Le cerveau, cet artiste

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le cerveau, cet artiste"

Transcription

1 VILAYANUR RAMACHANDRAN Le cerveau, cet artiste Traduit de l anglais par Anne-Bénédicte Damon, 2005 ISBN :

2 LE CERVEAU, CET ARTISTE FIGURE 1.5 (a) Représentation de la surface corporelle sur la surface du cerveau derrière la scissure de Rolando. L homoncule («petit homme») est surtout à l envers, et ses pieds sont repliés sur la surface médiane (surface interne) du lobe pariétal, tout en haut, alors que le visage est en bas vers le bas de la surface externe. Remarquez également que l aire du visage est en dessous de l aire de la main au lieu d être où elle devrait être près du cou et que les parties génitales sont représentées sous le pied. (b) Une étrange modélisation en trois dimensions de l homoncule de Penfield le petit homme dans le cerveau. sur le visage refroidiront ou réchaufferont le doigt fantôme. Lorsque de l eau se mit à couler sur son visage, Victor, un patient, la sentit aussi glisser le long de son bras fantôme. Quand il leva le bras, il fut étonné de sentir le filet d eau remonter le long de son bras fantôme, contrairement à toutes les lois de la physique. Pour tester notre hypothèse de «nouvelle cartographie» ou d «interférences», nous avons utilisé la technique d imagerie du cerveau appelée MEG ou magnétoencéphalographie. Cette technique montre les parties du cerveau stimulées lorsque dif- 26

3 LES FANTÔMES DU CERVEAU FIGURE 1.6 Image obtenue par magnétoencéphalographie (MEG) superposée à l image obtenue par résonance magnétique (RM) du cerveau d un patient qui a eu le bras droit amputé sous le coude. Le cerveau est vu du dessus. L hémisphère droit montre une activation normale des zones du cortex correspondant à la main droite (hachures), au visage (zone noire) et au haut du bras (zone blanche) selon la carte de Penfield. Dans l hémisphère gauche, il n y a pas d activation correspondant à la main droite manquante, mais l activité du visage et du haut du bras s est étendue sur cette zone. férentes parties du corps sont touchées. Et en effet, nous avons remarqué que chez Victor (et d autres personnes amputées du bras comme lui), toucher son visage activait non seulement la zone faciale du cerveau, mais aussi la zone de la main de la carte de Penfield (Figure 1.6). Cette réaction est très différente de ce qu on voit dans un cerveau normal, où toucher le visage 27

4 LE CERVEAU, CET ARTISTE n active que la zone faciale du cortex. Il y a évidemment eu une mauvaise compréhension des signaux dans le cerveau de Victor : cela nous permet de corréler les changements d anatomie du cerveau, les transformations des cartes sensorielles du cerveau, avec la phénoménologie. Ce lien entre physiologie et psychologie est l un des buts majeurs des neurosciences cognitives 3. Cette découverte a bien d autres conséquences. L une des choses que tous les étudiants en médecine apprennent est que les connections du cerveau sont établies chez le fœtus ou dans la petite enfance, et qu une fois qu elles sont fixées, on ne peut plus faire grand-chose pour les transformer chez un adulte. C est pourquoi lorsque le système nerveux est endommagé, comme par exemple après un infarctus, il fonctionne à nouveau si mal après. C est également pourquoi les maladies neurologiques sont réputées difficiles à traiter ou du moins c est ce qu on nous a enseigné. Ce que j ai vu contredit catégoriquement cette théorie et suggère que même le cerveau adulte est tout à fait plastique et malléable, et ceci peut être démontré lors d une expérience de cinq minutes avec un patient ayant un membre fantôme. Nous ne savons pas encore comment on peut utiliser cette «plasticité» des cartes du corps dans les cas cliniques, mais je vais mentionner un autre exemple pour montrer comment certaines de ces théories peuvent être utiles en pratique médicale. Certains patients peuvent «bouger» leurs membres fantômes et ces personnes vous diront qu elles «vous disent au revoir» ou qu elles «vous serrent la main» 4. Mais de nombreux autres patients sentent que leur bras fantôme est «paralysé», «rigide», «coulé dans du ciment» ou «ne bouge pas d un centimètre». Souvent, la main fantôme subit des spasmes involontaires douloureux qui la ferment, ou bien est fixée dans une position incommode et douloureuse que le patient ne peut pas 28

