IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels"

Transcription

1 IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels Yann-Gaël Guéhéneuc Professeur adjoint local 2345 Département d informatique et de recherche opérationnelle Université de Montréal Yann-Gaël Guéhéneuc 2006

2 Les points de fonction 1. Objectifs 2. Histoire 3. PF et COBOL 4. PF et LOC 5. Étapes de calcul des PF 6. Types de PF et frontières 7. Composantes des PF 8. Estimation par PF 2/57

3 Objectifs (1/2) Les points de fonction (PF) quantifient les fonctionnalités offertes par un programme à ses utilisateurs 3/57

4 Objectifs (2/2) Les PF mesurent les fonctionnalités Que le client a demandé et a reçu Indépendamment des technologies utilisées Les PF fournissent Un moyen d estimer la taille d un programme Une métrique de qualité et productivité Une base normalisée de comparaison 4/57

5 Les points de fonction 1. Objectifs 2. Histoire 3. PF et COBOL 4. PF et LOC 5. Étapes de calcul des PF 6. Types de PF et frontières 7. Composantes des PF 8. Estimation par PF 5/57

6 Histoire (1/5) Un bref historique des PF 1950 La valeur économique d un programme de gestion est mesurée en LOC produites 1979 Allan Albrech (IBM) propose l évaluation des programmes avec les PF 1984 Allan Albrech complète son approche, introduit des facteurs d ajustement, développe un méthode d évaluation de la complexité 6/57

7 Histoire (2/5) Un bref historique des PF 1986 Le IFPUG voit le jour à Toronto 1988 Les PF sont utilisées comme base pour la négociation et l octroi de contrats par le gouvernement des États-Unis d Amérique 1989 Apparition d outils pour calculer les PF de spécifications fonctionnelles 1989 Les PF servent à quantifier la valeur de programmes et de technologies vieillissantes 7/57

8 Histoire (3/5) Un bref historique des PF 1991 Publication des moyennes nationales de productivité et de qualité des États-Unis d Amérique avec les PF 1992 Apparition d outils pour calculer les PF par analyse syntaxique du code 1992 Utilisation des PF pour quantifier les actifs en programmes d entreprises vendues 8/57

9 Histoire (4/5) Un bref historique des PF 1993 Utilisation des PF pour analyser le potentiel d utilisation d outils de génie logiciel, de gestion de projet, d assurance de la qualité 1993 Utilisation des PF pour comparer des données sur la qualité et la productivité provenant de 60 pays 1993 Utilisation des PF pour des contrats internationaux 9/57

10 Histoire (5/5) Un bref historique des PF 1994 Extension des PF à la mesure de la taille des données et de l information 1994 Utilisation des PF pour mesurer la productivité d activités non-logicielles /57

11 Les points de fonction 1. Objectifs 2. Histoire 3. PF et COBOL 4. PF et LOC 5. Étapes de calcul des PF 6. Types de PF et frontières 7. Composantes des PF 8. Estimation par PF 11/57

12 PF et COBOL Saviez-vous que 85% des programmes de gestion d affaires mondiaux sont en COBOL développeurs COBOL existent (encore) aux États-Unis d Amérique 200 milliards de lignes de code COBOL tournent (encore) dans le monde 35% du développement de nouvelles applications d affaires est en COBOL 59% des systèmes d information du Ministère de la guerre des États-Unis d Amérique sont en COBOL 12/57

13 COBOL Langage de programmation dédié Aux traitements des données en lots À l impression de rapports Langage développé 1959 CODASYL Committee (COnference on DAta SYstems Languages) Normalisé par l American National Standards Institute Plusieurs normes (et compilateurs) : 68, 74, 85 et 08 13/57

14 COBOL Langage de programmation structurée Pas d objets Portée lexicale d une variable à tous les modules d un même programme Appels à des bibliothèques de modules (sousprogrammes dédiés) Langage de programmation évolué Syntaxe proche de la langue anglaise Module d écriture des rapports (Report Writer Module) 14/57

15 COBOL Mais les espacements et les formats données sauvegardées sont très (trop) importants! Mais grand différence entre un programme interactif et un programme de traitements en lots 15/57

16 COBOL Structure d un programme Identification division Identifie et documente le programme Environment division Définit les noms de fichiers et les équipements spécifiques à la machine utilisées Data division Définit les formats d entrée et de sortie et les variables Procedure division Contient les instructions 16/57

17 COBOL Structure d un programme 17/57

18 COBOL Ecriture d un programme 18/57

19 COBOL IDENTIFICATION DIVISION. PROGRAM-ID. Multiplier. AUTHOR. Michael Coughlan. * Example program using ACCEPT, DISPLAY and MULTIPLY to * get two single digit numbers from the user and multiply them DATA DIVISION. WORKING-STORAGE SECTION. 01 Num1 PIC 9 VALUE ZEROS. 01 Num2 PIC 9 VALUE ZEROS. 01 Result PIC 99 VALUE ZEROS. PROCEDURE DIVISION. DISPLAY "Enter first number (1 digit) : " WITH NO ADVANCING. ACCEPT Num1. DISPLAY "Enter second number (1 digit) : " WITH NO ADVANCING. ACCEPT Num2. MULTIPLY Num1 BY Num2 GIVING Result. DISPLAY "Result is = ", Result. STOP RUN. 19/57

20 Les points de fonction 1. Objectifs 2. Histoire 3. PF et COBOL 4. PF et LOC 5. Étapes de calcul des PF 6. Types de PF et frontières 7. Composantes des PF 8. Estimation par PF 20/57

21 PF et LOC (1/2) Comparaison Langage Nombre de PF Nombre de LOC Préparation Implantation Effort total LOC/mois/personnes PF/mois/personnes Assembleur personnes/mois 5 personnes/mois 10 personnes/mois ,00 COBOL personnes/mois 3 personnes/mois 8 personnes/mois 375 3,75 21/57

22 PF et LOC (2/2) Les PF décrivent mieux la productivité que les LOC 22/57

23 Les points de fonction 1. Objectifs 2. Histoire 3. PF et COBOL 4. PF et LOC 5. Étapes de calcul des PF 6. Types de PF et frontières 7. Composantes des PF 8. Estimation par PF 23/57

24 Étapes de calcul des PF (1/8) Six étapes Réunir la documentation des experts Délimiter les frontières du programme Compter les PF des données Compter les PF des transaction Évaluer le facteur d ajustement Calculer les PF ajustés Documenter les choix d interprétation!!! 24/57

25 Étapes de calcul des PF (2/8) Six étapes Réunir la documentation des experts Formats de rapports Format d écran Modèles des traitements Modèles des données Dictionnaire des données 25/57

26 Étapes de calcul des PF (3/8) Six étapes Délimiter les frontières du programme Utilisateur Interrogations Extrants Intrants Programme Dépôts internes Intrants Extrants Interrogations Autre programme Dépôts externes 26/57

27 Étapes de calcul des PF (4/8) Six étapes Compter les PF des données Exemples de dépôts internes Base de données internes au programme Fichiers maîtres Données de sauvegarde demandées par l utilisateur Exemples de dépôts externes Base de données partagée (en lecture) Message d aide Message d erreur stockés à l extérieur du programme 27/57

28 Étapes de calcul des PF (5/8) Six étapes Compter les PF des transactions Exemples d intrants Données transactionnelles Écran d ajout, de modification, de retrait Exemples d extrants Transfert de données vers un autre programme Rapports, graphiques Exemples d interrogations Écran de connexions avec mot de passe Écran d aide 28/57

29 Étapes de calcul des PF (6/8) Six étapes Évaluer le facteur d ajustement 14 facteurs d influence Échelle de Lickert à 6 degrés Degré total d influence Voir les ressources sur le site web pour télécharger la liste des facteurs d influence, leurs degrés et des exemples 29/57

30 Étapes de calcul des PF (7/8) Six étapes Calculer les PF ajustés VAF = DTI 0,01 + 0,65 PFA = PF VAF DTI : degré total d influence VAF : valeur d ajustement des facteurs PFA : points de fonction ajustés 30/57

31 Étapes de calcul des PF (8/8) Six étapes Ne pas oublier de documenter les choix d interprétation faits!!! 31/57

32 Les points de fonction 1. Objectifs 2. Histoire 3. PF et COBOL 4. PF et LOC 5. Étapes de calcul des PF 6. Types de PF et frontières 7. Composantes des PF 8. Estimation par PF 32/57

33 Types de PF et frontières (1/4) Types de PF PF d un programme existant Mesure des fonctionnalités fournies présentement aux utilisateurs PF d un programme en développement Mesure des fonctionnalités qui seront fournies aux utilisateurs PF d un programme en maintenance Mesure les fonctionnalités changées (ajout, modification, retrait) 33/57

34 Types de PF et frontières (2/4) Frontières entre le programme à mesurer et les programmes «externes» Frontières de l étendue à mesurer Propriétaire des données Relations entre les traitements (intrants et extrants) 34/57

35 Types de PF et frontières (3/4) Frontières entre le programme à mesurer et les programmes «externes» Exprimées du point de vue de l utilisateur Alignées sur les fonctions d affaires perçues par l utilisateur 35/57

36 Types de PF et frontières (4/4) Frontières entre le programme à mesurer et les programmes «externes» Pour un programme Frontières stables correspondant à la façon de le programme est entretenu Pour un programme en développement Détermination par les spécifications Pour un programme en maintenance Frontières déjà établies, ne pas créer de nouvelles frontières 36/57

37 Les points de fonction 1. Objectifs 2. Histoire 3. PF et COBOL 4. PF et LOC 5. Étapes de calcul des PF 6. Types de PF et frontières 7. Composantes des PF 8. Estimation par PF 37/57

38 Composantes des PF (1/11) Les fonctionnalités d un programme sont déterminées par le «quoi» livré, pas par le «comment» Les fonctionnalités comptées sont visibles par l utilisateur Données Transactions 38/57

39 Composantes des PF (2/11) Utilisateur Interrogations Extrants Intrants Programme Dépôts internes Intrants Extrants Interrogations Autre programme Dépôts externes 39/57

40 Composantes des PF (3/11) Données Dépôts internes Ensemble logique de données entretenues à l intérieur des frontières du programme Fichier, base de données Dépôts externes Ensemble logique de données entretenues à l extérieur des frontières du programme Données reçues de, envoyées à, ou partagées avec un autre programme Inclus bibliothèques de code (I/O, maths ) 40/57

41 Composantes des PF (4/11) Données Complexité pour les dépôts internes et externes Nombre d attributs 1 à à et plus Record elements 1 S S M 2 à 5 S M C > 5 M C C Poids pour les dépôts internes S = 7 ; M = 10 ; C = 15 Poids pour les dépôts externes S = 5 ; M = 7 ; C = 10 41/57

42 Composantes des PF (4/11) Données Les record elements, ou groupe logique de données (GLD), groupent ensemble les attributs. Pour le comptage, on peut partir d un modèle de données (considérer les entités, les relations porteuses de données ou n-aires), d une liste de fichiers physiques, d une liste de segments tables dans un SGBD. Chacun de ces objets peut être candidat à être un GLD, il faut considérer la vue utilisateur et ne pas présumer qu un fichier physique égale un fichier logique. (cf. Complexité pour les dépôts internes et externes Nombre d attributs 1 à à et plus Record elements 1 S S M 2 à 5 S M C > 5 M C C Poids pour les dépôts internes S = 7 ; M = 10 ; C = 15 Poids pour les dépôts externes S = 5 ; M = 7 ; C = 10 41/57

43 Composantes des PF (5/11) Transactions Intrants Fonctionnalités de saisie et de mise à jour (ajout, modification, retrait) des données dans les dépôts internes Chaque format d entrée qui fournit des données distinctes au programme est compté Clavier, ligne de communication, autre programme Unique data and or control inputs 42/57

44 Composantes des PF (6/11) Transactions Intrants Complexité pour les intrants (et interrogations à «majorité intrant») Nombre d attributs 1 à 4 5 à et plus Fichiers référencés < 2 S S M 2 S M C > 2 M C C Poids pour les intrants (et interrogations) S = 3 ; M = 4 ; C = 6 43/57

45 Composantes des PF (7/11) Transactions Extrants Fonctionnalités de reproduction des données contenues dans les dépôts internes et externes Chaque format de sortie qui fournit des données distinctes à l utilisateur ou à un autre programme est compté Unique data and or control outputs 44/57

46 Composantes des PF (8/11) Transactions Extrants Complexité pour les extrants (et interrogations à «majorité extrant») Nombre d attributs 1 à 5 6 à et plus Fichiers référencés < 2 S S M 2 à 3 S M C > 3 M C C Poids pour les extrants S = 4 ; M = 5 ; C = 7 Poids pour les interrogations à «majorité extrant» S = 3 ; M = 4 ; C = 6 45/57

47 Composantes des PF (9/11) Transactions Interrogations Fonctionnalités d accès direct en lecture aux données contenues dans les dépôts qui demandent une réponse immédiate Composées d une entrée et d une sortie, la plus complexe des deux est compté Ne fait pas de mise à jour des dépôts internes Uniquement des extractions de données Pas de données dérivées (calculées en sortie) 46/57

48 Composantes des PF (10/11) Utilisateur Interrogations Extrants Intrants Programme Dépôts internes Intrants Extrants Interrogations Autre programme Dépôts externes 47/57

49 Composantes des PF (11/11) Grille de calcul des points de fonction Composante Simple Moyen Complexe Résultat Intrants I1 3 I2 4 I3 6 Extrants E1 4 E2 5 E3 7 Dépôts internes DI1 7 DI2 10 DI3 15 Dépôts externes DE1 5 DE2 7 DE3 10 Interrogations R1 3 R 2 4 R3 6 Total des points de fonction (non ajustés) 48/57

50 Les points de fonction 1. Objectifs 2. Histoire 3. PF et COBOL 4. PF et LOC 5. Types de PF et frontières 6. Composantes des PF 7. Étapes de calcul des PF 8. Estimation par PF 49/57

51 Estimation par PF (1/8) Utiliser les données historiques pour estimer le nombre de jour de travail par point de fonction Facteurs de productivité Métriques de productivité Métriques de qualité Coûts en novembre /57

52 Estimation par PF (2/8) Facteurs de productivité Durée du projet Expérience du chef de projet Nouvelle méthodologie Nouveaux langages / outils 51/57

53 Estimation par PF (3/8) Facteurs de productivité Exemple Meilleur chef de projet de la ville : 0,8 Équipe peu expérimentée : 1,10 Effet total : 0,8 1,10 = 0,88 Estimée nominale : 3,5 jours/pf Estimée ajustée : 3,5 0,88 = 3,08 jours/pf 52/57

54 Estimation par PF (4/8) Métriques de productivité «Taille» d un programme : Σ PF Croissance : Σ PF sur une période donnée Taux de productivité : Effort / PF Taux de soutient : PF / Effort 53/57

55 Estimation par PF (5/8) Métriques de qualité Ratio de stabilité 1 - Σ Modifications / Σ PF Ratio du coût de réparation Temps de modification Coût horaire / PF 54/57

56 Estimation par PF (6/8) Coûts en novembre 2000 Coûts par point de fonction aux États-Unis d Amérique «Légers» «Complet» End-user Software $150 $250 Information Systems Software $600 $1,000 Outsourced Software $550 $1,500 Commercial Software $1,000 $1,700 Systems Software $1,200 $2,000 Military Software $2,500 $5,000 Moyenne $1,000 $1,908 55/57

57 Estimation par PF (7/8) Coûts en novembre 2000 Pays 1. Japan 2. Sweden 3. Switzerland 4. France 5. United Kingdom 6. Denmark 7. Germany 8. Spain 9. Italy 10. United States Coût net par points de fonction en dollars U.S. $1,600 $1,500 $1,450 $1,425 $1,400 $1,350 $1,300 $1,200 $1,150 $1,000 56/57

58 Estimation par PF (8/8) Coûts en novembre 2000 Pays 1. India 2. Pakistan 3. Poland 4. Hungary 5. Thailand 6. Indonesia 7. Venezuela 8. Columbia 9. Mexico 10. Argentina Coût net par points de fonction en dollars U.S. $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ /57

IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels

IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels Yann-Gaël Guéhéneuc Professeur adjoint guehene@iro.umontreal.ca, local 2345 Département d informatique et de recherche

Plus en détail

Secteur bancaire Enjeux d image

Secteur bancaire Enjeux d image Secteur bancaire Enjeux d image Étude mondiale Luc Durand Président Ipsos, Québec Luc.Durand@ipsos.com Plan de la présentation Sommaire méthodologique Portrait global La surveillance des banques Quand

Plus en détail

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Web Analytics Comment Valoriser la Connaissance des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Agenda comscore en Quelques Chiffres Réseaux Sociaux : Etat des lieux

Plus en détail

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE Colloque Protection sociale d entreprise Paris, 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise

Plus en détail

Notes de mise à jour. 4D v11 SQL Release 2 (11.2) Notes de mise à jour

Notes de mise à jour. 4D v11 SQL Release 2 (11.2) Notes de mise à jour Notes de mise à jour 4D v11 SQL Release 2 (11.2) Notes de mise à jour 2 Découvrez ci-dessous les principales fonctionnalités de 4D Server v11 SQL et 4D v11 SQL Release 2 (11.2). Pour plus de détails consultez

Plus en détail

IFT6251 : Sujets spéciaux en génie logiciel

IFT6251 : Sujets spéciaux en génie logiciel IFT6251 : Sujets spéciaux en génie logiciel Yann-Gaël Guéhéneuc Professeur adjoint guehene@iro.umontreal.ca, local 2345 Département d informatique et de recherche opérationnelle Université de Montréal

Plus en détail

Les bases de données

Les bases de données Les bases de données Introduction aux fonctions de tableur et logiciels ou langages spécialisés (MS-Access, Base, SQL ) Yves Roggeman Boulevard du Triomphe CP 212 B-1050 Bruxelles (Belgium) Idée intuitive

Plus en détail

Estimation des charges. «Le travail se dilate jusqu à remplir le temps disponible»

Estimation des charges. «Le travail se dilate jusqu à remplir le temps disponible» «Le travail se dilate jusqu à remplir le temps disponible» Le savoir faire du chef de projet Pas d excès d optimisme Retour sur expérience Toujours garder de la marge Identifier les points à risque Ne

Plus en détail

Les classes de service pour les projets scientifiques

Les classes de service pour les projets scientifiques Les classes de service pour les projets scientifiques L'exemple des grilles de calcul et du projet EGEE Journée «Classes de Service de RAP» Jean-Paul Gautier, Mathieu Goutelle (CNRS UREC) www.eu-egee.org

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

ICC 109 8. 14 septembre 2012 Original : anglais. tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs.

ICC 109 8. 14 septembre 2012 Original : anglais. tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs. ICC 109 8 14 septembre 2012 Original : anglais F Conseil international du Café 109 e session 24 28 septembre 2012 Londres, Royaume Uni Tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs

Plus en détail

Compléments de documentation Scilab : affichage de texte et formatage de nombres

Compléments de documentation Scilab : affichage de texte et formatage de nombres Université des Sciences et Technologies de Lille U.F.R. de Mathématiques Pures et Appliquées Agrégation externe Année 2002-2003 Compléments de documentation Scilab : affichage de texte et formatage de

Plus en détail

Cours Bases de données

Cours Bases de données Informations sur le cours Cours Bases de données 9 (10) séances de 3h Polycopié (Cours + TD/TP) 3 année (MISI) Antoine Cornuéjols www.lri.fr/~antoine antoine.cornuejols@agroparistech.fr Transparents Disponibles

Plus en détail

Une plateforme logicielle pour une gestion colorimétrique globale

Une plateforme logicielle pour une gestion colorimétrique globale Une plateforme logicielle pour une gestion colorimétrique globale Colibri Le système de gestion des couleurs Colibri aide les propriétaires de marques, les entreprises de gestion de marques, les concepteurs,

Plus en détail

Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work

Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work Histoire 1991 2002 1998 2011 Réseau Global 3 NORTH AMERICA United States Canada LATIN AMERICA Argentina Bolivia Brazil Central

Plus en détail

Click to edit Master title style. Yann Ferouelle yannfer@microsoft.com Microsoft France

Click to edit Master title style. Yann Ferouelle yannfer@microsoft.com Microsoft France Click to edit Master title style Yann Ferouelle yannfer@microsoft.com Microsoft France Click Les challenges to edit Master informatiques title style Microsoft Cloud? Manque d agilité pour parvenir à déployer

Plus en détail

OpenPaaS Le réseau social d'entreprise

OpenPaaS Le réseau social d'entreprise OpenPaaS Le réseau social d'entreprise Spécification des API datastore SP L2.3.1 Diffusion : Institut MinesTélécom, Télécom SudParis 1 / 12 1OpenPaaS DataBase API : ODBAPI...3 1.1Comparaison des concepts...3

Plus en détail

ENV 1993 1 1 ANB. EC1 Eurocode EN 1994 1 2

ENV 1993 1 1 ANB. EC1 Eurocode EN 1994 1 2 Implémentation des EUROCODES 3 et 4 en Belgique r.debruyckere@seco.be 18 novembre 2010 ENV 1993 1 1 ANB EC1 Eurocode NAD, DAN EC4 EN 1994 1 2 EC3 1. Un petit peu d histoire 2. Les Eurocodes en Europe 21ENV

Plus en détail

Tendances Clés du Marché des Réseaux Sociaux

Tendances Clés du Marché des Réseaux Sociaux Tendances Clés du Marché des Réseaux Sociaux IREP - 18 octobre 2012 Abi Foldes, Account Manager, comscore Europe afoldes@comscore.com @comscorefr Sommaire Réseaux Sociaux: Usage, Profil, Engagement Mobile

Plus en détail

INTRODUCTION AUX BASES de DONNEES

INTRODUCTION AUX BASES de DONNEES INTRODUCTION AUX BASES de DONNEES Équipe Bases de Données LRI-Université Paris XI, Orsay Université Paris Sud Année 2003 2004 1 SGBD : Fonctionnalités et Principes Qu est qu une base de données? Un Système

Plus en détail

La question sociale globale et les migrations. Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010

La question sociale globale et les migrations. Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010 La question sociale globale et les migrations Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010 1. Nous connaissons un moment sans précédent de victoire contre la pauvreté 2.

Plus en détail

Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées

Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées Loïc Paulevé, Nassim Hadj-Rabia (2009), Pierre Levasseur (2008) Licence professionnelle SIL de Nantes, 2009, version 1 Ces notes ont été élaborées

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 2000 2005 2010 2015 2020 2025 2030 2035 2040 2045 2050 2055 2060 en % du PIB UN FINANCEMENT DES RETRAITES TOUJOURS PAS ASSURÉ Solde financier

Plus en détail

Utilisation de JAVA coté Application serveur couplé avec Oracle Forms Hafed Benteftifa www.degenio.com Novembre 2008

Utilisation de JAVA coté Application serveur couplé avec Oracle Forms Hafed Benteftifa www.degenio.com Novembre 2008 Introduction Utilisation de JAVA coté Application serveur couplé avec Oracle Forms Hafed Benteftifa www.degenio.com Novembre 2008 Forms 10g permet l utilisation du JAVA côté client et côté application

