INTRODUCTION AUX RESEAUX

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTRODUCTION AUX RESEAUX"

Transcription

1 INTRODUCTION AUX RESEAUX Les réseaux : Un réseau : ensemble de ressources mis à la disposition d équipements et terminaux pour leur permettre d échanger l information TIC : Techniques de l info. Ensemble des technologies utilisé pour traiter, modifier et échanger de l information Réseau de télécommunications: ensemble des moyens organisé pour fournier des services de télécom entre un certain nombre d emplacements où des installations assurent l accès à ces services Topologie du réseau : La topologie du réseau est son architecture, elle définit la disposition géographique des différents postes informatiques du réseau, les connexions entre ces postes et une hiérarchie éventuelle entre ces postes. On distingue deux grands postes : Les nœuds : Ordinateur personnel ou autre unité connecté au réseau par l'intermédiaire d'une carte de réseau ou d'un pilote de LAN Les arcs : Le terminal est tout simplement l extrémité du réseau

2 Typologie des réseaux : Backbone : Réseau dorsal de transmission longue distance à fibre optique et à très grande capacité Réseau dorsal = Backbone = Cœur + métro Différentes architectures d un réseau La fonction du réseau définit son architecture Les réseaux d entreprise et l accès utilisent les structures en étoiles, bus ou anneaux (FH, sat, fibre, coax, cuivre) Le réseau dorsal utilise la structure en anneaux ou en mailles (fibre, FH)

3 Modélisation : Le réseau est modélisé par des couches afin d établir des traitements séparés de chaque. Relations client-serveur : Le fournisseur d accès offre des services à ses clients. Et afin de garantir de bonnes performances, différents «barèmes» ont été établis : QoS : Quality of Service SLA : Service Level Agreement Couches et services : Couche Service Explications Bande passante SDH : hiérarchie numérique synchrone WDM : multiplexage en longueur d'onde Support (fibre optique, ) Infrastructures Génie Civil (fourreaux, ) Longueur d onde Location de fibre noire Location d infrastructure Un ensemble de protocoles pour la transmission de données numériques à haut débit Permet de faire passer plusieurs signaux de longueur d'onde différentes sur une seule fibre optique, en les mélangeant à l'entrée à l'aide d'un multiplexeur (MUX), et en les séparant à la sortie au moyen d'un démultiplexeur (DEMUX). Les resources de transmission:

4 Les principaux acteurs dans un réseau sont : Clients : particuliers ou entreprises Fournisseurs de service : FAI, opérateurs, Constructeurs : équipements, fournisseurs de logiciel, Instances de réglementation : UIT, ARCEP, Opérateurs : L opérateur de télécommunications est l entité qui met à disposition des services de communication à distance. Les différents types d opérateurs : Opérateurs «historiques» : France télécom en France Opérateurs «nouveaux entrants» : Free, SFR, Bouygues Telecom Opérateurs mobiles virtuels ou MVNO : Auchan, Carrefour, Distributeurs de produits ou services Collectivités territoriales De nouveaux acteurs : les collectivités Les collectivités territoriales peuvent être des opérateurs de télécommunications Les collectivités prennent en charge l installation du réseau ensuite elles passent un contrat avec un opérateur d opérateur qui, lui, va exploiter le réseau. 70% - 75% du coût des réseaux est investi dans l infrastructure de celui-ci Le coût d un réseau dans un département est d à peu près 100 millions d euros Les effets de l intervention des collectivités: Grâce aux collectivités les territoires sont couverts en haut débit, des zones d activités sont desservies en fibres et la concurrence dans le haut débit est augmentée

5 Réglementation : Effectuée en France par le ministère des Postes et Télécommunications, par l ARCEP et l AFNR ARCEP : autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes ANFR : Agence nationale des fréquences : chargée de la gestion interministérielle du spectre et la gestion et le contrôle des réseaux indépendants Au niveau Européen : Une législation en phase avec les progrès technologiques et les exigences du marché a été adoptée Normalisation : Norme : Document descriptif d une solution adoptée en commun sur une base volontaire par l ensemble des acteurs économiques concernés et qui émane des organismes officiels de normalisation Standard : Pareil que la norme mais pas avec les mêmes exigences Au niveau mondial on a principalement l UIT mais on peut aussi avoir l ONU, l ISO le CEI ou leur structure commune le JTC1 o UIT : Union Internationale des Télécommunications o ONU : Organisation des Nations Unies o ISO : International Standards Organisation o CEI : Comité Electronique International o JTC1 : Joint Technical Committee Les principales organisations produisant des documents reconnus en rapport avec Internet : o ICANN : Internet Corporation for Assigned Names and Numbers o W3C: World Wide Web Consortium o IETF: Internet Engineering Task Force o IAB: Internet Architecture Board Au niveau Européen: o ETSI: European Telecommunications Standards Institute o CEN : Comité Européen de Normalisation o CENELEC : Comité Européen de Normalisation ELECtronique La problématique de normalisation : Assurer la cohérence de ses actions pour qu elles répondent aux besoins exprimés

6 Types de réseau : Cette classification se base sur la distance maximale du transport assuré entre les points les plus éloignés du réseau A mon avis, ce schéma est à connaitre par cœur!!! PAN (Personal Area Network) : interconnectent sur quelques mètres des équipements personnels, fonctionnent le plus souvent sans fil, échange direct de l info Exemples : Bluetooth : connecte par l intermédiaire d une interface sans fil des périphériques, utilise la bande de fréquence 2,4 GHz libre de licence Infrarouge (IrDA : Infrared Data Association) : de portée courte, un contact visuel et une liaison point à point LAN (Local Area Network ) : Réseaux intra-entreprise, leur débit va de qlqs 10aines de Mbits/sec à plusieurs 100aines de Mb/s voire des Gb/s. Exemples : WiFi Ethernet (10, 100 Mb/s ou 1 Gb/s), repose sur un système en bus, communique des paquets

7 MAN (Metropolitan Area Network) : Interconnectent des sites ou entreprises sur un réseau spécialisé a haut débit, son rayon peut s étendre de qlqs 10aines de Kms à > 2Kms. On le retrouve dans les villes, les campus d universités, fournit transfert de données, téléphonie IP, transmission d images et vidéos par IP WAN (Wide Area Network) : Transportent les infos sur de grandes distances (pays, continents), d infrastructure terrienne ou aérienne, de structures hertziennes ou satellitaires, transportent TOUS les types d info Exemples : A savoir : Internet (Inter Network ) : le réseau des réseaux. Transporte l info en paquets. Interconnexion des réseaux existants en leur permettant de mettre leurs infos en paquets IP et en utilisant le protocole de communication IP Les réseaux de mobiles : Permettent transport de parole, application de données et/ou multimédias Problématique : Mobilité du terminal et sa localisation Solution : Ces réseaux utilisent : La voie hertzienne entre le mobile et le point d accès. Organisés autour de très nombreuses cellules =>couverture des territoires Hand Over : Mécanismes spécifiques permettant de maintenir la communication en cours de déplacement GSM (Global System for mobile communications) : réseau numérique mobile de 2G, a évolué avec le GPRS (Global Packet Radio Service), permet désormais le transfert des applications multimédias UMTS (Universal Mobile Telecommunications System) : 3G de mobiles, couverture totale, mobilité complète, débit jusqu à 384 Kb/s pour des applications multimédias LTE (Long Terme Evolution) la 4G mobile, accès Haut Débit aux terminaux mobiles Transport des informations dans les grands réseaux WAN Transport d infos d un équipement terminal à un autre distant, ses 3 niveaux sont : Réseau de transport : véhicule l info au niveau inter/national, assure l interconnexion entre les différents réseaux constituant internet. Réseau de collecte : Départemental/régional. Raccorde les nœuds à partir desquels les clients finaux sont desservis Réseau de desserte (boucle locale): lien final entre le réseau et l abonné

8 Exemple : Réseau téléphonique : o o le réseau de collecte raccorde les répartiteurs principaux du réseau de France Télécom le réseau de desserte : ensemble des lignes téléphoniques (paires de cuivre) qui relient les abonnés aux répartiteurs principaux Chaque info sera découpée en paquets puis aiguillée de nœud en nœud via les lignes de transmission jusqu au destinataire Les anciens réseaux utilisent comme technique d aiguillage : la commutation de circuits assurant le transport en temps réel de l info (exemple RTC) Commutation de circuits : Réservation d un chemin exclusif pour chaque communication(en affectant et spécifiant un canal) Avantages : Transport en temps réel de l information Sans stockage Sans perte d informations Sans duplication de la parole Inconvénient : Coûteuse en ressources pour l opérateur Etapes d échange d infos pour une commutation de circuits : Détermination d un chemin => Réservation d un circuit entre chaque paire de nœuds (commutateurs) => Supervision de la communication => Libération des ressources prises en fin de communication Commutation de paquets : Utilisée dans les réseaux de données, Internet ainsi que tous les réseaux (fixes ou mobiles) y compris pour transporter les infos nécessitant le transport en temps réel de l info comme la parole Etapes d échange d infos pour une commutation de paquets: Découpage de l info en paquets (contenant un certain nombre de bits) => ajout d info sur le destinataire et éléments de sécurisation => émission des paquets de nœud en nœud => Réception, mémorisation, traitement et réémission des paquets de nœud en nœud => Remise des paquets au destinataire final avec réassemblage possible de l info initiale Avantages :

9 Elimination de la monopolisation d un accès (et d un circuit) pour une seule communication Réduction des délais de transfert des données Partage de la ressource de transmission de l opérateur Haut niveau de qualité Vocabulaire : Paquet : Unité de transport d'information. Interface: Dispositif assurant la connexion de la machine à un réseau. Les interfaces utilisées avec les réseaux informatiques sont les cartes réseaux, les modems et les ports parallèles. Numérisation des réseaux Numérisation d un signal : procédé de codage de l information sous forme binaire (généralement), ce codage étant réalisé par le terminal ou par un équipement spécifique à l entrée du réseau. Le signal étant transformé en 0 et 1 Codage : réalisé sur un nombre déterminé de bits selon les applications (codage sur n bits => valeurs possibles), et se fait en trois étapes : - Echantillonnage (à une fréquence déterminée) - Quantification (affectation d une «plage» de l axe des ordonnées) - Codage (sur «n»bits) La qualité de numérisation dépend de la fréquence de l échantillonnage et de la profondeur de quantification Le débit binaire : Mesure de la quantité de données numériques transmises par unité de temps Débit Binaire = nombre d éléments binaires émis (ou reçus) sur un support de transmission pendant une unité de temps. S exprime en bits/seconde ou en octets/seconde ( 1 octet = 8 bits ) 1 Mb/s=10^6 éléments binaires émis en 1 seconde

10 La téléphonie La téléphonie «classique» : Les premiers réseaux téléphoniques étaient analogiques : Transport de la voix en temps réel RTC le premier réseau téléphonique : Utilise la commutation de circuits Commutation de circuit : Réservation d un chemin dans le réseau et ce chemin est dédié à l ensemble des informations de parole de cette même et seule communication Générations de réseau téléphonique Première génération: RTC entièrement analogique Deuxième génération : Réseaux numériques utilisant toujours la commutation de circuits Numérisation de la voix à l entrée du réseau de l opérateur mais la ligne reste analogique La boucle locale améliorée => transmission des données à des débits divers => mise en place du réseau numérique ISDN : Integrated Service Digital Network (ou le RNIS en France ; Réseau Numérique à Intégration de Services) qui fournit deux lignes numériques simultanées à un débit de 64Kb/s aux utilisateurs finaux Troisième génération / Téléphone sur IP: Travaille en mode paquet : les terminaux placent toutes les infos dans des paquets émis sur la ligne de l abonné vers le cœur du réseau de paquets de l opérateur. Problème : Une bonne qualité de communication nécessite : Transfert des paquets «voix» en temps réel, de façon sécurisée, dans l ordre et leur transport en 150 ms Les premiers réseaux ont une structure d interconnexion maillée Si deux nœuds voisins : commutateurs d abonnés (NRA : Nœud de raccordement d Abonnés) ont des échanges intenses => installation d un lien direct Les nouds ont des contacts épisodiques => liaison par commutateur de transit Les RTC sont construits sur 3 ou 4 niveaux de commutateurs La desserte ou boucle locale : correspond au réseau d accès, permet de raccorder les clients, dernier kilomètre entre l abonné final et le NRA. C est les deux fils de cuivre arrivant à l entrée du réseau dans la téléphonie classique

11 C est hyper cher, du coup les nouveaux opérateurs ont deux possibilités : Déployer leur propre réseau d accès Utiliser le réseau de l opérateur historique : dégroupage Dégroupage de la boucle locale : l opérateur historique doit fournir à ses concurrents un accès direct à sa boucle locale, il se décline en deux possibilités : Dégroupage total : L intégralité des bandes passantes de la paire de cuivre sont accessibles Dégroupage partiel : Uniquement la bande de fréquence «haute» est mise à la disposition des opérateurs tiers, la «basse» restant gérée par l opérateur historique Codage de la parole en RTC repose sur la MIC (Modulation par Impulsion et Codage), échantillonnage à 8kHz et codage (en Europe) sur 8 bits : 8000 (échantillons/seconde) x 8 bits = 64Kb/s Pour la téléphonie mobile ce débit est trop grand pour son canal radio reliant terminal et «relais» Solution : émission de données numériques de 260 bits toutes les 20ms => débit limité à 13 kbits/s Téléphonie sur IP : Prédominante aujourd hui, apparition du «Tout IP» Résoudre la problématique du transport de la voix en mode paquets pour améliorer la Qualité de service :

12 Le transfert de bout en bout entre terminaux doit être aussi réduit que possible (150 ms avec une tolérance à 200ms) avec priorisation des paquets voix et nécessite l utilisation de protocoles applicatifs et de transport adaptés aux sessions multimédia Qlqs offres des opérateurs ou des FAI incluant des communications téléphoniques : Antivirus, Ligne Fax, Standard téléphonique, Internet haut débit illimité Les supports de transmission Entre 1830 et 2010 les supports ont évolué des paires métalliques aux fibres monomode en passant par les liens radio Deux grands types : Guidés et non guidés o Supports guidés : Supports fixes Câble en cuivre : Paire de fils torsadée regroupée en multiple de 7, utilisé en téléphonie et en télégraphie, raccorde ajrd les usagers aux réseaux téléphoniques et aux réseaux de données Câble coaxial : Meilleur débit ou portée plus importante que la paire de cuivre torsadée. Orienté haut débit, robuste face aux perturbations environnementales Caractéristiques des paires métalliques : Pour les grandes fréquences, nous remarquons une grande atténuation (Db/km) ce qui pose problème Pour un haut débit, nous avons besoin de monter en fréquence ce qui diminue la portée Leur plan de fréquence est à 13 GHz Leurs avantages sont nombreux : technique maîtrisée, facilité de connexion et d ajout de nouveaux équipements, faible coût. La fibre optique : Déployée dans les réseaux cœur, fil en verre ou en plastique très fin conduisant la lumière, offre très grands débits sur de très longues distances, immunité électromagnétique, adaptée aux déploiements Très Haut Débit Avantage : diminue la consommation énergétique Principe : guidage de la lumière dans le cœur de la fibre avec un niveau d atténuation linéique aussi faible que possible Largement utilisée dans les réseaux de transport et de collecte et ajrd déployée en desserte

