La réforme des pensions expliquée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La réforme des pensions expliquée"

Transcription

1 La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE SITUATION AVANT LA RÉFORME SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER LES MESURES DE TRANSITION Pour les personnes qui étaient près de leur pension anticipée Délai de préavis commencé avant le 1 er janvier 2012 ou convention avec l employeur 4 2. LES PÉRIODES ASSIMILÉES SITUATION AVANT LA RÉFORME SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER Troisième période de chômage Prépension conventionnelle et chômage avec complètement d entreprise Crédit-temps Crédit-temps général (avec et sans motif) Congés thématiques LE BONUS DE PENSION SITUATION AVANT LA RÉFORME SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER TRAVAIL AUTORISÉ SITUATION AVANT LA RÉFORME SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER Pas de déclaration de l activité professionnelle Définition de revenu professionnel Les limites Sanction en cas de dépassement des limites Cumul de la pension avec une allocation sociale CGSLB Page 1 décembre 2012

2 La réforme des pensions expliquée Fin 2011, le gouvernement a effectué une réforme des pensions. Maintenant, de nouvelles modifications sont apportées au régime de pension. D une part, certaines choses de la première réforme n étaient pas claires et sont clarifiées (p.ex. les mesures de transition et les périodes assimilées). D autre part, un certain nombre de nouvelles réformes sont effectuées. Vous trouverez ci-après un aperçu des modifications. 1. La pension anticipée L âge de la retraite reste 65 ans. Sous certaines conditions, il est possible de prendre sa pension de retraite avant l âge de 65 ans. Les conditions pour la pension anticipée sont devenues plus strictes fin Il y a toutefois des mesures de transition pour des personnes qui envisageaient de prendre leur pension anticipée sous peu Situation avant la réforme Si quelqu un a 35 ans de carrière à l âge de 60 ans, il peut prendre la pension anticipée à l âge de 60 ans. Lors du calcul du nombre d années de carrière, les périodes assimilées (prépension, crédit-temps, chômage) sont prises en compte. Les périodes prestées comme travailleur, indépendant ou fonctionnaire sont prises en considération pour vérifier si quelqu un remplit la condition de 35 ans de carrière. Ces conditions pour la pension anticipée restent valables jusqu au 31 décembre Situation à partir du 1 er janvier 2013 À partir de 2016, les conditions pour prendre la pension anticipée restent 62 ans et 40 années de carrière. Une exception a été prévue pour ceux qui ont une longue carrière afin de leur permettre de prendre la retraite avant l âge de 62 ans. L augmentation des conditions se fait graduellement. Le tableau 1 donne un aperçu des nouvelles conditions et des différentes phases dans lesquelles les conditions sont relevées. Pour le calcul de la condition de carrière, les périodes assimilées et les années prestées comme travailleur, indépendant et/ou fonctionnaire sont toujours pris en compte. CGSLB Page 2 décembre 2012

3 Tableau 1 : conditions pour la pension anticipée Date Âge minimum Condition de carrière (*) Exception longues carrières ans 35 ans / ,5 ans 38 ans 60 ans si 40 ans de carrière ans 39 ans 60 ans si 40 ans de carrière ,5 ans 40 ans 60 ans si 41 ans de carrière ans 40 ans 60 ans si 42 ans de carrière 61 ans si 41 ans de carrière (*) Les périodes prestées comme travailleur, indépendant ou fonctionnaire, y compris les périodes assimilées comme maladie, prépension, chômage, ) sont prises en compte pour satisfaire à la condition de carrière. Une personne qui remplit les conditions pour la pension anticipée en 2013, 2014 ou 2015, pourra prendre sa pension anticipée même si des conditions plus strictes sont applicables au moment où la pension anticipée prend cours. Exemple : une personne qui atteint l âge de 60,5 ans en décembre 2013 et a 38 ans de carrière remplit les conditions pour pouvoir prendre sa pension anticipée en Il est possible de prendre sa pension anticipée au plus tôt le premier mois qui suit celui dans lequel on remplit les conditions, donc le 1 er janvier Les conditions pour prendre la retraite en 2014 sont 61 ans et 39 ans de carrière. Puisque la personne en question remplissait déjà les conditions en 2013, elle pourra prendre la pension anticipée Les mesures de transition Pour les personnes qui étaient près de leur pension anticipée Conformément à la nouvelle réglementation, une personne qui est près de sa pension anticipée devrait aussi travailler 3 à 5 ans plus longtemps. C est pourquoi il existe des mesures de transition. Grâce aux mesures de transition, on doit travailler au maximum 3 à 5 ans plus longtemps. Le tableau 2 donne un aperçu de quand une personne qui peut bénéficier des mesures de transition peut prendre sa pension anticipée au plus tôt. CGSLB Page 3 décembre 2012

4 Tableau 2 : mesures de transition pension anticipée Âge au 31 décembre 2012 Nombre d années de carrière requis Âge pension anticipée Exemple : quelqu un qui a 59 ans le 31 décembre 2012 et 36 ans de carrière, peut prendre sa pension anticipée à l âge de 62 ans. Quelqu un qui a aussi 59 ans le 31 décembre 2012, mais n a que 32 ans de carrière, pourra prendre sa pension au plus tôt à l âge de 64 ans Délai de préavis commencé avant le 1 er janvier 2012 ou convention avec l employeur Les travailleurs dont le délai de préavis a commencé avant le 1 er janvier et se termine après le 31 décembre 2012 peuvent encore toujours prendre la pension anticipée à l âge de 60 ans s ils ont 35 ans de carrière. Les travailleurs qui ont conclu un accord avec leur employeur avant le 28 novembre 2011 pour prendre leur pension anticipée peuvent le faire à l âge 60 ans et avec 35 ans de carrière si un certain nombre de conditions sont remplies. Il ne s agit pas de travailleurs qui ont introduit une demande de chômage avec CGSLB Page 4 décembre 2012