5 LES FANTÔMES DU CERVEAU changer. Nous avons découvert que certains de ces patients avaient déjà les nerfs endommagés avant l amputation, comme par exemple un bras paralysé et plâtré. Après l amputation, le patient se retrouvait avec un fantôme paralysé comme si la paralysie s était «transmise» au fantôme. Lorsque le bras était intact mais paralysé, il est possible qu à chaque fois que l avant du cerveau envoyait au bras l ordre de bouger, il recevait un feedback visuel disant : «Non, il ne peut pas bouger.» D une manière ou d une autre, ce feedback s est imprimé sur les circuits du lobe pariétal ou ailleurs dans le cerveau (nous appelons cela «paralysie apprise»). Comment pourrait-on tester cette théorie hautement spéculative? Si on donnait à un patient comme feedback visuel que le fantôme obéissait aux ordres du cerveau, la paralysie apprise pourrait peut-être être «oubliée». Nous avons installé un miroir verticalement sur une table en face d un patient étendu sur le ventre, pour que le miroir fasse un angle droit avec son buste, et nous lui avons demandé de poser son bras gauche fantôme sur le côté gauche du miroir, puis de poser de même sa main droite sur le côté gauche du miroir. Nous lui avons ensuite demandé de regarder dans le côté droit du miroir, pour qu il voie le reflet de sa main intacte superposé optiquement sur la position ressentie du fantôme (Figure 1.7). On lui a demandé ensuite d essayer de bouger symétriquement les deux mains, comme s il applaudissait ou qu il dirigeait un orchestre, tout en regardant dans le miroir. Imaginez sa surprise et la nôtre lorsque soudain il vit, et même sentit, le fantôme bouger. J ai reproduit cette expérience avec plusieurs patients, et il semble que le feedback visuel anime le fantôme de manière à ce qu il bouge comme jamais auparavant, souvent pour la première fois depuis des années. De nombreux patients ont remarqué que cette sensation subite leur permet- 29

6 LE CERVEAU, CET ARTISTE FIGURE 1.7 IIllustration de l installation des miroirs utilisés pour «ressusciter» le membre fantôme. tant de contrôler leur membre fantôme et le mouvement de celui-ci les soulageaient du spasme ou de la douleur insoutenable entraînée par la position inconfortable du membre 5. Pouvoir apaiser une douleur dans un membre fantôme est déjà très surprenant. Peut-on aussi appliquer ce procédé dans le cas d une douleur réelle dans un bras ou une jambe intacts? En général, nous considérons la douleur comme une seule sensation : cependant, on peut différencier au moins deux types de douleurs qui se développent dans des buts différents. D abord, la douleur vive et intense développée pour permettre le réflexe de s éloigner du feu, par exemple, ainsi que probablement pour enseigner au sujet à éviter des objets dangereux et créateurs de douleur comme les épines. Ensuite, la douleur chronique, comme lors d une fracture ou d un membre gangrené, qui est 30

7 LES FANTÔMES DU CERVEAU totalement différente : elle s est développée pour immobiliser par réflexe le bras afin de le laisser au repos et hors de danger jusqu à guérison complète. En général, la douleur est un mécanisme adaptatif très utile : un don, et non pas une malédiction. Mais parfois, le mécanisme a des ratés. Nous voyons souvent des patients atteints de «douleur chronique de type 1», une condition qui inclut le syndrome clinique étrange appelé «dystrophie réflexe sympathique» ou DRS. Chez les patients atteints de DRS, une petite lésion (un bleu, une piqûre d insecte ou une fracture du bout du doigt) entraîne des douleurs intolérables dans tout le bras qui est totalement paralysé, enflammé et gonflé. Cette réaction est totalement disproportionnée par rapport à sa cause. Et elle est interminable. La théorie évolutionniste nous permet de comprendre l origine de cette pathologie. Souvenez-vous que le but initial de la douleur chronique est une immobilisation temporaire pour permettre la guérison. Lorsque le cerveau envoie une commande motrice au bras, une douleur intense empêche le mouvement. En général, ce processus est adaptatif, mais je pense que, parfois, il fonctionne mal et conduit à ce que j appelle la «douleur acquise» : le seul fait d essayer de bouger le bras (c est-à-dire la commande motrice) devient pathologiquement associé à une douleur insoutenable. Cela étant, même lorsque l événement initiateur a depuis longtemps disparu, le patient conserve une pseudo-paralysie causée par la douleur acquise. En 1995, j ai suggéré que cette pathologie de douleur chronique de type 1 pourrait être traitée par le feedback visuel du miroir. Imaginez que le patient voit l image d une main normale superposée optiquement à la main anormale douloureuse et paralysée. Si on bouge alors la main normale (tout en essayant partiellement de bouger la main douloureuse), le patient verra son bras malade ressusciter soudainement et bouger en toute liberté! Cela 31

8 LE CERVEAU, CET ARTISTE pourrait peut-être aider les patients atteints de DRS à «désapprendre» la connexion fallacieuse à l intérieur de leurs cerveaux faite entre le mouvement du bras et la douleur, ce qui annihilerait alors la douleur et leur ferait retrouver la mobilité. En 1995, ce n était qu une hypothèse audacieuse, mais récemment, McCabe et ses collègues (2003) ont testé le procédé du miroir sur neuf patients lors de tests cliniques contrôlés par des placebos. Chez de nombreux patients ayant utilisé des miroirs, la douleur a complètement disparu et la mobilité est revenue, alors que dans le groupe de contrôle, qui a utilisé du plexiglas, il n y a eu aucun résultat positif. Ce résultat est si surprenant que je serais resté sceptique si Patrick Wall probablement le plus grand expert mondial dans les domaines de la douleur et des placebos n avait pas fait partie des auteurs de cette étude. Si ces résultats se confirment, on peut envisager un nouveau traitement efficace pour certains patients atteints de douleur chronique 6. Les interférences dans le cerveau qui résultent parfois des amputations peuvent également provenir d une mutation génétique Au lieu de rester séparés, les modules du cerveau se connectent accidentellement, provoquant une condition curieuse appelée synesthésie, décrite pour la première fois de manière très précise par Francis Galton au XIX e siècle. La synesthésie, qui semble-t-il se transmet génétiquement, cause un mélange des cinq sens. Par exemple, entendre une note de musique peut évoquer une couleur ; do dièse, le rouge, fa dièse, le bleu De même, des nombres perçus visuellement peuvent produire un effet similaire : 5 peut être toujours perçu rouge, 6 vert, 7 indigo, 8 jaune La synesthésie est une affection étonnamment courante, qui se manifeste chez un individu sur deux cents. Quelle est la cause de ce mélange des signaux? Ed Hubbard, un de mes étudiants, observait avec moi des atlas du 32

