FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT"

Transcription

1 FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire le revenu de placement imposable; De reconnaître l imposition reliée au type de contrat. Mise à jour : juin

2 Sommaire Sommaire L imposition des revenus de placement Le revenu d intérêt Le revenu de dividende déterminé Le revenu de dividende non déterminé Le gain en capital Le revenu de source étrangère Diminuer le revenu de placement imposable Les pertes en capital Le prêt levier Les honoraires de gestion de portefeuille L Imposition par type de contrat Le contrat non enregistré Le contrat enregistré Le Régime Enregistré d Épargne Études (REEE) L Imposition en fonds de placement Les fonds de placement et le revenu d intérêt Les fonds de placement et le revenu de dividende Les fonds de placement et le gain en capital Les fonds de placement et le revenu de source étrangère La fiscalité lors d une dissolution d union Le divorce Les conjoints de fait Le décès

3 1 L imposition des revenus de placement Toute forme d investissement non enregistré génère un revenu imposable pour le particulier. Le revenu imposable peut être du revenu d intérêt, un revenu de dividendes, un gain en capital ou un revenu de source étrangère. Ces différents revenus de placement ne sont pas assujettis aux mêmes règles d imposition. 1.1 Le revenu d intérêt Ce type de revenu, qu il soit de source canadienne ou étrangère, est imposé à 100 %, c'est àdire que chaque dollar reçu en revenu d intérêt doit être ajouté au revenu du particulier et être imposé à son taux marginal d imposition. Le revenu d intérêt ne bénéficie donc d aucun avantage fiscal particulier. Le rendement après impôts d un placement ne rapportant que des intérêts est calculé de la façon suivante : t = taux d imposition marginal / 100 i = taux de rendement du placement Rendement après impôts = i (1 t) Par exemple, un particulier détenant un placement portant intérêt à 3,75 % et dont le taux marginal d imposition est de 45 % aura un rendement net de : 3,75 % (1 0,45) = 2,06 % Les intérêts sont imposables annuellement, qu il s agisse d un placement à intérêt simple ou à intérêt composé. Il n est généralement pas intéressant de faire des placements à intérêt composé à l extérieur d un régime de report d impôt (REER ou FERR, entre autres), puisque l intérêt couru est imposé annuellement même s il n est encaissé qu à l échéance, ce qui reviendrait à payer l impôt à l avance. Les placements à intérêt simple ont au moins un avantage : l intérêt encaissé fournit les liquidités nécessaires au paiement de l impôt sur cet intérêt. 3

4 Exemple d un placement à intérêt composé : $, terme de 3 ans, intérêts composés, taux de 3, 00 % À échéance : Capital : $ Intérêts versés à échéance : 300,00 $ Intérêts imposables annuellement : An 1 : 300,00 $ (3 % x $) An 2 : 309,00 $ (3 % x ( $ $)) An 3 : 318,27 $ (3% x ( $ $ + 309,00 $)) 1.2 Le revenu de dividende déterminé Le dividende déterminé, ou dividende admissible, est défini comme étant un revenu versé par : 1. Une société publique, ou par toute autre société qui n est pas une société privée sous contrôle canadien (SPCC) et dont le revenu est assujetti au taux général de l impôt sur le revenu des sociétés; 2. Une société privée sous contrôle canadien (SPCC), dans la mesure où leur revenu (autre que le revenu de placement) est assujetti au taux général de l impôt sur le revenu des sociétés. Le dividende doit être majoré pour ensuite bénéficier d un crédit d impôt pour dividende. Les tableaux suivants résument, pour le Québec, l impôt exigé sur le revenu de dividende admissible et le taux d imposition marginal le plus élevé d un dividende admissible: Taux de majoration et de crédit au Québec : Fédéral Québec Majoration du dividende admissible 45 % 45 % Crédit d impôt pour dividende 19 % 11.9 % 4

5 Taux d imposition marginal le plus élevé d un dividende déterminé: Fédéral 12,11 % Québec 17,55 % Total combiné 29,66 % 1.3 Le revenu de dividende non déterminé Le revenu de dividende non déterminé, ou autre dividende, est tout simplement défini comme un dividende autre que le dividende déterminé. Il est assujetti aux mêmes normes de majoration et de crédit, seuls les taux respectifs changent. Voici donc les tableaux résumant, pour le Québec, l impôt exigé sur le revenu de dividende non déterminé et le taux d imposition marginal le plus élevé d un dividende non déterminé: Taux de majoration et de crédit au Québec Fédéral Québec Majoration du dividende non déterminé 25 % 25 % Crédit d impôt pour dividende 13,33 % 8 % Taux d imposition marginal le plus élevé d un dividende non déterminé : Fédéral 16,36 % Québec 20,00 % Total combiné 36,36 % 5

6 1.4 Le gain en capital Il y a gain en capital lorsque le produit de la vente excède le prix d acquisition, ce dernier étant accru de toutes les dépenses relatives à l acquisition et à la disposition (les frais de rachat d un fonds, par exemple). Il y a perte en capital lorsque la situation inverse se présente les pertes en capital seront traitées dans une prochaine section. Le gain en capital réalisé n est pas pleinement imposable. Seul 50 % du gain doit être ajouté au revenu du particulier et être imposé à son taux marginal d imposition. Par exemple, un particulier rachète en totalité un placement et obtient $. Le placement avait été acquis au coût de $ : Le gain en capital réalisé est de $, soit la différence entre le prix de vente de $ et le coût d acquisition de $. Étant donné que seul 50 % du gain en capital réalisé est imposable, notre particulier devra ajouter $ à ses revenus de l année. 1.5 Le revenu de source étrangère Tel que mentionné précédemment, le revenu d intérêt de source étrangère est soumis à la même règle d imposition que le revenu d intérêt de source canadienne. Le revenu de dividende de source étrangère entre aussi dans la catégorie des revenus imposés à 100 %. Aucune majoration ne doit être effectuée et aucun crédit d impôt pour dividende n est disponible pour le dividende de source étrangère. Le gain en capital de source étrangère conserve la même coloration que le gain en capital de source canadienne. Seul 50 % du gain de source étrangère doit être ajouté au revenu du particulier et être imposé à son taux marginal d imposition. 2 Diminuer le revenu de placement imposable Lorsque vient le moment d établir un portefeuille non enregistré, des stratégies peuvent être mises en place afin de maximiser le rendement net (rendement après impôt). Voici les trois stratégies les plus connues et utilisées afin de diminuer le revenu de placement imposable : 6