Plus en détail

IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels

IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels Yann-Gaël Guéhéneuc Professeur adjoint guehene@iro.umontreal.ca, local 2345 Département d informatique et de recherche

Plus en détail

CENTRE DE POLITIQUE ET D ADMINISTRATION FISCALES

CENTRE DE POLITIQUE ET D ADMINISTRATION FISCALES ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES CORRECTIFS OU AJUSTEMENTS DE COMPARABILITÉ JUILLET 2010 Avertissement: Ce document, préparé par le Secrétariat de l OCDE, n a pas de valeur juridique

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

Speexx Basic Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol,

Speexx Basic Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Pour une démo, ctrl +clic pour suivre le lien : http://www.speexx.com/portal/media/softwaredemo/fr/demostart.htm http://www.speexx.com/onlinedemo/english/ Speexx Basic Anglais, Français, Allemand, Italien,

Plus en détail

11 Février 2014 Paris nidays.fr. ni.com

11 Février 2014 Paris nidays.fr. ni.com 11 Février 2014 Paris nidays.fr 1 Choisir la bonne architecture logicielle pour automatiser les systèmes de test Jérémy Charavet Ingénieur d Applications, National Instruments France Une architecture logicielle

Plus en détail

Estimer et mesurer la performance des projets agiles avec les points de fonction

Estimer et mesurer la performance des projets agiles avec les points de fonction Estimer et mesurer la performance des projets agiles avec les points de fonction Radenko Corovic, MBA radenko.corovic@rsmtechno.ca 1. Introduction Les méthodes agiles de développement des systèmes ont

Plus en détail

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles)

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) SGBDR Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) Plan Approches Les tâches du SGBD Les transactions Approche 1 Systèmes traditionnels basés sur des fichiers Application 1 Gestion clients

Plus en détail

Description de Service

Description de Service AMI Smart Horizons SPD-AMISH-2.0-v1.0 Février 2015 Logiciels pour l'intelligence d'entreprise Go Albert SA 46, Avenue Daumesnil 75012 Paris France http://www.amisw.com/ Phone +33 (0)1 42 97 10 38 Fax +33

Plus en détail

Systèmes d information et bases de données (niveau 1)

Systèmes d information et bases de données (niveau 1) Systèmes d information et bases de données (niveau 1) Cours N 1 Violaine Prince Plan du cours 1. Bibliographie 2. Introduction aux bases de données 3. Les modèles 1. Hiérarchique 2. Réseau 3. Relationnel

Plus en détail

Problématiques de recherche. Figure Research Agenda for service-oriented computing

Problématiques de recherche. Figure Research Agenda for service-oriented computing Problématiques de recherche 90 Figure Research Agenda for service-oriented computing Conférences dans le domaine ICWS (International Conference on Web Services) Web services specifications and enhancements

Plus en détail

Co-CAC, rotation : quel avenir pour l audit?

Co-CAC, rotation : quel avenir pour l audit? Co-CAC, rotation : quel avenir pour l audit? www.blog-audit.com Réforme de l audit : débat avec la communauté financière et les cabinets européens 23 mai 2012 Introduction Eric Seyvos Président Option

Plus en détail

Jérôme FESSY. IUT de Paris 5. Base de Données. Cours Introductif. Base de Données

Jérôme FESSY. IUT de Paris 5. Base de Données. Cours Introductif. Base de Données Base de Données Cours Introductif Base de Données Quelques chiffres Évolution annuelle moyenne 2004/2000 15% +20% 12% 5% 0.5% 2000 2004 L3G IA SG mono poste : Part de marché 5% 5% 10% Paradox 65% SG 15%

Plus en détail

Présentation du PL/SQL

Présentation du PL/SQL I Présentation du PL/ Copyright Oracle Corporation, 1998. All rights reserved. Objectifs du Cours A la fin de ce chapitre, vous saurez : Décrire l intéret du PL/ Décrire l utilisation du PL/ pour le développeur

Plus en détail

Cours Plugin Eclipse. Université Paris VI / Parcours STL / Master I Pierre-Arnaud Marcelot - Iktek - pamarcelot@iktek.com

Cours Plugin Eclipse. Université Paris VI / Parcours STL / Master I Pierre-Arnaud Marcelot - Iktek - pamarcelot@iktek.com Cours Plugin Eclipse Université Paris VI / Parcours STL / Master I Pierre-Arnaud Marcelot - Iktek - pamarcelot@iktek.com 1 Qui suis-je? Ancien étudiant de Jussieu - Paris VI Diplomé du Master Technologies

Plus en détail

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE 07/04/2014 Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger Département d Informatique ADMINISTRATION ET TUNING DE BASES DE DONNÉES CHAPITRE 1 ARCHITECTURE RESPONSABLE DR K. BOUKHALFA

Plus en détail

Industrialiser la chaîne complète de fabrication 1ère partie - Les bénéfices de la solution logicielle IBM VisualAge Pacbase / Rational

Industrialiser la chaîne complète de fabrication 1ère partie - Les bénéfices de la solution logicielle IBM VisualAge Pacbase / Rational IBM Software Group Industrialiser la chaîne complète de fabrication 1ère partie - Les bénéfices de la solution logicielle IBM VisualAge Pacbase / Rational Fernard Bonaguidi fernand.bonaguidi@fr.ibm.com

Plus en détail

TP Contraintes - Triggers

TP Contraintes - Triggers TP Contraintes - Triggers 1. Préambule Oracle est accessible sur le serveur Venus et vous êtes autorisés à accéder à une instance licence. Vous utiliserez l interface d accés SQL*Plus qui permet l exécution

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification BMC Real End User Experience Monitoring and Analytics 2.5 Préparé par le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma

Plus en détail

SQL Server 2012 Implémentation d'une solution de Business Intelligence (Sql Server, Analysis Services...)

SQL Server 2012 Implémentation d'une solution de Business Intelligence (Sql Server, Analysis Services...) Avant-propos 1. À qui s'adresse ce livre? 15 2. Pré-requis 15 3. Objectifs du livre 16 4. Notations 17 Introduction à la Business Intelligence 1. Du transactionnel au décisionnel 19 2. Business Intelligence

Plus en détail

Pentaho Business Analytics Intégrer > Explorer > Prévoir

Pentaho Business Analytics Intégrer > Explorer > Prévoir Pentaho Business Analytics Intégrer > Explorer > Prévoir Pentaho lie étroitement intégration de données et analytique. En effet, les services informatiques et les utilisateurs métiers peuvent accéder aux

Plus en détail

Alignement avec les métiers par le test fonctionnel et d acceptation en projets agiles

Alignement avec les métiers par le test fonctionnel et d acceptation en projets agiles Alignement avec les métiers par le test fonctionnel et d acceptation en projets agiles Laurent PY CEO, Smartesting Laurent.py@smartesting.com @py_laurent www.smartesting.com Guillaume Coquelle Testeur,

Plus en détail

Évaluation et implémentation des langages

Évaluation et implémentation des langages Évaluation et implémentation des langages Les langages de programmation et le processus de programmation Critères de conception et d évaluation des langages de programmation Les fondations de l implémentation

Plus en détail

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES?

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? BASE DE DONNÉES OBJET Virginie Sans virginie.sans@irisa.fr A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? Stockage des informations : sur un support informatique pendant une longue période de taille importante accès

Plus en détail

v i e L engagement est une force Prêts à grandir ensemble? Volontariat Entreprise International

v i e L engagement est une force Prêts à grandir ensemble? Volontariat Entreprise International Volontariat L engagement est une force Prêts à grandir ensemble? v olontariat PROFIL Un leader mondial de la santé N 1 dans les marchés émergents (1) avec une présence étendue et équilibrée Environ 105

Plus en détail

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 2 Modèles de processus du développement du logiciel. Plan du cours

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 2 Modèles de processus du développement du logiciel. Plan du cours IFT3913 Qualité du logiciel et métriques Chapitre 2 Modèles de processus du développement du logiciel Plan du cours Introduction Modèles de processus du développement du logiciel Qualité du logiciel Théorie

Plus en détail

Modernisation, développement d applications et DB2 sous IBM i Technologies, outils et nouveautés 2011/2012

Modernisation, développement d applications et DB2 sous IBM i Technologies, outils et nouveautés 2011/2012 IBM Power Systems - IBM i IBM Rational Modernisation, développement d applications et DB2 sous IBM i Technologies, outils et nouveautés 2011/2012 S9 RDP/RTC et ARCAD : comment adopter un standard pour

Plus en détail

Description de Service

Description de Service AMI Smart Horizons SPD-AMISH-10-FR 1.0 Octobre 2013 Logiciels pour l'intelligence d'entreprise Go Albert SA 46, Avenue Daumesnil 75012 Paris France http://www.amisw.com/ Phone +33 (0)1 42 97 10 38 Fax

Plus en détail

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Véronique Brionne Marilyn Faugas Karine Paul Jean-Christophe Boccon-Gibod Sommaire 1. Pourquoi avons-nous choisi Progressive?

Plus en détail

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 19770-1 Deuxième édition 2012-06-15 Technologies de l information Gestion des actifs logiciels Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité Information technology

Plus en détail

DEVELOPPEMENT ET MAINTENANCE DE LOGICIEL: OUTIL DE PILOTAGE

DEVELOPPEMENT ET MAINTENANCE DE LOGICIEL: OUTIL DE PILOTAGE DEVELOPPEMENT ET MAINTENANCE DE LOGICIEL: OUTIL DE PILOTAGE Développement et maintenance de logiciel Automne 2006 François-Xavier RIU Thomas POUPART Seng LAO Zhe WU SOMMAIRE Introduction Introduction INTRODUCTION

Plus en détail

GUIDE Excel (version débutante) Version 2013

GUIDE Excel (version débutante) Version 2013 Table des matières GUIDE Excel (version débutante) Version 2013 1. Créer un nouveau document Excel... 3 2. Modifier un document Excel... 3 3. La fenêtre Excel... 4 4. Les rubans... 4 5. Saisir du texte

Plus en détail

Notes de mise à jour. 4D v11 SQL Release 3 (11.3) Notes de mise à jour

Notes de mise à jour. 4D v11 SQL Release 3 (11.3) Notes de mise à jour Notes de mise à jour 4D v11 SQL Release 3 (11.3) Notes de mise à jour 2 Découvrez ci-dessous les principales fonctionnalités de 4D v11 SQL Release 3 (11.3). Pour plus de détails consultez l addendum v11.3

Plus en détail

Mercredi 15 Janvier 2014

Mercredi 15 Janvier 2014 De la conception au site web Mercredi 15 Janvier 2014 Loïc THOMAS Géo-Hyd Responsable Informatique & Ingénierie des Systèmes d'information loic.thomas@anteagroup.com 02 38 64 26 41 Architecture Il est

Plus en détail

Repoussez vos frontières

Repoussez vos frontières Repoussez vos frontières Avec la plateforme d applications la plus rapide et agile au monde Vos applications métier disponibles tout le temps, partout. La Liberté de Choisir Client/Serveur - Applications

Plus en détail

IFT3030 Base de données. Chapitre 2 Architecture d une base de données

IFT3030 Base de données. Chapitre 2 Architecture d une base de données IFT3030 Base de données Chapitre 2 Architecture d une base de données Plan du cours Introduction Architecture Modèles de données Modèle relationnel Algèbre relationnelle SQL Conception Fonctions avancées

Plus en détail

Programme cours ProConcept ERP

Programme cours ProConcept ERP Programme cours ProConcept ERP Cours axés utilisation... 2 Introduction et prise en main du WorkConcept... 2 Introduction comptabilité ProConcept ERP... 3 Gestion des articles et des nomenclatures... 4

Plus en détail

Conférences téléphoniques et Web. Manuel d instructions

Conférences téléphoniques et Web. Manuel d instructions Conférences téléphoniques et Web Manuel d instructions Novembre 2011 Table des matières Conférences téléphoniques - Code du modérateur et des participants - Comment utiliser le service? - Quand le service

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

Fiche produit ifinance v4

Fiche produit ifinance v4 Fiche produit ifinance v4 2005-2015, Synium Software GmbH Traduction française 2003-2015, SARL Mac V.F. Philippe Bonnaure http://www.macvf.fr support@macvf.fr Version 4 du 25/06/2015 Identification du

Plus en détail

230 HÔTELS, 230 STYLES, 1 ESPRIT DE SERVICE

230 HÔTELS, 230 STYLES, 1 ESPRIT DE SERVICE DOSSIER DE CANDIDATURE HOSPITALITY AWARDS MEILLEURE INNOVATION HOTELS 230 HÔTELS, 230 STYLES, 1 ESPRIT DE SERVICE SOMMAIRE DESCRIPTION CONCEPTION COUT DE MISE EN OEUVRE ET PERIMETRE CONCERNÉ PERFORMANCE

Plus en détail

SE RENDRE VISIBLE EN 2015?

SE RENDRE VISIBLE EN 2015? 59, rue des Petits Champs 75001 Paris 12, avenue Tony Garnier 69007 Lyon SAS JETPULP au capital de 222 222 APE 6202A SIREN 419623152 SORTIR DE LA GOOGLE DEPENDANCE ET SE RENDRE VISIBLE EN 2015? 03/03/15

Plus en détail

La clé USB nomade - La mobilité logicielle

La clé USB nomade - La mobilité logicielle UTILISER LA Framakey DANS LES COURS ET EN DEHORS DE COURS. La mobilité logicielle. La clé USB nomade - La mobilité logicielle 1 Qu'est ce que la Framakey?... 2 2 Où télécharger la Framakey?...2 3 Le matériel

Plus en détail

Environnements de développement (intégrés)

Environnements de développement (intégrés) Environnements de développement (intégrés) Introduction aux EDI, la plateforme Eclipse Patrick Labatut labatut@di.ens.fr http://www.di.ens.fr/~labatut/ Département d informatique École normale supérieure

Plus en détail

Tutoriel de formation SurveyMonkey

Tutoriel de formation SurveyMonkey Tutoriel de formation SurveyMonkey SurveyMonkey est un service de sondage en ligne. SurveyMonkey vous permet de créer vos sondages rapidement et facilement. SurveyMonkey est disponible à l adresse suivante

Plus en détail

Concevoir un modèle de données Gestion des clients et des visites

Concevoir un modèle de données Gestion des clients et des visites page 1 MCD Concevoir un modèle de données Gestion des clients et des visites La gestion des informations d une organisation est un élément essentiel de son efficacité. L obligation de les trouver et de

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. IMport

CHIFFRES CLÉS. IMport 2014 CHIFFRES CLÉS IMport La presse étrangère Magazines : des lancements réussis En volume, le marché des magazines étrangers a reculé de 7 % en 2014 par rapport à 2013, mais l augmentation moyenne de

Plus en détail

Les Licences Libres Ouverture et Protection des Logiciels. Plan

Les Licences Libres Ouverture et Protection des Logiciels. Plan Les Licences Libres Ouverture et Protection des Logiciels Daniel Quintart Avocat au barreau de Bruxelles juris@belgacom.net CETIC 1 Plan Préliminaires Première partie Aperçu de la protection des logiciels

Plus en détail

Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères

Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères Crawford & Compagnie et toutes ses filiales à travers le monde sont soumises à certaines

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

SCI6052 Information documentaire numérique École de bibliothéconomie et des sciences de l information

SCI6052 Information documentaire numérique École de bibliothéconomie et des sciences de l information SCI6052 (Automne 2014) cours 6 1/32 SCI6052 Information documentaire numérique École de bibliothéconomie et des sciences de l information Cours 6 Systèmes de gestion de bases de données (SGBD) textuels

Plus en détail

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million XML, PMML, SOAP Rapport EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003 Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million i TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 XML 1 1.1 Présentation de XML.................................

Plus en détail

Bases de données relationnelles : Introduction

Bases de données relationnelles : Introduction Bases de données relationnelles : Introduction historique et principes V. Benzaken Département d informatique LRI UMR 8623 CNRS Université Paris Sud veronique.benzaken@u-psud.fr https://www.lri.fr/ benzaken/

Plus en détail

Workshop 1 La dématérialisation des factures. Comment en finir avec les factures papier?

Workshop 1 La dématérialisation des factures. Comment en finir avec les factures papier? Workshop 1 La dématérialisation des factures. Comment en finir avec les factures papier? Workshop 1 Le traitement des factures fournisseurs (papier, électronique) La numérisation (Scan & Capture, Cloud

Plus en détail

Logiciel Libre & qualité. Présentation

Logiciel Libre & qualité. Présentation Logiciel Libre & qualité Alain RENAULT Grégory SERONT Présentation Alain RENAULT Cetic (2001) Responsable des projets Qualité micro-évaluation évaluations OWPL accompagnements en entreprise FUNDP (1998-2001)

Plus en détail

Afin de valider votre inscription merci de bien veiller à :

Afin de valider votre inscription merci de bien veiller à : b Afin de valider votre inscription merci de bien veiller à : 1. Prendre connaissance du règlement, des critères de sélection et des dates limites d inscription de la manifestation. 2. Dater et signer

Plus en détail

ICOS Integrated Carbon Observing System http://www.icos-infrastructure.eu/

ICOS Integrated Carbon Observing System http://www.icos-infrastructure.eu/ ICOS Integrated Carbon Observing System http://www.icos-infrastructure.eu/ infrastructure.eu/ 1 Quantifier les flux régionaux Un réseau de 100 stations Pérenne, haute précision, homogène, opérationnelle

Plus en détail

Tutoriel code::blocks

Tutoriel code::blocks Tutoriel code::blocks E. Lunéville 2006 Le logiciel code::blocks fait partie des logiciels de type EDI (Environnement de Développement Intégré, IDE en anglais) pour le langage C++. Il est multiplateforme

Plus en détail

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information.

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information. PACBASE «Interrogez le passé, il répondra présent.». Le Module e-business Les entreprises doivent aujourd hui relever un triple défi. D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue

Plus en détail

Service de dématérialisation de factures

Service de dématérialisation de factures Service de dématérialisation de factures Liste des modifications de la mise à jour du 18/01/2013 US1451 Paramétrage - Données Référentielles - Gestion de données Multilocales - Imports manuels et automatiques:

Plus en détail

Sage 100 CRM - Guide de la Fusion Avancée Version 8. Mise à jour : 2015 version 8

Sage 100 CRM - Guide de la Fusion Avancée Version 8. Mise à jour : 2015 version 8 Sage 100 CRM - Guide de la Fusion Avancée Version 8 Mise à jour : 2015 version 8 Composition du progiciel Votre progiciel est composé d un boîtier de rangement comprenant : le cédérom sur lequel est enregistré

Plus en détail

Bases de données pour la recherche : quels enjeux et quel rôle pour les patients?

Bases de données pour la recherche : quels enjeux et quel rôle pour les patients? Bases de données pour la recherche : quels enjeux et quel rôle pour les patients? Paul Landais Université Montpellier 1 Responsable de la Banque Nationale de Données Maladies Rares (BNDMR) Co-coordonnateur

Plus en détail

WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense

WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense Master Data Management pour les données de référence dans le domaine de la santé Table des matières CAS D ETUDE : COLLABORATION SOCIALE ET ADMINISTRATION

Plus en détail

Avec le traitement Swissvax votre carrosserie a droit au meilleur lavage grâce à notre shampooing à base de noix de coco et au ph neutre.

Avec le traitement Swissvax votre carrosserie a droit au meilleur lavage grâce à notre shampooing à base de noix de coco et au ph neutre. CARE FOR YOUR DREAMS* nos prestations avignon *ainsi on soigne des rêves SWISSVAX EXPRESS Pour l'entretien de votre véhicule Avec le traitement Swissvax votre carrosserie a droit au meilleur lavage grâce

Plus en détail

NanoSense. Protocole Modbus de la sonde Particules P4000. (Version 01F)

NanoSense. Protocole Modbus de la sonde Particules P4000. (Version 01F) NanoSense 123 rue de Bellevue, 92100 Boulogne Billancourt France Tél : 33-(0) 1 41 41 00 02, fax : 33-(0) 1 41 41 06 72 Protocole Modbus de la sonde Particules P4000 (Version 01F) Ver V01A V01B V01C V01D

Plus en détail

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 3rd largest European postal operator by turnover The most diversified European postal operator with 3 business lines 2010 Turnover Mail 52%

Plus en détail

Introduction à la B.I. Avec SQL Server 2008

Introduction à la B.I. Avec SQL Server 2008 Introduction à la B.I. Avec SQL Server 2008 Version 1.0 VALENTIN Pauline 2 Introduction à la B.I. avec SQL Server 2008 Sommaire 1 Présentation de la B.I. et SQL Server 2008... 3 1.1 Présentation rapide

Plus en détail

Présentation pour le secteur bancaire

Présentation pour le secteur bancaire PRESENTATION SECTORIELLE GMC Présentation pour le secteur bancaire Répondre à différents besoins 2 Offrir une différence tangible Réussir dans un marché concurrentiel Le secteur bancaire a récemment connu

Plus en détail

EN BLANC AVANT IMPRESSION»»»

EN BLANC AVANT IMPRESSION»»» Ce modèle doit se trouver sous le répertoire C:\Users\toto\AppData\Roaming\Microsoft\Templates EN BLANC AVANT IMPRESSION»»» Version : 1.0.54 Date du livrable : Mars 2015. Pour rafraîchir le numéro de version,

Plus en détail

Sage 100 CRM Guide de l Import Plus avec Talend Version 8. Mise à jour : 2015 version 8

Sage 100 CRM Guide de l Import Plus avec Talend Version 8. Mise à jour : 2015 version 8 Sage 100 CRM Guide de l Import Plus avec Talend Version 8 Mise à jour : 2015 version 8 Composition du progiciel Votre progiciel est composé d un boîtier de rangement comprenant : le cédérom sur lequel

Plus en détail

1 Modélisation d une base de données pour une société de bourse

1 Modélisation d une base de données pour une société de bourse IN306 : Corrigé SID Christophe Garion 18 octobre 2010 Ce document est un corrigé succinct de l examen du module IN306. 1 Modélisation d une base de données pour une société de bourse Une

Plus en détail

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite.

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Rational ClearCase or ClearCase MultiSite Version 7.0.1 Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Product Overview IBM Rational

Plus en détail

Éléments de programmation et introduction à Java

Éléments de programmation et introduction à Java Éléments de programmation et introduction à Java Jean-Baptiste Vioix (jean-baptiste.vioix@iut-dijon.u-bourgogne.fr) IUT de Dijon-Auxerre - LE2I http://jb.vioix.free.fr 1-20 Les différents langages informatiques

Plus en détail

Bases de Données. Stella MARC-ZWECKER. stella@unistra.u-strasbg.fr. Maître de conférences Dpt. Informatique - UdS

Bases de Données. Stella MARC-ZWECKER. stella@unistra.u-strasbg.fr. Maître de conférences Dpt. Informatique - UdS Bases de Données Stella MARC-ZWECKER Maître de conférences Dpt. Informatique - UdS stella@unistra.u-strasbg.fr 1 Plan du cours 1. Introduction aux BD et aux SGBD Objectifs, fonctionnalités et évolutions

Plus en détail