Termes de Références. Recrutement d un Bureau d étude ou d un groupement de Bureau d étude pour

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Termes de Références. Recrutement d un Bureau d étude ou d un groupement de Bureau d étude pour"

Transcription

1 Ministère de l Equipement, de l Aménagement territorial et du Développement Durable Direction Générale de l Environnement et de la qualité de la Vie Termes de Références Recrutement d un Bureau d étude ou d un groupement de Bureau d étude pour Elaboration d un plan de sensibilisation et d information et d un plan de renforcement de capacités dans le domaine du changement climatique Page 1 Décembre 2015

2 1. Cadre général Consciente de la fragilité de ses ressources naturelles et de la dégradation de son patrimoine biologique, la Tunisie a depuis longtemps considéré le développement économique et social et la protection de l'environnement comme des facteurs complémentaires du processus de développement. Toutes les conventions internationales relatives à la protection de l environnement ont été ratifiées et plusieurs initiatives ont ainsi été conduites : la réalisation de divers travaux sur la transition énergétique, la soumission de la première et la deuxième communication nationale sur les changements climatiques, l élaboration d une stratégie sur les changements climatiques en2012, l élaboration du premier rapport biennal en 2014 et la préparation de la contribution Prévue Déterminée au niveau national en2015. Parallèlement à ces initiatives, plusieurs actions de sensibilisation, d information et de formation ont été réalisées au profit du grand public, du milieu scolaire et des divers acteurs travaillant dans les domaines liés au changement climatique en vue de mieux les sensibiliser sur les enjeux climatiques et les impacts négatifs que peut engendrer le changement climatique sur les différents secteurs de l économie nationale. D autre part, la Tunisie, en tant que partie non-annexe 1 signataire de la convention cadre des nations unies sur les changements climatiques, est appelée à communiquer les informations relatives aux efforts nationaux entrepris en matière de lutte contre le changement climatique. A ce titre, elle est appelée, entre autres, à fournir des informations sur les activités d éducation, de formation et de sensibilisation du public dans le domaine des changements climatiques. De plus, elle est invitée à présenter, conformément à la décision 2/CP 7, comment les activités de renforcement des capacités, définies dans le cadre annexé à cette décision, sont mises en œuvre au niveau national. Dans ce contexte, le PNUD, en collaboration avec l ANME à travers la Cellule d Information sur l Energie Durable et l Environnement (CIEDE), se propose de lancer le présent appel d offres international en vue d engager un bureau d études ou un groupement de bureaux d études pour réaliser la mission suivante : Sensibilisation, information et formation du grand public dans le domaine du changement climatique : Le prestataire de service retenu est appelé à dresser l état des lieux, diagnostiquer la situation et élaborer un plan sur deux ans de formation et de sensibilisation des différents acteurs concernés par la problématique du changement climatique ; Renforcement des capacités nationales dans le domaine de l atténuation et d adaptation : Le prestataire est également appelé à dresser l état des lieux, analyser la pertinence des actions entreprises et élaborer un plan d actions de renforcement des capacités des différentes parties prenantes ; Formation dans le domaine des changements climatiques : Le prestataire de service est appelé à organiser une série de sessions de formations prioritaires ayant un lien avec la problématique du changement climatique. 2. Objectif de la mission Les objectifs de la présente mission consistent à : Elaborer un plan d information et de sensibilisation, sur deux ans, destiné aux différents acteurs clés (décideurs politiques, grand public, ONGs, institutions de recherche, ) pour : - Une meilleure prise de conscience sur les enjeux environnementaux et socio-économiques en termes d atténuation des émissions de GES et de vulnérabilité de la Tunisie au changement climatique (CC) ; - la nécessité urgente d agir d une manière globale et coordonnée pour renforcer sa résilience aux CC et la mise en œuvre de sa stratégie d atténuation de GES ; Page 2

3 - Une meilleure intégration du genre dans les programmes de lutte contre le changement climatique. Elaborer un plan de renforcement des capacités en matière d atténuation et d adaptation destiné aux différents acteurs (groupes de travail vulnérabilité /adaptation et inventaire/atténuation, membres du COPIL des projets «Activités habilitantes pour la préparation de la 3 ème communication nationale sur les CC» et «Premier rapport Biennal actualisé sur les émissions de GES de la Tunisie», institutions publiques et privées, société civile, etc.). Organiser des sessions de formation sur des thèmes prioritaires liés à la problématique du changement climatique. 3. Consistance de la mission et tâches à réaliser par le prestataire de services La mission objet du présent appel d offres se compose de 3 volets distincts : 3.1. Volet 1 : Elaboration d un plan d information et de sensibilisation sur les questions liées au changement climatique (sur deux ans) : En dépit de tous les efforts entrepris et des progrès réalisés au cours de ces dernières années, la Tunisie, à travers ses institutions publiques et privées, rencontre des difficultés pour mettre en œuvre des actions coordonnées couvrant tous les secteurs concernés qui permettent de renforcer sa résilience aux impacts des changements climatiques et sa capacité à mettre en œuvre des mesures d atténuation. En effet, les décideurs politiques, la société civile et les institutions de recherche semblent être peu informés et sensibilisés sur les enjeux environnementaux et socio-économiques aussi bien de l atténuation que de la vulnérabilité du pays aux impacts du changement climatique. Aux termes de l article 6 de la convention, les parties non visées à l annexe 1 sont invitées à fournir des informations sur les activités d éducation, de formation et de sensibilisation du public dans le domaine des changements climatiques. Dans ce sens, les actions de sensibilisation des différents acteurs clés (secteurs public et privé, institutions de recherche, société civile, etc.) sont d une importance capitale puisqu ils permettent une meilleure compréhension de l impact du changement climatique et favorisent une meilleure prise en compte de la dimension «changement climatique» dans les plans de développement du pays. Pour réaliser les objectifs fixés de la mission, le prestataire de service retenu devra développer notamment les activités suivantes : Etape 1 : Etat des lieux et diagnostic de la situation Lors de cette étape, les activités suivantes seront réalisées : - Dresser l état des lieux des actions de communication et de sensibilisation menées dans le domaine du changement climatique. Pour ce faire, le prestataire de service retenu est tenu de : Examiner et évaluer les documents d'information pertinents et disponibles chez les différents acteurs clés (Ministère de l environnement, Ministère de l agriculture, la CIEDE, ) et notamment les rapports des communications nationales antérieures et tout autres documents jugés pertinents. Organiser une série d'entretiens et de contacts avec les représentants des organismes partenaires et des personnes ressources au niveau des secteurs concernés par la problématique des changements climatiques, et renseigner un questionnaire qui sera établi à cet effet. Page 3

4 - Décrire et analyser le cadre institutionnel et légal mis en place pour favoriser la participation du public et l accès à l information relative à la thématique du changement climatique ; - Evaluer le niveau de sensibilisation et de compréhension des questions liées aux changements climatiques ; - Evaluer le niveau de prise en compte du genre dans les actions de sensibilisation menées ; - Evaluer, en tenant compte de la diversité et de la spécificité des populations ciblées, la qualité des actions de sensibilisation et de communication entreprises et établir un bilan diagnostic détaillant les forces et les faiblesses en matière de communication ; - Rédiger un rapport sur l état des lieux des actions menées en matière de communication et de sensibilisation sur les questions liées au CC tout en mettant l accent sur les points forts/faibles des actions entreprises. Des fiches de synthèses relatives à chacune des actions menées seront élaborées et annexées au rapport. Ce rapport fera l objet de validation par les différentes parties prenantes. Etape 2 : Elaboration du plan de sensibilisation, d information et de communication sur deux ans sur les questions liées au CC Sur la base du diagnostic effectué, le prestataire de service retenu préparera un plan d actions cohérent de sensibilisation et de communication capable de créer la synergie entre les différents acteurs concernés par la problématique du changement climatique et améliorer leur connaissance en la matière. Pour cela, il est notamment appelé à développer les tâches suivantes : - Identifier d une manière exhaustive les besoins spécifiques en termes d informations et de sensibilisation des différents publics cibles ; - Définir les moyens les plus pertinents pour toucher chaque type de population et atteindre les objectifs fixés. Les médias et les supports doivent être choisis suivant leur qualité informative, leur audience, le public qu'on souhaite viser ; - Préparer une fiche pour chaque action de sensibilisation/information identifiée où il sera notamment présenté les informations suivantes : objectif de l action, description, public cible, durée et coût. - Concevoir un plan d actions sur deux ans de sensibilisation et de communication et fixer leurs échéances respectives de mise en œuvre et ce, en : Identifiant les différentes actions à réaliser Fixant un échéancier pour chacune d elles Dressant le rétro planning des différentes étapes Identifiant les liens entre les actions Construisant le planning global Précisant les moyens humains et budgétaires nécessaires pour chaque action. - Proposer un plan de suivi/évaluation basé sur des indicateurs de performance (qualitatifs et quantitatifs) afin d évaluer et mesurer les actions engagées et vérifier si elles répondent bien aux objectifs fixés. Il s agit d évaluer les résultats et, le cas échéant, réajuster les objectifs et ou les moyens ou supports alloués. - Elaborer un rapport de synthèse incluant notamment le plan d actions, les fiches «Actions» et le plan de suivi et d évaluation. Page 4

5 3.2. Volet 2 : Elaboration d un plan de renforcement de capacités nationales en matière d atténuation des GES et d adaptation aux impacts du changement climatique (sur deux ans) Le renforcement de capacités est une question transversale qui transcende toutes les activités liées à la préparation des communications nationales et à la mise en œuvre de la convention. Le prestataire de service retenu devra produire un plan de renforcement de capacités conformément à l annexe de la décision 2/CP.7. De ce fait, il devra fournir notamment les informations sur les aspects suivants : Les besoins spécifiques, options et priorités en matière de renforcement dans les domaines d atténuation de GES et d adaptation aux impacts du changement climatique ; Le degré d implication de l ensemble des acteurs (Gouvernement, organisations nationales et internationales, société civile, etc.) ; La dissémination et le partage des informations sur les activités de renforcement de capacités ; Les activités de renforcement de capacités permettant l identification et la mobilisation du potentiel d atténuation des GES dans tous les secteurs concernés ; Les activités destinées à l intégration de l adaptation aux changements climatiques dans la planification à moyen et long termes. Pour ce faire, le prestataire de service devra développer au moins les activités suivantes : Etape 1 : Etat des lieux et diagnostic de la situation Lors de cette étape, le prestataire de service retenu devra au moins développer les activités suivantes : - Collecter et examiner les documents d'information pertinents disponibles chez les différents acteurs clés illustrant les différentes actions entreprises en matière de renforcement de capacités ; - Evaluer la qualité des actions de renforcement de capacités entreprises et établir un bilan diagnostic détaillant les forces et les faiblesses en la matière. A ce niveau, le prestataire de service devra évaluer entre autre les actions menées pour renforcer l intégration du genre dans les programmes de lutte contre le changement climatique ; - Organiser une série d entretiens avec les différentes parties prenantes (groupe de travail «Inventaire/atténuation», groupe de travail «vulnérabilité/adaptation», les membres du COPIL des projets susmentionnés, les représentants des organismes publics et privés et les représentants de la société civile, etc.) en vue d évaluer les besoins en formation pour leur permettre de mener à bien les missions qui leur incombent ; - Rédiger un rapport sur l état des lieux des actions menées en matière de renforcement de capacités sur les questions liées au CC tout en mettant l accent sur les points forts/faibles des actions entreprises. Etape 2 : Elaboration du plan de renforcement de capacités Sur la base du diagnostic effectué, le prestataire de service retenu préparera un plan d actions de renforcement de capacités, sur deux ans, pour chaque cible dans les domaines pertinents liés à la problématique du changement climatique. Pour cela, il est appelé à développer un certain nombre de tâches, notamment : Page 5

