Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI"

Transcription

1 Cours Base de données relationnelles 1

2 Plan 1. Notions de base 2. Modèle relationnel 3. SQL 2

3 Notions de base (1) Définition intuitive : une base de données est un ensemble d informations, (fichiers), partagé par plusieurs utilisateurs. Ces informations sont interrogées et mises à jour par l intermédiaire d un logiciel. Exemples d application Système Socrate : SNCF Annuaire électronique Catalogue électronique d une bibliothèque 3

4 Notions de base (2) Définition : une base de données est un ensemble structuré de données (1) enregistrées sur des supports accessibles par l ordinateur (2) pour satisfaire simultanément plusieurs utilisateurs (3) de manière sélective (4) en un temps opportun(5). (1) : Organisation et description de données (2) : Stockage sur disque (3) : Partage des données (4) : Confidentialité (5) : Performance 4

5 SGBD (1) Définition : Le logiciel qui permet d interagir avec une BD est un Système de Gestion de Base de Données (SGBD) SGBD BD 5

6 SGBD (2) Il permet à des utilisateurs de créer et maintenir une base de données. Les activités supportées sont la définition d'une base de données (spécification des types de données à stocker), la construction d'une base de données (stockage des données proprement dites) et la manipulation des données (principalement ajouter, supprimer, retrouver des données). 6

7 Base de données = Fichiers? (1) Travailler directement sur un fichier présente plusieurs inconvénients : Manipulation de données lourde et compliquée. Il faut être expert en programmation Le programmeur doit connaître la localisation physique des fichiers, la structure physique des enregistrements, le mode d accès à ces fichiers Toute modification de la structure des enregistrements (ajout d un champ par exemple) entraîne la réécriture de tous les programmes qui manipulent ces fichiers 7

8 Base de données = Fichiers? (2) Un SGBD est un intermédiaire entre les utilisateurs et les fichiers physiques Un SGBD facilite la gestion de données, avec une représentation intuitive simple sous forme de tables. la manipulation de données. On peut insérer, modifier les données et les structures sans modifier les programmes qui manipulent la base de données 8

9 Objectifs des SGBD (1) Faciliter la représentation et la description de données. Plus besoin de travailler directement sur les fichiers physiques (tels qu ils sont enregistrés sur disque). Un SGBD nous permet de décrire les données et les liens entre elles d une façon logique sans se soucier du comment cela va se faire physiquement dans les fichiers. On parle alors d image logique de la base de données, (ou aussi description logique ou conceptuelle ou encore de schéma logique). Ce schéma est décrit dans un modèle de données par exemple le modèle de tables, appelé le modèle relationnel. Image logique Image physique Fichiers physique 9

10 Objectifs des SGBD (2) Faciliter la manipulation en travaillant directement sur le schéma logique. On peut insérer, supprimer, modifier des données directement sur l image logique. Le SGBD va s occuper de faire le travail sur les fichiers physiques Permettre l ajout des contraintes permettant d avoir à tout instant des données cohérentes par exemple l âge d une personne supérieur à zéro, salaire supérieur à zéro, etc. Dès que l on essaie de saisir une valeur qui ne respecte pas cette contrainte, le SGBD le refuse Efficacité des Accès (Temps de réponse & débit global) 1 0

11 Trois Fonctions d un SGBD Description des données :codification structuration, grâce Langage de Description de Données (LDD) Manipulation et restitution des données (insertion, mise à jour, interrogation) mise en œuvre à l aide d un Langage de Manipulation de Données (LMD) S.Q.L (Structured Query Language) : Langage standard Contrôle (partage, intégrité, confidentialité, sécurité) 1 1

12 Définition et description des données 3 niveaux de description des données Interview Document Modélisation Schéma Externe1 Schéma Externe2 T Schéma conceptuel T Schéma physique 1 2

13 Définition et description des données : niveau logique (conceptuel) Permet la description des objets : exemple OUVRAGES, ETUDIANTS des propriétés des objets (attributs) : exemple cote de OUVRAGES, Titre de OUVRAGES, nombre d exemplaires etc. des liens entre les objets : un OUVRAGE peut être emprunté par un ETUDIANT des Contraintes : le nombre d exemplaires d un OUVRAGE est supérieur à zéro Cette description est faite selon un modèle de données. Un modèle de données est un ensemble de concepts permettant de décrire la structure d'une base de données. La plupart des modèles de données incluent des opérations permettant de mettre à jour et questionner la base. Le modèle de données le plus utilisé est le modèle relationnel, Cette description va donner lieu à un schéma de base de données. Un schéma de base de données se compose d'une description des données et de leurs relations ainsi que d'un ensemble de contraintes d'intégrité 1 3

14 Définition et description des données : Niveau physique Description informatique des données et de leur organisation : en terme de fichiers, d index, de méthodes d accès, Passage du modèle logique au modèle physique tend à être assisté par le SGBD : transparent et/ou semiautomatique Objectifs : optimiser les performances 1 4

15 Définition et description des données : Niveau externe Description des données vues par un utilisateur (ou un groupe d utilisateurs) objectifs : simplification, confidentialité Exemple : OUVRAGES édités par des éditeurs français 1 5

16 Manipulation et restitution des données Permet Insertion : saisir des données Supprimer modifier Interroger : rechercher des données via des requêtes La manipulation des données est mise en œuvre à l aide d un Langage de Manipulation de Données (LMD). S.Q.L (Structured Query Language) est le Langage standard de manipulation de BD 1 6

