Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé"

Transcription

1 Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

2 Partie 3 - Assurance Maladie Invalidité les indemnités.

3 Plan A- INCAPACITÉ PRIMAIRE(1)(2) B- INVALIDITÉ (1)(2) (3)Principes communs aux 2 régimes C- INDEMNITÉ DE MATERNITÉ(1)(2) D- REPOS ET CONGÉ DE PATERNITÉ(1)(2) E- CONGÉ D'ADOPTION(1)(2) (1)Travailleurs salariés et assimilés (2)Travailleurs indépendants et aidants

4 CONDITIONS MÉDICALES l état de santé empêche la poursuite de l activité professionnelle salariée ou indépendante ou de répondre aux obligations du chômage (reconnaisance à 66% ou à 2/3). le contrôle de l état de santé est effectué par le médecinconseil de la mutualité lors de la période d incapacité primaire. Après un an de maladie, débute la période d invalidité dont la durée est établie par le conseil médical de l invalidité (INAMI) et ce, sur base des documents médicaux transmis par le médecin-conseil de la mutualité ou après avoir examiné le patient.

5 CONDITIONS ADMINISTRATIVES LES SALARIÉS 120 jours de travail sur une période de 6 mois avant la date de début de l incapacité de travail (= stage) validité du bon de cotisations (montant minimum bon 2008 = 5.549,96 pour les plus de 21 ans et 4.162,47 pour les moins de 21 ans ne pas avoir perdu la qualité de titulaire pendant plus de 30 jours précédant la date de début de l incapacité de travail

6 CONDITIONS ADMINISTRATIVES (suite) LES SALARIÉS (suite) dispenses à ces conditions : qualité de titulaire dans les 30 jours suivant la fin de détention veufs ou veuves reprenant une activité salariée après une pension de survie fin stage d attente + 1 jour d allocation de chômage ou travail

7 LES INDÉPENDANTS CONDITIONS ADMINISTRATIVES (suite) les lois sociales doivent être payées durant les deux trimestres qui précèdent celui de l incapacité de travail (ou avoir obtenu une dispense) pas d interruption de plus de 30 jours entre le début de l incapacité de travail et le dernier jour du trimestre précédent cette I.T.

8 FORMES & DÉLAIS l incapacité de travail doit être déclarée à l aide d un certificat type appelé «confidentiel» qui indique l identité du titulaire et le diagnostic (+ date du début du risque et identité médecin ) les délais (jours calendriers) 14 jours pour les ouvriers 28 jours pour les employés 2 jours pour les chômeurs et les intérimaires 28 jours pour les indépendants

9 FORMES & DÉLAIS (suite) (Si délai de déclaration non respecté à sanction = 10% du montant de l indemnité journalière pour la période entre la date du début de maladie et la date de réception du certificat «confidentiel» levée de sanction sous conditions) Conseil : déclarer l incapacité de travail le plus vite possible (dans les 48 h) Remarque : en cas de rechute en maladie lors d une reprise du travail, il faut déclarer cette rechute auprès de la mutualité (48h => délais de déclaration)

10 A- INCAPACITÉ PRIMAIRE

11 (1)Travailleurs salariés et assimilés période d incapacité primaire = la première année d incapacité de travail si le titulaire a droit à un salaire garanti payé par l employeur, l indemnisation débute le 1er jour qui suit la fin de période couverte par le S.G. l indemnité est journalière et payée sur un régime 6 jours par semaine retenue d un précompte de 11,11%

12 (1)Travailleurs salariés et assimilés (suite) retenue d un précompte de 10,09% si indemnité calquée sur allocation de chômage et que celle-ci faisait l objet du précompte retenue pendant 6 mois elle est égale à 60% de la rémunération brute journalière perdue (plafonnée à 120,74 ) le chômeur perçoit le même montant que son allocation de chômage pendant les 6 premiers mois de maladie.

13 (1)Travailleurs salariés et assimilés (suite) Après 6 mois d I.T., au 1er jour du 7ème mois, l indemnité est revue pour les chômeurs et certains travailleurs en fonction de leur situation familiale. La finalité de cette révision : accéder à une indemnité journalière minimum (qualité de travailleur régulier ou non)

14 Le Modèle 225 Comme indiqué précédemment, la situation familiale du titulaire entre en compte pour la détermination du taux d indemnisation (à partir du 1er jour du 7ème mois). La situation est évaluée sur base d un document «modèle 225». Les revenus de la(les) personne(s) vivant sous le même toit que le titulaire doivent être renseignés. Ce formulaire détermine les taux suivants : avec charge - chef de ménage isolé cohabitant

15 Le Modèle 225 (suite) Nature du revenu du cohabitant Montant du revenu mensuel brut Taux d'indemnisation Revenus en général <ou= à avec charge Revenus professionnels ou mixtes (prof. + rev. remplacement) > à à < isolé > à cohabitant > à mais < isolé > à cohabitant

16 Le Modèle 225 (suite) => La situation du ménage est examinée dans l ordre suivant : le titulaire cohabite avec un conjoint ou un partenaire de vie les revenus de ce dernier déterminent le taux quels que soient les revenus des autres membres du ménage si pas de conjoint ou partenaire de vie, y-a-t-il des personnes non apparentées sous le même toit examen des revenus de cette personne il y a des personnes apparentées ou alliées jusqu au 3ème degré examen des revenus de ces personnes MAIS attention, pour attribuer la qualité de chef de ménage au titulaire, il faut que la personne apparentée soit considérée comme financièrement à charge du titulaire autre cas : le titulaire vit seul mais paie une pension alimentaire par ordre judiciaire ou par acte notarié qualité de chef de ménage si pension alimentaire > à 111,55 / mois

17 Le Modèle 225 (suite) L enjeu de cette révision est d accéder à une indemnité journalière minimum : TITULAIRE TRAVAILLEUR RÉGULIER TRAVAILLEUR NON RÉGULIER avec charge isolé cohabitant Sans charge

18 (1)Travailleurs salariés et assimilés (suite)

19 (2)Travailleurs indépendants et aidants période d incapacité primaire = la première année d incapacité de travail l indemnité est journalière et payée sur un régime 6 jours par semaine le premier mois d incapacité n est pas payé = le mois de carence l indemnité est forfaitaire l indemnité forfaitaire dépend de la situation familiale à renvoi au modèle 225

20 (2)Travailleurs indépendants et aidants (suite) INCAPACITÉ PRIMAIRE TAUX JOURNALIER FORFAITAIRE titulaire avec charge isolé cohabitant Début I.T. 1 mois de Carence Indemnisation forfaitaire à partir du 2ème mois de l'i.t. (1er paiement à la fin du 2ème mois) I I

21 B- INVALIDITÉ

22 (1)Travailleurs salariés et assimilés un an après le début de l incapacité de travail, débute la période d invalidité l indemnité d invalidité est journalière et payée en régime de 6 jours semaine l indemnité est un pourcentage du salaire journalier brut perdu (plafonnée à 120,74 ) ou elle correspond à un minimum elle est déterminée par la situation de ménage du titulaire à l aide du modèle 225

23 (1)Travailleurs salariés et assimilés (suite) => Trois situations et trois pourcentages :

24 (1)Travailleurs salariés et assimilés (suite) TITULAIRE => Les taux minima sont: TRAVAILLEUR RÉGULIER TRAVAILLEUR NON RÉGULIER avec charge isolé cohabitant sans charge ère année de maladie=incapacité primaire 2ème année de maladie=période d'invalidité - révision taux journalier I I ère année de maladie 2ème année de maladie révision taux journalier S.G. début Indemnité 1er jour du 7ème mois I I I I

25 (2)Travailleurs indépendants et aidants un an après le début de l incapacité de travail, débute la période d invalidité l indemnité d invalidité est journalière et payée en régime de 6 jours semaine l indemnité est forfaitaire

26 (2)Travailleurs indépendants et aidants (suite) elle est déterminée par la situation de ménage du titulaire à l aide du modèle 225 ET elle est déterminée par la situation de l entreprise à poursuite ou cessation de l activité (l activité indépendante pouvant être poursuivie par une tierce personne)

27 (2)Travailleurs indépendants et aidants (suite) INVALIDITÉ Poursuite de l'activité Titulaire avec charge TAUX journalier forfaitaire INVALIDITÉ Cessation de l'activité Titulaire avec charge TAUX journlier forfaitaire Isolé Isolé Cohabitant Cohabitant 33.80

28 L assimilation En régime général, les périodes de maladie sont automatiquement assimilées ; le titulaire conserve ses droits aux prestations de sécurité sociale. Ce n est pas le cas pour les indépendants. Ceux-ci doivent demander l assimilation à l INASTI via la caisse d assurances sociales à laquelle ils sont affiliés. En cas d accord de l INASTI, les périodes de maladie sont assimilées gratuitement à de l activité. L indépendant conserve les droits liés à son statut social.

29 L assimilation (suite) => Conditions pour obtenir l assimilation : le médecin-conseil reconnaît l incapacité de travail la cessation de l activité indépendante elle ne peut être poursuivie par un tiers

30 L assimilation (suite)

31 (3)Principes communs aux 2 régimes L allocation tierce personne Il s agit d une indemnité journalière complémentaire et forfaitaire accordée lorsque le degré d autonomie du travailleur salarié ou indépendant en incapacité primaire ou en invalidité est fortement réduit.

32 (3)Principes communs aux 2 régimes (suite) L allocation tierce personne (suite) => La demande : auprès du médecin-conseil de la mutualité qui soumet cette demande au Conseil médical de l Invalidité quand prend-t-elle cours? A partir du 4ème mois d incapacité (au plus tôt ou au moment de la demande) montant forfaitaire journalier = 12,99 (non fiscalisé)

33 (3)Principes communs aux 2 régimes (suite) L allocation tierce personne (suite) => Cette allocation est suspendue : dès le 1er jour de détention ou d internement dès le 1er jour du 3ème mois d hospitalisation

34 (3)Principes communs aux 2 régimes (suite) L activité autorisée Le travailleur peut entreprendre ou reprendre une activité professionnelle à temps réduit. La règle du cumul des indemnités de mutuelle avec le revenu professionnel (ou non) varie selon que le travailleur est salarié ou indépendant et selon la nature de l activité (bénévole, lucrative, salariée, indépendante).

35 (3)Principes communs aux 2 régimes (suite) L activité autorisée (suite) => L essentiel est ceci : Toute reprise de l activité, bénévole ou lucrative, par le titulaire nécessite une demande et un accord PREALABLE du médecin-conseil.

36 (3)Principes communs aux 2 régimes (suite) Absence ou réduction des indemnités Les indemnités ne peuvent pas être payées : => pendant la période couverte par une indemnité de rupture => pendant la période couverte par un pécule de vacances => pendant les jours de repos compensatoires payés aux travailleurs du secteur de la construction. Une règle de cumul est établie pour une maladie professionnelle, un accident de travail ou un accident de droit commun lorsque l affection est de même nature que celle déclarée au médecin-conseil de la mutuelle

37 (3)Principes communs aux 2 régimes (suite) Recours Le délai de recours au tribunal du travail contre une décision du médecin-conseil, de l organisme assureur, de l INAMI est de 3 mois à partir de la date de notification de la décision.

38 Saisie et Cession (3)Principes communs aux 2 régimes (suite) Les indemnités de mutuelle sont soumises aux principes de la saisie et de la cession dans les limites suivantes : Les montants ci-dessus sont majorés lorsque le titulaire pourvoit effectivement à la charge financière d un ou plusieurs enfants à majoration de 60 par enfant saisie pour pension alimentaire impayée

39 (3)Principes communs aux 2 régimes (suite) Les droits dérivés Lorsque le titulaire passe en invalidité (et pour faire simple, est reconnu à plus de 66% d incapacité), il accède à deux réductions fiscales (à la demande de la personne >< pas automatique): une réduction du précompte immobilier une réduction de l impôt sur les personnes physiques

40 (3)Principes communs aux 2 régimes (suite) Les droits dérivés (suite) Un titulaire invalide indemnisé par la mutuelle n a pas d autres droits dérivés SAUF s il a le statut «BIM» Pour information, si le titulaire est invalide et «BIM», il aura accès à : une réduction du précompte immobilier une réduction de l impôt sur les personnes physiques l intervention majorée en matière des soins de santé une réduction SNCB au tarif téléphonique social à réduction de certaines taxes communale à l exonération de la redevance TV radio mais pas en tant qu invalide mais en qualité de «BIM» Les autres réductions éventuelles = autres législations

41 C- INDEMNITÉ DE MATERNITÉ

42 La durée du repos de maternité : 15 semaines réparties en repos prénatal et en repos postnatal (prolongation de cette durée si naissances multiples ou hospitalisation de l enfant / jours perdus si accouchement prématuré) Le congé prénatal : (1)Travailleurs salariés et assimilés débute au plus tôt à partir de la 6ème semaine avant la date présumée de l accouchement débute obligatoirement 7 jours (1 semaine) avant la date présumée de l accouchement mis à part les 7 jours, les semaines non prises (5 semaines) peuvent faire l objet d un report au congé postnatal

43 (1)Travailleurs salariés et assimilés (suite) Le congé postnatal : débute le jour de l accouchement a une durée de 9 semaines durée de 9 semaines augmentée des semaines non prises en congé prénatal

44 (1)Travailleurs salariés et assimilés (suite)

45 (1)Travailleurs salariés et assimilés (suite) Le congé postnatal : le congé postnatal peut être prolongé d une semaine en faveur de la travailleuse en incapacité de travail pour maladie au cours de la totalité de la période de 6 semaines précédant la date de l accouchement si l enfant est hospitalisé + de 7 jours à partir de sa naissance à le repos de maternité est augmenté du nombre de jours d hospitalisation qui dépasse les 7 jours avec une limite de 24 semaines

46 (1)Travailleurs salariés et assimilés (suite) L indemnisation du repos de maternité : mêmes conditions d octroi des indemnités d incapacité de travail le congé de maternité peut débuter, à la demande de la titulaire, dès la 6ème semaine précédant la date présumée de l accouchement certificat «confidentiel» avec mention de la date présumée de l accouchement à envoyer au médecin-conseil de la mutuelle pas de salaire garanti à charge de l employeur le plafond journalier du salaire perdu = 120,74 / l indemnité est journalière

47 (1)Travailleurs salariés et assimilés (suite) L indemnisation du repos de maternité :

48 (1)Travailleurs salariés et assimilés (suite) L indemnisation du repos de maternité : Dans certains cas, l employeur doit, sur base de l avis de la médecine du travail, adopter des mesures de protection envers la travailleuse enceinte. Cette dernière peut se voir écartée de son poste de travail. L écartement du travail pour cause de grossesse ne relève plus du Fonds des Maladies Professionnelles mais de l INAMI. L indemnité journalière se monte à 78,24% du salaire perdu. Il n y a pas de salaire garanti et l écartement prend fin si le contrat de travail prend fin. La période d écartement doit débuter dans les 4 premiers mois de grossesse et se termine la veille du début des 6 semaines précédant la date présumée de l accouchement.

49 (2)Travailleurs indépendants et aidants La durée du repos de maternité : 8 semaines dont 3 sont obligatoires et réparties de la façon suivante 1 semaine avant la date présumée de l accouchement et 2 semaines après cette date dont 5 sont facultatives L indemnisation du repos de maternité : forfaitaire : 383,24 / semaine la travailleuse doit cesser toute activité durant les semaines de repos elle peut prétendre à 105 titres services gratuits pour les prestations d une aide ménagère (T.S. à demander à la C.A.S.T.I. à laquelle elle est affiliée)

50 (2)Travailleurs indépendants et aidants (suite)

51 D- REPOS ET CONGÉ DE PATERNITÉ

52 Le repos de paternité : (1)Travailleurs salariés et assimilés En cas d hospitalisation de la mère (+ de 7 jours) ou de son décès, le père peut reprendre la partie du congé de maternité que la mère n a pas pu prendre. Ce congé débute au plus tôt le 8ème jour suivant la naissance de l enfant et se termine lorsque la mère quitte l hôpital et de toute façon, lorsque la période de maternité prend fin. L indemnité = même principe de calcul (2) cette indemnité n existe pas pour les indépendants et les chômeurs

53 (1)Travailleurs salariés et assimilés (suite) Le congé de paternité : 10 jours dans les 4 mois qui suivent l accouchement (en 1 x ou répartis sur la période de 4 mois) les 3 premiers jours = S.G. employeur; les 7 suivants = 82% du revenu plafonné (2) cette indemnité n existe pas pour les indépendants et les chômeurs

54 E- CONGÉ D'ADOPTION

55 (1)Travailleurs salariés et assimilés Le titulaire qui adopte peut prétendre à un congé de : 1 semaine minimum 6 semaines si l enfant a moins de 3 ans 4 semaines si l enfant est âgé de 3 à 8 ans les 3 premiers jours sont à charge de l employeur, les autres jours par l assurance maladie = 82% de la rémunération brute perdue plafonnée le congé débute dans les 2 mois de l inscription de l enfant au Registre National et se termine lorsque l enfant atteint l âge de 8 ans le congé ne peut être scindé

56 (2)Travailleurs indépendants et aidants Le titulaire qui adopte peut prétendre à un congé de (suite): 6 semaines si l enfant a moins de 3 ans 4 semaines si l enfant est âgé de 3 à 8 ans l allocation est forfaitaire et hebdomadaire : 383,24 pendant le congé d adoption, l indépendant ne peut ni exercer d activité ni percevoir une indemnité d incapacité de travail

«Mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale» Assurance Maladie Invalidité Les indemnités

«Mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale» Assurance Maladie Invalidité Les indemnités «Mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale» Assurance Maladie Invalidité Les indemnités Version du 11/06/2015 Plan I. Règles de base Droit aux indemnités Déclaration de l incapacité de

Plus en détail

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants 1 Introduction: l assurance maladie-invalidité L assurance maladie-invalidité (AMI) forme une des branches du système belge de la sécurité sociale;

Plus en détail

Parentalité responsable. Les possibilités pour accueillir ensemble un enfant

Parentalité responsable. Les possibilités pour accueillir ensemble un enfant Parentalité responsable Les possibilités pour accueillir ensemble un enfant Édition de mars 2013 Parentalité responsable 2 Le congé de maternité Le congé de maternité est de 15 semaines. Il se compose

Plus en détail

IRCANTEC : Stagiaires et titulaires à TNC < 28h LE CONGE MATERNITE

IRCANTEC : Stagiaires et titulaires à TNC < 28h LE CONGE MATERNITE indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 9 IRCANTEC : Stagiaires et titulaires à TNC < 28h LE CONGE MATERNITE 1. Références, définition et conditions d octroi Références : article 57-5 de la

Plus en détail

La prestation d accueil du jeune enfant

La prestation d accueil du jeune enfant La prestation d accueil du jeune enfant PRIME A LA NAISSANCE ALLOCATION DE BASE Complément de libre Choix d activité Complément de libre Choix du mode de garde PRESTATION D ACCUEIL DU JEUNE ENFANT La prime

Plus en détail

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Congé de maternité 2 Pour les salariées 2 Congé prénatal 2 Congé postnatal 2 Formalités administratives

Plus en détail

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17)

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17) III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés () La pension d invalidité est un revenu de remplacement accordé à titre temporaire. Ce revenu compense

Plus en détail

Le conjoint collaborateur, un statut protecteur

Le conjoint collaborateur, un statut protecteur Le conjoint collaborateur, un statut protecteur Quel statut pour le conjoint du chef d entreprise? qui peut choisir le statut de conjoint collaborateur? Quels sont les avantages? Quel statut pour le conjoint

Plus en détail

Réponse à 6 questions-clés sur le statut OMNIO

Réponse à 6 questions-clés sur le statut OMNIO Le 13 mars 2007. Réponse à 6 questions-clés sur le statut OMNIO - Daniel Draguet - Rétroacte En 1997, le statut VIPO (veufs, invalides, pensionnés et orphelins) a été élargi à tous les bénéficiaires d

Plus en détail

L assurance maternité

L assurance maternité CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES L assurance maternité Mise à jour : Février 2015 L assurance maternité Lorsque vous êtes enceinte, vous pouvez bénéficier de l assurance maternité en tant

Plus en détail

Artisans, industriels et commerçants. Votre assurance invalidité

Artisans, industriels et commerçants. Votre assurance invalidité Artisans, industriels et commerçants Votre assurance invalidité Édition 2015 ARTISANS, INDUSTRIELS ET COMMERÇANTS VOTRE ASSURANCE INVALIDITÉ L assurance invalidité permet de couvrir le risque «invalidité»

Plus en détail

Si vous tombez malade peu après une autre période de maladie, s il s agit d une rechute ou d une nouvelle maladie.

Si vous tombez malade peu après une autre période de maladie, s il s agit d une rechute ou d une nouvelle maladie. FICHE INFO Attention. Suite aux décisions prises récemment dans le cadre du statut commun du travailleur, certaines dispositions seront modifiées à partir du 1 er janvier 2014. Elles portent essentiellement

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

Nouvel élu? Solidaris vous informe

Nouvel élu? Solidaris vous informe Nouvel élu? Solidaris vous informe Mandataires politiques locaux et ASSURANCE MALADIE INVALIDITÉ Outre leur mandat politique, bon nombre de mandataires locaux exercent une autre activité comme travailleur

Plus en détail

L incapacité de travail. Guide pratique

L incapacité de travail. Guide pratique L incapacité de travail Guide pratique 2014 EN INCAPACITÉ DE TRAVAIL? Conseils, formalités administratives, indemnités... Vos réponses au 0800 10 9 8 7 Numéro gratuit Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00

Plus en détail

Introduction. Introduction. Pulinx Erlend - INAMI - formation soins de santé 25/09/08 section CPAS 1 ASSURANCE OBLIGATOIRE SOINS DE SANTE

Introduction. Introduction. Pulinx Erlend - INAMI - formation soins de santé 25/09/08 section CPAS 1 ASSURANCE OBLIGATOIRE SOINS DE SANTE ASSURANCE OBLIGATOIRE SOINS DE SANTE Introduction L assurance obligatoire soins de santé et indemnités est une branche de la sécurité sociale à côté des branches relatives aux: - accidents de travail et

Plus en détail

Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant

Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant Édition 2015 2 LES INDEMNITÉS JOURNALIÈRES Sommaire Quelles sont les conditions de versement? 4 Quelle

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90. Vu le code de la sécurité sociale articles L.33 et suivants

CIRCULAIRE CDG90. Vu le code de la sécurité sociale articles L.33 et suivants CIRCULAIRE CDG90 18/14 CONGE DE MATERNITE : CONDITION D OCTROI ET DUREE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DU REGIME SPECIAL DE SECURITE SOCIALE Vu le code général des collectivités territoriales Vu le code

Plus en détail

PRINCIPES D INDEMNISATION DES CONGES MALADIE A L INRAP

PRINCIPES D INDEMNISATION DES CONGES MALADIE A L INRAP PRINCIPES D INDEMNISATION DES CONGES MALADIE A L INRAP L indemnisation des congés pour raisons de santé des agents de l Inrap est régie par les dispositions de la législation sécurité sociale et par les

Plus en détail

Stagiaire-Titulaire : Ma protection sociale

Stagiaire-Titulaire : Ma protection sociale Date de dernière mise à jour : le 21/06/2011 Stagiaire-Titulaire : Ma protection sociale VOTRE PROTECTION DIFFERE SELON VOTRE STATUT Vous êtes titulaire ou stagiaire d un poste d au moins 28h / semaine

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes

La protection sociale des professions indépendantes La protection sociale des professions indépendantes Artisan Commerçant Industriel Janvier 2009 1 SOMMAIRE 1. L organisation des Régimes 2. Les cotisations 3. Les cas particuliers 4. Les formalités 5. Les

Plus en détail

S O M M A I R E I 07.03 A ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX B ASSURANCE MALADIE C ASSURANCE MATERNITÉ, DÉCÈS, INVALIDITÉ, VEUVAGE

S O M M A I R E I 07.03 A ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX B ASSURANCE MALADIE C ASSURANCE MATERNITÉ, DÉCÈS, INVALIDITÉ, VEUVAGE I 07.03 S O M M A I R E A ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX B ASSURANCE MALADIE C ASSURANCE MATERNITÉ, DÉCÈS, INVALIDITÉ, VEUVAGE D ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES E

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section sécurité sociale CSSS/12/346 DÉLIBÉRATION N 12/117 DU 4 DÉCEMBRE 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES CODÉES À CARACTÈRE PERSONNEL

Plus en détail

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE 5. INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Dr Jacqueline Cardona L INCAPACITÉ PERMANENTE (IP) EN ACCIDENT DU TRAVAIL Principe juridique Article L 434-2 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

Manuel. relatif au Volet A du Formulaire 225. (Déclaration de la situation familiale et de revenus pour déterminer le taux de l indemnité)

Manuel. relatif au Volet A du Formulaire 225. (Déclaration de la situation familiale et de revenus pour déterminer le taux de l indemnité) Manuel relatif au Volet A du Formulaire 225 (Déclaration de la situation familiale et de revenus pour déterminer le taux de l indemnité) 1. Pourquoi recevez-vous ce formulaire? Parce que vous recevez une

Plus en détail

CONNAISSEZ VOS DROITS... Prévoyance

CONNAISSEZ VOS DROITS... Prévoyance Prévoyance CONNAISSEZ VOS DROITS... Caisse de prévoyance des Agents de la Sécurité Sociale et assimilés Institution de Prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale 2 ter, boulevard Saint-Martin

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

La Pension d Invalidité

La Pension d Invalidité DEFINITION Elle a pour objet d accorder à l assuré une pension en compensation de la perte de salaire résultant de la réduction de sa capacité de travail La pension fait souvent suite à un arrêt de travail

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

TRAVAILLEURS FRONTALIERS LUXEMBOURGEOIS en BELGIQUE

TRAVAILLEURS FRONTALIERS LUXEMBOURGEOIS en BELGIQUE Brochure d information à l usage des TRAVAILLEURS FRONTALIERS LUXEMBOURGEOIS en BELGIQUE Édition 2014 Colophon Éditeur responsable J.P.R.M. van Laarhoven Secrétariat général de l Union Benelux Rue de la

Plus en détail

Office national de sécurité sociale des administrations provinciales et locales (ONSSAPL)

Office national de sécurité sociale des administrations provinciales et locales (ONSSAPL) Office national de sécurité sociale des administrations provinciales et locales (ONSSAPL) Statut social des gardien(ne)s d enfants 01 01 2009 Contenu A. Généralités... 1 B. Champs d application... 1 C.

Plus en détail

Incapacité de travail par suite de maladie ou d accident.

Incapacité de travail par suite de maladie ou d accident. Incapacité de travail par suite de maladie ou d accident. Ni le statut social «de base» légal des travailleurs employés, ni celui des indépendants ne prévoient une bonne protection du revenu lorsqu une

Plus en détail

Votre protection sociale

Votre protection sociale Votre protection sociale Chaque trimestre ou chaque mois, votre employeur vous déclare. La Caisse d Allocations Familiales verse pour lui des cotisations à 3 organismes qui gèrent votre protection sociale.

Plus en détail

Belgique : Gros plan sur les maladies professionnelles et les accidents du travail

Belgique : Gros plan sur les maladies professionnelles et les accidents du travail Belgique : Gros plan sur les maladies professionnelles et les accidents du travail L assurance belge contre les maladies professionnelles et les accidents du travail occupe une place particulière dans

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant 1 Harmonie Mutuelle, 1 ère mutuelle santé de France. 520 000 personnes protégées au titre du 4.5 millions de personnes protégées en complémentaire santé

Plus en détail

RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948)

RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948) RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948) Médecin Régimes obligatoires Médecin Conjoint collaborateur La retraite : Base (1949) Complémentaire (1949) ASV (1972) La prévoyance : Invalidité-Décès

Plus en détail

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2015

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2015 1 L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices Édition 2015 L ASSURANCE MATERNITÉ Sommaire Les prestations maternité 3 Cas particuliers 8 Le congé paternité 11

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

PAJE Prestation d Accueil du Jeune Enfant

PAJE Prestation d Accueil du Jeune Enfant PAJE Prestation d Accueil du Jeune Enfant La PAJE se substitue, depuis le 1er janvier 2004, à 5 prestations existantes en faveur de la petite enfance (AFEAMA, AGED, APJE, allocation parentale d éducation

Plus en détail

Assurance-maternité et adoption dans le canton de Genève

Assurance-maternité et adoption dans le canton de Genève «Task Force LAMat» AMat Etat au 1 er janvier 2010 Assurance-maternité et adoption dans le canton de Genève Rapport avec le droit fédéral En date du 1 er juillet 2005, la législation fédérale sur les allocations

Plus en détail

La lettre du. Les évolutions du régime de prévoyance

La lettre du. Les évolutions du régime de prévoyance La lettre du N 12 Novembre 2011 Les évolutions du régime de prévoyance Depuis l accord initial du 19 mars 2003 qui a mis en place un régime de prévoyance pour la branche du commerce de détail de l habillement

Plus en détail

Caisse cantonale genevoise de compensation. Assurance-maternité cantonale genevoise

Caisse cantonale genevoise de compensation. Assurance-maternité cantonale genevoise Caisse cantonale genevoise de compensation Assurance-maternité cantonale genevoise Etat au 1 er juillet 2001 Introduction L'assurance-maternité est une assurance perte de gain obligatoire dans le Canton

Plus en détail

LES EXONÉRATIONS DE COTISATIONS

LES EXONÉRATIONS DE COTISATIONS Dossier Exploitant LES EXONÉRATIONS DE COTISATIONS Fiche n 4 Les cotisations des non salariés agricoles obéissent à une règle d annualité prévue par le décret n 84-936 du 22.10.1984 ; c est-à-dire qu elles

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

GROUPE S - CASI L ENGAGEMENT DE SERVICE

GROUPE S - CASI L ENGAGEMENT DE SERVICE { GROUPE S - CASI L ENGAGEMENT DE SERVICE L ENGAGEMENT DE SERVICE La caisse d assurances sociales du GROUPE S est un maillon indispensable entre l Administration et le citoyen. Elle contribue de concert

Plus en détail

A - ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE. Loi de financement de la sécurité sociale

A - ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE. Loi de financement de la sécurité sociale I MAJ.09-2015 SOMMAIRE A - ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Tutelle Loi de financement de la sécurité sociale Organigramme général Organisation de

Plus en détail

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Si vous vous posez des questions en matière de PROCESSUS DE FORMATION, voyez les rubriques

Plus en détail

SOMMAIRE. I- Vos prestations à court terme 5. II- Vos prestations à long terme 11. III- Allocations familiales 14. IV- Adresses utiles 15

SOMMAIRE. I- Vos prestations à court terme 5. II- Vos prestations à long terme 11. III- Allocations familiales 14. IV- Adresses utiles 15 I- Vos prestations à court terme 5 SOMMAIRE I-1- A quelles prestations avez-vous droit 5 I-2- Qui bénéficie de ces prestations et quand 5 I-3- Comment bénéficier de ces droits 5 II- Vos prestations à long

Plus en détail

Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133

Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133 Parue dans le Moniteur Belge du 28 décembre 2006 Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133 CHAPITRE VI. Fonds d indemnisation des victimes de l amiante Section 1re. Mission et fonctionnement

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages Sommaire Pages.. Qu est-ce que la PAJE 02.. La prime à la naissance ou à l adoption 03.. L allocation de base 04.. Le complément de libre choix du mode de garde Vous en bénéficiez quels que soient vos

Plus en détail

Quelles sont les conditions d obtention d un temps partiel thérapeutique pour un fonctionnaire?

Quelles sont les conditions d obtention d un temps partiel thérapeutique pour un fonctionnaire? Juin 2012 Questions sociales Qu est-ce que le mi-temps thérapeutique? Le mi-temps thérapeutique se met en place après avis du médecin traitant et du médecin de la Sécurité sociale, à la suite d un arrêt

Plus en détail

TRAVAILLEURS FRONTALIERS LUXEMBOURGEOIS en BELGIQUE

TRAVAILLEURS FRONTALIERS LUXEMBOURGEOIS en BELGIQUE Brochure d information à l usage des TRAVAILLEURS FRONTALIERS LUXEMBOURGEOIS en BELGIQUE Édition 2015 Colophon Éditeur responsable J.P.R.M. van Laarhoven Secrétariat général de l Union Benelux Rue de la

Plus en détail

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale Le salaire des internes en DES de Médecine Générale *************** «Le salaire est la contrepartie du travail fourni» Guide pratique du droit au travail, La Documentation Française. **************** (I)

Plus en détail

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul...

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul... Nouvelles Mesures Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Plus d informations sur www.apce.com Loi n 20121404 du 17 décembre 2012 SOMMAIRE Mesures relatives aux travailleurs indépendants...

Plus en détail

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1 ROYAUME-UNI Les dépenses de protection sociale au Royaume-Uni représentent 26,8% du PIB. Le système britannique est de logique beveridgienne. La principale réforme récente concerne le système de retraite

Plus en détail

Les sept piliers de la sécurité sociale

Les sept piliers de la sécurité sociale Les sept piliers de la sécurité sociale 1) L Office National des Pensions (ONP) Très brièvement, il y a en Belgique un régime de pension légale, mais aussi des pensions complémentaires. On parle souvent

Plus en détail

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013 1 L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices Édition 2013 L assurance maternité Sommaire Les prestations maternité 3 Cas particuliers 8 Le congé paternité 11

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

Mieux comprendre l assurance avec Generali

Mieux comprendre l assurance avec Generali Mieux comprendre l assurance avec Generali Prévoyance : mieux comprendre ce qu il se passe en cas d invalidité Dans une précédente parution, nous avons abordé le thème de la prévoyance individuelle en

Plus en détail

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Adresse postale: L-2975 Luxembourg Fax: 404481 www.mde.lu MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Chapitre I : Champ d application Art. 1 er Sont affiliés obligatoirement à la Mutualité tous les employeurs occupant

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU VDI MANDATAIRE ELORA

GUIDE PRATIQUE DU VDI MANDATAIRE ELORA GUIDE PRATIQUE DU VDI MANDATAIRE ELORA Vos premiers pas. PREAMBULE Le Vendeur à Domicile Indépendant est chargé de la commercialisation des produits de la société ELORA directement auprès du consommateur,

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale Protection sociale Assurance maladie, maternité, décès MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES _ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès

Plus en détail

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise (Nouvelle réglementation régimes généraux) document d information Version 3.1 01.10.2014 C3 RCC EXTRAITS DE VOS DROITS ET OBLIGATIONS

Plus en détail

Journée des Assistantes Sociales. Steve EHMANN 27 mars 2012

Journée des Assistantes Sociales. Steve EHMANN 27 mars 2012 Journée des Assistantes Sociales Steve EHMANN 27 mars 2012 Plan de la présentation Maladie prolongée (aspect loi du travail / CNS / Sécurité Sociale) Maladie prolongée Références légales? o Code des Assurances

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

Office. des régimes particuliers. de sécurité sociale

Office. des régimes particuliers. de sécurité sociale Office des régimes particuliers de sécurité sociale (ORPSS) + Statut social des accueillant(e)s d enfants Dernière mise à jour : 22/04/2015 (version 2015.2) GÉNÉRALITÉS... 3 CHAMP D APPLICATION... 3 LE

Plus en détail

ESPAGNE. 1. Principes généraux.

ESPAGNE. 1. Principes généraux. ESPAGNE Les dépenses de protection sociale en Espagne représentent 21,6%PIB. Le système espagnol est devenu récemment plus beveridgien. Ce système est relativement récent, le service national de santé

Plus en détail

Tableau synthétique des différentes aides au bénéfice des personnes handicapées. Document réalisé par la MDPH 04 Mise à jour : mai 2013 1

Tableau synthétique des différentes aides au bénéfice des personnes handicapées. Document réalisé par la MDPH 04 Mise à jour : mai 2013 1 Tableau synthétique des différentes aides au bénéfice des personnes handicapées Document réalisé par la MDPH 04 Mise à jour : mai 2013 1 Prestations financières pour adultes handicapés Prestation financière

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012 Belgique Belgique : le système de retraite en 212 Le régime de retraite comporte deux volets : un régime public lié à la rémunération prévoyant une retraite minimum d une part et un filet de protection

Plus en détail

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général)

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général) Vous êtes à la retraite et vous souhaitez créer une entreprise, les conséquences sur le versement de votre pension et sur votre protection sociale Si vous créez une entreprise, vous serez affilié et cotiserez

Plus en détail

PINBOARD - NOVEMBRE 2013

PINBOARD - NOVEMBRE 2013 PINBOARD - NOVEMBRE 2013 SOMMAIRE 1- Limite à l effet rétroactif des certificats de maladie 2- Elections sociales de novembre 2013 3- Indexation des salaires 2013 4- La fin du Mémorial C - Légilux 5- La

Plus en détail

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE GARDE D ENFANTS Tout savoir sur la PAJE Sommaire Qu est-ce que la PAJE? Page 2 La prime à la naissance ou à l adoption Page 3 L allocation de base Page 4 Le complément de libre choix du mode de garde Page

Plus en détail

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul Déjeuner-débat ELSA Florence Navarro 2 juillet 2014 Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

Le statut du conjoint dans l entreprise

Le statut du conjoint dans l entreprise 12 Les fiches pratiques de législation Le statut du conjoint dans l entreprise Pour plus d informations 02 32 100 500 Chambre de Commerce et d Industrie de Rouen Quai de la Bourse BP 641 76007 ROUEN Cedex

Plus en détail

Les indemnités journalières des artisans et des commerçants

Les indemnités journalières des artisans et des commerçants Les indemnités journalières des artisans et des commerçants Édition 2012 Les indemnités journalières En cas de maladie, d accident ou d hospitalisation, si votre état de santé nécessite un arrêt de travail,

Plus en détail

A - Prime à la naissance ou à l adoption

A - Prime à la naissance ou à l adoption A - Prime à la naissance ou à l adoption Plafonds de ressources Nombre d'enfants au foyer (nés ou à naître) Couples avec un seul revenu Plafonds de ressources 2013 Parents isolés ou couples avec deux revenus

Plus en détail

Le congé de présence parentale

Le congé de présence parentale Le congé de présence parentale 1. Définition Ce congé non rémunéré est prévu par l article 60 sexies de la loi du 26 janvier 1984 qui dispose que le congé de présence parentale est accordé au fonctionnaire

Plus en détail

LOI N 69/LF/18 DU 10 NOVEMBRE 1969 Instituant un régime d assurance de pensions de vieillesse, d invalidité et de décès.

LOI N 69/LF/18 DU 10 NOVEMBRE 1969 Instituant un régime d assurance de pensions de vieillesse, d invalidité et de décès. LOI N 69/LF/18 DU 10 NOVEMBRE 1969 Instituant un régime d assurance de pensions de vieillesse, d invalidité et de décès. L Assemblée nationale fédérale a délibéré et adopté; Le Président de la République

Plus en détail

Dossier à conserver. Démarches et aides financières pour les femmes enceintes ou ayant des enfants. Le congé maternité

Dossier à conserver. Démarches et aides financières pour les femmes enceintes ou ayant des enfants. Le congé maternité Dossier à conserver Démarches et aides financières pour les femmes enceintes ou ayant des enfants. La venue d un enfant donne droit a un certain nombre d aides. Certaines sont directement versées par la

Plus en détail

Demande. d intervention sociale CONFIDENTIEL. 1 - Le demandeur (Écrire en lettres majuscules et en noir) 2 - Le conjoint actuel

Demande. d intervention sociale CONFIDENTIEL. 1 - Le demandeur (Écrire en lettres majuscules et en noir) 2 - Le conjoint actuel Annexe à l'instruction Agirc-Arrco 2009-101-DAS 14/10/2009 Demande d intervention sociale Cadre réservé au service CONFIDENTIEL 1 - Le demandeur (Écrire en lettres majuscules et en noir) chômeur(1) actif

Plus en détail

Incapacité de travail et reclassement du salarié Quelle protection contre le licenciement? Catherine Delsaux Schoy

Incapacité de travail et reclassement du salarié Quelle protection contre le licenciement? Catherine Delsaux Schoy Incapacité de travail et reclassement du salarié Quelle protection contre le licenciement? 1 Titre 1 : Incapacité de travail Introduction La présence du salarié à son lieu de travail = obligation de résultat

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

Titre II. Les prestations de l assurance indemnités

Titre II. Les prestations de l assurance indemnités Titre II. Les prestations de l assurance indemnités I. Le régime des travailleurs salariés Section 1. L organisation administrative et le financement A. L organisation administrative La structure administrative

Plus en détail

SUÈDE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de couronnes suédoises (SEK).

SUÈDE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de couronnes suédoises (SEK). SUÈDE Nomenclature ATP KBT Pension complémentaire Complément municipal au titre du logement Unité monétaire Les dépenses sociales sont exprimées en millions de couronnes suédoises (SEK). Notes générales

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : des Caisses Primaires d'assurance Maladie 09/04/90 des Caisses Générales

Plus en détail

En incapacité de travail et maintenant!

En incapacité de travail et maintenant! en pratique En incapacité de travail et maintenant! 1 en incapacité de travail... EN INCAPACITé DE TRAVAIL... ET MAINTENANT? Vous êtes en incapacité de travail lorsque vous n êtes pas en état d exercer

Plus en détail

GUIDE DES FRONTALIERS

GUIDE DES FRONTALIERS Avec le soutien de l Union européenne SOMMAIRE Fiche 1 Fiche 2 Fiche 3 Fiche 4 Fiche 5 Fiche 6.1 Fiche 6.2 Fiche 6.3 Fiche 7 Fiche 8 Fiche 9 Fiche 10 Fiche 11 Fiche 12 Fiche 13 Fiche 14 Fiche 15 Généralités

Plus en détail

additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information

additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information Relative au contrat collectif de prévoyance complémentaire à adhésion obligatoire souscrit par votre employeur RéUNICA Prévoyance

Plus en détail

Travailler et conserver votre pension

Travailler et conserver votre pension Tout sur... Office national des Pensions ~ www.onp.fgov.be Travailler et conserver votre pension REG.NO.BE-BXL- 000015 Cette brochure a été imprimée sur du papier recyclé En obtenant le certificat EMAS,

Plus en détail

FAQ «Option Maintien de Revenus»

FAQ «Option Maintien de Revenus» FAQ «Option Maintien de Revenus» 1. Qu'est ce que la garantie «Option Maintien de revenus»? La garantie «Option Maintien de revenus» est un contrat d assurance de groupe à adhésion individuelle et facultative,

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION DE L ATTESTATION DE SALAIRE POUR LE PAIEMENT DES INDEMNITéS JOURNALIèRES

NOTICE D UTILISATION DE L ATTESTATION DE SALAIRE POUR LE PAIEMENT DES INDEMNITéS JOURNALIèRES N 50920#04 CACHET DE LA CAISSE NOTICE D UTILISATION DE L ATTESTATION DE SALAIRE POUR LE PAIEMENT DES INDEMNITéS JOURNALIèRES MALADIE, MATERNITé, PATERNITÉ / accueil de l enfant et allocation journalière

Plus en détail

Demande. d intervention sociale. 1 - le demandeur (écrire en lettres majuscules et en noir) 2 - le conjoint actuel

Demande. d intervention sociale. 1 - le demandeur (écrire en lettres majuscules et en noir) 2 - le conjoint actuel Demande d intervention sociale Confidentiel Cadre réservé au service 1 - le demandeur (écrire en lettres majuscules et en noir) actif chômeur (1) retraité autre, précisez : nom de naissance : prénom :

Plus en détail

LEXIQUE RETRAITE FONCTION PUBLIQUE

LEXIQUE RETRAITE FONCTION PUBLIQUE FICHE 1 LEXIQUE RETRAITE FONCTION PUBLIQUE Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60 ans pour les

Plus en détail

Le médecin-conseil de votre mutualité

Le médecin-conseil de votre mutualité en pratique Le médecin-conseil de votre mutualité www.omnimut.be 1 www.omnimut.be Le médecin-conseil de votre mutualité le médecin-conseil de votre mutualité Vous êtes en incapacité de travail et percevez

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Table des matières 1. Caractéristiques du RQAP 3 2. Conditions d admissibilité 4 3. Types de prestations offerts 4 4. Moment pour faire une demande de prestations

Plus en détail

LES PRÉLÈVEMENTS URSSAF, RSI, LPA, CNBF, ORDRE, CNB...

LES PRÉLÈVEMENTS URSSAF, RSI, LPA, CNBF, ORDRE, CNB... C O T I S A T I O N S S O C I A L E S LES PRÉLÈVEMENTS URSSAF, RSI, LPA, CNBF, ORDRE, CNB... Exercer c est aussi déclarer... et cotiser! Prélèvements sociaux et professionnels : COMPARATIF COLLABORATEUR

Plus en détail

I. Les grands principes

I. Les grands principes LE CONGE DE RECLASSEMENT Le Congé de reclassement est un dispositif légal qui permet aux salariés licenciés pour motif économique de se consacrer à leur reclassement dès le préavis (à réception de la lettre

Plus en détail

Accueil et modes de garde. Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013. J adopte un enfant

Accueil et modes de garde. Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013. J adopte un enfant Accueil et modes de garde Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 J adopte un enfant 1 2 J adopte ou j accueille un enfant en vue d adoption La prime à l adoption 4 J élève mon enfant L

Plus en détail