Cellules souches: différents types de cellules souches, utilisation en médecine régénératrice et question d éthique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cellules souches: différents types de cellules souches, utilisation en médecine régénératrice et question d éthique"

Transcription

1 GENOTOUL 2009 GénômeS, Biologie, Société Développements récents et nouveaux enjeux sociétaux Cellules souches: différents types de cellules souches, utilisation en médecine régénératrice et question d éthique Dr Valérie Coronas Université de Poitiers, CNRS UMR 6187

2 La régénération chez les animaux Rene-Antoine Ferchault de Reaumur ( ) Abraham Trembley ( ) Charles Bonnet ( )

3

4 Notion de cellule souche - cellule indifférenciée (non spécialisée) - capable de se multiplier à l identique - capable de former un ou plusieurs types cellulaires Quelles sont les cellules souches dans un organisme?

5 Cellules souches embryonnaires Cellule souche totipotente Cellules souches embryonnaires (ES), pluripotente Toutes les cellules de l organisme

6 Cellules souches embryonnaires Cellules souches Cellules souches Cellules souches Tube digestif, poumon Muscles, sang Peau, tissu nerveux

7 Le journal du CNRS, 179, 2004

8 Cellules souches de l organisme Cellule œuf totipotente Cellule ES Cellule foetales Cellules adultes, Sang de cordon ombilical pluripotentente multipotente multipotente Source «détruite» Source pas détruite

9 Les cellules souches de l'organisme adulte Multipotente 200 à 400 milliards de cellules sanguines produites par jour 1958: premier essais de greffes de cellules souches sanguines 5 physiciens yougoslaves, première greffe de moelle osseuse 4 d entre eux ont survécu Georges Mathé (fondateur de l INSERM) Pour la Science

10 Cellules souches de l organisme adulte Cerveau Nez Peau Foie, intestin Tissu adipeux Moelle osseuse Muscles

11 Potentialités des cellules souches adultes? Catherine Verfaillie

12 Limites d utilisation des cellules souches adultes Malgré ces résultats prometteurs, de nombreux travaux soulignent que -les cellules souches adultes ont une prolifération limitée -leur obtention n est pas toujours évidente -elles auraient une potentialité limitée - se pose le problème de la maîtrise des cellules

13 Macchiarini et al., Lancet, 2008

14 Les cellules souches embryonnaires ES Pour la Science

15 Obtention de lignées pluripotentes humaines 1970: Leroy Stevens Découverte des cellules ES de souris 1981: Martin Evans Isole et cultive des cellules ES de souris 1998: James Thomson Utilisation d embryons surnuméraires issus de FIV sans projet parental avec le consentement des parents

16 Cellules ES humaines et thérapie? Loi en France en 2004 La recherche sur l'embryon humain est interdite. Dérogations possibles sous condition Décret n du 6 février 2006 relatif à la recherche sur l'embryon et sur les cellules embryonnaires et modifiant le code de la santé publique (dispositions réglementaires) Ce décret précise que, par dérogation et pour une période limitée à cinq ans à partir du présent décret, «les recherches peuvent être autorisées sur l'embryon et les cellules embryonnaires lorsqu'elles sont susceptibles de permettre des progrès thérapeutiques majeurs et à la condition de ne pouvoir être poursuivies par une méthode alternative d'efficacité comparable, en l'état des connaissances scientifiques». «Une recherche ne peut être conduite que sur les embryons conçus in vitro dans le cadre d'une assistance médicale à la procréation qui ne font plus l'objet d'un projet parental. Elle ne peut être effectuée qu'avec le consentement écrit préalable du couple dont ils sont issu» «Une recherche ne peut être entreprise que si son protocole a fait l'objet d'une autorisation par l'agence de la biomédecine.» «Les embryons sur lesquels une recherche a été conduite ne peuvent être transférés à des fins de gestation.»

17 Utilisation d embryons (cellules ES) à des fins de recherche Lignée dérivée d embryons Embryons surnuméraires Allemagne Allemagne Italie Italie Danemark Danemark Finlande Finlande Espagne Espagne Grèce Grèce Hongrie Hongrie France France Belgique Belgique Pays Bas Pays Bas Suède Suède Royaume Uni Royaume Uni Norvège Norvège Pologne Pologne

18 Thérapie au moyen de cellules ES? 88 autorisations en France ES humaines dans modèles animaux -travaux en cours sur les accidents vasculaires cérébraux -Maladie de Huntington

19 Autres utilisations Compréhension du vivant: étudier des gènes de développement et leur rôle in vitro évite l utilisation d embryons Recherche préclinique et pharmaceutique test de médicaments sur des cellules humaines limite les autres tests

20 Cellules souches embryonnaires/adultes Résultats sur l animal -prolifération importante -obtention facile - pluripotente - cultivable en laboratoire - prolifération limitée - obtention difficile - potentialité plus limitée - cultivable en laboratoire - problèmes éthiques - risque de rejet de greffe - risque de formation de tumeurs - pas de problème éthique - pas de rejet si autogreffe - peu de tumeurs

21 Quelques aspects légaux Cellules souches adultes: autorisé Cellules souches embryonnaires: Possible: recherche sur embryons surnuméraires sans projet parental depuis 6/8/2004 en France (décret 2006) Interdit: production d embryons à des fins thérapeutiques Problème: rejet de greffe

22 Clonage thérapeutique/ Transfert nucléaire

23 Chapitre Ier de la loi de 2004: Interdiction du clonage reproductif. Clonage thérapeutique interdit en France

24 Clonage thérapeutique/ Transfert nucléaire Problème: création d une cellule ES (s agit-il d un embryon?) pour la détruire. Risque de dérive Problème : source d ovocytes Allemagne, Italie, Danemark, Finlande, Espagne, Grèce, Hongrie, France, Belgique, Pays Bas, Suède, Royaume Uni, Norvège, Pologne, Angleterre, Corée du Sud, Chine

25 Problèmes éthiques Donneuses Il faut entre 50 et 100 ovules pour produire un clone On estime que pour traiter 17 millions de diabétiques aux USA, il faudrait 850 millions d ovules. A raison de 10 ovules par femme, il faudrait 85 millions de femmes Risques Exploitation commerciale de la femme Risques de santé (liés à la stimulation hormonale) Solution proposée: ovocytes d animaux (Angleterre) Globalement, problème de la commercialisation de l être humain

26 Autre méthode de production de cellules souches ES «à façon»: pluripotentes induites «ips» ES ips Waddington Cellules Cellules de nerveuses peau Cellules de pancréas

27 Taux de réussite <0,1%- 1% Zaeres & Scholer, Cell, 2007

28 Quelles cellules souches pour demain? Wu et al, Cell, 2008

BIOETHIQUE et FEMMES où en est-on?

BIOETHIQUE et FEMMES où en est-on? BIOETHIQUE et FEMMES où en est-on? Annie MEINIEL Joelle VERGE Qu est-ce que la bioéthique? Bio = Vivant Éthique = Morale C'est la discipline qui étudie les problèmes moraux soulevés par la recherche biologique

Plus en détail

Stratégie de reproduction humaine: In vitro

Stratégie de reproduction humaine: In vitro Stratégie de reproduction humaine: In vitro La fécondation in vitro (FIV), est une forme de procréation assisté. C'est à dire, une technologie reproductive offert aux couples incapable de concevoir un

Plus en détail

Vous ne tirerez aucun avantage financier de votre participation au programme de recherche.

Vous ne tirerez aucun avantage financier de votre participation au programme de recherche. EXEMPLE D INFORMATION RELATIVE AU CONSENTEMENT PROGRAMME DE RECHERCHE VISANT À OBTENIR DES LIGNÉES DE CELLULES SOUCHES EMBRYONNAIRES HUMAINES À PARTIR D EMBRYONS CRYOPRÉSERVÉS La présente invitation à

Plus en détail

Préservation de la fertilité. Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris

Préservation de la fertilité. Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris Préservation de la fertilité Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris Préservation de la fertilité n Nécessaire quand risque d infertilité

Plus en détail

Cellules souches et Médecine régénératrice

Cellules souches et Médecine régénératrice DIPLOME D'UNIVERSITE 2015 / 2016 Cellules souches et Médecine régénératrice Ce Diplôme Universitaire est ouvert aux étudiants des écoles doctorales des Universités Paris / Paris-Saclay, aux cliniciens

Plus en détail

Laboratoire de Génétique Cellulaire UMR 444 joel.gellin@toulouse.inra.fr http://www.agrobiosciences.org/ 2 Juin 2008 1/41

Laboratoire de Génétique Cellulaire UMR 444 joel.gellin@toulouse.inra.fr http://www.agrobiosciences.org/ 2 Juin 2008 1/41 Joël Gellin Laboratoire de Génétique Cellulaire UMR 444 joel.gellin@toulouse.inra.fr http://www.agrobiosciences.org/ 2 Juin 2008 1/41 Gamètes Ovocyte 12 Juin 2008 Spermatozoïde Zygote,Oeuf Foetus Masse

Plus en détail

La Bioéthique. Michel Juste. 22/11/2009 Bioéthique 1

La Bioéthique. Michel Juste. 22/11/2009 Bioéthique 1 La Bioéthique Michel Juste 22/11/2009 Bioéthique 1 La bioéthique Objectifs Comprendre les enjeux Savoir de quoi on parle: un minimum de technique Le pour, le contre, ce qui se fait ailleurs Cohérence 22/11/2009

Plus en détail

L embryon humain : science et droit

L embryon humain : science et droit L embryon humain : science et droit Agnès RICROCH 3 février 2011 Les Rencontres Jean-Jacques-Salomon «Les recherches peuvent être autorisées sur l'embryon et les cellules embryonnaires lorsqu'elles sont

Plus en détail

RECHERCHES MEDICALES ET LA GENETIQUE. Groupe de réflexion éthique Le 9 juin 2011 par J. Massion

RECHERCHES MEDICALES ET LA GENETIQUE. Groupe de réflexion éthique Le 9 juin 2011 par J. Massion RECHERCHES MEDICALES ET LA GENETIQUE Groupe de réflexion éthique Le 9 juin 2011 par J. Massion P L A N L expérimentation humaine Quatre exemples de biotechnologie grâce aux cellules souches - les embryons

Plus en détail

Cellules souches et clonage

Cellules souches et clonage > Janvier 2003 Cellules souches et clonage l humain, un cas à part? La révision des lois de bioéthique en France et la publicité faite aux résultats des recherches sur les cellules souches et l embryon

Plus en détail

Biotechnologies chez le lapin

Biotechnologies chez le lapin La partie de l'image avec l'id de relation rid4 n'a pas été trouvé dans le fichier. 24/10/2012 Biotechnologies chez le lapin Thierry JOLY & Marielle AFANASSIEFF GFPC 23/10/2012 Pourquoi le lapin? Elevage:

Plus en détail

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus.