6 - Identifier les actions de renforcement de capacités permettant de pallier aux insuffisances constatées sur la base des besoins en formation identifiés ; - Préparer une fiche pour chaque action identifiée où il sera présenté les informations suivantes : objectif de l action, description, étapes de réalisation, public cible, coût de l action et période d exécution, etc. - Concevoir le plan d actions de renforcement de capacités sur deux ans pour chacun des groupes cibles et ce, en : Identifiant les différentes actions à réaliser Fixant un échéancier pour chaque action Dressant le rétro planning des différentes étapes Construisant le planning global. Précisant les moyens humains et budgétaires nécessaires pour chaque action. - Proposer un plan de suivi/évaluation basé sur des indicateurs de performance (qualitatifs et quantitatifs) afin d évaluer et mesurer les actions engagées et vérifier si elles répondent bien aux objectifs fixés. Il s agit d évaluer les résultats et, le cas échéant, réajuster les objectifs et ou les moyens ou supports alloués. - Elaborer un rapport présentant les résultats de cette étape, à savoir le plan d action de renforcement de capacités, les fiches «actions» et le plan de suivi et d évaluation. 3.3 : Volet 3 : Organisation de sessions de formations prioritaires Le prestataire de service retenu est appelé à organiser cinq sessions de formations sur les thèmes suivants : Mise en œuvre de l accord de Paris : Informer sur les principales dispositions prises dans le cadre de l accord de Paris et identifier les actions à mettre en œuvre pour tirer meilleur profit au niveau du financement, transfert technologique, renforcement de capacités, adaptation ; Techniques de négociations dans le domaine du climat : Principes généraux de négociations, Processus de négociations au sein de la CCNUCC, changement climatique en Tunisie et défi de négociations, etc. Atténuation : NAMAs, prospective des émissions de GES, MRV, construction de la ligne de base ; Adaptation : Principes de base, pertes et dommages, ripostes, etc. Genre : Intégration du genre dans les programmes de lutte contre les changements climatiques. Chaque session de formation se déroulera sur un intervalle de 2 à 5 jours selon le thème. Le planning des sessions de formations sera arrêté en commun accord avec le partenaire national et le PNUD lors de la réunion de démarrage. A cet effet, le prestataire est demandé de présenter le programme détaillé de chaque thème de formation. 4. Démarche à suivre Le soumissionnaire devra proposer une méthodologie basée sur la concertation élargie avec les différentes parties prenantes concernées notamment pour la réalisation de l état des lieux et le diagnostic de la situation actuelle en matière de sensibilisation, d information et de renforcement de capacités et l élaboration des plans d actions s y rapportant. Page 6

7 5. Délais d exécution : La durée de la mission, objet du présent appel d'offres, sera étalée sur 8 mois à partir de la date de la signature du contrat incluant l approbation des livrables. L effort estimé de la présente mission est de 120 h/j. 6. Livrables à fournir par le prestataire de services Aux termes de la présente mission, le prestataire de services retenu devra soumettre les documents listés ci-dessous : N Livrables Délais 1 Note méthodologique de la mission y compris le programme détaillé de la formation et son planning. 2 Rapport sur l état des lieux et le diagnostic de la situation actuelle en matière de : i) Sensibilisation et information. ii) Renforcement des capacités 4 Les plans d actions respectifs en matière de : i) sensibilisation et information y compris le plan de suivi /évaluation ii) renforcement des capacités et son plan de suivi/évaluation. 0,5 mois à partir de la réunion de démarrage 4 mois à partir de la signature du contrat 6 mois à partir de la signature du contrat 5 Rapport sur les sessions de formation réalisées 4 mois à partir de la signature du contrat 6 Rapport de synthèse de la mission 8 mois à partir de la signature du contrat 7. Modalités de paiement Les termes de paiement de la présente mission sont répartis comme suit : Livrables &Prestations Note méthodologique de la mission y compris le programme détaillé de la formation et son planning. Rapport sur l état des lieux et le diagnostic de la situation actuelle en matière de : i) Sensibilisation et information. ii) Renforcement de capacités. Rapport sur les plans d actions respectifs en matière de : Echéancier 15% du montant total après approbation du livrable. 25% du montant total après approbation du rapport. Page 7

8 i) sensibilisation et information y compris le plan de suivi /évaluation ii) renforcement des capacités et son plan de suivi/évaluation. 35% du montant total après approbation des deux livrables. réalisation des 5 sessions de formation et le rapport de synthèse des formations (y compris les supports de la formation). Rapport de synthèse de la mission 15% du montant total après réalisation des sessions de formation et approbation du rapport de formation. 10% du montant total après approbation du rapport 8. Lieu des travaux de la mission Le lieu des travaux est Tunis 9. Langue utilisée Tous les travaux prévus pour la réalisation de la présente mission doivent être faits en langue française. 10. Présentation recommandée de la soumission Enveloppe 1 avec la mention : offre technique : originale + une copie, contenant : - Tous les documents administratifs demandés dans la fiche technique de la section 2 ; - Une note méthodologique détaillée pour la réalisation de la mission y compris la formation ; - Un planning avec un chronogramme détaillé des tâches ; - Les références du bureau d études 1 dans le domaine du changement climatique et notamment en termes d études, d actions de sensibilisation/information et de renforcement des capacités ; - Les CV détaillés de chaque expert soulignant ses références dans les domaines requis de la présente mission. Enveloppe 2 avec la mention : offre Financière : Originale + une copie, contenant l offre globale de la soumission, et les détails requis 11. Qualification du prestataire de service retenu Pour la réalisation de la mission décrite dans les présents termes de référence, le bureau d études/groupement de bureaux devra proposer une équipe pluridisciplinaire formée d au moins d un expert spécialiste en communication et de deux experts ayant des solides expériences dans le domaine du changement climatique/énergie et ayant des profils complémentaires dans les domaines d atténuation, d adaptation (dont un coordinateur : le chef de file pouvant être l un des deux experts). Ils doivent disposer de solides expériences dans les domaines requis de la présente mission. Chacun de ces experts doit disposer des qualifications suivantes : Un expert spécialiste dans le changement climatique «atténuation» - Diplôme d études supérieures en ingénierie, économie, finance ou équivalent ; - Ayant des références dans le domaine de l atténuation (NAMAs, MRV, finance carbone) et autres travaux liés à la sensibilisation/information et renforcement de capacités dans ce domaine ; 1 En cas de groupement les références du chef de file seront prises en considération Page 8

