Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES"

Transcription

1 L e A L E P H G I T A R R E N Q U A R T E T T s e c o m p o s e d ' A n d r é s H e r n á n d e z A l b a, T i l l m a n n R e i n b e c k, W o l f g a n g S e h r i n g e r e t C h r i s t i a n W e r n i c k e e t s e s t d i s t i n g u é c o m m e u n e n s e m b l e q u i c o n t r i b u e d e f a ç o n d é t e r m i n a n t e à l a c r é a t i o n d u n r é p e r t o i r e c o n t e m p o r a i n p o u r q u a t r e g u i t a r e s. E n é t r o i t e c o o pé r a t i o n a v e c l e s q u a t r e g u i t a r i s t e s n o m b r e u x c o m p o s i t e u r s e x p l o r e n t l e s p o s s i b i l i té s s o n o r e s d e c e t t e f o r m a t i o n q u i, c e s d e r n i e r s a n né e s, e s t é l a r g i p a r l a c o o pé r a t i o n a v e c d e s m u s i c i e n s i n v i té s. L a p r o m o t i o n r é pé té e p a r l a E r n s t v o n S i e m e n s M u s i k s t i f t u n g, a i n s i q u e p a r l a f o n d a t i o n s u i s s e p o u r l a c u l t u r e P r o H e l v e t i a m e t l e A L E P H G I T A R R E N Q U A R T E T T e n é t a t d é l a r g i r s o n r é p e r t o i r e c o n t i n u e l l e m e n t p a r l a p a s s a t i o n d e c o m m a n d e s d e c o m p o s i t i o n. L e n s e m b l e d o n n e r é g u l i è r e m e n t d e s c o n c e r t s d a n s d e s f e s t i v a l s d e l a M u s i q u e N o u v e l l e c o m m e M a e r z M u s i k ( B e r l i n ), a r s n o v a ( S W R ), E c l a t ( S t u t t g a r t ), S t e i r i s c h e r H e r b s t ( G r a z ), W a r s c h a u e r H e r b s t A r c h i p e l ( G e nè v e ), P a n M u s i c ( Sé o u l ) e t K l a n g s p u r e n ( S c h w a z ). L e s c o n c e r t s d u A L E P H G I T A R R E N Q U A R T E T T o n t é té e n r e g i s t r é s e t d i f f u s é s p a r d e s s t a t i o n s d e r a d i o c o m m e S W R, O R F, B R, S R, R a d i o S u i s s e R o m a n d e, P o l s k i e R a d i o, d r a d i o e t R T V S L O. L e A l e p h G i t a r r e n q u a r t e t t c o l l a b o r e é t r o i t e m e n t a v e c l e Z K M I n s t i t u t fü r M u s i k u n d A k u s t i k. I l e s t s o u t e n u p a r l o f f i c e d e l a c u l t u r e d e l a v i l l e d e K a r l s r u h e, l e l a n d d e B a d e n - W ü r t t e m b e r g, e t l e M i n i s tè r e e s p a g n o l d e l a C u l t u r e.

2 Concerts (exemples) U n e r h ö r t e M u s i k, B e r l i n D E CE M B R E T i m e o f M u s i c, Vi i t a s a a r i (F i n l a n d ) J U I N Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 F e s t i v a l K l a n g s p u r e n Sc h w a z SE PT E M B R E G i t a r r e n fe s t i v a l St u t t g a r t M AI H a m b u r g, F e s t i v a l O s t e r t ö n e E l b p h i l h a r m o n i e AVR I L Pa m a d e M a l l o r c a, M u s e o E l s B a l u a r d M AI T e a t r o M e t r o p o l, T a r r a g o n a N O VE M B R E F e s t i v a l Ar c h i p e l (Su i s s e ) AVR I L W a r s a w Au t o m n (Po l o g n e ) SE PT E M B R E M u s i k p r o t o k o l l i m St e i r i s c h e n H e r b s t O R F, G r a z O CT O B R E m u s i c a v i v a G a s t e i g M ü n c h e n, B R O CT O B R E D e r So m m e r i n St u t t g a r t SW R 2, St u t t g a r t J U I N M a e r z M u s i k B e r l i n e r F e s t s p i e l e, B e r l i n M AR S Ph i l a r m o n i e L j u b l j a n a F É VR I E R D i a l o g e St a a t s o p e r St u t t g a r t F o r u m N e u e s M u s i k t h e a t e r M AR S Sa a r b r ü c k e n F o r u m n e u e M u s i k AVR I L Pa n M u s i c F e s t i v a l Se o u l (Co r é e d u Su d ) N O VE M B R E Z ü r i c h h e r zg e w ä c h s e, R o t e F a b r i k M AR S a r s n o v a, E d e n k o b e n SW R M AR S E c l a t, St u t t g a r t F É VR I E R St u t t g a r t M e i s t e r k u r s e fü r Z u h ö r e r SW R J U I N K l a n g a k t i o n e n M ü n c h e n B R N O VE M B R E PROCHAINES PREMIERES

