Contrats d assurance vie avec droits acquis

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contrats d assurance vie avec droits acquis"

Transcription

1 Contrats d assurance vie avec droits acquis Introduction Le budget fédéral de novembre 1981 proposait des modifications fondamentales à l égard du traitement fiscal avantageux accordé aux contrats d assurance vie. Ces modifications ont été adoptées et sont entrées en vigueur le 2 décembre Les contrats d assurance vie souscrits avant le 2 décembre 1982 («contrats avec droits acquis») bénéficient d importants avantages fiscaux. Les contrats d assurance vie établis après le 1 er décembre 1982 («contrats sans droits acquis») sont comparés à un contrat «de référence» théorique afin de déterminer s ils sont exonérés ou non de l imposition du revenu couru. Les contrats dont la réserve pour impôts s accumule plus rapidement que celle du contrat de référence sont réputés servir principalement aux fins de placement. Ces contrats, dits «non exonérés», sont donc assujettis à l imposition du revenu couru. Les contrats dont la réserve pour impôts accumulée est moindre que celle du contrat de référence sont réputés avoir pour objet principal la protection d assurance; il s agit de contrats «exonérés», non assujettis à l imposition du revenu couru. Pour en savoir plus sur l imposition des contrats exonérés, se reporter au bulletin Actualité fiscale intitulé «Test d exonération». Dans le présent bulletin, on explique de façon générale les règles de l impôt sur le revenu ayant trait aux contrats avec droits acquis et ce en quoi elles diffèrent de celles qui régissent les contrats sans droits acquis, les actions qui entraînent la perte du statut de contrat avec droits acquis et les avantages du maintien d un tel statut. Règles fiscales ayant trait aux contrats avec droits acquis Absence de test d exonération Contrairement aux contrats établis après le 1 er décembre 1982, les contrats avec droits acquis ne sont pas soumis au test d exonération (sauf s ils comportaient une «prime prescrite», comme nous l expliquerons plus loin). Par conséquent, aucune déclaration fiscale du revenu couru n est exigée pour ces contrats. Les gains sur contrat ne sont imposés qu au moment de la disposition du contrat. Le contrat avec droits acquis peut donc permettre d accumuler des valeurs de rachat plus élevées que s il était assujetti aux règles courantes, tout en bénéficiant d une croissance à imposition différée. Il existe cependant certains cas où un contrat établi avant le 2 décembre 1982 est soumis à un test d exonération. Si le contrat échoue à ce test, le revenu couru au titre du contrat devra être déclaré à partir de ce moment-là. (Se reporter à la rubrique «Incidence des modifications apportées aux contrats avec droits acquis» plus loin.) Le contrat sans droits acquis ne peut procurer l avantage qu offre une croissance à imposition différée que si les conditions du statut de contrat exonéré demeurent remplies. Si le contrat cesse de remplir ces conditions, le revenu couru doit alors être déclaré. À noter que la grande majorité des contrats d assurance souscrits au Canada de nos jours stipulent que l émetteur garantit que le contrat demeurera exonéré.

2 Transformation en une rente Conformément au paragraphe 148(6) de la Loi de l impôt sur le revenu (la «Loi»), la transformation d un contrat d assurance vie avec droits acquis, selon ses modalités, en une rente avant le décès de l assuré n entraîne pas sa disposition (contrairement à un contrat sans droits acquis), et la rente n est pas assujettie à l imposition du revenu couru (alinéa 12.2(1)c) de la Loi). La rente sera donc traitée comme une rente prescrite, qu elle soit admissible ou non à ce titre aux termes de l article 304 du Règlement de l impôt sur le revenu (le «Règlement»). Tout gain sur contrat sera alors réparti uniformément sur la période de paiement de la rente. En cas de transformation de la prestation de décès versée au titre d un contrat d assurance vie en une rente à la suite de l exercice d une option de règlement prévue dans le contrat, le produit de la prestation de décès forme le capital constitutif de la rente. Dans le cas d un contrat avec droits acquis, une telle rente ne sera pas assujettie à l imposition du revenu couru et sera traitée comme une rente prescrite, qu elle soit par ailleurs admissible ou non à ce titre. Le paragraphe 148(6) stipule que la totalité du produit (autre que les participations) versé au titre du contrat d assurance vie doit être transformée. Par contre, une rente résultant de l exercice d une option de règlement aux termes d un contrat sans droits acquis doit être admissible à titre de rente prescrite (article 304 du Règlement) pour recevoir un tel traitement ou faire l objet d une déclaration fiscale. Conséquence de l exercice d une option d assurance libérée réduite L exercice de l option d assurance libérée réduite suppose l utilisation de la valeur de rachat existante d un contrat de manière à ce qu aucune prime supplémentaire ne soit requise en réduisant le capital assuré du montant établi à l origine. Dans le cadre d un contrat avec droits acquis, aucune conséquence fiscale immédiate n en résulterait. Par contre, l exercice de cette option au titre d un contrat sans droits acquis pourrait faire perdre à celui-ci son statut de contrat exonéré; dans ce cas, le contrat serait soumis à l imposition du revenu couru. Traitement des dispositions partielles Les dispositions partielles peuvent générer des impôts à payer dans la mesure où le produit de disposition dépasse le coût de base rajusté («CBR») d un contrat avec droits acquis. Ainsi, le CBR d un tel contrat peut en être entièrement extrait avant qu un gain sur contrat imposable ne soit déclaré pour le titulaire du contrat. Dans le cas d un contrat sans droits acquis, le paragraphe 148(4) de la Loi stipule que le CBR est calculé selon la proportion que représente le retrait par rapport au fonds accumulé (soit, selon sa définition, le plus élevé de la valeur de rachat et de la réserve pour impôts se rapportant au contrat). Calcul du CBR Le calcul du CBR peut être considéré comme étant plus favorable pour le titulaire d un contrat avec droits acquis que pour le titulaire d un contrat sans droits acquis. Le montant intégral des primes payées (y compris à l égard des avenants et des autres garanties existant le 1 er décembre 1982) est inclus dans le calcul du CBR d un contrat avec droits acquis. Dans le cas d un contrat sans droits acquis, les primes relatives aux avenants permettant l ajout de couvertures d assurance après l établissement du contrat ne sont pas prises en compte dans le CBR, et les primes ayant trait à des garanties qui, essentiellement, ne pourraient exister de façon autonome (telles les primes des garanties d exonération en cas d invalidité ou les primes attribuables au risque accru résultant de l assurance d un risque aggravé) sont exclues du CBR. (Pour une liste complète des sommes exclues du CBR d un contrat sans droits acquis, se reporter à la définition du terme «prime», au paragraphe 148(9) de la Loi.) En outre, le coût net de l assurance pure («CNAP») ne peut être affecté à la réduction du CBR d un contrat avec droits acquis. Dans le cas d un contrat sans droits acquis, le CNAP doit être déduit du CBR (élément «L» de la formule exposée à la définition du terme «coût de base rajusté», au paragraphe 148(9) de la Loi). Pour en savoir plus sur le CBR et le CNAP, se reporter au bulletin Actualité fiscale intitulé «Disposition des contrats d assurance vie». Un CBR supérieur s avère avantageux en cas de disposition du contrat (lors d un retrait ou au rachat, par exemple), puisqu il donne lieu à un gain moins élevé que si le CBR était réduit par le CNAP et les coûts de certains avenants et autres garanties. Par ailleurs, un CBR supérieur peut ne pas être avantageux lorsque le produit d un contrat d assurance vie est versé à une société privée. Un CBR élevé réduit le crédit au compte de dividendes en capital, limitant ainsi le montant dont dispose la société pour payer aux actionnaires un dividende en capital en franchise d impôt. 2

