INTRODUCTION À LA CRIMINOLOGIE CRM 1700 B VERONIQUE STRIMELLE HIVER 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTRODUCTION À LA CRIMINOLOGIE CRM 1700 B VERONIQUE STRIMELLE HIVER 2009"

Transcription

1 INTRODUCTION À LA CRIMINOLOGIE CRM 1700 B VERONIQUE STRIMELLE HIVER 2009 Horaire : Vendredi de 8 :30 à 11 :30 Endroit : PAVILLON MAC DONALD (MCD) 146 Bureau : THM 223B Heures de bureau : Vendredi de 14 h à 16 h ou sur rendez-vous Téléphone : # 1806 Courriel : Assistantes : Kimberly Allard-Skerkowski Christine Dwyer DESCRIPTION DU COURS ET OBJECTIFS GÉNÉRAUX Le but de ce cours est d initier les étudiant-e-s à la criminologie, à travers l étude des notions, des concepts et des champs d intervention qui sont propres à cette forme de connaissance. Au départ, nous examinerons certains aspects de la connaissance scientifique utiles pour une meilleure compréhension des questions touchant à la criminologie. Par la suite, nous procèderons à un examen critique du fonctionnement du système pénal et plus particulièrement des notions de norme et de contrôle social. Trois questions d actualité en criminologie seront traitées ensuite : le débat sur l effet de dissuasion de la peine, le contrôle des illégalismes privilégiés (atteintes contre l environnement, criminalité des affaires ) et la question des relations entre opinion publique et justice pénale. Tous ces éléments conduiront finalement à mieux cerner ce qu est la criminologie et en quoi consiste le «métier de criminologue». Les cours seront donnés sous forme magistrale. La matière du cours est divisée en plusieurs blocs thématiques. Chaque bloc est accompagné d une bibliographie sélective. Les lectures obligatoires, marquées d une astérisque, sont toutes regroupées dans le recueil de textes que vous pouvez vous procurer chez Rytech Printing au 404, rue Dalhousie. J insiste sur la nécessité d avoir lu les textes avant le cours (Sauf cours 1) et d être présent-e à tous les cours. La matière du cours à connaître porte sur les textes et sur le contenu vu en classe, y compris lors du visionnement du film. Les exposés donnés lors du cours peuvent reprendre des concepts vus dans les textes, mais ils ont aussi leur cohérence propre. La présence aux cours est requise car elle aidera les étudiants à mieux comprendre les textes ainsi que la matière dispensée. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES - Rappeler les différentes étapes de la connaissance scientifique et la place du discours scientifique par rapport à d autres discours; - Apprendre et connaître les concepts et notions de base en criminologie : notions de crime et de déviance, contrôle social, illégalismes privilégiés ; - Comprendre et faire une lecture critique : 1. du mode de fonctionnement du système pénal 2. de l utilisation des statistiques pénales 3. de la place de l opinion publique et des médias par rapport aux questions soulevées par la déviance 4. du rôle et de la place du criminologue dans la société ; - Développer l esprit critique des étudiants dans l étude d un sujet, d un texte. V.STRIMELLE CRM 1700B 1/ 5

2 MODALITÉS D ÉVALUATION L évaluation se fera au moyen de trois examens. Les dates des examens sont les suivantes : j Premier examen : Le 13 février 2009 (Questions objectives) j Second examen : Le 20 mars 2009 (Questions objectives et à court développement) j Examen final : Date fixée par la Faculté durant la période d examens entre le 14 et le 30 avril (Questions objectives et à développement). Le premier examen porte sur la matière du bloc 1 incluant les lectures obligatoires du bloc 1. Le second porte sur le bloc 2 incluant les lectures obligatoires du bloc 2. Chacun de ces examens compte pour 25% de la note finale. L examen final portera sur les blocs 1, 2 et 3 de la matière du cours, y compris les lectures obligatoires, et comptera pour 50% de la note finale. MATÉRIEL OBLIGATOIRE Recueil de textes CRM 1700 B prof. : V. Strimelle à se procurer chez Rytech Printing au 404, rue Dalhousie Tél. :(613) PROGRAMME DE COURS ET DE LECTURES 9 janvier : Introduction : Qu est-ce que la connaissance scientifique? *Baillargeon (2006) Petit cours d autodéfense intellectuelle Bloc 1 : Le mode de fonctionnement du système pénal 16 janvier:1.1. La norme, le contrôle social et le droit pénal *Landreville (1983) Normes sociales et normes pénales : notes pour une analyse socio-politique des normes. *Commission du Droit du Canada (2003) Qu est-ce qu un crime? Des défis et des choix. 23 janvier : 1.2. Le renvoi à la justice pénale, comment naît une affaire pénale? *Robert (1977) Les statistiques criminelles et la recherche, réflexions conceptuelles *Cousineau(1996) De la naissance d une affaire pénale *Bernheim et Brousseau (2002) Les droits des personnes incarcérées 30 janvier : 1.3. Prisons et populations pénales *Cellard (2000) Punir, enfermer et réformer au Canada, de la Nouvelle-France à nos jours *Wacquant (2002) Socialiser, médicaliser ou pénaliser : Un choix politique. 6 février : 1.3. Prisons et populations pénales (fin). Préparation de l examen *Film Sentence vie de Marie Cadieux, Office national du film, *Mc Mahon (1996) «La répression comme entreprise : Quelques tendances récentes en matière de privatisation et de justice criminelle» j13 février : Examen 1 V.STRIMELLE CRM 1700B 2/ 5

