Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Revenus de remplacement : modalités déclaratives"

Transcription

1 Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés comme des revenus de remplacement : Les indemnités journalières de maladie, maternité, accidents du travail, maladies professionnelles, pensions d invalidité et rentes incapacité versées par les organismes de Sécurité sociale, Les indemnités journalières complémentaires à celle de la Sécurité sociale versées au titre de périodes postérieures à la rupture du contrat de travail, par l employeur ou un organisme tiers, Les allocations de chômage, Les allocations de préretraite, Les pensions de retraite versées par les régimes de base de Sécurité sociale et par les organismes de retraite complémentaire, Les avantages de retraite supplémentaire versés par l employeur ou un organisme habilité. Les revenus de remplacement relèvent de dispositions et de taux spécifiques pour l assujettissement à la cotisation d assurance maladie et aux contributions CSG et CRDS. Par ailleurs, certains de ces revenus sont soumis à des contributions spécifiques. Ces cotisations et contributions sont précomptées par les organismes qui versent l allocation pour être ensuite payées à l Urssaf ou dans certains cas à l Acoss. Le montant des cotisations et contributions sociales dû doit être mentionné sur des lignes du bordereau de cotisations Urssaf et du tableau récapitulatif annuel Urssaf à l aide de codes types de personnel (CTP) spécifiques. Le montant des revenus de remplacement versés ne doit pas être reporté sur la Déclaration annuelle des données sociales (DADS). Nous vous proposons de faire le point dans ce dossier sur les taux de cotisations et les modalités de déclaration applicables pour chaque catégorie de revenus de remplacement. Important : Pour les revenus de remplacement perçus à compter du 1er janvier 2015, c est le revenu fiscal de référence du bénéficiaire qui détermine l assujettissement à la CSG, CRDS et à la Casa. Dans l'attente de la mise à jour de notre dossier sur ce point et pour en savoir plus consultez notre dossier réglementaire "Nouveautés au 1er janvier 2015" : En savoir plus Prestations de prévoyance versées par les régimes de Sécurité sociale de base (régime général, régimes spéciaux) Revenus concernés Sont notamment concernés : Les allocations ou indemnités journalières de Sécurité sociale (IJSS) versées à l occasion de la maladie, de la maternité, de la paternité, des accidents du travail et maladies professionnelles versées par les organismes de Sécurité sociale ou pour leur compte par les employeurs (régime de la subrogation), les indemnités versées par les collectivités territoriales à leurs agents mis en «disponibilité d office» à l expiration des congés maladie qui constituent des indemnités journalières, les pensions d invalidité ou d incapacité permanente (rentes ou capitaux), les rentes ou capitaux versés en cas d incapacité permanente ou de décès faisant suite à un accident du travail ou à une maladie professionnelle, les capitaux décès. Cotisations et contributions dues et codes types de personnel (CTP) - Cotisation d assurance maladie Elles sont exonérées de toutes les cotisations de Sécurité sociale. - p. 1

2 - Contributions CSG et CRDS Les indemnités journalières de Sécurité sociale versées par les organismes de Sécurité sociale ou, pour leur compte par les employeurs (régime de la subrogation), à l occasion de la maladie, la maternité, des accidents du travail et maladies professionnelles, sont assujetties à la CSG au taux de 6,20 % (sans application de l abattement de 1,75 % pour frais professionnels) ainsi qu à la CRDS au taux de 0,50 %. Les pensions d invalidité servies par les régimes de base sont soumises à la CSG au taux de 6,60 % ainsi qu à la CRDS au taux de 0,50 %, sans application de l abattement de 1,75 % pour frais professionnels. Le taux réduit de CSG de 3,80 % s applique pour les bénéficiaires ayant de faibles revenus. Les personnes exonérées d impôt sur le revenu ou bénéficiaires d avantages non contributifs attribués sous condition de ressources (allocation supplémentaire du fonds spécial d invalidité) peuvent être exonérées de CSG et de CRDS. La CSG et la CRDS dues sur les prestations de prévoyance servies par les régimes de Sécurité sociale, sont versées à l ACOSS. Les rentes et capitaux décès versées aux victimes d accidents du travail et de maladies professionnelles ou à leurs ayants-droit et les capitaux décès sont exonérés de CSG et de CRDS. - Contribution additionnelle de solidarité pour l autonomie (Casa) Les pensions d invalidité servies par les régimes de base depuis le 1er avril 2013 sont soumises à la contribution additionnelle de solidarité pour l autonomie (CASA) pour les personnes dont le montant de l impôt sur le revenu acquitté l année précédente est supérieur ou égal à 61 euros. Le taux de cette contribution est fixé à 0,30 %. La contribution est précomptée par l organisme débiteur de l avantage et versée à l Acoss. (cas particulier des régimes spéciaux : la contribution est versée par l organisme débiteur à l Urssaf dont relève le siège social de l organisme versement) Elle doit être déclarée sous le CTP 022 : Contrib. addit. solidarité autonomie 022 0,30 % Due pour pensions d'invalidité soumises au taux plein de CSG (non due si taux réduit de CSG) Bon à savoir : Les personnes titulaires d un avantage d invalidité non contributif attribué sous condition de ressources (allocation supplémentaire du fonds spécial d invalidité) sont exonérées de la CASA. Prestations complémentaires de prévoyance Revenus concernés Les prestations complémentaires de prévoyance constituent, selon les cas, des compléments de salaire ou des revenus de remplacement. A ce titre, constituent des revenus de remplacement : Les allocations complémentaires aux IJSS versées par l employeur au titre des périodes postérieures à la rupture du contrat de travail, les allocations complémentaires aux IJSS versées par un organisme de prévoyance au titre des périodes postérieures à la rupture du contrat de travail, les prestations versées en cas d inaptitude lorsque leur financement patronal a été assimilé à une contribution patronale de prévoyance complémentaire (inaptitude à la conduite : IPRIAC, ISICA), les autres prestations versées en cas d inaptitude au titre des périodes postérieures à la rupture du contrat de travail, les prestations en espèces versées dans le cadre du risque dépendance, les prestations en cas de décès : rentes de survivant (rentes de conjoint survivant, rente d éducation, rente d orphelin), les allocations complémentaires d invalidité versées par un organisme de prévoyance que le contrat de travail soit ou non rompu. - p. 2

