DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE"

Transcription

1 CABINET IM'EXPERT BP rue du Fort 82 MONTAUBAN Tel : Fax : Port : Dossier n Date : 26/8/213 Propriétaire : VOIES NAVIGABLES DE FRANCE I e r r é se a u n a t i on a l DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L à 6 R à 5 du Code de la Construction et de l Habitation Repérage des matériaux et produits contenant de l amiante pour l établissement du constat établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti Etat du bâtiment relatif à la présence de termites Constat de Risque d'exposition au Plomb (C.R.E.P.) Etat de l'installation intérieure d'électricité Diagnostic de Performance Energétique (D.P.E.) Etat des Risques Naturels, Miniers et Technologiques Maison éclusière n 5 bis Lieu dit le Château 8229 LACOURT ST PIERRE Donneur d ordre : VOIES NAVIGABLES DE FRANCE 2 Port Saint Etienne BP TOULOUSE CEDEX 7 Destinataire(s) de ce rapport : VOIES NAVIGABLES DE FRANCE (Propriétaire) * A m ia n t e * M é t r a g e * P lo m b * T e r m it e s É t a t s d e s l ie u x C o n s t a t s R o b ie n G a z Lo g e m e n t d é c e n t N o r m e s d e s u r f a c e s e t d h a b it a b i lit é D ia g n o s t ic t e c h n ique im m o b il ie r D o s s ie r t e c h n iq u e A m ia n t e RCS MONTAUBAN APE 742C Assurance RCP HA RCP84449 délivrée par les HISCOX- Garantie 3..

2 I e r réseau national Sommaire Note de synthèse de nos conclusions...3 Identification du bien expertisé...4 Désignation de l immeuble... 4 Désignation du propriétaire... 4 Réalisation de la mission... 4 Croquis de repérage...5 Constat de repérage amiante établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti...6 Cadre de la mission... 6 Conclusion... 6 Locaux ou parties de locaux non visités... 6 Composants ou parties de composants qui n ont pu être inspectés... 7 Conditions de réalisation du repérage... 7 Résultats détaillés du repérage... 8 Rapport de l état du bâtiment relatif à la présence de termites Cadre de la mission...13 Conclusion...13 Identification des parties d immeuble visitées et éléments inspectés...14 Identification des parties d immeuble non visitées et justification...15 Identification des ouvrages, parties d ouvrages et éléments qui n ont pas été examinés...15 Moyens d investigation utilisés...15 Constatations diverses...15 Constat de risque d exposition au plomb Cadre de la mission...16 Conclusion...16 Locaux ou parties de locaux non visités...17 Constatations diverses...17 Méthodologie employée...17 Résultats des mesures...18 Notice d information Plomb...23 Etat de l installation intérieure d électricité Limites du domaine d application du diagnostic...24 Synthèse de l état de l installation intérieure d électricité...24 Locaux ou parties de locaux non visités...25 Constatations diverses...25 Résultats détaillés du diagnostic...26 Diagnostic de performance énergétique Objectif du diagnostic de performance énergétique...29 Répartition des dépenses...29 Diagnostic de performance énergétique...3 Etat des Risques Naturels, Miniers et Technologiques Annexe : Attestations d assurance et certifications Version n 5.62Cd AGENDA Diagnostics - Dossier n : VOIES NAVIGABLES DE FRANCE - Page 2/46

3 Note de synthèse du Dossier de Diagnostic Technique Les renseignements ci-dessous utilisés seuls ne sauraient engager la responsabilité du Cabinet Agenda, et en aucun cas ne peuvent se substituer aux rapports de diagnostics originaux. La note de synthèse ne dispense pas de la lecture attentive du rapport. Propriétaire : VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Ordre de mission du : 26/8/213 Demeurant : 2 Port Saint Etienne Date(s) d intervention : 26/8/213 BP 724 Dossier : TOULOUSE CEDEX 7 Intervenant(s) : Philippe ALLEMANDI Adresse du lot : Maison éclusière n 5 bis Lieu dit le Château 8229 LACOURT ST PIERRE Nota : L ensemble des références légales, réglementaires et normatives s entendent de la version des textes en vigueur au jour de la réalisation des diagnostics. CONSTAT DE REPERAGE AMIANTE ETABLI A L OCCASION DE LA VENTE D UN IMMEUBLE BATI Articles L à L , R1334-2, R , R à R et R du Code de la Santé Publique Arrêtés du 12/12/212 Norme NF X 46-2 Philippe ALLEMANDI, Diagnostique Agenda, atteste que pour les éléments et pièces inspectés du bien immobilier objet du présent constat : Il n'a pas été repéré de matériaux et produits contenant de l'amiante, conformément aux listes A et B figurant à l annexe 13-9 du Code de la Santé Publique et à notre mission telle que ci-dessus définie. ETAT DU BATIMENT RELATIF A LA PRESENCE DE TERMITES Articles L133-1 à L133-6 et R133-1 à R133-8 du Code de la Construction et de l Habitation Arrêté du 29/3/27 Norme NF P 3-21 Arrêté préfectoral en vigueur Philippe ALLEMANDI, Diagnostique Agenda, pour le bien immobilier objet du présent rapport de l état relatif à la présence de termites dans les bâtiments, atteste sur les éléments concernés : Absence d indice de présence de termites CONSTAT DE RISQUE D'EXPOSITION AU PLOMB Articles L à L et R à R du Code de la Santé Publique Arrêté du 19/8/211 Norme NF X 46-3 Philippe ALLEMANDI, Diagnostique Agenda, après analyse des unités de diagnostic des parties privatives du bien immobilier objet du présent constat de risque d'exposition au plomb, atteste: L'existence de risque immédiat d'exposition au plomb. Unité(s) de diagnostic de classe 3 : En application de l'article L du Code de la Santé Publique, le propriétaire du bien, objet de ce constat, doit effectuer les travaux appropriés pour supprimer l'exposition au plomb, tout en garantissant la sécurité des occupants. Il doit également transmettre une copie complète du constat, annexes comprises, aux occupants de l'immeuble ou de la partie d'immeuble concernée et à toute personne amenée à effectuer des travaux dans cet immeuble ou la partie d'immeuble concernée. Unité(s) de diagnostic de classe 1 et 2 : Le propriétaire doit veiller à l'entretien des revêtements recouvrant les unités de diagnostic de classe 1 et 2, afin d'éviter leur dégradation future. ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE Articles L134-7 et R134-1 à R du Code de la Construction et de l Habitation Arrêtés du 8/7/28 Norme XP C 16-6 Philippe ALLEMANDI, Diagnostique Agenda, après diagnostic de l état de l installation intérieure d électricité, atteste que : L'installation intérieure d'électricité comporte une ou des anomalies. DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE N ADEME : 1382V2168P Articles L134-1 à L134-5, R134-1 à R , R111-2 et R du Code de la Construction et de l Habitation Arrêtés du 15/9/26 (vente), du 3/5/27 (location), du 9/11/26 et du 6/5/28 (méthode conventionnelle), du 21/9/27 (bâtiments neufs), du 7/12/27 (bâtiments publics), du 18/4/212 (centres commerciaux), du 24/12/212 (transmission à l ADEME) Pour ce type d'immeuble, la réglementation impose d'utiliser les consommations réelles pour déterminer les étiquettes 'énergie' et 'climat' : cette information ne nous ayant pas été fournie par le propriétaire, il n'est pas possible d'estimer les consommations. Le diagnostic se limite donc au descriptif et aux recommandations ETAT DES RISQUES NATURELS, MINIERS ET TECHNOLOGIQUES Articles L125-5 et R du Code de l'environnement Situation de l immeuble : situé dans le périmètre d'un PPRn Inondation, approuvé le 22/12/1999, d'un PPRn Mouvement de terrain, approuvé le 25/4/25 et dans une zone de sismicité Les risques pris en compte sont : Inondation - Mouvement de terrain - Sismicité Zone 1 (très faible) Habitation ne comportant pas d installation gaz au sens de la norme NF * A m ia n t e * M é t r a g e * P lo m b * T e r m i t e s É t a t s d e s l ie u x C o n s t a t s R o b ie n G a z Lo g e m e n t d é c e n t N o r m e s d e s u r f a c e s e t d h a b it a b i lit é D ia g n o s t ic t e c h n ique im m o b il ie r D o s s ie r t e c h n iq u e A m ia n t e RCS MONTAUBAN APE 742C Assurance RCP HA RCP84449 délivrée par les HISCOX- Garantie 3.. Version n 5.62Cd Dossier n : VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 3/46

4 Dossier de Diagnostic Technique Identification du bien expertisé En cas de vente de tout ou partie d'un immeuble bâti, un dossier de diagnostic technique, fourni par le vendeur, est annexé à la promesse de vente ou, à défaut de promesse, à l'acte authentique de vente Le dossier de diagnostic technique comprend les documents suivants : 1. Le constat de risque d'exposition au plomb prévu aux articles L et L du Code de la Santé Publique ; 2. L'état mentionnant la présence ou l'absence de matériaux ou produits contenant de l'amiante prévu à l'article L du même code ; 3. L'état relatif à la présence de termites dans le bâtiment prévu à l'article L133-6 du Code de la Construction et de l'habitation ; 4. L'état de l'installation intérieure de gaz naturel prévu à l'article L134-6 du même code ; 5. Dans les zones mentionnées au I de l'article L125-5 du Code de l'environnement, l'état des risques naturels et technologiques prévu au deuxième alinéa du I du même article ; 6. Le diagnostic de performance énergétique prévu à l'article L134-1 du Code de la Construction et de l'habitation ; 7. L état de l installation intérieure d électricité prévue à l article L134-7 du même code ; 8. Le document établi à l'issue du contrôle des installations d'assainissement non collectif mentionné à l'article L du Code de la Santé Publique. En l'absence, lors de la signature de l'acte authentique de vente, d'un des documents mentionnés aux 1, 2, 3, 4, 7 et 8 ci-dessus en cours de validité, le vendeur ne peut pas s'exonérer de la garantie des vices cachés correspondante. Dossier : Expertise(s) réalisée(s) le(s) : 26/8/213 Destinataires : Commentaires : DESIGNATION DE L IMMEUBLE Maison éclusière n 5 bis Lieu dit le Château 8229 LACOURT ST PIERRE Etendue de la prestation : Parties Privatives Nature de l immeuble : Immeuble Bâti Date du permis de construire : Antérieur à 1949 Destination des locaux : VENTE Document(s) fourni(s) : Aucun VOIES NAVIGABLES DE FRANCE (Propriétaire) Sur information de VNF, la cave n 2 non accessible en rez de chaussée ne fait pas partie de la vente. Description de l immeuble Ensemble constitué: - d'une maison comprenant au rez de chaussée 1 garage, 1 cave, 1 débarras, 1 cave non accessible; au 1er étage1 entrée, 1 salle à manger, 1 cuisine, 1 salle de bains, 1 buanderie; au 2ème étage 1 palier, 2 greniers. - d'un terrain partiellement clos et arboré. DESIGNATION DU PROPRIETAIRE VOIES NAVIGABLES DE FRANCE 2 Port Saint Etienne BP TOULOUSE CEDEX 7 Demandeur : PROPRIETAIRE Sur déclaration de l intéressé. REALISATION DE LA MISSION Laboratoire(s) d analyse amiante Laboratoire EURO FINS LEM 2 rue du Kochersberg - BP Saverne Cedex Opérateur(s) de diagnostic > Philippe ALLEMANDI : Certification n C52 QUALIXPERT 17 Rue Borrel 811 Castres Attestation d assurance Le Cabinet Agenda est assuré en responsabilité civile professionnelle pour les activités, objet du présent rapport, auprès d'allianz à hauteur de 3.. et au titre du contrat groupe HA RCP84449 Validité : du 1/1/213 au 31/12/213 Le cabinet AGENDA atteste ne pas avoir eu recours à la sous-traitance pour l élaboration de ce dossier. Le présent rapport est établi par une (des) personne(s) dont les compétences sont certifiées par l'organisme certificateur mentionné à côté du nom de l opérateur de diagnostic concerné. L attestation requise par l article R271-3 du Code de la Construction et de l'habitation, reproduite en annexe, a été transmise au donneur d ordre préalablement à la conclusion du contrat de prestation de service. Version n 5.62Cd Dossier n : VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 4/46

5 Croquis Propriétaire : VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Maison éclusière n 5 bis Adresse du bien : Lieu dit le Château 8229 LACOURT ST PIERRE Dossier : Bâtiment principal Rez de chaussée Bâtiment Niveau : Bâtiment principal - 1er étage Bâtiment principal 2ème étage Dépendances Bâtiment principal - 1er étage Salle à manger (fenêtres B, C, D) Buanderie Salle de bains (fenêtre C) Entrée (porte C) Cuisine (fenêtres C, D) Bâtiment principal 2ème étage Bâtiment principal Rez de chaussée Grenier 2 Grenier 1 Garage Cave n 2 Débarra s Palier (porte A) Cave n 1 NON ACCESSI BLE Dépendance n 1 Dépendance n 2 WC Poulailler Exposition au plomb (classement 3) avec risque d exposition Mesure de plomb positive (classement 1 ou 2) Croquis de repérage Document sans échelle remis à titre indicatif Version n 5.62Cd Dossier n : VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 5/46

6 Constat de repérage amiante établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti Articles L à L , R1334-2, R , R à R et R du Code de la Santé Publique Arrêtés du 12/12/212 Norme NF X 46-2 CADRE DE LA MISSION Ce repérage a pour objectif d identifier et de localiser les matériaux et produits contenant de l amiante incorporés dans l immeuble bâti et susceptibles de libérer des fibres d amiante en cas d agression mécanique résultant de l usage des locaux (chocs et frottements) ou générée à l occasion d opérations d entretien et de maintenance. Il est basé sur les listes A et B de matériaux et produits mentionnés à l Annexe 13-9 du Code de la Santé Publique et ne concerne pas les équipements et matériels (chaudières, par exemple). Ce repérage visuel et non destructif ne peut se substituer à un repérage avant réalisation de travaux ou avant démolition. Il est nécessaire d avertir de la présence d amiante toute personne pouvant intervenir sur ou à proximité des matériaux et produits concernés ou de ceux les recouvrant ou les protégeant. Ce repérage visuel et non destructif ne peut se substituer à un repérage avant réalisation de travaux ou avant démolition. CONCLUSION Dans le cadre de la mission décrit en tête de rapport, il n'a pas été repéré de matériaux et produits contenant de l'amiante. Il existe des locaux et/ou composants qui n'ont pu être inspectés : il y a lieu de réaliser des investigations complémentaires pour satisfaire aux obligations réglementaires. Notre intervention a été réalisée conformément à l ordre de mission du 26 août 213 Dossier n : Date(s) de l intervention : Opérateur(s) de repérage : Le repérage a été réalisé en présence de : Pas d'accompagnateur Fait à MONTAUBAN, le 26 août 213, en deux (2) exemplaires originaux Le présent rapport ne peut être reproduit que dans son intégralité (annexes comprises), et avec l accord écrit de son signataire. Philippe ALLEMANDI * A m ia n t e * M é t r a g e * P lo m b * T e r m it e s É t a t s d e s l ie u x C o n s t a t s R o b ie n G a z Lo g e m e n t d é c e n t N o r m e s d e s u r f a c e s e t d h a b it a b i lit é D ia g n o s t ic t e c h n ique im m o b il ie r D o s s ie r t e c h n iq u e A m ia n t e RCS MONTAUBAN APE 742C Assurance RCP HA RCP84449 délivrée par les HISCOX- Garantie 3.. Version n 5.62Cd Dossier n VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 6/46

7 LOCAUX OU PARTIES DE LOCAUX NON VISITES Néant. COMPOSANTS OU PARTIES DE COMPOSANTS QUI N ONT PU ETRE INSPECTES Localisation Bâtiment principal 2ème étage Grenier n 1 / Grenier n 2 Plafond Lambris sous face Justification La sous face n'est pas accessible sans destruction. Avertissement : il y a lieu de réaliser des investigations complémentaires afin que tous les composants concernés par la présente mission soient entièrement inspectés. CONDITIONS DE REALISATION DU REPERAGE Programme de repérage Composant de la construction 1. Parois verticales intérieures Murs et cloisons «en dur» et poteaux (périphériques et intérieurs) Cloisons (légères et préfabriquées), gaines et coffres 2. Planchers et plafonds Plafonds, poutres et charpentes, gaines et coffres Planchers 3. Conduits, canalisations et équipements intérieurs Conduits de fluides (air, eau, autres fluides...) Clapets/volets coupe-feu Portes coupe-feu Vide-ordures 4. Éléments extérieurs Toitures Bardages et façades légères Conduits en toiture et façade Mode opératoire Annexe 13-9 du Code de la Santé Publique : Liste A Composant à sonder ou à vérifier Flocages Calorifugeages Faux plafonds Annexe 13-9 du Code de la Santé Publique : Liste B Partie du composant Enduits projetés, revêtements durs (plaques menuiserie, amiante-ciment) et entourages de poteaux (carton, amianteciment, matériau sandwich, carton + plâtre), coffrage perdu Enduits projetés, panneaux de cloisons Enduits projetés, panneaux collés ou vissés Dalles de sol Conduits, enveloppes de calorifuges Clapets, volets, rebouchage Joints (tresses, bandes) Conduits Plaques, ardoises, accessoires de couverture (composites, fibres-ciment), bardeaux bitumineux Plaques, ardoises, panneaux (composites, fibres-ciment) Conduits en amiante-ciment : eaux pluviales, eaux usées, conduits de fumée Nous tenons à votre disposition notre mode opératoire pour les missions de repérage des matériaux et produits contenant de l amiante et pour les missions d examen visuel des surfaces traitées après travaux de retrait. Conditions d inaccessibilité Les éléments cachés (plafonds, murs, sols, ) par du mobilier, des revêtements de décoration de type synthétique, panneaux, matériaux isolants, cloisons ou tous autres matériaux pouvant masquer des matériaux ou produits contenant de l'amiante, ne peuvent être examinés par manque d'accessibilité. Les parties d'ouvrage, éléments en amiante inclus dans la structure du bâtiment ainsi que les éléments coffrés ne peuvent être contrôlés, notre mission n'autorisant pas de démontage ou de destruction. Les prélèvements nécessaires au repérage et entraînant une dégradation des matériaux sont réalisés sous la responsabilité du maître d ouvrage. Les prélèvements concernant les matériaux ayant une fonction de sécurité (éléments coupe-feu, clapets, joints, ) ne sont réalisés que s ils n entraînent aucune modification de l efficacité de leur fonction de sécurité. Constatations diverses Néant Version n 5.62Cd Dossier n VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 7/46

8 RESULTATS DETAILLES DU REPERAGE Légende des colonnes des tableaux de matériaux et produits repérés Colonne Abréviation Commentaire Élément de construction Paroi Décision / Prélèvement Prélèvement Justification État de conservation Préconisation A, B,, Z SO PL ZH 1, 2 ou 3 BE DP DG Désignation (cf. Locaux visités ) : description courante de l élément de construction Composant / Partie du composant (cf. Matériaux ou produits ) : description selon le programme de repérage réglementaire (cf. Conditions de réalisation du repérage ) N : numéro de l élément de construction permettant de faire le lien entre sa description courante et sa description réglementaire Murs : le mur A est le mur d'entrée dans la pièce, les lettres suivantes sont affectées aux autres murs en fonction du sens des aiguilles d une montre Sol Plafond Zone homogène : partie d un immeuble bâti présentant des similitudes sur le type de matériau ou produit, la présence d'une protection, l état de dégradation, l exposition à la circulation d air et aux chocs et vibrations, l usage des locaux Les matériaux et produits dont la référence de prélèvement est identique sont de même nature et possèdent les mêmes caractéristiques techniques : quand Prélèvement / Nombre =, c est qu un sondage a été réalisé pour s assurer de ces similitudes Indication des éléments qui ont permis de conclure à la présence d amiante Classification des flocages, calorifugeages et faux plafonds (arrêté du 12/12/212) : le cas échéant, voir en annexe les grilles d évaluation et les consignes générales de sécurité Bon état de conservation Dégradation ponctuelle Dégradation généralisée EP Évaluation périodique (arrêté du 12/12/212) AC1 Action corrective de 1er niveau (arrêté du 12/12/212) AC2 Action corrective de 2nd niveau (arrêté du 12/12/212) EVP SNE TCR Évaluation périodique dans un délai maximal de trois ans (article R du Code de la Santé Publique) Surveillance du niveau d'empoussièrement dans l air (article R du Code de la Santé Publique) Travaux de confinement ou de retrait dans un délai maximal de trois ans (article R du Code de la Santé Publique) Locaux visités Les (éventuelles) lignes d éléments de construction en gras sur fond gris correspondent à des matériaux ou produits contenant de l amiante, dont on trouvera le détail dans les rubriques suivantes. Local Bâtiment principal Rez de chaussée Débarras n 1 Élément de construction N Désignation 64 Plancher Carrelage 65 Murs Placoplâtre Peinture (A) 66 Murs Placoplâtre Peinture (B) 67 Murs Placoplâtre Peinture (C) 68 Murs Placoplâtre Peinture (D) 69 Plafond Lambris bois Version n 5.62Cd Dossier n VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 8/46

9 Bâtiment principal Rez de chaussée Garage 76 Plancher Dalle béton 77 Murs Crépi 78 Plafond Solives et plancher bois 79 Plafond Placoplâtre Bâtiment principal Rez de chaussée Cave n 1 81 Plancher Terre battue 82 Mur Brique 83 Plafond Solives et plancher bois Bâtiment principal 1er étage Entrée 3 Plancher Carrelage 5 Murs Placoplâtre Peinture (A) 6 Murs Placoplâtre Peinture (B) 7 Murs Placoplâtre Peinture (C) 8 Murs Placoplâtre Peinture (D) 9 Plafond Placoplâtre Bâtiment principal 1er étage Buanderie 11 Plancher Carrelage 12 Murs Plâtre, Papier peint (A) 13 Murs Plâtre, Papier peint (B) 14 Murs Plâtre, Papier peint (C) 15 Murs Plâtre, Papier peint (D) 16 Plafond Solives et plancher bois Bâtiment principal 1er étage Salle à manger 27 Murs Placoplâtre Peinture (A) 28 Murs Placoplâtre Peinture (B) 29 Murs Placoplâtre Peinture (C) 3 Murs Placoplâtre Peinture (D) 31 Plafond Lambris bois Version n 5.62Cd Dossier n VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 9/46

10 Bâtiment principal 1er étage Cuisine 37 Plancher Carrelage 38 Murs Placoplâtre Peinture (A) 39 Murs Placoplâtre Peinture (B) 4 Murs Placoplâtre Peinture (C) 41 Murs Placoplâtre Peinture (D) 42 Mur Faïence 43 Plafond Lambris bois Bâtiment principal 1er étage Salle de bains 47 Plancher Carrelage 48 Murs Placoplâtre Peinture (A) 49 Murs Placoplâtre Peinture (B) 5 Murs Placoplâtre Peinture (C) 51 Murs Placoplâtre Peinture (D) 52 Plafond Lambris bois 53 Mur Faïence Bâtiment principal 2ème étage Grenier n 1 54 Plancher Tomettes 55 Plancher Pvc 56 Murs Lambris bois 57 Plafond Lambris bois 61 Plafond Isolant sur charpente non accessible Bâtiment principal 2ème étage Grenier n 2 96 Plancher Tomettes 97 Plancher Pvc 98 Murs Lambris bois 99 Plafond Lambris bois 13 Plafond Isolant sur charpente non accessible Bâtiment principal 2ème étage Palier 14 Plancher Tomettes 16 Murs Lambris bois 111 Plafond Placoplâtre Version n 5.62Cd Dossier n VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 1/46

11 Dépendance n 1 Rez de chaussée WC 84 Plancher Dalle béton 85 Murs Crépi 86 Plafond Charpente traditionnelle bois Dépendance n 2 Rez de chaussée Poulailler 88 Plancher Terre battue 89 Mur Brique 9 Plafond Béton Matériaux ou produits contenant de l amiante, sur décision de l opérateur Néant. Matériaux ou produits contenant de l amiante, après analyse Néant. Matériaux ou produits ne contenant pas d amiante, après analyse Néant. Version n 5.62Cd Dossier n VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 11/46

12 ANNEXES Notice d information Les maladies liées à l amiante sont provoquées par l inhalation des fibres. Toutes les variétés d amiante sont classées comme substances cancérogènes avérées pour l homme. L inhalation de fibres d'amiante est à l origine de cancers (mésothéliomes, cancers broncho-pulmonaires), et d autres pathologies non cancéreuses (épanchements pleuraux, plaques pleurales). L identification des matériaux et produits contenant de l amiante est un préalable à l évaluation et à la prévention des risques liés à l amiante. Elle doit être complétée par la définition et la mise en œuvre de mesures de gestion adaptées et proportionnées pour limiter l exposition des occupants présents temporairement ou de façon permanente dans l'immeuble. L'information des occupants présents temporairement ou de façon permanente est un préalable essentiel à la prévention du risque d'exposition à l'amiante. Il convient donc de veiller au maintien du bon état de conservation des matériaux et produits contenant de l amiante afin de remédier au plus tôt aux situations d usure anormale ou de dégradation. Il conviendra de limiter autant que possible les interventions sur les matériaux et produits contenant de l'amiante qui ont été repérés et de faire appel aux professionnels qualifiés notamment dans le cas de retrait ou de confinement de ce type de matériau ou produit. Enfin, les déchets contenant de l'amiante doivent être éliminés dans des conditions strictes, renseignez-vous auprès de votre mairie ou votre préfecture. Pour connaître les centres d'élimination près de chez vous consultez la base de données «déchets» gérée par l ADEME directement accessible sur le site Internet Rapports précédemment réalisés Néant. Version n 5.62Cd Dossier n VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 12/46

13 Rapport de l état du bâtiment relatif à la présence de termites Articles L133-1 à L133-6 et R133-1 à R133-8 du Code de la Construction et de l Habitation Arrêté du 29/3/27 Norme NF P 3-21 Arrêté préfectoral en vigueur CADRE DE LA MISSION Notre mission consiste à rechercher, au moment de l'intervention, des traces visibles d'infestations ou altérations provoquées par des termites, de les repérer et de dresser le présent constat, résultat d un examen visuel de l'ensemble des parties visibles et accessibles susceptibles d'être démontées sans outils et de sondage non destructif (sauf parties déjà altérées ou dégradées) des bois au moyen d un poinçon. Nota : L'opérateur de diagnostic ayant réalisé le présent état du bâtiment relatif à la présence de termites n'exerce aucune activité de traitement préventif, curatif ou d'entretien de lutte contre les termites. Notre Cabinet ne possède aucun lien d'intérêt avec une entreprise de distribution de produits utilisés pour ce type de traitement et n'est filiale d'aucune entreprise de traitement des bois. L intervention n a pas pour but de donner un diagnostic de la résistance mécanique des bois et matériaux, même s il y a bûchage (enlèvement de matière, afin de vérifier jusqu où s est répandue l attaque), l intérêt étant d établir un rapport de l état du bâtiment relatif à la présence de termites. Dans le cas de logements régis par la loi n du 1 juillet 1965, le présent rapport de l état du bâtiment relatif à la présence de termites ne portant que sur les parties privatives, la clause d'exonération de garantie pour vice caché prévue à l'article 1643 du code civil, si le vice caché est constitué par la présence de termites, ne pourra être stipulée que pour les parties privatives. Seul, un rapport de l état du bâtiment relatif à la présence de termites des parties communes de l'immeuble, annexé à l'acte authentique constatant la réalisation de la vente, permettra de stipuler la clause d'exonération pour vice caché concernant les parties communes. Le présent rapport n a de valeur que pour la date de la visite et est exclusivement limité à l état relatif à la présence de termites dans le bâtiment objet de la mission. Le rapport de l état du bâtiment relatif à la présence de termites doit avoir été établi depuis moins de six mois à la date de l'acte authentique constatant la vente. Selon les termes des articles L133-4 et R133-3 du Code de la Construction et de l Habitation, en cas de constatation de présence de termites, une déclaration doit être effectuée auprès du maire de la commune, par l'occupant ou à défaut par le propriétaire, dans un délai d un mois, sous peine de sanction. CONCLUSION Philippe ALLEMANDI, Diagnostique Agenda, certifie ce jour, pour le bien immobilier objet du présent rapport de l état relatif à la présence de termites dans les bâtiments, sur les éléments concernés : Absence d indice de présence de termites Pour toute partie d'immeuble non contrôlée, le propriétaire devra rendre l'accès sécurisé possible et nous contacter pour un complément d'expertise. A défaut, les conclusions du présent rapport ne seront réputées définitives que pour les parties effectivement contrôlées. Hors mission : Présence d'autres agents de dégradation biologique du bois. Les constatations relatives aux pathologies autres que 'termites' ne font pas partie de notre mission. Elles figurent pour mémoire et peuvent ne pas être exhaustives. Des recherches plus approfondies supposent qu'une mission spécifique nous soit confiée. Notre intervention a été réalisée conformément à l ordre de mission du 26 août 213 Dossier n : Date(s) de l intervention : (temps passé : 3h45) Opérateur(s) de repérage : Le repérage a été réalisé en présence de : Pas d'accompagnateur Fait à MONTAUBAN, le 26 août 213, en deux (2) exemplaires originaux Le présent rapport ne peut être reproduit que dans son intégralité (annexes comprises), et avec l accord écrit de son signataire. Philippe ALLEMANDI * A m ia n t e * M é t r a g e * P lo m b * T e r m it e s É t a t s d e s l ie u x C o n s t a t s R o b ie n G a z Lo g e m e n t d é c e n t N o r m e s d e s u r f a c e s e t d h a b it a b i lit é D ia g n o s t ic t e c h n ique im m o b il ie r D o s s ie r t e c h n iq u e A m ia n t e RCS MONTAUBAN APE 742C Assurance RCP HA RCP84449 délivrée par les HISCOX- Garantie 3.. Version n 5.62Cd Dossier n : VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 13/46

