c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z a [a] verbe conjugué avoir, p. 50.

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z a [a] verbe conjugué avoir, p. 50."

Transcription

1 a a [a] é a,. 50. à [a] a I à Pa. / E a à Ma. / I à a. / C à. / J a a éa. / E a a Éa-U. À,,, aè ê, A "" "", "à" "a" "a". O a a a "à" : à ôé ( ôé), à ( ), à ( ) aa [aaé] C a aaé, a. O aa a a. = a,. a. 2. C aa éa, a aaé. Aa, aê a. =, a (a).. + aa [aa] a aa, aa [aa] a = éé, éa. aa [aa] a aé : aa, aa [aa] 1. I a aa è. Aa, a a éa. = é,.,. 2. I a aa a éa é. Aa,. = aa. éa. O a a a aa = a a + aa [aa] a U aa, ù aa ê aé. aè [aè] a J a aè à a : éa é aa a. U aè, a, a a. a [aè] é C a aa, aa [aéa, aéa] a = a. a ( aî) [aé]. 564 I a aé ê a, aé éé. A, a aa éa. = éé, a, a, ( a), aé. éa. a [a] é L a a Fa a L a, a. =, aa. aa [aa] a C aa a a aa. / L aa a. Q 9

2 aa a aa, a,, a. aa, aa [aa, aa] a C aé, é aa. Q aa a a a, a aé. =,,. a, a, a, a. + aa [aa] é + aa [aaa] a a [aa] [aa] a E a a à a. U a, a a à a, éè, a é à é à aa. O é a = aê a + a [aé]. 564 Ca aé, a a éâ a. S a, a. + aé, aé [aé] a C a a a aé. U aé, aé, a a. a [a] a D a a, a. O " a" a., aè. + a [aé] I a aé a a a. A, a a a a. = a. 2. L a aé a a é. A, à a. a [a]. 565 L a a à aa. A, a à éa. = a,. é. + a [aa] [aa] a a [aé]. 564 C a a é. Qa, a. + a [aa] a aé [aéé]. 564 Aé. Aé,,. = a, é. a. aéa [aéa] é Q aéa : M. M, M Maa, é éa. U aéa, a é é. a [a] a E à a a aa. U a ù a, é. a [aô] a C a [aé]. 564 I, a a. S a, a é aa,, a. = é. + a [a] a a,. 10. aa [aa] é L aa, è, a. = a. a, a [a] a L ôé a a. U a, é a. = a. 10

3 , a [a] a = é,,, é. a [aa] é 1. L a éè. L a, a a à. é. 2. D a, a a. U a, é a, a. + a, a [aa, aa] a I a. U a, a à ù a ê. é. + a [aaé]. 564 Ma è aé, - a? S a, é ù a ê. =.. a [aa] a C a a. A, à a, è, a. + a, a [a] a a [aé] L a a a. A, a.. 2. E a aé. A, a. 3. S aa a è. Q a a ça a a. = aaa. + a [a] é a [aa] é L a a é è. L a, a a é. aa. a aa + a [a] a aé : a, a [a]. 568 S a, a a a a. a [a] a C é a! U a, a aa, a a. =, é, aa. aa, é, a,. a [aé] I a a. / E a a a! A,, a. = aé. 2. I a a a a. A, a a a. =. O a () = a + a [a] a J a a a, a aé. Fa a,. O a = a aç / a a = a a aaé [aaé] é 1. L Aaé aça, Aaé. U aaé, éa a. 2. L a aa a a aaé. U aaé, aa éa a a a Fa (é, è, é, é ). aa [aaé] I aa a. Aa, a é à. 2. O aaé a, aa. Qa aaé, a 11

4 a a à. aaa [aaaé]. 564 S aa aaa a. / L a a aaaé. Aaa,. aé [aéé]. 564 O aè a a a é. Aé,.! C a a. aéé [aééé]. 564 La aéè a. Aéé, a. a,. + aééa [aééa] a C a a a [aa] a 1. L a a (é), a a (è), a (ê). U a,. 2. J a a a. / A a S. A a, a aç aè. a [aéé]. 564 E a aé. / A aa, a A,,.,,. aè [aè] a 1. L aè à é : a a. L aè, a a. 2. I a aè à a è éa. A aè à, a a. O aè I = à I a [aé] a L a,,, a. aaa a U a,, a a ê O a a = è é (-a, a ) a [aa] a À a a, a a a. U a, a a a a è. =, a. aa [aaé]. 564 L a aaé é aa aé. Aa, a a a a a ê.,. aa [aaé] E aa a ù a. Aa, a a a. 2. L aa a. Aa, é. 3. La a aaé a a. Aa, a a a a a. a [a]. 565 E a a aa, aa. A, a à a. =, a. a [a] a 1. E a é a. D a,. =,, aa. éa,. 2. I a é a a a. U a, a é ê,. O a a = a a + a [a] a I a a a é. Ê a a a 12

5 , ê ê a, a ê. O? a! = + a [aé]. 564 aé [aé] a C a [aé] La a a aé ê. A, a.. 2. E a aé a a aa. A, é. éa. 3. "U " : "" a a "" é. S a, a a à a (a / é) ( / ) a. O a a = a a [aé]. 564 E a aé. A a, aa. + a [aa] [aa] a L a aé, éé a aa. L a, ù éé a a è. O a a a = a a / a a éa = a a (éa a) / a éaé = a aa a é a a [a] a N a a a a. U a, a a è ù a. a [aé]. 564 = a. a aa a [aé]. 564 I a aé aa a. A, a à, a ê. =. é.! C a a. a [aa] [aa] a = aa.. a [a]. 565 J a a a. S a, a a a. a [a] I a éé a a aé. A, a, ê à a a. + a [a] a 1. O a a a a aé. L a, a aè, a aè ê a a a. 2. À a, a à a. L a, ù a (a, a aa). a [aé]. 564 I aé. A, a aé. = a, aa,, é. a,, éa. a [aé]. 564 I aé a éa. O a a a a a. é. + aa [aa] é I a aa. U aa, a a a a, a. a 13

6 aa a aa [aaé] L aaé. S aa, a a à a a. = é. 2. E aa à a a. S aa à a, a a. =. aa. a [aé] [aé]. 564 A a, ê,, a O aè a a a.. + a, a [a, aû] [a, aû] U a, a, aè.. + aa [aa] a 1. O a aé aè- a aa à a aa. Fa aa, a. 2. E a é aa à a œ :, a a a. U aa, a aé. a [aé] [aé] E a aé aa. A,,, ééa, ê aa.. 2. L a éa é, a û a. A, aa. éa. a [a] a L a. Q a, a a. = a.. a [aé] a D, è, a a. L a, éa è aé a a. aé [aé] é L a aé. L aé, a a a. a [a] a E a é a é a. U a, a a, aa a a aé. = aa, a. aé [aé] a aé : a, a [a, a] E a a aa. Aé, a.! C a a. + a [a] é 1. E a a a. U a, aa.. 2. L a éé a éè aça. U a, a a a. = aa. a, a [a, a] a aé aé,. 14. a [aé]. 564 À a è, aé a éé aé. A, aé a a. a.! C a a. aa [aa] A, aa a. U aa aa, a é a, a è a a-. a [a] é 1. I é a à a, a a. U a, a. a. 2. I a a aa. U a, a 14 a

7 è ê éa. O a a = a a + a [a] a 1. U a éa, a aa, a U a, éa éa. 2. L a a a. U a, a a. 3. C è éâ a. U a, a è éâ. + a, a [a, a] C a a è. U a, a, é ô a, è éâ = é. + a, a [a, a] a I é è a a a à a a. U a, a a. a. + a [aé] I a a a. A, a, a. aê, éa. 2. I a a ê à. (Fa.) S a, éê. a. + aé [aé] é 1. C a a aé. / U a aé. L aé, a a a, aa, a a. = a. aé. 2. L, a aé a. U aé, a. O ê aé = aa ( ê à a a) + a [aa] [aa] a a a a, a [aè] a 1. L a è é a a a-a. U a, a aa, a ù a. a. 2. C a éé é a, a a. Q a,. éé, è, éé. O à a = aa, à é + aaé [aaé] é 1. E é a à aaé. L aaé, a. aé. 2. T, a aaé à a éé. (A.) L aaé, a. = a ééé. + a [aéa] [aéa] a A, a é. A ", aa". a. a ( a) [a] é L a, é ù a a è à é. aa [aaé]. 564 E è aaé à a aa. S aa, a à a. = aa, a. + aaé, aaé [aaé] a C a aaé a aaé. U aaé a. a [a] é 1. L a a a. U a, éa a a a a a a 15

8 a a ( éa a ). a. 2. A aa, a : "L a, a!". L a, a a a a aa a aé. =. + a [aé]. 564 aé [aé] é C aa a a aé aé : a. U aé, a à a, à aa, à a =, aa. é. + aé [aéé]. 564 Aé à. Aé,. O aé à é = ê a a é! C a a. a [aû] a, : a Qa a é a, a a à a. O a à a a a a ô a aa a. = a.. O a a = a aè é a [aé] a U, aa, a : ",, a" a. U a, à ôé a. I a a ( a é ). a, a [a, a] C a a é. U a, a, é a a a aa. a [aè] a aé : a, a [a, a] I a a aa. A, a a. = a.. 2. Sa a éé a a é. A, a, a. =. + a [a] é a,. 16. aa [aa] é 1. L aa a a a a. L aa, a aa é. =. 2. E aa a Aa, a. L Aa, aé a Éa aa a. + aa, aa [aa, aa] a E a aa a a é. U aa, aa. a [aé]. 564 E a aa. A, a aè è a, è = é, a. éa, é. + aa [aa] é = é, a. é, éa. + aa [aa] a + aa [aaa] a a [a] é L a a é a a a. L a, a a a a a à a a. 16

9 [aéa] é L a a ê é. L a, a â a. O a = é ù a a (aa, aa a a a, è ) à a aa â a â a + a, a [aéa, aéa] a E a, a. U a, a,, a â a. Aéa : a [a]. a [aé] M aé. O a a a é a a a. 2. I a aé a. A é aç a, é a. aa,. + a [a] é a [aé]. 564 I a a! A, a a. é, aï. + aa [aa] a C aa. Q aa,,, aa. éa. a [a]. 565 A,, aéa.. + aa [aa] a U aa, à a aa. = aa. a [aè] é S a, 35 Pa, Pa. L a, ù a aa a, é a, a, a a. O a a = a à a a I! C a a. + a [aéé] E a a aé a a a é. A a a à, a a. 2. A a a. A,, à a. 3. P, a- à a. S a, a a. a, a [a, a] a I è a a, a a! U a, a à a a a. = a. aa. a [a] E aça à a, a à a. U a, a, a a a, a. aè [aè] a L aè, a aé a a a a a a a. a [aè] "I a a", " a è ", " a " : "a, è, a" a. U a, à a, a a a. aa [aéè] L a aé a a aa. U aa, aa, a a - a 17

10 aé a a, é, è, = a. aa, é. aé [aéé]. 564 E aè a a a. Aé, a a a à a. aé [aé] a L a à aé R. U aé, ù a a ù a é a. + aé, aé [aé, aéè] a L a aé. / U a aé. C aé, a, a a. aa [aé]. 565 La aa a aa. Aa, a,.,. aa [aè] é 1. C aa, - aa! U aa,. 2. J a aa a aa. (A.) L aa, aa à. 3. E a a aa a aa. U aa, aa, a aé. 4. I aé à a aa. U aa, aa é a a. O a aa à = a a (a aça) aaé, aaé [aaé] a L a éé a, éa aaé. Qa aaé, a è a. aaé,. a [aéé] I a éé è aé a a è. / E aé aa a. A,, a a a œ. 2. L a aé a a à é. / E a éé aé a a. A, é a a. P, à.! C a a. a [aé] é 1. I a a a a a. L a, a a a. =. 2. E a. U a, aa. + a, a [aéû, aéû] a I è a a a. Ê a, a a â a. =.,. + a [aéa] [aéa] a a [a] é I a a a é. U a, a ( a) é éa à a a. + a [aé]. 564 L a aé a. A, a a. = aa. a [aé] J a aé a. A, a a. = a,, éa, aa.,, é. 18 -

11 a a a 2. E aé a aé aa. S a,, ê û. + aa, aa [aa, aa] a O é aa = é / " " a aa, a a éa ( a) + aa [aa] é a [aa] é L a a a a éé. L a, a a a à ê. O a = a [aé]. 564 L aa aé à a a. S a, a. = a. a, a. O a a! = a! aa [aa]. 565 I a aa aa a. Aa, a. =.! C a a. a, a [aû, aû] a 1. L a a a, a! U a,, aa. 2. C a a a, a! Q a, è a, è. a. + a [aa] [aa] a a [aé]. 564 N é aa Bé a a. A, a a a. = a. ê à a ( aû) [a] a E à a a a à aa. Ê à a,, a a a a. a [a] a E aa é a é a. A, "" aa [aaé]. 564 Aê a a, aa! Aa, é, aa. = é,, aé. a. + aaça, aaça [aaa, aaa] a Aê, aaça! Q aaça, éa, aa. = éa, a. aéa. â [a] a 1. V a â? J a 22 a. L â, aé a aa à aa. 2. O a "â" a a é a : M Â, â, â, â O a a â = / a a â = éé ( à 3 a ) / è â = à a 60 a / aè â = à a 75 a + âé, âé [aé] a C è âé, a 95 a. Ê âé, ê â aaé, ê. =.. O âé = a [aa] é U a a, a è, a a U a, éa à. C - 19

12 aa. = a. è a. aa [aa] a J a é - a aa. U aa, a a é, - à a, aè. a [aé] [aé]. 564 J aé. S a,. a, a [aa, aa] U a aa, a, a U a, a, a aa ( ) é Éa. = éa, é,. O a, a a = a aéa [aéa] é =. aa [aaé]. 564 La aé aa aaé. U aa a a a. =. aé. a [a] a L aa è a. Ê a, ê à a a a. =,.,. + aé [aé] é a [aô] a M éa à é, a a a a a a. L a, a a a a a éa. aa aa a [a] N a à à a, a! A, a a a. = a, a. 2. L a a û a, a a à a ê. A, a, ê a. O a a à, a aé = aé a [aé]. 564 L a aa a a. A,, a é. a,. + aé, aé [aé] a E è aé a a a aa. Ê aé, a a. a. + aa [aa] é aa [aô] a, : aa C aa. C a [a] é L é aè a. L a, a é aa a, ù a. aa [aa] é 1. U aa, éa, é a ôé à a a. O a aa U aa, a aa ê. + aa [aaû] é U aa, à aa aa [aaé]

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources a I 4 F 41 a a L L é à a è Ma Q Ga / S 5 46 51 53 55 2 La Ga G a é a a XX è è, a, a aa. E a é a. D a, ï, aa. L a éé a a a a a. N a a é a a a a Ga G, a a aé a a a, a. é E a a, a ê aé a a é, a aé a. A, a-à

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

Le Bulletin de l Enseignement de l AOF, une fenêtre sur le personnel d enseignement public, expatrié en Afrique Occidentale française (1913-1930).

Le Bulletin de l Enseignement de l AOF, une fenêtre sur le personnel d enseignement public, expatrié en Afrique Occidentale française (1913-1930). Le Bulletin de l Enseignement de l AOF, une fenêtre sur le personnel d enseignement public, expatrié en Afrique Occidentale française (1913-1930). Carine Eizlini To cite this version: Carine Eizlini. Le

Plus en détail

Ê ÙÐ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ö Ø ØÙÖ Ø Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ö Ï ÙØ Ð Ø ÙÐØ ÆÓØÖ ¹ Ñ Ä È Ü Æ ÑÙÖ Ð ÕÙ Û ÙØ Ð Ò Óº ÙÒ Ôº º Ê ÙÑ º ij ÑÔÓÖØ Ò Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ô ÖØ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ò³ Ø ÔÐÙ ÑÓÒØÖ Öº Ò Ø Ð Ó Ü ³ÙÒ ØÝÔ

Plus en détail

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Patrick Ciarlet et Vivette Girault ciarlet@ensta.fr & girault@ann.jussieu.fr ENSTA & Laboratoire Jacques-Louis Lions, Paris 6 Condition

Plus en détail

Traitement du Signal Février 05

Traitement du Signal Février 05 Traitement du Signal Février 05!"##$%&'()'(&%*#+#,'(& -&'.//0.//1 Traitement du Signal Février 05 2)3&& $(4)'&%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%0

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Peut-on perdre sa dignité?. 2013. HAL Id: hal-00796705 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00796705 Submitted

Plus en détail

LIAISON A50 A57 TRAVERSEE

LIAISON A50 A57 TRAVERSEE LIAISON A5 A57 TRAVERSEE SOUTERRAINE DE TOULON SECOND TUBE (SUD) ANALYSE DES DONNEES DE QUALITE DE L AIR NOVEMBRE 27 A JANVIER 28 TOULON OUEST, PUITS MARCHAND, TOULON EST Liaison A5 A57 Traversée souterraine

Plus en détail

.Mademoiselle Anne du Plessis, leur petite-fille et.fille, avec Monsieur Nicolas Chassériau.

.Mademoiselle Anne du Plessis, leur petite-fille et.fille, avec Monsieur Nicolas Chassériau. 1.ont l honneur de vous faire part du mariage de.mademoiselle Anne du Plessis, leur petite-fille et.fille, avec Monsieur Nicolas Chassériau. PARTHÉNON www.parthenonfrance.com 06 12 39 18 46 Ils vous prient

Plus en détail

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE Jean Luc Bovet, Auvernier L'article de Monsieur Jean Piquerez (Bulletin de la SSPMP No 86), consacré aux symédianes me paraît appeler une généralisation. En

Plus en détail

SPECIFICATION DES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISES (E.D.I.)

SPECIFICATION DES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISES (E.D.I.) SPECIFICATION DES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISES (E.D.I.) Dernière mise à jour : octobre 2013 Ce document a pour objectif de décrire ce que l OPCA (OPCA 3+) attend du fichier à transmettre par l adhérent.

