Expositions professionnelles aux vibrations : bilan des mesures et éléments de prévention

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Expositions professionnelles aux vibrations : bilan des mesures et éléments de prévention"

Transcription

1 Expositions professionnelles aux vibrations : bilan des mesures et éléments de prévention Mélanie LAFONT, Technicien HSE IPRP Jeremy ROBERT, Technicien Métrologue IPRP

2 Sommaire Réglementation Méthodologie Présentation et analyse des résultats Prévention

3 Réglementation Directive européenne 2002/44/CE du 25 juin 2002 : Cette directive fixe les obligations des employeurs ainsi que les seuils d exposition. Décret n du 4 juillet 2005 : Conséquences d un dépassement. Arrêté du 6 juillet 2005 : Description des grandeurs à évaluer. 1,15 m/s 2 Seuil limite à ne pas dépasser 5 m/s 2 0,5 m/s 2 Seuil déclenchant la mise en œuvre d actions de prévention par l entreprise pour supprimer ou réduire le risque 2,5 m/s 2 Vibrations Corps Complet Vibrations Mains/Bras

4 Méthodologie Mesures corps complet : cupule placée à l interface entre l opérateur et la source de transmission des vibrations (si véhicule, siège par ex). Mesures mains/bras : accessoire fixé sur la poignée de l outil étudié ou à l interface entre la main de l opérateur et l outil. Estimation de la durée d exposition Matériel de mesure

5 Interventions Cadre des interventions Volonté des entreprises (animateurs QHSE, CHSCT) et des médecins du travail de connaitre les niveaux d exposition aux vibrations. 9 entreprises adhérentes différentes étudiées. Secteurs d activité divers : plateformes logistiques, fabrication en atelier, chantiers d enrobés, de VRD, pose de micropieux, etc Divers engins (vibrations corps complet) : finisseur, cylindre, pelle sur chenille, tractopelle, chariot élévateur Divers outils portatifs (vibrations mains/bras) : plaque vibrante, tronçonneuse, marteau piqueur, pilonneuse, disqueuse...

6 Résultats vibrations corps complet Plateformes logistiques Valeurs limites Engins ayant dépassé les seuils En dessous de - Chariot élévateur roues pleines - Transpalette motorisé 0,5 m/s 2 - Chariot avec nacelle élévatrice 0,5 m/s 2 1,15 m/s 2

7 Interprétation Pas de dépassement des seuils d alerte ou limite pour les engins des plateformes logistiques. Les niveaux les plus élevés ont été mesurés lors des déplacements sur des surfaces accidentées (jonctions des dalles en béton, ralentisseurs, nids de poules, etc.). Avec l étude des composantes directionnelles, certaines mesures ont données des valeurs vibratoires plus élevées dans l axe Z (fesses/tête) : siège du conducteur mal réglé, augmentation du signal vibratoire au lieu de le réduire.

8 Résultats vibrations corps complet Chantiers de BTP Valeurs limites Engins ayant dépassé les seuils En dessous de 0,5 m/s 2 0,5 m/s 2 - Camion benne - Pelle sur chenille - Finisseur - Cylindre - Foreuse sondages pressio-métriques - Camion benne - Pelle sur chenille - Mini-pelle sur chenille - Tractopelle (excavation, reprise au tas) - MECALAC - Foreuse micropieux 1,15 m/s 2 - Tractopelle (excavation en zone exigüe)

9 Etude Vibrations T.P., AHI33

10 Interprétation Les niveaux de vibrations varient en fonction : de la tache effectuée (amplification des vibrations directionnelles à cause des rotations, mouvements Av/Ar, etc.) de la marge de manœuvre pour effectuer la tâche (ex. du tractopelle en zone exigüe). du sol sur lequel l engin circule (niveaux mesurés plus élevés lors des déplacements longs sur des surfaces accidentées). du réglage du siège (si mal réglé, amplification des vibrations axe Z). de la conduite et de l expérience du conducteur.

11 Résultats vibrations mains/bras Chantiers de TP Valeurs limites Outils portatifs ayant dépassé les seuils En dessous de 2,5 m/s 2 - Vibreur - Tripe d épandage 2,5 m/s 2 - Meuleuse (découpe de bordure) 5,0 m/s 2 - Plaque vibrante - Marteau piqueur - Burineurs - Tronçonneuse - Pilonneuse - Perforateur - Fusée

12 Etude Vibrations T.P., AHI33

13 Résultats vibrations mains/bras Travail en atelier Valeurs limites Outils portatifs ayant dépassé les seuils En dessous de 2,5 m/s 2 - Ponceuse à bande 2,5 m/s 2 - Perçage de trous dans l acier - Meulage 5,0 m/s 2 - Tronçonnage à la meule

14

15 Interprétation Certains outils portatifs provoquent de forts dépassements du seuil limite (plaque vibrante, tronçonneuse, marteau piqueur, pilonneuse, burineurs). Le type d embout de l outil ainsi que le type de surface travaillé influencent le niveau d exposition aux vibrations. les outils portatifs très exposants aux vibrations devraient être utilisés sur des durées journalières très courtes (de 10 à 30 min max selon l outil) pour ne pas dépasser les seuils limite ou d alerte. Le temps estimé d exposition influence fortement le dépassement ou non du seuil limite (à cause de la variabilité de l activité, difficulté à le déterminer correctement). Cumul dans la journée de travail de doses vibratoires de différentes intensités (opérateurs multi-exposés).

