LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?"

Transcription

1 LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? La loi du 24 Mars 2014 dite «loi ALUR», publiée au J.O. du 26/03/2014 a apporté quelques modifications notables dans le domaine du droit de la copropriété. Une nouveauté : l obligation d immatriculation des copropriétés ; des dispositions pour une meilleure information des acquéreurs ; de nouvelles obligations pour le syndic, dont celle relative au compte bancaire séparé ; un adoucissement de certaines majorités pour faciliter les décisions en assemblée générale, comme celle relative aux travaux d amélioration ; et, enfin, quelques mesures diverses, telles que les nouvelles règles de représentation d un syndicat secondaire à l assemblée générale du syndicat principal. L OBLIGATION D IMMATRICULATION DES COPROPRIÉTÉS Au même titre que les sociétés commerciales, les copropriétés composées partiellement ou totalement de lots à usage d habitation, devront être immatriculées sur un registre national selon des modalités qui seront fixées par décret. Cette obligation devra être opérée par le syndic (le cas échéant, par un notaire si la copropriété est dépourvue de syndic ou dans le cas des nouvelles copropriétés) avant le :. 31/12/2016, pour les copropriétés de plus de 200 lots principaux ;. 31/12/2017, pour celles de plus de 50 lots principaux ;. 31/12/2018, pour les autres. La déclaration étant dématérialisée (par Internet), il est probable que ce registre pourra être consulté par toute personne s intéressant à une copropriété, dans la mesure où la déclaration d immatriculation devra contenir : le nom de l immeuble, son adresse, sa date de création, le nombre et la nature des lots et le nom du syndic, ainsi que, le cas échéant, la mention si la copropriété est en difficulté, ou si elle fait l objet d une injonction de travaux, ou d un arrêté de péril. Par ailleurs, chaque année, cette déclaration devra être complétée par les éléments suivants : les données essentielles relatives à la gestion et aux comptes du syndicat, ainsi que les données essentielles du bâti avec celles du carnet d entretien. En cas de non-respect par le syndic de ces déclarations obligatoires, l établissement public qui va être créé par décret pour gérer ce registre, ainsi que tout copropriétaire ou représentant des pouvoirs publics pourra mettre en demeure le syndic de respecter ses obligations en la matière. Une astreinte d un montant maximum de 20 par lot pourra même être mise en place par l établissement public à son profit et aux frais exclusifs du syndic. UNE MEILLEURE INFORMATION DES ACQUÉREURS DE LOTS - Au niveau de la copropriété Outre le contenu des informations que des candidats acquéreurs devraient pouvoir trouver au niveau du registre d immatriculation des copropriétés, il y a désormais, et dans les mêmes délais que ceux fixés pour l immatriculation, l obligation d établir, et de tenir à jour chaque année, une fiche technique avec les données financières et techniques concernant la copropriété. Le contenu de cette fiche technique d information doit être fixé par décret. Elle sera établie par le syndic et sera à la disposition des copropriétaires, mais surtout portée à la connaissance des acquéreurs en annexe de tout avant contrat lié à une vente. Il s agit d une disposition importante pour le législateur puisqu il a assorti cette obligation de deux sanctions en cas de non établissement de cette fiche par le syndic : motif de révocation du mandat du syndic et obligation de -1-

2 prévoir dans le contrat de syndic une pénalité financière automatique. - Au niveau des annonces relatives à la vente d un lot en copropriété Désormais, dans toute annonce concernant la vente d un ou plusieurs lots de copropriété, il y a désormais l obligation de faire figurer : le fait que la vente porte sur un bien immobilier dans une copropriété le nombre total de lots principaux le montant moyen annuel de la quote-part de charges du vendeur sur la base du budget prévisionnel la précision si la copropriété en difficulté. Il convient de préciser qu il s agit de toute annonce portant sur la vente d un bien immobilier quelle que soit la personne dont l annonce émane et quel que soit son support. - Au niveau de la promesse unilatérale, ou du compromis de vente Désormais, à toute promesse unilatérale ou compromis de vente, il devra être annexé :. la fiche synthétique ;. le règlement de copropriété ;. les procès-verbaux des assemblées générales des trois dernières années (si le vendeur les a) ;. le montant des charges courantes du budget prévisionnel et des charges hors budget prévisionnel au titre des deux exercices comptables précédents ;. les sommes restant dues par le vendeur et les sommes qui seront dues par l acquéreur ;. l état global des impayés de charges et de la dette vis-à-vis des fournisseurs ;. le montant de la part du fonds de travaux rattachée au lot principal et le montant de la dernière cotisation au fonds versée par le copropriétaire ;. le carnet d entretien de l immeuble (il convient également de préciser que désormais ce carnet d entretien doit être mis à la disposition des copropriétaires par le syndic) ;. l attestation de la superficie des parties privatives et la surface habitable ;. la notice d information relative aux droits et obligations des copropriétaires et au fonctionnement des instances de la copropriété. Elle devra être établie par le syndic selon un contenu qui doit être défini par arrêté ;. le cas échéant, s il ont été effectués par la copropriété, le diagnostic technique et le plan pluriannuel de travaux. LES NOUVELLES OBLIGATIONS DU SYNDIC - Obligations liées aux travaux en copropriété Il s agit d inciter les copropriétaires à faire un état de leur immeuble et à prévoir les travaux à envisager dans l avenir (établissement d un Diagnostic Technique Global et d un plan pluriannuel de travaux), mais également les obliger à constituer un fonds de travaux pour financer les futurs travaux.. le Diagnostic Technique Global et le plan pluriannuel de travaux : le syndic devra soumettre à l assemblée générale l établissement de ce diagnostic par une personne apte à le faire (attente d un décret qui définira cette personne). Ce diagnostic comporte : l analyse de l état apparent des parties communes et des équipements communs l état de la situation de la copropriété par rapport aux obligations légales ou réglementaires au titre de la construction et de l habitation (exemple : les ascenseurs sont-ils en conformité avec la réglementation existante) l analyse des améliorations possibles de la gestion technique et patrimoniale de l immeuble le Diagnostic de Performance Energétique prévu par la réglementation - une évaluation sommaire du coût et la liste des travaux à envisager dans les dix ans à venir. Le vote a lieu à la majorité de l art. 24 de -2-

3 la loi du 10/07/1965 (majorité des voix exprimées des copropriétaires présents et représentés). Il n a donc pas de caractère obligatoire. Si la copropriété a voté ce diagnostic, le syndic devra le présenter à la première assemblée générale qui suit son élaboration et il inscrit à l ordre du jour la question de l élaboration d un plan pluriannuel de travaux. Tant que le plan n est pas accepté, il doit être proposé à chaque assemblée générale. De même que le suivi de ce plan pour que les décisions de travaux soient bien prises en fonction de ce plan. Un décret va prévoir les conditions d intégration de ce plan pluriannuel de travaux dans le carnet entretien. En cas de problème de santé publique, l organisme qui aura soulevé ce problème (le service d hygiène de la mairie, par exemple) pourra demander au syndic de faire effectuer ce diagnostic et, s il n est pas fourni au bout d un mois, le faire réaliser aux frais de la copropriété.. Obligation de constituer un Fonds de travaux : cette obligation se substitue à l incitation de la constitution d un compte de provision pour des travaux d entretien susceptibles d être réalisés dans les trois ans à venir qui est donc supprimée. Cette mesure concerne les immeubles à usage total, ou partiel, d habitation. Par ailleurs, les immeubles de moins de 10 lots principaux en sont dispensés s il y a un vote à l unanimité de tous les copropriétaires. De la même façon, si le diagnostic technique global ne prévoit pas de travaux dans les dix ans à venir, il n y a pas d obligation de création d un fonds de travaux. Ce fonds doit être constitué dans les cinq ans suivant la réception d un immeuble neuf ou rénové. Il va servir à financer les travaux obligatoires selon des dispositions législatives ou réglementaires, ainsi que les travaux décidés en assemblée générale. Son montant, qui ne doit pas être inférieur à 5% du budget prévisionnel, doit être voté à la majorité des voix de tous les copropriétaires, avec la possibilité d un deuxième vote immédiat à la majorité des voix exprimées des copropriétaires présents et représentés si la résolution a recueilli au moins 1/3 des voix de tous les copropriétaires. A la même majorité, l assemblée générale décide de l affectation des sommes recueillies. La cotisation annuelle votée par l assemblée générale est appelée dans les mêmes conditions que le budget prévisionnel (le plus souvent, appels de fonds trimestriels). Cette cotisation n est pas remboursable en cas de vente et reste affectée au lot. Il convient donc, pour le vendeur, d en tenir compte dans le cadre de la vente de son lot. Les fonds recueillis au titre de ce fonds de travaux sont placés sur un compte bancaire séparé à part (compte à terme, par exemple). Ils peuvent être recouvrés en bénéficiant du privilège immobilier spécial. Si le fonds de travaux atteint le montant du budget prévisionnel, le syndic doit alors faire voter le plan pluriannuel de travaux et la suspension des cotisations pour le fonds de travaux. - Obligations liées à la gestion du syndic Le syndic de copropriété aura désormais les obligations suivantes :. ouverture d un compte bancaire séparé par copropriété. Il n y a désormais plus qu une possibilité de déroger à cette règle : seules les copropriétés d au maximum 15 lots principaux pourront dispenser le syndic de cette obligation par un vote à la majorité des voix de tous les copropriétaires. Dans ces conditions, le syndic n aura pas le droit de différencier ses honoraires si compte bancaire séparé ou compte unique. Par ailleurs, l assemblée générale, toujours à la majorité des voix de tous les copropriétaires pourra choisir l établissement bancaire. Enfin, les intérêts éventuels des comptes restent acquis au syndicat des copropriétaires. En cas de non-respect des règles relatives -3-

4 à l obligation de l ouverture d un compte bancaire séparé, la loi a prévu la nullité de plein droit du mandat du syndic ;. obligation pour les syndics professionnels, à compter du 1/01/2015, de proposer un accès en ligne sécurisé aux documents dématérialisés relatifs à la gestion de l immeuble, sauf décision contraire de l assemblée générale à la majorité des voix de tous les copropriétaires. Il pourra être différencié l accès aux documents en fonction de la qualité de copropriétaire, ou de celle de membre du conseil syndical ;. établir le budget prévisionnel en concertation avec le conseil syndical ;. soumettre à l assemblée générale, à la majorité des voix exprimées des copropriétaires présents et représentés, la souscription d un contrat d assurance contre les risques de responsabilité civile. En cas de refus de l assemblée générale, le syndic peut néanmoins souscrire ce contrat. représenter le syndicat des copropriétaires dans tous actes civils (en particulier, en cas de vente d une partie commune) et en justice et pour la publication du descriptif de division et du Règlement de Copropriété sans avoir besoin de faire concourir à l acte les copropriétaires ;. soumettre à l assemblée générale, à la majorité des voix de tous les copropriétaires, le soin de confier à une entreprise spécialisée aux frais de la copropriété la conservation des archives ;. soumettre à l assemblée générale, à la majorité des voix exprimées de tous les copropriétaires, toute convention passée avec la copropriété dès lors que l entreprise a un lien direct ou indirect avec le syndic (liste fixée par décret). En cas de non-respect de cette disposition, la convention ne sera pas opposable à la copropriété ;. assurer l information des «occupants» (essentiellement les locataires) des décisions prises par l assemblée générale selon des modalités qui seront à fixées par décret ; Nota : pour les immeubles composés uniquement de copropriétaires personnes morales, possibilité de déroger, par un vote de l assemblée générale à la majorité des voix de tous les copropriétaires, aux obligations du syndic telles qu elles résultent de l art. 18 de la loi du 10/07/ Obligations liées au mandat du syndic. un décret va définir un contrat type obligatoire du syndic, ainsi que ses possibilités de rémunération complémentaire pour des missions spécifiques. Ce contrat de syndic ne pourra plus prévoir un barème pour la rémunération pour les travaux votés en assemblée générale. Cette rémunération devra figurer dans chaque résolution relative à des travaux avec un taux dégressif selon l importance des travaux ;. en cas de changement de syndic, le mandat du syndic prend automatiquement fin au jour de la prise de fonction du nouveau syndic ;. en cas de démission en cours de mandat, le syndic a l obligation, désormais de respecter un préavis de trois mois ;. si l assemblée générale est appelée à se prononcer sur la désignation du syndic, celle-ci doit être précédée par la mise en concurrence de plusieurs projets de contrats de syndic à l initiative du conseil syndical (sauf si marché local ne permet pas cette mise en concurrence) sans préjudice pour tout copropriétaire, ou le conseil syndical, de mettre à l ordre du jour ces contrats de syndic. Le conseil syndical peut émettre un avis sur les projets de contrats de syndic (obligation alors de joindre cet avis à la convocation). Il s agit, par cette mesure, non pas de remettre en cause systématiquement le mandat du -4-

5 syndic à chaque assemblée générale qui doit se prononcer sur sa désignation, mais bien de renégocier éventuellement son contrat, ou contrôler qu il reste concurrentiel par rapport aux contrats des autres syndics. Cette mesure est applicable dans le délai d un an après la promulgation de la loi ;. en cas d empêchement du syndic, pour quelque cause que ce soit, le président du conseil syndical peut convoquer une assemblée générale pour désigner un nouveau syndic. La nouvelle loi a, ainsi, élargi les possibilités qui existaient jusqu à présent d une convocation de l assemblée générale par le président du conseil syndical ;. cas particulier des nouvelles copropriétés : il est rappelé que jusqu à la première assemblée générale, le syndic est désigné par le règlement de copropriété, ou par le promoteur. La nouvelle loi précise que ce syndic est qualifié désormais de «provisoire». Il ne peut être maintenu à la première assemblée générale qu après mise en concurrence préalable faite par le conseil syndical, s il existe, ou par les copropriétaires. L ADOUCISSEMENT DE CERTAINES MAJORITÉS EN ASSEMBLÉE GÉNÉRALE La loi «ALUR» n échappe pas à la volonté du législateur à chaque modification de la loi du 10/07/1965, compte-tenu des difficultés rencontrées d avoir une représentation suffisante des copropriétaires en assemblée générale ou pour faciliter certaines décisions touchant certaines personnes (personnes handicapées, ou à mobilité réduite, par exemple), d adoucir les majorités requises pour certains votes. - Modifications de la majorité de l art. 24 de la loi du 10/07/1965 (majorité des voix exprimées des copropriétaires présents et représentés) Désormais, les décisions, ou travaux suivants pourront être pris à cette majorité :. les travaux nécessaires à la conservation de l immeuble et à la mise en conformité des logements aux normes d habitabilité de la loi de 1967 ;. les modalités de travaux rendus obligatoires en vertu de dispositions législatives, ou réglementaires (par exemple, ravalement d un immeuble dans un commune soumis à une obligation de ravalement tous les dix ans selon arrêté préfectoral ou travaux de mise en conformité des ascenseurs) ;. les travaux d accessibilité aux personnes handicapées, ou à mobilité réduite, sauf atteinte à la structure de l immeuble, ou aux éléments d équipement ;. l autorisation donnée aux copropriétaires de faire des travaux accessibilité sur les parties communes dès lors qu il n y a pas atteinte à la structure de l immeuble, ou à ses éléments d équipement (cela est d autant plus important au regard de la future obligation concernant les locaux recevant du public) ;. l adaptation du règlement de copropriété pour tenir compte des nouvelles dispositions légales, ou réglementaires ;. la décision d engager le Diagnostic Technique Global. - Modifications de la majorité de l art. 25 de la loi du 10/07/1965 (majorité des voix de tous les copropriétaires) Désormais, les décisions, ou travaux suivants pourront être pris à cette majorité :. toutes décisions concernant les travaux comportant transformation, addition ou amélioration. Il s agit d une mesure importante, car de nombreux travaux d amélioration étaient bloqués dans les copropriétés faute d atteindre la majorité jusqu alors requise qui était la majorité des membres représentant au moins les deux tiers des voix de tous les copropriétaires. Cependant, si la majorité requise n est pas atteinte, il n y aura pas de possibilité d un deuxième vote à la majorité de l art. 24 ; -5-

6 . décision d individualisation des contrats de fourniture d eau. Cependant, si la majorité requise n est pas atteinte, il n y aura pas de possibilité d un deuxième vote à la majorité de l art. 24 ; - Modifications de la majorité de l art. 26 de la loi du 10/07/1965 (majorité des membres représentant au moins les deux-tiers des voix de tous les copropriétaires) Une seule modification, concernant la suppression du poste de concierge et l aliénation de la loge. En premier lieu, les deux questions doivent être posées à la même assemblée générale. Il est donc possible désormais de supprimer le poste de concierge, ou gardien d immeuble, à cette majorité sans autre condition. Cependant, l unanimité des voix de tous les copropriétaires restera requise dès lors qu une clause du règlement de copropriété prévoit que la suppression de ce poste porte atteinte à la destination de l immeuble, ou la jouissance d une partie privative. - Surélévation d un immeuble pour construire des parties privatives Désormais, la décision relative à la surélévation d un immeuble pour créer des parties privatives à mettre en vente au bénéfice de la copropriété peut être prise à la majorité des membres représentant au moins les deux-tiers des voix de tous les copropriétaires. En outre, l accord des copropriétaires du dernier étage n est plus nécessaire. En revanche, il est créé un droit de priorité pour les copropriétaires du dernier étage pour l achat des parties privatives ainsi créées par la surélévation. MESURES DIVERSES Elles sont nombreuses et variées. Difficiles à classer dans un chapitre particulier, nous les avons donc regroupées dans celui-ci. - syndic non professionnel (dit syndic bénévole) : désormais, tout syndic non professionnel doit obligatoirement être copropriétaire d un lot dans la copropriété qu il gère. - consultation des comptes : les modalités de consultation des comptes par les copropriétaires avant l assemblée générale vont être fixées par décret. - vente judiciaire d un lot de copropriété : lors du vote pour la vente aux enchères d un ou plusieurs lots d un copropriétaire, les voix du copropriétaire «saisi» ne sont pas prises en compte lors du vote de l assemblée générale décidant de cette mise aux enchères et le copropriétaires «saisi» il ne peut pas recevoir de mandat pour représenter un autre copropriétaire. - vente d un lot :. les fonds opposés par le syndic dans le cadre de la vente d un lot sont libérés par le notaire dès accord des parties. En l absence d accord, le notaire doit verser les fonds au syndic dans les trois mois suivant l opposition, sauf action en justice pour contester l opposition à la vente formulée par le syndic ;. obligation pour le notaire de notifier au syndic, avant l établissement de l acte de vente, le nom du candidat acquéreur et de son conjoint, ou du bénéficiaire d un PACS. Un mois au maximum après cette notification du nom, le syndic délivre au notaire un certificat datant de moins d un mois attestant : Soit que l acquéreur n est pas déjà propriétaire dans l immeuble ; Soit si l acquéreur, ou conjoint, ou le bénéficiaire d un PACS est déjà propriétaire, qu il ne pas fait l objet d une mise en demeure de payer -6-

7 restée infructueuse plus de 45 jours. Dans le cas contraire, le notaire notifie aux parties l impossibilité de conclure la vente sauf si le règlement de la somme intervient dans les trente jours. En l absence de règlement, l avant contrat est annulé aux torts de l acquéreur. - règles de notification de certains documents Il y a désormais la possibilité, avec l accord exprès des copropriétaires, d envoyer les notifications et mise en demeure prévues par la loi du 10/07/1965 par voie électronique. Il conviendra cependant d être très prudent sur la portée pratique de cette mesure destinée à économiser les frais de gestion pour les copropriétés. En effet, il sera important de bien étudier la jurisprudence qui ne manquera pas d être mise en œuvre dans le cadre de contestations d assemblée générale quant à la preuve de la réception d une convocation ou d un procès-verbal d assemblée générale par la voie électronique. - interdiction de faire partie du conseil syndical : aux interdictions déjà édictées par l art. 21 de la loi du 10/07/1965 d interdiction de faire partie du conseil syndical malgré la qualité de copropriétaire, il est rajouté les parents en ligne collatéral du syndic. - interdiction de disposer de pouvoirs de représentation en assemblée générale : aux interdictions déjà édictées par l art. 22 de la loi du 10/07/1965 d interdiction de disposer de pouvoirs de représentation de copropriétaires en assemblée générale, il est rajouté les salariés du syndic, leurs conjoints, bénéficiaires d un PACS, leurs ascendants ou descendants également copropriétaires. - représentation de copropriétaires d un syndicat secondaire à l assemblée générale du syndicat principal : désormais, sur décision de l assemblée générale du syndicat secondaire à la majorité des voix de tous les copropriétaires, le président du conseil syndical du syndicat secondaire peut représenter tous les copropriétaires à l assemblée générale du syndicat principal. Pour les votes relevant de la majorité de l art. 24, le syndicat secondaire n est pas obligé de donner des consignes de vote. En revanche, pour les votes nécessitant les majorités des art. 25 et 26, le président du conseil syndical du syndicat secondaire ne peut prendre part au vote que si l assemblée générale du syndicat secondaire a pris position à ce sujet. Le mandat de représentation du président du conseil syndical est valable uniquement 1 an. Le Président du conseil syndical rend compte de son activité à chaque assemblée générale du syndicat secondaire. Nota : cette règle édictée pour les syndicats secondaires, est désormais également la même pour la représentation des copropriétés à l Assemblée Générale de l ASL (Association Syndicale Libre), quoi que prévoient les statuts. Par ailleurs, si les statuts prévoient une majorité qualifiée (autre que la majorité de base), il faut aussi un vote du syndicat des copropriétaires à ce sujet pour pouvoir prendre part au vote. De plus, un même syndic ne pourra plus représenter plus d une copropriété à l assemblée générale de l ASL. Enfin, il a été limité le nombre de mandats entre les mains d un seul mandataire à l assemblée générale de l ASL. Hormis le cas précité de représentation de copropriétés, un membre de l ASL ne peut pas disposer de plus de 20 % des voix des membres de l ASL à l assemblée générale de l ASL. - assurance La nouvelle loi institue une obligation pour les copropriétaires de s assurer contre les risques de responsabilité civile. - règles spécifiques aux petites copropriétés Si la copropriété a moins de dix lots principaux et un budget prévisionnel moyen consécutif sur trois ans de moins de , la loi ALUR a édicté des dérogations à -7-

8 certaines règles : possibilité d adopter la forme coopérative à la majorité des voix de tous les copropriétaires avec possibilité d un deuxième vote à la majorité des voix exprimées des copropriétaires présents et représentés si la résolution a recueilli au moins 1/3 des voix de tous les copropriétaires décision de ne pas instituer de conseil syndical à la majorité des voix de tous les copropriétaires possibilité d un suppléant au syndic parmi les copropriétaires en cas d empêchement du syndic, ou de carence, mettant en péril l immeuble, possibilité pour tout copropriétaire de convoquer une assemblée générale extraordinaire pour désigner un nouveau syndic ou prendre touts décisions urgentes pour la conservation de l immeuble - lutte contre la mérule En cas de présence de mérule dans les parties communes d un immeuble, le syndic a l obligation de faire une déclaration en mairie. COPROPRIETES EN DIFFICULTE La loi ALUR a également prévu plusieurs dispositions concernant les copropriétés en difficulté. Elles concernent principalement les règles de saisine du tribunal, les pouvoirs de l administrateur judiciaire et la qualification de copropriétés en difficulté. De nombreuses modifications de la réglementation relative à la copropriété destinées à améliorer la gestion de celles-ci dont il sera intéressant dans l avenir d étudier la portée pratique. Jean-Michel GARCIN

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national.

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national. SYNDIC 1- Immatriculation de la copropriété 2- Gestion de la copropriété 3- Transparence et prévention des difficultés 1- Immatriculation de la copropriété Portée - Création d une immatriculation obligatoire

Plus en détail

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Juin 2014 N 18 Edito Numéro spécial loi ALUR La loi n 2014-366 pour l accès au logement et un urbanisme rénové, dite Loi ALUR,

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2014 SEPTEMBRE N 752 LOI ALUR TROISIEME PARTIE : COPROPRIETE Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre Droit immobilier Droit de la construction

Plus en détail

copropriété et pour celles déjà dégradées d en améliorer leur redressement.

copropriété et pour celles déjà dégradées d en améliorer leur redressement. redressement immatriculation majorité copropriété syndic conseil par Vincent Faurie Christine Foury Sonia Hermès GROUPE immobilier 12. LA LOI ALUR : RECENSER - PRÉVENIR - LUTTER CONTRE LES COPROPRIÉTÉS

Plus en détail

ALUR. Loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové - 24 mars 2014

ALUR. Loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové - 24 mars 2014 ALUR Loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové - 24 mars 2014 Présentation des dispositions en matière de copropriété Réseau régional de lutte contre l habitat indigne 23 juin 2014 ADIL31/Agence

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS LA COPROPRIÉTÉ Quatrième édition Groupe Eyrolles, 1998, 2000, 2002, 2006 De Particulier à Particulier, 1998, 2000, 2002, 2006 ISBN

Plus en détail

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014.

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Information Atelier PLH Grand Avignon 7 octobre 2014 Rappel chronologique Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Décision du Conseil constitutionnel

Plus en détail

La Loi ALUR : les éléments importants. concernant la copropriété. et leurs délais d application

La Loi ALUR : les éléments importants. concernant la copropriété. et leurs délais d application La Loi ALUR : les éléments importants concernant la copropriété et leurs délais d application La loi ALUR a été signée par le Président de la République le 24 mars 2014 et publiée au Journal Officiel le

Plus en détail

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT PRESTATIONS DÉTAILS I. Assemblée générale I. 1 Préparation de l assemblée générale. a) Etablissement de l ordre

Plus en détail

I M M O B I L I E R Le rôle du Notaire dans la vente d un bien en copropriété

I M M O B I L I E R Le rôle du Notaire dans la vente d un bien en copropriété Conférence débat Jeudi 3 avril 2014 Maître Jean-Marie DURAND I M M O B I L I E R Le rôle du Notaire dans la vente d un bien en copropriété Le statut de la copropriété est régi par la loi numéro 65-557

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

Copropriété : contrat type et rémunération du syndic

Copropriété : contrat type et rémunération du syndic Accueil >Analyses et commentaires >Analyses juridiques >Analyses juridiques 2015 >Copropriété : contrat type et rémunération du syndic >p.1 Copropriété : contrat type et rémunération du syndic N 2015-07

Plus en détail

MANDAT DE SYNDIC (no.. )

MANDAT DE SYNDIC (no.. ) MANDAT DE SYNDIC (no.. ) Syndicat des Copropriétaires - RESIDENCE - Contrat type prévu à l article 18-1 A de la loi n 65-557 du 10 juillet 1965 modifiée fixant le statut de la copropriété des immeubles

Plus en détail

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE Avril 2013 Sommaire SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ 6 FONCTIONNEMENT ET VIE DE LA COPROPRIÉTÉ Quel est son rôle? Comment est rémunéré votre syndic? Les différents acteurs Assemblée Générale

Plus en détail

Syndicat de copropriétaires

Syndicat de copropriétaires Syndicat de copropriétaires Parcelle 1031 du plan cadastrale de Barjols (en vert) PIÈCES ANNEXES : Consultables et téléchargeables sur le site web dédié à la copropriété http://www.barjols1031.com Soit

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

Comment sont prises les décisions?

Comment sont prises les décisions? Comprendre TRAVAUX EN COPROPRIETÉ Comment sont prises les décisions? Des règles différentes en fonction des travaux Entreprendre des travaux en copropriété nécessite souvent de suivre un processus assez

Plus en détail

Le rôle du syndic. Introduction

Le rôle du syndic. Introduction Le rôle du syndic Introduction Le syndic constitue un concept nouveau dans la société marocaine. Il est apparu avec l apparition de la copropriété. Celle ci a été régie pendant longtemps par le Dahir de

Plus en détail

Introduction 5. larcier 347

Introduction 5. larcier 347 TABLE DES MATIÈRES Introduction 5 Chapitre I L accès à la profession : l autorisation d établissement 7 Section 1. Le champ d application de la loi d établissement 8 A. Les personnes nécessitant une autorisation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2015-342 du 26 mars 2015 définissant le contrat type de syndic de copropriété et les prestations particulières, prévus à

Plus en détail

SOMMAIRE ASSURANCE, DROITS, RESPONSABILITÉ 31

SOMMAIRE ASSURANCE, DROITS, RESPONSABILITÉ 31 SOMMAIRE QUI SOMMES-NOUS? 9 INTRODUCTION À LA 4 E ÉDITION 11 1. Le chemin parcouru par l ARC 11 2. La copropriété: les évolutions de ces dernières années 11 3. Un paradoxe 12 4. Un «manuel» pour les syndics

Plus en détail

Guide pratique de la copropriété

Guide pratique de la copropriété ANCC Association Nationale de la Copropriété et des Copropriétaires 13 rue Littré 75006 PARIS Téléphone : 01.42.22.14.14 Télécopie : 01.42.22.69.69 Guide pratique de la copropriété Ce guide a été réalisé

Plus en détail

La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété. vous informe

La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété. vous informe La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété vous informe COPROPRIETE : Décret n 2004-479 du 27 mai 2004 modifiant le décret n 67-223 du 17 mars 1967 Principaux

Plus en détail

IL A ÉTÉ CONVENU ET ARRÊTÉ CE QUI SUIT :

IL A ÉTÉ CONVENU ET ARRÊTÉ CE QUI SUIT : CONTRAT DE SYNDIC Mandat n.. ENTRE LES SOUSSIGNÉS : «Le syndicat des copropriétaires» du... Représenté par le Président de Séance... Agissant en exécution de la décision de l assemblée générale du... Ci-après

Plus en détail

187 483 484 Vous & L E S Y N D I C 1

187 483 484 Vous & L E S Y N D I C 1 187 483 Vous & LE SYNDIC 1 ommaire Vous le syndic Vous êtes copropriétaire Le syndic et la gestion de l immeuble Le syndic et les assemblées de copropriétaires Le syndic représente la copropriété (le syndicat)

Plus en détail

La vie en copropriété

La vie en copropriété UNIS COLLECTION Ce que tout copropriétaire doit connaître LIVRET 1 tout savoir sur La vie en copropriété Cher copropriétaire, Vous êtes ou vous allez, avec d autres, devenir copropriétaire de l immeuble

Plus en détail

Financements bancaires des travaux en copropriété

Financements bancaires des travaux en copropriété Logement social & SEM Immobilières Financements bancaires des travaux en copropriété Serge Tisserant Caisse d Epargne Ile-de-France Direction du Marketing et du Développement Pôle Banque du Développement

Plus en détail

LES MAJORITES EN COPROPRIETE

LES MAJORITES EN COPROPRIETE LES MAJORITES EN COPROPRIETE Mise à jour : 08/09/2008 MAJORITE - Majorité dite de droit commun qui s applique s il n en est autrement ordonné par la loi Art. 24 alinéa 1 loi 10.07.1965 - Extension de l

Plus en détail

Vous & Le Syndic Immobilier Romeyer

Vous & Le Syndic Immobilier Romeyer Vous & Le Syndic Immobilier Romeyer vous partagez la propriété d un immeuble avec d autres vous êtes copropriétaire la copropriété est réglementée Loi du 10 juillet 1965 modifiée par les lois du 31 décembre

Plus en détail

Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014. Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés

Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014. Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014 Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés Sommaire Domaine Sécurité et sanitaire Mise en sécurité des

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC N : COPROPRIÉTÉ

CONTRAT DE SYNDIC N : COPROPRIÉTÉ SARL IMMO EXPRESS COPROPRIÉTÉ 128, Rue du Chevaleret - 75013 PARIS TEL: 01.45.70.73.72 FAX : 01.45.70.96.99 RCP ASSURANCE DU SUD RCS PARIS B 445 207 657 NAF 703 A Gestion garantie par CNP CAUTION 1 100

Plus en détail

SÉNAT 5 novembre 1985 PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986

SÉNAT 5 novembre 1985 PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986 PROPOSITION DE LOI adoptée le N 18 SÉNAT 5 novembre 1985 PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986 PROPOSITION DE LOI MODIFIÉE PAR LE SÉNAT modifiant la loi n 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut de

Plus en détail

A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus du champ d application de la loi... 15

A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus du champ d application de la loi... 15 Table des matières Sommaire... 7 Introduction... 11 I ère Partie Le bail à usage d habitation... 13 Titre I. Champ d application... 14 A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus

Plus en détail

Feuille de route du copropriétaire

Feuille de route du copropriétaire Feuille de route du copropriétaire Que vous soyez déjà copropriétaire dans un immeuble géré par le cabinet IFNOR ou que vous veniez juste de faire l acquisition d un bien immobilier, nous avons voulu au

Plus en détail

Les novations dans la copropriété

Les novations dans la copropriété Les novations dans la copropriété Le document que nous publions a comme objet de faire le point sur les dernières modifications importantes en matière de copropriété. Ce secteur de la consommation est

Plus en détail

LE LIVRET DU COPROPRIÉTAIRE

LE LIVRET DU COPROPRIÉTAIRE SOCOGIM à Orléans Location - syndic -10 boulevard Rocheplatte B.P. 71479 45004 Orléans decex 1 02 38 79 75 95 - socogim.orleans@groupe-valloire.fr v e n t e - t r a n s a c t i o n - l o c a t i o n -

Plus en détail

Contrat Syndic de Droit

Contrat Syndic de Droit Pour le Syndicat des copropriétaires de la Résidence.. Contrat Syndic de Droit XX février 2015 Office public de l habitat des communes de l Oise 4 rue du Général Leclerc CS 10105-60106 Creil Cedex 1 T.

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29 GESTION DE PATRIMOINE SYNDIC DE COPROPRIETE TRANSACTION FONDS DE COMMERCE EXPERTISE LOCATION 1 CONTRAT DE SYNDIC N ENTRE LES SOUSSIGNES : Le SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES de l immeuble : RESIDENCE VASCO

Plus en détail

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le PARCOURS de vente L acte de vente www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente LʼACTE DE VENTE Toute vente immobilière doit être constatée par acte notarié. Après la signature de l avant-contrat

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010 DIRECTION COPROPRIETE 51 rue Louis Blanc 92917 PARIS LA DEFENSE Cedex 01 46 91 25 25 ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre

Plus en détail

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement LOI ALUR Copropriétés prévention et traitement Ministère Copropriétés les principales dispositions de la loi Alur Prévention de l endettement et de la dégradation Traitement curatif Prévention de l endettement

Plus en détail

Les 62 principaux apports de la loi ALUR par thème

Les 62 principaux apports de la loi ALUR par thème ASSOCIATION des RESPONSABLES de COPROPRIETE Les 62 principaux apports de la loi ALUR par thème EXPLICATIONS Avant chaque disposition nous avons mis une double information visuelle : 1. une concernant l

Plus en détail

COPROPRIETE VIVRE EN COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE

COPROPRIETE VIVRE EN COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE COPROPRIETE VIVRE EN COPROPRIETE COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B Cher copropriétaire, Vous êtes ou vous allez, avec d autres, devenir copropriétaire de l immeuble

Plus en détail

LES CHANGEMENTS OPERES SUR LE FONCTIONNEMENT DES COPROPRIETES PAR LA LOI «BOUTIN»

LES CHANGEMENTS OPERES SUR LE FONCTIONNEMENT DES COPROPRIETES PAR LA LOI «BOUTIN» LES CHANGEMENTS OPERES SUR LE FONCTIONNEMENT DES COPROPRIETES PAR LA LOI «BOUTIN» Ces dernières années ont été marquées d une part, par une crise profonde et nationale du logement contribuant à la hausse

Plus en détail

Contrat de mandat de syndic de copropriété

Contrat de mandat de syndic de copropriété Contrat de mandat de syndic de copropriété 1. Parties au contrat... 3 2. Fonctions... 3 3. Durée du contrat... 3 4. Disposition fiscale... 3 5. Liste des prestations de gestion courante... 4 6. Forfait

Plus en détail

Guide pratique de la copropriété

Guide pratique de la copropriété ANCC Association Nationale de la Copropriété et des Copropriétaires 13 rue Littré 75006 PARIS Téléphone : 01.42.22.14.14 Télécopie : 01.42.22.69.69 Guide pratique de la copropriété Ce guide a été réalisé

Plus en détail

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires Règlement grand-ducal du 13 juin 1975 prescrivant les mesures d'exécution de la loi du 16 mai 1975 portant statut de la copropriété des immeubles. - base juridique: L du 16 mai 1975 (Mém. A - 28 du 23

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

LA COPROPRIÉTÉ DES IMMEUBLES BÂTIS

LA COPROPRIÉTÉ DES IMMEUBLES BÂTIS LA COPROPRIÉTÉ DES IMMEUBLES BÂTIS Le particularisme de la copropriété des immeubles bâtis : Un immeuble bâti est composé d'appartements privatifs ainsi que de parties collectives (toit, escalier, ascenseur,

Plus en détail

Charges de copropriété impayées

Charges de copropriété impayées C est le versement de provisions par les copropriétaires qui permet à la copropriété de fonctionner : grâce au paiement régulier des charges, le syndicat peut entretenir l immeuble et faire face à ses

Plus en détail

Sous forme de tableau, nous revenons pas à pas, tant sur le contenu même de l arrêté, que sur celui de son Annexe.