5 complément d entreprise (prépension). Pour pouvoir bénéficier de cette mesure, un certain nombre de conditions doivent être remplies : avoir conclu une convention individuelle et écrite avec l employeur ; le contrat prend fin au plus tôt à l âge de 60 ans ; la convention a été conclue dans le cadre d un règlement de travail, une CCT ou un règlement de pension pour pensions complémentaires ; le travailleur doit remplir les conditions mentionnées dans le règlement de travail, la CCT ou le règlement de pension au plus tard le 31 décembre Le règlement de travail ou le règlement de pension doit être en vigueur avant le 28 novembre 2011, la CCT doit avoir été déposée avant le 2 mars Au moment de la demande de la pension anticipée, tous les documents (aussi bien la convention individuelle que le règlement de travail, la CCT ou le règlement de pension) devront être soumis à l Office national des Pensions. Les travailleurs qui ont mis fin à leur activité professionnelle, au plus tôt à partir de l âge de 55 ans, dans le cadre d une CCT ou d un règlement de pension pour recevoir le capital de leur pension complémentaire avant l âge de 60 ans en vue de prendre leur pension anticipée à partir de l âge de 60 ans peuvent aussi prendre leur pension anticipée sous les anciennes conditions, plus avantageuses de 60 ans et 35 ans de carrière. Le paiement anticipé du capital de pension était possible avant le 1 er janvier Les périodes assimilées Un certain nombre de périodes pendant lesquelles on ne travaille pas sont quand même prises en compte pour le calcul de la pension. Les assimilations en matière de chômage, de prépension et de crédit-temps ont subi des modifications substantielles. Il y a toutefois beaucoup d exceptions, des situations dans lesquelles on peut bénéficier de l ancienne assimilation, plus avantageuse (assimilation complète) Situation avant la réforme L assimilation n est pas calculée sur la base de l indemnité perçue, mais sur la base d un salaire fictif. Le salaire fictif est le salaire journalier moyen du total : le salaire de l année précédant la période assimilée, si ce salaire manque, on utilise : le salaire de l année dans laquelle la période assimilée se situe, si ce salaire manque aussi, on utilise : le salaire de l année après la période assimilée. CGSLB Page 5 décembre 2012

6 2.2. Situation à partir du 1 er janvier 2012 Un certain nombre de périodes restent assimilées selon les anciennes règles (assimilation complète). D autres périodes sont assimilées de manière limitée avec effet rétroactif à partir du 1 er janvier Il s agit d une assimilation sur la base d un droit annuel minimum (22.189,36 /an 1 ). Les périodes reprises ci-dessous peuvent être assimilées de manière limitée : troisième période de chômage ; RCC (prépension) ; crédit-temps. Il y a beaucoup d exceptions. Quelqu un qui bénéficie d un régime de crédit-temps ou de RCC ou se trouve dans sa troisième période de chômage peut donc bénéficier d une assimilation complète sous certaines conditions et la nouvelle assimilation limitée n est donc pas applicable. Ci-dessous un aperçu Troisième période de chômage Quelqu un qui se trouve dans sa troisième période de chômage après le 31 décembre 2011 bénéficie d une assimilation pour sa pension sur la base du droit minimum (22.189,36 ) aussi longtemps qu il se trouve dans cette dernière période de chômage. Exceptions Une personne qui se trouve dans une des situations reprises ci-dessous bénéficie de l assimilation complète : une personne qui se trouvait dans la troisième période de chômage le 1 er novembre 2012 et avait au moins 55 ans à ce moment ; une personne qui a au moins 50 ans dans l année de début de la première période de chômage bénéficie d une assimilation complète à partir de 55 ans pour la troisième période de chômage Prépension conventionnelle et chômage avec complètement d entreprise À partir du 1 er janvier 2012, les périodes de prépension conventionnelle et de chômage avec complément d entreprise (RCC) sont assimilées au droit annuel minimum jusqu au mois dans lequel on atteint l âge de 59 ans. Pour les périodes après ce mois, l assimilation est de nouveau faite selon l ancien système plus avantageux. 1 Montant au 1 er décembre 2012 CGSLB Page 6 décembre 2012

7 Exceptions Quelqu un qui se trouve dans une des situations reprises ci-dessous bénéficie de l assimilation complète : Les périodes de chômage avec complément d entreprise sur la base de l AR du 7 décembre 2012 (secteur du transport urbain et régional STIB/TEC/De Lijn) Les périodes de chômage avec complément d entreprise pour entreprises en difficulté ou en restructuration. Prépension profession lourde : à l âge de 58 ans après une carrière de 35 ans. (attention : pour les nouveaux arrivants, l assimilation est complète s ils ont 5 ans d ancienneté pendant les 10 dernières années ou 7 ans d ancienneté pendant les 15 dernières années) Prépension dans le secteur de la construction à l âge de 56 ans : être en incapacité de travail et avoir 33 ans de carrière. Prépension sectorielle à partir de l âge de 56 ans avec 20 ans de travail de nuit et 33 ans de carrière. Prépension médicale Prépension pour des carrières très longues (56 ans, 40 ans de carrière) Quelqu un qui était licencié avant le 28 novembre 2011 ou était mis en préavis pour bénéficier ensuite du régime de chômage avec complément d entreprise. Les travailleurs qui étaient déjà en prépension le 28 novembre Crédit-temps Crédit-temps général (avec et sans motif) Avant la réforme Réduction des prestations de 100 % ou de 50 % : assimilation pendant 12 mois sur la base du salaire de l année précédant la période assimilée. La période de 12 mois peut être portée à 36 mois par un secteur ou par une CCT d entreprise. Réduction des prestations d 1/5 : 60 mois d assimilation Après la réforme Crédit-temps sans motif Des périodes de crédit-temps sans motif sont assimilées pendant au maximum 1 an (équivalents temps plein). En cas d une suspension complète, 1 an est CGSLB Page 7 décembre 2012

8 donc complètement assimilé, en cas de crédit-temps à mi-temps 2 ans sont complètement assimilés, en cas de crédit-temps d 1/5 temps 5 ans sont complètement assimilés. Crédit-temps avec motif La période complète de crédit-temps avec motif est donc complètement assimilée, donc sur la base de l ancien système plus avantageux Emplois de fin de carrière Des périodes de crédit-temps avant l âge de 60 ans sont assimilées de manière limitée sur la base du droit minimum. Le crédit-temps à mi-temps après l âge de 60 ans est complètement assimilé. Ensuite, une assimilation limitée sur la base d un droit annuel minimum est applicable. Des périodes de crédit-temps d 1/5 temps après l âge de 60 ans sont complètement assimilées pendant 5 ans. Le principe général est aussi applicable aux périodes de crédit-temps à partir de l âge de 50 ans pour les personnes qui ont une longue carrière (28 ans). Exceptions : les personnes qui se trouvent dans une des situations reprises cidessous : Les personnes qui se trouvaient dans une période de crédit-temps le 28 novembre Les périodes de crédit-temps octroyées dans une entreprise en difficulté ou en restructuration. Les périodes de crédit-temps octroyées aux travailleurs ayant une profession lourde ou une profession lourde qui est aussi un métier en pénurie. 312 jours assimilés du crédit-temps ordinaire d après le 31 décembre 2011 que le travailleur n a pas encore épuisés. Des jours assimilés dont le travailleur peut encore bénéficier dans le cadre de l interruption de carrière. Une personne qui a introduit une demande de crédit-temps et qui remplit les conditions reprises ci-dessous simultanément (au maximum 3 ans d assimilation complète) : L employeur a reçu la notification écrite du travailleur avant le 28 novembre La date de réception du formulaire auprès du bureau du chômage compétent de l Office national de l Emploi se situe avant le 2 mars CGSLB Page 8 décembre 2012

9 La date de début de la période d interruption de carrière ou de crédit-temps se situe avant le 3 avril Congés thématiques Ces périodes sont complètement assimilées, aussi le 4 e mois de congé parental, même si on ne perçoit pas d allocations de l ONEM pour ce 4 e mois. 3. Le bonus de pension 3.1. Situation avant la réforme Un travailleur qui a atteint l âge de 62 ans ou qui peut prouver au moins 44 ans de carrière et décide de continuer à travailler peut bénéficier du bonus de pension. Ce bonus s applique aux prestations fournies à partir du 1 er janvier Un bonus est octroyé pour chaque jour effectivement presté (1 an est égal à 312 jours) avec un maximum de 30 jours assimilés par année civile. Le bonus de pension est octroyé jusqu au dernier jour du mois précédant le mois d entrée en vigueur de la pension et au plus tard le dernier jour du mois du 65 e anniversaire. Pour le calcul du bonus de pension, il est tenu compte des prestations fournies pendant l année où la pension entre en vigueur pour la première fois. Pour cette année, le bonus est égal au montant de l année précédente multiplié par une fraction dont le dénominateur est égal à 12 et le numérateur est égal au nombre de mois précédant la date d entrée en vigueur de la pension. Le 1 er décembre 2012, le bonus de pension est de 2,297 /jour. Quelqu un qui décide de continuer à travailler après l âge de 62 ans, se constitue 1 an de droits au bonus de pension, soit 312*2,2974 = 716,79. Il perçoit alors 716,79 de pension supplémentaire par an. Cette réglementation continue à exister jusqu au 31 décembre Situation à partir du 1 er janvier 2014 À partir du 1 er janvier, le nouveau bonus de pension entre en vigueur. Le droit au bonus de pension commence à courir au plus tôt le premier jour du 12 e mois suivant le mois pendant lequel le travailleur pouvait prendre la pension anticipée et ceci au plus tard le premier jour du mois suivant le mois pendant lequel il atteint l âge de 65 ans s il a 40 ans de carrière. En d autres termes, il commence à se constituer un droit au bonus de pension 1 an après qu il pouvait prendre la pension anticipée. Par exemple : en 2014, les conditions pour la pension anticipée sont : avoir 61 ans et 39 ans de carrière. Quelqu un qui atteint l âge de 61 ans en février 2014 et a 39 ans de carrière peut prendre sa retraite anticipée le 1 er mars Quelqu un qui décide CGSLB Page 9 décembre 2012

10 de continuer à travailler commence à se constituer des droits au bonus de pension à partir du 1 er mars Une personne qui a déjà droit au bonus de pension le 31 décembre 2012 (selon l ancien système) maintient les droits acquis. À partir du 1 er janvier 2014, la nouvelle réglementation est applicable. On utilise de nouveau un bonus par jour effectivement presté (312 jours/an). Les 30 jours assimilés par année civile sont supprimés. Le bonus de pension est un droit personnel qui ne peut pas être transféré au conjoint survivant sur la base des prestations du conjoint décédé si la pension de survie est octroyée après le 1 er décembre Montant du bonus de pension/jour effectivement presté 1,50 Les 12 premiers mois Dans la période de référence 1,70 Du 13 e au 24 e mois inclus 1,90 Du 25 e au 36 e mois inclus 2,10 Du 37 e au 48 e mois inclus 2,30 Du 49 e au 60 e mois inclus 2,50 À partir du 61 e mois Par exemple : Le 14 avril 2014, un travailleur atteint l âge de 61 ans et il a 39 ans de carrière. Il peut alors prendre sa pension anticipée le 1 er mai S il décide de ne pas le faire et de travailler un an en plus, jusqu à l âge 62 ans, il ne se constitue pas de droits au bonus de pension. S il décide de travailler 2 ans en plus, jusqu à l âge de 63, il se constitue des droits au bonus de pension pendant 1 an, soit 312*1,5 = 468 euros de pension supplémentaire par an. 4. Travail autorisé Une personne qui perçoit une pension peut cumuler cette pension avec des revenus professionnels sous certaines conditions. Ces prestations supplémentaires n engendrent pas de droits de pension supplémentaires Situation avant la réforme Un pensionné qui exerce encore une activité en Belgique ou à l étranger qui rapporte un revenu imposable pendant sa pension, doit le déclarer. S il perçoit une pension de ménage, le (la) conjoint(e) du pensionné doit aussi déclarer son activité professionnelle. Les revenus qu un pensionné gagne ne peuvent pas dépasser certaines limites. En cas de dépassement du plafond, la pension de l intéressé est diminuée ou suspendue. Un CGSLB Page 10 décembre 2012