3 Incidence des modifications apportées aux contrats avec droits acquis Certaines modifications apportées aux contrats établis avant le 2 décembre 1982 causeront la perte du statut de contrat avec droits acquis, tandis que d autres ne porteront nullement atteinte à ce statut. Le contrat qui perd ses droits acquis sera réputé avoir été acquis après le 1 er décembre 1982 et sera assujetti aux règles fiscales applicables aux contrats exonérés ou non exonérés (selon le cas) à compter du moment de la perte de son statut. Étant donné les caractéristiques fiscales susmentionnées, la préservation des droits acquis est généralement souhaitable, bien que ce ne soit pas toujours le cas. Il convient d étudier avec soin chaque situation avant d apporter des modifications au contrat, de le résilier ou de le remplacer par un nouveau contrat. En général, pour préserver son statut, le contrat avec droits acquis doit demeurer en vigueur tel qu il a été établi à l origine ou n être modifié que conformément au Règlement. Les opérations courantes suivantes peuvent êtres effectuées au titre d un contrat sans en modifier le statut : le changement de bénéficiaire aux termes du contrat, la mise en gage du contrat et l exercice de certaines options de transformation (se reporter à l analyse figurant à la rubrique «Renouvellements, transformations et autres modifications de contrat» ci-après). Le statut de contrat avec droits acquis sera maintenu, pourvu qu aucun des cas suivants ne se produise : une «prime prescrite» est payée, et le contrat échoue au test d exonération; une «prime prescrite» est payée, et une «augmentation prescrite» est apportée à une prestation de décès; des changements de propriété autres que ceux qu autorisent la Loi et le Règlement surviennent. Chacun de ces cas est étudié en détail ci-après. Prime prescrite Le terme «prime prescrite» est défini au paragraphe 309(1) du Règlement. Une prime payée après le 1 er décembre 1982 est dite prescrite si elle dépasse le montant de celle qui devait être payée à ce moment-là et qui avait été fixée au plus tard le 1 er décembre En principe, l augmentation imprévue d une ou de plusieurs primes payées après le 1 er décembre 1982 constituera une prime prescrite. Certaines augmentations de prime, n étant pas réputées être des primes prescrites, n ont aucune incidence sur le statut de contrat avec droits acquis. La prime n est pas prescrite si l augmentation découle de l un ou l autre des cas suivants : un changement dans la classe de tarification; une modification de la fréquence des paiements de prime qui ne porte pas atteinte à la valeur actuelle, au début de l année, du total des primes devant être payées pendant l année; l ajout ou la suppression de garanties d exonération des primes, de revenu d invalidité, de décès accidentel ou d options d assurabilité garantie; l affectation de participations à la souscription d assurance temporaire ou à des bonifications d assurance libérée; un rajustement requis aux termes d un contrat dont la prestation de décès est liée à l Indice des prix à la consommation, ou un rajustement attribuable à l intérêt, à la mortalité ou à des frais, pourvu qu un tel rajustement soit apporté suivant la catégorie (c est-à-dire quant à tous les titulaires d un même contrat) conformément aux modalités du contrat, et qui ne résulte pas de l exercice d un privilège de transformation; la correction de renseignements erronés dans la proposition; l attribution d une nouvelle date aux contrats en déchéance, pourvu que la remise en vigueur ait lieu au cours des 60 jours suivant l année civile au cours de laquelle le contrat est tombé en déchéance; le paiement tardif ou anticipé d une prime (pourvu que le paiement anticipé ne précède pas de plus de 30 jours la date de son échéance établie au plus tard le 1 er décembre 1982); et le paiement des intérêts d une avance sur contrat après 1977, lequel n a pas été déduit à titre de frais d intérêt. Une fois déterminée l existence d une prime prescrite, le contrat doit être soumis au test d exonération. Le contrat avec droits acquis qui réussit à ce test conserve son statut. Toutefois, il faut noter que, si un tel contrat est ultérieurement transformé en rente conformément à ses modalités, cette dernière doit être admissible à titre de rente prescrite pour éviter l imposition du revenu couru. Dans le cas d une telle imposition, des règles précises s appliquent de façon à répartir les revenus antérieurs à 1981 sur la période de paiement de la rente, mais les revenus postérieurs à 1981 seront imposés à la date de la première déclaration du revenu couru. 3

4 Le contrat avec droits acquis qui échoue au test d exonération perd son statut et devient assujetti à l imposition du revenu couru. À la date de déclaration du revenu couru qui suit l anniversaire contractuel suivant l échec au test d exonération, le fonds accumulé, déduction faite du CBR du contrat, sera déclaré à titre de revenu pour le titulaire du contrat, et le revenu couru continuera de faire l objet d une déclaration fiscale par la suite. Augmentation prescrite d une prestation de décès Le terme «augmentation prescrite» d une prestation de décès est défini au paragraphe 309(2) du Règlement. L augmentation d une prestation de décès sera prescrite si le montant de celle-ci dépasse celui qui avait été fixé aux termes du contrat avant le 2 décembre L augmentation établie dans le contrat avant le 2 décembre 1982 qui se produit à un moment futur prévu ne constitue pas une augmentation prescrite de la prestation de décès. Les opérations suivantes ne donnent pas lieu à une augmentation prescrite et n auront aucune incidence sur le statut exonéré du contrat : l affectation de participations à la souscription d assurance temporaire ou à des bonifications d assurance libérée; un rajustement requis aux termes d un contrat dont la prestation de décès est liée à l Indice des prix à la consommation, ou un rajustement attribuable à l intérêt, à la mortalité ou à des frais, pourvu qu un tel rajustement soit apporté suivant la catégorie, conformément aux modalités du contrat; le paiement anticipé de primes (à l exclusion des «primes prescrites») aux termes du contrat, pourvu que l augmentation ne dépasse pas le total de toutes les primes qui auraient autrement été payées; une augmentation touchant une prestation de décès qui est une fonction mathématique spécifique à la valeur de rachat du contrat, cette fonction n ayant pas changé; et une augmentation consentie à titre gratuit suivant la catégorie, sans contrepartie, dont l octroi ne découle pas des modalités du contrat. Le statut de contrat avec droits acquis est perdu s il y a à la fois une prime prescrite et une augmentation prescrite de la prestation de décès, auquel cas le contrat devient assujetti aux règles fiscales applicables aux contrats exonérés ou non exonérés (selon le cas). Le statut est préservé si seule se produit l augmentation prescrite de la prestation de décès, sans prime prescrite. Il faut noter que, en cas d ajout d un avenant d assurance temporaire ou d exercice d une option d assurabilité garantie aux termes d un contrat avec droits acquis après le 1 er décembre 1982, l avenant est réputé constituer un contrat distinct, établi après le 1 er décembre Le reste du contrat peut donc conserver son statut de contrat avec droits acquis. Renouvellements, transformations et autres modifications de contrat À l égard des primes prescrites et de l augmentation prescrite de prestations de décès, le paragraphe 309(3) du Règlement stipule qu un contrat d assurance vie établi par suite de l exercice d'un privilège de renouvellement selon les modalités d un contrat avec droits acquis est réputé constituer une prolongation du contrat initial. De même, à l égard d une augmentation prescrite de la prestation de décès, un contrat d assurance vie établi par suite de l exercice d'un privilège de transformation prévu aux termes d un contrat avec droits acquis est réputé constituer une prolongation du contrat initial. Si le contrat transformé en raison d un événement survenant après le 1 er décembre 1982 comporte une augmentation de la prestation de décès découlant de participations de contrat ou d intérêts gagnés sur celles-ci, le montant ainsi augmenté sera réputé constituer un contrat distinct (paragraphe 309(4) du Règlement). Certaines transformations et modifications de contrat ne portent nullement atteinte au statut de contrat avec droits acquis, contrairement à d autres. Les suivantes n ont pas d incidence sur ce statut : la transformation, en vertu d un droit prévu dans un contrat avec droits acquis, à l âge atteint, d un contrat d assurance temporaire uniforme, pourvu que le nouveau contrat soit exonéré et que le montant de la prestation de décès n augmente pas (par exemple, transformation d une assurance temporaire uniforme en un contrat d assurance vie entière ou vie universelle à prestation de décès uniforme); la transformation en une assurance libérée réduite (à savoir la réduction du capital assuré du contrat de sorte qu aucune prime supplémentaire ne soit requise pour maintenir le contrat en vigueur); et 4

5 la réduction du montant d assurance. Chacune des transformations et des modifications de contrat suivantes porterait atteinte au statut de contrat avec droits acquis : la transformation d un contrat d assurance temporaire uniforme en un nouveau contrat prévoyant l augmentation de la prestation de décès; la transformation d un contrat d assurance temporaire uniforme en un nouveau contrat ne prévoyant pas d augmentation de la prestation de décès, mais échouant au test d exonération; et le changement d un contrat pour un contrat non exonéré comportant le paiement d une prime prescrite (par exemple, changement d une assurance vie entière pour une assurance mixte échéant à l âge de 65 ans). Modification possible du statut de contrat avec droits acquis en raison d un changement de propriété Aux termes de l alinéa 148(10)e) de la Loi, un contrat avec droits acquis faisant l objet d un transfert avec lien de dépendance ne perd pas son statut. Le transfert sans lien de dépendance entraînera l assujettissement du contrat aux règles fiscales applicables aux contrats exonérés ou non exonérés (selon le cas). Le statut de contrat avec droits acquis est conservé dans chacun des cas suivants : le transfert à titre gratuit du contrat du père, de la mère, du grand-père ou de la grand-mère à un enfant ou à un petit-enfant qui est l assuré au titre du contrat; le transfert du contrat d un parent qui est l assuré à un enfant; le transfert à titre gratuit du contrat d un conjoint à un conjoint, le nouveau titulaire étant aussi l assuré; le transfert du contrat d un conjoint assumant les frais d entretien qui est l assuré à un conjoint à charge dans le cadre d un règlement de divorce; le transfert du contrat d un particulier ou de particuliers liés à une société qu ils contrôlent; le transfert du contrat d une société contrôlée à un particulier ou à des particuliers liés qui la contrôlent; et le transfert du contrat d une société liée à une société liée (c est-à-dire d une société mère à une filiale ou vice versa). Il faut noter que, malgré la préservation des droits acquis dans le cas de ces opérations, le contrat ferait néanmoins l objet d une disposition susceptible de donner lieu à des gains sur contrat imposables déclarés pour le cédant. Certaines de ces opérations seraient admissibles au «roulement», selon lequel le produit de disposition de l opération serait réputé être égal au CBR du contrat, de sorte qu aucun gain sur contrat ne serait imposable pour le titulaire. En outre, un avantage imposable peut être conféré à l actionnaire ou l employé bénéficiaire du transfert du contrat d une société dans la mesure où la juste valeur marchande du contrat dépasse la contrepartie qu il a payée pour celui-ci. Perte du statut de contrat avec droits acquis Le contrat avec droits acquis qui perd son statut par suite d une action quelconque est soumis au test d exonération. S il échoue à ce test, il sera considéré comme non exonéré. Un contrat non exonéré demeure définitivement non exonéré, de sorte qu il sera assujetti à l imposition du revenu couru pendant toute sa durée. Si le contrat remplit les conditions d un contrat exonéré, l impôt sera reporté jusqu à sa disposition. Cependant, le CBR sera calculé selon les règles fiscales courantes. À la fin de l année où survient l action causant la perte des droits acquis, le CNAP sera déduit du CBR. Les primes payées à l égard des avenants et des autres garanties qui sont exclues du CBR d un contrat sans droits acquis (se reporter à l étude du terme «prime» à la rubrique «Calcul du CBR») seront affectées à la réduction du CBR du contrat avec droits acquis qui a perdu son statut en date du premier paiement de prime qui suit le changement de statut du contrat. En cas de rachat partiel ultérieur, le CBR est calculé proportionnellement. Certaines opérations ultérieures peuvent être considérées comme des dispositions de contrat qui n auraient pas été considérées comme telles si le contrat avait conservé ses droits acquis. 5

6 Conclusion Le titulaire de contrat doit bien comprendre que les modifications apportées à un contrat avec droits acquis peuvent faire changer le statut du contrat et connaître l incidence du remplacement d un contrat avec droits acquis par un nouveau contrat. Il lui appartient de décider s'il veut modifier un contrat avec droits acquis même si cela peut entraîner la perte de ce statut. Toutefois, il ne devrait prendre une telle décision qu après avoir pris connaissance de toute l information nécessaire concernant les facteurs susmentionnés. Dernière mise à jour : avril 2015 Le Service Fiscalité, retraite et planification successorale de Manuvie rédige régulièrement divers articles. Cette équipe, composée de comptables, de conseillers juridiques et de professionnels de l assurance, fournit des renseignements spécialisés sur des questions touchant le droit, la comptabilité et l assurance vie, ainsi que des solutions à des problèmes complexes de planification fiscale et successorale. En publiant ces articles, Manuvie ne s engage pas à fournir des conseils professionnels d ordre juridique, comptable ou autre. Pour obtenir ces types de conseils, on aura recours aux services d un spécialiste. Ce document est destiné aux conseillers uniquement. Il n a pas été rédigé à l intention des clients. Le présent document est protégé par le droit d auteur. Il ne peut être reproduit sans l autorisation écrite de Manuvie. Le nom Manuvie, le logo qui l accompagne, les quatre cubes et les mots «solide, fiable, sûre, avant-gardiste» sont des marques de commerce de La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers qu elle et ses sociétés affiliées utilisent sous licence. 6

Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie

Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie Introduction Le titulaire d un contrat d assurance vie (aussi appelé «police») doit ajouter à son revenu les gains réalisés par suite

Plus en détail

Profitez au maximum de votre garantie à l échéance 1

Profitez au maximum de votre garantie à l échéance 1 SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 19 Profitez au maximum de votre garantie à l échéance 1 De nombreuses personnes détiennent des contrats à

Plus en détail

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5))

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Introduction Bien des propriétaires d entreprises se demandent,

Plus en détail

Modifications touchant le compte d épargne libre d impôt Notes explicatives LIR 12(1)z.5) Selon le nouvel alinéa 12(1)z.5) de la Loi de l impôt sur

Modifications touchant le compte d épargne libre d impôt Notes explicatives LIR 12(1)z.5) Selon le nouvel alinéa 12(1)z.5) de la Loi de l impôt sur Modifications touchant le compte d épargne libre d impôt Notes explicatives 12(1)z.5) Selon le nouvel alinéa 12(1)z.5) de la Loi de l impôt sur le revenu (la Loi), les sommes découlant de l application

Plus en détail

Les régimes de retraite enregistrés et votre succession

Les régimes de retraite enregistrés et votre succession conseils fiscaux Les régimes de retraite enregistrés et votre succession Ce que vous ne savez peut-être pas au sujet des REER et des FERR La plupart des Canadiens connaissent les avantages fiscaux des

Plus en détail

Modifications fiscales de 2017 touchant. L assurance-vie EN DÉTAIL. La vie est plus radieuse sous le soleil

Modifications fiscales de 2017 touchant. L assurance-vie EN DÉTAIL. La vie est plus radieuse sous le soleil 1 Modifications fiscales de 217 touchant l assurance-vie EN DÉTAIL offre une protection, mais certains L assurance-vie contrats permettent en plus d accumuler de l épargne de façon fiscalement avantageuse.

Plus en détail

Le fractionnement d un revenu de retraite

Le fractionnement d un revenu de retraite SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N o 15 Le fractionnement d un revenu de retraite Il est maintenant possible de fractionner le revenu de retraite

Plus en détail

Aidez vos clients à planifier leur avenir

Aidez vos clients à planifier leur avenir Aidez vos clients à planifier leur avenir L assurance en réponse aux besoins de planification personnelle de votre client SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Ce document est destiné

Plus en détail

Comptabilisation des contrats d assurance vie et d assurance maladies graves détenus par des sociétés

Comptabilisation des contrats d assurance vie et d assurance maladies graves détenus par des sociétés Comptabilisation des contrats d assurance vie et d assurance maladies graves détenus par des sociétés Introduction Une société peut être titulaire d un contrat d assurance vie pour diverses raisons, notamment

Plus en détail

Fiducies familiales et stratégies de gel ou de dégel successoral dans un marché à la baisse. Par M. Éric Julien, LL.B, LL.M.Fisc.

Fiducies familiales et stratégies de gel ou de dégel successoral dans un marché à la baisse. Par M. Éric Julien, LL.B, LL.M.Fisc. Fiducies familiales et stratégies de gel ou de dégel successoral dans un marché à la baisse Par M. Éric Julien, LL.B, LL.M.Fisc. 514-858-3329 Plan de la présentation 2 Discussion sur les caractéristiques

Plus en détail

Lignes directrices pour la tarification financière de l assurance-vie

Lignes directrices pour la tarification financière de l assurance-vie Lignes directrices pour la tarification financière de l assurance-vie Assurance personnelle Remplacement du revenu Préservation du patrimoine Le maximum d assurance personnelle offert, basé sur le revenu

Plus en détail

Actions d assurance-vie

Actions d assurance-vie Actions d assurance-vie Aperçu Pour diverses raisons, une société peut détenir des polices d assurance-vie sur la tête de ses actionnaires et être le bénéficiaire de ces polices. Si un de ces actionnaires

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES

PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES Article 1 Sociétés de placement hypothécaire Paragraphe 1(1) Définition de

Plus en détail

Le contribuable est d origine française.

Le contribuable est d origine française. Direction générale de la législation et du registraire des entreprises Direction principale des lois sur les impôts Note DESTINATAIRE : ***** EXPÉDITEUR : DIRECTION DE L INTERPRÉTATION RELATIVE AUX ENTREPRISES

Plus en détail

Aidez vos clients à planifier leur avenir

Aidez vos clients à planifier leur avenir Aidez vos clients à planifier leur avenir L assurance en réponse aux besoins de planification personnelle de votre client Ce document est destiné aux conseillers uniquement. Il n a pas été rédigé à l intention

Plus en détail

Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu Article 1 Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu Compagnies d assurance Loi de l impôt sur le revenu 138 L article 138 de la Loi de l impôt sur le revenu (la Loi)

Plus en détail

Assurance vie. Évolution 100 % Pure

Assurance vie. Évolution 100 % Pure Assurance vie Évolution 100 % Pure Évolution 100 % Pure Faites des économies garanties pendant 10 ans Évolution 100 % Pure est une assurance vie permanente à laquelle vous pouvez souscrire jusqu à 80 ans

Plus en détail

Facteur d équivalence et facteur d équivalence pour services passés

Facteur d équivalence et facteur d équivalence pour services passés Facteur d équivalence et facteur d équivalence pour services passés Objectifs du présent article : Établir la différence entre le facteur d équivalence (FE) et le facteur d équivalence pour services passés

Plus en détail

Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt

Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N o 6 Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt Les stratégies de

Plus en détail

Avec vous. Votre vie entière.

Avec vous. Votre vie entière. Performax Or Avec vous. Votre vie entière. Performax Or est une assurance vie entière qui vous procure une protection viagère permanente, assortie de valeurs de rachat garanties. Grâce à ses caractéristiques

Plus en détail

Accumulation et transfert de patrimoine au moyen d un contrat d assurance vie

Accumulation et transfert de patrimoine au moyen d un contrat d assurance vie Accumulation et transfert de patrimoine au moyen d un contrat d assurance vie Le point de vue du particulier L assurance vie est bien connue pour sa capacité de procurer des liquidités qui permettent de

Plus en détail

CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION. 10.1 CARACTÉRISTIQUES 10.1.0 Définition de la rente. Assurance vie : Née d un besoin de sécurité

CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION. 10.1 CARACTÉRISTIQUES 10.1.0 Définition de la rente. Assurance vie : Née d un besoin de sécurité CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION Assurance vie : Née d un besoin de sécurité Contrat de rente : Né d un besoin de pouvoir placer un capital à long terme et en jouir sans avoir à se soucier de sa gestion

Plus en détail

Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé

Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé Introduction Il existe plusieurs situations où il peut être intéressant pour une société de transférer un contrat d

Plus en détail

L assurance-vie temporaire de la Great-West

L assurance-vie temporaire de la Great-West L assurance-vie temporaire de la Great-West Une protection transformable, souple et rentable Il s agit de vos besoins Transformation en une protection temporaire plus longue Si vous choisissez une police

Plus en détail

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL Le 12 novembre 2014 Préparé par : TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant

Plus en détail

Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu 1 Article 1 Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu Titres agrafés anti-évitement 12.6 Loi de l impôt sur le revenu Le nouvel article 12.6 de la Loi de l impôt sur

Plus en détail

Le foyer fiscal (cours)

Le foyer fiscal (cours) Le foyer fiscal (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I La composition du foyer fiscal... 4 Le contribuable... 4 Les personnes à charge... 5 1 - En ce qui concerne les personnes

Plus en détail

Assurance vie permanente. Protection 100 % Pure

Assurance vie permanente. Protection 100 % Pure Assurance vie permanente Protection 100 % Pure Protection 100 % Pure Une assurance qui vous donne du choix et plus de protection La Protection 100 % Pure est une assurance vie permanente que vous pouvez

Plus en détail

Application de l alinéa (2)a.1) banque canadienne admissible

Application de l alinéa (2)a.1) banque canadienne admissible 1 PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT L IMPÔT SUR LE REVENU LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU 1. (1) L article 95 de la Loi de l impôt sur le revenu est modifié par adjonction, après le paragraphe (2.3), de

Plus en détail

Projet de loi n o 4. Présentation. Présenté par M. Laurent Lessard Ministre des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire

Projet de loi n o 4. Présentation. Présenté par M. Laurent Lessard Ministre des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 4 Loi permettant aux municipalités d octroyer un crédit de taxes à certains propriétaires d immeubles résidentiels touchés par une hausse

Plus en détail

1. Document d information et Règlement général des Opérations

1. Document d information et Règlement général des Opérations Document d information relatif aux modalités de fonctionnement du compte d épargne réglementé épargneplus ACTION TEMPORAIRE du 1 er juin 2012 au 15 juillet 2012 inclus 1. Document d information et Règlement

Plus en détail

GUIDE DE TRANSFORMATION. Assurance-vie temporaire CNA en. Universelle Sun Life

GUIDE DE TRANSFORMATION. Assurance-vie temporaire CNA en. Universelle Sun Life GUIDE DE TRANSFORMATION Assurance-vie temporaire CNA en Universelle Sun Life 18 novembre 2005 Lignes directrices relatives à la transformation de l assurance temporaire de la CNA Vie 2 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Capi 23. Garanties complémentaires En option:

Capi 23. Garanties complémentaires En option: Capi 23 Type d assurance-vie Assurance vie du type branche 21 Garanties - En cas de vie de l assuré à l échéance du contrat, le contrat garantit le paiement de la réserve d épargne totale au bénéficiaire,

Plus en détail

Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels

Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels F H/LD/WG/5/3 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 7 OCTOBRE 2015 Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable William Francis Morneau, c.p., député Décembre 2015 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Commission des pensions Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Source: Loi sur les prestations de pension,

Plus en détail

CIG d Investissements Manuvie. Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous

CIG d Investissements Manuvie. Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous CIG d Investissements Manuvie Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous Les CIG * d Investissements Manuvie DES CARACTÉRISTIQUES NOVATRICES ADAPTÉES À VOS BESOINS DE PLACEMENT 1. Profitez

Plus en détail

Disposition des contrats d assurance vie

Disposition des contrats d assurance vie Disposition des contrats d assurance vie Introduction Les titulaires de contrat sont tenus d inclure dans leur revenu imposable tous les gains réalisés à la disposition d une partie ou de la totalité des

Plus en détail

Une ultime cotisation REER à 71 ans

Une ultime cotisation REER à 71 ans SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIES PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 4 Une ultime cotisation REER à 71 ans La récupération des prestations d État peut influer considérablement

Plus en détail

Cession d un contrat d assurance vie en garantie d un emprunt

Cession d un contrat d assurance vie en garantie d un emprunt Cession d un contrat d assurance vie en garantie d un emprunt Introduction En règle générale, les primes d un contrat d assurance vie ne sont pas déductibles du revenu. Une exception à cette règle serait

Plus en détail

VU Manuvie spécimen de contrat

VU Manuvie spécimen de contrat VU Manuvie spécimen de contrat Garantie assurance temporaire (GAT) Le présent spécimen de contrat vous est fourni à titre purement informatif. Il ne constitue pas un contrat valide ni une offre d assurance.

