Quelques compléments sur HTTP. Distribution de contenu 2 - Fermes de serveurs. Introduction. Reverse proxy. Équilibrage DNS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelques compléments sur HTTP. Distribution de contenu 2 - Fermes de serveurs. Introduction. Reverse proxy. Équilibrage DNS"

Transcription

1 Distribution de contenu - Fermes de serveurs hristophe Deleuze Grenoble INP EIAR NE Introduction fournisseurs de contenu ont besoin de serveurs : puissants fiables évolutifs solution système de serveurs redondants problème interface avec le reste du monde? service identifié par adr. + port Fermes origine caché derrière un proxy géré par le fournisseur de contenu + charge origine Reverse proxy O RP Équilibrage DN RF 794 site plusieurs serveurs (réplication) tous associés au nom de domaine possibilité de changer l info DN si un serveur crashe pb : dynamicité (caches DN) pb : synchronisation (zone transfer) Fermes Fermes Ferme de serveurs plusieurs serveurs répartit une seule adresse monitore web switch backup Internet router R load balancer w w backup physical servers isco Local Director The isco Local Director eries offers a high-availability, integrated hardware and software solution that intelligently balances the load of user traffic across multiple TP/ application servers. isco Local Director tracks network sessions and server load conditions in real time, directing each session to the most appropriate server. All physical servers appear as one virtual server, requiring only a single address and a single URL for an entire server farm. isco Local Director 47G Performance 64,000 virtual and real addresses,000,000 simultaneous TP connections 400 Mbps throughput stoppé en remplacé par ontent ervices witch () logical server Fermes 4 Fermes 5 Resonate entral Dispatch entral Dispatch (TM) provides high availability and optimal performance for online services, ensuring a positive end-user experience. Managing all requests at the Web and application tier, Resonate entral Dispatch allows multiple Internet servers to act as a single, scalable, reliable, and easily managed server system. entral Dispatch is the only traffic management product that provisions resources on-the-fly, allowing administrators to bring up and take down servers in real-time, for quick return on investment (ROI). Load balancing policies... Failover ervers The failover server feature allows one or more nodes to be specified... Multiple schedulers YN Attack Protection YN attacks are a type of denial of service (DO) attack... Quelques compléments sur HTTP Fermes 6

2 Démarrage lent TP onnexions persistantes contrôle de congestion TP fc++ à chaque AK de nouvelles données ici req. > M, sur paquets rép. sur paquets 4 RTT si RTT élevé, peu importe le débit de la ligne taille fc 4 YN YN AK req AK AK req rep AK AK rep rep taille fc ières sol. : connexions parallèles pas très équitable! connexions persistantes seules les premières requêtes subissent l effet du démarrage lent possibles pour HTTP/.0 (Keep-Alive) par défaut pour HTTP/. client ou serveur peut refuser (onnection: close) Fermes 7 Fermes 8 Pipelining Pipelining par défaut, une seule transaction à la fois sur une connexion long si beaucoup d objets inclus solution : connexions parallèles problèmes d équité pipelining pas forcément supporté client doit tester (!) 45 % des serveurs impossible réordonner réponses (head of line blocking) 0 sans GET image.png image.png GET image.png image.png 0 avec GET image.png GET image.png image.png image.png Fermes 9 Fermes 0 witch L4 Équilibrage de charge L4 = utilise info couche transport reçoit segment YN choisit un serveur physique et envoie mémorise l association transmet la suite au serveur physique (et retour) transmission par : NAT (network address translation) tunnel MAT (MA address translation) Fermes witch L4 - NAT association con. TP adr. modifie les adresses des paquets source et destination en entrée et en sortie topologie quelconque witch L4 - tunnel encapsule le paquet dans un paquet envoyé au serveur physique association con. TP adr. réponses directement aux clients topologie quelconque lourd? (copie paquet) risque de fragmentation (MTU) Fermes Fermes

3 witch L4 - MAT serveurs physiques sur le même LAN envoi direct à l adresse MA association con. TP adr MA conf serveur physique pas de traitement sur trafic en sortie souvent réseau de prod/réseau d administration Haute disponibilité par redondance du switch un seul actif à tout instant deuxième teste premier par ligne série si échec, prend la main (annonce ARP) + synchro pour les connexions en cours 5 octets/connexion 5000 connex/s Mb/s coupure de service réduite à presque rien Fermes 4 Fermes 5 witch L7 witch L7 - performance L7 = utilise info couche application ouverture de connexion TP avec le client réception (début) requête choix serveur physique ouvre connexion avec serveur relaie (le switch est alors un proxy HTTP... mais qui ne fait ensuite que relayer) proxy = processus (espace ) transfer du au et retour très couteux (copies mémoire + changements contexte PU) TP niveau application Fermes 6 Fermes 7 witch L7 - socket splicing witch L7 - splicing une fois le serveur physique choisi, le proxy ne fait que relayer... passer le relai en (aboutement) après envoi de la requête au serveur physique ex. O cout (AT&T) TP niveau socket fusion des connexions TP proche du NAT réécritures adresses, ports, numéro de seq. + checksum (optimisation possible) pbs options TP, sec très délicat en cours de route idem pour désabouter TP niveau Fermes 8 Fermes 9 TP connection hop witch L7 - aboutement problèmes c Resonate. RXP reçoit, voit dest V, répond. reçoit requête, choisit serveur a.b.c.. encapsule et envoie 4. RXP (serveur) reçoit 5. décapsule et fait remonter 6. serveur répond directement au client switch a.b.c. a.b.c. (V) TP RXP liaison a.b.c. serveur a.b.c. a.b.c. (loop) TP RXP liaison requêtes successives d un client (avec connexions persistantes) forcer en non persistant (réponse avec onnection: close 50 % des serveurs) choisir le serveur physique par connexion (et non par requête) mais alors, pourquoi L7? désabouter à réception requête suivante mais si pipeline? Fermes 0 Fermes