3 "en f ern te erg än z u n g en " M A T H I A S S P A H L I N G E R ( A l l e m a g n e * ) P r e m i è r e E c l a t s a v e c l e s o u t i e n d u S W R S t u t t g a t N.W." ( p o u r q u a t o u r d e g u i t a r e s e t s o p r a n o ) M A R T I N S M Ô L K A ( R é p u b l i q u e T c h è q u e * ) "N.W." Z E Y N E P G E D I Z L I O G L U ( T u r q u i e * ) C h an s on J O S É M A R Í A S Á N C H E Z V E R D Ú / J O S Q U I N D E S P R E Z "N.W." G E R M Á N M O R E N O B R U L L e n p r é p a r a t i o n p o u r a v e c l e s o u t i e n d u S W R S t u t t g a t "N.W." M A R K O N I K O D I J E V I C ( S e r b i e * ) H E C T O R P A R R A ( E s p a g n e * ) e n p r é p a r a t i o n p o u r E R I C O Ñ A ( A r g e n t i n e * ) e n p r é p a r a t i o n p o u r a v e c l e s o u t i e n d u P r o H e l v e t i a M A R T O N I L L E S ( l ' H o n g r i e * ) e n p r é p a r a t i o n p o u r J O H A N N E S M A R I A S T A U D e n p r é p a r a t i o n p o u r a v e c l e s o u t i e n d u N D R H a m b u r g

4 REPERTOIRE ALEPH GITARRENQUARTETT( )! M u s i c f or M arcel D u ch am p J O H N C A G E ( ) / M A R T I N S M Ô L K A ( * ) P r e m i è r e , R a d e n c i / S l o v e n i e C en eri X A V I E R D A Y E R ( S u i s s e * ) P r e m i è r e a v r i l F e s t i v a l A r c h i p e l G e n è v e a v e c l e s o u t i e n d u F e s t i v a l A r c h i p e l e t l a v i l l e d e K a r l s r u h e Fi x e Id een B E R N D R I C H A R D D E U T S C H ( A u t r i c h e * ) P r e m i è r e , S W R S t u t t g a r t ), a v e c l e s o u t i e n d u S W R S t u t t g a r t T on i c A R T U R O F U E N T E S ( M e x i q u e * ) T i m e o f M u s i c, V i i t a s a a r i ( F i n n l a n d ) Frag m en tos d e u n l i b ro f u tu ro ( p o u r q u a t o u r d e g u i t a r e s e t s o p r a n o ) B E A T F U R R E R ( S u i s s e * ) P r e m i è r e o c t o b r e , S t e i r i s c h e r H e r b s t G r a z ) a v e c l e s o u t i e n d u S i e m e n s S t i f t u n g "Z i f f er H H u t. " I R E N E G A L I N D O Q U E R O ( E s p a g n e * ) P r e m i è r e s e p t e m b r e , T r a n s a r t, T i r o l ( I t a l i e ) R êv e én i g m ati q u e No. 135 ( f ü r G i t a r r e n q u a r t e t t u n d l i v e - S a m p l e r ) V I N K O G L O B O K A R ( F r a n c e * )

5 P r e m i è r e m a r s , M a e r z M u s i k B e r l i n a v e c l e s o u t i e n d u B e r l i n e r F e s t s p i e l e, S W R S t u t t g a r t e t Z K M K a r l s r u h e Q u artett f ü r vier G i tarren G E O R G F R I E D R I C H H A A S ( A u t r i c h e * ) P r e m i è r e o c t o b r e , S t e i r i s c h e r H e r b s t G r a z ) a v e c l e s o u t i e n d u S t e i r i s c h e n H e r b s t Fres k o. Ei n e S eh n s u ch t. M A R K U S H E C H T L E ( A l l e m a g n e * ) P r e m i è r e , P r a g u e / R é p u b l i q u e T c h è q u e Li n i e m i t S ch raf f u r ( p o u r q u a t o u r d e g u i t a r e s e t c l a r i n e t t e ) M A R K U S H E C H T L E ( A l l e m a g n e * ) P r e m i è r e , D e r S o m m e r i n S t u t t g a r t a v e c l e s o u t i e n d u S i e m e n s S t i f t u n g En t- Frem d u n g D E T L E F H E U S I N G E R ( A l l e m a g n e * ) P r e m i è r e , M a n n h e i m K am p f tan z M A N U E L H I D A L G O ( E s p a g n e * ) P r e m i è r e , S W R B a d e n - B a d e n, a v e c l e s o u t i e n d u L a n d d e B a d e - W ü r t t e m b e r g P res to au s op. 74 L U D W I G V A N B E E T H O V E N ( ) / M A N U E L H I D A L G O ( * ) P r e m i è r e , F r e i b u r g A n k l än g e an G ai a A L B E R T O H O R T I G Ü E L A ( E s p a g n e * ) P r e m i è r e , S t u t t g a r t, a v e c l e s o u t i e n d e l a S t a a t s o p e r S t u t t g a r t D er en tk om m en e O rp h eu s N I C O L A U S A. H U B E R ( A l l e m a g n e * ) P r e m i è r e , S W R S t u t t g a r t, a v e c l e s o u t i e n d u L a n d d e B a d e - W ü r t t e m b e r g trif ten ( p o u r q u a t o u r d e g u i t a r e s e t m u s i q u e p r é e n r e g i s t r é e ) P E T E R J A K O B E R ( A u t r i c h e * ) P r e m i è r e o c t o b r e , S t e i r i s c h e r H e r b s t G r a z, a v e c l e s o u t i e n d u S t e i r i s c h e r H e r b s t e t Z K M K a r l s r u h e S p u ren J E N S J O N E L E I T ( A l l e m a g n e * )

6 P r e m i è r e s e p t e m b r e , K l a n g s p u r e n S c h w a z a v e c l e s o u t i e n d u S i e m e n s S t i f t u n g K l an g web en A K E M I K O B A Y A S H I ( J a p o n * ) P r e m i è r e , E d e n k o b e n Y ag i b u s h i A N O N Y M / A K E M I K O B A Y A S H I ( J a p o n * ) P r e m i è r e , S a a r b r ü c k e n M i ch. S ti l l e H E L M U T O E H R I N G ( A l l e m a g n e * ) P r e m i è r e , M u n i c h, a v e c l e s o u t i e n d u L a n d d e B a d e - W ü r t t e m b e r g K l u f t C H A N G W O N P A R K ( C o r é e d u S u d * ) P r e m i è r e , K a r l s r u h e H ek k an III J O S É M A R Í A S A N C H E Z V E R D Ú ( E s p a g n e * ) P r e m i è r e a v r i l , O s t e r t ö n e H a m b u r g ) a v e c l e s o u t i e n d u S i e m e n s S t i f t u n g 8 p i eces f or g u i tar q u artet M A R T I N S M Ô L K A ( R é p u b l i q u e T c h è q u e * ) P r e m i è r e , S t u t t g a r t, a v e c l e s o u t i e n d u L a n d d e B a d e - W ü r t t e m b e r g g eb u n d en. an an i m a u n d d i ch A N D R E A S S T A H L ( S u i s s e * ) P r e m i è r e , Z u r i c h / S u i s s e, a v e c l e s o u t i e n d e P r o H e l v e t i a e t l a v i l l e d e Z u r i c h p aral l el e terz en ( p o u r q u a t o u r d e g u i t a r e s e t c l a r i n e t t e ) C A S P A R J O H A N N E S W A L T E R ( A l l e m a g n e * ) P r e m i è r e m a r s , M a e r z M u s i k B e r l i n a v e c l e s o u t i e n d u B e r l i n e r F e s t s p i e l e C on te V : H al o S E U N G H Y U N Y U N ( C o r é e d u S u d * ) P r e m i è r e , S e o u l / C o r é e, a v e c l e s o u t i e n d u P a n M u s i c f e s t i v a l, C o r é e W i n ter A D E F R E D R I K Z E L L E R ( A l l e m a g n e * ) P r e m i è r e , R o m e / I t a l i e

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES Ministère de l Éducation TA B L E D E S M AT I È R E S 2 I N T RO D UC TI ON E T C O N T EX T E Q

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

Membre. www.eve grenoble.org

Membre. www.eve grenoble.org Demo-TIC est une communauté d'usagers et de producteurs dans le domaine des T.I.C. (Technologies de l'information et de la Communication). Ses activités sont dédiées aux particuliers, aux associations,

Plus en détail

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette Tutoriel Infuse Learning Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette 1- Présentation Infuselearning.com est un service web (en ligne) gratuit qui permet aux enseignants de créer des exercices

Plus en détail

À travers deux grandes premières mondiales

À travers deux grandes premières mondiales Les éco-i ovatio s, le ouvel a e st at gi ue d ABG À travers deux grandes premières mondiales - éco-mfp, premier système d impression à encre effaçable - e-docstation, premier système d archivage intégré

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Patrick Ciarlet et Vivette Girault ciarlet@ensta.fr & girault@ann.jussieu.fr ENSTA & Laboratoire Jacques-Louis Lions, Paris 6 Condition

Plus en détail

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses:

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Le TarMed Etude valaisanne Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie février 2000 TABLE DES MATIERES 1) RESUME 2) QU EST-CE LE TARMED?