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus. AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne Les dons de cellules & de tissus. Introduction : Une greffe (don) de cellules consiste à administrer à un patient dont un organe vital ne fonctionne plus correctement, une

Plus en détail

L embryon, l alpha et l oméga de la recherche

L embryon, l alpha et l oméga de la recherche L embryon, l alpha et l oméga de la recherche Marie Mesnil Docteure en droit privé Enseignante Contractuelle - Université Paris Descartes Institut Droit et Santé Inserm UMR S 1145 Prix Nobel de médecine

Plus en détail

Stéphanie Bou-Fleurot - Tél : 01 45 03 88 38-06 60 46 23 08 - sfleurot@leem.org Linda Moraleda - Tél : 01 45 03 88 87 - lmoraleda@leem.

Stéphanie Bou-Fleurot - Tél : 01 45 03 88 38-06 60 46 23 08 - sfleurot@leem.org Linda Moraleda - Tél : 01 45 03 88 87 - lmoraleda@leem. LA THERAPIE CELLULAIRE EN QUESTIONS 30 Novembre 2010 Contacts Presse Leem : Stéphanie Bou-Fleurot - Tél : 01 45 03 88 38-06 60 46 23 08 - sfleurot@leem.org Linda Moraleda - Tél : 01 45 03 88 87 - lmoraleda@leem.org

Plus en détail

CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires

CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires Pierre-Noël Lirsac Président de CellforCure 30/01/13 INNOVER POUR LA MÉDECINE DE DEMAIN 1 Les bases de la «médecine

Plus en détail

Recherche responsable sur les cellules souches, dans l intérêt de la santé et de la science

Recherche responsable sur les cellules souches, dans l intérêt de la santé et de la science Une Suisse en mouvement - Une Suisse qui gagne Recherche responsable sur les cellules souches, dans l intérêt de la santé et de la science Papier de positions du PRD Suisse adopté par le comité directeur

Plus en détail

Cellules souches animales

Cellules souches animales Cellules souches animales Définitions La cellule est l unité élémentaire des êtres vivants L homme est constitué d ~100.10 12 cellules appartenant à 200 types différents Une cellule différenciée est caractérisée

Plus en détail

La gestion de la recherche sur l embryon. Pierre Jouannet Université Paris Descartes

La gestion de la recherche sur l embryon. Pierre Jouannet Université Paris Descartes La gestion de la recherche sur l embryon Pierre Jouannet Université Paris Descartes La gestion de la recherche sur l embryon En France: Une réglementation changeante incertaine complexe LOI no 94-654 du

Plus en détail

Colloque GPA 24 Novembre 2007, Paris

Colloque GPA 24 Novembre 2007, Paris Colloque GPA 24 Novembre 2007, Paris I - Bilan de la GPA dans le monde II - La situation actuelle en France III - Les possibilités d évolution dans la perspective de la révision des lois de bioéthique

Plus en détail

Technologies génétique SBI3U

Technologies génétique SBI3U Technologies génétique SBI3U Le génie génétique c est la manipulation du génome d un organisme par le biais de la biotechnologie. Un ou plusieurs gènes peuvent être insérés dans le génome de l hôte. Que

Plus en détail

Fiche n 1 : La recherche sur lʼembryon

Fiche n 1 : La recherche sur lʼembryon Fiche n 1 : La recherche sur lʼembryon L autorisation de la recherche sur l embryon est un enjeu majeur pour l innovation thérapeutique Toute recherche sur l embryon humain est actuellement interdite,

Plus en détail

Aspects réglementaires du don et de la transplantation des organes. Mohamed Arrayhani - Tarik Sqalli Service de Néphrologie CHU Hassan II - Fès

Aspects réglementaires du don et de la transplantation des organes. Mohamed Arrayhani - Tarik Sqalli Service de Néphrologie CHU Hassan II - Fès Aspects réglementaires du don et de la transplantation des organes Mohamed Arrayhani - Tarik Sqalli Service de Néphrologie CHU Hassan II - Fès Cadre législatif au Maroc Loi 16/98 relative au don, au prélèvement

Plus en détail

En février 2011 est né le premier «bébé-médicament» Umut-Talha, a permis de guérir sa grande sœur d une maladie génétique grave du sang.

En février 2011 est né le premier «bébé-médicament» Umut-Talha, a permis de guérir sa grande sœur d une maladie génétique grave du sang. R20 = ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) R20 = ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) I) DEFINITION/ OBJECTIFS : Définition : AMP : Ensemble des pratiques biologiques et cliniques permettant

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA)

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Historique 25 juillet 1978 : Naissance du premier bébé éprouvette en Angleterre 24 février 1982 : Naissance du premier bébé éprouvette

Plus en détail

Ministère de la Justice Secrétariat Général Service des affaires Européennes et Internationales Bureau du droit comparé Paris le 6 janvier 2010

Ministère de la Justice Secrétariat Général Service des affaires Européennes et Internationales Bureau du droit comparé Paris le 6 janvier 2010 Ministère de la Justice Secrétariat Général Service des affaires Européennes et Internationales Bureau du droit comparé Paris le 6 janvier 2010 Le transfert d'embryons post mortem en droit comparé Allemagne,

Plus en détail

Portail de la biologie de la reproduction

Portail de la biologie de la reproduction Portail de la biologie de la reproduction www.bio-courses.jimdo.com Auteurs : Yasmina ANTEUR Licence : Module : Biologie du développement Les mécanismes de différenciation cellulaire I. Introduction -

Plus en détail

Don d ovocytes. Qu est-ce que c est?

Don d ovocytes. Qu est-ce que c est? Don d ovocytes Qu est-ce que c est? Depuis la loi de bioéthique du 29 juillet 1994, le don d'ovocytes et le transfert d'embryons ont donné aux femmes un moyen d être enceintes et donner naissance à un

Plus en détail

Avis No 19. Bref Avis sur le projet de loi n 5448 relatif aux tissus et cellules humains utilisés à des fins thérapeutiques

Avis No 19. Bref Avis sur le projet de loi n 5448 relatif aux tissus et cellules humains utilisés à des fins thérapeutiques C.N.E. Avis No 19 délivré le 22 décembre 2005 Bref Avis sur le projet de loi n 5448 relatif aux tissus et cellules humains utilisés à des fins thérapeutiques Commission Consultative Nationale d Ethique

Plus en détail

Plateforme régionale de préservation de la fertilité

Plateforme régionale de préservation de la fertilité Plateforme régionale de préservation de la fertilité Christine Denoual-Ziad Annie Benhaim denoualziad-c@chu-caen.fr benhaim-a@chu-caen.fr En 2008, 7641 nouveaux cas annuels sont diagnostiqués chez l homme

Plus en détail

Dans la première partie de notre étude nous allons identifier les différentes cellules souches candidates pour la thérapie cellulaire.

Dans la première partie de notre étude nous allons identifier les différentes cellules souches candidates pour la thérapie cellulaire. INTRODUCTION 1 La biologie des cellules souches et leur application thérapeutique constituent à l'heure actuelle un des sujets les plus excitants des sciences du vivant. L'intérêt majeur de ces cellules

Plus en détail

thérapies et maladies neurodégératives:cellules souches et microrna pathologie moléculaire 23Février 2010

thérapies et maladies neurodégératives:cellules souches et microrna pathologie moléculaire 23Février 2010 thérapies et maladies neurodégératives:cellules souches et microrna pathologie moléculaire 23Février 2010 Qu est-ce qu une cellule souche? Une cellule souche a la capacité unique de: s auto-renouveler

Plus en détail

État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux

État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux Leem Direction des Affaires scientifiques pharmaceutiques et médicales 11 décembre 2008 Le plan d études du Leem Les segments

Plus en détail

Le principe de la fécondation in vitro. 7. La fécondation in vitro (FIV)

Le principe de la fécondation in vitro. 7. La fécondation in vitro (FIV) La technique de la fécondation in vitro* est apparue il y a près de 30 ans. Seuls des cas très précis et limités peuvent bénéficier de ce traitement lourd, qui nécessite en particulier une courte hospitalisation

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 690 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 21 juin 2011 PROJET DE LOI relatif à la bioéthique. L Assemblée nationale

Plus en détail

RÉGLEMENTATION DES TECHNIQUES

RÉGLEMENTATION DES TECHNIQUES C Bibliothèque du Parlement RÉGLEMENTATION DES TECHNIQUES DE REPRODUCTION ET DE GÉNÉTIQUE SUR LE PLAN INTERNATIONAL Capsule d information pour les parlementaires TIPS-16F Le 30 juin 2002 ontrairement à

Plus en détail

Les Applications industrielles et commerciales des cellules souches. Inserm Transfert Pôle Création d Entreprises

Les Applications industrielles et commerciales des cellules souches. Inserm Transfert Pôle Création d Entreprises Les Applications industrielles et commerciales s cellules souches Inserm Transfert Pôle Création d Entreprises Matthieu COUTET, Responsable du Pôle Jean-François RAX, Business Analyst 1 Plan Cellules souches

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale REPÈRE 13DNBGENSVTIN1 DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 Série Générale DUREE : 45 minutes COEFFICIENT : 1 2 points seront attribués à l orthographe et à la présentation de votre composition. L usage

Plus en détail

TITRE Ier : EXAMEN DES CARACTÉRISTIQUES GÉNÉTIQUES À DES FINS MÉDICALES

TITRE Ier : EXAMEN DES CARACTÉRISTIQUES GÉNÉTIQUES À DES FINS MÉDICALES Attention les dispositions ci-dessous ne sont que des extraits de la loi citée, le texte les reproduit fidèlement mais le document ne reproduit pas de nombreuses dispositions estimées moins pertinentes

Plus en détail

Michel Desnos, Philippe Menasché, Josy Reiffers DEUXIÈME PARTIE SOMMES-NOUS DES «APPRENTIS SORCIERS»?...27

Michel Desnos, Philippe Menasché, Josy Reiffers DEUXIÈME PARTIE SOMMES-NOUS DES «APPRENTIS SORCIERS»?...27 Sommaire PREMIÈRE PARTIE LES ENJEUX DE LA RECHERCHE SUR LES CELLULES SOUCHES...5 Michel Desnos, Philippe Menasché, Josy Reiffers Introduction...5 Vers une médecine régénérative?...6 Origine des cellules

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale REPÈRE 13DNBGENSVTAN1 DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 Série Générale DUREE : 45 minutes COEFFICIENT : 1 2 points seront attribués à l orthographe et à la présentation de votre composition. L usage

Plus en détail

anfe Institut d analyse et de proposition sur la femme dans son environnement social, familial et professionnel

anfe Institut d analyse et de proposition sur la femme dans son environnement social, familial et professionnel anfe Institut d analyse et de proposition sur la femme dans son environnement social, familial et professionnel Editorial par Elizabeth Montfort et Nicole Thomas-Mauro Présidente de l Alliance pour un

Plus en détail

Chapitre 4 Cycle cellulaire. Le cycle cellulaire comprend 2 périodes : L interphase, constituée de 3 phases :

Chapitre 4 Cycle cellulaire. Le cycle cellulaire comprend 2 périodes : L interphase, constituée de 3 phases : SYNTHESE Chapitre 4 Cycle cellulaire Le cycle cellulaire comprend 2 périodes : L interphase, constituée de 3 phases : G1 : phase de croissance cellulaire et d activités métaboliques normales. S : phase

Plus en détail

Annexe P.1 : Bulletins de vote

Annexe P.1 : Bulletins de vote Annexe P.1 : Bulletins de vote Annexe P.2 : Grille de correction du travail écrit Critères d évaluation Note Introduction du sujet : /6 Définition du clonage Types de clonage Brève explication d une technique

Plus en détail

1. UNE BIOÉTHIQUE GLOBALE?

1. UNE BIOÉTHIQUE GLOBALE? 1. UNE BIOÉTHIQUE GLOBALE? LE NIVEAU UNIVERSEL LES NATIONS UNIES Textes à portée générale Instance(s) Textes à portée spécifique Déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l'homme (UNESCO

Plus en détail

Le don de sang de cordon est un geste indolore, solidaire et gratuit qui sauve des vies. Le sang de cordon, un lien pour la vie.

Le don de sang de cordon est un geste indolore, solidaire et gratuit qui sauve des vies. Le sang de cordon, un lien pour la vie. Le don de sang de cordon est un geste indolore, solidaire et gratuit qui sauve des vies. Le sang de cordon, un lien pour la vie. Qu est ce que le sang de cordon? Le sang de cordon (ou sang placentaire)

Plus en détail

Aide-mémoire. Que dit vraiment la loi à propos des bébés-médicaments?

Aide-mémoire. Que dit vraiment la loi à propos des bébés-médicaments? Aide-mémoire Que dit vraiment la loi à propos des bébés-médicaments? Aide-mémoire Faire des bébésmédicaments, c est permis? Au Québec? La sélection d embryons pour faire un bébé-médicament est interdite

Plus en détail

Approches politiques du diagnostic préimplantoire

Approches politiques du diagnostic préimplantoire Colloque Pro Infirmis - Vaud 30 août 2011 Josiane Aubert, conseillère nationale, membre commission science éducation culture Approches politiques du diagnostic préimplantoire Historique des décisions politiques

Plus en détail

Autour de l embryon Michel Monsigny. Plan de l exposé. 1 La fécondation et le développement embryonnaire. Primum non nocere, deinde curare.

Autour de l embryon Michel Monsigny. Plan de l exposé. 1 La fécondation et le développement embryonnaire. Primum non nocere, deinde curare. Autour de l embryon Michel Monsigny Colloque «Génétique et Liberté» Académie d Orléans Muséum Le mercredi 23 mai 2012 Bioéthique Statut de l embryon Droit de l enfant / droit à l enfant Eugénisme négatif

Plus en détail

Les diagnostics prénatal et préimplantatoire

Les diagnostics prénatal et préimplantatoire Les diagnostics prénatal et préimplantatoire Introduction Les progrès de la médecine ces dernières années ont permis de connaître certaines caractéristiques liées à la santé des enfants à naitre avant

Plus en détail

Protection juridique des inventions biotechnologiques

Protection juridique des inventions biotechnologiques BREVETS Protection juridique des inventions biotechnologiques Directive 98/44 CE du Parlement Européen et du Conseil du 6 Juillet 1998 Le Parlement Européen et le Conseil de l' Union Européenne ont arrêté

Plus en détail

(Loi relative à la recherche sur les cellules souches, LRCS)

(Loi relative à la recherche sur les cellules souches, LRCS) Loi fédérale relative à la recherche sur les cellules souches embryonnaires (Loi relative à la recherche sur les cellules souches, LRCS) 810.31 du 19 décembre 2003 (Etat le 1 er janvier 2014) L Assemblée

Plus en détail

Jean-Michel SAUTIER*, Sabine LOTY**, Christine LOTY**, Susan HATTAR**, Ariane BERDAL***

Jean-Michel SAUTIER*, Sabine LOTY**, Christine LOTY**, Susan HATTAR**, Ariane BERDAL*** Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2002, 45-4 85 Séance de travail Mercredi 7 février 2001 Nouvelles stratégies thérapeutiques expérimentales dans la régénération osseuse et cartilagineuse Jean-Michel SAUTIER*,

Plus en détail

Dire oui au don d organes, c est donner l accord. Le don d organes, c est l autre façon de donner la vie.