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 STATUTS DE L ASSOCIATION Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 Statuts adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire du dimanche 1 er avril 2007 ËØ ØÙØ Ð³ Ó Ø ÓÒ ÖØ Ð ÔÖ Ñ Ö¹ ÒÓÑ Ò Ø

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

201-105-RE SOLUTIONS CHAPITRE 1

201-105-RE SOLUTIONS CHAPITRE 1 Chapitre1 Matrices 1 201-105-RE SOLUTIONS CHAPITRE 1 EXERCICES 1.2 1. a) 1 3 Ë3 7 3 2 Ë 1 16 pas défini d) 16 30 17 3 e) Ë 7 68 22 16 13 Ë 5 18 6 2. a) 0 4 4 4 0 4 Ë4 4 0 Ë 0 4 32 4 4 0 4 32 32 4 0 4 4

Plus en détail

Ê ÔÔÓÖØ Ø Ù ÐÐ ÙÑ Î Ð ÓÒ ¾ Ù Ò ¾¼¼¼ Ì Ð Ñ Ø Ö Á ÓÖ Ð ÓÑÑÙÒ Ø ÓÒ ½ ÈÖ ÒØ Ø ÓÒ Ð Ó Ø ¾ Ä ÓÑ Ò ³ Ø Ú Ø ¾º½ Ñ Ò ØÖ Ø ÓÒ Ý Ø Ñ Ð³ Ò ÓÖÑ Ø ÓÒ º º º º º º º º º º º ¾º¾ Ö Ø ØÙÖ Ö ÙÜ ÓÑÑÙÒ Ø ÓÒ º º º º º º º º

Plus en détail

Journée_: Modules HoraireEpreuve

Journée_: Modules HoraireEpreuve AA 13 Deuxième année Licence Fond. en Gestion: Administration des affaires Comptabilité de Gestion GESTION DE LA PRODUCTION FINANCE Marketing - Techniques et Stratégies d'achat Gestion par objectifs Techniques

Plus en détail

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES !"#!$# #"%&&&&' 1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES... 5 1.5.1. Du lundi au vendredi

Plus en détail

10 juin 2010 Polytech Lille. Organisé par le Certia Interface, AQUIMER et le RMT (Réseau Mixte Technologique) Gestion durable des fluides.

10 juin 2010 Polytech Lille. Organisé par le Certia Interface, AQUIMER et le RMT (Réseau Mixte Technologique) Gestion durable des fluides. 10 juin 2010 Polytech Lille Organisé par le Certia Interface, AQUIMER et le RMT (Réseau Mixte Technologique) Gestion durable des fluides Synthèse ! " ##!! " $% &#'() (* + +!,(-) *. +*/ # $ 0*1*2 '(#3 4

Plus en détail

Les outils de l action foncière au service des politiques publiques

Les outils de l action foncière au service des politiques publiques direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Certu CETE Les outils Les outils de l action foncière au service des politiques publiques fåíêççìåíáçå Ce document a pour objectif de

Plus en détail

A l aise dans mon parking!

A l aise dans mon parking! A ae dan mon pakng! Gude d uaon de voe pakng Voe accè au pakng Pou accéde à voe pakng, vou dpoez d'un badge* qu commande ouveue de poa e poe d enée Nou vou emeon évenueemen une vgnee adhéve à coe u voe

Plus en détail

%$&$#' "!# $! ## BD0>@6,;2106>+1:+B2.6;;/>0.2106>9*27+2.1/+BB+:/@6>.106>>+;+>1:+>6;*,+/EA,6.+77/7A,6@+7706>>+B79 561,+76.08189:+;61,+8.6>6;0+976>1:+?+>/+7@6,1+;+>1:8A+>:2>1+7:+B21+.C>6B630+:+ 1+.C>6B630=/+FGD+7A06>>23+8.6>6;0=/++1A6B010=/+:2>7B+.)*+,+7A2.+;+1+>:2>3+,B+A61+>10+B

Plus en détail

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN sm: é d V Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d V mm: TRODUTO DEMRE. OEXO. RETO D U V 4 FORMTO UPPLEMETRE

Plus en détail

äé ãçåçé ÇÉ ÇÉã~áå Construisons ensemble entreprises salariés PROJETS emplois mobilité réseau HÉBERGEMENT COMPÉTENCES alternance EXPÉRIENCES JEUNES

äé ãçåçé ÇÉ ÇÉã~áå Construisons ensemble entreprises salariés PROJETS emplois mobilité réseau HÉBERGEMENT COMPÉTENCES alternance EXPÉRIENCES JEUNES Construisons ensemble äé ãçåçé ÇÉ ÇÉã~áå å á ~ ã ÉÇ ÉÇ ÉÇ å çã Éä JEUNES COMPÉTENCES réseau emplois alternance HÉBERGEMENT PROJETS EXPÉRIENCES entreprises salariés partenariats mobilité transmission www.compagnons-du-devoir.com

Plus en détail

Cellectis S.A. annonce le succès de son introduction en bourse sur le marché Alternext d Euronext Paris Romainville, le 6 février 2007

Cellectis S.A. annonce le succès de son introduction en bourse sur le marché Alternext d Euronext Paris Romainville, le 6 février 2007 Cellectis S.A. annonce le succès de son introduction en bourse sur le marché Alternext d Euronext Paris Le prix de l offre est fixé à 10,25 euros par action La demande des investisseurs est d environ 6

Plus en détail

Jeux de caracte res et encodage (par Michel Michaud 2014)

Jeux de caracte res et encodage (par Michel Michaud 2014) Jeux de caracte res et encodage (par Michel Michaud 2014) Les ordinateurs ne traitent que des données numériques. En fait, les codages électriques qu'ils conservent en mémoire centrale ne représentent

Plus en détail

Phoenix Autocall Apple

Phoenix Autocall Apple Phoenix Autocall Apple En Euros, couvert contre le risque de change (3 ans constatations semestrielles) CARACTERISTIQUES Forme Emetteur Sous-jacent Echéance maximale EMTN RABOBANK (S&P : AAA ; Moody s

Plus en détail

1348 Louvain-la-Neuve TVA BE0428.750.985 RPM Nivelles

1348 Louvain-la-Neuve TVA BE0428.750.985 RPM Nivelles I I I S S C C 1348 Louvain-la-Neuve TVA BE0428.750.985 RPM Nivelles Louvain-la-Neuve, le 13 avril 2015 Cher Actionnaire, Concerne: Assemblée Générale Ordinaire et Spéciale du 13 mai 2015 à 10h00 Nous avons

Plus en détail

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes VMware ESX : Installation VMware ESX : Installation Créer la Licence ESX 3.0.1 Installation ESX 3.0.1 Outil de management Virtual Infrastructure client 2.0.1 Installation Fonctionnalités Installation Virtual

Plus en détail

Les Réunions d information aux associations

Les Réunions d information aux associations REUNION D INFORMATION AUX ASSOCIATIONS Les Réunions d information aux associations du 1 er au 16 octobre 2014 Direction Générale Adjointe du Cadre de Vie 1 Programme Les nouveautés Le projet associatif

Plus en détail

SOUS SOL PANOPLIE EF. MAITRISE D'OUVRAGE la justice du Burundi Bujumbura Tel. +257 22 27 51 05. Architectes mandataires Atelier D MAITRISE D'OEUVRE

SOUS SOL PANOPLIE EF. MAITRISE D'OUVRAGE la justice du Burundi Bujumbura Tel. +257 22 27 51 05. Architectes mandataires Atelier D MAITRISE D'OEUVRE 486 487 SOUS SOL 9 8 7 6 5 4 3 2 1 PANOPLIE EF 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 Circulation détenus 7.28 m² 8 7 6 5 4 3 2 1 LEGENDE 488 MAITRISE D'OUVRAGE la justice du Burundi Bujumbura Tel. +257 22

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

Groslay - ERP catégories 1 à 5 avec sommeil

Groslay - ERP catégories 1 à 5 avec sommeil Groslay - EP catégories 1 à 5 avec sommeil 1ère Catégorie DECAHO avenue de la épublique AGASI BOAGE avenue de la épublique 2ème Catégorie JADIEIE JADIAD IED rue de Sarcelles 3ème Catégorie EGISE rue du

Plus en détail

FORMATS DE JEU POUR LA PRATIQUE DU SOCCER AU QUÉBEC FÉDÉRATION DE SOCCER DU QUÉBEC

FORMATS DE JEU POUR LA PRATIQUE DU SOCCER AU QUÉBEC FÉDÉRATION DE SOCCER DU QUÉBEC FORMATS DE JEU POUR LA PRATIQUE DU SOCCER AU QUÉBEC FÉDÉRATION DE SOCCER DU QUÉBEC MARS 2011 CHEMINEMENT IDÉAL DU JOUEUR DE SOCCER AU QUÉBEC STADES 1 DÉPART ACTIF 2 LES FONDAMEN- TAUX 3 L ÂGE D OR DE L

Plus en détail

Nombre dérivé et tangente

Nombre dérivé et tangente Nombre dérivé et tangente I) Interprétation graphique 1) Taux de variation d une fonction en un point. Soit une fonction définie sur un intervalle I contenant le nombre réel a, soit (C) sa courbe représentative

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

' ( ) &" * +)&,! 0 1&,! ) 2334

' ( ) & * +)&,! 0 1&,! ) 2334 ! " #$ % & ' ( ) &" * +)&,! -. / 0 1&,! ) 2334 '& 56 7 8$, 9 4: -9'++ 5;3 '&56 7! #$ % &!! "" #! $ % %# #& % # # '%' #(" )'%#*+,-.*/0##%#%%#(1%' 2#'3'"4 ##%'5# #(" #'%''56# 3% "& 7# #/ 8''93:%#;%##(#

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE ECHELLE

NOTICE DE MONTAGE ECHELLE NOTICE DE MONTAGE ECHELLE À CRINOLINE ACIER Me llerie uminium, acier et i x Rue de la coulée verte - P.A de la fringale 2700 VAL DE REUIL Tel. 02 32 09 57 80 - Fax. 02 32 09 57 92 Email : commercial@anoxa.fr

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø ÅÓÒØÖ Ð ÍÒ ÑÓ Ð ÙÒ ÓÖÑ ÔÓÙÖ Ð ÑÓ Ð Ø ÓÒ Ø Ð Ñ Ø ÑÓ Ð Ø ÓÒ ³ÙÒ Ñ ÑÓ Ö ³ ÒØÖ ÔÖ Ô Ö ÇÐ Ú Ö Ö Ô ÖØ Ñ ÒØ ³ Ò ÓÖÑ Ø ÕÙ Ø Ö Ö ÓÔ Ö Ø ÓÒÒ ÐÐ ÙÐØ ÖØ Ø Ò Ì ÔÖ ÒØ Ð ÙÐØ ØÙ ÙÔ Ö ÙÖ Ò ÚÙ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ö È

Plus en détail

ENTREPRENEURS EN AFRIQUE

ENTREPRENEURS EN AFRIQUE Entrepreneurs ENTREPRENEURS EN AFRIQUE Entrepreneurs Campus France Agence nationale qui a une double tutelle Ministère des affaires étrangères et du développement international Ministère de l éducation

Plus en détail

Fiche IP n 4 Les Techniques de Recherche d Emploi

Fiche IP n 4 Les Techniques de Recherche d Emploi Fiche IP n 4 Les Techniques de Recherche d Emploi !"##" %&'(" ) *+,- +./"'#&% 0" 1+,2 )&0"- 3 *-4*)-"- 1+#-" -"'("-'(" 05"6*7+&8 2)92 *+,- ),#)9#"9#-"-0)927"04#)&70"2+,#&72:!;8?,&%"-+9#75+./"#05,9"),#-"%&'(":@>AB+,#"

Plus en détail

Dématérialisation du courrier

Dématérialisation du courrier Volume 9 Les livres blancs Dématérialisation du courrier d.moulin@aci-multimedia.net 09 54 67 11 25 N hésitez pas à nous rejoindre sur notre site : www.aci-multimedia.net presentation_papyrus.doc 1 / 1

Plus en détail

ÉCONOMIE. Financement des PME : les banques en première ligne 5 PAGES D OFFRES D EMPLOI. Supplément Étudiant

ÉCONOMIE. Financement des PME : les banques en première ligne 5 PAGES D OFFRES D EMPLOI. Supplément Étudiant Supplément Étudiant LES ATOUTS DE L ALTERNANCE L alternance poursuit son développement au sein de toutes les filières. Comment s organise aujourd hui laviedesétudiants? Quelssontleurs atouts sur le marché

Plus en détail

Méthode de l équilibrage harmonique généralisé

Méthode de l équilibrage harmonique généralisé Méthode de l équilibrage harmonique généralisé Application à l interaction modale rotor/stator Sébastien Roques * Mathias Legrand * Christophe Pierre ** Bernard Peseux * Patrice Cartraud * * GeM, Pôle

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

Molécules et Liaison chimique

Molécules et Liaison chimique Molécules et liaison chimique Molécules et Liaison chimique La liaison dans La liaison dans Le point de vue classique: l approche l de deux atomes d hydrogd hydrogènes R -0,9-1 0 0,5 1 1,5,5 3 3,5 4 R

Plus en détail

Les assurances sociales en Suisse

Les assurances sociales en Suisse Dimensions et enjeux / facteurs d influences des assurances sociales Introduction : Alain Berset souhaite bien cerner les perspectives et les enjeux actuels et futurs des assurances sociales, notamment

Plus en détail

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333 !" # $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* #$-*!%-!!*!%!#!+!%#'$ /!1+'$*2333 $!)! $(!*!" /4 5 $." 6 $-*(!% 6 '##$! $ 6 '##$! $ 6,'+%'! $ 6,'+%'! $ +!,'+%'! $ 65 %7- !""!# $ %! & '%! "!# (

Plus en détail

Exercices Corrigés Premières notions sur les espaces vectoriels

Exercices Corrigés Premières notions sur les espaces vectoriels Exercices Corrigés Premières notions sur les espaces vectoriels Exercice 1 On considére le sous-espace vectoriel F de R formé des solutions du système suivant : x1 x 2 x 3 + 2x = 0 E 1 x 1 + 2x 2 + x 3

Plus en détail

I) Séjour à Greifswald (aux étudiantes étrangères) Informations générales aux régularités pour le séjour à Greifswald aux étudiantes étrangères.

I) Séjour à Greifswald (aux étudiantes étrangères) Informations générales aux régularités pour le séjour à Greifswald aux étudiantes étrangères. I) Séjour à Greifswald (aux étudiantes étrangères) Informations générales aux régularités pour le séjour à Greifswald aux étudiantes étrangères. 1.) Comment est-ce que je peux poser ma candidature à une

Plus en détail

Manuel d utilisation. ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0

Manuel d utilisation. ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0 Manuel d utilisation ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0 Table des matières Table des matières introduction...1 Pré-requis...2 Coniguration système requise...2 Présentation du produit...3 Contenu de

Plus en détail

Identification de nouveaux membres dans des familles d'interleukines

Identification de nouveaux membres dans des familles d'interleukines Identification de nouveaux membres dans des familles d'interleukines Nicolas Beaume Jérôme Mickolajczak Gérard Ramstein Yannick Jacques 1ère partie : Définition de la problématique Les familles de gènes

Plus en détail

CASE 44 DOCUMENTS MESURES DE CONTROLE TARIF A L IMPORT

CASE 44 DOCUMENTS MESURES DE CONTROLE TARIF A L IMPORT TABLE DES MATIERES GENERALITES... 2 PLDA TARWEB... 3 AIRWO SUSPENSION TARIFAIRE SUBORDONNÉE À LA PRÉSENTATION D UN CERTIFICAT D APTITUDE AU VOL... 6 APPEU DROIT NON PRÉFÉRENTIEL SOUS LE RÉGIME DE LA

Plus en détail

Le Processus Unifié de Rational

Le Processus Unifié de Rational Le Processus Unifié de Rational Laurent Henocque http://laurent.henocque.free.fr/ Enseignant Chercheur ESIL/INFO France http://laurent.henocque.perso.esil.univmed.fr/ mis à jour en Novembre 2006 Licence

Plus en détail

CHAPITRE 1. Suites arithmetiques et géometriques. Rappel 1. On appelle suite réelle une application de

CHAPITRE 1. Suites arithmetiques et géometriques. Rappel 1. On appelle suite réelle une application de HAPITRE 1 Suites arithmetiques et géometriques Rappel 1 On appelle suite réelle une application de dans, soit est-à-dire pour une valeur de la variable appartenant à la suite prend la valeur, ie : On notera

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révisio Exercice U ivesisseur souscri à l émissio d u bille de résorerie do les caracérisiques so les suivaes : - Nomial : 5 M - Taux facial : 3,2% - Durée de vie : 9 mois L ivesisseur doi

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

Serveur d'application à la juste taille

Serveur d'application à la juste taille Serveur d'application à la juste taille 18 Mars 2010 Benoit.Pelletier@bull.net Plan Contexte JOnAS 5, plate-forme de convergence JavaEE/OSGi Caractéristiques essentielles pour le Cloud Computing & l'autonomic

Plus en détail

Exercices de géométrie

Exercices de géométrie Exercices de géométrie Stage olympique de Bois-le-Roi, avril 2006 Igor Kortchemski Exercices vus en cours Exercice 1. (IMO 2000) Soient Ω 1 et Ω 2 deux cercles qui se coupent en M et en N. Soit la tangente

Plus en détail

MASTER DROIT-ECONOMIE-GESTION Co-diplômation Mentions «Droit Public» et «Science politique»

MASTER DROIT-ECONOMIE-GESTION Co-diplômation Mentions «Droit Public» et «Science politique» Mai 0 U.F.R. Droit et Science Politique MASTER DROIT-EONOMIE-GESTION o-diplômation Mentions «Droit Public» et «Science politique» Spécialité recherche et professionnelle (M) Métiers de l administration

Plus en détail

Université de Sherbrooke, Département d informatique

Université de Sherbrooke, Département d informatique Université de Sherbrooke, Département d informatique IGL501 : Méthodes formelles en génie logiciel, Examen périodique Professeur : Marc Frappier, mardi 7 octobre 2013, 15h30 à 18h20, local D4-2022 Documentation

Plus en détail

TITRE 3 ÉPREUVES SUR PISTE

TITRE 3 ÉPREUVES SUR PISTE (version au 1.10.13) TITRE 3 ÉPREUVES SUR PISTE SOMMAIRE Page Chapitre I ORGANISATION 1 Chapitre II ÉPREUVES SUR PISTE 2 1 Généralités 2 2 200 mètres contre la montre 5 3 Vitesse 6 4 Poursuite individuelle

Plus en détail

Gestion et surveillance de réseaux. Préparé par Alberto Escudero Pascual/ IT +46 <aep@it46.se>

Gestion et surveillance de réseaux. Préparé par Alberto Escudero Pascual/ IT +46 <aep@it46.se> Gestion et surveillance de réseaux Préparé par Alberto Escudero Pascual/ IT +46 But Nous devons savoir ce que nous voulons pour savoir ce dont nous avons besoin Esty ce que la gestion et

Plus en détail

accident du travail ou maladie professionnelle du

accident du travail ou maladie professionnelle du accidents travail et maladies définis et prescrits par le en avec le médecin conseil volet 1 à conserver par le médecin traitant nom de naissance (suivi s'il y a lieu nom d'usage)-prénom accident travail

Plus en détail

Mutuelle Santé Mutuelle Santé

Mutuelle Santé Mutuelle Santé Mutuelle Santé Mutuelle Santé 1 Mutuelle Santé Santé Vie Assemblée Générale Pour marquer plus encore son essor et sa volonté d'être proche de vous partout, notre institution a tenu une Assemblée Générale

Plus en détail

Relais statiques SOLITRON, 1 ou 2 pôles Avec dissipateur intégré

Relais statiques SOLITRON, 1 ou 2 pôles Avec dissipateur intégré Relais statiques SOLITRON, 1 ou 2 pôles Avec dissipateur intégré Relais statique CA, 1 ou 2 pôles Commutation au zéro de tension pour applications de chauffage et de moteur (RN1A) Commutation instantanée

Plus en détail

Géomètres-Experts, simplifiez-vous la vie!

Géomètres-Experts, simplifiez-vous la vie! Géomètres-xperts, simplifiez-vous la vie! Septembre 2012 Pour découvrir les services de votre syndicat, cliquez sur les applications. CO FO TIO MA C U C CO M MU TIO ICA O -B UT IQ U S I S FA AF CIAL SO

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2011 Desjardins Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Desjardins Sécurité financière offre une

Plus en détail

Table des matières. Partie I : La nouvelle déduction pour la propre et unique habitation

Table des matières. Partie I : La nouvelle déduction pour la propre et unique habitation Table des matières Partie I : La nouvelle déduction pour la propre et unique habitation 1. Conditions liées à l emprunt 1.1. Aperçu des différentes conditions...3 1.2. Commentaire de ces différentes conditions...3

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

ÇÆ ÈÌÁÇÆ Ì Ê ÄÁË ÌÁÇÆ ³ÍÆ ÈÈÄÁ ÌÁÇÆ ËÌÁÇÆ Ê Ë Í Ë ÇÅÈÇË ÆÌË Ê È ÊÌÁË Ô Ö ÅÓ Ñ Ö Þ Ñ ÑÓ Ö ÔÖ ÒØ Ù Ô ÖØ Ñ ÒØ Ñ Ø Ñ Ø ÕÙ Ø ³ Ò ÓÖÑ Ø ÕÙ Ò ÚÙ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ö Ñ ØÖ Ò ÅºËºµ ÍÄÌ Ë Ë Á Æ Ë ÍÆÁÎ ÊËÁÌ ËÀ Ê ÊÇÇÃ

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre :

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre : Terminale STSS 2 012 2 013 Pourcentages Synthèse 1) Définition : Calculer t % d'un nombre, c'est multiplier ce nombre par t 100. 2) Exemples de calcul : a) Calcul d un pourcentage : Un article coûtant

Plus en détail

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Eercice 1 (5 points) pour les candidats n ayant pas choisi la spécialité MATH Le tableau suivant donne l évolution du chiffre

Plus en détail

Équations non linéaires

Équations non linéaires Équations non linéaires Objectif : trouver les zéros de fonctions (ou systèmes) non linéaires, c-à-d les valeurs α R telles que f(α) = 0. y f(x) α 1 α 2 α 3 x Equations non lineaires p. 1/49 Exemples et

Plus en détail

N o de publication P0919458 03. Guide d exploitation de l application Call Center de Nortel Networks

N o de publication P0919458 03. Guide d exploitation de l application Call Center de Nortel Networks N o de publication P0919458 03 Guide d exploitation de l application Call Center de Nortel Networks 2 Guide d exploitation de l application Call Center de Nortel Networks Nortel Networks, 2002 Tous droits

Plus en détail

Attribution dynamique des adresses IP

Attribution dynamique des adresses IP Stéphane Gill Stephane.Gill@CollegeAhuntsic.qc.ca Table des matières Introduction 2 Installation d un serveur DHCP 2 Démarrage du service DHCP 2 Attribution dynamique des adresses IP 3 Attribution statique

Plus en détail

Algèbre binaire et Circuits logiques (2007-2008)

Algèbre binaire et Circuits logiques (2007-2008) Université Mohammed V Faculté des Sciences Département de Mathématiques et Informatique Filière : SMI Algèbre binaire et Circuits logiques (27-28) Prof. Abdelhakim El Imrani Plan. Algèbre de Boole 2. Circuits

Plus en détail

Impact du travail à l étranger pour un intermittent du spectacle. Indemnisation chômage et cotisations sociales. Table ronde du 30 mai 2013 Strasbourg

Impact du travail à l étranger pour un intermittent du spectacle. Indemnisation chômage et cotisations sociales. Table ronde du 30 mai 2013 Strasbourg DE : Pôle emploi services Unité Juridique et Contentieux Impact du travail à l étranger pour un intermittent du spectacle Indemnisation chômage et cotisations sociales Table ronde du 30 mai 2013 Strasbourg

Plus en détail

ORL 88 8.0 06/2015-FR CLEARVISION II. Pour le nettoyage peropératoire de la lentille distale

ORL 88 8.0 06/2015-FR CLEARVISION II. Pour le nettoyage peropératoire de la lentille distale ORL 88 8.0 06/2015-FR CLEARVISION II Pour le nettoyage peropératoire de la lentille distale Système CLEARVISION II : Pour le nettoyage peropératoire de la lentille distale Le problème posé par les gouttes

Plus en détail

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE Dans e hapire l'amplifiaeur différeniel inégré sera oujours onsidéré omme parfai, mais la ension de sorie ne pourra prendre que deux valeurs : V sa e V

Plus en détail

CORVÉE : 4 DÉCEMBRE 2011 SALLE DES ENTRAÎNEURS

CORVÉE : 4 DÉCEMBRE 2011 SALLE DES ENTRAÎNEURS SALLE DES ENTRAÎNEURS Équipe responsable : BANTAM AA - Nettoyer les murs, portes et le mobilier; - Nettoyer les vitres; - brosse à long manche pour laver les murs??; - lave-vitres **; - escabeau??; Nombre

Plus en détail

#"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($

#$&'$+* ( ),'-.'($ %($ "#$%&' #(%)*"" (#%*!"!#$"! -!"!#$"!! -!"!#$"!./% -!"!#$"! #"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($ % & % '!#(! "! $#) #!* +,!(")"",#./ & 0!,$#!1!"!#1 $#!* ** +" + 1! 0! $!,#!,! $,! 2! $3! 1! $ 1+4!"$"#)1,##" 56./78#!

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Denis Vekemans R n est muni de l une des trois normes usuelles. 1,. 2 ou.. x 1 = i i n Toutes les normes de R n sont équivalentes. x i ; x 2

Plus en détail

Ï Í Å Ò Ò ÁÒØ Ö¹Ë Ø Ò ÐÝ Ù ÓÑÔÓÖØ Ñ ÒØ ÍØ Ð Ø ÙÖ ÁÑÔ Ø ÁÑÑ Ø ÁÒØ Ö Ø Ï Í Å Ò Ò Í Ö Ú ÓÙÖ Ò ÐÝ Û Ø ÁÑÑ Ø ÁÑÔ Ø º Å Ð ½ ¾µ ź Ì Ö ½µ Ⱥ ÈÓÒ Ð Ø ½µ ½µ ÄÁÊÅÅ ÍÅÊ ÆÊË ¼ ½ ½ ÊÙ ¾ ÅÓÒØÔ ÐÐ Ö Ü Ö Ò ¾µ Ä ÓÖ ØÓ

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

Multitension Monofonction. Multitension Multifonction

Multitension Monofonction. Multitension Multifonction Série - Relais temporisés modulaires 16 A SERIE Caractéristiques.01.11 Relais temporisés multifonction et monofonction.01 - Multifonction et multitension.11 - Temporisé à la mise sous tension, multitension

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

Distribution en gros de médicaments Abdelaali SARAKHA Hélène HOLTZHEYER

Distribution en gros de médicaments Abdelaali SARAKHA Hélène HOLTZHEYER Distribution en gros de médicaments Abdelaali SARAKHA Hélène HOLTZHEYER IPPLF Direction de l inspection 25 octobre 2013 SOMMAIRE HISTORIQUE ET CONTEXTE INTRODUCTION GESTION DE LA QUALITE PERSONNEL LOCAUX

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance Publique du 28 avril 2015 Compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL Séance Publique du 28 avril 2015 Compte-rendu CONSEIL MUNICIPAL Séance Publique du 28 avril 2015 Compte-rendu Le Conseil Municipal de la Commune de Poisy, dûment convoqué, s est réuni en séance publique le 28 avril 2015, à 20 heures, sous la présidence

Plus en détail

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr é z s r séc abac 100 % gra b é a r f sps a grâc à www.bma.cm.fr l p m c f s l c x f! U sps p r c r a s VwM, l acr a sr l marché la ésrllac, a éé sélcé par Bma pr pmsr mps rél la sécré r p. Grâc à la chlg

Plus en détail

Annexe A.4 Sociétés de secours mutuel Entités admissibles

Annexe A.4 Sociétés de secours mutuel Entités admissibles les règlements pertinents. Notes : 1. Dans la présente annexe, RDRP signifie Règlement sur la dispense des restrictions en matière de placements; société de secours désigne une société de secours mutuel.

Plus en détail

Circulaire 2013/xy Distribution de placements collectifs. Distribution au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux

Circulaire 2013/xy Distribution de placements collectifs. Distribution au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

SYSTEMES LINEAIRES DU PREMIER ORDRE

SYSTEMES LINEAIRES DU PREMIER ORDRE SYSTEMES LINEIRES DU PREMIER ORDRE 1. DEFINITION e(t) SYSTEME s(t) Un système est dit linéaire invariant du premier ordre si la réponse s(t) est liée à l excitation e(t) par une équation différentielle

Plus en détail

Vesoul ôtrement. Vous souhaite une bonne année! N 1 édition Janvier. L association Vesoul Autrement! vesoulautrement.e-monsite.com

Vesoul ôtrement. Vous souhaite une bonne année! N 1 édition Janvier. L association Vesoul Autrement! vesoulautrement.e-monsite.com N 1 édition Janvier Vesoul ôtrement LOY1504273082 Thomas Bresson Photos non contractuelles - Sous réserve d erreurs typographiques - Reproduction totale ou partielle interdite - Ne pas jeter sur la voie

Plus en détail

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444.

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444. ou n identification fiscal pays hors CEE Aménagement de stand l Décoration DS01 Fourniture et pose de moquette type tapis aiguilleté (norme M3) M2 20.00% 6.09 DS02 Pose de tenture murale norme M1 M2 20.00%

Plus en détail