9 LES FANTÔMES DU CERVEAU cerveau, et nous regardions en particulier le gyrus fusiforme, où l information de la couleur est traitée. Nous remarquâmes que la zone des nombres du cerveau, qui fabrique les graphèmes visuels des nombres, se trouve aussi dans le gyrus fusiforme, et est quasi adjacente à la zone des couleurs. On peut donc supposer que la synesthésie est causée par une interférence entre les zones nombres et couleurs dans le gyrus fusiforme, suite à une anomalie chromosomique héréditaire, tout comme une amputation peut produire des interférences entre le visage et la main. Bien que la synesthésie ait été décrite par Galton il y a une centaine d années, le phénomène n a jamais été vraiment intégré dans les neurosciences. On a souvent pensé que ces gens étaient tout simplement fous, ou bien essayaient d attirer l attention sur eux-mêmes. Peut-être était-ce seulement un lointain souvenir d enfance : des chiffres aimantés sur la porte du réfrigérateur ou un livre scolaire où le 5 était rouge, le 6 bleu, le 7 vert mais dans ce cas, pourquoi le phénomène serait-il héréditaire? Mes collègues et moi avons voulu démontrer que la synesthésie était un véritable phénomène sensoriel, et non pas un phénomène provenant de l imagination ou de la mémoire de la personne concernée. Nous avons inventé un écran de visualisation sur ordinateur montrant un certain nombre de 5 noirs sur un fond blanc. Parmi ces 5, on trouve des 2 qui forment une figure cachée (Figure 1.8). Puisqu ils ont été faits sur ordinateurs, les 2 sont des images inversées des 5. La plupart des gens qui regardent cette figure ne voient qu un assemblage aléatoire de chiffres, mais une personne atteinte de synesthésie voit les 5 en vert et les 2 former une figure rouge bien visible dans une forêt verte (voir la description schématique en Figure 4.1). Le fait que les synesthètes puissent identifier ces figures plus facilement que les gens normaux laisse 33

10 LE CERVEAU, CET ARTISTE FIGURE 1.8 Test «clinique» de la synesthésie. La matrice est composée de 2 imbriqués parmi des 5 placés au hasard. Les non-synesthètes ont beaucoup de mal à discerner la forme dessinée par les 2 (ici, un triangle). Les synesthètes, qui voient les chiffres en couleur, détectent le triangle beaucoup plus facilement (voir Figure 4.1). supposer qu ils ne sont pas fous, mais qu ils subissent un véritable phénomène sensoriel. Notre groupe de La Jolla, ainsi que Jeffrey Gray, Mike Morgan et d autres à Londres avons réalisé des expériences pour tester l hypothèse d interférences dans le cerveau. Nous avons démontré que lorsqu on montrait à ces gens des chiffres en noir et blanc, la zone couleur du gyrus fusiforme était activée. (Chez des individus normaux, la zone couleur n est activée que si on leur montre des chiffres en couleur.) 34

11 LES FANTÔMES DU CERVEAU Les membres fantômes, la synesthésie et le syndrome de Capgras peuvent être au moins partiellement, expliqués en termes de circuits dans le cerveau. Cependant, j ai un jour rencontré quelqu un atteint d un syndrome encore plus étrange, appelé asymbolie de la douleur. À mon grand étonnement, ce patient répondait à un stimulus douloureux, non par un cri, mais par un éclat de rire. Quelle ironie : un homme riant face à la douleur. Pourquoi réagirait-on ainsi? Nous devons d abord répondre à une question plus basique : pourquoi rions-nous? À l évidence, le rire est programmé, c est une caractéristique «universelle» de tous les êtres humains. Chaque société, chaque civilisation, chaque culture possède sa propre forme de rire et d humour. Mais comment le rire s est-il développé lors de la sélection naturelle? Quelle est son utilité biologique? Toutes les plaisanteries ont un point commun : elles commencent par une histoire banale, dans laquelle intervient un coup de théâtre inattendu qui demande une réinterprétation de tous les faits précédents : la chute. Il est évident qu un coup de théâtre en soi ne suffit pas à provoquer le rire, sans quoi toute grande découverte scientifique provoquant un «déplacement de paradigme» serait reçue par l hilarité générale, et même par celle des auteurs dont la théorie se voit contredite. (Aucun scientifique ne trouve drôle de voir sa théorie contredite ; croyez-moi, j ai essayé!) La réinterprétation en elle-même ne suffit pas non plus. Le nouveau modèle doit se révéler sans conséquences, ou avec des conséquences peu importantes. Ainsi, par exemple, un homme un peu fort se dirigeant vers sa voiture glissant sur une peau de banane et tombant. S il s ouvre le crâne et saigne, il est évident que vous n allez pas rire. Vous allez vous précipiter sur le téléphone pour appeler une ambulance. Mais s il se contente d essuyer son visage, de regarder autour de lui et de se relever, vous vous mettez à rire. Je suggère que c est 35