3 15 au 21 février : Semaine de lecture Bloc 2 : Questions d actualité en criminologie 27 février : 2.1. Les illégalismes privilégiés *Acosta (1987) À propos des illégalismes privilégiés 6 mars : 2.2. La dissuasion 13 mars : 2.3. L opinion publique, le crime et la justice pénale *Mucchielli (2000) La violence menace-t-elle nos sociétés? *Baril (1979). Violence et répression : mythe ou réalité? *Louis-Guérin, C. (1983). La peur du crime : mythes et réalités. j20 mars : Examen 2 Bloc 3 : La criminologie : questions théoriques et pratiques 27 mars : 3.1. Crime, déviance et autres concepts 3 avril : 3.2. Questions sur la criminologie et le métier de criminologue *Hulsman et Bernat de Celis (1982) Les grandes options de la politique criminelle. La perspective de Louk Hulsman. *Pires (1995) La criminologie d hier et d aujourd hui *Landreville (1986) Évolution théorique en criminologie l histoire d un cheminement Bibliographie du bloc 1 *Baillargeon, N. (2006). Petit cours d autodéfense intellectuelle, 2 e éd., Montréal : Lux, p *Bernheim, J.-C. et Brousseau, S. (2002). Les droits des personnes incarcérées, Montréal : Méridien, Extraits, p Blackburn, P. (1992). Connaissance et argumentation. Ottawa : Éd. Du renouveau pédagogique, p Bottomley, A.K. (1973) Decisions in the Penal Process. London : Martin Robertson. Brodeur, J.-P. (1986) Une note sur les problèmes de sentencing. Polycopié. *Cellard, A. (1992) «Le petit Chicago : la «criminalité» à Hull depuis le début du XXe siècle», Revue d Histoire de l Amérique Française, XLV, 4, p Cellard, A. (2000) Punir, enfermer et réformer au Canada de la Nouvelle-France à nos jours, Ottawa : Société historique du Canada. *Commission du Droit du Canada (2003) Qu est-ce qu un crime? Des défis et des choix. Document de discussion, Ottawa : Commission du Droit du Canada, p.iii-24. *Cousineau, M.-M. (1996) «De la naissance d une affaire pénale», Montréal : La revue du GRAPP, vol.1 (1), p Cousineau, M-M et Cucumel, G. (1991) «De la police au tribunal : formulation et cheminement des plaintes portées devant la Cour du Québec, chambre criminelle et pénale», Criminologie, XXIV, 2, p V.STRIMELLE CRM 1700B 3/ 5

4 Divorski, S. et Palys, T.SS» (1984) Étude expérimentale sur la détermination des peines. Ottawa : Solliciteur général. Faith, K. (2002) «La résistance à la pénalité : Un impératif féministe», Criminologie, XXXV, 2, p *Landreville, P. (1983) Normes sociales et normes pénales : notes pour une analyse socio-politique des normes. Montréal : Les cahiers de l école de criminologie, Université de Montréal. Landreville et Lemonde, L. (1991) «Le droit de vote des personnes incarcérées», dans Les droits démocratiques et la réforme électorale au Canada. Ottawa : GCC, Approvisionnement et services, p Laplante, J. (1985) Crime et traitement. Introduction critique à la criminologie. Montréal : Boréal Express, p *Mc Mahon, M. (1996) «La répression comme entreprise : quelques tendances récentes en matière de privatisation et de justice criminelle», Déviance et société, vol. 20, n 2, p Pires, A. et al. (1981) «Système pénal et trajectoire sociale», Déviance et société, vol. 5, no 4, p * Robert, P. (1977) «Les statistiques criminelles et la recherche, réflexions conceptuelles», Déviance et société, vol.1, no1, p Bibliographie du bloc 2 * Acosta, F. (1987) «A propos des illégalismes privilégiés. Réflexions conceptuelles et mise en contexte», Criminologie, XXI, vol. 1, p *Baril (1979). «Violence et répression : mythe ou réalité»? Criminologie, vol. 12, p Himmersfarb, A. (1990) «Opinion publique et politique publique», Forum, vol.2, no1, p Kappeler, V.E. et al (1996) «The social construction of Crime Myths», dans The Mythology of Crime and Criminal Justice. Chicago: Waverland Press, p *Louis-Guérin, C. (1983). «La peur du crime : mythes et réalités». Criminologie, vol. 16, p Mathieson, T. (1990) Prison on Trial. London : Sage, p *Mucchielli (2000) «La violence menace-t-elle nos sociétés?», Alternatives économiques, Hors-série n 44, p Parent, G.A. (1987) «Presse et corps policiers : complicité et conflit», Criminologie, vol. 20, n 1, p Roberts, J. et Doob, A. (1990) «News Media Influences on Public Views of sentencings», Law and human behaviour, vol. 14, no 5, p Roberts, J. (2001) La peur du crime et les attitudes à l égard de la justice pénale au Canada, Rapport préparé pour le ministère du Solliciteur général du Canada, Ottawa : Travaux Publics et Services gouvernementaux. V.STRIMELLE CRM 1700B 4/ 5

5 Zamble, E. (1990) «L appui du public aux politiques de justice pénale», Forum, vol.2, no1, p Bibliographie du bloc 3 Beauchesne, L. (1995) «L aide en matière de drogues et le contrôle social», Synthèse et clôture du XXIIIe colloque de L AITQ. *Bernat de Celis, J. (1982), «Les grandes options de la politique criminelle. La perspective de Louk Hulsman», Archives de la politique criminelle, no5, p Hulsman, L. (1991) «The abolitionist case : alternative crime policies», Israël Law Review, vol. 25, nos3-4, p Lalande, P. (1990) «Comment devient-on réaliste? Une étude sur la trajectoire mentale des agents de probation», Déviance et société, vol. 14, no1, p *Landreville, P. (1986) «Évolution théorique en criminologie. L histoire d un cheminement», Criminologie, vol. 19, n 1, p *Pires, A. (1995) «La criminologie d hier et d aujourd hui», dans Histoire des savoirs sur le crime et la peine. Bruxelles : De Boeck, p Absence à un examen ou remise tardive d un travail L absence à un examen ou à un test ou la remise tardive d un travail pour cause de maladie doit être justifiée, sinon la personne sera pénalisée. La Faculté se réserve le droit d accepter ou de refuser la raison avancée. Les raisons telles que les voyages, le travail et les erreurs commises dans la lecture de l horaire des examens ne sont habituellement pas acceptées. Attention à la fraude scolaire! La fraude scolaire est un acte commis par une étudiante ou un étudiant et qui peut fausser l=évaluation scolaire (c=est-à-dire les travaux, tests, examens, etc.). Elle n=est pas tolérée par l Université. Toute personne trouvée coupable de fraude est passible de sanctions sévères. Voici quelques exemples de fraude scolaire : Plagier ou tricher de quelque façon que ce soit; Présenter des données de recherche qui ont été falsifiées; Remettre un travail dont vous n=êtes pas l=auteur (en tout ou en partie); Présenter, sans autorisation écrite des professeurs concernés, le même travail dans plus d=un cours. Ces dernières années, le perfectionnement d=internet a fortement facilité la découverte des cas de plagiat. Les outils mis à la disposition de vos professeures et professeurs permettent, à l=aide de quelques mots seulement, de retracer sur le Web l=origine exacte d=un texte. En cas de doute, il est de votre responsabilité de consulter l=annuaire de votre faculté ou le site Web de l=université à l=adresse suivante : sous la rubrique «Outils pour la rédaction des travaux». La personne qui a commis ou tenté de commettre un acte de fraude scolaire ou qui en a été complice sera pénalisée. Voici quelques exemples de sanctions pouvant être imposées : recevoir la note «F» pour le travail ou le cours en cause; l=ajout d=une exigence supplémentaire (de 3 à 30 crédits) au programme d=études; la suspension ou l=expulsion de la Faculté. Au cours de la dernière session, la majorité des personnes trouvées coupables de fraude ont eu la note «F» dans le cours concerné et se sont vues imposer l ajout de trois à douze crédits supplémentaires dans les exigences de leur programme d études. Vous pouvez vous référer au règlement à l adresse suivante : V.STRIMELLE CRM 1700B 5/ 5

Théories criminologiques II (CRM 3701)

Théories criminologiques II (CRM 3701) Déparetement de criminologie Department of Criminology 25 Université / 25 University, Ottawa, ON K1N 6N5 Richard DUBÉ Courrier électronique : rdube@uottawa.ca Téléphone au bureau : 562-5800 poste 8861

Plus en détail

Théories criminologiques II (CRM 3701 B)

Théories criminologiques II (CRM 3701 B) Département de criminologie Department of Criminology João VELLOSO Courrier électronique : jvelloso@uottawa.ca Disponibilités : mardis de 16h à 17h et vendredis de 14h à 16h (FSS, pièce 13002) CRM 3701

Plus en détail

Théories criminologiques II (CRM 3701)

Théories criminologiques II (CRM 3701) Département de criminologie Department of Criminology Richard DUBÉ Courrier électronique : rdube@uottawa.ca Téléphone au bureau : 562-5800 poste 8861 Disponibilités : jeudi de 16h à 18h (pavillon des sciences

Plus en détail

CRM 2707 B FEMMES, JUSTICE ET VICTIMISATION. Professeure : Colette Parent Session : Hiver 2013 SYLLABUS

CRM 2707 B FEMMES, JUSTICE ET VICTIMISATION. Professeure : Colette Parent Session : Hiver 2013 SYLLABUS Département de criminologie Department of Criminology 14002-120 Université / 14002-120 University, Ottawa, ON K1N 6N5 CRM 2707 B FEMMES, JUSTICE ET VICTIMISATION Professeure : Colette Parent Session :

Plus en détail

Département de criminologie Université d Ottawa Hiver 2008 CRM 2706A : Le milieu carcéral et la privation de liberté Sandra Lehalle

Département de criminologie Université d Ottawa Hiver 2008 CRM 2706A : Le milieu carcéral et la privation de liberté Sandra Lehalle Département de criminologie Université d Ottawa Hiver 2008 CRM 2706A : Le milieu carcéral et la privation de liberté Sandra Lehalle Horaires et salle de cours : mardi de 14h30 à 16h et vendredi de 16h

Plus en détail

EMPRISONNEMENT ET LIBÉRATION CONDITIONNELLE CRM 3716 A VÉRONIQUE STRIMELLE HIVER 2014

EMPRISONNEMENT ET LIBÉRATION CONDITIONNELLE CRM 3716 A VÉRONIQUE STRIMELLE HIVER 2014 Département de criminologie Department of Criminology 120 Université / 120 University, Ottawa, ON K1N 6N5 Horaire du cours : Mardi 16:00-17:30 Jeudi 14 :30-16:00 Endroit : MRT 250 Bureau : FSS 13043 Heures

Plus en détail

J ai des idées pourquoi plagier?! Campagne de sensibilisation sur le plagiat

J ai des idées pourquoi plagier?! Campagne de sensibilisation sur le plagiat J ai des idées pourquoi plagier?! Campagne de sensibilisation sur le plagiat Qu est-ce que le plagiat? Voici la définition de la Politique institutionnelle d évaluation des apprentissages (PIÉA) du collège

Plus en détail

Le programme de maîtrise avec stage

Le programme de maîtrise avec stage Le programme de maîtrise avec stage Le programme de maîtrise avec stage comporte 45 crédits, répartis comme suit : - 15 crédits de cours - 12 crédits de stage - 18 crédits pour la rédaction d'un rapport

Plus en détail

Théories criminologiques contemporaines (CRM 4701A)

Théories criminologiques contemporaines (CRM 4701A) Département de criminology/department of criminology Automne 2013 Fernando Acosta facosta@uottawa.ca Bureau : 25, Université, 118-A Téléphone : (613) 562-5800 (1790) Mardi : 16h-17h30 Jeudi : 14h30-16h00

