Sommaire. 1. Communiqué de presse 2. Campagne Assurons-nous de transmettre les bons gestes 3. L association Assureurs Prévention

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. 1. Communiqué de presse 2. Campagne Assurons-nous de transmettre les bons gestes 3. L association Assureurs Prévention"

Transcription

1 Sommaire 1. Communiqué de presse 2. Campagne 3. L association Assureurs Prévention

2 2 Dossier de presse Paris, le 1 er septembre 2014 Communiquée éde Presse Nouvelle campagne de sensibilisation d Assureurs Prévention «Sur la route, assuronsnous de transmettre les bons gestes» À l occasion de la rentrée scolaire, Assureurs Prévention dévoile les résultats de sa nouvelle étude* sur le comportement des parents sur le chemin de l école. 75 % des parents interrogés admettent avoir déjà eu un comportement à risque dans la rue, au cours des trajets scolaires ou périscolaires, en présence de leurs enfants. Des comportements à risque sur les trajets scolaires et périscolaires Selon l étude menée par Assureurs Prévention avec OpinionWay, 3 parents sur 4 ont déjà eu un comportement imprudent en présence de leurs enfants lors des trajets scolaires et périscolaires. Ainsi au cours de ces trajets : 58 % des parents interrogés ont déjà utilisé leur téléphone portable pour téléphoner, 54 % ont déjà traversé en dehors des passages protégés, 42 % ont déjà utilisé leur téléphone portable pour envoyer un mail ou un texto,.

3 Dossier de presse Paris, le 1 er septembre % ont déjà traversé lorsque le feu piéton était rouge, 23 % ont déjà marché en regardant leur téléphone (applis, jeux ). L utilisation du téléphone portable apparaît comme le premier comportement à risque dans la rue. qui n empêchent pas les parents de donner des conseils de prudence Plus de 60 % des parents interrogés confient leurs enfants à un tiers (grandsparents, fratrie, nourrice, ) pour les accompagner à l école ou à leurs activités. 54 % de ces parents rappellent à l accompagnant les principaux conseils de sécurité à respecter dans la rue avec les enfants : regarder avant de traverser, traverser sur les passages protégés, tenir l enfant par la main, marcher sur le trottoir, traverser quand le feu piéton est vert, etc. La rentrée scolaire : un moment clé pour adopter les bons comportements Présente tout l été dans les médias avec sa campagne de prévention des risques routiers «Assuronsnous de transmettre les bon gestes», l association Assureurs Prévention accentue sa communication à l occasion de la rentrée des classes en diffusant deux spots «piéton» sur l ensemble des chaînes de télévision et sur Internet, jusqu au 14 septembre En cohérence avec les autres spots de la campagne, ces deux films montrent, à travers des scènes de la vie quotidienne, des moments de prise de risques par un parent ou un grandparent en présence d un enfant. Après le spot sur le trajet domicileécole diffusé dès 2012, le nouveau spot «piéton» illustre les risques du trajet périscolaire : les yeux rivés sur son smartphone pour revivre le match de foot de son petitfils, un grandpère n est pas vigilant au moment de traverser la rue et c est le garçon de 8 ans qui le retient alors qu une voiture arrive. Pour Nicolas Moreau, Président d Assureurs Prévention : «Avec la rentrée scolaire, les trajets à pied vont se multiplier et être un moment privilégié pour transmettre les bons gestes à ses enfants ou petitsenfants. Ces 5 dernières années, ce sont près de piétons qui ont été tués**, dont plus de la moitié avaient 65 ans et plus. Comme le montre notre étude, trop de parents, et de grandsparents, ont encore des comportements à risques. Avec cette campagne, nous souhaitons rappeler aux Français qu en étant plus vigilants, de nombreuses vies pourraient être sauvées chaque année et les bons gestes inculqués aux générations futures.» Contacteznous pour obtenir les résultats complets de cette étude et les spots. * Etude Assureurs Prévention réalisée par OpinionWay du 2 au 3 juillet 2014, auprès d un échantillon représentatif de répondants âgés de 18 ans et plus. Au sein de cet échantillon, 219 parents d enfants de 15 ans et moins ont été identifiés. ** Données 2009/2013 de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière A propos d Assureurs Prevention L association Assureurs Prévention mène des actions de prévention et de sensibilisation dans tous les domaines : santé, route, accidents de la vie courante, etc. Suivez l actualité de la prévention sur

4 Dossier de presse Paris, le 1 er septembre La Campagne «Assuronsnous de transmettre les bons gestes» Du 23 juillet au 14 septembre 2014, Assureurs Prévention mène sa nouvelle campagne «Assuronsnous de transmettre les bons gestes», accompagnée par l agence Entre nous soit dit. Le dispositif de la campagne s articule autour de spots de sensibilisation de 20 secondes, dont 3 inédits, couvrant les principaux risques routiers : SMS, ceinture, alcool, etc. Les spots sont diffusés sur : les chaînes hertziennes et numériques avec plus de passages sur 35 chaînes. Internet avec un plan média de plus de 7 millions de vues sur YouTube, Vevo, MyTF1, FranceTVPluzz, 6Play UNE APPROCHE ORIGINALE Cette campagne joue principalement sur le mimétisme gestuel et postural. Elle repose ainsi sur la vie quotidienne de tous les Français, sur les petits gestes que nous faisons tous et qui sont naturellement repris par nos enfants, nos amis... Sauf que certains petits gestes peuvent être à l origine d accidents. Le rôle des parents en particulier, et des adultes en général, est ainsi de transmettre les bons gestes, notamment en matière de prévention des risques routiers....

5 5 Dossier de presse Paris, le 1 er septembre 2014 Les Spots Les pietons (grandparent/enfant) Les faits En 2013, 465 piétons ont été tués et 2/3 de la mortalité piétonne se produit en agglomération (Source : Bilan 2013 de l ONISR). Le piéton est la première catégorie d usagers victimes d accidents mortels en milieu urbain, avec 33 % des tués (Source : DSCR / fichiers BAAC). Deux catégories de piétons sont particulièrement vulnérables : les jeunes de moins de 18 ans et les seniors. En 2012, 41 % des tués de plus de 75 ans sur la route sont des piétons (Source : ONISR). Les résultats de l étude 2014* 75 % des parents admettent avoir déjà eu un comportement à risque dans la rue, en présence de leur enfant lors de trajets scolaires et périscolaires. Par exemple, 40 % ont déjà traversé alors que le feu piéton est rouge, 42 % ont déjà marché en utilisant leur téléphone portable pour envoyer / lire des textos ou des mails et 23 % en regardant leur téléphone (appli, jeux ). La réponse Assureurs Prévention : le film «Les piétons» Un grandpère et son petitfils sortent à pied d un stade de foot. Le grandpère, qui a filmé le match sur sa tablette, fait défiler les images à l écran tout en continuant de marcher. Il commente le match à son petitfils avec passion et ne se soucie pas de l environnement. Toujours les yeux rivés sur sa tablette, il lui dit en s emportant : «Et là il y a carton rouge pour l autre!». Arrivés à un passage piéton, le petit garçon saisit brusquement la main de son grandpère pour l empêcher de se faire renverser et lui dit, en lui montrant le feu piéton : «Et là, il y a un feu rouge pour nous!» Saisi, le grandpère réalise son manque d attention. * Etude Assureurs Prévention réalisée par OpinionWay du 2 au 3 juillet 2014, auprès d un échantillon représentatif de répondants âgés de 18 ans et plus.

6 6 Dossier de presse Paris, le 1 er septembre 2014 Les Spots La ceinture Les faits Le port de la ceinture est obligatoire en France depuis En 2013, 20 % des automobilistes tués ne portaient pas de ceinture de sécurité ou étaient mal attachés (Source : bulletins d analyse d accident corporel de la circulation BAAC 2013). Bien souvent, c est lors des petits trajets du quotidien que la ceinture est négligée. Or, la très grande majorité des accidents a lieu dans un périmètre de 15 km autour du domicile. Sans ceinture, la mort est un risque dès 20 km/h. Pour le conducteur, le défaut de port de ceinture de sécurité est sanctionné d une amende de 135 euros et d un retrait de 3 points sur le permis. Le passager non attaché risque également une amende de 135 euros. C est le conducteur qui en est redevable lorsque le passager qu il transporte a moins de 18 ans (Source : code de la route). Les résultats de l étude 2014* 26 % des passagers et 16 % des conducteurs ne mettent pas systématiquement leur ceinture. Parmi eux, 53 % des conducteurs et 48 % des passagers justifient le fait de ne pas boucler leur ceinture par la courte durée des trajets parcourus. De plus, chez les passagers ne mettant pas systématiquement leur ceinture de sécurité, 26 % déclarent se sentir plus en sécurité lorsqu ils sont à l arrière. Néanmoins, la transmission de bonnes pratiques concernant la ceinture de sécurité est importante : la majorité des conducteurs (68 %) s attachent avant de démarrer ; ils sont 55 % à faire une remarque à un passager qui n aurait pas bouclé sa ceinture et 37 % à ne pas démarrer tant que tous les passagers ne sont pas attachés. De leur côté, les passagers sont 82 % à faire une remarque si un autre occupant du véhicule ne s attache pas. La réponse Assureurs Prévention : le film «La ceinture» Deux couples d environ 20 ans. Fin de soirée, c est le retour. Ils se dirigent vers une voiture garée dans un parking. Le premier couple prend place à l avant. A l arrière, le second couple s installe et discute avec une grande complicité. Le jeune homme déclare sa flamme à la jeune femme et lui précise sous forme de confidence «Fais attention, je m attache vite». La fille attache sa ceinture de sécurité. La voiture démarre alors que le jeune homme n est pas attaché. La jeune fille se tourne alors vers lui avec tendresse et lui répond : «Toi aussi! Fais attention attachetoi bien». Le jeune homme, confus, saisit sa ceinture pour s attacher à son tour. * Etude Assureurs Prévention réalisée par OpinionWay du 2 au 3 juillet 2014, auprès d un échantillon représentatif de répondants âgés de 18 ans et plus.

7 Dossier de presse Paris, le 1 er septembre Les SMS au volant Les faits Les distracteurs au volant sont considérés comme la quatrième cause de mortalité sur les routes. L utilisation des distracteurs au volant interviendrait ainsi dans 10 % des accidents mortels, et téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d accident (Source : expertise collective Inserm/Ifsttar «téléphone et sécurité routière» 2011). L usage d un téléphone tenu en main par le conducteur d un véhicule en circulation est interdit. Conduire avec un téléphone à la main est passible d une amende forfaitaire de 135 euros et d un retrait de 3 points du permis de conduire (Source : code de la route). Les résultats de l étude 2014* Au volant d une voiture, 33 % des parents utilisent leur téléphone portable en présence de leurs enfants. Parmi les raisons évoquées, 63 % disent profiter des feux rouges ou des bouchons pour écrire des textos/mails et 25 % pensent pouvoir envoyer des textos/mails tout en restant vigilants. 33 % des parents ont déjà utilisé leur téléphone portable pour passer ou recevoir des appels et 23 % pour envoyer ou lire des textos ou des mails. Ils justifient leur prise de risque par un sentiment de maîtrise de la situation. La réponse Assureurs Prévention : le film «Le SMS» Une femme est au volant de sa voiture. Il est 18h15, elle rentre de son travail. Ses yeux se baissent vers son téléphone. Elle fait apparaître à l écran la fiche de contact de sa fille, Léa. Tout en conduisant d une main, elle rédige un SMS de l autre. Son regard alterne alors de la route à l écran de son téléphone. Dans leur échange de SMS, la mère demande à sa fille si elle révise et lui rappelle de ne pas envoyer de SMS. Alors qu elle est en train de rédiger ce texto, la mère mord une ligne blanche. Un klaxon se fait entendre. Le SMS de Léa s affiche sur le smartphone de la maman : «Pas de SMS si tu conduis» Troublée et réalisant le risque qu elle vient de prendre au volant, la mère pose immédiatement le téléphone. * Etude Assureurs Prévention réalisée par OpinionWay du 2 au 3 juillet 2014, auprès d un échantillon représentatif de répondants âgés de 18 ans et plus....

8 8 Dossier de presse Paris, le 1er septembre 2014 Les Spots Les pietons (parent/enfant) Les faits En 2013, les enfants de moins de 15 ans ont représenté 3 % des tués et 6,9 % des blessés de la route (Source : Bilan 2013 de l ONISR). En 2012, 31 % des tués de moins de 15 ans sur la route sont des piétons (Source : DSCR / fichiers BAAC). Il est obligatoire d emprunter les passages prévus pour les piétons s ils sont situés à moins de 50 mètres (Source : article R code de la route). Lorsqu une chaussée est bordée d emplacements praticables réservés aux piétons, tels que trottoirs ou accotements, le piéton est tenu de les emprunter (Source : article R code de la route). Les résultats de l étude 2014* 58 % des parents ont déjà téléphoné en marchant et 54 % ont déjà traversé en dehors des passages protégés. La réponse Assureurs Prévention : le film «Le chemin de l école» Une mère accompagne sa fille à pied à l école. Son portable sonne. A l affichage du numéro, elle soupire «Ah, ça y est, les ennuis commencent!» avant de répondre. Sa fille l imite en s adressant à son doudou. Soudain, alors qu elles s apprêtent à traverser en dehors du passage piéton entre 2 voitures stationnées, un scooter passe juste devant elles, à vive allure, et manque de les percuter. La petite fille retient la main de sa mère et lui crie : «Mais c est toi qui aurait dû faire attention! Regarde, la moto elle a failli nous écraser!» Choquée, la mère se rend compte du risque qu elle vient de faire prendre à sa fille. * Etude Assureurs Prévention réalisée par OpinionWay du 2 au 3 juillet 2014, auprès d un échantillon représentatif de répondants âgés de 18 ans et plus.

9 Dossier de presse Paris, le 1 er septembre La somnolence au volant Les faits La somnolence au volant est la première cause d accident sur autoroute : 1 accident sur 3 est dû à l endormissement au volant (Source : Sécurité routière). Sur l ensemble du réseau routier, elle apparaît dans 8 % des accidents mortels (Source : Bilan 2013 de l ONISR). 1 conducteur sur 2 réduit son temps de sommeil habituel au moment des départs en vacances, pour avancer l heure du départ ou pour préparer le chargement du véhicule. 5 heures de sommeil ou moins la veille d un départ, multiplie par 3 le risque d accident (Source : Sécurité routière). Les heures à risque : après le déjeuner entre 13h et 15h et la nuit entre 2h et 5h. Les résultats de l étude 2014* 54 % des parents reconnaissent avoir déjà conduit en étant fatigués et 48 % avoir déjà conduit plus de 2 ou 3 heures sans faire de pause. La principale raison évoquée pour prendre le volant en étant fatigué est la peur d être en retard ou l obligation d arriver à une heure précise (38 %). 52 % des Français expliquent ne pas faire de pause car ils se sentent capables de conduire, et 34 % car le trajet est court. La réponse Assureurs Prévention : le film «La somnolence» Un homme est au volant d une voiture, la nuit, sur une autoroute. Sa femme, en place passager, dort. A l arrière, son fils cligne des yeux. L homme baille bruyamment, étendant un bras, l autre main sur le volant. L enfant reproduit le même bruit et le même geste de bras. Le père s en aperçoit et s adresse à l enfant qu il regarde à travers le rétroviseur : «Tu peux t endormir mon bonhomme.» L enfant lui répond, sur la même intonation : «Toi aussi tu peux t endormir mon papa... Mais faut d abord garer la voiture!» Le père prend alors conscience qu il conduit en état de somnolence et du danger de la situation, pour lui et sa famille. * Etude Assureurs Prévention réalisée par OpinionWay du 2 au 3 juillet 2014, auprès d un échantillon représentatif de répondants âgés de 18 ans et plus....

10 10 Dossier de presse Paris, le 1 er septembre 2014 Les Spots L alcoolauvolant (adultes) Les faits L alcool est la première cause de mortalité sur les routes : 29 % des accidents mortels impliquent un conducteur ayant consommé de l alcool (Source : Bilan 2013 de l ONISR). 85 % des conducteurs sont des buveurs occasionnels (Source : INPES). Dans ces accidents, les hommes sont responsables à 92 % (Source : Sécurité routière). 71 % de ces accidents ont lieu la nuit, principalement sur routes départementales (Source : Sécurité routière). Le taux d alcool limite autorisé est de 0,5 g d alcool par litre de sang, soit 0,25 mg d alcool par litre d air expiré. Conduire avec une alcoolémie comprise entre 0,5 g et 0,8 g par litre de sang, est passible d une amende forfaitaire de 135 euros, d un retrait de 6 points du permis de conduire et, éventuellement, d une suspension du permis de conduire (Source : code de la route). Les résultats de l étude 2014* 18 % des parents admettent avoir déjà conduit en présence de leurs enfants en ayant consommé plus de 2 verres d alcool. Parmi les principales raisons évoquées, 52 % se sentent capables de conduire, 34 % considèrent que le trajet est court, 31 % n ont pas d autres moyens de transport pour rentrer, et 29 % estiment être les seuls à pouvoir prendre le volant. La réponse Assureurs Prévention : le film «Le banquet» Dans les toilettes d une salle des fêtes, un homme, chemise un peu débraillée, se passe de l eau sur le visage. Il se regarde dans le miroir, son œil est troublé par la fatigue et l alcool. Il a manifestement un peu trop bu. A travers le miroir, il voit son fils entrer dans la pièce et tente de reprendre un peu d assurance. Il échange avec son fils qui le parodie légèrement. L homme lui demande alors s ils se sont bien amusés, ce à quoi l enfant répond spontanément : «un petit peu trop pour conduire.» L homme est cueilli par la remarque de l enfant et constate dans le miroir son air défait. Il décide alors de passer les clés à sa femme qui n a pas bu. * Etude Assureurs Prévention réalisée par OpinionWay du 2 au 3 juillet 2014, auprès d un échantillon représentatif de répondants âgés de 18 ans et plus.

11 11 Dossier de presse Paris, le 1 er septembre 2014 Les Spots Le film : L alcool au volant (jeunes) Rue calme, dans la lumière du petit matin. 3 jeunes rentrent de soirée, guillerets. Le conducteur est prêt à prendre la route avec ses 2 amis mais il est visiblement sous l emprise de l alcool. La jeune fille, assise à l arrière, se rend compte de la situation et imite le conducteur en faisant une grimace de personne saoule. La fille sort de la voiture en claquant la porte. Elle n a pas confiance et laisse le conducteur seul. Ce dernier réalise alors qu il n est pas en état de conduire et qu il met en danger la vie des autres. Le film : La conduite accompagnee Une jeune fille, au volant de sa voiture, cale. A côté, à la place du passager, son père est manifestement agacé et se plaint de la conduite accompagnée. Sa fille redémarre puis s arrête. Son père s emporte alors en lui demandant pourquoi elle s arrête. La fille se tourne alors vers son père et lui assène avec calme : «je m arrête parce que le feu est orange. Et toi, pourquoi tu t arrêtes pas?» Le père, surpris de la réaction de sa fille, se calme brusquement et réalise son mauvais comportement et le mauvais exemple qu il transmet à sa fille. Le film : L equipement du scooteriste (adultes) Devant un pavillon baigné de soleil, un homme installé sur un scooter 125cc, casqué et vêtu d une chemisette, d un pantalon clair et de mocassins attend son fils. Ce dernier est vêtu de noir : blouson de cuir, pantalon, gants. L homme se moque de l adolescent et de sa tenue non adaptée à la météo qui lui réplique alors en l imitant «Le blouson, les gants Je serai bien content de les avoir si jamais on tombe.» Il clôt la conversation en fermant la mentonnière de son casque. Regard sidéré du père dans le rétroviseur qui prend conscience de son équipement insuffisant. Le film : L equipement du scooteriste (jeunes) Un jeune homme en vêtements légers, casque attaché, est assis sur son scooter. Sa sœur, vêtue d une robe d été, passe le portail de la maison pour aller rejoindre une amie. Le grand frère regarde sa sœur sortir et l interpelle au sujet de sa tenue. Sa sœur lui répond en l imitant et conclut la conversation en lui assénant : «Toi aussi tu devrais te couvrir surtout si tu tombes.» Regard décontenancé du grand frère, qui réalise alors que sa tenue légère n est pas adaptée à la conduite d un deuxroues motorisé.

12 Dossier de presse Paris, le 1 er septembre 2014 L Associatéion 12 Assureurs Prevention A propos d Assureurs Prévention Assureurs Prévention est une association loi de Ses adhérents sont la Fédération française des sociétés d assurances (FFSA) et les sociétés, entreprises ou organismes d assurances adhérents à la FFSA. La prévention : le second métier des assureurs L assurance et la prévention sont étroitement liées. Depuis des décennies, les assureurs ont à cœur de mener à bien leur mission de prévention qu ils considèrent comme leur second métier. C est pourquoi, ils ont créé l association Assureurs Prévention. Cette association a pour objectif de mener des actions de prévention et de sensibilisation dans tous les domaines : prévention routière mais aussi prévention santé et prévention des accidents de la vie courante. L association est présidée depuis le 1er janvier 2014 par Nicolas Moreau, Président directeur général d AXA France, qui a été élu Président d Assureurs Prévention pour une durée de deux ans. Il succède à Bernard Spitz, Président de la FFSA, qui est nommé Viceprésident d Assureurs Prévention. Des supports d information accessibles gracieusement L association Assureurs Prévention réalise des documents d information à destination du public sur de nombreux sujets de prévention. Ces documents peuvent être consultés et téléchargés sur le site de l association. Par ailleurs, des supports d information (dépliant, DVD, bande dessinée ) sont gratuitement mis à la disposition des structures d information accueillant du public (établissements scolaires, associations, organismes de sécurité sociale, administrations ) qui en font la demande. Retrouvez toutes les actions menées par Assureurs Prévention sur :

13 13 Dossier de presse Paris, le 1 er septembre 2014

2004 2014 : un risque a chassé l autre

2004 2014 : un risque a chassé l autre 2004 2014 : un risque a chassé l autre En 10 ans, le profil des conducteurs français a évolué, leur rapport à la conduite aussi. Pour autant le poids des bons et mauvais conducteurs est resté stable, de

Plus en détail

Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité sur la route, mais toujours des prises de risque

Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité sur la route, mais toujours des prises de risque Communiqué de presse Mardi 16 septembre 2014 Baromètre AXA Prévention sur le comportement des Français en deux-roues motorisés Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité

Plus en détail

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45 L ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE NIVEAU 3 L attestation scolaire de sécurité routière comporte : - une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de premier niveau qui se passe en 5 e

Plus en détail

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr twitter.com/routeplussure Délégation à la sécurité et à la circulation routières Place des Degrés Tour Pascal B 92055 LA Défense Cedex DSCR - AVRIL 2013 -

Plus en détail

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute SECURITE ROUTIERE : QUELQUES ELEMENTS A RETENIR Pour réviser, vous pouvez vous entrainez sur le site : http://eduscol.education.fr/cid46889/preparation-auxepreuves-securite-routiere.html L ASSR est l attestation

Plus en détail

Dossier de presse Jeudi 27 novembre 2008

Dossier de presse Jeudi 27 novembre 2008 «Téléphoner en conduisant multiplie par 5 les risques d accident» Lancement d une campagne nationale télévisée, radio et Internet pour alerter les Français sur les dangers du téléphone en situation de

Plus en détail

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention COMMUNIQUE DE PRESSE Paris - 19 mai 2011 Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention Embouteillages, problèmes

Plus en détail

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes La signalisation /20 > Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes A / Accès interdit aux cyclistes... B / Débouché de cyclistes venant de gauche ou de droite... C / Piste

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités La sécurité du passager dépend pour une grande part du conducteur, mais il a aussi sa part de responsabilité. Des règles spécifiques en fonction du

Plus en détail

Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch

Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch Qu est-ce que la distraction au volant? La distraction au volant s entend de tout ce qui détourne l attention accordée à la conduite.