11 pensionné (ou le (la) conjoint(e) d un pensionné qui perçoit une pension de ménage) ne peut pas percevoir des indemnités de maladie, des allocations de chômage, de prépension, de réduction du temps de travail, de crédit-temps ou d interruption de carrière. Exception : une personne qui perçoit une pension de survie peut cumuler cette pension de survie avec une autre allocation sociale pendant une période unique de douze mois (complets ou incomplets, consécutifs ou non). Dans ce cas, le montant de la pension de survie est limité au montant de l AGR 2. Ce cumul n est plus possible lorsque le bénéficiaire reçoit une pension de retraite. En cas de dépassement des limites, une sanction est prévue. Le pensionné doit rembourser les montants de pension perçus à tort. La pension de quelqu un qui dépasse le montant autorisé de 15 % ou plus sera suspendue pendant toute l année du dépassement. Si le montant autorisé est dépassé de moins de 15 %, la pension sera diminuée d un pourcentage égal au pourcentage du dépassement. Pour le (la) conjoint(e) d un pensionné bénéficiant d une pension de ménage, aucun dépassement n est autorisé. La pension sera diminuée jusqu à une pension d isolé pendant l année du dépassement Situation à partir du 1 er janvier Pas de déclaration de l activité professionnelle Un pensionné ne doit plus déclarer qu outre sa pension, il dispose aussi de revenus professionnels. Un pensionné qui perçoit une pension de ménage et sa/son conjoint(e) effectue encore des prestations supplémentaires ne doit plus le déclarer. Les services de pension peuvent toutefois encore demander une déclaration lors du premier paiement de la pension. Attention : des revenus provenant d une activité scientifique ou artistique ne sont plus exonérés. Des revenus d un pensionné provenant d une activité scientifique ou artistique sont désormais aussi pris en compte pour les plafonds de revenus. Exceptions Des activités reprises ci-dessous doivent encore toujours être déclarées : un mandat politique ou autre ; des activités scientifiques et artistiques ; une activité professionnelle à l étranger et des allocations de sécurité sociale à l étranger. 2 Montant de base du 1 er décembre 2012 : 661,24 /mois CGSLB Page 11 décembre 2012

12 Définition de revenu professionnel Les montants qui sont considérés comme des revenus professionnels d un point de vue fiscal sont aussi considérés comme des revenus professionnels pour le travail autorisé. Les revenus professionnels comme indépendant sont étalés sur l année complète. Il y a uniquement un fractionnement dans l année pendant laquelle la pension entre en vigueur. Outre le salaire «ordinaire», les montants repris cidessous sont aussi pris en compte : Des indemnités de préavis, des indemnités de rupture et des indemnités de licenciement sont considérées comme des rémunérations à partir de janvier Elles sont étalées sur la période à laquelle elles ont trait. Le simple pécule de vacances est pris en compte dans l année pendant laquelle il est payé. Exceptions Les montants repris ci-dessous ne sont pas pris en compte pour la détermination des revenus professionnel en cas de travail autorisé. le double pécule ; des arriérés de primes et de salaires ou traitements Les limites Vous trouverez ci-après un aperçu des montants en matière de travail autorisé qui sont applicables à partir du 01/01/2013. Les limites sont toujours valables pendant 1 an et seront adaptées à l indice des salaires conventionnels le 1 er janvier de chaque année. C est toujours le montant le plus élevé qui est applicable à partir du 1 er janvier. Il ne peut plus arriver que différentes limites soient appliquées pendant une année. Une personne qui perçoit une pension de survie bénéficie de la limite plus élevée pendant l année complète, même s il prend sa pension de retraite anticipée pendant cette année. La limite à partir de 65 ans est appliquée pendant l année complète si le pensionné atteint l âge de 65 ans au cours de l année. CGSLB Page 12 décembre 2012

13 Limites des revenus autorisés pour des personnes de moins de 65 ans Type de pension Enfants à Montant maximal autorisé charge Travailleur Indépendant Pension de retraite avec ou sans Non 7.570,00 EUR 6.056,01 EUR pension de survie brut net Oui ,02 EUR brut 9.084,01 EUR net Uniquement pension de survie Non ,60 EUR brut ,48 EUR net Oui ,00 EUR brut ,60 EUR net Limites des revenus autorisés pour des personnes de plus de 65 ans Type de pension Pension de retraite et/ou pension de survie Enfants à charge Non Oui Montant maximal autorisé Travailleur Indépendant ,23 EUR brut ,50 EUR brut ,17 EUR net ,17 EUR net Sanction en cas de dépassement des limites Activité professionnelle du pensionné : La pension d un pensionné qui dépasse la limite autorisée de moins 25 % sera diminué d un certain pourcentage. Un dépassement de la limite de 7 % signifie une diminution de la pension de 7 %. La pension de ceux qui dépassent la limite de 25 % ou plus sera complètement suspendue. Le gouvernement avait prévu qu une personne qui a au moins 42 ans de carrière et qui a 65 ans pourrait se procurer des revenus professionnels sans aucune restriction. Le Conseil d État a toutefois des remarques concernant cette réglementation. Par conséquent, il n est pas encore clair si le gouvernement permettra aux pensionnés de se procurer des revenus CGSLB Page 13 décembre 2012

14 professionnels illimités et sous quelles conditions. Pour l instant, un pensionné ne peut pas encore se procurer des revenus professionnels illimités. L activité professionnelle du (de la) conjoint(e) lorsque l autre partenaire perçoit une pension de ménage : La pension de ménage est suspendue et une pension d isolé est octroyée. La pension n est pas diminuée d un certain pourcentage Cumul de la pension avec une allocation sociale Une pension de retraite ne peut pas être cumulée avec une allocation sociale. Une pension de survie peut être cumulée de façon limitée pendant une période de 12 mois (consécutifs ou non). Après 12 mois, le cumul n est plus possible. La pension de survie est toutefois limitée au montant de base de la garantie de revenus aux personnes âgées (7934,87 /an au 1 er décembre 2012). CGSLB Page 14 décembre 2012

Résumé de la réforme des pensions février 2012

Résumé de la réforme des pensions février 2012 NOTE AU BUREAU DU PARTI 27 février 2012 Résumé de la réforme des pensions février 2012 Ce résumé ne concerne que les pensions du secteur privé. Un autre document suivra lorsque la réforme des pensions

Plus en détail

Rencontres de février 2013 CCT 103 Le crédit temps

Rencontres de février 2013 CCT 103 Le crédit temps Rencontres de février 2013 CCT 103 Le crédit temps CNC - Frédéric Baudoux Plan 1. Trois types de crédit-temps Le crédit-temps sans motif Le crédit-temps complémentaire avec motif Le crédit-temps de fin

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015.

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015. Direction réglementation Interruption de carrière / crédit-temps Communication Date 29.12.2014 Modification de la réglementation du crédit-temps En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014,

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS :

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : ÉLÉVATION DES PLAFONDS À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2002

Plus en détail

Le travail à temps partiel Les pièges à éviter

Le travail à temps partiel Les pièges à éviter Le travail à temps partiel Les pièges à éviter 1 HOMMES - FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes que les femmes. FR-NL Deze brochure is

Plus en détail

Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider. Le Syndicat libéral est là pour vous aider. fermeture de votre entreprise

Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider. Le Syndicat libéral est là pour vous aider. fermeture de votre entreprise Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider Le Syndicat libéral est là pour vous aider Introduction L entreprise qui vous occupe a été déclarée en faillite. Certes, il s agit d un coup

Plus en détail

CGSLB. grande distribution. www.cgslb.be

CGSLB. grande distribution. www.cgslb.be CGSLB grande distribution www.cgslb.be Sommaire Avant-propos... 3 Conditions de travail et de salaire... 5 Salaires minimums sectoriels... 5 Augmentation du pouvoir d achat période 2009 2010...5 Prime

Plus en détail

La Pension d Invalidité

La Pension d Invalidité DEFINITION Elle a pour objet d accorder à l assuré une pension en compensation de la perte de salaire résultant de la réduction de sa capacité de travail La pension fait souvent suite à un arrêt de travail

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

Cumul des pensions du secteur public

Cumul des pensions du secteur public Juin 2014 Cumul des pensions du secteur public Services des Pensions du Secteur public SdPSP Place Victor Horta 40 bte 30 1060 Bruxelles www.sdpsp.fgov.be 2 3 Table des matières Introduction... 4 Quelques

Plus en détail

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Congé de maternité 2 Pour les salariées 2 Congé prénatal 2 Congé postnatal 2 Formalités administratives

Plus en détail

mémo le crédit-temps après les mesures gouvernementales

mémo le crédit-temps après les mesures gouvernementales mémo le crédit-temps après les mesures gouvernementales Sommaire Cette brochure porte sur les dispositions légales relatives au crédittemps à partir de 2012. Encore des questions? N hésitez pas à prendre

Plus en détail

Guide de législation sociale. 2012 Elections sociales

Guide de législation sociale. 2012 Elections sociales Guide de législation sociale 2012 Elections sociales Guide de législation sociale 2012 2 Guide de législation sociale 2012 Elections sociales Guide de législation sociale 2012 4 1. A quoi dois-je faire

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

Analyse de la réforme du crédit-temps

Analyse de la réforme du crédit-temps Les Analyses du Centre Jean Gol Analyse de la réforme du crédit-temps Septembre 2014 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique : Corentin de Salle Les

Plus en détail

juin 2013 septembre 2012 Le crédit-temps www.cgslb.be

juin 2013 septembre 2012 Le crédit-temps www.cgslb.be juin 2013 septembre 2012 Le crédit-temps (CCT 103) www.cgslb.be Table des matières Introduction...5 Principes de base...5 Ce qui change par rapport à la CCT 77bis...6 Ce qui ne change pas par rapport à

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais Commission Paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013 traduction du texte original rédigé et signé

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section sécurité sociale CSSS/12/346 DÉLIBÉRATION N 12/117 DU 4 DÉCEMBRE 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES CODÉES À CARACTÈRE PERSONNEL

Plus en détail

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 3 - Assurance Maladie Invalidité les indemnités. Plan A- INCAPACITÉ PRIMAIRE(1)(2) B- INVALIDITÉ (1)(2) (3)Principes

Plus en détail

LICENCIEMENT COLLECTIF, FERMETURE D ENTREPRISE, FAILLITE : QUELS DROITS POUR LES TRAVAILLEURS CONCERNES?

LICENCIEMENT COLLECTIF, FERMETURE D ENTREPRISE, FAILLITE : QUELS DROITS POUR LES TRAVAILLEURS CONCERNES? LICENCIEMENT COLLECTIF, FERMETURE D ENTREPRISE, FAILLITE : QUELS DROITS POUR LES TRAVAILLEURS CONCERNES? Etude Par Herbert MAUS, Form Action André Renard. et ceux confrontés à cette problématique disposent

Plus en détail

Vacances, j oublie rien! Partie 2/2

Vacances, j oublie rien! Partie 2/2 Vacances, j oublie rien! Partie 2/2 Ce mois-ci, nous présentons d abord les régimes spécifiques de vacances annuelles : plus précisément le droit aux vacances européennes, vacances jeunes et vacances seniors.

Plus en détail

FEVRIER 2012. Pensions de survie du secteur public

FEVRIER 2012. Pensions de survie du secteur public FEVRIER 2012 Pensions de survie du secteur public Cette brochure a été réalisée par le service de communication du SdPSP. Elle ne peut être reproduite et/ou publiée de quelque manière que ce soit sans

Plus en détail

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Si vous vous posez des questions en matière de PROCESSUS DE FORMATION, voyez les rubriques

Plus en détail

Fin de carrière : possibilités en 2013-2014

Fin de carrière : possibilités en 2013-2014 Fin de carrière: possibilités en 2013-2014 Fin de carrière : possibilités en 2013-2014 HOMMES - FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes

Plus en détail

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Les organisations syndicales signataires : CFDT, SNECA-CGC, SUD AtlantiCA TABLE DES MATIERES L ACCORD INDEX TABLE DES MATIERES

Plus en détail

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS (7BB) ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS Entre les parties L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIALE UES du GROUPE MALAKOFF représentée par Monsieur Stéphane ROSTAND Directeur des Ressources Humaines Et Les représentants

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) INDEMNISATION L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans Pour qui? Pour vous si : vous avez travaillé

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

Crédit-temps et congés thématiques dans le secteur privé

Crédit-temps et congés thématiques dans le secteur privé 2013 Crédit-temps et congés thématiques dans le secteur privé Crédit-temps et congés thématiques dans le secteur privé Introduction 6 1 Mesures transitoires 8 2 CCT 77 bis et 103: quels droits, pour qui?

Plus en détail

CGSLB CPNAE. www.cgslb.be

CGSLB CPNAE. www.cgslb.be CGSLB CPNAE www.cgslb.be CGSLB CPNAE www.cgslb.be D/1831/2010/6/6500 E.R.: Jan Vercamst, Boulevard Poincaré 72-74 1070 Bruxelles Sommaire Avant-propos...7 Le.contrat.de.travail...9 Un contrat...9 L accomplissement

Plus en détail

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 N 2041 GH N 50149 #18 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. REVENUS

Plus en détail

Le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat, porte-parole du Gouvernement,

Le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat, porte-parole du Gouvernement, Ministère de l emploi, du travail et de la santé Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat Ministère de l agriculture, de l alimentation, de la pêche,

Plus en détail

FORMULAIRE 225. DECLARATION DE REVENUS (Document à transmettre complété au plus vite à la mutualité) Madame, Monsieur,

FORMULAIRE 225. DECLARATION DE REVENUS (Document à transmettre complété au plus vite à la mutualité) Madame, Monsieur, FORMULAIRE 225 DECLARATION DE REVENUS (Document à transmettre complété au plus vite à la mutualité) Madame, Monsieur, Pour déterminer le taux journalier de vos indemnités d incapacité de travail, nous

Plus en détail

B.A.BA pour les FRONTALIERS FRANCO-BELGES

B.A.BA pour les FRONTALIERS FRANCO-BELGES 1 è édition MAI 2013 B.A.BA pour les FRONTALIERS FRANCO-BELGES EURES (EURopean Employment Services) est un réseau européen créé en 1993 par la Commission européenne. Il a pour vocation d offrir des informations,

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

1. Présentation générale

1. Présentation générale Instruction n 2012-53 du 12 mars 2012 Modalités de cumul d une pension d invalidité avec les allocations d assurance chômage Sommaire 1. Présentation générale 1.1. Date d application des nouvelles règles

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

AVENANT n 300 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU 15 MARS 1966 RELATIF AUX REGIMES DE PREVOYANCE COLLECTIFS

AVENANT n 300 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU 15 MARS 1966 RELATIF AUX REGIMES DE PREVOYANCE COLLECTIFS AVENANT n 300 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU 15 MARS 1966 RELATIF AUX REGIMES DE PREVOYANCE COLLECTIFS Entre les organisations patronales signataires : Le syndicat général des organismes privés

Plus en détail

ATELIER CLUB DE LA PRESSE NANTES. La Nouvelle Convention d Assurance Chômage 2014. Le 7 Novembre 2014

ATELIER CLUB DE LA PRESSE NANTES. La Nouvelle Convention d Assurance Chômage 2014. Le 7 Novembre 2014 ATELIER CLUB DE LA PRESSE NANTES La Nouvelle Convention d Assurance Chômage 2014 SOMMAIRE 1- Calcul de l allocation 2- Cumul salaires/allocation chômage 3- Droits rechargeables 4- Indemnisation «multi-employeurs»

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle

Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle Indemnités négociées ou facultatives Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 Après avoir lu la circulaire, nous vous invitons à suivre le présent guide pour vous aider à remplir les différentes rubriques de votre (vos) formulaire(s) de

Plus en détail

Mes droits aux vacances. ... en survol

Mes droits aux vacances. ... en survol Mes droits aux vacances... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

Les sept piliers de la sécurité sociale

Les sept piliers de la sécurité sociale Les sept piliers de la sécurité sociale 1) L Office National des Pensions (ONP) Très brièvement, il y a en Belgique un régime de pension légale, mais aussi des pensions complémentaires. On parle souvent

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LA CONVENTION N 002 ENTRE D UNE PART FIMASER S.A. ET D AUTRE PART CARDIF-VIE S.A.

CONDITIONS GENERALES DE LA CONVENTION N 002 ENTRE D UNE PART FIMASER S.A. ET D AUTRE PART CARDIF-VIE S.A. CONDITIONS GENERALES DE LA CONVENTION N 002 ENTRE D UNE PART FIMASER S.A. ET D AUTRE PART CARDIF-VIE S.A. ARTICLE 1 : DEFINITIONS ASSURANCE DECES / INCAPACITE DE TRAVAIL A. Assuré : Tout emprunteur ou

Plus en détail

CONSTAT N 2 : PLUS MAIGRE LA PENSION!

CONSTAT N 2 : PLUS MAIGRE LA PENSION! Novembre 2012. 15.681 S I G N E S RÉFLEXIONS ET ANALYS E DES PENSIONNÉS & PRÉPENSIONNÉS DU CEPA G SUR LA RÉFORME DES PENSIONS ET DES FINS DE CARRI ÈRE : CONSTAT N 2 : PLUS MAIGRE LA PENSION! Rosenfeldt

Plus en détail

les derniers salaires qui comptent

les derniers salaires qui comptent 1Ce sont les derniers salaires qui comptent Le montant de l allocation d aide au retour à l emploi est calculé sur la base du «salaire journalier de référence» établi à partir des rémunérations perçues

Plus en détail

Notice d information. Prévoyance. Convention collective nationale des Distributeurs conseils hors domicile [brochure n 3121 - IDCC 1536]

Notice d information. Prévoyance. Convention collective nationale des Distributeurs conseils hors domicile [brochure n 3121 - IDCC 1536] Prévoyance Régime inaptitude à la conduite ou au portage Notice d information Convention collective nationale des Distributeurs conseils hors domicile [brochure n 3121 - IDCC 1536] Personnel non cadre

Plus en détail

Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage?

Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage? Etudes Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage? Table des matières Introduction...7 Objectif, méthodologie

Plus en détail

Renvoyer à : BP 10020 1070 ANDERLECHT Notre référence : Gestionnaire de clients: Téléphone: 02 643 18 11 E-mail: infokbaf@attentia.

Renvoyer à : BP 10020 1070 ANDERLECHT Notre référence : Gestionnaire de clients: Téléphone: 02 643 18 11 E-mail: infokbaf@attentia. Renvoyer à : BP 10020 1070 ANDERLECHT Notre référence : Gestionnaire de clients: Téléphone: 02 643 18 11 E-mail: infokbaf@attentia.be Demander un supplément PROVISOIRE aux allocations familiales Ce formulaire

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

Notice d information. prévoyance. Convention collective nationale des Entreprises de propreté et services associés Personnel non cadre

Notice d information. prévoyance. Convention collective nationale des Entreprises de propreté et services associés Personnel non cadre prévoyance Incapacité et invalidité Décès Notice d information Convention collective nationale des Entreprises de propreté et services associés Personnel non cadre SOMMAIRE Présentation 5 Tableau récapitulatif

Plus en détail

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt E4 La retraite IRCANTEC A. La retraite complémentaire IRCANTEC I. Acquisition des droits II. Montant de la retraite IRCANTEC III. En cas de décès IV.

Plus en détail

Dans ce document, vous trouverez toutes les informations utiles pour remplir le formulaire : QUE dois-je faire pour recevoir un

Dans ce document, vous trouverez toutes les informations utiles pour remplir le formulaire : QUE dois-je faire pour recevoir un Madame, Monsieur, Ce formulaire vous permet, si vous habitez avec votre famille en Belgique, de demander un PROVISOIRE aux allocations familiales en tant que : - Chômeur de longue durée (minimum 6 mois)

Plus en détail

Pension complémentaire construction CP 124

Pension complémentaire construction CP 124 Une édition de la CSC bâtiment - industrie & énergie rue de Trèves 31-1040 Bruxelles T 02 285 02 11 cscbie@acv-csc.be www.cscbie.be Novembre 2012 Pension complémentaire construction CP 124 Table des matières

Plus en détail

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE NOTE D INFORMATION MARS 2008 Mise à jour JUIN 2009 (Annule et remplace la précédente) LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES ORPSS

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES ORPSS OFFICE DES RÉGIMES PARTICULIERS DE SÉCURITÉ SOCIALE INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES ORPSS O R P S S Trimestre : 2015-01 3. Champs d application personnel de la Sécurité Sociale Table des matières 3.1. Les

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSSAPL

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSSAPL OFFICE NATIONAL DE SÉCURITÉ SOCIALE DES ADMINISTRATIONS PROVINCIALES ET LOCALES INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSSAPL O N S S A P L Trimestre : 2013-03 3. Champs d application personnel de

Plus en détail

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE SOMMAIRE 04 Introduction OBJET FINANCEMENT FONCTIONNEMENT 10 Les entreprises et le Congé de Fin d Activité ADHeSION à L AGECFA-Voyageurs PERSONNEL AFFILIe

Plus en détail

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ Circulaire n 24/2006 Cl. C 477 Colmar, le 29 juin 2006 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68000 COLMAR 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr

Plus en détail

MEMO ENTREPRISE EN FAILLITE ET MAINTENANT?

MEMO ENTREPRISE EN FAILLITE ET MAINTENANT? MEMO ENTREPRISE EN FAILLITE ET MAINTENANT? TABLE DES MATIÈRES ENTREPRISE EN FAILLITE. ET MAINTENANT? 5 Que devez-vous faire? 5 Que devez-vous apporter? 6 Que se passe-t-il après l établissement de la créance?

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/12/273 DÉLIBÉRATION N 09/054 DU 1 ER SEPTEMBRE 2009, MODIFIÉE LE 3 NOVEMBRE 2009, LE 7 SEPTEMBRE 2010 ET LE 4 SEPTEMBRE

Plus en détail

Quand arrive la retraite

Quand arrive la retraite Quand arrive la retraite Régime de rentes du Québec La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Ce document n a pas force de loi. En cas de conflit

Plus en détail

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul Déjeuner-débat ELSA Florence Navarro 2 juillet 2014 Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 F-16-01 N 136 du 27 JUILLET 2001 5 F.P. / 58 - F 114 INSTRUCTION DU 18 JUILLET 2001 TRAITEMENTS ET SALAIRES. ASSIETTE. REGIME D IMPOSITION DES

Plus en détail

Madame, Monsieur, Employés : 28 jours Ouvriers : 14 jours Chômeurs : 48 heures En cas de rechute : 48 heures

Madame, Monsieur, Employés : 28 jours Ouvriers : 14 jours Chômeurs : 48 heures En cas de rechute : 48 heures Madame, Monsieur, Toute incapacité de travail doit être déclarée (via un certificat médical original) auprès de notre organisme selon un délai fixé par l INAMI. Ce délai varie en fonction de votre qualité

Plus en détail

GUIDE DU RACHAT DES ANNEES D ETUDES. Sommaire

GUIDE DU RACHAT DES ANNEES D ETUDES. Sommaire GUIDE DU RACHAT DES ANNEES D ETUDES Sommaire Fiche n 1 : Les textes de référence Fiche n 2 : Les bénéficiaires Fiche n 3 : Les périodes d études concernées Fiche n 4 : Les modalités du rachat Fiche n 5

Plus en détail

chômage et les pigistes

chômage et les pigistes pour Profession Pigiste 1 chômage et les pigistes Apéro Pigistes : présentation 8 octobre 2014 Contributeur : Philippe Hufschmitt pour Profession Pigiste 2 CONVENTION CHÔMAGE DU 14 MAI 2014 Une entrée

Plus en détail

Fiche Portabilité des droits des salariés

Fiche Portabilité des droits des salariés Fiche Portabilité des droits des salariés L article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 avait mis en place un mécanisme de portabilité des droits pour les anciens salariés

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/07/166 DÉLIBÉRATION N 07/062 DU 6 NOVEMBRE 2007 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DU CADASTRE

Plus en détail

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur INFORMaTIONS administratives et législatives concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur Pôle sanitaire social < Ce document a été rédigé afin de vous donner une information

Plus en détail

Service Public Fédéral FINANCES ---------------------------------------- Expertise et support stratégique. Bruxelles, le 11 décembre 2012

Service Public Fédéral FINANCES ---------------------------------------- Expertise et support stratégique. Bruxelles, le 11 décembre 2012 Service Public Fédéral FINANCES ---------------------------------------- Expertise et support stratégique Bruxelles, le 11 décembre 2012 Administration des Affaires Fiscales ----------------------------------------

Plus en détail

Mieux connaître le licenciement économique. 2 ème partie : Les principes du licenciement pour motif économique

Mieux connaître le licenciement économique. 2 ème partie : Les principes du licenciement pour motif économique Mieux connaître le licenciement économique 2 ème partie : Les principes du licenciement pour motif économique I. L obligation préalable d adaptation et de reclassement «Le licenciement pour motif économique

