Analyse des Besoins (Spécifications)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse des Besoins (Spécifications)"

Transcription

1 1 Génie Logiciel (d'après A.-M. Hugues) Analyse des Besoins (Spécifications) Renaud Marlet LaBRI / INRIA màj 17/04/2007

2 Analyse des besoins : 2 Contexte : Position dans le cycle de vie problème posé par le client : cahier des charges Phase d'analyse des besoins : formulation d'une réponse à ce problème (proposition) dossier d'analyse Phase suivante : planification Terminologie alternative : définition du produit, spécification

3 3 Objectifs de ce cours Donner des éléments structurants points clés du dossier d'analyse techniques et outils standards de spécification Intérêt pour celui qui va écrire des spécifications pour celui qui va lire des spécifications techniques réutilisables dans d'autres contextes

4 4 Plan du cours Dossier d'analyse contenu, importance, qualité,... Techniques et outils de spécification modèles, représentations,... Interface utilisateur méthodologie, ergonomie,... Maquettage et prototypage nature, intérêt,...

5 5 Plan du cours Dossier d'analyse contenu, importance, qualité,... Techniques et outils de spécification modèles, représentations,... Interface utilisateur méthodologie, ergonomie,... Maquettage et prototypage nature, intérêt,...

6 6 Contenu du dossier d'analyse (1) Description des fonctions du produit complète et détaillée y compris dans sa relation avec l'environnement Attention : seules sont décrites les fonctions visibles de l'usager pas l'architecture modulaire du produit «boîte noire»

7 7 Contenu du dossier d'analyse (2) spécifications fonctionnelles spécifications non-fonctionnelles première version du glossaire (et dans le cas d'un cycle de vie en V : + tests de validation et de qualification + première version du manuel utilisateur)

8 Cycle de vie : 8 modèle en V (rappel) (Expression des besoins) (Validation des besoins) Spécifications Qualification Conception globale Conception détaillée Tests d'intégration Tests unitaires Programmation

9 9 Importance du dossier d'analyse Erreur dans la spécification coût important si découvert trop tard À la base du contrat protection du client (engagement du fournisseur) protection du fournisseur (attente client bien définie)

10 10 Dossier d'analyse : fait par qui? Généralement réalisé par des membres de l'unité de développement Parfois réalisé par le client attente d'un produit précis Parfois donné par une norme protocole, format d'échange,... exercice : citez des exemples

11 11 Dossier d'analyse : fait pour qui? Pour le client : description précise de ce qui sera réalisé permet d'anticiper la mise en exploitation Pour les développeurs : référence précise et non ambiguë ce qu'il s'agit de réaliser ce qu'il s'agit de tester

12 12 Plan type du dossier d'analyse plan indicatif! (ne pas nécessairement le suivre à la lettre) 1) Introduction objectifs fonctionnalités attendues environnement faisabilité et justifications ressources nécessaires éléments de coût et échéancier

13 13 Plan type du dossier d'analyse 2) Concepts et terminologie glossaire de l'application Peut être en annexe, ou bien un document autonome utilisé et partagé dans tout le projet

14 14 Plan type du dossier d'analyse 3) Description fonctionnelle externe 3.1) Pour chaque «fonction» : ( fonctionnalité abstraite, pas une routine de programme!) entrées (multi-canales) traitement sorties (multi-canales) : effets détails éventuels : conditions d'arrêt exceptions, points de reprise, traitement des anomalies si traitement trop complexe à décrire : algorithme suggéré

15 15 Plan type du dossier d'analyse 3) Description fonctionnelle externe (suite) ) Organisation logique des données types de données domaines de variation 3.3) Interface homme-machine fenêtres et écrans états (représentés ou non) et transitions

16 16 Plan type du dossier d'analyse 4) Description interne 4.1) Interaction avec l'environnement composants logiciels nécessaires aux fonctions en 3.1 (ex. base de données existante) 4.2) Contraintes contraintes de réalisation (ex. encombrement mémoire) contraintes de qualité (ex. précision du calcul) performances critères de vérification des contraintes priorités

17 17 Plan type du dossier d'analyse 5) Questions ouvertes et réponses apportées par les développeurs précisions, faisabilité (éléments de prototypage)... 6) Éléments de livraison cahier provisoire de recette constitution des lots tests de recette dates issues de la planification

18 18 Qualités du dossier d'analyse (1) Précis formulation non ambiguë Cohérent pas de contradictions

19 19 Qualités du dossier d'analyse (2) Complet pas d'oublis couverture de tous les besoins ( cahier des charges) description exhaustive des fonctionnalités Argumenté liaison claire (références) avec des besoins exprimés dans le cahier des charges (des objectifs exprimés dans la spécification d'objectifs) critère de traçabilité ( )

20 20 Qualités du dossier d'analyse (3) Traçable pouvoir suivre le devenir des fonctionnalités dans les phases ultérieures (implémentation, test) Maintenable / flexible comment prendre en compte les évolutions futures?

21 21 Forme du dossier d'analyse Séparation des concepts = 1 concept par paragraphe Numérotation des paragraphes et/ou sections facilité de référence traçabilité (dans les phases ultérieures)

22 22 Plan du cours Dossier d'analyse contenu, importance, qualité,... Techniques et outils de spécification modèles, représentations,... Interface utilisateur méthodologie, ergonomie,... Maquettage et prototypage nature, intérêt,...

23 23 Modèle conceptuel Donne une image «mentale» du produit (!) Recense les fonctionnalités attendues Point de départ à : l'analyse des besoins l'interface utilisateur Extrême importance

24 24 Modèle conceptuel Élaboré à partir des interviews d'utilisateurs Définit, pour chaque grande fonction du produit : les objets (ou entités) que le produit crée/manipule les attributs de ces objets les opérations à réaliser sur ces objets

25 Exercice : 25 Définir un modèle conceptuel Messagerie téléphonique du type SMS / texto : consulter les messages dans la boîte de réception supprimer un message envoyer un message faire suivre ou répondre à un message consulter les contacts dans le répertoire ajouter et supprimer des contacts dans le répertoire Quels sont les objets et les relations (notamment de possession) entre objets?

26 Objets et relations dans une 26 messagerie textuelle téléphonique Objets boîte de réception message (2 types : reçu, en cours de rédaction) répertoire contact Relations la boîte de réception contient une liste de messages un message provient de / est destiné à un numéro un contact a un nom et un numéro

27 Modèle conceptuel de la messagerie 27 Exercice : remplir le tableau Grand type de fonction du produit Objet (et attributs) Liste des opérations Exemple de contraintes éventuelles gestion de la boîte de réception gestion d'un message reçu création d'un nouveau message gestion du répertoire gestion d'un contact

28 Exemple de modèle conceptuel 28 de la messagerie Grand type de fonction du produit Objet (et attributs) Liste des opérations Exemples de contraintes éventuelles gestion de la boîte de réception boîte de réception (liste de messages reçus) consulter la liste, sélectionner un msg nombre maximum de messages gestion d'un message reçu message reçu (suite de caractères non modifiable) lire, faire suivre, répondre, supprimer création d'un nouveau message message en cours (suite de caractères) éditer, envoyer, annuler taille maximum d'un message gestion du répertoire répertoire (liste de contacts) consulter la liste, ajouter un contact, sélectionner un contact nombre maximum de contacts gestion d'un contact contact (nom, numéro) modifier, supprimer taille maximum du nom, du numéro

29 29 Choix dans le modèle conceptuel Ajout et de suppression de message opération sur un message sur la boîte de réception? Ajout et suppression de contact opération sur un contact ou sur le répertoire? Plus généralement, il y a un choix quand une opération relie deux objets en particulier : un contenant avec un contenu

30 30 Importance du modèle conceptuel Il structure identification de concepts, objets, attributs, opérations et de leur articulation Il fonde l'intuition image mentale : analogie avec des concepts, objets, attributs et opérations connus apprentissage réduit Il facilite l'interaction efficacité, productivité

31 31 Importance du modèle conceptuel Impact sur tout les acteurs utilisateur développeur (projet complexe) décideur

32 Différents types de 32 modèles conceptuels Modèle de simulation lien avec un existant concret Modèle structurel abstraction On va en donner des exemples

33 Modèle conceptuel de simulation 33 Exemple : traitement de texte Recréer une technologie connue Machine à écrire, papier page = zone rectangulaire contenant des cellules (caractères ou blancs) [regroupées en lignes] un curseur (là où le prochain caractère s'imprime) actions surimpression d'un caractère où se trouve le curseur (d'après P. Baudelaire) écrire, effacer (blancs), copier des caractères [sur une ligne]

34 Modèle conceptuel structurel 34 Exemple : traitement de texte Manipulation et représentation d'entités abstraites Document = chaîne de caractères arbitrairement longue, organisée hiérarchiquement en sections, paragraphes, mots... manipulations à travers cette structure logique insérer, détruire, remplacer, déplacer, copier pas de limitation à des opérations sur une seule ligne spécification et enregistrement de règles de formatage changer le style sans changer le contenu (d'après P. Baudelaire)

35 Comparaison des différents types 35 de modèles conceptuels Modèle de simulation avantage : intuition facile inconvénient : peut être limitatif Modèle structurel avantage : plus général, plus puissant inconvénient : peut demander un plus grand travail de conceptualisation

36 36 Dictionnaire de données Souvent amorcé par le modèle conceptuel Constitué au fur et à mesure de l'analyse Nom de tous les objets utilisés (+ attributs, opérations,...) classement alphabétique (+ synonymes ou alias) lien avec de futures entités issues du développement variables, fonctions, classes,...

37 Modèle conceptuel et 37 besoins de spécification Descriptions avec des mots concepts, objets, attributs, opérations... Besoin de structuration pour la précision pour la complétude (comment être systématique?) pour la lisibilité Représentations tabulaires

38 38 Table de décision Définition des valeurs de sorties en fonctions des valeurs d'entrée et de leurs combinaisons Adapté aux systèmes dont les sorties ne dépendent que des entrées (et pas de l'état courant)

39 Exemple : 39 «date et heure» de MAC OS X

40 Table de décision : Exemple 40 «date et heure» de MAC OS X Affichage du jour de la semaine (lundi, mardi,...) : Paramètres d'entrée : «Afficher dans» : [barre des menus] ou [fenêtre] «Affichage» : [numérique] ou [analogique] Paramètre de sortie : «Afficher le jour de la semaine» : oui, non, optionnel Afficher le jour de la semaine Afficher dans : barre des menus Affichage : numérique optionnel Affichage : analogique non Afficher dans : fenêtre oui non

41 Table de décision : Exemple 41 «date et heure» de MAC OS X Affichage de l'heure avec les secondes Paramètres d'entrée : «Afficher dans» : [barre des menus] ou [fenêtre] «Affichage» : [numérique] ou [analogique] Paramètre de sortie : «Afficher l'heure avec les secondes» : oui, non, optionnel Afficher l'heure avec les secondes Affichage : numérique Affichage : analogique Afficher dans : barre des menus optionnel non Afficher dans : fenêtre non optionnel

42 42 Question Quelle structure de table s'il y a plusieurs paramètres de sortie?

43 43 Réponses possibles Quelle structure de table s'il y a plusieurs paramètres de sortie? Autant de tables que de paramètres de sortie ( ) Liste des sorties dans chaque case ( )

44 Table de décision : Exemple 44 «date et heure» de MAC OS X Affichage du jour de la semaine et des secondes : Paramètres de sortie : «Afficher le jour de la semaine» : oui, non, optionnel «Afficher l'heure avec les secondes» : oui, non, optionnel Afficher le jour et/ou les secondes Afficher dans : barre des menus Afficher dans : fenêtre Affichage : numérique jour optionnel secondes optionnelles jour présent secondes absentes Affichage : analogique jour absent secondes absentes jour absent secondes optionnelles

45 45 Question Quelle structure de table s'il y a plus de deux paramètres d'entrée?

46 46 Réponse possible Quelle structure de table s'il y a plus de deux paramètres d'entrée? Combinatoire autant de colonnes que de paramètres d'entrée et toutes les combinaisons possibles

47 47 Table de décision : Exemple (1) 3 paramètres d'entrée (booléens) 1 paramètre de sortie (booléen) A B C (A B) C V V V V V V F V V F V V V F F F F V V V F V F F F F V V F F F F N.B. pas de titre pour les lignes

48 48 Table de décision : Exemple (2) 3 paramètres d'entrée (booléens), 1 de sortie (booléen) résultats intermédiaires pour la compréhension A B C A B (A B) C V V V V V V V F V V V F V F V V F F F F F V V F V F V F F F F F V F V F F F F F N.B. pas de titre pour les lignes

49 49 Question Quelle structure de table s'il y a plusieurs paramètres d'entrée et plusieurs paramètres de sortie?

50 50 Réponse possible Quelle structure de table s'il y a plusieurs paramètres d'entrée et plusieurs paramètres de sortie? Combinatoire autant de colonnes que de paramètres d'entrée et de paramètres de sortie et toutes les combinaisons possibles

51 Table de décision : Exemple 51 «date et heure» de MAC OS X Deux paramètres d'entrée : «afficher dans», «affichage» Deux paramètres de sortie : jour de la semaine, heure avec les secondes Afficher dans Affichage Jour de la semaine Secondes barre des menus numérique optionnel optionnel barre des menus analogique non non fenêtre numérique oui non fenêtre analogique non optionnel

52 Capacité de représentation d'une 52 table de décision Exprimer une fonction = sorties définies en fonction des entrées Exprimer une relation = quelles combinaisons d'entrées et de sorties sont acceptables peu courant non-déterminisme confusions / oublis possibles

53 Table de décision et 53 besoins de spécification (1) Table de décision : sorties en fonction (ou en relation avec) des entrées Limites : besoin de modéliser l'état du système des relations entrées-sorties dépendant de l'état des relations entrées-sorties modifiant l'état Comment faire?

54 Table de décision et 54 besoins de spécification (2) Besoin de modéliser l'état du système traiter l'état comme un paramètre ordinaire des relations entrées-sorties dépendant de l'état état comme paramètre d'entrée supplémentaire des relations entrées-sorties modifiant l'état état comme paramètre de sortie supplémentaire Table de transition

55 55 Table de transition Automate modélisant la dynamique du système Adapté aux systèmes dont les sorties sont déterminées non seulement par les entrées mais aussi par l'état/historique des entrées antérieures

56 Table de transition : Exemple 56 autorisation d'accès par login 2 états : logué, délogué 4 opérations : se loguer, se déloguer, lire, écrire État Opérations autorisées État résultant délogué se loguer logué logué lire, écrire logué logué se déloguer délogué

57 57 Question Structures de table : Quels cas sont bien traités? Quels cas ne sont pas bien traités?

58 Tables (de décision, de transition) et 58 besoins de spécification Bien adaptées tant que le problème est petit Ne passent pas à l'échelle (s'il y a un grand nombre de paramètres d'entrée, de sortie ou d'états) croissance exponentielle mauvaise lisibilité risque d'erreurs (oublis, incohérences,...) Comment faire?

59 59 Représentations graphiques Pouvoir d'expression : représentation des données et des traitements Caractéristiques : plus synthétiques que les tables sans nécessairement perte de précision

60 60 Représentations graphiques Pas un dessin arbitraire! en fait, «langage» normalisé sémantique non ambiguë (ou peu ambiguë, si accompagnées de textes en langue naturelle) Représentations «semi-formelles»

61 Intérêt des 61 représentations graphiques Renforcement de la précision et de la lisibilité Réduction du risque d'oubli ( systématique) Passage à l'échelle (éventuellement en rajoutant de la modularité) Plus intuitives bien que plus formelles favorisent la communication entre le développeur et l'utilisateur (le client)

62 62 Représentations graphiques Modèle entité-association Diagramme de flot de données Diagramme états-transitions Réseau de Petri...

63 63 Modèle entité-association Date de 1976 (P. Chen) mais toujours très utilisé Représentation des données d'un système et des relations les liant (Utilisé notamment pour la conception de bases de données relationnelles, mais avec des contraintes supplémentaires, ex. non circularité)

64 64 Modèle entité-association Une entité est un objet que l'on sait distinguer d'un autre ex. : livre dans une bibliothèque Chaque entité a des attributs (ou propriétés) ex. : titre, nom, numéro,... Chaque attribut prend ses valeurs sur un domaine de valeurs autorisées ex. : chaîne de caractères, entier de 1 à 31,...

65 65 Modèle entité-association Les entités peuvent être regroupées en des ensembles d'entités ayant les mêmes attributs avec des valeurs différentes ex. : livres d'une bibliothèque, clients d'une entreprise Une clé ou un identifiant permet de distinguer une entité (ou un ensemble d'entités) d'un(e) autre ex. : titre d'un livre, ou numéro de référence si plusieurs exemplaires du même livre

66 66 Modèle entité-association Une relation entre différentes entités ou ensemble d'entités est un lien d'association entre eux (possession, dépendance,...) ex. : un livre possède un auteur, un client d'une banque possède un ou des comptes en banque La cardinalité d'une relation est le nombre de liens (minimum, maximum) pour un ensemble d'entités

67 Modèle entité-association : 67 Notations graphiques Entités représentées par des rectangles Attributs attachés aux entités : liste d'attributs Identifiant de l'entité : item souligné dans la liste Relations : ovales Cardinalités : (x,y) c.-à-d. entre x et y adhérent emprunte (0,n) emprunter est empruntée (0,1) cassette N exemplaire date d'achat nb emprunts état

68 Modèle entité-association 68 Exemple : vidéothèque numéro nom caution nb films adhérent carte possède (1,1) posséder emprunte (0,n) est possédée (1,1) réserve (0,n) date emprunter réserver fournisseur est empruntée (0,1) est réservé (0,n) cassette reproduire film reproduit (1,1) N exemplaire date d'achat nb emprunts état est reproduit par (0,n) numéro ref fournisseur nom fournisseur adresse fournisseur téléphone fournisseur responsable commercial fournit (1,n) fournir prix est fourni (1,n) code film titre réalisateur acteurs genre résumé

69 Modèle entité-association et 69 besoins de spécification Relations états statiques possibles Ne rend pas compte de la dynamique des traitements du flux d'information Diagrammes de flot de données

70 70 Diagramme de flot de données Modélise les gisements d'information le transit des données les traitements Exprime comment chaque processus (traitement) transforme ses entrées en sorties (flot entrant et sortant) (aussi appelé «diagramme de contexte» = idem avec agents extérieurs intervenant sur le produit)

71 Diagramme de flot de données 71 Exemple : gestion des emprunts refus carte infos film demande d'emprunt référence film vérification cassette vérification client comptes clients N carte refus stock de cassettes N client N cassette enregistrement emprunt carte modifiée cassette

72 72 Diagramme de flot de données Affinements successifs : zoom sur une boîte numérotation arborescente (ex. : A.D.3) veiller à la cohérence des entrées et sorties

73 73 Diagramme de flot de données Conseils : ( ) Entre 2 et 6 activités par diagramme (sinon découper) Flot globalement de gauche à droite, de bas en haut Éviter les croisements de flèches

74 Diagrammes de flot de données et 74 besoins de spécification Ne conviennent pas pour le flot de contrôle ce ne sont pas des organigrammes! Ne rendent pas compte de la dynamique des traitements l'enchaînement des traitements dans le temps Diagrammes états-transitions

75 75 Diagramme états-transitions Graphe : nœud = état arête = transition, étiquetée par les événements qui provoquent la transition ou les événements provoqués par la transition Représentation ordinaire des automates finis

76 Diagramme états-transitions : 76 Ex. Cassette dans une vidéothèque Cassette commandée Demande d'emprunt et réponse N de cassette Cassette disponible Livraison de la cassette et enregistrement de l'entrée de la cassette Demande d'emprunt et réponse de refus Cassette empruntée Emprunt de la cassette et enregistrement de l'emprunt Retour cassette et enregistrement du retour Cassette perdue Temps d'emprunt dépassé et enregistrement de la perte de la cassette

77 77 Diagrammes états-transitions Rendent compte de : la dynamique des traitements l'enchaînement des traitements dans le temps Exemples d'application comportement d'un objet réactif enchaînements d'écrans avec IHM complexes

78 Comparaison : Table de transition et 78 Diagramme états-transitions État Opérations autorisées État résultant délogué se loguer logué logué lire, écrire logué logué se déloguer délogué délogué se loguer se déloguer lire, écrire logué

79 79 Non-déterminisme (1) Plusieurs transitions avec la même étiquette, partant d'un même état Transition : sans événement attaché Ex. transitions de l'état 1 à l'état 2 = {acd, a, b, f, aef} a 1 a c b e d 2 f

80 80 Non-déterminisme (2) Automate déterministe plus lisible (une seule transition à suivre) moins compact si le problème comporte de l'indéterminisme (peut être exponentiellement plus grand) Automate non déterministe moins lisible (suivre des transitions en parallèle) plus compact (donc plus lisible )

81 Diagramme états-transitions et 81 besoins de spécification Ne permettent pas d'exprimer la «concurrence» (= parallélisme) Réseaux de Petri

82 82 Réseau de Petri Graphe biparti sommets répartis en 2 groupes chaque arête a une extrémité dans un groupe et une extrémité dans l'autre groupe Sommets (nœuds) place entrée (pré-condition) place entrée (pré-condition) place état transition marques (jetons) dans certaines places, à un instant donné place sortie (post-condition) transition changement d'état

83 83 Réseau de Petri Déclenchement d'une transition : présence de jetons dans toutes les places entrée décrémentation du nb de marques des places entrée incrémentation du nb de marques des places sortie non-déterministe, atomique

84 Réseau de Petri : Exemple 84 Délivrance d'une cassette P1 T1 P2 P3 T2 T3 T4 T5 P1 : emprunt demandé P2 : vérification de la cassette P3 : vérification de l'adhérent P4 : emprunt refusé P5 : emprunt possible P6 : emprunt possible P7 : emprunt refusé P8 : emprunt autorisé P4 P5 T6 P6 P7 T1 : préparation de la vérification (action) T2 : cassette empruntée (condition) T3 : cassette disponible (condition) T4 : adhérent en règle (condition) T5 : adhérent pas en règle (condition) T6 : autoriser l'emprunt (action) P8 emprunt autorisé si cassette disponible et adhérent en règle

85 85 Réseau de Petri Ordonnancement des activités Modélisation systèmes parallèles à événements discrets concurrence, coopération ex. exclusion mutuelle, producteur/consommateur Extensions marques colorées, arcs inhibiteurs, limites de taille, transitions sources, transitions puits,... Variante (dual) : Grafcet

86 86 Méthodes semi-formelles Répandues dans l'industrie Nombreux outils qui les implémentent Inconvénient : manque (parfois) de rigueur mathématique Méthodes formelles

87 Méthodes d'analyse formelles : 87 Caractéristiques Spécifications formelles = objets mathématiques modélisations analysables par les mathématiques Nécessité d'une analyse profonde du problème meilleure maîtrise Preuves formelles (mathématiques) certaines propriétés garanties (sûreté, sécurité,...) ex. correction : programme conforme à sa spécification

88 Méthodes d'analyse formelles : 88 Capacités automatiques Aide au développement debug de spécification (vérification de cohérence) génération (semi-)automatique de code génération (semi-)automatique de tests Animation d'une spécification ~ génération de prototype

89 Méthodes d'analyse formelles : 89 Problèmes objectifs Certains problèmes difficilement spécifiables interface homme-machine, système temps-réel,... Manque de formation ingénieurs logiciel mathématiciens, logiciens Efforts plus sur les notations que sur les outils preuves faisables mais difficiles à réaliser en pratique

90 Méthodes d'analyse formelles : 90 Croyances Croyances (conservatrices) du management rentabilité pas prouvée en fait : souvent plus cher mais de meilleure qualité Croyance (frileuse) des développeurs : peu de problèmes spécifiables formellement en fait : gros systèmes déjà spécifiés (gestion de fichiers Unix, JavaCard, systèmes de transport,...) Croyance (naïve) des chercheurs : problèmes de développement résolus dès qu'on adopte des méthodes formelles

91 Méthodes d'analyse formelles : 91 Quelques formalismes Spécifications opérationnelles (= enchaînement des actions) automates, systèmes de transition, logique de Hoare langages : VDM, Z, B,... Spécifications axiomatiques (= propriétés que doivent satisfaire les implémentations) spécifications algébriques : OBJ, Larch,...

92 Méthodes d'analyse formelles : 92 La situation aujourd'hui Peu répandues utilisées pour des systèmes critiques (sécurité) Mais représentent l'avenir de la spécification mais avenir lointain Besoin d'outils plus simples (moins d'expertise nécessaire) plus puissants (moins de choses à expliciter)

93 93 Et aussi... Critères Communs (CC)... sécurité

94 Récapitulatif des 94 Techniques et outils de spécification Modèle conceptuel Représentations tabulaires : table de décision table de transition Représentations graphiques semi-formelles : modèle entité-association diagramme de flot de données diagramme états-transitions réseau de Petri,... Méthodes formelles

95 95 Plan du cours Dossier d'analyse contenu, importance, qualité,... Techniques et outils de spécification modèles, représentations,... Interface utilisateur méthodologie, ergonomie,... Maquettage et prototypage nature, intérêt,...

96 96 Interface utilisateur Souvent objet de concurrence entre applications (peu de différences «sous le capot») Reflet des fonctionnalités du produit [ Terminologie : français : interface homme-machine (IHM), interface graphique anglais : graphical user interface (GUI) ]

97 Spécification de 97 l'interface utilisateur Tôt dans le cycle de vie spécifications fonctionnelles Nombreuses discussions avec l'utilisateur/client maquette pour valider l'interface (~ seul moyen efficace d'une discussion profitable)

98 98 Interface utilisateur : Méthodologie Partir du modèle conceptuel des données et traitements Définir un modèle conceptuel du dialogue représentation de l'information interactions Choix crucial d'un bon modèle conceptuel

99 99 Interface utilisateur : Ergonomie (1) Convivialité facilité d'utilisation mesure : ex. nombre de jours d'apprentissage Efficacité productivité des utilisateurs ( mesure) caractériser les types d'utilisateurs ciblés compétence but du travail performances attendues,...

100 100 Interface utilisateur : Ergonomie (2) Lisibilité mise en avant des données pertinentes/prioritaires regroupement des données similaires alignement visuel des données sens/ordre de lecture «ordinaire» stabilité d'un écran à l'autre Standardisation marché, influence du système d'exploitation/fenêtrage normes de l'entreprise conventions liées au domaine

101 101 Interface utilisateur : Outils (1) Utilisation de «briques de base» standards fenêtres, boîtes de dialogue, onglets menus : fixes, déroulants, pop-up boutons, jauges choix : cases à cocher, boutons radio, vidéo inverse raccourcis clavier aides visuelles : icônes, couleurs effets visuels : images, animations...

102 102 Interface utilisateur : Outils (2) Utilisation de bibliothèques standards X Athena Widget Motif Tk Swing GTK, GTK+ OpenGL...

103 103 Plan du cours Dossier d'analyse contenu, importance, qualité,... Techniques et outils de spécification modèles, représentations,... Interface utilisateur méthodologie, ergonomie,... Maquettage et prototypage objectifs, nature, intérêt,...

104 104 Maquettage et prototypage Quand : après le premier jet des spécifications fonctionnelles Objectifs : montrer au client à quoi ressemblera le produit valider les besoins et les spécifications

105 105 Maquette Système incomplet dont l'aspect extérieur est +/- le même que le produit à réaliser Destiné à tester l'ergonomie du produit Instaure un dialogue développeur-utilisateur Ne permet pas le test de performance Souvent jetable

106 106 Prototype Esquisser ce que sera le produit final les fonctionnalités sans contraintes (fiabilité,...) Valider les besoins utilisateur réalisables? Valider les spécifications complètes, réalistes, non contradictoires? Souvent jetable (sinon = prototype évolutif)

107 107 Prototype Intérêt évaluer rapidement la faisabilité, mais aussi : mettre en évidence les incompréhensions développeur-utilisateur identifier les services difficiles à utiliser découvrir les contradictions détecter les oublis de spécification servir de base à l'écriture de spécifications complètes

108 108 Prototype Ignorer les critères non-fonctionnels : temps de réponse, contraintes mémoire traitements d'erreur standards fiabilité, robustesse... (sauf si la faisabilité en dépend!)

109 109 Prototype Choix d'un langage de prototypage adapté impératif : perl, shell, java,... fonctionnel : ML, lisp, scheme,... déclaratif : prolog,... spécifique à un domaine ex. programmation réactive : ESTEREL, SIGNAL, LUSTRE ex. modélisation de processus : SIMULA, QNAP2

110 110 Prototyper n'est pas spécifier Un prototype ne remplace pas des spécifications il ignore les critères non fonctionnels il ne peut être une base fiable du contrat (à la différence du dossier d'analyse)

111 111 Du prototype à l'implémentation Ré-implémentation toujours recommandable Mais difficulté à intégrer des contraintes non fonctionnelles dégradation de la structure après prises en compte successives des demandes de l'utilisateur réutilisation possible de certains composants du prototype réimplémentation plus rapide grâce à une bonne connaissance du problème

Cas d'étude : Puissance 4 Analyse des besoins

Cas d'étude : Puissance 4 Analyse des besoins 1 Génie Logiciel Cas d'étude : Puissance 4 Analyse des besoins Renaud Marlet LaBRI / INRIA http://www.labri.fr/~marlet màj 18/04/2007 2 Exercice Vous êtes employé(e) dans une société qui édite des jeux

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

Génie logiciel avancé

Génie logiciel avancé Université Paris-Sud L3 MIAGE apprentissage Année 2014-2015 Génie logiciel avancé Analyse des besoins et spécification Delphine Longuet delphine.longuet@lri.fr Analyse des besoins et spécification Objectif

Plus en détail

Le génie logiciel. maintenance de logiciels.

Le génie logiciel. maintenance de logiciels. Le génie logiciel Définition de l IEEE (IEEE 1990): L application d une approche systématique, disciplinée et quantifiable pour le développement, l opération et la maintenance de logiciels. Introduction

Plus en détail

Définition des Besoins

Définition des Besoins 1 Génie Logiciel (d'après A.-M. Hugues) Définition des Besoins Renaud Marlet LaBRI / INRIA http://www.labri.fr/~marlet màj 22/03/2007 2 Position dans le cycle de vie Contexte : un problème posé chez le

Plus en détail

3. SPÉCIFICATIONS DU LOGICIEL. de l'expression des besoins à la conception. Spécifications fonctionnelles Analyse fonctionnelle et méthodes

3. SPÉCIFICATIONS DU LOGICIEL. de l'expression des besoins à la conception. Spécifications fonctionnelles Analyse fonctionnelle et méthodes PLAN CYCLE DE VIE D'UN LOGICIEL EXPRESSION DES BESOINS SPÉCIFICATIONS DU LOGICIEL CONCEPTION DU LOGICIEL LA PROGRAMMATION TESTS ET MISE AU POINT DOCUMENTATION CONCLUSION C.Crochepeyre Génie Logiciel Diapason

Plus en détail

Description et illustration du processus unifié

Description et illustration du processus unifié USDP Description et illustration du processus unifié Définit un enchaînement d activités Est réalisé par un ensemble de travailleurs Avec des rôles, des métiers Avec pour objectifs de passer des besoins

Plus en détail

Brique BDL Gestion de Projet Logiciel

Brique BDL Gestion de Projet Logiciel Brique BDL Gestion de Projet Logiciel Processus de développement pratiqué à l'enst Sylvie.Vignes@enst.fr url:http://www.infres.enst.fr/~vignes/bdl Poly: Computer elective project F.Gasperoni Brique BDL

Plus en détail

Un peu d'organisation. Conception et Programmation par Objets HLIN406. Sommaire. Pourquoi vous parler de conception par objets? Notion de modélisation

Un peu d'organisation. Conception et Programmation par Objets HLIN406. Sommaire. Pourquoi vous parler de conception par objets? Notion de modélisation Un peu d'organisation Conception et Programmation par Objets HLIN406 Marianne Huchard, Clémentine Nebut LIRMM / Université de Montpellier 2 Premières semaines Contrôle des connaissances Supports 2015 Sommaire

Plus en détail

Modélisation des Systèmes d Information Jean-Yves Antoine

Modélisation des Systèmes d Information Jean-Yves Antoine Modélisation des Systèmes d Information Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine Processus de développement logiciel Jean-Yves Antoine U. Bretagne Sud - UFR SSI - IUP Vannes année 2001-2002

Plus en détail

Dossier d'étude technique

Dossier d'étude technique Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique Dossier d'étude technique Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/developpement/technique/guide-etude-technique

Plus en détail

Cours de Génie Logiciel

Cours de Génie Logiciel Cours de Génie Logiciel Sciences-U Lyon Diagrammes UML (2) http://www.rzo.free.fr Pierre PARREND 1 Avril 2005 Sommaire Les Diagrammes UML Diagrammes de Collaboration Diagrammes d'etats-transitions Diagrammes

Plus en détail

Analyse et conception des Systèmes d Information. La démarche Merise : La Production Logicielle

Analyse et conception des Systèmes d Information. La démarche Merise : La Production Logicielle Analyse et conception des Systèmes d Information La démarche Merise : La Production Logicielle La production du logiciel Place, objectifs et principes directeurs Christophe.Nicolle@u-bourgogne.fr Introduction

Plus en détail

Positionnement de UP

Positionnement de UP UNIFIED PROCESS Positionnement de UP Unified Process Langage Méthode Outil logiciel UML UP RUP 6 BONNES PRATIQUES développement itératif gestion des exigences architecture basée sur des composants modélisation

Plus en détail

Spécification par la modélisation

Spécification par la modélisation Spécification par la modélisation Objectifs : Être en mesure de spécifier par les modèles UML. Comprendre l importance des cas d utilisation (UC). Comprendre les méthodes d'identification des UCs. Comprendre

Plus en détail

Le génie Logiciel (suite)

Le génie Logiciel (suite) Le génie Logiciel (suite) Lors du cours précédent, on a étudié différents cycles de vie, dont la cascade, ou la spirale. Analyse des besoins L analyse des besoins est une étape menant à l élaboration de

Plus en détail

Conduite de projets et architecture logicielle

Conduite de projets et architecture logicielle s et architecture logicielle ABCHIR Mohammed-Amine Université Paris 8 15 février 2011 1/36 ABCHIR Mohammed-Amine (Université Paris 8) Conduite de projets et architecture logicielle 15 février 2011 1 /

Plus en détail

Le modèle de données

Le modèle de données Le modèle de données Introduction : Une fois que l étude des besoins est complétée, deux points importants sont à retenir : Les données du système étudié Les traitements effectués par le système documentaire.

Plus en détail

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Projet Informatique Philippe Collet Licence 3 Informatique S5 2014-2015 http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Réalisation d'un développement de taille conséquente? r Firefox? Ph.

Plus en détail

EDUGRAF. L éditeur nouvelle génération. de GRAFCET. Version : 1.0. Edition Août 2012 EduLabo

EDUGRAF. L éditeur nouvelle génération. de GRAFCET. Version : 1.0. Edition Août 2012 EduLabo EDUGRAF L éditeur nouvelle génération de GRAFCET Version : 1.0 Compatible : Win XP, Vista, 7 Mise à jour automatique Grafcet avec : o Divergence convergence OU, o Divergence convergence ET, o Temporisateurs,

Plus en détail

IMPLANTATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS MS-ACCESS 97

IMPLANTATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS MS-ACCESS 97 Stage STT050 - Novembre 2000 Page 1 IMPLANTATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS MS-ACCESS 97 GENERALITES SUR MS-ACCESS Fonctionnalités de MS-ACCESS Access 97 est un produit Microsoft de type SGBDR (Système

Plus en détail

Modélisation objet Le langage UML

Modélisation objet Le langage UML Modélisation objet Le langage UML Brahim HAMID La base de contrôle Robot Zone à explorer brahim.hamid@irit.fr brahim.hamid@univ-tlse2.fr http://mass-cara.univ-tlse2.fr/~brahimou/ens/uml 1 Les méthodes

Plus en détail

GPA 789 : Analyse et Conception Orientées Objet. ETS Mickaël Gardoni Bureau A 3588 tel 84 11. Mise en Œuvre UML version du 24 avril 2009

GPA 789 : Analyse et Conception Orientées Objet. ETS Mickaël Gardoni Bureau A 3588 tel 84 11. Mise en Œuvre UML version du 24 avril 2009 GPA 789 : Analyse et Conception Orientées Objet ETS Mickaël Gardoni Bureau A 3588 tel 84 11 Mise en œuvre UML 1/ 25 Introduction Mise en œuvre d UML UML n est pas une méthode 2/ 25 1 UML n est qu un langage

Plus en détail

Mongi TRIKI Docteur en Informatique Université Paris Dauphine

Mongi TRIKI Docteur en Informatique Université Paris Dauphine Université Méditerranéenne Libre de Tunis Faculté Méditerranéenne Privée des Sciences Informatiques, Economiques et de Gestion de Tunis Département d Informatique LICENCE INFORMATIQUE Guide du Stagiaire

Plus en détail

Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques

Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques Méthode Analyse Conception Introduction à UML Génie logiciel Définition «Ensemble de méthodes, techniques et outils pour la production et la maintenance

Plus en détail

4. EXPRESSION ET ANALYSE DU BESOIN... 1 4.1. INTRODUCTION... 1 4.2. LE CAHIER DES CHARGES... 1 Critères de succès...2 Expression du besoin en langage

4. EXPRESSION ET ANALYSE DU BESOIN... 1 4.1. INTRODUCTION... 1 4.2. LE CAHIER DES CHARGES... 1 Critères de succès...2 Expression du besoin en langage 4. EXPRESSION ET ANALYSE DU BESOIN... 1 4.1. INTRODUCTION... 1 4.2. LE CAHIER DES CHARGES... 1 Critères de succès...2 Expression du besoin en langage naturel...3 Approche pour la compréhension d'un produit...4

Plus en détail

Maîtriser le backend

Maîtriser le backend 4 Maîtriser le backend Les nouveaux utilisateurs de Magento sont souvent impressionnés par la qualité de son interface d administration, mais ils en redoutent aussi la richesse fonctionnelle. Connaître

Plus en détail

Spécifications des exigences d'un logiciel (Adapté de la norme IEEE 830-1993)

Spécifications des exigences d'un logiciel (Adapté de la norme IEEE 830-1993) Spécifications des exigences d'un logiciel (Adapté de la norme IEEE 830-1993) Ce document suggère un ensemble d éléments à préciser pour les exigences d'un système logiciel. Il débute par une Page de titre,

Plus en détail

Concepts de base de Word

Concepts de base de Word Concepts de base de Word Word est une application performante de traitement de texte et de mise en page. Pour en tirer le meilleur parti, il faut d abord en comprendre les concepts de base. Ce didacticiel

Plus en détail

LA QUALITE DU LOGICIEL

LA QUALITE DU LOGICIEL LA QUALITE DU LOGICIEL I INTRODUCTION L'information est aujourd'hui une ressource stratégique pour la plupart des entreprises, dans lesquelles de très nombreuses activités reposent sur l'exploitation d'applications

Plus en détail

Utilisation du client de messagerie Thunderbird

Utilisation du client de messagerie Thunderbird Outlook express n existant plus sur les systèmes d exploitation sortis après Windows XP, nous préconisons désormais l utilisation du client de messagerie libre distribué gratuitement par la Fondation Mozilla.

Plus en détail

Processus d Informatisation

Processus d Informatisation Processus d Informatisation Cheminement de la naissance d un projet jusqu à son terme, deux grandes étapes : Recherche ou étude de faisabilité (en amont) L utilisateur a une idée (plus ou moins) floue

Plus en détail

MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE

MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE OUTLOOK EXPRESS DE MICROSOFT VERSION 5 1. LE «COURRIEL», «COURRIER ÉLECTRONIQUE», «MESSAGE ÉLECTRONIQUE», LES «E-MAILS» C EST QUOI ET ÇA SERT À QUOI? Premièrement, tous ces mots

Plus en détail

PHASE SOUS-PHASE MOA MOE POINTS A TRAITER. besoins. charges. I.A.2 Échéances. I.A.3 Utilisateurs. I.A.4 Besoin fonctionnels. I.A.5 Évolutions à venir

PHASE SOUS-PHASE MOA MOE POINTS A TRAITER. besoins. charges. I.A.2 Échéances. I.A.3 Utilisateurs. I.A.4 Besoin fonctionnels. I.A.5 Évolutions à venir PHASE SOUS-PHASE MOA MOE POINTS A TRAITER I. La définition des I.A. L'expression des besoins Rédige (spécifie les besoins). Consulte / utilise pour rédiger le cahier des I.A.1 Positionnement stratégique

Plus en détail

Programme de la licence informatique, université de Caen http://www.info.unicaen.fr

Programme de la licence informatique, université de Caen http://www.info.unicaen.fr Programme de la licence informatique, université de Caen http://www.info.unicaen.fr Unité Systèmes d'information CM : 45h - TD : 60h - TP : 12h - Coeff 2 Systèmes de Gestion de Bases de Données Modéliser

Plus en détail

Toutes formations CIEL GESCO. et mise en œuvre. Découverte. Jean-Michel Chenet. Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-935-6

Toutes formations CIEL GESCO. et mise en œuvre. Découverte. Jean-Michel Chenet. Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-935-6 Toutes formations CIEL GESCO Découverte et mise en œuvre Jean-Michel Chenet Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-935-6 I. La mise en œuvre Les menus Les déplacements 1.1 Lancement

Plus en détail

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents C1 S informer C1.1 Rechercher, Exploiter des documents Une commande Un besoin exprimé Expliciter le besoin*. Le service rendu, les utilisateurs, les conditions d'utilisation sont listés. Les performances

Plus en détail

Processus Unifié de développement de logiciel

Processus Unifié de développement de logiciel Processus Unifié de développement de logiciel Plan 1. SUP : une simplification de RUP 2. Les éléments de modélisation de SUP 3. Description de la dynamique de SUP 4. SUP sur une étude de cas 2 SUP : une

Plus en détail

Développement d une application java de bureau pour la gestion des rapports de visite GSB

Développement d une application java de bureau pour la gestion des rapports de visite GSB Développement d une application java de bureau pour la gestion des rapports de visite GSB CAHIER DES CHARGES Définition du besoin Définition de l'objet Les rapports de visite sont actuellement gérés à

Plus en détail

Modélisation Principe Autre principe

Modélisation Principe Autre principe Modélisation Principe : un modèle est une abstraction permettant de mieux comprendre un objet complexe (bâtiment, économie, atmosphère, cellule, logiciel, ). Autre principe : un petit dessin vaut mieux

Plus en détail

Génie logiciel avec UML. Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique

Génie logiciel avec UML. Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique Génie logiciel avec UML Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique Claude Boutet Session hiver 2008 Modélisation de systèmes Table des matières TABLE DES

Plus en détail

Initiation Word_ Mod 1.doc Module 1. Avant propos.

Initiation Word_ Mod 1.doc Module 1. Avant propos. Initiation WORD. Module 1 : La présentation de Word Système d exploitation utilisé : Windows XP Service Pack 2 Créé par Xavier CABANAT Version 1.0 Document créé par Xavier CABANAT Page 1 sur 9 Avant propos.

Plus en détail

Bases de la Bureautique septembre 2014

Bases de la Bureautique septembre 2014 Le matériel informatique : Unité centrale Un réseau en entreprise Un schéma type de l implantation de l'informatique dans une grande entreprise : le serveur centralise les mails, l'agenda, les données.

Plus en détail

Développement spécifique d'un système d information

Développement spécifique d'un système d information Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Procédure Qualité Développement spécifique d'un système d information Référence : CNRS/DSI/conduite-proj/developpement/proc-developpement-si

Plus en détail

Cours n 3 : Microsoft WORD

Cours n 3 : Microsoft WORD Cours n 3 : Microsoft WORD I. Introduction Il y a longtemps que l ordinateur a remplacé la machine à écrire, pour la saisie du texte. En effet, les gens on vite compris les apports et avantages que cela

Plus en détail

Le modèle de données

Le modèle de données Le modèle de données Introduction : Une fois que l étude des besoins est complétée, deux points importants sont à retenir : Les données du système étudié Les traitements effectués par le système documentaire.

Plus en détail

Cours 7: Conception des systèmes interactifs (partie 2)

Cours 7: Conception des systèmes interactifs (partie 2) Cours 7: Conception des systèmes interactifs (partie 2) Anastasia.Bezerianos@lri.fr (plusieurs slides sont basés sur des slides de T. Tsandilas, W. Mackay, M. Beaudouin Lafon, D. Vogel et S. Greenberg)

Plus en détail

Systèmes d Information Avancés (et répartis)

Systèmes d Information Avancés (et répartis) Systèmes d Information Avancés (et répartis) Université Lyon 1 MIAGE L. Médini, mars 2005 Plan des cours Protocole HTTP et programmation serveur Architectures réparties Objets distribués Introduction aux

Plus en détail

HDM-2100. Connection Manager

HDM-2100. Connection Manager HDM-2100 Connection Manager Contents I- Installation de LG Connection Manager... 2 II- Configuration requise...3 III- Introduction et mise en route de LG Connection Manager... 3 IV-Fonctions de LG Connection

Plus en détail

DOCUMENTATION ASSOCIEE A UN PROJET LOGICIEL

DOCUMENTATION ASSOCIEE A UN PROJET LOGICIEL DOCUMENTATION ASSOCIEE A UN PROJET LOGICIEL 31 août 2004 Plate-Forme Opérationnelle de modélisation INRA ACTA ICTA http://www.modelia.org FICHE DU DOCUMENT 10 mai 04 N.Rousse - : Création : version de

Plus en détail

Conseil, Etudes et Edition de logiciels NORMES & CONVENTIONS DE DEVELOPPEMENT JAVA ET SQL

Conseil, Etudes et Edition de logiciels NORMES & CONVENTIONS DE DEVELOPPEMENT JAVA ET SQL Conseil, Etudes et Edition de logiciels NORMES & CONVENTIONS DE DEVELOPPEMENT JAVA ET SQL Table des matières Système d'exploitation... 3 Environnement de développement intégré... 3 Le workspace... 3 Le

Plus en détail

Introduction aux Bases de Données

Introduction aux Bases de Données Introduction aux Bases de Données I. Bases de données I. Bases de données Les besoins Qu est ce qu un SGBD, une BD Architecture d un SGBD Cycle de vie Plan du cours Exemples classiques d'applications BD

Plus en détail

PRINCIPES et METHODES de SPECIFICATION et de CONCEPTION GLOBALE des SYSTEMES INFORMATISES 10/20/02 1

PRINCIPES et METHODES de SPECIFICATION et de CONCEPTION GLOBALE des SYSTEMES INFORMATISES 10/20/02 1 PRINCIPES et METHODES de SPECIFICATION et de CONCEPTION GLOBALE des SYSTEMES INFORMATISES 10/20/02 1 CYCLE de VIE des SYSTEMES INFORMATISES Expression du besoin Développement du «système» Exploitation

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

Du monde réel à SQL la modélisation des données

Du monde réel à SQL la modélisation des données ANF «Comment concevoir une base de données en archéométrie» Réseau CAI-RN & rbdd - 05/06/2014 au 06/06/2014 Du monde réel à SQL la modélisation des données Marie-Claude Quidoz (CEFE/CNRS) Ce document est

Plus en détail

Quatrième partie IV. La documentation

Quatrième partie IV. La documentation Quatrième partie IV Les différents types de Constat Il n y a pas de logiciel de qualité sans une documentation de qualité est un outil de communication Les paroles s envolent, les écrits restent Exemple

Plus en détail

MAÎTRISE DE L ENVIRONNEMENT WINDOWS VISTA

MAÎTRISE DE L ENVIRONNEMENT WINDOWS VISTA MAÎTRISE DE L ENVIRONNEMENT WINDOWS VISTA OBJECTIFS : manipuler les fenêtres et l environnement Windows, gérer ses fichiers et dossiers, lancer les applications bureautiques présentes sur son poste. PUBLIC

Plus en détail

Réalisation d une Interface Utilisateur

Réalisation d une Interface Utilisateur Réalisation d une Interface Utilisateur Pour manipuler facilement les données enregistrées dans une base de données, il est nécessaire de cacher leur implantation technique dans les tables et d offrir

Plus en détail

UML. Cas d'utilisation. Delphine Longuet. delphine.longuet@lri.fr

UML. Cas d'utilisation. Delphine Longuet. delphine.longuet@lri.fr Polytech Paris-Sud Formation initiale 3 e année Spécialité Informatique Année 2014-2015 UML Cas d'utilisation Delphine Longuet delphine.longuet@lri.fr Processus de développement logiciel Analyse des besoins

Plus en détail

Microsoft Word 2002 - Niveau débutant

Microsoft Word 2002 - Niveau débutant Liste des objectifs par niveau Microsoft Word 2002 - Niveau débutant...1 Microsoft Word 2002 - Niveau intermédiaire...2 Microsoft Word 2002 Niveau avancé... 3 Microsoft Excel 2002 - Niveau débutant...

Plus en détail

Publier une Actualité ou un Evenement

Publier une Actualité ou un Evenement Site Web de l association des ingénieurs INSA de Lyon Publier une Actualité ou un Evenement Remarque : la suppression des contributions n est pas possible depuis le Front-Office. lbuisset Page 1 18/09/2008

Plus en détail

TD McGood 2004. McGood. Mastère 2004 1

TD McGood 2004. McGood. Mastère 2004 1 McGood Mastère 2004 1 McGood Une petite entreprise familiale de restauration rapide, avec des produits de terroir (McGood), voudrait cesser de tenir sa comptabilité à la main (écriture des opérations comptables

Plus en détail

Introduction à la conception d'une base de données Walter RUDAMETKIN

Introduction à la conception d'une base de données Walter RUDAMETKIN Introduction à la conception d'une base de données Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Étapes de la conception d'une base de données Analyse de la situation existante et des

Plus en détail

Thèmes : Ateliers Bureautiques F2+ dans le cadre du DIF

Thèmes : Ateliers Bureautiques F2+ dans le cadre du DIF Thèmes : Ateliers Bureautiques F2+ dans le cadre du DIF Prise en main de l outil micro / Word / Excel / Internet : 20 h Perfectionnement de l outil micro : Word / Excel / Internet : 20 h Perfectionnement

Plus en détail

Publier dans la Base Documentaire

Publier dans la Base Documentaire Site Web de l association des ingénieurs INSA de Lyon Publier dans la Base Documentaire Remarque : la suppression des contributions n est pas possible depuis le Front-Office. lbuisset Page 1 18/09/2008

Plus en détail

COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET

COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET De manière superficielle, le terme «orienté objet», signifie que l on organise le logiciel comme une collection d objets dissociés comprenant à la fois une structure de

Plus en détail

Introduction au développement du logiciel

Introduction au développement du logiciel Introduction au développement du logiciel Vers le génie logiciel Université de Nantes Master Miage M1 Plan 1 Introduction 2 Génie logiciel 3 Projet informatique 4 Méthode de développement 5 Qualité Bibliographie

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD PLAN CONCEPT DE SYSTEME D INFORMATION MODELISATION D UN SYSTEME D INFORMATION MODELISATION CONCEPTUELLE : les METHODES METHODE SYSTEMIQUE METHODE OBJET L3 Informatique

Plus en détail

PLAN CONDUITE DE PROJET

PLAN CONDUITE DE PROJET PLAN CONDUITE DE PROJET Ce guide complète le cours, il donne une marche à suivre qui peut être adaptée si vous choisissez une méthode particulière ETUDE PREALABLE ANALYSE FONCTIONNELLE ANALYSE DETAILLEE

Plus en détail

Technologie Web. Conception de sites Web. Alexandre Pauchet. INSA Rouen - Département ASI. INSA - ASI TechnoWeb : Rappels UML 1/21

Technologie Web. Conception de sites Web. Alexandre Pauchet. INSA Rouen - Département ASI. INSA - ASI TechnoWeb : Rappels UML 1/21 INSA - ASI TechnoWeb : Rappels UML 1/21 Technologie Web Conception de sites Web Alexandre Pauchet INSA Rouen - Département ASI BO.B.RC.18, pauchet@insa-rouen.fr INSA - ASI TechnoWeb : Rappels UML 2/21

Plus en détail

Initiation WORD. Module 2 : Les fonctions de base

Initiation WORD. Module 2 : Les fonctions de base Initiation WORD. Module 2 : Les fonctions de base Système d exploitation utilisé : Windows XP Service Pack 2 Créé par Xavier CABANAT Version 1.0 Document créé par Xavier CABANAT Page 1 sur 14 Avant propos.

Plus en détail

A - GESTION DU POSTE INFORMATIQUE

A - GESTION DU POSTE INFORMATIQUE GRILLE ACADEMIQUE DES EN INFORMATIQUE A - GESTION DU POSTE INFORMATIQUE 1 * GERER SON POSTE INFORMATIQUE Organiser les ressources du poste de travail sous interface graphique Utiliser, si la configuration

Plus en détail

Compilation séparée. Compilation séparée. ENSIIE: Programmation avancée, Compilation séparée, Modularité, Spécifications algébriques 1

Compilation séparée. Compilation séparée. ENSIIE: Programmation avancée, Compilation séparée, Modularité, Spécifications algébriques 1 Compilation séparée Compilation séparée ENSIIE: Programmation avancée, Compilation séparée, Modularité, Spécifications algébriques 1 Compilation séparée Modularité GCC : 4 millions de lignes de code Noyau

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

Calculatrice virtuelle HP Prime

Calculatrice virtuelle HP Prime Calculatrice virtuelle HP Prime Microsoft est une marque commerciale du groupe de sociétés Microsoft. Les informations contenues dans ce document peuvent être modifiées sans préavis. Les garanties relatives

Plus en détail

Appréhender les interfaces utilisateur (UI)

Appréhender les interfaces utilisateur (UI) Aides humaines, techniques animalières et mobilité Utiliser l outil informatique Appréhender les interfaces utilisateur (UI) Qu est-ce que le Hardware et le Software? Hardware (matière dure, le matériel)

Plus en détail

Collège Lionel-Groulx Service du soutien à l enseignement. PowerPoint 2007. Note de formation

Collège Lionel-Groulx Service du soutien à l enseignement. PowerPoint 2007. Note de formation Collège Lionel-Groulx Service du soutien à l enseignement PowerPoint 2007 Note de formation Johanne Raymond Automne 2009 Table des matières Interface... 1 Éléments de l interface graphique... 2 Bouton

Plus en détail

Rédaction du Document de Spécifications Logiciel

Rédaction du Document de Spécifications Logiciel Rédaction du Document de Spécifications Logiciel Instruction Générale Qualité Version : 1.1 Nombre de pages : 12 Référence : referentiel_qualite/dsl.plan_type.doc UV UMLP Département ASI INSA-ROUEN BP

Plus en détail

MODÉLISATION DES BESOINS

MODÉLISATION DES BESOINS MODÉLISATION DES BESOINS Diagrammes de cas d utilisation Cas d'utilisation : Use Case (Jacobson) Permettent déxprimer les attentes/besoins des utilisateurs Permettent de définir les limites du système

Plus en détail

Réservation des salles

Réservation des salles Réservation des salles Mastère 2004 1 Réservation des salles 2004 1. Expression des besoins Pour tenter de résoudre les problèmes récurrents posés par la gestion de la réservation des salles, l université

Plus en détail

Annexe : La Programmation Informatique

Annexe : La Programmation Informatique GLOSSAIRE Table des matières La Programmation...2 Les langages de programmation...2 Java...2 La programmation orientée objet...2 Classe et Objet...3 API et Bibliothèque Logicielle...3 Environnement de

Plus en détail

Evaluation et tests d une interface graphique

Evaluation et tests d une interface graphique Evaluation et tests d une interface graphique Tâcheconsidérée considérée Utilisateurs Poste de travail Domaine d activité Analyse de la tâche Contexte de travail Stéréotype d utilisateur Critères d utilité

Plus en détail

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Rédaction de messages et de courriers professionnels simples, liés à l activité courante de la structure - Identifier l'objet, les destinataires et le contexte

Plus en détail

Gestion de Projet. Génie Logiciel. Renaud Marlet. LaBRI / INRIA. http://www.labri.fr/~marlet. (d'après A.-M. Hugues) màj 19/04/2007

Gestion de Projet. Génie Logiciel. Renaud Marlet. LaBRI / INRIA. http://www.labri.fr/~marlet. (d'après A.-M. Hugues) màj 19/04/2007 1 Génie Logiciel (d'après A.-M. Hugues) Gestion de Projet Renaud Marlet LaBRI / INRIA http://www.labri.fr/~marlet màj 19/0/007 Est-ce bien nécessaire? Principes de gestion = beaucoup d'évidences Pourtant

Plus en détail

Évaluation des compétences. Identification du contenu des évaluations. Septembre 2014

Évaluation des compétences. Identification du contenu des évaluations. Septembre 2014 Identification du contenu des évaluations Septembre 2014 Tous droits réservés : Université de Montréal Direction des ressources humaines Table des matières Excel Base version 2010... 1 Excel intermédiaire

Plus en détail

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed 6, bd maréchal Juin F-14050 Caen cedex 4 Spécialité Informatique 2 e année Rapport de projet Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed Suivi ENSICAEN

Plus en détail

I. Bases de données. Exemples classiques d'applications BD. Besoins de description

I. Bases de données. Exemples classiques d'applications BD. Besoins de description I. Bases de données Exemples classiques d'applications BD Les besoins Qu est ce qu un SGBD, une BD Architecture d un SGBD Cycle de vie Plan du cours Gestion des personnels, étudiants, cours, inscriptions,...

Plus en détail

CLARISWORKS 5. ÉTAPE 1 Créer un document. Lancer l application. (Windows 95 ou 98) Créer un document en utilisant le traitement de texte

CLARISWORKS 5. ÉTAPE 1 Créer un document. Lancer l application. (Windows 95 ou 98) Créer un document en utilisant le traitement de texte ÉTAPE 1 Créer un document Lancer l application Mettre l ordinateur en route. Double cliquer sur l icône ClarisWorks 5 qui se trouve sur le bureau ou cliquer sur Démarrer Programmes ClarisWorks5 Vous arrivez

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

Episciences Documentation Webmestre

Episciences Documentation Webmestre 1 Episciences Documentation Webmestre Prérequis: Pour pouvoir effectuer les actions décrites ci-dessous, vous devez posséder un compte dans Episciences avec les droits webmaster. Pour que votre compte

Plus en détail

ACCUEIL...2 LA DEMANDE DE DEVIS...11 COMPLETER UN DEVIS...12 ACCEPTER OU A REFUSER LE DEVIS...13

ACCUEIL...2 LA DEMANDE DE DEVIS...11 COMPLETER UN DEVIS...12 ACCEPTER OU A REFUSER LE DEVIS...13 ACCUEIL...2 LA COMMANDE...3 ONGLET "NATURE DES TRAVAUX"...3 ONGLET INFORMATIONS...8 ONGLET RECAPITULATIF...9 LA COMMANDE SIMPLE A VALIDER PAR LES ACHETEURS...10 LA DEMANDE DE DEVIS...11 COMPLETER UN DEVIS...12

Plus en détail

Cliquer sur «Yes» Puis cliquer sur Parcourir, Sélectionner ensuite le dossier d installation des fichiers (bureau windows par exemple),

Cliquer sur «Yes» Puis cliquer sur Parcourir, Sélectionner ensuite le dossier d installation des fichiers (bureau windows par exemple), BILAN SOCIAL 2009 NOTICE D UTILISATION DU MODULE DE SAISIE AGREGE «BS2009» PREAMBULE Le module de saisie du Rapport sur l Etat des Collectivités (BS2009.xls) est un classeur au format Microsoft Excel 2000.

Plus en détail

Programme d Accès Communautaire / Atelier 5 Initiation à Microsoft Outlook

Programme d Accès Communautaire / Atelier 5 Initiation à Microsoft Outlook Société d aide au développement de la collectivité Maria-Chapdelaine, www.sadcmaria.qc.ca 1 TABLE DES MATIÈRES PLAN DE COURS 3 PRINCIPALES FONCTIONNALITÉS DANS MICROSOFT OUTLOOK 4 GESTION D INFORMATIONS

Plus en détail

Le Sphinx. Module opérateur. Manuel de référence Version 4

Le Sphinx. Module opérateur. Manuel de référence Version 4 Le Sphinx Module opérateur Manuel de référence Version 4 Copyright Sphinx Développement 1986 2002. Tous droits réservés Module opérateur Imprimé le 18/03/2003 Le Sphinx Développement Parc Altaïs 74650

Plus en détail

Gestion Projet. Cours 3. Le cycle de vie

Gestion Projet. Cours 3. Le cycle de vie Gestion Projet Cours 3 Le cycle de vie Sommaire Généralités 3 Séquentiel 7 Itératif/Incrémental 17 Extreme Programming 22 Que choisir? 29 Etats Transverse 33 Cours 3 2006-2007 2 Généralités Cours 3 2006-2007

Plus en détail

Référence : Emplacement des commandes Excel 2003 dans Excel 2007

Référence : Emplacement des commandes Excel 2003 dans Excel 2007 Référence : Emplacement des commandes Excel 2003 dans Excel 2007 Astuces d'utilisation de ce classeur 1. L'ordre des feuilles correspond à celui de l'interface utilisateur par défaut. Si vous le souhaitez,

Plus en détail

Visual TOM 5.0 Fonctionnalités

Visual TOM 5.0 Fonctionnalités The job scheduling Company Visual TOM 5.0 Fonctionnalités 0 Interfaces existantes Xvision Mode multi-fenêtre Vision spécifique par écran Vision technique / hiérarchique Difficulté à faire évoluer 1 Interfaces

Plus en détail

GescoJMB v5. Le Sommaire :... 2 Page d accueil :... 2 Les Références :... 3 Les Textes :... 3 Les Paramètres :... 4 Les Outils :...

GescoJMB v5. Le Sommaire :... 2 Page d accueil :... 2 Les Références :... 3 Les Textes :... 3 Les Paramètres :... 4 Les Outils :... GescoJMB v5 Le Sommaire :............ 2 Page d accueil :............ 2 Les Références :............ 3 Les Textes :............ 3 Les Paramètres :............ 4 Les Outils :............ 5 Les Articles :............

Plus en détail

Sybase PowerAMC 16. Guide des nouvelles fonctionnalités générales. www.sybase.fr/poweramc DOCUMENTATION

Sybase PowerAMC 16. Guide des nouvelles fonctionnalités générales. www.sybase.fr/poweramc DOCUMENTATION Sybase PowerAMC 16 Guide des nouvelles fonctionnalités générales DOCUMENTATION 2 2 www.sybase.fr/poweramc A propos de PowerAMC 16 PowerAMC est une solution de modélisation d'entreprise graphique qui prend

Plus en détail

MODÉLISATION DYNAMIQUES DIAGRAMMES D ACTIVITÉS DIAGRAMMES D ETATS-TRANSITIONS

MODÉLISATION DYNAMIQUES DIAGRAMMES D ACTIVITÉS DIAGRAMMES D ETATS-TRANSITIONS MODÉLISATION DYNAMIQUES DIAGRAMMES D ACTIVITÉS DIAGRAMMES D ETATS-TRANSITIONS 1 PRÉSENTATION Un diagramme d activité est un diagramme UML qui modélise les aspects dynamiques d un système Le diagramme d

Plus en détail