Projet de territoire de l ACTEP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de territoire de l ACTEP"

Transcription

1 Projet de territoire de l ACTEP Mai 2010 IAU île-de-france 15, rue Falguière Paris cedex 15 Tél. : Fax : Directeur général : François Dugeny Directeur du Département Urbanisme aménagement et territoires : Jean-Pierre Palisse Étude réalisée par Jean-Pierre Palisse, Jean-François Vivien (Chef de projet), Sophie Laurent, Camille Gueneau Cartographie : Yann Lesouef Maquette : Fatima Lassoued Crédits photos de couverture : services des vllles de l ACTEP et IAU ÎdF

2

3 Sommaire Avant-propos... 1 Fiche d identité du territoire Les enjeux et défis du territoire Un territoire ouvert sur l extérieur, un territoire en mouvement Une localisation stratégique au cœur de la métropole Des accroches dynamiques aux pôles voisins Des grands axes d échange structurant le territoire et au-delà Des coopérations institutionnelles renforcées Un territoire aux potentiels multiples, mais avec des fragilités Une armature urbaine inégalement structurée, un tissu urbain très divers Un tissu économique diversifié avec une composante notable en diffus Un cadre de vie de grande qualité, une offre de logements à dynamiser Une offre structurante de transports inégalement répartie Un patrimoine naturel et culturel remarquable insuffisamment valorisé...31

4 2 - La stratégie de développement Axe 1 : Inscrire le territoire dans le dynamique du cœur de la métropole, en articulation avec les pôles voisins Faire connaître et promouvoir le territoire de l ACTEP Développer les démarches de coopération et de projet Développer et mailler le réseau principal de transports en commun Intégrer les grands axes routiers et ferroviaires dans la ville Axe 2 : Promouvoir un territoire dynamique et pluriel, porteur d innovations Renforcer les domaines de spécialisation : éco-activités, image-mémoire, finance Développer les pôles tertiaires : Val de Fontenay, Charenton/Saint-Maurice Maintenir et renforcer la diversité du tissu économique Mieux structurer l offre de tourisme et de loisirs de l Est parisien, améliorer sa promotion Encourager la création culturelle, impliquer les habitants Axe 3 : Conforter le cadre de vie, promouvoir une offre urbaine de qualité, diversifiée et durable Consolider l armature urbaine dans toutes ses fonctions et à toutes ses échelles, conforter le tissu urbain dans sa diversité Assurer la desserte interne du territoire par un maillage complet Renforcer l offre de logements quantitativement et qualitativement Protéger l environnement et rendre ses richesses accessibles à tous Encourager l économie présentielle...59

5 3 - Le plan d actions Axe 1 - Inscrire le territoire dans le dynamique du cœur de la métropole, en articulation avec les pôles voisins Axe 1 - actions programmées par études et projets Axe 1 - proposition d actions complémentaires Axe 2 - Promouvoir un territoire dynamique et pluriel, porteur d innovations Axe 2 - actions programmées par études et projets Axe 2 - proposition d actions complémentaires Axe 3 - Conforter le cadre de vie, promouvoir une offre urbaine de qualité, diversifiée et durable Axe 3 - actions programmées par études et projets Axe 3 - proposition d actions complémentaires...74 La mise en œuvre du projet de territoire...76

6 Avant-propos Un territoire est tout autant un "Espace à gérer" qu'une "Communauté en devenir" Pour qu il puisse se développer et ainsi répondre aux besoins de la population qu il accueille, il est nécessaire qu'il se dote d'une stratégie de développement, qu'il construise une vision des perspectives d évolution qu il souhaite mettre en place et ainsi qu il se dote d un projet de territoire. Un Projet de territoire, une projection du devenir d'un territoire partagé Il s'agit d'un projet définissant la stratégie de développement économique, social et humain, de gestion de l'espace et des services d'intérêt public d'un ensemble de communes partageant un même territoire, un même espace vécu. Ce projet de territoire fait la synthèse et l'harmonisation des objectifs poursuivis par chacune des entités composant l'ensemble territorial. Document de stratégie et de prospective, il part bien entendu de la mise en évidence des points de convergence des plans de développement de chacune des entités, mais également de leurs solidarités et interdépendances dans tous les domaines. Sur la base de ces points de convergence, de ces interdépendances et de la vision du devenir souhaité de la communauté, se construit peu à peu le projet de territoire. Il est l'expression de la vision partagée du devenir du territoire. Un nouveau projet de territoire pour l ACTEP Créée en 2000, l Association des Collectivités Territoriales de l Est parisien (ACTEP) s est donnée pour principal objectif de renforcer l attractivité de l Est parisien et développer économiquement ce territoire. Les élus de l ACTEP souhaitent, par ailleurs, que la place de l Est parisien dans la politique d aménagement francilienne soit affirmée. Cette coopération inédite et fructueuse a pour fondement la volonté exprimée au sein de l ACTEP de donner une image moderne, dynamique, à un secteur géographique qui ne manque pas d atouts. 1

7 Sa particularité est de regrouper par-delà les frontières administratives et les clivages politiques, 16 élus animés par la volonté de construire en commun une dynamique de développement harmonieuse, concertée au bénéfice des acteurs économiques et des habitants de l Est parisien. Originale par sa dimension interdépartementale, la démarche de l ACTEP est exemplaire et innovante. Elle offre un exemple concret de ce que peuvent apporter des démarches locales à la conception et à la mise en œuvre d une stratégie de développement territorial. La reconfiguration en 2009 de son périmètre géographique a conduit l ACTEP à repenser son territoire et son développement autour des quatorze communes qui la composent et des deux Départements (Seine-Saint-Denis et Val-de- Marne). Les élus ont décidé alors d œuvrer en commun pour finaliser un projet de territoire et mettre en œuvre des actions concrètes au service d un développement territorial équilibré. Les principes de projet, de subsidiarité et de consensus guident la démarche de l Association des Collectivités Territoriales de l Est Parisien. Le projet de territoire deviendra le socle, la vision commune et partagée du développement que l ACTEP souhaite pour le territoire de l Est parisien et d une coopération intercommunale active. Ce nouveau projet de territoire permettra de mettre en cohérence et en synergie l ensemble des projets et actions du territoire de l Est parisien et ainsi de mieux répondre aux besoins de sa population tant en terme d emploi, de logement, de transports et de déplacements que de cadre de vie. Il permettra également d inscrire notre territoire dans un processus de développement partagé et durable. Pour conclure, l ACTEP n a pas vocation à se substituer aux acteurs locaux mais travaille avec eux à la mise en cohérence de projets et d actions en les valorisant afin d en faire bénéficier l ensemble du territoire, dans un objectif de solidarité. Si le principe de consensus est, depuis la naissance de l ACTEP, la première règle de fonctionnement de la structure, cela ne signifie pas absence de débat, ni de concertation. L ACTEP privilégie le fonctionnement en réseau et l échange. Elle est désormais présente sur tous les grands chantiers régionaux et a su s imposer comme un partenaire. 2