Plus en détail

SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012

SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012 FLASH N 46-01/10/2012 SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012 ADAPTATION DES SALAIRES ET INDEMNITES à dater du 1 er octobre 2012 Pour les employés (CP 226), conformément à l accord sectoriel 2011-2012 et

Plus en détail

COMPRENDRE SA RETRAITE

COMPRENDRE SA RETRAITE Salar ié du secteur pr ivé COMPRENDRE SA RETRAITE avec l Assurance retraite, l Arrco et l Agirc??? Janvier 2012 = Le système de retraite Le système de retraite obligatoire est à deux étages. Vous cotisez,

Plus en détail

ANNEXE III A L'ARRETE ROYAL D'EXECUTION DU CODE DES IMPOTS SUR LES REVENUS 1992

ANNEXE III A L'ARRETE ROYAL D'EXECUTION DU CODE DES IMPOTS SUR LES REVENUS 1992 Annexe à l'arrêté royal du 15 décembre 2013 ANNEXE III A L'ARRETE ROYAL D'EXECUTION DU CODE DES IMPOTS SUR LES REVENUS 1992 Barèmes et règles applicables pour le calcul du précompte professionnel dû à

Plus en détail

INPCA. Institution Nationale de Prévoyance du Commerce et de l Artisanat 2 / 0 / 1 / 4

INPCA. Institution Nationale de Prévoyance du Commerce et de l Artisanat 2 / 0 / 1 / 4 INPCA Institution Nationale de Prévoyance du Commerce et de l Artisanat 2 / 0 / 1 / 4 Complémentaire retraite, prévoyance et santé des professionnels de la coiffure L INPCA VOTRE PARTENAIRE PRÉVOYANCE

Plus en détail

CREDIT-TEMPS SEMAINE DE 4 JOURS NOUVELLES POSSIBILITES POUR LES 50 ANS OU PLUS

CREDIT-TEMPS SEMAINE DE 4 JOURS NOUVELLES POSSIBILITES POUR LES 50 ANS OU PLUS CREDIT-TEMPS SEMAINE DE 4 JOURS NOUVELLES POSSIBILITES POUR LES 50 ANS OU PLUS travail & mai 2011 famille mieux combiner SOMMAIRE INTRODUCTION.......................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

Salary Plan. L assurance de groupe flexible pour salariés

Salary Plan. L assurance de groupe flexible pour salariés Salary Plan L assurance de groupe flexible pour salariés Une assurance de groupe : oui ou non? La question ne se pose plus. Mais choisissez la bonne formule. La pension complémentaire : plus que jamais

Plus en détail

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps Le compte épargne temps La loi n 2008 789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail procède à une profonde clarification des modalités de mise en place

Plus en détail

1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR

1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR 1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR Sommaire Décision de prestations 1 Formulaire de déclaration définitive 1 Possibilité de faire examiner la décision de prestations

Plus en détail

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants 1 Introduction: l assurance maladie-invalidité L assurance maladie-invalidité (AMI) forme une des branches du système belge de la sécurité sociale;

Plus en détail

Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998

Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998 Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998 Avenant n 51 du 22 juin 2010 portant modification de l article 11.1 «Prévoyance» du Chapitre 11 «Prévoyance Mutuelle Retraite» de la Convention Collective

Plus en détail

AVENANT N 3 DU 6 JUILLET 2010

AVENANT N 3 DU 6 JUILLET 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3173 Convention collective nationale IDCC : 1810. ENTREPRISES DE PROPRETÉ AVENANT N 3 DU 6 JUILLET 2010

Plus en détail

ACCORD DU 7 AVRIL 2010

ACCORD DU 7 AVRIL 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ENTREPRISES DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE IMMOBILIER ACCORD DU 7 AVRIL 2010 RELATIF À LA PRÉVOYANCE

Plus en détail

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima La progression des salaires des emplois autres qu artistiques prévue par la Convention collective nationale des entreprises artistiques et culturelles - CCNEAC - La progression des salaires, dans la convention

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national COMPTE ÉPARGNE-TEMPS DANS LES EXPLOITATIONS

Plus en détail

Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012

Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012 Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012 Contexte et entrée en vigueur A la suite de la crise économique mondiale, un certain nombre d'actions de crise temporaires ont été entreprises.

Plus en détail

Sécurité Sociale. Indépendant. SIEGE SOCIAL Rue Royale 153 1210 Bruxelles tél. +32 2 406 35 11 fax +32 2 406 35 66

Sécurité Sociale. Indépendant. SIEGE SOCIAL Rue Royale 153 1210 Bruxelles tél. +32 2 406 35 11 fax +32 2 406 35 66 Ensemble, c est sûr. SIEGE SOCIAL Rue Royale 153 1210 Bruxelles tél. +32 2 406 35 11 fax +32 2 406 35 66 siege ANvers Desguinlei 92 2018 Antwerpen tél. +32 3 244 66 88 fax +32 3 244 66 87 VIVIUM S.A. Membre

Plus en détail

Instructions aux employeurs

Instructions aux employeurs Fonds de Sécurité d Existence des Fabrications Métalliques L Arrêté Royal du 10.02.1965 qui a rendu obligatoire la décision de la Commission Paritaire Nationale des Constructions métallique, mécanique

Plus en détail

Caisse de pension Fédération Suisse des Avocats (CP FSA) Règlement de prévoyance. En vigueur depuis le 1 er janvier 2014

Caisse de pension Fédération Suisse des Avocats (CP FSA) Règlement de prévoyance. En vigueur depuis le 1 er janvier 2014 Caisse de pension Fédération Suisse des Avocats (CP FSA) Règlement de prévoyance En vigueur depuis le 1 er janvier 2014 Définitions Caisse de pension Employeurs Indépendants Employés Assurés Cas de prévoyance

Plus en détail

ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET)

ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) ENTRE LES SOUSSIGNES : L'Office International de l'eau, Association loi 1901, dont le siège social est situé 21 rue de Madrid 75008 PARIS, immatriculée

Plus en détail

Demande de crédit-temps fin de carrière Nouvelle réglementation

Demande de crédit-temps fin de carrière Nouvelle réglementation Demande de crédit-temps fin de carrière Nouvelle réglementation au crédit-temps disponibles auprès d un des bureaux de l ONEM ou sur le site Internet de l'onem www.onem.be. Vous souhaitez réduire vos prestations

Plus en détail