13 Physiquement, plus la fréquence d un signal est élevée plus il peut transporter d infos par unité de temps => débits permis par la fibre très importants et grandes distances possibles entre équipements o Supports non guidés : Supports libres Faisceaux hertziens Liaisons satellites Lors d une communication, une liaison peut emprunter différents supports => adaptation du signal transmis (bande passante, impédance caractéristique, ) Le réseau de transmission transmet tout type d info sous forme numérique et à des débits de plus en plus élevés dans le cœur et dans la partie collecte Atténuation et dispersion : Au cours de sa propagation, l impulsion lumineuse subit atténuation et dispersion L atténuation : L atténuation caractérise l affaiblissement du signal au cours de la propagation. Soient Po et Pd les puissances à l entrée et à la sortie d une fibre de longueur d. L atténuation linéaire est : Pl = Po exp(-αd) où α est le coefficient d atténuation linéaire et d la longueur de la fibre L atténuation limite la portée. Elle dépend de la longueur d onde et augmente avec la distance. L atténuation s exprime en db/km La dispersion : La dispersion se traduit par un étalement dans le temps entrainant une limitation de la capacité. Elle est principalement due aux causes suivantes : intermodale, chromatique et PMD

14 La transmission numérique : Support de transmission : physique Canal de transmission : partie du support qui nous a été réservée, physique ou logique Schéma simplifié d une transmission numérique : Source : Terminal émetteur de l information Codeur source : Représente cette info sous la forme la plus compacte possible selon un code normalisé Codeur canal : Compense le bruit sur le canal de communication utilisé en ajoutant de l information redondante au message Modulation : Processus par lequel une grandeur caractéristique d une porteuse (amplitude, phase, fréquence) est astreinte à suivre les variations d un signal à transmettre ou signal modulant. Elle change généralement la forme physique du signal et peut être une modulation de fréquence, d amplitude ou de phase Numérisation : Procédé permettant la construction d une représentation discrète en une suite de nombres d un objet du monde réel Multiplexage : Opération consistant à assembler plusieurs signaux (de sources différentes) en un seul signal composite destiné à être transmis sur un même support de transmission Pour un transport dans de bonnes conditions on a deux techniques :

15 1. Numérisation => théorème de Shannon : résolution spatiale et/ou temporelle suffisante par rapport à l objet à numériser 2. Multiplexage : fréquentiel : chaque signal modulant une onde porteuse de fréquence différente et assemblé aux autres avant d être émis. Ou temporel : chaque signal est transmis pendant un intervalle de temps IT limité qui lui est réservé Critères de qualité d un système de transmission : Bande passante : Intervalle de fréquences utilisables sur un support de communication Probabilité d erreur : par bit transmis, est fonction de la technique de transmission et du canal utilisés Occupation spectrale du signal émis : largeur de bande utilisée pour un débit binaire donné Le signal reçu sera toujours différent du signal émis!!! C est pourquoi le récepteur doit être capable d identifier et décoder le signal reçu si ce dernier n a pas été trop modifié Modes de transmission de l information : Simplex : Les données circulent dans un seul sens (émetteur => récepteur), utilisé lorsque les données n ont pas besoin d aller dans les 2 sens Duplex : Half Duplex : L info circule dans un sens et pas dans l autre, chaque extrémité de la ligne émet à son tour et la liaison bidirectionnelle utilise la capacité totale de la ligne Full Duplex : Les données circulent de façon bidirectionnelle et simultanément, chaque extrémité peut émettre ou recevoir en même temps et la BP est divisée en 2 pour chaque sens d émission si un même support de transmission est utilisé pour les 2 transmissions Hiérarchies de transmission numérique : SDH Synchronous Digital Hierarchy (hiérarchie numérique synchrone) : LE système de transmission numérique utilisé par les opérateurs de télécoms. Cette hiérarchie repose sur une trame numérique de niveau élevé apportant une facilité de brassage et d insertion/extraction des niveaux inférieurs, version évoluée de la PDH : Hiérarchie Numérique Plésiochrone Le transport de l information nécessite désormais qu elle soit numérique et non analogique, ce qui a permis d offrir une meilleure QoS

16 Qualité du débit de la connexion : Qualité Très bien Bien Moyen Mauvais Distance <3 kms <4,5 kms A peu près = 5 kms >5 kms Principe du codage de la parole : Codage MIC, et la hiérarchie PDH Codage MIC (Modulation par Impulsion et Codage) : Génère une approximation du signal à transmettre, la transmission se fait ensuite sous forme de caractères discrets (nombres entiers) codés dans une représentation définie Echantillonnage toutes les 25us => quantification des échantillons : échantillon= valeur définie dans un ensemble fini => codage de la valeur sur 8bits en Europe => découpage des niveaux d amplitude en plages logarithmiques selon la sensibilité de l oreille humaine => débit du signal de parole numérisé= 64Kb/s en Europe (8000échantillons par seconde*8bits) ou =56 Kbs/s (8000 échantillons de 7bits) aux USA La numérisation de la parole se fait à l entrée du RTC => définition d un débit standard sur les réseaux de télécoms = 64 Kb/s (ou 56 Kb/s) RNIS ( Réseau Numérique à Intégration de Services) : Réseau entièrement numérique La PDH (Hiérarchie Numérique Plésiochrone) : Une fois le signal de parole numérisé à 64 Kb/s un premier multiplexage temporel permet de regrouper 32 voies de communication sur le même support, créant ainsi un flux de 2048 Kb/s => c est la première trame MIC. Le débit exact des données dans le flux =2 Mbit/s Les trames MIC sont combinées par multiplexage en groupe de 4 et ainsi de suite => débits de même support de 8 puis 34, 140 et 565Mbit/s, chaque débit portant un nom L inconvénient majeur de la PDH est le manque de flexibilité => Système plus performant : SDH (Synchronous Digital Hierarchy) ^^ SDH : Repose sur une trame numérique de niveau élevé qui apporte une facilité de brassage et d insertion/extraction des niveaux inférieurs, utilise des bits de gestion (représentent 10% du débit total) permettant de structurer la trame, d adresser les constituants au moyen de pointeurs de synchronisation et de véhiculer les infos de gestion Le multiplexage est réalisé sur un système de 4(entrées) et 1 (sortie) et l unité de base est l octet, il est possible d extraire et d ajouter une voie 64 Kbits/s (ou n fois 64 kb/s) d un STM1 qui est le premier niveau de la SDH

17 Les trames de niveau n sont construites par pas de 4 : La trame européenne a une capacité de 2 Mbits/s (Soit 62Kbits/s sur chaque IT), va de avec modulation par impulsion et codage et = signalisation Principe du WDM Le multiplexage en longueur d onde WDM ( Wavelength Division Multiplexing) : permet de faire passer plusieurs signaux de longueur d onde différente sur la même fibre, chaque signal étant placé sur une longueur d onde donnée grâce à un transpondeur, en les (les différentes longueurs d ondes) mélangeant à l entrée à l aide d un multiplexeur (MUX) et en les séparant à la sortie avec un démultiplexeur (DEMUX) puis un transpondeur va reconvertir le signal initial Multiplexage : Partager un même support physique pour plusieurs flux, utilisé pour tous les types de supports. 2 types de multiplexages TDM : Time Division Multiplexing (Multiplexage temporal) : Partager le temps de parole disponible sur une fibre entre plusieurs applications (Différents abonnés par exemple). Les applications reçoivent (ou émettent) les données à tout de rôle WDM : Wavelength Division multiplexing (Multiplexage en longueur d onde): injecter plusieurs signaux à des longueurs d onde différentes sur une même fibre. Ca

18 revient à partager une fibre en tuyaux étanches et indépendants dans lesquels les données circulent simultanément chacune sur une «couleur»différente. Déploiements : EBN : European Backbone Network : réseau en fibre optique reliant les plus grandes villes d Europe entre elles. Chaque artère offre grâce au WDM une capacité multiple des débits unitaires de 2,5 ou 10 Gbits/s Le dernier câble transatlantique posé dispose d une capacité globale de 3,2 Tb/s Le déploiement de la fibre n est pas répandu partout => Enjeux de l Aménagement Numérique du Territoire : choix de raccordement des opérateurs ou collectivités territoriales jusqu à l utilisateur Le coût du déploiement est très élevé, en France environ 300 ou 400euros dans les grandes villes et plus de 3000 euros pour les zones paumées. Internet et IP Internet (Inter Network ) : Ensemble de réseaux ou réseau des réseaux N est pas un réseau mais résulte d une interconnexion de réseaux indépendants implémentant tous le même protocole IP Chaque réseau participant au réseau internet garde son indépendance, l interconnexion est faite de façon distribuée et basée sur des agréments bilatéraux => absence de réseau d interconnexion sous-jacent, de backbone (exemple ARPANET) Internet offre un ensemble de services de communications ouvert à tous Vocabulaire à connaitre! Protocole : Ensemble de règles à respecter entre des équipements de communication afin de réaliser les échanges et le transport d informations ou plus simplement ensemble de règles régissant les échanges d'informations. IP (Intern Protocol) : Famille de protocoles de communication de réseau informatique conçus pour être utilisés par Internet. Les protocoles IP s'intègrent dans la suite des protocoles Internet et permettent un service d'adressage unique pour l'ensemble des terminaux connectés.

19 Adresse : Identification des éléments intervenant dans la communication (interfaces et réseaux). L'analogie postale est particulièrement bonne: le nom de la rue correspond à l'adresse de réseau et le numéro de la maison à l'adresse de l'interface Organisation et fonctionnement d Internet : Absence du besoin d un niveau d exploitation global mais quelques taches nécessitent un minimum de coordination : la gestion des adresses IP et des noms des domaines Les adresses IP : Chaque machine connectée à internet possède une adresse IP qui l identifie. Qui détermine les plages d adresses IP à qui? (qui à qui) : ICANN ( Internet Corporation for Assigned Names ans Numbers) registre Internet régional (RIPE-NCC par exemple) FAI (Fournisseur d Accès Internet) Clients ICANN : Définit l usage autorisé des différentes plages d adresses IPv4 et permet aux différentes RIR (Registres Internet Régionaux) d allouer les adresses IP dans leur zone géographique, alloue des plages d adresses aux différentes régions du monde RIR : Allouent les adresses IP aux FAI dans leur zone géographique FAI : Gèrent les plages d adresses allouées par les RIR pour les distribuer a leur tour à leurs clients La plupart des adresses IP sont dans la version 4 du protocole IPv4 L adresse IPv4 est organisée sur 4 octets et généralement notée sous forme de 4 nombres compris entre 0 et 255 séparés par des points Le maximum de machines connectées sur le réseau maximum d adresses IPv4 disponibles Les noms de domaines : Un domaine : Ensemble d'ordinateurs reliés à Internet et possédant une caractéristique commune. Un nom de domaine est un identifiant de domaine internet. Il sert tout comme l adresse IP- à identifier les machines connectées à Internet par des noms alphanumériques. Exemple : : adresse URL du serveur Web : nom du serveur Web www : nom de la station ab-cd : un nom de domaine fr : un suffixe

20 2 Types de suffixes : génériques (indépendants des pays) : COM, NET, ORG ou nationaux : FR, UK, EU, Les registres ou NIC (Network Information Center) organise les noms de domaines dans le réseau Internet. Chaque registre a la responsabilité d une extension. Exemple AFNIC gère le.fr Pour obtenir un nom de domaine (exemple «ab-cd.fr») il faut s adresser à un bureau d enregistrement (à qui on verse des frais de réservation annuels), celui-ci obtient le nom du domaine de la part du registre A une adresse IP correspond un nom de station, ceci est fait par le système DNS (Domain Name System) dont les serveurs mémorisent ces correspondances. Serveurs DNS : Logiciels contenant des tables de correspondance pour un ou plusieurs domaines et ils ont deux rôles principaux : o Répondre aux requêtes venant d ordinateurs sur Internet pour le domaine dont ils ont reçu autorité o Servir de relais pour répondre aux requêtes venant d ordinateurs de leur réseau Structure du réseau : Nœuds d échange Sociétés interconnectant les FAI Cœur réseaux Les opérateurs d infrastructure disposent de réseaux physiques (commutateurs, routeurs, liaisons filaires, ) permettant le transport de l information ; ce sont des opérateurs «classiques»

21 Fournisseurs d accès (FAI) ou ISP (Internet Service Provider ) : Louent des supports, offrent à leurs clients des services de connexion à internet ou des services spécifiques. Ce sont soit des sociétés à caractère commercial ou des groupements d Intérêt Public (GIP). Exemple : Free, RENATER Backbone : Relient les continents, véhiculent les données de réseaux divers Nœuds d interconnexion entre les différents réseaux internet de dimension nationale ou internationale sont assurés par des équipements spécifiques. Ils admettent et permettent tout type de trafic, ces échanges de trafic étant basés sur des accords techniques et commerciaux dits «peering» entre les différents prestataires Interconnexion des réseaux : Via des nœuds d interconnexion entre les différents réseaux GIX, IXP, MAE : Infrastructure physique permettant aux différents FAI d échanger du trafic entre les réseaux Exemple de GIX : le SFINX : échange de trafic sans transit et sans passer par des infrastructures internationales Peering : Consiste à échanger du trafic internet entre réseaux pairs, généralement de même taille, souvent non facturé Transit : Consiste à traverser un réseau tiers pour relier deux réseaux distants, généralement payant Les technologies d accès à Internet : Proposées par les FAI, concurrentes ou complémentaires RTC ( Réseau Téléphonique Commuté ) :

22 Accès très bas débit sur la ligne téléphonique Limité à 56 Kbps de débit descendant vers l abonné Nécessite l utilisation d un modem spécifique DSL ( Digital Subsciber Line ) : Utilise des fréquences non utilisées pour la voix => débit de plusieurs Mbps sur la ligne téléphonique Portée limitée à qlqs Kms autour du commutateur d abonnés Le débit maximum diminue avec la distance entre le site du client et ce commutateur ADSL : débit montant < débit descendant => utilisée par le grand public SDSL : débit montant = débit descendant => adaptée aux entreprises Câble coaxial : Fibre optique Offre des services d accès à internet Offre des services classiques de TV Débits pareils que DSL Débits (plusieurs dizaines de Mbps) >>> débits DSL ou câble Grand investissement initial pour l installation de la fibre optique Accès sans fil à internet Sur des réseaux mobiles Sur des réseaux spécifiques CPL (Courant Porteur en Ligne ) : Propose des accès par le réseau électrique à travers les transformateurs de l opérateur électrique Satellite : Couvre des zones non desservies par les autres technologies Nécessité d une parabole pour le client Fonctionnement et protocoles : Les protocoles d internet : Internet est basé sur un modèle de communication en couches : TCP/IP Principe : Organisation des processus de communication

23 Couche 3 : Protocole d interconnexion IP Des réseaux hétérogènes inter-fonctionnent entre eux grâce au protocole IP IP simule un réseau unique Internet et chaque sous-réseau Internet est libre de transporter l information selon le mode qu il désire mais l IP adaptera L IP va router les paquets selon le mode «datagramme» (ou sans connexion) : Pas de réservation ni marquage de ressource (routeur, circuit), le paquet trouve un chemin au fur et à mesure de son avancement dans le réseau, l IP aiguille au mieux les paquets mais sans garantie d aboutissement au destinataire L IP ne corrige pas les erreurs sur les paquets Couche 4 : Les protocoles de transport Le plus célèbre c est le TCP (Transmission Control Protocol), sinon il y a UDP ou RSVP Protocoles de transport de bout-en-bout Fonctionnement de TCP : Utilise une connexion préalable (mode connecté) Fonctionne directement entre les terminaux Transport fiable de l information : Etablit et ferme les connexions En phase de conversation, détecte et corrige les erreurs de transmission Fabrique «des paquets TCP» qu il envoie sous forme de datagramme à la couche 3