3 Cotisations et contributions dues et codes types de personnel (CTP) - Cotisation maladie Les prestations complémentaires de prévoyance lorsqu elles ont la nature de revenus de remplacement sont exonérées de la cotisation maladie. Important : Les indemnités complémentaires aux indemnités journalières de la Sécurité sociale versées dans le cadre d un contrat de prévoyance, lorsque le contrat de travail n est pas rompu, ne constituent pas des revenus de remplacement. En conséquence, les allocations complémentaires versées au titre de périodes d'incapacité temporaire de travail consécutive à une maladie, un accident, une maternité, en application du contrat de travail ou d'une convention collective de travail, lorsqu'elles sont destinées à maintenir en tout ou en partie le salaire d'activité, ont la nature de revenus d activité que ces allocations soient versées directement par l'employeur ou pour son compte par l'intermédiaire d'un tiers. A ce titre, elles doivent être incluses dans la base des cotisations sociales et soumises aux contributions de CSG/CRDS aux taux de droit commun de 8% après application de l abattement de 1,75%. Lorsqu elles sont versées par un organisme tiers, les allocations complémentaires aux IJSS sont soumises aux cotisations et contributions sociales au prorata du financement de l employeur. - Contributions CSG et CRDS Lorsqu elles ont la nature de revenus de remplacement, les allocations complémentaires aux indemnités journalières de la Sécurité sociale (IJSS) sont soumises à la CSG au taux de 6,60 % et à la CRDS à 0,50 % sans application de l abattement de 1,75 %. Les autres avantages de prévoyance complémentaires sont également soumis à la CSG au taux de 6,60 % et à la CRDS à 0,50 % avec application du taux réduit de CSG à 3,80 % pour les personnes exemptées d impôt sur le revenu et exonération de CSG et de CRDS pour les personnes exonérées d impôt sur le revenu ou bénéficiaires d avantages non contributifs attribués sous condition de ressources. La CSG et la CRDS dues sur les prestations de prévoyance ayant la nature de revenus de remplacement sont précomptées et versées à l URSSAF par l organisme débiteur de l avantage (et par l employeur en ce qui concerne les allocations complémentaires aux IJSS au titre des périodes postérieures à la rupture du contrat de travail). CSG / CRDS (Part salariale) de cotisations Allocation complémentaire à une pension d'invalidité versée avant âge légal départ en retraite par organisme de prévoyance CSG / CRDS RG Retraites 275 7,10 % Si CSG à taux réduit* et CRDS à taux plein CSG Revenus remplacement Retraite 266 3,80 % CRDS Revenus remplacement Retraite 264 0,50 % * personnes dont le revenu fiscal de référence excède les seuils prévus aux I et IV de l'article 1417 du CGI et dont l'impôt est inférieur à 61 - Contribution additionnelle de solidarité pour l autonomie (Casa) Les allocations complémentaires d invalidité versées depuis le 1er avril 2013 sont soumises à la Casa pour les personnes redevables de l impôt sur le revenu. Le taux de cette contribution est fixé à 0,30 %.. La contribution est précomptée par l organisme débiteur de l avantage et versée à l Urssaf dans les mêmes conditions que la CSG et la CRDS. Elle doit être déclarée sous le CTP 022 : Contrib. addit. solidarité autonomie 022 0,30 % Due pour pensions d'invalidité soumises au taux plein de CSG (non due si taux réduit de CSG) - p. 3

4 Bon à savoir : Les personnes titulaires d un avantage d invalidité non contributif attribué sous condition de ressources (allocation supplémentaire du fonds spécial d invalidité) sont exonérées de la CASA. Allocations de chômage Revenus concernés Sont notamment considérés comme des allocations chômage : l allocation d'aide au retour à l'emploi, l allocation d'activité partielle, l allocation de cessation d activité de certains travailleurs salariés (CATS), l allocation de sécurisation professionnelle (ASP). Cotisations et contributions dues et codes types de personnel (CTP) - Cotisation d assurance maladie La cotisation d assurance maladie n est pas due sur les allocations de chômage et d activité partielle ni sur les autres revenus considérés comme des avantages chômage. Cependant, les bénéficiaires du régime local d assurance maladie d Alsace- Moselle doivent s acquitter de la cotisation supplémentaire maladie de 1,50 % qui doit être déclarée sous le CTP 211. Les allocations de chômage résultant d accords d entreprise ou de décisions unilatérales de l employeur sont soumises aux cotisations et contributions aux taux de droit commun. Pour les salariés non domiciliés fiscalement en France et qui bénéficient d une allocation chômage, une cotisation maladie est due au taux de 2,80% et doit être déclarée sous le CTP 307. Les contributions CSG et CRDS ne sont pas dues dans ce cas particulier. Non résidents Allocation Chômage 307 2,80 % - Contributions CSG et CRDS Les contributions CSG et CRDS sont dues sur la base de 98,25% de l allocation de chômage versée (application d un abattement de 1,75% pour frais professionnels dans la limite de 4 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale). Les taux applicables sont respectivement de 6,20% et de 0,50%. Les bénéficiaires qui ont de faibles revenus, peuvent être exonérés de la CSG et de la CRDS ou bénéficier d un taux réduit de CSG fixé à 3,80 %. Les retenues de CSG et de CRDS ne doivent pas avoir pour effet de réduire l allocation à un montant inférieur au Smic brut. CSG / CRDS (Part salariale) Taux de droit commun CSG RG Chômage 279 6,20 % CRDS RG Chômage 289 0,50 % Si CSG à taux réduit* et CRDS à taux plein CSG Revenus remplacement Chômage 942 3,80 % CRDS RG Chômage 289 0,50 % * personnes dont le revenu fiscal de référence excède les seuils prévus aux I et IV de l'article 1417 du CGI et dont l'impôt est inférieur à 61 - p. 4

5 Ne sont pas soumises à CSG et CRDS les allocations versées aux demandeurs d emploi suivant une formation et aux bénéficiaires ayant le statut de stagiaire de la formation professionnelle dans le cadre : du contrat de transition professionnelle (CTP) de convention de reclassement personnalisé(crp) du contrat de sécurisation professionnelle (CSP). - Contribution additionnelle de solidarité pour l autonomie (Casa) La contribution de solidarité additionnelle (Casa) est due sur les allocations versées depuis le 1er avril 2013 dans le cadre du dispositif de cessation anticipée d activité des travailleurs salariés (CATS). Sont redevables de cette contribution les titulaires dont le montant de l impôt sur le revenu acquitté l année précédente est supérieur ou égal à 61 euros. Le taux de cette contribution est fixé à 0,3 %. La contribution est précomptée par l employeur ou l organisme débiteur de l avantage puis versée à l Urssaf. Ce dernier déclare la Casa à l Urssaf au moyen de du CTP 022. Contrib. addit. solidarité autonomie 022 0,30 % Due pour pensions d'invalidité soumises au taux plein de CSG (non due si taux réduit de CSG) Les avantages de préretraite La préretraite peut être définie comme la situation d un salarié dont le contrat de travail a été rompu ou le temps de travail diminué, et qui bénéficie d un revenu de remplacement jusqu à l âge de la retraite sans avoir à justifier de la recherche d un emploi. Aux dispositifs publics de préretraites financés par le régime d assurance chômage ou l Etat, s ajoutent des dispositifs privés ou «préretraites maison», mis en place dans le cadre de la négociation collective, financés en tout ou partie par l employeur et versés soit directement par l employeur, soit par l intermédiaire d organismes tiers. Revenus concernés Sont notamment considérés comme avantages de préretraite : Les allocations spéciales du FNE en faveur de certaines catégories de travailleurs âgés lorsqu il est établi qu ils ne sont pas aptes à bénéficier des mesures de reclassement (dispositif abrogé à compter du 1er janvier 2012), Les allocations versées aux salariés dont l emploi à temps plein est transformé en emploi à temps partiel dans le cadre d une convention de préretraite progressive (fin du dispositif au 1er janvier 2005, les conventions existantes continuant à produire leurs effets après cette date), Les avantages alloués aux personnes bénéficiant de préretraites d entreprises dans le cadre de dispositions règlementaires ou conventionnelles, Les avantages alloués aux agents relevant d un régime spécial en cas de cessation anticipée (CFA) ou progressive (CPA) d activité, Les allocations de cessation anticipée d activité en faveur des salariés victimes de l amiante, Les avantages accessoires à l avantage principal maintenus par l employeur (financement d un régime de prévoyance, d une mutuelle...),au profit des salariés en cessation anticipée d activité, Les avantages de préretraite particuliers résultant d une décision unilatérale de l employeur. Cotisations et contributions dues et codes types de personnel (CTP) Personnes domiciliées fiscalement en France et relevant à titre obligatoire du régime français de Sécurité sociale : - p. 5

6 Cotisation Maladie : Les avantages de préretraite ou de cessation anticipée d activité versés en application de dispositifs publics (préretraites du FNE, préretraites progressives, cessation anticipée d activité des travailleurs de l amiante) ou de dispositifs de préretraite d entreprise sont soumis à une cotisation d assurance maladie au taux de : 1,70 % dans le cas général, 0,95% pour les agents des régimes spéciaux (dispositifs CFA et CPA), 1% lorsque le dispositif est mis en place suite à une décision unilatérale de l employeur. Les bénéficiaires du régime local d assurance maladie d Alsace-Moselle doivent s acquitter d une cotisation supplémentaire maladie de 1,50 %. Les codes types de personnel applicables sont les suivants : Précompte maladie (Part salariale) Cas général Maladie Pré-retraite RG (Pension Soins) 212 1,70 % Alsace Moselle (y compris majoration Alsace Moselle : 1,50%) Maladie Pré-retraite RG (Pensions soins) 213 3,20 % Régimes spéciaux (pas de cotisation Alsace-Moselle) Maladie Pré-retraite régimes spéciaux 214 0,95% Versement sur décision unilatérale de l'employeur après rupture du contrat de travail Maladie sur avantages de Retraite 216 1,00 % Alsace Moselle : Maladie sur avantages de Retraite 216 1,00 % Majoration Alsace Moselle 229 1,50 % Personnes non résidentes en France mais relevant à titre obligatoire d'un régime français d'assurance maladie : Le taux de la cotisation d assurance maladie est fixé à 4,90 % et à 4,20 % pour les avantages versés en application d une décision unilatérale de l employeur. Précompte maladie (Part salariale) Cas général Maladie Pré-retraite RG (Pension Soins) 212 1,70 % Non résidents Pré-retraite 306 3,20 % Versement sur décision unilatérale de l'employeur après rupture du contrat de travail Maladie Pré-retraite RG (Pension Soins) 216 1,00 % Non résidents Pré-retraite 306 3,20 % - Contributions CSG/CRDS : Les allocations de préretraite sont soumises aux contributions CSG-CRDS au taux de 8% calculé sur le montant brut de l allocation sans application de l abattement de 1,75%. Pour les préretraites ayant pris effet antérieurement au 11 octobre 2007, le taux de CSG est maintenu à 6,60 % et les bénéficiaires qui ont de faibles revenus, peuvent - p. 6

7 être exonérés de la CSG et de la CRDS ou bénéficier d un taux réduit de CSG fixé à 3,80%. Les retenues de CSG et de CRDS ne doivent pas avoir pour effet de réduire l allocation à un montant inférieur au Smic brut. Les personnes non résidentes en France mais relevant à titre obligatoire d'un régime français d'assurance maladie ne sont pas redevables de la CSG et de la CRDS. Les codes types de personnel applicables sont les suivants : CSG / CRDS (Part salariale) Préretraite ou cessation anticipée avant le 11/10/2007 CSG RG Pré-retraites 277 6,60 % CRDS RG Pré-retraites 287 0,50 % Si CSG à taux réduit* et CRDS à taux plein CSG Revenus remplacement Préretraite 941 3,80 % CRDS RG Pré-retraites 287 0,50 % * personnes dont le revenu fiscal de référence excède les seuils prévus aux I et IV de l'article 1417 du CGI et dont l'impôt est inférieur à 61 Préretraite ou cessation anticipée après 11/10/2007 CSG / CRDS Avantages de Préretraite 283 8,00 % Régimes spéciaux (Part retraite) CSG / CRDS Rég spéciaux (part retraite) 276 7,10 % - Contribution additionnelle de solidarité pour l autonomie (Casa) Elle est due sur les allocations de préretraite servies depuis le 1er avril Sont redevables de cette contribution les titulaires d allocation de préretraite dont le montant de l impôt sur le revenu acquitté l année précédente est supérieur ou égal à 61 euros. Le taux de cette contribution est fixé à 0,3 %. La contribution est précomptée par l organisme débiteur de l avantage et versée à l Urssaf. Elle doit être déclarée sous le CTP 022. Contrib. addit. solidarité autonomie 022 0,30 % Due pour pensions d'invalidité soumises au taux plein de CSG (non due si taux réduit de CSG) - Contribution patronale spécifique Les avantages de préretraite versés antérieurement au 11 octobre 2007 sont assujettis à une contribution patronale spécifique au taux de 25,20% (au 1er janvier 2015). Elle doit être déclarée sous le CTP 716. Pour les avantages de préretraite versés à compter du 11 octobre 2007, le taux de la contribution patronale est fixé à 50%. Elle doit être déclarée sous le CTP 717. Part patronale (due sur financement patronal) Principe : avantages versés à compter du 11/10/07 quelle que soit la date de mise en place du dispositif de pré-retraite Contribution patronale Pré-retraite % Dérogation : si avantage versé avant le 11/10/07 avec la mise en place du dispositif de pré-retraite après le 27/05/03 Contribution patronale Pré-retraite ,20 % - p. 7

8 Pour en savoir plus sur ces contributions. Les avantages de retraite Constituent des avantages de retraite ceux qui ont été financés en tout ou partie par une contribution de l employeur. Revenus concernés Sont notamment concernés : Les pensions de retraite de base servies par les organismes du régime général de la Sécurité sociale et par les régimes spéciaux. Les avantages servis par les régimes de retraite complémentaire à affiliation obligatoire : ARRCO, AGIRC, IRCANTEC, etc. Les avantages de retraite servis par des organismes habilités : sociétés d assurance, mutuelles, institutions de prévoyance, etc. Les avantages servis par les anciens employeurs : rentes servies par l ancien employeur à une veuve ou encore les avantages en nature ou les dépenses dont le retraité est redevable et qui sont prises en charge par l ancien employeur, par exemple cotisation à un régime de prévoyance. Cotisations et contributions dues et codes types de personnel (CTP) - Cotisation Maladie : Personnes domiciliées fiscalement en France et relevant à titre obligatoire du régime français de Sécurité sociale : Cas général : Les avantages de retraite servis par les régimes de base de la Sécurité sociale sont exonérés de cotisation maladie. Pour les autres avantages servis par les caisses de retraite complémentaire, les organismes habilités (assurance, mutuelle) et les anciens employeurs, une cotisation maladie est précomptée au taux de 1%. Elle doit être déclarée sous le CTP 216. Cas particuliers : Les bénéficiaires du régime local d assurance maladie d Alsace-Moselle doivent s acquitter d une cotisation supplémentaire maladie de 1,50 % qui doit être déclarée sous le CTP 229. Précompte maladie (Part salariale) de cotisations Pas de précompte maladie sur les avantages servis par les organismes de base. Avantages autres que ceux servis par les régimes de base (caisses de retraite complémentaire, anciens employeurs, organismes tiers) Maladie sur avantages de retraite 216 1,00 % Alsace Moselle Maladie sur avantages de retraite 216 1,00 % Majoration Alsace Moselle 229 1,50 % Régimes spéciaux : si avantages servis par les anciens employeurs et les caisses de retraite complémentaire Maladie avantages Retraite Rég.spéciaux 218 1,00 % Personnes non résidentes en France mais relevant à titre obligatoire d'un régime français d'assurance maladie : Le taux de la cotisation d assurance maladie est fixé à 3,20 % (CTP 306) pour les avantages de retraite de base et à 4,20 % pour les autres avantages (CTP 216 à 1% et CTP 306 à 3,20%). - p. 8

9 Précompte maladie (Part salariale) de cotisations Avantage de retraite de base Non résidents Retraite 306 3,20 % Avantage de retraite complémentaire ou supplémentaire Maladie sur avantages de Retraite 216 1,00 % Non résidents Retraite 306 3,20 % - Contributions CSG/CRDS : Les contributions de CSG et de CRDS sont dues sur les avantages de retraite au taux 7,10 % (6,60% pour la CSG et 0,50 % pour la CRDS) sans abattement de 1,75 % au titre des frais professionnels. Elles sont déclarées sous le CTP 275. Les rentes servies au titre de l épargne retraite sont également soumises à ces contributions lorsqu elles sont considérées comme des rentes viagères à titre onéreux (PERP, Préfon, contrats Madelin, par exemple) Les bénéficiaires qui ont de faibles revenus, peuvent être exonérés de la CSG et de la CRDS ou bénéficier d un taux réduit de CSG fixé à 3,80% (CTP 266). Les retenues de CSG et de CRDS ne doivent pas avoir pour effet de réduire l allocation à un montant inférieur au Smic brut. Les personnes non résidentes en France mais relevant à titre obligatoire d'un régime français d'assurance maladie ne sont pas redevables de la CSG et de la CRDS. CSG / CRDS (Part salariale) de cotisations Taux de droit commun indemnité retraite ou invalidité versée après âge légal départ en retraite CSG / CRDS RG Retraites 275 7,10 % Si CSG à taux réduit* et CRDS à taux plein CSG Revenus remplacement Retraite 266 3,80 % CRDS Revenus remplacement Retraite 261 0,50 % * personnes dont le revenu fiscal de référence excède les seuils prévus aux I et IV de l'article 1417 du CGI et dont l'impôt est inférieur à 61 - Contribution additionnelle de solidarité pour l autonomie (Casa) Elle est due sur les pensions de retraite servies depuis le 1er avril Sont redevables de cette contribution les titulaires de pension retraite dont le montant de l impôt sur le revenu acquitté l année précédente est supérieur ou égal à 61 euros. La contribution est également due sur les rentes servies au titre de l épargne retraite lorsqu elles sont considérées comme des revenus de remplacement au regard de la CSG (PERP, Préfon, contrats Madelin, par exemple). Le taux de cette contribution est fixé à 0,3 % et doit être déclarée sous le CTP 022. La contribution est précomptée par l organisme débiteur de l avantage et versée à l Urssaf. Les personnes non résidentes en France mais relevant à titre obligatoire d'un régime français d'assurance maladie sont également redevables de cette contribution. Contrib. addit. solidarité autonomie 022 0,30 % Due pour pensions d'invalidité soumises au taux plein de CSG (non due si taux réduit de CSG) - Contribution dues sur les retraites «chapeau» - Contribution sur les rentes due par le bénéficiaire de l avantage de retraite. Les rentes versées dans le cadre des régimes de retraite supplémentaire à prestations définies (régime de retraite «chapeau» article L du code de la Sécurité sociale) sont en outre soumises à une contribution à la charge du bénéficiaire dont le taux - p. 9

10 varie selon la date de liquidation de la rente et de son montant. Cette contribution est précomptée directement par l organisme débiteur de la rente qui est chargé de la déclarer et de la verser à l Urssaf. Pour les rentes liquidées avant le 1er janvier 2011 le taux est de : - 7 % pour la part de ces rentes supérieure à 500 et inférieure ou égale à par mois, - 14 % pour la part de ces rentes supérieure à Pour les rentes liquidées à partir du 1er janvier 2011 le taux est de : - 7 % pour la part de ces rentes supérieure à 400 et inférieure ou égale à 600 par mois - 14 % pour la part de ces rentes supérieure à 600. Les personnes non résidentes en France mais relevant à titre obligatoire d'un régime français d'assurance maladie sont également redevables de cette contribution. La contribution applicable doit être déclarée sous l un des codes types de personnel suivants : Cas particulier : retraites chapeaux de cotisations Contribution à la charge des bénéficiaires avec taux variant en fonction du montant de la rente Contribution due par les bénéficiaires 7% 564 7,00 % ou Contribution due par les bénéficiaires 14% ,00 % - Contribution sur les rentes due par l employeur. Une contribution patronale est également due sur option de l employeur : soit sur les rentes servies soit sur le financement patronal (c'est-à-dire les sommes destinées au financement des prestations). Lorsque l employeur opte pour la contribution sur les rentes servies les taux applicables sont les suivants : - 16% dès le premier euro au 1er janvier 2011 pour les rentes versées au titre des retraites liquidées avant le 1er janvier % sur les rentes se rapportant à des retraites liquidées à compter du 1er janvier Quelle que soit l option exercée quant à la contribution de base (sur les rentes ou sur le financement), l employeur doit s acquitter d une contribution de 45% sur les rentes versées au cours d une année civile dont le montant excède 8 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale ( euros pour 2015). L organisme payeur de la rente doit déclarer et verser ces contributions pour le compte de l employeur au moyen des codes types de personnel suivants : Contribution patronale due sur les rentes liquidées de cotisations Contribution patronale due sur les rentes liquidées avant 01/01/2013 Contribution retraite supp rente ,00 % Contribution patronale due sur les rentes liquidées à compter du 01/01/2013 Contribution retraite supp rente ,00 % 32% Dans tous les cas et sur les rentes excédant 8 fois le plafond de la Sécurité sociale (dès le 1er euro). Contribution additionnelle retraite ,00 % supp Pour en savoir plus sur les contributions dues sur les retraites «chapeaux» consultez notre dossier réglementaire. - p. 10

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

Nouveautés au 1er janvier 2015

Nouveautés au 1er janvier 2015 Nouveautés au 1er janvier 2015 Urssaf.fr vous propose une présentation générale des principales dispositions de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2015 *, de la loi de finances pour 2015**

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

Les agents des collectivités territoriales

Les agents des collectivités territoriales Les agents des collectivités territoriales Les agents des collectivités territoriales et des établissements publics hospitaliers affiliés à la CNRACL Sont affiliés à la caisse nationale de retraite des

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015 de cotisations au 1 er janvier 2015 Tableaux n 1 : taux de droit commun Les cotisations sociales légales Assurances sociales agricoles maladie, vieillesse de sécurité sociale 12,80 1,80 0,75 13,55 2,10

Plus en détail

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire SOMMAIRE 1 Assujettissement à cotisations sociales... 3 1.1 Cotisations concernées par l exemption d assiette... 3 1.2 Limites

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire

Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire Décret n 2012-25 du 9 janvier 2012 Circulaire du 25 septembre 2013 Circulaire du 4 février 2014 Petit Déjeuner RH CCI Maître Marie-Laure

Plus en détail

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite PRÉVOYANCE - RETRAITE PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE Santé Prévoyance & Retraite Matinale de l entrepreneur CCI 11 JUIN 2013 LE REGIME SOCIAL DES INDEPENDANTS

Plus en détail

Mise à jour 17/04/2012

Mise à jour 17/04/2012 Mise à jour 17/04/2012 Le maintien de salaire Incidence sur le bulletin de paye CCB 21 mai 2010 En application des dispositions de la convention collective du 21mai 2010 Note de synthèse réalisée par les

Plus en détail

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Guide juridique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations de sécurité sociale

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social Le forfait social Textes de référence : Articles L137-15 à L. 137-17 du Code de la Sécurité sociale créés par l article 13 de la loi n 2008-1330 du 17 décembre 2008 de financement de la sécurité sociale

Plus en détail

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Boite à outils - Juridique Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE -

NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - OBJET : cumul de la pension d invalidité du régime général avec d autres pensions, rentes

Plus en détail

Taux et montants. Disposition presse. Déduction forfaitaire spécifique pour frais professionnels

Taux et montants. Disposition presse. Déduction forfaitaire spécifique pour frais professionnels Taux et montants Disposition presse L emploi de journalistes professionnels ouvre droit à l application de dispositions législatives spécifiques. Les entreprises de presse employant des journalistes peuvent

Plus en détail

les retraites collectives

les retraites collectives Edition 2010 n 4 - Avril 2010 Pour comprendre les retraites collectives PERE, Article 83, Article 39,... Le sixième et le septième rapport du Conseil d Orientation des Retraites Depuis 2000, la mission

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

Le montant des sommes versées à l occasion de la manifestation sportive :

Le montant des sommes versées à l occasion de la manifestation sportive : Taux et montants Associations sportives Les sommes versées par une association sportive à une personne pratiquant une discipline sportive, en équipe ou en individuel, en amateur ou à titre professionnel,

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Associations > Centre aéré / colonie > Vos salariés - Vos cotisations > Taux et montants

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Associations > Centre aéré / colonie > Vos salariés - Vos cotisations > Taux et montants Taux et montants Accueil collectif, séjour de vacances L arrêté du 11 octobre 1976 a instauré un dispositif spécifique applicable aux personnes recrutées à titre temporaire et non bénévole pour assurer

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2015 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Plus en détail

Présentation des dispositifs d épargne retraite individuelle et collective

Présentation des dispositifs d épargne retraite individuelle et collective CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil Présentation des dispositifs

Plus en détail

Le régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail

Le régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail Le régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail En principe, l ensemble des sommes versées aux salariées en contrepartie ou à l occasion du travail sont considérées comme une

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE

CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE Préambule Conformément à la loi n 89-1009 du 31 décembre 1989 dite «loi Evin», il a été choisi d instituer un régime de prévoyance obligatoire et collectif au profit de l ensemble

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes

La protection sociale des professions indépendantes La protection sociale des professions indépendantes Artisan Commerçant Industriel Janvier 2009 1 SOMMAIRE 1. L organisation des Régimes 2. Les cotisations 3. Les cas particuliers 4. Les formalités 5. Les

Plus en détail

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR FAR SOMMAIRE RAPPEL : les professionnels concernés par le dispositif Madelin I. FISCALITÉ DES COTISATIONS A. RETRAITE Calcul du disponible Cas des contrats dits «Madelin agricole» Transfert Exercice décalé

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Activité générale > Vos salariés - Vos cotisations > Taux et montants

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Activité générale > Vos salariés - Vos cotisations > Taux et montants Taux et montants En tant qu employeur, vous êtes responsable de la déclaration et du paiement des cotisations et des contributions sociales de votre salarié. Selon leur nature, leur taux peut être d application

Plus en détail

INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET COTISATIONS CRPCEN

INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET COTISATIONS CRPCEN NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter : Tél. : 01 44 90 20 62 Fax : 01 44 90 20 68 cotisation@crpcen.fr INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET COTISATIONS CRPCEN Cette fiche expose les différents

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS

LE COMPTE EPARGNE TEMPS STATUT LE COMPTE EPARGNE TEMPS Références : Décret 2004-878 du 26 août 2004, modifié par le décret 2010-531 du 20 mai 2010 ; Circulaire ministérielle N10-007135-D du 31 mai 2010 (annexe 1). Les règles

Plus en détail

Que retenir de la réforme des retraites 2010?

Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion cabinet Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion SOGEX 23 JUIN 2011 Pôle Conseils 25/02/2011 INTRODUCTION Pôle Conseils 25/02/2011 2 Présentation du cabinet SOGEX: Cabinet d expertise

Plus en détail

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE SOMMAIRE 04 Introduction OBJET FINANCEMENT FONCTIONNEMENT 10 Les entreprises et le Congé de Fin d Activité ADHeSION à L AGECFA-Voyageurs PERSONNEL AFFILIe

Plus en détail

Le versement transport (VT)

Le versement transport (VT) Le versement transport (VT) Textes de référence : Articles L2333-64 et L2531-2 du code général des collectivités territoriales Lettre circulaire Acoss n 2006-116 du 9 novembre 2006 Lettre circulaire Acoss

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant On en parle aujourd hui A chaque statut, son régime social A chaque activité, son régime social Un interlocuteur social unique Une protection sociale complète

Plus en détail

La validité du CET était limitée à 10 ans, courant à partir de la date où le compte comportait 20 jours.

La validité du CET était limitée à 10 ans, courant à partir de la date où le compte comportait 20 jours. LE NOUVEAU RÉGIME DU COMPTE ÉPARGNE-TEMPS Paris, le 13 décembre 2012 Pour analyser le décret relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique hospitalière, paru au Journal officiel du 8 décembre

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL Nom du Document : EPARGNE SALARIALE Page : 1/7 EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise

Plus en détail

TESA Notice additive générale

TESA Notice additive générale TESA Notice additive générale EMPLOYEUR Recto TAUX GLOBAUX DE PART SALARIALE UTILISÉS DANS LE TESA MONTANT DU SMIC OU DU SALAIRE CONVENTIONNEL Verso TAUX DÉTAILLÉS DES PARTS SALARIALE ET PATRONALE (EXEMPLE)

Plus en détail

Le plan d épargne entreprise (ou PEE)

Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Pégase 3 Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Dernière révision le 18/05/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Versement des participants... 4 Versement de l intéressement sur le

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite?

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite? face à face Et si on parlait de votre retraite? K. Dodge / Masterfile Nous allons vivre longtemps... Espérance de vie à la naissance 100 90 80 70 60 63,4 69,2 74,6 82,9 82,7 L allongement de l espérance

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette».

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette». REMUNERATION Note d'information n 13-07 du 22 janvier 2013 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O.

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T)

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) NOTE D INFORMATION CV Réf. : II-6-1-14 Pôle des services 1 er avril 2011 Tel : 05 63 60 16 66 1-3 Temps de travail Mail : services@cdg81.fr COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) Décret n 2004-878 du 26 août 2004

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise la faculté de participer, avec l'aide de celle-ci,

Plus en détail

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 LE COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) Textes de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

FICHE THÉMATIQUE Protection sociale

FICHE THÉMATIQUE Protection sociale FICHE THÉMATIQUE Protection sociale C Ce document vous apporte des informations utiles sur vos droits en matière de protection sociale et sur vos régimes de retraite obligatoires dans le cadre du plan

Plus en détail

Moyens de déclaration

Moyens de déclaration Moyens de déclaration Obligation de déclaration et de paiement par voie dématérialisée L obligation de payer exclusivement par virement bancaire : Les entreprises ou établissements d'une même entreprise,

Plus en détail

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur :

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1 PREAMBULE Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1. Le «quasi salarié» : Le dirigeant de SA et de SAS ou le gérant minoritaire de SARL. Sa rémunération relève des traitements et salaires. Il peut

Plus en détail

ATTESTATIONS DE SALAIRE

ATTESTATIONS DE SALAIRE AM@llier Votre lettre d information n 15 Février 2013 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier QUELQUES CONSEILS DE REMPLISSAGE! ATTESTATIONS DE SALAIRE Dossier Pour éviter toute rupture de revenus

Plus en détail

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs des TNS Le statut du conjoint du TNS Les statuts

Plus en détail

Contribution de solidarité

Contribution de solidarité FLASH D INFORMATIONS N 19/2012 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O. du 27/11/1982) - Décret

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

Notice d information. prévoyance. Convention collective nationale des Entreprises de propreté et services associés Personnel non cadre

Notice d information. prévoyance. Convention collective nationale des Entreprises de propreté et services associés Personnel non cadre prévoyance Incapacité et invalidité Décès Notice d information Convention collective nationale des Entreprises de propreté et services associés Personnel non cadre SOMMAIRE Présentation 5 Tableau récapitulatif

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

Santé publique - Protection sociale -

Santé publique - Protection sociale - 26-1-05 1 Santé publique - Protection sociale - Système très complexe qui couvre : - des risques déterminés - des catégories particulières de population Protection sociale SS protection de base obligatoire

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs

Plus en détail

AVENANT n 300 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU 15 MARS 1966 RELATIF AUX REGIMES DE PREVOYANCE COLLECTIFS

AVENANT n 300 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU 15 MARS 1966 RELATIF AUX REGIMES DE PREVOYANCE COLLECTIFS AVENANT n 300 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU 15 MARS 1966 RELATIF AUX REGIMES DE PREVOYANCE COLLECTIFS Entre les organisations patronales signataires : Le syndicat général des organismes privés

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT Christian RIEUTORT Didier TEXIER Conseils en Protection Sociale et Financière des Dirigeants 5-7, ave des Frères Lumière 93370 Montfermeil Protection sociale du Dirigeant

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE 2007-2008. www.probtp.com. L'assurance d'un avenir solide PRÉVOYANCE

RÉGIME DE PRÉVOYANCE 2007-2008. www.probtp.com. L'assurance d'un avenir solide PRÉVOYANCE OUVRIERS - FORCLUM RÉGIME DE PRÉVOYANCE 2007-2008 www.probtp.com PRÉVOYANCE L'assurance d'un avenir solide COTISATIONS Taux appelé à 4,19 % de la tranche A (plafond de la Sécurité sociale) et 4,19 % de

Plus en détail

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL)

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif. EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels libéraux qui emploient

Plus en détail

Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales

Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales Exonération sociale et déductibilité fiscale du financement patronal

Plus en détail

Paie FIABLE RAPIDE ACCESSIBLE MIS À JOUR. n 188 PERSONNALISABLE COMMENTÉ DÉTAILLÉ. L essentiel de la veille permanente d ELnet.fr

Paie FIABLE RAPIDE ACCESSIBLE MIS À JOUR. n 188 PERSONNALISABLE COMMENTÉ DÉTAILLÉ. L essentiel de la veille permanente d ELnet.fr GUIDE PERMANENT Bullin n 188 Paie L essentiel de la veille permanente d ELn.fr SOMMAIRE Taxe sur les salaires : assouplissements à partir de 2013 à partir de 2014 PAGE 1 Saisies sur salaires : barème au

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes

Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes Formation Repreneurs MODULE SOCIAL Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes SOMMAIRE I. Généralités 1. Organisation de la protection sociale en France 2. Les trois régimes sociaux II. La protection

Plus en détail

La lettre du. Les évolutions du régime de prévoyance

La lettre du. Les évolutions du régime de prévoyance La lettre du N 12 Novembre 2011 Les évolutions du régime de prévoyance Depuis l accord initial du 19 mars 2003 qui a mis en place un régime de prévoyance pour la branche du commerce de détail de l habillement

Plus en détail

Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr

Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...3 Particularités du contrat...3 Les cotisations concernées...4 Les

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé

Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé L entreprise Forme juridique, au capital de dont le siège est à Code NAF n SIRET Effectif salarié : Représentée par

Plus en détail

Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant

Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant Patrice MARIE Parmi les dépenses du médecin libéral, le poste des charges sociales occupe de loin la première place et augmente régulièrement

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2011 0000036

LETTRE CIRCULAIRE N 2011 0000036 Montreuil, le 24/03/2011 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE Référence de classement : 1.010.04 SOUS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SECURISATION JURIDIQUE GRANDE DIFFUSION

Plus en détail

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS?

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Quel est l'impact des nouvelles mesures au 1er janvier 2013 pour le DIRIGEANT TNS? Modifications sociales pour les TNS (Dirigeants assimilés

Plus en détail

AVENANT N 3 DU 6 JUILLET 2010

AVENANT N 3 DU 6 JUILLET 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3173 Convention collective nationale IDCC : 1810. ENTREPRISES DE PROPRETÉ AVENANT N 3 DU 6 JUILLET 2010

Plus en détail

À quoi servent les cotisations?

À quoi servent les cotisations? À quoi servent les cotisations? [ Le réseau Urssaf vous rend des comptes À quoi servent les cotisations? ] Depuis 1945, la France a fait le choix d une Sécurité sociale protégeant solidairement l ensemble

Plus en détail

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France Protection sociale La multiplicité des régimes de protection sociale conduit les pluriactifs à des situations administratives complexes : chacune de leurs activités les rattache à une caisse spécifique.

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LE COMPTE EPARGNE-TEMPS L E S S E N T I E L Cette fiche présente le dispositif du compte épargne-temps (CET) tel qu il a été réformé par le décret n 2010-531 du 20 mai

Plus en détail

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE COMPLEMENTAIRE SUR UN SALAIRE A TEMPS PLEIN Ludivine LEROUX, juriste au sein des équipes du pôle Veille d ADP, nous propose une lecture synthétique des

Plus en détail

Régime de prévoyance du personnel cadre de la pharmacie d officine

Régime de prévoyance du personnel cadre de la pharmacie d officine - 000.707/09 - édition janvier 2009 création et impression agme résumé des garanties Régime de prévoyance du personnel cadre de la pharmacie d officine association de prévoyance du groupe mornay europe

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.)

LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.) CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA LOIRE LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.) Références - Décret n 2004-878 du 26 août 2004 modifié relatif au compte épargne temps dans la fonction

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale Protection sociale Assurance maladie, maternité, décès MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES _ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 16 décembre 2013 l échéancier de paiement de leurs cotisations et

Plus en détail

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

CIRCULAIRE N 13 du 22 octobre 2002

CIRCULAIRE N 13 du 22 octobre 2002 ministère de l Équipement des Transports du Logement du Tourisme et de la Mer Paris, le 22 octobre 2002 direction de l établissement national des invalides de la marine sous-direction des affaires juridiques

Plus en détail

N 6 : EPARGNE SALARIALE

N 6 : EPARGNE SALARIALE N 6 : EPARGNE SALARIALE Épargne salariale et rémunération périphérique Les dispositifs de l épargne salariale - Actionnariat salarié - Compte épargne temps - Participation - INTERESSEMENT - PEE PERCO -

Plus en détail

ACCORD DU 24 MAI 2011

ACCORD DU 24 MAI 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT ACCORD DU 24

Plus en détail

Déclaration Sociale Nominative. Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Avril 2015 Version 1.3 avec mise à jour le 16.04.

Déclaration Sociale Nominative. Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Avril 2015 Version 1.3 avec mise à jour le 16.04. Déclaration Sociale Nominative Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Avril 2015 Version 1.3 avec mise à jour le 16.04.2015 Modification par rapport à la version précédente du 10

Plus en détail

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP CCVRP 7 et 9 rue Frédérick-Lemaître 75971 PARIS CEDEX 20 Téléphone : 01 40 33 77 77 Télécopie : 01 47 97 75 44 Site : www.ccvrp.com Mail : accueil@ccvrp.com Petit aujourd hui forcément grand demain Organisme

Plus en détail

Oddo & Cie. Premavenir. Novembre 2014

Oddo & Cie. Premavenir. Novembre 2014 Oddo & Cie Premavenir Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «PERP» 3 2 Présentation du contrat Premavenir de AG2R La Mondiale 8 3 Frais 13 Annexe Solidité du groupe

Plus en détail

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013 Oddo & Cie La Loi Madelin Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «Madelin» 3 2 Fipavenir TNS 13 2 3 Section 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite

Plus en détail

INFORMATIONS POUR LES JEUNES AVOCATS

INFORMATIONS POUR LES JEUNES AVOCATS INFORMATIONS POUR LES JEUNES AVOCATS COTISATIONS ORDINALES POUR 2011 Barème des cotisations en euros Les assurances responsabilités civiles professionnelles et prévoyance sont forfaitaires selon l ancienneté

Plus en détail

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Flash du RSI Bretagne aux experts comptables Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 15 décembre 2014 l

Plus en détail

PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU FINANCEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU FINANCEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU FINANCEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE CV Réf. : II-13-1-5 Pôle des services Date : 15.09.2012 services@cdg81.fr Ref : 7-9 Références : - Loi n 83-634 du 13

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Entreprises de travail temporaire > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Entreprises de travail temporaire > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d entrepreneur de travail temporaire, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la

Plus en détail

Objet : Mise en place d'un régime collectif de remboursement de frais de santé à adhésion obligatoire.

Objet : Mise en place d'un régime collectif de remboursement de frais de santé à adhésion obligatoire. Raison Sociale : SIRET : Adresse : À, le / / Objet : Mise en place d'un régime collectif de remboursement de frais de santé à adhésion obligatoire. Madame, Monsieur, La Direction de l'entreprise 1 a pris

Plus en détail

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Compte épargne temps 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 9 mars 2010 Mise à jour du 1 er juin 2010 Références

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé Vos contacts Pour tous renseignements ou questions relatives : aux cotisations : contacter votre caisse de MSA, pour toute autre question : contacter l ANIPS au 09 69 32 34 27 (numéro non surtaxé). de

Plus en détail

SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52. Année Trimestre Mois Quinzaine Semaine Jour Heure COTISATIONS LEGALES

SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52. Année Trimestre Mois Quinzaine Semaine Jour Heure COTISATIONS LEGALES 7 JANVIER 2015 BAREME DES TAUX COTISATIONS SOCIALES AU 1 ER JANVIER 2015 SMIC et Minimum garanti au 1 er janvier 2015 SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52 Plafond de l année 2015

Plus en détail