Plus en détail

CRM 3705-2015 Police et contrôle social

CRM 3705-2015 Police et contrôle social Département de criminologie Department of Criminology 120 Université, FSS14002 / 120 University, FSS14002, Ottawa, ON K1N 6N5 CRM 3705-2015 Police et contrôle social Session HIVER 2015 Lundi : 13h à 14h30

Plus en détail

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action Orientations gouvernementales en matière d agression sexuelle Plan d action Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Pour obtenir d autres

Plus en détail

Recherche et méthodologie en criminologie (CRM 6725 A & B)

Recherche et méthodologie en criminologie (CRM 6725 A & B) Département de criminology/department of criminology Hiver 2014 Fernando Acosta facosta@uottawa.ca Pavillon des Sciences sociales, bureau 13022 Téléphone : (613) 562-5800 (1790) Mercredi : 8h30-11h30 Salle

Plus en détail

Consignes pour les travaux d actualité Premier quadrimestre

Consignes pour les travaux d actualité Premier quadrimestre Consignes pour les travaux d actualité Premier quadrimestre Principes de base Durant le premier semestre, vous serez amenés à remettre un travail effectué en groupe. Le but de celui-ci est de s intéresser

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION TACTIQUE COMM 3302. Faculté des lettres : Département d'information et de communication PLAN DE COURS

PLAN DE COMMUNICATION TACTIQUE COMM 3302. Faculté des lettres : Département d'information et de communication PLAN DE COURS PLAN DE COMMUNICATION TACTIQUE COMM 3302 Faculté des lettres : Département d'information et de communication PLAN DE COURS TITRE : PLAN TACTIQUE DE COMMUNICATION COM 3302 CHARGÉ DE COURS Michel Dumas :

Plus en détail

NUMÉRO (GR) TITRE DU COURS CYCLE

NUMÉRO (GR) TITRE DU COURS CYCLE PLAN DE COURS Professeur : Frédéric Laurin AUTOMNE 2012 TRIMESTRE ET ANNÉE MBA-6001-01et 02 LES ENVIRONNEMENTS DE L ENTREPRISE 2 e NUMÉRO (GR) TITRE DU COURS CYCLE 1. DESCRIPTION DU COURS L'objectif du

Plus en détail

HIVER 2015 ANALYSE SOCIO- POLITIQUE DE L ENFERMEMENT CRM 4706 A VERONIQUE STRIMELLE. CRM 4706 Examen de thèmes d'intérêt actuel dans ce domaine.

HIVER 2015 ANALYSE SOCIO- POLITIQUE DE L ENFERMEMENT CRM 4706 A VERONIQUE STRIMELLE. CRM 4706 Examen de thèmes d'intérêt actuel dans ce domaine. Département de criminologie Department of Criminology 120 Université, FSS14002 / 120 University, FSS14002, Ottawa, ON K1N 6N5 HIVER 2015 ANALYSE SOCIO- POLITIQUE DE L ENFERMEMENT CRM 4706 A VERONIQUE STRIMELLE

Plus en détail

POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Hiver 2012 Local B-0305 Lundi de 13h00-14h30

POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Hiver 2012 Local B-0305 Lundi de 13h00-14h30 Faculté des arts et des sciences Département de science politique POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Hiver 2012 Local B-0305 Lundi de 13h00-14h30 Professeur : Erick Lachapelle Bureau : C-3124

Plus en détail

ASR-2102 : Produits financiers: assurances et rentes

ASR-2102 : Produits financiers: assurances et rentes ASR-2102 : Produits financiers: assurances et rentes NRC 10985 Hiver 2012 Temps consacré : 3-0-6 Crédit(s) : 3 Connaître les produits financiers suivants: produits d'assurance-vie, produits d'assurance

Plus en détail

La fraude par complaisance et la justice alternative chez les mineurs

La fraude par complaisance et la justice alternative chez les mineurs La fraude par complaisance et la justice alternative chez les mineurs Présentation personnelle 1996-2001 Représentante service à la clientèle pour la Banque Laurentienne du Canada (BLC) pendant mes études

Plus en détail

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Page 1 de 6 CRIME ET CHÂTIMENT Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Les répondants du Québec sont plus enclins que tous les autres répondants

Plus en détail

4. Lectures obligatoires Les lectures obligatoires seront disponibles sur Campus virtuel ou en classe.

4. Lectures obligatoires Les lectures obligatoires seront disponibles sur Campus virtuel ou en classe. Département de criminologie CRM 4714 État et politiques criminelles Professeur : Patrice Corriveau Session : Hiver 2012 Horaire : Les lundis de 11h30 à 14h30 Salle : THN 124 1. Coordonnées et disponibilité

Plus en détail

La police dans la société moderne CRM 2705 A. Professeure Line Beauchesne Automne 2014 PLAN DE COURS

La police dans la société moderne CRM 2705 A. Professeure Line Beauchesne Automne 2014 PLAN DE COURS Département de criminologie Department of Criminology 14002-120 Université / 14002-120 University, Ottawa, ON K1N 6N5 La police dans la société moderne CRM 2705 A Professeure Line Beauchesne Automne 2014

Plus en détail

Crimes et Pouvoirs CRM 4713. L'Automne 2010 Salle : THN 123 Horaire : mercredi 14h30 17h30

Crimes et Pouvoirs CRM 4713. L'Automne 2010 Salle : THN 123 Horaire : mercredi 14h30 17h30 Crimes et Pouvoirs CRM 4713 L'Automne 2010 Salle : THN 123 Horaire : mercredi 14h30 17h30 Professeur : Michael Kempa Disponibilité : mercredi 10h00-12h00 Bureau : THN 135 Courriel : mkempa@uottawa.ca L'objet

Plus en détail

Assurer, de concert avec nos partenaires, la sécurité publique au Québec.

Assurer, de concert avec nos partenaires, la sécurité publique au Québec. Assurer, de concert avec nos partenaires, la sécurité publique au Québec. Pour réaliser sa mission, le Ministère intervient dans les secteurs d activité suivants : les services de prévention et de lutte

Plus en détail

PLAN DE COURS. Département de sociologie Université du Québec à Montréal

PLAN DE COURS. Département de sociologie Université du Québec à Montréal PLAN DE COURS Département de sociologie Université du Québec à Montréal Sigle : SOC 1011 Groupe : 10 Titre : Méthodes de recherche en sociologie I Session : Hiver 2015 Enseignant : Romain Paumier Téléphone

Plus en détail

Futurs étudiants 1 er Cycle

Futurs étudiants 1 er Cycle Futurs étudiants 1 er Cycle A d m i s s i o n P r o g r a m m e, c h e m i n e m e n t e t s t r u c t u r e P e r s p e c t i v e s p r o f e s s i o n n e l l e s, b o u r s e s e t e m p l o i s F o

Plus en détail

Maîtrise en droit privé comparé

Maîtrise en droit privé comparé Maîtrise en droit privé comparé Une formation internationale à la confluence des systèmes civilistes À la Faculté de droit de l Université de Montréal, nous offrons une maîtrise en droit privé comparé

Plus en détail

Gauthier, Benoît (dir.). 2010. Recherche sociale : de la problématique à la collecte des données. Québec : Presses de l Université du Québec.

Gauthier, Benoît (dir.). 2010. Recherche sociale : de la problématique à la collecte des données. Québec : Presses de l Université du Québec. Faculté des arts et des sciences Département de science politique POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Automne 2011 Local B-0245 Lundi de 13h00-14h30 Professeur : Éric Montpetit Bureau : C-4012

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TITRE I L AUTEUR DE L INFRACTION PÉNALE

TABLE DES MATIÈRES TITRE I L AUTEUR DE L INFRACTION PÉNALE TABLE DES MATIÈRES PLAN................................................................ 5 LISTE DES PRINCIPALES ABRÉVIATIONS...................................... 7 LES TITULAIRES DE LA CHAIRE DE DROIT

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution?

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France.

Plus en détail

DIRECTIVES. 2. Vous devez joindre au présent formulaire les documents originaux ou des copies certifiées conformes à l original suivants :

DIRECTIVES. 2. Vous devez joindre au présent formulaire les documents originaux ou des copies certifiées conformes à l original suivants : DEMANDE DE RECONNAISSANCE D UN DIPLÔME OU D UNE FORMATION EN VUE DE L EXERCICE DE LA PHARMACIE AU QUÉBEC DIRECTIVES 1. Veuillez écrire en lettres moulées de façon lisible. Le présent document doit être

Plus en détail

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée?

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Hélène Le Brun, conseillère septembre 2007 D-11815 Centrale des syndicats du Québec

Plus en détail

COMMENT CITER OU PARAPHRASER UN EXTRAIT DE DOCUMENT SELON INFOSPHÈRE

COMMENT CITER OU PARAPHRASER UN EXTRAIT DE DOCUMENT SELON INFOSPHÈRE COMMENT CITER OU PARAPHRASER UN EXTRAIT DE DOCUMENT SELON INFOSPHÈRE Pourquoi et quand citer ses sources? Ajouter une valeur à son travail de recherche tout en respectant le droit d'auteur En se référant

Plus en détail

Contenu disciplinaire (CK)

Contenu disciplinaire (CK) Compilation des suggestions apportées par les participants aux ateliers du Rendez-vous des conseillers pédagogiques Colloque de l AQPC 2013 Application technologique Trouver les causes, la biologie derrière

Plus en détail

Période d inscription tardive du 5 au 12 décembre 2011

Période d inscription tardive du 5 au 12 décembre 2011 Cahier d inscription Assurance de dommages (LCA.6A) Période d inscription tardive du 5 au 12 décembre 2011 DATE DE LA FORMATION o Formation intensive de jour du 23 janvier au 23 novembre 2012 HORAIRE o

Plus en détail

HABILETÉS DE GESTION ET RÉTROACTION 360 MBA 5635. Automne 2013

HABILETÉS DE GESTION ET RÉTROACTION 360 MBA 5635. Automne 2013 HABILETÉS DE GESTION ET RÉTROACTION 360 MBA 5635 Automne 2013 Professeur Jacques Barrette, PhD Bureau DMS 4112 Téléphone (613) 562-5800 poste 4782 Courriel Heures de bureau barrette@telfer.uottawa.ca Sur

Plus en détail

Plan de cours. Chiffriers et bases de données en gestion commerciale

Plan de cours. Chiffriers et bases de données en gestion commerciale Collège Lionel-Groulx 100, rue Duquet Sainte-Thérèse, (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 430-2783 Site Internet : http://www.clg.qc.ca Session : Hiver 2009 No de cours : 420-CJ0-LG

Plus en détail

GEP 360 Recherche terrain sur les sites de pouvoir (3 crédits) Été 2013

GEP 360 Recherche terrain sur les sites de pouvoir (3 crédits) Été 2013 ÉCOLE DE POLITIQUE APPLIQUÉE Faculté des lettres et sciences humaines GEP 360 Recherche terrain sur les sites de pouvoir (3 crédits) Été 2013 Coordonnées du chargé de cours Adresses courriel : Hugo Séguin

Plus en détail

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer!

