Communiqué de presse Les résultats et enseignements du baromètre Une campagne 100% digitale... 6

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communiqué de presse... 2. Les résultats et enseignements du baromètre... 4. Une campagne 100% digitale... 6"

Transcription

1 Sommaire Communiqué de presse... 2 Les résultats et enseignements du baromètre... 4 Une campagne 100% digitale... 6 Trois questions à Michael Stora, psychanalyste et expert des mondes numériques... 8 Téléphoner au volant est synonyme de danger... 9 A propos de l association Prévention Routière...10 A propos de l association Assureurs Prévention...11

2 Communiqué de presse Paris, le 15 novembre 2012 Un accident sur dix est provoqué par l usage du téléphone au volant Il est urgent de passer en! Alors qu environ 10% des accidents corporels de la route sont imputables à l utilisation du téléphone au volant 1, une étude sur l évolution des comportements des conducteurs 2, menée par les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention, observe une très forte progression de l usage du téléphone au volant notamment chez les jeunes : 76% des ans déclarent utiliser leur téléphone portable au volant, sans réelle conscience du danger (contre 30% en 1999 et 44% en 2004). Jamais un comportement dangereux ne se sera installé aussi vite dans le paysage de l insécurité routière. Afin de sensibiliser les jeunes conducteurs aux dangers du téléphone au volant, les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention lancent une nouvelle campagne, 100% digitale, proposant un format original, interactif et percutant : «Au volant, je passe en mode voiture». Des chiffres et des comportements alarmants Le téléphone mobile, et plus particulièrement les smartphones, sont devenus en l espace de quelques années des éléments incontournables de la vie quotidienne. Pourtant, ils représentent un véritable danger lorsqu ils sont utilisés au volant. On estime en effet qu un accident corporel sur dix est provoqué par l usage du téléphone au volant. Les personnes qui téléphonent en conduisant ont cinq fois plus de risque d avoir un accident (avec un kit mains libres, le risque demeure quatre fois plus élevé). L usage du téléphone au volant augmente en moyenne de 50% le temps de réaction du conducteur, la distance d arrêt est donc plus grande et le choc plus violent. Le dernier baromètre mené en 2011 par les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention, fait état d une évolution inquiétante des comportements. Entre 1999 et 2011, l usage du téléphone au volant a progressé de manière incontestable. Lors de la première édition du baromètre, en 1999, 19% des conducteurs téléphonaient au volant, contre 58% en Mais c est chez les jeunes conducteurs que cette progression est la plus flagrante : 76% des ans déclarent utiliser leur téléphone portable au volant. Tout aussi inquiétant, les conducteurs interrogés reconnaissent de moins en moins le risque de ce comportement et ne semblent pas prendre pleinement conscience du danger. Alors qu ils étaient 80% à considérer que le téléphone au volant pose un véritable problème de sécurité en 1999, ils ne sont plus que 51% (et seulement 39 % chez les 18/24 ans) à le penser en Ainsi, les conducteurs semblent reléguer l usage du téléphone à la sphère des petites fautes, des risques mineurs. Pourtant, un tiers de ceux qui utilisent leur téléphone au volant a vécu une ou plusieurs situations où le fait d'utiliser un portable en conduisant les a mis ou aurait pu mettre une tierce personne en danger. Une campagne 100% digitale pour marquer les esprits des jeunes conducteurs : «Au volant, je passe en mode voiture» Face à ces chiffres préoccupants, les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention lancent une nouvelle campagne 100% digitale, au format interactif et percutant, afin d alerter les jeunes conducteurs sur les risques de l usage du téléphone au volant. 1 La sécurité routière en France : Bilan annuel ONISR 2 Etude qualitative et quantitative sur l évolution des attitudes des conducteurs menée par le cabinet Gatard & Associés pour les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention auprès d un échantillon national représentatif de automobilistes aux mois de mai et juin 2011

3 Intitulée «Au volant, je passe en mode voiture», son objectif est d inciter les ans à ne pas utiliser leur portable en conduisant. Un teaser vidéo, diffusé grâce à un plan média online (portails et sites en forte affinité avec la cible : Facebook, Allociné, Deezer, Youtube, MSN Messenger ) interpelle l internaute et l invite à poursuivre l expérience sur le site et à se connecter grâce au «Facebook connect». Il va ainsi être plongé au cœur d un accident grave dont il est le principal protagoniste car il aura consulté son téléphone en conduisant. Afin de rendre l expérience encore plus marquante, l internaute assistera en direct à sa mort «virtuelle» et à la disparition symbolique de ses données personnelles (photos, parcours scolaire et professionnel ). En complément de cette vidéo, le site Internet rappelle les principaux risques et dangers liés à l utilisation du téléphone au volant et propose des conseils aux jeunes conducteurs. La signature de la campagne «Au volant, je passe en mode voiture» a pour objectif d ancrer dans les esprits le fait d éteindre son téléphone lorsque l on conduit, au même titre que de mettre sa ceinture de sécurité. Notre objectif : que le «mode voiture» devienne un véritable réflexe pour chaque conducteur avant de démarrer, celui d éteindre son téléphone afin de ne pas être tenté de répondre aux appels et aux SMS. S attaquer au téléphone au volant : une urgence En 2010, plus de infractions constatées avaient pour origine l usage du téléphone tenu en main par le conducteur, ce qui en fait l infraction la plus sanctionnée derrière la vitesse, plus encore que le non-port de la ceinture de sécurité ou la conduite sous alcool 3. C est pourquoi les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention alertent aujourd hui les pouvoirs publics sur ce nouvel enjeu de sécurité routière et demandent qu il figure à l ordre du jour du prochain Comité Interministériel à la Sécurité Routière. L éclairage de Michael Stora - psychanalyste et expert des mondes numériques - sur ce phénomène de société «Pour les jeunes, le portable est une sorte de doudou sans fil puisqu il relie une personne à sa tribu (ses amis, sa famille). Il offre un lien de sécurité et donne l illusion de ne pas être seul. Ce que l'on observe, c est donc avant tout une dépendance à l autre et non pas à son téléphone.» Contacts Presse : Association Prévention Routière Assureurs Prévention Sophy Sainten Bourguignon Benoît Danton / / Agence Edelman Angélina Causse Mélodie Lecoy Le comportement des usagers de la route - Bilan statistique 2010, Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration.