Dire oui au don d organes, c est donner l accord. Le don d organes, c est l autre façon de donner la vie. Le don d organes, c est l autre façon de donner la vie. Dire oui au don d organes, c est donner l accord de son vivant, à un éventuel prélèvement après son décès. Ce livret est destiné à fournir les informations

Plus en détail

NOTRE PROGRAMME FIV/ICSI

NOTRE PROGRAMME FIV/ICSI NOTRE PROGRAMME FIV/ICSI Dans le Centre de Fertilité Manzanera nous avons conçu un programme de FIV/ICSI pour les couples résidant à l'étranger, qui nous permet d'obtenir des taux de réussite élevés et

Plus en détail

La recherche sur les cellules souches et sur l embryon

La recherche sur les cellules souches et sur l embryon La recherche sur les cellules souches et sur l embryon Introduction Avec la découverte des cellules souches capables de s auto-renouveler, de proliférer et de se différencier en bon nombre d autres types

Plus en détail

Développement embryonnaire et ingénierie génétique

Développement embryonnaire et ingénierie génétique Développement embryonnaire et ingénierie génétique Conception et développement de l embryon Totipotence Un ovule peut être fécondé par un sperme humain naturellement ou par relation sexuelle, ou encore

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples donneurs Le don d embryons Sommaire Le don d embryons, qu est-ce que c est? 2 Qui peut en bénéfi cier? Qui peut donner les embryons et

Plus en détail

LE CADRE RÉGLEMENTAIRE DE L AMP

LE CADRE RÉGLEMENTAIRE DE L AMP LE CADRE RÉGLEMENTAIRE DE L AMP LOI NO 94-653 DU 29 JUILLET 1994 RELATIVE AU RESPECT DU CORPS HUMAIN LOI NO 94-654 DU 29 JUILLET 1994 RELATIVE AU DON ET À L'UTILISATION DES ÉLÉMENTS ET PRODUITS DU CORPS

Plus en détail

TRANSGENESE ET ARCHIVAGE D ANIMAUX MODELES PHENOMIN CATALOGUE DES PRESTATIONS

TRANSGENESE ET ARCHIVAGE D ANIMAUX MODELES PHENOMIN CATALOGUE DES PRESTATIONS Page 2 / 7 Toute fourniture sera accompagnée d une fiche de renseignement à compléter. Les microinjections ne débuteront qu à réception de l ensemble des documents dûment complétés et signés. A.3. Engagements

Plus en détail

Une cellule souche peut se multiplier très rapidement et sans vieillissement détectable grâce à ses télomères.

Une cellule souche peut se multiplier très rapidement et sans vieillissement détectable grâce à ses télomères. CELLULES SOUCHES DÉFINITION DES CELLULES SOUCHES Une cellule souche est une cellule qui peut se multiplier et qui est dotée de la capacité de se transformer en un ou plusieurs types de cellules spécialisées

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. La conservation. des embryons

Assistance médicale à la procréation. La conservation. des embryons Assistance médicale à la procréation La conservation des embryons Sommaire La conservation des embryons, pourquoi, comment? 2 Le transfert des embryons congelés en pratique 5 Un choix éclairé et encadré

Plus en détail

LA PROCREATION (AMP) L1 Novembre 2009

LA PROCREATION (AMP) L1 Novembre 2009 ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) Pr Claudine Mathieu L1 Novembre 2009 Art. L. 152-1. - L'assistance médicale à la procréation s'entend sentend des pratiques cliniques et biologiques permettant

Plus en détail

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES?

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES? PHARMACIEN POLYTECHNICIEN DE LA SANTÉ SCIENCES CHIMIQUES VERSUS SCIENCES BIOLOGIQUES? Professeur Pascale Cohen Professeur Marc Leborgne ISPB-Pharmacie Université Lyon I Quelle est la place actuelle de

Plus en détail

Enjeux éthiques des progrès de la science

Enjeux éthiques des progrès de la science Enjeux éthiques des progrès de la science Pierre Boyer 16 mars 2009 Service de Médecine et Biologie de la Reproduction Hôpital Saint Joseph de Marseille L Assistance Médicale à la Procréation au cœur du

Plus en détail

LÉGISLATIONS NATIONALES

LÉGISLATIONS NATIONALES United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture Organización de las Naciones Unidas para la Educación, la Ciencia

Plus en détail

Collège de Gynécologie CVL

Collège de Gynécologie CVL LE DON D OVOCYTES EN FRANCE ML Couet praticien hospitalier, service de médecine et biologie de la reproduction, CHU Tours IL PEUT ETRE INDIQUE EN CAS D absence ou d épuisement du capital folliculaire D

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I Textes généraux

TABLE DES MATIÈRES. I Textes généraux TABLE DES MATIÈRES Préface... 1 Avant-propos de la première édition... 3 Avant-propos de la deuxième édition... 7 Liste des sigles... 9 I Textes généraux Indications bibliographiques... 11 Textes à visée

Plus en détail

L ingénierie du génome quels enjeux juridiques?

L ingénierie du génome quels enjeux juridiques? L ingénierie du génome quels enjeux juridiques? E. Rial-Sebbag Chargée de recherches Inserm UMR 1027 Pour toute utilisation du contenu de cette présentation, veuillez citer l auteur, son organisme d appartenance,

Plus en détail

Ambassade de France en Espagne. Eléments récents d'information sur la bioéthique en Espagne

Ambassade de France en Espagne. Eléments récents d'information sur la bioéthique en Espagne Ambassade de France en Espagne Eléments récents d'information sur la bioéthique en Espagne A. Cadre juridique 20 février 2009 1. Recherche biomédicale, statut et usage des embryons, éthique et sécurité

Plus en détail

23/05/2013. I- Définition de la PMA

23/05/2013. I- Définition de la PMA Plan Exposé présenté par Gynécologue Obstétricien, Introduction Définitions Historique Différentes techniques Techniques simples Techniques de PMA proprement dites Indications des techniques Rôle du technicien

Plus en détail

Ambassade de France en Autriche

Ambassade de France en Autriche Ambassade de France en Autriche Eléments récents d'information sur la bioéthique en Autriche 31 mars 2009 I. Etat du débat sur la bioéthique en Autriche L'opinion publique autrichienne est, selon les sondages

Plus en détail

L AMP Assistance médicale à la procréation

L AMP Assistance médicale à la procréation L AMP Assistance médicale à la procréation Introduction 14% des couples Le délai nécessaire à concevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine

Plus en détail

Le bilan d application

Le bilan d application Le bilan d application de la loi de bioéthique du 6 août 2004 Les points clés Le bilan de l Agence de la biomédecine s inscrit dans un large dispositif de consultation en vue de la révision de la loi de

Plus en détail

La révision des lois de bioéthique

La révision des lois de bioéthique Les études du Conseil d État La révision des lois de bioéthique Etude adoptée par l assemblée générale plénière 2 Sommaire Sommaire 2 Liste des abréviations et des acronymes 5 Introduction 6 1 Soumettre

Plus en détail

BIOTECHNOLOGIE Glossaire CELLULES SOUCHES

BIOTECHNOLOGIE Glossaire CELLULES SOUCHES Page 1/5 - GLOSSAIRE allogreffe de cellules souches : type de greffe de cellules souches selon lequel les cellules souches d un donneur compatible sont greffées chez un patient. antigène d histocompatibilité

Plus en détail

L égalité c est maintenant!

L égalité c est maintenant! Dossier de presse 05.02.2013 Mariage et adoption L égalité c est maintenant! Felix BRAZ député Sam TANSON présidente du parti www.greng.lu Mariage et adoption L égalité, c est maintenant Demain, mercredi

Plus en détail

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE Site Besançon Centre d Etude et de Conservation des Œufs et du Sperme humains. Dr Oxana Blagosklononov Service de Génétique biologique- Histologie-Biologie du Développement

Plus en détail

Mariage pour tous à la française. Les véritables conséquences. www.mairespourlenfance.fr

Mariage pour tous à la française. Les véritables conséquences. www.mairespourlenfance.fr Mariage pour tous à la française Les véritables conséquences www.mairespourlenfance.fr Le projet de loi Contient : le mariage et l adoption pour les couples de même sexe Ne contient pas : la PMA pour les

Plus en détail

Transfusions sanguines, greffes et transplantations

Transfusions sanguines, greffes et transplantations Transfusions sanguines, greffes et transplantations Chiffres clés en 2008 La greffe d organes est pratiquée depuis plus de 50 ans. 4 620 malades ont été greffés. 1 563 personnes ont été prélevées. 222

Plus en détail

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse I. LES PROCESSUS BIOLOGIQUES ABOUTISSANT A UNE GROSSESSE. A. Comportement reproducteur. 1) Chez les mammifères non hominidés. Chez les mammifères non

Plus en détail

Portrait pays. Juin 2015

Portrait pays. Juin 2015 Portrait pays Juin 2015 Pays participants en 2014 MÉTHODOLOGIE Nouveaux pays en 2015 13 600 salariés européens interrogés en janvier 2015, dans 14 pays : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Suède,

Plus en détail

Unité d onco-hématologie pédiatrique. Procédure de recueil de consentements du donneur. Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer

Unité d onco-hématologie pédiatrique. Procédure de recueil de consentements du donneur. Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer PO 3.2.2 version n 1 page1/5 Unité d onco-hématologie pédiatrique Procédure de recueil de consentements du donneur Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer Date d application : 1/12/2007

Plus en détail

Les cellules souches de l embryon à l adulte : Intérêt scientifique, intérêt thérapeutique

Les cellules souches de l embryon à l adulte : Intérêt scientifique, intérêt thérapeutique Les cellules souches de l embryon à l adulte : Intérêt scientifique, intérêt thérapeutique Genie_Gen-7-CellulesSouches.pdf Rappels d embryologie : 3jours : Stade 8 cellules 5/6 jours : blastocyste (contient

Plus en détail

Les lois de bioéthique : cinq ans après

Les lois de bioéthique : cinq ans après Les lois de bioéthique : cinq ans après Sommaire Introduction... 4 Première partie Le clonage, la recherche sur l embryon et l assistance médicale à la procréation... 7 Faut-il interdire explicitement

Plus en détail

I. La nature de la bioéthique

I. La nature de la bioéthique La bioéthique en débats L HISTOIRE LE MONTRE BIEN, LA RECHERCHE DE LA PUISSANCE passe par la captation des dividendes du progrès ; depuis peu, les nations se livrent une concurrence très vive sur un domaine

Plus en détail

LE CLONAGE REPRODUCTIF ET THÉRAPEUTIQUE. par. René FRYDMAN Professeur des Universités, Chef de service de la maternité de Clamart

LE CLONAGE REPRODUCTIF ET THÉRAPEUTIQUE. par. René FRYDMAN Professeur des Universités, Chef de service de la maternité de Clamart LE CLONAGE REPRODUCTIF ET THÉRAPEUTIQUE par René FRYDMAN Professeur des Universités, Chef de service de la maternité de Clamart Créer un clone humain consiste à placer le noyau d une cellule adulte (contenant

Plus en détail

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Text LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Contraception, contragestion, procréation médicalement assistée, bioéthique La régulation des naissances La régulation des naissances! Contraception : ensemble des moyens

Plus en détail

INSTITUT DES CELLULES SOUCHES POUR LE TRAITEMENT ET L ÉTUDE DES MALADIES MONOGÉNIQUES

INSTITUT DES CELLULES SOUCHES POUR LE TRAITEMENT ET L ÉTUDE DES MALADIES MONOGÉNIQUES INSTITUT DES CELLULES SOUCHES POUR LE TRAITEMENT ET L ÉTUDE DES MALADIES MONOGÉNIQUES INSERM UEVE / AFM U861 INSTITUT DES CELLULES SOUCHES POUR LE TRAITEMENT ET L ÉTUDE DES MALADIES MONOGÉNIQUES I-Stem

Plus en détail

Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr

Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr Missions Généthon a pour mission la conception, le développement préclinique et clinique ainsi que la production de médicaments de thérapie génique pour les maladies

Plus en détail

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Cathy Josse 03 22 66 87 83 / 06 86 30 46 57 josse.cathy@chu-amiens.fr 1 COMMUNIQUE DE SYNTHESE Le 16 février

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RAPPORT RELATIF À LA RECHERCHE SUR LES CELLULES SOUCHES EMBRYONNAIRES HUMAINES*

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RAPPORT RELATIF À LA RECHERCHE SUR LES CELLULES SOUCHES EMBRYONNAIRES HUMAINES* COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 3 avril 2003 DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RAPPORT RELATIF À LA RECHERCHE SUR LES CELLULES SOUCHES EMBRYONNAIRES HUMAINES* * Traduction

Plus en détail

I.6 PROCREATION (6 semaines)

I.6 PROCREATION (6 semaines) I.6 PROCREATION (6 semaines) Les mécanismes de la méiose et de la fécondation sont apparus au cours du temps en association avec des phénomènes physiologiques et comportementaux (reproduction sexuée et

Plus en détail

Avis n 93. Commercialisation des cellules souches humaines et autres lignées cellulaires

Avis n 93. Commercialisation des cellules souches humaines et autres lignées cellulaires Comité Consultatif National d Ethique pour les Sciences de la Vie et de la Santé Avis n 93 Commercialisation des cellules souches humaines et autres lignées cellulaires Membres du groupe de travail : Mmes

Plus en détail

L assistance médicale à la procréation

L assistance médicale à la procréation L assistance médicale à la procréation Introduction L assistance médicale à la procréation (AMP) renvoie à la sphère de l intime, elle met en jeu le désir de procréer de personnes infertiles, l intérêt

Plus en détail

Résumé... 2 Summary... 2 Introduction

Résumé... 2 Summary... 2 Introduction Table des matières Composition du Comité RST... VII Préface... XI Composition du groupe de travail... XV Avant-propos... XVII Résumé... XXV Recommandations générales... XXIX Summary... XXXIII General recommendations...xxxvii

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

Actualités sur la Sclérose en Plaques

Actualités sur la Sclérose en Plaques Journée Rhône-Alpine de la Sclérose en Plaques Lyon, le 26 septembre 2015 Actualités sur la Sclérose en Plaques Pr. Sandra VUKUSIC Service de Neurologie A et Fondation Eugène Devic EDMUS sur la Sclérose

Plus en détail

Première partie: Restitution + Compréhension (08 points)

Première partie: Restitution + Compréhension (08 points) Lycée M hamdia Année scolaire : 2011/2012 Prof : Saïd Mounir Date : 17/05/2012 Première partie: Restitution + Compréhension (08 points) EXERCIE N O 1: (4 points) : 1 : a-b 2 : b 3 : a-b 4 : d 5 : d 6 :

Plus en détail

Révision de la loi N 2004-800 sur la bioéthique

Révision de la loi N 2004-800 sur la bioéthique Secteur Politique Familiale Révision de la loi N 2004-800 sur la bioéthique LA FAMILLE DU CHEMINOT Siège social : 7/13, ruede Château Landon 75010 PARIS Tél : 01 40 38 12 38 Fax : 01 42 09 51 58 Tél SNCF

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 201 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 15 décembre 2011 PROPOSITION DE LOI visant à permettre le don du sang pour les mineurs de plus de seize ans, PRÉSENTÉE

Plus en détail