Sous forme de tableau, nous revenons pas à pas, tant sur le contenu même de l arrêté, que sur celui de son Annexe. ARC / ABUS N 2247 / 24 03 10 / www.unarc.asso.fr ARRETE NOVELLI DU 19 MARS 2010 SUR LES CONTRATS DE SYNDIC UNE ANALYSE LIGNE A LIGNE NOS CONSEILS AUX COPROPRIETAIRES Comme nous l indiquons dans nos articles

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE Entre les parties soussignées : A.1. L association des copropriétaires de la résidence inscrite à la BCE sous le n dont le siège est situé Ici représentée par agissant

Plus en détail

RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL

RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL SYNDICAL - 1/8 RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL 14 / 06 / 2010 RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL SYNDICAL SOMMAIRE : Article 1 :

Plus en détail

Vente immobilière Mode d emploi

Vente immobilière Mode d emploi Vente immobilière Mode d emploi Quels documents dois-je fournir? Dès qu un accord est trouvé avec l acquéreur, je remets au notaire Les documents portant sur ma situation personnelle Si je suis un particulier

Plus en détail

Copropriété & accessibilité

Copropriété & accessibilité Note technique Copropriété & accessibilité Résumé de la législation relative aux travaux d accessibilité des BHC (Bâtiments d Habitation Collectifs) existants Les copropriétés relèvent de la réglementation

Plus en détail

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété Petit mémo du copropriétaire Petit mémo du copropriétaire Etre copropriétaire : C est avoir des droits mais aussi des obligations

Plus en détail

Droit de la copropriété

Droit de la copropriété Le règlement de la copropriété Généralités Le règlement de copropriété a pour objet de fixer les droits et les obligations des copropriétaires. Il régit également la vie de la copropriété. Il a un caractère

Plus en détail

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété Une copropriété doit être entretenue et nécessite parfois la réalisation de

Plus en détail

EVRY. Copropriétaires Ce que vous devez savoir

EVRY. Copropriétaires Ce que vous devez savoir EVRY Copropriétaires Ce que vous devez savoir 1 Edito Être coproprétaire à Evry Comment fonctionne une copropriété? A quoi sert un syndic? Comment préparer une assemblée générale? Quelles sont les règles

Plus en détail

Introduction. L'administrateur de biens immobiliers est une personne qui effectue des opérations de régisseur ou de syndic.

Introduction. L'administrateur de biens immobiliers est une personne qui effectue des opérations de régisseur ou de syndic. Introduction I. L administrateur de biens immobiliers En 2010, la législation en matière de copropriété a été profondément modifiée. La loi du 2 juin 2010 modifiant la législation en matière de copropriété

Plus en détail

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE Avant-propos Cher copropriétaire, Vous venez d acquérir un logement dans un immeuble en copropriété. Nous sommes heureux de vous accueillir et nous vous souhaitons d y vivre

Plus en détail

Le fonctionnement du CHSCT

Le fonctionnement du CHSCT Le fonctionnement du CHSCT La personnalité civile du CHSCT La qualité à agir du CHSCT La capacité d ester en justice La prise en charge des frais de justice La capacité d acquérir et de contracter La responsabilité

Plus en détail

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau.

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau. Syndic d immeuble Présentation : En tant que professionnel du chiffre et agrée comptable fiscaliste, notre société prend en charge la gestion administrative, financière et technique, de votre bien en privilégiant

Plus en détail

CNAFC CONSOMMATEURS. Entraide et vie quotidienne des familles Informer - Conseiller Concilier

CNAFC CONSOMMATEURS. Entraide et vie quotidienne des familles Informer - Conseiller Concilier CNAFC CONSOMMATEURS Entraide et vie quotidienne des familles Informer - Conseiller Concilier Copropriété Les honoraires de syndic : des charges inacceptables?. Pourquoi cette fiche. Près de la moitié des

Plus en détail

Guide de la copropriété des immeubles bâtis

Guide de la copropriété des immeubles bâtis Meta-systems - 29-07-14 18:40:21 ED0005 U200 - Oasys 19.00x - Page 1073 - BAT Guide de la copropriété des immeubles bâtis Christian Atias Une précédente édition de cet ouvrage, publiée en 1997, avait été

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC. Conforme à l arrêté du 19 mars 2010

CONTRAT DE SYNDIC. Conforme à l arrêté du 19 mars 2010 CONTRAT DE SYNDIC Conforme à 19 mars 2010 ENTRE LES SOUSSIGNÉS : 1. LE SYNDICAT DES COPROPRIÉTAIRES Le syndicat des copropriétaires de l'immeuble Sis à Limoges, Représenté par Spécialement mandaté à cet

Plus en détail

IMMOBILIER. Prix, copropriété, enchères Les nouveautés. Investir dans un local commercial DOSSIER ARCHIVES FAMILLE DÉCRYPTAGE.

IMMOBILIER. Prix, copropriété, enchères Les nouveautés. Investir dans un local commercial DOSSIER ARCHIVES FAMILLE DÉCRYPTAGE. Investir dans un local commercial PAGE 36 N 438 - Juin 2014 IMMOBILIER PAGE 13 Prix, copropriété, enchères Les nouveautés DÉCRYPTAGE FAMILLE ARCHIVES Le tableau d amortissement de votre emprunt La communauté

Plus en détail

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le parcours de vente les obligations du vendeur d un bien immobilier De manière générale, le vendeur d un bien immobilier a une obligation d information. À cet effet, la loi lui impose de remettre

Plus en détail

Copropriété. Syndical en. Je veux entrer au Conseil Syndical

Copropriété. Syndical en. Je veux entrer au Conseil Syndical Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions Je veux entrer au Conseil Syndical Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12 82 Fax : 01 40 30 12

Plus en détail

Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur

Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur Ces dispositions ne concernent pas les renouvellements à l identique des mesures de tutelle. Par contre, si

Plus en détail

3. Le copropriétaire participe aux droits et aux charges de la propriété en proportion de sa part.

3. Le copropriétaire participe aux droits et aux charges de la propriété en proportion de sa part. TEXTE COORDONNE CHAPITRE III DE LA COPROPRIETE SECTION I - De la copropriété ordinaire et de la copropriété forcée en général Art. 577-2. 1 er. A défaut de conventions et dispositions spéciales, la propriété

Plus en détail

VENTE D UN APPARTMENT. Les documents ou informations à fournir par le vendeur au notaire

VENTE D UN APPARTMENT. Les documents ou informations à fournir par le vendeur au notaire VENTE D UN APPARTMENT Les documents ou informations à fournir par le vendeur au notaire Vous vendez un appartement Afin de préparer au mieux l acte de vente et de conseiller utilement vendeur et acquéreur

Plus en détail

LOI ALUR. Copropriétés dégradées. prévention et traitement. Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie

LOI ALUR. Copropriétés dégradées. prévention et traitement. Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Copropriétés dégradées prévention et traitement Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie La loi La loi pour l Accès au Logement et un Urbanisme Rénové a été adoptée par l Assemblée

Plus en détail

Recommandation n 11-01 relative aux contrats de syndics de copropriété

Recommandation n 11-01 relative aux contrats de syndics de copropriété C.N.E.C. - Brève... octobre 2011 Contrats de syndics de copropriété Recommandation de la Commission des clauses abusives adoptée le 15 septembre 2011 sur le rapport de Mme Raphaëlle PETIT-MACUR Recommandation