8 Fiche d identité du territoire 14 communes : Bry-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Charenton-le-Pont, Fontenaysous-Bois, Joinville-le-Pont, Neuilly-sur-Marne, Neuilly-Plaisance, Nogentsur-Marne, Le Perreux-sur- Marne, Rosny-sous-Bois, Saint-Mandé, Saint- Maurice, Villiers-sur-Marne et Vincennes. 2 départements : Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis habitants en 2007 (1) ha (2) 2 lignes de métro, 2 lignes de RER (dont RER A : 2 branches) Desserte par le boulevard périphérique, les autoroutes A4 et A logements (parc total) en 2005 (2) logements sociaux au sens loi SRU en 2005 (2) Densité de 143 habitants et emplois / ha en 2005 (2) 75% des espaces urbanisés occupés par de l habitat en 2005 (2) emplois en 2005 (2) m2 de bureaux en 2005 (2) établissements en 2006 (3) Sources : (1) : INSEE (2) : Référentiel territorial du projet de SDRIF (3) : SIRENE 3

9 Bois de Vincennes, Marne et Val-de-Marne 1 LES ENJEUX ET DÉFIS DU TERRITOIRE Christian Lebon/IAU îdf «Le territoire de l Est parisien est un territoire stratégique du SDRIF» (1), tant par son positionnement géographique que par les enjeux qui sont les siens. Il constitue une échelle pertinente pour mettre en synergie des projets, pour assurer la convergence de politiques mariant des échelles spatiales et temporelles différentes. Le diagnostic prospectif qui suit est abordé selon deux volets : Un territoire ouvert sur l'extérieur, un territoire en mouvement Un territoire aux potentiels multiples, mais avec des fragilités Centre commercial Domus à Rosny-sous-Bois ACTEP Neuilly-sur-Marne, Port de plaisance Mélanie Hebert/IAU îdf 1 Projet de SDRIF adopté par délibération du conseil régional d Ile-de-France le 25 septembre

10 1.1 - Un territoire ouvert sur l extérieur, un territoire en mouvement Lieu d échanges au cœur de la métropole, le territoire de l ACTEP est en interface constante avec les pôles voisins ce qui multiplie les opportunités de coopération et de développement. Il doit cependant mieux faire valoir son rôle propre, afin de ne pas être considéré comme un partenaire de second rang, un espace de transit au service notamment de Paris et Marne-la- Vallée. Les enjeux et défis à dégager de ce constat sont abordés selon quatre thèmes fondamentaux : Une localisation stratégique au cœur de la métropole, Des accroches dynamiques aux pôles voisins, Des grands axes d échange structurant le territoire et au-delà, Des coopérations institutionnelles renforcées Une localisation stratégique au cœur de la métropole Les atouts de l Est parisien, densément peuplé, inséré dans la vie économique et sociale de la proche couronne de la capitale, sont nombreux du fait : de sa localisation au cœur de la métropole et au voisinage direct de Paris, de la proximité du pôle majeur de Marne-la-Vallée à l Est, et des préfectures de Seine-Saint-Denis à Bobigny et du Val-de- Marne à Créteil, du voisinage avec la communauté d agglomération «Est ensemble», des liaisons avec les pôles aéroportuaires internationaux de Roissy Charles de Gaule au Nord et Orly Rungis au Sud. Ce territoire est de plus au cœur d un maillage de grands axes routiers et ferrés organisés en radiales et rocades qui structurent l agglomération parisienne. Aussi le territoire de l Est parisien est-il reconnu par le projet de SDRIF adopté par le Conseil régional comme l un des territoires stratégiques structurants pour le développement régional, situé en cœur d agglomération et au sein du faisceau Est. Champigny-sur-Marne, Villiers-sur-marne sont de plus des sites qualifiés de prioritaires dans ce projet. 5

11 6

12 Les faiblesses tiennent au risque d une trop faible promotion de ces atouts : image et lisibilité insuffisantes pour une bonne attractivité au sein de la métropole, synergies insuffisantes malgré la proximité de pôles importants, desserte insuffisamment performante. Le danger de n être qu un territoire de transit, un territoire oublié dans la planification métropolitaine, est manifeste. Les enjeux sont ceux de l affirmation du territoire de l ACTEP : comme espace en lien et en synergie avec Paris et Marne-la-Vallée, ainsi que la communauté d agglomération «Est ensemble», comme espace en lien et en synergie avec les pôles régionaux de l Est francilien : Bobigny Créteil et Seine Amont, Roissy et Orly Des accroches dynamiques aux pôles voisins Les atouts du territoire de l ACTEP résident dans les liens et les complémentarités qui l unissent à ses voisins. De nombreux «projets agrafes» viennent aujourd hui structurer et renforcer ces complémentarités, mettre en valeur les liens lorsque leur évidence fait défaut. L accroche la plus évidente est celle à Paris, autour du bois de Vincennes qui contribue à la singularité du territoire de l ACTEP. Au nord, une véritable continuité urbaine et des liens naturels existent entre Paris et Saint-Mandé/Vincennes. Il n en est pas de même au sud : les deux parties du quartier de Bercy, côté Paris et côté Charenton-le-Pont, n entretiennent que peu de relations malgré l intensité des flux de trafic, leur proximité géographique et leurs complémentarités en particulier dans le secteur de la finance (2). Les grandes infrastructures (périphérique, emprises ferroviaires ), saturées, sont source d isolement et de fragmentation. Le projet d aménagement Bercy-Charenton initié par la ville de Paris et copiloté par la ville de Charentonle-Pont, vise aujourd hui à remédier à cette fracture, par la recherche de connexions et de cohérence urbaine. Le territoire de l ACTEP approfondit ses liens avec Marne-la-Vallée, et plus spécifiquement la Cité Descartes. Pôle majeur d enseignement et de recherche, ce campus est au cœur du projet de Cluster de la Ville durable qui englobe également une part déterminante de l Est parisien. La présence d établissements emblématiques sur la Cité Descartes (Ecole Louis Lumière, ENSG, ENPC ) et sur le territoire de l ACTEP (INA, IGN, Météo France ) témoigne des complémentarités qui existent déjà au sein du cluster, et qui seront le support de projets interdisciplinaires au carrefour de la recherche, de la formation et du monde de l entreprise. 2 Ministère des finances à Paris, Natixis et Crédit Foncier à Charenton-le-Pont 7

13 8

14 L ACTEP a un rôle de premier plan dans ce cluster, de par les établissements déjà cités mais également un certain nombre de projets en phase directe avec la dynamique portée par Epamarne : l Ecoquartier Est Nocéen et le pôle de l aménagement et de la construction durables à Neuilly-sur-Marne ; le lycée-collège international, situé à l interface de Bry-sur-Marne et Noisy-le-Grand, et destiné à devenir le centre d un pôle d excellence en lien étroit avec le PRES Paris-Est ; l Arc de l innovation : l aménagement de l ex-vdo en boulevard urbain, élément d ouverture vers le reste du Val de Marne, mais également accroche au cluster à travers le thème des éco-activités et de l éco-habitat. Le territoire de l ACTEP entretient enfin de fortes relations d échange avec le cœur de la Seine-Saint-Denis, à travers notamment : les axes de transport de l A86, la RN186 et le RER E, qui forment un secteur stratégique animé de nombreux projets ; le rayonnement du pôle Rosny 2 / Domus. Les faiblesses du positionnement de l ACTEP vis-à-vis de l extérieur sont le revers direct de ces atouts. Malgré les éléments de rayonnement dont il bénéficie, l Est parisien risque de se voir cantonné au second rang sur certains projets, tel que le Cluster de la Ville durable dont le moteur incontestable est la Cité Descartes. Il s agit plus globalement de limiter le risque de dérive vers une fonction de territoire «servant», en veillant à ce que l ouverture à l extérieur s accompagne d un développement du territoire lui-même. Si les projets basés sur un lien spatial avec les pôles voisins sont indispensables, ils ne doivent pas conduire à un dynamisme moindre à l intérieur même du territoire, qui créerait une forme de dépendance et une hétérogénéité de développement entre les communes de l ACTEP. L enjeu est une poursuite raisonnée du mouvement d ouverture et d articulation aux pôles voisins, autour des «projets agrafes» et en lien avec les dynamiques de développement inscrites dans le territoire même de l ACTEP : participation active au Cluster de la Ville durable et extension du périmètre jusqu à Saint-Mandé, afin d y intégrer le site IGN - Météo France ; rayonnement du lycée-collège international, équipement structurant de l Est parisien mais également levier d un développement global du tissu économique et de l offre en formation ; mise en valeur de la double accroche à Paris, en confortant les continuités existantes à Saint-Mandé et en développant de nouveaux liens entre Bercy et Charenton-le-Pont ; connexion de l ex-vdo à la dynamique du Cluster de la Ville durable, via le projet d aménagement et en particulier le thème des éco-activités et de l éco-habitat. 9

15 1.1.3 Des grands axes d échange structurant le territoire et au-delà Les atouts du territoire de l ACTEP tiennent à la présence d axes majeurs, qui lui assurent une desserte, une cohésion, une ouverture et une image à l extérieur, tout en étant des leviers de développement décisifs. Parmi ces axes figurent en première place les grandes infrastructures routières et ferroviaires qui traversent le territoire et le relient aux pôles voisins : le fuseau A86 - N186 - RER E : ce triple corridor nord-sud, au cœur du territoire, regroupe une desserte RER en lien direct avec Paris et deux grands axes routiers dont l un rejoint Roissy/Charles De Gaulle. Il constitue un axe particulièrement structurant pour le territoire de l ACTEP et les communes qu il traverse : Rosny-sous-Bois et Fontenay-sous-Bois, Nogentsur-Marne et Le Perreux-sur-Marne ; l autoroute A4 : cet axe est-ouest, lien avec Paris et Marne la Vallée, complète le dispositif et structure également le territoire et son développement, en particulier celui des communes de Villiers-sur-Marne, Bry-sur-Marne, Champigny-sur- Marne, mais aussi Joinville-le-Pont, ainsi que Saint-Maurice et Charenton-le-Pont, qu il traverse ; le RER A : ses deux branches reliant l ACTEP à Paris et à Marne-la-Vallée, forment aussi des corridors majeurs de développement, continus lorsque l axe est doublé par un axe routier important comme c est le cas sur les communes de Saint-Mandé, Vincennes, Fontenay-sous-Bois ou Joinville-le-Pont, et concentré essentiellement autour des pôles gares dans les autres secteurs. L excellente desserte assurée par ces infrastructures est un facteur attractif pour la localisation de nombreuses entreprises. De plus, une desserte de rocade d échelle régionale (projet de métro du Grand Paris porté par l Etat, projet Arc-Express du Conseil Régional, projet Orbival du Conseil Général du Val-de-Marne) devrait compléter le maillage du réseau structurant. Elle améliorerait de façon décisive l accessibilité depuis et vers le territoire de l ACTEP, tout en constituant un axe de développement métropolitain. L impact sur le développement futur du territoire variera toutefois en fonction du nombre et de la localisation des stations. La Marne est également un axe structurant de l Est parisien. Site à vocation régionale pour le tourisme, support de navigation, essentiellement de plaisance, elle contribue à la qualité du cadre de vie de l Est parisien. Les ports de plaisance de Nogentsur-Marne et de Neuilly-sur-Marne contribuent à son animation. Là encore, le potentiel de mise en valeur est important, par l aménagement de ses abords, le développement des loisirs, du tourisme etc. 10

16 11

17 D autres axes et pôles existants ou projetés sont également à mentionner : les ex RN 4 et 34 sont aussi un support au développement même si leur potentiel est insuffisamment valorisé aujourd hui, comme c est le cas de l ex RN 34 entre Saint-Mandé et Nogent-sur-Marne. Le projet de TCSP sur l ex RN 34 entre Nogentsur-Marne et Chelles, associé à la requalification de la voie, devrait améliorer le lien entre urbanité et mobilité ; les lignes de métro n 1 desservant Saint-Mandé et Vincennes, et n 8 desservant Charenton-le-Pont : les stations et leurs abords sont des lieux forts pour la structuration du territoire ; le projet de boulevard urbain associé à un TCSP (Altival) sur l ex-vdo : il devrait constituer un axe d échange moteur sur le thème des éco-activités et de l éco-habitat (Arc de l innovation), en lien avec le Cluster de la Ville durable, tout en améliorant de la desserte du territoire et sa liaison avec l est du Val-de-Marne ; le projet de prolongement du tramway T1 entre Noisy-le-Sec et Val-de-Fontenay, associé à une requalification des espaces publics va conforter le développement urbain de Val-de-Fontenay. Les faiblesses sont d abord liées aux infrastructures autoroutières, qui si elles permettent de desservir et de relier le territoire avec le reste de la métropole, constituent pour celui-ci des coupures urbaines fortes, du fait de leur type et de leur usage (mauvaises interfaces avec le milieu urbain, fort trafic de transit, problèmes de saturation, importantes migrations quotidiennes vers l extérieur), et induisent des nuisances phoniques, visuelles, de la pollution de l air, imposées au milieu urbain environnant. Par ailleurs l atout que représente la présence des grands axes de transports collectifs est limité par des dysfonctionnement liés à la saturation notamment sur le RER A, ou encore des problèmes de fréquence sur le RER E. Enfin l absence de liaison transversale structurante en transports collectifs (et les incertitudes sur la future desserte de rocade) ne facilite pas l accès par ce mode aux pôles de la proche couronne : Bobigny et Saint Denis, Créteil, mais aussi les pôles de Roissy et d Orly/Rungis qui ne sont accessibles directement que par la route. L enjeu est de renforcer ce réseau d axes structurants, principalement en veillant à : une meilleure intégration des axes routiers dans la ville, afin qu ils soient au service d un ancrage local du développement et d une valorisation d ensemble des tissus d accueil ; un développement des dynamiques de projet et de coopération avec les pôles voisins, à l instar du partenariat engagé dans le cadre de l étude sur la transformation de l A4 en «avenue métropolitaine» ; une amélioration de l accessibilité multidirectionnelle du territoire, par une amélioration de la desserte en transports collectifs structurants (développement de liaisons de banlieue à banlieue, limitation des phénomènes de saturation ) et de la fluidité des trafics sur le réseau routier ; une mise en valeur de la Marne et de ses abords, dans le sens d un développement touristique durable et comme lieu de vie pour les habitants. 12

18 1.1.4 Des coopérations institutionnelles renforcées Les atouts mentionnés dans cette première partie trouvent des relais efficaces dans les multiples contacts et partenariats que les membres de l ACTEP ont développé avec notamment : l Etat avec la Mission à la Région Capitale et Epamarne, le Conseil Régional d Ile-de-France, ses voisins immédiats (la ville de Paris, la ville de Chelles, le San Val-Maubuée, la Communauté d agglomération Marne et Chantereine ), les territoires de l Est et en particulier Marne-la-Vallée, le Conseil Général de Seine-et-Marne, le Syndicat mixte d études Paris Métropole, les opérateurs de transport (SNCF, RATP, STIF). Cette ouverture institutionnelle permet de diffuser le message de l ACTEP à l extérieur, d assurer la prise en compte du territoire dans les décisions prises à une plus grande échelle, d obtenir des financements, etc. Des processus spécifiques peuvent venir compléter ces partenariats, à l instar de la relation nouée avec Champs-sur-Marne, «commune associée» c est-à-dire non adhérente à l ACTEP mais présente dans les instances délibératives de l association. Les faiblesses de cette ouverture institutionnelle tiennent : à la place réduite des intercommunalités au sein du territoire de l ACTEP, et à l absence corrélative de certains outils supra-communaux ; à l appartenance de l ACTEP à deux départements (Val-de-Marne et Seine-Saint-Denis), qui demande parfois des ajustements ou mises en adéquation de certaines politiques publiques ; l adhésion des deux conseils généraux à l ACTEP permet d œuvrer en ce sens ; aux réformes en cours sur les collectivités territoriales, leur organisation et leur financement, sources d incertitudes pour les membres de l ACTEP qui se répercutent sur les plans d investissement. Les enjeux sont de poursuivre et de structurer ces partenariats, de les mettre en cohérence avec le projet de territoire et d assurer une continuité du travail en commun, au-delà des projets ou décisions ponctuels, en réfléchissant aux moyens institutionnels d asseoir cette vision partagée. Il s agit également pour l ACTEP de parvenir à mieux faire entendre son message, en définissant une stratégie de communication à la fois réaliste et ambitieuse, partagée par toutes les communes et relayée par chacune d elle. 13

19 1.2. Un territoire aux potentiels multiples, mais avec des fragilités Espace quasi-totalement urbanisé au voisinage immédiat de Paris, le territoire de l ACTEP dispose de nombreux atouts liés à la diversité de son habitat et de son tissu économique, ainsi qu à la qualité de son patrimoine naturel et culturel. Cependant les risques d une marginalisation au sein de la dynamique de l Est métropolitain et de repli résidentiel, n en sont pas moins présents. En réponse, la pluralité de ce territoire est à mieux structurer, à valoriser et à mettre au service d une volonté de renforcer son dynamisme, son attractivité et son rayonnement. Cinq aspects fondamentaux pour l avenir du territoire de l ACTEP sont abordés dans un diagnostic prospectif : Une armature urbaine inégalement structurée, un tissu urbain très divers, Un tissu économique diversifié avec une composante notable en diffus, Un cadre de vie de grande qualité, une offre de logements à dynamiser, Une offre structurante de transports inégalement répartie, Un patrimoine naturel et culturel remarquable insuffisamment valorisé Une armature urbaine inégalement structurée, un tissu urbain très divers Les atouts tiennent à la pluralité des centres urbains et des pôles spécialisés, ainsi qu à la diversité d une part notable des tissus urbains. Le développement de l Est parisien a conduit à une organisation urbaine polycentrique où les fonctions centrales sont réparties dans les centres historiques des villages, dans les centres créés plus récemment lors de l urbanisation des différents quartiers, ou autour de centres commerciaux de grande dimension (Fontenay-sous-Bois, Rosny-sous-bois), et aux abords de certaines gares identifiées comme pôles structurants. Ce polycentrisme qui s appuie sur un maillage de transports qu il convient de compléter, constitue aujourd hui une armature opportune pour poursuivre la structuration du territoire de l ACTEP. 14

20 15

21 D autre part, la diversité des tissus urbains de l Est parisien est non seulement un facteur d agrément et d identité, mais aussi un atout pour le développement. Cette diversité fait aujourd hui la richesse de son offre urbaine : anciens bourgs et villages, quartiers de type haussmannien et faubourg des communes riveraines de Paris, quartiers pavillonnaires, ensembles d habitat collectif ou de bureaux, zones d activités du XX ème siècle. Ce tissu est l objet d un renouvellement urbain permanent par petites touches et sans altérer son caractère, qui permet sa requalification et son adaptation aux besoins des résidents, mais aussi des entreprises contemporaines. Les faiblesses. Un manque de structuration d ensemble des fonctions centrales, des lacunes dans l offre en services et équipements, des menaces sur la diversité des tissus, peuvent pénaliser l avenir. L isolement des centralités, l absence de liens avec les pôles commerciaux et d activité sont une faiblesse. Un développement insuffisamment appuyé des fonctions de centralité (services et équipements) et les lacunes dans leur accessibilité par un réseau local de transports peuvent accentuer cette faiblesse. L enclavement de certains quartiers contribue aussi au morcellement du vécu des villes. De plus, l essentiel des services et équipements de niveau intercommunal et à fortiori régional a jusqu à présent été fourni par Paris. De fait, l offre locale n est pas à la hauteur de celle d une agglomération de plus de habitants. Enfin, la régression de la mixité entre habitat et activités dans le tissu d habitat, la tendance à la spécialisation résidentielle risquent de pénaliser la vitalité économique en privant le territoire des retombées locales du développement. Les enjeux sont ceux d une armature urbaine polycentrique consolidée, de fonctions centrales renforcées et fonctionnant en réseau grâce notamment à de bonne liaisons. Ce sont aussi ceux d une offre d équipements et de services publics et privés à la dimension de la population résidente et de celle qui travaille sur ce territoire ; et ce, dans une proximité suffisante. Ce sont enfin ceux de tissus urbains diversifiés valorisés et accueillants tant pour l habitat que pour les activités des PME-PMI et TPE. Il s agit de permettre conjointement un effort pour le logement, et le maintien d une capacité d accueil d activités en diffus. Ceci non seulement pour capter les retombées des grands secteurs d activité et d innovation sur le tissu des PME-PMI et TPE, mais aussi pour développer une économie présentielle à la mesure des besoins actuels et futurs du bassin de vie de ce territoire. Les termes d un développement maîtrisé de l offre urbaine, appuyé sur le rayonnement d une armature renforcée de centralités sont ainsi posés. 16

22 Un tissu économique diversifié, avec une composante notable en diffus Les atouts de l Est parisien résident dans la diversité de son tissu économique, tourné à la fois vers l excellence et la demande de consommation locale, composé d entreprises de tailles variées, d activités en diffus et de pôles tertiaires et commerciaux importants. Le territoire bénéficie de la présence de grandes entreprises, autour notamment des pôles tertiaires de Charenton/Saint- Maurice et de Val de Fontenay, tous deux bien positionnés dans les secteurs de la finance et des fonctions support. Largement majoritaires au sein du tissu économique, les PME-PMI participent directement à l attractivité de ces grandes entreprises par les services qu elles fournissent. Cette proximité entre donneurs d ordre et prestataires crée les conditions d un véritable essaimage et constitue un avantage concurrentiel fort. Les PME-PMI sont par ailleurs les principales créatrices d emplois de proximité adaptés aux qualifications des habitants et non délocalisables, et contribuent à la sécurité des quartiers par l animation qu elles génèrent. Trois domaines de spécialisation contribuent à la visibilité du territoire de l ACTEP au sein de la métropole et au-delà : la filière image-mémoire, qui regroupe à la fois des entreprises et des établissements publics, au carrefour de l innovation et de la mise en valeur du patrimoine ; le secteur des éco-activités, pour lequel le projet de Cluster de la Ville durable constitue une opportunité de développement décisive ; le secteur de la finance, qui dispose d un fort potentiel en innovation notamment en matière de gestion des risques et de produits d assurance. Ces domaines de spécialisation prennent appui sur les pôles de compétitivité Cap Digital, Advancity et Finance Innovation. L économie présentielle offre également un potentiel de croissance significatif. Notion plus globale que celle d économie résidentielle, elle embrasse l ensemble des personnes présentes, de façon permanente ou temporaire, sur le territoire : habitants, salariés, touristes Les revenus susceptibles d être captés par ce biais sont non négligeables. Sur le territoire de l ACTEP, des actions spécifiques sont à entreprendre en direction : des habitants : commerces de proximité et centres commerciaux, services à la personne, secteur du BTP hors gros œuvre (plombiers, électriciens ) ; des touristes : activités récréatives et de loisirs, équipements culturels, hôtellerie-restauration ; des créateurs d entreprises et professions libérales, souvent présents en diffus dans le tissu urbain, et qui constituent une ressource économique à valoriser par une offre en immobilier et en services adaptée. 17

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

DOSSIER DES OBJECTIFS ET CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES LA LIGNE ORANGE DU GRAND PARIS EXPRESS

DOSSIER DES OBJECTIFS ET CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES LA LIGNE ORANGE DU GRAND PARIS EXPRESS DOSSIER DES OBJECTIFS ET CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES LA LIGNE ORANGE DU GRAND PARIS EXPRESS RÉSUMÉ 2 PREMIÈRE PARTIE LE GRAND PARIS EXPRESS ÉLÉMENTS DE CONTEXTE 7 D arc Express à la Ligne Orange 8 L acte

Plus en détail

Le réseau de transport public du

Le réseau de transport public du Un nouveau réseau de transport structurant pour la Région Capitale Le projet soumis au débat : 155 kilomètres de métro automatique en double boucle, pour relier rapidement Paris et les pôles stratégiques

Plus en détail

Version définitive approuvée après enquête publique

Version définitive approuvée après enquête publique Secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée et communes environnantes Phase 3 Version définitive approuvée après enquête publique ROLAND RIBI & ASSOCIES Ingénieurs-conseils et urbanistes s.à.r.l. 15, avenue de

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ

SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ 1 OBJET DU SCHÉMA DIRECTEUR Une démarche partenariale du Département de la Seine-Saint-Denis, avec les collectivités

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire amur promotion 2012-2013 La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé Partenaire Equipe Projet Laure Bellon-Serre Marie Chevillotte Clément Javouret Pierre Le Moual

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION

DOSSIER DE CONSULTATION DOSSIER DE CONSULTATION CONSULTATION Etude de stratégie et de marketing territorial du «cluster Descartes» Pôle ville durable du Grand Paris Date et heure limite de réception des offres : Lundi 10 septembre

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

La construction métropolitaine en Ile-de-France

La construction métropolitaine en Ile-de-France 1 La construction métropolitaine en Ile-de-France Eléments d actualité: La réforme territoriale Le devenir du Grand Paris 29 Novembre 2012 Intercommunalité et Métropolisation en Ile-de-France 2 Eléments