Plus en détail

CONGELATEURS ARMOIRES TEMPERATURES ULTRA BASSES 90/ 40 C ULUF 490

CONGELATEURS ARMOIRES TEMPERATURES ULTRA BASSES 90/ 40 C ULUF 490 CONGELATEURS ARMOIRES TEMPERATURES ULTRA BASSES 90/ 40 C ULUF 490 SERIE ULUF 2 compresseurs Faible consomma on énergé que Silencieux Très pe te perte de chaleur Portes intérieures isolées Roule es et serrure

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents

Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents Mercredi 5 novembre 2014 Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents Hervé PETTON, Directeur Territorial 35 ans d expérience professionnelle en collectivités

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

Portrait de métier. sommaire du portrait de métier

Portrait de métier. sommaire du portrait de métier Pôle métiers formation Portrait de métier Le métier de charé des relations avec le public Les portraits de métiers» sont une proposition du Pôle métiers formation de l Arcade. L atelier charé des relations

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

Page 1. Test VDSL2. Test ADSL/2/2+/Re-ADSL. Test Résitance Capacitance R/C. TDR-Echomètre 6 km (option) Test PING.

Page 1. Test VDSL2. Test ADSL/2/2+/Re-ADSL. Test Résitance Capacitance R/C. TDR-Echomètre 6 km (option) Test PING. TESTEUR VDSL ADSL/ VDSL L' ARG U S 1 5 1 teste l es résea u x VDSL2, ADSL, Eth ern et sa n s m od u l e a d d i ti on n el. Ce testeu r tou t- en - u n a vec u n écra n cou l eu r offre l a pri se en ch

Plus en détail

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 Bisnode Faillites et créations arrêtées au mois de Mai 2013 Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 731b du CO: dissolutions d entreprises aux dépens de la collectivité. Entre janvier

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation Inscription en ligne FQSC Guide d utilisation Ce Guide est rédigé comme aide-mémoire pour l achat de votre licence sur le site internet de la FQSC. Dans un prem ier temps, vous devrez vous rendre sur le

Plus en détail

Q. A quels produits s adresse ce document?

Q. A quels produits s adresse ce document? Licences F O R U M A U X Q U E S T I O N S Adobe Q. A quels produits s adresse ce document? Adobe Acrobat Adobe Font Folio Adobe Acrobat Distiller Server Adobe PageMaker Adobe After Effects Adobe Illustrator

Plus en détail

TOUTES LES SOLUTIONS DE SÉCURITÉ EN PERSPECTIVE

TOUTES LES SOLUTIONS DE SÉCURITÉ EN PERSPECTIVE TOUTES LES SOLUTIONS DE SÉCURITÉ EN PERSPECTIVE SY YSTÈ M E D ID ENT IFI CAT ION SYS T ÈME D IDENTIFICATION SYSS T È M E D IDE N T I F ICATI O N A U D I T SY ST ÈM E DE VERROUILLAGE RO SYSTÈM ÈME D E V

Plus en détail

P h i l h a r m o n i s

P h i l h a r m o n i s Adoptez un nouveau rythme pour vos placements P h i l h a r m o n i s NOTE D INFO R M ATI O N C o n t rat Collectif d assurance sur la vie à adhésion facultative L e s c a r a c t é r i s t i q u e s d

Plus en détail

««TOUT-EN-UN»» 2013 BVA marketing direct SA - Allmedia.14

««TOUT-EN-UN»» 2013 BVA marketing direct SA - Allmedia.14 Votre Votre partenaire partenaire 2014 2014 ««TOUT-EN-UN»» les canaux du marketing direct distribution d imprimés publicitaires et d échantillons envois adressés e-solutions vos avantages & objectifs AVANTAGES

Plus en détail

Taux d intérêts simples

Taux d intérêts simples Taux d intérêts simples Les caractéristiques : - < à 1 ans - Rémunération calculée uniquement sur investissement initial. Période de préférence = période sur laquelle on définit le taux de l opération

Plus en détail

Viandes, poissons et crustacés

Viandes, poissons et crustacés 4C la Tannerie BP 30 055 St Julien-lès-Metz F - 57072 METZ Cedex 3 url : www.techlab.fr e-mail : techlab@techlab.fr Tél. 03 87 75 54 29 Fax 03 87 36 23 90 Viandes, poissons et crustacés Caractéristiques

Plus en détail

Le GPS, la téléphonie mobile et les alertes intelligentes au service de la santé et de votre famille.