24 Utilisé pour des applications sensibles aux erreurs de transmission (transfert de fichiers, Web,..) Fonctionnement de l UDP (User Datagram Protocol) : Pas de connexion (mode datagramme) Aucun contrôle d erreurs ni séquencement Service non fiable Utilisé pour des applications peu sensibles aux erreurs de transmission (streaming vidéo,..) Futur Nouvelle version du protocole IP : IPv6 IPv4 IPv6 4 octets pour l adressage soit adresses 16 octets pour l adressage possible dans le monde Manque de sécurité Authentification des sources Protection des informations Mobilité des postes Adresses codées sur 32 bits, composée d une partie identifiant le réseau de connexion et Adresse longue de 128 bits, composée de 8 champs de 16 bits, chacun délimité par : une partie identifiant la machine IPv4

25 IPv6 Adressage IP : L adressage : sert à identifier une machine dans le monde (ou plutôt une interface réseau) d une manière unique Intérêt : Pouvoir se connecter à n importe quelle machine sur l ensemble du réseau Internet et pouvoir communiquer avec n importe quelle autre machine Toute machine sur Internet possède une (des) adresse IP Les «services» du réseau : Service Internet : couches applicatives (logiciel) fonctionnant au-dessus des protocoles TCP (ou UDP) et IP. Ces couches utilisent des protocoles permettant d offrir des services aux utilisateurs Services «informatiques» : TELNET : Service de connexion à distance, pas assez sécurisé FTP : service de transfert de fichier entre un PC et un serveur (généralement), transmission «en temps réel», sans intermédiaire et de tout type de documents P2P Services de dialogue : Système de messagerie électronique : Les utilisateurs sont identifiés par des adresses électroniques. Repose sur des serveurs de messagerie permettant de transférer et envoyer des messages, et utilise des protocoles : SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) pour l envoi de courriers

26 POP (Post Office Protocol) ou IMAP (Internet Message Access Protocol) pour la réception de courriers Principe de fonctionnement : Services d accès aux informations : Web : permet à un PC client d obtenir des infos stockées sur un serveur Web au moyen du protocole http 5Hypertext Transfer Protocol) De nombreux autres services sont disponibles ou coming soon Le service Web : www (World Wide Web) : Base d informations en ligne Ensemble de pages Web et de liens Hypertextes (lien vers d autres pages) Navigation entre les pages Web permettant de trouver et d accéder rapidement à des ressources disponibles sur Internet 4 techniques de base utilisées sur le Web : Hypertexte : documents contenant des liens vers d autres documents La sélection d un lien permet d afficher directement le second document

27 HTML (HyperText Markup Language) : langage utilisé pour décrire et présenter les documents Commandes spécifiques (structuration, formatage) Indépendance par rapport aux matériels et systèmes d exploitation HTTP (HyperText Transfer Protocol) : protocole de communication entre le serveur Web et l ordinateur (client) Exemple : depuis un serveur Web URL (Uniform Resource Locator) : syntaxe utilisée sur le Web pour spécifier de manière unique la localisation physique d un document Exemple : Quelques chiffres : o Environ 2,4 Md internautes dans le monde (juin 2012) o 250 Md de mails échangés par jour (merci Zimbra/ Truche ^^) Standardisation : IETF (Internet Engineering Task Force) : Organisme de standardisation de protocoles Internet, ses travaux sont publiés sous forme RFC (Request For Comments) et correspondent à des documents de référence et normes concernant Internet Internet et l entreprise :

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30 Plan du Travail Chapitre 1: Internet et le Web : Définitions et historique Chapitre 2: Principes d Internet Chapitre 3 : Principaux services d Internet Chapitre 4 : Introduction au langage HTML 2014/2015

Plus en détail

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed. 1 Réseaux I Partie 5 : réseaux de grandes distances Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 2 Plan 1 Généralités sur les WAN 2 WANs d accès 3

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES GENERALITES Définition d'un réseau Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux afin de partager des données, des ressources et d'échanger des

Plus en détail

Les Réseaux Informatiques

Les Réseaux Informatiques Les Réseaux Informatiques Licence Informatique, filière SMI Université Mohammed-V Agdal Faculté des Sciences Rabat, Département Informatique Avenue Ibn Batouta, B.P. 1014 Rabat Professeur Enseignement

Plus en détail

Introduction aux Technologies de l Internet

Introduction aux Technologies de l Internet Introduction aux Technologies de l Internet Antoine Vernois Université Blaise Pascal Cours 2006/2007 Introduction aux Technologies de l Internet 1 Au programme... Généralités & Histoire Derrière Internet

Plus en détail

Architectures et Protocoles des Réseaux

Architectures et Protocoles des Réseaux Chapitre 5 - Les réseaux xdsl Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/32 Plan de la

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Chapitre VIII : Introduction aux réseaux. Motivations. Notion de système distribué. Motivations Différents types de SE

Chapitre VIII : Introduction aux réseaux. Motivations. Notion de système distribué. Motivations Différents types de SE Chapitre VIII : Introduction aux réseaux Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr Département IEM http://ufrsciencestech.u-bourgogne.fr http://ludique.u-bourgogne.fr/~leclercq 4 mai 2006 1 Structures de Systèmes distribués

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Sommaire Cours 1 Introduction aux réseaux 1 Les transferts de paquets... 2 Les réseaux numériques... 4 Le transport des données... 5 Routage et contrôle

Plus en détail

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. GÉNÉRALITÉS 5 1. RÔLES DES RÉSEAUX 5 1.1. Objectifs techniques 5 1.2. Objectifs utilisateurs 6 2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX 7 2.1. Les réseaux locaux 7 2.2. Les

Plus en détail

Technologies xdsl. 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet... 2 1.2 La connexion à Internet... 3 1.3 L évolution... 3

Technologies xdsl. 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet... 2 1.2 La connexion à Internet... 3 1.3 L évolution... 3 Technologies xdsl Table des matières 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet.......................................... 2 1.2 La connexion à Internet..............................................

Plus en détail

1 Introduction aux réseaux Concepts généraux

1 Introduction aux réseaux Concepts généraux Plan 2/40 1 Introduction aux réseaux Concepts généraux Réseaux IUT de Villetaneuse Département Informatique, Formation Continue Année 2012 2013 http://www.lipn.univ-paris13.fr/~evangelista/cours/2012-2013/reseaux-fc

Plus en détail

Enseignement transversal Réseaux Informatiques fonctionnant sous I.P. INTRODUCTION

Enseignement transversal Réseaux Informatiques fonctionnant sous I.P. INTRODUCTION INTRODUCTION «Tous les deux jours, nous produisons autant d informations que nous en avons générées depuis l aube de la civilisation jusqu en 2003» Une estimation d'eric Schmidt, patron de Google, lors

Plus en détail

Chap.1: Introduction à la téléinformatique

Chap.1: Introduction à la téléinformatique Chap.1: Introduction à la téléinformatique 1. Présentation 2. les caractéristiques d un réseau 3. les types de communication 4. le modèle OSI (Open System Interconnection) 5. l architecture TCP/IP 6. l

Plus en détail

Evolution de l infrastructure transport

Evolution de l infrastructure transport Les réseaux optiques I Les réseaux optiques Jean-Paul GAUTIER, jpg@urec.cnrs.fr CNRS / UREC Une des grandes tendances de la fin des années 90 est la demande croissante en bande passante des réseaux d entreprises

Plus en détail

Chapitre VII : Principes des réseaux. Structure des réseaux Types de réseaux La communication Les protocoles de communication

Chapitre VII : Principes des réseaux. Structure des réseaux Types de réseaux La communication Les protocoles de communication Chapitre VII : Principes des réseaux Structure des réseaux Types de réseaux La communication Les protocoles de communication Introduction Un système réparti est une collection de processeurs (ou machines)

Plus en détail

Panorama des réseaux haut débit

Panorama des réseaux haut débit Panorama des réseaux haut débit Participants Ingénieurs, techniciens ou toutes personnes disposant des connaissances de base sur les réseaux et souhaitant les approfondir avec un panorama détaillé des

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié».

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié». Un réseau est un ensemble de connexions entre plusieurs ordinateurs. Il va permettre : - la communication entre utilisateurs à travers les machines - la partage de ressources matérielles - le partage de

Plus en détail

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU :

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU : LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING THEME : ADSL BAC PROFESSIONNEL MICRO- INFORMATIQUE ET RESEAUX : INSTALLATION ET MAINTENANCE ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS 2 EME TRIMESTRE NIVEAU : TMRIM Étude d une LiveBox

Plus en détail

Réseaux grande distance

Réseaux grande distance Chapitre 5 Réseaux grande distance 5.1 Définition Les réseaux à grande distance (WAN) reposent sur une infrastructure très étendue, nécessitant des investissements très lourds. Contrairement aux réseaux

Plus en détail

Introduction Aux Réseaux De Télécommunications

Introduction Aux Réseaux De Télécommunications Introduction Aux Réseaux De Télécommunications Table Des Matières A.Généralités et définitions...2 1.Chiffres et acronymes à connaître...2 Bandes passantes à connaître :...2 2.Définition...3 3.Acteurs

Plus en détail

Chapitre 1. Présentation générale de l Internet

Chapitre 1. Présentation générale de l Internet Chapitre 1. Présentation générale de l Internet Sommaire Chapitre 1. Présentation générale de l Internet... 1 1. Vue d ensemble d Internet... 2 1.1. Introduction... 2 1.2. Définition de l Internet... 2

Plus en détail

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

Télécommunications d entreprises

Télécommunications d entreprises Télécommunications d entreprises Rappel : Le CF1 (et le CF2) se font sur informatique, c est un QCM d une cinquantaine de questions. La coordinatrice de ce module précise que les polys ne suffisent pas

Plus en détail

Administration réseau Introduction

Administration réseau Introduction Administration réseau Introduction A. Guermouche A. Guermouche Cours 1 : Introduction 1 Plan 1. Introduction Organisation Contenu 2. Quelques Rappels : Internet et le modèle TCP/ Visage de l Internet Le

Plus en détail

Algorithmique et langages du Web

Algorithmique et langages du Web Cours de Algorithmique et langages du Web Jean-Yves Ramel Licence 1 Peip Biologie Groupe 7 & 8 Durée totale de l enseignement = 46h ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours Organisation de la partie

Plus en détail

Les Réseaux de Communication Master 1 Miage

Les Réseaux de Communication Master 1 Miage Les Réseaux de Communication Master 1 Miage Page 1 Cours Réseaux Equipe pédagogique : Ahmed MEHAOUA, Professeur Université Paris Descartes, UFR de Mathématiques et Informatique Ahmed.mehaoua@mi.parisdescartes.fr

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011)

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) Rziza Mohammed rziza@fsr.ac.ma Supports Andrew Tanenbaum : Réseaux, cours et exercices. Pascal Nicolas : cours des réseaux Informatiques, université d Angers.

Plus en détail

Cours de Réseau et communication Unix n 6

Cours de Réseau et communication Unix n 6 Cours de Réseau et communication Unix n 6 Faculté des Sciences Université d Aix-Marseille (AMU) Septembre 2013 Cours écrit par Edouard Thiel, http://pageperso.lif.univ-mrs.fr/~edouard.thiel. La page du

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Modem routeur LAN Inte rnet Système de connectivités Plan Modem synchrone et Asynchrone La famille xdsl Wifi et WiMax Le protocole Point à Point : PPP Le faisceau hertzien Et le Satellite.

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP

1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP 1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP 1.1 Introduction 1.2 Modèle en couches 1.3 Le modèle OSI 1.4 L architecture TCP/IP 1.1 Introduction Réseau Télécom - Téléinformatique? Réseau : Ensemble

Plus en détail

DIFF DE BASE. Serendip serendip@via.ecp.fr. Samy samy@via.ecp.fr

DIFF DE BASE. Serendip serendip@via.ecp.fr. Samy samy@via.ecp.fr DIFF DE BASE Serendip serendip@via.ecp.fr Samy samy@via.ecp.fr I. INTRODUCTION AU RÉSEAU RÉSEAU : /ʁE.ZO/ N.M. DÉR., AU MOYEN DU SUFF. -EAU, DE L'A. FR. REIZ, REZ «FILET» (RETS); RÉSEAU A ÉTÉ EN CONCURRENCE

Plus en détail

20/09/11. Réseaux et Protocoles. L3 Informatique UdS. L3 Réseaux et Protocoles. Objectifs du cours. Bibliographie

20/09/11. Réseaux et Protocoles. L3 Informatique UdS. L3 Réseaux et Protocoles. Objectifs du cours. Bibliographie L3 Réseaux et Protocoles Jean-Jacques PANSIOT Professeur, Département d informatique UdS Pansiot at unistra.fr TD/TP : Damien Roth 2011 Réseaux et Protocoles 1 Objectifs du cours Mécanismes de base des

Plus en détail

Tout sur les Réseaux et Internet

Tout sur les Réseaux et Internet Jean-François PILLOU Fabrice LEMAINQUE Routeur Tout sur les Réseaux et Internet Switch Téléphonie 3G/4G CPL TCP/IP DNS 3 e édition DHCP NAT VPN Ethernet Bluetooth WiMAX WiFi Etc. Directeur de collection

Plus en détail

3 / Pour en savoir plus

3 / Pour en savoir plus 3 / Pour en savoir plus / Fiches techniques / Le dégroupage d une ligne téléphonique P. 38 / Les débits P. 39 / Les équipements à domicile P. 40 / Communications électroniques et accès à la télévision

Plus en détail

BASES DES RESEAUX UNITE DE FORMATION

BASES DES RESEAUX UNITE DE FORMATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE BASES DES RESEAUX UNITE

Plus en détail

Réseaux Locaux. Objectif du module. Plan du Cours #3. Réseaux Informatiques. Acquérir un... Réseaux Informatiques. Savoir.

Réseaux Locaux. Objectif du module. Plan du Cours #3. Réseaux Informatiques. Acquérir un... Réseaux Informatiques. Savoir. Mise à jour: Mars 2012 Objectif du module Réseaux Informatiques [Archi/Lycée] http://fr.wikipedia.org/ Nicolas Bredèche Maître de Conférences Université Paris-Sud bredeche@lri.fr Acquérir un... Ressources

Plus en détail

En route vers le Très Haut Débit à l école Les technologies. Vendredi 23 mai 2014

En route vers le Très Haut Débit à l école Les technologies. Vendredi 23 mai 2014 En route vers le Très Haut Débit à l école Les technologies Vendredi 23 mai 2014 En route vers le Très Haut Débit Docsis 3 LTE WiFi ADSL VDSL xdsl Câble Débit Haut Débit Très Haut Débit Cuivre Satellite

Plus en détail

«SESSION 2009» RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS ET EQUIPEMENTS ASSOCIES. Durée : 2 h 00 (Coef. 3)

«SESSION 2009» RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS ET EQUIPEMENTS ASSOCIES. Durée : 2 h 00 (Coef. 3) CONCOURS DE TECHNICIEN DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE COMMUNICATION «SESSION 2009» CONCOURS INTERNE Questionnaire à choix multiple, soumis au choix du candidat, portant sur le thème suivant : RESEAUX

Plus en détail

Présentation Internet

Présentation Internet Présentation Internet 09/01/2003 1 Sommaire sières 1. Qu est-ce que l Internet?... 3 2. Accéder à l Internet... 3 2.1. La station... 3 2.2. La connection... 3 2.3. Identification de la station sur Internet...

Plus en détail

Plan. 1. Introduction. 1.1 Notion de réseau. Réseau extrémité. Le cœur du réseau. Les Protocoles de Télécommunications Evolution Internet Cours de DEA

Plan. 1. Introduction. 1.1 Notion de réseau. Réseau extrémité. Le cœur du réseau. Les Protocoles de Télécommunications Evolution Internet Cours de DEA Plan Les Protocoles de Télécommunications Evolution Internet Cours de DEA Isabelle CHRISMENT ichris@loria.fr Introduction Routage dans l Internet IPv6 Communication de groupes et l Internet x sans fils,

Plus en détail

Réseaux, 4 e édition Andrew Tanenbaum

Réseaux, 4 e édition Andrew Tanenbaum Réseaux, 4 e édition Andrew Tanenbaum Table des matières détaillée Préface 1. Introduction 1.1 Usage des réseaux d ordinateurs 1.1.1 Applications professionnelles 1.1.2 Applications domestiques 1.1.3 Utilisateurs

Plus en détail

Informatique Générale Les réseaux

Informatique Générale Les réseaux Informatique Générale Les réseaux 1 Réseaux locaux, étendus, Internet Comment permettre à l information de circuler d un ordinateur à un autre. 2 Les réseaux le modèle OSI les topologies adressage du matériel

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 2 Cours réseau Supports de transmission Les câbles Coaxial Ethernet RJ45 Fibre optique Supports de transmission 3 Les câbles Ethernet RJ45 Supports de transmission 4 Les câbles Coaxial Type BNC Cours

Plus en détail

Comment communiquer efficacement des informations entre les systèmes et/ou les humains?

Comment communiquer efficacement des informations entre les systèmes et/ou les humains? Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Réseaux et internet CI0 : transmission de l'information cours Tle STI2D TRANS Comment communiquer efficacement des informations entre

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

Télécommunications pour tous* (*sauf les ingénieurs)

Télécommunications pour tous* (*sauf les ingénieurs) 102-F Télécommunications pour tous* (*sauf les ingénieurs) Eric C. Coll Institut de Formation Teracom www.teracomtraining.com Copyright Le meilleur Institut de de sa formation classe -Teracom depuis 1992

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. I. Objectifs page 2. II. Types de réseaux page 2. III. Transmission page 2. IV. Câbles page 3. V.

TABLE DES MATIERES. I. Objectifs page 2. II. Types de réseaux page 2. III. Transmission page 2. IV. Câbles page 3. V. TABLE DES MATIERES I. Objectifs page 2 II. Types de réseaux page 2 III. Transmission page 2 1. Série ou parallèle page 2 2. Codage page 3 IV. Câbles page 3 V. Topologie page 4 VI. Types de réseaux locaux

Plus en détail

Réseaux communicants

Réseaux communicants Nom.. Prénom.. Réseaux communicants Technologie 1 Energie transportée / données transportées : Dans une installation électrique, on distingue 2 utilisations de la tension transportée : - la tension pour

Plus en détail

Chapitre 1: Introduction générale

Chapitre 1: Introduction générale Chapitre 1: Introduction générale Roch Glitho, PhD Associate Professor and Canada Research Chair My URL - http://users.encs.concordia.ca/~glitho/ Table des matières Définitions et examples Architecture

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 2 La mise en réseau consiste à relier plusieurs ordinateurs en vue de partager des ressources logicielles, des ressources matérielles ou des données. Selon le nombre de systèmes interconnectés et les

Plus en détail

Année 2010-2011. Transmission des données. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.

Année 2010-2011. Transmission des données. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed. Année 2010-2011 Réseaux I Transmission des données Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr 1 Plan 1 Notions de signaux 2 Caractéristiques communes

Plus en détail

LA VIDÉOSURVEILLANCE SANS FIL

LA VIDÉOSURVEILLANCE SANS FIL LA VIDÉOSURVEILLANCE SANS FIL Par Garry Goldenberg ALVARION garry.goldenberg@gk-consult.com INTRODUCTION Dans un monde de plus en plus sensible aux problèmes de sécurité, les systèmes de vidéosurveillance

Plus en détail

L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau

L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau Sovanna Tan Septembre 2009 Révision septembre 2012 1/23 Sovanna Tan Configuration d une interface réseau Plan 1 Introduction aux réseaux 2

Plus en détail

4. Les réseaux locaux

4. Les réseaux locaux 4. Les réseaux locaux 4.1 Types des réseaux 4.2 Modèle en couches et réseaux locaux 4.3 Topologie et câblage 4.4 Méthodes d accès au médium CSMA/CD Anneau à jeton Caractéristiques «Réseau» Réseau : ensemble

Plus en détail

Daniel POULIN DRT 3808 (version 2010) Faculté de droit, Université de Montréal

Daniel POULIN DRT 3808 (version 2010) Faculté de droit, Université de Montréal Daniel POULIN DRT 3808 (version 2010) Faculté de droit, Université de Montréal Les notions de base doivent être maîtrisées : protocoles, types de protocole, systèmes analogiques et numériques, les types

Plus en détail

Transmission ADSL. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée

Transmission ADSL. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Transmission ADSL Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Hauts débits sur paires torsadées Fournir un accès haut débit à des serveurs sur paires téléphoniques ; Assurer la simultanéïté

Plus en détail

LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX

LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX A LES RESEAUX Un réseau est un ensemble d objets connectés entre eux. Il permet de faire circuler un certain nombre d information entre ces objets selon des

Plus en détail

Réseaux et Télécommunication Interconnexion des Réseaux

Réseaux et Télécommunication Interconnexion des Réseaux Réseaux et Télécommunication Interconnexion des Réseaux 1 Concevoir un réseau Faire évoluer l existant Réfléchir à toutes les couches Utiliser les services des opérateurs (sous-traitance) Assemblage de

Plus en détail

Objectifs des cours 3 et 4

Objectifs des cours 3 et 4 Réseaux et médecine Objectifs des cours 3 et 4 Connaître la notion de réseau dans le domaine médical Connaître la notion de réseau au niveau technique et les différentes technologies réseau proposées actuellement.

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 8 01 Quelle couche OSI est responsable de la transmission binaire, de la spécification du câblage et des aspects physiques

Plus en détail

Les télécommunications au service de la ville

Les télécommunications au service de la ville Les télécommunications au service de la ville HYPCOM Page 1 Préambule A ce jour, l évolution des structures nécessite souvent une implantation sur plusieurs sites. Parallèlement, les besoins de communiquer

Plus en détail

GLOSSAIRE DE LA TECHNOLOGIE MOBILE

GLOSSAIRE DE LA TECHNOLOGIE MOBILE GLOSSAIRE DE LA TECHNOLOGIE MOBILE PROFITEZ DU RÉSEAU. maintenant. Glossaire Glossaire de la technologie mobile 3G Accès distant Adaptateur Client sans fil ADSL AVVID Carte réseau Convergence GPRS Haut

Plus en détail

1. Définition : 2. Historique de l internet :

1. Définition : 2. Historique de l internet : 1. Définition : L internet est un immense réseau d'ordinateurs connectés entre eux. Via l Internet, vous pouvez accéder à une foule d informations et communiquer. On peut comparer l internet au réseau

Plus en détail

Réseau de campus de l USTL

Réseau de campus de l USTL Réseau de campus de l USTL Le réseau de campus est commun aux 5 établissements du DUSVA (Domaine Universitaire Scientifique de Villeneuve d'ascq): - USTL - ENIC - ENSCL - EC-Lille - IEMN Quelques chiffres:

Plus en détail

CAS IT-Interceptor. Formation «Certificate of Advanced Studies»

CAS IT-Interceptor. Formation «Certificate of Advanced Studies» CAS IT-Interceptor Formation «Certificate of Advanced Studies» Description détaillée des contenus de la formation. Structure, objectifs et contenu de la formation La formation est structurée en 3 modules

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr LE VDSL 2 EN FRANCE Par Jean-Marc Do Livramento Consultant télécom fixe et mobile Mai 2013 Des offres d accès Internet Très Haut Débit par VDSL 2 bientôt disponibles en France? Le 26 avril dernier, le

Plus en détail

1. Introduction à la distribution des traitements et des données

1. Introduction à la distribution des traitements et des données 2A SI 1 - Introduction aux SI, et à la distribution des traitements et des données Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Support de cours élaboré avec l aide de

Plus en détail

Table des matières. Préface... 15 Jean-Jacques DAMLAMIAN. Introduction... 17

Table des matières. Préface... 15 Jean-Jacques DAMLAMIAN. Introduction... 17 Table des matières Préface... 15 Jean-Jacques DAMLAMIAN Introduction... 17 Chapitre 1. Les fondamentaux... 19 1.1. Les différentes catégories de réseau... 19 1.1.1. Définitions classiques... 19 1.1.2.