7 2.1 Les pertes en capital Il y a perte en capital lorsque le prix d acquisition, accru de toutes les dépenses relatives à l acquisition et à la disposition (les frais de rachat d un fonds, par exemple) excède le produit de la vente. Les pertes en capital diminuent le revenu imposable parce qu elles peuvent annuler du gain en capital réalisé sur d autres investissements. Étant donné que seul 50 % du gain en capital est imposable, seul 50 % de la perte réalisée est déductible. Reprenons l exemple précédent mais en inversant la situation : un particulier rachète en totalité un placement et obtient $. Le placement avait été acquis au coût de $ : La perte en capital réalisée est de $, soit la différence entre le coût d acquisition de $ et le prix de vente de $. Étant donné que seul 50 % de la perte en capital réalisée est déductible, notre particulier pourra annuler jusqu à $ de gain en capital d une autre provenance. Si sur une année fiscale donnée les pertes en capital sont plus élevées que le gain en capital (ou s il y a absence de gain en capital), le solde non utilisé n est pas perdu. Il est possible pour le contribuable d amender ses rapports d impôt antérieurs (jusqu à 3 années) ou de les conserver en réserve pour déduction future (sans délai de prescription). Les pertes en capital peuvent annuler du gain en capital seulement, du vivant du particulier. Au décès, s il reste un solde aux pertes en capital (après annulation du gain en capital), ce dernier peut être déduit de tout autre revenu de l année du décès ou de l année précédente. Toutefois, si un solde subsiste, ce dernier ne peut passer ni au conjoint, ni à la succession, ni aux bénéficiaires. Supposons qu au décès de notre particulier, la réserve de perte en capital est toujours de $. Cette dernière pourra annuler tout d abord du gain en capital. Si un solde subsiste, il pourra y avoir annulation de revenu de dividende, d intérêt et même de revenu d emploi. Toutefois, si les possibilités d annuler du revenu sont épuisées et qu il reste toujours un solde à la réserve de perte en capital, ce montant s éteint. Aucun transfert n est possible. 7

8 2.2 Le prêt levier Le recours au prêt levier est une stratégie de placement faisant valoir la possibilité de déduire les frais d intérêt. L objectif est de déduire les intérêts payés à titre de frais financiers dans les déclarations fiscales et d amplifier les gains si le taux de rendement réalisé sur les placements est supérieur au coût des fonds empruntés. L effet de levier ou le surinvestissement joue dans les deux sens, c est à dire qu il augmente le potentiel de gain tout autant que celui des pertes. Les risques associés à cette stratégie ont été plus d une fois élaborés, mais il est bien important de répéter que la qualification de votre client est l étape essentielle à effectuer avant de mettre en place un levier d investissement. Le traitement fiscal des intérêts est différent selon le palier de gouvernement. Tandis que le gouvernement fédéral permet de déduire les intérêts à l encontre de toute forme de revenus, le gouvernement québécois ne permet la déduction des intérêts qu à l encontre des revenus de placement. Tout comme les pertes en capital, si sur une année fiscale donnée les intérêts payés sont plus élevées que le revenu généré, le solde non utilisé n est pas perdu. Il est possible pour le contribuable d amender ses rapports d impôt antérieurs (jusqu à 3 années) ou de les conserver en réserve pour déduction future (sans délai de prescription, ou jusqu au décès). Illustrons l effet de levier et les avantages reliés par divers exemples : Tout d abord, l augmentation de la valeur du patrimoine que permet l utilisation d une telle stratégie : Montant initial du levier : $ Amortissement : 20 ans Taux d intérêt sur emprunt : 7,25 % Rendement sur investissement : 7,25 % Portion imposable du rendement : 40 % Taux marginal d imposition : 45 % Remboursement mensuel des intérêts sur l emprunt : 302,08 $ Solde accumulé après 20 ans : ,07 $ Remboursement du prêt : ( $) Solde net du placement : ,07 $ 8

9 Pour obtenir la même valeur de portefeuille en fonction d un rendement de 7,25 %, il faudrait épargner mensuellement 418,97 $. À l opposé, l épargnant qui déposerait l équivalent du remboursement mensuel des intérêts sur le prêt, soit 302,08 $, par mois pendant 20 ans accumulerait un portefeuille d une valeur de $ (rendement de 7,25 %). Voyons maintenant l économie fiscale réalisée : Année Solde en début d'année Revenu brut (7,25 %) Solde en fin d'année Solde du prêt en début d'année Coûts d intérêts (7,25 %) Remb. brut (annuel) ,00 $ 3 625,00 $ ,00 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,00 $ 3 887,81 $ ,81 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,81 $ 4 169,68 $ ,49 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,49 $ 4 471,98 $ ,47 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,47 $ 4 796,20 $ ,67 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,67 $ 5 143,92 $ ,59 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,59 $ 5 516,86 $ ,45 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,45 $ 5 916,83 $ ,28 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,28 $ 6 345,80 $ ,08 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,08 $ 6 805,87 $ ,96 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,96 $ 7 299,30 $ ,25 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,25 $ 7 828,50 $ ,75 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,75 $ $ ,81 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,81 $ 9 004,78 $ ,59 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,59 $ 9 657,62 $ ,21 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,21 $ ,80 $ ,01 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,01 $ ,74 $ ,75 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,75 $ ,12 $ ,87 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,87 $ ,90 $ ,77 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ ,77 $ ,30 $ ,07 $ ,00 $ 3 625,00 $ 3 625,00 $ 9

10 Selon les revenus de placement et les coûts d intérêt détaillés dans le tableau précédent, nous pouvons maintenant calculer l impact fiscal de l investissement avec effet de levier. Année Impôt à payer 1 Déduction fiscale 2 Impact fiscal net 1 652,50 $ 1 631,25 $ 978,75 $ 2 699,81 $ 1 631,25 $ 931,44 $ 3 750,54 $ 1 631,25 $ 880,71 $ 4 804,96 $ 1 631,25 $ 826,29 $ 5 863,32 $ 1 631,25 $ 767,93 $ 6 925,91 $ 1 631,25 $ 705,34 $ 7 993,03 $ 1 631,25 $ 638,22 $ ,03 $ 1 631,25 $ 566,22 $ Solde d intérêts non déduits si revenus de placement d autres sources sont insuffisants (au Québec seulement) ,24 $ 1 631,25 $ 489,01 $ ,06 $ 1 631,25 $ 406,19 $ ,87 $ 1 631,25 $ 317,38 $ ,13 $ 1 631,25 $ 222,12 $ ,29 $ 1 631,25 $ 119,96 $ ,86 $ 1 631,25 $ 10,39 $ ,37 $ 1 631,25 $ 107,12 $ ,40 $ 1 631,25 $ 233,15 $ ,57 $ 1 631,25 $ 368,32 $ ,54 $ 1 631,25 $ 513,29 $ ,02 $ 1 631,25 $ 668,77 $ ,77 $ 1 631,25 $ 835,52 $ 1 L impôt à payer correspond à la portion imposable du rendement réalisé sur l investissement multiplié par le taux marginal d imposition du client. (Exemple de l an 1 : 3 625,00 $ x 40 % * 45 % = 652,50 $) 10

11 2 La déduction fiscale correspond à l intérêt payé sur l emprunt multiplié par le taux marginal d imposition du client (3 625,00 $ x 45 % = 1 631,25 $). 2.3 Les honoraires de gestion de portefeuille Tout d abord, il ne faut pas confondre avec les frais de gestion des fonds de placement. Ces derniers étant prélevés à même l actif du fonds, aucune déduction n est possible. Toutefois, les particuliers bien nantis ont accès à des services de gestion de portefeuille haut de gamme, communément appelés Gestion privée de placement/portefeuille. Dans ce type d investissement, il est alors question d honoraires de gestion de portefeuille et non de frais de gestion. Ces derniers étant prélevés à même le portefeuille du particulier, ils deviennent déductibles pour le particulier. Les mêmes règles de déduction que les intérêts d un levier financier s appliquent, soit à l encontre de toute forme de revenu au fédéral et à l encontre du revenu de placement seulement au Québec. 3 L Imposition par type de contrat 3.1 Le contrat non enregistré Ce type de contrat n étant pas un abri fiscal, les formes d imposition décrites jusqu à maintenant s appliquent. 3.2 Le contrat enregistré Toute somme investie dans un contrat enregistré (REER/CRI/RERI/FERR/FRV/FRVR) n est assujetti à aucune forme d imposition. Ce sont les rachats effectués dans ces types de contrat qui sont imposables. L imposition devient sous forme de revenu, sans égard à la source du revenu qui est racheté. 11

12 3.3 Le Régime Enregistré d Épargne Études (REEE) Tout comme les autres formes de contrats enregistrés, le REEE est un abri fiscal. Ce ne sera qu au moment des rachats qu il y aura imposition. La particularité du REEE est que ce n est pas nécessairement le souscripteur qui s impose, il est possible que ce soit le bénéficiaire (l étudiant) qui aura à s imposer sur la valeur du montant racheté. En effet, si les rachats sont faits sous forme de Paiement d Aide aux Études (PAE), ce sera l étudiant qui s imposera pour les montants reçus. Le PAE est composé des revenus de placement générés et des différentes subventions reçues. Par contre, si les rachats sont faits sous forme de Paiement de Revenus Accumulés (PRA) ou par fermeture du régime, ce sera le souscripteur qui devra s imposer. Le PRA est composé des revenus de placement générés seulement. L imposition est sous forme de revenu, sans égard à la source du revenu qui est racheté. De plus, il y aura une imposition additionnelle de 20 % lors de PRA. Finalement, les sommes cotisées au REEE reviennent au souscripteur, sans aucune imposition. 4 L Imposition en fonds de placement Que ce soit un contrat de fonds distinct ou un contrat de fonds mutuel, les règles d imposition sont les mêmes. Tout d abord, le particulier doit s imposer annuellement sur les revenus générés par le fonds. Ces derniers sont comptabilisés par la Compagnie et recensés sur un feuillet fiscal. Par la suite, si le particulier procède au rachat en totalité ou en partie de son fonds de placement, la fluctuation marchande devient imposable pour l investisseur (ou déductible). ***L imposition des fonds distincts et des fonds mutuels est traité en profondeur dans le Q IA «Comparaison de la fiscalité des fonds distincts par rapport à celle des fonds mutuels*** 4.1 Les fonds de placement et le revenu d intérêt Le revenu d intérêt est une source de revenu généré par tous les fonds, si ce n est que par la portion de liquidités qui doit y être maintenue. Toutefois, on peut dire qu il s agit d une source de revenu générée principalement par les fonds de revenus. 12

13 4.2 Les fonds de placement et le revenu de dividende Les fonds d actions sont les fonds offrant cette source de revenu. Qu il s agisse de dividende déterminé ou non déterminé, la Compagnie s assure de recenser sur le feuillet fiscal les différents dividendes versés par les fonds d action. 4.3 Les fonds de placement et le gain en capital Les fonds d obligations et les fonds d action sont les deux catégories de fonds susceptibles de générer du gain en capital. Le gain en capital réalisé dans un fonds provient des transactions effectuées par le gestionnaire du fonds, soit par le roulement des titres contenus dans le fonds, ou par des événements précis, tels que des fusions d entreprise. 4.4 Les fonds de placement et le revenu de source étrangère Les fonds d obligations étrangères et les fonds d actions mondiaux sont les deux catégories de fonds susceptibles de verser du revenu de source étrangère. Finalement, les fonds diversifiés (ou équilibrés) génèrent toutes les catégories de revenus mentionnés précédemment. 5 La fiscalité lors d une dissolution d union Le traitement fiscal lors d une dissolution d union est fort différent selon que les particuliers étaient au préalable mariés ou conjoint de fait. Les règles de dissolution d union sont établies, au Québec, par le Code civil et ce dernier ne reconnaît pas le conjoint de fait. 13

14 5.1 Le divorce Le plus simple est de débuter par les contrats enregistrés d épargne retraite. Ces derniers sont assujettis aux règles du patrimoine familial. S il doit y avoir transfert de solde d un conjoint à l autre, aucun impact fiscal n y sera relié. L épargne non enregistrée et/ou le CELI n est pas à partager selon les règles du patrimoine familial. Toutefois, selon le régime matrimonial, un partage peut avoir lieu. Si le régime matrimonial est celui de la séparation de biens, aucun partage ne sera effectué. Par contre, si le régime matrimonial est celui de la société d acquêts, un partage pourrait avoir lieu. Tout comme pour l épargne enregistrée, s il doit y avoir un transfert de solde d un conjoint à l autre, aucun impact fiscal n y est relié. Il est possible de transféré au coût de base rajusté, pour les épargnes non enregistrée, évitant ainsi une disposition et les impôts reliés. 5.2 Les conjoints de fait Tel que mentionné précédemment, la dissolution d union est régie, au Québec, par le Code civil, et ce dernier ne reconnaît pas les conjoints de fait. Aucun transfert de solde ne sera donc fait, à moins de l existence d une convention entre conjoints de fait. 5.3 Le décès Au premier décès, le roulement des épargnes est possible au conjoint, sans impact fiscal. En l absence de conjoint, il est possible de rouler l épargne enregistrée aux enfants mineurs, en autant que les sommes soient converties en une rente certaine, jusqu au 18 ème anniversaire de naissance des enfants. Toutefois, il est possible de rouler l épargne non enregistrée au conjoint seulement. En l absence de conjoint, il y aura disposition des épargnes et l imposition reliée. Contrairement au divorce, la définition de conjoint est selon la législation fiscale, qui reconnait le conjoint de fait et le conjoint de même sexe. 14

Qu est-ce que l effet de levier?

Qu est-ce que l effet de levier? EMPRUNTER POUR INVESTIR : CE N EST PAS POUR TOUT LE MONDE Qu est-ce que l effet de levier? L effet de levier consiste à investir en empruntant une partie ou la totalité des sommes. De cette façon, vous

Plus en détail

GUIDE DES PLACEMENTS FISCALEMENT EFFICIENTS

GUIDE DES PLACEMENTS FISCALEMENT EFFICIENTS VIE IMPOSITION VOLATILITE REVENU EROSION GUIDE DES PLACEMENTS FISCALEMENT EFFICIENTS FONDS CONSTITUÉS EN SOCIÉTÉ ACTIONS DE SÉRIE T L efficience fiscale revêt une importance particulière pour ceux et celles

Plus en détail

Tableau Comparatif CELI ET REER

Tableau Comparatif CELI ET REER Tableau Comparatif CELI ET REER Y a-t-il un âge minimal pour ouvrir un compte ou un régime? Il faut avoir 18 ans. (La législation sur l âge de la majorité peut s appliquer à certains placements.) Il n

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

Facteur d équivalence et facteur d équivalence pour services passés

Facteur d équivalence et facteur d équivalence pour services passés Facteur d équivalence et facteur d équivalence pour services passés Objectifs du présent article : Établir la différence entre le facteur d équivalence (FE) et le facteur d équivalence pour services passés

Plus en détail

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014 Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité 1 Bilan Budget Sources de revenus à la retraite Revenus de sources publiques Revenus de sources privées Revenus

Plus en détail

Incorporation de ma pratique

Incorporation de ma pratique Incorporation de ma pratique Sujet Incorporation : mythe ou réalité Avantages et désavantages Salaire ou dividende Taux d impôts des particuliers et des compagnies RRQ dans le contexte de l incorporation

Plus en détail

Revenus de retraite. Produits de décaissement Rentes, FERR et FRV

Revenus de retraite. Produits de décaissement Rentes, FERR et FRV Revenus de retraite Produits de décaissement Rentes, FERR et FRV Produits de décaissement Profiter pleinement de votre nouveau mode de vie sans inquiétude financière Depuis des années, vous épargnez pour

Plus en détail

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES OBJECTIFS : cette leçon vise à rendre l auditeur capable de : identifier les principales dépenses donnant droit à réduction

Plus en détail

LE PERP retraite et protection

LE PERP retraite et protection LE PERP retraite et protection Benoit Rama http://www.imaf.fr Le PERP (Plan d Épargne Retraite Populaire) est une mesure d encouragement à la préparation de la retraite destinée aux salariés. Il copie

Plus en détail

Fiducies familiales et stratégies de gel ou de dégel successoral dans un marché à la baisse. Par M. Éric Julien, LL.B, LL.M.Fisc.

Fiducies familiales et stratégies de gel ou de dégel successoral dans un marché à la baisse. Par M. Éric Julien, LL.B, LL.M.Fisc. Fiducies familiales et stratégies de gel ou de dégel successoral dans un marché à la baisse Par M. Éric Julien, LL.B, LL.M.Fisc. 514-858-3329 Plan de la présentation 2 Discussion sur les caractéristiques

Plus en détail

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc.

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. L arrivée de 2012 nous apporte plusieurs ajustements de taux aux fins fiscales. Voici les principaux ajustements à

Plus en détail

Préparé pour : M. Hubert REER Par : Jean Le Conseiller

Préparé pour : M. Hubert REER Par : Jean Le Conseiller Préparé pour : M. Hubert REER Par : Jean Le Conseiller Planiste Ltée. 485 McGill, Bureau 400 - Montréal (Québec) H2Y 2H4 Téléphone :(514) 904-0934 - Sans frais :1 (866) 904-0934 - Télécopieur :(514) 904-0936

Plus en détail

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL Le 12 novembre 2014 Préparé par : TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant

Plus en détail

Les fonds de structure de capitaux L importance de la fiscalité

Les fonds de structure de capitaux L importance de la fiscalité Les fonds de structure de capitaux L importance de la fiscalité - 1 - Qu est-ce que les Fonds de catégorie de société Concept éprouvé: Fonds de catégorie de société créée en 1987 42 choix de part de Fonds

Plus en détail

Le partage du patrimoine familial. Une nouvelle stratégie pour vous et votre famille

Le partage du patrimoine familial. Une nouvelle stratégie pour vous et votre famille Le partage du patrimoine familial Une nouvelle stratégie pour vous et votre famille Il existe une méthode excellente et unique qui consiste à utiliser une assurance vie universelle pour améliorer votre

Plus en détail

Le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) Faits saillants du CELI Les intérêts et autres revenus de placement, ainsi que les gains en capital, sont exonérés d impôt. Votre CELI peut accueillir plusieurs

Plus en détail

Le fractionnement d un revenu de retraite

Le fractionnement d un revenu de retraite SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N o 15 Le fractionnement d un revenu de retraite Il est maintenant possible de fractionner le revenu de retraite

Plus en détail

Le «CELI» Pourquoi et pour qui? Directeur de Division Représentant en épargne collective Conseiller en sécurité financière

Le «CELI» Pourquoi et pour qui? Directeur de Division Représentant en épargne collective Conseiller en sécurité financière Le «CELI» Pourquoi et pour qui? Stéphane Thibeault Stéphane Thibeault Directeur de Division Représentant en épargne collective Conseiller en sécurité financière Choses immuables de la vie: La mort Facteurs

Plus en détail

Compte d épargne libre d impôt (CELI)

Compte d épargne libre d impôt (CELI) Compte d épargne libre d impôt (CELI) MD Marque déposée de L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Les polices sont établies par L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Compte d'épargne libre d'impôt «Les Canadiens

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable William Francis Morneau, c.p., député Décembre 2015 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

Les régimes de retraite enregistrés et votre succession

Les régimes de retraite enregistrés et votre succession conseils fiscaux Les régimes de retraite enregistrés et votre succession Ce que vous ne savez peut-être pas au sujet des REER et des FERR La plupart des Canadiens connaissent les avantages fiscaux des

Plus en détail

Actions d assurance-vie

Actions d assurance-vie Actions d assurance-vie Aperçu Pour diverses raisons, une société peut détenir des polices d assurance-vie sur la tête de ses actionnaires et être le bénéficiaire de ces polices. Si un de ces actionnaires

Plus en détail

Assurance vie. Évolution 100 % Pure

Assurance vie. Évolution 100 % Pure Assurance vie Évolution 100 % Pure Évolution 100 % Pure Faites des économies garanties pendant 10 ans Évolution 100 % Pure est une assurance vie permanente à laquelle vous pouvez souscrire jusqu à 80 ans

Plus en détail

Comment prémunir sa succession contre le fisc

Comment prémunir sa succession contre le fisc Protection du patrimoine Portefeuille de sécurité financière Comment prémunir sa succession contre le fisc Information sur l impôt au décès Table des matières PAGE Introduction 2 Traitement fiscal des

Plus en détail

Option de souscription en dollars américains

Option de souscription en dollars américains Option de souscription en dollars américains Qu il s agisse de fonds d actions canadiennes, américaines ou étrangères, de fonds de titres à revenu ou de fonds équilibrés, Fonds communs Manuvie est heureuse

Plus en détail

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec Édition 2015-2016 Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés

Plus en détail

Profitez au maximum de votre garantie à l échéance 1

Profitez au maximum de votre garantie à l échéance 1 SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 19 Profitez au maximum de votre garantie à l échéance 1 De nombreuses personnes détiennent des contrats à

Plus en détail

L essentiel sur. Le Plan d Epargne en Actions

L essentiel sur. Le Plan d Epargne en Actions L essentiel sur Le Plan d Epargne en Actions Qu est ce que c est? Le Plan d Epargne en Actions (PEA) est ce qu on appelle une enveloppe fiscale. Il permet d investir en actions en bénéficiant d une fiscalité

Plus en détail

Les comptes d épargne libre d impôt. Une nouvelle façon d épargner

Les comptes d épargne libre d impôt. Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Définition du CELI Un compte où le revenu de placement n est pas imposable Un niveau de cotisation annuelle maximal de 5 000 $ Les montants

Plus en détail

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer?

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec (RRCCUQ)

Plus en détail

Aux fins du présent avis et uniquement afin d alléger le texte, le vocabulaire spécifique aux OPC est également utilisé pour les fonds distincts.

Aux fins du présent avis et uniquement afin d alléger le texte, le vocabulaire spécifique aux OPC est également utilisé pour les fonds distincts. AVIS DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS CONCERNANT LES PRÊTS À EFFET DE LEVIER LORS D ACHAT DE TITRES D ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF ET DE FONDS DISTINCTS Référence : Bulletin de l Autorité : 2009-10-09,

Plus en détail

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements Le PEA PME-ETI Création d un nouveau PEA-PME permettant d investir dans des PME et des ETI EN BREF Dispositif adopté par le Parlement dans le cadre de la Loi de finances pour 2014, le PEA «PME- ETI» est

Plus en détail

Exercice 3.24. Les impôts sur les bénéfices. Question 1. Question 2. Problèmes et solutions

Exercice 3.24. Les impôts sur les bénéfices. Question 1. Question 2. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 3.24 Les impôts sur les bénéfices Question 1 Un de vos amis a récemment pris connaissance du rapport annuel d une société publique où il compte obtenir un emploi. Il vous demande

Plus en détail

Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013

Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/08//31 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013 Objet : Répartition des charges

Plus en détail

LE COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT

LE COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT LE COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes caractéristiques du CELI; De maîtriser les différences entre une contribution au REER ou au CELI;

Plus en détail

Les rachats de service

Les rachats de service Les rachats de service Table des matières 3 3 5 7 8 9 10 11 12 13 Qu est-ce qu une proposition de rachat? Avez-vous vraiment besoin de racheter du service? Est-ce financièrement avantageux pour vous d

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

ING Lifelong Income 1. Type d assurance-vie

ING Lifelong Income 1. Type d assurance-vie ING Lifelong Income 1 Type d assurance-vie Assurance-vie (branche 23) de NN Insurance Belgium SA dont le rendement est lié à des fonds de placement (décrits plus loin dans cette fiche d'information financière),

Plus en détail

Protection de vos proches

Protection de vos proches Protection de vos proches Rente de survivant avant la retraite Rente de survivant avant la retraite En adhérant au Régime de retraite des CAAT, vous accumulez une rente tout en protégeant vos êtres chers

Plus en détail

Fiche d infos financières assurance vie

Fiche d infos financières assurance vie Fiche d infos financières assurance vie Assurance solde restant dû sur une tête 1 Type d assurance vie Garanties Groupe-cible Assurance décès (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances

Plus en détail

VIVRE AVEC CONFIANCE.

VIVRE AVEC CONFIANCE. VIVRE AVEC CONFIANCE. Pour mieux vous démontrer le rôle de l assurance-vie au sein de cette stratégie, nous utiliserons des illustrations comportant les éléments suivants : une compagnie (OPCO), une société

Plus en détail

Mise à jour du 2ème trimestre 2015 30 juin 2015 Dans ce rapport :

Mise à jour du 2ème trimestre 2015 30 juin 2015 Dans ce rapport : Miseàjourdu2èmetrimestre 2015 30juin2015 Dcerapport: Miseàjourdesinformationsauxmembres OùinvestissentlesmembresduRRCID? Rendementdesplacements Des frais réduits Mise à jour des informations aux membres

Plus en détail

Le contribuable est d origine française.

Le contribuable est d origine française. Direction générale de la législation et du registraire des entreprises Direction principale des lois sur les impôts Note DESTINATAIRE : ***** EXPÉDITEUR : DIRECTION DE L INTERPRÉTATION RELATIVE AUX ENTREPRISES

Plus en détail

Gestion d actifs. privée

Gestion d actifs. privée Gestion d actifs privée Avantages Diversification à divers paliers : Mandats : plus de 30 mandats de placement Gestionnaires : 9 équipes distinctes de gestion de portefeuille Catégories d actif : 8 catégories

Plus en détail

Nom du fonds. Gestionnaire du fonds

Nom du fonds. Gestionnaire du fonds 1 2 Nom du fonds Gestionnaire du fonds Certains fonds offrent plusieurs séries et catégories de titres. Ce type d information est indiqué avec le nom du fonds. Les différentes caractéristiques des séries

Plus en détail

Régimes de retraite individuels

Régimes de retraite individuels Ces dernières années, les propriétaires d entreprise ont commencé à reconnaître les avantages offerts par les régimes de retraite individuels (RRI). Un RRI permet aux propriétaires d entreprise et à certains

Plus en détail

REER LA GESTION DES CONTRIBUTIONS REER : L EMPLOYEUR EMPLOYEUR,, LE COMITÉ PARITAIRE ET SSQ GROUPE FINANCIER

REER LA GESTION DES CONTRIBUTIONS REER : L EMPLOYEUR EMPLOYEUR,, LE COMITÉ PARITAIRE ET SSQ GROUPE FINANCIER LA GESTION DES CONTRIBUTIONS REER : L EMPLOYEUR EMPLOYEUR,, LE COMITÉ PARITAIRE ET SSQ GROUPE FINANCIER 1 LE FORMULAIRE D ADHÉSION OBLIGATOIRE POUR LES SALARIÉS SECTION 1 : IDENTIFICATION DU RÉGIME SECTION

Plus en détail

Fonds enregistrés de revenu de retraite

Fonds enregistrés de revenu de retraite Fonds enregistrés de revenu de retraite En vertu de la Loi de l impôt sur le revenu, un régime enregistré d épargne-retraite (REER) arrive à échéance au plus tard le 31 décembre de l année du 69 e anniversaire

Plus en détail

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti Fonds enregistrés de revenu de retraite Fonds enregistréss de revenu de retraite La plupart des Canadiens connaissent le régime enregistré d épargne-retraite (REER). Ils sont nombreux à s en servir pendant

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Commission des pensions Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Source: Loi sur les prestations de pension,

Plus en détail

Prêt REER RAP. Régime d accession à la propriété

Prêt REER RAP. Régime d accession à la propriété Prêt REER RAP Régime d accession à la propriété Prêt REER RAP Utilisez vos REER pour l achat de votre propriété Vous voulez acquérir une maison mais vous n avez pas la mise de fonds nécessaire, ou vous

Plus en détail

Mettez vos bénéfices non répartis à l œuvre

Mettez vos bénéfices non répartis à l œuvre SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 11 Mettez vos bénéfices non répartis à l œuvre De nombreux propriétaires d entreprise ont accumulé des sommes

Plus en détail

Réalisez vos rêves! Assurance épargne liée à des fonds de placement avec garantie.

Réalisez vos rêves! Assurance épargne liée à des fonds de placement avec garantie. Réalisez vos rêves! Assurance épargne liée à des fonds de placement avec garantie. Chacun a ses rêves: une vie à deux, des enfants, sa propre maison, ou encore une retraite sans soucis, le tout inondé

Plus en détail

Loi de finance 2014 : régularisation de la réintégration fiscale

Loi de finance 2014 : régularisation de la réintégration fiscale Pégase 3 Loi de finance 2014 : régularisation de la réintégration fiscale A partir de la version 4.42.0 et 4.42.2 http://www.adpmicromegas.fr Suivi de la notice 12 décembre 2013 Création de la notice Modification

Plus en détail

Rachat d années de service Rachat par les employés de droits à pension

Rachat d années de service Rachat par les employés de droits à pension Rachat d années de service Rachat par les employés de droits à pension Un employé pourrait penser à racheter des droits à pension pour augmenter la valeur de son régime de retraite, dans le but de prendre

Plus en détail

Les comptes d épargne libre d impôt Un excellent incitatif pour épargner

Les comptes d épargne libre d impôt Un excellent incitatif pour épargner Les comptes d épargne libre d impôt Un excellent incitatif pour épargner Discours du budget 2008 De quoi s agit-il? Un compte où les cotisations sont versées en dollars après impôt et les retraits sont

Plus en détail

Texte n DGI 2002/31 NOTE COMMUNE N 18/2002 R E S U M E. Déduction des primes d assurance vie collectives de l assiette imposable

Texte n DGI 2002/31 NOTE COMMUNE N 18/2002 R E S U M E. Déduction des primes d assurance vie collectives de l assiette imposable BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/04/15 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/31 NOTE COMMUNE N 18/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Assurance vie permanente. Protection 100 % Pure

Assurance vie permanente. Protection 100 % Pure Assurance vie permanente Protection 100 % Pure Protection 100 % Pure Une assurance qui vous donne du choix et plus de protection La Protection 100 % Pure est une assurance vie permanente que vous pouvez

Plus en détail

Revenus fonciers : comment déclarer votre feuille d imposition en 2013

Revenus fonciers : comment déclarer votre feuille d imposition en 2013 Revenus fonciers : comment déclarer votre feuille d imposition en 2013 Vous devez remplir la déclaration N 2044 en plus de votre déclaration sur le revenu si : - Vos revenus fonciers bruts perçus en 2012

Plus en détail

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE 1- ACTIONS ORDINAIRES Un nombre illimité d actions ordinaires, sujettes aux droits, privilèges, conditions et restrictions suivants. A- Droit de vote

Plus en détail

Impact des changements budgétaires sur les stratégies impliquant de l assurance vie

Impact des changements budgétaires sur les stratégies impliquant de l assurance vie Impact des changements budgétaires sur les stratégies impliquant de l assurance vie Normand Gervais Vice-président, Administration Assurance et rentes individuelles 1 Conférence Élite, 24 au 31 octobre

Plus en détail

Dix astuces sur les REER

Dix astuces sur les REER PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE Dix astuces sur les REER Janvier 2016 Un REER vous permet d épargner une partie de vos revenus en prévision de votre retraite. Les montants cotisés à un REER et les

Plus en détail

CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION. 10.1 CARACTÉRISTIQUES 10.1.0 Définition de la rente. Assurance vie : Née d un besoin de sécurité

CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION. 10.1 CARACTÉRISTIQUES 10.1.0 Définition de la rente. Assurance vie : Née d un besoin de sécurité CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION Assurance vie : Née d un besoin de sécurité Contrat de rente : Né d un besoin de pouvoir placer un capital à long terme et en jouir sans avoir à se soucier de sa gestion

Plus en détail

Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt

Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N o 6 Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt Les stratégies de

Plus en détail

5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital

5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital 217 5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital Les assurances vie constitutives de capital couvrent principalement l assurance mixte et ses différentes variantes. Il y a donc

Plus en détail

MODIFICATION N o 1 DATÉE DU 4 SEPTEMBRE 2015 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 29 JUIN 2015 (le «prospectus simplifié»)

MODIFICATION N o 1 DATÉE DU 4 SEPTEMBRE 2015 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 29 JUIN 2015 (le «prospectus simplifié») MODIFICATION N o 1 DATÉE DU 4 SEPTEMBRE 2015 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 29 JUIN 2015 (le «prospectus simplifié») visant le Fonds suivant : Catégorie d actions américaines améliorées Sprott*

Plus en détail

Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI)

Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) Fonds d investissement BMO 2 Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) Depuis de nombreuses années, les personnes handicapées et leur famille cherchent

Plus en détail

Gardez plus d argent dans vos poches grâce à votre. compte d épargne libre d impôt collectif

Gardez plus d argent dans vos poches grâce à votre. compte d épargne libre d impôt collectif Gardez plus d argent dans vos poches grâce à votre compte d épargne libre d impôt collectif Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un compte d épargne-placement flexible qui vous permet de gagner

Plus en détail

Les conventions entre actionnaires devraient-elles tenir compte des dividendes déterminés?

Les conventions entre actionnaires devraient-elles tenir compte des dividendes déterminés? Dossier Les conventions entre actionnaires devraient-elles tenir compte des dividendes déterminés? par Johanne Dubé, avocate, LL.M. fisc. Depuis le début de janvier 2006, de nouvelles règles fiscales ont

Plus en détail

Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu Article 1 Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu Compagnies d assurance Loi de l impôt sur le revenu 138 L article 138 de la Loi de l impôt sur le revenu (la Loi)

Plus en détail

Source: Loi sur les prestations de pension, par. 21(13.1) et 31(4), Règlement, par. 18.1, 18.2 et 18.3.1

Source: Loi sur les prestations de pension, par. 21(13.1) et 31(4), Règlement, par. 18.1, 18.2 et 18.3.1 Mise à jour #30 Révisé Mai 2005 Fonds de Revenu de Retraite Immobilisé (FRRI) Source: Loi sur les prestations de pension, par. 21(13.1) et 31(4), Règlement, par. 18.1, 18.2 et 18.3.1 EFFET DU RÈGLEMENT

Plus en détail

APERÇU DU FONDS Catégorie obligations à rendement optimal Yorkville série A au 7 juillet 2011

APERÇU DU FONDS Catégorie obligations à rendement optimal Yorkville série A au 7 juillet 2011 Catégorie obligations à rendement optimal Yorkville série A Ce document contient des renseignements essentiels sur la Catégorie obligations à rendement optimal Yorkville (le «fonds»). Vous trouverez plus

Plus en détail

DOCUMENT FONCTIONNEL Dépenses et besoins fixes pendant la retraite Niveau 1 R Niveau 2 R

DOCUMENT FONCTIONNEL Dépenses et besoins fixes pendant la retraite Niveau 1 R Niveau 2 R DANS CE DOCUMENT, IL S'AGIT DE : Quelle est la différence entre les méthodes Impôt moyen et Impôt détaillé? À partir d où est la méthode Impôt détaillé sélectionnée? Comment les taux d imposition sont-ils

Plus en détail

Une ultime cotisation REER à 71 ans

Une ultime cotisation REER à 71 ans SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIES PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 4 Une ultime cotisation REER à 71 ans La récupération des prestations d État peut influer considérablement

Plus en détail

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES Vous trouverez dans ce fascicule de l information importante en ce qui concerne le traitement fiscale d une déclaration de revenus d une personne décédée.

Plus en détail

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale.

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. 1) Nouveau régime d imposition des dividendes Désignation tardive

Plus en détail

Delta Lloyd Strategy 1

Delta Lloyd Strategy 1 Delta Lloyd Strategy 1 Fiche info financière 1 pour assurance vie non fiscale Un preneur Un assuré Type d assurance vie Assurance vie composée de fonds avec taux d intérêt garanti (Branche 21) & de fonds

Plus en détail

Une ultime cotisation reer à 71 ans

Une ultime cotisation reer à 71 ans Une ultime cotisation reer à 71 ans S T R A T É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É N o 4 La récupération des prestations d État peut influer considérablement sur le revenu de retraite d

Plus en détail

Bases des conclusions. Placements de portefeuille Chapitre SP 3041. Avril 2012 CCSP

Bases des conclusions. Placements de portefeuille Chapitre SP 3041. Avril 2012 CCSP Placements de portefeuille Chapitre SP 3041 Avril 2012 CCSP AVANT-PROPOS Le chapitre SP 3041, PLACEMENTS DE PORTEFEUILLE, qui modifie et remplace le chapitre SP 3040, PLACEMENTS DE PORTEFEUILLE, fait partie

Plus en détail

MODIFICATION N 3 AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 30 MARS 2015

MODIFICATION N 3 AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 30 MARS 2015 DATÉE DU 10 SEPTEMBRE 2015 MODIFICATION N 3 AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 30 MARS 2015 TEL QUE PRÉCÉDEMMENT MODIFIÉ PAR LA MODIFICATION N 1 DATÉE DU 10 AVRIL 2015 ET PAR LA MODIFICATION N 2 DATÉE DU

Plus en détail

Une retraite bien capitalisée

Une retraite bien capitalisée Une retraite bien capitalisée Voici Charles et Gabriella. Charles, 62 ans, et Gabriella, 60 ans, vivent présentement à Montréal. Charles est un dirigeant d entreprise qui a bien réussi. Il touche un salaire

Plus en détail

INFORMATION À L INTENTION DES EMPLOYÉS ACTIFS DU QUÉBEC ÂGÉS DE 65 ANS ET DES PERSONNES À LEUR CHARGE ADMISIBLES

INFORMATION À L INTENTION DES EMPLOYÉS ACTIFS DU QUÉBEC ÂGÉS DE 65 ANS ET DES PERSONNES À LEUR CHARGE ADMISIBLES INFORMATION À L INTENTION DES EMPLOYÉS ACTIFS DU QUÉBEC ÂGÉS DE 65 ANS ET DES PERSONNES À LEUR CHARGE ADMISIBLES Employés âgés de 65 ans En tant qu employé ayant choisi de continuer à travailler après

Plus en détail

Le Régime de retraite assurée d entreprise. Parce que les entreprises prospères ont besoin d une sécurité et d un revenu

Le Régime de retraite assurée d entreprise. Parce que les entreprises prospères ont besoin d une sécurité et d un revenu Le Régime de retraite assurée d entreprise Parce que les entreprises prospères ont besoin d une sécurité et d un revenu L opportunité Des propriétaires d entreprise qui ont besoin d assurance pour les

Plus en détail

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux.

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux. Plan d'epargne Retraite Banque Populaire Préparez votre retraite dans un cadre fiscal(1) avantageux grâce au Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP). EN BREF Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire

Plus en détail

S informer sur. Les obligations

S informer sur. Les obligations S informer sur Les obligations Octobre 2012 Autorité des marchés financiers Les obligations Sommaire Qu est-ce qu une obligation? 03 Quel est le rendement? 04 Quels sont les risques? 05 Quels sont les

Plus en détail

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral L impôt des sociétés Calcul de l impôt fédéral Les différentes sortes de sociétés La société publique; La société privée; La société privée sous contrôle canadien (SPCC) Préparé par Guy Grégoire Hiver

Plus en détail

Les avantages du CELI Franklin Templeton

Les avantages du CELI Franklin Templeton INVESTIR SANS JAMAIS PAYER D IMPÔTS Qu est-ce que le CELI? Le compte d épargne libre d impôts (CELI), qui sera ouvert au public à compter du 2 janvier 2009, est un nouveau type de compte d épargne enregistré

Plus en détail

Avenant au règlement. pour PraderLosinger SA (CCT du Canton du Valais plan de prévoyance 4) Fondation de prévoyance edifondo

Avenant au règlement. pour PraderLosinger SA (CCT du Canton du Valais plan de prévoyance 4) Fondation de prévoyance edifondo Fondation de prévoyance edifondo Avenant au règlement pour PraderLosinger SA (CCT du Canton du Valais plan de prévoyance 4) valable à partir du 1.1.2015 Dans un souci de simplification, seule la forme

Plus en détail

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE 1.1 Résidence et assises juridiques de l impôt (Q)...................... 1 1.2 Textes fiscaux

Plus en détail

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1 Fiche d informations financières assurance vie Argenta-Flexx 1 Type d assurance vie Assurance vie (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances SA (dénommée ci-après l Assureur ). Depuis le

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2007/81 NOTE COMMUNE N 37/2007

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2007/81 NOTE COMMUNE N 37/2007 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2007/12/50 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2007/81 NOTE COMMUNE N 37/2007 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Rentes de revenu. Un revenu de retraite garanti

Rentes de revenu. Un revenu de retraite garanti Rentes de revenu Un revenu de retraite garanti Recherchez-vous un revenu stable et garanti sur lequel vous pourrez compter tout au long de votre retraite? Une rente viagère peut devenir la pierre angulaire

Plus en détail

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital Solutions de protection Tout sur l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital avec la Standard Life À l intention du représentant en assurance. Bonjour. La Loi de l impôt sur le

Plus en détail

LES INFORMATIONS GÉNÉRALES

LES INFORMATIONS GÉNÉRALES GUIDE D UTILISATION Calculatrice Texas Instrument BA II Plus Avril 2007 LES INFORMATIONS GÉNÉRALES La calculatrice financière Texas Instrument BA II Plus a été conçue pour satisfaire aux diverses applications

Plus en détail

INTRODUCTION PARTIE 1 RÉSUMÉ

INTRODUCTION PARTIE 1 RÉSUMÉ CADRE DE LA RÉFORME DU RÉGIME DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA PRÉSENTÉ AU CONSEIL DES GOUVERNEURS PAR LE COMITÉ D ADMINISTRATION ET LE COMITÉ DU RÉGIME DE RETRAITE Juillet 2000 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

ORGANISME DE PLACEMENT COLLECTIF DE TYPE A

ORGANISME DE PLACEMENT COLLECTIF DE TYPE A ANNEXE A ORGANISME DE PLACEMENT COLLECTIF DE TYPE A HYPOTHÈSES RELATIVES AUX EXEMPLES N o 1 À N o 4 : Le prix à la date de l opération est de 10 $ la part pour le Fonds d actions et de 11 $ la part pour

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES Le 12 novembre 2014 Mise à jour des projections économiques et budgétaires Fédéral LP TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt

Plus en détail