17 Contrôle UN SGBD permet Partage de données : accès à la même information par plusieurs utilisateurs en même temps. Le SGBD inclut un mécanisme de contrôle de la concurrence basé sur des techniques de verrouillage des données (pour éviter par exemple qu'on puisse lire une information qu'on est en train de mettre à jour) Intégrité des données grâce à la définition de contraintes sur les données. Le SGBD veille à ce que toutes les contraintes soient vérifiées à chaque insertion, suppression, ou modification d une donnée. Confidentialité : plusieurs utilisateurs peuvent utiliser en même temps une base de données, se pose le problème de la confidentialité des données. Des droits doivent être gérés sur les données, droits de lecture, mise à jour, création,... qui permettent d'affiner. Sécurité : une base de données est souvent vitale dans le fonctionnement d'une organisation, et il n'est pas tolérable qu'une panne puisse remettre en cause son fonctionnement de manière durable. Les SGBD fournissent des mécanismes pour assurer cette sécurité. 1 7

18 Modèles de SGBD Quelques modèles logiques modèle hiérarchique modèle réseau modèle relationnel modèle objet Quelques SGBD (relationnels du marché Micro : ACCESS, PARADOX, DBASE V,... Gros système : DB2, ORACLE, SYBASE, INGRES, 1 8

19 L'architecture des SGBD Basée sur une architecture Client-Serveur : données sur le serveur partagées entre N clients interfaces graphiques sur la station de travail personnelle communication par des protocoles standardisés clients et serveurs communiquant par des requêtes avec réponses 1 9

20 Démarche de construction d une BD Interview Document Modélisation Entité association Schéma logique en Entité-Association Transformation en relationnel Schéma conceptuel en relationnel 2 0

21 Le modèle relationnel 2 1

22 Généralités Notions de modèle de données : Un modèle est un ensemble d outils utilisés pour décrire et manipuler des données Modèle relationnel Créé par CODD (IBM 69/70). La majorité des SGBD actuels sont basés sur ce modèle. Dispose d un Langage de Description des Données (LDD) et d un Langage de Manipulation des Données (LMD). Principe simple : 1 seul concept (relation ou table) pour décrire les données et les liens entre ses données. Rigoureusement défini par la notion d ensemble SQL : langage standard de description et de manipulation des données. 2 2

23 Concepts du modèle (1) Table (relation) : Vision tabulaire du relationnel Le données (le schéma logique) sont représentées dans une table Exemple : la table OUVRAGES décrit un ouvrage OUVRAGES Côte Titre Editeur Année NbExemplai re Thèm e 12TA1 Réseaux informatiques Eyrolles Interconnexion, réseaux Internet 13GO1 Algorithmes génétiques Addison W esley AG, informatique évolutionniste, 15TA2 Système d exploitation Eyrolles UN IX, SE, ordinateur 2 3

24 Concepts du modèle (2) Attribut : nom donné à une colonne d'une table (exemple cote, Titre, Editeur, etc.). La première ligne de la table comporte ses attributs. Nom de la table (ou de la relation) : OUVRAGES Tuple (ou n-uplet) : nom donné à une ligne comportant des valeurs saisies. (tuple : 12TA ; Réseaux informatiques ; Eyrolles ; 1998 ; 10 ; Interconnexion réseau Internet). Extension d une table : le contenu de la table tous les tuples Cardinalité : nombre de tuples de la relation. Exemple la cardinalité dans OUVRAGES est 3 L ordre des lignes et des colonnes n est pas significatif Pas de lignes identiques Une case une valeur (voir redondance des informations) 2 4

25 Concepts du modèle (3) Attribut nom donné à une colonne d'une relation prend ses valeurs dans un domaine Domaine : ensemble de valeurs possibles prises par les attributs Exemples ENTIER, REEL, CHAINES DE CARACTERES FRANC SALAIRE = { } COULEUR= {BLEU, BLANC, ROUGE} POINT = {(X:REEL,Y:REEL)} TRIANGLE = {(P1:POINT,P2:POINT,P3:POINT)} 2 5

26 Notions de clé primaire (1) Clé primaire : Groupe d attributs minimum qui détermine un tuple d une manière unique dans la table Exemple de clés : le numéro de la SECU Le numéro étudiant La clé de la table OUVRAGES est l attribut «cote», car la cote permet de déterminer de façon unique une ligne de la table. ATTENTION : la clé se détermine par rapport à toutes les valeurs possibles de l attribut (ou les attributs) formant la clé primaire, et surtout pas par rapport aux valeurs déjà saisies Remarque : toute table doit obligatoirement avoir une clé primaire 2 6

27 Schéma d une table Le schéma d une table, appelé aussi le schéma en intention, comporte le nom de la relation, ses attributs + format et la clé primaire. La clé primaire est souvent soulignée (et/ou mise en gras) Exemple : le schéma de la table OUVRAGES est OUVRAGES (cote : texte, Titre: Texte, Editeur: Texte, NbExemplaire: Numérique, Année:Date, Thème:Texte ) 2 7

28 Problème de Redondance des données OUVRAGES Côte Titre NbExem. Année Thème Editeur NomAuteur PrénomAuteu r 12TA1 Réseaux Interconnexion, Eyrolles Tanenbaum Henri informatiques réseaux, Internet 13GO1 Algorithmes AG, informatique Addison Goldberg Stephen génétiques évolutionniste, Wesley 13GO1 Algorithmes AG, informatique Addison Holland John génétiques évolutionniste, Wesley 15TA2 Système UNIX, SE, Eyrolles Cardy Ronald d exploitation ordinateurs 15TA2 Système UNIX, SE, Eyrolles Dumar Eric d exploitation ordinateurs 15TA2 Système d exploitation UNIX, SE, ordinateurs Eyrolles Tannenbau m Henri La redondance = répétition des informations. Un des objectifs des SGBD est (de nous permettre) de représenter les données avec le moins de redondance possible Comment éliminer les redondances? 2 8

29 Éliminer les redondances (1) Pour éliminer les répétitions nous allons dans premier temps construire une table auteur comportant tous les auteurs La table auteur est décrite par AUTEURS (NumAuteur, NomAuteur,PrénomAuteur). Nous avons rajouté l attribut NumAuteur pour représenter la clé. NumAuteur est un numéro qui peut être donné automatiquement par le SGBD. Auteurs N u m A u t e u r N o m A u t e u r P r é n o m A u t e u r 1 T anenbaum H enri 2 G oldberg Stephen 3 H o lla n d J o h n 4 C a r d y R o n a l d 5 D u m a r E r i c 2 9

30 Éliminer les redondances (2) La table OUVRAGES peut se réduire à cela Ouvrages Côte Titre NbExem. Année Thème NomEditeu NmAuteur r 12TA1 Réseaux Interconnexion, Eyrolles 1 informatiques réseaux, Internet 13GO1 Algorithmes AG, informatique Addison 2 génétiques évolutionniste, Wesley 13GO1 Algorithmes AG, informatique Addison 3 génétiques évolutionniste, Wesley 15TA2 Système UNIX, SE, Eyrolles d exploitation ordinateurs 4 15TA2 Système UNIX, SE, Eyrolles 5 d exploitation ordinateurs 15TA2 Système UNIX, SE, Eyrolles d exploitation ordinateurs 1 Cette représentation nous permet effectivement de réduire la table OUVRAGES il n y a que le numéro de l auteur au lieu du nom et du prénom, mais Il y a toujours des redondances. La redondance provient du fait qu un OUVRAGE peut avoir plusieurs auteurs. 3 0

31 Éliminer les redondances (3) Pour éliminer ces redondances, nous allons construire une table ECRIT qui permet de relier les OUVRAGES et leurs AUTEURS. Rappelons qu un des intérêts d un SGBD est sa possibilité de créer des liens entre les objets. Le schéma de la table ECRIT est : ECRIT (cote, NumAuteur), il suffit donc de prendre les clés primaires des tables OUVRAGES et AUTEURS et former une nouvelle nouvelle table, en l occurrence ECRIT. ECRIT N u m A u te u r C ô te 1 12TA G O G O T A T A T A 2 3 1

32 Éliminer les redondances (4) La base de données décrivant les OUVRAGES sera composé des tables suivantes : AUTEURS(NumAuteur, Nom, Prénom) OUVRAGESS(cote, Titre, NbExemplaire, Année, Editeur, Thème) ECRIT (cote, NumAuteur) Noter que nous avons supprimé l attribut NumAuteur de la table OUVRAGES 3 2

33 Clé Étrangère Les attributs cote et NumAuteur de la table ECRIT proviennent en fait respectivement des tables OUVRAGES et AUTEURS. Ces deux Attributs sont clés primaires dans chacune de ces tables. Définition : Nous appelons Clé étrangère toute clé primaire apparaissant dans une autre table. Exemple NumAuteur est une clé étrangère dans la table ECRIT cote est aussi une clé étrangère dans ECRIT Par convention, Une clé étrangère est soulignée en pointillé (et/ou mise en italique) Attention : la notion de clé est toujours liée à une table, un attribut (ou groupe d attributs) est clé primaire, ou clé étrangère dans une table donnée. 3 3

34 Contraintes d intégrités (1) Un des avantages des bases de données par rapport à une gestion de fichiers traditionnelle réside dans la possibilité d intégrer des contraintes que doivent vérifier les données à tout instant. Exemple : on souhaite poser les contraintes suivantes : le nombre d exemplaire de chaque OUVRAGE doit être supérieur à 0 (zéro) Chaque OUVRAGE doit avoir au moins un auteur Etc. Ceci est possible grâce à la notion de contraintes d intégrité Définition : Contraintes d intégrité «sont des assertions qui doivent être vérifiées à tout moment par les données contenues dans la base de données» 3 4

35 Contraintes d intégrités (2) Trois types de C.I. obligatoires Contrainte de clé : une relation doit posséder une clé primaire Contrainte d entité : un attribut d une clé ne doit pas posséder de valeurs nulles (vides) Contrainte de référence (pour les clés étrangères), c est une contrainte exprimée entre deux tables. Tout tuple d une relation faisant référence à une autre relation doit se référer à un tuple qui existe. Intuitivement, cela consiste à vérifier que l'information utilisée dans un tuple pour désigner un autre tuple est valide, notamment si le tuple désigné existe bien En d autre terme, quand on désigne un attribut comme clé étrangère, les seules valeurs que peut prendre cet attribut sont celles qui sont déjà saisies dans la table qu il référence (voir exemple sur la page suivante). 3 5

36 Contraintes d intégrités 3) Contrainte optionnelle Contrainte de domaine : liée au domaine de définition d un attribut. Exemple: NbExemplaire > 0 Les contraintes d intégrité sont vérifiées (exécutées) à chaque mise à jour de la base de données (ajout, suppression ou modification d un tuple). Si, lors d une mise à jour une contrainte n est pas satisfaite, cette mise à jour ne peut pas avoir lieu. 3 6

37 Exemple (1) Schéma de la relation AUTEURS AUTEURS (NumAuteur, Nom, Prénom) Schéma de la relation OUVRAGES (avec la modification de l exercice précédent) OUVRAGES(cote, Titre, NbExemplaire, Année, NumEditeur, Thème) clé primaire : cote Contrainte de domaine : NbExemplaire >0 Contrainte référentielle : OUVRAGES.NumEditeur est une clé étrangère et fait référence à EDITEURS.NumEditeur Il suffit d écrire Contrainte référentielle : OUVRAGES.NumEditeur REFERENCE EDITEURS.NumEditeur 3 7

38 Exemple (2) Schéma de la table ECRIT ECRIT (NumAuteur,cote) Clé primaire : NumAuteur, cote Contraintes référentielles : ECRIT.NumAuteur REFERENCE AUTEURS.NumAuteur ECRIT.cote REFERENCE OUVRAGES.cote Le fait d écrire ECRIT.cote REFERENCE OUVRAGES.cote, c est à dire définir l attribut cote dans ECRIT comme clé étrangère, implique une contrainte référentielle. Ceci se traduit par ; les seules valeurs que peut prendre cote dans ECRIT sont celles qui sont déjà saisies dans cote d OUVRAGES (c e st à dire 12TA1, 13GO1,15TA2) 3 8