4 Les principaux résultats et enseignements du baromètre En juin 2011, les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention ont mené la troisième édition 4 de leur baromètre consacré aux attitudes des conducteurs 5. Elle met en lumière une nette progression de l usage du téléphone au volant : 58% des conducteurs interrogés en 2011 déclarent utiliser leur téléphone portable en conduisant contre 23% en 2004 et 19% en Vous arrive-t-il d utiliser votre téléphone portable en conduisant? Oui 19% 23% 58% Non 81% 77% 42% Les conducteurs reconnaissent par ailleurs de moins en moins les risques liés à ce comportement et ne semblent pas prendre pleinement conscience du danger. Alors qu ils étaient 80% à considérer que le téléphone au volant pose un véritable problème de sécurité en 1999, ils ne sont plus que 51% à le penser en Ainsi, les conducteurs semblent reléguer l usage du téléphone à la sphère des petites fautes, des risques mineurs. Diriez-vous que le téléphone au volant Ne pose pas de problème particulier de sécurité Pose un petit problème de sécurité qui se contrôle Pose un véritable problème de sécurité % 2% 11% 15% 16% 38% 80% 82% 51% Les conducteurs de 18 à 24 ans interrogés (utilisateurs ou non du téléphone au volant) admettent majoritairement le risque d utiliser le téléphone en conduisant : 78 % estiment qu ils prennent des risques en n ayant qu une seule main disponible 79% jugent qu ils sont moins concentrés sur la route lorsqu ils téléphonent 87% pensent que face à un danger, leurs réactions seront différentes s ils sont au téléphone 75% déclarent que le fait de parler au téléphone est plus dangereux que de parler à un passager 96% considèrent que rédiger un SMS leur fait prendre un risque considérable Pourtant, la progression de l usage du téléphone au volant les concernant est de plus en plus marquée : 76% des conducteurs de ans déclarent utiliser leur téléphone en conduisant en 2011, un taux d utilisation supérieur à celui de l ensemble des conducteurs (58%) et qui progresse de plus en plus. Vous arrive-t-il d utiliser votre téléphone portable en conduisant? Oui (18-24 ans) 30% 44% 76% , 2004 et Etude qualitative et quantitative sur l évolution des attitudes des conducteurs menée par le cabinet Gatard & Associés pour les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention auprès d un échantillon national représentatif de 1004 automobilistes aux mois de mai et juin 2011

5 Si 2% seulement consultent internet en 2011, les jeunes qui utilisent leur téléphone au volant sont 90% à prendre les appels, 41% à appeler eux-mêmes, 33% à lire des SMS ou des mails et 35% à en envoyer! Ces pratiques, fortement répandues, semblent appartenir à un besoin constant d être connecté à leur environnement (amis, famille) : 92% des jeunes conducteurs qui ont recours au téléphone au volant déclarent le faire dans le cadre d échanges personnels. Par ailleurs, 74% des jeunes conducteurs interrogés ne comprendraient pas que tout usage de téléphone en voiture, y compris avec oreillette ou kit mains libres, puisse être verbalisé (contre 54% pour l ensemble des conducteurs). Pourtant, 32% des jeunes qui utilisent leur téléphone au volant déclarent avoir vécu une ou plusieurs situations où le fait d'utiliser un portable en conduisant les a mis ou aurait pu mettre un autre en danger. L usage du téléphone semble donc appartenir à la sphère des petites fautes, des petits risques, en tout cas ceux que l on peut prendre sans véritable conscience d une mise en danger.

6 Une campagne 100% digitale Une campagne interactive pour sensibiliser les jeunes conducteurs 6 Face aux chiffres préoccupants du baromètre, les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention lancent une nouvelle campagne 100% digitale, au format interactif et percutant, afin d alerter les jeunes conducteurs sur les risques de l usage du téléphone au volant. Intitulée «Au volant, je passe en mode voiture», son objectif est d inciter les ans à ne pas utiliser leur portable en conduisant. Un teaser vidéo, diffusé grâce à un plan média online interpelle l internaute et l invite à poursuivre l expérience sur le site et à se connecter grâce au «Facebook connect». Le plan média prévoit habillages, bannières vidéo et bannières classiques sur des portails et sites en forte affinité avec la cible : Facebook, Youtube, Deezer, Allociné, MSN Messenger, Blogband Exemples des bannières et habillages déployés pour la campagne Il va ainsi être plongé au cœur d un accident grave dont il est le principal protagoniste car il aura consulté son téléphone en conduisant. 6 Conception et la réalisation de la campagne web par l agence d advertainement Magic Garden. Chef de projet : Christelle Tissot Grosset

7 Afin de rendre l expérience encore plus marquante, l internaute assistera en direct à sa mort «virtuelle» et à la disparition symbolique de ses données personnelles (photos, scolaire et professionnel ). Sur le site, juste après avoir vécu cette «expérience», l internaute découvre un rappel des principaux risques et dangers liés à l utilisation du téléphone au volant. Il découvre ensuite quelques conseils et est invité à en consulter plus sur les sites de deux partenaires.

8 Trois questions à Michael Stora sur ce phénomène de société Le téléphone mobile occupe aujourd hui une place centrale dans le quotidien de chacun, mais cela semble être encore plus le cas chez les jeunes. Comment expliquer ce besoin impérieux des jeunes d être constamment connectés? Chez les jeunes, le fait de vouloir toujours être connecté vient avant tout révéler une fragilité, une incapacité à être seul. L hyper connexion, tout comme les sources de stimulations sonores ou audiovisuelles dont ils s entourent, sont autant de manières de combler une angoisse liée à leur sentiment de solitude. Le portable devient ainsi une sorte de doudou sans fil puisqu il relie une personne à sa tribu (ses amis, sa famille). Pour beaucoup de jeunes, le téléphone représente un moyen d entrer en contact avec sa tribu et d y être toujours connecté. Il offre un lien de sécurité et donne l illusion de ne pas être seul. Ce que l'on observe, c est donc avant tout une dépendance à l autre et non pas à son téléphone. Le Smartphone, favorisant de nouveaux usages, n a-t-il pas créé de nouveaux comportements chez les jeunes? Les évolutions technologiques, comme l apparition de la 3G, font que le téléphone n a pas qu une fonction utilitaire. Il est désormais possible d accéder à des vidéos, photos ou réseaux sociaux, à peu près partout depuis son Smartphone. Or, on s aperçoit que les réseaux sociaux créent une sorte d audimat quantitatif intime qui vient rassurer les jeunes sur leur sentiment d existence. En publiant un lien ou un statut sur Facebook, ils attendent avant tout un retour sur l investissement affectif à travers les commentaires ou les «j aime» de leur réseau. La tentation de vérifier le nombre d amis qui ont commenté ou aimé leur statut devient parfois obsédante et même en voiture, car chez les jeunes il y a un réel désir d exister dans le regard des autres. Et se déconnecter reviendrait à ne plus exister. Cela repose la question d une fragilité narcissique, c est-à-dire d estime de soi ou de confiance en soi, qui est propre à cette tranche d âge, où la personnalité est encore en pleine construction identitaire. Malgré les risques que cela comprend, pourquoi continuer d utiliser son téléphone portable en conduisant? Le portable et la voiture représentent des «objets prothèses», outils illusoires d autonomie, de maîtrise et de puissance. Le fait de se couper de son téléphone serait comme appauvrir ce sentiment de puissance et de liberté. Alors les jeunes adoptent parfois un comportement transgressif en utilisant leur téléphone au volant. Ce type de conduite à risque est comme une manière de s éprouver en tant qu adulte en devenir. Or, la maturité c est aussi accepter de se déconnecter de son téléphone, de s arrêter au feu rouge et c est accepter de perdre. «Perdre» c est accepter d être un parmi d autre, de ne pas être unique. Considérer l'utilisation du téléphone portable comme «une petite faute» est révélateur d'une immaturité affective et d'une toute puissance infantile. On constate que chez les jeunes, l enjeu de liberté que représente le téléphone est plus fort que la contrainte de la conduite. Ils privilégient avant tout le plaisir au respect du code de la route. A propos de Michael Stora De formation cinéaste, Michael Stora est psychologue et psychanalyste. En 2000, il cofonde l OMNSH (Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines). Depuis plusieurs années, il réfléchit à l impact des jeux vidéo sur les enfants souffrant de troubles psychiques mais aussi au lien interactif de l homme à l ordinateur et ses conséquences sur les processus mentaux. En 2007, Michael Stora publie : «Les écrans, ça rend accro». Il intègre, en 2008, la Commission AB interministérielle des marchés pour le ministère de l éducation nationale et de l industrie sur les questions des jeux vidéo à l école.

9 Téléphoner au volant est synonyme de danger Les risques liés à l utilisation du téléphone au volant Dès lors que la sonnerie du téléphone retentit, la concentration du conducteur est détournée de la route. Pourtant, la moitié des conducteurs n hésitent pas à décrocher leur téléphone portable dans les deux secondes malgré les risques que cela entraîne. En effet, pendant une conversation téléphonique, le comportement du conducteur change : - Il regarde moins souvent dans ses rétroviseurs et sur les côtés de la voiture, - Il a tendance à ralentir sa vitesse, à zigzaguer voire à franchir la ligne médiane, - Il fait moins attention à la signalisation et aux autres usagers (il oublie de s arrêter au passage piéton), - Son temps de réaction augmente (en moyenne de 50%). La distance d arrêt est donc plus grande et le choc plus violent. Les conseils des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention 1. Ne téléphonez jamais si vous conduisez. Pas d envoi de SMS, MMS ou mails non plus. 2. De préférence, éteignez votre téléphone avant de partir ou mettez-le sur messagerie. 3. Si vous êtes accompagné, demandez à un passager de répondre à votre place. 4. Pour passer un coup de fil ou récupérer vos messages, arrêtez-vous dans un lieu adapté, c est-à-dire ni sur la bande d arrêt d urgence de l autoroute, ni en double file ou au feu rouge en ville. 5. Si vous téléphonez à quelqu un et vous apercevez qu il est au téléphone, mettez fin vousmême à la conversation. Focus Code de la route L usage d un téléphone tenu en main pendant la conduite constitue une infraction, sanctionnée d une amende de 135 et d un retrait de 3 points au permis (les cyclistes ou cyclomotoristes risquent la même amende mais pas de retrait de points). En cas d accident, le fait d utiliser un kit main-libres peut engager la responsabilité du conducteur, car il a l obligation de se tenir «[ ] constamment en état et en position d exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent» (article R du code de la route)

10 A propos de l association Prévention Routière Association loi 1901, reconnue d utilité publique depuis 1955, l association Prévention Routière s est donnée pour mission de réduire le nombre et la gravité des accidents de la circulation routière. Pour cela, elle étudie, met en œuvre tous les moyens et encourage toutes les initiatives propres à améliorer la sécurité sur la route et à faire évoluer les comportements des usagers de la route. Ainsi, enfants ou adolescents bénéficient chaque année de séances d éducation routière. Pour mener à bien ses actions en milieu scolaire, l association Prévention Routière bénéficie du concours de nombreux moniteurs d éducation routière et organise des stages pour les former (plus de 300 moniteurs d éducation routière formés en 2010) conducteurs participent chaque année à des stages de sensibilisation organisés dans le cadre du permis à points, en alternative aux poursuites ou dans le cadre de la procédure pénale. L association Prévention Routière organise également des stages de réactualisation des connaissances pour les conducteurs seniors volontaires. Elle propose aux entreprises des solutions concrètes pour réduire leur risque circulation (analyse et gestion du risque routier, sensibilisation du personnel, formation des conducteurs). Enfin, plusieurs millions de Français sont touchés chaque année par les campagnes de communication, les dépliants et les brochures de l association Prévention Routière adhérents et donateurs, dont entreprises, soutiennent aujourd hui l action de l association Prévention Routière. 101 comités départementaux relaient sur le terrain les campagnes nationales et initient leurs propres actions de prévention. Chaque comité anime un réseau de bénévoles. Pour en savoir plus :

11 A propos de l association Assureurs Prévention L association Assureurs Prévention traduit la volonté des sociétés d assurances de mener en commun une politique de prévention à destination de l ensemble des Français. L assurance et la prévention sont étroitement liées. Depuis des décennies, les assureurs ont à cœur de mener à bien leur mission de prévention, qu ils considèrent comme leur second métier. C est ainsi qu en 1949 ils en sont venus à créer l association Prévention Routière, dont ils sont aujourd hui le principal partenaire et au début des années 1980, l association APS qui s est investie sur plus de 30 thématiques de prévention santé comme l alcool chez les jeunes, l obésité... Mais la prévention et l assurance c est aussi : l habitation, les accidents de la vie quotidienne, les catastrophes naturelles, etc... Pour chaque Français, les risques sont nombreux et concernent chaque pan de leur activité quotidienne. L approche proposée par les assureurs devait refléter cette dimension globale : Assureurs Prévention initie donc des actions «transversales». L association a pour vocation d alerter l ensemble des Français sur les dangers qui les guettent et de leur délivrer des messages et des informations pratiques simples. L association, présidée par Bernard Spitz, s appuie sur un Comité d Orientation Scientifique d Assureurs Prévention (COSAP), lieu d échange et de dialogue avec la société civile, composé d une dizaine de membres éminents, à la tête duquel se trouve Philippe-Gabriel Steg. Deux commissions viennent enrichir les prises de paroles d Assureurs Prévention. Pour en savoir plus :

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention COMMUNIQUE DE PRESSE Paris - 19 mai 2011 Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention Embouteillages, problèmes

Plus en détail

Dossier de presse. La non-assurance routière en France en 2013

Dossier de presse. La non-assurance routière en France en 2013 Dossier de presse La non-assurance routière en France en 2013 Dossier de presse Sommaire Le communiqué de presse Page 3 Quelle ampleur et quelle évolution? Page 5 Quel est le profil des non-assurés? Page

Plus en détail

La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé

La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé Filiale du COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 16 novembre 2009 La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé Alors que le

Plus en détail

2004 2014 : un risque a chassé l autre

2004 2014 : un risque a chassé l autre 2004 2014 : un risque a chassé l autre En 10 ans, le profil des conducteurs français a évolué, leur rapport à la conduite aussi. Pour autant le poids des bons et mauvais conducteurs est resté stable, de

Plus en détail

Dossier de presse Jeudi 27 novembre 2008

Dossier de presse Jeudi 27 novembre 2008 «Téléphoner en conduisant multiplie par 5 les risques d accident» Lancement d une campagne nationale télévisée, radio et Internet pour alerter les Français sur les dangers du téléphone en situation de

Plus en détail

Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité sur la route, mais toujours des prises de risque

Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité sur la route, mais toujours des prises de risque Communiqué de presse Mardi 16 septembre 2014 Baromètre AXA Prévention sur le comportement des Français en deux-roues motorisés Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité

Plus en détail

Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch

Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch Qu est-ce que la distraction au volant? La distraction au volant s entend de tout ce qui détourne l attention accordée à la conduite.

Plus en détail

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires 1 Fiche technique Le quatrième baromètre et a été réalisé par Calysto

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

L A MAÎTRISE DU RISQUE ROUTIER EN ENTREPRISE. Édito

L A MAÎTRISE DU RISQUE ROUTIER EN ENTREPRISE. Édito Spécial Mars 2012 L A MAÎTRISE DU RISQUE ROUTIER EN ENTREPRISE Sommaire Page 1 Edito Le sens de l implication de PSRE pour que les milieux professionnels bannissent l usage du téléphone au volant. Pages

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Paris, le 22 octobre 2002

COMMUNIQUE DE PRESSE. Paris, le 22 octobre 2002 Fédération Française des Sociétés d'assurances COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 22 octobre 2002 «Le risque, les jeunes et la sécurité routière», un projet éducatif de la Fédération française des sociétés

Plus en détail

Dossier de presse Lancement de l application e-constat auto Lundi 1er décembre 2014

Dossier de presse Lancement de l application e-constat auto Lundi 1er décembre 2014 Dossier de presse Lancement de l application e-constat auto Lundi 1 er décembre 2014 Sommaire Communiqué de presse Page 3 L e-constat auto : Le téléchargement Page 4 L application officielle des assureurs

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION

2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION 1. QUE DIT LA LOI? 2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION 2 0 : Petite définition: La distraction suppose un détournement de l attention accordée à la conduite, parce

Plus en détail

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012 J. 121300 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 16 mai 2012 Question 1 Le fait pour un conducteur

Plus en détail

Dossier de presse Conférence de presse du 18 novembre 2014

Dossier de presse Conférence de presse du 18 novembre 2014 Dossier de presse Conférence de presse du 18 novembre 2014 Sommaire Communiqué de presse Page 3 L e-constat auto : L application officielle des assureurs français Page 4 Le mode d emploi Page 6 Les supports

Plus en détail

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014 Les internautes français et la confiance numérique Lundi 7 avril 2014 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1007 individus âgés de 15 ans et plus. La représentativité de l échantillon

Plus en détail

ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013

ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013 ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013 Cocher la ou les orientations auxquelles répondent votre projet COMMUNICATION GRAND PUBLIC Travailler sur les représentations liées à l'alcool et aux drogues. Comprendre

Plus en détail

Les journées "Trajectoires" au service des motards

Les journées Trajectoires au service des motards PRÉFET DE LA HAUTE-SAVOIE Point presse Les journées "Trajectoires" au service des motards 19 avril 2015 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie www.haute-savoie.gouv.fr Les journées

Plus en détail

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Diaporama réalisé à partir des résultats du questionnaire passé par 648 lycéens du Lycée Hector Berlioz Définition des nouvelles technologies

Plus en détail

Du bon usage de la téléphonie mobile

Du bon usage de la téléphonie mobile Du bon usage de la téléphonie mobile Sommaire 1. Introduction 3 2. Le téléphone mobile a-t-il un impact sur la santé? 4 3. Antenne et terminaux : le Maroc veille à respecter les normes internationales

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Regards croisés entre parents et enfants! - Principaux résultats -! Décembre 2012! Arnaud ZEGIERMAN Directeur associé az@institut-viavoice.com Aurélien PREUD HOMME

Plus en détail

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité Introduction: Être responsable de ses actes Vivre en société exige l existence et le respect de règles visant à garantir la liberté des individus qui la composent, 2 mais aussi à les protéger sur les plans

Plus en détail

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT LE CYBER-HARCÈLEMENT Avec l utilisation massive des nouvelles technologies, le harcèlement entre élèves peut se poursuivre, voire débuter, en dehors de l enceinte des établissements scolaires. On parle

Plus en détail

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Juin 2014 Contact - BVA Opinion Erwan LESTROHAN, directeur d études erwan.lestrohan@bva.fr - 01 71 16 90 9 Victor CHAPUIS, chargé d études Victor.chapuis@bva.fr

Plus en détail

Lancer et réussir sa campagne de collecte

Lancer et réussir sa campagne de collecte Lancer et réussir sa campagne de collecte Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 Lancer et réussir votre campagne de collecte Étape 1 : Rédiger votre page de collecte - Présenter votre projet

Plus en détail

Les français et les jeunes conducteurs

Les français et les jeunes conducteurs DOSSIER DE PRESSE Paris, 4 mai 2015 www.jeune-conducteur-assur.com Les français et les jeunes conducteurs Révélation de l étude Jeune Conducteur Assur / Ifop Enquête menée auprès d un échantillon de 1000

Plus en détail

Sommaire. 1. Communiqué de presse 2. Campagne Assurons-nous de transmettre les bons gestes 3. L association Assureurs Prévention

Sommaire. 1. Communiqué de presse 2. Campagne Assurons-nous de transmettre les bons gestes 3. L association Assureurs Prévention Sommaire 1. Communiqué de presse 2. Campagne 3. L association Assureurs Prévention 2 Dossier de presse Paris, le 1 er septembre 2014 Communiquée éde Presse Nouvelle campagne de sensibilisation d Assureurs

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS? 58 % des français partis en vacances les ont préparés en ligne soit 17,2 millions. (Source : Raffour Interactive 2012)

LE SAVIEZ-VOUS? 58 % des français partis en vacances les ont préparés en ligne soit 17,2 millions. (Source : Raffour Interactive 2012) LE SAVIEZ-VOUS? 58 % des français partis en vacances les ont préparés en ligne soit 17,2 millions. (Source : Raffour Interactive 2012) 12,2 millions ont réservé en ligne, soit 73 % de transformation. (Source

Plus en détail

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011 J. 11 1203 MINISTERE DE L INTERIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 7 septembre 2011 Question 1 Dans le cadre de l apprentissage

Plus en détail

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Internet et prévention Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Journées Annuelles de Santé Publique 1 décembre 2011 I- CONTEXTE : les jeunes français (15-24 ans) et Internet

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes La signalisation /20 > Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes A / Accès interdit aux cyclistes... B / Débouché de cyclistes venant de gauche ou de droite... C / Piste

Plus en détail

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute SECURITE ROUTIERE : QUELQUES ELEMENTS A RETENIR Pour réviser, vous pouvez vous entrainez sur le site : http://eduscol.education.fr/cid46889/preparation-auxepreuves-securite-routiere.html L ASSR est l attestation

Plus en détail

Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu urbain

Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu urbain Nom de l entité déposante : La Cub agence X annonceur Nom de l agence conseil : direction de la communication de La Cub/ Le Big Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu

Plus en détail

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Le 29 janvier 2015 Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Campagne conducteur-d-elite.ch: suivre des cours, c est avoir une conduite plus sûre. L objectif de la campagne

Plus en détail

La sécurité sur Internet

La sécurité sur Internet La sécurité sur Internet si on en parlait en famille? Petit guide à l usage des parents Internet pour tous Internet de demain Réalisé avec l aide du ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Plus en détail

LES OPERATIONS (outils pédagogiques, types d'interventions) Département du Morbihan

LES OPERATIONS (outils pédagogiques, types d'interventions) Département du Morbihan LES OPERATIONS (outils pédagogiques, types d'interventions) Durant l'année scolaire, l'éducation routière cycliste Dans les écoles : Chaque année, le comité intervient auprès des élèves de CM des écoles

Plus en détail

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014 «LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange Février 2014 La fiche technique du sondage Echantillon de 1002 individus âgés de 18 ans et plus représentatif

Plus en détail

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45 L ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE NIVEAU 3 L attestation scolaire de sécurité routière comporte : - une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de premier niveau qui se passe en 5 e

Plus en détail

Observatoire des écrans connectés

Observatoire des écrans connectés Observatoire des écrans connectés Poursuivre l Observatoire de l internet mobile et aller plus loin! Smartphones, tablettes la multiplication des écrans connectés modifie la consommation des médias Comment

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

Observatoire national interministériel de sécurité routière

Observatoire national interministériel de sécurité routière Observatoire national interministériel de sécurité routière Le téléphone portable au volant 28 mars 2007 La présente étude a été réalisée par Jean Chapelon et Pierre Sibi de l Observatoire national interministériel

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ETAT-ASSURANCES POUR LA LUTTE CONTRE L'INSECURITE ROUTIERE Entre Monsieur Jean-Pierre RAFFARIN Premier ministre, représentant l'etat, et Monsieur Gérard DE LA MARTINIERE, Président

Plus en détail

OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR

OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR Piétons Les causes possibles d'accidents impliquant des piétons et des véhicules sont bien connues. La négligence, l'inattention

Plus en détail

PROFIL DECEMBRE 2012 Contacts : Nathalie IRISSON, secrétaire générale - 01 53 04 16 21 Frédéric CASTELNAU, relations presse 06 62 23 05 15 www.

PROFIL  DECEMBRE 2012 Contacts : Nathalie IRISSON, secrétaire générale - 01 53 04 16 21 Frédéric CASTELNAU, relations presse 06 62 23 05 15 www. PROFIL DECEMBRE 2012 Contacts : Nathalie IRISSON, secrétaire générale - 01 53 04 16 21 Frédéric CASTELNAU, relations presse 06 62 23 05 15 www.gemaprevention.com -1- - @le_gema GEMA et GEMA Prévention

Plus en détail

Surfer Prudent - Tchats. Un pseudo peut cacher n importe qui

Surfer Prudent - Tchats. Un pseudo peut cacher n importe qui Tchat Un tchat est un outil de communication sur Internet qui permet de parler en temps réel avec un ou plusieurs internautes. Un tchat est aussi appelé messagerie instantanée. Un pseudo peut cacher n

Plus en détail

Le marketing digital

Le marketing digital François SCHEID Renaud VAILLANT Grégoire DE MONTAIGU Le marketing digital Développer sa stratégie à l ère numérique, 2012 ISBN : 978-2-212-55343-7 Introduction Bienvenue dans un monde connecté et interactif!

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 11, Mobile Marketing et Responsiv Design. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 11, Mobile Marketing et Responsiv Design. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 11, Mobile Marketing WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada

Plus en détail

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES MINISTERE CHARGÉ DES TRANSPORTS J. 8 000990 BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 03 SEPTEMBRE 2008 Question 1 Tout véhicule doit subir un contrôle technique pour être mis en circulation à l

Plus en détail

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview)

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) Les idées reçues sur la sécurité informatique Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris http://www.opinion-way.com Juillet 2014 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de représentatif

Plus en détail

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l'étude GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l étude L association GEMA

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE

SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE Résultats de l enquête réalisée par internet en novembre 2011 auprès de 2 315 individus âgés de 15 ans et plus, en conformité avec la loi n 78-17 relative à l'informatique, aux

Plus en détail

Responsabilité Civile et Pénale du chef d entreprise. Association Sécurité Routière en Entreprises de Maine et Loire.

Responsabilité Civile et Pénale du chef d entreprise. Association Sécurité Routière en Entreprises de Maine et Loire. Association Sécurité Routière en Entreprises de Maine et Loire Sensibilisation Responsabilité Civile et Pénale du chef d entreprise ou du délégataire 1N 2N Sommaire 1- La réglementation 1-1- La responsabilité

Plus en détail

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication hotelbb.com Rejoignez-nous sur une problématique STRATéGIE : Faire de b&b hôtels, une marque «brand friend» Quelle communication de challenger

Plus en détail

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com Les réseaux sociaux Chapitre 1 : Les réseaux sociaux Chapitre 2 : 14 moyens pour être plus visible sur Facebook Chapitre 3 : Comment créer un compte Facebook Chapitre 4 : Statistiques en France Les réseaux

Plus en détail

Faire face aux addictions des jeunes Les «Consultations Jeunes Consommateurs», une ressource pour agir précocement et aider les familles et les jeunes

Faire face aux addictions des jeunes Les «Consultations Jeunes Consommateurs», une ressource pour agir précocement et aider les familles et les jeunes Faire face aux addictions des jeunes Les «Consultations Jeunes Consommateurs», une ressource pour agir précocement et aider les familles et les jeunes Dossier de presse Janvier 2015 CONTACT PRESSE Inpes

Plus en détail

Sommaire. L attitude des Français face aux conséquences des accidents de la vie quotidienne. Les accidents de la vie privée en quelques chiffres

Sommaire. L attitude des Français face aux conséquences des accidents de la vie quotidienne. Les accidents de la vie privée en quelques chiffres Sommaire L attitude des Français face aux conséquences des accidents de la vie quotidienne Les accidents de la vie privée en quelques chiffres Pourquoi un nouveau contrat? Ce que couvre la garantie des

Plus en détail

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation BILAN ROUTIER Portrait de la sécurité routière et de la circulation 2010 UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! Le partage de la route en milieu urbain est l enjeu qui pose le plus grand défi autant aux usagers

Plus en détail

Intervention de Monsieur le Préfet de police Réunion «Ambassadeurs visibles» Seul le prononcé fait foi

Intervention de Monsieur le Préfet de police Réunion «Ambassadeurs visibles» Seul le prononcé fait foi Intervention de Monsieur le Préfet de police Réunion «Ambassadeurs visibles» Seul le prononcé fait foi Madame la Maire du 8 ème arrondissement, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames, Messieurs, Bonjour

Plus en détail

LIVRET DE FORMATION DES ENSEIGNANTS DE LA CONDUITE AUTOMOBILEET DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE

LIVRET DE FORMATION DES ENSEIGNANTS DE LA CONDUITE AUTOMOBILEET DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE Brevet pour l exercice de la profession d enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière (B.E.P.E.C.A.S.E.R.) LIVRET DE FORMATION DES ENSEIGNANTS DE LA CONDUITE AUTOMOBILEET DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

«le net, la loi et toi»

«le net, la loi et toi» Sélection téléchargeable sur le site du CRDP, rubrique «librairie» http://crdp.ac-besancon.fr/index.php?id=245 Coupe nationale biennale des élèves citoyens 2012, pour collégiens et lycéens «le net, la

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

Hey Doctor, le premier réseau social médical et paramédical

Hey Doctor, le premier réseau social médical et paramédical Hey Doctor, le premier réseau social médical et paramédical Discipline millénaire aux institutions centenaires, la médecine occupe une place majeure dans nos sociétés. Et à l'ère numérique et des réseaux

Plus en détail

Utilisation et usage d Internet

Utilisation et usage d Internet 1 résultats Utilisation et usage d Internet Internet s est imposé Quelque soit leur âge ou leur sexe, près de neuf jeunes sur dix déclarent utiliser Internet. Cette imposante proportion indique indubitablement

Plus en détail

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche?

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? ENQUÊTE Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? La stratégie «ambassadeur» de Manche Tourisme La stratégie «ambassadeur»de Manche Tourisme Dans son schéma de

Plus en détail

sommaire PAGE 2 CCMBenchmark - Toute reproduction interdite

sommaire PAGE 2 CCMBenchmark - Toute reproduction interdite sommaire L étude....page 3 Le groupe CCM Benchmark...Page 4 Les femmes et leur mobile...page 5 A chacune son mobile...page 7 Les Françaises et la personnalisation de leur mobile....page 8 Le mobile : le

Plus en détail

TDAH ET LA CONDUITE AUTOMOBILE

TDAH ET LA CONDUITE AUTOMOBILE DOCUMENT SUPPLÉMENTAIRE 6C TDAH ET LA CONDUITE AUTOMOBILE Points clés pour les médecins à réviser avec les adolescents et adultes atteints de TDAH: Données concernant les risques: a) Des études cliniques

Plus en détail

guide de rapide démarrage INCLUS! découverte 24h

guide de rapide démarrage INCLUS! découverte 24h guide de démarrage rapide découverte 24h INCLUS! 1 Merci d avoir choisi Coyote à la carte! Coyote à la carte, l avertisseur Coyote sans engagement, est un Assistant d Aide à la Conduite qui vous aide à

Plus en détail

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? L association peut, dans l exercice de ses activités, causer des dommages, porter atteinte aux intérêts des tiers. L'association est

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition Rapport d étude TNS 2014 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats 8 TNS 2014 2 1 Présentation de l étude TNS 2014

Plus en détail

TABAC : PREMIER BILAN SUR L APPLICATION DE LA LOI EVIN EN MILIEU SCOLAIRE. Dossier de Presse

TABAC : PREMIER BILAN SUR L APPLICATION DE LA LOI EVIN EN MILIEU SCOLAIRE. Dossier de Presse TABAC : PREMIER BILAN SUR L APPLICATION DE LA LOI EVIN EN MILIEU SCOLAIRE Dossier de Presse Contacts presse OFDT : Julie-Emilie Adès/ 01 53 20 95 16 / juade@ofdt.fr MILDT: Patrick Chanson / 01 44 63 20

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

N i1007 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N i1007 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N i1007 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le. PROPOSITION DE LOI visant à renforcer la protection et la sécurité

Plus en détail

Convergence Grand public professionnelle

Convergence Grand public professionnelle Note de synthèse Convergence Grand public professionnelle Cette note synthétise les réflexions d une des tables rondes des entretiens Télécom de Mars 2006, organisés par Finaki. A cette table étaient à

Plus en détail

ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE

ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE asa ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE Catalogue des compétences Catégorie M 22 mars 2011 Principe de base pour la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

ÊTRE ADOLESCENT, VIVRE, AIMER, SÉDUIRE À L ÈRE DU NUMÉRIQUE. ADOPTONS LE

ÊTRE ADOLESCENT, VIVRE, AIMER, SÉDUIRE À L ÈRE DU NUMÉRIQUE. ADOPTONS LE ÊTRE ADOLESCENT, VIVRE, AIMER, SÉDUIRE À L ÈRE DU NUMÉRIQUE. ADOPTONS LE SUR LE NET, J AI DES DROITS ET DES DEVOIRS. JE RÉFLÉCHIS AVANT DE CLIQUER. JE ME RESPECTE ET JE RESPECTE LES AUTRES. C EST MON VENGEANCE

Plus en détail

Accidents à un seul véhicule sans piéton

Accidents à un seul véhicule sans piéton Accidents à un seul véhicule sans piéton Synthèse Les données utilisées pour cette fiche sont plus particulièrement issues de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) dont

Plus en détail

Différents facteurs impliqués dans l addiction

Différents facteurs impliqués dans l addiction Différents facteurs impliqués dans l addiction Facteurs génétiques Neurobiologiques Circuits, métabolisme, neuroadaptation Développement Puberté Maturation cérébrale Sexe Comportement Tempérament Personnalité

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

Etude AFMM 2011. Document réservé à l AFMM et à ses partenaires 18 janvier 2011

Etude AFMM 2011. Document réservé à l AFMM et à ses partenaires 18 janvier 2011 Etude AFMM 2011 Document réservé à l AFMM et à ses partenaires 18 janvier 2011 Remarque liminaire : l étude clients AFMM 2011 Pour la 2 ème année consécutive, l AFMM a choisi Médiamétrie pour réaliser

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

LA SECURITE ROUTIERE et l ASSR

LA SECURITE ROUTIERE et l ASSR LA SECURITE ROUTIERE et l ASSR Introduction: - Les accidents de la route constituent la première cause de mortalité chez les jeunes de 15 à 24 ans. - C'est entre 14 et 18 ans qu'il y a le plus de cyclomotoristes

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ACADEMIE DE MONTPELLIER

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ACADEMIE DE MONTPELLIER MINISTERE E L EUTION NTIONLE EMIE E MONTPELLIER ELEVE Nom :.. Prénom :.. ETLISSEMENT SOLIRE Nom : dresse : Préfecture de la Lozère irection des services départementaux de l éducation nationale - atégorie

Plus en détail

COLLECTIVITÉS ET MÉDIAS SOCIAUX ENTRE INTÉRET MANAGÉRIAL ET CRAINTES PERSISTANTES

COLLECTIVITÉS ET MÉDIAS SOCIAUX ENTRE INTÉRET MANAGÉRIAL ET CRAINTES PERSISTANTES COLLECTIVITÉS ET MÉDIAS SOCIAUX ENTRE INTÉRET MANAGÉRIAL ET CRAINTES PERSISTANTES par Camille LASTENNET Master 2 sciences politiques spécialité Management du Risque Université Paris Ouest Nanterre-La Défense

Plus en détail

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

Il existe 200 réseaux sociaux (source : Wikipédia) 1 internaute français est en moyenne membre de 4,5 réseaux sociaux (source : Mediaventilo)

Il existe 200 réseaux sociaux (source : Wikipédia) 1 internaute français est en moyenne membre de 4,5 réseaux sociaux (source : Mediaventilo) # réseaux sociaux Pourquoi un guide? Plateformes collaboratives de partage et d échange, les médias sociaux offrent des possibilités très variées à leurs utilisateurs : actualités, partages de photos et

Plus en détail

Compte-rendu conférence 17 avril 2014 Ferté-Fresnel

Compte-rendu conférence 17 avril 2014 Ferté-Fresnel Compte-rendu conférence 17 avril 2014 Ferté-Fresnel «Réseaux sociaux &jeux vidéos : s informer pour mieux les utiliser» Intervenants : Fabien Rillet animateur multi médias au Bureau Information Jeunesse

Plus en détail

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire Rapport présenté à la Mars 2008 Tables des matières Contexte et objectifs.... 2 Page Méthodologie.3 Profil des répondants...6 Faits saillants..10

Plus en détail

Toutefois, elles éprouvent de réelles difficultés à mettre en place. les résultats ne sont pas mesurés systématiquement.

Toutefois, elles éprouvent de réelles difficultés à mettre en place. les résultats ne sont pas mesurés systématiquement. Les entreprises sont conscientes de l intérêt du canal web pour leurs campagnes marketing. Elles l utilisent pour différents types d opérations et prévoient de poursuivre leurs investissements sur le marketing

Plus en détail

Campagne de communication Les gestes de l été

Campagne de communication Les gestes de l été Campagne de communication Les gestes de l été Conférence de presse 6 juillet 2010 Sommaire 01 Campagne de communication sur les Gestes de l été... 1 02 Le dispositif de communication... 3 En partenariat

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Vitesse et mortalité Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur et

Plus en détail

Identification des besoins : la méthode des Focus Group. Définition et descriptif de la méthode

Identification des besoins : la méthode des Focus Group. Définition et descriptif de la méthode Identification des besoins : la méthode des Focus Group Définition et descriptif de la méthode Identifier les besoins des utilisateurs Le Focus Group Le Focus Group est une activité de groupe ayant pour

Plus en détail

Baromètre Gemalto - TNS Sofres. Les Français et les Américains exigent une amélioration de la sécurité et de la flexibilité du monde numérique

Baromètre Gemalto - TNS Sofres. Les Français et les Américains exigent une amélioration de la sécurité et de la flexibilité du monde numérique Baromètre Gemalto - TNS Sofres Les Français et les Américains exigent une amélioration de la sécurité et de la flexibilité du monde numérique Amsterdam, 12 mars 2008 Gemalto (Euronext NL0000400653 GTO),

Plus en détail

BEPECASER. Mercredi 13 mai 2015

BEPECASER. Mercredi 13 mai 2015 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Mercredi 13 mai 2015 Question 1 A Tout dépassement est interdit aux traversées de voies ferrées non munies de barrières ou de demi-barrières.

Plus en détail

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr twitter.com/routeplussure Délégation à la sécurité et à la circulation routières Place des Degrés Tour Pascal B 92055 LA Défense Cedex DSCR - AVRIL 2013 -

Plus en détail