9 - Parfaite connaissance du processus de négociations lors des différentes COP qui ont eu lieu sur les changements climatiques ; - Parfaite connaissance des directives de la CCNUCC relatives à la préparation des communications nationales ; - Grande faculté de communication et aptitude de présentation, animation et concertation ; - Maîtrise de la langue française. Un expert spécialiste dans le changement climatique «Adaptation» - Diplôme d études supérieures en ingénierie, économie, finance ou équivalent ; - Ayant des références dans le domaine de l adaptation (vulnérabilité, résilience dans les secteurs agricole, forêts, eau, ) et autres travaux liés à la sensibilisation/information et renforcement de capacités dans ce domaine ; - Parfaite connaissance des directives de la CCNUCC relatives à la préparation des communications nationales ; - Grande faculté de communication et aptitude de présentation, animation et concertation ; - Maîtrise de la langue française. Dans le cas d un groupement de bureaux, le soumissionnaire devra désigner un chef de file et d un coordinateur de projet parmi les experts proposés. Un expert spécialiste communication - Ayant des références dans l élaboration de plan de sensibilisation et de communication notamment sur des thématiques liées au changement climatique ; - Ayant des références dans la réalisation des actions de sensibilisation et de communication 12. METHODOLOGIE DE DEPOUILLEMENT L offre à retenir sera celle qui aura la meilleure note globale (technique et financière) après pondération. Il est à noter que les prestataires à retenir pour passer à l évaluation des offres financières doivent totaliser une note technique 700/1000. La pondération sera appliquée pour le calcul de la note globale (70% note technique + 30% note financière). DEPOUILLEMENT DES OFFRES : La commission de dépouillement procède dans une première phase à l élimination des offres non conforme à l objet du marché ou celles qui ne répondent pas aux conditions mentionnées dans le cahier des charges. La commission de dépouillement procèdera ensuite au dépouillement des offres techniques Evaluation des offres techniques Les propositions techniques seront évaluées sur la base de leur conformité aux termes de référence, à l aide des critères d évaluation et du système de points suivant : Résumé de l évaluation de la soumission technique Expertise du bureau d études/groupement de bureaux Méthodologie proposée, approche et plan d exécution Page 9 Coefficient de pondération de la note Points maximum 10 % % Experts proposés 50 % 500 Total 1000

10 Evaluation de la soumission technique Formulaire 1 Points maximum Expertise du bureau d études/groupement de bureaux Expérience du bureau d études dans le domaine du changement climatique - Plus de 5 références : 50 pts ; - Entre 4 et 5 références : 30 pts ; - 3 références : 10 pts ; - Autres : 0 pts Capacité organisationnelle générale susceptible d avoir une incidence sur la réalisation du projet - âge/taille/structure de l entreprise : 10 pts - solidité du soutien à la gestion de la mission : 10 pts - moyens de contrôle de la gestion de la mission : 10 pts Procédures en matière d assurance de la qualité, garantie - Certifié ISO 9001 : 10 pts ; - Sinon : 0 pt Travail accompli pour le PNUD / d importants programmes multilatéraux ou bilatéraux : 10 pts - Supérieur ou égal à 2 références : 10 pts ; - Autres : 0 pt Evaluation de la soumission technique Formulaire 2 Méthodologie proposée, approche et plan d exécution Dans quelle mesure le soumissionnaire comprend-il la mission à accomplir? (Il ne s agit pas de reprendre les TDRs, le soumissionnaire devra montrer qu il a bien compris ce qui est attendu de lui) Les aspects importants des tâches à accomplir ont-ils été traités de manière suffisamment détaillée? Le contenu de la mission à accomplir est-il bien défini et correspond-il aux TDRs? - Volet 1 : Sensibilisation, information et formation sur les aspects du changement climatique, - Volet 2 : Renforcement des capacités des acteurs Tunisiens ; - Volet 3 : Organisation de sessions de formation Points maximum Page 10

11 2.4 La présentation est-elle claire et le déroulement des activités et la planification sont-ils logiques, réalistes et garantissent-ils une réalisation efficace de la mission? Evaluation de la soumission technique Formulaire 3 Points Maximum Experts proposés 500 Pts 3.1 Un expert spécialiste dans le domaine du changement climatique, Volet «Atténuation» Diplôme Diplôme d études supérieures en ingénierie, économie, finance ou équivalent : 20 pts Autre diplôme : 0 pts Références dans le domaine de l atténuation (NAMAs, Inventaire de GES, finance carbone, MRV ) : Au-delà de 5 références : 80 pts Entre 3 et 5 références : 40 pts 2 références : 20 pts Inférieur à 2 références : 0 pt Références dans la conduite de formations dans divers thèmes de négociations sur le climat, marché carbone : Entre 3 et 5 références : 20 pts 2 références : 10 pts Inférieur à 2 références : 0 pt Références dans le renforcement de capacités dans le domaine du changement climatique (NAMAs, MRV, prospective, ) Au-delà de 5 références : 50 pts Entre 3 et 5 références : 30 pts 2 références : 20 pts Inférieur à 2 références : 0 pt Références dans l élaboration de plans de renforcement de capacités dans le domaine du changement climatique 2 références et plus : 30 pts 1 référence : 15 pts Pas de référence : 0 pt Un expert spécialiste dans le domaine du changement climatique Volet «Adaptation» Page 11

