Annuaire des acteurs industriels français. du chauffage au bois domestique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Annuaire des acteurs industriels français. du chauffage au bois domestique"

Transcription

1 Annuaire des acteurs industriels français du chauffage au bois domestique 2013

2 LES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE Annuaire 2013 PRIX : 50 TTC

3 Jotul

4 SOMMAIRE PRÉFACE 04 PRÉSENTATION DU SYNDICAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES 06 PRÉSENTATION DE LA COMMISSION CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE 08 LES ENJEUX DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE EN MATIÈRE D INDUSTRIE ET D EMPLOIS 10 L ADEME ET LE CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE 12 L INDUSTRIE DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE Vision globale de la chaîne de valeur 15 Les appareils de chauffage au bois domestique 17 Les conduits de fumée 25 Les combustibles 26 L installation 34 LES AIDES FINANCIÈRES POUR LES PARTICULIERS 35 LA CHAINE DE VALEUR DE LA FILIÈRE BOIS DOMESTIQUE 38 CARTE DE FRANCE DES ACTEURS INDUSTRIELS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE 40 LES CATÉGORIES D ACTEURS DE L ANNUAIRE 42 LISTING DES INDUSTRIELS 45 INDEX Alphabétique 156 Par domaine 158 Par région 160 Des annonceurs 162 Edité par SER, février Coordination : Nicolas AUDIGANE - Conception / réalisation : - Crédits photos : couverture : de gauche à droite SUPRA, COGRA, LORFLAM, IMERYS - p 18 : CHEMINÉES DE CHAZELLES - p 21 à 24 : HS FRANCE - p 28, 29 : Xavier COLLIN - p 40, 41 : THINK UP.

5 PRÉFACE BOIS ÉNERGIE, OBJECTIFS FRANÇAIS ET QUALITÉ DE L AIR Le Plan d Action National en faveur des Energies Renouvelables a fixé en 2008 un objectif de développement d appareils de chauffage au bois domestique : il s agit d équiper la France, à l horizon 2020, d un parc de 9 millions de produits en fonctionnement contre 7 millions actuellement, et cela à consommation de combustible égale, soit 7,4 Mtep 1, ne mobilisant donc pas de ressource bois supplémentaire. Cet objectif n est réalisable qu avec la mise sur le marché d appareils performants à haut rendement et peu polluants pour équiper de nouveaux logements et remplacer d anciens équipements. En effet, une part importante du parc actuel est constituée par des appareils à faible rendement énergétique et émetteurs de polluants. Jusqu à une période relativement récente, le chauffage au bois présentait, pour une partie des consommateurs, avant tout un attrait de convivialité ; c était, parallèlement, un système de chauffage robuste et économique pour les personnes produisant leur propre bois ; moyennant quoi l efficacité n était pas la première priorité des consommateurs, ni celle des constructeurs. L année 2000 marque un véritable tournant lorsque l ADEME et les constructeurs d appareils de chauffage au bois créent le label Flamme Verte avec la volonté de faire progresser à la fois les performances énergétiques et environnementales des équipements et, ce faisant, de développer ce marché : améliorer la performance des modes de chauffage au bois, c est réduire les consommations de bois, faire des économies, réduire les manipulations et fortement diminuer la pollution de l air développer le marché, c est augmenter l activité économique, créer des emplois, entretenir la forêt et les paysages tout en contribuant à l objectif français de lutte contre les changements climatiques 1 Mtep = million de tep, tep = tonne équivalent pétrole ; 1tep = kwh 4 ANNUAIRE DES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE

6 Ainsi, tous les appareils actuels labellisés Flamme Verte présentent un rendement minimum de 70 % et des émissions de monoxyde de carbone inférieures à 0,3 % 2 du volume des fumées. Depuis 2011, un critère sur les émissions de poussières a également été mis en place pour les appareils les plus performants (émissions de poussières inférieures à 125 mg/nm 3 ). En effet, le Plan particules publié le 28 juillet identifie le chauffage au bois domestique comme une des sources principales d émissions de particules fines en France ceci étant dû à l ancienneté globale du parc en fonctionnement et se fixe comme objectif une réduction de 30 % des émissions de particules fines d ici Pour y parvenir, chaque secteur d activité doit réduire sa contribution propre. Le secteur du chauffage au bois ne peut y parvenir qu en poursuivant l amélioration de la qualité de combustion des appareils, via, par exemple, des programmes structurés de recherche et développement, et en accélérant le remplacement du parc ancien existant. La modernisation du parc a déjà démarré, avec un effet positif sur la réduction des émissions annuelles de particules dues au chauffage domestique au bois, comme le montre l étude de l ADEME réalisée par Energies Demain et le CITEPA 4. Le crédit d impôt, qui a démontré son efficacité à développer le marché depuis son lancement en 2005, a été aménagé en 2010 pour favoriser le remplacement des appareils anciens polluants par des appareils propres et sobres. Il convient de poursuivre et d amplifier cette dynamique afin d atteindre à la fois les objectifs d amélioration de la qualité de l air en 2015 et de consommation d énergie renouvelable en Virginie SCHWARTZ Directrice Générale Déléguée de l ADEME 2 Emissions données à 13 % d oxygène 3 4 ADEME, 2009, Evaluation prospective de la contribution du secteur biomasse énergie aux émissions nationales de polluants atmosphériques ; ANNUAIRE DES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE 5