Plus en détail

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital Solutions de protection Tout sur l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital avec la Standard Life À l intention du représentant en assurance. Bonjour. La Loi de l impôt sur le

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Novembre

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE PRODUITS DE RETRAITE RÉGLEMENTÉS À L INTENTION DES PARTICIPANTS À DES RÉGIMES DE RETRAITE À COTISATIONS DÉTERMINÉES

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE PRODUITS DE RETRAITE RÉGLEMENTÉS À L INTENTION DES PARTICIPANTS À DES RÉGIMES DE RETRAITE À COTISATIONS DÉTERMINÉES DOCUMENT DE RÉFÉRENCE PRODUITS DE RETRAITE RÉGLEMENTÉS À L INTENTION DES PARTICIPANTS À DES RÉGIMES DE RETRAITE À COTISATIONS DÉTERMINÉES Le 28 mars 2014 PRODUITS DE RETRAITE RÉGLEMENTÉS À L INTENTION

Plus en détail

Date d acquisition ou d établissement de la police. Traitement fiscal

Date d acquisition ou d établissement de la police. Traitement fiscal NOTES EXPLICATIVES CRITÈRE D EXONÉRATION DES POLICES D ASSURANCE-VIE LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU La Loi de l impôt sur le revenu (la Loi) prévoit des règles concernant l imposition du revenu gagné sur

Plus en détail

Introduction Son mécanisme

Introduction Son mécanisme La rente-assurance Introduction L une des préoccupations de nombreuses personnes âgées est de maximiser leurs sources de revenu de retraite régulier sans devoir réduire le montant qu ils destinent à leurs

Plus en détail

Police Protection Niveau de vie pour les propriétaires d entreprise

Police Protection Niveau de vie pour les propriétaires d entreprise Paul a 38 ans et il touche une rémunération nette de 60 000 $ par année. Il est sur le point de tomber et de subir une blessure grave au cou ainsi que de devoir se retirer des affaires cette blessure lui

Plus en détail

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES OBJECTIFS : cette leçon vise à rendre l auditeur capable de : identifier les principales dépenses donnant droit à réduction

Plus en détail

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 HYDRO-QUÉBEC

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 HYDRO-QUÉBEC RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 Pour le personnel syndiqué (sauf les ingénieurs membres du SPIHQ) et les retraités de HYDRO-QUÉBEC établi par Ce dépliant a été rédigé à titre

Plus en détail

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Améliorations 2014 des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Avant-propos En octobre 2014, le Conseil

Plus en détail

Addenda au Fonds de revenu viager (FRV) Alberta

Addenda au Fonds de revenu viager (FRV) Alberta Addenda au Fonds de revenu viager (FRV) Alberta Sur réception des fonds immobilisés, La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers déclare en outre ce qui suit : Le présent addenda fait partie du contrat

Plus en détail

Stratégie Placements et fiscalité n o 24 La stratégie REER du grand coup. Nom, TITRES PROFESSIONNELS Titre, Société

Stratégie Placements et fiscalité n o 24 La stratégie REER du grand coup. Nom, TITRES PROFESSIONNELS Titre, Société Stratégie Placements et fiscalité n o 24 La stratégie REER du grand coup Nom, TITRES PROFESSIONNELS Titre, Société Le scénario Vous déterminez combien vous devez verser dans votre REER pour atteindre vos

Plus en détail

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants SPF Sécurité Sociale DG Indépendants NOTE CONCERNANT LE NOUVEAU STATUT DES CONJOINTS AIDANTS Depuis le 1er juillet 2005 les conjoints aidants doivent s'affilier au statut social complet (maxi-statut).

Plus en détail

FICHES INFO FINANCIERES

FICHES INFO FINANCIERES FICHES INFO FINANCIERES RENT LIFE - RENT FIX - RENT TEMPO Ethias SA Votre agent d assurances 1517-207 07/15 POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES FORMULES DE RENTE ET OBTENIR UN DEVIS GRATUITEMENT, INFORMEZ-VOUS

Plus en détail

INTRODUCTION PARTIE 1 RÉSUMÉ

INTRODUCTION PARTIE 1 RÉSUMÉ CADRE DE LA RÉFORME DU RÉGIME DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA PRÉSENTÉ AU CONSEIL DES GOUVERNEURS PAR LE COMITÉ D ADMINISTRATION ET LE COMITÉ DU RÉGIME DE RETRAITE Juillet 2000 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu. Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p.

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu. Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p. Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable Joe Oliver, c.p., député Mars 2015 Préface Les présentes notes explicatives portent sur

Plus en détail

Note commune N 33/ 2010

Note commune N 33/ 2010 REPUBLIQUE TUNISIENNE BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2010/10/42 0.1.0.0.1.2 Documents Administratifs --------------------- ( IMPOTS ) Texte n DGI 2010/66 Note commune

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

Avenant au règlement. pour PraderLosinger SA (CCT du Canton du Valais plan de prévoyance 4) Fondation de prévoyance edifondo

Avenant au règlement. pour PraderLosinger SA (CCT du Canton du Valais plan de prévoyance 4) Fondation de prévoyance edifondo Fondation de prévoyance edifondo Avenant au règlement pour PraderLosinger SA (CCT du Canton du Valais plan de prévoyance 4) valable à partir du 1.1.2015 Dans un souci de simplification, seule la forme

Plus en détail

Réduction de l impôt à payer au décès

Réduction de l impôt à payer au décès SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE TRANSFERT DU PATRIMOINE STRATÉGIE N o 9 Réduction de l impôt à payer au décès Personne ne se réjouit à l idée de mourir et personne ne veut payer

Plus en détail

Espaces publicitaires - conditions générales de vente 1

Espaces publicitaires - conditions générales de vente 1 Espaces publicitaires - conditions générales de vente 1 Espaces publicitaires - conditions générales de vente 2 Introduction Conclusion des mandats de publicité Les présentes Conditions générales de vente

Plus en détail

VIVRE AVEC CONFIANCE.

VIVRE AVEC CONFIANCE. VIVRE AVEC CONFIANCE. Pour mieux vous démontrer le rôle de l assurance-vie au sein de cette stratégie, nous utiliserons des illustrations comportant les éléments suivants : une compagnie (OPCO), une société

Plus en détail

AMORTISSEMENT DU CAPITAL

AMORTISSEMENT DU CAPITAL AMORTISSEMENT DU CAPITAL Objectifs : o Présentation des objectifs, des modalités et des conséquences comptables et financières des opérations relatives à l amortissement du capital dans les sociétés. Pré

Plus en détail

PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LE CRITÈRE D EXONÉRATION DES POLICES D ASSURANCE-VIE LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU

PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LE CRITÈRE D EXONÉRATION DES POLICES D ASSURANCE-VIE LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU 1 PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LE CRITÈRE D EXONÉRATION DES POLICES D ASSURANCE-VIE LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU 1. (1) Le paragraphe 148(2) de la Loi de l impôt sur le revenu est modifié par adjonction,

Plus en détail

ASSURMAXMC. La force de l assurance vie avec participation

ASSURMAXMC. La force de l assurance vie avec participation ASSURMAXMC La force de l assurance vie avec participation En quoi consiste AssurMax? AssurMax est un régime d assurance vie entière de l Empire Vie qui donne droit à des participations. Il combine l assurance

Plus en détail

Avenant au règlement. pour Losinger Marazzi SA (CCT du Canton de Genève plan de prévoyance 2 + 3) Fondation de prévoyance edifondo

Avenant au règlement. pour Losinger Marazzi SA (CCT du Canton de Genève plan de prévoyance 2 + 3) Fondation de prévoyance edifondo Fondation de prévoyance edifondo Avenant au règlement pour Losinger Marazzi SA (CCT du Canton de Genève plan de prévoyance 2 + 3) valable à partir du 1.1.2015 Dans un souci de simplification, seule la

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

Acte de Nantissement sur un contrat d assurance vie

Acte de Nantissement sur un contrat d assurance vie Acte de Nantissement sur un contrat d assurance vie Entre les soussignés: Nom Prénom Adresse (Si co-souscripteur) Nom Prénom Adresse Ci-après dénommé(s) «le Constituant ou le Souscripteur», Et (Le prêteur)

Plus en détail

Thèmes spéciaux de la Caisse de pension Coop. 1 er Janvier 2014 THEME. Encouragement à la propriété du logement

Thèmes spéciaux de la Caisse de pension Coop. 1 er Janvier 2014 THEME. Encouragement à la propriété du logement Thèmes spéciaux de la Caisse de pension Coop 1 er Janvier 2014 Encouragement à la propriété du logement selon LPP art. 30ff et CO 331d/331e THEME Encouragement à la propriété du logeme Qu est-ce que l

Plus en détail

CAPIPLAN 1. 1 Cette fiche info financière décrit les modalités du produit qui s appliquent le 07 février 2014.

CAPIPLAN 1. 1 Cette fiche info financière décrit les modalités du produit qui s appliquent le 07 février 2014. CAPIPLAN 1 Type d assurance-vie Assurance-vie avec taux d intérêt garanti (Branche 21). Garanties Garantie principale En cas de vie de l assuré à l échéance du contrat : Le contrat garantit le paiement

Plus en détail

1.1. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ASSURANCE GROUPE ET UN EIP?

1.1. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ASSURANCE GROUPE ET UN EIP? 1. Généralités 1.1. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ASSURANCE GROUPE ET UN EIP? EIP. Un engagement individuel de pension est un contrat d assurance-vie souscrit par une société au profit d un dirigeant

Plus en détail

Delta Lloyd Strategy 1

Delta Lloyd Strategy 1 Delta Lloyd Strategy 1 Fiche info financière 1 pour assurance vie non fiscale Un preneur Un assuré Type d assurance vie Assurance vie composée de fonds avec taux d intérêt garanti (Branche 21) & de fonds

Plus en détail

Régimes de retraite individuels

Régimes de retraite individuels Ces dernières années, les propriétaires d entreprise ont commencé à reconnaître les avantages offerts par les régimes de retraite individuels (RRI). Un RRI permet aux propriétaires d entreprise et à certains

Plus en détail

Option de souscription en dollars américains

Option de souscription en dollars américains Option de souscription en dollars américains Qu il s agisse de fonds d actions canadiennes, américaines ou étrangères, de fonds de titres à revenu ou de fonds équilibrés, Fonds communs Manuvie est heureuse

Plus en détail

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU RÉGIME D ÉPARGNE- RETRAITE ÉTABLISSANT UN RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-RETRAITE IMMOBILISÉE RESTREINT

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU RÉGIME D ÉPARGNE- RETRAITE ÉTABLISSANT UN RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-RETRAITE IMMOBILISÉE RESTREINT ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU RÉGIME D ÉPARGNE- RETRAITE ÉTABLISSANT UN RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-RETRAITE IMMOBILISÉE RESTREINT Fédéral (REIR) 1. Définitions : Veuillez prendre note que, dans

Plus en détail

Addenda au Compte de retraite immobilisé (CRI) Alberta

Addenda au Compte de retraite immobilisé (CRI) Alberta Addenda au Compte de retraite immobilisé (CRI) Alberta Sur réception des fonds immobilisés, La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers déclare en outre ce qui suit : Le présent addenda fait partie du contrat

Plus en détail

Fondation de prévoyance de l ASG

Fondation de prévoyance de l ASG Fondation de prévoyance de l ASG RÈGLEMENT 2014 Première partie: plan de prévoyance S Le présent plan de prévoyance entre en vigueur le 1 er janvier 2014 pour toutes les personnes assurées dans les plans

Plus en détail

Rentes de revenu. Un revenu de retraite garanti

Rentes de revenu. Un revenu de retraite garanti Rentes de revenu Un revenu de retraite garanti Recherchez-vous un revenu stable et garanti sur lequel vous pourrez compter tout au long de votre retraite? Une rente viagère peut devenir la pierre angulaire

Plus en détail

Une ultime cotisation reer à 71 ans

Une ultime cotisation reer à 71 ans Une ultime cotisation reer à 71 ans S T R A T É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É N o 4 La récupération des prestations d État peut influer considérablement sur le revenu de retraite d

Plus en détail

Organismes de bienfaisance et assurance vie

Organismes de bienfaisance et assurance vie Organismes de bienfaisance et assurance vie Introduction Le présent bulletin porte sur les règles de base qui régissent les dons de bienfaisance à l aide d une police d assurance vie, et plus particulièrement

Plus en détail

Fiche info financière pour assurance vie fiscale

Fiche info financière pour assurance vie fiscale Fiche info financière pour assurance vie fiscale Valable à partir du 24/3/2015 DL Strategy Type d assurance vie Assurance vie à taux d intérêt garanti par la compagnie d assurances (Branche 21). Garanties

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE

LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE DE CONVENTION D ASSURANCE EN QUOTE-PART Les lignes directrices qui suivent ont été élaborées par la Compagnie d assurance Sun Life du Canada afin d

Plus en détail

Mettez vos bénéfices non répartis à l œuvre

Mettez vos bénéfices non répartis à l œuvre SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 11 Mettez vos bénéfices non répartis à l œuvre De nombreux propriétaires d entreprise ont accumulé des sommes

Plus en détail

QUÉBEC PUBLIE UN NOUVEAU PROJET DE RÈGLEMENT SUR DES MESURES D ALLÉGEMENT DE LA CAPITALISATION DES RÉGIMES DE RETRAITE

QUÉBEC PUBLIE UN NOUVEAU PROJET DE RÈGLEMENT SUR DES MESURES D ALLÉGEMENT DE LA CAPITALISATION DES RÉGIMES DE RETRAITE Le 22 juillet 2013 QUÉBEC PUBLIE UN NOUVEAU PROJET DE RÈGLEMENT SUR DES MESURES D ALLÉGEMENT DE LA CAPITALISATION DES RÉGIMES DE RETRAITE Québec a publié un projet de règlement prévoyant des mesures d

Plus en détail

Une période d invalidité pourrait-elle vous faire perdre votre entreprise?

Une période d invalidité pourrait-elle vous faire perdre votre entreprise? Une période d invalidité pourrait-elle vous faire perdre votre entreprise? Police Rachat de parts L assurance invalidité des propriétaires d entreprise M me Jacob et M. Lapierre sont actionnaires et cofondateurs

Plus en détail

Attention au piège des contrats d assurance vies multiples

Attention au piège des contrats d assurance vies multiples Attention au piège des contrats d assurance vies multiples décembre 2014 L une des raisons qui rendent attrayants les contrats d assurance-vie détenus par des sociétés, c est la possibilité de produire

Plus en détail

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE COMPLÉMENTAIRE contrat n B793 HYDRO-QUÉBEC

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE COMPLÉMENTAIRE contrat n B793 HYDRO-QUÉBEC RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE COMPLÉMENTAIRE contrat n B793 Pour le personnel syndiqué (sauf les ingénieurs membres du SPIHQ) de HYDRO-QUÉBEC établi par Ce dépliant a été rédigé à titre d explication,

Plus en détail

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Save 3 : Fiche technique

Save 3 : Fiche technique Date de dernière modification : 06 08 2013 Save 3 : Fiche technique Assurance principale Description Taux technique et période de garantie, participations bénéficiaires Durée Versement minimum à la souscription

Plus en détail

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Introduction L assurance vie cédée en garantie d un prêt est une stratégie de planification financière qui utilise la valeur de

Plus en détail

Fiche d infos financières assurance vie

Fiche d infos financières assurance vie Fiche d infos financières assurance vie Assurance solde restant dû sur une tête 1 Type d assurance vie Garanties Groupe-cible Assurance décès (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances

Plus en détail

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces :

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces : Solutions d assurance-vie Produits Actifs Occasions Garanties Croissance Capital Protection Revenu Avantage Solutions Options Stabilité PLANIFIER AUJOURD HUI. ASSURER L AVENIR. Transfert du patrimoine

Plus en détail

Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI)

Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) Fonds d investissement BMO 2 Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) Depuis de nombreuses années, les personnes handicapées et leur famille cherchent

Plus en détail

Près d un Canadien sur 5 craint sérieusement de ne pas être admissible à une assurance-santé privée. *

Près d un Canadien sur 5 craint sérieusement de ne pas être admissible à une assurance-santé privée. * ? Près d un Canadien sur 5 craint sérieusement de ne pas être admissible à une assurance-santé privée. * À quel point vous inquiétez-vous que votre état de santé actuel ait une incidence sur votre capacité

Plus en détail

Assurance épargne avec participation au rendement transparente

Assurance épargne avec participation au rendement transparente Réalisez votre objectif d épargne à coup sûr. Assurance épargne avec participation au rendement transparente Vous souhaitez vous constituer un capital d épargne conséquent pour financer un beau voyage,

Plus en détail

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE 1- ACTIONS ORDINAIRES Un nombre illimité d actions ordinaires, sujettes aux droits, privilèges, conditions et restrictions suivants. A- Droit de vote

Plus en détail

Convention de partage de la prime Modèle

Convention de partage de la prime Modèle Convention de partage de la prime Modèle Les parties détiennent conjointement le contrat d assurance vie. Le titulaire du capital-décès (CD) (normalement, le capital assuré) paie «un montant raisonnable»

Plus en détail

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Ottawa, le 7 janvier 2014 MÉMORANDUM D13-3-13 EN RÉSUMÉ Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Les modifications supplémentaires liées à la

Plus en détail

ASSURMAXMC. GUIDE DU PRODUIT Assurance vie permanente avec participation Planifier votre avenir RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

ASSURMAXMC. GUIDE DU PRODUIT Assurance vie permanente avec participation Planifier votre avenir RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS ASSURMAXMC GUIDE DU PRODUIT Assurance vie permanente avec participation Planifier votre avenir RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS FAITS SAILLANTS Options de primes AssurMax 100 AssurMax 20 primes Options de protection

Plus en détail

Le partage du patrimoine familial. Une nouvelle stratégie pour vous et votre famille

Le partage du patrimoine familial. Une nouvelle stratégie pour vous et votre famille Le partage du patrimoine familial Une nouvelle stratégie pour vous et votre famille Il existe une méthode excellente et unique qui consiste à utiliser une assurance vie universelle pour améliorer votre

Plus en détail