4 Algo de répartition but équilibrer la charge partition par type de requêtes/url persistance tourniquet (round robin) tourniquet pondéré moins-de-connexions (least connections) hachage adresse source plus court délai prévu pour chaque serveur i nb connex. U i puissance (cnx/s) délai prévu i+ U i par mesure explicite de charge urveillance services les serveurs physiques sont-ils opérationnels? active serveur : ping service : requête test système : rapports sur la charge PU/disque/... passive observation des réponses aux requêtes en cours Fermes Fermes Ouverture de connexion TP closed écurité événement/action listen listen YN syn_rcvd YN/YN+AK AK/ YN AK AK 4 established Fermes 4 Déni de service YN-flooding Résistance au YN flooding TB (transmission control block) créé à chaque YN (Linux 66 octets, FreeBD 76 octets) saturation mémoire ou limite au nombre de TB en état YN RVD nouvelles connexions (légitimes) refusées pb : coût envoi YN/coût allocation TB YN YN AK ne pas allouer le TB complet immédiatement mini TB à réception du YN Linux 96 octets FreeBD 60 octets TB complet à réception de l AK Fermes 5 Fermes 6 Protection des serveurs Protection des serveurs L7 OK L4 YN-AK spoofing w YN spoofed YN AK AK spoofed YN spoofed AK AK spoofing légitime w YN YN AK spoofed AK DO YN YN AK w spoofed AK AK spoofed RT Fermes 7 Fermes 8

5 YN cookie (996) YN cookie : n alloue rien avant réception de l AK encode le TB (compressé) dans le n seq 5 bits : t, compteur modulo variant dans le bits : encodage du M annoncé par le pair 4 bits : fonction secrète des adr., ports et t à réception de l AK, decode et crée le TB pb option M réduite à 8 valeurs autres options impossibles pas de retransmission du YN-AK (violation de la spec) viole spec TP à n utiliser que quand la file déborde TP rne option timestamp bits dans chaque segment valeur locale et un écho calcul plus précis du RTT (RTTM) protection bouclage numéro de séquences (PAW) option window scale présente à l ouverture permet d appliquer un facteur multiplicatif à la taille de fenêtre annoncée option AK (selective acknowledgment) permet d acquitter séparément des segments usage négocié par option sackok à l ouverture Fermes 9 Fermes 0 Évolution YN cookie (008) 89544:89544(0) win 5840 <mss 460,sackOK, timestamp 690 0,nop,wscale 4> : (0) ack win 567 <mss 40,sackOK, timestamp ,nop,wscale 6>. ack win 65 <nop,nop,timestamp > P :0(0) ack win 65 <nop,nop,timestamp >. ack 0 win 89 <nop,nop,timestamp > support de l option sackok bit dans le timestamp support de l option window scale 8 bits dans le timestamp L/TL secure socket layer/transport security layer authentification serveur (+ client) certificat (clé publique) confidentialité intégrité https = HTTP sur TL (sur TP) le premier timestamp est imprécis Fermes Fermes Web switch et TL la requête arrive après l établissement de session TL... donc cryptée! web-switch = extrémité TL voit le trafic en clair simplifie la gestion soulage les serveurs sécurisé clair Web switch et TL ws doit gérer des dizaines de sessions sécurisées... processeurs cryptographiques ex isco ontent switch services 500 module L (= carte à enficher) un processeur clé publique (crypto asymétrique) un processeur d encryption (crypto symétrique) coûte moins cher... W réseau public réseau privé Fermes Fermes 4 En conclusion puissance haute disponibilité évolutivité pb synchro interne à la ferme résistance aux catastrophes répartition géographique Fermes 5

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia Olivier Togni Université de Bourgogne, IEM/LE2I Bureau G206 olivier.togni@u-bourgogne.fr 24 mars 2015 2 de 24 M1 Informatique, Réseaux Cours

Plus en détail

Introduction. Adresses

Introduction. Adresses Architecture TCP/IP Introduction ITC7-2: Cours IP ESIREM Infotronique Olivier Togni, LE2I (038039)3887 olivier.togni@u-bourgogne.fr 27 février 2008 L Internet est basé sur l architecture TCP/IP du nom

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

Rappel: Le routage dans Internet. Contraintes. Environnement et contraintes. La décision dans IP du routage: - Table de routage:

Rappel: Le routage dans Internet. Contraintes. Environnement et contraintes. La décision dans IP du routage: - Table de routage: Administration d un Intranet Rappel: Le routage dans Internet La décision dans IP du routage: - Table de routage: Adresse destination (partie réseau), netmask, adresse routeur voisin Déterminer un plan

Plus en détail

Cours 13. RAID et SAN. 2004, Marc-André Léger

Cours 13. RAID et SAN. 2004, Marc-André Léger Cours 13 RAID et SAN Plan Mise en contexte Storage Area Networks Architecture Fibre Channel Network Attached Storage Exemple d un serveur NAS EMC2 Celerra Conclusion Démonstration Questions - Réponses

Plus en détail

Sensibilisation à la sécurité informatique

Sensibilisation à la sécurité informatique Sensibilisation à la sécurité informatique Michel Salomon IUT de Belfort-Montbéliard Département d informatique Michel Salomon Sécurité 1 / 25 Sensibilisation à la sécurité informatique Généralités et

Plus en détail

«clustering» et «load balancing» avec Zope et ZEO

«clustering» et «load balancing» avec Zope et ZEO IN53 Printemps 2003 «clustering» et «load balancing» avec Zope et ZEO Professeur : M. Mignot Etudiants : Boureliou Sylvain et Meyer Pierre Sommaire Introduction...3 1. Présentation générale de ZEO...4

Plus en détail

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP Chapitre 5 : Protocole TCP/IP 1- IP (Internet Protocol) : Il permet de à des réseaux hétérogène de coopérer. Il gère l adressage logique, le routage, la fragmentation et le réassemblage des paquets. Il

Plus en détail

Le protocole TCP. Services de TCP

Le protocole TCP. Services de TCP Le protocole TCP TCP (Transmission Control Procedure) est un protocole de transport bout-en-bout (Host-To- Host) Ajoute les fonctions que le réseau ne peut offrir et qui sont demandées par les applications

Plus en détail

Architectures en couches pour applications web Rappel : Architecture en couches

Architectures en couches pour applications web Rappel : Architecture en couches Rappel : Architecture en couches Une architecture en couches aide à gérer la complexité : 7 Application 6 Presentation 5 Session Application Les couches hautes dépendent des couches basses 4 Transport

Plus en détail

DHCP et NAT. Cyril Rabat cyril.rabat@univ-reims.fr. Master 2 ASR - Info09115 - Architecture des réseaux d entreprise 2012-2013

DHCP et NAT. Cyril Rabat cyril.rabat@univ-reims.fr. Master 2 ASR - Info09115 - Architecture des réseaux d entreprise 2012-2013 DHCP et NAT Cyril Rabat cyril.rabat@univ-reims.fr Master 2 ASR - Info09115 - Architecture des réseaux d entreprise 22-23 Cours n 9 Présentation des protocoles BOOTP et DHCP Présentation du NAT Version

Plus en détail

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat SSL ET IPSEC Licence Pro ATC Amel Guetat LES APPLICATIONS DU CHIFFREMENT Le protocole SSL (Secure Socket Layer) La sécurité réseau avec IPSec (IP Security Protocol) SSL - SECURE SOCKET LAYER Historique

Plus en détail

Routeurs de Services Unifiés DSR-1000N DSR-500N DSR-250N

Routeurs de Services Unifiés DSR-1000N DSR-500N DSR-250N Routeurs de Services Unifiés DSR-1000N DSR-500N DSR-250N 2011 SOMMAIRE Introduction aux Routeurs de Services Unifiés Technologie D-Link Green USB Share Center Balance de charge et tolérance de panne Interface

Plus en détail

Sécurité Réseaux TP1

Sécurité Réseaux TP1 Sécurité Réseaux TP1 BONY Simon 22 mai 2012 1 P a g e Table des matières Introduction... 3 I. Préparation... 4 II. Routage Classique... 5 II.1 Mise en œuvre du routage classique... 5 II.2 Configuration

Plus en détail

NIMBUS TRAINING. Administration de Citrix NetScaler 10. Déscription : Objectifs. Publics. Durée. Pré-requis. Programme de cette formation

NIMBUS TRAINING. Administration de Citrix NetScaler 10. Déscription : Objectifs. Publics. Durée. Pré-requis. Programme de cette formation Administration de Citrix NetScaler 10 Déscription : Cette formation aux concepts de base et avancés sur NetScaler 10 permet la mise en oeuvre, la configuration, la sécurisation, le contrôle, l optimisation

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant RÉSEAUX INFORMATIQUES

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant RÉSEAUX INFORMATIQUES RÉSEAUX INFORMATIQUES Page:1/13 Objectifs de l activité pratique : Réseau Ethernet : - câblage point à point, test d écho ; commandes «mii-tool» et «linkloop» Commutation Ethernet : - câblage d un commutateur

Plus en détail

Prototype de canal caché dans le DNS

Prototype de canal caché dans le DNS Manuscrit auteur, publié dans "Colloque Francophone sur l Ingénierie des Protocoles (CFIP), Les Arcs : France (2008)" Prototype de canal caché dans le DNS Lucas Nussbaum et Olivier Richard Laboratoire

Plus en détail

Administration réseau Introduction

Administration réseau Introduction Administration réseau Introduction A. Guermouche A. Guermouche Cours 1 : Introduction 1 Plan 1. Introduction Organisation Contenu 2. Quelques Rappels : Internet et le modèle TCP/ Visage de l Internet Le

Plus en détail

Protection des protocoles www.ofppt.info

Protection des protocoles www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Protection des protocoles DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire 1. Introduction... 2

Plus en détail

Sécurisation en réseau

Sécurisation en réseau Déni de services Sécurisation en réseau Utilisant des bugs exemple Ping of death (Cf. RFC IP) l exploitation des protocoles TCP SYN flooding Envoi seulement le début du 3-way handshake Saturation de la

Plus en détail

SSH, le shell sécurisé

SSH, le shell sécurisé , le shell sécurisé Objectifs : 1. Présenter le protocole et les outils associés Sébastien JEAN Pourquoi 1/2? Les services standards ne supportent que peu de propriétés de sécurité souvent l identification,

Plus en détail

Master Informatique. Master Informatique 1ère année 1 er sem. Anonymat : Numéro à coller. Examen Réparti 1 : ARES 2010-2011

Master Informatique. Master Informatique 1ère année 1 er sem. Anonymat : Numéro à coller. Examen Réparti 1 : ARES 2010-2011 3. Lorsqu une alerte est interceptée sur le serveur web, l application doit envoyer un e-mail aux administrateurs des machines distantes concernées. (a) Pouvez vous rappeler le protocole applicatif utilisé

Plus en détail

TP Réseaux. Conception d'une zone démilitarisée (DeMilitarized Zone : DMZ)

TP Réseaux. Conception d'une zone démilitarisée (DeMilitarized Zone : DMZ) TP Réseaux Conception d'une zone démilitarisée (DeMilitarized Zone : DMZ) Préambule Nous devons concevoir une zone démilitarisée, c'est à dire une configuration réseau qui permet d'isoler un ensemble de

Plus en détail

Rappels réseaux TCP/IP

Rappels réseaux TCP/IP Rappels réseaux TCP/IP Premier Maître Jean Baptiste FAVRE DCSIM / SDE / SIC / Audit SSI jean-baptiste.favre@marine.defense.gouv.fr CFI Juin 2005: Firewall (1) 15 mai 2005 Diapositive N 1 /27 Au menu Modèle

Plus en détail

Plan. Les pare-feux (Firewalls) Chapitre II. Introduction. Notions de base - Modèle de référence OSI : 7 couches. Introduction

Plan. Les pare-feux (Firewalls) Chapitre II. Introduction. Notions de base - Modèle de référence OSI : 7 couches. Introduction Plan Introduction Chapitre II Les pare-feux (Firewalls) Licence Appliquée en STIC L2 - option Sécurité des Réseaux Yacine DJEMAIEL ISET Com Notions de base relatives au réseau Définition d un pare-feu

Plus en détail

FORMATION CN01b CITRIX NETSCALER - IMPLÉMENTATION POUR LES SOLUTIONS XENDESKTOP OU XENAPP

FORMATION CN01b CITRIX NETSCALER - IMPLÉMENTATION POUR LES SOLUTIONS XENDESKTOP OU XENAPP FORMATION CN01b CITRIX NETSCALER - IMPLÉMENTATION POUR LES SOLUTIONS XENDESKTOP OU XENAPP Contenu de la formation CN01B CITRIX NETSCALER IMPLEMENT. POUR LES SOLUTIONS XENDESKTOP/XENAPP Page 1 sur 7 I.

Plus en détail

HTTP HTTP. IUT1 dpt SRC L Isle d Abeau Jean-françois Berdjugin. Introduction et architecture Messages Authentification Conclusion

HTTP HTTP. IUT1 dpt SRC L Isle d Abeau Jean-françois Berdjugin. Introduction et architecture Messages Authentification Conclusion HTTP IUT1 dpt SRC L Isle d Abeau Jean-françois Berdjugin HTTP Introduction et architecture Messages Authentification Conclusion 1 HTTP Introduction et architecture Hypertext Transfert Protocol URI (Uniform

Plus en détail

ALOHA LOAD BALANCER MISE EN ŒUVRE DU SSL BACKEND & FRONTEND

ALOHA LOAD BALANCER MISE EN ŒUVRE DU SSL BACKEND & FRONTEND ALOHA LOAD BALANCER MISE EN ŒUVRE DU SSL BACKEND & FRONTEND «APPNOTES» #0023 MISE EN ŒUVRE SSL BACKEND ET FRONTEND Cette note applicative a pour vocation de vous aider à implémenter la gestion du SSL sur

Plus en détail

Internet Protocol. «La couche IP du réseau Internet»

Internet Protocol. «La couche IP du réseau Internet» Internet Protocol «La couche IP du réseau Internet» Rôle de la couche IP Emission d un paquet sur le réseau Réception d un paquet depuis le réseau Configuration IP par l administrateur Noyau IP Performance

Plus en détail

Etude de la pertinence et de l'intérêt des appliances WAF (IPS web) à l'inria

Etude de la pertinence et de l'intérêt des appliances WAF (IPS web) à l'inria Etude de la pertinence et de l'intérêt des appliances WAF (IPS web) à l'inria 1 Philippe Lecler TutoJRES «Sécurité des sites WEB» 4 février 2010 Contexte 2 PCI-DSS : Payment Card Industry Data Security

Plus en détail

1. Formation F5 - Local Traffic Manager Configuring (LTM)

1. Formation F5 - Local Traffic Manager Configuring (LTM) Description F5 F5 Networks, Inc. (NASDAQ: FFIV) est une entreprise informatique américaine fondée en 1996 établie à Seattle qui commercialise des équipements réseau. Dans les années 1990, la société a

Plus en détail

Technologies du Web Master COMASIC Internet et HTTP

Technologies du Web Master COMASIC Internet et HTTP Technologies du Web Master COMASIC Internet et HTTP Antoine Amarilli 1 27 novembre 2014 1. Matériel de cours inspiré de notes par Pierre Senellart et Georges Gouriten. Merci à Pierre Senellart pour sa

Plus en détail

Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi. Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05

Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi. Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05 Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05 PLAN Introduction Notions de sécurité Types d attaques Les solutions standards Les solutions temporaires La solution

Plus en détail

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT Administration Réseau Niveau routage Intérêt du NAT (Network Address Translation) Possibilité d utilisation d adresses privées dans l 4 2 1 Transport Réseau Liaison Physique Protocole de Transport Frontière

Plus en détail

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite.

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Rational ClearCase or ClearCase MultiSite Version 7.0.1 Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Product Overview IBM Rational

Plus en détail

Outils d'analyse de la sécurité des réseaux. HADJALI Anis VESA Vlad

Outils d'analyse de la sécurité des réseaux. HADJALI Anis VESA Vlad Outils d'analyse de la sécurité des réseaux HADJALI Anis VESA Vlad Plan Introduction Scanneurs de port Les systèmes de détection d'intrusion (SDI) Les renifleurs (sniffer) Exemples d'utilisation Conclusions

Plus en détail

SECURIDAY 2012 Pro Edition

SECURIDAY 2012 Pro Edition SECURINETS CLUB DE LA SECURITE INFORMATIQUE INSAT SECURIDAY 2012 Pro Edition [LOAD BALANCING] Chef Atelier : Asma JERBI (rt5) Hajer MEHRZI(rt3) Rania FLISS (rt3) Ibtissem OMAR (rt3) Asma Tounsi (rt3la)

Plus en détail

Tunnels. Plan. Pourquoi? Comment? Qu est-ce? Quelles solutions? Tunnels applicatifs ESIL INFO 2005/2006. Sophie Nicoud Sophie.Nicoud@urec.cnrs.

Tunnels. Plan. Pourquoi? Comment? Qu est-ce? Quelles solutions? Tunnels applicatifs ESIL INFO 2005/2006. Sophie Nicoud Sophie.Nicoud@urec.cnrs. Tunnels ESIL INFO 2005/2006 Sophie Nicoud Sophie.Nicoud@urec.cnrs.fr Plan Pourquoi? Comment? Qu est-ce? Quelles solutions? Tunnels applicatifs 2 Tunnels, pourquoi? Relier deux réseaux locaux à travers

Plus en détail

Architecture TCP/IP. Protocole d application. client x. serveur y. Protocole TCP TCP. TCP routeur. Protocole IP IP. Protocole IP IP.

Architecture TCP/IP. Protocole d application. client x. serveur y. Protocole TCP TCP. TCP routeur. Protocole IP IP. Protocole IP IP. Protocole TCP (Transmission Control Protocol) M1 Info Cours de Réseaux Z. Mammeri Protocole TCP M1 Info Z. Mammeri - UPS 1 1. Généralités Architecture TCP/IP client x Protocole d application serveur y

Plus en détail

Exemple de configuration de mise en cache transparente avec le module de commutation de contenu

Exemple de configuration de mise en cache transparente avec le module de commutation de contenu Exemple de configuration de mise en cache transparente avec le module de commutation de contenu Contenu Introduction Avant de commencer Conditions requises Composants utilisés Conventions Configurez Diagramme

Plus en détail

Sécurité dans la couche Réseau. Daniel Wasserrab Andreas Wundsam

Sécurité dans la couche Réseau. Daniel Wasserrab <dwasserr@ens-lyon.fr> Andreas Wundsam <awundsam@ens-lyon.fr> Sécurité dans la couche Réseau Daniel Wasserrab Andreas Wundsam Articulation 1. Introduction a) Définition b) IPsec vs. protocoles de la couche application

Plus en détail

Cours de sécurité. Pare-feux ( Firewalls ) Gérard Florin -CNAM - - Laboratoire CEDRIC -

Cours de sécurité. Pare-feux ( Firewalls ) Gérard Florin -CNAM - - Laboratoire CEDRIC - Cours de sécurité Pare-feux ( Firewalls ) Gérard Florin -CNAM - - Laboratoire CEDRIC - 1 Plan pare-feux Introduction Filtrage des paquets et des segments Conclusion Bibliographie 2 Pare-Feux Introduction

Plus en détail

Agrégation de liens xdsl sur un réseau radio

Agrégation de liens xdsl sur un réseau radio Agrégation de liens xdsl sur un réseau radio Soutenance TX Suiveur: Stéphane Crozat Commanditaire: tetaneutral.net/laurent Guerby 1 02/02/212 Introduction 2 Introduction: schéma 3 Définition d un tunnel

Plus en détail

Systèmes distribués Introduction

Systèmes distribués Introduction Systèmes distribués Introduction Nabil Abdennadher nabil.abdennadher@hesge.ch http://lsds.hesge.ch/distributed-systems/ 2015/2016 Semestre d Automne 1 Aujourd hui les réseaux et les SDI sont partout! Réseaux

Plus en détail

Plan. 1 Introduction. 2 Attaques de sécurité. 3 Services de sécurité. 4 Logiciels malveillants. 5 Attaques DoS. 6 ARP spoofing et flooding

Plan. 1 Introduction. 2 Attaques de sécurité. 3 Services de sécurité. 4 Logiciels malveillants. 5 Attaques DoS. 6 ARP spoofing et flooding Plan École Supérieure d Économie Électronique Sécurité Réseaux Rhouma Rhouma 21 Juillet 2014 2 4 5 1 / 68 2 / 68 Plan Introduction Introduction Objectifs de la sécurité CIA 2 4 5 Autres : Authenticité,

Plus en détail

Firewall IDS Architecture. Assurer le contrôle des connexions au. nicolas.hernandez@univ-nantes.fr Sécurité 1

Firewall IDS Architecture. Assurer le contrôle des connexions au. nicolas.hernandez@univ-nantes.fr Sécurité 1 Sécurité Firewall IDS Architecture sécurisée d un réseau Assurer le contrôle des connexions au réseau nicolas.hernandez@univ-nantes.fr Sécurité 1 Sommaire général Mise en oeuvre d une politique de sécurité

Plus en détail

Tunnels et VPN. 22/01/2009 Formation Permanente Paris6 86

Tunnels et VPN. 22/01/2009 Formation Permanente Paris6 86 Tunnels et VPN 22/01/2009 Formation Permanente Paris6 86 Sécurisation des communications Remplacement ou sécurisation de tous les protocoles ne chiffrant pas l authentification + éventuellement chiffrement

Plus en détail

Cours de Réseau et communication Unix n 6

Cours de Réseau et communication Unix n 6 Cours de Réseau et communication Unix n 6 Faculté des Sciences Université d Aix-Marseille (AMU) Septembre 2013 Cours écrit par Edouard Thiel, http://pageperso.lif.univ-mrs.fr/~edouard.thiel. La page du

Plus en détail

FORMATION CN01a CITRIX NETSCALER

FORMATION CN01a CITRIX NETSCALER FORMATION CN01a CITRIX NETSCALER Contenu de la formation CN01a CITRIX NETSCALER Page 1 sur 6 I. Généralités 1. Objectifs de cours Installation, configuration et administration des appliances réseaux NetScaler

Plus en détail

Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux

Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux Année scolaire 2009-2010 IG2I L5GRM Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux Enseignant : Armand Toguyéni Durée : 2h Documents : Polycopiés de cours autorisés Note : Ce sujet comporte deux parties. La

Plus en détail

RESEAUX TCP/IP: NOTIONS AVANCEES. Preparé par Alberto EscuderoPascual

RESEAUX TCP/IP: NOTIONS AVANCEES. Preparé par Alberto EscuderoPascual RESEAUX TCP/IP: NOTIONS AVANCEES Preparé par Alberto EscuderoPascual Objectifs... Répondre aux questions: Quelles aspects des réseaux IP peut affecter les performances d un réseau Wi Fi? Quelles sont les

Plus en détail

L EVOLUTIVITE APPLICATIVE PAR LA REPARTITION DE CHARGE

L EVOLUTIVITE APPLICATIVE PAR LA REPARTITION DE CHARGE L EVOLUTIVITE APPLICATIVE PAR LA REPARTITION DE CHARGE Septembre 2006 Willy Tarreau w@1wt.eu Revision 1.0 http://1wt.eu/articles/2006_lb/ L évolutivité applicative par la répartition de charge Revision

Plus en détail

par BALLAN Emilie et SURANGKANJANAJAI Gaëtan disponible en ligne : http://www.e eck.org/

par BALLAN Emilie et SURANGKANJANAJAI Gaëtan disponible en ligne : http://www.e eck.org/ Dénis de Service et usurpation d'identité par BALLAN Emilie et SURANGKANJANAJAI Gaëtan disponible en ligne : http://www.e eck.org/ PLAN Introduction Dénis de service: Tcp Syn Land Teardrop Smurf Ping de

Plus en détail

Firewall Net Integrator Vue d ensemble

Firewall Net Integrator Vue d ensemble Net Integration Technologies, Inc. http://www.net-itech.com Julius Network Solutions http://www.julius.fr Firewall Net Integrator Vue d ensemble Version 1.00 TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 3 2 ARCHITECTURE

Plus en détail

Travaux pratiques Utilisation de Wireshark pour examiner les captures FTP et TFTP

Travaux pratiques Utilisation de Wireshark pour examiner les captures FTP et TFTP Travaux pratiques Utilisation de Wireshark pour examiner les captures FTP et TFTP Topologie Première partie (FTP) La première partie mettra l accent sur une capture TCP d une session FTP. Cette topologie

Plus en détail

M1 Informatique 2015/16. E. Godard. Couche Réseau IPv4

M1 Informatique 2015/16. E. Godard. Couche Réseau IPv4 Réseaux M1 Informatique 2015/16 E. Godard Aix-Marseille Université Couche Réseau IPv4 Introduction Vous êtes Ici - Partie 1 Vous êtes Ici - Partie 1 7 OSI Application TCP/IP Application 6 5 Presentation

Plus en détail

Teste et mesure vos réseaux et vos applicatifs en toute indépendance

Teste et mesure vos réseaux et vos applicatifs en toute indépendance Teste et mesure vos réseaux et vos applicatifs en toute indépendance 2013 J3TEL en quelques minutes Groupe HBG en bref : Siège social à Paris 1100 employés dans 6 pays 150 M d de CA en 2012 Des activités

Plus en détail

Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Résolution d adresses et autoconfiguration. Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP

Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Résolution d adresses et autoconfiguration. Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP Résolution d adresses et autoconfiguration Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Se trouve au niveau de la couche réseau Interrogé par le protocole

Plus en détail

Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007

Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007 Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007 I. RAPPEL : ADRESSAGE PHYSIQUE : (OSI 2)... 1 A. L ADRESSAGE DANS UN RESEAU

Plus en détail

pfsense Manuel d Installation et d Utilisation du Logiciel

pfsense Manuel d Installation et d Utilisation du Logiciel LAGARDE Yannick Licence R&T Mont de Marsan option ASUR yannicklagarde@hotmail.com Manuel d Installation et d Utilisation du Logiciel Centre Hospitalier d'arcachon 5 allée de l'hôpital - BP40140 33164 La

Plus en détail

Relier deux sites distants par un tunnel sécurisé. Nous utiliserons les technologies de cryptage :

Relier deux sites distants par un tunnel sécurisé. Nous utiliserons les technologies de cryptage : TUNNEL IPSEC OBJECTIF Relier deux sites distants par un tunnel sécurisé. Nous utiliserons les technologies de cryptage : AH : Authentification Header, protocole sans chiffrement de données ESP : Encapsulation

Plus en détail

Protocole Point-à-Point (PPP)

Protocole Point-à-Point (PPP) Protocole Point-à-Point (PPP) N. Lebedev CPE Lyon lebedev@cpe.fr 2005-2006 1 / 28 Plan I 1 Introduction 2 Session PPP 3 Authentification 4 PPPo(X) PPP over something 5 Configuration PPP 2005-2006 2 / 28

Plus en détail

Sécurité des réseaux Les attaques

Sécurité des réseaux Les attaques Sécurité des réseaux Les attaques A. Guermouche A. Guermouche Cours 2 : Les attaques 1 Plan 1. Les attaques? 2. Quelques cas concrets DNS : Failles & dangers 3. honeypot A. Guermouche Cours 2 : Les attaques

Plus en détail

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger Cours 14 Crypto Cryptographie Définition Science du chiffrement Meilleur moyen de protéger une information = la rendre illisible ou incompréhensible Bases Une clé = chaîne de nombres binaires (0 et 1)

Plus en détail

INTRUSION SUR INTERNET

INTRUSION SUR INTERNET INTRUSION SUR INTERNET Filière Télécommunication Laboratoire de Transmission de Données Diplômant : Marfil Miguel Professeur : Gérald Litzistorf En collaboration : Banque Pictet, Lanrent Dutheil e-xpert

Plus en détail

FTPS AVEC UNE APPLIANCE FAST360 EN COUPURE. Table des matières

FTPS AVEC UNE APPLIANCE FAST360 EN COUPURE. Table des matières FTPS AVEC UNE APPLIANCE FAST360 EN COUPURE Table des matières Principes de FTPS... 2 Généralités... 2 FTPS en mode implicite... 2 FTPS en mode explicite... 3 Certificats SSL / TLS... 3 Atelier de tests

Plus en détail

Online Backup. & Recovery Service

Online Backup. & Recovery Service Online Backup & Recovery Service Eurobackup Un service par lequel vous nous confiez la gestion et la responsabilité de la sauvegarde quotidienne de vos données informatiques. Son objectif est de réduire

Plus en détail

Sécurité des réseaux sans fil

Sécurité des réseaux sans fil Sécurité des réseaux sans fil Francois.Morris@lmcp.jussieu.fr 13/10/04 Sécurité des réseaux sans fil 1 La sécurité selon les acteurs Responsable réseau, fournisseur d accès Identification, authentification

Plus en détail

Configuration du serveur ESX

Configuration du serveur ESX Configuration du serveur ESX 1. La licence vsphere Le serveur ESX a besoin d une licence. Cliquez sur votre serveur ESX. Puis allez dans l onglet Configuration. Rubrique Software ; Licence Features. Cliquez

Plus en détail

TP DE PROGRAMMATION RESEAU : LES SOCKETS

TP DE PROGRAMMATION RESEAU : LES SOCKETS - ENSEIRB - TP DE PROGRAMMATION RESEAU : LES SOCKETS Patrice KADIONIK - 1/11- TABLE DES MATIERES www.enseirb.fr/~kadionik 1. BUT DES TRAVAUX PRATIQUES...3 2. SEANCE 1 : UTILISATION DES COMMANDES UNIX/LINUX

Plus en détail

Administration de Citrix NetScaler 10 CNS-205-1I

Administration de Citrix NetScaler 10 CNS-205-1I Administration de Citrix NScaler 10 CNS-205-1I MIEL Centre Agréé : N 11 91 03 54 591 Pour contacter le service formation : 01 60 19 16 27 Pour consulter le planning des formations : www.miel.fr/formation

Plus en détail

Mécanismes de sécurité des systèmes. 10 e cours Louis Salvail

Mécanismes de sécurité des systèmes. 10 e cours Louis Salvail Mécanismes de sécurité des systèmes 10 e cours Louis Salvail Objectifs Objectifs La sécurité des réseaux permet que les communications d un système à un autre soient sûres. Objectifs La sécurité des réseaux

Plus en détail

1 Introduction aux réseaux Concepts généraux

1 Introduction aux réseaux Concepts généraux Plan 2/40 1 Introduction aux réseaux Concepts généraux Réseaux IUT de Villetaneuse Département Informatique, Formation Continue Année 2012 2013 http://www.lipn.univ-paris13.fr/~evangelista/cours/2012-2013/reseaux-fc

Plus en détail

Jeudi 27 Janvier Thomas Petazzoni

Jeudi 27 Janvier Thomas Petazzoni Réseau sous GNU/Linux «Connectez vos passions» Jeudi 27 Janvier Thomas Petazzoni Unité de transmission En réseau, l'unité de transmission est le paquet. 0x0000: 00e0 4cec 59d7 00e0 4cec 323b 0800 4500..L.Y...L.2;..E.

Plus en détail

La Latecion protection anti-intrusion Web Web Le concept «Zero effort Security» La protection des applications Extranet

La Latecion protection anti-intrusion Web Web Le concept «Zero effort Security» La protection des applications Extranet REALSENTRY TM Gestion, Performance et Sécurité des infrastructures Web La Latecion protection anti-intrusion Web Web Le concept «Zero effort Security» La protection des applications Extranet L authentification

Plus en détail

1 PfSense 1. Qu est-ce que c est

1 PfSense 1. Qu est-ce que c est 1 PfSense 1 Qu est-ce que c est une distribution basée sur FreeBSD ; un fournisseur de services : serveur de temps : NTPD ; relais DNS ; serveur DHCP ; portail captif de connexion ; un routeur entre un

Plus en détail

Serveurs de noms Protocoles HTTP et FTP

Serveurs de noms Protocoles HTTP et FTP Nils Schaefer Théorie des réseaux (EC3a) Serveurs de noms Protocoles HTTP et FTP Théorie des réseaux (EC3a) Séance 7 Pourquoi DNS? Internet est une structure hiérarchique et arborescente de réseaux et

Plus en détail

Étendez les capacités de vos points de vente & sécurisez vos transactions.

Étendez les capacités de vos points de vente & sécurisez vos transactions. Solutions VPN Point Of Sales by NBS System Étendez les capacités de vos points de vente & sécurisez vos transactions. NBS System 1999-2012, all right reserved Managed Hosting & Security www.nbs-system.com

Plus en détail

Installation et configuration de ZeroShell

Installation et configuration de ZeroShell Master 2 Réseaux et Systèmes informatiques Sécurité Réseaux Installation et configuration de ZeroShell Présenté par: Mor Niang Prof.: Ahmed Youssef PLAN 1. Présentation 2. Fonctionnalités 3. Architecture

Plus en détail

VXPERT SYSTEMES. CITRIX NETSCALER 10.1 et SMS PASSCODE 6.2. Guide d installation et de configuration pour Xenapp 6.5 avec SMS PASSCODE 6.

VXPERT SYSTEMES. CITRIX NETSCALER 10.1 et SMS PASSCODE 6.2. Guide d installation et de configuration pour Xenapp 6.5 avec SMS PASSCODE 6. VXPERT SYSTEMES CITRIX NETSCALER 10.1 et SMS PASSCODE 6.2 Guide d installation et de configuration pour Xenapp 6.5 avec SMS PASSCODE 6.2 Pour VXPERT.fr et FGAGNE.COM François Gagné fgagne@vxpert.fr 1 1.

Plus en détail

Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11. F. Nolot

Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11. F. Nolot Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11 F. Nolot 1 Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11 Historique F. Nolot 2 Historique 1er norme publiée en 1997 Débit jusque 2 Mb/s En 1998, norme 802.11b, commercialement

Plus en détail

L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau

L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau Sovanna Tan Septembre 2009 1/20 Sovanna Tan L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau Plan 1 Transfert de fichiers 2 Le Courrier électronique

Plus en détail

SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM

SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM Copyright TECH 2012 Technext - 8, avenue Saint Jean - 06400 CANNES Société - TECHNEXT France - Tel : (+ 33) 6 09 87 62 92 - Fax :

Plus en détail

Administration de Citrix NetScaler 10.5 CNS-205-1I

Administration de Citrix NetScaler 10.5 CNS-205-1I Administration de Citrix NScaler 10.5 CNS-205-1I MIEL Centre Agréé : N 11 91 03 54 591 Pour contacter le service formation : 01 60 19 16 27 Pour consulter le planning des formations : www.miel.fr/formation

Plus en détail

Couche Transport TCP et UDP

Couche Transport TCP et UDP Partie 7: Couche Transport TCP et UDP Ahmed Mehaoua - 1 Le Modèle OSI Application Présentation Session Transport Réseau Liaison Physique Application Présentation Session Transport Réseau Liaison Physique

Plus en détail

ICT7 Luxembourg. ICT7 Belgium. ICT7 France. 33 people. 12 people. 2 people

ICT7 Luxembourg. ICT7 Belgium. ICT7 France. 33 people. 12 people. 2 people ICT7 Belgium 33 people ICT7 Luxembourg 12 people ICT7 France 2 people Project Expertise Coaching & Training Solutions Consultancy Le Cloud : une nouvelle façon de travailler! Principe de tarification

Plus en détail

Edition de février 2009 - Numéro 1. Virtualisation du Poste de Travail

Edition de février 2009 - Numéro 1. Virtualisation du Poste de Travail Edition de février 2009 - Numéro 1 Virtualisation du Poste de Travail Edition de février 2009 - Numéro 1 Edito Depuis maintenant plus de deux ans, l équipe technique d Amosdec a communiqué et engrangé

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITÉ DE MACHINE VIRTUELLE AVEC HYPER-V 2012 R2 PARTIE CONFIGURATION OPENVPN SUR PFSENSE

HAUTE DISPONIBILITÉ DE MACHINE VIRTUELLE AVEC HYPER-V 2012 R2 PARTIE CONFIGURATION OPENVPN SUR PFSENSE HAUTE DISPONIBILITÉ DE MACHINE VIRTUELLE AVEC HYPER-V 2012 R2 PARTIE CONFIGURATION OPENVPN SUR PFSENSE Projet de semestre ITI soir 4ème année Résumé configuration OpenVpn sur pfsense 2.1 Etudiant :Tarek

Plus en détail

LOSLIER Mathieu IR1 31 Mai 2011. Rapport TP Firewall

LOSLIER Mathieu IR1 31 Mai 2011. Rapport TP Firewall Rapport TP Firewall 1 Table des matières Rapport TP Firewall... 1 Introduction... 3 1. Plate-forme de sécurité étudiée... 3 2. Routage classique... 3 2.1 Mise en œuvre du routage classique... 4 2.2 Configuration

Plus en détail

WIFI (WIreless FIdelity)

WIFI (WIreless FIdelity) WIFI (WIreless FIdelity) 1. Théorie et architectures 2. Démarche d un déploiement (WLAN Bluesocket/Cisco) 3. Maquettage Ph. Tourron 1 PLAN Théorie et architecture Les types de réseaux sans fil Normes autour

Plus en détail

DIFF AVANCÉE. Samy. samy@via.ecp.fr

DIFF AVANCÉE. Samy. samy@via.ecp.fr DIFF AVANCÉE Samy samy@via.ecp.fr I. RETOUR SUR QUELQUES PROTOCOLES COUCHE FONCTIONS Protocoles 7 Application 6 Présentation 5 Session 4 Transport 3 Réseau 2 Liaison 1 Physique Interface entre l utilisateur

Plus en détail

Laboratoire Télécom&Réseaux TP M1 2005/2006 SECURITE - IPTABLES

Laboratoire Télécom&Réseaux TP M1 2005/2006 SECURITE - IPTABLES SECURITE - IPTABLES Conception d'une zone démilitarisée (DeMilitarized Zone: DMZ) Veuillez indiquer les informations suivantes : Binômes Nom Station ou PC D. Essayed-Messaoudi Page 1 sur 9 TP 4 : Sécurité

Plus en détail

Les réseaux de campus. F. Nolot 2008 1

Les réseaux de campus. F. Nolot 2008 1 Les réseaux de campus F. Nolot 2008 1 Les réseaux de campus Les architectures F. Nolot 2008 2 Les types d'architectures L'architecture physique d'un réseau de campus doit maintenant répondre à certains

Plus en détail

F5 : SECURITE ET NOUVEAUX USAGES

F5 : SECURITE ET NOUVEAUX USAGES F5 : SECURITE ET NOUVEAUX USAGES Présentation générale F5 networks Leader du marché de l application delivery networkwing 1,380,000,000 Revenu sur l année fiscale 2012 3,000+ collaborateurs dans le monde

Plus en détail

Internets. Informatique de l Internet: le(s) Internet(s) Composantes de l internet R3LR RENATER

Internets. Informatique de l Internet: le(s) Internet(s) Composantes de l internet R3LR RENATER Internets Informatique de l Internet: le(s) Internet(s) Joël Quinqueton Dépt MIAp, UFR IV UPV Université Montpellier III RENATER, R3LR Services Internet Protocoles Web Sécurité Composantes de l internet

Plus en détail

La Translation d'adresses. F. Nolot

La Translation d'adresses. F. Nolot La Translation d'adresses F. Nolot 1 Introduction Adressage internet sur 32 bits : a peu près 4 milliards d'adresses Découpage en classes réduit ce nombre Le nombre de machines sur Internet pourrait atteindre

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE AU HACKING

FORMATION PROFESSIONNELLE AU HACKING FORMATION PROFESSIONNELLE AU HACKING BRIEFING Dans un monde où la science et la technologie évolue de façons exponentielle, les informaticiens et surtout les administrateurs des systèmes informatique (Réseau,

Plus en détail