16 Exemple de multi-exposition Poste de soudeur:

17 Exemples de temps d exposition journaliers maximums Outils portatifs BTP Outils Seuil d alerte atteint Seuil limite atteint 2,5 m/s 2 5,0 m/s 2 Burineur 20 min 1 h Marteau piqueur 30 min 2 h Plaque vibrante 15 min 40 min Disqueuse 30 min 2 h Pilonneuse 30 min 2 h

18 Mesures de Prévention Prévention technique Choix d outils portatifs les moins vibratiles dès l achat (outils AVR, poignées antivibratoires, pneumatiques, patins stabilisateurs, sièges avec réglages automatiques du poids, etc.). Selon le matériau ou le type de sol, choisir l outil le plus approprié. Bon entretien des appareils, propreté, fonctionnalité (attention au matériel de location). Transmission des notices techniques aux mécaniciens responsables des entretiens. Entretien régulier des sièges des engins : vérification du bon fonctionnement des réglages et surtout celui du poids (efficacité du système antivibratoire).

19 Mesures de Prévention Prévention organisationnelle Attention aux multi-expositions : les postes polyvalents doivent être identifiés afin de limiter les expositions multifactorielles aggravantes. Rotation de poste fréquentes dans les équipes au sol utilisant les outils portatifs de façon à limiter les temps d exposition individuelle par outil. Balisage correct des chantiers (et notamment des zones piétons) afin d améliorer la visibilité des conducteurs (pour éviter les torsions dorsales sources de TMS).

20 Mesures de Prévention Sensibilisation et information : Sensibiliser les opérateurs aux risques liés aux expositions aux vibrations. Les opérateurs doivent être formés au réglage des sièges des engins (constructeur, formateur spécialisé, etc.). Concernant les engins utilisés par plusieurs opérateurs, le réglage du siège doit être effectué lors de chaque nouvelle prise en main. Mise en place dans les cabines de conduite d affichettes d instruction pour le réglage des sièges. Afin d assurer la traçabilité des expositions, l alimentation régulière de fiches d exposition est conseillée.

21 Conclusion Les engins de chantier exposent moins que les outils portatifs. Un mauvais réglage de siège peut augmenter l exposition aux vibrations. Concernant les outils portatifs, les seuils limite peuvent être atteints après quelques dizaines de minutes d utilisation. Attention aux salariés multi-exposés (leur exposition est souvent sous estimée). La sensibilisation des opérateurs concernant les expositions aux vibrations doit être renforcée.

Vibrations et mal de dos :

Vibrations et mal de dos : Vibrations et mal de dos : un outil d'évaluation du risque vibratoire auquel est soumis un conducteur d'engins 1 1. Aspects réglementaires Valérie Roulant Costes, conseiller médical, 2. Effets sur la santé

Plus en détail

Les Vibrations au Travail

Les Vibrations au Travail 2ème Journée de la Santé au Travail et de la Prévention Les Vibrations au Travail Dr Muriel Deyglun / Stéphane Castex Le 10 Juin 2010 Plan Définition La réglementation Les effets sur la santé La mesure

Plus en détail

Evaluation de l exposition des salariés aux vibrations dans une entreprise du BTP

Evaluation de l exposition des salariés aux vibrations dans une entreprise du BTP Evaluation de l exposition des salariés aux vibrations dans une entreprise du BTP Magali LEDERLE SOGEA EST BTP, VINCI Construction France, magali.lederle@vinci-construction.fr Résumé Le développement des

Plus en détail

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant.

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant. L'alliée de votre réussite mémo santé Chef d entreprise artisanale ATTENTION! LE BRUIT REND SOURD! Entreprises artisanales du bâtiment Le bruit est un son désagréable et gênant. Le son est le résultat

Plus en détail

BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT

BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT Fiche : Hygiène et sécurité BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT Liste des préconisations relatives à l exposition aux facteurs de risque bruit, vibrations, poussières* réputées sans

Plus en détail

Le livret d accueil du BTP vous est proposé par

Le livret d accueil du BTP vous est proposé par Le livret d accueil du BTP vous est proposé par ',5(&7,21 '(6 (175(35,6(6 '( /$ &21&855(1&( '( /$ &216200$7,21 '8 75$9$,/ (7 '( / (03/2, '( /$ *8$'(/283( ',5(&7,21 '(6 (175(35,6(6 '( /$ &21&855(1&( '(

Plus en détail

LES VIBRATIONS. La durée de l'exposition aux vibrations est également un paramètre à prendre en compte dans l'évaluation du risque vibratoire.

LES VIBRATIONS. La durée de l'exposition aux vibrations est également un paramètre à prendre en compte dans l'évaluation du risque vibratoire. LES VIBRATIONS NOTA : Les vibrations font parties des facteurs de pénibilité. Pour davantage de précisions, se reporter à la fiche portant sur la pénibilité. 1. DEFINITIONS DEFINITIONS Les vibrations mécaniques

Plus en détail

L AUTORISATION DE CONDUITE. Olivier BRIAND Ingénieur Hygiène et Sécurité Dexia Sofcap

L AUTORISATION DE CONDUITE. Olivier BRIAND Ingénieur Hygiène et Sécurité Dexia Sofcap L AUTORISATION DE CONDUITE Olivier BRIAND Ingénieur Hygiène et Sécurité Dexia Sofcap SOMMAIRE Réglementation Code du Travail Arrêté du 2 décembre 1998 Circulaire du 15 juin 1999 Recommandations CNAMTS

Plus en détail

Ce texte, élaboré par la CRAM Nord-Est, est applicable aux entreprises des Ardennes, de l Aube, de la Marne, de la Haute-Marne, de la

Ce texte, élaboré par la CRAM Nord-Est, est applicable aux entreprises des Ardennes, de l Aube, de la Marne, de la Haute-Marne, de la Prévention des Risques Professionnels Recommandation n 12/2008 de la CRAM NORD-EST PRÉVENTION DES EFFETS DES VIBRATIONS TRANSMISES À L ENSEMBLE DU CORPS PAR LES MACHINES MOBILES s Caisse Régionale d Assurance

Plus en détail

Adéquation Conseil Contrôle & Formation. Formations, Conseils, Vérifications générales périodiques ENGINS DE CHANTIER GRUE AUXILIAIRE

Adéquation Conseil Contrôle & Formation. Formations, Conseils, Vérifications générales périodiques ENGINS DE CHANTIER GRUE AUXILIAIRE Adéquation Conseil Contrôle & Formation Formations, Conseils, Vérifications générales périodiques GRUE A TOUR PONT ROULANT ENGINS DE CHANTIER GRUE AUXILIAIRE ECHAFAUDAGE 680 Allée du Vivarais 26300 BOURG

Plus en détail

Vibrations, un risque mal connu des entreprises et des conducteurs d engins de manutention et de chantier

Vibrations, un risque mal connu des entreprises et des conducteurs d engins de manutention et de chantier Vibrations, un risque mal connu des entreprises et des conducteurs d engins de manutention et de chantier Deux études épidémiologiques et deux études ergonomiques Michel Dupéry, Rémi Petitfour, Claire

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Réduire le bruit au travail : des solutions de prévention 29 octobre 2008 Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Hubert FINCK Ingénieur Conseil Les enjeux Le bruit concerne

Plus en détail

LES VIBRATIONS : EXPOSITIONS & CONSEQUENCES. Journée Médecins du Travail - 27 mars 2012 - Marseille

LES VIBRATIONS : EXPOSITIONS & CONSEQUENCES. Journée Médecins du Travail - 27 mars 2012 - Marseille LES VIBRATIONS : EXPOSITIONS & CONSEQUENCES Journée Médecins du Travail - 27 mars 2012 - Marseille LES VIBRATIONS LES EXPOSITIONS AUX VIBRATIONS QUELQUES CHIFFRES REGLEMENTATION EVALUATION ET MAÎTRISE

Plus en détail

Version du 17 octobre 2011. Le bruit

Version du 17 octobre 2011. Le bruit Version du 17 octobre 2011 Le bruit Bruit et BTP Etat des lieux Surdité professionnelle : handicap irréversible SUMMER 2003 : 25% des salariés victimes du bruit Maladies professionnelles (tableau N 42)

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Chef de groupe de réparation des matériels mobilités terrestres Chef d atelier de réparation des matériels mobilités

Plus en détail

Chariot élévateur tout-terrain à portée variable non rotatif avec ou sans possibilité d équipements interchangeables

Chariot élévateur tout-terrain à portée variable non rotatif avec ou sans possibilité d équipements interchangeables Fiche Prévention - C3 F 09 13 Chariot élévateur tout-terrain à portée variable non rotatif avec ou sans possibilité d équipements interchangeables Le chariot élévateur tout-terrain à portée variable non

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES

ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES Accueil Nouvel Adhérent Fiche Entreprise /Document Unique Programme «Bien-être» Métrologie Métrologie Accueil Nouvel Adhérent (ANA) L entreprise nouvellement adhérente au

Plus en détail

Exposition des travailleurs aux vibrations

Exposition des travailleurs aux vibrations Exposition des travailleurs aux vibrations Sommaire Introduction 4 1. Qu est-ce qu une vibration? 5 1.1. Description 5 1.2. Indice de mesure 6 2. Législation en matière de vibrations 7 2.1. Valeurs limites

Plus en détail

Tracteur agricole de moins de 50 CV (avec cabine ou arceaux) et ceinture de retenue au poste de conduite (1) X X X X X

Tracteur agricole de moins de 50 CV (avec cabine ou arceaux) et ceinture de retenue au poste de conduite (1) X X X X X TRAVAUX RÉGLEMENTÉS ET MATÉRIELS SOUMIS À DÉROGATION Filière aménagement paysager : CA - BPA T - BP - BAC PRO - - - Travaux soumis à dérogation D.4153-27 - Conduite d équipements de travail mobiles automoteurs

Plus en détail

VOUS APPORTER PLUS QUE LA FORMATION

VOUS APPORTER PLUS QUE LA FORMATION VOUS APPORTER PLUS QUE LA FORMATION NOS FORMATIONS 2015 NOS S DE FORMATIONS 2015 FORMATION DE CONDUITE D ENGINS EN SECURITE SELON LES RECOMMANDATIONS LUXEMBOURGEOISES DE L AAA PAGE ENGINS DE CHANTIER :

Plus en détail

LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION. Dr. Aziz TIBERGUENT

LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION. Dr. Aziz TIBERGUENT LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION Dr. Aziz TIBERGUENT LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION I. INTRODUCTION II. LES VIBRATIONS TRANSMISES A L ENSEMBLE DU CORPS III. LES

Plus en détail

Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS)

Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS) Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS) CISME 23 et 24 octobre 2012 Pourquoi ce guide? Des métiers en plein

Plus en détail

2. Conduite d engins en sécurité

2. Conduite d engins en sécurité 2. Conduite d engins en sécurité Edition: 01/2015 Texte original en langue française 125, route d Esch L-1471 LUXEMBOURG Tél.: (+352) 26 19 15-2201 Fax: (+352) 40 12 47 Web: www.aaa.lu E-mail: prevention@secu.lu

Plus en détail

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale mémo santé Chef d entreprise artisanale métiers du plâtre et de l isolation contraintes physiques : les reflexes à adopter Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser

Plus en détail

Travaux / équipements hors référentiel du niveau d'étude concerné; pas de déclaration de dérogation recevable. CAPA ou BPA 2nde Pro.

Travaux / équipements hors référentiel du niveau d'étude concerné; pas de déclaration de dérogation recevable. CAPA ou BPA 2nde Pro. CAPA ou BPA 2nde Pro 1ère et Terminale Bac Pro Brevet Professionnel Cycle Bac Pro 3 ans en apprentissage BTSA DRAAF ET DIRECCTE CENTRE - VAL DE LOIRE Version 16/07/2015 Liste indicative des travaux réglementés

Plus en détail

LA CONDUITE DE VEHICULES ET D ENGINS

LA CONDUITE DE VEHICULES ET D ENGINS Fiche outil n 2 LA CONDUITE DE VEHICULES ET D ENGINS Le Code de la route fixe les dispositions relatives à la conduite des différents véhicules automobiles ou ensemble de véhicules pour tous les conducteurs.

Plus en détail

Les vibrations. Prof. J. Malchaire DEFINITIONS

Les vibrations. Prof. J. Malchaire DEFINITIONS UCL Université catholique de Louvain Faculté de médecine Unité hygiène et physiologie du travail Professeur J. Malchaire NOTIONS DE BASE Les vibrations Prof. J. Malchaire DEFINITIONS onde mécanique se

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Mécanicien de réparation des matériels mobilités terrestres Chef d équipe de réparation des matériels mobilités

Plus en détail

Formations conduisant à la délivrance du CACES pour Conducteurs expérimentés et débutants

Formations conduisant à la délivrance du CACES pour Conducteurs expérimentés et débutants CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 V01-2015 12/01/2015 Page 1 sur 30 logo STC/009 j ORGANISME TESTEUR CACES CERTIFIE Certificat n STC/009- j en date du 20/11/2014 Certifié par GLOBAL S.A.S Formations conduisant

Plus en détail

Tableau récapitulatif 2009

Tableau récapitulatif 2009 Tableau récapitulatif 2009 Thème Durée Date Lieu ACMO Module 1 : Formation avant prise de fonction. 3 jours 20,21,22 Avril ou 27, 28, 29 Avril page 2 Module 2 : Formation continue après prise de fonction,

Plus en détail

TARIFS CAB 2012 - LOCATION DANS LE RESEAU LOXAM

TARIFS CAB 2012 - LOCATION DANS LE RESEAU LOXAM 101 COMPRESSEUR 2000L/MN 7B 27,00 104 COMPRESSEUR 4000L/MN 7B 43,00 105 COMPRESSEUR 5000L/MN 7B 52,00 110 COMPRESSEUR 11000L/MN 7B 120,00 111 COMPRESSEUR 11000L/MN 12B 143,00 122 COMPRESSEUR 21000L/MN

Plus en détail

2. Conduite d engins en sécurité

2. Conduite d engins en sécurité 2. Conduite d engins en sécurité Edition: 08/2015 Texte original en langue française 125, route d Esch L-1471 LUXEMBOURG Tél.: (+352) 26 19 15-2201 Fax: (+352) 40 12 47 Web: www.aaa.lu E-mail: prevention@secu.lu

Plus en détail

w w w. a t o u t l o c. f r TARIFS DE LOCATION ATOUTLOC PROFESSIONNELS 2015

w w w. a t o u t l o c. f r TARIFS DE LOCATION ATOUTLOC PROFESSIONNELS 2015 TARIFS DE LOCATION ATOUTLOC PROFESSIONNELS 2015 ATOUTLOC 245 Avenue Jules Guesde 59124 ESCAUDAIN Tel : 03 27 22 34 65 Fax : 03 27 19 82 92 Mail : contact@atoutloc.fr w w w. a t o u t l o c. f r Prix en

Plus en détail

Code du travail, Directive machine, Norme Produit

Code du travail, Directive machine, Norme Produit Fermetures industrielles et équipements de quai Code du travail, Directive machine, Norme Produit Votre responsabilité est engagée! Norsud vous informe! Fermetures industrielles Équipements de quai Systèmes

Plus en détail

PRESENTATION. LES VIBRATIONS Main-bras. Jeudi 18 juin 2015 BIENVENUE. Présenté par Julien VAN OOTEGHEM, Ergonome - I.P.R.P.

PRESENTATION. LES VIBRATIONS Main-bras. Jeudi 18 juin 2015 BIENVENUE. Présenté par Julien VAN OOTEGHEM, Ergonome - I.P.R.P. PRESENTATION LES VIBRATIONS Main-bras Jeudi 18 juin 2015 BIENVENUE Présenté par Julien VAN OOTEGHEM, Ergonome - I.P.R.P. au PST 66 PRESENTATION 1 - Présentation des appareils 2 - Le cadre législatif 3

Plus en détail

JUNGHEINRICH Solutions en intralogistique

JUNGHEINRICH Solutions en intralogistique JUNGHEINRICH Solutions en intralogistique Autorisation de conduite et/ou CACES, comment choisir? Thierry Conroy Préventica Marseille, le 18 juin 2014 Stand C 10 Jungheinrich et la manutention Jungheinrich

Plus en détail

Matériel de terrassement

Matériel de terrassement Matériel de terrassement Description matériel Caution 1jour 2jours / week-end 3 jours Semaine Mois Mini pelle 800kg Canopy larg. 65 à 85cm Mini pelle 1500kg Canopy larg. 1m Mini pelle 2,5T Canopy larg.

Plus en détail

OSEV : un outil d'évaluation du risque vibratoire auquel est soumis un conducteur d'engins

OSEV : un outil d'évaluation du risque vibratoire auquel est soumis un conducteur d'engins OSEV : un outil d'évaluation du risque vibratoire auquel est soumis un conducteur d'engins Pascal POUPONNEAU (Carsat Midi-Pyrénées, Département des risques professionnels, France, pascal.pouponneau@carsat-mp.fr

Plus en détail

Études de poste et évaluation dosimétrique: place du médecin du travail. Christine Gauron INRS-Paris

Études de poste et évaluation dosimétrique: place du médecin du travail. Christine Gauron INRS-Paris Études de poste et évaluation dosimétrique: place du médecin du travail Christine Gauron INRS-Paris Rencontres Nucléaire et santé 17 janvier 2007 Etudes de poste place réglementaire Tous risques confondus,

Plus en détail

Autorisation de conduite et / ou CACES Comment choisir?

Autorisation de conduite et / ou CACES Comment choisir? Autorisation de conduite et / ou CACES Comment choisir? Frédéric Maurer Thierry Conroy Preventica - Strasbourg, le 06 juin 2007 2 1946 Le Dr. Friedrich Jungheinrich lance la fabrication d appareils de

Plus en détail

CHARIOTS ELEVATEURS A MAT RETRACTABLE

CHARIOTS ELEVATEURS A MAT RETRACTABLE Référence : 2.2.4.7. Durée : 3 jours Objectifs : Public : 6 personnes Pré-requis : Etre âgé de 18 ans Etre reconnu apte médicalement Moyens pédagogiques : Salle de cours Vidéoprojecteur Animation : Formateur

Plus en détail

Repérage des Facteurs de Pénibilité et Prévention. Secteur Automobile (mécanique carrosserie casse)

Repérage des Facteurs de Pénibilité et Prévention. Secteur Automobile (mécanique carrosserie casse) Repérage des Facteurs de Pénibilité et Prévention Secteur Automobile (mécanique carrosserie casse) Projet animé par : Dr Benjamin GALLOUX Médecin du travail Didier COURTIAL CARSAT Inspection du travail

Plus en détail

génie acoustique outils

génie acoustique outils Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option 2 Ergonomie de l

Plus en détail

Rôles et devoirs du maître d ouvrage

Rôles et devoirs du maître d ouvrage Rôles et devoirs du maître d ouvrage L Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics CDG 74 5ème rencontres départementales de la santé au travail Seynod, 18 Avril 2013 1 OPPBTP

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des machines / matériel

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des machines / matériel Page 1 / 7 Rapport technique / domaine des machines / matériel Contenu : grue télescopique à bras rotatif à 360 Rédaction : Fabrice Forré / étudiant ETC 3 / 1700 Fribourg Date : 14 janvier 2011 Grue télescopique

Plus en détail

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Septembre 2010 Sommaire Réalisé par : Les Médecins du Travail Et Les IPRP du SMTI Comprendre ce qu est la démarche de prévention ainsi que l évaluation

Plus en détail

Des stratégies pour la formation des caristes. Waguih Geadah, ASFETM Denis Lincourt, Préventex Serge Simoneau, ASP Métal Électrique

Des stratégies pour la formation des caristes. Waguih Geadah, ASFETM Denis Lincourt, Préventex Serge Simoneau, ASP Métal Électrique Des stratégies pour la formation des caristes Waguih Geadah, ASFETM Denis Lincourt, Préventex Serge Simoneau, ASP Métal Électrique Qu est ce qu un chariot élévateur? Le chariot élévateur n est pas un véhicule

Plus en détail

Terrassement. 564, Boulevard du Mercantour (chemin de la glacière) 06200 Nice Tél : 04.93.80.19.17 Fax : 04.93.80.10.88

Terrassement. 564, Boulevard du Mercantour (chemin de la glacière) 06200 Nice Tél : 04.93.80.19.17 Fax : 04.93.80.10.88 564, Boulevard du Mercantour (chemin de la glacière) 06200 Nice Tél : 04.93.80.19.17 Fax : 04.93.80.10.88 Terrassement Mini-Chargeur (L= 1525mm) Mini-Chargeur A Levage Verticale (L= 1524mm) Mini-Chargeur

Plus en détail

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels L humain au cœur de l entreprise De l identification à la gestion des Risques Professionnels Petit déjeuner Conférence du 17 Mars 2009 Sommaire 1. IDER : Identification des Dangers et Évaluation des Risques

Plus en détail

TARIFS DE LOCATION ATOUTLOC 2014

TARIFS DE LOCATION ATOUTLOC 2014 TARIFS DE LOCATION 2014 Tel : 03 27 22 34 65 Mail : accueil@atoutloc.fr Tel : 03 21 57 31 91 Mail : contact@atoutloc.fr w w w. a t o u t l o c. f r Prix en HT- Hors assurance- Hors transport MAGASINAGE

Plus en détail

TARIF LOCATION* 2014

TARIF LOCATION* 2014 TARIF LOCATION* 2014 PAGES Terrassement.... 2 Transport / Manutention / Levage..... 3 Signalisation...... 3 Outillage pneumatique / Hydraulique... 3 Compactage / Vibration.... 3 Sablage / Sablon..... 4

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Ensemble de symptômes et d atteintes qui touchent principalement : nerfs ligaments tendons vaisseaux sanguins articulations disques intervertébraux muscles

Plus en détail

Autorisation de conduite et/ou CACES, comment choisir?

Autorisation de conduite et/ou CACES, comment choisir? Autorisation de conduite et/ou CACES, comment choisir? Thierry Conroy Préventica Bordeaux, le 31 janvier 2012 Stand H17 Jungheinrich et la manutention 1953 Le Dr. Friedrich Jungheinrich fonde l entreprise

Plus en détail

Direction du travail

Direction du travail Direction du travail ATELIER-DEBAT La prévention des risques liés à la co-activité des entreprises extérieures et des entreprises utilisatrices Intervenants: Ingénieur Conseil Régional de la CRAMIF la

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

Gestion de Flotte Aprolis. Une solution «Contrôle Accès» et «Détecteur de Chocs» pour une sécurité accrue et un ROI rapide

Gestion de Flotte Aprolis. Une solution «Contrôle Accès» et «Détecteur de Chocs» pour une sécurité accrue et un ROI rapide Gestion de Flotte Aprolis Une solution «Contrôle Accès» et «Détecteur de Chocs» pour une sécurité accrue et un ROI rapide Gestion de Flotte Aprolis Accédez aux données de vos matériels sur un tableau de

Plus en détail

MECANICIEN POLYVALENT AUTOMOBILE (En CPU) Électromécanique

MECANICIEN POLYVALENT AUTOMOBILE (En CPU) Électromécanique AU 2 e ETUDES SUPERIEURES EN RELATION DIRECTE MECANICIEN POLYVALENT AUTOMOBILE (En CPU) 3 e degré Technique de Qualification Électromécanique 7TQ Mécanicien(ne) des moteurs diesels et engins hydraulique

Plus en détail

Des pare-brises à changer, des salariés à préserver

Des pare-brises à changer, des salariés à préserver Des pare-brises à changer, des salariés à préserver Marie-Astrid KERVELLEC CARSAT du Languedoc Roussillon, 29 cours Gambetta, 34068 Montpellier, France Résumé Le parc automobile français représentant aujourd

Plus en détail

focus La rançon du succès Prolongement naturel de des machines portatives Prévention des vibrations De la sécurité aux atteintes à la santé

focus La rançon du succès Prolongement naturel de des machines portatives Prévention des vibrations De la sécurité aux atteintes à la santé focus Prévention des vibrations L Union européenne a adopté, en 2002, une directive relative à l exposition des travailleurs aux vibrations. Qu en est-il cinq ans après, notamment pour l exposition des

Plus en détail

Des formateurs expérimentés issus du terrain à l écoute des stagiaires Une équipe administrative réactive et à votre écoute Nouveauté 2013 CFIM TP devient Centre Permanent Spécialisé dans le secteur des

Plus en détail

Les types et niveaux de maintenance

Les types et niveaux de maintenance Les types et niveaux de maintenance Les types de maintenance La maintenance des équipements constitue une contrainte réglementaire pour les entreprises possédant des matériels sur lesquels travaillent

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE ET LE CHSCT

LE DOCUMENT UNIQUE ET LE CHSCT Chaque année, les accidents de travail, de trajet et les maladies professionnelles se traduisent par la perte de 42 millions de journées de travail. Environ, 115 000 salariés sont journellement absents

Plus en détail

SAS ECS Voirie et Réseaux Divers HF301 Livre 1 : Voirie Chapitre 1

SAS ECS Voirie et Réseaux Divers HF301 Livre 1 : Voirie Chapitre 1 SAS ECS Voirie et Réseaux Divers HF301 Livre 1 : Voirie Chapitre 1 (voie inter-quartiers, voie latérale) caractérisée par le partage de circulation. - Une voie de desserte qui permet Voirie, l approche

Plus en détail

PENIBILITE Mettre en place une démarche d identification et d évaluation des facteurs de pénibilité

PENIBILITE Mettre en place une démarche d identification et d évaluation des facteurs de pénibilité PENIBILITE Mettre en place une démarche d identification et d évaluation des facteurs de pénibilité Réseau DRH > Pôle: Prévention des Risques Professionnels > Date : le 20 mai 2015 SOMMAIRE 1. Usure professionnelle

Plus en détail

Nos agences : Nord Pas-de-Calais. Picardie. Nord Pas-de-Calais. Tél. : 03 27 44 42 42 - Fax : 03 27 43 17 56. Si ge social : VALENCIENNES (Haulchin)

Nos agences : Nord Pas-de-Calais. Picardie. Nord Pas-de-Calais. Tél. : 03 27 44 42 42 - Fax : 03 27 43 17 56. Si ge social : VALENCIENNES (Haulchin) Nos agences : Nord Pas-de-Calais Dunkerque VALENCIENNES (Haulchin) Route Nationale 30 59121 Haulchin Tél. : 03 27 44 42 42 - Fax : 03 27 43 17 56 Nord Pas-de-Calais Seclin DUNKERQUE (Craywick) ZA Eurofret

Plus en détail

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition OUTIL Livret de suivi du parcours de développement des compétences Candidat Nom Prénom Entreprise Personne chargée du suivi du

Plus en détail

Véhicules Légers Véhicules Poids Lourds Engins Chantier / agricoles Engins logistiques - Permis - Permis (validé par médecin agréé) -Ordre de mission -Visite médicale (médecin de prévention) - Autorisation

Plus en détail

PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE

PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE Constats réalisés dans le cadre de la campagne de contrôle Les résultats de la campagne

Plus en détail

PROPOSITIONS DE STAGES MASTER ERGONOMIE & FACTEURS HUMAINS UNIVERSITE J.F. CHAMPOLLION ALBI

PROPOSITIONS DE STAGES MASTER ERGONOMIE & FACTEURS HUMAINS UNIVERSITE J.F. CHAMPOLLION ALBI PROPOSITIONS DE STAGES MASTER ERGONOMIE & FACTEURS HUMAINS UNIVERSITE J.F. CHAMPOLLION ALBI NOTRE GROUPE : PPG PPG est un Groupe Américain fondé en 1883 qui compte aujourd hui plus de 41 000 employés répartis

Plus en détail

Exposition des travailleurs aux champs EM. Microwave&RF 2014

Exposition des travailleurs aux champs EM. Microwave&RF 2014 Exposition des travailleurs aux champs EM Pratiques actuelles et perspectives de la directive 2013/35/UE chez TDF Microwave&RF 2014 Les activités du groupe TDF Radiodiffusion TV : TNT, TVHD, TV de rattrapage,

Plus en détail

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION D OUVRIER DE VOIRIE?

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION D OUVRIER DE VOIRIE? ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION D OUVRIER DE VOIRIE? Actuellement, 7 personnes sur 10 obtiennent leur Titre de compétence. Plus vous êtes informé, plus vous augmentez vos chances d obtenir le Titre

Plus en détail

LE BRUIT A BORD DES NAVIRES DE PECHE

LE BRUIT A BORD DES NAVIRES DE PECHE LE BRUIT A BORD DES NAVIRES DE PECHE SOMMAIRE ENJEUX EN MATIERE DE PREVENTION ETAT DES LIEUX : ENSEIGNEMENTS DE L ETUDE «ERGOSPACE» EVOLUTION REGLEMENTAIRE EXEMPLE DANOIS ACTIONS ENGAGEES ENJEUX - 1 Le

Plus en détail

Prévention de la. Pénibilité &Prévention de la Pénibilité de Pénibilité. Carsat Centre Ouest 1

Prévention de la. Pénibilité &Prévention de la Pénibilité de Pénibilité. Carsat Centre Ouest 1 Prévention de la Retraite Pénibilité pour cause de Pénibilité &Prévention & Retraite de la Pénibilité pour cause de Pénibilité 1 Organisation de l intervention : Contexte Retraite Prévention Entreprise

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS SOMMAIRE Le rappel des obligations légales. les principaux risques. Le document Unique. Rappel des obligations légales Article

Plus en détail

Offre de formation du service Santé et Sécurité au Travail de la MSA des Portes de Bretagne

Offre de formation du service Santé et Sécurité au Travail de la MSA des Portes de Bretagne agir ensemble Offre de formation du service Santé et Sécurité au Travail de la MSA des Portes de Bretagne www.msaportesdebretagne.fr 2 Programme des actions SST OFFRE DE FORMATION D ans le cadre de sa

Plus en détail

Description du travail à effectuer

Description du travail à effectuer THEME : L ENTRETIEN D UN VEHICULE CENTRE D INTERET : la vidange moteur d un véhicule Description du travail à effectuer Lors d une opération périodique d entretien de station service d un véhicule, effectuer

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS CATALOGUE DES FORMATIONS OUVERTURE ET BALISAGE DE CHEMINS DE RANDONNEE Acquérir des connaissances et des techniques adéquates pour réaliser un balisage efficace, propre et respectueux de l environnement.

Plus en détail

T.P. 5 : Le capteur de régime moteur et les signaux électriques

T.P. 5 : Le capteur de régime moteur et les signaux électriques T.P. 5 : Le capteur de régime moteur et les signaux électriques Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 4 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif de la séance : - Etre capable d identifier

Plus en détail

AUDITEUR : CHRISTELLE GERVAIS - TECHNICIENNE HSE ACMS CONGRES DE SANTE AU TRAVAIL DANS LE BTP - LIMOGES 2015 1

AUDITEUR : CHRISTELLE GERVAIS - TECHNICIENNE HSE ACMS CONGRES DE SANTE AU TRAVAIL DANS LE BTP - LIMOGES 2015 1 Analyse des risques liés à la charge physique de travail et Evaluation de l'exposition au facteur de risque «postures pénibles» chez les plombiers chauffagistes d'une PME TRAVAIL DANS LE BTP - LIMOGES

Plus en détail

Vibrations globales du corps

Vibrations globales du corps EU Good Practice Guide WBV Guide des bonnes pratiques en matière de Vibrations globales du corps Guide consultatif des bonnes pratiques en vue de l application de la Directive 2002/44/EC relative aux exigences

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

Vibrations et mal de dos

Vibrations et mal de dos Vibrations et mal de dos L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels, l INRS est un organisme scientifique et technique qui travaille,

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES VILLE DE SEES Hôtel de Ville Place du Général de GAULLE 61000 SEES Tél: 02.33.81.79.70 ACHAT D UN VEHICULE UTILITAIRE SANS PERMIS A MOTORISATION ELECTRIQUE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Commune de Bessens Monsieur Bonhomme Monsieur Flores NOS PROJETS: I Implantation de la société FLORES TP II Création d une société: SARL ECOMAT I IMPLANTATION FLORES TP A SON ACTIVITE

Plus en détail

Evaluation de l exposition aux vibrations corporelles des opérateurs du département coque de la DCNS Toulon

Evaluation de l exposition aux vibrations corporelles des opérateurs du département coque de la DCNS Toulon Evaluation de l exposition aux vibrations corporelles des opérateurs du département coque de la DCNS Toulon Franck FALCO Université de la Méditerranée, IUT d Aix en Provence, Département HSE, franck.falco@univmed.fr

Plus en détail

Françoise Tchou. une bouche d égout. un terre - plein. un nid de poule. une piste cyclable

Françoise Tchou. une bouche d égout. un terre - plein. un nid de poule. une piste cyclable C a h i e r d e v o c a b u l a i r e Françoise Tchou une bouche d égout un terre - plein un nid de poule une piste cyclable sommaire 1 La voirie 4 2 Le paysage urbain 10 3 Les véhicules 16 4 Le chantier

Plus en détail

FORMATION A.C.C.E.S ( engins de chantier ) SCH Fabrice VALENTIN

FORMATION A.C.C.E.S ( engins de chantier ) SCH Fabrice VALENTIN FORMATION A.C.C.E.S ( engins de chantier ) SCH Fabrice VALENTIN SOMMAIRE _PRESENTATION_ 1-REGLEMENTATION 1.1 CODES 1.2 PREVENTION 1.3 CONDUCTEUR ET REGLEMENTATION 2-LES REGLES D UTILISATION DES ENGINS

Plus en détail

Utilisation de l imagerie infrarouge pour répondre au devis d homogénéité de pose des. Point de vue de l entrepreneur

Utilisation de l imagerie infrarouge pour répondre au devis d homogénéité de pose des. Point de vue de l entrepreneur Utilisation de l imagerie infrarouge pour répondre au devis d homogénéité de pose des enrobés Point de vue de l entrepreneur Présenté par Gécan international Division de Sintra GÉCAN a fait: Suivi et vérification

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE MÉMO SANTÉ MÉTIERS DE LA PIERRE CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

R É G L E M E N T A T I O N VÉHICULES THERMIQUES, ELECTRIQUES ET HYBRIDES I N T E R V E N T I O N S R A

R É G L E M E N T A T I O N VÉHICULES THERMIQUES, ELECTRIQUES ET HYBRIDES I N T E R V E N T I O N S R A R É G L E M E N T A T I O N VÉHICULES THERMIQUES, ELECTRIQUES ET HYBRIDES I N T E R V E N T I O N S R A Responsable Compétences - Secteur Technique - GNFA Chef de projet : sécurité - maintenance - normalisation

Plus en détail

Taux d équipements généraux

Taux d équipements généraux Taux d équipements généraux en vigueur le TABLE DES MATIÈRES PAGE balayeuse automotrice 2 bétonnage 3 bouteur 7 camion sur route 15 camion hors-route 20 chargeuse sur chenilles 24 chargeuse sur pneus 27

Plus en détail

Prévention des risques professionnels Secourisme Electricité Santé et sécurité au travail Levage Manutention Incendie Amiante

Prévention des risques professionnels Secourisme Electricité Santé et sécurité au travail Levage Manutention Incendie Amiante C A T A L O G U E 2016 Management de la sécurité F O R M A T I O N S Elaborer son document unique Formation du référent sécurité Formation à l analyse des AT : L arbre des causes Formation des membres

Plus en détail

Notice de montage, de démontage et d utilisation. Fiche d aide au contrôle avant utilisation. Description du produit:

Notice de montage, de démontage et d utilisation. Fiche d aide au contrôle avant utilisation. Description du produit: Fiche d aide au contrôle avant utilisation DUARIB - CDH Group Tél : + (0) 0 9 Fax : + (0) 0 Messagerie : welcome@duarib.fr Site internet : www.duarib.fr Notice de montage, de démontage et d utilisation

Plus en détail

Dispositif de prévention de la pénibilité

Dispositif de prévention de la pénibilité LA PREVENTION DE LA PÉNIBILITÉ sans difficulté! 9 rue Patrice Lumumba - ZA Ravine à Marquet - 97419 La Possession Tel : 0262 59 01 16 - Fax : 0262 24 27 17 E-mail : contact@ssa974.com Site web : www.ssa974.com

Plus en détail

PREVENTION DU RISQUE CMR : MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE SERVICE PAR L EQUIPE SANTE TRAVAIL EN FAVEUR DES PLOMBIERS/CHAUFFAGISTES

PREVENTION DU RISQUE CMR : MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE SERVICE PAR L EQUIPE SANTE TRAVAIL EN FAVEUR DES PLOMBIERS/CHAUFFAGISTES CISME 21 octobre 2014 PREVENTION DU RISQUE CMR : MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE SERVICE PAR L EQUIPE SANTE TRAVAIL EN FAVEUR DES PLOMBIERS/CHAUFFAGISTES Pierre LOTTHE Médecin du travail Mathieu MARTIN Toxicologue

Plus en détail

Prévention des TMS-MS dans les entreprises de moins de 50 salariés. Dr Olivier PALMIERI

Prévention des TMS-MS dans les entreprises de moins de 50 salariés. Dr Olivier PALMIERI Prévention des TMS-MS dans les entreprises de moins de 50 salariés Dr Olivier PALMIERI Introduction La prévention des troubles musculo-squelettiques des membres supérieurs est l un des deux axes retenus

Plus en détail

A.T.H.P. Parce que vous recherchez le partenaire unique qui s engage à vos côtés. ASSISTANCE TECHNIQUE, HYDRAULIQUE et PNEUMATIQUE

A.T.H.P. Parce que vous recherchez le partenaire unique qui s engage à vos côtés. ASSISTANCE TECHNIQUE, HYDRAULIQUE et PNEUMATIQUE A.T.H.P ASSISTANCE TECHNIQUE, HYDRAULIQUE et PNEUMATIQUE Parce que vous recherchez le partenaire unique qui s engage à vos côtés 01 60 47 82 82 01 60 47 82 83 www.athp-tm.com 4 RN 6 91800 BRUNOY Réseau

Plus en détail

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE DE L INSTALLATION PROJETEE AVEC LES PRESCRIPTIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES RELATIVES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL Notice Hygiène et sécurité - Page

Plus en détail