Plus en détail

N i1007 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N i1007 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N i1007 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le. PROPOSITION DE LOI visant à renforcer la protection et la sécurité

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

Communiqué de presse... 2. Les résultats et enseignements du baromètre... 4. Une campagne 100% digitale... 6

Communiqué de presse... 2. Les résultats et enseignements du baromètre... 4. Une campagne 100% digitale... 6 Sommaire Communiqué de presse... 2 Les résultats et enseignements du baromètre... 4 Une campagne 100% digitale... 6 Trois questions à Michael Stora, psychanalyste et expert des mondes numériques... 8 Téléphoner

Plus en détail

Première éducation à la route Je suis piéton

Première éducation à la route Je suis piéton séance 1 Première éducation à la route Je suis piéton Je découvre Observe attentivement ce dessin puis décris ce qui se passe dans cette rue. Est-ce que tu as repéré des situations dangereuses? Lesquelles?

Plus en détail

La Réforme 2010. - Je peux stationner dans une zone de rencontre uniquement sur des emplacements aménagés.

La Réforme 2010. - Je peux stationner dans une zone de rencontre uniquement sur des emplacements aménagés. La Réforme 2010 - La consommation de drogue peut être décelée avec un test salivaire ou urinaire. - La première cause de mortalité des jeunes de 18 à 24 ans au volant est l alcool. - Dans une «zone 30»les

Plus en détail

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012 J. 121300 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 16 mai 2012 Question 1 Le fait pour un conducteur

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE 1 A. MODALITÉS DE MISE A DISPOSITION DU VÉHICULE RESERVATION 1) Faire la demande auprès du CDH53, définir la date à laquelle vous viendrez chercher le véhicule (hors samedi

Plus en détail

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011 J. 11 1203 MINISTERE DE L INTERIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 7 septembre 2011 Question 1 Dans le cadre de l apprentissage

Plus en détail

Dossier de presse. La non-assurance routière en France en 2013

Dossier de presse. La non-assurance routière en France en 2013 Dossier de presse La non-assurance routière en France en 2013 Dossier de presse Sommaire Le communiqué de presse Page 3 Quelle ampleur et quelle évolution? Page 5 Quel est le profil des non-assurés? Page

Plus en détail

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement?

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? 1 Concerne : Abords d école limitation 30Km/h Gilet rétro réfléchissant Camions Nouvelles cartes de stationnement - Motards Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? Arrêté Royal

Plus en détail

Accidents à un seul véhicule sans piéton

Accidents à un seul véhicule sans piéton Accidents à un seul véhicule sans piéton Synthèse Les données utilisées pour cette fiche sont plus particulièrement issues de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) dont

Plus en détail

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité Introduction: Être responsable de ses actes Vivre en société exige l existence et le respect de règles visant à garantir la liberté des individus qui la composent, 2 mais aussi à les protéger sur les plans

Plus en détail

2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION

2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION 1. QUE DIT LA LOI? 2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION 2 0 : Petite définition: La distraction suppose un détournement de l attention accordée à la conduite, parce

Plus en détail

Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire GUIDE D ANIMATION ( DVD inclus)

Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire GUIDE D ANIMATION ( DVD inclus) Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire GUIDE D ANIMATION ( DVD inclus) GUIDE D ANIMATION Pour des déplacements sécuritaires à pied et en autobus scolaire Responsable du projet

Plus en détail

LA SECURITE ROUTIERE et l ASSR

LA SECURITE ROUTIERE et l ASSR LA SECURITE ROUTIERE et l ASSR Introduction: - Les accidents de la route constituent la première cause de mortalité chez les jeunes de 15 à 24 ans. - C'est entre 14 et 18 ans qu'il y a le plus de cyclomotoristes

Plus en détail

le guide du bon conducteur

le guide du bon conducteur En savoir plus www.securite-routiere.gouv.fr twitter.com/routeplussure Délégation à la sécurité et à la circulation routières Place des Degrés Tour Pascal B 92055 La Défense Cedex Délégation à la sécurité

Plus en détail

BEPECASER. Mercredi 13 mai 2015

BEPECASER. Mercredi 13 mai 2015 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Mercredi 13 mai 2015 Question 1 A Tout dépassement est interdit aux traversées de voies ferrées non munies de barrières ou de demi-barrières.

Plus en détail

PER I TURISTI STRANIERI: GUIDARE IN ITALIA. Documents normalement demandés pour conduire une voiture de location en Italie:

PER I TURISTI STRANIERI: GUIDARE IN ITALIA. Documents normalement demandés pour conduire une voiture de location en Italie: Location de voitures Documents normalement demandés pour conduire une voiture de location en Italie: - Permis de conduire en cours de validité, obtenu depuis au moins 1 an, donnant l'autorisation de conduire

Plus en détail

Faites vérifier le système de freinage, la direction, les éclairages, la batterie

Faites vérifier le système de freinage, la direction, les éclairages, la batterie entretien entretenir son vehicule.1 1. Entretenir son véhicule 2. Savoir partir en forme 3. Protéger sa vie et celle des autres 4. Maintenir une vigilance maximale au volant 5. Savoir faire une pause 6.

Plus en détail

OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR

OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR Piétons Les causes possibles d'accidents impliquant des piétons et des véhicules sont bien connues. La négligence, l'inattention

Plus en détail

Les français et les jeunes conducteurs

Les français et les jeunes conducteurs DOSSIER DE PRESSE Paris, 4 mai 2015 www.jeune-conducteur-assur.com Les français et les jeunes conducteurs Révélation de l étude Jeune Conducteur Assur / Ifop Enquête menée auprès d un échantillon de 1000

Plus en détail

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey.

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. ETUDE DU CAS N 1 Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. A un croisement, les deux occupants sont contrôlés par

Plus en détail

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012 Dossier de presse SOMMAIRE Présentation...3 Une étude scientifique pour dresser un état des lieux des comportements sur autoroute...4 L occupation des voies : des résultats venant confirmer l importance

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ACADEMIE DE MONTPELLIER

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ACADEMIE DE MONTPELLIER MINISTERE E L EUTION NTIONLE EMIE E MONTPELLIER ELEVE Nom :.. Prénom :.. ETLISSEMENT SOLIRE Nom : dresse : Préfecture de la Lozère irection des services départementaux de l éducation nationale - atégorie

Plus en détail

La sécurité routière. çadépend. aussi nous... www.mairie-bordeaux.fr

La sécurité routière. çadépend. aussi nous... www.mairie-bordeaux.fr La sécurité routière çadépend de aussi nous... www.mairie-bordeaux.fr 42 morts et plus de 3 000 blessés dans les rues de notre ville en deux ans : ça suffit. La sécurité routière, c est aussi notre affaire.

Plus en détail

En cas d échec à l attestation de 1 er niveau, vous ne pourrez pas passer le BSR. La conduite d un cyclo est donc impossible.

En cas d échec à l attestation de 1 er niveau, vous ne pourrez pas passer le BSR. La conduite d un cyclo est donc impossible. ASSR Passer son attestation : Lors du passage de l attestation de 1 er ou 2 ème niveau, 20 questions vont vous être posées. Vous devrez répondre correctement à au moins 10 questions pour réussir le test.

Plus en détail

La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé

La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé Filiale du COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 16 novembre 2009 La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé Alors que le

Plus en détail

Données générales à propos de l Estonie

Données générales à propos de l Estonie Données générales à propos de l Estonie Nom complet: République d Estonie Surface: 45,227 km² Capitale: Tallinn Autres grandes villes: Tartu, Narva et Pärnu Division régionale: il y a 15 comtés, 33 villes

Plus en détail

Campagne motards 2015 Les chiffres

Campagne motards 2015 Les chiffres Campagne motards 2015 Les chiffres Le printemps est synonyme du retour de nombreux motards sur nos routes. Le mois d avril marque également le début de la période la plus meurtrière pour les motards. Même

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires 1 Fiche technique Le quatrième baromètre et a été réalisé par Calysto

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Vitesse et mortalité Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur et

Plus en détail

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation BILAN ROUTIER Portrait de la sécurité routière et de la circulation 2010 UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! Le partage de la route en milieu urbain est l enjeu qui pose le plus grand défi autant aux usagers

Plus en détail

Votre conduite est un exemple pensez-y!

Votre conduite est un exemple pensez-y! Sur la route en famille Votre conduite est un exemple pensez-y! Au volant aussi vous êtes chef de famille! Parents, vous êtes aussi des acteurs de l éducation routière Comme pour beaucoup d autres apprentissages,

Plus en détail

CIRCULATION DES PIETONS ET DES DEUX ROUES: cas du Cameroun

CIRCULATION DES PIETONS ET DES DEUX ROUES: cas du Cameroun CIRCULATION DES PIETONS ET DES DEUX ROUES: cas du Cameroun Présenté par : M. BEKOLO MINKOUMOU Sous-directeur en charge de l Entretien Routier au Ministère des Travaux Publics Yaoundé Cameroun INTRODUCTION

Plus en détail

GT 008. Date : 18 août 2009 Modifiée : 22 octobre 2013

GT 008. Date : 18 août 2009 Modifiée : 22 octobre 2013 Responsabilité des exploitants 1 de 6 Énoncé Les exploitants scolaires et les conducteurs et conductrices doivent respecter les modalités et conditions des ententes de transport scolaire. Responsabilités

Plus en détail

Les journées "Trajectoires" au service des motards

Les journées Trajectoires au service des motards PRÉFET DE LA HAUTE-SAVOIE Point presse Les journées "Trajectoires" au service des motards 19 avril 2015 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie www.haute-savoie.gouv.fr Les journées

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Paris, le 22 octobre 2002

COMMUNIQUE DE PRESSE. Paris, le 22 octobre 2002 Fédération Française des Sociétés d'assurances COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 22 octobre 2002 «Le risque, les jeunes et la sécurité routière», un projet éducatif de la Fédération française des sociétés

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

L A MAÎTRISE DU RISQUE ROUTIER EN ENTREPRISE. Édito

L A MAÎTRISE DU RISQUE ROUTIER EN ENTREPRISE. Édito Spécial Mars 2012 L A MAÎTRISE DU RISQUE ROUTIER EN ENTREPRISE Sommaire Page 1 Edito Le sens de l implication de PSRE pour que les milieux professionnels bannissent l usage du téléphone au volant. Pages

Plus en détail

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES MINISTERE CHARGÉ DES TRANSPORTS J. 8 000990 BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 03 SEPTEMBRE 2008 Question 1 Tout véhicule doit subir un contrôle technique pour être mis en circulation à l

Plus en détail

GUIDE DE SÉCURITÉ À VÉLO. 7 e édition

GUIDE DE SÉCURITÉ À VÉLO. 7 e édition GUIDE DE SÉCURITÉ À VÉLO 7 e édition AVANT DE PARTIR UN VÉLO EN ORDRE c est important A Vérifiez la pression des pneus B Vérifiez si la chaîne saute C Vérifiez l état des freins D Vérifiez l équipement

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012

CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012 N IDENTIFICATION : CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012 AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES DES TRAVAUX PUBLICS DE L'ETAT spécialité «routes, bases

Plus en détail

MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS

MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS OUTIL PRATIQUE L Arene propose aux porteurs de projet de plan de déplacements d école deux modèles de questionnaire modifiables et reproductibles

Plus en détail

AU VOLANT DE MA SANTÉ

AU VOLANT DE MA SANTÉ AU VOLANT DE MA SANTÉ AÎNÉS, êtes-vous à risque? La conduite automobile est une activité complexe. En fait, plusieurs exigences sont nécessaires pour l exercer, comme de : > bien connaître les règles

Plus en détail

partageons la rue!! équilibre sécurité civisme harmonie

partageons la rue!! équilibre sécurité civisme harmonie partageons la rue!! harmonie sécurité équilibre civisme Pourquoi un Code de la rue? SOMMAIRE Les aménagements existants Aire piétonne Trottoir mixte Voie verte Zone de rencontre Zone 30 Double sens cyclable

Plus en détail

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. Montpellier - 13 novembre 2012

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. Montpellier - 13 novembre 2012 RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE Montpellier - 13 novembre 2012 LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques La nature de l activité L âge des participants à l activité Le lieu de l activité

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE TRAJET

LES ACCIDENTS DE TRAJET QUATRIEME SEMAINE NATIONALE DES ACCIDENTES DE LA VIE «STOP AUX ACCIDENTS DE TRAJET» Du 13 au 19 octobre 2008 LES ACCIDENTS DE TRAJET FNATH, association des accidentés de la vie - Siège national 47, rue

Plus en détail

PROFIL DECEMBRE 2012 Contacts : Nathalie IRISSON, secrétaire générale - 01 53 04 16 21 Frédéric CASTELNAU, relations presse 06 62 23 05 15 www.

