Bâtiment et génie civil Carrières minima

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bâtiment et génie civil Carrières minima"

Transcription

1 Bâtiment et génie civil Carrières minima UNE PUBLICATION DU LCGB l 11 RUE DU COMMERCE, BP 1208 L-1012 LUXEMBOURG l TÉL.: l l BLOG.LCGB.LU 1

2

3 Avant-propos Nous avons constitué la présente brochure pour vous expliquer en un coup d œil vos droits en matière de salaire dans le secteur du bâtiment et du génie civil. Le salaire de l employé est défini en fonction de sa classification et du parcours de sa carrière professionnelle. L évolution de carrière de chaque employé dépend de son ancienneté et de la réussite des formations suivies auprès de l institut de formation IFSB ou, en fin de carrière, de l accord patronal. L objectif de cette brochure consiste à fournir aux délégués, militants et membres du LCGB un guide pratique pour faciliter les démarches dans l évolution des carrières et dans la définition des droits en fonction de la classification des salariés du secteur. Pour toute question, vous pouvez contacter l une de nos personnes de contact figurant à la dernière page de la présente brochure. En vous souhaitons bonne lecture, Votre comité fédéral LCGB-Construction et Artisanat 1

4 Table des matières 1. Définition du salaire Fiche de salaire Paiement des salaires Travail au forfait Salaires horaires minima Échelle mobile des salaires (index) Majorations pour travail supplémentaire Indemnisation des congés Livret de travail Qualifications & changement des qualifications La formation Modalités d inscription Accès à la formation et paiement des heures de formation/examen Tableau: Évolution et avancement des carrières Groupes professionnels Groupe A Groupe B Groupe C Groupe D Groupe E Groupe F Groupe G

5 1. Définition du salaire Le salaire d un ouvrier se compose comme suit: } d un salaire horaire de base } des primes éventuelles } des majorations éventuelles pour: - heures supplémentaires - travail de nuit - les dimanches et jours fériés } des indemnités pour travaux pénibles. 2. Fiche de salaire L employeur est obligé de remettre une fiche de salaire ensemble avec le versement du salaire. La fiche de salaire comporte les détails suivants un décompte exact détaillé comportant: } nom et adresse de l employeur et du salarié } le groupe de qualification } la date de l embauchage } le calcul pour la période correspondant au salaire versé reprenant: - la période de travail - les heures de travail prestées égales aux nombres d heures payées - le taux horaire des heures prestées - les majorations supplémentaires pour: - les heures supplémentaires - le travail de nuit - les dimanches et jours fériés - toutes autres primes éventuelles. } les retenues légales (impôts et cotisations sociales) } le décompte des congés et des heures de récupération réalisés. L envoi de la fiche de paie est à charge de l employeur. 3

6 3. Paiement des salaires Une période de salaire ne doit pas dépasser la durée d un mois. Quand? Les paiements de salaire se font 2 fois par mois: } un acompte le 25 ou le vendredi précédant cette date. L acompte sera de 75 % du salaire dû au 15 du mois. } le décompte se fait le 10 du mois qui suit ou le vendredi précédant cette date. Comment? Le paiement des salaires peut se faire par virement sur un compte courant de la poste ou de la banque selon le choix du salarié. Le paiement en liquide des acomptes ou salaires a lieu au plus tard à la fin de chaque rotation. Dans le cas d un paiement avec un retard notable imputable au chef d entreprise, le temps d attente est à considérer comme temps de travail et doit être payé conformément au taux du salaire horaire. D éventuelles incohérences dans le calcul du salaire par rapport aux heures prestées sont à rectifier sur place. Les différences de calcul du salaire doivent être rectifiées dans les huit jours. 4. Travail au forfait Pour les travaux au forfait, le décompte définitif doit se faire dans les deux semaines qui suivent l achèvement des travaux. Si les travaux dépassent la durée d un mois, le décompte doit se faire le 10 de chaque mois. 4

7 5. Salaires horaires minima Les salaires sont basés sur un travail hebdomadaire moyen de 40 heures et sont à considérer comme des salaires minima. Les avancements d un groupe de qualification à l autre se font sur base des définitions mentionnées à l article 1 de la convention collective. L ouvrier passe dans le nouveau groupe d appartenance, sans préjudice des dispositions de l article 37 de la loi du 24 mai 1989 sur le contrat de travail. Salaire de base en début de carrière: Indice: 775,17 (1 er septembre 2014) A1 11,2935 A A2 12,7725 A Bd, Cd, Dd, Ed, Fd 13,5531 A B1, C1, D1, E1, F1 14,0158 A B2, C2, D2, E2, F2 15,4313 A B3, C3, D3, E3, F3 17,6064 A G (chef d équipe) 19,0645 A Taux de rémunération applicable aux jeunes de moins de 18 ans accomplis: } après 15 ans accomplis a 75% } après 17 ans accomplis a 80% 6. Échelle mobile des salaires (index) Les avancements d un groupe de qualification à l autre se font sur base des définitions mentionnées à l article 1 de la convention collective. L ouvrier passe dans le nouveau groupe d appartenance, sans préjudice des dispositions de l article 37 de la loi du 24 mai 1989 sur le contrat de travail. 5

8 Dans le cadre des qualifications-classifications, les connaissances de règles de sécurité peuvent être requises uniquement si l employeur organise les formations des ouvriers prévues à l article de la convention collective en vigueur. 7. Majorations pour travail supplémentaire Heures supplémentaires: } avant 22h une majoration de 40 % } entre 22h et 6h une majoration de 50 % Le travail de dimanche: } Le travail de dimanche est à rémunérer avec une majoration du taux horaire de 100%. Le travail de nuit à court terme: } Le travail de nuit à court terme, à savoir jusqu au 5e (cinquième) jour, est à rémunérer avec une majoration du taux horaire de 50 % (cinquante). Le travail de nuit régulier } Le travail de nuit régulier ou par équipes successives est à rémunérer avec un supplément de 20 %. Le travail des jours fériés légaux } Le travail les jours fériés légaux est à rémunérer avec un supplément de 100 %. } Le travail les jours fériés légaux est à rémunérer avec un supplément de 125 % à partir de la 9e heure de travail. 8. Indemnisation des congés L indemnisation de congé se fait sous forme d un supplément de salaire pour les jours fériés payés à hauteur de 11,77 %. 6

9 9. Livret de travail Lors du premier engagement au Grand-Duché de Luxembourg, l employeur doit établir un livret de travail pour le travailleur concerné. Le livret de travail est reconnu comme certificat de classification et de qualification et fait lieu de certificat de travail. Les inscriptions au livret de travail relatives à la qualification de l employé sont modifiées par l organisme de formation responsable. Le livret de travail contient: } le nom de l employé et l adresse de son domicile permanent } l adresse au Grand-Duché de Luxembourg } le numéro d une pièce d identité } la qualification suivant les groupes de qualification. En cas de modification, les brevets obtenus, formations et cours suivis ou autres } les périodes de travail avec la date d embauche et de départ ainsi que les salaires horaires d embauche et de départ. Ce livret devient la propriété de l employé et doit être remis à l employeur pendant la durée de l emploi, mais il reste à la disposition de l employé. Tous les changements intervenus doivent y être enregistrés. Une copie des inscriptions est à remettre à l employeur. L Inspection du Travail et des Mines (ITM) contrôle l existence des livrets de travail et réprimande les employeurs qui ne délivrent pas le livret de travail à l ouvrier à son départ. Le départ doit être inscrit dans le livret qui sert ensuite de certificat de libre engagement 7

10 8

11 10. Qualifications et changement des qualifications Le travailleur peut passer d une classification à l autre si tel est défini dans la carrière. Chaque changement de classification doit être noté dans le livret de travail et doit comporter la modification de salaire y relative au nouveau grade de qualification. Qualification professionnelle: } Les avancements d un groupe de qualification à l autre se font sur base des définitions mentionnées à l article 1 de la convention collective. L ouvrier passe dans le nouveau groupe d appartenance, sans préjudice des dispositions de l article 37 de la loi du 24 mai 1989 sur le contrat de travail. } Dans le cadre des qualifications-classifications, les connaissances des règles de sécurité ne peuvent être exigées que si l employeur organise les formations des ouvriers prévues à l article de la convention collective en vigueur. } Les ouvriers polyvalents sont classés dans la qualification la plus élevée pour laquelle ils disposent des qualifications requises sous condition qu ils travaillent régulièrement dans ce métier. L ancien système des avancements automatiques reste en place pour les qualifications pour lesquelles l IFSB ne peut pas offrir de formation. 11. La formation 11.1 Modalités d inscription Les ouvriers formulent leur demande de formation dans un délai respectant l organisation de l entreprise. 9

12 L employeur peut reporter la demande, si l organisation de l entreprise ou les demandes approuvées d autres salariés le justifient. Le report ne peut excéder 6 mois. L institut de formation IFSB (www.ifsb.lu) a pour mission de mettre en œuvre le système de formation sectoriel prévu dans le contrat collectif. Il propose toute une gamme de formations pluridisciplinaires dans différentes catégories Accès à la formation et paiement des heures de formation/examen Les inscriptions se font d après les critères suivants par ordre de priorité : 1. première inscription, 2. ancienneté dans le groupe d appartenance, 3. accord patronal. Les formations sont précédées d un test de compétence d une journée pendant le temps récréatif de l ouvrier (p.ex. un samedi). La formation a lieu pendant les heures de travail. Les frais d inscription sont à charge du Fonds pour la formation en cas d accord de l employeur. L employeur versera le salaire correspondant aux heures de formation. Si l ouvrier n a pas accès à la qualification pour laquelle il a réussi l examen, aucun remboursement des frais de formation ne peut être exigé en cas de départ, sauf en cas de licenciement pour faute grave. En cas de réussite, l ouvrier recevra un certificat et la nouvelle qualification sera inscrite dans son livret de travail. En cas d échec, l ouvrier reste dans son groupe de qualification. Il peut toutefois faire une nouvelle demande après 12 mois de travail continu dans le secteur. 10

13 Fiche d inscription IFSB Institut de formation dans le secteur du bâtiment FICHE D INSCRIPTION ET DE RENSEIGNEMENTS Une convocation envoyée environ 15 jours avant le début du stage confirmera votre inscription. * Renseignements à compléter impérativement MERCI D E M A N D E D I N S C R I P T I O N * Formation demandée (+ éventuellement spécialisation -> ex : Bâtiment ou TP, Pelle, Mécalac, CACES, Grue à tour, mobile, etc ) Intitulé : Du : Au : S il est prévu une évaluation d entrée, préciser la date (suivant planning) : * Si vous avez déjà suivi des formations dans le cadre du Contrat Collectif : Intitulé de la formation Dates Module obtenu* * oui non * oui non * oui non * oui non Cadre réservé aux formations TRAVAILLEUR DESIGNE Groupe A - Entreprise de 1 à 15 salariés Langue UNIQUEMENT pour les formations «Travailleur Désigné» Groupe B - Entreprise de 16 à 49 salariés En Français Groupe C - Entreprise de 50 à 449 salariés En Allemand - Luxembourgeois C O O R D O N N E E S D U S T A G I A I R E Mme M. Nom* Prénom : Adresse* : CP : Ville* : Pays : Matricule* : Né/e le*: Nationalité* : Langue(s) parlée(s) Langue(s) écrite(s) ' : GSM : Date d embauche : Emploi occupé : Condition d admission en formation pour les postes à risque (Grue Engin ) : Joindre à cette fiche le certificat d aptitude médicale correspondant à la formation demandée Niveau scolaire* : Obligation scolaire 1 Cycle inférieur de l ES/EST 1 CCM ou CITP 1 Education différenciée 1 CATP non réussi 1 CATP ou 12 ème EST ou 2ème ES 2 BAC non réussi 2 Bac ou brevet de maîtrise 2 BAC + 1 Primaire ou secondaire inférieur 2 Secondaire supérieur Post secondaire et non tertiaire (BAC +2) Tertiaire C O O R D O N N E E S D E L E N T R E P R I S E Nom de l entreprise* : * < 25 personnes personnes personnes personnes > 500 personne Adresse : CP : Ville : ' : GSM : Fax : Nom du responsable formation : ' : GSM : (BAC +3) Personne à prévenir en cas d urgence (famille ami autre ) Nom Prénom ' : GSM : Fait le IFSB SA 5, Zone d Activités Economiques Krakelshaff L-3290 BETTEMBOURG ' (00352) (00352) Page 1/1 Conception MT 11

14 12. Tableau: Évolution et avancement Carrières A1 - Début carrière A2 - après 6 mois en A1 Carrières semi-ouvertes Débutant Qualifié Bd Début carrière CCM; ou pour A2: Test de compétence Formation Bd 160h B1 Impérativement après 6 ans en Bd Test de compétence Formation B1 160h B2 Début carrière CATP; ou pour B1, impérativement après 6 ans en B1, Test de compétence Formation en B2 160 h Carrières fermées Confirmé Expérimenté B3 Avec CATP et après 8 ans en B2; Sans CATP: Accord employeur Test de compétence Formation B3 144 h Poste B3 si besoin G - Chef d équipe Cd Début carrière Permis camion C1 Impérativement après 2 ans en Cd Test de compétence Formation C1 24h C2 Impérativement après 2 ans en C1 Test de compétence Formation min 24h C3 Après 4 ans en C2 Accord employeur Test de compétence Formation min 24h Poste C3 si besoin Dd - Début carrière D1 Impérativement après 6 ans en Dd D2 Début carrière CATP; ou pour D1, impérativement après 6 ans en D1 D3 Avec CATP et après 8 ans en D2; Poste D3 si besoin Sans CATP: impossible 12

15 des carrières A/h 11, ,7725 Ed Début carrière Formation 24h Fd Début carrière Formation 24h 13,5531 E1 Impérativement après 2 ans en Ed Test de compétence Formation min 120h E2 Impérativement après 2 ans en E1 Test de compétence Formation min 80h F1 Impérativement après 2 ans en Fd Test de compétence Formation min 80h F2 Impérativement après 2 ans en F1 Test de compétence Formation min 40h 14, ,4313 E3 Après 6 ans E2 Accord employeur Test de compétence Formation min 80h Poste E3 si besoin F3 Après 6 ans en F2 Accord employeur Test de compétence Formation min 40h Poste F3 si besoin 17, ,

16 13. Groupes professionnels GROUPE A Manœuvre A1 - Manœuvre sans qualification ou expérience Manœuvre sans aucune qualification et expérience et difficile à placer sur le marché du travail. Destiné à des travaux très simples, tels que nettoyage, déblayage etc., pendant au maximum les premiers 6 (six) mois de son engagement ; Travailleur handicapé ; Travailleur réintégré pour raison d inaptitude médicale. A2 - Manœuvre Le manœuvre A1 passe automatiquement au groupe A2 après six mois de travail continu (à l exception des travailleurs avec un handicap ou des travailleurs réintégrés). Description des tâches: } travaux de simple exécution selon des consignes précises et sous contrôle fréquent. } connaissance des règles de sécurité élémentaires. } connaissance du fonctionnement et utilisation de l outillage mécanisé y afférent } connaissance des règles de sécurité relatives à l utilisation de l outillage mécanisé. 14

17 GROUPE B Ouvrier, maçon, poseur de chapes, ferrailleur, coffreur, poseur de conduites, bitumeur Bd - Ouvrier débutant sans qualification Ouvrier débutant sans qualification Le manœuvre A2 ayant réussi le test de compétence a le droit de suivre la formation Bd auprès de l IFSB S.A. après un test d admission. En cas de réussite de la formation, le salarié avance dans la qualification Bd et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. B1- Ouvrier Après 6 ans au maximum dans la qualification Bd, l ouvrier Bd ayant réussi un test de compétence, a le droit de suivre une formation auprès de l IFSB S.A. pour passer dans la qualification B1. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera dans la qualification B1 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. Description des tâches: } Travaux courants de sa spécialité réalisés à partir de directives générales; } Connaissances techniques de son métier et respect des règles professionnelles; } Connaissance des règles de sécurité de son métier: } Utilisation courante des machines afférentes à son métier et connaissance élémentaire du fonctionnement; } Connaissance des règles de sécurité relatives l utilisation des machines. 15

18 16 B2 - Ouvrier & ouvrier avec CATP Ouvrier avec CATP après la fin de l apprentissage ou ouvrier avec CCM, ayant passé 5 ans en B1 Après 6 ans au maximum dans la qualification B1, l ouvrier B1 ayant réussi un test de compétence, a le droit de suivre une formation auprès de l IFSB S.A. pour passer dans la qualification B2. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera dans la qualification B2 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. Description des tâches: } Réalisation des travaux de son métier à partir de directives générales } Connaissance des matériaux à utiliser } Bonnes connaissances professionnelles } Connaissance des règles de sécurité } Utilisation courante des machines nécessaires à réaliser les travaux de son métier y compris la connaissance du fonctionnement et du contrôle courant } Connaissances approfondie des règles de sécurité relatives à l utilisation de ces machines. B3 - Ouvrier avec CATP Ouvrier avec CATP ayant passé 8 années en B2 Après 8 ans au maximum dans la qualification B2, l ouvrier B2 ayant réussi un test de compétence et avec l accord de la direction de l entreprise peut suivre une formation auprès de l IFSB S.A. pour passer dans la qualification B3. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera en cas d un besoin de la qualification B3 dans l entreprise et aura dans le cas contraire la possibilité de valoriser le certificat obtenu sur le marché du travail ou d attendre qu un poste B3 se libère dans l entreprise.

19 Description des tâches: } réalisation de travaux délicats et complexes de son métier à partir de plans détaillés ou d instructions générales; } connaissance de la lecture des plans lui permettant de diriger une petite équipe jusqu à quatre ouvriers; } bonne connaissance des matériaux à utiliser; } très bonnes connaissances techniques et professionnelles; } connaissance des règles de sécurité; } utilisation courante des machines lors des travaux très délicats pouvant impliquer la lecture des plans; } connaissance du fonctionnement des machines y compris le contrôle courant; } capacité de déceler une défectuosité de la machine et effectuer des petites réparations ne ressortissant pas de la compétence professionnelle d un mécanicien; } connaissance des règles de sécurité relatives à l utilisation des machines. 17

20 GROUPE C Ouvrier chauffeur de camion et/ou camion grue Cd - Chauffeur débutant Chauffeur disposant du permis «camion». C1- Chauffeur qualifié Le chauffeur Cd ayant réussi un test de compétence a le droit de suivre après 2 ans différents modules de formation auprès de l IFSB S.A. d un volume total de 24 heures énumérés sur la liste non exhaustive des modules complémentaires. En cas de réussite du test et de la formation, le chauffeur avancera dans la qualification C1 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. C2 - Chauffeur confirmé Le chauffeur C1 ayant réussi un test de compétence, a le droit de suivre après 2 ans différents modules complémentaires auprès de l IFSB S.A. d un volume total de 24 heures autres que C1 pour passer dans la qualification C2. En cas de réussite du test et de la formation, le chauffeur avancera dans la qualification C2 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. C3 - Chauffeur expérimenté Le chauffeur C2 ayant réussi un test de compétence et avec l accord de la direction de l entreprise, peut suivre après 4 ans différents modules complémentaires auprès de l IFSB S.A. d un volume total de 24 heures autres que C1 et C2 pour passer dans la qualification C3. En cas de réussite du test et de la formation, le chauffeur avancera en cas d un besoin de qualification C3 dans l entreprise et aura dans le cas contraire la possibilité de valoriser le 18

21 certificat obtenu sur le marché du travail ou d attendre qu un poste C3 se libère dans l entreprise. Liste non exhaustive des modules complémentaires: } grue auxiliaire } premiers secours - lutte incendie gestion de l environnement } spécialisation chargement / déchargement arrimage de charge/ arrimage d engin } spécialisation conduite avec remorques niveau 1 et niveau 2 } spécialisation maintenance / entretien niveau 1 et niveau 2 } spécialisation technologie véhicule niveau 1 et niveau 2 } spécialisation les aides à la conduite } spécialisation transport des matières premières dangereuses ADR } spécialisation chargement - déchargement: utilisation de la benne - pose et reprise de conteneurs À la demande de l entreprise, l ouvrier chauffeur devra suivre le module de } spécialisation de transport de matières premières dangereuses ADR. Les frais de cette formation sont à charge de l entreprise et devront être remboursées par l ouvrier chauffeur si celui-ci quitte l entreprise dans les trois ans qui suivent l obtention du module de spécialisation ADR. 19

22 GROUPE D Ouvrier mécanicien, soudeur, serrurier, forgeron Dd - Ouvrier débutant Connaissance des règles de sécurité élémentaire. D1 Ouvrier ayant passé 6 ans en Dd Description des tâches: } travaux courants de sa spécialité réalisés à partir de directives générales; } connaissance de son métier et respect des règles professionnelles; } connaissance des règles de sécurité de sa profession. D2 Ouvrier avec CATP après la fin de son apprentissage Ouvrier sans CATP ayant passé 6 ans en D1 Description des tâches: } travaux de son métier réalisés à partir de directives générales pouvant impliquer la lecture des manuels d entretien et de catalogues des pièces de rechange ainsi que la rédaction des rapports; } connaissance des pièces à utiliser; } bonnes connaissances professionnelles; } bonnes connaissances des règles de sécurité. D3 L ouvrier avec CATP ayant passé 8 ans en D2 avancera en cas de besoin de main d œuvre qualifiée en D3 dans l entreprise et aura dans le cas contraire la possibilité de valoriser le certificat obtenu sur le marché du travail ou d attendre qu un poste D3 se libère dans l entreprise. 20

23 Description des tâches: } travaux délicats et complexes de son métier réalisés à partir de plans, de manuels d entretien, de catalogues de pièces de rechange et d instructions générales; } tenue des documents d entretien et des rapports; } bonne connaissance des pièces à utiliser; } très bonnes connaissances techniques et professionnelles; } diagnose des défectuosités; } bonnes connaissances des règles de sécurité. 21

24 22 GROUPE E Ouvrier conducteur d engin de chantier Ed - Conducteur-débutant Ouvrier ayant suivi un module de formation ayant trait à la «Sécurité générale» et sur les missions de l aide conducteur d un volume total de 24 heures. E1- Conducteur d engin de chantier qualifié L ouvrier Ed ayant réussi un test de compétence, a le droit de suivre après 2 ans une formation à la maîtrise et à la conduite d un des engins de chantier repris sur la liste ci-dessous d un volume total de 120 heures pour passer dans la qualification E1. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera dans la qualification E1 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. E2 - Conducteur d engin de chantier confirmé L ouvrier E1 ayant réussi un test de compétence, a le droit de suivre après 2 ans, soit une formation de spécialisation (niveau 2) sur l engin de chantier E1 d un volume total de 80 heures, soit une formation à la maîtrise et à la conduite d un autre engin que celui suivi au niveau E1 d un volume total de 120 heures pour passer dans la qualification E2. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera dans la qualification E2 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. E3 - Conducteur d engin de chantier expérimenté L ouvrier E2 ayant réussi un test de compétence et avec l accord de la direction de l entreprise, peut suivre après 6 ans, soit une formation de spécialisation (niveau 3) sur l engin de chantier d un volume total de 80 heures, soit une formation à la maîtrise et à la conduite d un autre engin que celui du niveau E1 et E2 d un volume total de

25 120 heures, soit une formation à la maîtrise et à la conduite d une niveleuse pour passer dans la qualification E3. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera en cas de besoin dans l entreprise et aura dans le cas contraire la possibilité de valoriser le certificat obtenu sur le marché de travail ou d attendre qu un poste E3 se libère dans l entreprise. Liste non exhaustive des engins de chantier: Pelles, chargeurs, tracteurs, engins mixtes 23

26 24 GROUPE F Ouvrier grutier de chantier Fd - Grutier, élingueur débutant Ouvrier ayant suivi un module de formation ayant trait à l élingage et à la sécurité générale d un volume de 24 heures. F1- Conducteur de grue qualifié L ouvrier Fd, ayant réussi un test de compétence, a le droit de suivre après 2 ans, soit une formation à la maîtrise et à la conduite d une grue à tour, soit une formation à la maîtrise et à la conduite d une grue mobile d un volume total de 80 heures pour passer dans la qualification F1. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera dans la qualification F1 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. F2 - Conducteur de grue confirmé L ouvrier F1, ayant réussi un test de compétence, a le droit de suivre après 2 ans, soit une formation de spécialisation (niveau 2) sur la grue de chantier F1 d un volume total de 40 heures, soit une formation à la maîtrise et à la conduite d une autre grue que celle suivie au niveau F1 d un volume total de 80 heures pour passer dans la qualification F2. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera dans la qualification F2 et l employeur doit lui payer le salaire correspondant. F3 - Conducteur de grue expérimenté L ouvrier F2, ayant réussi un test de compétence et avec l accord de la direction de l entreprise, peut suivre après 6 ans, soit une formation de spécialisation (niveau 3) sur la grue de chantier suivie en F1et F2 d un volume total de 40 heures, soit une formation de spécialisation (niveau 2) sur un des deux types de grue de chantier

27 suivie en F1 et F2 d un volume total de 40 heures pour passer dans la qualification F3. En cas de réussite du test et de la formation, l ouvrier avancera en cas de besoin dans l entreprise et aura dans le cas contraire la possibilité de valoriser le certificat obtenu sur le marché de travail ou d attendre qu un poste F3 se libère dans l entreprise. Liste non exhaustive des grues: Grue à tour, grue mobile 25

28 GROUPE G Chef d équipe G1 Ouvrier chargé de l organisation, de la surveillance et du contrôle d une équipe composée d ouvriers. Description des tâches: } Maîtrise des métiers impliqués dans la composition de l équipe; } Rédaction des rapports et déclarations d accidents; } Parfaite lecture et application des plans; } Responsable de la bonne réalisation des travaux; } Connaissance et surveillance de l application des règles de sécurité. 26

29 Découvrez nos services Les membres du LCGB profitent de nombreux avantages! Structure: Sauvegarde et défense des intérêts sur le lieu de travail Organisation de séminaires de formation syndicale «Kléiblat-Club» pour les jeunes membres (4 à 12 ans) bénéficiant de nombreuses activités de loisir Pour les collègues belges, affiliation sur demande à la CSC en Belgique pour bénéficier des avantages de la plus grande centrale syndicale belge Information, consultation, aide: Consultations et informations gratuites dans plusieurs langues INFO-CENTER HOTLINE Lu-Ve: 8h30-12h30 Tél: Assistance juridique gratuite dans tous les litiges concernant le droit du travail et les affaires sociales, selon les statuts du LCGB Secours de grève journalier sur base du double de la cotisation syndicale et selon les dispositions statutaires Consultations individuelles en cas de harcèlement moral (mobbing) Consultations gratuites pour la déclaration d impôts Publication «Soziale Fortschrëtt» («Progrès Social») Journal «Contacto» pour les membres lusophones 27

30 Prévoyance sociale: Affiliation à la Caisse Médico-Chirurgicale Mutualiste CMCM Indemnité en cas de décès de l affilié(e) par le biais de la Caisse de décès VITA Subsides pour étudiants Pour les frontaliers français: affiliation HARMONIE TRANS- FRONTALIERS, notre mutuelle commune avec la CFDT Possibilité de souscrire à l assurance santé medicis hospi, un produit du groupe Foyer qui couvre tous vos frais de traitement hospitalier en Europe Remboursements en médecine complémentaire selon les modalités du projet pilote AIDA Conseils dans les domaines suivants: forfait d éducation pension de vieillesse congé parental allocations familiales Assistance pour: rédaction de courriers-types démarches lors du décès d un proche 28

31 Notes 29

32 CONTACTS Jean-Paul BAUDOT Construction et artisanat Tel: Fax: Liliana BENTO Construction et artisanat Tel: Fax: Willy PITOU Président comité fédéral Construction et artisanat Tel: UNE PUBLICATION DU LCGB l 11 RUE DU COMMERCE, BP 1208 L-1012 LUXEMBOURG l TÉL.: l l BLOG.LCGB.LU

Sommaire détaillé 9 AR

Sommaire détaillé 9 AR Sommaire détaillé 1 CONTRÔLE DU TRAVAIL... 1.001 A - Ouverture d un établissement industriel et commercial... 1.101 1 - Déclaration nominative préalable à l embauche... 1.102 2 - Registre du commerce -

Plus en détail

info CAISSE GENERALE DE PREVOYANCE LA MUTUELLE POUR LA VIE 2015 // Index 775,17

info CAISSE GENERALE DE PREVOYANCE LA MUTUELLE POUR LA VIE 2015 // Index 775,17 info CAISSE GENERALE DE PREVOYANCE LA MUTUELLE POUR LA VIE 2015 // Index 775,17 La Caisse Générale de Prévoyance se présente La société de secours mutuels CAISSE GENERALE DE PREVOYANCE (CGP) a été créée

Plus en détail

Les obligations sociales des employeurs

Les obligations sociales des employeurs Animateur : Benoît BOUMARD Réunion information 28 Mars 2013 Les obligations sociales des employeurs Les formalités incontournables de l embauche Le formalisme des contrats particuliers Les obligations

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3375 Convention collective nationale IDCC : 3017. PORTS ET MANUTENTION AVENANT

Plus en détail

ACCORD DE REACTUALISATION DU 1er JUILLET 2014 CC INDUSTRIES DU BOIS DE PIN MARITIME EN FORET DE GASCOGNEE (CC 172)

ACCORD DE REACTUALISATION DU 1er JUILLET 2014 CC INDUSTRIES DU BOIS DE PIN MARITIME EN FORET DE GASCOGNEE (CC 172) ACCORD DE REACTUALISATION DU 1er JUILLET 2014 CC INDUSTRIES DU BOIS DE PIN MARITIME EN FORET DE GASCOGNEE (CC 172) SOMMAIRE PREAMBULE ARTICLE A : DISPOSITIONS ANNULEES ET REMPLACEES PAGES 2 ARTICLE B :

Plus en détail

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg. Je suis malade LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg. Je suis malade LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG F I C H E S I N F O S D U F R O N T A L I E R B E L G O - L U X E M B O U R G E O I S Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg Je suis malade LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG Vous êtes salarié au Grand-Duché

Plus en détail

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg. Mon contrat de travail LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg. Mon contrat de travail LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG F I C H E S I N F O S D U F R O N T A L I E R B E L G O - L U X E M B O U R G E O I S Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg Mon contrat de travail LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG Vous venez de trouver

Plus en détail

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires Les obligations légales et réglementaires 1. Gestion des documents de l entreprise A. Les affichages obligatoires L affichage est un élément essentiel de la communication dans l entreprise et cela peut

Plus en détail

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB Coordination intérim Ensemble, on est plus fort contenu au travail p. 5 le contrat de travail p. 6 salaire et avantages p. 7 primes p. 8 durée du travail p. 10 santé

Plus en détail

Le contrat de travail. ... en survol

Le contrat de travail. ... en survol Le contrat de travail... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg Frontalier et frontalière belge Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG 2 Considérant le développement d un véritable marché de l emploi transfrontalier entre la Belgique

Plus en détail

APPRENTIS DU BTP. Ces droits qui vous concernent

APPRENTIS DU BTP. Ces droits qui vous concernent APPRENTIS DU BTP Ces droits qui vous concernent La rémunération Votre rémunération se constitue d un pourcentage du SMIC ou du minimum conventionnel pour les apprentis âgés de plus de 21 ans. Ce pourcentage

Plus en détail

Le Personnel de Maison

Le Personnel de Maison Le Personnel de Maison ( Le guide de l employeur Tout ce qu il faut savoir pour l embauche de personnel de maison MISE À JOUR AVRIL 2013 3 bis, rue Mahabou. 97600 Mamoudzou / Tél. : 02 69 61 16 57 LES

Plus en détail

Le dossier de remboursement

Le dossier de remboursement Le dossier de remboursement Le dossier de remboursement se présente sous la forme d un fichier Excel comportant plusieurs onglets. Merci de compléter la première page du dossier intitulée «Informations

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

Convention. transports et logistique 01.02.2010-31.03.2011

Convention. transports et logistique 01.02.2010-31.03.2011 Convention collective transports et logistique 01.02.2010-31.03.2011 SOMMAIRE Art. 1 Objet de la convention 4 Art. 2 Champ d application 4 CHAPITRE I: Dispositions communes Art. 3 Droits et obligations

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

Les sept piliers de la sécurité sociale

Les sept piliers de la sécurité sociale Les sept piliers de la sécurité sociale 1) L Office National des Pensions (ONP) Très brièvement, il y a en Belgique un régime de pension légale, mais aussi des pensions complémentaires. On parle souvent

Plus en détail

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg,

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg, F I C H E S I N F O S D U F R O N T A L I E R B E L G O - L U X E M B O U R G E O I S Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg, Je perds mon emploi LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG Vous travaillez au Grand-Duché

Plus en détail

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation...

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation... Le Guide Pratique du SOCIAL chef d entreprise Délégués du Personnel Faut il faire une visite d embauche? Droit Quel contrat pour mon salarié? Entreprise La journée de solidarité, c est quand? Obligation...

Plus en détail

ACCORD DU 24 MAI 2011

ACCORD DU 24 MAI 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT ACCORD DU 24

Plus en détail

SEGPA EREA. académie Versailles ENTRE : Nom du stagiaire : Prénom : Éducation Nationale Enseignement Supérieur Recherche

SEGPA EREA. académie Versailles ENTRE : Nom du stagiaire : Prénom : Éducation Nationale Enseignement Supérieur Recherche Convention relative à l organisation de stages d application en milieu professionnel. Élèves de 4 ème âgés de moins 15 ans Élèves de 3 ème âgés de plus 15 ans (Convention type approuvée par la cellule

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

Pays Avant la réforme Après la réforme Bénin Travaux exécutés dans les locaux de l entrepreneur : Celui-ci est, en cas d insolvabilité du tâcheron, responsable de ses obligations à l égard des travailleurs.

Plus en détail

Modules de formation H R S E R V I C E S

Modules de formation H R S E R V I C E S Modules de formation H R S E R V I C E S C est en s inspirant de la collaboration avec ses partenaires professionnels que Securex a conçu ce catalogue de formations dédié aux différents aspects de la gestion

Plus en détail

Édition 2013. Guide de l alternance dans les IEG. Retrouvez FO Énergie et Mines sur www.fnem-fo.org

Édition 2013. Guide de l alternance dans les IEG. Retrouvez FO Énergie et Mines sur www.fnem-fo.org Édition 2013 Retrouvez FO Énergie et Mines sur www.fnem-fo.org Laurine Eugénie Secrétaire Fédérale L objectif est double : FO Énergie et Mines vous souhaite la bienvenue dans les entreprises des Industries

Plus en détail

Ma situation fiscale

Ma situation fiscale Je suis résident français, je travaille en Belgique Ma situation fiscale Je suis résident belge, je travaille en France Avenant du 31 décembre 2008 à la Convention fiscale franco-belge du 10 mars 1964

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti?

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? L apprenti est un salarié à part entière. À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle ou de l entreprise

Plus en détail

Emploi des mineurs et jobs d été

Emploi des mineurs et jobs d été Les évolutions relatives au travail des enfants se sont développées avec les dispositions législatives rendant la scolarité obligatoire. Ainsi les premières lois restreignant l admission des enfants sur

Plus en détail

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés.

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés. ACCORD NATIONAL DU 3 MARS 2006 PORTANT AVENANT A L ACCORD NATIONAL DU 28 JUILLET 1998 MODIFIE SUR L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA METALLURGIE, A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INGENIEURS ET CADRES

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT PRÉAMBULE Conscientes de la nécessité technique, économique ou sociale de faire travailler certains salariés, hommes ou femmes, la nuit, pour pourvoir

Plus en détail

Règlement du travail en équipes et des services de piquet

Règlement du travail en équipes et des services de piquet Règlement du travail en équipes et des services de piquet pour les collaborateurs d Axpo Etat : 1 er janvier 2015 Version 4.0 Table des matières Page 1 Champ d application 1 2 Notions et définitions 1

Plus en détail

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE ÉTUDES INTERCULTURELLES DE LANGUES APPLIQUÉES Licence Pro Rédacteur Technique Master 2 Pro Industrie de la Langue et Traduction Spécialisée Master 2 Pro de Conception Documentation Multilingue et Multimédia

Plus en détail

Kit «Expert RH» RH Expert. Professionnels RH. Langue: Français. vs 20.02.2015

Kit «Expert RH» RH Expert. Professionnels RH. Langue: Français. vs 20.02.2015 Kit «Expert RH» 2015 RH Expert Professionnels RH Langue: Français vs 20.02.2015 Table des Matières Table des Matières... 2 Kits de formation RH... 3 Kit «RH Expert»... 4 Administration du personnel : Engagement

Plus en détail

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg.

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg. Frontaliers français Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg. LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG 2 Considérant le développement d un véritable marché de l emploi transfrontalier entre la France et le Luxembourg,

Plus en détail

B.A.BA pour les FRONTALIERS FRANCO-BELGES

B.A.BA pour les FRONTALIERS FRANCO-BELGES 1 è édition MAI 2013 B.A.BA pour les FRONTALIERS FRANCO-BELGES EURES (EURopean Employment Services) est un réseau européen créé en 1993 par la Commission européenne. Il a pour vocation d offrir des informations,

Plus en détail

Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat ou d un magistrat

Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat ou d un magistrat Nous sommes là pour vous aider Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat Articles D.1 et D.21 du code des pensions civiles et militaires de retraite et demande de retraite additionnelle Article

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL LIVRE PREMIER: RELATIONS INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES DU TRAVAIL LIVRE II: REGLEMENTATION ET CONDITIONS DE TRAVAIL

CODE DU TRAVAIL LIVRE PREMIER: RELATIONS INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES DU TRAVAIL LIVRE II: REGLEMENTATION ET CONDITIONS DE TRAVAIL CODE DU TRAVAIL LIVRE PREMIER: RELATIONS INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES DU TRAVAIL LIVRE II: REGLEMENTATION ET CONDITIONS DE TRAVAIL LIVRE III: PROTECTION, SECURITE ET SANTE DES SALARIES LIVRE IV: REPRESENTATION

Plus en détail

DECLARATION DU SALARIE(E)

DECLARATION DU SALARIE(E) Plaquette réalisée en partenariat avec : INFORMATIONS POUR LES JEUNES ET LES PARENTS SUR LE BABY-SITTING. Ce document a été réalisé pour donner quelques informations pratiques aux utilisateurs du service

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE POUR LES SALARIéS DES ENTREPRISES DE NETTOYAGE DE BâTIMENTS 01.05.2010-30.04.2013

CONVENTION COLLECTIVE POUR LES SALARIéS DES ENTREPRISES DE NETTOYAGE DE BâTIMENTS 01.05.2010-30.04.2013 CONVENTION COLLECTIVE POUR LES SALARIéS DES ENTREPRISES DE NETTOYAGE DE BâTIMENTS 01.05.2010-30.04.2013 Syndicat Services privés de Nettoyage, d Hygiène et d Environnement 146, boulevard de la Pétrusse

Plus en détail

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur,

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur, Avant-propos Chère lectrice, cher lecteur, En ces temps économiquement difficiles, il est important de savoir ce que je peux exiger comme salaire en tant qu entraîneur ou entraîneuse. En particulier, en

Plus en détail

PRINCIPAUX ASPECTS DE LA LEGISLATION SENEGALAISE DU TRAVAIL

PRINCIPAUX ASPECTS DE LA LEGISLATION SENEGALAISE DU TRAVAIL PRINCIPAUX ASPECTS DE LA LEGISLATION SENEGALAISE DU TRAVAIL Les relations de travail s exercent dans le cadre des conditions générales prévues par les textes en vigueur. Il s agit notamment du Nouveau

Plus en détail

La Convention collective des salariés du Particulier employeur. 28/01/2014 Cncesu - Pôle d'appui au Réseau 1

La Convention collective des salariés du Particulier employeur. 28/01/2014 Cncesu - Pôle d'appui au Réseau 1 La Convention collective des salariés du Particulier employeur 28/01/2014 Cncesu - Pôle d'appui au Réseau 1 Les obligations de l employeur à l embauche du salarié S immatriculer en tant qu employeur, plusieurs

Plus en détail

Mes droits aux vacances. ... en survol

Mes droits aux vacances. ... en survol Mes droits aux vacances... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région?

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région? www.frontalierslorraine.eu www.espaceculturelgr.eu Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, Novembre 2011 2 Introduction Le CRD EURES Lorraine est une association

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

Contributions. Edition 2007

Contributions. Edition 2007 Contributions Contributions sur salaires et autres prestations que l'employeur doit payer aux caisses de compensation et aux assurances conformément aux réglementations légales et conventionnelles Edition

Plus en détail

travailler en france frontalière Guide pratique du travailleur frontalier

travailler en france frontalière Guide pratique du travailleur frontalier travailler en france frontalière Guide pratique du travailleur frontalier 1 Vous exercez votre activité professionnelle, salariée ou indépendante, sur le territoire français mais résidez sur le territoire

Plus en détail

Si vous tombez malade peu après une autre période de maladie, s il s agit d une rechute ou d une nouvelle maladie.

Si vous tombez malade peu après une autre période de maladie, s il s agit d une rechute ou d une nouvelle maladie. FICHE INFO Attention. Suite aux décisions prises récemment dans le cadre du statut commun du travailleur, certaines dispositions seront modifiées à partir du 1 er janvier 2014. Elles portent essentiellement

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU DE LA LEGISLATION FINANCIERE (5B)

DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU DE LA LEGISLATION FINANCIERE (5B) Ministère de la santé et des solidarités Ministère délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille Document de travail 29 mars 2006 DIRECTION DE LA SECURITE

Plus en détail

LE STATUT UNIQUE en résumé

LE STATUT UNIQUE en résumé LE STATUT UNIQUE en résumé Le 1 er janvier 2009, la loi du 13 mai 2008 portant introduction d un statut unique pour toutes et tous les salariés tant du secteur privé que du secteur public, hormis les fonctionnaires

Plus en détail

QUEBEC. ASPECTS JURIDIQUES Service Expa-Conseil I. LA PROTECTION SOCIALE AU QUEBEC

QUEBEC. ASPECTS JURIDIQUES Service Expa-Conseil I. LA PROTECTION SOCIALE AU QUEBEC QUEBEC ASPECTS JURIDIQUES Service Expa-Conseil I. LA PROTECTION SOCIALE AU QUEBEC Il existe deux statuts au regard de la sécurité sociale française, le détachement et l expatriation. Le détaché est rattaché

Plus en détail

AVENANT N 57 DU 7 JUILLET 2010

AVENANT N 57 DU 7 JUILLET 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce et réparation de

Plus en détail

Nous contacter : Documentation disponible au BIJ :

Nous contacter : Documentation disponible au BIJ : UE Q I T A R P E D I U G IER 2013 VERSION JANV Ce document a été réalisé à partir des sources documentaires suivantes : Huet Marion, L abécédaire du baby-sitting, Paris, Mutandis, 2004. Le petit guide

Plus en détail

ZOOM TRANSPORT SOMMAIRE

ZOOM TRANSPORT SOMMAIRE Inspection du travail des transports SOMMAIRE ZOOM TRANSPORT F F F F F F 111 Longue distance + de 3,5 t... 2 113 Courte distance + de 3,5 t... 4 116 Personnel roulant messagerie... 6 117 Personnel sédentaire...

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL. Nom :... Prénom :... Ce contrat doit être établi avant l accueil de l enfant.

CONTRAT DE TRAVAIL. Nom :... Prénom :... Ce contrat doit être établi avant l accueil de l enfant. CONTRAT DE TRAVAIL Il est conclu un contrat de travail régi par : la loi n 2005-706 du 27 juin 2005 relative aux assistants maternels et aux assistants familiaux ; le décret n 2006-627 du 29 mai 2006 relatif

Plus en détail

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Adresse postale: L-2975 Luxembourg Fax: 404481 www.mde.lu MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Chapitre I : Champ d application Art. 1 er Sont affiliés obligatoirement à la Mutualité tous les employeurs occupant

Plus en détail

VADE-MECUM D EXERCICE LIBERAL

VADE-MECUM D EXERCICE LIBERAL Commission nationale d Entraide VADE-MECUM D EXERCICE LIBERAL Conseil national de l Ordre des médecins nov. 2004 (MAJ nov. 2006) Formalités administratives obligatoires pour l exercice de la médecine Exigées

Plus en détail

Rémunération et Avantages Sociaux

Rémunération et Avantages Sociaux Rémunération et Avantages Sociaux Prime de médaille 1 Janvier 2012 SOMMAIRE Avant-propos 3 Dispositions générales Types de médaille Délivrance de la médaille d honneur du travail Attribution de la prime

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES ACCORD DU 28 FÉVRIER 2014 RELATIF AU TEMPS

Plus en détail

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde)

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde) DE-02-03-04 Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE (autre qu en service de garde) La convention collective et les arrangements locaux S3 2000-2002 Fédération du personnel de soutien

Plus en détail

1. Généralités. 2. Feuille de renseignements : Remplissage

1. Généralités. 2. Feuille de renseignements : Remplissage Grand-Duché de Luxembourg - MFPRA - APE Page 1 1. Généralités La «Feuille de renseignements» permet à la personne recrutée de disposer des informations nécessaires concernant l ensemble des données et

Plus en détail

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2009 à 9h30 «Les régimes de la Fonction publique et les autres régimes spéciaux : le point sur les réformes récentes» Document N 10 Document

Plus en détail

ORA Consultants 30/06/2009 OBJECTIFS. - Faire le point sur les règles en la matière. - Les nouveautés au 1 er janvier 2016

ORA Consultants 30/06/2009 OBJECTIFS. - Faire le point sur les règles en la matière. - Les nouveautés au 1 er janvier 2016 Programme 2 ATELIER RH PAIE 2015 MUTUELLE PREVOYANCE : NOUVEAUTES 2016 OBJECTIFS - Faire le point sur les règles en la matière - Les nouveautés au 1 er janvier 2016 - Mettre en place les différents régimes

Plus en détail

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX L apprentissage est une forme d éducation alternée. Il a pour but de donner à des jeunes travailleurs ayant satisfait à l obligation scolaire une formation générale, théorique et pratique, en vue de l

Plus en détail

Annexe ANNEXE I - Employés Convention collective nationale du 14 janvier 2000

Annexe ANNEXE I - Employés Convention collective nationale du 14 janvier 2000 Le 19 mars 2015 Annexe ANNEXE I - Employés Convention collective nationale du 14 janvier 2000 Classification et définition des emplois Article 1er Modifié par Classifications - art. 1er (VNE) Les niveaux

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Le point sur ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE SOCIAL Juillet 2008 La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Les partenaires sociaux ont signé un accord national interprofessionnel

Plus en détail

Banque européenne d investissement. Mieux connaître vos prestations

Banque européenne d investissement. Mieux connaître vos prestations Juin 2012 La présente brochure est un simple document d'information. Elle doit être lue en conjonction avec les documents réglementaires applicables et n'est donc pas susceptible, en tant que telle, de

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE LA METALLURGIE DE L OISE

CONVENTION COLLECTIVE DE LA METALLURGIE DE L OISE CONVENTION COLLECTIVE DE LA METALLURGIE DE L OISE AVENANT «MENSUELS» ARTICLE 1 : CHAMP D APPLICATION Le présent avenant règle les rapports entre les ouvriers, employés, techniciens et agents de maîtrise

Plus en détail

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile (Hors assistant maternel agréé) Vous recrutez un(e) salarié(e) pour vous aider à entretenir votre domicile et repasser votre linge. Vous souhaitez

Plus en détail

CGSLB. grande distribution. www.cgslb.be

CGSLB. grande distribution. www.cgslb.be CGSLB grande distribution www.cgslb.be Sommaire Avant-propos... 3 Conditions de travail et de salaire... 5 Salaires minimums sectoriels... 5 Augmentation du pouvoir d achat période 2009 2010...5 Prime

Plus en détail

268 Boulevard Clemenceau Sac postal 23 59708 Marcq en Baroeul Cedex. Mél : contact@cibtp-nord.fr Tél : 03 20 66 89 20 Fax : 03 20 66 89 22

268 Boulevard Clemenceau Sac postal 23 59708 Marcq en Baroeul Cedex. Mél : contact@cibtp-nord.fr Tél : 03 20 66 89 20 Fax : 03 20 66 89 22 268 Boulevard Clemenceau Sac postal 23 59708 Marcq en Baroeul Cedex Mél : contact@cibtp-nord.fr Tél : 03 20 66 89 20 Fax : 03 20 66 89 22 Tableau des assiettes des cotisations dans le secteur du BTP AVRIL

Plus en détail

Nouveau jeune collaborateur

Nouveau jeune collaborateur Insérez le logo de l'entreprise LIVRET D'ACCUEIL Nouveau jeune collaborateur Livret d accueil de : Prénom NOM ACCUEIL ACCOMPAGNEMENT Nous sommes heureux de vous accueillir au sein de notre entreprise.

Plus en détail

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Congé de maternité 2 Pour les salariées 2 Congé prénatal 2 Congé postnatal 2 Formalités administratives

Plus en détail

LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE L E S S E N T I E L La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours

Plus en détail

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE SOMMAIRE 04 Introduction OBJET FINANCEMENT FONCTIONNEMENT 10 Les entreprises et le Congé de Fin d Activité ADHeSION à L AGECFA-Voyageurs PERSONNEL AFFILIe

Plus en détail

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015 les infos DAS - n 017 23 janvier 2015 Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015 Ce qui change au 1 er janvier 2015 Nouvelle cotisation patronale au fonds de financement des syndicats Assurance

Plus en détail

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :...

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... RENSEIGNEMENTS ÉLÈVE Nom Prénom Adresse Classe Tél. / L élève est autorisé à quitter l institut

Plus en détail

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL 2007 Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1; Vu le code de l éducation, et notamment ses articles

Plus en détail

Demande d inscription 2013-2014

Demande d inscription 2013-2014 Catégorie Paramédicale - Département Gilly Demande d inscription 2013-2014 Cette demande d inscription ne devient définitive qu après analyse par nos soins de votre dossier complet et paiement des frais

Plus en détail

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Si vous vous posez des questions en matière de PROCESSUS DE FORMATION, voyez les rubriques

Plus en détail

SPECIMEN. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée Assistante Maternelle. Entre l employeur. et le salarié. adh@fepem.fr

SPECIMEN. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée Assistante Maternelle. Entre l employeur. et le salarié. adh@fepem.fr Modèle de contrat de travail à durée indéterminée Assistante Maternelle Entre l employeur Madame Mademoiselle Monsieur NOM :... Prénom :... Adresse :... En qualité de (père mère tuteur ou autre) :... N

Plus en détail

ACCORD DU 24 JUIN 2010

ACCORD DU 24 JUIN 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel MODERNISATION DU MARCHÉ DU TRAVAIL (Portage salarial) ACCORD DU 24 JUIN 2010 RELATIF AU PORTAGE

Plus en détail

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) des services résidentiels, d accueil de jour et de placement familial pour personnes handicapées Mise à jour au 01.01.2002 1. Fonds propres, provisions et impôts

Plus en détail

Projet financé par l'ue

Projet financé par l'ue Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat,(Maroc)31mars 1 er avril2011

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3257 Convention collective nationale IDCC : 1601. BOURSE (3 e édition. Juin 2004) ACCORD DU 8 JUILLET 2005

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL 1.).DEFINITION ET INTERET DU CONTRAT DE TRAVAIL Qu est qu un contrat de travail? Un contrat de travail est un accord par lequel une personne (le salarié) s engage à travailler pour

Plus en détail

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC Les fiches consacrées aux agents non titulaires de droit public ne concernent que les actes de recrutement (contrats

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL UNITE TERRITORIALE 71 DIRECCTE BOURGOGNE Mise à jour le 16/01/2015 LES ASSISTANT(E)S MATERNEL(LE)S Lorsqu ils souhaitent faire garder leur(s) enfant(s), les parents peuvent faire appel à un(e) employé(e)

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE Entre : L Université Jean Moulin Lyon 3, Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, Représentée par son Président,Monsieur Jacques

Plus en détail

MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES

MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES Ce modèle a une fonction d information La Convention Collective Nationale des assistants maternels du particulier

Plus en détail

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants 1 Introduction: l assurance maladie-invalidité L assurance maladie-invalidité (AMI) forme une des branches du système belge de la sécurité sociale;

Plus en détail

REPERTOIRE DES INTERPRETATIONS DE LA CCT DU SECTEUR SANITAIRE PARAPUBLIC VAUDOIS ETAT au 02.04.2014

REPERTOIRE DES INTERPRETATIONS DE LA CCT DU SECTEUR SANITAIRE PARAPUBLIC VAUDOIS ETAT au 02.04.2014 REPERTOIRE DES INTERPRETATIONS DE LA CCT DU SECTEUR SANITAIRE PARAPUBLIC VAUDOIS ETAT au 02.04.2014 TABLE DES MATIERES DU REPERTOIRE Numéros Enoncé du problème examiné, de la question soulevée 1 Annuités

Plus en détail