Le GPS, la téléphonie mobile et les alertes intelligentes au service de la santé et de votre famille. Le GPS, la téléphonie mobile et les alertes intelligentes au service de la santé et de votre famille. Symposium sur les Créneaux d'excellence québécois et les Pôles de compétitivité français Québec Mercredi

Plus en détail

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS !"# SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS INTRODUCTION :!"# DEFINITION : # % & ' ( ) # # ) * + # #, #, -",.*",.*"/01- SYSTEME D EXPLOITATION MS-DOS : "%&'(!&"(%) +# -",.*" 2(# "%"&""&"(%) -",.*" 2 #-",.*" 3

Plus en détail

09 nov. 2012 Retour d'expérience sur l'implémentation d'une plateforme Drupal / Drupal Commerce

09 nov. 2012 Retour d'expérience sur l'implémentation d'une plateforme Drupal / Drupal Commerce 09 nov. 2012 Retour d'expérience sur l'implémentation d'une plateforme Drupal / Drupal Commerce Jean-Philippe Mouton Linagora jpmouton@linagora.com / Agenda Introduction : Présentation de Drupal commerce,

Plus en détail

Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage

Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage (Valable à partir du 01.01.2013) 1 Personnes assurées (plan de prévoyance AL) La prévoyance professionnelle obligatoire des personnes

Plus en détail

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique 3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique Financement du système de santé, aujourd'hui et en cas d'acceptation de l'initiative sur la caisse unique: exemple d'une famille avec

Plus en détail

dysfonctionnement dans la continuité du réseau piétonnier DIAGNOSTIC

dysfonctionnement dans la continuité du réseau piétonnier DIAGNOSTIC dfoncionnmn dan la coninuié du réau piéonnir DIAGNOSTIC L problèm du réau on réprorié ur un car "poin noir du réau", c problèm on d différn naur, il puvn êr lié à la écurié, à la coninuié ou au confor

Plus en détail

WebInfoRoute. Gestion de l'information routière. outil développé en partenariat avec le. Conseil Général des Hautes-Alpes.

WebInfoRoute. Gestion de l'information routière. outil développé en partenariat avec le. Conseil Général des Hautes-Alpes. WebInfoRoute Gestion de l'information routière outil développé en partenariat avec le Conseil Général des Hautes-Alpes Sommaire L'information routière dans les Hautes-Alpes Patrouilles Viabilité hivernale

Plus en détail

L'important C'est la rose

L'important C'est la rose L'important 'est la rose Gilbert ecaud rr: M. de Leon opista: Felix Vela 200 Xiulit c / m F m m 7 9. /. m...... J 1 F m.... m7 ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - oi qui oi

Plus en détail

La virtualisation ou comment délivrer la sécurité en tant t que service, tout t en atteignant ses objectifs business.

La virtualisation ou comment délivrer la sécurité en tant t que service, tout t en atteignant ses objectifs business. La virtualisation ou comment délivrer la sécurité en tant t que service, tout t en atteignant ses objectifs business. Philippe Rondel, Directeur Technique, Check Point. Partenariat Crossbeam Systems fait

Plus en détail

Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas. Hôpital test <100 lits. Hôpital test 100 à 499 lits. Hôpital test >= 500 lits

Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas. Hôpital test <100 lits. Hôpital test 100 à 499 lits. Hôpital test >= 500 lits Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas Classe d'âge Nombre de cas 0-9 683 10-19 143 20-29 635 30-39 923 40-49 592 50-59 716 60-69 626 70-79 454 80-89 156 90-99 9 Classe d'âge Nombre

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10 mode Notes Sommaire Le RSA, c est quoi? 4 Qui peut en bénéficier? 5 Mes droits l L allocation RSA l L accompagnement Mes obligations et engagements l Mes démarches d insertion l Mes démarches administratives

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

&RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV

&RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV SRXU &RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV (WXGH GHIDLVDELOLWpG XQHILOLqUHUpJLRQDOHLQIRUPDWLTXH HQ 2SHQ6RXUFH ª 6RPPDLUH / REMHWGHO pwxgh /HVSURMHWVHWDSSOLFDWLRQVHQ13'& /HVDWRXWVHWIDLEOHVVHVGHODUpJLRQ /HVFRQVWDWV

Plus en détail

PARTIE NUMERIQUE (18 points)

PARTIE NUMERIQUE (18 points) 4 ème DEVOIR COMMUN N 1 DE MATHÉMATIQUES 14/12/09 L'échange de matériel entre élèves et l'usage de la calculatrice sont interdits. Il sera tenu compte du soin et de la présentation ( 4 points ). Le barème

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

Si la vie vous intéresse

Si la vie vous intéresse Si la ie ous intéresse paroles: J Pauze musique: J Pauze / M A Lépine ã 160 c c öguiõt aõcous fr ÛÛ ÛÛÛÛÛ ÛÛÛ ÛÛ ÛÛÛÛÛ ÛÛÛ öõbõasse G 3fr fr fr Û Û ÛÛÛ Û Û Û ( ) 3 ~~ ÿ % % J'ais dans ouer un la monde