39 Schéma d une base de données Le schéma d une base de données est composé de l ensemble des schémas des tables (relations) définies dans cette BD Exemple schéma de la base de données permettant la gestion de notices bibliographiques est : AUTEURS (NumAuteur, Nom, Prénom) OUVRAGES(cote, Titre, NbExemplaire, Année, NumEditeur, Thème) Contrainte de domaine : NbExemplaire >0 Contrainte référentielle : OUVRAGES.NumEditeur REFERENCE EDITEURS.NumEditeur ECRIT (NumAuteur, cote) Clé primaire : NumAuteur, cote Contraintes référentielles : ECRIT.NumAuteur REFERENCE AUTEURS.NumAuteur ECRIT.cote REFERENCE OUVRAGES.cote 3 9

40 Bilan Relation ou Table Attribut ou Colonne Domaine ou Type Clé primaire Clé étrangère Contrainte d intégrité Schéma d une relation Schéma d une base de données 4 0

Généralités sur les bases de données

Généralités sur les bases de données Généralités sur les bases de données Qu est-ce donc qu une base de données? Que peut-on attendre d un système de gestion de bases de données? Que peut-on faire avec une base de données? 1 Des données?

Plus en détail

Les principaux domaines de l informatique

Les principaux domaines de l informatique Les principaux domaines de l informatique... abordés dans le cadre de ce cours: La Programmation Les Systèmes d Exploitation Les Systèmes d Information La Conception d Interfaces Le Calcul Scientifique

Plus en détail

BASES DE DONNÉES. CNAM Centre associé de Clermont-Ferrand Cycle A Année 1997-98. J. Darmont I. INTRODUCTION II. LES SYSTÈMES HIÉRARCHIQUES

BASES DE DONNÉES. CNAM Centre associé de Clermont-Ferrand Cycle A Année 1997-98. J. Darmont I. INTRODUCTION II. LES SYSTÈMES HIÉRARCHIQUES BASES DE DONNÉES CNAM Centre associé de Clermont-Ferrand Cycle A Année 1997-98 J. Darmont I. INTRODUCTION II. LES SYSTÈMES HIÉRARCHIQUES III. LES SYSTÈMES RÉSEAU IV. LES SYSTÈMES RELATIONNELS V. LE LANGAGE

Plus en détail

CESI Bases de données

CESI Bases de données CESI Bases de données Introduction septembre 2006 Bertrand LIAUDET EPF - BASE DE DONNÉES - septembre 2005 - page 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE 1. Objectifs généraux L objectif de ce document est de faire comprendre

Plus en détail

Bases de Données. Plan

Bases de Données. Plan Université Mohammed V- Agdal Ecole Mohammadia d'ingénieurs Rabat Bases de Données Mr N.EL FADDOULI 2014-2015 Plan Généralités: Définition de Bases de Données Le modèle relationnel Algèbre relationnelle

Plus en détail

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Systèmes de gestion de bases de données Introduction Université d Evry Val d Essonne, IBISC utiles email : cinzia.digiusto@gmail.com webpage : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Google+ : https://plus.google.com/u/0/b/103572780965897723237/

Plus en détail

Bases de données relationnelles : Introduction

Bases de données relationnelles : Introduction Bases de données relationnelles : Introduction historique et principes V. Benzaken Département d informatique LRI UMR 8623 CNRS Université Paris Sud veronique.benzaken@u-psud.fr https://www.lri.fr/ benzaken/

Plus en détail

Introduction aux Bases de Données

Introduction aux Bases de Données Introduction aux Bases de Données I. Bases de données I. Bases de données Les besoins Qu est ce qu un SGBD, une BD Architecture d un SGBD Cycle de vie Plan du cours Exemples classiques d'applications BD

Plus en détail

Bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données POLYTECH Université d Aix-Marseille odile.papini@univ-amu.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bd.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu une

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univmed.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bdmat.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu

Plus en détail

Les bases de données Page 1 / 8

Les bases de données Page 1 / 8 Les bases de données Page 1 / 8 Sommaire 1 Définitions... 1 2 Historique... 2 2.1 L'organisation en fichier... 2 2.2 L'apparition des SGBD... 2 2.3 Les SGBD relationnels... 3 2.4 Les bases de données objet...

Plus en détail

Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN

Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Moi Je suis étranger J'ai un accent Je me trompe beaucoup en français (et en info, et en math, et...)

Plus en détail

Cours Bases de données

Cours Bases de données Informations sur le cours Cours Bases de données 9 (10) séances de 3h Polycopié (Cours + TD/TP) 3 année (MISI) Antoine Cornuéjols www.lri.fr/~antoine antoine.cornuejols@agroparistech.fr Transparents Disponibles

Plus en détail

Rappel sur les bases de données

Rappel sur les bases de données Rappel sur les bases de données 1) Généralités 1.1 Base de données et système de gestion de base de donnés: définitions Une base de données est un ensemble de données stockées de manière structurée permettant

Plus en détail

IT203 : Systèmes de gestion de bases de données. A. Zemmari zemmari@labri.fr

IT203 : Systèmes de gestion de bases de données. A. Zemmari zemmari@labri.fr IT203 : Systèmes de gestion de bases de données A. Zemmari zemmari@labri.fr 1 Informations pratiques Intervenants : Cours : (A. Zemmari zemmari@labri.fr) TDs, TPs : S. Lombardy et A. Zemmari Organisation

Plus en détail

Présentation du module Base de données spatio-temporelles

Présentation du module Base de données spatio-temporelles Présentation du module Base de données spatio-temporelles S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Partie 1 : Notion de bases de données (12,5h ) Enjeux et principes

Plus en détail

Exemple accessible via une interface Web. Bases de données et systèmes de gestion de bases de données. Généralités. Définitions

Exemple accessible via une interface Web. Bases de données et systèmes de gestion de bases de données. Généralités. Définitions Exemple accessible via une interface Web Une base de données consultable en ligne : Bases de données et systèmes de gestion de bases de données The Trans-atlantic slave trade database: http://www.slavevoyages.org/tast/index.faces

Plus en détail

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation Base de données S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Notion de bases de données Fondements / Conception Utilisation :

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

Les bases de données

Les bases de données Les bases de données Introduction aux fonctions de tableur et logiciels ou langages spécialisés (MS-Access, Base, SQL ) Yves Roggeman Boulevard du Triomphe CP 212 B-1050 Bruxelles (Belgium) Idée intuitive

Plus en détail

Systèmes d information et bases de données (niveau 1)

Systèmes d information et bases de données (niveau 1) Systèmes d information et bases de données (niveau 1) Cours N 1 Violaine Prince Plan du cours 1. Bibliographie 2. Introduction aux bases de données 3. Les modèles 1. Hiérarchique 2. Réseau 3. Relationnel

Plus en détail

1 Introduction et installation

1 Introduction et installation TP d introduction aux bases de données 1 TP d introduction aux bases de données Le but de ce TP est d apprendre à manipuler des bases de données. Dans le cadre du programme d informatique pour tous, on

Plus en détail

Bases de données Outils de gestion

Bases de données Outils de gestion 11/03/2010 Bases de données Outils de gestion Mise en place d outils pour gérer, stocker et utiliser les informations d une recherche biomédicale ent réalisé par L. QUINQUIS d épidémiologie et de biostatistique

Plus en détail

INTRODUCTION AUX BASES de DONNEES

INTRODUCTION AUX BASES de DONNEES INTRODUCTION AUX BASES de DONNEES Équipe Bases de Données LRI-Université Paris XI, Orsay Université Paris Sud Année 2003 2004 1 SGBD : Fonctionnalités et Principes Qu est qu une base de données? Un Système

Plus en détail

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan Base de données spatio-temporelles S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Partie 1 : Notion de bases de données (Conception

Plus en détail

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES BASE DE DONNEES La plupart des entreprises possèdent des bases de données informatiques contenant des informations essentielles à leur fonctionnement. Ces informations concernent ses clients, ses produits,

Plus en détail

Bases de Données. Stella MARC-ZWECKER. stella@unistra.u-strasbg.fr. Maître de conférences Dpt. Informatique - UdS

Bases de Données. Stella MARC-ZWECKER. stella@unistra.u-strasbg.fr. Maître de conférences Dpt. Informatique - UdS Bases de Données Stella MARC-ZWECKER Maître de conférences Dpt. Informatique - UdS stella@unistra.u-strasbg.fr 1 Plan du cours 1. Introduction aux BD et aux SGBD Objectifs, fonctionnalités et évolutions

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

Bases de données élémentaires Maude Manouvrier

Bases de données élémentaires Maude Manouvrier Licence MI2E- 1ère année Outils en Informatique Bases de données élémentaires Maude Manouvrier Définitions générales et positionnement du cours dans la formation Vocabulaire relatif aux bases de données

Plus en détail

Bases de Données Relationnelles. Le Modèle Relationnel

Bases de Données Relationnelles. Le Modèle Relationnel Bases de Données Relationnelles Le Modèle Relationnel Le modèle relationnel modèle de niveau logique modèle simple : deux concepts relation (table) attribut (colonne) défini par Ted Codd en 1970 ; prix

Plus en détail

et les Systèmes Multidimensionnels

et les Systèmes Multidimensionnels Le Data Warehouse et les Systèmes Multidimensionnels 1 1. Définition d un Datawarehouse (DW) Le Datawarehouse est une collection de données orientées sujet, intégrées, non volatiles et historisées, organisées

Plus en détail

Bases de données avancées Introduction

Bases de données avancées Introduction Bases de données avancées Introduction Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Master Informatique M1 Cours BDA Plan Objectifs et contenu du cours Rappels BD relationnelles Bibliographie Cours BDA (UCP/M1)

Plus en détail

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes Langage SQL (1) Sébastien Limet Denys Duchier IUT Orléans 4 septembre 2007 Notions de base qu est-ce qu une base de données? SGBD différents type de bases de données quelques systèmes existants Définition

Plus en détail

Introduction - 1. Structure en mémoire centrale (MC) Fichiers Bases de données

Introduction - 1. Structure en mémoire centrale (MC) Fichiers Bases de données Structure en mémoire centrale (MC) Fichiers Bases de données 2 Principes Stockage des données dans la mémoire volatile d un ordinateur Problèmes Stockage temporaire «Petits» volumes de données Langages

Plus en détail

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles)

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) SGBDR Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) Plan Approches Les tâches du SGBD Les transactions Approche 1 Systèmes traditionnels basés sur des fichiers Application 1 Gestion clients

Plus en détail

Cours de Base de Données Cours n.2 Introduction à MySQL/PhPMyAdmin

Cours de Base de Données Cours n.2 Introduction à MySQL/PhPMyAdmin Cours de Base de Données Cours n.2 Introduction à MySQL/PhPMyAdmin Ce cours reprend beaucoup de transparents du cours de Philippe LAHIRE Elisabetta De Maria - edemaria@i3s.unice.fr UFR Sciences et Laboratoire

Plus en détail

CHAPITRE 1. Introduction aux bases de données

CHAPITRE 1. Introduction aux bases de données CHAPITRE 1 Contenu du chapitre 1 Pourquoi utiliser une bases de? Définitions et objectifs d'un SGBD Niveaux d'abstraction des Méthodes de modélisation d une BD Modèles de structuration des Structure globale

Plus en détail

Introduction au Système de Gestion de Base de Données et aux Base de Données

Introduction au Système de Gestion de Base de Données et aux Base de Données Introduction au Système de Gestion de Base de Données et aux Base de Données Formation «Gestion des données scientifiques : stockage et consultation en utilisant des bases de données» 24 au 27 /06/08 Dernière

Plus en détail

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de

Plus en détail

Introduction aux Bases de Données Relationnelles Conclusion - 1

Introduction aux Bases de Données Relationnelles Conclusion - 1 Pratique d un : MySQL Objectifs des bases de données Où en sommes nous? Finalement, qu est-ce qu un? Modèle relationnel Algèbre relationnelle Conclusion SQL Conception et rétro-conception Protection de

Plus en détail

16H Cours / 18H TD / 20H TP

16H Cours / 18H TD / 20H TP INTRODUCTION AUX BASES DE DONNEES 16H Cours / 18H TD / 20H TP 1. INTRODUCTION Des Fichiers aux Bases de Données 2. SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES 2.1. INTRODUCTION AUX SYSTEMES DE GESTION DE BASES

Plus en détail

UE Informatique Conception et Exploitation de Bases de Données

UE Informatique Conception et Exploitation de Bases de Données PeiP 1 ère année UE Informatique Conception et Exploitation de Bases de Données Session 2 : Généralités BD & MCD (Conception) 1. Retour sur MCD 3/28 Exemple d ambiguïté 1/4 Modéliser les informations suivantes

Plus en détail

Dossier I Découverte de Base d Open Office

Dossier I Découverte de Base d Open Office ETUDE D UN SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES RELATIONNELLES Définition : Un SGBD est un logiciel de gestion des données fournissant des méthodes d accès aux informations. Un SGBDR permet de décrire

Plus en détail

CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES

CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES Auteur: Raymonde RICHARD PRCE UBO PARTIE III. - LA DESCRIPTION LOGIQUE ET PHYSIQUE DES DONNEES... 2 A. Les concepts du modèle relationnel de données...

Plus en détail

Cours Web n o 7 MySQL et PHP

Cours Web n o 7 MySQL et PHP Introduction aux bases de données Cours Web n o 7 MySQL et PHP Sandrine-Dominique Gouraud (gouraud@lri.fr) Pierre Senellart (pierre@senellart.com) Semaine du 7 novembre 2005 S.-D. Gouraud, P. Senellart

Plus en détail

Bases de données cours 1

Bases de données cours 1 Bases de données cours 1 Introduction Catalin Dima Objectifs du cours Modèle relationnel et logique des bases de données. Langage SQL. Conception de bases de données. SQL et PHP. Cours essentiel pour votre

Plus en détail

Le Langage SQL version Oracle

Le Langage SQL version Oracle Université de Manouba École Supérieure d Économie Numérique Département des Technologies des Systèmes d Information Le Langage SQL version Oracle Document version 1.1 Mohamed Anis BACH TOBJI anis.bach@isg.rnu.tn

Plus en détail

Bases de données réparties

Bases de données réparties Bases de données réparties J. Akoka - I. Wattiau 1 Contexte Technologique : des solutions de communication efficace entre les machines des SGBD assurent la transparence des données réparties standardisation

Plus en détail

Conception des bases de données : Modèle Entité-Association

Conception des bases de données : Modèle Entité-Association Conception des bases de données : Modèle Entité-Association La modélisation d un problème, c est-à-dire le passage du monde réel à sa représentation informatique, se définit en plusieurs étapes pour parvenir

Plus en détail

Le langage SQL (première partie) c Olivier Caron

Le langage SQL (première partie) c Olivier Caron Le langage SQL (première partie) 1 Plan Le S.G.B.D. postgres Le langage SQL Langage de manipulation de données Langage de requêtes 2 Quelques mots sur Postgres (1/2) Travaux de Stonebraker (Univ. Berkeley)

Plus en détail

Introduction aux SGBDR

Introduction aux SGBDR 1 Introduction aux SGBDR Pour optimiser une base Oracle, il est important d avoir une idée de la manière dont elle fonctionne. La connaissance des éléments sous-jacents à son fonctionnement permet de mieux

Plus en détail

La problématique de la Préservation des Bases de Données. Olivier ROUCHON CINES Groupe PIN Jeudi 7 Octobre

La problématique de la Préservation des Bases de Données. Olivier ROUCHON CINES Groupe PIN Jeudi 7 Octobre La problématique de la Préservation des Bases de Données Olivier ROUCHON CINES Groupe PIN Jeudi 7 Octobre Définition des bases de données Terme du langage courant base de données Utilisé pour désigner

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

Bioinformatique BTV Stockage des données

Bioinformatique BTV Stockage des données 1 / 64 Bioinformatique BTV Stockage des données Jean-Michel Richer jean-michel.richer@univ-angers.fr http://www.info.univ-angers.fr/pub/richer Juillet 2008 2 / 64 Plan Plan 1 Introduction 2 Format de stockage

Plus en détail

Bases de Données Avancées

Bases de Données Avancées 1/62 Bases de Données Avancées Introduction & Rappel Conception et Modélisation Thierry Hamon Bureau H202 - Institut Galilée Tél. : 33 1.48.38.35.53 Bureau 150 LIM&BIO EA 3969 Université Paris 13 - UFR

Plus en détail

Table des matières. Remerciements... Avant-propos... 1. Introduction... 7

Table des matières. Remerciements... Avant-propos... 1. Introduction... 7 Remerciements..................................................... VI Avant-propos...................................................... 1 À qui s adresse cet ouvrage?..........................................

Plus en détail

Mercredi 15 Janvier 2014

Mercredi 15 Janvier 2014 De la conception au site web Mercredi 15 Janvier 2014 Loïc THOMAS Géo-Hyd Responsable Informatique & Ingénierie des Systèmes d'information loic.thomas@anteagroup.com 02 38 64 26 41 Architecture Il est

Plus en détail

Le "tout fichier" Le besoin de centraliser les traitements des fichiers. Maitriser les bases de données. Historique

Le tout fichier Le besoin de centraliser les traitements des fichiers. Maitriser les bases de données. Historique Introduction à l informatique : Information automatisée Le premier ordinateur Définition disque dure, mémoire, carte mémoire, carte mère etc Architecture d un ordinateur Les constructeurs leader du marché

Plus en détail

Base de Données et Langage SQL

Base de Données et Langage SQL Base de Données et Langage SQL (IUT, département informatique, 1 re année) Laurent AUDIBERT Institut Universitaire de Technologie de Villetaneuse Département Informatique Avenue Jean-Baptiste Clément 93430

Plus en détail

LE MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES

LE MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES LE MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES Principe : A partir d'un cahier des charges, concevoir de manière visuelle les différents liens qui existent entre les différentes données. Les différentes étapes de réalisation.

Plus en détail

Bases de Données Avancées

Bases de Données Avancées /62 Bases de Données Avancées Introduction & Rappel Conception et Modélisation Thierry Hamon Bureau H202 Institut Galilée - Université Paris 13 & LIMSI-CNRS hamon@limsi.fr http://perso.limsi.fr/hamon/teaching/bda-20132014/

Plus en détail

Structure fonctionnelle d un SGBD

Structure fonctionnelle d un SGBD Fichiers et Disques Structure fonctionnelle d un SGBD Requetes Optimiseur de requetes Operateurs relationnels Methodes d acces Gestion de tampon Gestion de disque BD 1 Fichiers et Disques Lecture : Transfert

Plus en détail

UML et les Bases de Données

UML et les Bases de Données CNAM UML et les Bases de Données UML et les Bases de Données. Diagramme de classes / diagramme d objets (UML)...2.. Premier niveau de modélisation des données d une application...2.2. Les éléments de modélisation...2.2..

Plus en détail

Bases de données - Modèle relationnel

Bases de données - Modèle relationnel Bases de données - Modèle relationnel Introduction SITE :http://www.univ-orleans.fr/lifo/members/mirian.halfeld/ BD - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1 Les bases de données - Bibliographie Ullman and Widom,

Plus en détail

Modèle conceptuel : diagramme entité-association

Modèle conceptuel : diagramme entité-association Modèle conceptuel : diagramme entité-association Raison d'être de ce cours «La conception et l'utilisation de bases de données relationnelles sur micro-ordinateurs n'est pas un domaine réservé aux informaticiens.»

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données Introduction aux bases de données Références bibliographiques Jeff Ullman,Jennifer Widom, «A First Course in Database systems», Prentice-Hall, 3rd Edition, 2008 Hector Garcia-Molina, Jeff Ullman, Jennifer

Plus en détail

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES?

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? BASE DE DONNÉES OBJET Virginie Sans virginie.sans@irisa.fr A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? Stockage des informations : sur un support informatique pendant une longue période de taille importante accès

Plus en détail

THEME PROJET D ELABORATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS LE SERVEUR MYSQL

THEME PROJET D ELABORATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS LE SERVEUR MYSQL . THEME PROJET D ELABORATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS LE SERVEUR MYSQL Mr MEZRED MOHAMED Ingénieur météorologue INTRODUCTION Il existe de nombreuses manières de construire une base de données. En effet,

Plus en détail

Introduction aux Bases de Données

Introduction aux Bases de Données Licence 3 Géographie Aménagement NHUC5548 Introduction aux Bases de Données Le cas des BD relationnelles Concepts, méthodes et applications JP ANTONI / Y FLETY 1 Logistique et autres fonctionnements Cours

Plus en détail

Chapitre 1 Généralités sur les bases de données

Chapitre 1 Généralités sur les bases de données Chapitre 1 Généralités sur les bases de données I. Définition d un SGBD Une base de données, généralement appelée BD est un ensemble structuré et organisé permettant le stockage de grandes quantités d'informations

Plus en détail

INTRODUCTION 1. QU EST-CE QU UNE BASE DE DONNÉES?

INTRODUCTION 1. QU EST-CE QU UNE BASE DE DONNÉES? INTRODUCTION 1. QU EST-CE QU UNE BASE DE DONNÉES? Les bases de données ont pris aujourd hui une place essentielle dans l informatique, plus particulièrement en gestion. Au cours des trente dernières années,

Plus en détail

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE 07/04/2014 Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger Département d Informatique ADMINISTRATION ET TUNING DE BASES DE DONNÉES CHAPITRE 1 ARCHITECTURE RESPONSABLE DR K. BOUKHALFA

Plus en détail

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du Proyecto FAO COPEMED Universidad de Alicante Ramón y Cajal, 4 03001 - Alicante, España GCP/REM/057/SPA Web : www.fao.org/fi/copemed Tel : +34 96 514 59 79 Fax : +34 96 514 59 78 Email : copemed@ua.es Formation

Plus en détail

Gestion des bases de données

Gestion des bases de données Gestion des bases de données DU Chef de Projet en Recherche Clinique 23/11/2012 Fabrice GOURMELON URC/CIC Necker - Cochin 2 A. Qu est-ce qu une donnée? B. Qu est-ce qu une base de données? C. Définition

Plus en détail

Ecole des Hautes Etudes Commerciales HEC Alger. par Amina GACEM. Module Informatique 1ière Année Master Sciences Commerciales

Ecole des Hautes Etudes Commerciales HEC Alger. par Amina GACEM. Module Informatique 1ière Année Master Sciences Commerciales Ecole des Hautes Etudes Commerciales HEC Alger Évolution des SGBDs par Amina GACEM Module Informatique 1ière Année Master Sciences Commerciales Evolution des SGBDs Pour toute remarque, question, commentaire

Plus en détail

OBJECTIFS ET ARCHITECTURE DES SGBD

OBJECTIFS ET ARCHITECTURE DES SGBD OBJECTIFS ET ARCHITECTURE DES SGBD 1. INTRODUCTION Même si vous n avez jamais utilisé de système de gestion de bases de données (SGBD), vous avez certainement une idée de ce qu est une base de données

Plus en détail

Chapitre 3 LE MODELE RELATIONNEL ET SQL (DDL)

Chapitre 3 LE MODELE RELATIONNEL ET SQL (DDL) Chapitre 3 LE MODELE RELATIONNEL ET SQL (DDL) Un modèle de données définit un mode de représentation de l information selon trois composantes : 1. Des structures de données. 2. Des contraintes qui permettent

Plus en détail

IFT3030 Base de données. Chapitre 2 Architecture d une base de données

IFT3030 Base de données. Chapitre 2 Architecture d une base de données IFT3030 Base de données Chapitre 2 Architecture d une base de données Plan du cours Introduction Architecture Modèles de données Modèle relationnel Algèbre relationnelle SQL Conception Fonctions avancées

Plus en détail

Séance 1 Introduction aux bases de données

Séance 1 Introduction aux bases de données Introduction aux bases de données Séance 1 Introduction aux bases de données Sébastien Combéfis mardi 24 février 2015 Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons

Plus en détail

INTRODUCTION : Données structurées et accès simplifié

INTRODUCTION : Données structurées et accès simplifié INTRODUCTION : Données structurées et accès simplifié À l'origine de l'informatique, le stockage d'information se faisait sur cartes perforées. Ces supports pauvres ne permettaient pas de définir la structuration

Plus en détail

Cours Master 1 / 2013-2014. Dr YAO Kouassi Patrick

Cours Master 1 / 2013-2014. Dr YAO Kouassi Patrick Cours Master 1 / 2013-2014 Dr YAO Kouassi Patrick Une base de données est le terme informatique désignant un ensemble de données connexes stockées informatiquement. Ce terme ne doit pas être confondu avec

Plus en détail

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Objets d une base de données Dans un schéma Tables, vues Index, clusters, séquences, synonymes Packages, procédures, fonctions, déclencheurs

Plus en détail

MERISE. Modélisation et Conception de Systèmes d Information

MERISE. Modélisation et Conception de Systèmes d Information MERISE Modélisation et Conception de Systèmes d Information Intro L'analyse des données constitue le point de passage obligé de toute conception d'application mettant en oeuvre un SGBDR La méthode MERISE,

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

Modèle e-a étendu: MCD (Modèle conceptuel des données) de Merise

Modèle e-a étendu: MCD (Modèle conceptuel des données) de Merise 58 Modèle e-a étendu: MCD (Modèle conceptuel des données) de Merise Héritage Contrainte d intégrité Fonctionnelle (CIF) 59 Héritage S impose dans 2 cas : Spécialisation : permet de modéliser dans l'ensemble

Plus en détail

Master I Génie Logiciel

Master I Génie Logiciel 1. Introduction Master I Génie Logiciel Dr. Imed Bouchrika Dept de Mathematique & Informatique Université de Souk-Ahras imed@imed.ws Amira Hakim, Mariem Sari, Sara Khelifi & Imed Bouchrika University of

Plus en détail

C'est : C'est : un fichier, analogue à une feuille de calcul Excel, contenant les informations.

C'est : C'est : un fichier, analogue à une feuille de calcul Excel, contenant les informations. C'est : un ensemble de fichiers contenant toutes les informations nécessaires à une application + un logiciel de Gestion de ces informations appelé SGBD (Système de Gestion de Base de Données). C'est :

Plus en détail

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer Bases de Données Réparties Définition Architectures Outils d interface SGBD Réplication SGBD répartis hétérogènes BD réparties Principe : BD locales, accès locaux rapides accès aux autres SGBD du réseau

Plus en détail

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed 6, bd maréchal Juin F-14050 Caen cedex 4 Spécialité Informatique 2 e année Rapport de projet Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed Suivi ENSICAEN

Plus en détail

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD 1 SQL : Introduction SQL : Structured Query Langage langage de gestion de bases de donn ees relationnelles pour Définir les données (LDD) interroger

Plus en détail

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données Page 1 of 5 Microsoft Office Access Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données S'applique à : Microsoft Office Access 2007 Masquer tout Les programmes de feuilles de calcul automatisées, tels que

Plus en détail

Quelques patterns pour la persistance des objets avec DAO DAO. Principe de base. Utilité des DTOs. Le modèle de conception DTO (Data Transfer Object)

Quelques patterns pour la persistance des objets avec DAO DAO. Principe de base. Utilité des DTOs. Le modèle de conception DTO (Data Transfer Object) Quelques patterns pour la persistance des objets avec DAO Ce cours présente des modèles de conception utilisés pour effectuer la persistance des objets Université de Nice Sophia-Antipolis Version 1.4 30/8/07

Plus en détail

Bases de Données. Le cas des BD relationnelles ouverture sur les BD relationnelles spatiales Séance 2 : Mise en oeuvre

Bases de Données. Le cas des BD relationnelles ouverture sur les BD relationnelles spatiales Séance 2 : Mise en oeuvre Bases de Données Le cas des BD relationnelles ouverture sur les BD relationnelles spatiales Séance 2 : Mise en oeuvre Synthèse : conception de BD langage de modélisation famille de SGBD SGBD Analyse du

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

Nom de l application

Nom de l application Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Gafsa Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

Chaîne opératoire de réalisation d une base de données

Chaîne opératoire de réalisation d une base de données Chaîne opératoire de réalisation d une base de données ANF «Comment concevoir une base de données en archéométrie» CAI-RN/rBDD (5-6/06/2014) Isabelle BALY Philippe GRISON En introduction 1- Phase d analyse

Plus en détail