14 IDENTIFICATION DES PARTIES D IMMEUBLE VISITEES Parties d immeuble bâties et non bâties visitées Bâtiment principal Rez de chaussée Débarras n 1 Bâtiment principal Rez de chaussée Garage Bâtiment principal Rez de chaussée Cave n 1 Bâtiment principal 1er étage Entrée Bâtiment principal 1er étage Buanderie Bâtiment principal 1er étage Salle à manger Bâtiment principal 1er étage Cuisine Bâtiment principal 1er étage Salle de bains Bâtiment principal 2ème étage Grenier n 1 Bâtiment principal 2ème étage Grenier n 2 Bâtiment principal 2ème étage Palier Dépendance n 1 Rez de chaussée WC Dépendance n 2 Rez de chaussée Poulailler Ouvrages, parties d ouvrages et éléments examinés Fenêtre et encadrement droite Bois Peinture (Mur C), Fenêtre et encadrement gauche Bois Peinture (Mur C), Murs Placoplâtre Peinture (Murs A+B+C+D), Plafond Lambris bois, Plancher Carrelage, Porte et encadrement Bois Peinture (Mur B), Volets droite Bois Peinture (Mur C), Volets gauche Bois Peinture (Mur C) Murs Crépi, Plafond Placoplâtre, Plafond Solives et plancher bois, Plancher Dalle béton, Porte Bois Peinture (Mur A) Mur Brique, Plafond Solives et plancher bois, Plancher Terre battue, Porte et encadrement Bois Escalier Bois Crémaillère Limon Bois Peinture, Main courante Bois Peinture, Murs Placoplâtre Peinture (Murs A+B+C+D), Plafond Placoplâtre, Plancher Carrelage, Plinthe(s) Bois, Porte et encadrement Bois Peinture (Murs A+C) Murs Plâtre, Papier peint (Murs A+B+C+D), Plafond Solives et plancher bois, Plancher Carrelage Fenêtre et encadrement Bois Peinture (Murs B+C+D), Murs Placoplâtre Peinture (Murs A+B+C+D), Plafond Lambris bois, Plinthe(s) Bois, Porte et encadrement Bois Peinture (Mur A), Volets Bois Peinture (Murs B+C+D) Fenêtre et encadrement Bois Peinture (Murs C+D), Mur Faïence, Murs Placoplâtre Peinture (Murs A+B+C+D), Plafond Lambris bois, Plancher Carrelage, Porte et encadrement Bois Peinture (Mur B), Volets Bois Peinture (Murs C+D) Fenêtre et encadrement Bois Peinture (Mur C), Mur Faïence, Murs Placoplâtre Peinture (Murs A+B+C+D), Plafond Lambris bois, Plancher Carrelage, Porte et encadrement Bois Peinture (Mur A), Volets Bois Peinture (Mur C) Pannes Bois Murs Lambris bois, Plafond Isolant sur charpente non accessible, Plafond Lambris bois, Plancher Pvc, Plancher Tomettes Pannes Bois Murs Lambris bois, Plafond Isolant sur charpente non accessible, Plafond Lambris bois, Plancher Pvc, Plancher Tomettes Murs Lambris bois, Plafond Placoplâtre, Plancher Tomettes, Porte et encadrement Bois Peinture (Mur A) Murs Crépi, Plafond Charpente traditionnelle bois, Plancher Dalle béton Mur Brique, Plafond Béton, Plancher Terre battue, Porte Bois Résultat du diagnostic d infestation Absence d'indice de présence de termites Absence d'indice de présence de termites Absence d'indice de présence de termites Présence de traces d'insectes à larves xylophages de type Petite Vrillette Absence d'indice de présence de termites Absence d'indice de présence de termites Absence d'indice de présence de termites Absence d'indice de présence de termites Absence d'indice de présence de termites Présence de traces d'insectes à larves xylophages de type Capricorne et Vrillette Absence d'indice de présence de termites Présence de traces d'insectes à larves xylophages de type Capricorne et Vrillette Absence d'indice de présence de termites Absence d'indice de présence de termites Absence d'indice de présence de termites Absence d'indice de présence de termites Extérieur Garde Corps Métal Peinture, Souches, Tas de bois au sol Absence d'indice de présence de termites Version n 5.62Cd Dossier n : VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 14/46

15 IDENTIFICATION DES PARTIES D'IMMEUBLE N'AYANT PU ETRE VISITEES ET JUSTIFICATION Localisation Bâtiment principal Rez de chaussée Cave n 2 Justification Nous n'avons pu accéder à ce volume en raison de la condamnation de la porte. Nous invitons le propriétaire ou l'acquéreur à nous en donner l'accès; en l'état nous faisons toute réserve sur l'état des éléments bois au regard de leur situation parasitaire. IDENTIFICATION DES OUVRAGES, PARTIES D'OUVRAGES ET ELEMENTS QUI N'ONT PAS ETE EXAMINES ET JUSTIFICATION Localisation Bâtiment principal 2ème étage Grenier n 1/ Grenier n 2 Plafond Lambris Justification La sous face n'est pas accessible sans destruction Extérieur Les piquets / tuteurs ne sont pas accessibles sans destruction. La face des bois ( huisseries, plinthes, lambris, linteaux,..) mis en oeuvre contre les maçonneries est non contrôlable. Les éléments cachés (plafonds, murs, sols) par du mobilier, des revêtements de décoration de type moquette, PVC, lambris, panneaux de bois, isolation, cloison ou tout autre matériau pouvant masquer un élément, n'ont pu être examinés par manque d'accessibilité. Les parties d'ouvrage et éléments inclus dans la structure du bâtiment, les éléments coffrés et les sous-faces de planchers n'ont pas pu être contrôlés, notre mission n'autorisant pas de démontage ou de destruction. Il appartiendra au propriétaire de mettre à la disposition de l opérateur de repérage les moyens d'accès nécessaires pour la bonne réalisation de la mission et de nous en informer. MOYENS D'INVESTIGATION UTILISES Examen visuel, sondage non destructif (sauf parties déjà altérées ou dégradées) des bois, ainsi que des murs et des sols, au moyen d un poinçon. CONSTATATIONS DIVERSES L'immeuble se situant dans une zone déclarée à risque Termites par le Préfet et dans un environnement proche contaminé, une surveillance par un contrôle régulier des éléments à risque sera toujours souhaitable. Terrain: délimité partiellement sur les 4 côtés par une clôture et des piquets bois et métalliques. Version n 5.62Cd Dossier n : VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 15/46

16 Constat de risque d exposition au plomb (CREP) dans les parties privatives Articles L à L et R à R du Code de la Santé Publique Arrêté du 19/8/211 Norme NF X 46-3 CADRE DE LA MISSION Ce constat consiste à mesurer la concentration en plomb de tous les revêtements du bien concerné, afin d identifier ceux contenant du plomb, qu ils soient dégradés ou non, à décrire leur état de conservation et à repérer, le cas échéant, les situations de risque de saturnisme infantile et de dégradation du bâti. Les résultats du CREP doivent permettre de connaître non seulement le risque immédiat lié à la présence de revêtements dégradés contenant du plomb (qui génèrent spontanément des poussières ou des écailles pouvant être ingérées par un enfant), mais aussi le risque potentiel lié à la présence de revêtements en bon état contenant du plomb (encore non accessible). Ce constat porte sur les revêtements accessibles depuis le logement, y compris les revêtements extérieurs au logement (volets, portail, grille, etc.). La recherche de canalisations en plomb ne fait pas partie du champ d application du CREP. Si le bien immobilier concerné est affecté en partie à des usages autres que l habitation, le CREP ne porte que sur les parties affectées à l habitation. Dans les locaux annexes de l habitation, le CREP porte sur ceux qui sont destinés à un usage courant, tels que la buanderie, la cave, le garage, etc. CONCLUSION Dans le cadre de la mission décrit en tête de rapport, il a été constaté l'existence de risque immédiat d'exposition au plomb Notre intervention a été réalisée conformément à l ordre de mission du 26 août 213 Date(s) de l intervention : Philippe ALLEMANDI Opérateur(s) de diagnostic : Constat réalisé : Avant vente Validité du présent constat : 1 an (???) si utilisé avant vente, 6 ans (???) si utilisé avant mise en location Le repérage a été réalisé en présence de : Pas d'accompagnateur Fait à MONTAUBAN, le 26 août 213, en deux (2) exemplaires originaux. À défaut d un CREP parties communes, le vendeur ne pourra pas être exonéré de la garantie contre les vices cachés concernant sa quote-part des parties communes. Le présent constat ne peut être reproduit que dans son intégralité (annexes comprises), et avec l accord écrit de son signataire. Classement des unités de diagnostic Les mesures de concentration en plomb sont regroupées dans le tableau de synthèse suivant : Nombre d unités de diagnostic Total Non mesurées Classe Classe 1 Classe 2 Classe Proportion 1 % % 9.59 % 2.35 % % 7.6 % * A m ia n t e * M é t r a g e * P lo m b * T e r m it e s É t a t s d e s l ie u x C o n s t a t s R o b ie n G a z Lo g e m e n t d é c e n t N o r m e s d e s u r f a c e s e t d h a b it a b i lit é D ia g n o s t ic t e c h n ique im m o b il ie r D o s s ie r t e c h n i q u e A m ia n t e RCS MONTAUBAN APE 742C Assurance RCP HA RCP84449 délivrée par les HISCOX- Garantie 3.. Version n 5.62Cd Dossier n VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 16/46

17 Recommandations au propriétaire Le plomb (principalement la céruse) contenu dans les revêtements peut provoquer une intoxication des personnes, en particulier des jeunes enfants, dès lors qu il est inhalé ou ingéré. Les travaux qui seraient conduits sur les surfaces identifiées comme recouvertes de peinture d une concentration surfacique en plomb égale ou supérieure à 1 mg/cm² devront s accompagner de mesures de protection collectives et individuelles visant à contrôler la dissémination de poussières toxiques et à éviter toute exposition au plomb tant pour les intervenants que pour les occupants de l immeuble et la population environnante. Unité(s) de classes 1 et 2 : Le propriétaire doit veiller à l entretien des revêtements recouvrant les unités de diagnostic de classe 1 et 2, afin d éviter leur dégradation future. Unité(s) de classe 3 : En application de l article L du Code de la Santé Publique, le propriétaire du bien, objet de ce constat, doit effectuer les travaux appropriés pour supprimer l exposition au plomb, tout en garantissant la sécurité des occupants. Il doit également transmettre une copie complète du constat, annexes comprises, aux occupants de l immeuble ou de la partie d immeuble concernée et à toute personne amenée à effectuer des travaux dans cet immeuble ou la partie d immeuble concernée. État d occupation du bien Le bien est occupé : Non Situations de risque de saturnisme infantile et de dégradation du bâti Situations de risque de saturnisme infantile Oui Non Au moins un local parmi les locaux objets du constat présente au moins 5 % d unités de diagnostic de classe 3 L ensemble des locaux objets du constat présente au moins 2 % d unités de diagnostic de classe 3 Situations de dégradation du bâti Oui Non Les locaux objets du constat présentent au moins un plancher ou plafond menaçant de s effondrer ou en tout ou partie effondré Les locaux objets du constat présentent des traces importantes de coulures ou de ruissellement ou d écoulement d eau sur plusieurs unités de diagnostic d une même pièce Les locaux objets du constat présentent plusieurs unités de diagnostic d une même pièce recouvertes de moisissures ou de nombreuses taches d humidité Appréciation sur l état général du bien Néant. X X X X X LOCAUX OU PARTIES DE LOCAUX NON VISITES Néant. CONSTATATIONS DIVERSES Néant METHODOLOGIE EMPLOYEE La recherche et la mesure du plomb présent dans les peintures ou les revêtements ont été réalisées selon le cadre réglementaire défini précédemment. Les mesures de la concentration surfacique en plomb sont réalisées à l'aide d'un appareil à fluorescence X (XRF) à lecture directe permettant d analyser au moins une raie K du spectre de fluorescence du plomb, et sont exprimées en mg/cm². Les éléments de construction de facture récente ou clairement identifiables comme postérieurs au 1er janvier 1949 ne sont pas mesurés, à l'exception des huisseries ou autres éléments métalliques tels que volets, grilles, (ceci afin d identifier la présence éventuelle de minium de plomb). En cas d unité de diagnostic située à une hauteur supérieure à 3 mètres, il appartient au propriétaire de prendre les dispositions nécessaires, en accord avec la réglementation du travail, pour permettre au diagnostiqueur de réaliser les mesures de concentration en plomb sur celle-ci, faute de quoi le constat n aurait de valeur que pour les unités diagnostiquées. Valeur de référence utilisée pour la mesure du plomb Les mesures par fluorescence X effectuées sur des revêtements sont interprétées en fonction de la valeur de référence fixée par l arrêté du 19 août 211 relatif au constat de risque d exposition au plomb (article 3) : 1 mg/cm². Stratégie de mesurage Sur chaque unité de diagnostic recouverte d'un revêtement, l'auteur du constat effectue : Version n 5.62Cd Dossier n VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 17/46

18 1 seule mesure si celle-ci montre la présence de plomb à une concentration supérieure ou égale au seuil de 1 milligramme par centimètre carré (1 mg/cm²) ; 2 mesures si la première ne montre pas la présence de plomb à une concentration supérieure ou égale au seuil de 1 milligramme par centimètre carré (1 mg/cm²) ; 3 mesures si les deux premières ne montrent pas la présence de plomb à une concentration supérieure ou égale au seuil de 1 milligramme par centimètre carré (1 mg/cm²), mais que des unités de diagnostic du même type ont été mesurées avec une concentration en plomb supérieure ou égale à ce seuil dans un même local. Dans le cas où plusieurs mesures sont effectuées sur une unité de diagnostic, elles sont réalisées à des endroits différents pour minimiser le risque de faux négatifs. Présentation des résultats Afin de faciliter la localisation des mesures, l'auteur du constat divise chaque local en plusieurs zones, auxquelles il attribue une lettre (A, B, C ) selon la convention décrite ci-dessous. La convention d écriture sur le(s) croquis et dans le(s) tableau(x) des mesures est la suivante : La zone de l accès au local est nommée «A» et est reportée sur le(s) croquis ; les autres zones sont nommées «B», «C», «D», dans le sens des aiguilles d une montre ; La zone «plafond» est nommée «PL». Les unités de diagnostic (UD) (par exemple : un mur d un local, la plinthe du même mur, le dormant d une fenêtre, ) faisant l objet d une mesure sont classées dans le(s) tableau(x) des mesures selon le tableau suivant en fonction de la concentration en plomb et de la nature de la dégradation. Nota : Une unité de diagnostic (UD) correspond à un ou plusieurs éléments de construction ayant même substrat et même historique en matière de construction et de revêtement. Concentration en plomb Nature de la dégradation État de conservation Classement < seuil seuil Usure par friction, traces de chocs, microfissures Pulvérulence, écaillage, cloquage, fissures, faïençage, traces de grattage, lézardes Non dégradé (ND) ou non visible (NV) État d usage (EU) 2 Dégradé (D) 3 1 RESULTATS DES MESURES Appareil à fluorescence X Fabricant : RMD Modèle : LPA1 N de série : Nature du radionucléide : Co 57 Date chargement source : 2/6/211 Activité (MBq) : 444 MBq Autorisation ASN N : T82221 Date d autorisation : 2/6/211 Titulaire autorisation : MR Philippe ALLEMANDI Date de fin de validité : 7/8/216 Personne compétente en radioprotection (PCR) : MR Philippe ALLEMANDI Fabricant de l étalon : GRETAGMABETH N NIST de l étalon : 2573 Concentration (mg/cm²) : 1mg/cm² Incertitude (mg/cm²) : +/-.4 mg/cm² Vérification de la justesse de l appareil en début du CREP : N de la mesure : 1 Concentration (mg/cm²) : 1, Vérification de la justesse de l appareil en fin du CREP : N de la mesure : 148 Concentration (mg/cm²) : 1, Locaux visités Bâtiment principal Rez de chaussée Débarras n 1 N de mesure Zone Unité de diagnostic Substrat Revêtement apparent Localisation de la mesure Mesure (mg/cm²) 2 Fenêtre et Ouvrant,3 3 C encadrement Bois Peinture droite - Extérieur Dormant,5 4 Fenêtre et Ouvrant,1 5 C encadrement Bois Peinture droite - Intérieur Dormant,2 6 Fenêtre et Ouvrant,2 7 C encadrement Bois Peinture gauche - Extérieur Dormant,5 État de conser. 8 C Fenêtre et Bois Peinture Dormant,4 Classement Observations / Nature dégradation Version n 5.62Cd Dossier n VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 18/46

19 N de mesure 9 Zone Unité de diagnostic Substrat encadrement gauche - Intérieur Revêtement apparent Localisation de la mesure Mesure (mg/cm²) Ouvrant,5 1 A Murs Placoplâtre Peinture < 1 m,3 11 > 1 m,5 12 B Murs Placoplâtre Peinture < 1 m,1 13 > 1 m,4 14 C Murs Placoplâtre Peinture < 1 m,1 15 > 1 m,2 16 D Murs Placoplâtre Peinture > 1 m,5 17 < 1 m,6 18 PL Plafond Lambris bois Nord,6 19 Sud,6 2 Porte et Ouvrant,2 B Bois Peinture 21 encadrement Dormant,6 22 C 23 C 24 C 25 C Volets droite - Extérieur Volets droite - Intérieur Volets gauche - Extérieur Volets gauche - Intérieur État de conser. Bois Peinture,4 Bois Peinture,4 Bois Peinture,2 Bois Peinture,4 Observations / Nature dégradation Nombre d unités de diagnostic : 14 Nombre de mesures : 24 Nombre d unités de classe 3 : Proportion d unités de classe 3 : % Risque de saturnisme infantile : Non Dégradation du bâti : Non Bâtiment principal Rez de chaussée Garage N de mesure Zone Unité de diagnostic Substrat Revêtement apparent Localisation de la mesure Mesure (mg/cm²) 26 Murs Crépi > 1 m,1 27 < 1 m,4 28 PL Plafond Placoplâtre Sud,1 29 Nord,5 3 Solives et Sud,5 SO Plafond 31 plancher bois Nord,6 32 A Porte Bois Peinture Ouvrant,3 33 Dormant,5 État de conser. Observations / Nature dégradation Nombre d unités de diagnostic : 4 Nombre de mesures : 8 Nombre d unités de classe 3 : Proportion d unités de classe 3 : % Risque de saturnisme infantile : Non Dégradation du bâti : Non Bâtiment principal 1er étage Entrée N de mesure Zone Unité de diagnostic Substrat Revêtement apparent Localisation de la mesure Mesure (mg/cm²) 34 Crémaillère Limon Bois Peinture Gauche,1 35 Droite,5 36 Escalier Bois Droite,3 37 Gauche,6 38 Main courante Bois Peinture Gauche,1 39 Droite,2 4 A Murs Placoplâtre Peinture > 1 m,2 41 < 1 m,5 42 B Murs Placoplâtre Peinture < 1 m,2 43 > 1 m,4 44 C Murs Placoplâtre Peinture < 1 m,3 45 > 1 m,3 46 D Murs Placoplâtre Peinture < 1 m,1 47 > 1 m,2 48 PL Plafond Placoplâtre Nord,3 49 Sud,4 5 Plinthe(s) Bois Gauche,3 51 Droite,4 État de conser. Classement Classement Classement Observations / Nature dégradation Version n 5.62Cd Dossier n VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 19/46

20 N de mesure Zone Unité de diagnostic Substrat Revêtement apparent Localisation de la mesure Mesure (mg/cm²) 52 Porte et Dormant,4 A Bois Peinture 53 encadrement Ouvrant,5 54 C Porte et encadrement État de conser. Bois Peinture Ouvrant 2,9 ND 1 Observations / Nature dégradation Nombre d unités de diagnostic : 11 Nombre de mesures : 21 Nombre d unités de classe 3 : Proportion d unités de classe 3 : % Risque de saturnisme infantile : Non Dégradation du bâti : Non Bâtiment principal 1er étage Buanderie N de mesure Zone Unité de diagnostic Substrat Revêtement apparent Localisation de la mesure Mesure (mg/cm²) 55 A Murs Plâtre, Papier peint > 1 m,2 56 < 1 m,4 57 B Murs Plâtre, Papier peint > 1 m,1 58 < 1 m,5 59 C Murs Plâtre, Papier peint < 1 m,6 6 > 1 m,6 61 D Murs Plâtre, Papier peint < 1 m,2 62 > 1 m,2 63 Solives et Nord,5 SO Plafond 64 plancher bois Sud,5 État de conser. Observations / Nature dégradation Nombre d unités de diagnostic : 5 Nombre de mesures : 1 Nombre d unités de classe 3 : Proportion d unités de classe 3 : % Risque de saturnisme infantile : Dégradation du bâti : Non Non Bâtiment principal 1er étage Salle à manger N de mesure 65 B 66 C 67 D Zone Unité de diagnostic Substrat Fenêtre et encadrement - Extérieur Fenêtre et encadrement - Extérieur Fenêtre et encadrement - Extérieur Revêtement apparent Localisation de la mesure Mesure (mg/cm²) État de conser. Classement Classement Classement Observations / Nature dégradation Bois Peinture Ouvrant 9,2 D 3 Fissures Bois Peinture Ouvrant 4,6 D 3 Fissures Bois Peinture Ouvrant 7,8 D 3 Fissures 68 A Murs Placoplâtre Peinture > 1 m,3 69 < 1 m,5 7 B Murs Placoplâtre Peinture < 1 m,3 71 > 1 m,4 72 C Murs Placoplâtre Peinture > 1 m,1 73 < 1 m,2 74 D Murs Placoplâtre Peinture < 1 m,4 75 > 1 m,6 76 PL Plafond Lambris bois Sud,4 77 Nord,5 78 Plinthe(s) Bois Droite,3 79 Gauche,5 8 Porte et Ouvrant,1 A Bois Peinture 81 encadrement Dormant,1 82 B Volets - Extérieur Bois Peinture,6 83 C Volets - Extérieur Bois Peinture,2 84 D Volets - Extérieur Bois Peinture,3 85 B Volets - Intérieur Bois Peinture,2 86 C Volets - Intérieur Bois Peinture,5 87 D Volets - Intérieur Bois Peinture,4 Nombre d unités de diagnostic : 16 Nombre de mesures : 23 Nombre d unités de classe 3 : 3 Proportion d unités de classe 3 : 19 % Risque de saturnisme infantile : Dégradation du bâti : Non Non Version n 5.62Cd Dossier n VOIES NAVIGABLES DE FRANCE Page 2/46

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE CABINET IM'EXPERT 12 rue Augustin Gignoux 82400 VALENCE D'AGEN Tel : 05 63 95 64 68 - Fax : 09 70 60 16 41 Port : 06 77 13 99 32 expert.im@wanadoo.fr Dossier n 14-01050 Date : 04/02/2014 Propriétaire :

Plus en détail

Dossier de Diagnostics Immobiliers

Dossier de Diagnostics Immobiliers Dossier de Diagnostics Immobiliers Numéro de dossier : Date du repérage : 14.2.33 18/2/214 Désignation du ou des bâtiments Désignation du propriétaire Localisation du ou des bâtiments : Adresse : 3 Rue

Plus en détail

VDIAGNOSTICS IMMOBILIER 9 rue Henri Matisse 76120 GRAND QUEVILLY Télécopie : 09 55 32 26 60 Portable : 06 18 60 62 96 Email : vdiagimmo@free.

VDIAGNOSTICS IMMOBILIER 9 rue Henri Matisse 76120 GRAND QUEVILLY Télécopie : 09 55 32 26 60 Portable : 06 18 60 62 96 Email : vdiagimmo@free. VDIAGNOSTICS IMMOBILIER 9 rue Henri Matisse 76120 GRAND QUEVILLY Télécopie : 09 55 32 26 60 Portable : 06 18 60 62 96 Email : vdiagimmo@free.fr RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS

Plus en détail

VILLA N B11-2 pièces duplex

VILLA N B11-2 pièces duplex Vallon Sapin Sapin Olivier Fil d'eau le 25/04/97 Orme Fil d'eau le 25/04/97 01 Fil d'eau le 4/03/96 Rue Yves Brayer - MANDELIEU LA NAPOULE Terrasse 4,31 Jardin REZ DE CHAUSSEE 5,40 Séjour Cuisine SdB CE

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 4 du Code de la Construction et de l Habitation

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 4 du Code de la Construction et de l Habitation Dossier n 09-08-109 Parties communes Date : 01/09/2009 Propriétaire : MR Alexandre ODIER CABINET AMRANE - LARRIEU 389 avenue d'arès 33200 BORDEAUX Tel : 05 56 02 94 26 - Fax : 05 56 08 28 92 Port : agenda.bordeaux@free.fr

Plus en détail

Le plomb dans les peintures Quelles obligations pour les propriétaires?

Le plomb dans les peintures Quelles obligations pour les propriétaires? Le plomb dans les peintures Quelles obligations pour les propriétaires? Septembre 2011 Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement MEDDTL_PLOMB_12pages.indd 1 29/07/11

Plus en détail

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet Bien immobilier expertisé : 1 RUE MAURICE PELLERIN PC 699803 Etage : SS-2 et SS-1 92600 ASNIERES SUR SEINE Lot(s) : 2132à2141.2160.2161.2167.2169.2170.2176.2183. 2184.2169.2168 Références cadastrales :

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Dossier n 10-11-10 07773 Date : 11/11/2010 Propriétaire : Représenté par Mme Leprévost MINISTERE DE LA CULTURE - DRAC IDF Cabinet Agenda Le Pégase 2, boulevard de la Libération 93284 SAINT - DENIS CEDEX

Plus en détail

TERMITES MISSION PROPRIETAIRE MANDATAIRE MISSION

TERMITES MISSION PROPRIETAIRE MANDATAIRE MISSION (ordonnance du 8.6.05 : art. 16 ; loi du 13.7.06 : art. 79-IV ; loi du 30.12.06 ; décret du 5.9.06 ; décret du 14.9.06 ; décret du 21.12.06) (art. 18 / CCH : art. L. 271-4 -I à L. 271-6) Mission n 224381

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Cursus complet théorique et pratique Durée : 6 semaines, soit 30 jours de formation : 210 heures Nature de la formation : théorique et pratique Horaires : de 09h00-12h00 / 13h00-17h00

Plus en détail

Rapport de l état relatif à la présence termites dans le bâtiment

Rapport de l état relatif à la présence termites dans le bâtiment Rapport de l état relatif à la présence termites dans le bâtiment Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 13/312 AFNOR NF P 03-201 28/04/2015

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE SYNTHESE DES DIAGNOSTICS Réf. : LEV05-120841D Page : 1 DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE PROPRIÉTAIRE : ORNE HABITAT ADRESSE DU BIEN : 10D/24 Rue Schalk de la Faverie 61700 DOMFRONT AMIANTE Effectué CREP

Plus en détail

Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment)

Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment) FORMATION TECHNICIEN EN DIAGNOSTICS IMMOBILIERS Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment) Tél : 06 01 744 2 33 http:/ /www.

Plus en détail

levenok.com Identification du lot sur le document four ni par le demandeur

levenok.com Identification du lot sur le document four ni par le demandeur levenok.com Architectes D.P.L.G. RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE des matériaux et produits contenant de l'amiante pour l'établissement du constat établi à l'occasion de la vente d'un immeuble bâti REFERENCES

Plus en détail

d un diagnostic plomb avant travaux (Hors champ code de la santé publique)

d un diagnostic plomb avant travaux (Hors champ code de la santé publique) DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI Mars 2014 Préconisations pour la réalisation d un diagnostic plomb avant travaux (Hors champ code de

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT DEMOLITION

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT DEMOLITION RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAU ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT DEMOLITION Code de la Santé Publique Chapitre IV section 2 articles R1334-14 à R1334-29 et annexe 13-9 Code de la Santé

Plus en détail

Tableau d'information sur les diagnostics immobiliers publié le 7 août 2012 19:59 par Christophe RONCHETTI [ mis à jour : 21 sept.

Tableau d'information sur les diagnostics immobiliers publié le 7 août 2012 19:59 par Christophe RONCHETTI [ mis à jour : 21 sept. Tableau d'information sur les diagnostics immobiliers publié le 7 août 2012 19:59 par Christophe RONCHETTI [ mis à jour : 21 sept. 2012 14:45 ] 1 - Les diagnostics immobiliers obligatoires pour une vente

Plus en détail

Diagnostics obligatoires Pratique

Diagnostics obligatoires Pratique Diagnostics obligatoires Pratique Mesurage Carrez Les propriétaires de lots de copropriété (hors cave, garage, emplacement de stationnement, ni lot ou fraction de lot d'une superficie inférieure à 8m²

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Dossier n 2011-02-120 Date : 21/02/2011 Propriétaire : STE BPM IMMOBILIER MR Patrick BEAUCHAMP SARL CERTIFICATIONS LUCOISES QUARTIER TAURELLES 83340 LE CANNET DES MAURES Tel : 04.94.609.295 - Fax : 04.94.734.050

Plus en détail

Dossier Technique Immobilier

Dossier Technique Immobilier Dossier Technique Immobilier Numéro de dossier : Date du repérage : TPC2/14/1889/GSD 24/07/2014 Désignation du ou des bâtiments Localisation du ou des bâtiments : Département :... Manche Adresse :... lieudit

Plus en détail

Newsletter n 10 Mars 2012

Newsletter n 10 Mars 2012 Newsletter n 10 Mars 2012 La SHOB et la SHON sont remplacées par la surface plancher depuis le 1er Mars 2012. À l occasion de l adoption de la loi Grenelle 2 en juillet 2010, le Parlement a autorisé le

Plus en détail

Cabinet de Diagnostics Immobiliers Expertises et diagnostics techniques immobiliers

Cabinet de Diagnostics Immobiliers Expertises et diagnostics techniques immobiliers Cabinet de Diagnostics Immobiliers Expertises et diagnostics techniques immobiliers Dossier n 284 DOSSIER DE DIAGNOSTICS TECHNIQUES Etat parasitaire Métré Carrez Repérage amiante Performance énergétique

Plus en détail

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le parcours de vente les obligations du vendeur d un bien immobilier De manière générale, le vendeur d un bien immobilier a une obligation d information. À cet effet, la loi lui impose de remettre

Plus en détail

Certificat de surface privative

Certificat de surface privative Certificat de surface privative Numéro de dossier : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 14/IMO/0649/DRO 28 / 04 / 2014 9h00 03h00 La présente mission consiste à établir la superficie

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 4 du Code de la Construction et de l Habitation

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 4 du Code de la Construction et de l Habitation Dossier n 2010-12-1999 Date : 19/12/2010 Propriétaire : MME & MR PRINZHOFER CABINET D EXPERTISE AGENDA 56 18, rue du Fort 56290 PORT LOUIS Tel : 02 97 82 58 17 - Fax : 02 72 22 12 43 Port : 06 14 29 46

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTICS TECHNIQUES

DOSSIER DE DIAGNOSTICS TECHNIQUES DOSSIER DE DIAGNOSTICS TECHNIQUES Réf dossier n 11-0032 En application de l article 18 de l ordonnance n 2005-655 du 8 juin 2005 Adresse du bien : Ducharmoy 97120 ST CLAUDE Donneur d ordre TRESOR PUBLIC

Plus en détail

LES ÉVOLUTIONS RÉCENTES DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER

LES ÉVOLUTIONS RÉCENTES DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER LES ÉVOLUTIONS RÉCENTES DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER AMIANTE Réorganisation des listes de produits et matériaux amiantés (listes A, B et C) Augmentation du nombre des matériaux à repérer Annexion obligatoire

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Coordonnées Destinataire Agence de PARIS ZI DU PONT - "LA LEVA" 42300 VILLEREST Tel : 0800400100 Fax :0825800954 A communiquer pour toute correspondance Réalisé le : 28/01/2015 DIRECTION GENERALE DES FINANCES

Plus en détail

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet Bien immobilier expertisé : 1 RUE MAURICE PELLERIN A461 699691 Etage : 4EME ETAGE 92600 ASNIERES SUR SEINE Lot(s) : 2109.2110 Références cadastrales : AS N 133 Appartenant à : DIRECTION DEPARTEMANTALE

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Coordonnées Destinataire Agence de PARIS ZI DU PONT - "LA LEVA" 42300 VILLEREST Tel : 0800400100 Fax :0825800954 A communiquer pour toute correspondance Réalisé le : 27/01/2015 DIRECTION GENERALE DES FINANCES

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER OBJECTIFS Réaliser le dossier dans chaque domaine de diagnostique immobilier : amiante, plomb, diagnostic de performance énergétique, termites, gaz et installations intérieures électriques, mesurage des

Plus en détail

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER Où trouve-t-on de l amiante? Interdit en France depuis 1997, l'amiante est toujours présente dans les bâtiments construits avant cette date. Des dizaines de millions de mètres

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Propriétaire : Dossier n 12040620 Date : 18/06/2012 CONSEIL GÉNÉRAL / TRÉSORERIE GÉNÉRALE DE L'YONNE AGENDA DIAGNOSTICS 7 place de l Arquebuse 13 rue Passerat 89000 AUXERRE 10000 TROYES Tel : 03 86 72

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Coordonnées Destinataire Agence de PARIS ZI DU PONT - "LA LEVA" 42300 VILLEREST Tel : 0800400100 Fax :0825800954 A communiquer pour toute correspondance Réalisé le : 27/01/2015 DIRECTION GENERALE DES FINANCES

Plus en détail

Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules

Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules Amiante : Formation répondant aux critères de compétence obligatoires dans le cadre de la certification (NF EN ISO 17024) D P E : Formation répondant

Plus en détail

Rapport de l état relatif à la présence de termites

Rapport de l état relatif à la présence de termites Rapport de l état relatif à la présence de termites Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 130523-0133 AFNOR NF P 03-201 mars 2012

Plus en détail

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet Bien immobilier expertisé : 1 RUE MAURICE PELLERIN A351 699676 Etage : 3EME ETAGE 92600 ASNIERES SUR SEINE Lot(s) : 2107.2108 Références cadastrales : AS N 133 Appartenant à : DIRECTION DEPARTEMANTALE

Plus en détail

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment Impôts 2015 TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans particuliers professionnels du bâtiment travaux relevant des taux réduits attestation Les principaux taux de TVA depuis le 1er

Plus en détail

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet Bien immobilier expertisé : 1 RUE MAURICE PELLERIN A561 699696 Etage : 5EME ETAGE 92600 ASNIERES SUR SEINE Lot(s) : 2111.2112 Références cadastrales : AS N 133 Appartenant à : DIRECTION DEPARTEMANTALE

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir!

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! sommaire Entrée et cuisine... p.- Pièce à vivre... p.- Salle de bain, wc... p.- Immeuble collectif... p. Maison individuelle...

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE

LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE Mars 2008 Qu'est-ce qu'un DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE? P1 S o m m a i r e Quelles opérations nécessitent un DPE? Le contenu du DPE Validité et valeur

Plus en détail

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire Sommaire Chapitre 1. Qu est-ce qu une installation gaz? 10 Généralités 11 1.1 Comment ça marche? 12 1.2 Définitions 14 1.3 Les appareils 19 Chapitre 2. Les tuyauteries fixes 28 Généralités 29 2.1 Tuyauteries

Plus en détail

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet Bien immobilier expertisé : 1 RUE MAURICE PELLERIN A232 699670 Etage : 2EME ETAGE 92600 ASNIERES SUR SEINE Lot(s) : 2106 Références cadastrales : AS N 133 Appartenant à : DIRECTION DEPARTEMANTALE DES FINANCES

Plus en détail

Immeuble collectif AQC

Immeuble collectif AQC AQC Immeuble collectif Comment bien utiliser votre assurance construction «Dommages-Ouvrage»? Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité

Plus en détail

Isolation de conduites à base d'amiante

Isolation de conduites à base d'amiante *F01 Cordons, anneaux d'étanchéité et bandes d'isolation électrique en amiante Des cordons à haute teneur en amiante ont souvent été utilisés comme joints anti feu dans des poêles à mazout ou en aïence,

Plus en détail

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage»

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité des constructions. Il a été rédigé

Plus en détail

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet Bien immobilier expertisé : 1 RUE MAURICE PELLERIN A032 699629 Etage : RDC 92600 ASNIERES SUR SEINE Lot(s) : 2102 Références cadastrales : AS N 133 Appartenant à : DIRECTION DEPARTEMANTALE DES FINANCES

Plus en détail

Préambule. Précisions supplémentaires

Préambule. Précisions supplémentaires Préambule Les prescriptions de sécurité préconisées dans ces fiches ne concernent que les risques liés à la présence d amiante non friable. Elles visent uniquement les matériaux non dégradés dans lesquels

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE SYNTHESE DES DIAGNOSTICS Réf. : IDE02-130217D Page : 1 DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE PROPRIÉTAIRE : Monsieur et Madame ROUSSEL ADRESSE DU BIEN : 6 Avenue des Forsythias - Domaine de Witley 62520 LE TOUQUET

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet Bien immobilier expertisé : 1 RUE MAURICE PELLERIN A221 699659 Etage : 2EME ETAGE 92600 ASNIERES SUR SEINE Lot(s) : 2105 Références cadastrales : AS N 133 Appartenant à : DIRECTION DEPARTEMANTALE DES FINANCES

Plus en détail

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet Bien immobilier expertisé : 1 RUE MAURICE PELLERIN A021 699608 Etage : RDC 92600 ASNIERES SUR SEINE Lot(s) : 2101 Références cadastrales : AS N 133 Appartenant à : DIRECTION DEPARTEMANTALE DES FINANCES

Plus en détail

Guide simplifié du locataire

Guide simplifié du locataire mais assez complêt Guide simplifié du locataire OBLIGATIONS ET CONSEILS EN MATIÈRE D ENTRETIEN DE VOTRE LOGEMENT Nous voulons vous aider à récupérer votre dépôt de garantie LOGICIEL DE GESTION LOCATIVE

Plus en détail

LES MENUISERIES INTÉRIEURES

LES MENUISERIES INTÉRIEURES Les portes intérieures Seuls les ouvrages relatifs aux portes intérieures sont décrits ci-après. Pour la description des pièces de bois (montant, traverse ) et des accessoires de quincaillerie (paumelle,

Plus en détail

C.C.T.P. LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre :

C.C.T.P. LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre : DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES

Plus en détail

Responsabilités des maîtres d ouvrage en opérations du BTP avec intervention sur des matériaux contenant de l amiante

Responsabilités des maîtres d ouvrage en opérations du BTP avec intervention sur des matériaux contenant de l amiante Fiche Prévention A4 F 07 12 Responsabilités des maîtres d ouvrage en opérations du BTP avec intervention sur des matériaux contenant de l amiante Les fibres d amiante ont été incorporées dans un grand

Plus en détail

NOR : RDFF1503959C. La ministre de la décentralisation et de la fonction publique

NOR : RDFF1503959C. La ministre de la décentralisation et de la fonction publique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire du 28 juillet 2015 relative aux dispositions applicables en matière de prévention du risque d exposition à l

Plus en détail

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Amiante On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Le Québec est un important producteur et exportateur d amiante, un minerai reconnu pour ses

Plus en détail

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc Le ROL est un document à usage des intervenants de terrain non techniciens du bâtiment.

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTICS TECHNIQUES IMMOBILIERS - VENTE -

DOSSIER DE DIAGNOSTICS TECHNIQUES IMMOBILIERS - VENTE - ASSISTANCE DIAG IMMO DOSSIER DE DIAGNOSTICS TECHNIQUES IMMOBILIERS - VENTE - IMMEUBLE BATI VISITE : Proprietaire : Adresse 8 rue Albert Camus Nom : M & Mme SAVARIRADJOU 78340 Les Clayes-sous-Bois Adresse

Plus en détail

II. QUAND UN DIAGNOSTIC AMIANTE AVANT TRAVAUX DOIT-IL ÊTRE RÉALISÉ?

II. QUAND UN DIAGNOSTIC AMIANTE AVANT TRAVAUX DOIT-IL ÊTRE RÉALISÉ? REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'intérieur, de la mobilité et de l'environnement Service de toxicologie de l'environnement bâti Version 1 août 2013 DIRECTIVE DIAGNOSTIC AMIANTE AVANT TRAVAUX

Plus en détail

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR!

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! guide pratique Entretien et réparations dans votre logement TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! sommaire Entrée et cuisine... p.4- Pièce à vivre... p.-7 Salle de bain, wc... p.8-9 Immeuble collectif... p.10 Maison

Plus en détail

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] :

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] : CONTRAT DE LOCATION (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986) LOCAUX MEUBLES A USAGE

Plus en détail

4.6 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 6 : NETTOYAGE

4.6 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 6 : NETTOYAGE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

187 483 484 Vous & L E S Y N D I C 1

187 483 484 Vous & L E S Y N D I C 1 187 483 Vous & LE SYNDIC 1 ommaire Vous le syndic Vous êtes copropriétaire Le syndic et la gestion de l immeuble Le syndic et les assemblées de copropriétaires Le syndic représente la copropriété (le syndicat)

Plus en détail

Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014. Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés

Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014. Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014 Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés Sommaire Domaine Sécurité et sanitaire Mise en sécurité des

Plus en détail

Les attestations. Auxerre, le 19 avril 2012. Fabien AURIAT. Florian SÉMENTA. CETE de Lyon/DLA/GBA/CIBEE. 27 septembre 2010

Les attestations. Auxerre, le 19 avril 2012. Fabien AURIAT. Florian SÉMENTA. CETE de Lyon/DLA/GBA/CIBEE. 27 septembre 2010 Les attestations Auxerre, le 19 avril 2012 Fabien AURIAT Florian SÉMENTA 27 septembre 2010 CETE de Lyon/DLA/GBA/CIBEE Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 4 du Code de la Construction et de l Habitation

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 4 du Code de la Construction et de l Habitation Dossier n 2008-10-800 Date : 27/07/2008 Propriétaire : -- -- I er réseau national d experts CABINET EXPERIMO DIAGNOSTICS SARL 71 rue Lemercier 75017 PARIS Tel : 01 58 59 00 04 - Fax : 09 59 11 31 00 Port

Plus en détail

Guide d Utilisation du logiciel Diagnostic Suite

Guide d Utilisation du logiciel Diagnostic Suite Guide d Utilisation du logiciel Diagnostic Suite Version 6 Impartial Software La Longanière 49330 Marigné Tél. : 02 41 69 20 45 e-mail : contact@impartial-software.com web : http://www.impartial-software.com

Plus en détail

Appartements T2 T3 T4

Appartements T2 T3 T4 Appartements T2 T3 T4 GROS ŒUVRE Terrassements généraux Fondations adaptées en fonction de l étude de sol et calcul Bureau d Étude Technique (BET). Refend séparatif entre logements : B.A. de 18 cm en RDC

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante. dans la gestion des bâtiments

Guide de prévention du risque amiante. dans la gestion des bâtiments Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments SOMMAIRE GESTION COURANTE DU BATIMENT... 5 Dossier technique amiante (DTA)... 5 Contenu du DTA et de la fiche récapitulative... 6 Mise

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

Etat des Risques Naturels et Technologiques

Etat des Risques Naturels et Technologiques Etat des Risques Naturels et Technologiques Articles L 125-5 et R 125-26 du code de l environnement 1. Cet état des risques est établi sur la base des informations mises à disposition par arrêté préfectoral

Plus en détail

Le diagnostic électrique obligatoire

Le diagnostic électrique obligatoire Tout ce qu il faut savoir sur le nouveau dispositif Le diagnostic électrique obligatoire e quoi s agit-il? À quoi sert-il? Que faire en cas d anomalie? Explications Vous envisagez de vendre ou d acquérir

Plus en détail

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection CFC GENRE DE TRAVAIL SUVBENTIONNALBE 0 TERRAIN 04 Financement avant le début des travaux 05 Conduites

Plus en détail

PROCÈS VERBAL DE CONSTAT D'ÉTAT DES LIEUX

PROCÈS VERBAL DE CONSTAT D'ÉTAT DES LIEUX Maître N d'étude : Tél. : Fax : email : @ PROCÈS VERBAL DE CONSTAT D'ÉTAT DES LIEUX Référence du dossier : xxxxxxxxxxxxxx Page 1/8 PROCÈS VERBAL DE CONSTAT L'AN DEUX MILLE DOUZE ET LE VENDREDI NEUF NOVEMBRE

Plus en détail

Évolution réglementaire amiante, conséquences pour les gestionnaires immeubles

Évolution réglementaire amiante, conséquences pour les gestionnaires immeubles Évolution réglementaire amiante, conséquences pour les gestionnaires immeubles DIRECCTE Midi-Pyrénées 17 décembre 2012 Etat des connaissances Amiante est cancérogène Amiante est interdit depuis 1 er janvier

Plus en détail

LE PLAN DE PREVENTION

LE PLAN DE PREVENTION 1 Association des Directeurs et Responsables de Services Généraux Facilities Manag ers Association LE PLAN DE PREVENTION Avertissement : ce document est un exemple établi pour un besoin particulier. Il

Plus en détail

Quand faut-il le réaliser? Vous devez faire réaliser un Diagnostic Gaz sur les parties privatives de votre bien immobilier à usage

Quand faut-il le réaliser? Vous devez faire réaliser un Diagnostic Gaz sur les parties privatives de votre bien immobilier à usage Gaz Plus d infos sur www.allodiagnostic.com A quoi sert le Gaz Cet Etat de l Installation Intérieure de Gaz a pour atteinte à la sécurité des personnes. Toutes les installations de production individuelle

Plus en détail

PROCES VERBAL DE CONSTAT DESCRIPTIF

PROCES VERBAL DE CONSTAT DESCRIPTIF PROCES VERBAL DE CONSTAT DESCRIPTIF L an DEUX MILLE QUINZE, et le DIX SEPT AVRIL A la requête de : Madame Valérie MAIK veuve RELIGA, Née le 28 novembre 1927 à OPALNICA, 105 Route de Cassel 59940 NEUF BERQUIN

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques

Etat des risques naturels, miniers et technologiques Etat des risques naturels, miniers et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Référence : 15/IMO/0204 Date de réalisation : 16 avril 2015 (Valable 6 mois)

Plus en détail

DPGF MARCHE LOT 120 - PEINTURE

DPGF MARCHE LOT 120 - PEINTURE GENERALITES Tous les ouvrages devront être principalement conformes aux exigences en vigueur : des textes législatifs et règlementaires, DTU, normes, règles techniques, traitant de la construction et tout

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

ATTESTATION D ASSURANCE

ATTESTATION D ASSURANCE ATTESTATION D ASSURANCE SARL REHANEUF 20 RUE D ESPAGNE 64100 BAYONNE Valable * pour la période du 01/06/2014 au 31/12/2014 Contrat Multirisque Professionnelle : 164160800 V 001 MAAF ASSURANCES S.A. atteste

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

Vous & Le Syndic Immobilier Romeyer

Vous & Le Syndic Immobilier Romeyer Vous & Le Syndic Immobilier Romeyer vous partagez la propriété d un immeuble avec d autres vous êtes copropriétaire la copropriété est réglementée Loi du 10 juillet 1965 modifiée par les lois du 31 décembre

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION RGE DE L ENTREPRISE : COMMENTAIRES DE L ADMINISTRATION FISCALE

CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION RGE DE L ENTREPRISE : COMMENTAIRES DE L ADMINISTRATION FISCALE CHAMBRE SYNDICALE DES INDUSTRIES DU BOIS DU BAS-RHIN BP 68055 3, rue Jean Monnet ECKBOLSHEIM 67038 STRASBOURG Cedex Tel: 03.88.10.28.00 - Fax:03.88.77.80.02 CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION

Plus en détail

Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009. Document d information non contractuel

Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009. Document d information non contractuel Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009 Document d information non contractuel L Anah, Agence nationale de l habitat, attribue des aides financières aux propriétaires

Plus en détail

Vente d'immeuble bâti et mobilier sous conditions suspensives

Vente d'immeuble bâti et mobilier sous conditions suspensives Vente d'immeuble bâti et mobilier sous conditions suspensives M.... (prénoms, nom, profession) - né à... le... et Mme... - née à... le... De nationalité française. Demeurant à... où ils élisent domicile.

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 02249-AGRASC-10-13 AFNOR XP C 16-600

Plus en détail

PROCES VERBAL DE DESCRIPTION

PROCES VERBAL DE DESCRIPTION SELARL SICARD MORIN Huissiers de Justice Associés près le Tribunal de Grande Instance de SAINTES 15-17, Faubourg Taillebourg BP. 14 17412 SAINT JEAN D ANGELY Tél : 05 46 32 04 98 Fax : 05 46 32 11 28 PROCES

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques

Etat des risques naturels et technologiques Etat des risques naturels et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Commande n 3505 Date de réalisation : 23 septembre 2011 (Valable 6 mois) Mode COMMANDE

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

Le Plomb dans l eau AGENCE NATIONALE POUR L AMÉLIORATION DE L HABITAT

Le Plomb dans l eau AGENCE NATIONALE POUR L AMÉLIORATION DE L HABITAT Le Plomb dans l eau De quoi s agit-il? De quoi parle-t-on? Où le trouve-t-on? Quelle est son origine? Responsabilités Quels sont les effets néfastes du plomb dans l eau sur la santé? Comment les détecter?

Plus en détail