Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable"

Transcription

1 Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable 20 Résultats Plus de 200 Professionnels en charge de la RSE et du Développement Durable Iris Dekkiche Chabrol Associée Audit Gilles Valérie de Launay Vermot-Desroches Directrice des Directeur Ressources Humaines Développement durable et de la RSE Schneider Electric Malakoff Médéric SQUAREMETRIC % études et benchmarks pour Développement Durable et RSE Patrick Vivier Associé Conseil

2 Pour la première fois cette année, PRODURABLE, en partenariat avec et Malakoff Médéric, et avec le soutien de l ORSE, a mené une enquête nationale sur les enjeux de la RSE et du Développement Durable. Ses résultats sont le reflet de vos visions de professionnels en charge de ces questions et de leur intégration dans les processus et projets de vos entreprises. Cette étude permet de «photographier», pour les années à venir, l état de la RSE, d en mesurer les progrès, d en construire l avenir et a pour vocation de devenir un baromètre de référence pour les professionnels de la RSE en France. Nous vous en souhaitons une bonne lecture. Cécile Colonna d Istria Commissaire générale de PRODURABLE ME THODOLOGIE ET E CHANTILLON DE L E TUDE Cette étude est la synthe se d une enque te auto-administrée menée aupre s de milliers d'entreprises et d'organisations en France. Ces résultats s appuient sur l'analyse de 217 réponses. Sauf mention contraire, les résultats de cette étude sont basés sur l intégralité des répondants de cet échantillon. 44% 29% 27% Répartition des répondants par chiffre d'affaires 217 Professionnels de la RSE en entreprise, notamment Directeurs Développement Durable, responsables RSE, chargés de projets RSE, chargés de mission QSE Pays : France Période d interrogation : février-mars 2013 Petites organisations Moyennes organisations Grandes organisations Chiffre d affaires jusqu à 10 millions d'euros Chiffre d affaires compris entre 10 millions et 1 milliard d'euros Chiffre d affaires de plus de 1 milliard d'euros 2 Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable

3 20 Résultats 217 Professionnels en charge de la RSE et du Développement Durable Enjeux 2013 Motivation Améliorer la performance de l entreprise est la première motivation (34% des professionnels) de la stratégie RSE/DD, devant un objectif de communication (13%). Stratégie L objectif stratégique pour un professionnels de la RSE sur deux vise à déployer des actions innovantes intégrées à la chaîne de valeur de leur organisation. Rentabilité Si l objectif de la RSE est de s insérer de manière durable dans le tissu économique (51%), il apparaît que cette vision s articule avec la volonté d utiliser la RSE comme levier de performance (pour 41% des professionnels). A noter aussi le besoin de mesurer le retour sur investissement des actions menées pour 26% des professionnels de la RSE. Communication 72% des professionnels de la RSE visent prioritairement à améliorer la communication externe en 2013, largement devant les impératifs de communication interne (54%). Ressources humaines Pour un professionnels de la RSE sur deux, améliorer la qualité de vie au travail est l enjeu 2013 ; la santé et sécurité au travail représentent également un enjeu important pour 31% des répondants. Environnement La réduction et la gestion des déchets (54%) est retenue comme la priorité 2013 mais il faut noter que des actions plus stratégiques comme l éco conception (20%) et l analyse de cycle de vie des produits ou services (16%) sont aussi à l agenda des professionnels de la RSE. Sociétal Plus que des actions purement «sociétales», il s agit pour les professionnels de la RSE de mobiliser davantage les parties prenantes (fournisseurs, clients, salariés ) : la RSE est bien un chantier transversal qui doit s appuyer sur tout l écosystème et les acteurs de l entreprise. Référentiels et réglementation Le besoin de mesurer l impact des actions est fondamental : améliorer les indicateurs et le reporting apparaît donc au premier rang des objectifs RSE et se conformer à la réglementation est une préoccupation montante. Audit et qualité En matière d audit et qualité, 74% des professionnels de la RSE privilègient les contrôles qualité des process RSE/DD en Positionnement de la fonction RSE L étude interroge les professionnels RSE. Certains répondants cumulent la fonction RSE en plus d une autre principale. La majorité des entreprises ne possède pas plus de 3 temps pleins dédiés à la RSE/DD. 20% d entre elles affectent moins d un temps complet à la RSE. 58 % des professionnels sont rattachés à la Présidence-Direction générale, la fonction RSE est cependant susceptible de se retrouver au sein de plusieurs autres directions fonctionnelles et opérationnelles de l entreprise. Pour 2/3 des professionnels de la RSE en entreprise, leur fonction existe depuis moins de 5 ans au sein de l organisation. Reporting et gestion des risques Plus de 50 % des professionnels de la RSE ont réalisé ou projettent de réaliser une cartographie des risques RSE/DD. 72% des professionnels de la RSE réalisent ou veulent réaliser un reporting RSE/DD. Le manque de ressources humaines et financières sont les principaux freins aux projets RSE/DD de l entreprise en Ce rapport reproduit les résultats clefs de l enque te : retrouvez l'intégralité des résultats ainsi que l'ensemble de vos témoignages sur Squaremetric Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable

4 Rattachement : 58 % des professionnels sont rattachés à la Présidence-Direction générale, la fonction RSE est cependant susceptible de se retrouver au sein de plusieurs directions fonctionnelles et opérationnelles de l entreprise 58 % des directions developpement durable et des professionnels en charge de la RSE de leur entreprise sont rattachés au Président / Direction générale. Quel impact sur l entreprise? GVD.- «L enjeu du rattachement des professionnels de la RSE à la présidence ou la direction générale recouvre des réalités multiples. Cela dépend de la taille, du secteur d organisation et du mode d organisation. Par exemple, chez Schneider Electric, mon rattachement hiérarchique personnel est auprès du directeur exécutif de la stratégie mais la direction Développement Durable, est, elle, pilotée par le comité exécutif développement durable (les exécutifs en charge des RH, de la Supply Chain, de la Stratégie) et réfère à un comité du Conseil de Surveillance. Il n est pas possible par cette seule information du rattachement de dire l importance accordée au sujet. Il s agit de transformer l entreprise, son back office et son front office Par exemple chez Schneider Electric, une part des rémunérations variables des dirigeants, une part des actions gratuites de performance, une part de l intéressement sont liées à la performance développement durable de l entreprise à court et moyen terme. Cet indicateur est plus fiable pour juger de la place du développement durable dans l entreprise. Le challenge pour les années à venir consiste alors à dépasser la seule communication de la RSE de l entreprise, pour pouvoir agir sur les processus internes et la chaîne de valeur de l organisation. L objectif du développement durable au sein de l entreprise consiste à changer ses modes opératoires pour y inclure les enjeux RSE dans ses composantes. Il s agit de transformer l entreprise, son back office mais aussi son front office pour e tre un acteur développement durable vis-à-vis de toutes ses parties prenantes.» A quelle direction la fonction RSE/DD est-elle rattachée? Une seule réponse obligatoire Présidence Direction Générale 58% Ressources Humaines 12% Gilles Vermot-Desroches Directeur développement Durable Schneider Electric Communication 11% Ne sais pas, 2% Juridique, 2% Logistique, 2% Immobilier, 1% Achats,1% Finances, 1% Direction opérationnelle 11% 3/4 des équipes RSE des entreprises concernées sont composées de 3 professionnels ou moins, toutes tailles d entreprises confondues. Quelle évolution des moyens humains alloués au développement durable? GVD.- «Quand il m a été confié de créer la fonction Développement durable chez Schneider en 2000, il n existait que très peu de professionnels en charge de la RSE/DD dans les entreprises en France. Pour l enjeu du développement durable, les forces sont à l intérieur de l entreprise A cette époque, votre questionnaire n aurait pas pu connaître le me me nombre de participants. Encore aujourd hui, 20% des répondants à votre étude déclarent que l entreprise leur alloue moins d un temps plein à ces enjeux, la fonction RSE étant alors cumulée avec une autre fonction telles que les ressources humaines, la communication, la logistique... Finalement, il faut voir dans cette tendance contemporaine une évolution positive dans la professionalisation de la fonction RSE au sein des effectifs des entreprises. Pour l enjeu du développement durable, les forces sont à l intérieur de l entreprise. Par exemple, au sein du groupe Schneider, le rapport annuel RSE est réalisé par les équipes du développement durable du groupe, témoignant du développement des compétences et d expertises des équipes internes.» 4 Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable

5 Pourquoi la RSE? Améliorer la performance de l entreprise (34%) est l enjeu stratégique RSE/DD qui se détache dans les motivations des entreprises, devant l objectif de réaliser une communication RSE (13%) Quelles sont les opportunités de la RSE pour améliorer la performance globale de l entreprise? IDC.- «Si la performance des entreprises pose aujourd hui souvent problème, c est en partie parce que les stratégies menées depuis plusieurs années ne sont plus en phase avec les enjeux actuels et à venir. Les opportunités de la RSE sont là : revisiter la stratégie des entreprises pour l adapter aux nouveaux enjeux, donner les moyens d innover et de se différencier, et rendre au final l ensemble du tissu économique La démarche green lean profitable de manière durable! témoigne du levier de Les entreprises le rentabilité de la RSE comprennent bien qui indiquent à plus de 30 % que l amélioration de la Moins de un temps plein 1 2 performance globale est leur première motivation dans 3 la RSE. Concrètement, les démarches «green lean» 4 témoignent que la RSE est un levier de rentabilité 5 (économiser des matières premières pour la planète et 6 pour le résultat net!) : la complémentarité entre l efficacité 7 industrielle et la performance environnementale est Quelles sont les opportunités de la RSE pour améliorer la performance globale de l entreprise? VDL.- «Le volet de la santé et prévoyance collective est un levier sur lequel les entreprises peuvent agir positivement pour obtenir des effets mesurables sur leur performance globale. Nous mettons en œuvre une stratégie de gestion de risque basée sur 4 piliers : prévenir et dépister en accompagnant, orienter les assurés vers des réseaux de professionnels de santé partenaires pour limiter les restes à charge, proposer une couverture santé plus équilibrée, et demain mieux contrôler (services d analyse de devis, détectation de fraudes) pour mieux protéger. Dans les faits, on observe que les bénéfices sont partagés pour les entreprises et pour les salariés : maîtrise des cotisations et performance durable pour l entreprise, source d économies considérables. De me me, l amélioration des conditions de travail (avec la réduction des accidents du travail par exemple), la gestion des carrières et un meilleur équilibre vie privée / vie professionnelle permettent à l entreprise de tirer meilleur profit de la ligne charges de personnels» Protéger l environnement 26 Innover 2 1 Plus de Ne sais pas 10 santé et bien-e tre au travail pour les salariés. 0 Professionnels À titre d exemple, la mise en œuvre de cette approche Notre conviction : la prévention santé contribue à la performance économique et sociale de l entreprise Améliorer la performance globale Communiquer une image positive Répondre aux enjeux sociaux Se conformer à la réglementation Se différencier Maîtriser les risques Ne sait pas 43 13% 11% 10% 9% 8% 6% 5% 4% responsable a permis à certaines entreprises clientes en 2012 de réduire leurs cotisations santé jusqu à 10 %. 56 Selon les résultats de la présente étude, l impact du contexte économique affecte négativement les investissements financiers de l entreprise en matière de RSE pour Cependant, c est notre conviction que les investissements des entreprises clientes dans la prévention santé de leurs salariés ont contribué à leur performance économique et sociale à long terme. Selon une étude récente de l AISS auprès de 300 entreprises dans 15 pays, pour un euro investi dans une action de prévention, le retour sur investissement serait de 2,2 euros. A travers la mise en place de cette stratégie RSE de gestion du risque, les entreprises contiennent les dépenses de protection sociale sans dégradation des prestations et de la protection des salariés.» 60 Iris Dekkiche Chabrol Associée 34% Quelle est la premie re motivation de la stratégie RSE/ DD de votre organisation? Une seule réponse obligatoire Valérie de Launay Directrice des Ressources Humaines et de la RSE du Groupe Malakoff Médéric 5 Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable

6 Enjeu stratégie et gouvernance : 50% des professionnels de la RSE ont pour objectif stratégique 2013 de déployer des actions innovantes intégrées à la chaîne de valeur de leur organisation Quelles sont les innovations RSE que Malakoff Médéric a introduit dans ses services clients? VDL.- «Les professionnels de la RSE déclarent majoritairement agir en 2013 sur l innovation à destination de l externe (clients, fournisseurs ). C est l orientation stratégique prise par notre Groupe depuis sa création en innovant sans cesse pour répondre aux attentes de nos clients. Notre mission d assureur de personnes (santé, prévoyance, épargne retraite) est de protéger nos assurés sur la plus longue période Les entreprises sont des territoires de santé : des lieux où bien-e tre des collaborateurs et performance de l entreprise vont de pair possible, ce qui implique la préservation de leur capital santé tout au long de la vie. Notre réponse est de nous positionner en amont du risque en proposant à nos clients des services de prévention et de dépistage en vue de faire baisser la fréquence et la gravité des sinistres. Nous souhaitons aider les entreprises à devenir des «territoires de santé», des lieux où bien-e tre des collaborateurs et performance de l entreprise vont de pair. Pour Malakoff Médéric, l année 2013 sera dédiée à l innovation en matière de gestion de la prévoyance - arre t maladie, invalidité - et de services pour les TPE/PME par exemple notre nouveau service Solution Document Unique qui démystifie le document unique d évaluation des risques professionnels sur la santé et la sécurité. Obligatoire, il est insuffisamment réalisé par les PME (moins d une sur deux). Cette solution comprend un guide méthodologique pour les aider dans leur démarche et un site internet pour le réaliser en ligne. Les guides thématiques Prévention rendront accessible aux TPE/PME la prévention, notamment celle des risques psychosociaux, des troubles musculo-squelettiques, ou encore en les aidant à mieux intégrer les personnes en situation de handicap dans l entreprise. Toutes ces innovations, allant de la prévention jusqu à l accompagnement au retour à l emploi des salariés, sont systématiquement proposées en interne à nos collaborateurs. Cette volonté contribue à nous faire progresser dans notre propre démarche de responsabilité sociale. Cette progression mesurée s appuie sur nos réussites, par exemple, l intégration des personnes en situation de handicap, avec un taux d emploi qui dépasse depuis 2 ans l obligation légale des 6 %. En 2013, nous souhaitons aller encore plus loin, en visant l obtention du label Diversité.» Valérie de Launay Directrice des Ressources Humaines et de la RSE du Groupe Malakoff Médéric Stratégie et gouvernance : Innover à destination de l externe (par exemple offres de services, produits ) 50% Innover à destination de l interne (par exemple pratiques RH, éco-conception ) Se différencier sur un marché concurrentiel Gérer et maîtriser les risques Améliorer la gouvernance 43% 38% 32% 31% 6 Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable

7 Enjeu référentiels et réglementation : 67% de professionnels désignent comme prioritaire l amélioration des indicateurs et du reporting de la RSE en 2013, et 23% des répondants ont pour objectif d obtenir une certification ou labellisation Quels sont les enjeux actuels dans la mise en place d indicateurs RSE pour les entreprises? IDC.- «Les indicateurs permettent de mesurer une partie des effets des actions RSE : leur choix et leur définition est donc essentiel. Un bon indicateur répondra aux enjeux de l entreprise et permettra de juger de l efficacité des actions de la société, il sera également facilement compréhensible par les parties prenantes concernées et simple à calculer. 67 % des Les indicateurs doivent e tre répondants utilisables par les souhaitent dans les opérationnels comme les 12 mois améliorer dirigeants, les clients comme leurs indicateurs et leur reporting, les investisseurs. ce qui témoigne cependant de la difficulté de l exercice! Ces indicateurs doivent e tre pragmatiques pour e tre utilisables par les opérationnels comme les dirigeants, les clients comme les investisseurs. Après la mise en place des indicateurs les entreprises élaborent ensuite un reporting qui a vocation à regrouper les indicateurs, à définir l organisation et les processus de l entreprise qui participent à son élaboration, à présenter les périmètres couverts et les modes de calcul et de consolidation des données (également appelé référentiel ).» Améliorer les indicateurs et le reporting (nombre, définition, périmètre, etc.) Se conformer à la réglementation Obtenir une certification ou labellisation (ISO 9001, ISO 14001, label Lucie, Afaq 26000, Label Diversité, etc.) 23% 44% Iris Dekkiche Chabrol Associée 67% Référentiels et réglementation : Enjeu rentabilité : la contribution du Développement durable à la performance globale de l entreprise est considéré comme prioritaire pour 57% des professionnels RSE, devant la réduction des coûts (39%) malgré un contexte économique contraint Rentabilité: Améliorer la performance globale 57% Réduire les coûts 39% Mesurer le retour sur investissement des actions Développer l investissement socialement responsable (ISR) 15% 26% 7 Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable

8 Reporting : 72 % des professionnels de la RSE réalisent ou veulent réaliser un reporting RSE/DD Pour la majorité des professionnels répondants, le contexte économique impacte en premier lieu les investissements de l entreprise dans la RSE. Quelle position adopter pour promouvoir le développement durable? GVD.- «Les contraintes économiques pèsent sur le développement durable à travers les investissements alloués, comme sur n importe quelle direction de l entreprise, obligeant à redéfinir les objectifs suivant les moyens disponibles. Cependant une telle situation est aussi l opportunité de repenser l entreprise, ses équilibres et dynamise son offre en cohérence avec l évolution de la société. Mesurer les gains permet de valider la stratégie RSE du groupe. C est là une opportunité pour faire du développement durable et des ses enjeux une voie d évolution. Il faut comparer l excellence de l engagement RSE en terme de benchmark sur la place boursière, sur les grands référentiels nationaux et internationaux et enfin sur les pratiques entre entreprises de taille et secteur équivalent. Dans ce cadre, l outil le plus important pour une direction développement durable, c est le reporting. Mais de façon générale, tout outil qui permet de mesurer les gains apportés par le développment durable est très utile car il permet de valider la stratégie RSE du groupe. Cependant, comme tous les outils, ils comportent leur propres limites : tous les gains ne sont pas mesurables au moyen d indicateurs mais c est en mesurant qu on progresse et que l on peut partager concrètement les fruits de ce progrès et montrer l opérationnalité et le sérieux de la démarche. Les professionnels RSE doivent pouvoir convaincre dans les décisions d investissement de l impact positif sur la planète et société, sur les parties prenantes et sur la performance de l entreprise, au-delà des indicateurs. Selon moi, c est un métier de conviction, qui demande Oui 50% un engagement personnel et quotidien en faveur du développement durable, dépassant le seul cadre de l entreprise.» Non, mais nous voudrions le réaliser Gilles Vermot- Desroches Directeur développement Durable Schneider Electric Réalisez-vous un reporting RSE/DD (Suivi formalisé des projets dans votre organisation)? Une seule réponse obligatoire Enjeu communication : 72% des professionnels de la RSE ont l intention de développer la communication externe en 2013, devant les objectifs de communication interne (54%) 22% Non, pas en projet actuellement 23% Non, je ne sais pas ce que c est 3% Ne sait pas 2% Améliorer la communication externe 72% Communication : Améliorer la communication interne 54% Eco-concevoir les supports de communication 19% 8 Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable

9 Cartographie : 53% des professionnels de la RSE ont réalisé ou projettent de réaliser une cartographie des risques RSE/DD La cartographie des risques RSE-DD est un projet de plus en plus fréquent chez les professionnels RSE, quels sont les bénéfices à attendre? PV.- «53% des répondants réalisent ou souhaitent réaliser une cartographie des risques et enjeux RSE. Et ils ont raison! Contrairement à ce que l on croit, de nombreuses informations et actions restent difficilement appréhendables au sein de l entreprise, quelle que soit sa taille. L élaboration La cartographie des risques : évaluer l avancement de la RSE de l entreprise. d une cartographie permet d identifier ces éléments, car elle permet de mener une réflexion stratégique approfondie impliquant de nombreux acteurs de l entreprise (les dirigeants mais aussi les opérationnels, les financiers, les commerciaux, ). À travers cette réflexion, l entreprise identifie les enjeux RSE qu elle devra relever dans les années à venir et dresse un état des lieux permettant d évaluer le niveau d avancement. Au cours de cette démarche les différents services et niveaux de responsabilité sont sollicités pour collecter toutes les informations liées aux enjeux RSE, les organiser et les valoriser. En creux, il est ensuite possible d identifier ce qui n est pas réalisé, les faiblesses et les axes d amélioration. En tenant compte de la situation spécifique de l entreprise, une cartographie simple peut e tre réalisée en quelques réunions qui donne une vision claire et pragmatique des risques (c est-à-dire des forces et faiblesses, aujourd hui mais aussi à court et moyen terme) de l organisation, par activité, par type d enjeu, par probabilité ou importance de risques. C est une étape indispensable avant de mettre en place des indicateurs ou une stratégie RSE. Les indicateurs et reportings ne sont pertinents à moyen terme que s ils répondent aux enjeux et risques identifiés, on peut ainsi s interroger quand on constate que 30 % des répondants n ont pas le projet de réaliser cette cartographie et attirer leur attention sur le fait que c est le bon outil pour allouer dès le début les moyens de l entreprise sur les vrais sujets (pas forcément sur les préoccupations des clients ou des concurrents, mais sur les enjeux d avenir).» Oui Non, mais nous voudrions le réaliser 26% 27% Non, pas en projet actuellement 30% Non, je ne sais pas ce que c est 12% Ne sait pas 5% Patrick Vivier Associé Réalisez-vous une cartographie des risques RSE/DD? Une seule réponse obligatoire Enjeu ressources humaines : Pour un professionnel de la RSE sur deux, améliorer la qualité de vie au travail est l enjeu 2013 ; la santé et sécurité au travail représentent également un enjeu important pour 31% des répondants Améliorer la qualité de vie au travail 50% Améliorer la gestion des ressources humaines 46% Ressources humaines : Améliorer la santé et la sécurité sur les lieux de travail 31% Impliquer les salariés dans les décisions 31% 9 Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable

10 Certification : 37% des professionnels de la RSE sont déjà mobilisés sur la certification de leur reporting RSE/DD en 2013, bien qu encore 26% des répondants n en ont pas fait leur projet pour cette année La majorité des professionnels RSE en entreprise réalisent déjà ou veulent réaliser le reporting RSE/ DD, mais 1/3 seulement le font certifier. Quels sont les avantages de la certification pour l entreprise? IDC.- «Deux grands avantages sont à retirer d une certification. D abord l opposabilité au tiers : pour assurer la crédibilité des informations, faire certifier son reporting par un tiers indépendant accrédité est indispensable. C est le cas pour les données financières, c est aussi le cas pour les données extra financières l objectif étant bien d encourager une complémentarité Notons deux avantages pour la certification d un reporting RSE : d abord l opposabilité aux tiers et ensuite la fiabilisation des processus et une intégration de ces deux dimensions. Le deuxième avantage est la fiabilisation des processus : la certification inclut une série de travaux sur le contrôle interne (c està-dire l analyse des processus) qui permet d améliorer la qualité de l information produite dans le reporting. Au cours d une certification RSE un tiers extérieur va, parfois pour la première fois, vous interroger sur vos indicateurs et vos démarches RSE. Il va vous challenger, vous permettre de vous remettre en question, vous faire bénéficier des pratiques observées chez ses autres clients et vous faire des recommandations pour l avenir. Plus de 74% des répondants souhaitent améliorer la qualité des process RSE/DD, or environ la moitié des entreprises interrogées ont une personne ou moins dédiée à la RSE. Un accompagnement à la qualité du reporting ou une certification à blanc par un cabinet expérimenté sont de bons moyens de progresser.» Oui Non, mais nous voudrions le faire certifier Non, pas en projet actuellement Non, je ne sais pas ce que c est Non concerné Ne sait pas 2% 13% 7% 24% Iris Dekkiche Chabrol Associée 26% 28% Si vous réalisez un reporting RSE/ DD, est-il certifié par un organisme tiers indépendant? Une seule réponse obligatoire Enjeu environnemental : la réduction et la gestion des déchets (54%) et la réduction des gaz à effet de serres (52%) sont prioritaires dans les enjeux environnementaux des professionnels de la RSE Réduire et gérer les déchets 54% Réduire les gaz à effet de serres (GES) 52% Améliorer l efficacité énergétique 43% Ecoconcevoir les produits et services 38% Réduire les consomation de matières premières 34% Analyser le cycle de vie des produits et services 20% Réaliser une comptabilisation des GES 16% Environnement : 10 Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable

11 Enjeu audit et qualité : en matière d audit et qualité, 74% des professionnels de la RSE privilègient les contrôles qualité des process RSE/DD en 2013 Comment mesurer les gains apportés par un projet RSE? PV.- «Cette question est cruciale pour les décideurs RSE et Développement Durable car elle permet de valoriser leurs actions et leur démarche. D une part, on peut s appuyer sur une approche par indicateurs ; d autre part, il est important d articuler l impact proprement RSE avec les dimensions financière et de gestion. En ce sens, les gains des actions RSE ne seront probablement La mesure des gains RSE s appuie sur une approche par indicateurs, d une part, et sur l impact en termes financier et de gestion, d autre part. véritablement reconnus que lorsque les standards et normes comptables prendront en compte ces nouvelles dimensions et seront harmonisés. En tant que professionnels de l audit et de la comptabilité, il nous semble crucial que nos métiers avancent plus rapidement pour donner les outils de mesure des actions RSE, pour que les entreprises rendent des comptes sur l utilisation des ressources financières comme sur l utilisation des autres ressources. C est le type de travaux menés par exemple au niveau international aujourd hui au World Business Council for Sustainable Development (WBCSD) et à l International Integrated Reporting Council (IIRC).» Réaliser des contrôles qualité des process RSE/DD Mettre en place l audit de votre reporting RSE/DD par un organisme tiers indépendant 42% Patrick Vivier Associé 74% Audit & qualité : Enjeu sociétal : pour la majorité des répondants (58%), augmenter les actions sociétales est le premier enjeu 2013 des professionnels de la RSE Augmenter les actions sociétales (création de fondation, mécénat de compétences, etc.) 58% Acheter responsable 50% Communiquer avec / mobiliser les parties prenantes 39% Sociétal: 11 Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable

12 France, cabinet d audit, d expertise-comptable et de conseil, s appuie sur un réseau international pluridisciplinaire présent dans près de 138 pays. Vos interlocuteurs sont les vrais décideurs : ils sont au contact de votre organisation, de votre secteur d activité, de vos objectifs stratégiques et opérationnels. Nous mettons à votre service les compétences variées de femmes et d hommes qui s engagent pour créer de la valeur avec vous. Malakoff Médéric S engager pour l avenir de la protection sociale Acteur majeur de la protection sociale paritaire en France, Malakoff Médéric intervient dans deux domaines d activité : la gestion de la retraite complémentaire et l assurance des personnes (santé, prévoyance, épargne-retraite et dépendance). La responsabilité sociétale de Malakoff Médéric est d assurer en permanence l équilibre entre mission d intére t général et efficacité économique, pour le bien commun et partagé des corps sociaux. Sans but lucratif, Malakoff Médéric doit parfaitement maîtriser sa gestion et e tre économiquement performant en s autofinanc ant et donc en visant la sécurité économique à long terme. Ses excédents sont totalement investis au profit de ses cotisants, en services et en action sociale. Gilles Vermot-Desroches, Directeur développement durable, Schneider Electric Après une première expérience comme dirigeant d ONG puis au sein d un cabinet ministériel, Gilles Vermot Desroches rejoint Schneider Electric en 1998 pour créer et développer la Fondation Schneider Electric, sous l égide de la Fondation de France. Trois ans plus tard, il prend la responsabilité de la Direction Développement Durable globale du Groupe. Cette nouvelle Direction comprend, en plus de la Fondation, l impulsion et le déploiement des politiques de responsabilité environnementale, éthique et sociétale de Schneider Electric, ainsi que la sensibilisation de toutes ses parties prenantes aux enjeux du développement durable. Il est aussi en charge de la BU «accès à l électricité». Iris Dekkiche Chabrol, Associée, Diplômée d Expertise Comptable et de Commissariat aux comptes, Iris, 34 ans, est associée au bureau de Paris de. Elle débute sa carrière chez PwC puis KPMG avant de rejoindre pour développer une activité d audit, de conseil et d évaluation très variée pour de nombreux clients, de la PME aux grands comptes. Parallèlement elle s intéresse aux enjeux humains du développement du cabinet, prenant en charge les Ressources Humaines pour le bureau de Paris et construisant l offre de services RSE, avec un focus notamment sur l accompagnement stratégique et la mise en place d indicateurs et de reportings personnalisés aux besoins des entreprises. Valérie de Launay, Directrice des Ressources Humaines et de la RSE du Groupe Malakoff Médéric Valérie de Launay est diplômée d une maîtrise en droit des affaires et d un DESS en organisation et ressources humaines. Elle débute sa carrière dans le domaine des Ressources Humaines et du juridique notamment chez General Electric Capital et chez EGIS-AVIA, puis au groupe Mornay. Elle rejoint le Groupe Malakoff Médéric en mars 2010 en tant que Directrice des Ressources Humaines Groupe et de la RSE. Elle est membre du Comité exécutif du Groupe. Patrick Vivier, Associé, Associé au bureau de Nantes Saint Herblain, Patrick est spécialisé dans la conduite du changement et a développé au cours des dernières années une spécialisation dans le domaine de la RSE : il accompagne les dirigeants dans l audit de leur organisation, la cartographie de leurs risques et pilote avec eux les actions nécessaires à la mise en place de la stratégie. Télécharger l'enquete Tous les résultats - Ce rapport reproduit une sélection de résultats clefs de l enque te. Retrouvez l'intégralité des résultats ainsi que l'ensemble de vos témoignages sur Squaremetric RSE mail : Retrouvez vos échanges et témoignages sur les pages communautés de cette étude

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Depuis 2009, les sociétés d assurance de la FFSA et du GEMA ont engagé une démarche volontaire de réflexion et d actions en matière

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

Catalogue des services intégrés

Catalogue des services intégrés Responsabilité sociétale et reporting extra-financier Catalogue des services intégrés FORMATION, CONSEIL & ACCOMPAGNEMENT 2014 Pour en savoir plus Dolores.larroque@materiality-reporting.com Tel. 06 86

Plus en détail

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Jean-Michel Silberstein Délégué Général CNCC Christophe Garot CNCC UNIBAIL-RODAMCO Le CNCC Le CNCC, Conseil National des Centres

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable La stratégie développement durable de Nov@log Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable Sommaire Un mot sur le partenariat Nov@log-Lucie Introduction : contexte Conséquence

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Noël Leuthereau-Morel 11 mars 2014

Noël Leuthereau-Morel 11 mars 2014 Noël Leuthereau-Morel 11 mars 2014 Compte-rendu de la réunion de travail du GT 1: "La RSE, levier de compétitivité et de mise en œuvre du DD, en particulier pour les PME" - mardi 11 mars 2014 à 10h00 20

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Proximité Ethique Responsabilité

Proximité Ethique Responsabilité Qu est-ce que le développement durable à l échelle de ma TPE-PME? Proximité Ethique Responsabilité cgpme-idf@wanadoo.fr-tel: 01 56 89 09 30 www.cgpme-idf.fr Salon Entreprise Durable 20 octobre 2009 Qu

Plus en détail

Développer une culture d efficience

Développer une culture d efficience point de vue services financiers Développer une culture d efficience dans les Back Offices Hughes ROY Partner au sein de l'équipe Services Financiers de Sopra Consulting, Hughes Roy est porteur de l offre

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

LIGNE MÉTIER RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET BIOTECHNOLOGIE DES SERVICES POUR RÉPONDRE À VOS ENJEUX MÉTIER

LIGNE MÉTIER RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET BIOTECHNOLOGIE DES SERVICES POUR RÉPONDRE À VOS ENJEUX MÉTIER LIGNE MÉTIER RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET BIOTECHNOLOGIE DES SERVICES POUR RÉPONDRE À VOS ENJEUX MÉTIER Le secteur de la Recherche scientifique et de la biotechnologie connaît un fort dynamisme, attesté par

Plus en détail

Ce qu attendent les employeurs et les salariés de la complémentaire santé d entreprise

Ce qu attendent les employeurs et les salariés de la complémentaire santé d entreprise Centre de Recherche pour l Étude et l Observation des Conditions de vie CENTRE TECHNIQUE DES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE Jeudi 12 février 2009 Ce qu attendent les employeurs et les de la complémentaire

Plus en détail

Note de méthodologie des indicateurs sociaux

Note de méthodologie des indicateurs sociaux 2014 MÉTHODOLOGIE NOTE DE MÉTHODOLOGIE DES INDICATEURS SOCIAUX MÉTHODOLOGIE Note de méthodologie des indicateurs sociaux Les données 2012 ont été recalculées sans la branche Environnement à des fins de

Plus en détail

Challengez votre développement durable

Challengez votre développement durable LE CONCOURS UNE DEMARCHE ORIGINALE ET INEDITE POUR : RECENSER ET VALORISER SES ACTIONS DD EN EVALUER LA QUALITE ET EN FAIRE UN AVANTAGE CONCURRENTIEL Dans ce dossier de presse : Présentation des Trophées

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

Le pilotage et les outils du développement durable

Le pilotage et les outils du développement durable Le pilotage et les outils du développement durable ANCI Création mars 2010 PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements Présentation du Groupe PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements 4 engagements prioritaires

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES REGION TOULOUSE MIDI-PYRENEES Julien DUFFAU, Expert-Comptable Les facteurs de croissance et de compétitivité de nos PME se déplacent aujourd

Plus en détail

MBA Spécialisé en Alternance

MBA Spécialisé en Alternance MBA Spécialisé en Alternance "Stratégie du Développement Durable" Diplôme d'etat de Niveau I enregistré au Registre National des Certifications Professionnelles JO du 14 Avril 2012 2 2013 / 2014 Groupe

Plus en détail

CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise

CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise ENVIRONNEMENT SOCIAL ETHIQUE des AFFAIRES ACHATS RESPONSABLES SERMA GROUP est historiquement sensibilisé par tout ce qui touche l environnement, la sphère

Plus en détail

Les indicateurs du développement durable

Les indicateurs du développement durable Les indicateurs du développement durable (extraits de la première édition) Préambule L Association française de l assurance a publié en janvier 2009 sa Charte du développement durable, formalisant ainsi

Plus en détail

Formations. Green Expertise 2014. Des formations opérationnelles adaptées au secteur du Tourisme. P r o g r a m m e s

Formations. Green Expertise 2014. Des formations opérationnelles adaptées au secteur du Tourisme. P r o g r a m m e s Formations Green 2014 P r o g r a m m e s D u r é e : 1 j o u r n é e 7 h 0 0 FG1 Engager une démarche environnementale : pourquoi, comment? FG2 Mettre en place un label environnemental : se préparer à

Plus en détail

Atelier A7. Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité?

Atelier A7. Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité? Atelier A7 Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité? 1 Intervenants Jean-Pierre Hottin Associé, PWC jean-pierre.hottin@fr.pwc.com Annie Bressac Directeur de l audit et du contrôle

Plus en détail

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants Okavango energy 18 rue Gounod 92210 Saint-Cloud contact@okavango-energy.com tel : 09 81 02 95

Plus en détail

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts 24 janvier 2014 Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la La place sa priorité stratégique «Transition Énergétique

Plus en détail

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante?

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante? Découvrir ISO 26000 La présente brochure permet de comprendre les grandes lignes de la Norme internationale d application volontaire, ISO 26000:2010, Lignes directrices relatives à la responsabilité. Elle

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Rapport Développement Durable

Rapport Développement Durable 2014 Rapport Développement Durable Inventy s engage dans la RSE! Notre conviction est que la Responsabilité Sociale et Sociétale de notre entreprise (RSE) relève avant tout d un engagement. Cet engagement,

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

son offre Executive Education

son offre Executive Education Destinée aux cadres supérieurs, dirigeants d entreprises et entrepreneurs menée en partenariat avec CentraleSupélecParis Lancée en Octobre 2015 Casablanca, le 2 juin 2015 L Ecole Centrale Casablanca annonce

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

Bâtir un système intégré

Bâtir un système intégré Florence GILLET-GOINARD Bâtir un système intégré Qualité/Sécurité/Environnement De la qualité au QSE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3651-8 CHAPITRE 1 Un système intégré, quels enjeux? 1. QU EST-CE

Plus en détail

Notre façon d investir n est pas seulement une question d argent

Notre façon d investir n est pas seulement une question d argent Investissement Socialement Responsable Notre façon d investir n est pas seulement une question d argent banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés a performance

Plus en détail

EXPERTISE COMPTABLE ACCOMPAGNEMENT COMPTABLE ET FINANCIER AUDIT CONSEIL

EXPERTISE COMPTABLE ACCOMPAGNEMENT COMPTABLE ET FINANCIER AUDIT CONSEIL EXPERTISE ACCOMPAGNEMENT ET FINANCIER CONSEIL présentation Implanté en plein cœur de Paris, le cabinet Exalys Audit & Expertise est un cabinet d expertise-comptable pluridisciplinaire, intervenant auprès

Plus en détail

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Bilan 2009-2011 Mars 2012 1 Les signataires Depuis juillet 2009

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

Agir Pour Notre Avenir

Agir Pour Notre Avenir Agir Pour Notre Avenir Politique de Développement Durable de Generali FAIRE 12 juin 2008 Generali, 2ème assureur généraliste en France 2ème assureur généraliste en France 6 millions de clients 560 000

Plus en détail

2011 2012 Animateur de la démarche Lean Contrat de professionnalisation

2011 2012 Animateur de la démarche Lean Contrat de professionnalisation 2011 2012 Animateur de la démarche Lean Contrat de professionnalisation "Confrontés chaque jour à une compétition plus vive et qui se livre désormais à l'échelle de la planète, les industriels doivent

Plus en détail

CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France

CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France Communiqué de presse Paris, le 20 novembre 2012 CDC Entreprises, filiale de la Caisse des Dépôts, gère dans

Plus en détail

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale 2014 Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale Donner du sens AD FINE, en latin : «afin de, dans le sens de» 2 Domaines d intervention Accompagnement Conseil

Plus en détail

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

INTERNET ET SANTÉ. Proposition de titre : La certification : un moyen d améliorer la qualité des sites dédiés à la santé

INTERNET ET SANTÉ. Proposition de titre : La certification : un moyen d améliorer la qualité des sites dédiés à la santé QUESTIONS REPONSES INTERNET ET SANTÉ Proposition de titre : La certification : un moyen d améliorer la qualité des sites dédiés à la santé LE CONTEXTE Dispose t-on de données relatives à la fréquentation

Plus en détail

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille.

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. Avec un objectif : mettre la culture à la portée de

Plus en détail

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence Synthèse SYNTHESE L incertitude est une donnée intrinsèque à la vie de toute organisation. Aussi l un des principaux défis pour la direction

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

Cohésion et coaching d équipe

Cohésion et coaching d équipe Cohésion et coaching d équipe Institut du Selfcoaching Tél. : 09 75 61 33 17 Mob. 06 10 18 63 93 info@selfcoaching.fr www.selfcoaching.fr 1 Notre Vision du Coaching LE COACHING est un accompagnement sur

Plus en détail

Investissements d avenir. Initiative PME - Biodiversité

Investissements d avenir. Initiative PME - Biodiversité Investissements d avenir Initiative PME - Biodiversité Calendrier de l Initiative L Initiative est ouverte le 9 juillet 2015. Les relevés des projets sont effectués : 1 re clôture 2 nde clôture 5 octobre

Plus en détail

L approche Casino en matière de développement durable?

L approche Casino en matière de développement durable? L approche Casino en matière de développement durable? 1 Les principaux enjeux pour Casino Optimiser la conception et la gestion des magasins (énergie, paysage, ) Environnement Maîtriser les impacts du

Plus en détail

Le cabinet de conseil 100% e-commerce et relation client multicanale

Le cabinet de conseil 100% e-commerce et relation client multicanale Le cabinet de conseil 100% e-commerce et relation client multicanale La société Fondée par Catherine Barba, Malinea Conseil accompagne depuis 2004 les marques, les enseignes et les e-commerçants dans le

Plus en détail

Juillet 2011. Réponse de la MGEN et de la MS Consultation sur la gouvernance d entreprise 1

Juillet 2011. Réponse de la MGEN et de la MS Consultation sur la gouvernance d entreprise 1 Contribution de la Mutuelle Générale de l Education Nationale - MGEN (France) et de la Mutualité Socialiste - MS (Belgique) au livre vert sur «Le cadre de gouvernance d entreprise dans l UE» Juillet 2011

Plus en détail

Notre offre ISR pour l Epargne Salariale. Document non contractuel

Notre offre ISR pour l Epargne Salariale. Document non contractuel Notre offre ISR pour l Epargne Salariale Document non contractuel HSBC et le développement durable Un engagement de conviction Contribuer à développer un monde durable Parmi celles-ci, HSBC a apporté son

Plus en détail

Développement durable et PME. Introduction à la démarche

Développement durable et PME. Introduction à la démarche Développement durable et PME Introduction à la démarche 1. INTRODUCTION Les TPE, PME et PMI le savent aujourd hui : elles doivent s employer à limiter leur impact sur l environnement, mais également intégrer

Plus en détail

www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient»

www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient» www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient» C est sans surprise que dans la dernière enquête «CEO» de PwC, les dirigeants font état de leurs préoccupations

Plus en détail

LE GROUPE MACIF ET LA RSE

LE GROUPE MACIF ET LA RSE LE GROUPE MACIF ET LA RSE SOMMAIRE Présentation du Groupe MACIF, ses engagements RSE Quelle organisation, quelle prise en compte dans les pratiques internes Quelles réponses aux enjeux RSE dans le cœur

Plus en détail

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE :

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT Date de mise en application : 20/02/2014 QUALIFELEC RE/0010 indice A 1 SOMMAIRE 1. DOMAINE D APPLICATION... 4 1.1 Objet...

Plus en détail

Notre offre ISR pour l Epargne Salariale. Document non contractuel

Notre offre ISR pour l Epargne Salariale. Document non contractuel Notre offre ISR pour l Epargne Salariale Document non contractuel HSBC et le développement durable Un engagement de conviction Contribuer à développer un monde durable Parmi celles-ci, HSBC a apporté son

Plus en détail

Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel

Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel Traduction non officielle du texte diffusé fin avril 2014 par le Conseil du Développement Durable (Allemagne) dans le cadre de la consultation

Plus en détail

ISO26000. La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale. -Juin 2012 - En partenariat avec

ISO26000. La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale. -Juin 2012 - En partenariat avec ISO26000 En partenariat avec La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale -Juin 2012 - ISO 26000 : le fruit d un long travail international d application concrète des principes du Développement

Plus en détail

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Octobre 2012 Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Convaincu de l impérieuse nécessité pour les entreprises de prendre en compte les

Plus en détail

Conférence ISR 2015. Mercredi 13 mai 2015 - Paris. intervenant

Conférence ISR 2015. Mercredi 13 mai 2015 - Paris. intervenant Mercredi 13 mai 2015 - Paris AIRBAKE I ALL-CLAD I ARNO I ASIAVINA I CALOR I CLOCK I IMUSA I KRUPS I LAGOSTINA I MAHARAJA. WHITELINE I MIRRO I MOULINEX I PANEX I intervenant ROCHEDO I ROWENTA I SAMURAI

Plus en détail

Baromètre de la Certification Environnementale

Baromètre de la Certification Environnementale Baromètre de la Certification Environnementale Édition 2015 Une étude réalisée par Green Soluce, en partenariat avec France GBC Nicolas REGNIER Président de Green Soluce «L équipe Green Soluce est ravie

Plus en détail

Compte Qualité. Maquette V1 commentée

Compte Qualité. Maquette V1 commentée Compte Qualité Maquette V1 commentée Élaborée suite à l expérimentation conduite par la Haute Autorité de santé au second semestre 2013 auprès de 60 établissements testeurs. Direction de l Amélioration

Plus en détail

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive La perception des salariés sur l épargne salariale Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention

Plus en détail

Kilimandjaro University : Université Africaine de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et de l économie durable.

Kilimandjaro University : Université Africaine de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et de l économie durable. !!!!!!!!!!!! Kilimandjaro University : Université Africaine de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et de l économie durable Première session Une formation certifiante des cadres et dirigeants sur

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE 22.05.08 RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE Le Conseil d administration de la Société Générale a pris connaissance du rapport ci-joint du Comité spécial qu il a constitué le 30

Plus en détail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail Contacts Ifop : Rudy BOURLES/Isabelle MANDERON 6-8, rue Eugène Oudiné 75013 Paris tél 01 45 84 14 44 fax 01 45 85 59 39 Etude 23384 Baromètre : Le bien être psychologique au travail Septembre 2008 vague

Plus en détail

Engagement par approche.

Engagement par approche. Engagement par approche. Notre Approche... SYSTEMIQ PROCESSING adopte "l approche systémique" comme levier de l excellence durable des organisations. Au-delà du formalisme et de la conformité aux standards

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Depuis 2005, Selenis intervient aux côtés d acteurs de référence de l assurance. Ce qui nous caractérise fait aussi notre différence : Conseil métier, nous sommes spécialistes de

Plus en détail

Performance 2010. Eléments clés de l étude

Performance 2010. Eléments clés de l étude Advisory, le conseil durable Consulting / Operations Performance 2010 Eléments clés de l étude Ces entreprises qui réalisent deux fois plus de croissance. Une enquête sur les fonctions ventes et marketing.

Plus en détail

www.opex-management.com

www.opex-management.com Paris Luxembourg Bruxelles Casablanca PROGRAMME des formations certifiantes Lean Management et Lean Six Sigma De nouvelles compétences pour les collaborateurs De nouveaux leviers de compétitivité pour

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Comment réussir la mise en place d un ERP?

Comment réussir la mise en place d un ERP? 46 Jean-François Lange par Denis Molho consultant, DME Spécial Financium La mise en place d un ERP est souvent motivée par un constat d insuffisance dans la gestion des flux de l entreprise. Mais, si on

Plus en détail

Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club.

Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club. Le «baromètre CPV DEMETER» est une enquête annuelle réalisée par CPV Associés auprès des entreprises membres du Club Déméter, Environnement et Logistique. Les questions posées permettent de faire un état

Plus en détail

Focus sur les pratiques de consolidation des groupes en France. Restitution de l étude ESCP-Fidanza 2012"

Focus sur les pratiques de consolidation des groupes en France. Restitution de l étude ESCP-Fidanza 2012 Focus sur les pratiques de consolidation des groupes en France Restitution de l étude ESCP-Fidanza 2012" SOMMAIRE 1 Structure de l échan0llon p. 3 4 2 Acteurs comptables p. 5 6 3 Organisa0on et ou0ls de

Plus en détail

DONNER DU INVESTISSEMENT

DONNER DU INVESTISSEMENT épargne & retraite DONNER DU SENS À son INVESTISSEMENT Investissement Socialement Responsable LE MARCHÉ DE L IN- VESTISSEMENT SO- CIALEMENT RESPON- SABLE EN FRANCE L Investissement Socialement Responsable

Plus en détail

Rappels sur les missions, l évolution des populations couvertes et les engagements stratégiques

Rappels sur les missions, l évolution des populations couvertes et les engagements stratégiques DOSSIER DE PRESSE Point presse du 2 juillet 2013 ANNEXES Rappels sur les missions, l évolution des populations couvertes et les engagements stratégiques www.rsi.fr Une mission : assurer la protection sociale

Plus en détail

Nouveau jeune collaborateur

Nouveau jeune collaborateur Insérez le logo de l'entreprise LIVRET D'ACCUEIL Nouveau jeune collaborateur Livret d accueil de : Prénom NOM ACCUEIL ACCOMPAGNEMENT Nous sommes heureux de vous accueillir au sein de notre entreprise.

Plus en détail

Communication sur le progrès 2012 (CoP) SterWen Consulting

Communication sur le progrès 2012 (CoP) SterWen Consulting Communication sur le progrès 2012 (CoP) SterWen Consulting Introduction Notre engagement RSE SterWen Consulting adhère au Pacte Mondial des Nations Unies depuis 2009. A ce titre, SterWen Consulting soutient

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

PRÉSENTATION PRÉSENTATION!

PRÉSENTATION PRÉSENTATION! PRÉSENTATION Qui sommes nous? Notre histoire Types d études menées 700000 600000 500000 400000 300000 200000 100000 Créée en 1819, ESCP Europe est à la fois une École de management prestigieuse et une

Plus en détail

La certification des entreprises de Bâtiment et de Travaux Publics en Rhône-Alpes : les enjeux

La certification des entreprises de Bâtiment et de Travaux Publics en Rhône-Alpes : les enjeux C.E.R.A. Cellule Économique Rhône-Alpes Observatoire Régional du BTP La certification des entreprises de Bâtiment et de Travaux Publics en Rhône-Alpes : les enjeux Edition décembre 2006 INTRODUCTION Les

Plus en détail

PÉRENNISER LA PERFORMANCE

PÉRENNISER LA PERFORMANCE PÉRENNISER LA PERFORMANCE La recherche de performance est aujourd hui au cœur des préoccupations des organisations : succession des plans de productivité et de profitabilité, plans de reprise d activités,

Plus en détail

Chapitre IV. La certification des comptes

Chapitre IV. La certification des comptes Chapitre IV La certification des comptes Aux termes de la Constitution, «les comptes des administrations publiques sont réguliers, sincères et donnent une image fidèle de leur gestion, de leur patrimoine

Plus en détail

ANNEXE RSE Responsabilité Sociétale d'entreprise. Annexe RSE SERMA INGENIERIE 2015-01-08

ANNEXE RSE Responsabilité Sociétale d'entreprise. Annexe RSE SERMA INGENIERIE 2015-01-08 ANNEXE RSE Responsabilité Sociétale d'entreprise GENERAL Adhésion CHARTE RSE SERMA GROUP Qualité Group Internet Groupe Aux Principes Internationaux ANNEXE RSE - ENTITE Qualité Société Internet Société

Plus en détail

Le Baromètre du Risk Manager

Le Baromètre du Risk Manager Le Baromètre du Risk Manager 2013 en partenariat avec Baromètre Editorial du Risk Manager Le Baromètre du Risk Manager 2013 L AMRAE est très heureuse de vous présenter cette 3 e édition du Baromètre du

Plus en détail

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS REGARDS CROISÉS DES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE Administrateurs Présidents de conseil d administration/surveillance

Plus en détail

Accompagner les organisations dans la mise en place de modes collaboratifs pérennes, basés sur l engagement et la confiance. 2 POLES D EXPERTISE

Accompagner les organisations dans la mise en place de modes collaboratifs pérennes, basés sur l engagement et la confiance. 2 POLES D EXPERTISE O Reilly Consultants est un cabinet de conseil en gestion des ressources humaines, formation et coaching qui vise à réconcilier l épanouissement individuel : Accompagner les individus dans la réappropriation

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

Le conseil autrement. La force de l engagement

Le conseil autrement. La force de l engagement Le conseil autrement La force de l engagement Conjuguer nos talents Forts d une expérience de plus de quinze ans de conseil en management et en technologies, nous avons résolument pris le parti de favoriser

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages PACK ÉCO-CONCEPTION Participants : Directeurs, responsables ou chef de projets marketing Service achat, qualité Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

Plus en détail