12 LE CERVEAU, CET ARTISTE parce que vous savez que l incident a été sans conséquences, que rien de grave n est arrivé. Je dirais que le rire est la manière qu a la nature de signaler : «C était une fausse alerte.» Pourquoi ce point est-il important d un point de vue évolutionniste? Je pense que le son saccadé et rythmé de notre rire s est développé pour dire aux autres membres de notre espèce : ne gâchez pas vos précieuses ressources pour cette situation, ce n est qu une fausse alerte. Le rire est le OK de la nature. Quel est donc le rapport avec mon patient atteint d asymbolie de la douleur? Laissez-moi vous expliquer. Lorsque nous avons examiné son cerveau à l aide d un scanner, nous avons pu observer qu il y avait une lésion près de la zone appelée cortex insulaire sur les côtés du cerveau. Le cortex insulaire reçoit les signaux de douleur émis par les viscères et la peau. C est l endroit où la sensation brute de douleur est subie, mais il y a plusieurs degrés de douleur : ce n est pas une entité unitaire. Le message part du cortex insulaire pour aller vers l amygdale, rencontrée précédemment dans le syndrome de Capgras, puis dans le reste du système limbique, et surtout la circonvolution cingulaire antérieure, où nous répondons émotionnellement à la douleur. Nous subissons le supplice de la douleur et nous réagissons par l action appropriée. Il est donc possible que chez ce patient, le cortex insulaire soit normal, de sorte qu il puisse ressentir la douleur, mais que le câble allant de l insula au reste du système limbique et à la circonvolution cingulaire antérieure soit sectionné : on retrouverait la déconnexion présente dans le syndrome de Capgras. Une telle situation donnerait les deux ingrédients clés nécessaires au rire et à l humour : une partie du cerveau signale un danger potentiel, mais immédiatement après une autre partie la circonvolution cingulaire antérieure ne reçoit pas de signal de confirmation, et donc en déduit : «Il s agit d une fausse alerte.» Le patient se met donc à rire de 36

13 LES FANTÔMES DU CERVEAU manière incontrôlée. C est la même chose dans le cas du chatouillement, une sorte de répétition avant l acquisition d un sens de l humour adulte. Un adulte s approche d un enfant, les mains étendues devant lui, menaçant les parties vulnérables du corps de l enfant, puis d un coup renverse cette menace potentielle par une stimulation douce et un «guilli, guilli, guilli!». Ce processus est le même que dans l humour adulte mature : une menace potentielle suivie d une annihilation de cette menace. Les syndromes précédents laissent supposer que nous avons beaucoup à apprendre sur le fonctionnement d un cerveau normal en examinant les singularités neurologiques 7. Comme je l ai écrit dans Le fantôme intérieur : Il y a décidément quelque chose de bizarre chez un primate néotène et sans poils qui a évolué et donné naissance à une espèce capable de regarder en arrière pour étudier ses propres origines. Plus étrangement encore, un cerveau peut non seulement découvrir comment fonctionnent d autres cerveaux, mais aussi répondre à des questions sur lui-même : qui suis-je? Quel est le sens de ma vie? Pourquoi je ris? Pourquoi je rêve? Pourquoi j apprécie l art, la musique et la poésie? Est-ce que mon esprit n est constitué que de l activité des neurones de mon cerveau? Et si c est le cas, quelle place a mon libre arbitre? C est le caractère bizarrement récursif de ces questions lorsque le cerveau essaie de découvrir son propre fonctionnement qui fait de la neurologie une science si fascinante. 37

14 LE CERVEAU, CET ARTISTE Songer à répondre à toutes ces questions durant le prochain millénaire est à la fois stimulant et inquiétant, mais c est sûrement l aventure la plus importante dans laquelle l espèce humaine s est jamais embarquée. 38

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX

2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX 2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX INTRODUCTION cliquez : UNE ANIMATION POUR COMPRENDRE LE ROLE DES MUSCLES DANS LA MOUVEMENT Je ne donne pas de réponse à la 4/ car c'est votre hypothèse

Plus en détail

Une approche de la PNL

Une approche de la PNL Qu est ce que la PNL? Une approche de la PNL La PNL signifie Programmation NeuroLinguistique. C est une approche plus ou moins scientifique de tout ce qui touche à la communication et le fonctionnement

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Mécanismes cérébraux de la lecture. Second Cours. Vers une physiologie de la lecture

Mécanismes cérébraux de la lecture. Second Cours. Vers une physiologie de la lecture Mécanismes cérébraux de la lecture Stanislas Dehaene Chaire de Psychologie Cognitive Expérimentale Second Cours Vers une physiologie de la lecture Résumé du premier cours et plan du second cours La lecture

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 MON VISAGE A LA MANIERE DE JEAN DUBUFFET OBJECTIFS - utiliser son expérience sensorielle visuelle pour produire une œuvre picturale. - réaliser une œuvre s'inspirant

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Infolettre #6: SkyDrive

Infolettre #6: SkyDrive Infolettre #6: SkyDrive Table des matières AVANTAGES DE SKYDRIVE 2 DÉSAVANTAGES DE SKYDRIVE 2 INSCRIPTION AU SERVICE 2 MODIFIER VOTRE PROFIL 4 AJOUTER UN DOSSIER 5 AJOUTER DES FICHIERS DANS LE DOSSIER

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

Formation analyse des accidents du travail avec l arbre des causes

Formation analyse des accidents du travail avec l arbre des causes Formation analyse des accidents du travail avec l arbre des causes Rappel: définitions Accident: - événement soudain Permet de distinguer l accident de la maladie, et en particulier de la maladie professionnelle

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

Marie Lébely. Le large dans les poubelles

Marie Lébely. Le large dans les poubelles Marie Lébely Le large dans les poubelles Prologue «La vitesse de conduction des fibres postganglionnaires est-elle du même ordre que celle des fibres nerveuses motrices du système nerveux somatique?» C

Plus en détail

Découvrez ce que votre enfant peut voir

Découvrez ce que votre enfant peut voir 23 Chapitre 4 Découvrez ce que votre enfant peut voir De nombreux enfants qui ont des problèmes de vue ne sont pas totalement aveugles. Ils peuvent voir un peu. Certains enfants peuvent voir la différence

Plus en détail

Manuscrit et Vocabulaire

Manuscrit et Vocabulaire Manuscrit et Vocabulaire Histoires fantastiques : En voiture! «Bienvenue dans votre voiture. Je vais accompagner pendant votre voyage. Laissez-moi vous guider!» On entend une voix mélodieuse quand Papa

Plus en détail

LA CONFIANCE CrytalSanté 0627478215 crystalsante@live.fr http://www.happy-newjob.com

LA CONFIANCE CrytalSanté 0627478215 crystalsante@live.fr http://www.happy-newjob.com LA CONFIANCE C est un sujet sur lequel nous ne pouvons pas passer à côté. Je dirai même c est une Étape Clef à votre Réussite. Réussite dans votre vie en général perso comme pro! Il est encore beaucoup

Plus en détail

Comment Réussir sa vie par la PNL

Comment Réussir sa vie par la PNL 1 Comment Réussir sa vie par la PNL Condensé de la conférence de Didier Pénissard 1 Ce compte-rendu à été réalisé par Françoise (membre du club) et au nom du groupe, je la remercie chaleureusement Nous

Plus en détail

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision.

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7.1 Pour la myopie (mauvaise vue de loin) : Test de vision de loin Sur le mur d un pièce, fixez l illustration ci-dessous que vous

Plus en détail

Traduction des leçons de SignWriting en français Leçons en SignWriting 2002...lire et écrire les mouvements des langues des signes

Traduction des leçons de SignWriting en français Leçons en SignWriting 2002...lire et écrire les mouvements des langues des signes Traduction des leçons de SignWriting en français Leçons en SignWriting 2002...lire et écrire les mouvements des langues des signes Les langues des signes sont des langues écrites par Valerie Sutton 1 Leçons

Plus en détail

Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012

Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012 Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012 Qu'est-ce-que la douleur? La douleur est une sensation désagréable et complexe (sensorielle et émotionnelle). Cette sensation provient de l'excitation

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central sans valve (irrigation avec héparine) Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Rappel anatomique Moelle épinière Racines C5-T1 Tronc primaire supérieur (C5-C6), intermédiaire (C7), & inférieur (C8-T1) Tronc secondaire antéro-externe (médianmusculo-cutané),

Plus en détail

Théorie et pratique de l'échauffement

Théorie et pratique de l'échauffement Théorie et pratique de l'échauffement D'une manière générale, les élèves (non pratiquants dans les clubs sportifs et même certains d'entre eux pendant les cours d'eps) n aiment pas s'échauffer. En effet,

Plus en détail

L ouvrage que vous avez entre les mains n est pas un manuel de vente. Ce que nous vous proposons plutôt est une aventure au pays de l excellence

L ouvrage que vous avez entre les mains n est pas un manuel de vente. Ce que nous vous proposons plutôt est une aventure au pays de l excellence «Vivre c est vendre. Parce que vendre c est vivre intensément. Nous sommes tous des vendeurs, car nous passons notre temps à vendre quelque chose : à nous-mêmes d abord, à nos proches, à nos clients. Vendre

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Qu est-ce qui différencie une bonne photo d une mauvaise? Trois éléments sont importants : La composition L éclairage La qualité et la résolution

Qu est-ce qui différencie une bonne photo d une mauvaise? Trois éléments sont importants : La composition L éclairage La qualité et la résolution PRENDRE DE MEILLEURES PHOTOS 101 Par Lesley Ouimet Rien de plus facile que de prendre une photo numérique, mais c est un peu plus difficile de prendre une bonne photo numérique. Qu est-ce qui différencie

Plus en détail

Qu est-ce que la maladie de Huntington?

Qu est-ce que la maladie de Huntington? Qu est-ce que la maladie de Huntington? Description sommaire Qu est-ce que la maladie de Huntington? La maladie de Huntington (MH) est une maladie neurodégénérative longtemps connue sous le nom de Chorée

Plus en détail

La douleur est une mauvaise habitude.

La douleur est une mauvaise habitude. La douleur est une mauvaise habitude. Vous pourriez avoir envie de dire : "non, c'est impossible! Je ne peux pas me faire du mal à moi-même!" et vous auriez en partie raison. Comme exemple de douleurs

Plus en détail

Test de reconnaissance des faux pas (version adulte)

Test de reconnaissance des faux pas (version adulte) Test de reconnaissance des faux pas (version adulte) Version originale V. Stone et S. Baron-Cohen http://www2.psy.uq.edu.au/~stone/faux_pas_recog_test.pdf Adapté et normalisé en français par X. Delbeuck

Plus en détail

Et en 2 e et 3 e, on pourrait mettre d autres questions éternellement débattues comme celle de la conscience ou du rapport nature/culture

Et en 2 e et 3 e, on pourrait mettre d autres questions éternellement débattues comme celle de la conscience ou du rapport nature/culture La question qui va nous intéresser aujourd hui figure parmi ce qu on pourrait appeler les débats vieux comme le monde. Je dirais même qu elle figure dans les premières places, si ce n est pas la première!

Plus en détail

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS :

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : Tania Mouraud : Glamour-ing, 2000 C est un film vidéo qui montre un acteur de théâtre qui se maquille avant d aller sur scène. Ça se passe en Inde. L acteur

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Voici une demande qui revient régulièrement lors de mes rencontres avec les employeurs :

Voici une demande qui revient régulièrement lors de mes rencontres avec les employeurs : Logique dépannage La logique de dépannage dépend d une multitude d aspect, et un de ses aspects que j ai pu constater avec le temps en tant que formateur est que les techniciens industriels apprennent

Plus en détail

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Le traitement de l information sensorielle, parfois nommé intégration sensorielle, réfère au processus par lequel le cerveau

Plus en détail

L homme versus machine

L homme versus machine L homme versus machine 15. Juin 2015, Cedres réflexions Espaces des Terreaux Défense de l homme, par Wulfram Gerstner (EPFL) Je pense donc je suis! Cela me plait de commencer ma défense de l homme avec

Plus en détail

Le patient ouvre les yeux et regarde dans. Les yeux ouverts, mais l esprit absent. Médecine

Le patient ouvre les yeux et regarde dans. Les yeux ouverts, mais l esprit absent. Médecine NEUROBIOLOGIE «Il faut parler à une personne dans le coma» entend-on souvent dans les films.tout dépend de ce qu on appelle coma. Entre l état végétatif, où le patient peut encore remuer, sourire ou sursauter

Plus en détail

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication Institut Jean-Pierre Lallemand Théorie de la communication Chapitre 6 PNL (30 périodes) Bachelier Educateur spécialisé Niveau I Approche conceptuelle I Année académique 2010-2011 Cours de Daniel Cornelis

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Chapitre 1 : proches mais différents

Chapitre 1 : proches mais différents Chapitre 1 : proches mais différents Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Il est sept heures du matin. Votre réveil sonne, La volonté d agir est-elle libre? Clés comportementales

Il est sept heures du matin. Votre réveil sonne, La volonté d agir est-elle libre? Clés comportementales NEUROBIOLOGIE Clés comportementales La volonté d agir est-elle libre? Gilles LAFARGUE et Angela SIRIGU Il est sept heures du matin. Votre réveil sonne, vous devez vous lever. Qu est-ce qui détermine l

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

BABEL LEXIS : UN SYSTÈME ÉVOLUTIF PERMETTANT LA CRÉATION, LE STOCKAGE ET LA CONSULTATION D OBJETS HYPERMÉDIAS

BABEL LEXIS : UN SYSTÈME ÉVOLUTIF PERMETTANT LA CRÉATION, LE STOCKAGE ET LA CONSULTATION D OBJETS HYPERMÉDIAS Quatrième colloque hypermédias et apprentissages 275 BABEL LEXIS : UN SYSTÈME ÉVOLUTIF PERMETTANT LA CRÉATION, LE STOCKAGE ET LA CONSULTATION D OBJETS HYPERMÉDIAS Anne-Olivia LE CORNEC, Jean-Marc FARINONE,

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

La maladie de Huntington, une maladie du cerveau

La maladie de Huntington, une maladie du cerveau Actualités à propos de la recherche sur la maladie de Huntington. Expliqué simplement. Écrit par des scientifiques. Pour la communauté mondiale HD. La greffe de moelle osseuse dans la maladie de Huntington

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central avec valve antireflux Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous explique comment

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ?

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? à propos de : D Aristote à Darwin et retour. Essai sur quelques constantes de la biophilosophie. par Étienne GILSON Vrin (Essais d art et de philosophie), 1971.

Plus en détail

Le logiciel EduAnatomist.

Le logiciel EduAnatomist. Le logiciel EduAnatomist. Les travaux de l équipe ACCES (Actualisation Continue des Connaissances des Enseignants en Sciences) de l INRP restent, hélas, largement méconnus des enseignants de SVT. Pourtant,

Plus en détail

NEO Centrale d appel à domicile

NEO Centrale d appel à domicile NEO Centrale d appel à domicile NEO est l élément central pour le maintien à domicile. Tous les équipements y sont reliés, et lui transmettemt les alarmes. NEO envoie les données à la Helpline qui les

Plus en détail

Si on parlait de culture

Si on parlait de culture Si on parlait de culture «... les humains ne sont pas seulement eux-mêmes ; ils sont aussi le milieu où ils sont nés, le foyer dans la ville ou la ferme où ils ont appris à faire leurs premiers pas, les

Plus en détail

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Vous avez appris que vous avez un cancer des glandes surrénales. Cette fiche vous aidera à mieux comprendre la maladie et les traitements possibles.

Plus en détail

COUPLE ET PROBLÈMES SEXUELS

COUPLE ET PROBLÈMES SEXUELS COUPLE ET PROBLÈMES SEXUELS Introduction Christine Reynaert et Pierre Collart ont tous deux activement participé à l ouverture de centres spécialisés dans le traitement de troubles sexuels (voir analyse

Plus en détail

La hernie discale Votre dos au jour le jour...

La hernie discale Votre dos au jour le jour... La hernie discale Votre dos au jour le jour... Votre dos est fragile. Ce document va vous aider à le préserver au jour le jour. Si vous venez de vous faire opérer, certaines activités vous sont déconseillées

Plus en détail

Les mécanismes de la récupération neurologique. PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007

Les mécanismes de la récupération neurologique. PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007 Les mécanismes de la récupération neurologique PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007 Introduction Plasticité cérébrale / Récupération après lésion cérébrale Récupération spontanée

Plus en détail

TÉLÉPHONES MOBILES SANTÉ SÉCURITÉ &

TÉLÉPHONES MOBILES SANTÉ SÉCURITÉ & TÉLÉPHONES MOBILES SANTÉ & SÉCURITÉ TÉLÉPHONES MOBILES Avec plus de 48 millions d abonnés en France, le téléphone mobile fait partie de notre quotidien. Toutefois, certains d entre nous s inquiètent des

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

I/ Qu est-ce que l aphasie? French

I/ Qu est-ce que l aphasie? French I/ Qu est-ce que l aphasie? French Vous avez, vraisemblablement, récemment eu à faire à l aphasie et ce, pour la première fois. L aphasie appelle d emblée quelques questions comme : qu est-ce que l aphasie,

Plus en détail

Programme Performance Spécifique. Kayak

Programme Performance Spécifique. Kayak Programme Performance Spécifique Kayak Introduction. La chiropratique augmente notre potentiel et améliore nos performances sportives en s assurant du fonctionnement optimal de la colonne vertébrale et

Plus en détail

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien.

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien. BIOLOGIE 101-A82-SF ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE 2 EXERCICES : LE SYSTÈME NERVEUX 2 1. Quelle est la différence entre l encéphale et le cerveau? L encéphale est constitué de tout le contenu de la boîte crânienne.

Plus en détail

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Atelier Cognisud Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Ces notes sont une contribution à la réflexion dans le cadre de PIRSTEC, faite par le réseau Cognisud suite à un atelier organisé le Jeudi

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

REEDUCATION DE L EPAULE

REEDUCATION DE L EPAULE REEDUCATION DE L EPAULE L épaule est une articulation très particulière à plus d un titre Sa structure osseuse en fait une articulation instable : une tête humérale de gros volume s articule avec une petite

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique?

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique? Défi 1 Qu estce que l électricité statique? Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approchele des morceaux de papier. Décris ce que tu constates : Fiche professeur Après avoir

Plus en détail

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée»

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Richard Abibon «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Cette formule, on la trouve presque telle quelle dans l «Ouverture de ce recueil» qui introduit les «Ecrits» de Lacan.

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport. *Lignes directrices relatives aux commotions cérébrales

Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport. *Lignes directrices relatives aux commotions cérébrales Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport *Lignes directrices relatives aux commotions cérébrales *Les présentes lignes directrices ont pour seul but de donner des renseignements généraux. Elles

Plus en détail

La Neurofibromatose en 20 questions

La Neurofibromatose en 20 questions CNN la NF en 20 questions Responsable : Pr Jean-Francois Stalder Clinique Dermatologique CHU Nantes Contact : Blandine Legeay Tel :02-40-08-31-23 blandine.legeay@chu-nantes.fr La Neurofibromatose en 20

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Nom : # Dossier : Date : QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Dans le questionnaire suivant, nous nous intéressons à votre propre vision de votre condition actuelle,

Plus en détail

Ménagez. votre dos! Mutualités

Ménagez. votre dos! Mutualités Ménagez votre dos! votre Mutualités L i b r e s I nterrogez un groupe et constatez combien de personnes ont déjà éprouvé des maux de dos Chacun devra, un jour ou l autre, faire face à des problèmes lombaires

Plus en détail

Ulcère de Buruli : guide de poche à l intention des agents de santé communautaires

Ulcère de Buruli : guide de poche à l intention des agents de santé communautaires Ulcère de Buruli : guide de poche à l intention des agents de santé communautaires 1 L ulcère de Buruli est une maladie causée par un microbe qui affecte la peau mais peut aussi parfois toucher les os.

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer BUT : Etudier les synthèses additives et soustractives Comprendre la notion de couleur des objets COMPETENCES : Rechercher et trier des informations

Plus en détail

Dents et Hygiène dentaire

Dents et Hygiène dentaire Dents et Hygiène dentaire Compétences : - Connaître les fondements d une hygiène dentaire. - Savoir qu il y a succession de deux dentitions. - Avoir compris et retenu quelques caractéristiques du fonctionnement

Plus en détail

Influencer avec intégrité

Influencer avec intégrité Influencer avec intégrité 1 Les objectifs généraux d une communication. Aider (conseils, directives) Apprendre (acquérir habiletés, connaissance de soi et du monde) Créer des liens (amitiés, formation

Plus en détail

Leucémie. Causes, Facteurs de risques

Leucémie. Causes, Facteurs de risques Leucémie La leucémie ou cancer du sang ou leucose aiguë des organes hématopoïétiques(sang, rate, ganglions, moelle osseuse) est un type de cancer qui entraîne la fabrication par l organisme d un trop grand

Plus en détail

Mieux connaître les publics en situation de handicap

Mieux connaître les publics en situation de handicap Mieux connaître les publics en situation de handicap Plus de 40 % des Français déclarent souffrir d une déficience 80 Comment définit-on le handicap? au moins une fois au cours de leur vie et 10 % indiquent

Plus en détail

Mon boss ne délègue pas

Mon boss ne délègue pas Situation 3 Mon boss ne délègue pas L importance d une rhétorique soignée Les situations de pur rapport de force Autonomie et contrôle La délégation Explication/justification La situation Pierre, notre

Plus en détail

«Ne laissons pas le psoriasis s installer entre nous» Psoriasis : état des lieux des connaissances et représentations des Français

«Ne laissons pas le psoriasis s installer entre nous» Psoriasis : état des lieux des connaissances et représentations des Français «Ne laissons pas le psoriasis s installer entre nous» Psoriasis : état des lieux des connaissances et représentations des Français Résultats de l étude Enquête Ipsos - Juillet 011 Etude élaborée dans le

Plus en détail

Vous incarnez un surdoué en informatique qui utilise son ordinateur afin de pirater des comptes bancaires un peu partout dans le monde et s en mettre

Vous incarnez un surdoué en informatique qui utilise son ordinateur afin de pirater des comptes bancaires un peu partout dans le monde et s en mettre Vous incarnez un surdoué en informatique qui utilise son ordinateur afin de pirater des comptes bancaires un peu partout dans le monde et s en mettre plein les poches. Problème : vous n êtes pas seul!

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Cerceau d exercice lesté

Cerceau d exercice lesté Cerceau d exercice lesté Inclut 8 exercices: p.2 Flexion latérale debout p.2 La Brasse debout p.3 Torsion de la colonne p.3 La Brasse à genoux p.3 Étirement des fléchisseurs des hanches p.4 Circuit équilibre

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada Les enfants sont exposés aux livres illustrés tôt

Plus en détail

Le système nerveux entérique ou deuxième cerveau - LE VENTRE -

Le système nerveux entérique ou deuxième cerveau - LE VENTRE - 1 Le système nerveux entérique ou deuxième cerveau - LE VENTRE - Par Isabelle Simonetto, Dr en Neurosciences Introduction Le yoga considère depuis toujours le ventre, et plus particulièrement l estomac

Plus en détail

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT LE STRETCHING 1 Maryse BECKERS LEDENT Maryse LEDENT est licenciée en éducation physique (ULg, prom. 1991). Elle occupe actuellement les fonctions d assistante dans le service de pédagogie des activités

Plus en détail

> Exercices d'étirement au travail

> Exercices d'étirement au travail Page 1 sur 7 Accueil > Réponses SST > Ergonomie > Ergonomie au bureau - Le bureau moderne > Exercices d'étirement au travail Pourquoi est-il important de s'étirer? Que peut-on faire pour minimiser les

Plus en détail

gale - Brochure d information -

gale - Brochure d information - gale La - Brochure d information - Qu est-ce que la gale? La gale est une infection de la peau causée par un parasite. Celui-ci creuse un petit tunnel (sillon) dans la partie superficielle de la peau et

Plus en détail

Attention vague. de très grand froid

Attention vague. de très grand froid Attention vague VAGUE DE TRÈS GRAND FROID COMPRENDRE & AGIR de très grand froid Les conseils du Ministère de la Santé et de l Inpes Comprendre ce qui se passe dans mon corps en cas de vague de très grand

Plus en détail

LES ÉTAPES DE RELAXATION

LES ÉTAPES DE RELAXATION LES ÉTAPES DE RELAXATION 1. Consacrez-vous les 20 prochaines minutes en vous donnant la permission de prendre du temps pour vous-mêmes. 2. Ne pensez pas à vos soucis vous n avez pas besoin de faire quoique

Plus en détail