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME BROU-SUR-CHANTEREINE 2. PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Plan Local d'urbanisme prescrit le : 5 février 2010 Plan Local d'urbanisme arrêté le : 11 juillet 2013 Plan

Plus en détail

La Défense dans son territoire

La Défense dans son territoire Juin 2010 La Défense dans son territoire Contribution au groupe de travail de Paris Métropole «Métropolisons la Défense» La Défense dans son territoire Contribution au groupe de travail de Paris Métropole

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

Présentation du programme

Présentation du programme Nouveau grand paris Grand Paris Express Le Réseau de Transport public du Grand Paris Dossier d enquête préalable à la Déclaration d Utilité Publique Tronçon Pont-de-Sèvres Noisy Champs (ligne rouge

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

PREAMBULE. ETUDE D IMPACT PIECE 7 - Partie 1 Résumé non technique de l étude d impact. Les objectifs : Présentation :

PREAMBULE. ETUDE D IMPACT PIECE 7 - Partie 1 Résumé non technique de l étude d impact. Les objectifs : Présentation : PREAMBULE Présentation : L étude d impact développée ci-après concerne la création d une ligne de tramway entre Villejuif Louis Aragon et Athis-Mons (centre commercial). Le tronçon Athis-Mons Juvisy-sur-Orge,

Plus en détail

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE LA DEFENSE / SEINE ARCHE Le périmètre d intervention de l EPAD créé en 1958, est devenu périmètre d Opération d Intérêt National en 1983. Celui-ci a été scindé en deux le 19 décembre 2000 entre d une part

Plus en détail

Concertation sur le développement du réseau de transports en commun

Concertation sur le développement du réseau de transports en commun mission tramway Concertation sur le développement du réseau de transports en commun Dossier définitif du projet Pôle Mobilité novembre 2009 I LES ORIGINES DU PROJET I.1 Rappel du contexte d élaboration

Plus en détail

Fiscalité du Grand Paris

Fiscalité du Grand Paris Fiscalité du Grand Paris Afin de financer le projet du métro automatique du Grand Paris Express et le plan de mobilisation pour les transports d IdF, l Etat a décidé de prélever de nouvelles recettes fiscales

Plus en détail

The future is a place : Paris-Val de Marne

The future is a place : Paris-Val de Marne The future is a place : Paris-Val de Marne 2011 Agence de Développement du Val de Marne Val de Marne : faits et chiffres Département : Val de Marne Région : Ile de France Préfecture : Créteil 47 communes

Plus en détail

É dito E. Investir V illejuif

É dito E. Investir V illejuif Investir V illejuif É dito E n 2014, la ville de Villejuif prend un nouveau cap. Aujourd hui, elle révèle tout son potentiel, sa richesse et sa vitalité, et nous sommes très heureux d accueillir chaque

Plus en détail

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Office Avenue Montouge (92) office-avenue.fr Office Avenue office-avenue.fr Espaces Business Montrouge A partir de 97.251 HT Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Montrouge Hauts de Seine

Plus en détail

L Envol La destination shopping et détente de Montélimar

L Envol La destination shopping et détente de Montélimar L Envol La destination shopping et détente de Montélimar Dossier de presse 15 octobre 2013 www.groupe-sodec.com Contact presse : Jeanne BAZARD jeanne.bazard@groupe-sodec.com 01 58 05 15 59-06 82 43 45

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE L expertise foncière au service de vos projets Mot du Président Alain LEBOEUF Président de l EPF de la Vendée Les données démographiques nous le rappellent chaque

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

DRAVEIL élabore son PLU

DRAVEIL élabore son PLU DRAVEIL élabore son PLU Réunion publique de quartier DANTON -LA VILLA DOMAINE DE VILLIERS Plan Local d Urbanisme VILLE DE DRAVEIL 10 JUIN 2010 La ville dans son contexte Situation géographique 19kmausuddeParis

Plus en détail

Le Val d Orge au Stand D02 - Hall Passy Construisons la plus grande réserve foncière d Ile-de-France Contact presse : Charlotte Limare

Le Val d Orge au Stand D02 - Hall Passy Construisons la plus grande réserve foncière d Ile-de-France Contact presse : Charlotte Limare Le Val d Orge au Stand D02 - Hall Passy Construisons la plus grande réserve foncière d Ile-de-France Dossier de presse SIMI du 4 au 6 décembre 2013 Contact presse : Charlotte Limare Tél. : 01 69 72 17

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

2. Projet d Aménagement et de Développement Durables

2. Projet d Aménagement et de Développement Durables Département de Seine-et-Marne Commune de Lésigny Révision du Plan Local d Urbanisme de 2004 et des Plans d Occupations des Sols partiels de 1987 et de 2001 2. Projet d Aménagement et de Développement Durables

Plus en détail

ƫ ƫ ƫ DESSERVI GAGNE EN EFFICACITÉ

ƫ ƫ ƫ DESSERVI GAGNE EN EFFICACITÉ ROISSY PARIS NORD 2 CONNEXION ƫ ƫ ƫ DESSERVI GAGNE EN EFFICACITÉ Paris Porte de la Chapelle à 15 minutes Aéroport de Paris-CDG à proximité immédiate DES MOYENS DE TRANSPORT ADAPTÉS À CHAQUE USAGE!ƫ.ƫ!ƫ+%//5ġ.%/ƫ+.

Plus en détail

22M 151M. L action de l Union européenne. 3 fonds. européens. 3 objectifs pour 2007-2013. Et l Ile-de-France? FSE : FEADER FEDER FSE

22M 151M. L action de l Union européenne. 3 fonds. européens. 3 objectifs pour 2007-2013. Et l Ile-de-France? FSE : FEADER FEDER FSE ça change notre quotidien! L Union européenne consacre plus d un tiers de son budget à l accompagnement des politiques nationales et régionales. L objectif est d harmoniser les niveaux de vie dans l ensemble

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Asnières bénéficie d'une excellente connexion au réseau de transports en commun de l Île-de-France. Toutefois, le territoire génère de nombreux déplacements motorisés et supporte les déplacements pendulaires

Plus en détail

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte]

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte] GLOSSAIRE DU CDT AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE (ANRU) L agence nationale pour la rénovation urbaine est un établissement public industriel et commercial, créé par l article 10 de la loi d

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville de demain Le 16 avril 2014 Contacts

Plus en détail

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont :

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont : Communiqué de presse 23 avril 2014 Établissement public d aménagement de La Défense Seine Arche 55 Place Nelson Mandela 92024 Nanterre Cedex L Etablissement Public d Aménagement de La Défense Seine Arche

Plus en détail

pour une métropole solidaire et attractive

pour une métropole solidaire et attractive pour une métropole solidaire et attractive A l origine de Paris Métropole 5 décembre 2001 : premier débat à la Maison de la RATP o 400 acteurs publics du cœur de l agglomération o réunis pour envisager

Plus en détail

Contribution du Conseil général du Val-d Oise, de la Communauté d agglomération de Cergy- Pontoise et de la CCI Versailles Val-d Oise/Yvelines

Contribution du Conseil général du Val-d Oise, de la Communauté d agglomération de Cergy- Pontoise et de la CCI Versailles Val-d Oise/Yvelines Contribution du Conseil général du Val-d Oise, de la Communauté d agglomération de Cergy- Pontoise et de la CCI Versailles Val-d Oise/Yvelines Juin 2010 n Créer une gare d'interconnexion TGV dans l aire

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT

MESURES D ACCOMPAGNEMENT LIVRET VI MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT ET SUIVI DE L ANALYSE DE LA SITUATION 127 Sommaire I DES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT page 126 HABITAT EQUIPEMENTS

Plus en détail

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark Campus Paris Saclay L enquête en ligne Les déplacements : des spécificités par statut L équipement : un intérêt marqué pour les transports doux et les services pratiques Le logement : des attentes et des

Plus en détail

VILLE DE JOINVILLE-LE-PONT PLAN LOCAL D URBANISME RAPPORT DE PRESENTATION

VILLE DE JOINVILLE-LE-PONT PLAN LOCAL D URBANISME RAPPORT DE PRESENTATION VILLE DE JOINVILLE-LE-PONT PLAN LOCAL D URBANISME RAPPORT DE PRESENTATION PREAMBULE 4 INTRODUCTION 9 1. PRESENTATION ADMINISTRATIVE 9 2. ELEMENTS D HISTOIRE 11 3. CONTEXTE INTERCOMMUNAL 15 4. DEMARCHES

Plus en détail

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Phase 2 Perspectives de développement Proposition de stratégie de mise en

Plus en détail

Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement

Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement Marne-la-Vallée, puissant pôle d'attraction 40 ans d aménagement novateur : territoire d expérimentation et véritable précurseur

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

un bâtiment ouvert sur la nature

un bâtiment ouvert sur la nature e n st un bâtiment ouvert sur la nature Un espace de travail ouvert sur la nature Le bâtiment est situé dans un parc paysagé. Le jardin entre à l intérieur du bâtiment, s ouvre sur les patios et doubles

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Partie 1 : La ligne 11 actuelle. Réunion d information 27 février 2013

Partie 1 : La ligne 11 actuelle. Réunion d information 27 février 2013 Partie 1 : La ligne 11 actuelle Réunion d information 27 février 2013 Réunion publique 7 septembre 2010 Sommaire 1. Introduction 2. Bilan de la concertation préalable 3. Le prolongement : la réponse aux

Plus en détail

Les communes de la Montagne et de Bouguenais

Les communes de la Montagne et de Bouguenais Contribution d'un groupe de citoyens et d'élus réunis le mercredi 1er avril 2015 Les communes de la Montagne et de Bouguenais Envoyé le 08/04/2015 Deux communes de l agglomération nantaise : LES AUTEURS

Plus en détail

Diagnostic territorial

Diagnostic territorial SCoT DU VAL MAUBUEE Diagnostic territorial 07 Mai 2009 SCoT du VAL MAUBUEE - Diagnostic territorial 1 1. PRÉAMBULE 6 1.1. Contexte régional 6 1.2. Une structuration du territoire polycentrique 8 1.2.1.

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail

Immobilier de bureaux en Plaine de France

Immobilier de bureaux en Plaine de France Immobilier de bureaux en Plaine de France Des dynamiques géographiques distinctes : La Plaine Saint Denis le Pole de Roissy Charles de Gaulle Le Cœur de la Plaine Rappelons que Paris et la petite couronne

Plus en détail

SIMI 2014 3 au 5 décembre

SIMI 2014 3 au 5 décembre DOSSIER DE PRESSE Les acteurs de Saint-Brieuc présentent le projet urbain du quartier de la gare aux opérateurs de l immobilier professionnel SIMI 2014 3 au 5 décembre Salon de l immobilier d entreprise

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Je m adresse à vous comme socialiste, comme parlementaire et comme Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis.

Je m adresse à vous comme socialiste, comme parlementaire et comme Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Audition Commission sur la réforme territoriale Intervention de M. Claude Bartolone Jeudi 15 janvier 2009 Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les membres de la Commission, Mesdames et Messieurs,

Plus en détail

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Septembre 2011 Domaine du Ciran - 45240 Ménestreau-en-Villette Tél: 02.38.49.19.49 - Fax : 02.38.49.19.59 - sologne.val.sud@wanadoo.fr

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Marseille. Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille. Marseille-euroméditerranée

Marseille. Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille. Marseille-euroméditerranée Marseille Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille Marseille-euroméditerranée investissements 2 > euroméditerranée Née d une initiative de l Etat et des collectivités territoriales en 1995,

Plus en détail

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique du 27 novembre 2012 Vitry-sur-Seine!" Le programme de la réunion 2 Le programme de la réunion Le dispositif de concertation Les acteurs et les objectifs

Plus en détail

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe.

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. L économie de la connaissance et l industrie : au cœur de la stratégie de développement économique de MPM

Plus en détail

Analyse territoriale d un quartier de la ville de Chelles et perspectives

Analyse territoriale d un quartier de la ville de Chelles et perspectives Ecole des Ponts Paristech 2012 Méthode d Analyse de Systèmes Territoriaux GARNIER Benoît TARDIEU Guillaume Analyse territoriale d un quartier de la ville de Chelles et perspectives 1 Table des matières

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Un nouvel espace de travail atypique aux portes de Paris - Un lieu de création de la ville durable et des arts médiatiques - Un cadre de travail

Un nouvel espace de travail atypique aux portes de Paris - Un lieu de création de la ville durable et des arts médiatiques - Un cadre de travail Un nouvel espace de travail atypique aux portes de Paris - Un lieu de création de la ville durable et des arts médiatiques - Un cadre de travail convivial adapté aux besoins des petites entreprises Un

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien «En vue de la grande Conférence de l ONU Paris Climat 2015, le dispositif Solutions COP 21 lancé par le Comité 21 avec le Club France Développement

Plus en détail

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet Restructuration du pôle commercial «Les Gauchetières» à Nogent-le-Rotrou_27 janvier

Plus en détail

151-155 RUE DE BERCY PARIS 12 e

151-155 RUE DE BERCY PARIS 12 e 151-155 RUE DE BERCY PARIS 12 e WWW.VIVACITY-PARIS.FR DOCUMENT CONFIDENTIEL - NE PAS DIFFUSER - PERSPECTIVE NON CONTRACTUELLE SOMMAIRE 1 PRÉSENTATION p.3 2 SITUATION & ACCÈS p.6 SURFACES 3p.10 4 PLANS

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme Grand Angle Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme commercial touche aussi fortement les consommateurs, qu ils soient résidents ou de passage, et plus largement toute l économie de notre territoire,

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

La Porte Sud du Grand Paris

La Porte Sud du Grand Paris CENTRE ESSONNE accueillir l avenir La Porte Sud du Grand Paris BONDOUFLE COURCOURONNES ÉVRY LISSES RIS-ORANGIS VILLABÉ Développer notre attractivité pour contribuer au rayonnement métropolitain du Grand

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

PARTIE 1 le territoire du sage et ses paysages. PARTIE 5 La gouvernance de l eau, des milieux et de leurs usages

PARTIE 1 le territoire du sage et ses paysages. PARTIE 5 La gouvernance de l eau, des milieux et de leurs usages étatdeslieux Séquence 1 État initial PARTIE 2 L eau au cœur des dynamiques territoriales : Évolution des besoins et des risques Chapitre 1 Les dynamiques territoriales Chapitre 2 L urbanisation et son

Plus en détail

Réunion publique d ouverture à la salle Pablo Neruda

Réunion publique d ouverture à la salle Pablo Neruda Syndicat des transports d Île-de-France Concertation préalable sur le projet de Ligne Orange du Grand Paris Express Réunion publique d ouverture à la salle Pablo Neruda Le 12 février 2013 à Bobigny La

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Schéma de COhérence Territoriale du Piémont des Vosges PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Débattu en Comité Syndical le 26 juin 2003 et le 25 novembre 2004 Document arrêté le 22 juin 2006

Plus en détail

Cabinet du ministre NOUVEAU. ministère NOUVELLE ORGANISATION NOUVELLES AMBITIONS

Cabinet du ministre NOUVEAU. ministère NOUVELLE ORGANISATION NOUVELLES AMBITIONS Cabinet du ministre NOUVEAU ministère NOUVELLE ORGANISATION NOUVELLES AMBITIONS Balard 2o15 un projet porteur d avenir Le site de Balard, à Paris dans le 15 ème arrondissement, regroupera d ici fin 2014

Plus en détail

1. Cadrages de l étude et précisions méthodologiques 1.1 Le modèle de déplacements de la DRIEA

1. Cadrages de l étude et précisions méthodologiques 1.1 Le modèle de déplacements de la DRIEA DRIEA Septembre 2010 ÉTUDES POUR LE DÉBAT PUBLIC SUR LE GRAND PARIS SYNTHESE DES ÉTUDES DE TRAFIC Cette note dresse un bilan synthétique des études de trafic réalisées par la DRIEA pour évaluer l efficacité

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

Réunion La Teste ( 08/03/10 )

Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Dès le début notre association a œuvré pour la création d un véritable réseau de transport en commun sur l ensemble du pays du Bassin d Arcachon en prônant le développement

Plus en détail

La localisation des quais des gares du réseau Grand Paris devra permettre :

La localisation des quais des gares du réseau Grand Paris devra permettre : DONNER SA PLACE AU VAL DE MARNE DANS LA CONSTRUCTION DU GRAND PARIS les projets de transport du Grand Paris Express La loi n 2010 597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris dispose que «le Grand Paris

Plus en détail

un nouveau quartier pour une qualité de vie durable Le domaine uni-vert Saint-pierre-du-perray / 91

un nouveau quartier pour une qualité de vie durable Le domaine uni-vert Saint-pierre-du-perray / 91 un nouveau quartier pour une qualité de vie durable Le domaine uni-vert Saint-pierre-du-perray / 91 Saint-pierre-du-perray, entre ville et nature À Saint-Pierre-du-Perray, une nouvelle vie s offre à vous...

Plus en détail

Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 1. Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013

Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 1. Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 1 Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 PREAMBULE... 3 RAPPEL DU CONTEXTE LEGISLATIF... 4 ROLE DU PADD... 4 STRUCTURATION

Plus en détail

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l agglomération de Montréal Novembre 2014 Mémoire sur le

Plus en détail

Problématique : la mutualisation comme solution pour le maintien des services publics en milieu rural

Problématique : la mutualisation comme solution pour le maintien des services publics en milieu rural Évaluation de la politique de soutien du CPER 2007-2013 de la région Centre aux Maisons des services publics, Relais services publics et leur articulation avec les autres entrées de service sur le territoire

Plus en détail

votre entreprise à Sénart Salle de conférences Gare RER

votre entreprise à Sénart Salle de conférences Gare RER votre entreprise à Sénart Salle de conférences Gare 1 VENIR À SÉNART Accès 4 gares. Autoroute A5a. 35 lignes de bus. Des liaisons performantes Située à 30 km au sud-est de Paris, l agglomération de Sénart

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de Mars 2012 cahier d acteurs Association de Promotion et de Fédération des Pays APFP APFP Pays / Territoires de projet Contribution de l Association de Promotion et de Fédération des Pays dans le cadre des

Plus en détail

Centre d Animation d Information et Relais Economique

Centre d Animation d Information et Relais Economique www.caire-haguenau.fr Campanile Hôtel LES PINS 84 route de Strasbourg - BP 70273 F-67500 HAGUENAU Cedex Tél 0033 (0) 3 88 63 39 00 Fax 0033 (0) 3 88 63 39 01 Email : caire@ville-haguenau.fr Les voies d

Plus en détail

IV - LE MARCHÉ DU TOURISME D AFFAIRES. IV.1 : Un potentiel exceptionnel, un secteur économique fondamental

IV - LE MARCHÉ DU TOURISME D AFFAIRES. IV.1 : Un potentiel exceptionnel, un secteur économique fondamental IV - LE MARCHÉ DU TOURISME D AFFAIRES IV.1 : Un potentiel exceptionnel, un secteur économique fondamental IV.2 : Décennie passée : une place forte convoitée qui s est mis en position de contre attaque

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 3/11 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 29 Janvier 2010 Commission n 3 Transports, Déplacements et Voirie Commission n 7 Finances DIRECTION PRINCIPALE DES ROUTES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail