Bâtiment et génie civil Carrières minima

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bâtiment et génie civil Carrières minima"

Transcription

1 Bâtiment et génie civil Carrières minima UNE PUBLICATION DU LCGB l 11 RUE DU COMMERCE, BP 1208 L-1012 LUXEMBOURG l TÉL.: l l BLOG.LCGB.LU 1

2

3 Avant-propos Nous avons constitué la présente brochure pour vous expliquer en un coup d œil vos droits en matière de salaire dans le secteur du bâtiment et du génie civil. Le salaire de l employé est défini en fonction de sa classification et du parcours de sa carrière professionnelle. L évolution de carrière de chaque employé dépend de son ancienneté et de la réussite des formations suivies auprès de l institut de formation IFSB ou, en fin de carrière, de l accord patronal. L objectif de cette brochure consiste à fournir aux délégués, militants et membres du LCGB un guide pratique pour faciliter les démarches dans l évolution des carrières et dans la définition des droits en fonction de la classification des salariés du secteur. Pour toute question, vous pouvez contacter l une de nos personnes de contact figurant à la dernière page de la présente brochure. En vous souhaitons bonne lecture, Votre comité fédéral LCGB-Construction et Artisanat 1

4 Table des matières 1. Définition du salaire Fiche de salaire Paiement des salaires Travail au forfait Salaires horaires minima Échelle mobile des salaires (index) Majorations pour travail supplémentaire Indemnisation des congés Livret de travail Qualifications & changement des qualifications La formation Modalités d inscription Accès à la formation et paiement des heures de formation/examen Tableau: Évolution et avancement des carrières Groupes professionnels Groupe A Groupe B Groupe C Groupe D Groupe E Groupe F Groupe G

5 1. Définition du salaire Le salaire d un ouvrier se compose comme suit: } d un salaire horaire de base } des primes éventuelles } des majorations éventuelles pour: - heures supplémentaires - travail de nuit - les dimanches et jours fériés } des indemnités pour travaux pénibles. 2. Fiche de salaire L employeur est obligé de remettre une fiche de salaire ensemble avec le versement du salaire. La fiche de salaire comporte les détails suivants un décompte exact détaillé comportant: } nom et adresse de l employeur et du salarié } le groupe de qualification } la date de l embauchage } le calcul pour la période correspondant au salaire versé reprenant: - la période de travail - les heures de travail prestées égales aux nombres d heures payées - le taux horaire des heures prestées - les majorations supplémentaires pour: - les heures supplémentaires - le travail de nuit - les dimanches et jours fériés - toutes autres primes éventuelles. } les retenues légales (impôts et cotisations sociales) } le décompte des congés et des heures de récupération réalisés. L envoi de la fiche de paie est à charge de l employeur. 3

6 3. Paiement des salaires Une période de salaire ne doit pas dépasser la durée d un mois. Quand? Les paiements de salaire se font 2 fois par mois: } un acompte le 25 ou le vendredi précédant cette date. L acompte sera de 75 % du salaire dû au 15 du mois. } le décompte se fait le 10 du mois qui suit ou le vendredi précédant cette date. Comment? Le paiement des salaires peut se faire par virement sur un compte courant de la poste ou de la banque selon le choix du salarié. Le paiement en liquide des acomptes ou salaires a lieu au plus tard à la fin de chaque rotation. Dans le cas d un paiement avec un retard notable imputable au chef d entreprise, le temps d attente est à considérer comme temps de travail et doit être payé conformément au taux du salaire horaire. D éventuelles incohérences dans le calcul du salaire par rapport aux heures prestées sont à rectifier sur place. Les différences de calcul du salaire doivent être rectifiées dans les huit jours. 4. Travail au forfait Pour les travaux au forfait, le décompte définitif doit se faire dans les deux semaines qui suivent l achèvement des travaux. Si les travaux dépassent la durée d un mois, le décompte doit se faire le 10 de chaque mois. 4

7 5. Salaires horaires minima Les salaires sont basés sur un travail hebdomadaire moyen de 40 heures et sont à considérer comme des salaires minima. Les avancements d un groupe de qualification à l autre se font sur base des définitions mentionnées à l article 1 de la convention collective. L ouvrier passe dans le nouveau groupe d appartenance, sans préjudice des dispositions de l article 37 de la loi du 24 mai 1989 sur le contrat de travail. Salaire de base en début de carrière: Indice: 775,17 (1 er septembre 2014) A1 11,2935 A A2 12,7725 A Bd, Cd, Dd, Ed, Fd 13,5531 A B1, C1, D1, E1, F1 14,0158 A B2, C2, D2, E2, F2 15,4313 A B3, C3, D3, E3, F3 17,6064 A G (chef d équipe) 19,0645 A Taux de rémunération applicable aux jeunes de moins de 18 ans accomplis: } après 15 ans accomplis a 75% } après 17 ans accomplis a 80% 6. Échelle mobile des salaires (index) Les avancements d un groupe de qualification à l autre se font sur base des définitions mentionnées à l article 1 de la convention collective. L ouvrier passe dans le nouveau groupe d appartenance, sans préjudice des dispositions de l article 37 de la loi du 24 mai 1989 sur le contrat de travail. 5

8 Dans le cadre des qualifications-classifications, les connaissances de règles de sécurité peuvent être requises uniquement si l employeur organise les formations des ouvriers prévues à l article de la convention collective en vigueur. 7. Majorations pour travail supplémentaire Heures supplémentaires: } avant 22h une majoration de 40 % } entre 22h et 6h une majoration de 50 % Le travail de dimanche: } Le travail de dimanche est à rémunérer avec une majoration du taux horaire de 100%. Le travail de nuit à court terme: } Le travail de nuit à court terme, à savoir jusqu au 5e (cinquième) jour, est à rémunérer avec une majoration du taux horaire de 50 % (cinquante). Le travail de nuit régulier } Le travail de nuit régulier ou par équipes successives est à rémunérer avec un supplément de 20 %. Le travail des jours fériés légaux } Le travail les jours fériés légaux est à rémunérer avec un supplément de 100 %. } Le travail les jours fériés légaux est à rémunérer avec un supplément de 125 % à partir de la 9e heure de travail. 8. Indemnisation des congés L indemnisation de congé se fait sous forme d un supplément de salaire pour les jours fériés payés à hauteur de 11,77 %. 6

9 9. Livret de travail Lors du premier engagement au Grand-Duché de Luxembourg, l employeur doit établir un livret de travail pour le travailleur concerné. Le livret de travail est reconnu comme certificat de classification et de qualification et fait lieu de certificat de travail. Les inscriptions au livret de travail relatives à la qualification de l employé sont modifiées par l organisme de formation responsable. Le livret de travail contient: } le nom de l employé et l adresse de son domicile permanent } l adresse au Grand-Duché de Luxembourg } le numéro d une pièce d identité } la qualification suivant les groupes de qualification. En cas de modification, les brevets obtenus, formations et cours suivis ou autres } les périodes de travail avec la date d embauche et de départ ainsi que les salaires horaires d embauche et de départ. Ce livret devient la propriété de l employé et doit être remis à l employeur pendant la durée de l emploi, mais il reste à la disposition de l employé. Tous les changements intervenus doivent y être enregistrés. Une copie des inscriptions est à remettre à l employeur. L Inspection du Travail et des Mines (ITM) contrôle l existence des livrets de travail et réprimande les employeurs qui ne délivrent pas le livret de travail à l ouvrier à son départ. Le départ doit être inscrit dans le livret qui sert ensuite de certificat de libre engagement 7

10 8

11 10. Qualifications et changement des qualifications Le travailleur peut passer d une classification à l autre si tel est défini dans la carrière. Chaque changement de classification doit être noté dans le livret de travail et doit comporter la modification de salaire y relative au nouveau grade de qualification. Qualification professionnelle: } Les avancements d un groupe de qualification à l autre se font sur base des définitions mentionnées à l article 1 de la convention collective. L ouvrier passe dans le nouveau groupe d appartenance, sans préjudice des dispositions de l article 37 de la loi du 24 mai 1989 sur le contrat de travail. } Dans le cadre des qualifications-classifications, les connaissances des règles de sécurité ne peuvent être exigées que si l employeur organise les formations des ouvriers prévues à l article de la convention collective en vigueur. } Les ouvriers polyvalents sont classés dans la qualification la plus élevée pour laquelle ils disposent des qualifications requises sous condition qu ils travaillent régulièrement dans ce métier. L ancien système des avancements automatiques reste en place pour les qualifications pour lesquelles l IFSB ne peut pas offrir de formation. 11. La formation 11.1 Modalités d inscription Les ouvriers formulent leur demande de formation dans un délai respectant l organisation de l entreprise. 9

12 L employeur peut reporter la demande, si l organisation de l entreprise ou les demandes approuvées d autres salariés le justifient. Le report ne peut excéder 6 mois. L institut de formation IFSB (www.ifsb.lu) a pour mission de mettre en œuvre le système de formation sectoriel prévu dans le contrat collectif. Il propose toute une gamme de formations pluridisciplinaires dans différentes catégories Accès à la formation et paiement des heures de formation/examen Les inscriptions se font d après les critères suivants par ordre de priorité : 1. première inscription, 2. ancienneté dans le groupe d appartenance, 3. accord patronal. Les formations sont précédées d un test de compétence d une journée pendant le temps récréatif de l ouvrier (p.ex. un samedi). La formation a lieu pendant les heures de travail. Les frais d inscription sont à charge du Fonds pour la formation en cas d accord de l employeur. L employeur versera le salaire correspondant aux heures de formation. Si l ouvrier n a pas accès à la qualification pour laquelle il a réussi l examen, aucun remboursement des frais de formation ne peut être exigé en cas de départ, sauf en cas de licenciement pour faute grave. En cas de réussite, l ouvrier recevra un certificat et la nouvelle qualification sera inscrite dans son livret de travail. En cas d échec, l ouvrier reste dans son groupe de qualification. Il peut toutefois faire une nouvelle demande après 12 mois de travail continu dans le secteur. 10

13 Fiche d inscription IFSB Institut de formation dans le secteur du bâtiment FICHE D INSCRIPTION ET DE RENSEIGNEMENTS Une convocation envoyée environ 15 jours avant le début du stage confirmera votre inscription. * Renseignements à compléter impérativement MERCI D E M A N D E D I N S C R I P T I O N * Formation demandée (+ éventuellement spécialisation -> ex : Bâtiment ou TP, Pelle, Mécalac, CACES, Grue à tour, mobile, etc ) Intitulé : Du : Au : S il est prévu une évaluation d entrée, préciser la date (suivant planning) : * Si vous avez déjà suivi des formations dans le cadre du Contrat Collectif : Intitulé de la formation Dates Module obtenu* * oui non * oui non * oui non * oui non Cadre réservé aux formations TRAVAILLEUR DESIGNE Groupe A - Entreprise de 1 à 15 salariés Langue UNIQUEMENT pour les formations «Travailleur Désigné» Groupe B - Entreprise de 16 à 49 salariés En Français Groupe C - Entreprise de 50 à 449 salariés En Allemand - Luxembourgeois C O O R D O N N E E S D U S T A G I A I R E Mme M. Nom* Prénom : Adresse* : CP : Ville* : Pays : Matricule* : Né/e le*: Nationalité* : Langue(s) parlée(s) Langue(s) écrite(s) ' : GSM : Date d embauche : Emploi occupé : Condition d admission en formation pour les postes à risque (Grue Engin ) : Joindre à cette fiche le certificat d aptitude médicale correspondant à la formation demandée Niveau scolaire* : Obligation scolaire 1 Cycle inférieur de l ES/EST 1 CCM ou CITP 1 Education différenciée 1 CATP non réussi 1 CATP ou 12 ème EST ou 2ème ES 2 BAC non réussi 2 Bac ou brevet de maîtrise 2 BAC + 1 Primaire ou secondaire inférieur 2 Secondaire supérieur Post secondaire et non tertiaire (BAC +2) Tertiaire C O O R D O N N E E S D E L E N T R E P R I S E Nom de l entreprise* : * < 25 personnes personnes personnes personnes > 500 personne Adresse : CP : Ville : ' : GSM : Fax : Nom du responsable formation : ' : GSM : (BAC +3) Personne à prévenir en cas d urgence (famille ami autre ) Nom Prénom ' : GSM : Fait le IFSB SA 5, Zone d Activités Economiques Krakelshaff L-3290 BETTEMBOURG ' (00352) (00352) Page 1/1 Conception MT 11

14 12. Tableau: Évolution et avancement Carrières A1 - Début carrière A2 - après 6 mois en A1 Carrières semi-ouvertes Débutant Qualifié Bd Début carrière CCM; ou pour A2: Test de compétence Formation Bd 160h B1 Impérativement après 6 ans en Bd Test de compétence Formation B1 160h B2 Début carrière CATP; ou pour B1, impérativement après 6 ans en B1, Test de compétence Formation en B2 160 h Carrières fermées Confirmé Expérimenté B3 Avec CATP et après 8 ans en B2; Sans CATP: Accord employeur Test de compétence Formation B3 144 h Poste B3 si besoin G - Chef d équipe Cd Début carrière Permis camion C1 Impérativement après 2 ans en Cd Test de compétence Formation C1 24h C2 Impérativement après 2 ans en C1 Test de compétence Formation min 24h C3 Après 4 ans en C2 Accord employeur Test de compétence Formation min 24h Poste C3 si besoin Dd - Début carrière D1 Impérativement après 6 ans en Dd D2 Début carrière CATP; ou pour D1, impérativement après 6 ans en D1 D3 Avec CATP et après 8 ans en D2; Poste D3 si besoin Sans CATP: impossible 12

15 des carrières A/h 11, ,7725 Ed Début carrière Formation 24h Fd Début carrière Formation 24h 13,5531 E1 Impérativement après 2 ans en Ed Test de compétence Formation min 120h E2 Impérativement après 2 ans en E1 Test de compétence Formation min 80h F1 Impérativement après 2 ans en Fd Test de compétence Formation min 80h F2 Impérativement après 2 ans en F1 Test de compétence Formation min 40h 14, ,4313 E3 Après 6 ans E2 Accord employeur Test de compétence Formation min 80h Poste E3 si besoin F3 Après 6 ans en F2 Accord employeur Test de compétence Formation min 40h Poste F3 si besoin 17, ,

16 13. Groupes professionnels GROUPE A Manœuvre A1 - Manœuvre sans qualification ou expérience Manœuvre sans aucune qualification et expérience et difficile à placer sur le marché du travail. Destiné à des travaux très simples, tels que nettoyage, déblayage etc., pendant au maximum les premiers 6 (six) mois de son engagement ; Travailleur handicapé ; Travailleur réintégré pour raison d inaptitude médicale. A2 - Manœuvre Le manœuvre A1 passe automatiquement au groupe A2 après six mois de travail continu (à l exception des travailleurs avec un handicap ou des travailleurs réintégrés). Description des tâches: } travaux de simple exécution selon des consignes précises et sous contrôle fréquent. } connaissance des règles de sécurité élémentaires. } connaissance du fonctionnement et utilisation de l outillage mécanisé y afférent } connaissance des règles de sécurité relatives à l utilisation de l outillage mécanisé. 14

17 GROUPE B Ouvrier, maçon, poseur de chapes, ferrailleur, coffreur, poseur de conduites, bitumeur Bd - Ouvrier débutant sans qualification Ouvrier débutant sans qualification Le manœuvre A2 ayant réussi le test de compétence a le droit de suivre la formation Bd auprès de l IFSB S.A. après un test d admission. En cas de réussite de la formation, le salarié avance dans la qualification Bd et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. B1- Ouvrier Après 6 ans au maximum dans la qualification Bd, l ouvrier Bd ayant réussi un test de compétence, a le droit de suivre une formation auprès de l IFSB S.A. pour passer dans la qualification B1. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera dans la qualification B1 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. Description des tâches: } Travaux courants de sa spécialité réalisés à partir de directives générales; } Connaissances techniques de son métier et respect des règles professionnelles; } Connaissance des règles de sécurité de son métier: } Utilisation courante des machines afférentes à son métier et connaissance élémentaire du fonctionnement; } Connaissance des règles de sécurité relatives l utilisation des machines. 15

18 16 B2 - Ouvrier & ouvrier avec CATP Ouvrier avec CATP après la fin de l apprentissage ou ouvrier avec CCM, ayant passé 5 ans en B1 Après 6 ans au maximum dans la qualification B1, l ouvrier B1 ayant réussi un test de compétence, a le droit de suivre une formation auprès de l IFSB S.A. pour passer dans la qualification B2. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera dans la qualification B2 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. Description des tâches: } Réalisation des travaux de son métier à partir de directives générales } Connaissance des matériaux à utiliser } Bonnes connaissances professionnelles } Connaissance des règles de sécurité } Utilisation courante des machines nécessaires à réaliser les travaux de son métier y compris la connaissance du fonctionnement et du contrôle courant } Connaissances approfondie des règles de sécurité relatives à l utilisation de ces machines. B3 - Ouvrier avec CATP Ouvrier avec CATP ayant passé 8 années en B2 Après 8 ans au maximum dans la qualification B2, l ouvrier B2 ayant réussi un test de compétence et avec l accord de la direction de l entreprise peut suivre une formation auprès de l IFSB S.A. pour passer dans la qualification B3. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera en cas d un besoin de la qualification B3 dans l entreprise et aura dans le cas contraire la possibilité de valoriser le certificat obtenu sur le marché du travail ou d attendre qu un poste B3 se libère dans l entreprise.

19 Description des tâches: } réalisation de travaux délicats et complexes de son métier à partir de plans détaillés ou d instructions générales; } connaissance de la lecture des plans lui permettant de diriger une petite équipe jusqu à quatre ouvriers; } bonne connaissance des matériaux à utiliser; } très bonnes connaissances techniques et professionnelles; } connaissance des règles de sécurité; } utilisation courante des machines lors des travaux très délicats pouvant impliquer la lecture des plans; } connaissance du fonctionnement des machines y compris le contrôle courant; } capacité de déceler une défectuosité de la machine et effectuer des petites réparations ne ressortissant pas de la compétence professionnelle d un mécanicien; } connaissance des règles de sécurité relatives à l utilisation des machines. 17

20 GROUPE C Ouvrier chauffeur de camion et/ou camion grue Cd - Chauffeur débutant Chauffeur disposant du permis «camion». C1- Chauffeur qualifié Le chauffeur Cd ayant réussi un test de compétence a le droit de suivre après 2 ans différents modules de formation auprès de l IFSB S.A. d un volume total de 24 heures énumérés sur la liste non exhaustive des modules complémentaires. En cas de réussite du test et de la formation, le chauffeur avancera dans la qualification C1 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. C2 - Chauffeur confirmé Le chauffeur C1 ayant réussi un test de compétence, a le droit de suivre après 2 ans différents modules complémentaires auprès de l IFSB S.A. d un volume total de 24 heures autres que C1 pour passer dans la qualification C2. En cas de réussite du test et de la formation, le chauffeur avancera dans la qualification C2 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. C3 - Chauffeur expérimenté Le chauffeur C2 ayant réussi un test de compétence et avec l accord de la direction de l entreprise, peut suivre après 4 ans différents modules complémentaires auprès de l IFSB S.A. d un volume total de 24 heures autres que C1 et C2 pour passer dans la qualification C3. En cas de réussite du test et de la formation, le chauffeur avancera en cas d un besoin de qualification C3 dans l entreprise et aura dans le cas contraire la possibilité de valoriser le 18

21 certificat obtenu sur le marché du travail ou d attendre qu un poste C3 se libère dans l entreprise. Liste non exhaustive des modules complémentaires: } grue auxiliaire } premiers secours - lutte incendie gestion de l environnement } spécialisation chargement / déchargement arrimage de charge/ arrimage d engin } spécialisation conduite avec remorques niveau 1 et niveau 2 } spécialisation maintenance / entretien niveau 1 et niveau 2 } spécialisation technologie véhicule niveau 1 et niveau 2 } spécialisation les aides à la conduite } spécialisation transport des matières premières dangereuses ADR } spécialisation chargement - déchargement: utilisation de la benne - pose et reprise de conteneurs À la demande de l entreprise, l ouvrier chauffeur devra suivre le module de } spécialisation de transport de matières premières dangereuses ADR. Les frais de cette formation sont à charge de l entreprise et devront être remboursées par l ouvrier chauffeur si celui-ci quitte l entreprise dans les trois ans qui suivent l obtention du module de spécialisation ADR. 19

22 GROUPE D Ouvrier mécanicien, soudeur, serrurier, forgeron Dd - Ouvrier débutant Connaissance des règles de sécurité élémentaire. D1 Ouvrier ayant passé 6 ans en Dd Description des tâches: } travaux courants de sa spécialité réalisés à partir de directives générales; } connaissance de son métier et respect des règles professionnelles; } connaissance des règles de sécurité de sa profession. D2 Ouvrier avec CATP après la fin de son apprentissage Ouvrier sans CATP ayant passé 6 ans en D1 Description des tâches: } travaux de son métier réalisés à partir de directives générales pouvant impliquer la lecture des manuels d entretien et de catalogues des pièces de rechange ainsi que la rédaction des rapports; } connaissance des pièces à utiliser; } bonnes connaissances professionnelles; } bonnes connaissances des règles de sécurité. D3 L ouvrier avec CATP ayant passé 8 ans en D2 avancera en cas de besoin de main d œuvre qualifiée en D3 dans l entreprise et aura dans le cas contraire la possibilité de valoriser le certificat obtenu sur le marché du travail ou d attendre qu un poste D3 se libère dans l entreprise. 20

23 Description des tâches: } travaux délicats et complexes de son métier réalisés à partir de plans, de manuels d entretien, de catalogues de pièces de rechange et d instructions générales; } tenue des documents d entretien et des rapports; } bonne connaissance des pièces à utiliser; } très bonnes connaissances techniques et professionnelles; } diagnose des défectuosités; } bonnes connaissances des règles de sécurité. 21

24 22 GROUPE E Ouvrier conducteur d engin de chantier Ed - Conducteur-débutant Ouvrier ayant suivi un module de formation ayant trait à la «Sécurité générale» et sur les missions de l aide conducteur d un volume total de 24 heures. E1- Conducteur d engin de chantier qualifié L ouvrier Ed ayant réussi un test de compétence, a le droit de suivre après 2 ans une formation à la maîtrise et à la conduite d un des engins de chantier repris sur la liste ci-dessous d un volume total de 120 heures pour passer dans la qualification E1. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera dans la qualification E1 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. E2 - Conducteur d engin de chantier confirmé L ouvrier E1 ayant réussi un test de compétence, a le droit de suivre après 2 ans, soit une formation de spécialisation (niveau 2) sur l engin de chantier E1 d un volume total de 80 heures, soit une formation à la maîtrise et à la conduite d un autre engin que celui suivi au niveau E1 d un volume total de 120 heures pour passer dans la qualification E2. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera dans la qualification E2 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. E3 - Conducteur d engin de chantier expérimenté L ouvrier E2 ayant réussi un test de compétence et avec l accord de la direction de l entreprise, peut suivre après 6 ans, soit une formation de spécialisation (niveau 3) sur l engin de chantier d un volume total de 80 heures, soit une formation à la maîtrise et à la conduite d un autre engin que celui du niveau E1 et E2 d un volume total de

25 120 heures, soit une formation à la maîtrise et à la conduite d une niveleuse pour passer dans la qualification E3. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera en cas de besoin dans l entreprise et aura dans le cas contraire la possibilité de valoriser le certificat obtenu sur le marché de travail ou d attendre qu un poste E3 se libère dans l entreprise. Liste non exhaustive des engins de chantier: Pelles, chargeurs, tracteurs, engins mixtes 23

26 24 GROUPE F Ouvrier grutier de chantier Fd - Grutier, élingueur débutant Ouvrier ayant suivi un module de formation ayant trait à l élingage et à la sécurité générale d un volume de 24 heures. F1- Conducteur de grue qualifié L ouvrier Fd, ayant réussi un test de compétence, a le droit de suivre après 2 ans, soit une formation à la maîtrise et à la conduite d une grue à tour, soit une formation à la maîtrise et à la conduite d une grue mobile d un volume total de 80 heures pour passer dans la qualification F1. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera dans la qualification F1 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. F2 - Conducteur de grue confirmé L ouvrier F1, ayant réussi un test de compétence, a le droit de suivre après 2 ans, soit une formation de spécialisation (niveau 2) sur la grue de chantier F1 d un volume total de 40 heures, soit une formation à la maîtrise et à la conduite d une autre grue que celle suivie au niveau F1 d un volume total de 80 heures pour passer dans la qualification F2. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera dans la qualification F2 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. F3 - Conducteur de grue expérimenté L ouvrier F2, ayant réussi un test de compétence et avec l accord de la direction de l entreprise, peut suivre après 6 ans, soit une formation de spécialisation (niveau 3) sur la grue de chantier suivie en F1et F2 d un volume total de 40 heures, soit une formation de spécialisation (niveau 2) sur un des deux types de grue de chantier

27 suivie en F1 et F2 d un volume total de 40 heures pour passer dans la qualification F3. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera en cas de besoin dans l entreprise et aura dans le cas contraire la possibilité de valoriser le certificat obtenu sur le marché de travail ou d attendre qu un poste F3 se libère dans l entreprise. Liste non exhaustive des grues: Grue à tour, grue mobile 25

28 GROUPE G Chef d équipe G1 Ouvrier chargé de l organisation, de la surveillance et du contrôle d une équipe composée d ouvriers. Description des tâches: } Maîtrise des métiers impliqués dans la composition de l équipe; } Rédaction des rapports et déclarations d accidents; } Parfaite lecture et application des plans; } Responsable de la bonne réalisation des travaux; } Connaissance et surveillance de l application des règles de sécurité. 26

29 Découvrez nos services Les membres du LCGB profitent de nombreux avantages! Structure: Sauvegarde et défense des intérêts sur le lieu de travail Organisation de séminaires de formation syndicale «Kléiblat-Club» pour les jeunes membres (4 à 12 ans) bénéficiant de nombreuses activités de loisir Pour les collègues belges, affiliation sur demande à la CSC en Belgique pour bénéficier des avantages de la plus grande centrale syndicale belge Information, consultation, aide: Consultations et informations gratuites dans plusieurs langues INFO-CENTER HOTLINE Lu-Ve: 8h30-12h30 Tél: Assistance juridique gratuite dans tous les litiges concernant le droit du travail et les affaires sociales, selon les statuts du LCGB Secours de grève journalier sur base du double de la cotisation syndicale et selon les dispositions statutaires Consultations individuelles en cas de harcèlement moral (mobbing) Consultations gratuites pour la déclaration d impôts Publication «Soziale Fortschrëtt» («Progrès Social») Journal «Contacto» pour les membres lusophones 27

30 Prévoyance sociale: Affiliation à la Caisse Médico-Chirurgicale Mutualiste CMCM Indemnité en cas de décès de l affilié(e) par le biais de la Caisse de décès VITA Subsides pour étudiants Pour les frontaliers français: affiliation HARMONIE TRANS- FRONTALIERS, notre mutuelle commune avec la CFDT Possibilité de souscrire à l assurance santé medicis hospi, un produit du groupe Foyer qui couvre tous vos frais de traitement hospitalier en Europe Remboursements en médecine complémentaire selon les modalités du projet pilote AIDA Conseils dans les domaines suivants: forfait d éducation pension de vieillesse congé parental allocations familiales Assistance pour: rédaction de courriers-types démarches lors du décès d un proche 28

31 Notes 29

32 CONTACTS Jean-Paul BAUDOT Construction et artisanat Tel: Fax: Liliana BENTO Construction et artisanat Tel: Fax: Willy PITOU Président comité fédéral Construction et artisanat Tel: UNE PUBLICATION DU LCGB l 11 RUE DU COMMERCE, BP 1208 L-1012 LUXEMBOURG l TÉL.: l l BLOG.LCGB.LU

Bâtiment et génie civil

Bâtiment et génie civil Bâtiment et génie civil Etat actuel Base Changement 01/09/2015 Règlement grand-ducal du 8 janvier 2007 portant déclaration d'obligation générale de l'avenant IV à la convention collective de travail pour

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES?

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? En tant qu apprenti je bénéficie des mêmes droits et obligations que les autres salariés de l entreprise? Vrai. Du fait que vous soyez «salarié», vous devez vous

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL D ASSISTANTE MEDICALE

CONTRAT DE TRAVAIL D ASSISTANTE MEDICALE 1 CONTRAT DE TRAVAIL D ASSISTANTE MEDICALE Docteur et Nom de l'assistante Conviennent ce qui suit : Pour ne pas alourdir le texte, la forme féminine est privilégiée. Elle s applique aux deux sexes. I.

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

info CAISSE GENERALE DE PREVOYANCE LA MUTUELLE POUR LA VIE 2015 // Index 775,17

info CAISSE GENERALE DE PREVOYANCE LA MUTUELLE POUR LA VIE 2015 // Index 775,17 info CAISSE GENERALE DE PREVOYANCE LA MUTUELLE POUR LA VIE 2015 // Index 775,17 La Caisse Générale de Prévoyance se présente La société de secours mutuels CAISSE GENERALE DE PREVOYANCE (CGP) a été créée

Plus en détail

Entreprises étrangères travaillant en France

Entreprises étrangères travaillant en France Entreprises étrangères travaillant en France QUELLES SONT LEURS OBLIGATIONS? Si les entreprises sont établies sur le territoire de l Union européenne, elles peuvent «librement» effectuer des travaux en

Plus en détail

Vacataires dans nos services

Vacataires dans nos services TRAVAIL AFFAIRES SOCIALES TRA AFFAIR 12, bd de Bonne Nouvelle 75010 PARIS tel : 01 44 79 31 65, 69 Fax : 01 44 79 31 72 site internet : www.sud-travail-affaires-sociales.org site intranet: www.intracom.travail.gouv.fr

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3115 Convention collective nationale IDCC : 2335. PERSONNELS DES AGENCES

Plus en détail

Modules de formation H R S E R V I C E S

Modules de formation H R S E R V I C E S Modules de formation H R S E R V I C E S C est en s inspirant de la collaboration avec ses partenaires professionnels que Securex a conçu ce catalogue de formations dédié aux différents aspects de la gestion

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3541-4 Introduction............................................... 7 Définition des emplois à domicile.................................

Plus en détail

AVENANT N 32 DU 14 MAI 2014

AVENANT N 32 DU 14 MAI 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3107 Accords collectifs nationaux BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS AVENANT N 32 DU

Plus en détail

Les obligations sociales des employeurs

Les obligations sociales des employeurs Animateur : Benoît BOUMARD Réunion information 28 Mars 2013 Les obligations sociales des employeurs Les formalités incontournables de l embauche Le formalisme des contrats particuliers Les obligations

Plus en détail

MARS 2015. Guide Pratique. Des Salariés des Hôtels, Cafés et Restaurants de Monaco.

MARS 2015. Guide Pratique. Des Salariés des Hôtels, Cafés et Restaurants de Monaco. MARS 2015 Guide Pratique Des Salariés des Hôtels, Cafés et Restaurants de Monaco. Bienvenue en Principauté. Les conditions d embauche dans les Hôtels, Cafés, Restaurants souffrent d une certaine opacité

Plus en détail

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015 les infos DAS - n 017 23 janvier 2015 Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015 Ce qui change au 1 er janvier 2015 Nouvelle cotisation patronale au fonds de financement des syndicats Assurance

Plus en détail

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB Coordination intérim Ensemble, on est plus fort contenu au travail p. 5 le contrat de travail p. 6 salaire et avantages p. 7 primes p. 8 durée du travail p. 10 santé

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT PRÉAMBULE Conscientes de la nécessité technique, économique ou sociale de faire travailler certains salariés, hommes ou femmes, la nuit, pour pourvoir

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, industriels, commerçants Le statut de votre conjoint Édition février 2015 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut et quels droits pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul

Plus en détail

Démarches à l embauche d un travailleur salarié en Belgique 05/07/2012

Démarches à l embauche d un travailleur salarié en Belgique 05/07/2012 Démarches à l embauche d un travailleur salarié en Belgique 05/07/2012 Ordre du jour Les affiliations obligatoires La DIMONA Le contrat de travail & le règlement du travail Le barème salarial & les sursalaires

Plus en détail

CONVENTION DE MISE À DISPOSITION DE PERSONNEL PAR LE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU NORD SUR LA BASE DE L ARTICLE 25 ALINÉA

CONVENTION DE MISE À DISPOSITION DE PERSONNEL PAR LE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU NORD SUR LA BASE DE L ARTICLE 25 ALINÉA CONVENTION DE MISE À DISPOSITION DE PERSONNEL PAR LE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU NORD SUR LA BASE DE L ARTICLE 25 ALINÉA 2 ENTRE, - Le Centre de gestion de la Fonction Publique

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE À LA MISE EN ŒUVRE D UNE PÉRIODE DE MISE EN SITUATION EN MILIEU PROFESSIONNEL N

CONVENTION RELATIVE À LA MISE EN ŒUVRE D UNE PÉRIODE DE MISE EN SITUATION EN MILIEU PROFESSIONNEL N CONVENTION RELATIVE À LA MISE EN ŒUVRE D UNE PÉRIODE DE MISE EN SITUATION EN MILIEU PROFESSIONNEL N Articles L.5135-1 et D.5135-1 et suivants du code du travail L ORGANISME PRESCRIPTEUR 13912*02 Dénomination

Plus en détail

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009 Salon des services à la personne Groupe IRCEM - emplois de la famille - Entreprises privées et associations prestataires : Tout savoir sur vos obligations en matière de protection sociale Salon des services

Plus en détail

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires Les obligations légales et réglementaires 1. Gestion des documents de l entreprise A. Les affichages obligatoires L affichage est un élément essentiel de la communication dans l entreprise et cela peut

Plus en détail

Le dossier de remboursement

Le dossier de remboursement Le dossier de remboursement Le dossier de remboursement se présente sous la forme d un fichier Excel comportant plusieurs onglets. Merci de compléter la première page du dossier intitulée «Informations

Plus en détail

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17)

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17) III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés () La pension d invalidité est un revenu de remplacement accordé à titre temporaire. Ce revenu compense

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

Banque européenne d investissement. Mieux connaître vos prestations

Banque européenne d investissement. Mieux connaître vos prestations Juin 2012 La présente brochure est un simple document d'information. Elle doit être lue en conjonction avec les documents réglementaires applicables et n'est donc pas susceptible, en tant que telle, de

Plus en détail

Kit «Expert RH» RH Expert. Professionnels RH. Langue: Français. vs 20.02.2015

Kit «Expert RH» RH Expert. Professionnels RH. Langue: Français. vs 20.02.2015 Kit «Expert RH» 2015 RH Expert Professionnels RH Langue: Français vs 20.02.2015 Table des Matières Table des Matières... 2 Kits de formation RH... 3 Kit «RH Expert»... 4 Administration du personnel : Engagement

Plus en détail

2. Conduite d engins en sécurité

2. Conduite d engins en sécurité 2. Conduite d engins en sécurité Edition: 01/2015 Texte original en langue française 125, route d Esch L-1471 LUXEMBOURG Tél.: (+352) 26 19 15-2201 Fax: (+352) 40 12 47 Web: www.aaa.lu E-mail: prevention@secu.lu

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

Ma situation fiscale

Ma situation fiscale Je suis résident français, je travaille en Belgique Ma situation fiscale Je suis résident belge, je travaille en France Avenant du 31 décembre 2008 à la Convention fiscale franco-belge du 10 mars 1964

Plus en détail

Travail en Finlande. Soyez attentif à vos droits!

Travail en Finlande. Soyez attentif à vos droits! Travail en Finlande Soyez attentif à vos droits! 2 Office national de l immigration Système d aide aux victimes du trafic humain Centre d accueil de Joutseno www.ihmiskauppa.fi 0295 463 177 2014, ranska

Plus en détail

2g - L emploi d une tierce personne

2g - L emploi d une tierce personne 2g - L emploi d une tierce personne Si vous êtes en situation de handicap et souhaitez employer un salarié à votre domicile, vous devez, en tant que particulier-employeur, respecter certaines formalités.

Plus en détail

L accès. formation. à la. des. demandeurs d emploi

L accès. formation. à la. des. demandeurs d emploi L accès à la formation des demandeurs d emploi Novembre 2005 Avant de se lancer : bâtir son projet professionnel Le projet d action personnalisé (PAP) Tous les demandeurs d emploi inscrits à l Anpe, qu

Plus en détail

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile (Hors assistant maternel agréé) Vous recrutez un(e) salarié(e) pour vous aider à entretenir votre domicile et repasser votre linge. Vous souhaitez

Plus en détail

Côte d Ivoire. Droit du travail - Durée du travail

Côte d Ivoire. Droit du travail - Durée du travail Droit du travail - Durée du travail Décret n 96-203 du 7 mars 1996 L horaire collectif de travail Art.1.- Sous réserve des règles relatives aux équivalences, à la récupération des heures collectivement

Plus en détail

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Adresse postale: L-2975 Luxembourg Fax: 404481 www.mde.lu MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Chapitre I : Champ d application Art. 1 er Sont affiliés obligatoirement à la Mutualité tous les employeurs occupant

Plus en détail

syndicat Gros-oeuvre quels sont vos droits? Maçonnerie et génie civil

syndicat Gros-oeuvre quels sont vos droits? Maçonnerie et génie civil quels sont vos droits? 2011 Gros-oeuvre Maçonnerie et génie civil syndicat interprofessionnel de travailleuses et travailleurs 16, rue des Chaudronniers - CP 3287-1211 Genève 3 - www.sit-syndicat.ch -

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE Contexte : Loi FILLON du 23 Août 2003 : - modification des limites d exonération, - fixation de nouvelles caractéristiques

Plus en détail

PINBOARD - NOVEMBRE 2013

PINBOARD - NOVEMBRE 2013 PINBOARD - NOVEMBRE 2013 SOMMAIRE 1- Limite à l effet rétroactif des certificats de maladie 2- Elections sociales de novembre 2013 3- Indexation des salaires 2013 4- La fin du Mémorial C - Légilux 5- La

Plus en détail

CONCOURS. Sur titres avec épreuves. Rééducateur territorial

CONCOURS. Sur titres avec épreuves. Rééducateur territorial CONCOURS Sur titres avec épreuves Rééducateur territorial novembre 2012 2 SOMMAIRE 3 I. L EMPLOI... 4 A. Le cadre d emplois des rééducateurs territoriaux... 4 B. Les fonctions exercées... 4 II. LE CONCOURS...

Plus en détail

APPRENTIS DU BTP. Ces droits qui vous concernent

APPRENTIS DU BTP. Ces droits qui vous concernent APPRENTIS DU BTP Ces droits qui vous concernent La rémunération Votre rémunération se constitue d un pourcentage du SMIC ou du minimum conventionnel pour les apprentis âgés de plus de 21 ans. Ce pourcentage

Plus en détail

APPLICABLES AUX STAGIAIRES ENTRES EN FORMATION A COMPTER DU 1 er SEPTEMBRE 2013

APPLICABLES AUX STAGIAIRES ENTRES EN FORMATION A COMPTER DU 1 er SEPTEMBRE 2013 MODALITES D INTERVENTION DE LA REGION MIDI-PYRENEES RELATIVES AU VERSEMENT DE LA REMUNERATION DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE, LA PRISE EN CHARGE DE LA PROTECTION SOCIALE ET LE VERSEMENT

Plus en détail

Parentalité responsable. Les possibilités pour accueillir ensemble un enfant

Parentalité responsable. Les possibilités pour accueillir ensemble un enfant Parentalité responsable Les possibilités pour accueillir ensemble un enfant Édition de mars 2013 Parentalité responsable 2 Le congé de maternité Le congé de maternité est de 15 semaines. Il se compose

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

Nouveau jeune collaborateur

Nouveau jeune collaborateur Insérez le logo de l'entreprise LIVRET D'ACCUEIL Nouveau jeune collaborateur Livret d accueil de : Prénom NOM ACCUEIL ACCOMPAGNEMENT Nous sommes heureux de vous accueillir au sein de notre entreprise.

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

Règlement de placement

Règlement de placement Règlement de placement Valable dès le 1 er mars 2014 Page 1 de 7 A. Table des matières A. Table des matières 2 B. But et contenu 3 Art. 1 But 3 Art. 2 Objectifs et principes du placement de la fortune

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. La validation des acquis de l expérience (VAE)

FICHE TECHNIQUE. La validation des acquis de l expérience (VAE) FICHE TECHNIQUE La validation des acquis de l expérience (VAE) Synthèse Reconnue par le Code du travail, la validation des acquis de l expérience (VAE) permet de faire reconnaître son expérience notamment

Plus en détail

Engagement réciproque (Annexe 4 de la convention collective)

Engagement réciproque (Annexe 4 de la convention collective) Engagement réciproque (Annexe 4 de la convention collective) Suite au contact pris ce jour : / /.. Entre Monsieur ou Madame... Adresse :....... Téléphone : Fax :.... E-mail :... Et Monsieur ou Madame,

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL Les salariés de votre entreprise ont élu leur(s) délégué(s) du personnel. Vous avez pu constater que la loi

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

LE PLAN DE FORMATION

LE PLAN DE FORMATION LE I ELABORATION DU L établissement du plan de formation relève du pouvoir de direction de l employeur. C est à ce dernier de décider quels sont les salariés qui partiront en formation au cours de l année

Plus en détail

Annexe 4 : Déclaration sur l honneur relative à l exécution de la clause sociale flexible en cas de recours à un dispositif de formation

Annexe 4 : Déclaration sur l honneur relative à l exécution de la clause sociale flexible en cas de recours à un dispositif de formation Annexe 4 : Déclaration sur l honneur relative à l exécution de la clause sociale flexible en cas de recours à un dispositif de formation Août 2014 Table des matières 1. Le régime d apprentissage jeune

Plus en détail

Généralités Le contrat Financement du contrat

Généralités Le contrat Financement du contrat Le Contrat d Avenir Sommaire 2 7 10 Généralités Le contrat Financement du contrat Généralités A qui s adresse le contrat d avenir? Le contrat d avenir s adresse aux personnes sans emploi qui bénéficient

Plus en détail

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Guide juridique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations de sécurité sociale

Plus en détail

Service emploi & formation Catherine Le Goff E-mail : legoff@fin.fr Tél. : 05 46 50 60 51

Service emploi & formation Catherine Le Goff E-mail : legoff@fin.fr Tél. : 05 46 50 60 51 N 3 10 juin 2005 Formation REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Service emploi & formation Catherine Le Goff E-mail : legoff@fin.fr Tél. : 05 46 50 60 51 Les Flash-infos sont disponibles sur le site

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

2. Les aides financières permettant de concrétiser un projet professionnel

2. Les aides financières permettant de concrétiser un projet professionnel 2. Les aides financières permettant de concrétiser un projet professionnel 2.1 Les aides de la Nouvelle-Calédonie allouées aux stagiaires 2.2 Le dispositif ANT 2.3 La Bourse Territoriale de Formation (B.T.F.)

Plus en détail

La préparation de votre retraite constitue une étape importante de votre vie où vous

La préparation de votre retraite constitue une étape importante de votre vie où vous II - Préparer votre retraite En introduction : La préparation de votre retraite constitue une étape importante de votre vie où vous pouvez faire le point sur les droits obtenus dans les différents régimes

Plus en détail

Formation et temps de travail (Publicité) Public ciblé par l accord («jeunes») Contrat de

Formation et temps de travail (Publicité) Public ciblé par l accord («jeunes») Contrat de Professionnelle Continue Les modalités d accès à la formation «Accord de Branche Syntec et ité» Qualifications inadaptés Priorités de Droit Individuel à la Plan de de Entretien Annuel Hors Plan & Hors

Plus en détail

TRANSPORTS ET DÉMÉNAGEMENTS

TRANSPORTS ET DÉMÉNAGEMENTS REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la solidarité et de l'emploi Office cantonal de l'inspection et des relations du travail Document REFLÉTANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL ET PRESTATIONS SOCIALES

Plus en détail

Coordonnées de la commission d équivalence de diplômes

Coordonnées de la commission d équivalence de diplômes NB : En vertu des dispositions de l article 8 du décret n 2007-196 du 13 février 2007, la commission procède à une comparaison des connaissances, compétences et aptitudes attestées par votre ou vos titres

Plus en détail

GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines

GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines www.cterrier.com 1/8 27/09/2009 GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

ATTESTATIONS DE SALAIRE

ATTESTATIONS DE SALAIRE AM@llier Votre lettre d information n 15 Février 2013 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier QUELQUES CONSEILS DE REMPLISSAGE! ATTESTATIONS DE SALAIRE Dossier Pour éviter toute rupture de revenus

Plus en détail

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3541-4 Chapitre 1 L embauche directe En tant que particulier employant du personnel de maison (une femme de ménage, une

Plus en détail

SEGPA EREA. académie Versailles ENTRE : Nom du stagiaire : Prénom : Éducation Nationale Enseignement Supérieur Recherche

SEGPA EREA. académie Versailles ENTRE : Nom du stagiaire : Prénom : Éducation Nationale Enseignement Supérieur Recherche Convention relative à l organisation de stages d application en milieu professionnel. Élèves de 4 ème âgés de moins 15 ans Élèves de 3 ème âgés de plus 15 ans (Convention type approuvée par la cellule

Plus en détail

COMMERCE DE GROS. Convention collective nationale CONVENTION COLLECTIVE LES POINTS ESSENTIELS. N 3044 23 juin 1970 IDCC 573

COMMERCE DE GROS. Convention collective nationale CONVENTION COLLECTIVE LES POINTS ESSENTIELS. N 3044 23 juin 1970 IDCC 573 COMMERCE DE GROS Convention collective nationale N 3044 23 juin 1970 IDCC 573 CONVENTION COLLECTIVE LES 10 POINTS ESSENTIELS Mai 2013 SOMMAIRE 1 Le champ d application 3 2 Le salaire 4 5-6 3 Les classifications

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs

Plus en détail

AIDES FINANCIÈRES POUR ÉTUDES SUPÉRIEURES

AIDES FINANCIÈRES POUR ÉTUDES SUPÉRIEURES AIDES FINANCIÈRES POUR ÉTUDES SUPÉRIEURES Guide pratique 2 AIDES FINANCIÈRES POUR ÉTUDES SUPÉRIEURES : Guide pratique Suite à l arrêt de la Cour de Justice de l Union Européenne du 20 juin 2013 dans l

Plus en détail

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur,

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur, Avant-propos Chère lectrice, cher lecteur, En ces temps économiquement difficiles, il est important de savoir ce que je peux exiger comme salaire en tant qu entraîneur ou entraîneuse. En particulier, en

Plus en détail

BUREAUX D ARCHITECTES

BUREAUX D ARCHITECTES REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la solidarité et de l'emploi Office cantonal de l'inspection et des relations du travail Document REFLÉTANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL ET PRESTATIONS SOCIALES

Plus en détail

Service Apprentissage

Service Apprentissage LES DEMARCHES A ACCOMPLIR POUR CONCLURE UN CONTRAT D APPRENTISSAGE Établir sous 48 h la déclaration unique à l embauche auprès de l Urssaf (www.due.urssaf.fr ou www.net-entreprises.fr) Prendre rendez-vous

Plus en détail

Heures supplémentaires

Heures supplémentaires Le statut unique Heures supplémentaires Une heure supplémentaire est soit compensée à raison d une heure et demie de temps libre soit comptabilisée au même taux sur un compte épargne temps. Lorsque l organisation

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

Le Personnel de Maison

Le Personnel de Maison Le Personnel de Maison ( Le guide de l employeur Tout ce qu il faut savoir pour l embauche de personnel de maison MISE À JOUR AVRIL 2013 3 bis, rue Mahabou. 97600 Mamoudzou / Tél. : 02 69 61 16 57 LES

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85.

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85. COMPRENDRE VOTRE RETRAITE Trois ans après la dernière réforme, un nouveau texte de loi est prévu concernant le régime des retraites par répartition : maintien de l'âge légal de départ à la retraite à 62

Plus en détail

La convention collective des cabinets d avocats

La convention collective des cabinets d avocats Lexbase La convention collective des cabinets d avocats N Lexbase E4883ATZ Brochure JO 3078 Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3284-9 Introduction...1 Mode d emploi...9 PREMIÈRE PARTIE Convention

Plus en détail

ZOOM TRANSPORT SOMMAIRE

ZOOM TRANSPORT SOMMAIRE Inspection du travail des transports SOMMAIRE ZOOM TRANSPORT F F F F F F 111 Longue distance + de 3,5 t... 2 113 Courte distance + de 3,5 t... 4 116 Personnel roulant messagerie... 6 117 Personnel sédentaire...

Plus en détail

Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire

Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire Décret n 2012-25 du 9 janvier 2012 Circulaire du 25 septembre 2013 Circulaire du 4 février 2014 Petit Déjeuner RH CCI Maître Marie-Laure

Plus en détail

LA FEDERATION ROMANDE DE METIERS DU BATIMENT ET SES INSTITUTIONS SOCIALES EN 2015

LA FEDERATION ROMANDE DE METIERS DU BATIMENT ET SES INSTITUTIONS SOCIALES EN 2015 LA FEDERATION ROMANDE DE METIERS DU BATIMENT ET SES INSTITUTIONS SOCIALES EN 2015 (circulaire à l intention des entreprises vaudoises de chauffage, ventilation et climatisation). 1. PREAMBULE Les associations

Plus en détail

ACCORD DE REACTUALISATION DU 1er JUILLET 2014 CC INDUSTRIES DU BOIS DE PIN MARITIME EN FORET DE GASCOGNEE (CC 172)

ACCORD DE REACTUALISATION DU 1er JUILLET 2014 CC INDUSTRIES DU BOIS DE PIN MARITIME EN FORET DE GASCOGNEE (CC 172) ACCORD DE REACTUALISATION DU 1er JUILLET 2014 CC INDUSTRIES DU BOIS DE PIN MARITIME EN FORET DE GASCOGNEE (CC 172) SOMMAIRE PREAMBULE ARTICLE A : DISPOSITIONS ANNULEES ET REMPLACEES PAGES 2 ARTICLE B :

Plus en détail

Réduction individuelle et temporaire des prestations

Réduction individuelle et temporaire des prestations L adaptation temporaire du temps de travail de crise Mesure : Il s agit d une réduction collective du temps de travail s appliquant à l ensemble des travailleurs de l entreprise ou à une catégorie spécifique

Plus en détail

Accueil et modes de garde. Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013. J adopte un enfant

Accueil et modes de garde. Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013. J adopte un enfant Accueil et modes de garde Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 J adopte un enfant 1 2 J adopte ou j accueille un enfant en vue d adoption La prime à l adoption 4 J élève mon enfant L

Plus en détail

ACCORD DU 7 JUILLET 2010. Champ d application. Le champ conventionnel couvre l ensemble du territoire national y compris les DOM.»

ACCORD DU 7 JUILLET 2010. Champ d application. Le champ conventionnel couvre l ensemble du territoire national y compris les DOM.» MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ACCORD DU 7 JUILLET 2010 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL NOR

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE STAGE D INITIATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE STAGE D INITIATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Nom et prénom de l élève : CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE STAGE D INITIATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1 ; Vu le code de l éducation, et notamment

Plus en détail

Votre entreprise a-t-elle reçu le feu vert de la délégation syndicale pour l utilisation d intérimaires?

Votre entreprise a-t-elle reçu le feu vert de la délégation syndicale pour l utilisation d intérimaires? 1 Votre entreprise a-t-elle reçu le feu vert de la délégation syndicale pour l utilisation d intérimaires? Quand une entreprise souhaite avoir recours au travail intérimaire en cas de remplacement de travailleurs

Plus en détail

Référence : Date : -------------

Référence : Date : ------------- Titre : SALARIES ETAM : - PROCEDURE DE RECLASSEMENT - GRILLE DE CLASSIFICATION - SALAIRES MINIMA ETAM Référence : Date : IP-Bât 08 001 01.2008 Le 26 septembre 2007, les partenaires sociaux du Bâtiment

Plus en détail

PRINCIPAUX ASPECTS DE LA LEGISLATION SENEGALAISE DU TRAVAIL

PRINCIPAUX ASPECTS DE LA LEGISLATION SENEGALAISE DU TRAVAIL PRINCIPAUX ASPECTS DE LA LEGISLATION SENEGALAISE DU TRAVAIL Les relations de travail s exercent dans le cadre des conditions générales prévues par les textes en vigueur. Il s agit notamment du Nouveau

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Le personnel Le salaire et les éléments de salaire Les contrats de travail La durée de travail et les jours ouvrables La rupture du contrat de travail

Le personnel Le salaire et les éléments de salaire Les contrats de travail La durée de travail et les jours ouvrables La rupture du contrat de travail INTRODUCTION : I Généralité 1 2 3 4 5 Le personnel Le salaire et les éléments de salaire Les contrats de travail La durée de travail et les jours ouvrables La rupture du contrat de travail Le traitement

Plus en détail

Belgique : Gros plan sur les maladies professionnelles et les accidents du travail

Belgique : Gros plan sur les maladies professionnelles et les accidents du travail Belgique : Gros plan sur les maladies professionnelles et les accidents du travail L assurance belge contre les maladies professionnelles et les accidents du travail occupe une place particulière dans

Plus en détail

Demande d inscription 2013-2014

Demande d inscription 2013-2014 Catégorie Paramédicale - Département Gilly Demande d inscription 2013-2014 Cette demande d inscription ne devient définitive qu après analyse par nos soins de votre dossier complet et paiement des frais

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail