES ACOUSTIQUES : FICHE CONSEIL N 10 PERFORMANCES ACOUSTIQUES : LES BONNES PRATIQUES DE MISE EN ŒUVRE. La performance acoustique des ouvrages en plaques de plâtre (cloison, contre-cloison, plafond) dépend non seulement

Plus en détail

3 Les cloisons Metal Stud

3 Les cloisons Metal Stud 3 Les cloisons Cloisons non portantes sur ossature métallique Les cloisons de Gyproc sont des cloisons légères et non portantes qui se montent à même le chantier. Elles sont constituées d une ossature

Plus en détail

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps Fiche de prévention Utilisation d un système de garde-corps périphériques temporaires 1. Description Un système de garde-corps temporaire est un équipement de protection collective temporaire dont la fonction

Plus en détail

Schöck Isokorb type W

Schöck Isokorb type W Schöck Isokorb type Schöck Isokorb type Conçu pour pans de mur en porte-à-faux. Il transmet les moments négatifs et les efforts tranchants positifs. De plus, des efforts horizontaux variables sont transmis

Plus en détail

innovationopportunité

innovationopportunité innovationopportunité Quelles Solutions pour Fixer les Cloisons en Verre? introductiongénérale Quelles Solutions pour Fixer les Cloisons en Verre? CLOISONS EN VERRE 1 L industrie de la construction est

Plus en détail

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc),

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc), MISE EN ŒUVRE (ISONAT FACILE A POSER ) ISOLATION DES TOITURES Le produit Isonat se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 25-41 : ouvrages en plaques de parement en plâtre, DTU

Plus en détail

Mise en œuvre GFP 01/2014 6.1

Mise en œuvre GFP 01/2014 6.1 Mise en œuvre GFP GFP panneau grand format: Détails de construction 6.2 Le plus important en bref 6.3 Détail assemblage d angle 6.4 Détail angle intérieur 6.5 Détail appui de mur 6.6-6.9 Détail appui de

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE DURASID CLINS DE BARDAGE

INSTRUCTIONS DE POSE DURASID CLINS DE BARDAGE 01/2013 v1 1/6 Généralités Durasid est un système complet de clins de bardage parfaitement adaptés pour l habillage de murs extérieurs de nouveaux ou d anciens bâtiments : ils sont idéals pour l installation

Plus en détail

Guide pour Structure Ossature Bois

Guide pour Structure Ossature Bois L C C B SARL 93 Grand Rue 67290 WEISLINGEN Tel: 03-88-01-59-83 Email : lccb.lenser@wanadoo.fr Guide pour Structure Ossature Bois Dans ce guide certaines touches sont modélisées par les touches suivantes

Plus en détail

Mode lisation des briques de terre cuite JUWO POROTON

Mode lisation des briques de terre cuite JUWO POROTON Mode lisation des briques de terre cuite JUWO POROTON Calculs des ponts thermiques avec le logiciel Therm Document destiné aux concepteurs de maisons passives Les ponts thermiques Les ponts thermiques

Plus en détail

B0 Gamme de produits

B0 Gamme de produits B0 Gamme de produits B0 gamme de produits 15 B.0 Gamme de produits Ce chapitre reprend la gamme des produits Ytong. Pour la mise en oeuvre de ces produits, il faut se référer au chapitre B.3. (Mise en

Plus en détail

Insulated Door Components. Système de ressorts de tension. Système hautement performant de porte de garage pour usages résidentiels

Insulated Door Components. Système de ressorts de tension. Système hautement performant de porte de garage pour usages résidentiels Insulated Door Components Système de ressorts de tension Système hautement performant de porte de garage pour usages résidentiels Système de resorts de tension Simple et rapide, idéal pour des dimensions

Plus en détail

Phase avant-projet : coordination des conceptions structurale et architecturale pour les bâtiments multiétagés à ossature en acier

Phase avant-projet : coordination des conceptions structurale et architecturale pour les bâtiments multiétagés à ossature en acier Phase avant-projet : coordination des conceptions structurale et architecturale pour les bâtiments multiétagés à ossature en acier Fournit des informations nécessaires à la prise de décisions efficaces

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : La brique cellulaire (YTONG) Rédaction : Aouad Roger/ Etudiant ETC 3 ème année Date : 23 novembre 2007 Généralité 1. Histoire En 1924, J.A Eriksson,

Plus en détail

Conseils de pose : isolation des murs

Conseils de pose : isolation des murs MISE EN ŒUVRE - FACILE A POSER Conseils de pose : isolation des murs Le produit se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 20-1 : Parois et murs en maçonnerie de petits éléments,

Plus en détail

Notice de montage d un kit de toiture sur ossature existante Pose sur structure portante en bois

Notice de montage d un kit de toiture sur ossature existante Pose sur structure portante en bois Notice de montage d un kit de toiture sur ossature existante Pose sur structure portante en bois Faîtière Rive Arrêt Obturateur Capot Capot de rive Intermédiaire Préambule : Choisissez attentivement les

Plus en détail

La règlementation feu et les systèmes weber.therm. Jean Luc Chollier Hervé Ravenet Chefs de produits ITE Weber

La règlementation feu et les systèmes weber.therm. Jean Luc Chollier Hervé Ravenet Chefs de produits ITE Weber La règlementation feu et les systèmes weber.therm Jean Luc Chollier Hervé Ravenet Chefs de produits ITE Weber SOMMAIRE Règlements de sécurité incendie Les protections Les solutions Weber weber.therm XM

Plus en détail

ACIERS POUR BETON ARME ARMATURES ASSEMBLEES SOUS FORME DE PANNEAUX PLANS

ACIERS POUR BETON ARME ARMATURES ASSEMBLEES SOUS FORME DE PANNEAUX PLANS OCAB Association sans but lucratif Boulevard de la Plaine, 5 B 1050 BRUXELLES www.ocab-ocbs.com PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PTV 308 REV 2 2009/3 PTV 308/2 (2009) ACIERS POUR BETON ARME ARMATURES ASSEMBLEES

Plus en détail

Protection incendie dans le bâtiment

Protection incendie dans le bâtiment Protection incendie dans le bâtiment Rev. 20021128 Protection incendie passive 2 Quelques notions sur la protection incendie passive dans le bâtiment. Table des matières 2 Concepts de base Inflammabilité,

Plus en détail

2.9 LES ÉLÉMENTS D ORNEMENTATION

2.9 LES ÉLÉMENTS D ORNEMENTATION 2.9 LES ÉLÉMENTS D ORNEMENTATION 2.9.1 GÉNÉRALITÉS Les volets À l époque, aucune des maisons de la première phase de construction n était ornée de volets, sauf les types E-05 (non illustré), K-02 et L-01

Plus en détail

Instructions de pose pour parquets finis

Instructions de pose pour parquets finis Parquets finis cabana lock-connect Généralités Les parquets finis cabana de 13 mm d épaisseur sont en principe posés de façon flottante. Leurs éléments (lames ou carreaux) sont livrés dans un emballage

Plus en détail

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur 1.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur.1.- Grands principes communs aux sols flottants Les sols flottants sont constitués d éléments rigides (chape en béton, parquet, carrelage)

Plus en détail

Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre

Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre Le présent descriptif concerne la mise en œuvre d une isolation thermique cellulosique par soufflage ouvert sur un plancher, ainsi

Plus en détail

P Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

P Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 57 P.2.0.18 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont

Plus en détail

Actualisations 2014.4

Actualisations 2014.4 THERM + construction de verrières Nouvelle technique de joint Un surcroit de sécurité et une réalisation permettant d optimiser la mise en œuvre sont les principaux critères sur lesquels les concepteurs

Plus en détail

Four solaire. Four solaire

Four solaire. Four solaire Four solaire 1 Table des matières 1. Introduction... 3 2. Liste des pièces... 4 3. Montage... 6 3.1 Montage de la boîte... 6 3.2 Montage du couvercle... 16 3.3 Montage du miroir angulaire... 20 3.4 Montage

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE &

INSTRUCTIONS DE POSE & 1/8 Généralités Durasid est un système complet de clins de bardage parfaitement adaptés pour l habillage de murs extérieurs de nouveaux ou d anciens bâtiments : ils sont idéals pour l installation sur

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION CITERNE ENTERREE. L énergie d un leader

GUIDE D INSTALLATION CITERNE ENTERREE. L énergie d un leader GUIDE D INSTALLATION CITERNE ENTERREE L énergie d un leader Sommaire - Choix de l emplacement de la citerne 3 - Fosse de pose de la citerne 4 - Mise en place de la citerne 5 Pose de la citerne Remblayage

Plus en détail

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée PB20RT+ à isolation rapportée PONCEBLOC 20RT+ Dimension du bloc standard (L x ép. x h en mm) Résistance mécanique L 30 Nombre de blocs/m² 8 Poids du bloc sec (kg) 12,5 Résistance thermique maçonnerie seule

Plus en détail

Système de bardage sur ossature rapportée Profil à emboîtement. Système de bardage sur ossature rapportée - Profil à emboîtement 1

Système de bardage sur ossature rapportée Profil à emboîtement. Système de bardage sur ossature rapportée - Profil à emboîtement 1 Système de bardage sur ossature rapportée Profil à emboîtement Système de bardage sur ossature rapportée - Profil à emboîtement 1 Index Présentation Domaine d usage Les éléments du système Les profils

Plus en détail

Montage CAPTEUR EURO INTEGRE EN TOITURE

Montage CAPTEUR EURO INTEGRE EN TOITURE Système de montage Montage CAPTEUR EURO INTEGRE EN TOITURE Le capteur intégré en toiture EURO offre une solution d intégration architecturale idéale pour tous les toits dont l inclinaison est supérieure

Plus en détail

Façades Fiches d Application

Façades Fiches d Application Fiches d Application Ventilées - Système de Ventilées - Viroclin Ventilées - Virocnail Ventilées - Système Mixte Consulter le Dossier Technique Viroc disponible dans www.viroc.pt, dans la langue FR, sur

Plus en détail

Le système de panneaux de construction

Le système de panneaux de construction JACKON Insulation GmbH Carl-Benz-Straße 8 D-33803 Steinhagen Telefon +49 5204 1000-0 Telefax +49 5204 1000-59 info@jackodur.com www.jackon-insulation.com Le système de panneaux de construction Des éléments

Plus en détail

Les Palettiers. - Fiche de connaissances. - Fiche méthodologique ou Formulaire. - Application guidée. - Application avec corrigé

Les Palettiers. - Fiche de connaissances. - Fiche méthodologique ou Formulaire. - Application guidée. - Application avec corrigé Les Palettiers - Fiche de connaissances - Fiche méthodologique ou Formulaire - Application guidée - Application avec corrigé - Thème récapitulatif OXYGÈNE LES PALETTIERS FICHE «CONNAISSANCES» Ce mode de

Plus en détail

CLIMATISATION TRANQUILLE 12.MONTAGE. 12.2 Montage des nattes sur plaque Placoplâtre

CLIMATISATION TRANQUILLE 12.MONTAGE. 12.2 Montage des nattes sur plaque Placoplâtre 12.2 Montage des nattes sur plaque Placoplâtre La mise en place de plafonds chauffants en plaque de plâtre est considérée comme traditionnelle et régie par le DTU 25.41 depuis septembre 1981. Les plafonds

Plus en détail

Mise en œuvre de l écran de sous toiture Principes de préparation du toit

Mise en œuvre de l écran de sous toiture Principes de préparation du toit Annexe ESTETIQ SF PORTRAIT ET PAYSAGE Mise en œuvre de l écran de sous toiture Principes de préparation du toit CENTROSOLAR France Espace Européen 15, chemin du Saquin Bâtiment G 69130 Ecully FRANCE Tel.:

Plus en détail

Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO

Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO AVIS DE CHANTIER N CO. 2/39 Avis de Résistance au Feu pour un Avis Technique AVIS n CO4-1218 Entreprise KNAUF Avis de Résistance au feu : Procédé

Plus en détail

Descriptif Commercial

Descriptif Commercial Descriptif Commercial Date // 02 Juillet 2013 1. GENERALITES Le projet consiste en la construction à Redange-Sur-Attert, am Fraesbich, d un bâtiment comprenant des surfaces de hall et de bureaux pour une

Plus en détail

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations ayant trait à la qualité acoustique des produits de construction utilisés dans les écrans Les recommandations relatives à la

Plus en détail

Plafond Fiches dapplication

Plafond Fiches dapplication Fiches dapplication Faux s Panneau Perforé Consulter le Dossier Technique Viroc disponible dans www.viroc.pt, dans la langue FR, sur la page Téléchargements. Autres Fichiers de Solutions Recommandées Viroc,

Plus en détail

Pavillon de Barcelone

Pavillon de Barcelone Partie 1 Première Etape Formation du socle du pavillon Tout d abord, on créé une boîte au format souhaitée, avec un nombre de segmentation correspondant à la trame du dallage du projet. Puis, on la transforme

Plus en détail

Système à lisses plates visible

Système à lisses plates visible Système à lisses plates visible Système de suspension Système à lisses plates visible 1 Fixation murale 2 Latte anti-feu (haut) Latte en bois (bas) 3 Entretoise T24 4 Suspente nonius 5 Panneau à bords

Plus en détail

I. Instructions d installation :

I. Instructions d installation : I. Instructions d installation : Veuillez lire attentivement les recommandations suivantes avant toute installation. 1. Contrôle du site d installation Livrer le parquet sur le site d installation lorsque

Plus en détail

LITAFEU JOINT COUPE FEU. Propriétés. Performances. Domaines d application. Sécurité. Stockage. Conditionnement. Mise en œuvre P 1/8

LITAFEU JOINT COUPE FEU. Propriétés. Performances. Domaines d application. Sécurité. Stockage. Conditionnement. Mise en œuvre P 1/8 P 1/8 LITAFEU JOINT COUPE FEU Date d actualisation : 23 juillet 2012 Propriétés Le LITAFEU est constitué de fibres minérales incombustibles, imputrescibles, insérées dans une résille de fibres de verre.

Plus en détail

Guide d installation BLdext

Guide d installation BLdext Stockage et manutention - Les lames BLdext doivent être toujours stockées à plat, dans un endroit sec, sous un toit et hors du sol. Le portage des lames doit se faire par les extrémités. La température

Plus en détail

Systèmes de revêtements

Systèmes de revêtements Systèmes de revêtements NOVIKSHAKE MC RS8 BARDEAU SIGNATURE 8 INFORMATION GÉNÉRALE ATTENTION: NE JAMAIS OUBLIER QUE LES POLYMÈRES SUBISSENT DE L EXPANSION / CONTRACTION DUES AUX VARIATIONS DE TEMPÉRATURE.

Plus en détail

B.3 Mise en œuvre. Blocs collés Blocs maçonnés avec du mortier de ciment. B.3.3.1 Linteaux Ytong B.3.3.2 Linteaux Ytong en U B.3.3.

B.3 Mise en œuvre. Blocs collés Blocs maçonnés avec du mortier de ciment. B.3.3.1 Linteaux Ytong B.3.3.2 Linteaux Ytong en U B.3.3. mise en œuvre 103 B.3 Mise en œuvre La partie B.3 reprend la technique de mise en œuvre des produits Ytong. Dans la partie B.4 se trouvent les détails techniques correspondants. Les détails d exécution

Plus en détail

Eurothane Bi-3, le panneau haute performance d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur béton, bois ou dérivés du bois.

