Bases de données relationnelles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bases de données relationnelles"

Transcription

1 Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses personnes. Un Système de Gestion de Bases de Données (SGBD) représente un ensemble coordonné de logiciels permettant de décrire, mémoriser, manipuler, traiter, interroger les ensembles de données constituant la base. Modèle et SGBD relationnels Le concept de base du modèle relationnel est la relation, de structure tabulaire. Un SGBD est dit relationnel s il est implémenté selon ce modèle. Des langages spécifiques permettent alors d accéder aux données de manière assez naturelle : SQL, QBE. Quelques SGBD relationnels : ORACLE, INGRES, SYBASE, DBASE2, ACCESS, mysq, Postgres. Une relation a plusieurs attributs. Le degré de la relation est le nombre de ces attributs. Exemple La relation ELEVE, de degré 3, comporte les attributs : code_eleve, nom et prenom. Occurrence : chaque ligne du tableau (un n-uplet) correspond à une occurrence de la relation. Cardinalité : nombre d occurrences de la relation dans la base. ELEVE est donc de cardinalité 4. Clé : chaque relation contient un attribut particulier (ou un ensemble d attributs) appelé clé, dont la valeur permet de distinguer une occurrence de toutes les autres. Pour ELEVE, l attribut clé est code_eleve. On représente symboliquement une relation R par un schéma SR de la forme : R(clé, attribut 1, attribut 2,, attribut n). On aura donc : ELEVE(code_eleve, nom, prenom). Exemple de base de données relationnelle La base de données relationnelle suivante est composée des quatre relations : ELEVE(code_eleve, nom, prenom) ENSEIGNANT(code_professeur, nom, prenom) UV(code_UV, nom, annee, code_professeur) NOTE(code_eleve, code_uv, note) Table ELEVE Table ENSEIGNANT 1

2 Table UV Table NOTE Les liens entre ces relations sont appelés des jointures : - l attribut code_eleve de la relation ELEVE représente le même type d information que l attribut code_eleve de la relation NOTE. On écrira : ELEVE.code_eleve = NOTE.code_eleve. - l attribut code_uv de la relation UV représente le même type d information que l attribut code_uv de la relation NOTE. On écrira : UV.code_UV = NOTE.code_UV - l attribut code_professeur de la relation UV représente le même type d information que l attribut code_professeur de la relation ENSEIGNANT. On écrira : UV.code_professeur = ENSEIGNANT.code_professeur Eléments de SQL, le langage relationnel Le langage SQL (Structured Query Language) est le langage d interprétation le plus utilisé. Il permet de créer, interroger et manipuler les SGBD relationnelles. Création, modification et suppression de relations SQL permet de créer une relation par l instruction CREATE TABLE : CREATE TABLE Eleve code_eleve NUMBER(6) NOT NULL, PRIMARY KEY, nom CHAR(30), prenom CHAR(30) ; Si la clé principale est composée de plusieurs attributs, elle est définie à la fin de l instruction : CREATE TABLE Eleve Code_eleve NUMBER(6) NOT NULL, nom CHAR(30), prenom CHAR(30), num_ss NUMBER(13) NOT NULL, PRIMARY KEY(code_eleve, num_ss) ; SQL permet de modifier une relation par l instruction ALTER TABLE suivie d une spécification de l opération à effectuer - L ajout d un attribut est déclaré par le mot-clé ADD ALTER TABLE Etudiant ADD (moyenne NUMBER(2)) ; - La modification d un attribut est déclaré par MODIFY ALTER TABLE Etudiant MODIFY adresse CHAR(100) ; SQL permet de supprimer une relation se fait par l instruction DROP TABLE DROP TABLE Etudiant ; 2

3 Insertion, suppression et modification d occurrences L insertion d une occurrence par SQL se fait grâce à INSERT INSERT INTO Etudiant VALUES (..,,, ) ; La suppression d une occurrence se fait par DELETE DELETE FROM Etudiant WHERE num_etudiant = (valeur de la clé) ; La modification d une occurrence se fait par UPDATE UPDATE Etudiant SET adresse= WHERE num_etudiant = (valeur de la clé) ; Interrogation de la base La forme générale d une interrogation SQL (appelée une requête) est : SELECT attributs FROM relations WHERE conditions ; Dans la clause optionnelle WHERE, on peut utiliser les opérateurs AND et OR. SGBD mysql MySQL est un Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles. Il comprend deux programmes principaux : o mysqladmin pour les tâches d administration du serveur (arrêt et démarrage, création de bases). o mysql qui lit les requêtes SQL, les transmet au serveur qui les exécute et affiche ensuite le résultat Sous Windows, le serveur easyphp couple un serveur Web et un serveur mysql. Lancer easyphp. Création de la base On crée la base de données appelée enseignement puis on la remplit à l aide du fichier baseenseignement.dump fourni, dont le contenu est le suivant : CREATE TABLE ELEVE (code_eleve tinyint(4) NOT NULL AUTO_INCREMENT, nom varchar(30), prenom varchar(30), PRIMARY KEY(code_eleve)); INSERT INTO ELEVE VALUES(1, 'Dupuis', 'Pierre'); INSERT INTO ELEVE VALUES(2, 'Simon', 'Virginie');... CREATE TABLE ENSEIGNANT (code_professeur tinyint(4) NOT NULL AUTO_INCREMENT, nom varchar(30), prenom varchar(30), PRIMARY KEY(code_professeur)); INSERT INTO ENSEIGNANT VALUES(1, 'Dupont', 'Serge'); INSERT INTO ENSEIGNANT VALUES(2, 'Didier', 'François');... CREATE TABLE UV (code_uv tinyint(4) NOT NULL AUTO_INCREMENT, nom varchar(20), annee tinyint(2), code_professeur tinyint(4), PRIMARY KEY(code_UV)); INSERT INTO UV VALUES(1, 'Mathématiques', 1, 1); INSERT INTO UV VALUES(2, 'Histoire', 1, 2); INSERT INTO UV VALUES(3, 'Economie', 1, 5); INSERT INTO UV VALUES(4, 'Anglais', 1, 3); INSERT INTO UV VALUES(5, 'Mathématiques', 2, 1); INSERT INTO UV VALUES(6, 'Géographie', 2, 2);... CREATE TABLE NOTE (code_eleve tinyint(4), code_uv tinyint(4), note tinyint(2), PRIMARY KEY(code_eleve, code_uv)); INSERT INTO NOTE VALUES(1, 1, 12); INSERT INTO NOTE VALUES(1, 2, 9);... INSERT INTO NOTE VALUES(2, 1, 11); INSERT INTO NOTE VALUES(2, 2, 13);... 3

4 Exemples de requêtes simples Recherche des noms et prénoms des élèves SELECT eleve.nom, eleve.prenom FROM eleve; Recherche des noms et années des UV Recherche des attributs des élèves de prénom Virginie SELECT * FROM eleve WHERE eleve.prenom = 'Virginie' Recherche des attributs des UV de première année Liste des noms des UV et noms des enseignants correspondants (cette requête nécessite une jointure) SELECT uv.nom, enseignant.nom FROM uv, enseignant WHERE uv.code_professeur = enseignant.code_professeur Liste des noms des élèves ayant suivi une UV de première année SELECT eleve.nomfrom eleve, uv, note WHERE eleve.code_eleve = note.code_eleve AND note.code_uv = uv.code_uv AND uv.annee =1 Pour n avoir qu une seule fois chaque élève : SELECT DISTINCT eleve.nomfrom eleve, uv, note WHERE eleve.code_eleve = note.code_eleve AND note.code_uv = uv.code_uv AND uv.annee =1 Liste des noms des élèves ayant suivi une UV de mathématiques en deuxième année Requêtes avec fonctions ensemblistes Note maximale en anglais première année SELECT max(note.note) FROM note, uv WHERE note.code_uv = uv.code_uv AND uv.nom = 'Anglais' AND uv.annee =1 Note minimale en mathématiques première année SELECT min(note.note) FROM note, uv WHERE note.code_uv = uv.code_uv AND uv.annee = 1 AND uv.nom = 'Mathématiques' 4

5 Notes minimale et maximale en mathématiques deuxième année Nombre d élèves ayant la moyenne en anglais première année SELECT count(note.note) FROM note, uv WHERE note.code_uv = uv.code_uv AND uv.nom = 'Anglais' AND uv.annee =1 AND note.note >=10 Nombre d élèves n ayant pas la moyenne en mathématiques deuxième année Somme des notes de mathématiques de première année SELECT sum(note.note) FROM note, uvwhere note.code_uv = uv.code_uv AND uv.nom = 'Mathématiques' AND uv.annee =1 Moyenne des notes d anglais première année SELECT avg(note.note) FROM note, uv WHERE note.code_uv = uv.code_uv AND uv.nom = 'Anglais' AND uv.annee =1 Somme et moyenne des notes d anglais de deuxième année Autres fonctions, jokers, groupements Liste des noms des professeurs (par ordre alphabétique) SELECT DISTINCT enseignant.nom FROM enseignant ORDER BY enseignant.nom Liste des élèves ayant entre 8 et 12 en mathématiques première année SELECT eleve.nom FROM eleve, note, uv WHERE note.code_eleve = eleve.code_eleve AND uv.code_uv = note.code_uv AND uv.nom = 'Mathématiques' AND uv.annee =1 AND note.note BETWEEN 8 AND 12 Jokers : _ veut dire un caractère quelconque % veut dire un nombre quelconque de caractères Noms des élèves dont la première lettre est un «D» SELECT eleve.nom FROM eleve WHERE nom LIKE 'D%' Noms des professeurs contenant un «p» SELECT enseignant.nom FROM enseignant WHERE nom LIKE '%p%' 5

6 Group by : Nom de l UV, année de l UV et nombre d élèves de l UV SELECT uv.nom, uv.annee, count(eleve.nom) FROM eleve, uv, note WHERE eleve.code_eleve = note.code_eleve AND note.code_uv = uv.code_uv GROUP BY uv.nom, uv.annee Nom de l UV, année de l UV et moyenne des notes de l UV GROUP BY est souvent utilisé avec la clause HAVING pour spécifier des caractéristiques du groupement : Nombre d élèves de chaque UV de première année SELECT uv.nom, count(eleve.nom) FROM eleve, uv, note WHERE eleve.code_eleve = note.code_eleve AND note.code_uv = uv.code_uv GROUP BY uv.nom, uv.annee HAVING uv.annee =1 Nom du professeur, nom de l UV et moyenne des notes de l UV pour les professeurs dont le nom commence par «D» Le modèle entité association Bases de données : modélisation C est un modèle de représentation de l information, permettant de comprendre et de visualiser l organisation des données, mais qui n est pas destiné directement à l implémentation de ces données. Lors de la conception d une base de données, on commence par réaliser un modèle entité-association que l on transforme ensuite en modèle relationnel normalisé, implémentable. Concepts de base Une entité est un objet ayant une existence propre présentant un intérêt pour l entreprise : le client Dupuis, le fournisseur Durand, etc. Un type d entité est une classe d entités ayant en commun un ensemble de propriétés : Client, Fournisseur, etc. Une entité est générée à partir d un type d entité : Type d entité Client Entité client (instance du type d entité Client) Une association est un lien entre entités. Il représente un verbe matérialisant une relation entre entités. Exemple : le client Dupuis achète au fournisseur Durand. 6

7 Un type d association est un lien-type entre types d entités : achète est un type d association entre les types d entités Client et Fournisseur : Une propriété est une caractéristique d un type d entité ou d un type d association. Exemple : adresse est une propriété des types d entités de type Client et de type Fournisseur. Un identifiant est une propriété particulière permettant de distinguer entre elles les occurrences d un type d entité ou d un type d association. L identifiant sera souvent utilisé comme clé. Un type d entité est entièrement défini par son nom, son identifiant et ses propriétés. Exemple : Client identifiant : num_client propriétés : nom_client, adresse L identifiant d un type d association est obtenu en concaténant les identifiants des types d entité concernés par l association. Exemple : achète identifiant : num_client, num_fournisseur Cardinalités Cardinalité d une entité dans une association : c est le nombre de fois minimum et nombre de fois maximum qu une même occurrence de l entité peut intervenir dans les occurrences de l association : minimum 0 L occurrence peut ne pas participer maximum 1 L occurrence participe obligatoirement L occurrence peut participer au plus une fois n (ou ) L occurrence peut participer plusieurs fois Exemples Type d association «achète» Un client particulier achète à un nombre de fournisseurs allant de 0 à n. Un fournisseur particulier a de 0 à n clients qui achètent ses produits. Le type d association «achète» a deux «pattes» de cardinalités minimales 0 et de cardinalités maximales n. 7

8 Type d association «enseignement» Un élève suit plusieurs UV. Il obtient une note par UV. Chaque année, une UV peut être ouverte aux élèves ou pas. Si elle est ouverte, une UV est assurée par un professeur, mais un professeur peut assurer plusieurs UV. A noter : le type d association «Enseignant» a une «patte» de cardinalité maximale égale à 1, qui traduit le fait qu une UV particulière ne peut être enseignée que par un et un seul enseignant. Exercice On dispose de questions à l aide desquelles on souhaite créer des QCM. Les questions sont regroupées en catégories, une question n appartenant qu à une et une seule catégorie. Chaque catégorie a un intitulé. Chaque question comporte un texte (l énoncé de la question). A chaque question correspondent n réponses (n étant fixe) qui sont proposées à l apprenant. Chaque réponse comporte un texte ; la qualité de la réponse est la valeur attribuée à cette réponse. Exemple : on propose 4 réponses à une question. Les qualités associées peuvent être 3, -1, -1, -1 ou 2, 2, -2, -2 ou toute autre combinaison de somme nulle. Construire le modèle entité association correspondant à cette situation. 8

9 Les 3 règles de passage du modèle entité-association au modèle relationnel Règle 1 Chaque type d entité donne naissance à une relation du même nom. o chaque propriété du type d entité devient un attribut de la relation. o l identifiant du type d entité devient la clé de la relation. Règle 2 Si un type d association n a aucune patte de cardinalité maximale égale à 1, alors : o ce type d association devient une relation o chaque propriété du type d association devient un attribut de la relation o l identifiant du type d association devient la clé de la relation. Règle 3 Si un type d association a une patte dont la cardinalité maximale est égale à 1, alors : o le type d association n est pas transformé en relation, mais est matérialisé par l ajout d un attribut dans la relation source de la patte concernée o cet attribut est la clé de la relation but de la patte concernée. Exemples Type d association «achète» Le modèle relationnel comporte les deux relations provenant des types d entités (règle 1) : CLIENT(num_client, nom_client, adresse) FOURNISSEUR(num_fournisseur, nom_fournisseur, adresse) et la relation issue du type d association achète (règle 2) : ACHAT(num_client, num_fournisseur). Type d association «enseignement» 9

10 Le modèle relationnel comporte les relations provenant des types d entités (règle 1) : ELEVE(code_eleve, nom, prénom) ENSEIGNANT(code_professeur, nom, prénom) UV( ) la relation issue du type d association a suivi (règle 2) : NOTE(code_eleve, code_uv, note). mais la relation UV étant à l origine d une patte de cardinalité maximale égale à 1, on ajoute dans UV la clé de la destination de cette patte (règle 3), donc code_professeur (qui est appelée clé étrangère et signalée par une *) : UV(code_UV, nom, année, code_professeur*) On retrouve ainsi les relations présentées page 1. Exercice Traduire le modèle entité - association du QCM en modèle relationnel. 10

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes Langage SQL (1) Sébastien Limet Denys Duchier IUT Orléans 4 septembre 2007 Notions de base qu est-ce qu une base de données? SGBD différents type de bases de données quelques systèmes existants Définition

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données Introduction aux bases de données Cours 3. : Le langage SQL Vincent Martin email : vincent.martin@univ-tln.fr page personnelle : http://lsis.univ-tln.fr/~martin/ Master 1. LLC Université du Sud Toulon

Plus en détail

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L.

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. Une base de données contient un nombre important d informations. Ces informations sont organisées, mais pour être effectivement exploitables, il faut pouvoir sélectionner,

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

Observation de la réalité, Collecte d informations Réflexion et modélisation Définitions des tables d une BD relationnelle Obtenir une représentation

Observation de la réalité, Collecte d informations Réflexion et modélisation Définitions des tables d une BD relationnelle Obtenir une représentation Bases de données Modèle relationnel BD relationnelle Observation de la réalité, Collecte d informations Réflexion et modélisation Définitions des tables d une BD relationnelle Obtenir une représentation

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire cterrier.com 1/14 04/03/2008 Informatique Initiation aux requêtes SQL Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL S. B. Lycée des EK 30 mai 2016 Le SQL (Structured Query Language = langage de requêtes structuré) est un langage informatique de dialogue avec une base de

Plus en détail

Chapitre 4 : Le langage SQL

Chapitre 4 : Le langage SQL Chapitre 4 : Le langage SQL Table des matières I) Introduction...2 II) Rappel...2 III) Gestion de la base de données...2 1) Création de la base de données...2 2) Modification de la base de données...2

Plus en détail

CREATION WEB DYNAMIQUE

CREATION WEB DYNAMIQUE CREATION WEB DYNAMIQUE IV ) MySQL IV-1 ) Introduction MYSQL dérive directement de SQL (Structured Query Language) qui est un langage de requêtes vers les bases de données relationnelles. Le serveur de

Plus en détail

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Plan Généralités Langage de Définition des (LDD) Langage de Manipulation

Plus en détail

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL ENT - Clé sql2009 BD - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1 Insertion dans une relation Pour insérer un tuple dans une relation: insert into Sailors

Plus en détail

I) Bases de données et tables :

I) Bases de données et tables : I) Bases de données et tables : Un S.G.B.D. est un outil pour organiser, stocker, modifier, calculer et extraire des infos. Une B.D.R. peut être considérée comme un ensemble de tables à 2 dimensions. Exemple

Plus en détail

Bases de données. Jean-Yves Antoine. VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr. L3 S&T mention Informatique

Bases de données. Jean-Yves Antoine. VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr. L3 S&T mention Informatique Bases de données Jean-Yves Antoine VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr L3 S&T mention Informatique Bases de Données IUP Vannes, UBS J.Y. Antoine 1 Bases de données SGBD

Plus en détail

Cours Web n o 7 MySQL et PHP

Cours Web n o 7 MySQL et PHP Introduction aux bases de données Cours Web n o 7 MySQL et PHP Sandrine-Dominique Gouraud (gouraud@lri.fr) Pierre Senellart (pierre@senellart.com) Semaine du 7 novembre 2005 S.-D. Gouraud, P. Senellart

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données 1/73 Introduction aux bases de données Formation continue Idir AIT SADOUNE idir.aitsadoune@supelec.fr École Supérieure d Électricité Département Informatique Gif sur Yvette 2012/2013 2/73 Plan 1 Introduction

Plus en détail

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role IFT7 Programmation Serveur Web avec PHP Introduction à MySQL Base de donnée relationnelle Une base de données relationnelle est composée de plusieurs tables possédant des relations logiques (théorie des

Plus en détail

Introduction aux bases de données relationnelles

Introduction aux bases de données relationnelles Formation «Gestion des données scientifiques : stockage et consultation en utilisant des ases de données» 24 au 27 /06/08 Introduction aux ases de données relationnelles Christine Tranchant-Dureuil UMR

Plus en détail

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL 2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL PLAN : I. Le langage de manipulation des données II. Le langage de définition des données III. Administration de la base de données IV. Divers (HORS PROGRAMME) Introduction:

Plus en détail

Rappel sur les bases de données

Rappel sur les bases de données Rappel sur les bases de données 1) Généralités 1.1 Base de données et système de gestion de base de donnés: définitions Une base de données est un ensemble de données stockées de manière structurée permettant

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Module B210 Bases de données relationnelles Travaux pratiques TP avec Oracle XE TP avec MySQL Gérard-Michel Cochard Travaux Pratiques avec Oracle XE Contenu : 1 - Installation et prise en main 2 - Un exemple

Plus en détail

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013 November 26, 2013 SQL : En tant que langage d interrogation En tant que langage de mise à jour En tant que langage de définition de données Langages de requête Langages qui permettent d interroger la BD

Plus en détail

Vocabulaire 1/2. Base de données : collection de données interreliées. SGBD : système de gestion de bases de données.

Vocabulaire 1/2. Base de données : collection de données interreliées. SGBD : système de gestion de bases de données. Bases de données Au menu : Vocabulaire Le modèle relationnel Types de bases de données Implémentation libre : MySQL Le SQL (Simple Query Language) Administration d'un SGBD Sécurité des SGBD Vocabulaire

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD

TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD Cette partie est à réaliser sur papier uniquement. Il s agit de réaliser un modèle conceptuel de données (MCD) suivi du modèle

Plus en détail

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Qu est ce qu une base de données? Introduction Une base de données est un ensemble d au moins un tableau contenant des données. Exemple : une base

Plus en détail

Dossier I Découverte de Base d Open Office

Dossier I Découverte de Base d Open Office ETUDE D UN SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES RELATIONNELLES Définition : Un SGBD est un logiciel de gestion des données fournissant des méthodes d accès aux informations. Un SGBDR permet de décrire

Plus en détail

Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD)

Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD) Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD) Chantal Reynaud Université Paris X - Nanterre UFR SEGMI - IUP MIAGE Cours de Systèmes de Gestion de Données Licence MIAGE 2003/2004 1 Plan I. Langage

Plus en détail

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Bases de données Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/ Plan du cours I. Introduction II. Le

Plus en détail

ORACLE SQL LDD. Langage de définition de données

ORACLE SQL LDD. Langage de définition de données ORACLE SQL LDD Langage de définition de données Le langage SQL (Structured Query Language) SQL a été normalisé par l ANSI puis par l ISO depuis 1986 sous ses différents aspects : LDD : définition des données

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

Définition de contraintes. c Olivier Caron

Définition de contraintes. c Olivier Caron Définition de contraintes 1 Normalisation SQL-92 Les types de contraintes 1 Les types de contraintes Normalisation SQL-92 Les contraintes de domaine définissent les valeurs prises par un attribut. 1 Les

Plus en détail

Bases de données et Systèmes transactionnels

Bases de données et Systèmes transactionnels Bases de données et Systèmes transactionnels Dominique Laurent dominique.laurent@u-cergy.fr Tao-Yan Jen jen@u-cergy.fr Plan du cours Introduction Modèle Entité/Association Langage SQL - ORACLE Architectures

Plus en détail

SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données

SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données Commandes de définition de données (DDL) Commandes de mise-à-jour de données (DML) Vues SQL-MAJ, vues-1 / 33 Exemple Définition de la relation

Plus en détail

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage SQL. Durée : 1 h 50 TD 3 Requêtes SQL Description du système

Plus en détail

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Objets d une base de données Dans un schéma Tables, vues Index, clusters, séquences, synonymes Packages, procédures, fonctions, déclencheurs

Plus en détail

Cours 3 Le langage SQL

Cours 3 Le langage SQL DUT SRC IUT de Marne-la-Vallée 05/02/2014 M2203 Bases de données Cours 3 Le langage SQL Philippe Gambette Sources Cours de Tony Grandame à l'iut de Marne-la-Vallée en 2010-2011 Cours de Mathieu Mangeot,

Plus en détail

Le langage SQL (première partie) c Olivier Caron

Le langage SQL (première partie) c Olivier Caron Le langage SQL (première partie) 1 Plan Le S.G.B.D. postgres Le langage SQL Langage de manipulation de données Langage de requêtes 2 Quelques mots sur Postgres (1/2) Travaux de Stonebraker (Univ. Berkeley)

Plus en détail

COURS : ENJEUX DE LA DOCUMENTATION ET PRATIQUES DOCUMENTAIRES EC 3 : N 3

COURS : ENJEUX DE LA DOCUMENTATION ET PRATIQUES DOCUMENTAIRES EC 3 : N 3 COURS : ENJEUX DE LA DOCUMENTATION ET PRATIQUES DOCUMENTAIRES EC 3 : N 3 Logiciels documentaires Par : Sahbi SIDHOM MCF.Université de Lorraine & Lab. LORIA / KIWI Cours en ligne : www.loria.fr/~ssidhom/

Plus en détail

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL Bases de données L2 sciences et technologies, mention informatique SQL ou : le côté obscure de la jolie théorie films titre réalisateur année starwars lucas 1977 nikita besson 1990 locataires ki-duk 2005

Plus en détail

TP1 - Corrigé. Manipulations de données

TP1 - Corrigé. Manipulations de données TP1 - Corrigé Manipulations de données 1. Démarrez mysql comme suit : bash$ mysql -h 127.0.0.1 -u user4 -D db_4 p Remarque: le mot de passe est le nom de user. Ici user4 2. Afficher la liste des bases

Plus en détail

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5 1. Qu'est-ce que SQL?... 2 2. La maintenance des bases de données... 2 2.1 La commande CREATE TABLE... 3 2.2 La commande ALTER TABLE... 4 2.3 La commande CREATE INDEX... 4 3. Les manipulations des bases

Plus en détail

Bases de Données Relationnelles. SQL Le langage de définition des données de SQL

Bases de Données Relationnelles. SQL Le langage de définition des données de SQL Bases de Données Relationnelles SQL Le langage de définition des données de SQL Introduction SQL : Structured Query Language SQL est normalisé SQL 2: adopté (SQL 92) SQL 3: adopté (SQL 99) Standard d'accès

Plus en détail

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 Loïc Maisonnasse 1 Objectif Ce TD a pour objectif de vous familiariser avec le langage de requêtes SQL. Et de vous apprendre à écrire des requêtes SQL pour

Plus en détail

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL)

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL) Introduction 1/39 2/39 Introduction Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - BDD 2015-2016 A partir de l algèbre relationnelle s est construit un langage informatique permettant d interroger les données : SQL

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

TP de SQL. Premiers pas. Nom : Contrôle qualité : Observations : BTS IRIS MySQL TP 01. Analyse Codage Validation

TP de SQL. Premiers pas. Nom : Contrôle qualité : Observations : BTS IRIS MySQL TP 01. Analyse Codage Validation Nom : TP de SQL Premiers pas Contrôle qualité : 3 Conception et Analyse Schéma de la base Normalisation (si vue en cours) Non-normalisation (si vue en cours) Analyse Codage Validation 4 - Vérifications

Plus en détail

Modification des données stockées dans une base. LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 3. Exemple. Insertion. Insertion utilisant une requête

Modification des données stockées dans une base. LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 3. Exemple. Insertion. Insertion utilisant une requête Modification des données stockées dans une base LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 3 E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr http ://liris.cnrs.fr/ ecoquery La modification s effectue par

Plus en détail

O. Auzende Ingénierie Web. PHP et MySQL

O. Auzende Ingénierie Web. PHP et MySQL O. Auzende Ingénierie Web Création d une base PHP et MySQL Lancez easyphp et créez une base baseqcm, pour l instant vide. Nous allons la remplir avec des questions de C2i (certificat Informatique et Internet).

Plus en détail

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1 PRESENTATION Les domaines couverts par la série STG sont tous des pourvoyeurs ou exploitants des bases de données. Que l'on gère la relation aux clients, le suivi de l'activité financière, la comptabilité

Plus en détail

SQL : Origines et Evolutions

SQL : Origines et Evolutions SQL : Origines et Evolutions SQL est dérivé de l'algèbre relationnelle et de SEQUEL Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis ORACLE, INGRES, Il existe trois versions normalisées, du simple au complexe : SQL1

Plus en détail

1 Partie A : administration d une base de donnée à travers PhpMyAdmin

1 Partie A : administration d une base de donnée à travers PhpMyAdmin Ce TP se compose en 2 sections : une section de prise en main (sur ordinateur) et une section d exercice (sur papier) concernant l algèbre relationnelle. 1 Partie A : administration d une base de donnée

Plus en détail

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES?

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? BASE DE DONNÉES OBJET Virginie Sans virginie.sans@irisa.fr A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? Stockage des informations : sur un support informatique pendant une longue période de taille importante accès

Plus en détail

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année Plan Bases de données Polytech Paris-Sud Apprentis 4 ème année Cours 1 : Généralités & rappels 1.1 Avant-propos 1.2 Algèbre relationnelle kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn 2/18 But du cours Organisation

Plus en détail

Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données

Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données L2 Informatique Serenella Cerrito Département d Informatique Évry 2014-2015 Quels valeurs peut prendre un attribut? Ici, les types les plus

Plus en détail

OI40: bases de données, TP 2

OI40: bases de données, TP 2 OI40: bases de données, TP 2 Frédéric Lassabe October 26, 2010 Ce TP requiert d avoir bien compris le TP précédent. 1 Sujet Lors de ce TP, il sera question d améliorer la base de données du TP précédent.

Plus en détail

Pierre Parrend, Régis Martinez, Soumaya El Kadiri Introduction à SQL, QLIO, 2006-2007. SQL: Introduction

Pierre Parrend, Régis Martinez, Soumaya El Kadiri Introduction à SQL, QLIO, 2006-2007. SQL: Introduction Introduction à SQL IUT Lumière, DUT QLIO 2006-2007 Pierre Parrend, Régis Martinez, Soumaya El-Kadiri SQL: Introduction I. Le Language SQL Pour interroger une Base de Données (BD), il faut dialoguer avec

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE SQL

INITIATION AU LANGAGE SQL ECOLE NATIONALE DES INGENIEURS DES TRAVAUX AGRICOLES DE BORDEAUX DEPARTEMENT ENTREPRISE ET SYSTEMES UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE ET GENIE DES EQUIPEMENTS ~o~o~o~ INITIATION AU LANGAGE SQL Notes de cours

Plus en détail

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données Instructions SQL Première partie : Langage de description et de gestion des données Quelques instructions et leur syntaxe 1. Introduction Trois principales catégories d instructions. Instructions de création

Plus en détail

2011 Hakim Benameurlaine 1

2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 PRÉSENTATION DE TSQL... 2 1.1 Historique... 2 1.2 Les différents types d instructions... 2 1.2.1 Langage de Définition des Données... 2 1.2.2 Langage de Manipulation des Données...

Plus en détail

Compte rendu d activité Fiche n 1

Compte rendu d activité Fiche n 1 Compte rendu d activité Fiche n 1 Alexandre K. (http://ploufix.free.fr) Nature de l activité Création d une base de connaissances avec PostgreSQL Contexte : Le responsable technique souhaite la mise en

Plus en détail

Formation PHP/MySQL. Pierre PATTARD. Avril 2005

Formation PHP/MySQL. Pierre PATTARD. Avril 2005 Formation PHP/MySQL Pierre PATTARD Julien BENOIT Avril 2005 Le PHP Langage interprété, côté serveur pages interprétées par le serveur web pas de compilation, code éditable avec un bloc notes. aucune différences

Plus en détail

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web PHP & Bases de données La quantité de données utilisée par certains sites web nécessite l'utilisation d'une base de données Il faut donc disposer d'un SGBD (mysql, postgresql, oracle, ) installé sur un

Plus en détail

Kit de survie sur les bases de données

Kit de survie sur les bases de données Kit de survie sur les bases de données Pour gérer un grand nombre de données un seul tableau peut s avérer insuffisant. On représente donc les informations sur différentes tables liées les unes aux autres

Plus en détail

Licence Professionnelle Développeur Web Programmation Orientée Objets Gestion de comptes en banque (Philippe.Genoud@imag.fr)

Licence Professionnelle Développeur Web Programmation Orientée Objets Gestion de comptes en banque (Philippe.Genoud@imag.fr) Grenoble 1 IMA Informatique & Mathématiques Appliquées UNIVERSITE JOSEPH FOURIER Sciences, Technologie, Médecine Licence Professionnelle Développeur Web Programmation Orientée Objets Gestion de comptes

Plus en détail

Le language SQL (2/2)

Le language SQL (2/2) Les commandes de base sous Unix SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Création d'une base ([] facultatif) : createdb nombase [ -U comptepostgres ] Destruction

Plus en détail

Bases de données sous Access

Bases de données sous Access Bases de données sous Access Plan Initiation aux bases de données Application sous Access Structure d une base de données Langages de manipulation de données Algèbre relationnelle (théorique) QBE d Access

Plus en détail

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS 08-11-2014 1 La base de données Gestion des commandes 08-11-2014 2 Les noms de colonnes sont volontairement simplifiés 3 Ajout de nouvelles colonnes dans des tables qui

Plus en détail

Les bases de données

Les bases de données Les bases de données Introduction aux fonctions de tableur et logiciels ou langages spécialisés (MS-Access, Base, SQL ) Yves Roggeman Boulevard du Triomphe CP 212 B-1050 Bruxelles (Belgium) Idée intuitive

Plus en détail

Faculté I&C, Claude Petitpierre, André Maurer. Bases de données. SQL (Structured Query Language)

Faculté I&C, Claude Petitpierre, André Maurer. Bases de données. SQL (Structured Query Language) Bases de données SQL (Structured Query Language) Une base de données contient des tables idv region cepage annee Lavaux chasselas 2005 Chianti sangiovese 2002 2 Bourgogne pinot noir 2000 Le nom et le type

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

TD2 SQL. 1. À partir des données présentées dans le tableau suivant, proposez les définitions de la table MAINTENANCE

TD2 SQL. 1. À partir des données présentées dans le tableau suivant, proposez les définitions de la table MAINTENANCE Exercice 1 Syntaxe des noms Les noms d objets SQL suivants sont-ils corrects? a. DEPART b. ARRIVÉE c. DATE d. _WIDE_ e. "CREATE" f. #CLIENT g. IBM_db2 h. 5e_avenue TD2 SQL Sont incorrects : b. Le caractère

Plus en détail

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de

Plus en détail

UTILISER LE SERVEUR MYSQL...

UTILISER LE SERVEUR MYSQL... MySQL (pour Windows 9x) UTILISER LE SERVEUR MYSQL... 2 LANCER LE SERVEUR MYSQL... 2 ARRETER LE SERVEUR MYSQL... 3 TRAVAIL AVEC LA CONSOLE MYSQL... 3 CREATION / SUPPRESSION D'UN BASE... 3 UTILISER UN BASE...

Plus en détail

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 NFA 008 Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 1 NoSQL, c'est à dire? Les bases de données NoSQL restent des bases de données mais on met l'accent sur L'aspect NON-relationnel L'architecture distribuée

Plus en détail

Comment stocke-t-on des données sur un site web?

Comment stocke-t-on des données sur un site web? Comment stocke-t-on des données sur un site web? Sommaire I. Introduction aux bases de données II. III. Structure d une base de données Administrer la base avec PHPMyadmin IV. Le langage SQL Pourquoi stocker

Plus en détail

Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet

Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet La saisie et l'impression des données Les formulaires de saisie Les formulaires de saisie jouent deux rôles importants : - la mise en forme des

Plus en détail

Bases de données (SQL)

Bases de données (SQL) Bases de données (SQL) Skander Zannad et Judicaël Courant 2014-03-26 1 Le modèle logique (MLD) On a représenté des données par des tables. Par exemple, pour les films : The good, the Bad and the Ugly 1966

Plus en détail

Gestion des incidents

Gestion des incidents Gestion des incidents Dossier concernant la création de l application Réalisé par Julien Thouin, Guillaume Rodier, Vincent Edeyer et Charles Duprey 1/10 Gestion des incidents Dossier concernant la création

Plus en détail

1. Base de données SQLite

1. Base de données SQLite Dans ce TP, nous allons voir comment créer et utiliser une base de données SQL locale pour stocker les informations. La semaine prochaine, ça sera avec un WebService. On repart de l application AvosAvis

Plus en détail

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS Activité 15 Requêtes S.Q.L. Objectif Interroger une base de données avec des requêtes SQL. Fiche de savoir associée Ressource à utiliser Csi1Projets.pdf (Dossier 4) B.1.1.b. 1 En cliquant sur l'objet "Requêtes"

Plus en détail

UFR de Mathématiques et Informatique

UFR de Mathématiques et Informatique UFR de Mathématiques et Informatique Licence professionnelle "Les métiers de l'internet" Réf. Regles_MCD_MPD.doc Module BD1 (Partiel et examen) Date dernière version : Avril 2002 Diffusion : apprenants

Plus en détail

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD 1 SQL : Introduction SQL : Structured Query Langage langage de gestion de bases de donn ees relationnelles pour Définir les données (LDD) interroger

Plus en détail

1.1/Architecture des SGBD Les architectures physiques de SGBD sont très liées au mode de répartition.

1.1/Architecture des SGBD Les architectures physiques de SGBD sont très liées au mode de répartition. LP Informatique(DA2I), F7 : Administration Système, Réseaux et Base de données 15/11/2007, Enseignant : M. Nakechbnadi, mail : nakech@free.fr Première parie : Administration d une BD Chapitre 1 : Architecture

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 1 : Vues et Index Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Les Vues Généralités Syntaxe Avantages Conditions de mise à jour 2 Index Généralités

Plus en détail

Bases de Données. SQL: Définition

Bases de Données. SQL: Définition Université Mohammed V- Agdal Ecole Mohammadia d'ingénieurs Rabat Bases de Données Mr N.EL FADDOULI 2014-2015 SQL: Définition Structured Query Langage(SQL): - Langage g de base dans les SGBD - Langage de

Plus en détail

SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN

SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Les commandes de base sous Unix Création d'une base ([] facultatif) : createdb nombase [ -U comptepostgres ] Destruction

Plus en détail

Bases de données 2I009 Examen du 15 Mai 2015 Durée : 2 heures CORRIGÉ Documents autorisés

Bases de données 2I009 Examen du 15 Mai 2015 Durée : 2 heures CORRIGÉ Documents autorisés Examen BD 2I009 15 Mai 2015 Votre numéro d anonymat : Université Pierre et Marie Curie Bases de données 2I009 Examen du 15 Mai 2015 Durée : 2 heures CORRIGÉ Documents autorisés Les téléphones mobiles doivent

Plus en détail

Secteur Tertiaire Informatique Filière étude - développement. Accueil. Apprentissage. Période en entreprise. Evaluation.

Secteur Tertiaire Informatique Filière étude - développement. Accueil. Apprentissage. Période en entreprise. Evaluation. Secteur Tertiaire Informatique Filière étude - développement Activité «Développer la persistance des données» PL / SQL: Mise à jour des données Accueil Apprentissage Période en entreprise Evaluation Code

Plus en détail

Formation PHP/ MYSQL

Formation PHP/ MYSQL Formation PHP/ MYSQL Deuxième PARTIE 1/12 II MYSQL (PHPmyAdmin) Création d un annuaire avec une table MySQL dans phpmyadmin. Voici l écran de PHPmyAdmin lorsque vous vous y connectez. 2/12 1) Création

Plus en détail

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du Proyecto FAO COPEMED Universidad de Alicante Ramón y Cajal, 4 03001 - Alicante, España GCP/REM/057/SPA Web : www.fao.org/fi/copemed Tel : +34 96 514 59 79 Fax : +34 96 514 59 78 Email : copemed@ua.es Formation

Plus en détail

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI Cours Base de données relationnelles 1 Plan 1. Notions de base 2. Modèle relationnel 3. SQL 2 Notions de base (1) Définition intuitive : une base de données est un ensemble d informations, (fichiers),

Plus en détail

Projet MVC-CD. Comportement de VP lors du déploiement itératif et incrémental du MPD vers la base de données cible

Projet MVC-CD. Comportement de VP lors du déploiement itératif et incrémental du MPD vers la base de données cible Projet MVC-CD Comportement de VP lors du déploiement itératif et incrémental du MPD vers la base de données cible Créé par S. Berberat, le 23 octobre.2014 Modifié par S. Berberat, le 29 octobre 2014 Page

Plus en détail

INTRODUCTION A SQL. http://www.lri.fr/~rigaux/bd/sql.html

INTRODUCTION A SQL. http://www.lri.fr/~rigaux/bd/sql.html 012345678901234567890123 INTRODUCTION A SQL SQL = Structured Query Language SEQUEL = Structured English as a QUEry Language standard ISO depuis 87. Avantages : implanté + ou - complètement sur principaux

Plus en détail

Bases de données Cours 7 : Modèle relationnel-objet

Bases de données Cours 7 : Modèle relationnel-objet -relationnel Cours 7 : Modèle relationnel-objet ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univ-mrs.fr http://pages-perso.esil.univmed.fr/ papini/ -relationnel Plan du cours 1 Introduction 2

Plus en détail

Le Langage SQL version Oracle

Le Langage SQL version Oracle Université de Manouba École Supérieure d Économie Numérique Département des Technologies des Systèmes d Information Le Langage SQL version Oracle Document version 1.1 Mohamed Anis BACH TOBJI anis.bach@isg.rnu.tn

Plus en détail