12 Diplôme Diplôme d études supérieures en ingénierie, économie, finance : 20 pts Autre diplôme : 0 pts Références dans le domaine d adaptation au changement climatique (résilience, vulnérabilité, pertes, ripostes, ) : Au-delà de 5 références : 80 pts Entre 3 et 5 références : 50 pts 2 références : 20 pts Inférieur à 2 références : 0 pt Références dans le renforcement des capacités nationales dans le domaine de l adaptation au changement climatique (résilience, vulnérabilité, ) Au-delà de 5 références : 60 pts Entre 3 et 5 références : 30 pts 2 références : 10 pts Inférieur à 2 références : 0 pt Références dans l élaboration de plans de renforcement de capacités dans le domaine de l adaptation au changement climatique 2 références et plus : 30 pts 1 référence : 15 pts Pas de référence : 0 pt Un expert spécialiste en communication 100 Références dans l élaboration de plans de sensibilisation, information dans le domaine de changement climatique 3 références et plus : 50 pts 1 référence : 20 pts Pas de référence : 0 pt Références dans la réalisation des actions de sensibilisation, information dans le domaine d atténuation/adaptation au changement climatique Au-delà de 5 références : 50 pts Entre 3 et 5 références : 30 pts 2 références : 10 pts Inférieur à 2 références : 0 pt Evaluation des offres financières : Seules les offres ayant obtenu une note technique 700/1000 seront retenues pour le dépouillement financier. La note financière est calculée comme suit : NFn= (OFmd/ OFn) x 100 NFn ; note de l offre n OFmd ; montant de l offre la moins onéreuse Ofn : montant de l offre N Choix du soumissionnaire L offre retenue sera celle qui aura la meilleure note globale parmi celles conformes et jugées acceptables. La note globale est calculée comme suit : NGn: note globale de l offre n NTn note technique de l offre n NFn : note financière de l offre n NGn = (70% NTn) + (30% NFn) Page

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE Date: 10 Novembre 2014 Pays: TUNISIE Description de la consultation: RECRUTEMENT D UN CONSULTANT NATIONAL EXPERT SOCIETE CIVILE Nom du projet: JUSTICE TRANSITIONNELLE

Plus en détail

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES CENTRE DE DOCUMENTATION NUMERIQUE ET DE FORMATION

Plus en détail

Méthodologie d Ouverture, de Dépouillement et d Evaluation des Offres Relatives à la Consultation 09 S V.E.De.R

Méthodologie d Ouverture, de Dépouillement et d Evaluation des Offres Relatives à la Consultation 09 S V.E.De.R Programme Projet Instrument Européen de Voisinage et de Partenariat - Coopération Transfrontalière Italie- "Valorisation Energétique des Résidus V.E.De.R PS2.3/02" Composante.2 Communication et Diffusion

Plus en détail

Lettre de mission. Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours de la Stratégie de l UIP 2012-2017

Lettre de mission. Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours de la Stratégie de l UIP 2012-2017 UNION INTERPARLEMENTAIRE INTER-PARLIAMENTARY UNION 5, CHEMIN DU POMMIER CASE POSTALE 330 1218 LE GRAND-SACONNEX / GENÈVE (SUISSE) Lettre de mission Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours

Plus en détail

1. ANTÉCÉDENTS ET JUSTIFICATION

1. ANTÉCÉDENTS ET JUSTIFICATION REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DES ARCHIVES INFORMATION DOCUMENTATION ET RELATIONS PUBLIQUES TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN ASSISTANT TECHNIQUE

Plus en détail

PASOC. Formulaire d identification des besoins en renforcement des capacités

PASOC. Formulaire d identification des besoins en renforcement des capacités PASOC Formulaire d identification des besoins en renforcement des capacités L offre de renforcement des capacités du PASOC consiste d une part à mettre à la disposition des organisations qui en expriment

Plus en détail

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds Termes de référence 1 1. Contexte et justification La formation en recherche de financement s inscrit dans le cadre du programme «Promouvoir l

Plus en détail

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Université de La Manouba & Université de Gafsa

Université de La Manouba & Université de Gafsa RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Université de La Manouba & Université de Gafsa ****** Consultant N 01/2010/PAQ-UMA Relative à la sélection et

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie. Photo : UNIDO. Appel à candidatures

SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie. Photo : UNIDO. Appel à candidatures SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie Photo : UNIDO Appel à candidatures Tu es un éco-entrepreneur? Tu as une idée de création d entreprise verte en tête? d Entrepreneurs Verts

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Direction des Etudes, de la Planification et de la Prospective

Direction des Etudes, de la Planification et de la Prospective Direction des Etudes, de la Planification et de la Prospective Programme de Renforcement de capacités sur les faibles émissions au Maroc Projet LECB PI 00078560 Etude pour l'élaboration d une Mesure d

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS DÉPARTEMENT DE L'EURE - ARRONDISSEMENT D ÉVREUX - CANTON DE VERNON-NORD Tel : 02 32 52 22 17 Fax : 02 32 52 94 97 Email : mairie.saint-pierre.autils wanadoo.fr MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE Contexte : HARMONISER SPECIALISER RENFORCER L établissement des centres régionaux de formation :

TERMES DE RÉFÉRENCE Contexte : HARMONISER SPECIALISER RENFORCER L établissement des centres régionaux de formation : TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT INTERNATIONAL POUR LA REALISATION DE L ETUDE SUR L ETAT DES LIEUX DES INSTITUTIONS DE FORMATION PROFESSIONNELLE DU NIVEAU UNIVERSITAIRE DANS LE DOMAINE

Plus en détail

PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT

PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT TERMES DE REFERENCE I. Information sur la consultation/contrat de service Titre Projet Type de contrat Durée initiale Lieu d affectation CONSULTANT NATIONAL

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA)

Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA) TERMES DE REFERENCE Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA) TDR_Plan de Continuité de l Activité (PCA)

Plus en détail

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Guide Méthodologique de Conduite du Dialogue Inclusif Pays «Formulation des Priorités Résilience Pays (PRP-AGIR)» Version Finale (Septembre

Plus en détail

Notice de sélection pour Consultant Individuel IC-UPS/021/2013

Notice de sélection pour Consultant Individuel IC-UPS/021/2013 Notice de sélection pour Consultant Individuel IC-UPS/021/2013 Date: 15 Février 2013 Pays Intitulé de la mission : République Démocratique du Congo RDC Sélection d un consultant Chef d équipe pour l élaboration

Plus en détail

Plan de formation Personnel de l UCE

Plan de formation Personnel de l UCE Plan de formation Personnel de l UCE Juin 2015 Sommaire Contexte Termes de référence du consultant Environnementales et Sociales Termes de référence pour l archivage électronique des documents Proposition

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Association CARRE GEO & ENVIRONNEMENT

Association CARRE GEO & ENVIRONNEMENT Association CARRE GEO & ENVIRONNEMENT GUIDE PRATIQUE D INTEGRATION DES ASPECTS LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES DANS LA CONCEPTION, L ELABORATION, LA MISE EN ŒUVRE ET LE SUIVI DES PLANS DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

ETUDE SUR LES BESOINS DE FORMATION DANS LES ENTREPRISES PUBLIQUES TUNISIENNES. Analyse et synthèse des résultats

ETUDE SUR LES BESOINS DE FORMATION DANS LES ENTREPRISES PUBLIQUES TUNISIENNES. Analyse et synthèse des résultats ETUDE SUR LES BESOINS DE FORMATION DANS LES ENTREPRISES PUBLIQUES TUNISIENNES Analyse et synthèse des résultats Etude organisée par le service Etudes du CIFODECOM 1. INTRODUCTION 2. OBJETIF DE L ETUDE

Plus en détail

Cadre général du Forum sur les questions relatives aux minorités

Cadre général du Forum sur les questions relatives aux minorités Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 17 septembre 2012 Français Original: anglais A/HRC/FMI/2012/2 Conseil des droits de l homme Forum sur les questions relatives aux minorités Cinquième session

Plus en détail

Elaboration de tableaux de bord sur l emploi (éditions 2011, 2012 et 2013)

Elaboration de tableaux de bord sur l emploi (éditions 2011, 2012 et 2013) REPUBLIQUE DU BENIN = + = + = + = MINISTERE CHARGE DE LA MICROFINANCE, DE L EMPLOI DES JEUNES ET DES FEMMES (MCMEJF) = + = + = + = + = Agence Nationale Pour l Emploi (ANPE) = + = + = + = TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Pré qualification d entreprises de Génie Civil

Pré qualification d entreprises de Génie Civil Appel à manifestation d intérêt Pré qualification d entreprises de Génie Civil pour la réalisation de 6 centres de Traitement Epidémiologiques a Fria ; Dalaba ; Tougue ; Dinguiraye ; Mandiana et Yomou

Plus en détail

EUROPAID/119860/C/SV/multi. Identification et formulation du projet d'appui à la politique de santé à financer sur les ressources du PIN 10 ème FED

EUROPAID/119860/C/SV/multi. Identification et formulation du projet d'appui à la politique de santé à financer sur les ressources du PIN 10 ème FED EUROPAID/119860/C/SV/multi Identification et formulation du projet d'appui à la politique de santé à financer sur les ressources du PIN 10 ème FED LOT N 8 DEMANDE N 2009/201619/1 TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE DU PROJET DE MISE EN PLACE DES BUREAUX DE PROXIMITE AVEC LES CITOYENS (BPC) DANS NEUF MUNICIPALITES TUNISIENNES

TERMES DE REFERENCE DU PROJET DE MISE EN PLACE DES BUREAUX DE PROXIMITE AVEC LES CITOYENS (BPC) DANS NEUF MUNICIPALITES TUNISIENNES TERMES DE REFERENCE DU PROJET DE MISE EN PLACE DES BUREAUX DE PROXIMITE AVEC LES CITOYENS (BPC) DANS NEUF MUNICIPALITES TUNISIENNES Composante : Communication 1- CONTEXTE GENERAL A travers son programme

Plus en détail

curité des TI : Comment accroître votre niveau de curité

curité des TI : Comment accroître votre niveau de curité La sécurits curité des TI : Comment accroître votre niveau de maturité en sécurits curité Atelier 315 Par : Sylvain Viau Luc Boudrias Plan de la présentation Qui sommes-nous? Pourquoi la sécurité de vos

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement Groupe de la Banque africaine de développement ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement AU SEMINAIRE DE SENSIBILISATION DES SERVICES DE LA BANQUE

Plus en détail

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC 8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC Compte rendu Par Julie GAGOE Date : Jeudi 05-04-12 Lieu : Bureau du SE COMIFAC Agenda 1. Evaluation de la feuille de route 2011 2. Défis et priorités

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais E/ECE/1471/Rev.1 Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève, 14-16 avril 2015

Plus en détail

CHAPITRE V SELECTION DES CONSULTANTS ET D AUTRES PRESTATAIRES DE SERVICES

CHAPITRE V SELECTION DES CONSULTANTS ET D AUTRES PRESTATAIRES DE SERVICES CHAPITRE V SELECTION DES CONSULTANTS ET D AUTRES PRESTATAIRES DE SERVICES Méthode de sélection: les dispositions qui suivent s appliquent lorsqu elles ne sont pas contraires à celles préconisées dans les

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.30/AC.2/2009/6 27 juillet 2009 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Comité de gestion de la Convention

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR PRESTATAIRE INDIVIDUEL ET CONSULTANT

TERMES DE REFERENCE POUR PRESTATAIRE INDIVIDUEL ET CONSULTANT TERMES DE REFERENCE POUR PRESTATAIRE INDIVIDUEL ET CONSULTANT Titre: Consultance pour l élaboration de la Base de données communautaires pour la santé et formation des administrateurs/formateurs Type de

Plus en détail

Comprendre les négociations internationales sur le climat. Contexte, historique et enjeux

Comprendre les négociations internationales sur le climat. Contexte, historique et enjeux Comprendre les négociations internationales sur le climat Contexte, historique et enjeux Chapitre 1 LE CONTEXTE: L URGENCE CLIMATIQUE La planète s est déjà réchauffée de +0,8 C Les impacts Les impacts

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Appel à candidatures. Audit de l organisation, de la planification et du pilotage des systèmes d information

Appel à candidatures. Audit de l organisation, de la planification et du pilotage des systèmes d information Appel à candidatures Audit de l organisation, de la planification et du pilotage des systèmes d information Version 0.6 20 mars 2015 Statut Validé 1 Introduction 1.1 Présentation de l Agence universitaire

Plus en détail

S.A.E.I.F - Bureau d Études

S.A.E.I.F - Bureau d Études La société Africaine d Études & d Ingénierie Financière est un bureau d Études multidisciplinaire qui travaille depuis 1997 dans le domaine de l appui au développement en Afrique. La SAEIF Bureau d Études

Plus en détail

MBA Spécialisé en Alternance

MBA Spécialisé en Alternance MBA Spécialisé en Alternance "Management de l Environnement" Diplôme d'etat de Niveau I enregistré au Registre National des Certifications Professionnelles JO du 13 octobre 2007 2 2013 / 2014 Groupe Sup

Plus en détail

MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE

MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE ETAPE 2.3 : PLAN D ACTIONS ET PLANNING Novembre 2014 Jean-Philippe

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

GUIDE DE SOUMISSION D UN PROJET DE RECHERCHE

GUIDE DE SOUMISSION D UN PROJET DE RECHERCHE Direction générale adjointe Planification, qualité et mission universitaire Coordination de l enseignement et de la recherche 1250, rue Sanguinet, Montréal, QC H2X 3E7 Tél. : (514) 527-9565 / Téléc. :

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013 MASTER ANIMATEUR DE CLUSTER ET DE RESEAUX TERRITORIAUX PRESENTATION DU DIPLOME FRANCO-ALLEMAND 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES A ACQUERIR: Former des animateurs de cluster et de réseaux territoriaux

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 Axe 3 «conduire la transition énergétique en Région Nord Pas de Calais» Investissement Prioritaire 4e «en

Plus en détail

Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche Agricole Appel à Propositions de Projets (PP)

Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche Agricole Appel à Propositions de Projets (PP) Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche

Plus en détail

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE)

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) Point réglementation N 1 Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycées et collèges) Mis à jour en septembre

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES I. PREAMBULE

TERMES DE REFERENCES I. PREAMBULE «DEVELOPPEMENT D'UN PROGRAMME D'INVESTISSEMENT PRIORITAIRE VISANT L'AMELIORATION DE LA GESTION DES DECHARGES D'ORDURES MENAGERES SAUVAGES A FORT RISQUE SUR L'ENVIRONNEMENT ET LES RESSOURCES NATURELLES

Plus en détail

Titre du projet : Contribution à la réhabilitation et à la sauvegarde de

Titre du projet : Contribution à la réhabilitation et à la sauvegarde de Termes de référence pour l évaluation et la capitalisation du projet PMF-FEM Titre du projet : Contribution à la réhabilitation et à la sauvegarde de l'abeille jaune par l'introduction de ruches peuplées

Plus en détail

LES INDUSTRIES EXTRACTIVES

LES INDUSTRIES EXTRACTIVES LES INDUSTRIES EXTRACTIVES 1. Les mesures pratiques qui ont été prises et les progrès réalisés dans leur mise en œuvre Depuis son accession à l indépendance, le Mali, à travers ses différents plans de

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES CRITÈRES DE SÉLECTION DES PROGRAMMES PILOTES NATIONAUX ET RÉGIONAUX AU TITRE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENT FORESTIER I. CADRE GÉNÉRAL 1. On s accorde de plus en plus

Plus en détail

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle EVALUATION FINALE SEN/024 Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

LE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition

Plus en détail

Quadro Paese Stream 2013-2015 TUNISIA

Quadro Paese Stream 2013-2015 TUNISIA DIREZIONE GENERALE PER LA COOPERAZIONE ALLO SVILUPPO Ufficio III Quadro Paese Stream 2013-2015 TUNISIA 1. Encadrement et raisons de la présence de la coopération italienne Les raisons qui font de la Tunisie

Plus en détail

Pré qualification Mission de Contrôle

Pré qualification Mission de Contrôle Appel à manifestation d intérêt Pré qualification Mission de Contrôle de la construction de 6 centres de Traitement Epidémiologiques a Fria ; Dalaba ; Tougue ; Dinguiraye ; Mandiana et Yomou L UNICEF souhaite

Plus en détail

Convention-cadre sur les changements climatiques

Convention-cadre sur les changements climatiques NATIONS UNIES Convention-cadre sur les changements climatiques Distr. GÉNÉRALE FCCC/CP/2007/6/Add.1 14 mars 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS CONFÉRENCE DES PARTIES Rapport de la treizième session de la

Plus en détail

Burundi. Rapport national intermédiaire du suivi de la mise en oeuvre du Cadre d'action de Hyogo. Nom du point focal : Mr SERVILIEN Nitunga

Burundi. Rapport national intermédiaire du suivi de la mise en oeuvre du Cadre d'action de Hyogo. Nom du point focal : Mr SERVILIEN Nitunga Burundi Rapport national intermédiaire du suivi de la mise en oeuvre du Cadre d'action de Hyogo Nom du point focal : Mr SERVILIEN Nitunga Organisation : Ministère de l'intérieur et de la Sécurite Publique

Plus en détail

Synthèse du questionnaire en ligne

Synthèse du questionnaire en ligne èmes Rencontres Régionales pour la Biodiversité VENDREDI SEPTEMBRE 0 Université de Caen Basse-Normandie Amphithéâtre Oresme Vers un observatoire régional de la biodiversité en Basse-Normandie Synthèse

Plus en détail

ATELIER DE FORMATION: «ÉLABORATION DES DOCUMENTS DE PROJETS ET PROGRAMMES» CENTRE JEUNE AYITI 75, angle rues Faubert et Pinchinat, Pétion-Ville, Haïti

ATELIER DE FORMATION: «ÉLABORATION DES DOCUMENTS DE PROJETS ET PROGRAMMES» CENTRE JEUNE AYITI 75, angle rues Faubert et Pinchinat, Pétion-Ville, Haïti ATELIER DE FORMATION: «ÉLABORATION DES DOCUMENTS DE PROJETS ET PROGRAMMES» CENTRE JEUNE AYITI 75, angle rues Faubert et Pinchinat, Pétion-Ville, Haïti 23 &24 octobre 2003 Prepared for: USAID/Haiti Contract

Plus en détail

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+5 Présentation

Plus en détail

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TERMES DE REFERENCE SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TDR : REFERENTIELS ET PROCEDURES

Plus en détail

DevHopons plus que des relations

DevHopons plus que des relations DevHopons plus que des relations TOGO : LES NOUVELLES OFFRES D EMPLOI 21/05/2013 01 ASSISTANT ADMINISTRATIF ET DES RESSOURCES HUMAINES. ATTRIBUTIONS : Placé sous l'autorité hiérarchique du Directeur des

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Département fédéral de l intérieur (DFI) Office Fédéral de la Statistique OFS Etat-major Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Table des matières 1 Généralités

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» BILAN 2007-2013 Convention d Organisation et de développement Touristique des Territoires (pays Loi Voynet), autour de deux

Plus en détail

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap)

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Qu est ce que le Programme Santé Cap? Le Programme interuniversitaire de formation en recherche

Plus en détail

Rapport d activités 2012

Rapport d activités 2012 République de Guinée-Bissau MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Projet d Appui à la Sécurité Alimentaire (PASA) Composant II : Aménagements hydroagricoles (CAHA) Rapport d activités 2012 Élaboré

Plus en détail

Prestations d audit et de conseil 2015

Prestations d audit et de conseil 2015 M. Denis VIROLE Directeur des Services +33 (0) 6 11 37 47 56 denis.virole@ageris-group.com Mme Sandrine BEURTHE Responsable Administrative +33 (0) 3 87 62 06 00 sandrine.beurthe@ageris-group.com Prestations

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR PRESTATAIRE INDIVIDUEL ET CONSULTANT

TERMES DE REFERENCE POUR PRESTATAIRE INDIVIDUEL ET CONSULTANT TERMES DE REFERENCE POUR PRESTATAIRE INDIVIDUEL ET CONSULTANT Titre: Consultance pour l élaboration d un système d information informatisé : système de suivi, de mesure et d évaluation des données sur

Plus en détail

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE NOUS, Chefs d État et de Gouvernement de l Union africaine, réunis à notre treizième session ordinaire à Syrte (Grande Jamahiriya arabe libyenne),

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) Pourquoi le GIEC a été créé. Introduction

Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) Pourquoi le GIEC a été créé. Introduction OMM GROUPE D EXPERTS INTERGOUVERNEMENTAL SUR L ÉVOLUTION DU CLIMAT PNUE Introduction Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) Pourquoi le GIEC a été créé Les activités humaines

Plus en détail

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA Préparé par l ARD de Kaolack Dans le Cadre de la Convention PNDL Enda ECOPOP Table des matières Sigles et acronymes

Plus en détail

PROJET RÉGIONAL 2015-2017. Prévention des risques professionnels et santé au travail

PROJET RÉGIONAL 2015-2017. Prévention des risques professionnels et santé au travail PROJET RÉGIONAL 2015-2017 Prévention des risques professionnels et santé au travail 1 CONTEXTE : PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS En application de l accord, signé le 22 octobre 2013, relatif à la

Plus en détail

Cahier des Charges MISSIONS D AUDIT COMPLET DES TROIS BANQUES STB BNA BH ET DE HUIT DE LEURS FILIALES

Cahier des Charges MISSIONS D AUDIT COMPLET DES TROIS BANQUES STB BNA BH ET DE HUIT DE LEURS FILIALES Cahier des Charges MISSIONS D AUDIT COMPLET DES TROIS BANQUES STB BNA BH ET DE HUIT DE LEURS FILIALES Appel d'offres International Réf. : 01/2012 SOMMAIRE A - CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Assez bien. Langues Lu Parlé Ecrit Français 1 1 1 Anglais 3 4 4

CURRICULUM VITAE. Assez bien. Langues Lu Parlé Ecrit Français 1 1 1 Anglais 3 4 4 CURRICULUM VITAE 1. Nom de famille: FANAHEN 2. Prénom: Frédéric 3. Date et lieu de naissance: 27 avril 1968 à Cotonou - BENIN 4. Résidence : Cotonou 5. Formation : Etablissement : Date : de Diplôme(s)

Plus en détail

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL Patrimoine immobilier communal Demande d un crédit de CHF 892 000.- TTC pour l établissement d une expertise technique systématique Délégué municipal : M. Claude Uldry

Plus en détail

Créateur d opportunités

Créateur d opportunités Créateur d opportunités Climat, énergie & ressources naturelles Agriculture & développement rural Marchés de l emploi & développement du secteur privé Systèmes financiers Commerce & intégration régionale

Plus en détail

ANNEXE II QUESTIONNAIRE ET LISTE DE VERIFICATION

ANNEXE II QUESTIONNAIRE ET LISTE DE VERIFICATION ANNEXE II QUESTIONNAIRE ET LISTE DE VERIFICATION 1 QUESTIONNAIRE POUR L'IDENTIFICATION DU SOUMISSIONNAIRE 1.1. Nom du soumissionnaire 1.2. Forme juridique du soumissionnaire 1.3. Date d'enregistrement

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE Structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d un projet implique la maîtrise des besoins, des objectifs, des ressources, des coûts et des délais. Dans le cadre de la gestion d un projet informatique

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE Lorraine Structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d un projet implique la maîtrise des besoins, des objectifs, des ressources, des coûts et des délais. Dans

Plus en détail

Appel d offre Introduction

Appel d offre Introduction Appel d offre Introduction --------------------------------------------------------------------------------------------------------- Iltud MADEC Appui à la recherche - Projet MADES / Coopération France-Madagascar

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi Ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales Direction de la Coopération Décentralisée Programme des Nations Unies pour le Développement

Plus en détail