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! HARCÈLEMENT CRIMINEL Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! Qu est-ce que c est? Le harcèlement criminel est un crime. Généralement, il s agit d une conduite répétée durant une période de temps qui

Plus en détail

Guide du mémoire de fin d études

Guide du mémoire de fin d études Guide du mémoire de fin d études à destination des enseignants et des étudiants Septembre 2011 AVERTISSEMENT Ce document rassemble les dispositions réglementaires d une part, le cadre des dispositions

Plus en détail

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1)

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1) Vous êtes victime Introduction Vous avez été victime d une infraction (1). C est un événement traumatisant et vous vous posez sûrement de nombreuses questions : Quels sont mes droits? Que dois-je faire

Plus en détail

Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC

Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC Table des matières Introduction p.3 Mise en contexte Objectifs Barème d allocation des UFC Guide de pointage des activités professionnelles p.5 Activités

Plus en détail

Faculté des sciences de l administration Automne 2005

Faculté des sciences de l administration Automne 2005 Faculté des sciences de l administration Automne 2005 Département de finance et assurance Programmes de 1er cycle Université Laval ASR-15742 GESTION DES RISQUES ET ASSURANCE Professeur: M. Gilles Bernier,

Plus en détail

Curriculum vitae. 2010 Vice-président en cours AADM (Association des avocats en défense de Montréal, Canada) Conseiller (2009-2010)

Curriculum vitae. 2010 Vice-président en cours AADM (Association des avocats en défense de Montréal, Canada) Conseiller (2009-2010) Curriculum vitae Me Alexandre Bergevin BERGEVIN ET ASSOCIÉS, s 338, rue Saint-Antoine Est Montréal (Québec) H2Y 1A3 (T) 514-759-6862 (F) 514-866-2929 Courriel: abergevin@aadm.ca Site Web: http://www.droit-criminel.com/

Plus en détail

Questionnaire du projet Innocence

Questionnaire du projet Innocence 1 Questionnaire du projet Innocence Directives : Répondez de façon aussi détaillée que possible à chacune des questions suivantes ayant trait à votre dossier. Des réponses complètes et précises nous permettront

Plus en détail

»»»» CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL OU COMMENT RÉCONCILIER LES DEUX MONDES DANS LESQUELS NOUS ÉVOLUONS? DÉFINITION

»»»» CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL OU COMMENT RÉCONCILIER LES DEUX MONDES DANS LESQUELS NOUS ÉVOLUONS? DÉFINITION 5 Fiche de sensibilisation CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL OU COMMENT RÉCONCILIER LES DEUX MONDES DANS LESQUELS NOUS ÉVOLUONS? Il nous arrive fréquemment de nous interroger sur notre façon de faire les choses

Plus en détail

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr ) Découvrez les métiers de la Justice Informez-vous sur www.justice.gouv.fr PENITENTIAIRE Sommaire SOMMAIRE Magistrat............................................................. p. 4, 5 Greffier en chef......................................................

Plus en détail

COLLÈGE DE MAISONNEUVE

COLLÈGE DE MAISONNEUVE 410-802-MA Plan de cours Durée : 45 heures 2-1-2 Professeur : Hugo Bélanger hugo@hugobelanger.com COLLÈGE DE MAISONNEUVE 3800, rue Sherbrooke Est Montréal (Québec) H1X 2A2 Téléphone : (514) 254 7131 Télécopieur

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

Dessin Technique GMEC1311. PROFESSEUR Gabriel Cormier, Ph.D. Bureau : 217G2 Tél : 858-4566 Courriel : gabriel.cormier@umoncton.ca

Dessin Technique GMEC1311. PROFESSEUR Gabriel Cormier, Ph.D. Bureau : 217G2 Tél : 858-4566 Courriel : gabriel.cormier@umoncton.ca Faculté d ingénierie PLAN DE COURS Génie mécanique Dessin Technique GMEC1311 PROFESSEUR Gabriel Cormier, Ph.D. Bureau : 217G2 Tél : 858-4566 Courriel : gabriel.cormier@umoncton.ca HORAIRE Théorie : Jeudi,

Plus en détail

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 1 LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le mémoire ne doit pas consister à reprendre tels quels des documents internes de l entreprise ou

Plus en détail

Cours d été 2015. Aux parents et élèves de 5 e secondaire

Cours d été 2015. Aux parents et élèves de 5 e secondaire Cours d été 2015 Aux parents et élèves de 5 e secondaire Durant l été, la Commission scolaire offre à ses élèves de 5 e secondaire trois services : 1. Des cours en présentiel, dans les matières suivantes

Plus en détail

TRIBUNAL DE POLICE ET SANCTIONS PENALES : PEINES PRINCIPALES, SUBSIDIAIRES & ACCESSOIRES

TRIBUNAL DE POLICE ET SANCTIONS PENALES : PEINES PRINCIPALES, SUBSIDIAIRES & ACCESSOIRES TRIBUNAL DE POLICE ET SANCTIONS PENALES : PEINES PRINCIPALES, SUBSIDIAIRES & ACCESSOIRES Adrien MASSET Avocat Professeur U.Lg Le 26.01.2012 Jeune Barreau de Verviers Voir notre étude in Chronique de droit

Plus en détail

2. D.E.S.S. Montage et Gestion de Projet d Aménagement (MGPA)

2. D.E.S.S. Montage et Gestion de Projet d Aménagement (MGPA) 24 2. D.E.S.S. Montage et Gestion de Projets d Aménagement (MGPA) Nous avons reçu les réponses de 6 étudiants sur 29 inscrits à la session d hiver (21%). Âge moyen : 29 ans. Le plus jeune des répondants

Plus en détail

Cour suprême. simulation d un procès. Canada. Introduction génér ale. Comment réaliser une simulation de procès?

Cour suprême. simulation d un procès. Canada. Introduction génér ale. Comment réaliser une simulation de procès? simulation d un procès Introction génér ale Un procès criminel se déroule devant un juge seul, parfois assisté d un jury composé de jurés. L avocat de la défense représente l accusé, qui est présumé innocent,

Plus en détail

La mission et les résultats en chiffres pour 2006-2007 1

La mission et les résultats en chiffres pour 2006-2007 1 La mission et les résultats en chiffres 1 La mission du Protecteur du citoyen Le Protecteur du citoyen a pour mandat, en vertu de la Loi sur le Protecteur du citoyen et, depuis le 1 er avril 2006, en vertu

Plus en détail

Jalons pour l histoire du temps présent 17 mars 2006, réf. : 04690. Durée : 02 mn 24

Jalons pour l histoire du temps présent 17 mars 2006, réf. : 04690. Durée : 02 mn 24 La lutte contre le téléchargement illégal sur Internet Titre du document Emplacement Support Niveau Objectifs Compétences visées La lutte contre le téléchargement illégal sur Internet Jalons pour l histoire

Plus en détail

La recherche en train de se faire: les cahiers de recherche en ligne. Aboubekeur ZINEDDINE

La recherche en train de se faire: les cahiers de recherche en ligne. Aboubekeur ZINEDDINE Table Ronde : L'ACTIVITÉ DE PUBLICATION DU JEUNE CHERCHEUR La recherche en train de se faire: les cahiers de recherche en ligne 13 décembre 2013 Bibliothèque de Paris MINES ParisTech Aboubekeur ZINEDDINE

Plus en détail

INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL)

INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL) INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL) TESTEZ VOS CONNAISSANCES SUR L AIDE SOCIALE VRAI ou FAUX? 1. Le ministère de l Emploi

Plus en détail

Politique Utilisation des actifs informationnels

Politique Utilisation des actifs informationnels Politique Utilisation des actifs informationnels Direction des technologies de l information Adopté le 15 octobre 2007 Révisé le 2 juillet 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS... 3 2. DÉFINITIONS... 3

Plus en détail

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :...

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... RENSEIGNEMENTS ÉLÈVE Nom Prénom Adresse Classe Tél. / L élève est autorisé à quitter l institut

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

NORMES DE PRÉSENTATION DES MANUSCRITS

NORMES DE PRÉSENTATION DES MANUSCRITS Les Presses de l Université du Québec NORMES DE PRÉSENTATION DES MANUSCRITS Le manuscrit, en version complète et définitive, doit être présenté de la manière la plus simple et uniforme possible, afin de

Plus en détail

La responsabilité civile et pénale. Francis Meyer -Institut du travail Université R. Schuman

La responsabilité civile et pénale. Francis Meyer -Institut du travail Université R. Schuman La responsabilité civile et pénale Francis Meyer -Institut du travail Université R. Schuman La responsabilité civile est la conséquence, soit de l'inexécution d'un contrat, soit d'un acte volontaire ou

Plus en détail

Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour

Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour A U S E R V I C E D E S C A N A D I E N S Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Kwing Hung, Ph. D. Conseiller en statistique et méthodologie

Plus en détail

Travailleurs étrangers temporaires. Vos droits sont protégés

Travailleurs étrangers temporaires. Vos droits sont protégés Travailleurs étrangers temporaires Vos droits sont protégés Bienvenue au Canada! Le Canada est un ardent défenseur des droits de la personne, au pays comme à l étranger. Cette brochure a été préparée pour

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION À TITRE DE TRAVAILLEUSE OU TRAVAILLEUR SOCIAL

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION À TITRE DE TRAVAILLEUSE OU TRAVAILLEUR SOCIAL Formulaire de demande d inscription à titre de travailleuse ou travailleur social Certificat d inscription général de travailleuse ou travailleur social Combinaison de titres et d expérience pratique 250,

Plus en détail

IMM-120 Sécurité, facteurs humains et environnementaux

IMM-120 Sécurité, facteurs humains et environnementaux Département de génie mécanique Programme de Certificat en gestion des établissements Groupe : 01 Préalable : Enseignant : Jean-Christophe Boitard Aucun PLAN DE COURS ÉTÉ 2013 IMM-120 1 OBJECTIFS SPECIFIQUES

Plus en détail

GRANDS EXCÈS DE VITESSE : DES SANCTIONS PLUS SÉVÈRES

GRANDS EXCÈS DE VITESSE : DES SANCTIONS PLUS SÉVÈRES GRANDS EXCÈS DE VITESSE : DES SANCTIONS PLUS SÉVÈRES DES SANCTIONS PLUS SÉVÈRES POUR VITESSE EXCESSIVE Chaque année, sur les routes du Québec, la vitesse tue environ 175 personnes et en blesse près de

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

COUPABLE D ETRE IRRESPONSABLE A propos de la réforme des procédures de déclaration d irresponsabilité pénale pour cause de trouble mental

COUPABLE D ETRE IRRESPONSABLE A propos de la réforme des procédures de déclaration d irresponsabilité pénale pour cause de trouble mental 1 COUPABLE D ETRE IRRESPONSABLE A propos de la réforme des procédures de déclaration d irresponsabilité pénale pour cause de trouble mental La loi du 25 février 2008 instaurant la rétention de sureté,

Plus en détail

Master of Advanced Studies en lutte contre la criminalité économique [MAS LCE] Master of Advanced Studies in Economic Crime Investigation [MAS ECI]

Master of Advanced Studies en lutte contre la criminalité économique [MAS LCE] Master of Advanced Studies in Economic Crime Investigation [MAS ECI] Master of Advanced Studies en lutte contre la criminalité économique [MAS LCE] Master of Advanced Studies in Economic Crime Investigation [MAS ECI] Les Hautes écoles spécialisées Les Hautes écoles spécialisées

Plus en détail

PROGRAMME DES COURS DE FRANÇAIS JURIDIQUE. Année 2012

PROGRAMME DES COURS DE FRANÇAIS JURIDIQUE. Année 2012 PROGRAMME DES COURS DE FRANÇAIS JURIDIQUE Année 2012 La Maison du droit propose, à nouveau en 2012, un programme d enseignement approfondi contenant des modules théoriques et pratiques. Ces cours sont

Plus en détail

Etude Fraude Sociale. Rencontres provinciales printemps 2014

Etude Fraude Sociale. Rencontres provinciales printemps 2014 Etude Fraude Sociale Rencontres provinciales printemps 2014 Contexte En 2013, la secrétaire d Etat à l intégration sociale a chargé la société de consultance PwC de réaliser une étude sur l impact de la