7 PRÉSENTATION LE SYNDICAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES FORCE DE PROPOSITION CRÉÉ EN 1993, LE SYNDICAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES (SER) REGROUPE 480 ADHÉRENTS ET REPRÉSENTE, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, PLUSIEURS MILLIERS D ENTREPRISES, CONCEPTEURS, INDUSTRIELS ET INSTALLATEURS, ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES SPÉCIALISÉES, REPRÉSENTANT LES DIFFÉRENTES FILIÈRES. IL A POUR VOCATION DE DÉVELOPPER LA PART DES ÉNERGIES RENOUVELABLES DANS LA PRODUCTION ÉNERGÉTIQUE DE LA FRANCE ET DE PROMOUVOIR LES INTÉRÊTS DES INDUSTRIELS ET PROFESSIONNELS DU SECTEUR. Avec ses importantes surfaces agraires et forestières, son ensoleillement, ses régimes de vent, son potentiel hydraulique et géothermique, son immense façade maritime, notre pays est probablement le pays européen qui possède le plus fort gisement en matière d énergies renouvelables. Il peut donc réduire plus que d autres ses émissions de gaz à effet de serre, parvenir à une production accrue d énergies renouvelables et développer des filières industrielles puissantes. Le Syndicat des énergies renouvelables poursuit deux objectifs majeurs : favoriser le développement de filières industrielles compétitives et répondre à la croissance de la demande énergétique par des moyens de production respectueux de l environnement, économiquement compétitifs, créateurs d emplois locaux, et qui renforcent l indépendance énergétique française. Interlocuteur privilégié des pouvoirs publics et force de proposition pour l ensemble du secteur, le SER intervient auprès des instances françaises et européennes pour faciliter l élaboration des programmes de développement des énergies renouvelables et leur mise en place. Il organise notamment, depuis 1999, un colloque annuel qui réunit régulièrement plus d un millier de participants. 6 ANNUAIRE DES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE

8 D autres aides possibles! flammeverte.org Eligiblele au crédit d impôt RAPHAËL SIMONNET - Poêles Chaudières Foyers fermés Inserts Cuisinières Le label qualité du chauffage au bois pour la maison Créé avec le concours de l ADEME, le label Flamme Verte permet d identifier les équipements : - à haut rendement énergétique ; - peu émetteurs de poussières (particules fines) ; - et à faibles émissions de monoxyde de carbone. Apposée sur les appareils labellisés, l étiquette Flamme Verte permet au consommateur de choisir les équipements les plus performants et les plus respectueux de la qualité de l air.

9 PRÉSENTATION LA COMMISSION CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE «LES OBJECTIFS DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT POUR 2020 S APPUIENT SUR LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFAGE AU BOIS ET ONT REDYNAMISÉ UNE INDUSTRIE SIGNIFICATIVE DU PAYSAGE ÉCONOMIQUE FRANÇAIS. LES INDUSTRIELS ONT RÉALISÉ DES EFFORTS CONSIDÉRABLES EN TERMES DE DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE, DE DESIGN ET OFFRENT AUX UTILISATEURS DES RÉPONSES À TOUS LEURS BESOINS. LA COMMISSION CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE VA S EMPLOYER À CE QUE TOUS CES EFFORTS FOURNIS PAR LES INDUSTRIELS SOIENT CONFORTÉS ET RECONNUS À LEUR JUSTE VALEUR PAR LES POUVOIRS PUBLICS ET TOUS LES ACTEURS IMPLIQUÉS DANS LE MONDE DU CHAUFFAGE.» Olivier GRELIER Président de la commission «chauffage au bois domestique» du Syndicat des énergies renouvelables MISSIONS La commission regroupe les industriels du chauffage au bois domestique fabriquant des appareils indépendants (poêles et inserts à bûches ou à granulés, foyers fermés, et cuisinières) et les chaudières. Elle réunit la grande majorité des acteurs de cette filière (environ 90 % du marché français). Ses missions sont les suivantes : Fournir à la profession des données détaillées concernant l évolution du marché d appareils pour la France et l export afin d en obtenir une vision d ensemble valide. Les chiffres de ventes sont également collectés précisément chaque semestre par le SER afin d assurer un suivi par type de produit notamment pour fournir de l information aux pouvoirs publics Prendre part aux réunions de normalisation européenne organisées par le Comité européen de normalisation (CEN), concernant la création de normes et de leur révision (exemples : norme portant sur l étanchéité des appareils, norme sur la mesure des émissions de particules). La commission est chargée de préparer ces réunions en émettant des propositions ou en réagissant 8 ANNUAIRE DES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE

10 à celles des autres états membres. Ce travail est également traité en collaboration avec l AFNOR via une commission spécialisée (D35R) Participer aux travaux européens relatifs à la Directive Ecodesign Energy Using Products qui aura un impact sur les produits des membres de la commission bois énergie et va notamment orienter un choix de méthode de mesure des émissions de poussières émises par les appareils indépendants Mettre en place des stratégies industrielles face aux besoins des fabricants et aux exigences réglementaires (sujets divers : pollution émises par les appareils, lois fiscales, Réglementation Thermique des bâtiments, formation aux exigences réglementaires des poseurs ). La commission peut mettre en place toute action ayant pour but de structurer la filière visant la défense des intérêts de l ensemble des professionnels du secteur Assurer le développement d une qualification professionnelle (Qualibois) dédiée aux poseurs d appareils de chauffage au bois indépendants, en vue de pérenniser la filière d installation Prendre part aux différents dossiers dans lesquels la filière est impliquée au niveau national ou européen être force de proposition, les suivre, débattre des actions à mener et les mettre en application Construire une politique de communication globale pour la filière du chauffage au bois domestique, notamment au travers de son implication dans la charte Flamme Verte, label de qualité du chauffage au bois domestique ORGANISATION La commission se réunit environ tous les trois mois. Les problématiques qu elle traite concernent directement tous les adhérents bois énergie domestique du SER de la filière bois énergie domestique et sont traitées en commission ou par des groupes de travail. En 2011, la commission a choisi de structurer son action en différents groupes de travail thématiques. Ils sont régulièrement missionnés sur des sujets précis et se réunissent en comité restreint. Chacun de ces groupes de travail est animé par un des membres de la commission. Ce dernier restitue la teneur des discussions sur un sujet en particulier en séance plénière, afin de permettre de traiter en profondeur l essentiel des sujets majeurs de la filière. ANNUAIRE DES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE 9

11 EDITORIAL LES ENJEUX DU CHAUFFAGE AU BOIS EN MATIÈRE D INDUSTRIE ET D EMPLOIS Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) regroupe en son sein la plupart des acteurs majeurs de la filière du chauffage au bois. Les entreprises réunies au SER sont actives sur l ensemble des maillons de la chaîne de valeur de cette filière : les fabricants d appareils de chauffage au bois (poêles, inserts, foyers fermés, cuisinières ou chaudières) représentent plus de 90 % du marché français ; les fabricants de conduits et les producteurs de combustible (granulés, briquettes et plaquettes) sont pour la plupart représentés - directement ou indirectement - au SER. Le SER a donc toute la légitimité pour parler au nom de la filière industrielle du chauffage au bois domestique et pour réaliser le présent annuaire, qui dresse un référencement large des acteurs industriels de la filière. La filière du chauffage au bois domestique française est l une des plus dynamiques d Europe. Le marché français d appareils de chauffage au bois domestique est le premier marché européen, avec plus de appareils vendus par an (l Allemagne suivant avec environ ). Il représente un chiffre d affaires d environ 500 millions d euros. La part de marché des fabricants français est estimée à 74 % des ventes totales en France. Le dynamisme des fabricants français est principalement lié à la spécificité de la cheminée, très développée en France, et au savoir-faire national en matière de produits en fonte. Elle repose sur de nombreuses PME/PMI, dont certaines représentent plusieurs centaines voire plusieurs milliers d emplois Inserts Poêles Chaudières Cuisinières TOTAL Ventes d appareils de chauffage au bois domestique de 2007 à Source : ADEME/SER 10 ANNUAIRE DES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE

12 La filière bois énergie domestique, dans sa globalité (hors emplois liés au bois bûche, à l approvisionnement et à la sylviculture), comptait plus de emplois en 2010 et pourrait représenter plus de emplois en 2020 si les objectifs que notre pays s est fixé en matière d énergies renouvelables à cet horizon sont atteints. La mise en place d un crédit d impôt pour le chauffage au bois domestique corrélé aux critères du label de qualité Flamme Verte s est avérée être un très bon outil de politique industrielle et a permis de doter la France d un tissu d industriels très dynamique dont l expertise est reconnue à l international. La filière réalise aujourd hui près de 20 % de son chiffre d affaires à l export, notamment en Pologne, République Tchèque, Russie, Slovaquie mais aussi en Espagne, Italie, Portugal, Grèce, Turquie, etc. L amélioration continue des performances des appareils, que l on observe depuis 2000 a été réalisée au moyen d un important effort d innovation et de recherche de la part des fabricants d appareils. Par ailleurs, le COSEI (Comité d orientation stratégique des éco-industries) a été mis en place le 10 juillet 2008 par les ministres chargés de l industrie et de l écologie pour définir une stratégie public-privé de développement de l offre française de technologies de l environnement. Il est composé de chefs d entreprises et de personnalités qualifiées dans les domaines de l industrie et des technologies de l environnement. Trois groupes de travail ont réfléchi sur l innovation et la diffusion des éco-technologies, l émergence et le développement des petites et moyennes écoindustries et l évolution de la réglementation et de la normalisation pour renforcer les performances des éco-industries. Les industriels du bois énergie sont bien entendu impliqués dans ces travaux et l exercice du présent annuaire constitue une réponse immédiate aux attentes du COSEI. Jean-Louis BAL Président du SER Jean-Claude ANDREINI Vice-président du COSEI Olivier GRELIER Président de la commission appareils indépendants de chauffage au bois du SER. ANNUAIRE DES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE 11

13 PRÉSENTATION L ADEME ET LE CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE DEPUIS DE NOMBREUSES ANNÉES MAINTENANT, L ADEME SOUTIENT LE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL ET INDUSTRIEL DE LA FILIÈRE DU BOIS ÉNERGIE FRANÇAISE. FLAMME VERTE En 2000, une initiative de l ADEME, associée aux fabricants d appareils regroupés au sein du SER, a permis la création du label de qualité Flamme Verte, dédié exclusivement aux appareils de chauffage au bois domestique (poêles, inserts, cuisinières, chaudières). Ce label est aujourd hui reconnu comme la référence par les pouvoirs publics en matière de chauffage au bois domestique vis-à-vis des performances énergétiques et environnementales exigées par sa charte de qualité, qui par ailleurs est de plus en plus restrictive chaque année. Il s agit d une labellisation par appareil et non par marque, même si seuls les fabricants signataires de la charte Flamme Verte sont habilités à faire labelliser tout ou partie de leur gamme. Ils s engagent au respect d un ensemble de critères pour différents aspects : technique : atteinte d un haut rendement énergétique des appareils et faibles émissions de polluants dont le monoxyde de carbone est l indicateur communication : à propos de la charte de qualité, des bonnes pratiques du chauffage au bois et des objectifs d une démarche de qualité contrôle des performances : les signataires de la charte se sont engagés en 2010 à faire contrôler les performances de leurs appareils labellisés de façon aléatoire, et ce par un laboratoire notifié (c est-à-dire dont la neutralité et le savoir-faire sont reconnus au niveau européen) Le sérieux de la démarche de qualité Flamme Verte tient également à l intervention d un organisme de contrôle tiers indépendant : CERTITA, gestionnaire de la marque NF «Appareils ménagers utilisant les combustibles liquides ou solides». Pour labelliser un appareil, un fabricant doit fournir à CERTITA un dossier technique contenant son rapport d essais établi par un laboratoire notifié. Une fois seulement les éléments techniques validés par CERTITA, l appareil pourra intégrer les listes officielles 12 ANNUAIRE DES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE

14 Flamme Verte après validation par le Comité de pilotage du label qui aura analysé la demande. Chaque appareil labellisé porte systématiquement une étiquette «Flamme Verte» sur son lieu d exposition ou de vente. Historiquement, cette étiquette mentionnait le rendement minimum de l appareil et le maximum de ses émissions de monoxyde de carbone 1. Depuis 2010, cette étiquette a évolué et permet dorénavant de faire la distinction parmi l élite des appareils Flamme Verte, grâce à un système d étoiles à la manière des hôtels. Ce nouvel affichage permet désormais au consommateur final de sélectionner son appareil parmi les plus performants du marché en toute connaissance de cause. Chaque appareil labellisé comportait initialement de trois à cinq étoiles sur une échelle de cinq. Les fabricants étant engagés dans un échéancier d évolution, depuis 2012, seuls les appareils de classe quatre et cinq étoiles sont labellisés Flamme Verte. A partir de 2015, seuls les appareils de classe cinq étoiles pourront être labellisés. En vue d une amélioration continue, les constructeurs mettent sur le marché des appareils dont les performances en termes de rendement et d émissions de monoxyde de carbone et de poussières dépassent celles demandées pour la labellisation cinq étoiles. RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT Pour soutenir l innovation et répondre à l enjeu de développer conjointement le chauffage domestique au bois et l amélioration de la qualité de l air, l ADEME anime, oriente et finance des programmes structurés de recherche et développement dont une partie des sujets portent sur la combustion propre de biomasse. Les appels à projets Bioressources, Industries et Performance (BIP) et COnnaissances, Réduction à la source et Traitement des Emissions dans l Air (CORTEA) sont lancés chaque année. Les objectifs de ces programmes (en lien avec la combustion propre de biomasse) sont les suivants : généraliser l offre d appareils de chauffage domestique biomasse indépendants à très faibles émissions de poussières fines (PM2,5), destinés à remplacer le parc ancien actuel et à équiper 2 millions de logements supplémentaires d ici 2020 améliorer les connaissances de l impact de la combustion de la biomasse sur la qualité de l air intérieur et extérieur et réduire ces impacts développer de nouveaux systèmes biomasse de chauffage/ventilation adaptés aux logements à basse consommation d énergie et à la production d eau chaude sanitaire 1 Le monoxyde de carbone, ou CO, est un imbrûlé carboné de la combustion du bois qui est un bon traceur de la qualité de combustion générale de l appareil. Lorsque les émissions de CO sont faibles, celles des COV, des HAP ou des poussières par exemple, sont également à un niveau plus bas. ANNUAIRE DES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE 13

15 Voici pour exemple deux projets récents financés par l ADEME dans le cadre de ces programmes de recherche et développement : Titre Projet porté par Résumé Chiffres clés Projet «ESPACEBois» - Etude de la Sensibilité des Paramètres de fonctionnement des Appareils de chauffage domestique au bois sur la Composition et l Emission des particules fines (Appel à Projets BIP 2012) LORFLAM (Coordinateur), TEN, LGRE, D2I, CSTB. Ce projet a pour objectif de réduire à la source les émissions de poussières fines (PM2,5) générées par la combustion du bois au sein d appareils de chauffage domestiques. Le projet se concentrera sur l établissement de relation entre les émissions de particules, leur composition chimique et les paramètres de fonctionnement des appareils. L influence du réglage des appareils et l impact des phases d allumage et de mise en régime sur les émissions de particules et leur composition seront étudiés. Dates du projet : du 19/09/2012 au 19/07/2014 Coût global ,47. Projet «BioFlux» - Association d un appareil biomasse et d une ventilation double flux (Appel à Projets CORTEA 2012) ALDES Aéraulique (Coordinateur), SUPRA SA. Ce projet de recherche vise à proposer des solutions novatrices en termes de techniques de diffusion d air adaptées à la problématique des bâtiments à très haute efficacité énergétique équipés d un système de chauffage type poêle à bois, ou foyer fermé et d une ventilation double flux. Ce projet amènera une solution innovante, l approche retenue tiendra compte de l efficacité énergétique, du confort thermique mais également du confort acoustique et de la qualité de l air. Dates du projet : du 08/11/2012 au 23/06/2015. Coût global Jean-Christophe POUET Chef du département bioressources de l ADEME 14 ANNUAIRE DES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE

16 CHAÎNES DE VALEUR L INDUSTRIE DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE INTRODUCTION : VISION GLOBALE DE LA CHAÎNE DE VALEUR Le chauffage au bois domestique est constitué par deux grandes familles d appareils que sont, d un côté, les appareils dits indépendants et de l autre, les chaudières. Les chaudières sont des appareils destinés à répondre à 100 % des besoins en chauffage d une maison individuelle et peuvent également participer à la production d eau chaude sanitaire (ECS). On distingue les chaudières à chargement manuel, alimentées par du bois bûche, et les chaudières à alimentation automatique, alimentées par des granulés de bois, des plaquettes (forestières ou bocagères) ou, dans une moindre mesure, des céréales. Poêle à bûches SUPRA Lytham 3DFORDECO Les appareils indépendants, sont, quant à eux, la plupart du temps, utilisés en énergie d appoint. Ils permettent ainsi de réduire de manière importante la consommation du système de chauffage principal qui est bien souvent électrique. Ces appareils utilisent, pour la majorité, un combustible sous forme de bûche mais la part des appareils à granulés augmente chaque année. Les chaudières et les appareils indépendants diffèrent sur de multiples aspects (conception, utilisation, fonctionnement, autonomie ) et les acteurs impliqués dans leur production sont généralement distincts. Toutefois, les fournisseurs des fabricants de ces deux types d appareils peuvent avoir recours à de mêmes sous-traitants, notamment les fonderies. En effet, la fonte est généralement un élément constitutif essentiel des appareils. C est un matériau réfractaire, résistant aux hautes températures, et avec une inertie thermique importante permettant de restituer progressivement la chaleur accumulée. ANNUAIRE DES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE 15

17 Chaudières à granulés BUDERUS Logano Poêle à bûches CHEMINEES SEGUIN-DUTERIEZ Modèle Kenny Jérôme Mondière Les appareils indépendants, majoritairement non-équipés de dispositifs de gestion de fonctionnement électronique, ont besoin d accumuler la chaleur et sont, à ce titre, soit en fonte soit en acier et fonte. Pour les chaudières, qui sont toujours associées à un dispositif électronique, la part de fonte est variable mais certains modèles en possèdent une part importante. Les fonderies représentent donc un maillon incontournable de la chaîne de valeur du chauffage au bois. Les fonderies françaises sont des entreprises familiales au savoir-faire ancien et maîtrisé. Elles possèdent en général un nombre d employés non-négligeables et sont en lien avec plusieurs filières industrielles (corps de chauffe, barbecues, pieds de bancs ). L industrie de fabrication des appareils de chauffage au bois est par ailleurs intimement liée à celle de la fabrication des conduits d évacuation des fumées et des conduits de raccordements. 16 ANNUAIRE DES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE

18 LES APPAREILS DE CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE Industries associées Au-delà des fonderies, les fabricants d appareils travaillent avec de nombreux autres fournisseurs de produits : vitres de poêles et inserts produits réfractaires : il s agit de briques réfractaires dans la plupart des cas mais également de béton réfractaire pour certaines chaudières silos : nécessaires pour le stockage du combustible dès lors que l on utilise une chaudière automatique grilles de ventilation et pulseurs d air : utilisés pour la diffusion de l air lié au fonctionnement d un insert cartouches chauffantes : pour l allumage d appareils possédant un système électronique joints traités thermiquement (prépondérants au niveau des portes de l appareil) peintures résistantes aux hautes températures accessoires à destination de l utilisateur : tisonniers, porte-bûches Poêle à granulés BRISACH Patrick Berlan Poêle à bûches FOCUS ANNUAIRE DES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE 17

19 Vision technique d un appareil indépendant de chauffage au bois Les poêles et les inserts sont proches du point de vue de leur composition. Ce sont des produits à haute valeur technologique faisant intervenir un nombre important de composants divers et variés (exemple d un insert de CHEMINEES DE CHAZELLES). 18 ANNUAIRE DES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE

20 79 Plaquette signalétique 78 Couvercle raccordement boîte air DESIGN 77 Raccordement boîte air DESIGN 76 Raccordement ventilateur 75 Support ventilateur DESIGN 74 Vis TH embase ST Vitre DESIGN 72 Pied foyer DESIGN 71 Trappe dessus carénage DESIGN 70 Dessus carénage DESIGN D Devant carénage extérieur DESIGN D Enveloppe de carénage gauche DESIGN 67 Enveloppe de carénage droite DESIGN 66 Devant carénage intérieur DESIGN 65 Côté carénage extérieur DESIGN 64 Côté carénage extérieur DESIGN TC 63 Poignée relevage DESIGN 62 Canon verrouillage DESIGN 61 Cache batteuse DESIGN 60 Batteuse acier 58 Gaine joint porte Ø15 mm longueur 2.7 m 57 Coin porte DESIGN 56 Cadre intérieur V porte DESIGN 55 Cadre intérieur H porte DESIGN 54 Calle silicone longueur 0.83 m 53 Calle silicone longueur 0.07 m 52 Joint vitre plat 3mm long 1.9 m 51 Cache vitre SUP noir DESIGN 50 Cache vitre INF noir DESIGN 49 Talon relevage porte DESIGN 48 Cadre extérieur porte DESIGN 47 Cache verrouillage DESIGN 46 Chaîne relevage long 0.75m 45 Butée porte DESIGN 44 Support butée élastique droit DESIGN 43 Charnière porte droite DESIGN 42 Support glissière droite DESIGN 40 Cache rotation porte DESIGN 39 Support bague rotation DESIGN 38 Contrepoids DESIGN D Attache rapide 36 Chaine relevage long 0.75 m 35 Pignon acier 34 Pignon tendeur Acier 33 Axe relevage DESIGN D Palier ASFD Equerre fixation chaine DESIGN 30 Equerre butée DESIGN 29 Butée élastique 28 Support butée élastique gauche DESIGN 27 Charnière porte gauche DESIGN 26 Rail E28-2*G41 25 Support glissière gauche DESIGN 24 Habillage chamotte largeur Habillage chamotte largeur Dalle foyère DESIGN D Deflecteur DESIGN 20 Support déflecteur DESIGN D Crochet registre DESIGN 18 Registre d'air primaire DESIGN D Cornière fixation chamotte DESIGN 16 Obturateur air secondaire DESIGN D1000 ANNUAIRE DES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE 19

21 L'annuaire des acteurs industriels français du chauffage au bois domestique a été imprimé sur papier certifié PEFC X PEFC (Programme Européen des Forêts Certifiées) Créé en 1999 à l initiative de propriétaires privés, l objet de cette certification est de prouver que les forêts dont est issu le bois sont gérées de façon durable, selon les critères de la conférence d Helsinki. Conservation du patrimoine forestier et contribution aux cycles mondiaux du carbone. Maintien de la santé des écosystèmes forestiers. Maintien et encouragement des fonctions de production des forêts. Amélioration de la biodiversité. Amélioration des fonctions de protection de la gestion des forêts, notamment pour les sols et l eau. Maintien des conditions socio-économiques. Comme pour le FSC notre rôle de transformateur est de bien gérer la traçabilité du papier et les conditions d utilisation du logo sont réglementées. FSC (Forest Stewardship Council) Organisation non gouvernementale internationale, créée en 1993 sous l impulsion d associations telles que les Amis de la Terre, Greenpeace, le WWF. Son objet est de certifier que le bois utilisé provient de forêts bien gérées avec des critères de replantation, de biodiversité, de respect des travailleurs et des populations environnantes. Les papiers certifiés FSC peuvent être composés de 100 % de fibres certifiées, de sources mixtes avec au minimum 50 % de fibres certifiées, ou encore de fibres recyclées ( post consumer ). L utilisation du logo FSC est soumise à des règles précises. L objectif est d organiser une traçabilité complète de la matière utilisée. Pour cela, l ensemble de la chaîne de contrôle doit être certifié. Dans notre cas précis, nous ne pouvons apposer sur les documents que nous réalisons le logo FSC qu avec le N COC qui nous a été remis lors de notre certification.

Avec quel bois. se chauffer?

Avec quel bois. se chauffer? Avec quel bois se chauffer??? Pourquoi choisir l énergie bois? Le bois énergie est bon marché Contrairement aux prix des énergies fossiles, celui du bois est stable. Le faible coût de ce combustible, associé

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve

Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve Chauffage au bois ATTENTION à la qualité de l AIR Vallée de l Arve Tous acteurs de la qualité de l air! Sommaire Chauffage au bois, un enjeu important pour la qualité de l'air... 3 Le chauffage au bois,

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Les chaudières au gaz naturel

Les chaudières au gaz naturel Les chaudières au gaz naturel Sommaire Les chaudières au gaz naturel avec Gaz de France DolceVita P.4 P.6 P.8 P.10 P.14 P.16 P.18 P.20 P.22 P.23 Comment ça fonctionne? Les chaudières à condensation Les

Plus en détail

Foyer 900 Double ouverture

Foyer 900 Double ouverture Foyer 900 Double ouverture Référence 6890 LC 26/01/2010 page 1/6 580 1158 Foyer 900 Double ouverture Notice particulière d utilisation et d installation AD6890 Consulter attentivement ce complément notice

Plus en détail

Foyer 1100 Double ouverture

Foyer 1100 Double ouverture Foyer 1100 Double ouverture Référence 6811 44 LC 27/01/2010 page 1/6 580 949 1158 Foyer 1100 DO AD681144 Notice particulière d utilisation et d installation Consulter attentivement ce complément notice

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF information produit édition 04/2011 Une source de chaleur nouvelle Les nouvelles normes énergétiques BBC (Bâtiment Basse

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014 Économies d énergie et énergies renouvelables Le crédit d impôt en 2014 Limitons les effets du changement climatique! Le changement climatique est une réalité. Mais savez-vous que vous pouvez, vous aussi,

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

Foyer 700 GA Double ouverture à contre poids

Foyer 700 GA Double ouverture à contre poids Foyer 700 GA Double ouverture à contre poids Référence 6876 43 Rédacteur FL, le 23/06/2014 Page 1 sur 7 AN687643 Foyer 700 GA DO à contre poids référence 6876 43 Notice particulière d utilisation et d

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois 0 Chauffage à granulés de bois Alliance pour le Climat Luxembourg Protection du climat à la base En partenariat avec plus de 00 villes et communes européennes, plusieurs communes de l Alliance pour le

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments climat d innovation Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments Les aides financières à disposition des ménages Edition 2012 Essayons d y voir plus clair 2/3 Les décisions du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Dossier d aide à la décision destiné aux particuliers et agriculteurs Version Avril 2011 «Comment fonctionne une chaudière

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Réchauffons-nous efficacement! N utilisons plus les cheminées ouvertes!

Réchauffons-nous efficacement! N utilisons plus les cheminées ouvertes! Réchauffons-nous efficacement! N utilisons plus les cheminées ouvertes! Ha! Une bonne flambée pour se réchauffer! Nos habitudes Oui! Mais avec un foyer performant ou labellisé Flamme Verte 5 étoiles! On

Plus en détail

Le label Flamme Verte : un chauffage au bois écologique, performant, économique et contemporain! Dossier de presse

Le label Flamme Verte : un chauffage au bois écologique, performant, économique et contemporain! Dossier de presse Le label Flamme Verte : un chauffage au bois écologique, performant, économique et contemporain! Dossier de presse Avril 2015 Dossier de presse Flamme verte 2015 L actualité 2015 Un crédit d impôt de 30

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

Le chauffage automatique au bois

Le chauffage automatique au bois Le chauffage automatique au bois Un chauffage aux multiples avantages De hauts renments pour une combustion propre Une autonomie comparable aux autres énergies Une énergie renouvelable ne mettant pas en

Plus en détail

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE 2 1 LE CONTEXTE LES OBJECTIFS DES DIRECTIVES ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE Protéger l environnement (1), sécuriser l approvisionnement énergétique (2)

Plus en détail

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques PLAN DE LA PRESENTATION Le Bois Energie Développement d une filière en Midi-Pyrénées L offre et la demande principaux acteurs et chiffres clés Séminaire interrégional du Réseau national des CFT Forêt et

Plus en détail

Pourquoi choisir le granulé de bois?

Pourquoi choisir le granulé de bois? écologique économique Le réseau des PROfessionnels du chauffage aux granulés de bois local confortable Pourquoi choisir le granulé de bois? Les réponses aux questions que vous vous posez Ai-je besoin de

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt Crédit d impôt : pour qui? particulier locataire propriétaire occupant bailleur occupant à titre gratuit Quel montant de crédit d impôt? le crédit d impôt est calculé sur le montant TTC des équipements

Plus en détail

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété :

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété : TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX, METROPOLE «FORMULAIRE TYPE COPROPRIETES DEVIS» CADRE A Données relatives à la

Plus en détail

Le chauffage au bois labellisé Flamme Verte dans l habitat individuel. Des aides financières disponibles pour les particuliers (1)

Le chauffage au bois labellisé Flamme Verte dans l habitat individuel. Des aides financières disponibles pour les particuliers (1) Le chauffage au bois labellisé Flamme Verte dans l habitat individuel Des aides financières disponibles pour les particuliers (1) Fiscalité Le Crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt «développement

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec maîtrisez l énergie avec la crea en partenariat avec ESPACES INFO énergie choisir une énergie renouvelable qu est-ce qu une énergie rénouvelable? Depuis deux siècles, l utilisation très importante des

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

ENQUETE SUR LE PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS EN 2013-2014

ENQUETE SUR LE PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS EN 2013-2014 ENQUETE SUR LE PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS EN -2014 Etude réalisée par CODA Stratégies NOVEMBRE 2014 Pour le compte du département Bioressources de l ADEME Présentation finale CODA STRATEGIES - 4 rue Galvani

Plus en détail

Dossier technique. Entretien annuel des chaudières biomasses de 4 à 400 kw

Dossier technique. Entretien annuel des chaudières biomasses de 4 à 400 kw Dossier technique Entretien annuel des chaudières biomasses de 4 à 400 kw 1 Dossier technique Entretien annuel des chaudières biomasses 4 à 400 kw Le décret (n 2009-649 du 9 juin 2009) oblige l occupant

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw Guide de la mesure pour chaudières de 4 à 400 kw Selon le nouvel arrêté du 15/09/2009 nous mettons à votre disposition : les attestations au format PDF - Dans les mallettes des analyseurs de combustion

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR 2014 ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique de nos 450 clients au travers

Plus en détail

Le stockage du granulé

Le stockage du granulé Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Construire le stockage PROPELLET TOUR www.propellet.fr Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Comprendre et choisir le stockage

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

LES CHAUFFERIES COLLECTIVES AU BOIS : QUELS POINTS DE VIGILANCE?

LES CHAUFFERIES COLLECTIVES AU BOIS : QUELS POINTS DE VIGILANCE? LES CHAUFFERIES COLLECTIVES AU BOIS : QUELS POINTS DE VIGILANCE? Jean-Pierre SAWERYSYN 1 Matthieu OGET 2 Corinne SCHADKOWSKI 3 Judith TRIQUET 3 1 Professeur honoraire de l Université de Lille I, vice-président

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol :

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Page : 1 de 6 Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Référence article 058.01.250: VX18 Référence article 058.01.251: VX20 Référence article 058.01.252: VX30 Chaudière spéciale à gazéification

Plus en détail

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE EPA Environnement Peinture et Application ÉTUVES POUR SÉCHAGE CUISSON PEINTURE OU POUDRE AVEC ÉCHANGEUR FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE 200 C 95 C 0 à 95 C pour peinture liquide / colle 0 à 200 C pour peinture

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION LE CHAUFFAGE CENRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULAION Descriptif de la technologie L association d une chaudière turbo bois et d un ballon d hydroaccumulation est aujourd hui le meilleur système de chauffage

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE d isolation thermique la totalité la toiture d isolation thermique s murs donnant sur l extérieur (au moins la moitié la surface

Plus en détail

Prévention des intoxications Entretien des chaudières

Prévention des intoxications Entretien des chaudières Journée Information «Monoxyde de Carbone» 18 juin 2012 Clermont-Ferrand Prévention des intoxications Entretien des chaudières Textes réglementaires et pratiques des professionnels Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout!

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! «Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants» Antoine de Saint-Exupéry

Plus en détail

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 Objectif: S informer sur la mise en œuvre des procédés électriques de production de chaleur pour les locaux d'habitation Problème: La famille Durand possède une maison construite

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

Fiches techniques : Le Crédit d'impôt

Fiches techniques : Le Crédit d'impôt Fiches techniques : Le Crédit d'impôt Quelles sont les aides financières dont vous pouvez bénéficier pour vos travaux de rénovation? Pour vos travaux de rénovation, vous bénéficiez, sous certaines conditions*,

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages François MOISAN Directeur exécutif de la stratégie et de la recherche Directeur scientifique ADEME Agence de l environnement

Plus en détail

Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides.

Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides. Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides. HMX la reine du chauffage au bois. HMX la technique de chauffage optimale pour un chauffage écologique. Chaudière modulante à bûches de bois. Puissance

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 Le point sur la filière énergies renouvelables : Mention RGE, aides, formation, qualification, audits Pleine application de l éco-conditionnalité des aides au 1 er janvier

Plus en détail

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe Le développement de la filière bois-énergie, s il est réalisé en harmonie avec les autres utilisations du bois, est une opportunité pour

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II.

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II. 0 Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 I. Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 1. Réduction de la consommation de carburant... 4 2. Réduction des émissions de gaz polluants...

Plus en détail

avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison bardage pvc

avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison bardage pvc avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison F IC H E PRODUIT bardage pvc L utilisation du revêtement avec ou sans isolant proposé par Plein jour vous permet de rajeunir et embellir l aspect

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr www.hdgdev.com 1 PROVAIR POUR EN SAVOIR PLUS! CODEVair : Livret d éd épargne monétaire rémunr munéré. Fonctionnement identique à celui d un d livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr munération indexé

Plus en détail

Système de chauffage central DDG

Système de chauffage central DDG Système de chauffage central DDG Geberit VOTRE FOYER OU VOTRE POÊLE RACCORDÉ AU CHAUFFAGE CENTRAL http://www.ddg.be Pourquoi le DDG? Nous rêvons tous de l ambiance intime et agréable, et de la douce chaleur

Plus en détail

Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS

Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS DOSSIER 21 JANVIER N 1 FÉDÉRATION FRANÇAISE DU BÂTIMENT Loi de finances pour ATTENTION! Version actualisée le 23 janvier à la suite des dernières

Plus en détail

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com CARNET de la construction durable en béton Preuves à l appui 1 2 La maison en béton : un impact maîtrisé sur l environnement, page 5 La maison en béton

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ PMC-X CHAUDIÈRE MURALE GAZ À CONDENSATION MICRO-ACCUMULÉE PROJECT L essentiel de la condensation >> Compacte et légère >> Installation rapide et simple

Plus en détail

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL ) Les degrés jour unifiés : Les degrés jour unifiés ou DJU permettent de réaliser des estimations de consommation d'énergie thermique pour le chauffage d un bâtiment

Plus en détail

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR CHEMINÉES POUR PLUS DE PERFORMANCE > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail