Bases de données relationnelles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bases de données relationnelles"

Transcription

1 Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses personnes. Un Système de Gestion de Bases de Données (SGBD) représente un ensemble coordonné de logiciels permettant de décrire, mémoriser, manipuler, traiter, interroger les ensembles de données constituant la base. Modèle et SGBD relationnels Le concept de base du modèle relationnel est la relation, de structure tabulaire. Un SGBD est dit relationnel s il est implémenté selon ce modèle. Des langages spécifiques permettent alors d accéder aux données de manière assez naturelle : SQL, QBE. Quelques SGBD relationnels : ORACLE, INGRES, SYBASE, DBASE2, ACCESS, mysq, Postgres. Une relation a plusieurs attributs. Le degré de la relation est le nombre de ces attributs. Exemple La relation ELEVE, de degré 3, comporte les attributs : code_eleve, nom et prenom. Occurrence : chaque ligne du tableau (un n-uplet) correspond à une occurrence de la relation. Cardinalité : nombre d occurrences de la relation dans la base. ELEVE est donc de cardinalité 4. Clé : chaque relation contient un attribut particulier (ou un ensemble d attributs) appelé clé, dont la valeur permet de distinguer une occurrence de toutes les autres. Pour ELEVE, l attribut clé est code_eleve. On représente symboliquement une relation R par un schéma SR de la forme : R(clé, attribut 1, attribut 2,, attribut n). On aura donc : ELEVE(code_eleve, nom, prenom). Exemple de base de données relationnelle La base de données relationnelle suivante est composée des quatre relations : ELEVE(code_eleve, nom, prenom) ENSEIGNANT(code_professeur, nom, prenom) UV(code_UV, nom, annee, code_professeur) NOTE(code_eleve, code_uv, note) Table ELEVE Table ENSEIGNANT 1

2 Table UV Table NOTE Les liens entre ces relations sont appelés des jointures : - l attribut code_eleve de la relation ELEVE représente le même type d information que l attribut code_eleve de la relation NOTE. On écrira : ELEVE.code_eleve = NOTE.code_eleve. - l attribut code_uv de la relation UV représente le même type d information que l attribut code_uv de la relation NOTE. On écrira : UV.code_UV = NOTE.code_UV - l attribut code_professeur de la relation UV représente le même type d information que l attribut code_professeur de la relation ENSEIGNANT. On écrira : UV.code_professeur = ENSEIGNANT.code_professeur Eléments de SQL, le langage relationnel Le langage SQL (Structured Query Language) est le langage d interprétation le plus utilisé. Il permet de créer, interroger et manipuler les SGBD relationnelles. Création, modification et suppression de relations SQL permet de créer une relation par l instruction CREATE TABLE : CREATE TABLE Eleve code_eleve NUMBER(6) NOT NULL, PRIMARY KEY, nom CHAR(30), prenom CHAR(30) ; Si la clé principale est composée de plusieurs attributs, elle est définie à la fin de l instruction : CREATE TABLE Eleve Code_eleve NUMBER(6) NOT NULL, nom CHAR(30), prenom CHAR(30), num_ss NUMBER(13) NOT NULL, PRIMARY KEY(code_eleve, num_ss) ; SQL permet de modifier une relation par l instruction ALTER TABLE suivie d une spécification de l opération à effectuer - L ajout d un attribut est déclaré par le mot-clé ADD ALTER TABLE Etudiant ADD (moyenne NUMBER(2)) ; - La modification d un attribut est déclaré par MODIFY ALTER TABLE Etudiant MODIFY adresse CHAR(100) ; SQL permet de supprimer une relation se fait par l instruction DROP TABLE DROP TABLE Etudiant ; 2

3 Insertion, suppression et modification d occurrences L insertion d une occurrence par SQL se fait grâce à INSERT INSERT INTO Etudiant VALUES (..,,, ) ; La suppression d une occurrence se fait par DELETE DELETE FROM Etudiant WHERE num_etudiant = (valeur de la clé) ; La modification d une occurrence se fait par UPDATE UPDATE Etudiant SET adresse= WHERE num_etudiant = (valeur de la clé) ; Interrogation de la base La forme générale d une interrogation SQL (appelée une requête) est : SELECT attributs FROM relations WHERE conditions ; Dans la clause optionnelle WHERE, on peut utiliser les opérateurs AND et OR. SGBD mysql MySQL est un Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles. Il comprend deux programmes principaux : o mysqladmin pour les tâches d administration du serveur (arrêt et démarrage, création de bases). o mysql qui lit les requêtes SQL, les transmet au serveur qui les exécute et affiche ensuite le résultat Sous Windows, le serveur easyphp couple un serveur Web et un serveur mysql. Lancer easyphp. Création de la base On crée la base de données appelée enseignement puis on la remplit à l aide du fichier baseenseignement.dump fourni, dont le contenu est le suivant : CREATE TABLE ELEVE (code_eleve tinyint(4) NOT NULL AUTO_INCREMENT, nom varchar(30), prenom varchar(30), PRIMARY KEY(code_eleve)); INSERT INTO ELEVE VALUES(1, 'Dupuis', 'Pierre'); INSERT INTO ELEVE VALUES(2, 'Simon', 'Virginie');... CREATE TABLE ENSEIGNANT (code_professeur tinyint(4) NOT NULL AUTO_INCREMENT, nom varchar(30), prenom varchar(30), PRIMARY KEY(code_professeur)); INSERT INTO ENSEIGNANT VALUES(1, 'Dupont', 'Serge'); INSERT INTO ENSEIGNANT VALUES(2, 'Didier', 'François');... CREATE TABLE UV (code_uv tinyint(4) NOT NULL AUTO_INCREMENT, nom varchar(20), annee tinyint(2), code_professeur tinyint(4), PRIMARY KEY(code_UV)); INSERT INTO UV VALUES(1, 'Mathématiques', 1, 1); INSERT INTO UV VALUES(2, 'Histoire', 1, 2); INSERT INTO UV VALUES(3, 'Economie', 1, 5); INSERT INTO UV VALUES(4, 'Anglais', 1, 3); INSERT INTO UV VALUES(5, 'Mathématiques', 2, 1); INSERT INTO UV VALUES(6, 'Géographie', 2, 2);... CREATE TABLE NOTE (code_eleve tinyint(4), code_uv tinyint(4), note tinyint(2), PRIMARY KEY(code_eleve, code_uv)); INSERT INTO NOTE VALUES(1, 1, 12); INSERT INTO NOTE VALUES(1, 2, 9);... INSERT INTO NOTE VALUES(2, 1, 11); INSERT INTO NOTE VALUES(2, 2, 13);... 3

4 Exemples de requêtes simples Recherche des noms et prénoms des élèves SELECT eleve.nom, eleve.prenom FROM eleve; Recherche des noms et années des UV Recherche des attributs des élèves de prénom Virginie SELECT * FROM eleve WHERE eleve.prenom = 'Virginie' Recherche des attributs des UV de première année Liste des noms des UV et noms des enseignants correspondants (cette requête nécessite une jointure) SELECT uv.nom, enseignant.nom FROM uv, enseignant WHERE uv.code_professeur = enseignant.code_professeur Liste des noms des élèves ayant suivi une UV de première année SELECT eleve.nomfrom eleve, uv, note WHERE eleve.code_eleve = note.code_eleve AND note.code_uv = uv.code_uv AND uv.annee =1 Pour n avoir qu une seule fois chaque élève : SELECT DISTINCT eleve.nomfrom eleve, uv, note WHERE eleve.code_eleve = note.code_eleve AND note.code_uv = uv.code_uv AND uv.annee =1 Liste des noms des élèves ayant suivi une UV de mathématiques en deuxième année Requêtes avec fonctions ensemblistes Note maximale en anglais première année SELECT max(note.note) FROM note, uv WHERE note.code_uv = uv.code_uv AND uv.nom = 'Anglais' AND uv.annee =1 Note minimale en mathématiques première année SELECT min(note.note) FROM note, uv WHERE note.code_uv = uv.code_uv AND uv.annee = 1 AND uv.nom = 'Mathématiques' 4

5 Notes minimale et maximale en mathématiques deuxième année Nombre d élèves ayant la moyenne en anglais première année SELECT count(note.note) FROM note, uv WHERE note.code_uv = uv.code_uv AND uv.nom = 'Anglais' AND uv.annee =1 AND note.note >=10 Nombre d élèves n ayant pas la moyenne en mathématiques deuxième année Somme des notes de mathématiques de première année SELECT sum(note.note) FROM note, uvwhere note.code_uv = uv.code_uv AND uv.nom = 'Mathématiques' AND uv.annee =1 Moyenne des notes d anglais première année SELECT avg(note.note) FROM note, uv WHERE note.code_uv = uv.code_uv AND uv.nom = 'Anglais' AND uv.annee =1 Somme et moyenne des notes d anglais de deuxième année Autres fonctions, jokers, groupements Liste des noms des professeurs (par ordre alphabétique) SELECT DISTINCT enseignant.nom FROM enseignant ORDER BY enseignant.nom Liste des élèves ayant entre 8 et 12 en mathématiques première année SELECT eleve.nom FROM eleve, note, uv WHERE note.code_eleve = eleve.code_eleve AND uv.code_uv = note.code_uv AND uv.nom = 'Mathématiques' AND uv.annee =1 AND note.note BETWEEN 8 AND 12 Jokers : _ veut dire un caractère quelconque % veut dire un nombre quelconque de caractères Noms des élèves dont la première lettre est un «D» SELECT eleve.nom FROM eleve WHERE nom LIKE 'D%' Noms des professeurs contenant un «p» SELECT enseignant.nom FROM enseignant WHERE nom LIKE '%p%' 5

6 Group by : Nom de l UV, année de l UV et nombre d élèves de l UV SELECT uv.nom, uv.annee, count(eleve.nom) FROM eleve, uv, note WHERE eleve.code_eleve = note.code_eleve AND note.code_uv = uv.code_uv GROUP BY uv.nom, uv.annee Nom de l UV, année de l UV et moyenne des notes de l UV GROUP BY est souvent utilisé avec la clause HAVING pour spécifier des caractéristiques du groupement : Nombre d élèves de chaque UV de première année SELECT uv.nom, count(eleve.nom) FROM eleve, uv, note WHERE eleve.code_eleve = note.code_eleve AND note.code_uv = uv.code_uv GROUP BY uv.nom, uv.annee HAVING uv.annee =1 Nom du professeur, nom de l UV et moyenne des notes de l UV pour les professeurs dont le nom commence par «D» Le modèle entité association Bases de données : modélisation C est un modèle de représentation de l information, permettant de comprendre et de visualiser l organisation des données, mais qui n est pas destiné directement à l implémentation de ces données. Lors de la conception d une base de données, on commence par réaliser un modèle entité-association que l on transforme ensuite en modèle relationnel normalisé, implémentable. Concepts de base Une entité est un objet ayant une existence propre présentant un intérêt pour l entreprise : le client Dupuis, le fournisseur Durand, etc. Un type d entité est une classe d entités ayant en commun un ensemble de propriétés : Client, Fournisseur, etc. Une entité est générée à partir d un type d entité : Type d entité Client Entité client (instance du type d entité Client) Une association est un lien entre entités. Il représente un verbe matérialisant une relation entre entités. Exemple : le client Dupuis achète au fournisseur Durand. 6

7 Un type d association est un lien-type entre types d entités : achète est un type d association entre les types d entités Client et Fournisseur : Une propriété est une caractéristique d un type d entité ou d un type d association. Exemple : adresse est une propriété des types d entités de type Client et de type Fournisseur. Un identifiant est une propriété particulière permettant de distinguer entre elles les occurrences d un type d entité ou d un type d association. L identifiant sera souvent utilisé comme clé. Un type d entité est entièrement défini par son nom, son identifiant et ses propriétés. Exemple : Client identifiant : num_client propriétés : nom_client, adresse L identifiant d un type d association est obtenu en concaténant les identifiants des types d entité concernés par l association. Exemple : achète identifiant : num_client, num_fournisseur Cardinalités Cardinalité d une entité dans une association : c est le nombre de fois minimum et nombre de fois maximum qu une même occurrence de l entité peut intervenir dans les occurrences de l association : minimum 0 L occurrence peut ne pas participer maximum 1 L occurrence participe obligatoirement L occurrence peut participer au plus une fois n (ou ) L occurrence peut participer plusieurs fois Exemples Type d association «achète» Un client particulier achète à un nombre de fournisseurs allant de 0 à n. Un fournisseur particulier a de 0 à n clients qui achètent ses produits. Le type d association «achète» a deux «pattes» de cardinalités minimales 0 et de cardinalités maximales n. 7

8 Type d association «enseignement» Un élève suit plusieurs UV. Il obtient une note par UV. Chaque année, une UV peut être ouverte aux élèves ou pas. Si elle est ouverte, une UV est assurée par un professeur, mais un professeur peut assurer plusieurs UV. A noter : le type d association «Enseignant» a une «patte» de cardinalité maximale égale à 1, qui traduit le fait qu une UV particulière ne peut être enseignée que par un et un seul enseignant. Exercice On dispose de questions à l aide desquelles on souhaite créer des QCM. Les questions sont regroupées en catégories, une question n appartenant qu à une et une seule catégorie. Chaque catégorie a un intitulé. Chaque question comporte un texte (l énoncé de la question). A chaque question correspondent n réponses (n étant fixe) qui sont proposées à l apprenant. Chaque réponse comporte un texte ; la qualité de la réponse est la valeur attribuée à cette réponse. Exemple : on propose 4 réponses à une question. Les qualités associées peuvent être 3, -1, -1, -1 ou 2, 2, -2, -2 ou toute autre combinaison de somme nulle. Construire le modèle entité association correspondant à cette situation. 8

9 Les 3 règles de passage du modèle entité-association au modèle relationnel Règle 1 Chaque type d entité donne naissance à une relation du même nom. o chaque propriété du type d entité devient un attribut de la relation. o l identifiant du type d entité devient la clé de la relation. Règle 2 Si un type d association n a aucune patte de cardinalité maximale égale à 1, alors : o ce type d association devient une relation o chaque propriété du type d association devient un attribut de la relation o l identifiant du type d association devient la clé de la relation. Règle 3 Si un type d association a une patte dont la cardinalité maximale est égale à 1, alors : o le type d association n est pas transformé en relation, mais est matérialisé par l ajout d un attribut dans la relation source de la patte concernée o cet attribut est la clé de la relation but de la patte concernée. Exemples Type d association «achète» Le modèle relationnel comporte les deux relations provenant des types d entités (règle 1) : CLIENT(num_client, nom_client, adresse) FOURNISSEUR(num_fournisseur, nom_fournisseur, adresse) et la relation issue du type d association achète (règle 2) : ACHAT(num_client, num_fournisseur). Type d association «enseignement» 9

10 Le modèle relationnel comporte les relations provenant des types d entités (règle 1) : ELEVE(code_eleve, nom, prénom) ENSEIGNANT(code_professeur, nom, prénom) UV( ) la relation issue du type d association a suivi (règle 2) : NOTE(code_eleve, code_uv, note). mais la relation UV étant à l origine d une patte de cardinalité maximale égale à 1, on ajoute dans UV la clé de la destination de cette patte (règle 3), donc code_professeur (qui est appelée clé étrangère et signalée par une *) : UV(code_UV, nom, année, code_professeur*) On retrouve ainsi les relations présentées page 1. Exercice Traduire le modèle entité - association du QCM en modèle relationnel. 10

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes Langage SQL (1) Sébastien Limet Denys Duchier IUT Orléans 4 septembre 2007 Notions de base qu est-ce qu une base de données? SGBD différents type de bases de données quelques systèmes existants Définition

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

CREATION WEB DYNAMIQUE

CREATION WEB DYNAMIQUE CREATION WEB DYNAMIQUE IV ) MySQL IV-1 ) Introduction MYSQL dérive directement de SQL (Structured Query Language) qui est un langage de requêtes vers les bases de données relationnelles. Le serveur de

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5 1. Qu'est-ce que SQL?... 2 2. La maintenance des bases de données... 2 2.1 La commande CREATE TABLE... 3 2.2 La commande ALTER TABLE... 4 2.3 La commande CREATE INDEX... 4 3. Les manipulations des bases

Plus en détail

Cours Web n o 7 MySQL et PHP

Cours Web n o 7 MySQL et PHP Introduction aux bases de données Cours Web n o 7 MySQL et PHP Sandrine-Dominique Gouraud (gouraud@lri.fr) Pierre Senellart (pierre@senellart.com) Semaine du 7 novembre 2005 S.-D. Gouraud, P. Senellart

Plus en détail

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Objets d une base de données Dans un schéma Tables, vues Index, clusters, séquences, synonymes Packages, procédures, fonctions, déclencheurs

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

Le langage SQL (première partie) c Olivier Caron

Le langage SQL (première partie) c Olivier Caron Le langage SQL (première partie) 1 Plan Le S.G.B.D. postgres Le langage SQL Langage de manipulation de données Langage de requêtes 2 Quelques mots sur Postgres (1/2) Travaux de Stonebraker (Univ. Berkeley)

Plus en détail

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1 PRESENTATION Les domaines couverts par la série STG sont tous des pourvoyeurs ou exploitants des bases de données. Que l'on gère la relation aux clients, le suivi de l'activité financière, la comptabilité

Plus en détail

Rappel sur les bases de données

Rappel sur les bases de données Rappel sur les bases de données 1) Généralités 1.1 Base de données et système de gestion de base de donnés: définitions Une base de données est un ensemble de données stockées de manière structurée permettant

Plus en détail

ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL

ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL Jean-Marie Pécatte jean-marie.pecatte@iut-tlse3.fr 16 novembre 2006 ISIS - Jean-Marie PECATTE 1 Valeur de clé

Plus en détail

Le Langage SQL version Oracle

Le Langage SQL version Oracle Université de Manouba École Supérieure d Économie Numérique Département des Technologies des Systèmes d Information Le Langage SQL version Oracle Document version 1.1 Mohamed Anis BACH TOBJI anis.bach@isg.rnu.tn

Plus en détail

Introduction au Système de Gestion de Base de Données et aux Base de Données

Introduction au Système de Gestion de Base de Données et aux Base de Données Introduction au Système de Gestion de Base de Données et aux Base de Données Formation «Gestion des données scientifiques : stockage et consultation en utilisant des bases de données» 24 au 27 /06/08 Dernière

Plus en détail

Les bases de données

Les bases de données Les bases de données Introduction aux fonctions de tableur et logiciels ou langages spécialisés (MS-Access, Base, SQL ) Yves Roggeman Boulevard du Triomphe CP 212 B-1050 Bruxelles (Belgium) Idée intuitive

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI Cours Base de données relationnelles 1 Plan 1. Notions de base 2. Modèle relationnel 3. SQL 2 Notions de base (1) Définition intuitive : une base de données est un ensemble d informations, (fichiers),

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD 1 SQL : Introduction SQL : Structured Query Langage langage de gestion de bases de donn ees relationnelles pour Définir les données (LDD) interroger

Plus en détail

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES?

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? BASE DE DONNÉES OBJET Virginie Sans virginie.sans@irisa.fr A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? Stockage des informations : sur un support informatique pendant une longue période de taille importante accès

Plus en détail

TP1 - Corrigé. Manipulations de données

TP1 - Corrigé. Manipulations de données TP1 - Corrigé Manipulations de données 1. Démarrez mysql comme suit : bash$ mysql -h 127.0.0.1 -u user4 -D db_4 p Remarque: le mot de passe est le nom de user. Ici user4 2. Afficher la liste des bases

Plus en détail

PHP 5. La base de données MySql. A. Belaïd 1

PHP 5. La base de données MySql. A. Belaïd 1 PHP 5 La base de données MySql A. Belaïd 1 Base de données C est quoi une base de données? Une base de données contient une ou plusieurs tables, chaque table ayant un ou plusieurs enregistrements Exemple

Plus en détail

Bases de Données Avancées

Bases de Données Avancées 1/62 Bases de Données Avancées Introduction & Rappel Conception et Modélisation Thierry Hamon Bureau H202 - Institut Galilée Tél. : 33 1.48.38.35.53 Bureau 150 LIM&BIO EA 3969 Université Paris 13 - UFR

Plus en détail

1 Introduction et installation

1 Introduction et installation TP d introduction aux bases de données 1 TP d introduction aux bases de données Le but de ce TP est d apprendre à manipuler des bases de données. Dans le cadre du programme d informatique pour tous, on

Plus en détail

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 Loïc Maisonnasse 1 Objectif Ce TD a pour objectif de vous familiariser avec le langage de requêtes SQL. Et de vous apprendre à écrire des requêtes SQL pour

Plus en détail

Le Langage De Description De Données(LDD)

Le Langage De Description De Données(LDD) Base de données Le Langage De Description De Données(LDD) Créer des tables Décrire les différents types de données utilisables pour les définitions de colonne Modifier la définition des tables Supprimer,

Plus en détail

Bases de données Niveau 1 SQL - MySQL MariaDB - Cours et TP 5 DDL et DML

Bases de données Niveau 1 SQL - MySQL MariaDB - Cours et TP 5 DDL et DML Bases de données Niveau 1 SQL - MySQL MariaDB - Cours et TP 5 DDL et DML MariaDB : https://mariadb.org/ Site officiel MySQL : http://www-fr.mysql.com/ Zone pour les développeurs : http://dev.mysql.com/

Plus en détail

Pour les débutants. langage de manipulation des données

Pour les débutants. langage de manipulation des données Pour les débutants SQL : langage de manipulation des données Les bases de données sont très utilisées dans les applications Web. La création, l interrogation et la manipulation des données de la base sont

Plus en détail

16H Cours / 18H TD / 20H TP

16H Cours / 18H TD / 20H TP INTRODUCTION AUX BASES DE DONNEES 16H Cours / 18H TD / 20H TP 1. INTRODUCTION Des Fichiers aux Bases de Données 2. SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES 2.1. INTRODUCTION AUX SYSTEMES DE GESTION DE BASES

Plus en détail

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données Instructions SQL Première partie : Langage de description et de gestion des données Quelques instructions et leur syntaxe 1. Introduction Trois principales catégories d instructions. Instructions de création

Plus en détail

Exemple accessible via une interface Web. Bases de données et systèmes de gestion de bases de données. Généralités. Définitions

Exemple accessible via une interface Web. Bases de données et systèmes de gestion de bases de données. Généralités. Définitions Exemple accessible via une interface Web Une base de données consultable en ligne : Bases de données et systèmes de gestion de bases de données The Trans-atlantic slave trade database: http://www.slavevoyages.org/tast/index.faces

Plus en détail

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 NFA 008 Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 1 NoSQL, c'est à dire? Les bases de données NoSQL restent des bases de données mais on met l'accent sur L'aspect NON-relationnel L'architecture distribuée

Plus en détail

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Systèmes de gestion de bases de données Introduction Université d Evry Val d Essonne, IBISC utiles email : cinzia.digiusto@gmail.com webpage : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Google+ : https://plus.google.com/u/0/b/103572780965897723237/

Plus en détail

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ;

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ; RÈGLES A SUIVRE POUR OPTIMISER LES REQUÊTES SQL Le but de ce rapport est d énumérer quelques règles pratiques à appliquer dans l élaboration des requêtes. Il permettra de comprendre pourquoi certaines

Plus en détail

Bases de Données & Interfaces Web. stanislas.oger@univ-avignon.fr

Bases de Données & Interfaces Web. stanislas.oger@univ-avignon.fr Bases de Données & Interfaces Web stanislas.oger@univ-avignon.fr 1 Architecture d'un SI Web Fonctionnement Dynamique avec Base de Données 2 Idée Dynamiser les pages avec des infos venant de BDD Enregistrer

Plus en détail

Bioinformatique BTV Stockage des données

Bioinformatique BTV Stockage des données 1 / 64 Bioinformatique BTV Stockage des données Jean-Michel Richer jean-michel.richer@univ-angers.fr http://www.info.univ-angers.fr/pub/richer Juillet 2008 2 / 64 Plan Plan 1 Introduction 2 Format de stockage

Plus en détail

Bases de Données Avancées

Bases de Données Avancées /62 Bases de Données Avancées Introduction & Rappel Conception et Modélisation Thierry Hamon Bureau H202 Institut Galilée - Université Paris 13 & LIMSI-CNRS hamon@limsi.fr http://perso.limsi.fr/hamon/teaching/bda-20132014/

Plus en détail

Interrogation de bases de données avec le langage SQL

Interrogation de bases de données avec le langage SQL Web dynamique avec PHP et MySQL Interrogation de bases de données avec le langage SQL C. Sirangelo & F. Tort Interroger une base avec SQL Interroger une base de données: extraire des données de la base

Plus en détail

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web PHP & Bases de données La quantité de données utilisée par certains sites web nécessite l'utilisation d'une base de données Il faut donc disposer d'un SGBD (mysql, postgresql, oracle, ) installé sur un

Plus en détail

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de

Plus en détail

Olivier Mondet http://unidentified-one.net

Olivier Mondet http://unidentified-one.net T-GSI Ch.4 Le Langage SQL LDD, LCD Cet exercice guidé reprend le plan suivis lors de l intervention de formation faite pour l académie de Versailles. L objectif principal visait en la présentation du langage

Plus en détail

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES?

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? BASE DE DONNÉES OBJET Virginie Sans virginie.sans@irisa.fr A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? Stockage des informations : sur un support informatique pendant une longue période de taille importante accès

Plus en détail

Dossier I Découverte de Base d Open Office

Dossier I Découverte de Base d Open Office ETUDE D UN SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES RELATIONNELLES Définition : Un SGBD est un logiciel de gestion des données fournissant des méthodes d accès aux informations. Un SGBDR permet de décrire

Plus en détail

Les BASES de DONNEES dans WampServer

Les BASES de DONNEES dans WampServer Les BASES de DONNEES dans WampServer 1 Définitions Générales Une base de données (BDD) permet d'enregistrer, de stocker, de ranger des données de façon organisée et hiérarchisée. SQL est le langage qui

Plus en détail

Les principaux domaines de l informatique

Les principaux domaines de l informatique Les principaux domaines de l informatique... abordés dans le cadre de ce cours: La Programmation Les Systèmes d Exploitation Les Systèmes d Information La Conception d Interfaces Le Calcul Scientifique

Plus en détail

I. MySQL : Serveur et SGBD

I. MySQL : Serveur et SGBD Le Système de Gestion de Base de Données MySQL I. MySQL : Serveur et SGBD Menu I. MySQL : Serveur et SGBG II. Création d'une base de données avec MySQL MySQL est un système de gestion et conception de

Plus en détail

Pratique et administration des systèmes

Pratique et administration des systèmes Université Louis Pasteur Licence Informatique (L2) UFR de Mathématiques et Informatique Année 2007/2008 1 But du TP Pratique et administration des systèmes TP10 : Technologie LAMP Le but de ce TP est de

Plus en détail

Compétences Business Objects - 2014

Compétences Business Objects - 2014 Compétences Business Objects - 2014 «Mars-Juin 2014. Réf : Version 1 Page 1 sur 34 Sommaire CONTEXTE DE LA REMISE A NIVEAU EN AUTOFORMATION... 3 1. MODELISATION... 4 1.1 DESCRIPTION FONCTIONNEL DE L'APPLICATION

Plus en détail

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Qu est ce qu une base de données? Introduction Une base de données est un ensemble d au moins un tableau contenant des données. Exemple : une base

Plus en détail

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4 1 Annexes Avec ce rapport il faut rendre en annexe le script SQL corrigé qui permet de créer la base de données selon votre modèle relationnel ainsi que de la peupler avec un nombre de tuples suffisant.

Plus en détail

Des diagrammes objets vers le modèle Relationnel

Des diagrammes objets vers le modèle Relationnel Des diagrammes objets vers le modèle Relationnel J. Guyot - Université de Genève 1 Résumé des concepts Modèle Objet Modèle Relationnel Classe Relation Attribut Attribut Méthode (vue, fonction, attribut,

Plus en détail

Chapitre 3 LE MODELE RELATIONNEL ET SQL (DDL)

Chapitre 3 LE MODELE RELATIONNEL ET SQL (DDL) Chapitre 3 LE MODELE RELATIONNEL ET SQL (DDL) Un modèle de données définit un mode de représentation de l information selon trois composantes : 1. Des structures de données. 2. Des contraintes qui permettent

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES. 2. Les questions sont indépendantes les unes des autres.

INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES. 2. Les questions sont indépendantes les unes des autres. INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES Durée : 1h30 Date : 17/05/2006 Coordonnateurs : Amel Bouzeghoub et Bruno Defude Documents autorisés : ceux distribués en cours Avertissements

Plus en détail

I4 : Bases de Données

I4 : Bases de Données I4 : Bases de Données Passage de UML au modèle relationnel Georges LOUIS Département Réseaux et Télécommunications Université de La Rochelle Module I4 2008-2009 1 G.Louis Sommaire 1 Des classes aux tables

Plus en détail

Pour les débutants. langage de définition des données

Pour les débutants. langage de définition des données Pour les débutants SQL : langage de définition des données Les bases de données sont très utilisées dans les applications Web. La création, l interrogation et la manipulation des données de la base sont

Plus en détail

Memento MYSQL LINUX. Pour installer le serveur Mysql. Installer les paquets suivants :

Memento MYSQL LINUX. Pour installer le serveur Mysql. Installer les paquets suivants : Memento MYSQL LINUX Pour installer le serveur Mysql Installer les paquets suivants : Mysql-server (moteur de bases de données) Apache2 (serveur web si besoin) Php5 (langage de programmation permettant

Plus en détail

Les requêtes Oracle XML DB. Du modèle relationnelle au modèle Hiérarchique

Les requêtes Oracle XML DB. Du modèle relationnelle au modèle Hiérarchique Les requêtes Oracle XML DB Du modèle relationnelle au modèle Hiérarchique Sommaire Rappel des modèles Le modèle relationnel Le modèle hiérarchique Leurs différences Oracle XML DB Les types de XMLType Les

Plus en détail

TP3 : Creation de tables 1 seance

TP3 : Creation de tables 1 seance Universite de Versailles IUT de Velizy - Algorithmique 2005/2006 TP3 : Creation de tables 1 seance Objectif : Creation et modication de tables dans une base de donnees. Avant de commencer ce TP, terminer

Plus en détail

clef primaire ; clef étrangère ; projection ; restriction ; jointure ; SQL ; SELECT ; FROM ; WHERE

clef primaire ; clef étrangère ; projection ; restriction ; jointure ; SQL ; SELECT ; FROM ; WHERE Cas Neptune hôtel Base de données et langage SQL Propriété Intitulé long Formation concernée Matière Notions Transversalité Présentation Description Neptune Hôtel. L interrogation d une base de données

Plus en détail

PHP 4 PARTIE : BASE DE DONNEES

PHP 4 PARTIE : BASE DE DONNEES PHP 4 PARTIE : BASE DE DONNEES 1. Introduction 2. Présentation de MySQL 3. Principe 4. Connexion 5. Interrogation 6. Extraction des données 7. Fonctions de services 8. Traitement des erreurs 9. Travaux

Plus en détail

Création et Gestion des tables

Création et Gestion des tables Création et Gestion des tables Version 1.0 Z Grégory CASANOVA 2 Sommaire 1 Introduction... 3 2 Pré-requis... 4 3 Les tables... 5 3.1 Les types de données... 5 3.1.1 Les types de données Sql Server... 5

Plus en détail

Apprendre le langage SQL le DDL - 1 / 30 - Apprendre le langage SQL par l exemple

Apprendre le langage SQL le DDL - 1 / 30 - Apprendre le langage SQL par l exemple Apprendre le langage SQL le DDL - 1 / 30 - Apprendre le langage SQL par l exemple Ce document est publié sous licence Creative Commons CC-by-nc-nd. Il ne peut ni être modifié, ni faire l objet d une exploitation

Plus en détail

TP Contraintes - Triggers

TP Contraintes - Triggers TP Contraintes - Triggers 1. Préambule Oracle est accessible sur le serveur Venus et vous êtes autorisés à accéder à une instance licence. Vous utiliserez l interface d accés SQL*Plus qui permet l exécution

Plus en détail

1. Base de données SQLite

1. Base de données SQLite Dans ce TP, nous allons voir comment créer et utiliser une base de données SQL locale pour stocker les informations. La semaine prochaine, ça sera avec un WebService. On repart de l application AvosAvis

Plus en détail

Les Triggers SQL. Didier DONSEZ. Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes.

Les Triggers SQL. Didier DONSEZ. Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes. Les Triggers SQL Didier DONSEZ Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes.fr 1 Sommaire Motivations Trigger Ordre Trigger Ligne Condition Trigger

Plus en détail

Licence de MIDO - 3ème année Spécialités Informatique et Mathématiques Appliquées

Licence de MIDO - 3ème année Spécialités Informatique et Mathématiques Appliquées Licence de MIDO - 3ème année Spécialités Informatique et Mathématiques Appliquées ANNEE 2014 / 2015 Désignation de l enseignement : Bases de données Nom du document : TP SQL sous PostgreSQL Rédacteur :

Plus en détail

14/04/2014. un ensemble d'informations sur un sujet : exhaustif, non redondant, structuré, persistant. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble.

14/04/2014. un ensemble d'informations sur un sujet : exhaustif, non redondant, structuré, persistant. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble Le 10/04/2014 Base de Données (BD) : une grande quantité de données, centralisées ou non, servant pour les besoins d'une ou plusieurs applications, interrogeables et modifiables

Plus en détail

Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles. MySQL. Youssef CHAHIR

Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles. MySQL. Youssef CHAHIR Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles MySQL Youssef CHAHIR 1 PLAN Introduction Démarrer MySQL Syntaxe de MySQL Types des attributs Identificateurs Effectuer des requêtes Fonctions de MySQL

Plus en détail

Rapport de Cryptographie

Rapport de Cryptographie Cryptographie [MIF30] / Année 2008-2009 Rapport de Cryptographie Les Injections SQL Sylvie Tixier & François-Xavier Charlet Page 1 20/05/2009 Sommaire Introduction...3 Définition d une injection SQL...3

Plus en détail

Chapitre 4. 4.1 Installation de MySQL. Au fond, est-ce que ranger ça ne revient pas un peu à foutre le bordel dans son désordre?

Chapitre 4. 4.1 Installation de MySQL. Au fond, est-ce que ranger ça ne revient pas un peu à foutre le bordel dans son désordre? Chapitre 4 Introduction à SQL Au fond, est-ce que ranger ça ne revient pas un peu à foutre le bordel dans son désordre? Philippe Geluck 4.1 Installation de MySQL Pour télécharger MySQL avec l'installateur

Plus en détail

Introduction aux Bases de Données

Introduction aux Bases de Données Introduction aux Bases de Données I. Bases de données I. Bases de données Les besoins Qu est ce qu un SGBD, une BD Architecture d un SGBD Cycle de vie Plan du cours Exemples classiques d'applications BD

Plus en détail

Les bases de données Page 1 / 8

Les bases de données Page 1 / 8 Les bases de données Page 1 / 8 Sommaire 1 Définitions... 1 2 Historique... 2 2.1 L'organisation en fichier... 2 2.2 L'apparition des SGBD... 2 2.3 Les SGBD relationnels... 3 2.4 Les bases de données objet...

Plus en détail

Bases de Données Relationnelles. Le Modèle Relationnel

Bases de Données Relationnelles. Le Modèle Relationnel Bases de Données Relationnelles Le Modèle Relationnel Le modèle relationnel modèle de niveau logique modèle simple : deux concepts relation (table) attribut (colonne) défini par Ted Codd en 1970 ; prix

Plus en détail

Modèle entité-association 6pts

Modèle entité-association 6pts Examen NFP 107 17 juin 2009 Sujet 1 3H documents autorisés Enseignant : Christine Plumejeaud Modèle entité-association 6pts Le service de gestion du personnel d une entreprise désire s équiper d un outil

Plus en détail

Plan. Bases de Données. Sources des transparents. Bases de SQL. L3 Info. Chapitre 4 : SQL LDD Le langage de manipulation de données : LMD

Plan. Bases de Données. Sources des transparents. Bases de SQL. L3 Info. Chapitre 4 : SQL LDD Le langage de manipulation de données : LMD Plan Bases de Données L3 Info Céline Rouveirol 2010-2011 Bases de Données 1 / 77 Sources des transparents Bases de Données 2 / 77 Bases de SQL - M.P. Dorville/F. Goasdoué, LRI, Université Paris Sud - V.

Plus en détail

Chapitre 5 LE MODELE ENTITE - ASSOCIATION

Chapitre 5 LE MODELE ENTITE - ASSOCIATION Chapitre 5 LE MODELE ENTITE - ASSOCIATION 1 Introduction Conception d une base de données Domaine d application complexe : description abstraite des concepts indépendamment de leur implémentation sous

Plus en détail

Langages de requêtes. Plan du cours. Base de données exemple. Objectifs du cours. Plan du cours. Base de données exemple

Langages de requêtes. Plan du cours. Base de données exemple. Objectifs du cours. Plan du cours. Base de données exemple Plan du cours Langages de requêtes M1 Informatique Année 2010-2011 Jérôme Darmont Introduction Algèbre relationnelle Langage SQL Langage XQuery http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/ http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/

Plus en détail

Bases de données Outils de gestion

Bases de données Outils de gestion 11/03/2010 Bases de données Outils de gestion Mise en place d outils pour gérer, stocker et utiliser les informations d une recherche biomédicale ent réalisé par L. QUINQUIS d épidémiologie et de biostatistique

Plus en détail

JDBC et objet-relationnel

JDBC et objet-relationnel Types de données de SQL3 JDBC et objet-relationnel Université de Nice - Sophia Antipolis Version 1.6.4 5/11/11 Richard Grin JDBC supporte les types suivants de SQL3 qui sont des ouvertures vers le relationnelobjet

Plus en détail

Partie 0 : Gestion des tablespace et des utilisateurs... 3

Partie 0 : Gestion des tablespace et des utilisateurs... 3 Sommaire Partie 0 : Gestion des tablespace et des utilisateurs... 3 1- Créer deux TableSpaces votre_nom-tbs et Votre_nom-TempTBS :... 3 2. Créer un utilisateur qui porte votre nom :... 3 3. Attribuer à

Plus en détail

Bases de données relationnelles & SQL

Bases de données relationnelles & SQL Bases de données relationnelles & SQL Objectifs Appréhender les concepts du modèle relationnel. Etre capable de concevoir un schéma relationnel. Etre capable de créer une base de données relationnelle

Plus en détail

Application web de gestion de comptes en banques

Application web de gestion de comptes en banques Application web de gestion de comptes en banques Objectif Réaliser une application Web permettant à un client de gérer ses comptes en banque Diagramme de cas d'utilisation 1 Les cas d'utilisation Connexion

Plus en détail

1 Création et manipulation d une base de données

1 Création et manipulation d une base de données Université Paris 13 TP Base de données Année 2013-2014 Institut Galilée SQL et ORACLE LI3 1 Création et manipulation d une base de données ans ce TP, nous allons créer la base de données de l exercice

Plus en détail

Devoir Data WareHouse

Devoir Data WareHouse Université Paris XIII Institut Galilée Master 2-EID BENSI Ahmed CHARIFOU Evelyne Devoir Data WareHouse Optimisation, Transformation et Mise à jour utilisées par un ETL Mr R. NEFOUSSI Année 2007-2008 FICHE

Plus en détail

Présentation du module Base de données spatio-temporelles

Présentation du module Base de données spatio-temporelles Présentation du module Base de données spatio-temporelles S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Partie 1 : Notion de bases de données (12,5h ) Enjeux et principes

Plus en détail

DROP TABLE Aeroport CASCADE CONSTRAINTS; CREATE TABLE Aeroport ( VARCHAR(60) NOT NULL, CONSTRAINT PK_aeroport primary key (codeaeroport) );

DROP TABLE Aeroport CASCADE CONSTRAINTS; CREATE TABLE Aeroport ( VARCHAR(60) NOT NULL, CONSTRAINT PK_aeroport primary key (codeaeroport) ); / Fichier: tp1-2.sql Nom: Martin Rancourt - Matricule: 14059412 Nom: Vincent Ribou - Matricule: 14042001 Description : Travail pratique #1 partie 2. Base de données qui permet de gérer les vols d une compagnie

Plus en détail

TD n 10 : Ma première Base de Données

TD n 10 : Ma première Base de Données TD n 10 : Ma première Base de Données 4 heures Rédigé par Pascal Delahaye 11 mars 2015 Le but de ce TD est de découvrirles principales fonctions d OpenOffice Base, le systèmede gestion de bases de données

Plus en détail

COURS DE PROGRAMMATION DE SITE WEB 3 (Base de données web)

COURS DE PROGRAMMATION DE SITE WEB 3 (Base de données web) COURS DE PROGRAMMATION DE SITE WEB 3 (Base de données web) Chapitre 1 INTRODUCTION À PHP PLAN DU COURS 1.1 Les sites statiques et dynamiques 1.2 Fonctionnement d un site internet 1.3 Les langages du Web

Plus en détail

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles)

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) SGBDR Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) Plan Approches Les tâches du SGBD Les transactions Approche 1 Systèmes traditionnels basés sur des fichiers Application 1 Gestion clients

Plus en détail

Vincent Augusto 2010-2011

Vincent Augusto 2010-2011 le des Systèmes Vincent Augusto École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Étienne 2010-2011 Un 1/73 le des Un 2/73 1 2 3 4 le 5 6 7 8 Un le des Un 3/73 Contenu du cours : Techniques pour l analyse

Plus en détail

Bases de données. Chapitre 1. 1.1 Généralité sur les bases de données. 1.2 Avec sqlite3. 1.1.1 Le langage SQL et les bases de données

Bases de données. Chapitre 1. 1.1 Généralité sur les bases de données. 1.2 Avec sqlite3. 1.1.1 Le langage SQL et les bases de données Chapitre 1 Bases de données 1.1 Généralité sur les bases de données 1.1.1 Le langage SQL et les bases de données La base de données (BDD) est un système qui enregistre des informations. Ces informations

Plus en détail

Cours de Base de Données Cours n.2 Introduction à MySQL/PhPMyAdmin

Cours de Base de Données Cours n.2 Introduction à MySQL/PhPMyAdmin Cours de Base de Données Cours n.2 Introduction à MySQL/PhPMyAdmin Ce cours reprend beaucoup de transparents du cours de Philippe LAHIRE Elisabetta De Maria - edemaria@i3s.unice.fr UFR Sciences et Laboratoire

Plus en détail

Bases de données. PTSI Lycée Eiffel. 28 février 2014

Bases de données. PTSI Lycée Eiffel. 28 février 2014 Bases de données PTSI Lycée Eiffel 28 février 2014 Introduction Pour ce troisième chapître, nous allons mettre de côté notre apprentissage de Pyhton pour nous intéresser à un sujet fondamental dans l informatique

Plus en détail

Conception des bases de données : Modèle Entité-Association

Conception des bases de données : Modèle Entité-Association Conception des bases de données : Modèle Entité-Association La modélisation d un problème, c est-à-dire le passage du monde réel à sa représentation informatique, se définit en plusieurs étapes pour parvenir

Plus en détail

Objectifs du TP : Initiation à Access

Objectifs du TP : Initiation à Access Objectifs du TP : Initiation à Access I. Introduction Microsoft Access fait partie de l ensemble Microsoft Office. C est un SGBDR (système de gestion de bases de données relationnelles) présentant une

Plus en détail