Plus en détail

Réseaux M2 CCI SIRR. Introduction / Généralités

Réseaux M2 CCI SIRR. Introduction / Généralités Réseaux M2 CCI SIRR Introduction / Généralités Isabelle Guérin Lassous Isabelle.Guerin-Lassous@ens-lyon.fr http://perso.ens-lyon.fr/isabelle.guerin-lassous 1 Objectifs Connaissances générales sur les réseaux

Plus en détail

Le déploiement du Très Haut Débit

Le déploiement du Très Haut Débit Le Haut Débit Débits : 512Kbit/s à 20 Mbits/s pour la voie montante Assuré sur le réseau cuivre, coaxial, réseau câblé, mobile 3G et UMTS, satellite et wifi La Technologie ADSl a été utilisée sur le réseau

Plus en détail

Plan. Programmation Internet Cours 3. Organismes de standardisation

Plan. Programmation Internet Cours 3. Organismes de standardisation Plan Programmation Internet Cours 3 Kim Nguy ên http://www.lri.fr/~kn 1. Système d exploitation 2. Réseau et Internet 2.1 Principes des réseaux 2.2 TCP/IP 2.3 Adresses, routage, DNS 30 septembre 2013 1

Plus en détail

Digital Subscriber Line

Digital Subscriber Line Digital Subscriber Line Bernard Cousin Présentation d'adsl But : Offrir l'accès à l'internet à partir d'un domicile personnel Le cout des réseaux d'accès est très important par rapport à celui du réseau

Plus en détail

GSM UMTS. Voix, Data, Téléphonie, Vidéo, 802.5 MAN IBM -> Token Ring - > FDDI -> FDDI II AT&T -> DQDB (155Mb/s) (Double Queuing Double Bus)

GSM UMTS. Voix, Data, Téléphonie, Vidéo, 802.5 MAN IBM -> Token Ring - > FDDI -> FDDI II AT&T -> DQDB (155Mb/s) (Double Queuing Double Bus) Réseaux Publics Jeanluc.langbois@orange-ftgroup.com Avec Fil X25 -> -> MPLS (MPλS / GMPLS) -> xdsl ->Frame Relay Frame Switching X21 -> RTC RTNM : Réseau Transmission Numérique Multiplexé RTNM + X25 +RTC

Plus en détail

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Câblage des réseaux WAN C-D-002.doc Mars 1-7 Sommaire 1. Couche physique WAN... 3 1.1. Connexions série WAN... 4 1.2. Routeurs et connexions

Plus en détail

1 Généralités sur les réseaux informatiques. 2 Organisation de l'internet. 3 Les services de l'internet. 4 Les protocoles TCP IP

1 Généralités sur les réseaux informatiques. 2 Organisation de l'internet. 3 Les services de l'internet. 4 Les protocoles TCP IP 1 sur les réseaux informatiques 2 Organisation de l'internet 3 Les services de l'internet 4 Les protocoles TCP IP 5 Moyens de connexion à l'internet 6 Sécurité sur l'internet 89 4 Les protocoles TCP IP

Plus en détail

Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique!

Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique! 0 Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique! L objectif régional est simple et ambitieux : se rapprocher au plus vite de 100 % de Bourguignons connectés, quel que soit

Plus en détail

TD séance n 12 Réseau Linux

TD séance n 12 Réseau Linux 1 Introduction Avant de nous lancer dans la compréhension des réseaux informatiques, nous allons essayer de prendre un peu de recul quant à la notion même de réseau. En effet, les réseaux sont omniprésents

Plus en détail

Services Réseaux - Couche Application. TODARO Cédric

Services Réseaux - Couche Application. TODARO Cédric Services Réseaux - Couche Application TODARO Cédric 1 TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 Protocoles de gestion de réseaux 3 1.1 DHCP (port 67/68)....................................... 3 1.2 DNS (port

Plus en détail

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale Introduction aux Systèmes Distribués Licence Informatique 3 ème année Introduction générale Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Plan

Plus en détail

Téléinformatique et télématique. Revenons aux définitions

Téléinformatique et télématique. Revenons aux définitions Téléinformatique et télématique Revenons aux définitions Téléinformatique: exploitation à distance de systèmes informatiques grâce à l utilisation de dispositifs de télécommunication. Télématique: ensemble

Plus en détail

Organisation du module

Organisation du module Organisation du module Cours: 2 séances de TD (3H) + DS (1h30, commun avec TP) Introduction à la téléphonie d entreprise : Matériel, configurations et possibilités courantes Voix sur IP, Téléphonie sur

Plus en détail

Internet et Programmation!

Internet et Programmation! Licence STS Informatique - Semestre 1! BUT de l enseignement:!! Comprendre une grande partie des termes utilisés dans l écriture des pages actuellement véhiculées sur le NET!! Et tendre vers une écriture

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 9 01 Convertissez le nombre binaire 10111010 en son équivalent hexadécimal. Sélectionnez la réponse correcte dans la

Plus en détail

ADSL. C est comme son nom l indique une liaison asymétrique fort bien adaptée à l Internet et au streaming radio et vidéo.

ADSL. C est comme son nom l indique une liaison asymétrique fort bien adaptée à l Internet et au streaming radio et vidéo. A Principes de fonctionnement La technologie de l Asymetric Digital Subscriber Line utilisant à travers un modem spécial votre ligne de téléphone permet une connexion permanente à l Internet atteignant

Plus en détail

Le réseau Internet. Christian.Fondrat@dsi.univ-paris5.fr

Le réseau Internet. Christian.Fondrat@dsi.univ-paris5.fr Le réseau Internet Christian.Fondrat@dsi.univ-paris5.fr Un réseau Définition : Un réseau est un ensemble d ordinateurs connectés et qui communiquent entre eux. Classification : Réseau local (LAN = Local

Plus en détail

Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13

Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13 Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13 1.1 Adresse IP permanente ou temporaire... 16 1.2 Débit d une connexion... 16 1.3 Utilisation occasionnelle (RTC, Numéris)... 20 RTC... 20 RNIS... 24 1.4

Plus en détail

Introduction. Adresses

Introduction. Adresses Architecture TCP/IP Introduction ITC7-2: Cours IP ESIREM Infotronique Olivier Togni, LE2I (038039)3887 olivier.togni@u-bourgogne.fr 27 février 2008 L Internet est basé sur l architecture TCP/IP du nom

Plus en détail

Théorie sur les technologies LAN / WAN Procédure de test sur les réseaux LAN / WAN Prise en main des solutions de test

Théorie sur les technologies LAN / WAN Procédure de test sur les réseaux LAN / WAN Prise en main des solutions de test Théorie sur les technologies LAN / WAN Procédure de test sur les réseaux LAN / WAN Prise en main des solutions de test Formation CONTACTEZ- NOUS AU 01 69 35 54 70 OU VISITEZ NOTRE SITE INTERNET IDEALNWD.FR

Plus en détail

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE 1 Définition et présentation RNIS = Réseau Numérique à Intégration de Services En Anglais = ISDN = Integrated Services Digital Network Le RNIS est une liaison autorisant une meilleure qualité que le RTC

Plus en détail

Vers l Internet 2... - Synthèse Bibliographique -

Vers l Internet 2... - Synthèse Bibliographique - Vers l Internet 2... - Synthèse Bibliographique - Introduction Vers l Internet 2... I - II - L Internet : historique et état des lieux Les moyens de l évolution III - La conduite du changement I - Internet

Plus en détail

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau These materials are licensed under the Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported license (http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/)

Plus en détail