Plus en détail

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13 les canaux du marketing direct distribution d imprimés publicitaires et d échantillons envois adressés @ -mailing CONSEIL > Stratégie orientée aux objectifs > Segmentation clientèle & potentiel de marché

Plus en détail

Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Indications requises par l OHMI: Référence du déposant/représentant :

Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Indications requises par l OHMI: Référence du déposant/représentant : Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Réservé pour l OHMI: Date de réception Nombre de pages Demande d enregistrement international relevant exclusivement du protocole de Madrid OHMI-Form

Plus en détail

Autoris ations pour :

Autoris ations pour : MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Direction de l Economie Division des Relations Economiques et Financières Extérieures Tél (00228) 22326950/ 22210250 Autoris ations pour : Exercice en qualité de

Plus en détail

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants:

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants: sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «Newmont Mining» Floored Floater sur le taux d intérêt EURIBOR EUR à trois mois avec emprunt de référence «Newmont Mining» Dans l

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Quelques aspects fiscaux du financement

Quelques aspects fiscaux du financement Petit-déjeuner des PME 28 septembre 2012 Quelques aspects fiscaux du financement Vincent Thalmann Agenda Capital propre dissimulé (I à V) Structure simplifiée du bilan Exemple d endettement admis Détermination

Plus en détail

Autoris ations pour :

Autoris ations pour : MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Direction de l Economie Division des Relations Economiques et Financières Extérieures REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail-Liberté-Patrie Autoris ations pour : Exercice

Plus en détail

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est STATUTS DE L ASSOCIATION DES OFFICES SUISSES DU TRAVAIL (AOST) 1. Nom, siège et but Art. 1 L'association des offices suisses du travail (AOST) est une association constituée au sens des articles 60 et

Plus en détail

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION Alberto Escudero Pascual Ce que cette unité vous dit... Un budget n'est pas une requête pour du financement... Un bon plan nécessite un bon budget... Un bon budget montre

Plus en détail

Cylindre interrupteur

Cylindre interrupteur Cylindres mis en œuvre pour actionner des éléments de verrouillage. Si nécessaire, votre partenaire professionnel ou nous-mêmes se fera/nous ferons un plaisir de vous assister dans le choix du bon produit.

Plus en détail

BOOK DESIGN & DEVELOPPEMENT

BOOK DESIGN & DEVELOPPEMENT BOOK DESIGN & DEVELOPPEMENT Si vous visionnez ce document en ligne, sachez que vous pouvez visionner les réalisations dans leur intégralité en ligne en cliquant sur voir. BMF Festival voir C o m péti ti

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

M é ca n ism e Pr o lo g. Ex e m p le

M é ca n ism e Pr o lo g. Ex e m p le M é ca n ism e Pr o lo g Principe général : 5. on élimine L du but (le but est géré comme une pile de clauses) 1. on prend dans le but (clause ne contenant que des littéraux négatifs) le premier littéral

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP

6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP 6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref La prévoyance professionnelle constitue le 2 e pilier

Plus en détail

Philippe-Didier GAUTHIER

Philippe-Didier GAUTHIER -Didier Ingénierie, Management, Administration en Éducation et Formation 1 - Parcours professionnel 2 - Projet professionnel 3 - Missions et interventions Portfolio Numérique : - Didier Parcours professionnel

Plus en détail

É í í Ö í í í Í ÍÍ Á Á ó Á Í ü í Ü Ü É É í í É ü TXUOGNAGE Courir ]Tst D u s p o r t a u t o m o b i ldea n s1 e s p a y sd e ' E s t i... D a n sn o t r e e n t o u r a g eq, u a n dn o u s e n p a r

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013 kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 0/09/0 Fondements Nom et forme juridique Principe But Tâches Art. Sous le nom de kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de

Plus en détail

Informations techniques et questions

Informations techniques et questions Journée Erasmus Appel à propositions 2015 Informations techniques et questions Catherine Carron et Amanda Crameri Coordinatrices de projet Erasmus Contenu Call solution transitoire 2015 : remarques générales

Plus en détail

Documentation pour les médias

Documentation pour les médias DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L'ENERGIE SERVICE DE LA SANTE PUBLIQUE Documentation pour les médias LES PRIMES D ASSURANCE-MALADIE 2004 EN VALAIS Les primes d assurance-maladie pour

Plus en détail

LIAISON A50 A57 TRAVERSEE

LIAISON A50 A57 TRAVERSEE LIAISON A5 A57 TRAVERSEE SOUTERRAINE DE TOULON SECOND TUBE (SUD) ANALYSE DES DONNEES DE QUALITE DE L AIR NOVEMBRE 27 A JANVIER 28 TOULON OUEST, PUITS MARCHAND, TOULON EST Liaison A5 A57 Traversée souterraine

Plus en détail

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale 68 NOMBREUSES POSSIBILITÉS OFFERTES PAR AMP 1 69 INFORMATION PRODUIT AMP 1 Avec un Airmaster vous ne choisissez pas seulement une solution d'avenir durable - mais PLEINS FEUX SUR LA FONCTIONNALITÉ ET LE

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours Statistiques relatives aux pratiques de paiement: Statistiques relatives aux pratiques Les de paiement: performances Les performances des des Éditeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 892

Plus en détail

Agence Saison d Or :: Activités de l entreprise. Identité Visuelle. Editions. Site Internet. Marketing. Référencement.

Agence Saison d Or :: Activités de l entreprise. Identité Visuelle. Editions. Site Internet. Marketing. Référencement. Agence Saison d Or :: Activités de l entreprise Identité Visuelle Editions Site Internet Marketing Référencement Photo/ Vidéo Agence Saison d Or :: Exemple d une action liée au Périgord Noir Jeu Concours

Plus en détail

a g c d n d e s e s m b

a g c d n d e s e s m b PPrrooppoossiittiioo 22001111JJPP 22770055 000011 uu 0088 fféévvrriirr 22001111 VVlliiiittéé jjuussqquu uu 3300//0044//22001111 tim c ir tv é p g c h u i rè s G A Z iv lu s IC.G R é c lo y m ip s 9 r7

Plus en détail

TAX@CMS.2010. Cycle de conférences

TAX@CMS.2010. Cycle de conférences TAX@CMS.2010 Cycle de conférences ACTIVITÉS DE FORMATION LE DEPARTEMENT FISCAL A LE PLAISIR DE VOUS INVITER AUX SÉMINAIRES SUIVANTS : 29 octobre 2009 : «Paquet TVA : le passage à l acte est dans les deux

Plus en détail

Projet d appui au. capacités en gestion de la santé en Haïti PARC. Objectifs du projet

Projet d appui au. capacités en gestion de la santé en Haïti PARC. Objectifs du projet Projet d appui au renforcement des capacités en gestion de la santé en Haïti PARC Unité de santé internationale Objectifs du projet Le PARC contribue à l amélioration de la gouvernance du système de santé

Plus en détail

Compte consolidé de la Confédération

Compte consolidé de la Confédération Compte consolidé de la Confédération Expériences avec la première élaboration Association pour les finances et la comptabilité publiques Colloque du 3 septembre 2010 Markus Stöckli, chef du service comptabilité,

Plus en détail

Salons et Portes ouvertes Post Bac Mars 2015

Salons et Portes ouvertes Post Bac Mars 2015 Salons et Portes ouvertes Post Bac Mars 2015 SALONS Salon de l Etudiant : Vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 mars 2015-10h00-18h00 Porte de Versailles Salon Studyrama "Formations et carrières internationales"

Plus en détail

Le quasi-apport Une tâche spécifique, confiée par la loi à votre réviseur d entreprises

Le quasi-apport Une tâche spécifique, confiée par la loi à votre réviseur d entreprises 2. Bas i s reg el s voor een g ezon d f i n an ci eel b el ei d Le quasi-apport Une tâche spécifique, confiée par la loi à votre réviseur d entreprises MISSIONS SPÉCIFIQUES DU RÉVISEUR D ENTREPRISES DANS

Plus en détail

Ê ÙÐ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ö Ø ØÙÖ Ø Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ö Ï ÙØ Ð Ø ÙÐØ ÆÓØÖ ¹ Ñ Ä È Ü Æ ÑÙÖ Ð ÕÙ Û ÙØ Ð Ò Óº ÙÒ Ôº º Ê ÙÑ º ij ÑÔÓÖØ Ò Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ô ÖØ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ò³ Ø ÔÐÙ ÑÓÒØÖ Öº Ò Ø Ð Ó Ü ³ÙÒ ØÝÔ

Plus en détail

Calendrier de la session 2012 des Conseil d exploitation postale, Conseil d'administration et des autres réunions se tenant à cette occasion

Calendrier de la session 2012 des Conseil d exploitation postale, Conseil d'administration et des autres réunions se tenant à cette occasion 3 UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE CEP/CA 2012.1 Calendrier.Rev 3 CONSEIL D'EXPLOITATION POSTALE/CONSEIL D ADMINISTRATION Calendrier de la session 2012 des Conseil d exploitation postale, Conseil d'administration

Plus en détail

Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats

Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats Christoph Hegg Nicole Bauer, Jacqueline Frick, Eike von Lindern, Marcel Hunziker Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige

Plus en détail

Offre jours fériés 2014: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train, TC

Offre jours fériés 2014: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train, TC Offre jours fériés 2014: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train, TC Groupe de produits Valable à partir du 01.01.2014 Trafic marchandises Trafic par wagons complets Contenu 1. Domaine de validité de l'offre

Plus en détail

Technique RSR. 27.6.08 /DCo

Technique RSR. 27.6.08 /DCo La : -35 collaborateurs -120 applications métiers -2 services de piquet -1 service desk commun avec la TSR -Un parc véhicule -Un parc de matériel extérieur -Une très forte diversité d outil et de connaissances

Plus en détail

Supervision, Pilotage & Administration d Application. SAP sur Power i. 2010 IBM Corporation

Supervision, Pilotage & Administration d Application. SAP sur Power i. 2010 IBM Corporation Supervision, Pilotage & Administration d Application SAP sur Power i 2010 IBM Corporation Sommaire Le contexte : une réponse à vos enjeux Le périmètre des services SAP sur iseries Détail des fonctionnalités

Plus en détail

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 249 Septembre 2011 Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2010, le prix du gaz a diminué dans l Union européenne

Plus en détail

Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1

Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1 Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1 Déroulement de la journée Tiers Recherches et Couguar Créations et particularités Demandes d achats Principes et création Commandes Informations

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 STATUTS DE L ASSOCIATION Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 Statuts adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire du dimanche 1 er avril 2007 ËØ ØÙØ Ð³ Ó Ø ÓÒ ÖØ Ð ÔÖ Ñ Ö¹ ÒÓÑ Ò Ø

Plus en détail

Besoins des intervenants en santé publique concernant la prévention des TMS

Besoins des intervenants en santé publique concernant la prévention des TMS Besoins des intervenants en santé publique concernant la prévention des TMS Résultats d un sondage auprès des représentants régionaux en ergonomie Louis Gilbert, DSP de Québec Susan Stock, DSP de Montréal-Centre

Plus en détail

Boîtier de contrôle et de commande avec EV 3/2 voies intégrée

Boîtier de contrôle et de commande avec EV 3/2 voies intégrée A B C Boîtier de contrôle et de commande avec EV 3/2 voies intégrée Conception Le boîtier de contrôle / commande type GEMÜ avec électrovanne pilote 3/2 voies intégrée pour les actionneurs pneumatiques

Plus en détail

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 L essentiel de la carte comprend des états membres de la ligue arabe. Au nord, se trouvent des états non membres, en allant d ouest en est: la Turquie, l Iran et

Plus en détail

Le multiplicateur monétaire (de crédit) : hier et aujourd'hui

Le multiplicateur monétaire (de crédit) : hier et aujourd'hui 23 février - N 27-72 Le multiplicateur monétaire (de crédit) : hier et aujourd'hui Le multiplicateur monétaire (de crédit) est la théorie qui explique quel montant de crédit (de masse monétaire) peut être

Plus en détail

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN ERA-Net Call Smart Cities CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN Une Smart City, c est quoi? «Une Smart City offre à ses habitants

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

www.fixglace.com TEL : 06.52.17.00.38

www.fixglace.com TEL : 06.52.17.00.38 quincaillerie FIXATION VERRE LES PIECES DE FIXATION DU VERRE CATALOGUE 2013 - Site de vente en ligne - TEL : 06.52.17.00.38 Boutons lève glace Page 22 Caches vis Page 24 Charnières, pinces pour portes

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Du côté de la Recherche > Managemen t de projet : p1 L intégration des systèmes de management Qualité -Sécurité- Environnement : résultats d une étude empirique au Maroc Le co ntex te d es p roj et s a

Plus en détail

J ai demandé l asile dans l Union européenne quel pays sera responsable de l analyse de ma demande?

J ai demandé l asile dans l Union européenne quel pays sera responsable de l analyse de ma demande? FR J ai demandé l asile dans l Union européenne quel pays sera responsable de l analyse de ma demande? A Informations sur le règlement de Dublin pour les demandeurs d une protection internationale en vertu

Plus en détail

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation»

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» Dans l environnement actuel caractérisé par des taux bas, les placements obligataires traditionnels

Plus en détail

Dans ce document la procédure pour faire l entretien de la base des données est expliqué pas à pas.

Dans ce document la procédure pour faire l entretien de la base des données est expliqué pas à pas. Wanneer het om Tijd gaat Varkensmarkt 1/3 B-2850 Boom Tel.: +32 3 844.35.23 Fax: +32 3 844.35.24 E-mail: support@dotsys.eu Website: www.dotsys.eu TIMEMANAGER Entretien de la base de données Dans ce document

Plus en détail

EP 2 063 325 A2 (19) (11) EP 2 063 325 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 27.05.2009 Bulletin 2009/22

EP 2 063 325 A2 (19) (11) EP 2 063 325 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 27.05.2009 Bulletin 2009/22 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 063 325 A2 (43) Date de publication: 27.05.2009 Bulletin 2009/22 (51) Int Cl.: G04B 17/06 (2006.01) G04B 17/34 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 08167317.0

Plus en détail