Eurothane Bi-3, le panneau haute performance d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur béton, bois ou dérivés du bois. Eurothane Bi-3, le panneau haute performance d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur béton, bois ou dérivés du bois. La référence pour l isolation durable à haute valeur

Plus en détail

Construire en CLT B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012

Construire en CLT B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012 B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012 Sommaire 1 MUR EXTÉRIEUR 1.1 Isolation en laine minérale 1.2 Isolation en fibres de bois douces 1.3 Isolation en cellulose 1.4 Isolation en polystyrène expansé

Plus en détail

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) :

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Tutoriel Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Composition de l existant: Plaque de plâtre BA 13 (1,25 cm) Polystyrène

Plus en détail

3. Généralités. 3.1 Qu est ce que le béton cellulaire?

3. Généralités. 3.1 Qu est ce que le béton cellulaire? 3. Généralités 3.1 Qu est ce que le béton cellulaire? L air pétrifié Sable, chaux et ciment constituent les matières premières de base. Celles-ci sont intimement mélangées dans des proportions bien déterminées,

Plus en détail

AESTUVER. La plaque coupe-feu universelle

AESTUVER. La plaque coupe-feu universelle coupe-feu AESTUVER La plaque coupe-feu universelle AESTUVER La plaque coupe-feu universelle Procédé d'injection de fibres 2 AESTUVER un matériau de construction de la nouvelle génération AESTUVER innove

Plus en détail

Schémas de détail. Renfort d angle avec cornière entoilée. Détail 6. Fema Enduit de finition. Fema Armature. Fema Enduit d enrobage.

Schémas de détail. Renfort d angle avec cornière entoilée. Détail 6. Fema Enduit de finition. Fema Armature. Fema Enduit d enrobage. Détail 6 Renfort d angle avec cornière entoilée Fema Enduit d enrobage Mortier Colle Cornière d angle entoilée Détail 7 Arrêt latéral pignon/façade avec retour sous isolant Variante A Mur ancien crépi

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Schöck Isokorb modèle QS 10

Schöck Isokorb modèle QS 10 Schöck Isokorb modèle Schöck Isokorb modèle 10 Contenu Page Exemples d application 152 Dimensions 153 Platine frontale de la charpente métallique/armature complémentaire 154 Tableaux de dimensionnement/espacement

Plus en détail

CLOISONS EN OSSATURE METALLIQUE

CLOISONS EN OSSATURE METALLIQUE I. CARACTERISTIQUES DE LA PLAQUE DE PLATRE Les plaques de plâtre présentent deux faces de couleurs différentes : Type de plaque couleurs utilisation Plaques standards Une face recouverte On utilise ce

Plus en détail

Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime )

Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime ) Pièce annexe N 1 à l'arrêté N 2005/02/116-117 du 12 janvier 2005 Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime ) Titre VIII Livre V du Code de l environnement Règlement communal de la publicité, des enseignes

Plus en détail

Plafonds en plaques Gyplat à enduire

Plafonds en plaques Gyplat à enduire A04 Plafonds à enduire au plâtre Plafonds en plaques Gyplat à enduire Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions dont l état d avancement

Plus en détail

ECCOFENCE KIT WWW.ECCOPRODUCTS.EU

ECCOFENCE KIT WWW.ECCOPRODUCTS.EU ECCOFENCE KIT WWW.ECCOPRODUCTS.EU TABLE DES MATIÈRES 2 Qui est ECCO? 3 Pourquoi choisir ECCOfence KIT? 4 Dimensions 5 Schéma technique du KIT 5 Domaines d application 6 Instructions de placement 7 Vidéo

Plus en détail

Mastic coupe-feu silicone CFS-S SIL

Mastic coupe-feu silicone CFS-S SIL Mastic coupe-feu silicone CFS-S SIL Applications Joints de dilatation entre dalles (intérieur et extérieur) Joints de liaison entre poutrelles métalliques et murs (construction en bâti) Avantages Haute

Plus en détail