PROFIL  DECEMBRE 2012 Contacts : Nathalie IRISSON, secrétaire générale - 01 53 04 16 21 Frédéric CASTELNAU, relations presse 06 62 23 05 15 www. PROFIL DECEMBRE 2012 Contacts : Nathalie IRISSON, secrétaire générale - 01 53 04 16 21 Frédéric CASTELNAU, relations presse 06 62 23 05 15 www.gemaprevention.com -1- - @le_gema GEMA et GEMA Prévention

Plus en détail

Comité Drôme Ardèche de Badminton Compte-rendu formation Maïf 18 novembre 2014

Comité Drôme Ardèche de Badminton Compte-rendu formation Maïf 18 novembre 2014 Comité Drôme Ardèche de Badminton Compte-rendu formation Maïf 18 novembre 2014 Responsabilités et assurances dans le domaine du sport Présentation de la maïf La Maïf est le 1 er assurées. assureur des

Plus en détail

L enfant et la rue. Introduction : «Les oubliés de la circulation» contact. Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre

L enfant et la rue. Introduction : «Les oubliés de la circulation» contact. Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre Rue de l Avenir - Association loi de 1901 Les oubliés de la circulation La perception de l enfant La représentation de l enfant L accident Un objectif

Plus en détail

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l'étude GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l étude L association GEMA

Plus en détail

CONCOURS EUROPEEN D EDUCATION ROUTIERE FIA REGLEMENT 2015

CONCOURS EUROPEEN D EDUCATION ROUTIERE FIA REGLEMENT 2015 CONCOURS EUROPEEN D EDUCATION ROUTIERE FIA REGLEMENT 2015 3-6 Septembre 2015 Vienne, Autriche 1. Objectifs et but du Concours Les dispositions juridiques et techniques touchant à la circulation routière,

Plus en détail

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Regards croisés entre parents et enfants! - Principaux résultats -! Décembre 2012! Arnaud ZEGIERMAN Directeur associé az@institut-viavoice.com Aurélien PREUD HOMME

Plus en détail

Intervention de Monsieur le Préfet de police Réunion «Ambassadeurs visibles» Seul le prononcé fait foi

Intervention de Monsieur le Préfet de police Réunion «Ambassadeurs visibles» Seul le prononcé fait foi Intervention de Monsieur le Préfet de police Réunion «Ambassadeurs visibles» Seul le prononcé fait foi Madame la Maire du 8 ème arrondissement, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames, Messieurs, Bonjour

Plus en détail

Section Responsabilités des exploitants d autobus scolaires et des conducteurs et conductrices d autobus Type Responsabilités.

Section Responsabilités des exploitants d autobus scolaires et des conducteurs et conductrices d autobus Type Responsabilités. exploitants d autobus scolaires et 1 de 6 Énoncé Les exploitants d autobus scolaires et les conducteurs et conductrices d autobus doivent respecter les modalités et conditions des ententes de transport

Plus en détail

La conduite accompagnée

La conduite accompagnée La conduite accompagnée L âge minimal requis pour s inscrire en conduite accompagnée est 16 ans révolu. POUR ACCEDER A LA FORMATION CONDUITE ACCOMPAGNEE VOUS DEVEZ ETRE DETENTEUR de L A.S.S.R.2 ou de L

Plus en détail

CONDUIRE UNE VOITURE EN ALBERTA

CONDUIRE UNE VOITURE EN ALBERTA CONDUIRE UNE VOITURE EN ALBERTA QUELLES SONT LES CONDITIONS POUR POUVOIR CONDUIRE UNE VOITURE EN ALBERTA? Vous devez être âgé d au moins 16 ans et être détenteur d un permis de conduire valide. Il y a

Plus en détail

N 2527 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2527 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2527 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 20 mai 2010. PROPOSITION DE LOI visant à renforcer la protection et

Plus en détail

Responsabilité Civile et Pénale du chef d entreprise. Association Sécurité Routière en Entreprises de Maine et Loire.

Responsabilité Civile et Pénale du chef d entreprise. Association Sécurité Routière en Entreprises de Maine et Loire. Association Sécurité Routière en Entreprises de Maine et Loire Sensibilisation Responsabilité Civile et Pénale du chef d entreprise ou du délégataire 1N 2N Sommaire 1- La réglementation 1-1- La responsabilité

Plus en détail

La vitesse dans la circulation routière

La vitesse dans la circulation routière Promotion de la sécurité: feuilles didactiques Safety Tool N o 1 La vitesse dans la circulation routière 16 18 ans bpa Bureau de prévention des accidents La vitesse dans la circulation routière Safety

Plus en détail

SECURITE - Quelques règles - Ce document est vivant, chacun peut proposer des améliorations en accord avec le Road Marshal. Doc001-3A Page 1/16

SECURITE - Quelques règles - Ce document est vivant, chacun peut proposer des améliorations en accord avec le Road Marshal. Doc001-3A Page 1/16 SECURITE - Quelques règles - Ce document est vivant, chacun peut proposer des améliorations en accord avec le Road Marshal. Doc001-3A Page 1/16 La rubrique des Safety Officers Les signes à connaître Le

Plus en détail

1 point de pénalité par réponse fausse si plusieurs réponses requises 1/2 point de pénalité par réponse manquante

1 point de pénalité par réponse fausse si plusieurs réponses requises 1/2 point de pénalité par réponse manquante QUESTIONS ODE DE L ROUTE attention certaines questions comportent plusieurs réponses 1 point de pénalité par réponse fausse si plusieurs réponses requises 1/2 point de pénalité par réponse manquante 1

Plus en détail

Sécurité Routière. réalisation programme

Sécurité Routière. réalisation programme Sécurité Routière réalisation programme 2014 2015 SÉCURITÉ ROUTIÈRE ÉDITO LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE, UN OUTIL DE RECONQUÊTE DE NOS RUES. La sécurité routière participe à notre volonté de reconquérir les rues.

Plus en détail

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile Rapport d étude quantitative De : Nicolas SAINTAGNE / Azyadée BAKA A : IAB FRANCE Contexte & Objectifs Contexte & Objectifs Fort d une

Plus en détail

Aide médicale urgente Gratuit - 24 h/24 À partir de n importe quel téléphone, cabine, même GSM hors réseau

Aide médicale urgente Gratuit - 24 h/24 À partir de n importe quel téléphone, cabine, même GSM hors réseau Numéros utiles Aide médicale urgente Gratuit - 24 h/24 À partir de n importe quel téléphone, cabine, même GSM hors réseau Police fédérale Obligatoire en cas d accident avec des blessés si le recours au

Plus en détail

Mémo Reflex Infos diverses

Mémo Reflex Infos diverses Mémo Reflex Infos diverses - Le contrôle technique d une voiture neuve s effectue 6 mois avant la 4 ème date d anniversaire, puis, tous les 2 ans - Lors de la vente d un véhicule le Contrôle Technique

Plus en détail

LA GEXOISE ASSOCIATION DE GYMNASTIQUE MIXTE REGLEMENT INTERIEUR

LA GEXOISE ASSOCIATION DE GYMNASTIQUE MIXTE REGLEMENT INTERIEUR LA GEXOISE ASSOCIATION DE GYMNASTIQUE MIXTE REGLEMENT INTERIEUR Parents et Gymnastes doivent lire attentivement le présent règlement. Pour le bon déroulement d une saison au sein de la GEXOISE, la vie

Plus en détail

Facilitez vos démarches,

Facilitez vos démarches, Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Permis de conduire : comment l obtenir? Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil

Plus en détail

2 ROUES, Adoptez la bonne conduite en toute sécurité L S C O N P R É V E N T I O N. www.groupama.fr

2 ROUES, Adoptez la bonne conduite en toute sécurité L S C O N P R É V E N T I O N. www.groupama.fr 2 ROUES, QUADS C O N S E I L S P R É V E N T I O N Adoptez la bonne conduite en toute sécurité www.groupama.fr SOMMAIRE 1 Le 2 roues à moteur : un mode de déplacement dangereux p. 4 2 Quel permis pour

Plus en détail

LES OPERATIONS (outils pédagogiques, types d'interventions) Département du Morbihan

LES OPERATIONS (outils pédagogiques, types d'interventions) Département du Morbihan LES OPERATIONS (outils pédagogiques, types d'interventions) Durant l'année scolaire, l'éducation routière cycliste Dans les écoles : Chaque année, le comité intervient auprès des élèves de CM des écoles

Plus en détail

Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu urbain

Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu urbain Nom de l entité déposante : La Cub agence X annonceur Nom de l agence conseil : direction de la communication de La Cub/ Le Big Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte des déchets Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Au départ (Avant la collecte)... 4 2.1 Les équipements de protection individuelle

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

2 FOIS PLUS DE RISQUES 2 FOIS PLUS DE PRUDENCE

2 FOIS PLUS DE RISQUES 2 FOIS PLUS DE PRUDENCE É D I T I O N 2 0 0 8 G U I D E P R A T I Q U E 2 FOIS PLUS DE RISQUES 2 FOIS PLUS DE PRUDENCE PRÉFECTURE DE LA SEINE-MARITIME PRÉAMBULE La Seine-Maritime connaît, avec les autres départements français,

Plus en détail

Tél. : 03.21.16.18.00 Fax.: 03.21.16.18.01 Mail : centrescolaire@bscv.fr PC/MR/2008/15

Tél. : 03.21.16.18.00 Fax.: 03.21.16.18.01 Mail : centrescolaire@bscv.fr PC/MR/2008/15 Tél. : 03.21.16.18.00 Fax.: 03.21.16.18.01 Mail : centrescolaire@bscv.fr PC/MR/2008/15 SOMMAIRE Les mises en cause : la faute personnelle...page 04 Assurance Responsabilité Civile des Parents...page 05

Plus en détail

Campagne de communication Les gestes de l été

Campagne de communication Les gestes de l été Campagne de communication Les gestes de l été Conférence de presse 6 juillet 2010 Sommaire 01 Campagne de communication sur les Gestes de l été... 1 02 Le dispositif de communication... 3 En partenariat

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ETAT-ASSURANCES POUR LA LUTTE CONTRE L'INSECURITE ROUTIERE Entre Monsieur Jean-Pierre RAFFARIN Premier ministre, représentant l'etat, et Monsieur Gérard DE LA MARTINIERE, Président

Plus en détail

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation.

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation. Ecole Niveau Le maire de Brest souhaite mieux connaître les enfants de la ville. Il veut savoir si vous vous plaisez à Brest, si vous connaissez les loisirs, activités que vous pouvez faire, si vous savez

Plus en détail

APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF

APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF Règles de jeu du handball Salut les amis du handball! C est super que vous vouliez en savoir plus sur les Règles de jeu du handball! Dans ce livret,

Plus en détail

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Diaporama réalisé à partir des résultats du questionnaire passé par 648 lycéens du Lycée Hector Berlioz Définition des nouvelles technologies

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE Santé et pollution intérieure dans les écoles : Réseau d observation en Europe QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE A compléter par les enfants

Plus en détail

Questionnaire 6-12 ans

Questionnaire 6-12 ans N D IDENTIFICATION DE LA FAMILLE : E Questionnaire 6-12 ans Protocole de passation : Lorsque la réponse de l enfant est suggérée ou influencée par une autre personne présente (parent, frère ou sœur.),

Plus en détail

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? L association peut, dans l exercice de ses activités, causer des dommages, porter atteinte aux intérêts des tiers. L'association est

Plus en détail

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview)

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) Les idées reçues sur la sécurité informatique Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris http://www.opinion-way.com Juillet 2014 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de représentatif

Plus en détail

en Bref Pédibus : Aller Pédibus c est : Pédibus en toute assurance :

en Bref Pédibus : Aller Pédibus c est : Pédibus en toute assurance : en Bref Une nouvelle façon d aller à l école : un ramassage organisé, à pied, d une caravane d enfants : C'est un groupe d'écoliers conduit à pied par des adultes (souvent des parents) bénévoles, qui suit

Plus en détail