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE

LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE Mars 2008 Qu'est-ce qu'un DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE? P1 S o m m a i r e Quelles opérations nécessitent un DPE? Le contenu du DPE Validité et valeur

Plus en détail

Code civil local art. 21 à 79

Code civil local art. 21 à 79 Code civil local art. 21 à 79 Toute association qui fixe son siège, ou qui transfère son siège en Alsace-Moselle doit rédiger des statuts conformes aux présents articles du Code civil local. 1. Dispositions

Plus en détail

La suppression du poste de gardien

La suppression du poste de gardien La suppression du poste de gardien Comment ça marche Comment ça marche? Pourquoi supprimer? Avantages et inconvénients? Quelles économies? Cadre légal et réglementaire Réduction n est pas suppression Si

Plus en détail

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Direction Générale de l Habitat et de la Construction Direction de la Gestion Immobilière Sous Direction de la Préservation du Patrimoine Immobilier Synthèse des

Plus en détail

CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE

CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE Contrat Type Contrat type à titre indicatif. Vous pouvez contacter le cabinet pour avoir plus d'informations au 01.40.26.35.67 ou par notre

Plus en détail

Etre. syndic bénévole. en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété

Etre. syndic bénévole. en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété Etre syndic bénévole en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété SOMMAIRE I- Pourquoi devient-on syndic bénévole? 1. Les raisons économiques. 2. Les raisons liées à la

Plus en détail

PROJET DE LOI LOGEMENT ET URBANISME

PROJET DE LOI LOGEMENT ET URBANISME PROJET DE LOI LOGEMENT ET URBANISME Décryptage : ce qui pourrait changer pour les propriétaires et les locataires Jean-François BUET Président de la FNAIM Etienne GINOT Président de l UNIS Point presse

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

STATUTS - Association loi 1901 -

STATUTS - Association loi 1901 - STATUTS - Association loi 1901 - ARTICLE 1 : CONSTITUTION Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC. Le présent contrat est consenti pour une durée de. an qui entrera en vigueur le Jour de l Assemblée générale et se terminera le...

CONTRAT DE SYNDIC. Le présent contrat est consenti pour une durée de. an qui entrera en vigueur le Jour de l Assemblée générale et se terminera le... CONTRAT DE SYNDIC ENTRE LES SOUSSIGNES : Le Syndicat des copropriétaires du représenté par M ayant été désigné par le vote de la résolution de l Assemblée générale en date du.., ci-après dénommé «le Syndicat

Plus en détail

Mise en œuvre des opérations de restauration immobilière

Mise en œuvre des opérations de restauration immobilière Mise en œuvre des opérations de restauration immobilière Schéma de procédure La déclaration d utilité publique L enquête organisée par préfet selon les dispositions du code de l expropriation Dossier 1)

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE GRENOBLE Jugement du 18 mai 2009

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE GRENOBLE Jugement du 18 mai 2009 TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE GRENOBLE Jugement du 18 mai 2009 Consulter le jugement du tribunal (fichier PDF image, 1 570 Ko) Numéro : tgig090518.pdf ANALYSE 1 copropriété, clause relative à la durée

Plus en détail

La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010

La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010 La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010 1 Le règlement de copropriété Le règlement de copropriété est avant tout un contrat interne, dont les copropriétaires sont les parties contractantes.

Plus en détail

TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS. Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur

TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS. Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur Ces dispositions ne concernent pas les renouvellements à l identique des mesures de tutelle. Par contre, si

Plus en détail

Responsabilité pénale de l association

Responsabilité pénale de l association Responsabilité pénale de l association Infractions limitativement définies : Le code pénal prévoit la responsabilité pénale des personnes morales à raison des infractions réalisées pour leur compte et

Plus en détail

LOI ALUR ET GESTION LOCATIVE. 28 mars 2014 commission gestion locative Emmanuelle Benhamou

LOI ALUR ET GESTION LOCATIVE. 28 mars 2014 commission gestion locative Emmanuelle Benhamou LOI ALUR ET GESTION LOCATIVE 28 mars 2014 commission gestion locative Emmanuelle Benhamou LOI n 2014-366 en date 24 mars 2014 POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE PUBLIEE AU JO LE 26 MARS 2014

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ Société de Réassurance mutuelle régie par le Code des Assurances Siège Social : 65, rue de Monceau - 75008 PARIS STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ ARTICLE PREMIER - FORMATION -

Plus en détail

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d information pour les copropriétaires Le décret comptable Quelques repères......pour mieux comprendre Juin 2007 Plan du guide

Plus en détail

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 4 TOUT SAVOIR SUR. Le conseil syndical

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 4 TOUT SAVOIR SUR. Le conseil syndical UNIS COLLECTION Ce que tout copropriétaire doit connaître LIVRET 4 TOUT SAVOIR SUR Le conseil syndical EXPOSÉ La loi du 10 juillet 1965 et son décret du 17 mars 1967 déterminent le cadre et les règles

Plus en détail

LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS

LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS Article 1 Constitution Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

AZ FONCIER. Une autre façon d exercer la mission de syndic.

AZ FONCIER. Une autre façon d exercer la mission de syndic. AZ FONCIER Une autre façon d exercer la mission de syndic. AZ FONCIER en bref: transparence, économies, professionnalisme Transparence Pour chacun de nos immeubles nous ouvrons un compte bancaire séparé,

Plus en détail

COPROPRIETE. Principales dispositions du décret 27 mai 2004 (JO du 4.6.04)

COPROPRIETE. Principales dispositions du décret 27 mai 2004 (JO du 4.6.04) COPROPRIETE Principales dispositions du décret 27 mai 2004 (JO du 4.6.04) La loi SRU du 13 décembre 2000 contient de nouvelles dispositions qui ont modifié la loi du 10 juillet 1965 : elles visent à améliorer

Plus en détail

COLLECTION ÊTRE COPROPRIÉTAIRE. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier

COLLECTION ÊTRE COPROPRIÉTAIRE. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier COLLECTION Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier ÊTRE COPROPRIÉTAIRE DROITS, OBLIGATIONS, RAPPORTS AVEC LE SYNDIC Notre métier, c est votre garantie

Plus en détail

COPROPRIETE Elaboration par des organisations professionnelles d un contrat-cadre de syndic

COPROPRIETE Elaboration par des organisations professionnelles d un contrat-cadre de syndic Circulaire d information N 35 14 mai 2008 COPROPRIETE Elaboration par des organisations professionnelles d un contrat-cadre de Pr des informations complémentaires contacter : Lionel ALDEGUER E-mail : lionel.aldeguer@unpi.fr

Plus en détail