Plus en détail

Style de citation APA. Nadia Villeneuve Conseillère en information documentaire

Style de citation APA. Nadia Villeneuve Conseillère en information documentaire Style de citation APA Nadia Villeneuve Conseillère en information documentaire Style de citation APA Le style de citation APA est défini par l American Psychological Association. Ce style est le premier

Plus en détail

W W W. F S E. U L A V A L. C A / C R I E V A T

W W W. F S E. U L A V A L. C A / C R I E V A T W W W. F S E. U L A V A L. C A / C R I E V A T Colloque international Les recherches actions collaboratives: une révolution silencieuse de la connaissance! Recherche action et recherche collaborative au

Plus en détail

Du 1 avril 2013 au 31 mars 2014 DEMANDE D'ADMISSION/ FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES À TITRE DE TRAVAILLEUR SOCIAL

Du 1 avril 2013 au 31 mars 2014 DEMANDE D'ADMISSION/ FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES À TITRE DE TRAVAILLEUR SOCIAL er Du 1 avril 2013 au 31 mars 2014 DEMANDE D'ADMISSION/ FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES À TITRE DE TRAVAILLEUR SOCIAL Étape 1 VOIR 015 Pour assurer le bon traitement de votre dossier, il

Plus en détail

Violence au travail Un organisme national

Violence au travail Un organisme national Violence au travail Un organisme national Violence au travail : prévention, protocoles et sanctions Politique La Société s engage à offrir un milieu de travail sécuritaire. Elle reconnaît que la violence

Plus en détail

Aperçu du Programme national de lutte contre le crime organisé: 2000-2006 4 MAI 2007

Aperçu du Programme national de lutte contre le crime organisé: 2000-2006 4 MAI 2007 Aperçu du Programme national de lutte contre le crime organisé: 2000-2006 4 MAI 2007 LE FORUM DES POLITIQUES PUBLIQUES Donner aux Canadiens un meilleur gouvernement Le Forum des politiques publiques est

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit privé. Université Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit privé. Université Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit privé Université Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

Technologie 9 e année (ébauche)

Technologie 9 e année (ébauche) Conseil scolaire acadien provincial École secondaire du Sommet Élaboré par M. J. Saldaña T., BPhB, BEd, MSc Année scolaire 2014 2015 Technologie 9 e année (ébauche) DESCRIPTION DU COURS Pour réussir dans

Plus en détail

Notions et contenus à construire :

Notions et contenus à construire : FICHE PÉDAGOGIQUE Date de mise en ligne : Le 1 er juin 2008 Auteurs : Mme Florence LIBCHABER Professeure d économie et gestion Lycée Paul Langevin - SURESNES M. Pascal ROOS Professeur d économie et gestion

Plus en détail

No Fault : Où se situe l intérêt collectif des Québécois?

No Fault : Où se situe l intérêt collectif des Québécois? FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT FRA-5143 DOMINANTE ARGUMENTATIVE COMPRÉHENSION EN LECTURE ÉVALUATION FORMATIVE No Fault : Où se situe l intérêt collectif des Québécois? Source: Diane Charbonneau csdl Cahier

Plus en détail

B.A.F.M. Brevet d Aptitude à la Formation des Moniteurs C.F.M.R.L. Centre de Formation de Moniteurs de la Région Lorraine

B.A.F.M. Brevet d Aptitude à la Formation des Moniteurs C.F.M.R.L. Centre de Formation de Moniteurs de la Région Lorraine B.A.F.M. Brevet d Aptitude à la Formation des Moniteurs C.F.M.R.L. Centre de Formation de Moniteurs de la Région Lorraine 148, zone piétonne B.P. 50049 57601 FORBACH Cedex Tél : 03.87.29.35.71. Fax : 03.87.29.35.74.

Plus en détail

Le vol à l étalage 1

Le vol à l étalage 1 Le vol à l étalage 1 Le vol à l étalage, c est du vol tout court Définition ; Le vol consiste à prendre sans en avoir la permission quelque chose, si petit que soit-il, qui appartient à autrui, à un magasin

Plus en détail

N 2345 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2345 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2345 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 25 mai 2005. PROPOSITION DE LOI abrogeant l article 434-7-2 du code

Plus en détail

guide d inscription SESSION HIVER 2015

guide d inscription SESSION HIVER 2015 guide d inscription SESSION HIVER 2015 pour les nouveaux élèves du Cégep de Saint-Jérôme du Centre collégial de Mont-Laurier du Centre collégial de Mont-Tremblant Ce guide constitue l outil à utiliser

Plus en détail

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008 Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation Septembre 2008 Louis Plamondon Centre de recherche de l institut universitaire de gériatrie

Plus en détail

Une stratégie d enseignement de la pensée critique

Une stratégie d enseignement de la pensée critique Une stratégie d enseignement de la pensée critique Jacques Boisvert Professeur de psychologie Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu La pensée critique fait partie des capacités à développer dans la formation

Plus en détail

LEQUERRE et Lucas PAEAMARA

LEQUERRE et Lucas PAEAMARA CA/il ASSEMBLEE TERRITORIALE DELA POLYNESIE FRANÇAISE Papeete, le 29 Août 1991 COMMISSION PERMANENTE N 84-91 RAPPORT portant avis de l'assemblée Territoriale sur un projet de loi relatif à l'adaptation

Plus en détail

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Colloque régional de prévention des addictions Mardi 31 mars 2015 Clermont-Ferrand Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Appels à communication Le Pôle de référence

Plus en détail

Avoir accès à la justice ou s exposer à l endettement

Avoir accès à la justice ou s exposer à l endettement Avoir accès à la justice ou s exposer à l endettement Comprendre qu il s agit d un choix difficile pour les Canadiens Aider les courtiers d assurance et les sociétés d assurance à mieux comprendre les

Plus en détail